Archives pour la catégorie Humeur du soir

À QUOI BON ?

À quoi bon, l’ouvrir…

À quoi bon la ramener…

Pourquoi ne pas se taire finalement à tout jamais…

Parce que le silence n’est pas porteur d’espoir. Et que la vérité ne s’exprime que dans les faits et par nos mots, nos paroles et nos actes… Le silence ne relaye que le silence, alors même que la nature n’est que très rarement totalement silencieuse…

Le silence est forcément complice, la parole elle, délie les langues et les mots parfois aiguisés comme des lames, entaillent les chairs…

Du silence ne jaillira jamais la vérité ; comme dit le proverbe : « Qui ne dit mot consent »

Alors que nous avons à dire la vérité, à lancer des alertes aujourd’hui plus que jamais…

~~~~▼~~~~

En souvenir de Benji administrateur du site www.lesmoutonsenrages.fr qui vient de disparaître et que je porterai, à jamais dans mon cœur, comme une entaille indicible, de laquelle aura jailli cet éveil. Comme une étincelle à laquelle Zénon, entre autres, aura ajouté la force et la puissance transformant cette petite flamme perpétuelle à intemporelle, par delà l’espace et le temps.

Benji & Volti ont allumés tous les doutes et grâce à cette rubrique quotidienne et totalement inédite et unique, à ma connaissance, de leur site intitulée ► http://lesmoutonsenrages.fr/2016/12/29/vos-infos-news-liens-et-autres-du-29-decembre-2016/   nous avons pu par nos lectures, nos liens, nos échanges, entretenir cette petite flamme intérieure et nous rendre compte que nous étions capables, grâce à cette étincelle, d’embraser tout l’empire. Voire tous les empires

Aussi, à quoi bon se taire ?

Ouvrons-là, et ne la refermons plus, passons-nous les mots, les idées, en souvenir de Benji et au côté de Volti

Benji n’est plus là, certes, mais faisons le vivre à jamais dans notre mémoire collective…

Je sais toute la peine de Zénon l’Ailé dont la pertinence des propos s’est frayé un chemin jusqu’à nous grâce à la lecture assidus des Moutons Enragés, tant décrié par les Bien-Zélé de tout poil et ne leur en déplaise.

Je rappelle ici ce poème inédit de Zénon l’Ailé pour dire ma peine :

Zarathoustra

Tous des bâtards de Dieu,

Des créatures illégitimes aux yeux écarquillés,

Étonnées d’être là.

L’individu comme part du souffle indivisible

Dont a jailli l’Esprit des profondeurs de l’ombre.

L’homme Sage a déserté la plaine

Et pris de la hauteur.

Il en est revenu, libre et sans haine ;

Soldat muet empli des bribes de l’autre monde.

Pénétré de silence, digéré par le Vide

Et le rêve intérieur.

Silence ! Aimez-vous ! Apprenez à vous taire

Et à chérir la chance,

Votre seule alliée

Dans cet univers de charognes et de chimères baroques

Où gît votre conscience allumée

D’héritiers maudits.

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/zarathoustra.pdf

J’avoue ma peine, ici, aujourd’hui et je laisse couler mes larmes en souvenir de cet homme inconnu que je pleure comme un ami véritable et cher…

Par qui, entre autres personnes, tout a commencé et ne finira jamais…

Comme très souvent par ce billet ► Les Petites Flammes… du 24 décembre 2016 je remerciais Les Moutons Enragés de relayer mes modestes mais sincères billets de blog ne sachant pas la peine que me causerait Benji quelques jours plus tard.

Parce qu’il est temps de poursuivre le chemin, sans Benji, mais au côté de Volti, tous ensemble, côte côte avec les Natifs et les éveillés du monde entier…

Une petite flamme s’est éteinte, à nous d’en faire jaillir de nouvelles…

~~~~▲~~~~

Nous le pouvons par nos lectures, nos relayages et par nos contacts car nous devrons quitter la virtualité des écrans pour écrire l’histoire à l’encre du réel…

Pour devenir des veilleurs, des sentinelles, des lanceurs d’alerte multiples, insaisissables ! À lire ou en téléchargement gratuits le livre de Kevin Annett traduit de l’anglais par Résistance71 en version PDF  « Le bouclier du lanceur d’alerte » ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/lebouclierdulanceurdalerte.pdf

Toutes & Tous ► DISEURS DE VÉRITÉ !

J’ai l’espoir que nous pourrons initier un changement de paradigme, ici et maintenant et d’où nous sommes, avec la société des sociétés chère à Gustav Landauer en tête…

Parce que nous sommes nombreux et qu’ils sont bien peu…

JBL1960

Pour la société des sociétés !

Luttons contre l’empire ► Faisons tomber les doctrines, les dogmes et les mythes ► Pour la société des sociétés si chère à Gustav Landauer…

►◄

Lutter pour la préservation de l’eau à Sioux Standing Rock ;

C’est lutter pour préserver la vie…

Dans ce dernier billet ►Toutes & Tous ; Diseurs de Vérité !  la Nation Mohawk nous rappelait opportunément ceci :

La charte d’incorporation montrera l’implication de chaque actionnaire. Le peuple doit virer ces criminels et rallumer nos systèmes traditionnels fondés sur le clan et le matriarcat et ce à travers toute l’Île de la Grande Tortue (Amérique du Nord).

