LES CHRONIQUES DE ZÉNON

À la rencontre de Zénon l’Ailé…

« Chaque rencontre est porteuse d’un changement possible »

Jacques Salomé La Vie à chaque instant (2012)

« Toute rencontre nouvelle est susceptible d’éveiller l’impensable »

Jacques Salomé ; Bonjour tendresse (1992)

« Agir, c’est aimer le soudain, c’est accueillir l’instant et oser demander plus au présent »

Jacques Salomé ► Je m’appelle toi (1990)

◄|►

À force de me gorger de lectures soit sur Résistance71, Urantia Gaïa, Alter Info, Agoravox, Les Moutons Enragés, À la lumière du nouveau monde et Entrefilets et Georges Stanechy et encore Kahentinetha de Mohawk Nation News et Thahoketoteh et Le Saker Francophone

Et j’en oublie, qu’on m’en excuse…

L’élément déclencheur qui me fait sauter le pas et créer ce blog, fut la lecture de ce billet de Grisebouille relayé par R71 = « Le deuil de la Démocratie représentative » ici.

Et me voici, arpentant de mes mots les couloirs de l’espérance d’être lue, un peu, mais comprise surtout…

Billet après billet, m’affirmant, posant mes jalons, ancrant mes pieds plus fortement dans la terre, le nez dans les nuages et la tête dans les étoiles…

Tressautant de plaisir à la lecture d’un message posthume d’Howard Zinn, d’un Gustav Landauer méconnu et/ou oublié, d’un Michel Bakounine inédit, d’un Kropotkine enchanteur, d’un Marat visionnaire…

Mon cœur manque de s’arrêter à la lecture d’un nouvel auteur, Zénon l’Ailé

Ce « Nakba » là, m’aura marqué à jamais…

Depuis, les Zécrits de Zénon ne me quittent plus.

Ils sont là, à portée de main, dans mes rêves, dans les battements de mon cœur…

Dès lors une amitié sincère, profonde est née. Je ne sais si mes mots les premiers ont influencé Zénon et cela importe peu, tant nos pensées se mêlent s’y souvent, nos idées se croisent, se devancent et cette synchronicité que je ressentais si souvent avec R71 s’élargissait jusqu’à Zénon… Jusqu’à ne faire plus qu’un…

C’est pourquoi, ici vous trouverez tous les écrits, les poèmes et les nouvelles de Zénon…

Et en version PDF car j’ai pu ainsi donner libre cours à ma créativité et mon imagination…