Le Dakota Access Pipeline dit que Trump va ordonner la réalisation de l’oléoduc.

Des lois externes vont essayer de surclasser nos instructions originelles.

Quiconque vote pour le système a voté et vote pour que celui-ci continue.

Parce que précisément : Quiconque vote pour le système a voté et vote pour que celui-ci continue ; Et veauter même et surtout en Trumpettes c’est voter pour que le système continue…

C’est donc bien que si nous retirons notre consentement le système s’arrête et comme je l’ai expliqué dans le détail dans ce billet ► Les Vallseuses ! en lien avec celui-ci ► Rester sur le chemin ; Tangent… nous serons ainsi en capacité de FAIRE TOMBER L’EMPIRE, puis tous les empires…

Nous devons lutter contre tous les oléoducs ! Et ici, en France, nous sommes légitimes à soutenir les Nations Primordiales contre les « Destructeurs de Vie », puisque 4 grandes banques françaises ► BNP PARIBAS►CRÉDIT AGRICOLE► NATIXIS ► SOCIÉTÉ GÉNÉRALE financent le DAPL à Sioux Standing Rock !

Pour les peuples autochtones des Amériques, Standing Rock illustre des siècles de conflits

Par Lewis Evans – Le 16 décembre 2016 – Source Counter Punch via Le Saker Francophone : URL de l’article ► http://lesakerfrancophone.fr/pour-les-peuples-autochtones-des-ameriques-standing-rock-illustre-des-siecles-de-conflits

L’annonce récente de l’armée des États-Unis selon laquelle elle ne laissera pas le Dakota Access Pipeline mettre en péril le territoire et les sources d’eau de la tribu Sioux de Standing Rock marque un tournant remarquable dans les luttes indigènes aux Amériques. Bien que la victoire puisse ne pas être définitive, il faut s’en féliciter. Cependant, il est essentiel de ne pas perdre de vue les nombreuses luttes similaires auxquelles sont confrontés les peuples indigènes et tribaux du monde entier. Des maquis de la Patagonie aux régions glacées de l’Arctique, les images des manifestations de Standing Rock diffusées en boucle dans les médias américains peuvent devenir non seulement une source d’inspiration, mais changer en profondeur le cours des choses.

Parmi les centaines de photos impressionnantes qui ont circulé en ligne sur le face-à-face extraordinaire entre les manifestants Sioux et la police du Dakota du Nord, une d’entre elles est peut-être particulièrement marquante. Elle montre un jeune Américain natif portant des jeans, des bottes de cow-boy et ce qui semble être un masque à gaz improvisé, qui regarde, à cheval, une barricade de la police. Derrière un mur improvisé de pneus abandonnés et de morceaux de bois il y a une unité de policiers, en uniforme et casques, qui tiennent des bâtons. Ils sont flanqués de véhicules blindés qui n’auraient pas été déplacés dans les guerres irakiennes ou afghanes.

L’image évoque les récentes luttes pour les droits civils. Les policiers avec leurs chemises beiges et leurs postures machistes ressemblent tout à fait aux hommes qui, dans l’Alabama des années 1960, utilisaient des canons à eau et des chiens contre les manifestants afro-américains. En ce qui concerne les peuples indigènes des Amériques, toutefois, l’histoire est encore plus ancienne. Ces policiers, qui protégeaient les intérêts commerciaux d’une importante compagnie pétrolière, ne sont que les derniers représentants des puissances coloniales qui se sont approprié les terres et les ressources indigènes et écrasent brutalement leur résistance depuis 1492.

Si le combat contre le Dakota Access Pipeline était le seul de ce genre dans l’hémisphère américain en 2016, on pourrait concentrer les efforts sur la lutte pour les droits humains et la protection de l’environnement. Malheureusement, il s’agit seulement de l’exemple le plus connu et le plus largement diffusé d’un conflit plus large concernant la terre et les ressources, qu’on ne peut ignorer, et qui se déroule au moment où nous parlons.

Dans les plantations agricoles du centre du Brésil, sur une terre rouge fertile qui était autrefois couverte de forêt, les Guarani-Kaiowa se battent tous les jours pour sauver leurs terres. La lutte dure depuis des dizaines d’années et ils ont remporté très peu de victoires. Bien qu’ils mènent une résistance acharnée contre les éleveurs qui volent leur terre et les hommes armés que ces derniers embauchent pour harceler leurs communautés, beaucoup de Guaranis ont perdu espoir. Le groupe Kaiowa de la tribu souffre du taux de suicide le plus élevé du monde, et il est disproportionnellement élevé chez les jeunes et les adolescents. Beaucoup sont réduits à vivre sur le bord des routes, à boire de l’eau contaminée par les pesticides utilisés pour cultiver des cultures de rapport sur ce qui est leur terre – selon le droit brésilien et international.