Et si vous le souhaitez en musique ;

~~~~~~~~

12/11/22 ► C’est l’histoire d’un mec qui jouait de la flûte et du pipeau de RIEN – Version PDF JBL1960 N° 121122 de 5 pages https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/11/le-petit-joueur-de-flute-et-de-pipeau-par-rien-pagination-jbl-novembre-2022.pdf

Résultat de recherche d'images pour "images flash back"

Te montrant mes forces, je te montre aussi mes faiblesses

Et réciproquement. Ce qu’on voit n’est que reflet de reflet des choses.

À se perdre. Traverser les yeux bandés la vallée des fous,

La ligne conductrice en soi pour seul épicentre.

La danse comme arbre imaginaire où se déploient les transes ;

Un morceau d’âme dans chaque branche.

Et les aborigènes au large du passé – Visages peinturlurés, gueules démentes – arborent le bouclier des vieux défenseurs de mirages.

Nous avons perdu foi en nos vieilles visions, toutes nos intuitions délirantes

Et nous nous tenons sur la peur. Au fin fond même de l’existence

Alors que des piétailles d’anges nous mordent les doigts. Nous exhortent à être des hommes au milieu des singes…

Que ne serait pas notre vie dépourvue d’entrave,

De cage mentale où nous contraindre d’exister pour tenir la route.

Il nous faut réapprendre à parler autour d’un grand feu.

Apprendre à distinguer la voie de la direction.

Et tous les méchants stratagèmes que les mots érigent en murailles

Au pied du jardin des délices.

Flashback poème inédit de Zénon écrit en 2009 qu’il m’a offert en 2016 et à retrouver en exclusivité ici-même…
Zelensky joueur de pipeau jusqu'à l'abime pour RIEN 051122

30/10/22 ► ZénonCatharsis – Ou le crépuscule du soleil noirVersion PDF de JBL1960 – Octobre 2022Création originale du texte de Zénon au format PDF N° 301022 de 7 pages par JBL1960 https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/10/zenon-octobre-2022-catharsis-ou-le-crepuscule-du-soleil-noir-pagination-jbl.pdf

Catharsis ou le crépuscule du soleil noir Zénon PDF

clown de catharsis Zénon 301022

Les ténèbres s’abattent sur l’Occident… Noces de sang chez les rois du Monde. Festin nu dans les Pompes Funèbres. Âmes errantes sillonnant les rues en criant « Dieu est grand ». Sans-domicile autour d’un feu. Retraités faisant les poubelles. Les clowns en costume hypnotisent les foules, monopolisent les ondes pour tenir les ombres captives. Chacun vogue d’espoir en désillusion tandis que le collectif somnambule vaque à son autodestruction.

Du couteau d’Abraham levé sur Isaac à la mise en croix de l’agneau Christique. De la signature des accords d’Haavara entre de riches sionistes et le régime nazi en vue de la création d’un foyer juif en Palestine, à la perpétuelle recherche de boucs-émissaires afin de resserrer les liens des communautés. Ou plus récemment, du programme d’inoculations génétiques inaugurant l’ère du transhumanisme à l’aube d’une nouvelle conflagration mondiale comme prétexte à l’instauration globale d’une grille de contrôle numérique : nous écrivons d’un holocauste à l’autre une Histoire en forme de sempiternel recommencement.

Prisonniers d’un conditionnement multiséculaire et de réflexes archaïques, peu d’entre nous ressentent combien violence, traumatismes et culture sacrificielle sont autant d’empreintes profondément inscrites dans notre mémoire génétique. La croyance que d’un mal peut naître un plus grand bien n’est qu’une antique superstition, souvent l’apanage de personnes confondant religion et foi, mais aussi l’instrument pernicieux de manipulateurs versés dans l’art d’utiliser les ressorts de la psyché humaine pour assouvir une insatiable soif de domination.

Agressivité, plaintes, crises de nerfs, d’angoisse, addictions, rumination, chantage, médisances, mise en danger de soi ou d’autrui… Qui ne s’est jamais surpris à répercuter sa souffrance dans toutes les chambres d’écho possibles, selon son éducation, ses penchants héréditaires et son tempérament ? Le mal se distille par tous les canaux, creuse le lit d’un enfer dans lequel nous nous entretenons sans en voir la source ni l’embouchure. Beaucoup extériorisent la douleur en la transférant sur autrui. D’autres l’intériorisent et la laissent peu à peu gangréner leur âme. Seule une infime minorité d’individus est capable de la laisser les traverser sans se l’approprier ni la fuir. Nombreux sur Terre sont les soldats. Rares sont les guerriers.Guerrier Catharsis Zénon

Malades de notre propre mental sans être capables de le regarder en face, nous avons projeté alentour nos propres démons jusqu’à donner corps à des structures politiques, économiques et sociales de plus en plus destructrices. Toute complaisance à cet égard n’est plus de mise : le monde qui nous entoure dans toutes ses composantes, toutes ses horreurs et toutes ses beautés, n’est que le reflet de notre condition intérieure : de notre attachement à notre confort, de tous nos petits renoncements, de notre paresse et de nos peurs, mais aussi de notre candeur infantile, d’espoirs continuellement nourris en l’action d’autrui, ainsi que de notre amour si égotiquement exprimé.

Ceci ne nous apparaît que rarement, car l’incarnation nous ancre dans l’illusion d’être séparés de ce qui nous semble extérieur. Au moment de notre naissance, nous sommes encore pleinement unis avec le grand Tout, puis le sentiment de dissociation s’accentue à mesure que se développe l’individualité. Notre croissance s’accompagne d’un lot de tourments toujours plus grand jusqu’à la maturité physique. Puis nous souffrons, encore et encore, sous l’influence de stimulations de toutes sortes, jusqu’à la prise de conscience de la responsabilité de notre propre état. La dualité nous apparaît alors comme la condition et le terreau du développement de notre libre-arbitre.

Que serait l’Humanité, où serait l’Amour si nous ne faisions pas l’expérience de cette séparation pour mieux nous retrouver ? L’initiation n’est pas à rechercher dans un quelconque occultisme, auprès de l’érudition des savants ni à travers l’auto-flagellation de l’ascèse. Elle éclot à chaque intersection de notre parcours terrestre, à chaque instant de vérité où nous nous découvrons, nettoyés du fard des habitudes et de l’écorce de nos personnalités. Elle est un lever de rideau sur ce que dissimulent nos peurs. Un immense éclat de rire fissurant la galerie des glaces.

Par un subtil jeu de miroir entre la matière et l’esprit, la peur est utile à l’évitement du danger tant que nous ne comprenons pas qu’elle en est l’aliment – lorsqu’elle n’en est pas la cause. De même, la souffrance est nécessaire à l’apprentissage jusqu’à l’atteinte d’un certain niveau de conscience. Une fois cette étape franchie, c’est à la joie de devenir la roue motrice de l’évolution. Encore faut-il être attentif, et discerner ce qui relève en nous de schémas préinscrits de ce qui nous élève au-delà et nous permet de nous rencontrer. Nous quittons alors le besoin compulsif de renforcer notre ego pour épouser l’univers sans forme de l’éternel renouveau de la Vie.catharsis pour Zénon

L’Humanité traverse actuellement les turbulences de son adolescence collective. Nous sommes des funambules oscillants entre déchaînements pulsionnels et brèves intuitions d’une dimension dans laquelle nos désirs et nos frustrations n’ont aucune prise. Nous en avons tous eu un aperçu dans les plus lumineux de nos rêves, tandis que nous courions d’une chimère à l’autre à l’état de veille. Désormais à mi-chemin entre l’élévation et l’abîme, le choix nous incombe de poursuivre l’errance dictée par les passions ou de rompre au contraire tout enchaînement et d’évoluer dans la plus parfaite liberté d’esprit.

De puissantes forces involutives espèrent nous impliquer dans un nouveau conflit global dont elles sortiraient bénéficiaires. Aussi devient-il plus vital que jamais d’en contrecarrer l’intention par la manifestation d’une inébranlable paix intérieure. Nulle question ici d’agiter un drapeau blanc, de signer des pétitions ou de défiler dans la rue. Mais d’acquérir suffisamment de stabilité émotionnelle pour demeurer imperméable aux paroles, suggestions et vibrations négatives qui nous entourent.NON MERCI au monde des QR CODE pour RIEN 121022

Trouver la paix ne signifie pas la mièvre passivité ni l’indifférence face aux choses du monde. Il s’agit de considérer que ce sont nos propres erreurs, et non l’obéissance envers qui que ce soit, qui nous font nous remettre en cause et progresser. Leur acceptation ouvre la porte à l’humilité. Au sentiment d’une petitesse aidant à grandir celui qui l’éprouve. Elle constitue le premier pas vers le pardon, non seulement celui accordé aux autres mais aussi et avant tout le pardon à soi-même. Au terme de ce long cheminement semblable à un deuil, nous nous laissons pénétrer de gratitude envers les leçons inculquées par la Vie. Alors se distingue l’amour-propre du véritable amour de soi : l’expérience intime de ressentir que nous sommes tous les émanations singulières d’un Amour universel.

L’apparente futilité des préoccupations communes n’est la plupart du temps qu’une façade ; une manière consensuelle et puérile de croire éviter d’avoir à accomplir ce parcours. Mais quelle que puisse être la manière de se mentir, nul ne peut échapper à cette nécessité, qui relève de notre destin d’âme. Ceux qui l’auront fuie tout au long de l’existence charnelle devront y faire face au moment de leur passage de l’autre côté, avec l’amertume de découvrir n’avoir finalement craint qu’eux-mêmes. Tôt ou tard, tout ce qui nous échappe encore ici-bas devra nous être révélé.

Dès lors, quels que soient les épreuves et les dangers auxquels nous serons confrontés s’ouvrira en nous la manne d’une indicible joie. Il nous suffira d’un regard, d’un geste, de la caresse d’un souffle de vent ou du frisson électrisant de l’arrivée d’un orage pour nous rappeler qui nous sommes, et nous faire sentir plus intensément que jamais la pulsation du sang dans nos veines. Nous observerons le bal des macchabés avec la distance de l’observateur caché en coulisse.SPHINX Et rayonnerons la sagesse mutique du Sphinx devant la ronde éternelle des constellations.

Rien ne pourra plus éteindre le feu sacré alors allumé en nos cœurs. Nous serons tout à la fois l’enfant émerveillé par l’envol d’oiseaux à l’horizon. L’oreille et la voix du conteur d’improbables songes à la belle étoile. Le derviche-tourneur en extase au rythme des mélodies perses. Nous serons le plein et le vide. L’ivresse et la torpeur. Le témoignage vivant des mémoires les plus anciennes. Nous serons les frontons des temples, les gitans au maintien noble et impavide. Nous serons l’hymne et l’oraison des cérémonies païennes.

L’ère des mystifications et des faux-semblants touche à son terme. Pas plus les mensonges des gouvernants que nos propres autofictions ne tiendront devant l’immense vague de révélations à venir. Nous n’aurons d’autre choix que d’accepter notre qualité de médium entre Ciel et Terre. De prendre joyeusement part à la danse cosmique à laquelle nous convient toutes les formes de vie peuplant l’univers. Une prise d’inspiration profonde, un petit instant d’abandon à la parfaite affirmation du destin, et nous serons unis dans un pur et magnifique rayon de lumière.

Zénon (octobre 2022)

Dans le prolongement parfaitement synchrone de ;

Maxime d'octobre qui OSE gagne RIEN 271022

MAXIME d’Octobre d’un presque RIEN ► Qui OSE gagne ! Version PDF N° 271022 de 9 pages  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/10/maxime-doctobre-qui-ose-gagne-par-rien-et-jbl.pdf

En vous attendant NOUS on sème pour Zénon et RIEN 301022

NON 3 LETTRES ET TOUT S'ARRÊTE POUR RIEN 140922

22/09/22 ► L’anarcho-mysticisme de Gustav Landauer (1870-1919) par Saul Newman (2020)Traduction R71 (juillet 2022)PDF JBL1960 (sept 2022)Version PDF N° 190922 de 28 pages Made In Jo https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/09/lanarcho-mysticisme-de-gustav-landauer-par-saul-newman-traduction-r71-pdf-jbl1960.pdf

PDF Gustav Landauer pour RIEN 140922

Qui répond et/ou prolonge la réflexion de Mektoub très proche de l’anarcho-mysticisme de Landauer et inversement…

02/09/22 ► MektoubDe l’obsessionnelle volonté de contrôle au nécessaire lâcher-priseZénon, juillet 2022Version PDF de JBL1960 N° 020922 de 10 pageshttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/09/mektoub-de-lobsessionnelle-volonte-de-controle-au-necessaire-lacher-prise-de-zenon-juillet-2022-version-pdf-de-jbl-septembre-2022.pdf

MEKTOUB Zénon

Mektoub

De l’obsessionnelle volonté de contrôle au nécessaire lâcher-prise

Zénon, Juillet 2022

Le déclin avait commencé sans crier gare par une matinée ensoleillée de septembre 2001. Ivre de son sentiment de toute puissance et d’impunité, faute d’ennemi susceptible de justifier son régime d’exception sur la scène internationale, l’Empire avait perpétré sur son propre sol les attentats que l’on sait, comme un mannequin vieillissant s’automutilant pour toucher la prime d’assurance. Il en résulta deux décennies de représailles aveugles, d’abus de toutes sortes et de renversements de dirigeants non-alignés au projet de dissolution des nations sous la férule d’un ordre mondial hégémonique et unipolaire.

À cette folie guerrière était couplée l’émission illimitée d’argent-dette, censée garantir la fidélité de ses détenteurs aux intérêts impériaux au nom de l’étrange concept du droit extraterritorial. Pour la première fois dans l’Histoire, une monnaie adossée à une simple promesse octroyait à son émetteur le pouvoir de dicter leur politique économique aux autres pays. Il fallait accepter les termes du contrat ou se voir banni des plateformes de transactions internationales. Le Père Ubu attablé seul devant son festin, beuglant des ordres ineptes à des cohortes de serviteurs pour seuls convives, illustrerait assez bien la géopolitique de ce début de vingt-et-unième siècle.

Une certaine fébrilité couvait cependant sous les dehors de ce règne absolu. Les investissements militaires à n’en plus finir avaient une certaine tendance à grossir les portefeuilles des comptes offshore, tandis que les soldats rencontraient sur le terrain toutes les peines du monde à monter la garde autour des drapeaux plantés à la va-vite au cœur de nouveaux déserts radioactifs. Quant à la cohésion sociale des ressortissants de l’Empire, celle-ci était laborieusement entretenue à coups de propagande Hollywoodienne et de bien-pensance, trop grossières toutefois pour que quelques sceptiques n’y soupçonnent pas l’ombre d’une tentation totalitaire.

Les fissures étaient à ce stade insoupçonnables. Les magnats de la Silicon-Valley promettaient un avenir dans lequel les moindres faits et gestes du cheptel humain seraient anticipés, tracés et contrôlés – pour le bonheur du plus grand nombre et l’assouvissement du rêve de quelques-uns. Ces champions de l’ingénierie sociale œuvraient à bannir du vocabulaire et de la pensée de leurs ouailles tout semblant de « haine », toute expression d’opinion à-même de mettre à mal le sacro-saint consensus progressiste, éco-responsable et humanitaire.

Ce concert d’intentions louables ne pouvait soupçonner l’ingratitude d’une frange grandissante de cette population réfractaire et sourde au plus élémentaire bon-sens, ni l’incompréhensible désir de souveraineté de nations ayant pourtant par le passé déjà goûté aux joies du libéralisme. Il fallut intensifier la pression sur les esprits et sur les corps. Remobiliser les troupes autour d’un ennemi pernicieux, invisible et omniprésent, offrant le prétexte au plus formidable déploiement publicitaire et biopolitique de l’histoire Humaine. C’est ainsi que l’opération « covid » fut lancée. Aie confiance croizenmoi RIEN 080822

Si spectaculaire que fut son développement, une dissonance ne tarda pas à se faire jour entre le narratif de peur uniformément répercuté sur toutes les ondes, la disproportion des moyens employés pour endiguer l’épidémie et la mortalité réelle du terrible fléau annoncé. Très vite, la mise en œuvre d’un agenda politico-économique, dont le volet sanitaire n’était qu’un prétexte, apparut comme le véritable enjeu de cette “crise”. Il s’agissait en réalité de passer d’un système de prédation basé sur des bulles spéculatives à un mode de gouvernance financière oligarchique entièrement numérique et centralisé : le programme du « grand reset » du forum de Davos. Nous étions conduits vers une démolition contrôlée de nos modes de vie.