Dans l’Amazonie péruvienne, au cœur de ce que Survival International définit comme la Frontière de non-contact d’Amazonie, les montagnes et la forêt tropicale abritent des dizaines de groupes qui n’ont que peu ou pas du tout de contact avec la société dominante. Ils vivent de manière soutenable, sans épuiser la nature, principalement comme des chasseurs-cueilleurs nomades, qui tirent leur subsistance de la terre comme ils l’ont fait depuis des générations. Ils savent qui « nous » sommes mais ont choisi de ne pas avoir de contact avec nous : ils barrent les chemins de la forêt avec des lances ou pointent leurs arcs sur les avions qui passent pour montrer qu’ils veulent qu’on les laisse tranquilles. Les maladies infectieuses comme la grippe et la rougeole contre lesquelles ils ne sont pas immunisés peuvent être mortelles pour eux, sans compter la violence que trop de gens sont prêts à utiliser pour s’approprier leurs terres et leurs ressources.

Malheureusement, il y a des projets de faire exactement cela à l’échelle industrielle. Le gouvernement de « développement » de Pedro Pablo Kuczynski vient d’approuver un « plan directeur » pour l’exploration pétrolière dans le parc national de Sierra Divisor -–une partie lointaine de la région frontalière qui abrite une biodiversité spécifique et précieuse et de nombreux autochtones non contactés, isolés. Le plan a transformé certaines « zones protégées » en zones de recherche autorisée, ce qui implique souvent des explosions souterraines massives. Il est évident que cela perturbera les zones de chasse isolées, supprimera les sources de nourriture et augmentera massivement le risque d’affrontements mortels entre les tribus et le personnel des compagnies pétrolières.

De l’autre côté de l’Amazonie, au nord-est du Brésil, les peuples autochtones s’accrochent à la petite forêt qui leur reste. Dans le territoire indigène d’Arariboia, qui abrite les peuples Guajajara et Awá, la déforestation à grande échelle a laissé très peu de l’environnement dont les tribus dépendent et qu’elles ont géré pendant des millénaires. Des camions chargés de bois abattu illégalement roulent sur les routes de terre qui traversent leur territoire en toute impunité. Les peuples tribaux, dont certains sont non contactés, fuient les tronçonneuses et se réfugient dans de petites parcelles de forêt où ils peuvent chasser et chercher de la nourriture en paix.

Il est remarquable que certains des Indiens contactés dans la région aient décidé de défendre leurs voisins tribaux non contactés. Un groupe de la tribu Guajajara, connu sous le nom de « The Guardians », a décidé de protéger sa terre. Le chef du groupe, Olimpio, a dit simplement : « Nous défendons notre territoire pour que les Awá non contactés puissent survivre. Nous voulons juste qu’ils soient laissés en paix. »

Il y a une immense hostilité dans la région envers des groupes comme les Gardiens. Entre septembre et novembre de cette année, six hommes Guajajara ont été assassinés puis horriblement démembrés par des gens qui envahissaient leur territoire. Les autorités locales qui profitent du commerce du bois illégal ferment les yeux sur ces brutalités. Les Guajajara et les Awá ont peu d’alliés, et Survival travaille depuis des années à essayer de protéger leur droit de défendre leurs terres et leur vie, et de décider de leur avenir.

Il existe d’innombrables autres exemples. Au centre de l’Amazonie, un petit groupe d’Indiens non contactés, connus sous le nom de Kawahiva, fuit depuis des années ; ils sont obligés de se déplacer constamment pour échapper aux envahisseurs et à la menace qu’ils représentent pour eux. Si leur terre était protégée contre les éleveurs et les bûcherons qui cherchent constamment à l’exploiter, ils pourraient très bien vivre. Au Paraguay, de petites bandes d’Indiens Ayoreo vivent une vie tout aussi menacée dans le Chaco, une forêt sèche et broussailleuse qu’on est en train d’abattre plus rapidement que n’importe quelle autre sur terre. Les bulldozers, que les Ayoreo appellent des « bêtes à la peau de métal », arrachent les arbres et les habitations et forcent la tribu à fuir. Les Ayoreo qui ont déjà été contactés sont tombés malades et ont fini misérablement en marge de la société paraguayenne. Pour survivre, les hommes s’engagent comme manœuvres et beaucoup de femmes se prostituent. Ils sont harcelés par les missionnaires et des gens sans scrupules qui cherchent à les exploiter. Le contact avec la société traditionnelle et le déplacement hors de la forêt n’a pas été un « progrès » pour eux, mais plutôt, une condamnation à mort. Le vol de la terre est le plus grand problème que rencontrent les peuples tribaux. Partout dans le monde, la société industrialisée vole les terres tribales pour faire du profit. C’est la continuation de l’invasion et du génocide qui ont caractérisé la colonisation européenne des Amériques et de l’Australie. Mais pour les peuples tribaux, la terre, c’est la vie. Elle remplit tous leurs besoins matériels et spirituels. La terre fournit la nourriture, le logement et les vêtements. C’est aussi le fondement de l’identité et du sentiment d’appartenance des peuples tribaux. Le vol des terres tribales détruit les peuples autonomes et leurs divers modes de vie. Il engendre la maladie, le dénuement et le suicide. Le fait est incontestable. Il est temps de le reconnaître et de lutter pour le droit fondamental des peuples autochtones et tribaux à l’autodétermination sur la terre qui leur appartient. Standing Rock a montré le pouvoir des gens qui défendent leur vie, leurs terres et leurs droits humains, et à Survival, nous luttons pour obtenir des victoires semblables ailleurs dans le monde.

Lewis Evans est un militant de Survival International.

Traduction : Dominique Muselet

Liens :

Le marxisme est aussi étranger à ma culture que le capitalisme (par Russell Means)

L’incohérence du socialisme: le mythe du progrès & le culte de la machine (par George Orwell)

Et ici, sur ce blog, parce que j’ai lu la traduction (partielle mais substantielle faite par Résistance71) du Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret – Le crime du génocide au Canada » dont j’ai réalisé la mise en PDF ici ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/06/mpdtr710616.pdf  je suis en mesure de rappeler (ce que vous pourrez aisément vérifier) qu’ à la page 30 et 31 notamment, sous l’intitulé Destruction du mode de vie indigène, des cultures et des âmes il est écrit que : « Le génocide arrache l’identité même du peuple ciblé en l’expulsant de ses terres et de ses traditions qui forment la pierre angulaire et son moyen de survie. Depuis le début au XVIème siècle, l’holocauste canadien des Indiens a ciblé exactement cet objectif et cela n’a jamais cessé » et nous en avons la preuve aujourd’hui à Sioux Standing Rock car rien n’a changé. Dossier complet sur ce blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/25/meurtre-par-decret/

Et lorsque le candidat Trump déclare que « Les Indiens ne sont pas souverains » nous n’avons aucun doute sur les intentions du Général D. Trumpette à sonner la charge à Sioux Standing Rock ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/09/le-general-d-trumpette-sonnera-la-charge/

Russell Means qui est mentionné en lien dans cet article avait prévenu :

“Vous ne serez et ne demeurerez que des commodités aussi longtemps que l’empire existera…”
~ Russell Means, Oglala, Lakota ~

Et c’est bien pour cela que nous appelons à nous tenir tous ensemble, côte côte avec les Nations Primordiales : pour faire tomber l’empire, car nous pensons que lutter contre l’empire anglo-américain c’est lutter contre tous les empires.

Et parce que nous pouvons faire voler en éclats le mythe du Nouveau peuple élu venu à la découverte du Nouveau Monde étant donné qu’il n’y a jamais eu de Peuple élu, ni de Terre promise dans l’Égypte antique pas plus que sur les terres ancestrales amérindiennes d’ailleurs…

Pour vous éclairer, vous pouvez lire ou télécharger gratuitement ce PDF de 35 pages draezzatdec2016 que je viens de réaliser – et de vous l’offrir en présent pour cette fin d’année 2016 – à partir des traductions de R71 des extraits du livre du Dr. Ashraf Ezzat « L’Égypte antique n’a jamais connu ni Pharaons ni Israélites » notamment sur les racines juives de la culture takfirie comme de ses derniers articles sur le sujet et qui pour le moins réfutent la thèse biblique : le Dr. Ashraf Ezzat cite des archéologues et des travaux d’égyptologues qui réfutent la thèse biblique et il dit que la bible septante est une fraude de traduction. Il cite des passages dans l’hébreu ancien qui ont été (volontairement) mal traduit en grec par les 70 rabbins sous Ptolémée II au IIIème siècle AEC. Y a-t-il une réfutation sans équivoque de ce qu’il avance ? Pas à notre connaissance. Le Dr. A. Ezzat cite de nombreux archéologues et historiens israéliens qui s’accordent à dire que les recherches de terrain n’ont jamais prouvé la véracité historique du récit biblique. Le Dr. Ashraf Ezzat, de plus, ne va jamais dans son livre jusqu’à dire que l’histoire de la bible est une invention, il ne fait que dire qu’il est maintenant prouvé que la location GÉOGRAPHIQUE de cette histoire n’est pas la bonne, qu’il ne faut pas chercher en Égypte ni en Palestine pour des traces de « l’exode » ou du « palais de Salomon », mais dans le sud de l’Arabie Saoudite et au Yémen.

Autre question intéressante à la lumière de ce que dit le Dr. Ashraf Ezzat : La guerre actuelle au Yémen, guerre qui implique Israël aux côtés de l’Arabie Saoudite, est-elle une coïncidence ?…

Et je rappelle juste ceci : un empire sans terre est un empire à terre c’est pas plus compliqué que cela et nous pouvons faire tomber l’empire anglo-américain ; puis tous les empires…

Et par quoi le remplacer me direz-vous ?

Et bien justement par la société des sociétés telle que la voyait Gustav Landauer dans son Appel au socialisme de 1911. Car si la synthèse politique se trouve dans la trilogie Proudhon-Kropotkine-Landauer ;  Ce dernier est le plus proche de la vision amérindienne des choses et quand on regarde la confédération iroquoise, elle est une société des sociétés telle que Landauer le voyait.