Sur ces entrefaites survint cet hiver l’opération militaire russe en Ukraine, visant à mettre un terme à la guerre entamée en 2014, suite au coup d’État du Maïdan, par le gouvernement de Kiev envers les provinces séparatistes du Donbass. Cette année 2014 fut au passage celle au cours de laquelle Christine Lagarde, alors présidente du FMI, prophétisa l’avènement prochain du fameux « reset » économique à l’échelle mondiale. L’intervention russe consistait en priorité à protéger les populations russophones de Lougansk et de Donetsk, mais aussi à stopper les velléités guerrières de l’OTAN à ses frontières.Marionnette Zélensky pour RIEN 270822 La réponse de l’Occident à cette surprise géopolitique fut un soutien logistique et financier sans faille à sa marionnette ukrainienne, ainsi qu’une pluie de sanctions censées affaiblir l’économie russe et isoler le pays sur la scène internationale.

Comme on le sait, en pratique, ce fut exactement le contraire qui se produisit. Lesdites sanctions conduisirent la Russie à renforcer ses partenariats eurasiatiques, à exiger le paiement en roubles de ses exportations de gaz et de pétrole, à intégrer davantage d’alliés dans la sphère d’influence des BRICS, et à prendre à leur propre piège économique les pays déclarés hostiles, en particulier ceux d’une Union Européenne sacrifiée sur l’autel des desiderata états-uniens. Mektoub Zénon falaise de SénèqueC’est ainsi que la lente euthanasie occidentale entamée depuis l’épisode covid s’est muée en suicide collectif à la vitesse d’une chute libre depuis la falaise de Sénèque.

Tandis que la lumière décline et que le crépuscule tombe autour de lui, l’Occident imprégné de son sentiment d’infaillibilité ignore tous les signaux de sa débâcle prochaine.

C’est à peine si l’inflation galopante commence à faire se murmurer quelques doutes sous les chaumières. Est-il possible que nous manquions de chauffage à l’automne ? Que nous soyons bientôt rationnés sur l’essence ou les biens de première nécessité ? Se pourrait-il que tout ce que nous ayons jusque-là connu soit voué à finir ? Que nos dirigeants ne veillent pas tant à nos intérêts qu’aux leurs ? Quelques lézardes commencent à se creuser dans les certitudes de notre inconscient collectif. Les plus avisés osent regarder en face l’obsolescence de notre ancien cadre de référence, mais le gros des troupes contemple encore comme une chimère la sombre silhouette en approche de notre effondrement.

Au contraire des formes brutales de tyrannie, l’accroissement du pouvoir étatico-marchand sur les peuples des nations « démocratiques » a été rendu possible par l’infantilisation croissante des individus, jusqu’à rendre ces derniers dépendants d’une autorité dans les moindres aspects de leur vie quotidienne. On a vu se développer la police, puis la banque, les assurances, la « sécurité sociale » comme d’indéniables progrès, sources de confort et de sécurité, sans voir le vice. Puis la technologie nous a facilité la tâche au point de nous endormir, d’ériger la passivité en vertu et la science en religion. Jusqu’à nous enchaîner littéralement, nous contraindre à l’avilissement de prouver notre humanité à des robots pour jouir de l’accès à des services pour lesquels nous cotisons – et qui en pratique n’existent plus. Tout ceci n’aurait pas été rendu possible sans un long et méthodique travail de domestication des esprits dont il est devenu impératif de nous défaire pour espérer avoir une petite chance de survivre aux temps à venir.

Eduqué juste assez pour croire ce qu'on vous dit sans rien remettre en cause RIEN 130822

Tout l’art de ce dressage a consisté à développer un mécanisme de conditionnement déguisé en « éducation » et visant à produire des générations de faux adultes. Il suffisait pour cela de faire passer la simple reproduction des modèles établis pour une marque d’intelligence, l’obéissance aveugle à des règles inexpliquées pour de la responsabilité, ou encore l’irrépressible besoin de se conformer à l’opinion majoritaire comme une preuve de bonne intégration à la société. Pour que ce schéma se perpétue sans rencontrer de réelle remise en cause, il était nécessaire de mettre en œuvre un système de récompenses à l’égard des individus les plus disciplinés, ou de punitions contre les empêcheurs de tourner en rond et les créatifs. C’est ainsi que s’est instaurée toute la hiérarchie sociale que nous connaissons, depuis les bancs de l’école jusqu’en entreprise et de l’échelon le plus bas du sous-prolétariat jusqu’aux plus hautes fonctions administratives.

S’ensuit une condition psychologique de dépendance envers l’autorité empêchant, toute leur vie durant, les individus de prendre la mesure de leur propre pouvoir et de choisir la voie, certes périlleuse mais ô combien plus riche, de la liberté. J’entendais au début de l’été deux adolescents discuter sur un banc, et l’un déclarer à l’autre d’un ton résigné : « c’est Parcoursup qui va décider de mon avenir ». Voilà où nous ont conduits plusieurs siècles de renoncement progressif à notre autodétermination. N’est-ce pas d’une tristesse infinie ?

FAIS LES CHIER par RIEN 01 09 22

Nous nous trouvons ici, depuis longtemps de manière subreptice et de façon flagrante depuis l’épisode du covid, dans la situation d’enfants confrontés à une autorité maltraitante. Dans la plupart des cas, la conscience des abus commis sera refoulée, l’individualité-même des victimes s’autocensurera face à la violence et la sidération qu’implique un tel constat. D’aucuns iront jusqu’à défendre bec et ongles leurs tortionnaires pour préserver leur statut d’enfants et ne pas avoir à se prendre en charge. Il arrive pourtant au contraire que des jeunes battus ou abusés se rebiffent, et développent une acuité de perception de loin supérieure à celle de la moyenne de leur âge. La violence subie devient alors le terreau fertile à l’indépendance d’esprit, prélude à la révolte, à la libération puis à l’épanouissement dans un nouveau paradigme.

Le problème qui nous occupe est qu’une immense majorité de nos contemporains soit encore persuadée de compter parmi la population adulte. Les principales caractéristiques mentales de ces personnes sont la certitude d’avoir raison en tout, celle de ne pas pouvoir être dupe de quoi ou de qui que ce soit, ainsi qu’un attachement maladif à tout ce qui peut conforter leur système de croyances. De là découle une inexpugnable résistance au moindre changement, nous plaçant tous devant la perspective d’un chaos complet lorsque s’évanouira pour eux la mythologie d’un environnement sain et sécurisé. Aussi devient-il nécessaire de se préparer à accompagner notre entourage  – proche ou inconnu, cela revient au même  – sur le chemin du deuil de l’ancien monde. Aucune préparation matérielle ni aucun ermitage ne nous permettra de faire l’économie de ce travail. Nous sommes qu’on le veuille ou non dans le même bateau quel que soit notre niveau de conscience.

Le Perfecto n'est pas de ce Monde par RIEN 300822

Il est inutile pour ce faire de discourir ou de nous lancer dans de laborieuses théories. Le lâcher-prise est un savoir-être davantage qu’un quelconque savoir-faire. Il se perçoit dans la gestuelle, dans le rythme du souffle, dans le regard. Il ne se paie pas de mots mais s’offre comme énergie communicative. C’est une roue, un saut périlleux, un mouvement circulaire de jeu avec l’espace et la gravité. Une facétie qui prête à sourire mais offre un parfait exemple de liberté de l’âme. C’est une vibration qui vient remuer le souvenir commun à tous de l’adaptation, de la souplesse, de l’intuition et de la spontanéité de l’enfance. Un trésor dont on fait cadeau au premier venu et qui nous revient sous la forme d’une obole céleste.

L’enjeu de l’époque qui s’ouvre à nous est le souvenir. Non la mémoire d’un évènement qui nous a jadis concerné, mais au contraire les retrouvailles avec le sans-forme, les affinités naturelles de la cour de récréation, l’instinct à l’état pur, antérieur à la pensée. Mais aussi la cessation de tout jugement, de toute référence au cadre connu pour apprécier chaque chose dans toute sa richesse et sa singularité. Ce n’est qu’ainsi que peut naître en chacun de nous le véritable adulte : celui qui ne censure ni ne brime plus, mais prend sa propre enfance par la main pour marcher à ses côtés. La maturité n’est pas une position mais un équilibre. Elle est la découverte de ce que nous avions toujours été sans en avoir conscience, et l’acceptation de chaque dimension de l’être avec sa part d’ombre comme de lumière.

Nous nous apprêtons à quitter les sentiers balisés d’une vie sans heurt ni surprise, sans occasion de nous rencontrer hors des cadres préétablis, sans opportunité de se retrouver réellement face à soi-même. Et ce n’est pas une mauvaise nouvelle. Les projets concoctés par l’oligarchie pour nous imposer une existence uniforme et fade à base de « sobriété heureuse » ne réussiront qu’à détruire les vieilles structures de gouvernance, sans parvenir à générer quoi que ce soit d’autre qu’un ingérable chaos, bien éloigné de leur fantasme de grille de contrôle technologique. Passée l’appréhension de nager pour la première fois sans avoir pied, nous retrouverons la capacité de nous mouvoir librement, sans tuteur ni bouée gonflable. Et chaque instant passé dans les eaux vives nous gratifiera d’une confiance nouvelle en notre capacité d’évoluer dans le grand courant de l’existence.

Ainsi affranchis de toute idée préconçue et de toute emprise, nous constaterons avec joie que l’Univers orchestre chaque chose de façon plus juste et plus harmonieuse que ne l’aurait jamais permis notre pauvre intellect. Les signes se multiplieront à nos yeux. Le sort nous deviendra de plus en plus favorable. Nous comprendrons alors que la véritable liberté ne consiste pas à faire ce qu’on veut ou croit vouloir, mais à décider de notre plein gré de vivre et d’agir selon les lois naturelles. Nous vivrons en accord avec notre plus intime vérité. Définitivement passés de la foi en la prédictibilité du sort aux mains d’un système à la certitude du parfait ordonnancement de la Vie. Notre transmutation mentale aura été accomplie.

Zénon, juillet 2022

MEKTOUB C'ÉTAIT ÉCRIT Zénon

Mektoub, pouvant se traduire notamment par « c’était écrit », contient le principe du taoïsme originel selon lequel il n’y a pas de commencement sans fin et nous rappelle que cette quête de connaissance était dirigée par la recherche de l’équilibre, de l’entente entre les êtres, de la compréhension du langage et de la nature, et par extension, du cosmos.

Et s’il est vrai que nous sommes à la Fin d’un Règne, d’un cycle, d’un temps, pour autant cela n’annonce pas la Fin des Temps mais plutôt qu’une porte est en train de s’ouvrir et que le prochain cycle est déjà ouvert dans celui qui doit se terminer !

Tout ce qui est en haut est tel ce qui est en bas et Zénon nous invite, une nouvelle et dernière fois à comprendre que CHAQUE UN, individuellement d’abord et avant TOUT, nous pouvons transformer notre regard matérialiste limité en vision infinie de la VIE.

Très proche, en cela, de l’anarcho-mysticisme de Landauer, pour qui : l’anarchisme est la rédemption spirituelle et la renaissance de l’humanité, mais qui passe au travers du tumulte de l’âme individuelle. L’éthique de la préfiguration, si importante dans l’anarchisme, est aussi spirituelle que politique :Seulement lorsque l’anarchie devient pour nous, un rêve noir et profond et non pas une vision atteignable au travers de concepts, alors notre éthique et nos actions peuvent devenir UN.

Nous sommes invités à plonger, très profond, à l’intérieur de nous-mêmes, là où réside notre intime vérité afin d’accomplir la transmutation mentale par-delà le bien le mal en fusionnant l’action et la pensée, l’argent et l’or pour redevenir notre propre source…

Personne ne pourra faire ce voyage intérieur à notre place si nous voulons ouvrir un nouveau cycle, un nouveau paradigme. Nous devons terminer ce chapitre afin d’écrire ENSEMBLE une nouvelle histoire humaine à l’encre de la réalité.

Vous pouvez puiser toute l’énergie et les forces vitales nécessaires à ce lâcher-prise ici-même mais aussi dans les CHRONIQUES du PRESQUE Dr. T’CHÉ-RIEN indissociables, se répondant l’un l’autre et les retrouver, inséparables, dans ma BIBLIOTHÈQUE de PDFs et plus encore…

JBL1960

26/08/22 ► ApartheidUne double origine et deux destinéesZénon, juillet 2022Version originale PDF JBL1960 août 2022

APARTHEID une double origine et 2 destinées ZénonAu commencement était l’harmonie. L’Humanité originelle vivait en parfaite osmose avec les lois naturelles ; dans un respect teinté de vague superstition envers les règnes du minéral, du végétal et de l’animal dont elle était issue et représentait la somme. Cette espèce se nourrissait des fruits de la chasse, de la pêche et de la cueillette, absorbée par l’instant présent et profondément unie à sa tribu et son territoire… Les sociétés de nos lointains ancêtres existaient ainsi, dans l’innocente inconscience de toute notion de « bien » ou de « mal ».

D’incalculables générations se succédèrent. Jusqu’à ce qu’apparaisse, il y a soixante siècles sur le plateau de Sumer, une créature nouvelle, extérieurement apparentée à l’Humain, mais différente dans sa psyché, sa nature profonde et son rapport à l’environnement. Avec elle, se développèrent de façon concomitante les premières cités-États, l’écriture, le système sexagésimal, l’usure, entre autres composantes encore actuelles de ce que nous avons coutume d’appeler « civilisation ». De cette époque nous est également échu un héritage spirituel, depuis l’exode à Babylone du peuple Hébreu et les apports de la mythologie sumérienne au livre de la Genèse.

Poussée par un irrépressible instinct expansionniste, cette seconde humanité a essaimé jusqu’à coloniser peu à peu l’ensemble des peuples du monde. Non qu’elle ait « cru et se soit multipliée », comme indiqué dans l’ancien testament, ni qu’elle se soit développée en parallèle et dans l’ombre de la première, comme le pensent nombre d’individus conscients de cette coexistence. Sa lente et  inexorable croissance a plus exactement été le fruit d’une hybridation ; d’une fusion génétique et sociale des deux lignées jusqu’à entremêler leurs composantes au fil de notre évolution. Quoique de proportions variables selon les individus, ces deux ascendances et les tendances qui leur sont liées sont depuis des millénaires inscrites en notre psyché, aussi bien individuelle que collective.

Depuis lors n’a cessé de se dérouler en nous une véritable lutte intestine entre nature et culture… Cette dernière aura de victoire en victoire enferré l’espèce originelle dans la domesticité, les lois, les notions, la morale. Lui aura inculqué l’amour de la forge et l’art de la guerre. Aura expurgé les peuples premiers de la richesse de leur vision, de la simplicité de leurs rêves pour leur substituer des murailles pour horizon et l’obsession de l’or comme pulsation dans les veines. Les cités-États se sont agglomérées en nations puis en empires. Les ruches industrieuses ont poussé comme des chancres en lieu et place des forêts primitives. Et l’intuition ancestrale a lentement cédé le pas au rationalisme sectaire des temps modernes.

La prédation d’abord improvisée, puis de plus en plus structurée par les institutions politiques et religieuses fut le moteur de notre évolution depuis la cité d’Ur jusqu’à nos jours. Les conquérants de contrées entières découvrirent la supériorité de l’impôt sur le bénéfice immédiat du pillage. Et la vassalité s’inscrivit dans les mœurs comme nouvelle conformité sociale… Les rapports de force entre possédants et masses laborieuses ont depuis connu plusieurs formes et divers degrés, sans qu’aucun système de gouvernance ne remette en cause le pouvoir des uns sur les autres. Tous les régimes sans exception auront vu fleurir, sous des dehors plus ou moins raffinés, l’exploitation et l’accaparement des fruits du labeur par une caste de décideurs exemptés des devoirs communs.

Le tabou religieux de l’usure fut progressivement levé en Occident entre la fin du Moyen-Âge et le début de la Renaissance. Alors apparurent de nouvelles puissances d’argent, qui concurrencèrent bientôt les États dans le processus d’émission monétaire, et commencèrent à s’immiscer dans les décisions publiques. La création de la banque d’Angleterre fut l’évènement-pivot à partir duquel le pouvoir politique fut progressivement transféré des couronnes royales aux places financières, qui devinrent en capacité de subventionner des guerres afin de remodeler à leur guise le paysage géopolitique européen.

Ces mêmes banques ont financé toutes les entreprises coloniales, et participé à l’export à travers le globe d’une conception de la société uniquement basée sur le profit, dans laquelle aussi bien la tête couronnée que le chef de village autochtone deviendraient leurs supplétifs. Des pourvoyeurs de main-d’œuvre corvéable à merci, propre à satisfaire leur insatiable appétit de pouvoir, l’argent leur étant déjà acquis. Nous étions entrés dans l’ère moderne… La grande ambition des puissants n’était plus de posséder le monde ou les hommes, mais de les transformer selon leur bon vouloir ou leur caprice du moment.