Résistance71 m’a donc demandée de réaliser un PDF – de l’Appel au socialisme pour la société des sociétés de Gustav Landauer de 1911 – des traductions des larges extraits qu’ils avaient faites de la réédition de 1919 et bien évidemment c’est avec le plus grand des plaisirs que je m’y suis collée et tant là encore j’ai appris. Confirmant ainsi mon ressenti qui dès la 1ère lecture sur leur blog de ces traductions m’ont happée par la puissance visionnaire de cet appel au socialisme et j’explique pourquoi en préambule de la page 2 il était nécessaire, presque vital à mon sens comme au leur, de réaliser ce PDF de 53 pages dont voici le lien ► appelausocialismeglandauer1911

Comme le précise R71 en introduction de ce PDF : Un texte visionnaire et stimulant qui appelle à l’avènement du véritable socialisme, celui de la mise en place de la société des sociétés, de la confédération des communes libres d’associations libres.

Et pour ma part, en cadeau bonus ; Je vous rappelle la traduction en français du livre de Kevin D. Annett « Le bouclier du lanceur d’alerte » dont la version PDF de 70 pages en gratuit et en accord avec l’auteur est là ► lebouclierdulanceurdalerte  Parce que franchement au lieu de vous cogner la énième rediffusion de Sisi impératrice qui à l’aune de ce que nous savons est quand même proprement : imbittable ; Non ? Vous avez là de quoi lire…

C’est parce que je nous souhaite de très Joyeux Éveils, en nombre et en force, que je suis heureuse de proposer ces petites contributions.

Cela nous donne une vision panoramique des choses et avec une conscience politique ad hoc nous pourrons impulser la poussée primordiale, vaincre la force de l’inertie de départ, et initier le changement de paradigme, en lien avec les Natifs, sans arme, ni haine, ni violence mais avec la détermination nécessaire et la flamme au cœur…

Une petite flamme… jbl1960

source de l’image ► pixabay.com

Les Petites Flammes…

Allumons nos petites flammes intérieures

Afin qu’elles illuminent notre cheminement de pensée…

« Féconder le passé en engendrant l’avenir, tel est le sens du présent »

Frederich Nietzche

Je nous souhaite mille feux capables d’embraser tout l’empire et le souffle nécessaire pour embraser tous les empires…

En ce 24 décembre 2016 j’ai une pensée pour la petite Maisie Shaw décédée par la seule faute d’un homme de peu de foi le 24 décembre 1946En souvenir de Maisie Shaw…

Je remercie un blog ami qui me relaye bien souvent et qui nous a offert un espace de liberté unique sur la toile avec sa rubrique quotidienne intitulée vos infos, news et autres liens qui est une véritable mine d’infos et un lieu d’échange intemporel ; Merci à Benji, à Volti et aux intervenants de tous poils du site www.lesmoutonsenrages.fr

J’ai la possibilité ici de remercier également un autre blog ami ; Résistance71 avec lequel je travaille avec un plaisir réel et sincère en réalisant des PDF de leurs traductions et qui par ses traductions en temps réel nous permet d’être de véritables sentinelles et ainsi de relayer et d’amplifier les voix des Nations Primordiales comme ici avec Mohawk Nation NewsToutes & Tous ; Diseurs de Vérité ! ou bien là  Pièce manquante = Partie truquée  de l’excellent Juriste Steven Newcomb.

Ou qui nous remet en lumière les travaux de Jean-Pierre Demoule ►  Des racines pas si chrétiennes que ça !

Nous permettant d’affuter notre réflexion, d’en éclaircir les ombres, jetant un nouvel éclairage sur ce qu’on ne percevait pas…

Ils ont traduit de l’anglais des passages du livre du Dr. Ashraf Ezzat « L’Égypte antique n’a jamais connu ni Pharaons, ni Israélites » et cela m’aura bouleversée véritablement, car tout est devenu limpide, lumineux, presque incandescent dans mon esprit.

C’est pourquoi et pour les en remercier, j’ai réalisé ce PDF de toutes leurs traductions du Dr. Ashraf EZZAT que voici  ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/12/draezzatdec2016.pdf

Grâce à eux, tout comme vous, j’ai découvert Zénon l’Ailé, et j’ai tutoyé les étoiles instantanément et je suis heureuse d’avoir créée cette page de mon blog avec tous les écrits de Zénon… https://jbl1960blog.wordpress.com/les-chroniques-de-zenon/

Ce soir, une fois encore, tout comme R71 nous y invite ; Rejoignons-nous par l’intermédiaire d’une lecture, ouvrons nos âmes et nos cœurs, allumons nos petites flammes intérieures et illuminons cette nuit dans l’espoir d’une transmutation de toutes les valeurs !…

~~~~▼~~~~

Comment Friedrich « Grinch » Nietzsche vola Noël… et fit du christianisme l’antéchrist…

URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2016/12/24/comment-friedrich-grinch-nietzsche-vola-noel-et-fit-du-christianisme-lantechrist/

“La philosophie de Nietzsche tourne certainement autour du problème de la révolte. Exactement, elle commence par être une révolte… La révolte avec lui part du ‘Dieu est mort’, qu’elle considère comme un acquis… Contrairement à ce que pensent certains de ses critiques chrétiens, Nietzsche n’a pas formé le projet de tuer dieu. Il l’a trouvé mort dans l’âme de son temps. Il a compris, le premier, l’immensité de cet évènement et a décidé que cette révolte de l’Homme ne pouvait mener à une renaissance si elle n’était pas dirigée… Nietzsche n’a donc pas formulé une philosophie de la révolte, mais édifié une philosophie sur la révolte. […] Nous n’aurons jamais fini de réparer l’injustice qui lui a été faite. On connaît sans doute des philosophies qui ont été traduites et trahies dans l’histoire ; mais jusqu’à Nietzsche et au national-socialisme, il était sans exemple qu’une pensée entière éclairée par la noblesse et les déchirements d’une âme exceptionnelle ait été illustrée aux yeux du monde par une parade de mensonges et par l’affreux entassement des cadavres concentrationnaires…” ~ Albert Camus, 1952, “L’homme révolté” ~

 Conclusion de “l’Antéchrist” de Friedrich Nietzsche (1888)

Où le philosophe nous explique que l’Antéchrist finalement est le christianisme lui-même et nous aide à comprendre pour mieux le détruire, l’État et sa racine profonde judéo-chrétienne, fondation du colonialisme historique subi et à subir. (Résistance 71 )

# 58 à # 62

[…] Qu’on lise Lucrèce pour comprendre ce à quoi Épicure a fait la guerre, ce n’était point le paganisme, mais le « christianisme », je veux dire la corruption de l’âme par l’idée du péché, de la pénitence et de l’immortalité. — Il combattit les cultes souterrains, tout le christianisme latent, — en ce temps-là nier l’immortalité était déjà une véritable rédemption. — Et Épicure eût été victorieux, tout esprit respectable de l’Empire romain était épicurien : alors parut saint Paul. Saint Paul, la haine de Tchândâla contre Rome, contre le « monde » devenu chair, devenu génie, saint Paul le juif, le juif errant par excellence ! Ce qu’il devina, c’était la facon d’allumer un incendie universel avec l‘aide du petit mouvement sectaire des chrétiens, à l’écart du judaïsme, comment, à l’aide du symbole « Dieu sur la Croix », on pourrait réunir en une puissance énorme tout ce qui était bas et secrètement insurgé, tout l’héritage des menées anarchistes de l’Empire. « Le salut vient par les Juifs. » — Faire du christianisme une formule pour surenchérir les cultes souterrains de toutes les espèces, ceux d’Osiris, de la grande Mère, de Mithras par exemple — une formule pour me résumer : cette pénétration fait le génie de saint. Paul. Son instinct y était si sûr qu’avec un despotisme sans ménagement pour la vérité il mit dans la bouche de ce « Sauveur » de son invention les représentations dont se servaient, pour fasciner, ces religions de Tchândâla, et non seulement dans la bouche — il fit de son sauveur quelque chose qu’un prêtre de Mithras, lui aussi, pouvait comprendre… Ceci fut son chemin de Damas : il comprit qu’il avait besoin de la foi en l’immortalité pour déprécier « le monde », que l’idée d’« enfer » pouvait devenir maîtresse de Rome, -—— qu’avec l’« au-delà » on tue la vie. — Nihiliste et chrétien : les deux choses s’accordent…

59

En vain tout le travail du monde antique : je ne trouve pas de mot pour exprimer mon sentiment sur quelque chose d’aussi monstrueux. — Et, en considérant que ce travail n’était qu’un travail préliminaire, qu’avec une conscience de soi dure comme du granit, on venait à peine de jeter le fondement pour un travail de plusieurs milliers d’années — en vain tout le sens du monde antique !… À quoi bon des Grecs, à quoi bon des Romains ? — Toutes les conditions premières pour une civilisation savante, toutes les méthodes scientifiques étaient déjà là, on avait déjà fixé le grand, l’incomparable art de bien lire, — cette condition nécessaire pour la tradition de la culture, pour l’unité des sciences ; les sciences naturelles liées aux mathématiques et à la mécanique se trouvaient sur le meilleur chemin, le sens des faits, le dernier et le plus précieux de tous les sens, avait son école, sa tradition de plusieurs siècles ! Comprend-on cela ? Tout ce qui était essentiel, pour se mettre au travail, avait été trouvé : — les méthodes, il faut le dire dix fois, sont l’essentiel, et aussi les choses les plus difficiles, celles qui ont le plus longtemps contre elles les habitudes et la paresse. Ce qu’aujourd’hui nous avons regagné avec une indicible victoire sur nous-mêmes — car nous avons tous