L’urbanisation galopante, la division et la spécialisation du travail, la technicité toujours accrue et plus récemment, l’informatisation tous azimuts nous ont conduits à une dépendance quasi-totale vis-à-vis des propriétaires de l’appareil de production. Hier instrument pour façonner les choses, la machine est devenue l’outil servant à remodeler l’homme. Et tandis que la concentration entre quelques mains de toutes les ressources mondiales atteint son comble, les possédants annoncent  l’avènement prochain de la fusion humaine avec leur technologie… Six-mille ans d’évolution nous ont ainsi menés à la plus folle croisée des chemins de notre histoire : nous pouvons poursuivre la fuite en avant débutée alors au cœur du Moyen-Orient, ou nous remémorer nos racines et danser autour des flammes de l’incendie des grands centres-villes.

Sous l’apparente uniformité d’une trajectoire commune, deux archétypes humains ont longtemps cohabité sans parvenir à se dégager l’un de l’autre. D’une part celui resté profondément attaché à sa nature et ses origines, à sa lumière intérieure et sa joie enfantine, et de l’autre celui mécanique et froid comme l’acier dont l’unique obsession est d’« avancer », peu importe où il se trouve ni où il aille. Le temps présent des Révélations voit déjà poindre l’apparition au grand-jour de ces deux souches constitutives, et l’inévitable scission de l’Humanité en deux espèces distinctes à l’avenir : la première, qui cherchera et retrouvera une existence en accord avec les lois universelles, puis la seconde, qui poursuivra sa quête matérialiste jusqu’à la perdition définitive du transhumanisme.

Non seulement l’actualité récente, mais aussi nos choix individuels des deux dernières décennies témoignent en ce sens… La ségrégation des technocrates envers les réfractaires, celle des adeptes du tout vaccinal vis-à-vis des sceptiques. Celle des bellicistes à l’égard des acteurs de paix, et celle des gens formatés contre les esprits libres, sont autant d’indices qu’un indéniable fossé se creuse entre les individus liés par un équilibre organique, et les personnes uniquement absorbées par le désir de se répandre au-delà d’elles-mêmes à travers le regard d’autrui.

Peu de gens sont à ce stade pleinement polarisés sur l’une ou l’autre tendance. De là découlent de nombreux dilemmes et conflits intérieurs ou interpersonnels. Mais la spoliation généralisée dont nous assistons aux prémices à l’aube du « grand reset » commence à faire se distinguer ces deux courants : celui de ceux qui suivront ce penchant pour la prédation réciproque jusqu’à la « guerre de tous contre tous ». Et, à l’autre bout du spectre, celui des êtres que ces circonstances invitent à l’entraide ; œuvrant à l’éclosion de nouveaux modes de partage et d’échanges au sein des réseaux de solidarité qui partout s’organisent. À terme, les ruines de l’ancien monde appartiendront à ses  actionnaires pyromanes, tandis que les générations futures redécouvriront que les terres brûlées sont les plus fertiles.

Ces deux modèles seront alors devenus incompatibles. Les raisons-mêmes de leur imbrication au fil de l’Histoire seront celles de leur schisme définitif… L’une de ces deux espèces courra toujours plus avant vers une chimère d’immortalité qui causera sa perte. L’autre se sait condamnée depuis le premier jour, et l’accepte. Ces attitudes d’esprit détermineront le rapport de force à venir entre l’armée des clones du nouvel ordre mondial et les clans de nouveaux sauvages. La génération des cyborgs s’évanouira dans des poussières de nanoparticules et une Humanité nouvelle apparaîtra, transfigurée par cette expérience d’ingénierie cosmique.

Cette révolution n’impliquera pas pour autant un retour au mode de vie de nos ancêtres. On ne se baigne jamais deux fois dans la même rivière. Nous serons en revanche devenus capables de faire le tri des technologies qui nous affranchissent de celles qui nous aliènent, et cesserons alors d’en être esclaves. Mais surtout, nous serons sevrés de cette folle et vaine prétention de maîtriser quoi que ce soit de l’avenir. Nous existerons de nouveau pleinement dans l’instant présent ; conscients que rien ne saurait être gravé dans le marbre, comme l’a merveilleusement illustré la destruction des Georgia Guidestones. Face à ce qui arrive, la première des préparations est mentale et consiste à s’ouvrir sans résistance à l’inconnu.

L’enjeu de ce retour aux fondamentaux n’est rien moins que notre survie à brève échéance. Notre évolution nous a menés au pied d’un mur devant lequel il est impossible de faire demi-tour. Nous devons dès à présent, pour espérer pouvoir le franchir, nous connaître sous toutes les coutures et dans toutes nos dimensions. Assumer aussi bien nos zones d’ombres que nos parties lumineuses. La connaissance de soi est la vocation de notre conscience et la raison d’être du libre-arbitre. Une fois dépassée cette épreuve de maturité collective, nous retrouverons enfin l’harmonie ; non celle inconsciente des origines, mais cette fois née d’une union librement consentie avec le grand Tout. Lorsqu’un jour, les générations futures se pencheront sur cette étrange période de notre histoire, elles constateront que cette longue errance n’avait d’autre but que de nous révéler à nous-mêmes et s’extasieront, pleines de joie, devant incommensurable intelligence à l’œuvre dans l’Univers.

Zénon, juillet 2022

GL APARTHEID Zénon août 2022

Création originale de la version PDF N°210822 de 8 pages https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/08/apartheid-une-double-origine-et-deux-destinees-zenon-juillet-2022.pdf

Maxime dans les étoiles 220822

À mon fils, Maxime ;

Parti, si vite, rejoindre les étoiles et tel un Ange de petit démon torcher le cul au firmament !

Va mon vif-argent, trace dans les moindres recoins de l’UNI-VERS et reviens, de temps à autres, scintiller de mille feux jusque dans nos rêves.

Avec ce tout dernier texte de Zénon comme tu les affectionnais tant.

Et mon RIEN qui m’a râ-KHON-té ta dernière fêlure, ton acte manqué…

Sylvie de Berg, la KHON-teuse qui m’a KHON-tée les paroles de Gibran : “Vos enfants ne sont pas vos enfants, ils sont l’appel de la VIE elle-même.”

Le souffle de l’Esprit/Spirit/Geist de tout le Collectif R71 qui t’impulse par-delà le Bien, le Mal, l’Espace et le Temps !

Antoine, Océane et même Patou apprennent le nom des nuages pour ne plus jamais perdre leur chemin… Sans toi…

Mathilde et Jérémy tes âmes sœurs et leurs filles chéries t’envoient mille baisers de leurs petits doigts potelés…

Sans oublier les anonymes, Roseau, Ratuma, TTT44, Personne, Taureau Libre… Mais aussi la belle Amélie Paul, Ronald témoin de notre rencontre avec ce plus que RIEN devenu mon-TOUT ; Olivier D, le Dr. Maudrux et tant d’autres qui sans nous connaitre nous soutiennent ton papa et moi, ta maman, qui t’aimons infiniment…

Malgré la douleur immense de ton absence, de tes yeux clos, de ce silence, je suis heureuse de t’avoir eu pour fils mon fils à tout jamais.

Et de cela, ne doute jamais !

JBL1960Ta MAMA

poussière d'étoiles Max 220822

D’un presque RIEN à une nouvelle étoile ;

Je sais MAXIME

celui qui a toujours le cœur qui boite un peu

toujours le rire à fleur de larmes

mais la tendresse pas consumée

la révolte pas consommée…

Je sais MAXIME

le regard en attente du beau

et cette douceur de la violence qui déchire un peu,

des gestes qui chantonnent bleu autour de l’abandon et de l’espérance.

Je sais MAXIME

le goût amer du temps qui fuit

de l’espace qui s’évade trop vite

du mouvement de la vie à retenir

pour jongler encore un peu

avec les mille possibles de l’attente.

Je sais MAXIME

le sens de la passion

l’impatience de l’infini

le regard qui dévoile les rêves pour les ancrer

dans le réel et en faire un don.

Je sais MAXIME

Oui, l’offrande offerte

et l’accueil qui multiplie la rencontre.

Provoquer les jours à renouveler

avec la pudeur excessive de ceux

qui savent leur blessure ouverte à jamais.

Je sais MAXIME

la vie étourdissante…

inconsolable à jamais

restée inachevée sur le désir de vivre…

L’indécrottable mécréant que je suis me fait quand même dire, mon dieu que je l’aime ce petit, que j’aime ses parents.

Pourquoi ? Pour rien, juste un peu de bois pour la cheminée

ce n’était rien qu’un bout de pain”…

Un peu plus près des étoiles Max 220822

+ De la part de Zénon d’un auteur anonyme…

Partir

Nous partons d’ici comme d’ailleurs nous vînmes,
de cours des miracles en joyaux d’éternité.

Nous avions prêté corps et âmes à toute fiction
qu’il nous fallut jouer, rejouer encore.

Partir du temps, trop de personnages, or si peu de joueurs.
Un seul jour, a-t-il jamais existé un seul joueur,

Partir d’ici, enfin.
en nous sans souvenir, d’ailleurs s’en ressentir.

Partons comme Ulysse pour nos retrouvailles.
Pas si sages en ce passage, d’univers Gulliver.

Flûtes enchantées, musiques des sphères mondes.
Voix au désert, de la verticale d’Ô, Joie substance.
Encore voguent les nefs des fous,
feux des bûchers, sacrifices foudroyés,

Marteau de Thor.
Noire et Blanche mémoires de tous temps, tout amour,

Partir.

(Auteur Anonyme)

Bannière étoilée Max Zénon août 2022

12/08/22 ► MàJ du 13/08/22 ► Histoires d’Oh au Pays des Khons – KHON-té par RIEN – Version PDF complétée et enrichie par JBL1960 à diffuser sans pitié 

Le rêve c'est d'avoir de quoi être, FD pour RIEN 120822

Histoires d’Oh au Pays des Khons – KHON-te des Mille et Une Vies, KHON-té par RIEN dans une création originale du PDF N° 120822 de 65 pages https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/08/histoires-doh-au-pays-des-khons-khonte-de-mille-et-une-vies-rien-aout-2022.pdf

18/07/22 ► AFFRONTER LA BÊTE – Pouvons-nous vraiment faire face au plus grand crime de l’histoire de l’humanité ?Dr. Naomi Wolf, 18 juillet 2022 (Traduction JBL1960)

Yin Yang Donsgirl Devian Art pour Zénon

Faire face à la bête

Pouvons-nous vraiment faire face au plus grand crime de l’histoire de l’humanité ?

18 juillet 2022Dr. Naomi WolfURL de l’article source en anglais https://naomiwolf.substack.com/p/facing-the-beast?utm_source=%2Fprofile%2F28216063-dr-naomi-wolf&utm_medium=reader2

Traduit avec l’aide de DeepL.com – Complétée & Enrichie JBL1960

Macron déclare la guerre aux personnes non vaccinées « jusqu'au bout ». Les  dirigeants européens montrent leur vraie couleur – Guy Boulianne : auteur,  éditeur et journaliste indépendant

Némésis, ou l’inéluctable triomphe des lois naturelles, Zénon juillet 2021Version PDF création originale de JBL1960Création originale du PDF N° 30821 de 7 pages  ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/08/nemesis-zenon-juillet-2021-creation-originale-du-pdf-par-jbl1960.pdf

Yin Yang de Lion N et B pour Zénon

16/07/22 ► Nouvelle version PDF avec mises à jour de l’après-Histoire Ou la révolution par le don réciproque et universel de Zénon, mai 2016 PDF N° 160722 de 15 pages mise à jour ce 16 juillet 2022 ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/07/nouvelle-version-pdf-maj-juillet-2022-de-lapres-histoire-de-zenon-mai-2016.pdf

Yin Yang cosmique pour Zénon

Comme nous le rappelait Guillaume Apollinaire : Il est grand temps de rallumer les étoiles…

Portail énergétique Zénon

Grandement inspirée par Karmapolis & les derniers contes du presque Dr. T’Ché-RIEN pour détrôner le Roi des CAS-Nullards INSURRECTION et UTOPIE par le Dr. Bones (2015) Traduction R71 dans une création originale au format PDF à diffuser sans pitié !

ÉTEIGNONS LES ÉCRANS RALLUMONS NOS VIES DR BONES 310522

INSURRECTION & UTOPIE par le Dr. Bones, 2015 – Traduction Résistance71Version PDF N° 310522 de 25 pages de JBL1960 https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/05/insurrection-et-utopie-dr-bones-2015-traduction-r71-pagination-jbl-mai-2022.pdf

Preuve que nous sommes TOUSTES inter-reliés…

KARMAPOLIS Zénon 26 05 22

26/05/22 ► Karmapolis de Zénon, mai 2022Dans une version PDF originale de JBL1960 N° 260522 de 9 pages https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/05/karmapolis-de-zenon-mai-2022-pagination-jbl-le-260522.pdf

VISIONQUANTIQUEÀ la mémoire d’Alain Gossens

LAFORCEDEL'ESPRIT

« Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio, que n’en rêve votre philosophie. »

Shakespeare – Hamlet

J’aimerais vous parler du jour inévitable où s’effacera la raison. Ce moment de la vie où, devant la disparition de tous nos acquis et présupposés, l’effilochement progressif de l’univers de certitudes dans lequel nous nous sommes laissés enfermer, nous abdiquons enfin toute rationalité pour ouvrir la porte à l’inconnu. Nous observons alors les choses d’un regard neuf. Et pour la première fois depuis le commencement de notre existence : nous voyons.

Nous percevons les êtres non plus seulement sous leur forme physique, mais aussi leurs couleurs et ondulations énergétiques. Nous contemplons le chatoiement particulier de chaque pensée, chaque intention ou désir qui les anime, et découvrons encore, ébahis, la flottaison dans l’atmosphère qui nous environne d’entités tout aussi réelles que nous le sommes, bien que dénuées d’organisme.

Pareille expérience ne relève pas de l’hallucination ni ne résulte d’une quelconque prise de substance, mais peut devenir à chacun le fruit d’un long et patient travail d’activation de nos capacités en sommeil.

supraconscience féminin sacrée Zénon

De toutes les espèces peuplant notre planète, beaucoup naissent et meurent avant même que nous n’ayons eu l’occasion de les découvrir. Il en va ainsi également de la plupart de ce qui vit hors de notre champ de perception ordinaire. Les instruments de mesure nous permettent d’affirmer l’existence des rayons infrarouges et ultraviolets ou des ultrasons, bien que leurs gammes de fréquences soient étrangères à nos sens. Tout ce qui compose le vide apparent de notre univers n’est que longueurs d’ondes se répercutant à l’infini du plus minuscule atome jusqu’au tourbillon des galaxies.

De même qu’il existe une chaîne alimentaire sur le plan terrestre, nous nourrissons sans cesse de nos émotions et de nos pensées des entités immatérielles apparues sur le plan astral bien avant notre ère, au moment du développement de la conscience individuelle, ou ego. Leur existence nous est intimement liée, car ces êtres, surnommés prédateurs par les chamans ou “archontes” par la gnose antique, se sustentent en permanence des énergies que nous consacrons à entretenir l’illusion du « moi », cette paroi auto-réfléchie par le mental et servant de façade entre l’Être véritable et l’Univers avec lequel nous ne sommes qu’un.

Ces créatures se délectent des égrégores religieux, politiques, militaires ou sportifs. Elles s’ingénient à cultiver en nous les instincts les plus grégaires afin de faciliter les récoltes massives d’énergie. Elles nous inculquent un attachement immodéré à tout ce qui peut mener à un sentiment d’appartenance, car c’est ainsi qu’elles entendent nous posséder.supraconscience vibratoire Zénon

Nos vibrations les plus basses, qu’elles soient de souffrance, de peur, d’envie ou de haine, constituent leurs mets privilégiés. Aussi ces entités nous entretiennent-elles dans la plus douloureuse condition intérieure pour nous soutirer le plus de substance vitale possible. Les expériences traumatiques, qu’elles soient individuelles ou collectives, participent au grand festin, à la grande moisson quotidienne que ces prédateurs ou archontes réalisent. Telle est entre autres la raison des rituels pratiqués par les loges noires des puissants de ce monde : notre sueur, notre sang et nos larmes sont la monnaie d’échange leur offrant un pouvoir presque absolu sur la matière.

Bien que nous soyons les proies de ces créatures, il existe un moyen de nous soustraire à leur emprise. Il s’agit de la connexion à notre double spirituel ; non plus cet écran mental où nous projetons notre représentation des choses, mais l’étincelle de lumière immuable à travers laquelle la perception intuitive nous est révélée. œil d'Horus ZénonCette reconnaissance de notre être éternel est réalisable par l’action de la glande pinéale, le sixième chakra représenté par l’Œil d’Horus ou par le Tilak sur le front des Hindous. Elle se produit naturellement à l’instant de notre venue au monde, à chaque fois que nous rêvons ainsi qu’au moment du passage dans l’au-delà.