encore les mauvais instincts, les instincts chrétiens en nous — le regard libre devant la réalité, la main circonspecte, la patience et le sérieux dans les plus petites choses, toute la probité dans la recherche de la connaissance — tout cela existait déjà il y a plus de deux mille ans. Et plus encore, le bon goût, le tact fin et sûr ! Non point comme une « dressure » du cerveau, non point comme la culture « allemande », avec des manières de lourdaud ! Mais comme corps, comme geste, comme instinct — comme réalité en un mot… Tout cela en vain ! Plus qu’un souvenir du jour au lendemain ! — Grecs ! Romains ! La noblesse des instincts, le goût, la recherche méthodique, le génie de l’organisation et de l’administration, la volonté de l’avenir humain et la foi en l’avenir, la grande affirmation de toutes choses, visible sous forme d’Empire romain, visible pour tous les sens, le grand style, non seulement art, mais réalité, vérité, vie… — Et ce n’est pas un cataclysme de la nature qui a détruit tout cela du jour au lendemain ! ce n’est pas le piétinement des Germains ou d’autres tardigrades ! Des vampires rusés, clandestins, invisibles et anémiques l’ont déshonoré ! Non vaincu — mais seulement épuisé !… La soif de vengeance cachée, la petite envie prenant des allures de maîtres ! Tout ce qui est pitoyable, souffreteux, visité par de mauvais penchants, tout le monde de ghetto de l’âme mis subitement au premier rang ! — Qu’on lise un agitateur chrétien quelconque, saint Augustin par exemple, pour comprendre, pour sentir quels êtres malpropres avaient eu la haute main. On se tromperait du tout au tout, si l’on présumait un manque d’intelligence chez les chefs du mouvement chrétien : — ah ! ils sont rusés jusqu’à la malpropreté Messieurs les Pères de l’Église ! Ce qui leur manque c’est tout autre chose. La nature les a négligés, — elle a oublié de les doter, au moins modestement, d’instincts convenables et propres… Soit dit entre nous, ce ne sont pas même des hommes… Si l’Islam méprise le christianisme, il a mille raison pour cela ; l’Islam a des hommes pour condition première…

60

Le christianisme nous a frustrés de l’héritage du génie antique, il nous a frustré plus tard de l’héritage de l’Islam. La merveilleuse civilisation maure de l’Espagne, plus voisine en somme de nos sens et de nos goûts que Rome et la Grèce, cette civilisation fut foulée aux pieds (— je ne dis pas par quels pieds —), pourquoi ? puisqu’elle devait son origine à des instincts nobles, à des instincts d’hommes, puisqu’elle disait Oui à la vie, et encore avec les magnificences rares et raffinées de la vie mauresque !… Les croisés luttèrent plus tard contre quelque chose qu’ils auraient mieux fait d’adorer dans la poussière, — une civilisation qui ferait paraître notre dix-neuvième siècle très pauvre et très « tardif ». — Il est vrai qu’ils voulaient faire du butin : l’Orient était riche… Soyons donc impartiaux ! Les Croisades — de la haute piraterie, rien de plus ! La noblesse allemande — noblesse de vikings au fond — se trouvait dans son élément. L’Église savait trop bien comment on met la noblesse allemande de son côté… La noblesse allemande, toujours les « Suisses » de l’Église, toujours au service des mauvais instincts de l’Église, mais bien payée… C’est avec l’aide de l’épée allemande, du sang et du courage allemands que l’Église a mené sa guerre à mort contre tout ce qui est noble sur la terre ! On pourrait poser ici bien des questions douloureuses. La noblesse allemande manque presque toujours dans l’histoire de la haute culture… Christianisme, alcoolisme — les deux grands moyens de corruption… En somme il ne pouvait y avoir de choix entre l’Islam et le christianisme, tout aussi peu qu’entre un Arabe et un Juif. La décision est prise ; personne n’a plus la liberté de choisir. Ou bien on est Tchândâla, ou bien on ne l’est pas… « Guerre à mort avec Rome ! Paix et amitié avec l’Islam !… » Ainsi le voulut ce grand esprit libre, le génie parmi les empereurs allemands, Frédéric II. Comment ? faut-il qu’un Allemand soit génie, soit esprit libre pour devenir convenable ? Je ne comprends pas comment un Allemand ait jamais pu se sentir chrétien…

61

Il est nécessaire de toucher ici un souvenir encore cent fois plus douloureux pour les Allemands. Les Allemands ont empêché en Europe la dernière grande moisson de culture qu’il était possible de récolter, — la Renaissance. Comprend-on enfin, veut-on enfin comprendre, ce qu’était la Renaissance ? la transmutation des valeurs chrétiennes, la tentative de donner la victoire, avec tous les instincts, avec tout le génie, aux valeurs contraires, aux valeurs nobles… Il n’y eut jusqu’à présent que cette seule grande guerre, il n’y eut pas jusqu’à présent de problème plus concluant que celui de la Renaissance, — nos problème sont les mêmes — : il n’y a jamais eu de forme d’attaque plus fondamentale, plus droite, plus sévère, dirigée contre le centre, sur toute la ligne. Attaquer à l’endroit décisif, au siège même du christianisme, mettre sur le trône papal les valeurs nobles, c’est-à-dire introduire ces valeurs dans les instincts, dans les besoins et les désirs inférieurs de ceux qui étaient au pouvoir… Je vois devant moi la possibilité d’une magie supra-terrestre, d’un parfait charme de couleurs : — il me semble que cette possibilité éclate dans tous les frissons d’une beauté raffinée, qu’un art s’y révèle, un art si divin, si diaboliquement divin, qu’on chercherait en vain à travers les âges une seconde possibilité pareille ; je vois un spectacle si signficatif et en même temps si merveilleusement paradoxal que toutes les divinités de l’Olympe auraient eu l’occasion d’un immortel éclat de rire — je vois César Borgia pape… Me comprend-on ?