Il est également possible d’atteindre cet état de conscience en demeurant lucide, au prix d’une pratique assidue et de beaucoup de persévérance. Mais celui-ci se manifeste à tous quoique de manière fugace, par exemple sous forme d’impressions de « déjà-vu », ou par les pressentiments plus ou moins nets d’évènements à venir. Ceux-ci résultent de brèves rencontres entre l’être incarné et son double intemporel, pour qui tout a lieu sur un plan simultané. Le temps, comme l’espace, est relatif à cette dimension. Une illusion basée sur la perception du mouvement dans la matière, et dont la mesure est d’ailleurs donnée par les rotations terrestres. Ce qui explique les talents de divination des maîtres dans l’art de vivre reliés aux plans spirituels.

La première étape de ce processus est de parvenir à faire cesser ce perpétuel monologue intérieur par lequel nous entretenons notre idée de nous-mêmes et du monde. Car celui-ci nous limite aux frontières étroites de nos croyances. Il nous faut atteindre l’intuition à l’état pur, antérieure à toute interprétation de l’intellect. Apprendre à mourir et renaître, puis mourir de nouveau jusqu’à se débarrasser de toute notion et de tout souvenir. Alors s’ouvre à nous la sensation des mondes subtils : ceux que nous percevions enfants, avant que l’éducation et la société nous apprennent à devenir de faux adultes.CERFAVALON

Derrière le voile des apparences, nous entrons en interaction avec l’esprit de l’eau et des éléments, captons les énergies des minéraux et des plantes. Nous comprenons le langage des animaux et découvrons la profondeur avec laquelle leur regard nous pénètre. Il nous devient enfin possible de deviner les contours sombres ou lumineux des formes-pensées dispersées au vent par les êtres incarnés ou immatériels.

Exercer cette faculté permet d’apprendre à se mouvoir dans les sphères supérieures, où tout est lié et où n’existe aucune distinction entre SupraConscience Vibratoire Kermapolis Zénon“intérieur” et “extérieur”. Ceci offre également l’opportunité de reconnaître l’origine des influences, la nature et la puissance des courants, le potentiel absolument sans limite des intentions télépathiques ou encore les répercussions sur la matière de chacune de nos pensées… L’expérience implique une responsabilité toujours plus grande à mesure que s’élargit l’horizon de notre conscience.

Cette pratique confère encore une plus grande aptitude à différencier nos propres élans de ceux qui nous sont communiqués à notre insu. À reconnaître en nous-mêmes l’œuvre des prédateurs et à la chasser hors du champ de notre volonté. Cet effort est nécessaire à la préservation de notre énergie vitale sur le plan physique, mais davantage encore pour éviter le danger de se laisser envahir et littéralement absorber par des forces maléfiques au niveau psychique.Mk-ultra-et-la-quete-du-controle Zénon 250522

Faire au cours de l’incarnation l’expérience de la mort à soi-même est la pierre angulaire de la délivrance. L’on cesse alors de s’identifier à l’ego pour vivre pleinement dans l’être. On se déleste de tout attachement, de toute passion ou vanité. On respire tranquillement l’éternité chaque seconde. On devine la permanence dans l’éphémère. Et l’on sanctifie de tout notre amour les indénombrables merveilles de la création. Enfin, surmonter la mère de toutes les peurs nous rend inaccessibles à toutes les menaces, à tous les chantages, au chant de toutes les sirènes vendeuses d’espoir et permet de devenir véritablement libres et souverains.

À l’heure où de plus en plus de personnes alimentent l’égrégore d’une guerre mondiale, il devient plus important que jamais de considérer que du point de vue spirituel, celle-ci a commencé depuis l’aube des temps, et que notre époque est sur le point d’en connaître le dénouement : soit qu’elle aboutisse à notre disparition pure et simple, soit qu’elle voie s’accomplir notre émancipation réelle et définitive.

Rien ne se manifeste dans la matière qui n’ait été auparavant acté sur le plan psychique. Nous en faisons tous au quotidien l’expérience individuelle. Il en va rigoureusement de même au niveau collectif. Quoiqu’il advienne : ne laissons rien ni personne nous aliéner l’extraordinaire pouvoir créateur de notre esprit.

Notre espèce est à la croisée des chemins de son histoire. Nous ne survivrons guère plus longtemps au matérialisme des siècles écoulés. Car nous sommes infiniment plus que la simple enveloppe à laquelle notre intellect et la science nous ont limités. Nous sommes à la fois enfants de la glaise et poussières d’étoiles. Une vibration nouvelle est à l’œuvre et nous invite à redécouvrir notre vraie nature sous les oripeaux de nos identités. Prêtons attention à ce murmure qui nous traverse, et nous fera demain nous joindre à l’éternelle symphonie des univers. Toutes nos croyances nous apparaîtront comme fétus de paille. Nous nous retrouverons dans la nudité des premiers jours, sortis une fois pour toutes de la caverne pour enfin vivre en pleine lumière.

Zénon – mai 2022

Zénon KARMAPOLIS billet 260522

▼▼▼

La porte du changement ne peut s'ouvrir que de l'intérieur Jacque Salomé

19/05/22 ► Pourquoi Israël a-t-il tué Shireen Abu Akleh ? Par Ashraf Ezzat – Traduction & Analyse JBL1960

@ImadAbuShtayyah . https://www.facebook.com/profile.php?id=1817142103

Marche commémorative de la Nakba - Plateforme altermondialiste

Message de RIEN à la lecture de ce billet dans lequel je rappelle le tout premier texte de Zénon Nakba de mars 2016 & le poème Plomb Durci…

30/04/22 ► CRASH-TEST ; Ou le saut périlleux de l’Humanité dans l’abîme de Zénon et dans une création originale au format PDF N° 300422 de 9 pages à diffuser sans pitié…

L'HOMMEUNIVERSEL

« Le Tout est Esprit. L’Univers est mental. »

Le Kybalion

Crash-Test, Ou le saut périlleux de l’Humanité dans l’abîme

Il y a plus de cinq cent ans que l’Occident, mû par une aveugle foi en lui-même, exporte son intellectualisme à tout crin au reste du Monde sous couvert de mission civilisatrice. Cinq cent ans de domination sans partage, de conquêtes, et de conversion forcée à une vision purement mécaniste de l’être Humain et de l’existence. Et voici qu’arrivé au faîte de sa gloire, cet empire s’empêtre dans ses contradictions et menace comme un enfant capricieux de casser son jouet s’il l’on cesse de lui obéir. À tel point qu’il semblerait que tout raisonnement poussé à son extrême aboutisse à sa propre négation.

VIRUS de la GUERRE pour RIEN 27 02 22

Les colères et frustrations accumulées durant deux années de covidisme sont à présent tournées contre le bouc-émissaire russe. Avez-vous savouré le déshonneur ? Vous allez adorer la guerre. Non celle qu’ont connue nos anciens ; vraie question de vie ou de mort entre les nations. Mais celle d’un genre nouveau où les patries n’ont plus la moindre voix au chapitre, et où le narratif médiatique l’emporte sur la réalité du terrain. Un conflit tel que l’avait envisagé Orwell, dont l’enjeu ne réside pas dans d’hypothétiques victoires sur l’ennemi, mais dans le surcroît de cohésion interne obtenu au sein du cheptel de chaque partie.

Oceania Ingenierie Sociale pour Zénon 20 04 22

Dans un cas comme dans l’autre, nos émotions nous empêchent de sentir ce qui se trame sur les plans subtils. L’incessant matraquage des médias vise à générer puis à entretenir de puissants égrégores ; ces formes-pensées collectives connues et manipulées depuis la nuit des temps par les occultistes. Leur usage consiste à canaliser l’énergie mentale des individus et à l’orienter dans un sens et un objectif précis, que ce soit par l’intermédiaire d’une religion, d’un syndicat ou d’un parti politique. Peu importe la structure sociale où se forme le phénomène. Seule compte l’alimentation psychique avec laquelle les foules acceptent de le nourrir.

Si le concept vous est difficile à appréhender, considérez comme point de départ de cette réflexion que les pensées sont vivantes, qu’elles constituent une émanation immatérielle du même principe de Vie que tout ce que vous pouvez voir, entendre ou sentir.

Il fut un temps, il y a des éons de cela, où la volonté seule de quelques personnes suffisait à engendrer des égrégores assez puissants pour se perpétuer durant des siècles… C’était l’époque de la tradition orale et des mythologies antiques. Ces êtres hors-normes étaient capables par le simple rayonnement, la puissance évocatrice de leur pensée, d’influer sur la perception de leur environnement par leurs contemporains. Et, ce faisant, de façonner à leur gré la « réalité », c’est-à-dire le consensus autour des subjectivités communément admises par le collectif. Telle est l’essence-même de ce que l’on avait coutume d’appeler « sorcellerie ».

Cette aptitude s’est cependant émoussée au fil des époques, à mesure que notre espèce progressait toujours plus avant dans la voie du matérialisme. Ce processus n’est pas le fruit d’une action délibérée d’individus envers d’autres, mais une conséquence logique à notre évolution et notre cheminement collectifs.

Rudolf Steiner Si quelque chose s'achève quelque chose commence

L’incarnation implique un mouvement descendant de l’être depuis la sphère de l’Esprit jusque sur le plan physique. Ce voyage entre les dimensions n’est pas instantané, comme la médecine moderne tend à le laisser croire. Il est graduel de la conception à la puberté. Le nouveau-né ne perçoit d’abord que des couleurs, puis des formes vagues, avant que sa vue s’accoutume à cette dimension et lui permette de distinguer les contours précis de ce qui l’entoure.

Ainsi en est-il allé de notre développement sur cette planète. L’Homme s’est approprié la pierre, la terre, les végétaux, le bétail, le métal. Jusqu’à prendre possession et s’aliéner de lui-même. Le point fondamental qui doit ici nous intéresser est que par un effet de vases communicants, plus nous abandonnions nos facultés naturelles pour leur substituer des béquilles extérieures, plus nous laissions s’affaiblir ces capacités au profit d’une fuite en avant technologique.

L’écriture par exemple marque pour les historiens le point de départ de la civilisation. La question n’est nullement de discuter ce point. Mais peu de personnes s’interrogent sur le fait que son apparition est concomitante avec le début du déclin de notre mémoire. Idem pour ce qui concerne les moyens de locomotion : s’ils nous ont permis de couvrir plus de distance en toujours moins de temps, ils nous ont par la même occasion peu à peu privés de la force nécessaire à parcourir à pieds des kilomètres chaque jour. Plus récemment, le GPS a supplanté chez ses utilisateurs le sens inné de l’orientation. La télévision a depuis longtemps annihilé la présence à l’autre, et le smartphone la présence à soi. Et ce ne sont là que quelques exemples : la liste serait trop longue.

Si la perspective d’une telle régression de si longue date vous semble inacceptable, qu’il vous suffise de considérer l’évolution de nos créations littéraires, picturales, musicales ou architecturales au cours des derniers siècles, et la vision de cette déliquescence vous apparaîtra de façon flagrante.

Cette tendance commune à l’être Humain concerne autant les profanes que les « initiés ». Le rite écossais ancien et accepté a remplacé l’alchimie opérative par son concept. Au fil de l’intellectualisation des savoirs ancestraux, la gnose a progressivement perdu de son pouvoir jusqu’à recourir à des artifices de plus en plus grossiers pour faire perdurer son emprise sur les populations.

Laurent Alexandre espérance de vie résiduelle pour RIEN 27 04 22

L’apparition de ces instruments de programmation que sont la télévision et internet. Les organismes génétiquement modifiés. Les poisons répandus dans l’eau, la nourriture, et dans l’air par épandages aériens. Nanotechnologies et métaux conducteurs introduits à l’intérieur des corps par injections successives. Aussi horrible que cela soit, il était dans l’ordre des choses que cela se produise… Le transhumanisme est l’aboutissement de ce mouvement de fond vieux de plusieurs millénaires auquel nous ne saurions échapper. Il représente le point abyssal de notre chute dans la matière, dernière étape avant le grand mouvement de retour à la spiritualisation de la chair.

Les signes annonciateurs de ce basculement s’accumulent à l’horizon. La raréfaction des ressources, accentuée par les conflits alimentés à travers le monde par les globalistes, rendra impossible le déploiement de leur projet de grille de contrôle numérique. Tout au plus parviendront-ils à maintenir captifs une poignée de leurs serviteurs les plus zélés à travers le globe. L’extraordinaire vulnérabilité de ce dispositif à la moindre perturbation électromagnétique le rendra en outre inopérant à plus ou moins brève échéance.

Ils ne peuvent par ailleurs et ne pourront jamais contrôler notre conscience que dans la mesure où nous continuerons de leur accorder notre attention. Un simple décalage, une légère impulsion de l’Esprit et voilà leur domination aussitôt évanouie.

Enfin, le point le plus important est que cet effet de vases communicants du temporel au spirituel fonctionne dans les deux sens. De la même manière qu’un aveugle développera une ouïe plus fine ou un toucher plus sensible, les attaques dont nous faisons l’objet sur le plan physique feront progressivement s’élargir nos possibilités d’action dans le champ sans limite des dimensions supérieures.

Simple fantasme, rétorqueront les sceptiques. N’avons-nous pas cependant, depuis deux ans que l’on cherche à nous couper les uns des autres, fait l’expérience de rencontres les plus inattendues et d’échanges plus riches ? Ne percevons-nous pas les synchronicités se multiplier autour de nous ? La confusion sciemment entretenue dans nos intellects n’a-t-elle pas eu pour formidable effet de dépoussiérer notre intuition ?

Des tréfonds-mêmes de cette folie autodestructrice est en train de monter quelque chose de nouveau : l’aube d’un rapport à la Vie dont nous n’avons encore que le pressentiment, qu’une idée lointaine, imprécise. Ce qui adviendra dans le dépouillement de nos vieilles lubies, de nos habitudes et nos fanatismes, sera le sentiment de l’unité avec l’intelligence et l’harmonie universelles. L’humble respect et la gratitude devant le perpétuel don à l’œuvre dans la Nature.La Vague pour Zénon 20 04 22

Un jour, lorsque les ressacs du temps auront balayé l’écume de cette contre-civilisation finissante, nous apparaîtront comme de radieuses évidences aussi bien le sens de notre présence ici-bas que la tâche qui nous incombe : celle de révéler la présence de l’Esprit en chaque atome de la matière et d’en élever la conscience jusqu’au ciel… À terme, tout ce qui n’aura pas été sublimé tombera en poussière. Mais les survivants de notre espèce à cette fin de cycle auront enfin atteint le stade de la maturité collective.

Encore nous faudra-t-il, avant que ceci n’advienne, descendre au fond de l’abîme jusqu’à nous défaire de toute identification à notre individualité charnelle. Tel est le seul chemin pour s’éveiller aux plans supérieurs, où n’existe plus de distinction entre « soi-même » et « l’extérieur ». L’aboutissement du voyage est de revenir faire corps avec le grand Tout après avoir fait l’expérience de la dualité et du libre-arbitre. L’heure n’est pas à s’effrayer ni à désespérer de l’actuelle tournure des évènements. Mais au contraire à se préparer à connaître l’épiphanie qui n’attend que nous de l’autre côté du miroir.

Zénon – avril 2022

Solaris d'Andreï Tarkovski pour Zénon 20 04 22

Crash-Test, Ou le saut périlleux de l’Humanité dans l’abîme de Zénon en version PDF N° 300422 de 9 pages https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/04/zenon-crash-test-ou-le-saut-perilleux-de-lhumanite-dans-labime-avril-2022-1.pdf

Solaris d'AT pour Zénon 20 04 22

+ Message de RIEN ;

Quels mots faut-il dire Pour donner de la joie ?
Quels mots faut-il dire pour donner du bonheur ?
Faut-il dire amitié ?
Faut-il dire entente ?
Faut-il dire liberté aussi ?

Ou faut-il te prendre la main ?

Quels mots faut-il dire pour donner de l’Amour ?
Quels mots faut-il dire pour donner de la tendresse ?
Faut-il dire je t’aime ?
Faut-il dire toujours ?
Faut-il dire Mariage ?
Faut-il dire enfants aussi ?

Ou faut-il te prendre la main ?

Quels mots faut-il dire ?
Quels mots ?

Et si je ne dis rien, si je me tais ?
Si je te regarde simplement, si je te souris ?

Alors ma main prendra toute seule la tienne, et tu entendras tous ces mots dans mon silence…

A MOUR RIEN 04 12 21

23/04/22 ► Il était une dernière voie…

Hit The Road Mackhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/04/hit-the-road-mack-rien-23-04-22.pdf & DON’T YOU COME BACK par Ray Charles

HIT THE ROAD MACK RIEN 23 04 22

NO MORE ♫ NO MORE ♪ NO MORE ♫ NO MORE ♪ ► Pour les moins de 50ans qui ne peuvent pas connaitreHIT THE ROAD JACK version PENTATONIX !

vote

Voter avec les règles du Système c’est voter pour que celui-ci continue… C’est sans fin… Cependant que : Nous ne voulons d’aucun président de la république car nous n’acceptons aucune république puisque “la chose publique” n’est que la cité du spectacle de la société marchande C’est cela qui nous conduit, les uns et les autres, à affirmer qu’il n’y a pas de solutions au sein de CE système IRRÉFORMABLE et se préoccuper de tout parti politique et de son petit chef gesticulant (qu’elle ou il soit) est une  perte de temps totale qui nous détourne de la véritable nécessité : celle de l’union des peuples, MAIS TOTALEMENT hors système, hors État et ses institutions, pour reconstruire ou mieux coconstruire la Société des sociétés, celles des confédérations des associations libres, volontaires et autogérées ! Bien entendu vous faites ce que vous voulez, mais ne prétendez pas que ceux qui refusent de cautionner le système, une fois de plus, en REFUSANT de participer aux Jeux du Cirque sont la cause de tous vos problèmes ; Car, il est évident maintenant pour de plus en plus de monde, que ;

Voter c’est abdiquer sa souveraineté ;

Voter c’est signer un chèque en blanc aux oligarques eugénistes et transhumanistes ;

Voter c’est cautionner le consensus du statu quo oligarchique et sa dictature technotronique COVIDiste ;

Voter c’est se donner de nouveaux maitres ou revoter pour les mêmes, la preuve par Macron-le-cyborg ;

Voter c’est se mettre les chaines soi-même, c’est garder le masque/la muselière, accepter la 4ème dose et toutes les suivantes, le paSSe-vaxxxinal et bientôt le paSSeport numérique et accepter de sur-vivre à crédit-social ;

Voter n’est pas une garantie contre l’extrême-droite : guerres, pillage, génocide, colonialisme, austérité et répreSSion politi-sociale sont de fait les résultats de républiques dites « modérées », regardez autour de vous aujourd’hui ; Exclusion, discrimination des non-vaxxxinés et non réintégration des soignants non vaxxxinés – Conditionnement du RSA au bénévolat – Soutien total au régime Ukrainien de Zelinsky au Régiment Azoz et au Parti Secteur Droit – Et en même temps, ruSSophobie poussée à l’extrême aussi bien envers les morts que les vivants sans distinction aucune entre le peuple et les dirigeants actuels comme passés…

Voter c’est remettre les pions de banquiers en place qui ont été mutés en BANKSTERS ► WHAT ELSE ?

Voter c’est être complice de toutes les guerres déclenchées EN VOTRE NOM mais pas en les nôtres en tous cas !

Voter c’est être irresponsable car la délégation de pouvoir déresponsabilise ipso facto ;

Voter c’est cautionner la dictature de la « majorité » : c’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison… Coluche

s'Abstenir 4 de RIEN 13 04 22

Comme l’a, encore une fois, fort bien résumé le blog ami Résistance71 hier, 22 avril 2022 ; Jamais une élection n’aura donné autant de poids à la décision abstentionniste. Se déplacer pour aller mettre son enveloppe dans la boîte à suggestion des esclaves n’est plus une absurdité, mais une complicité sans équivoque avec la malveillance et les rouages de l’oppression qui nous écrasent.

Votards ! Quel choix avez-vous ?

  • Micronus 1er et sa macronie abjecte, criminels de la dictature marchande exacerbée dont nous avons eu la primeur ces 5 dernières années. Un régime totalitaire banquier qui a dépecé la France, l’a vendue aux plus offrants et a réprimé dans le sang la voix de la contestation populaire légitime du mouvement des Gilets Jaunes entre novembre 2018 et le début 2020 et la mise en place de la dictature sanitaire aujourd’hui en pause pour raison… électorale. Vous avez vu ce que cette pourriture a fait en 5 ans… Les 5 prochaines seront bien pires…
  • La progéniture d’une extrême droite du capital galvaudée, complètement diluée dans la lignée d’un politiquement correct à la sauce « dédiabolisation » et « mea culpa », une parricide politique opportuniste, qui a trahi et trahira encore pour ses maîtres qui la mettent en place.
  • Le vote « blanc » ou « nul » non compté, non répertorié, qui ne sert strictement à rien si ce n’est à gonfler les chiffres de la participation électorale, c’est à dire de montrer aux dupés de la « énième fois », qu’ils ont fait leur devoir de participation à la mascarade et que quoi qu’il arrive, ils sont complices de ce système inique puisque le « a voté ! » a estampillé leur action du sceau de l’acceptation du viol permanent de leur souveraineté, qui n’est plus qu’un souvenir dès le papelard lâché dans la boîte à gifles de cette supercherie électorale entérinant la dictature de la majorité au profit de la même mafia politico-marchande sévissant dans chaque État-nation calibré de la sorte.

Les deux pantins proposés sont aussi fascistes l’un(e) que l’autre.

s'Abstenir de RIEN 2 RIEN 13 04 22

Votards ! Ne soyez plus complices du marasme politique qui ne saurait avoir de solution ni de dénouement dans le système en place. Comprenez enfin que seul le pouvoir retrouvé du peuple, dilué dans le peuple dans l’action politique individuelle et générale d’une confédération d’associations libres menant à une Commune Universelle anti-autoritaire, non étatique, hors rapport marchand, peut nous sauver de la dictature technotronique que la classe politique à la botte veut nous imposer coûte que coûte dans le seul souci de préserver et de consolider les privilèges du plus petit nombre.

Compañeros, compañeras, l’heure est venue de nous lever et de secouer, faire tomber nos chaînes comme rosée du matin avec pour seule motivation la réalisation du bien commun en tout et pour tout…

R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2022/04/22/mascarade-electorale-et-illusion-democratique-arretons-le-cirque-et-reprenons-la-main-abstention-et-action-directe-politiques-resistance-71/

KO par Abstention le 24 avril prochain par RIEN 23 04 22

11/03/22 ► Soit c’est grave, et on se fout de notre goule… Soit ce n’est pas grave, et on se fout de notre goule !

Nature vs Nature RFK Junior chapitre 10 07 03 22

17/01/22 ► CI-DESSOUS UNE IMAGE ISSUE DU PDF – PAGE 4 ► APPEL À TOUTES LES FEMMES – SŒURS – MÈRES – GRANDS-MÈRES ► PROTÉGEONS LES ENFANTS !

Amour Maternel des animaux vs les COnVIDIENNES RIEN 15 01 22

+ La  « Prière des Mères »  magnifique chanson  des femmes juives, palestiniennes croyantes ou pas toutes vêtues de blanc et qui se sont levées et mises EN MARCHE pour la PAIX en 2016, date à laquelle Zénon a déboulé dans nos vies avec son tout premier texte Nakba ; Que KAHENTINETHA de Mohawk Nation News nous avait proposés dans son article original AMERIGO HAS TO GO / AMERIGO DOIT PARTIR que j’avais traduit et publié en août 2017 ;

chrétiennes-juives-musulmanes elles chantent la prière des mères (entièrement sous-titrées en français)

La prière des Mères (Yael Deckelbaum) | Arbrealettres

La prière des Mères (Yael Deckelbaum) Vidéo YT de 5MN20https://arbrealettres.wordpress.com/2017/01/31/la-priere-des-meres-yael-deckelbaum/

Car ce tout dernier texte de Zénon, toujours aussi puissant est sans doute le plus profond qu’il entre en parfaite synchronicité, confinant je trouve de plus en plus au surnaturel, avec, notamment, la dernière tribune d’Akhenaton du groupe IAM : Le Maître et les perroquets qui le dit lui-même n’est pas antivax mais ANTI-CE-VAX et auquel il a emprunté l’un de ses titres, INDEPENDENZA et comme un phare dans cette longue nuit de 500 ans dont les Natifs et les Zapatistes nous appellent à nous (r)Éveiller

16/01/22 ► INDEPENDENZA, Zénon, janvier 2022 – Version PDF création de JBL1960

INDEPENDENZA Zénon à la vie à la mort 16 01 22

Zénon, janvier 2022, INDEPENDENZA Version PDF N° 160122 de 6 pages, JBL1960 https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/01/zenon-independenza-a-la-vie-a-la-mort-janvier-2022-pagination-jbl1960.pdf

INDEPENDENZA billet Zénon

Népal, fin 2006. Le pays sortait tout juste de dix ans de guerre civile, ou de révolution, selon les points de vue. Incroyable effervescence dans les rues, sur les routes et dans les campagnes. Défilés chamarrés entre les checkpoints et les barrages enflammés. Joie de vivre et intensité de chaque instant malgré la misère et les deuils. Processions nuptiales et funéraires se croisaient dans les étroites ruelles de Katmandou, tandis qu’un peu partout était célébrée la réincarnation d’une déesse en la personne d’une petite fille. Existence, trépas et renouveau entremêlés dans l’éternelle roue des cycles…

Retour dans une France glaciale début 2007 à l’aube de l’élection de Sarkozy. L’hexagone semblait pétrifié, rendu amorphe sous l’effet d’une irrésistible hypnose médiatique. Les rires étaient forcés, les larmes surfaites. L’écran s’était interposé entre les êtres avant même l’apparition des premiers smartphones. Les profils Facebook, le paraître, avaient rendu toute spontanéité suspecte. La vie en Occident n’était déjà plus qu’un ersatz, et la mort une abstraction. Nous étions entrés dans l’ère surprotégée du numérique où toute étincelle était étouffée sous la chape de plomb du conformisme.

Étrange entrelacs de destins et de perceptions collectives… Je découvrais à vingt-deux ans combien les peuples aux prises avec la souffrance vivaient vraiment, tandis que ceux cherchant en permanence à s’en prémunir en arrivaient lentement mais sûrement à tout s’interdire. Une génération a passé. Et nous nous sommes, sous couvert de sécurité, peu à peu laissé déposséder de nos libertés par un biopouvoir toujours plus intrusif. Tout y est passé : héritages culturels, droit du travail, vie privée ou encore disposition de son propre corps. Il ne restait plus qu’à nous administrer un choc, et nous étions mûrs pour le dernier acte de cette fin de civilisation.

Cette décennie s’est ouverte sur la plus grande opération psychologique de l’Histoire humaine. Faussement confrontés au spectre de notre propre disparition, nous avons remis les clefs de notre destin aux mains d’un cercle de psychopathes ayant programmé un avenir de contrôle absolu, eugéniste et transhumaniste. Un monde où nos moindres faits et gestes ainsi que nos pensées seraient encapsulés dans leur nouvelle normalité virtuelle. Et si ce plan semble jusqu’ici s’être déroulé avec succès, ce n’est qu’en raison de notre déconnexion graduelle vis-à-vis de notre individualité profonde. Ce mélange de méconnaissance de soi et de candeur puérile par lequel ils nous ont maintenus à l’état de dépendance pathologique.

La peur de la mort est plus que jamais au cœur du dispositif, et le nerf de la guerre qui nous a été déclarée. Dans toutes les sociétés traditionnelles, le passage à l’âge adulte faisait l’objet d’un rite initiatique visant à la vaincre une bonne fois pour toutes, pour ne plus ensuite en être l’esclave. Car tout individu laissant la frayeur présider à ses actes pouvait être soumis à toutes les extorsions, manipulations ou chantages sans jamais pouvoir s’extraire de sa condition. Était condamné en somme à ne jamais rester qu’un humain avorté, dépourvu de tout véritable libre-arbitre. C’est la raison pour laquelle nous avons depuis des décennies été entretenus dans une relation si lointaine avec la réalité du décès, et aussi pour laquelle les fondements de toute spiritualité sont sapés à travers le monde.

Cette frousse nous a conduits il y a deux ans à fermer les yeux sur l’euthanasie des vieillards dans les EHPAD. À renoncer à notre liberté d’aller et venir. À conditionner l’accès à certains lieux publics au port de la muselière, prélude à l’atteinte corporelle que constitue l’inoculation. À faire les bien-pensants considérer les non-injectés comme des dangers pour autrui ; boucs-émissaires du nouveau dogme hygiéniste. Et aujourd’hui à les faire consentir sans sourciller au sacrifice des enfants. C’est cette peur irrationnelle qui mène autant de semi-humains à renoncer à vivre au prétexte de ne pas mourir.

Tout ceci est évidemment absurde. N’importe qui ayant eu ne serait-ce qu’un aperçu des lois naturelles sait que la mort fait intrinsèquement partie de la vie. Imaginer y échapper n’est que l’apanage des fous furieux qui nous gouvernent. C’est là l’éminent paradoxe de notre époque. Car si l’on a coutume de dire que la peur n’évite pas le danger, c’est celle-ci qui fait en ce moment courir ses plus fidèles sujets à leur propre perte. Par cet instinct le plus primaire et ses dérivés : crainte d’être rejeté, ostracisé par la pression sociale, ou de manquer. En ce début de siècle, le refus de disparaître est en voie de devenir la première cause de mortalité.

Ceci n’est encore perceptible que pour une minorité. Mais l’intervalle qui s’ouvre est celui d’une épreuve initiatique à l’échelle de l’Humanité. Devant la réalité du carnage qui s’annonce, soit nous cédons à la terreur et sommes alors certains d’y succomber, soit nous franchissons le pas de l’acceptation, et aurons une chance de vivre l’émancipation si longtemps désirée. L’équation est aussi simple que cela.

La liberté est la condition première de toute forme de Vie, végétale, animale ou humaine. L’expérience nous a montré que l’assujettissement revient à une disparition en sursis. Et la délivrance ne passe que par le dépassement de l’appréhension de mourir, comme l’ont illustré d’excellentes fictions comme The Truman Show ou Matrix. La première étape en vue de s’affranchir d’une inquiétude est d’y faire face, de même qu’il faut ouvrir les yeux dans le noir pour s’accoutumer à l’obscurité. Nous qui avons jusqu’ici résisté à toutes les pressions et nous sommes depuis un moment préparés au pire avons déjà dépassé cette phase. Mais nous serons avec le temps rejoints par de plus en plus d’injectés mis devant la triste réalité des effets délétères de ces inoculations. Passés le choc et l’effroi viendra pour eux le temps de la colère. Nous serons alors présents pour les accompagner sur le chemin des révélations.

L’actuelle surenchère d’hystérie et de répression envers les réfractaires ne doit pas nous tromper. Cette précipitation de la part du cartel globaliste est le signe que le temps leur est compté. Ils s’empressent à vouloir éliminer le groupe-témoin que nous représentons avant que la vérité se fasse jour auprès d’une masse critique de citoyens. Cette stratégie est vouée à l’échec sur le long terme, et les membres de nos gouvernements corrompus en ont bien conscience. La trouille en ce début d’année 2022 est en train de changer de camp. C’est pourquoi nous devons tenir bon, ne rien céder à leurs injonctions et surtout garder à l’esprit que contrairement aux apparences, le temps joue pour nous.

Bien sûr, ils ont d’autres cartes dans leur manche au cas où le contrôle viendrait à leur échapper. L’hypothèse d’un conflit Est-Ouest n’est notamment pas à exclure, et serait un moyen pour l’oligarchie d’enterrer leurs méfaits présents et passés sous la poussière des bombes. Cependant, si l’Humanité s’élève aujourd’hui suffisamment en conscience pour refuser de leur obéir, aucune manœuvre ni aucun stratagème ne permettra de retour en arrière. Le monde d’avant n’est définitivement plus. Et celui à venir verra l’avènement d’une société enfin affranchie d’une domination multiséculaire sur les corps et sur les esprits, ou ne sera pas, car comme je l’ai déjà écrit, le projet transhumaniste est fondé sur un postulat erroné concernant la nature de l’existence.

Chacun de nous est en ce moment invité à la rencontre de lui-même. Ces retrouvailles intérieures ne pourront se produire que dans le plus parfait alignement, une fois toutes nos zones d’ombres mises en lumière. Ce douloureux travail d’accouchement de soi ne pouvait avoir lieu dans le nid douillet des croyances ou de l’insouciance bienheureuse. Il était de toute façon nécessaire à l’Humanité pour nous extraire de la mortelle étreinte matérialiste, et nous éveiller à notre nature multidimensionnelle. Cette crise que nous traversons nous permettra, si nous nous révélons à la hauteur de ses enjeux, de renouer avec les lois universelles et de retrouver l’harmonie. Sans quoi nous disparaîtrons de la surface de la Terre comme d’autres espèces avant nous, jusqu’à ce que d’autres formes de vie nous succèdent.

Mais si nous sortons victorieux de cette épreuve, nous aurons effectué un tel saut de maturité que nous serons rendus imperméables à toute forme d’abus et de maltraitance. Nous pourrons alors réaliser notre plein potentiel d’Êtres cocréateurs de notre réalité. Des rayons d’étoiles dans les iris et des embruns océaniques dans les artères. Cela peut paraître utopique au vu de ce à quoi nous assistons au jour le jour. Mais le visible est le reflet inverse de l’invisible, et la souffrance présente est à la mesure de l’indescriptible joie qui n’attend que nous de l’autre côté du miroir. Car la véritable utopie n’est pas de croire en la possibilité d’un monde meilleur. Elle est de considérer que celui-ci puisse éternellement se maintenir.

Dans un cri nous venons au monde et aspirons nos premières bouffées d’oxygène. Et voilà qu’aux quatre coins du globe une clameur gronde à l’unisson pour se débarrasser de nos chaînes. L’heure est venue de quitter le liquide amniotique et de prendre une profonde inspiration. La sortie du tunnel approche et nous pourrons bientôt respirer à l’air libre.

Zénon – Janvier 2022

Zénon INDEPENDENZA à la vie à la mort 16 01 22

S’il est vrai qu’on peut avoir eu des vies antérieures, alors certaines rencontres viennent d’ailleurs…

01/01/2022 ► ANNÉE 2022 = POUR LA LIBERTÉ VACCINALE ! + conte pour vivre et mourir debout de RIEN ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/12/le-petit-trou-blanc-dernier-conte-du-dernier-jour-de-lan-2021-par-rien-et-une-rienne.pdf & le jour d’après de l’An neuf ;

Dernier conte de RIEN 31 12 21

Une bien belle année à chacune, chacun, une faim d’années à-venir, une vaste liberté d’être pour une VIE vivante, vivifiante, vibrionnante et l’EN-VIE pas consumée d’en finir avec les totalitarismes…

VIE… Tant de choses dans ce si petit mot !
Je ne suis pas un danger,

Je suis mouvement permanent…

Jamais figée
Parfois surprenante
Tantôt étonnante, surprenante.
Quelquefois dérangeante
Si souvent comblante…

C’est à moi seul
de me responsabiliser
Il m’appartient à moi seul
de ne pas maltraiter
violenter la vie
mais de lui faire honneur
de l’encourager
de l’aider à éclore
de l’aimer.

RIEN, 1er jour de l’année 2022, et du reste de ma vie…

CHASSEUR D'ÉTOILES RIEN 31 12 21

+  Eden, dans une création originale au format PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/11/eden-de-zenon-21-septembre-2021-version-pdf-de-jo-novembre-2021.pdf + Vœux 2022 : Solidarité ! Union ! Résistance ! Émancipation !… La Vie et rien d’autre ► Résistance 71 – 1er janvier 2022

+ tout le reste avec tout mon

JBL1960

06/12/21 ► Réflexions sur le totalitarisme avec Hannah ArendtVersion PDF inédite JBL1960 de larges extraits de traduction de R71Réflexions sur le totalitarisme avec Hannah Arendt, traduction R71 par de larges extraits du livre The Origins Of Totalitarism, Harcourt réédition 1994, Chapitre 13,  dans une version originale et inédite au format PDF N° 6122021 de 19 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/12/hannah-arendt-reflexions-sur-le-totalitarisme-pagination-jbl1960-de-la-traduction-de-r71-decembre-2021.pdf ;

L'âme OR ou la faim de la VIE RIEN 06 12 21

+ INSTANTANÉ de RIEN ► L’ÂME-OR-dans-l’âme ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/12/lacc82me-or.pdf car nous avons absolument le choix de VIVRE & MOURIR DEBOUT plutôt que surVivre pour mourir couché…

orwell_covid si cons RIEN R71 03 12 21

15 novembre 2021 ► Éden – Zénon, 21 septembre 2021 – Version PDF originale de Jo Busta Lally, novembre 2021création originale au format PDFhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/11/eden-de-zenon-21-septembre-2021-version-pdf-de-jo-novembre-2021.pdf

Eden Zénon novembre 2021

Éden

Il était un jardin où l’on ne connaissait ni le feu, ni la poudre.

Où ne se pratiquait encore sous le soleil nul holocauste.

Où l’on encensait par-dessous tout le ciel et la foudre,

Et où l’on considérait la vie supérieure à toute autre cause.

L’Homme crut y découvrir le secret de la connaissance,

Et se trouva du jour au lendemain maître des éléments.

Il perdit alors jusqu’à la mémoire de sa naissance,

Et en oublia que la providence était son seul aliment.

L’Ombre gagna peu à peu l’ensemble de la Création.

Avec pour noms vols, viols, prédation, guerres et avarice.

L’Homme, volontairement inconscient de sa destination,

Se précipita depuis lors toujours plus avant dans le vice.

Les villes poussèrent comme des chancres partout sur la planète,

Recouvrirent de leurs suies les cieux et la lumière des astres.

Il se trouva moins d’êtres sauvages que de bourgeois honnêtes.

Tel fut le début et la fin du plus important des désastres.

Mais il demeurait et demeure un sanctuaire inviolable :

Celui de notre inaliénable et intemporel temple intérieur ;

Univers de créativité sans limite, d’évasions incontrôlables

Même à la plus retorse des autorités inférieures.

De là naîtra l’inévitable floraison des boutons d’anarchie.

Le renouveau d’une quintessence brimée de notre nature,

Et la fin programmée d’une obscurantiste oligarchie

Dont le berceau fut le nombre et le Verbe sera la sépulture.

Cultivons ces trésors de l’âme subtils et luxuriants,

Ces pétales de fleurs éternelles au parfum de liberté.

Devenons dès à présent les enfants du soleil riant

Aux innombrables reflets de la toute première beauté.

Alors ouvrons grands nos cœurs à cette vibration magnifique.

Savourons chaque minute heureuse et rayonnons comme il se doit.

Unissons-nous à cette joyeuse révolution pacifique :

Nous aurons la Terre pour épicentre et l’infini à bout de doigts.

Zénon – 21 septembre 2021

Jacques Prévert - 14 Citations et 2 poèmes | Citation, Prevert jacques,  Reve citation

06/11/21 ► CHRONIQUES DU PRESQUE DR. T’CHÉ-RIEN INSTANTANÉ D’UN JOUR POUR RIEN MAIS POUR QUE CHAQUE JOUR COMPTE À PARTIR DE MAINTENANT https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/11/pinocchio.pdf

PINOCCHIO DE PACOTILLE RIEN 06 11 21

05/11/21 ► De Dolly-le-Dibbuk à Bébert-le-Corona-à-nanoparticule ?…

MOUTON MASQUE TOUT EST INTERDIT ET LE RESTE EST OBLIGATOIRE

Celui qui a fait « DOLLY », le mouton, a-t-il aussi fait « COVID », la maladie ?

Par Bogdan Herzog − Juin 2021 – Publié initialement par HervéK pour Le Saker Francophone, 6 juillet 2021 ► https://lesakerfrancophone.fr/qui-a-fait-dolly-le-mouton-a-aussi-fait-covid-la-maladie

Complétée en analyse par JBL1960

BANDETROUDUC

RETOUR VERS LE FUTUR PARTIE 3

26/10/21 ► RETOUR VERS LE FUTURPart. 3 ► SUITE & FIN ► Aux origines de la PLANdémie PLANétaire PLANifiéeFor Murder By Decree À Meurtre Par Décret, dossier constitué par JBL1960 au format PDF N° 230 de 115 pageshttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/12/for-murder-by-decree-a-meurtre-par-decret-dossier-constitue-par-jbl1960-en-dec-2020.pdf

EXPOSÉ DES PREUVES PAR ORDRE CHRONOLOGIQUE DE PUBLICATION ;

Page 5 à 7 ► Préambule de JBL1960

Page 8 à 89 ► Contre-Rapport à la Commission Vérité & Réconciliation – Meurtre Par Décret

Page 90 ► Lien vers MURDER BY DECREE + Liens complémentaires au CR à la CV&R (MEURTRE PAR DÉCRET)

Page 91 à 97 ►  Reset – Ou le coup de grâce de la Couronne à l’Humanité ? Zénon, mars 2020

Page 98 à 101 ► Le virus de la Couronne (« corona ») et les affaires états-uniennes – Steven Newcomb, avril 2020

Page 102 à 105 ► Dernier Pape, dernière Reine & Dernier Prince ? MNN 02/2014 (billet phare de mon blog depuis le 1er jour) + JBL 09/2020

Page 106 à 108 ► APOCALYPSE OTTAWA ! MNN 12/2018 ► MàJ 12/2020 VIA R71

Page 109 à 113 ► Aux origines de la PLANdémie PLANétaire PLANifiée – Conclusion de JBL1960

Page 114 à 115 ► Lectures complémentaires indispensables pour faire FOIRER leur PLANdémie… (Vidéos + PDFs)

RETOUR VERS LE FUTUR POUR METTRE FIN -définitivement- AUX EMPIRES VAMPIRES ;

BAPHOMET CADUCEE RIEN 24 10 21

Frankistan, 25/10/21 et pour mettre fin DÉFINITIVEMENT à la PÉDOCRATIE ► « 1 sur 5 » : le film de Karl Zéro contre la pédocriminalité ► Vidéo YT d’1H31MN10Shttps://lemediaen442.fr/1-sur-5-le-film-de-karl-zero-contre-la-pedocriminalite/

Exceptionnalistan-plus-pour-longtemps où Joe Biden retarde la publication des dossiers d’assassinat de JFK à cause de… la « pandémie de Covid-19 » ► https://lemediaen442.fr/joe-biden-retarde-la-publication-des-dossiers-dassassinat-de-jfk-a-cause-de-la-pandemie-de-covid-19/

Nouvelle-Zélande-de-papier ► La première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern s’est vantée de créer dans son pays une société à deux vitesses fondée sur le statut vaccinal. Lors d’une récente interview avec le New Zealand Herald, un journaliste a demandé à Ardern si elle essayait de créer une société de « deux classes différentes » de personnes, où « vous avez tous ces droits si vous êtes vacciné ». « C’est comme ça, ouais », a répondu Ardern avec un hochement de tête et un sourire ► source : Infowars.com, du 24 octobre 2021 Traduit par Réseau International VIA OD ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/10/26/la-pm-neo-zelandaise-se-vante-de-faire-des-non-injectes-des-citoyens-de-seconde-zone/

Québec ► La pénurie de personnel force ainsi un cinquième service d’urgence au Québec à réduire ses heures d’ouverture ► https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1834477/hopital-lachine-fermeture-urgence-soirs-nuits-7-novembre

REVEIL

26/09/21 ► Étude d’Impact Du Confinement sur l’épidémie de COVID-19 – 3ème partie de la même source anonyme – Version PDF ;

COVID ON VA S EN SORTIR SANS SORTIR

3) Étude d’Impact du Confinement sur l’épidémie de COVID-19, 25 juillet 2021 PDF N° 365 de 16 pages https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/09/impactduconfinement-20210725.pdf ;

2) COVID-19 ; Des Statistiques au Scandale, 21 Mars 2021 – Version PDF N° 263 de 26 pages https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/03/covid-19-des-statistiques-au-scandale-21-mars-2021-suite.pdf ;

1 ► COVID-19 – Du mythe aux statistiques, 9 février 2021 – Version PDF N° 243 de 24 pages https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/02/stats-covid.pdf ;

3 lettres & TOUT s’arrête !

ANONDERIEN

06/09/21 ► Mohawk Nation News : END OF THE EMPIRE OF THE VAMPIRE / FIN DE L’EMPIRE DES VAMPIRES (Traduit en analyse par JBL1960) ► POUR REMONTER AUX ORIGINES DE LA PLANdémie PLANétaire PLANifiéeDepuis au moins 529 ans (1492) !

3► Murder By Decree ► Great Reset / Meurtre par Décret ► Grande Réinitialisation ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/12/for-murder-by-decree-a-meurtre-par-decret-dossier-constitue-par-jbl1960-en-dec-2020.pdf ;

2► Expérience d’Ingénierie Sociale PLANétaire en cours ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/dossier-coronavirus-cov19-jbl1960-maj-de-mai-2020.pdf ;

1► Quand le PLAN a été muté en PLANdemic/PLANdémie ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/04/dossier-special-cov19-de-jbl1960-avril-2020.pdf ;

Avec pour double objectif des psychopathes aux manettes de : faire accepter comme unique solution à TOUTES LES POPULATIONS  l’inoculation de vaccins géniques expérimentaux à ARNm VIA le passeport vaccinal (COVI PASS) ; Pour enrichir à milliards de $ le complexe PHARMACO-CHIMIQUE criminel et corrompu et descendant pour l’essentiel du complexe IG Farben et de la Standard Oil des Rockefeller dans sa connexion moderne Fondation Bill Gates et Fondation Rockefeller dont l’obsession a toujours été la réduction de la population mondiale à 500 millions d’individus maximum.

Conseil d’une femme Mohawk en territoire  Mohawk lors de la crise d’Oka, 1990 aux Canadiens et Québécois de papier ; Regardez-bien ce qu’il se passe ici  car lorsqu’ils en auront fini avec nous (les Natifs), ce sera votre tour !

Et notre tour est venu, nous y sommes et si nous ne nous levons pas en masse s’en est finie de NOUS et de l’Humanité toute entière !

Aujourd’hui, la Nation Mohawk, encore une fois, nous appelle à faire tomber l’Empire, sans haine, ni armes, ni violence ! Soutenons-les, et ICI – IMMÉDIATEMENT & D’OÙ NOUS SOMMES ► FAISONS DE MÊME ► Qu’est-ce qu’on risque ? Nous savons qu’ils ne pourront pas arrêter tout le monde, puisque NOUS sommes les 99.999% et qu’ils ne sont que le 0.001% !

END OF THE EMPIRE OF THE VAMPIRE

Mohawk Nation News – 3 septembre 2021 – URL de l’article source en anglais ► https://mohawknationnews.com/blog/2021/09/03/end-of-the-empire-of-the-vampire-audio/

FIN DE L’EMPIRE DES VAMPIRES

Traduit avec l’aide de DeepL.com, complétée & enrichie par Jo Busta Lally le 5 septembre 2021

Tous les billets – articles – analyses sur les Natifs / Peuples premiers de tous les continents dans cette catégorie de mon blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/category/peuples-premiers/

CITATIONCHEEROKE

Yin Yang Cosmic

03/08/21 ► Némésis, ou l’inéluctable triomphe des lois naturelles, Zénon juillet 2021 – Version PDF création originale de JBL1960Création originale du PDF N° 30821 de 7 pages, Jo Busta Lally ; Némésis – Ou l’inéluctable triomphe des lois naturelles par Zénon, juillet 2021 ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/08/nemesis-zenon-juillet-2021-creation-originale-du-pdf-par-jbl1960.pdf

« La Bête de l’Évènement est là, et elle arrive. »

E.M. (Entretien au Financial Times, 16 avril 2020)

NAZISME COVIDISME

22/07/21 ► L’ivre de Vie ! Dernière chronique de RIEN – PDF complété par JBLDernière chronique du Presque Dr. T’Ché-RIEN – PDF N° 321 de 13 pageshttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/07/livre-de-vie-chronique-du-presque-dr-tche-rien-juillet-2021.pdf

clic-image pour visionner la vidéo du décryptage du mémoire de Véran

veran-assassin-1▼▼▼

CartedefidelitéPfizer

21/07/21 ► FOU-FOU, FOU-FOU, de l’homme trouble l’âme… Dernier instantané de RIEN version PDFDernier Instantané de RIENFou-fouhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/07/foufou.pdf

10TEXTESACHANGER

TRACT-PDF N° 160721 RECTO/VERSO POUR DIFFUSION SANS PITIÉ ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/07/tract-pdf-pour-refuser-lobligation-vaccinale-et-le-pass-sanitaire-juillet-2021.pdf

Suite de ► Si tous les Non-Vaxxinés et les Vaxxinés de la Terre se donnent la main…

PenseurRéfractaire

12/07/21 ► #NOUSSOMMESLES88% ! Dernier instantané du Presque Dr. T’Ché-RIEN https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/07/dehors.pdf + Vidéo #36 d’Ema Krusi du 8 juillet 2021 ;

Donc, au 7 juillet 2021 ;

  • 11.7% de la Population Mondiale a reçu 2 injections géniques anticovid
  • 24.7% de la Population Mondiale a reçu au moins 1 dose de produit expérimental…

AU 7 JUILLET 2021 = 88.3% de la Population Mondiale n’est pas/refuse de se faire vaxxassassiner !

08/07/21 ► AUX NAZILLONS COVIDISTES QUI POUSSENT À LA VAXXINATION OBLIGATOIRE ! + TRACT-PDF N° 314 de JBL1960 APPEL À RÉSISTER & À COCRÉERhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/07/resistance-aux-nazillons-covidistes-la-liste-des-non-vaxxines-juillet-2021-1.pdf

LEVONS-NOUS sinon ILS NE S’ARRÊTERONT PAS !

Les marchands-ambulants-du-temple appâtent le chaland pour l’inoculation finale…

MarchandAmbulantVaccins

Nous savons qu’ils mentent, ils savent qu’ils mentent.

Ils savent que nous savons qu’ils mentent.

Nous savons qu’ils savent que nous savons qu’ils mentent.

Et pourtant ils persistent à mentir.

Alexandre Soljenitsyne

#NOUSAVONS

07/07/21 ► #NOUS SAVONS ! + 2 DERNIERS INSTANTANÉS DE RIEN sinon RIEN ;

1 ► FORBES PDF N° 312 ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/07/forbes.pdf

2 ► VERBE TOI PDF N° 313https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/07/verbe-toi.pdf 

AC19554FRANÇAISSUR1000Analyse et Réflexions sur la Philosophie de Nietzsche : « Nietzsche et le nihilisme » par Albert Camus, 1951 dans « La révolte métaphysique », « L’homme révolté » en version PDF (14 pages) ► Analyse et réflexion sur la philosophie de Nietzsche ;

sans conscience, n’est que ruine de l’âme. Rabelais, Pantagruel ► https://archives.ecole-alsacienne.org/CDI/pdf/1400/14037_RABL.pdf

29/06/21 ► CONFESSIONS D’UNE NANOPARTICULE ARTIFICIELLE – Un récit fictif raconté en première « particule » (puisque je n’ai pas encore atteint le statut de personne)

 Car si vous les laissez faire sans réagir, c’est FIN de PARTIE pour L’HUMANITÉ !

Énième preuve que les SCIENTIFRICS savaient/savent ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/06/proteine-spike-les-scientifrics-savaient-par-rien-le-23-juin-2021-enrichie-par-jbl.pdf

Tous les SCIENTIFREAKS : Scientifreak, scientifric, scientiflic : ce que l’épidémie met en évidence, après bien d’autres crises ou événements, c’est le déchaînement de la puissance technocratique. Les scientifiques, la plus haute couche de la classe technocratique, disposent de tous les moyens que nous leur consentons pour assouvir leur volonté de puissance. Ceux qui acceptent de se soumettre à la rationalité technoscientifique jusque dans son irrationalité, découvrent un jour que leur soumission à cette volonté de puissance met en danger la survie de l’humanité.

Démasquons les scientifreaks, vidons les laboratoires !

Pièces et main d’œuvre ; Grenoble, 8 juin 2020 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/06/un_virus_scientifreak.pdf

▼▼▼

4 juin 2021 ► Poème pour Vivre debout : Phœnix de Zénon – Version PDF de Jo, à diffuser sans pitié ! ► Phœnix en version PDF (N°040621) au format livre de 7 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/06/poeme-de-zenon-phoenix-20-mai-2021-pdf-de-jo-juin-21.pdf

20 novembre 2020

Reset – Ou le coup de grâce de la Couronne à l’Humanité, mars 2020

Version PDF N°201120 de 16 pages par JBL1960 – 20 novembre 2020

Cliquer pour accéder à reset-ou-le-coup-de-grace-de-la-couronne-a-lhumanite-zenon-mars-2020-version-pdf-nov-20.pdf

Publié dans ► Zénon, mars 2020 : Reset – Ou le coup de grâce de la Couronne à l’Humanité ? Version PDF de JBL1960 du 20/11/2020

À retrouver dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF & mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS

▼▼▼

Épiphanie, Zénon, Janvier 2020

Tout dernier texte transmis par l’auteur, que j’ai mis au format PDF, complété & enrichi (4 pages) https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/01/c389piphanie-zc3a9non-2020-version-pdf.pdf

Et introduit par ce billet de blog Épiphanie, Zénon, janvier 2020 (version PDF)

▼▼▼

INVERSION de Zénon – 5 février 2019

Inversion

Ou la nécessité de relire 1984, le Prince et l’Art de la guerre

« Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois, ou perdus. » déclarait notre Jupiter fraîchement élu le 27 juillet 2017. Le téléspectateur ou lecteur normalement constitué pouvait interpréter ces propos comme une promesse d’offrir un toit aux plus démunis. C’est du moins ce que nous suggère en la circonstance notre bon vieux sens commun. Ce dernier, malheureusement, se trouve le plus souvent inapte à saisir l’intention profonde sous la permanente ambiguïté verbale d’un psychopathe. Car cet engagement pouvait tout aussi bien annoncer, sans ambages, la déportation pure et simple des sans-abris, sans que le bon peuple y voie malice… Vous trouverez peut-être ce contrepied délirant ou paranoïaque. Il illustre néanmoins à merveille la double-pensée si caractéristique du discours présidentiel.

Lire la suite INVERSION de Zénon – 5 février 2019

 INVERSION en version PDF (8 pages)

▼▼▼

14 Janvier 2019Zénon de retour avec un tout premier roman « Fin de Règne«  et pour en avoir été l’une des toutes premières lectrices, il m’a offert la version livre, et m’a demandée de vous le présenter, autour de l’extrait de la rencontre des personnages principaux ► De Zénon : « Fin de Règne » – Roman ;

Yin Yang Noir Rouge Zénon

Zénon, par ce récit, nous donne la possibilité d’éteindre, définitivement, la lumière du N.O.M. et dans le même temps, d’allumer toutes nos petites flammes intérieures, telles des lucioles, capables d’embraser tout l’empire…
Et dans une parfaite unicité et complémentarité, dans un souffle parfaitement synchrone d’un lâcher prise collectif, comprendre que tout ce que nous avons à faire, c’est d’éclairer la voie qui était déjà là depuis des millénaires  et qui n’attend plus que NOUS, TOUS ENSEMBLE, pour être, à nouveau, empruntée…
Rappel dans ce billet de Juillet ► Roman d’une « Fin de Règne » annoncée…
▼▼▼

Samedi 12 janvier 2019 – Acte IX des Gilets Jaunes ;

Cette réflexion comme un instantané ou un flash, de Zénon qui date du 8 janvier 2019 et que Résistance 71 publie ce samedi 12 janvier 2019 et que vous trouverez en format PDF, comme d’hab ! ICI ;

Pourquoi suis-je anarchiste ?

Parfois, les questions les plus simples révèlent davantage que le peu de certitudes auxquelles nous tenions. Celle-ci m’apporte trop de réponses différentes pour les laisser se perdre au vent.

Il y a d’abord, bien sûr, l’idéal de l’Homme enfin libéré de toute servitude. Là où certains n’y verraient qu’une inatteignable utopie, je trouve au contraire primordial de garder pour cap l’émancipation de chacun vis-à-vis de tous les pouvoirs. Sans la visibilité du ciel ni des étoiles, pas plus la boussole que le sextant ne sont utiles au marin à se repérer.

Il y a aussi la lutte spirituelle, exigeant la pleine et entière souveraineté de chaque être, sa plus pure liberté de conscience, afin que sa révélation de l’universel prenne source dans l’Amour et non dans l’ego.

Il y a le deuil nécessaire d’institutions à l’agonie. À celles et ceux qui croiraient que l’État serait le dernier rempart contre l’ogre insatiable de la finance, qu’il suffise d’observer la porosité du haut-fonctionnariat et du politique, les renvois d’ascenseurs public/privé, ou bien le comportement des flics en manifs, et nous constaterons que nous n’avons rien à envier aux « républiques bananières » dont les dirigeants ont pour beaucoup fait leurs classes ici.

Il y a encore la dimension stratégique. Au-dessus des États-Nations et de leurs marionnettes exhibées aux peuples, trône un cartel bancaire international jouant des idéologies et des écoles de pensée comme d’autant d’instruments de discorde et d’antagonismes factices. Les magnats de la finance ne s’embarrassent pas de questions dogmatiques pour affamer les individus ni pour piller la planète. À la liberté de prédation totale qu’ils exercent, celle positive d’union, de complémentarité des talents est la seule attitude en retour susceptible de les défaire.

Il y a, enfin, l’intuition presque enfantine que l’anarchie est l’autre nom de ce que certains nomment le Tao, d’autres Dieu, d’autres encore la voie naturelle, et que sous ces diverses appellations se cache un plan de réalité où nous ne sommes pas unis, mais où nous sommes un, par le cœur et par l’esprit. Il nous appartient de cultiver hors de toute contrainte cette lumière intérieure pour vivre en paix et en harmonie.

Zénon (8 janvier 2019)

▼▼

Mardi 25 décembre 2018, 13 h 32 mn

Zénon nous adresse un poème, écrit en novembre 2017…

Il y a un siècle ? Non, tout juste 13 petits mois…

Qu’aurais-je à craindre ?

Dis-moi, qu’aurais-je à craindre, l’ami,
Des tenants d’un ordre en décrépitude, déjà au bord du tombeau ;
Car nous étions, sommes et serons unis
Comme au temps de la servitude à l’éclosion du renouveau.

Qu’aurais-je à craindre des colères ou des représailles
D’un ennemi déjà dispersé aux quatre vents de la plaine ;
Alors qu’en nos cœurs, nos âmes et en nos entrailles
Vibre l’aspiration à nous débarrasser de nos chaînes ?

Dis-moi encore le poids des ans à regarder passer les jours,
Et courber l’échine en disant que cela vaut mieux que la rue :
Je te montrerai la façon dont la peur et les beaux discours
T’auront dépossédé jusqu’à ton propre vécu.

J’ignore, mon ami, quelle issue trouvera notre lutte
Ou si le présent idéal verra demain le soleil ;
Mais toute tentative de se prémunir de la chute
Sera vaine, et plus douloureux alors l’éveil.

Je ne sais quand la lumière émergera de l’obscur
Ni l’heure à laquelle accouchera l’être Humain.
Mais ici et maintenant, une chose est sûre :
Aucun d’entre nous ne sera né pour rien.

Zénon – 22 novembre 2017

Bien-sûr, en format PDF ► Qu’aurais-je à craindre ? de Zénon l’Ailé

L’illustration que j’ai choisie est issue du film « Le Miroir » d’Andreï Tarkovski Cinéaste, Poète de l’image et Révélateur de Vie

Publication initiale ce 25 décembre 2018 par Résistance 71

▼▼▼

Février 2017

Zénon prend la « Tangente« , et c’était inévitable qu’il écrive la suite de l’histoire à l’encre du réel. Et c’est peu de dire combien la profondeur de sa réflexion m’aura touchée et au-delà des mots et de toute éternité. Cette page de mon blog ouverte à son nom porte à tout jamais son empreinte sur le chemin tangent. Et il me plait à croire qu’il ne sera pas le seul à reconnaitre, en filigrane, et par petites touches, ma petite flamme intérieure qu’il a contribué à faire naître et grandir. Gageons, ainsi, que nous saurons nous reconnaitre, ici ou ailleurs…

J’ai réalisé la version PDF sur 6 pages de ce tout dernier texte avec bonheur, car il n’est pas la fin, juste un commencement ;

Image associée

Tangente

Sortir du piège de la toile d’araignée mondiale

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/pdftangentezenon.pdf

Le burn out reconnu comme maladie professionelle par l'OMS. Muriel Pénicaud  devra modifier son discours | ESS, Emploi, Formation, Insertion et bien  d'autres choses. | Michel Abhervé | Les blogs d'Alternatives Économiques

21/01/2017Zénon nous adresse des mots purs qui claquent pour nous éviter de nous rendormir pour peut-être se réveiller, bien tard. Alors qu’il égrène les solutions une par une… Son dernier texte est un nouveau trésor à partager, encore et encore.

Et la conclusion m’a bouleversée, encore une fois :

Énormément d’épreuves nous attendent. Nous ne pourrons revenir du jour au lendemain à l’équilibre des forces. Mais puisque nos décideurs procèdent par étapes, allons de même progressivement, chacun selon ses possibilités, vers une solidarité seule à-même de nous éviter le funeste sort qu’ils nous réservent… Nous disposons de l’opportunité d’inverser le cours des choses. Pour nous et pour le salut des générations futures, nous devons agir non plus idéologiquement, mais de façon concrète à réaliser le désir des 99% contre celui des 1%… Certes, nous sommes encore de grands enfants, et tout nous restera à apprendre une fois redevenus maîtres de nos destins. Mais qu’est donc notre peur de la liberté comparée à cette ineffable joie d’être en vie ?… Nous avons tous été portés durant neuf mois. Nourris et pour les plus chanceux aidés à devenir ce que nous sommes. Ne valons-nous pas mieux qu’un rouage de machine ou de la chair à canons ? La route n’existe que par notre marche. Elle n’attend plus que d’être empruntée.

Le Burn Out: Préventions et solutions sans ordonnance - DreaminzZz

« Burn-out »

Ou la fin annoncée de la lutte des classes

inclus dans ce dernier billet AVEC ZÉNON JUSQUE DANS LES ÉTOILES

Version PDF de 5 pages par Jo avec toute son âme https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/burnoutzenon21012017.pdf

▼▼

Coloriage alphabet az differente forme - JeColorie.com

L’Abécédaire de Zénon du mois de Janvier 2017 est arrivé…

Zénon l’Enchanteur a rédigé un Abécédaire qui explose l’ordre alphabétique pour le plus grand plaisir de nos zygomatiques mais également pour achever de nous convaincre que nous sommes capables de mettre le feu à tous les empires et juste avec la force des mots comme de nos convictions – Version PDF de 5 pages https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/pdfabecedairedezenon0117.pdf

▼▼

Image associée

Voici le tout dernier texte de Zénon de ce mois de décembre 2016

Ragnarök

De la subversion à la terreur idéologique

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/ragnarc3b6k122016.pdf

Fichier:Ragnarök by Collingwood.jpg — Wikipédia

Dont j’ai réalisé la mise en PDF ajoutant ma petite flamme à l’incandescence de ses mots.

Zénon livre là l’analyse la plus lucide que j’ai jamais lu sur l’état du monde actuel, et y rajoute une dimension presque surnaturelle. Zénon a trempé sa plume dans le feu sacré qui couve en chacun de nous. Il nous met la tête dans les étoiles, et nous invite à le rejoindre pour prendre la tangente… Mais surtout pour entretenir l’étincelle qui embrasera tout l’empire, puis la flamme qui elle embrasera assurément tous les empires.

Ragnarök, n’est nullement l’expression d’une fin, mais bien d’un commencement.

Ragnarök se lit comme une vision, un rêve étrange et pénétrant, à l’ombre d’Yggdrasil…

Définition du mot Ragnarök ► http://www.histoire-fr.com/mythologie_scandinave_ragnarok.htm

▼▼

Résultat de recherche d'images pour "images médiocratie"

En ce Lundi 14 novembre 2016 Zénon me fait le plus merveilleux des cadeaux d’anniversaire que je m’empresse de partager ici avec vous :

Son tout dernier texte « Médiocratie » en PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/mediocratie131116.pdf

▼▼

« Regards Croisés »

Le 4 septembre 2013 | Pensées d'amour

Dernière publication de Zénon – En deux parties ; Solitudes et Communes

Préambule de l’auteur Page 2 / PDF de 12 pages réalisée par JBL1960

REGARDS CROISÉS, version PDF

Dans sa dernière version modifiée de juillet 2018 https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/07/regards-croisc3a9s-nouvelle-de-zc3a9non.pdf

▼▼

« Tabula rasa »

Résultat de recherche d'images pour "images tabula rasa"

Que je rappelle très souvent, comme dans ce billet : The Final Countdown.

Ou dans celui là : UN LUNDI DE PLUS

Version PDF de 5 pages réalisée par JBL1960 du texte de Zénon :

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/10/tabularasazenon1.pdf

▼▼

« En notre nom »

Que je cite très souvent également et comme dans ce billet de blog majeur et fondateur en date du 25/10/2016 intitulé « DEVENONS LES EFFACEURS » :

Version PDF de 6 pages réalisée par JBL1960

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/ennotrenomversionpdf.pdf

Pas En Notre Nom (@pasennotrenom) | Twitter

▼▼

Résultat de recherche d'images pour "images fantasy babylone"

« BABYLONE 2.0 »

Que j’ai publié immédiatement tant j’ai été happée et embarquée par ce texte.

Introduit dans mon style par ce billet : DANS L’ENFER DE BABYLONE 2.0

Version PDF de 7 pages par JBL1960 :

BABYLONE 2.0, version PDF

▼▼

Résultat de recherche d'images pour "images vox populi"

« Vox Populi »

Tout comme « Nakba » ; « Vox Populi » m’a littéralement hachée, menue, menue…

Je l’ai inclus dès sa publication par R71 en juin 2016 dans ce billet de blog dans le prolongement des mots du Mouvement Zapatiste : CHOISISSONS-NOUS et parce que les mots ont un sens…

VERSION PDF de 7 pages par JBL1960 du Texte de Zénon « Vox Populi »

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/voxpopuli3.pdf

▼▼

L’après-Histoire,

Ou la révolution par le don réciproque et universel

Résultat de recherche d'images pour "images genèse univers"

Création de Jlhedge

Publié pour la 1ère fois le 1er mai 2016 sur Résistance71 étant indisponible, je rajoute ce texte fort, puissant, presque dévastateur, et tant il contient la genèse, par bribes du dernier texte publié ce 4 février 2017 ► Tangente…

L’après-Histoire, Ou la révolution par le don réciproque et universel ; Dont voici la version PDF (6 pages) que je viens de réaliser pour cette âme si semblable à la mienne et dont la belle synchronicité ne faiblira plus jamais, comme avec R71 et d’autres inconnus encore à ce jour, et que nous découvrirons au fur et à mesure que nous avancerons sur le chemin tangent ► L’après-Histoire ► 1er mai 2016 par Zénon ► version PDF par JBL1960 ► Fév 2017

◄►

« NAKBA »

Que j’ai intégré dans ce « Dernier Billet » pour cause de déménagement et en lien avec R71

Nakba porte en lui, toute la puissance et la force qui nous seront nécessaires, tous ensemble, afin d’impulser la poussée primordiale, non violente, et en lien avec les Natifs de la Terre pour initier un nouveau paradigme… Ici et maintenant et d’où-nous sommes…

Version PDF par JBL1960 de 8 pages de ce texte de Mars 2016

NAKBALettre ouverte aux peuples du Monde

MàJ le 4/11/2017 avec le lien vers Les Chroniques de Zénon

Résultat de recherche d'images pour "images Plomb Durci"

« Plomb Durci »

Dis-moi, frère, quand viendra le jour de la délivrance ?

Leur soi-disant richesse est fondée sur le dualisme.

Dès lors qu’ils attisent en nous la peur et l’intolérance

Leurs hélicoptères nous arrosent des fleurs de l’Apocalypse.

Ce court poème qui m’a fait immédiatement penser à la souffrance palestinienne et que j’ai intégré à ce billet consacré à Gaza et intitulé « La mauvaise herbe de Gaza« 

« Flash-Back »

Résultat de recherche d'images pour "images flash back"

Te montrant mes forces, je te montre aussi mes faiblesses
Et réciproquement. Ce qu’on voit n’est que reflet de reflet des choses.
À se perdre. Traverser les yeux bandés la vallée des fous,
La ligne conductrice en soi pour seul épicentre.
La danse comme arbre imaginaire où se déploient les transes ;
Un morceau d’âme dans chaque branche. Et les aborigènes au large du passé –
Visages peinturlurés, gueules démentes – arborent le bouclier des vieux défenseurs de
mirages. Nous avons perdu foi en nos vieilles visions, toutes nos intuitions délirantes
Et nous nous tenons sur la peur. Au fin fond même de l’existence
Alors que des piétailles d’anges nous mordent les doigts. Nous exhortent à être des
hommes au milieu des singes… Que ne serait pas notre vie dépourvue d’entrave,
De cage mentale où nous contraindre d’exister pour tenir la route.
Il nous faut réapprendre à parler autour d’un grand feu. Apprendre à distinguer la voie de
la direction. Et tous les méchants stratagèmes que les mots érigent en murailles
Au pied du jardin des délices.
Écrit en 2009 et offert par Zénon en 2016…
Ce poème est intégré dans ce billet ; BAS LES MASQUES et en préambule d’un article de Joe Quinn

Image associée

Ce poème inédit de Zénon l’Ailé

« ZARATHOUSTRA »

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/zarathoustra.pdf

Comment ne pas penser à… Friedrich Nietzsche ?

Vous pouvez retrouver l’intégralité des textes majeurs de Nietzsche dans cette page nouvellement créée, depuis ► L’INTÉGRALE DES TEXTES MAJEURS DE NIETZSCHE et plus…

~~~~▲~~~~

Au prochain écrit de Zénon que je ne manquerai pas d’insérer ici

Et à tout jamais…

JBL1960

250 réflexions sur « LES CHRONIQUES DE ZÉNON »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

NON C'EST NON !

%d blogueurs aiment cette page :