… Vraiment cela eût été la victoire que je suis seul à demander maintenant — : cela eût supprimé le christianisme ? — Qu’arriva-t-il ? Un moine allemand, Luther, vint à Rome. Ce moine chargé de tous les instincts de vengeance d’un prêtre malheureux se révolta à Rome contre la Renaissance… Au lieu de saisir, plein de reconnaissance, le prodige qui était arrivé : le christianisme surmonté à son siège même — sa haine ne sut tirer de ce spectacle que sa propre nourriture. Un homme religieux ne songe qu’à lui-même. — Luther vit la corruption de la papauté, tandis qu’il aurait dû s’apercevoir du contraire : la vieille corruption, le peccatum originale, le christianisme, n’était plus sur le siège du pape ! ll était remplacé par la vie, le triomphe de la vie, le grand oui à l’égard de toutes les choses hautes, belles et audacieuses !… Et Luther rétablit l’Église : il l’attaqua… La Renaissance —, devint un événement dépourvu de sens, un grand en vain ! — Ah, ces Allemands, ce qu’ils nous ont déjà coûté ! En vain — c’est ce qui fut toujours l’œuvre des Allemands. — La Réforme ; Leibnitz ; Kant et ce qu’on appelle la philosophie allemande ; les guerres de « liberté » contre Napoléon 1er ; le nouvel Empire allemand — chaque fois un en vain pour quelque chose qui était prêt à se réaliser, pour quelque chose d’irréparable Ce sont mes ennemis, je l’avoue, ces Allemands : je méprise en eux toute espèce de malpropreté d’idées et de valeurs, de lâcheté devant la probité de chaque oui et de chaque non. Depuis près de mille ans ils ont épaissi et embrouillé tout ce qu’ils ont touché de leurs doigts, ils ont sur la conscience toutes les demi-mesures, tous les compromis dont est malade l’Europe, — ils ont également sur la conscience l’espèce la plus malpropre de christianisme qu’il y ait, la plus incurable, la plus irréfutable, le protestantisme… Si on n’arrive pas à en finir du christianisme, les Allemands en seront cause…

62

Je termine ici et je prononce mon jugement. Je condamne le christianisme, j’élève contre l’Église chrétienne la plus terrible des accusations, que jamais accusateur ait prononcée. Elle est la plus grande corruption que l’on puisse imaginer, elle a eu la volonté de la dernière corruption imaginable. L’Église chrétienne n’épargna nulle part sa corruption, elle a fait de toute valeur une non-valeur, de chaque vérité un mensonge, de chaque intégrité une bassesse d’âme. Qu’on ose encore me parler de ses bienfaits « humanitaires ». Supprimer une misère était contraire à son plus profond utilitarisme, elle vécut de misères, elle créa des misères pour s’éterniser… Le ver du péché par exemple : une misère dont l’Église seule enrichit l’humanité ! L’« égalité des âmes devant Dieu », cette fausseté, ce prétexte aux rancunes les plus basses, cet explosif de l’idée, qui finit par devenir Révolution, idée moderne, principe de dégénérescence de tout l’ordre social — c’est la dynamite chrétienne… Les bienfaits « humanitaires » du christianisme ! Faire de l’humanitas une contradiction, un art de pollution, une aversion, un mépris de tous les instincts bons et droits ! Voilà les bienfaits du christianisme ! — Le parasitisme, seule pratique de l’Église, buvant, avec son idéal d’anémie et de sainteté, le sang, l’amour, l’espoir de la vie ; l’au-delà, négation de toute réalité ; la croix, signe de ralliement pour la conspiration la plus souterraine qu’il y ait jamais eue, — conspiration contre la santé, la beauté, la droiture, la bravoure, l’esprit, la beauté d’âme, contre la vie elle-même

Je veux inscrire sur tous les murs cette accusation éternelle contre le christianisme, partout où il y a des murs, — j’ai une écriture qui rend voyants même les aveugles… J’appelle le christianisme l’unique grande calamité, l’unique grande perversion intérieure, l’unique grand instinct de haine qui ne trouve pas de moyen assez venimeux, assez souterrain, assez petit — je l’appelle l’unique et l’immortelle flétrissure de l’humanité…


Et l’on mesure le temps à partir du jour néfaste qui fut le commencement de cette destinée, — à partir du premier jour du christianisme ! — Pourquoi ne le mesurerait-on à partir de son dernier jour ? — À partir d’aujourd’hui — Transmutation de toutes les valeurs !…

FIN

~~~~▲~~~~

Parce que c'est ici que tout commence...

En tout cas je l'espère...

Le plus sincèrement possible ;

L'invisible indivisible jbl1960

En souvenir de Maisie Shaw…

Et de toutes les Maisie Shaw !

En souvenir des ombres réduites en cendres juste parce qu’elles étaient Natives…

“C’était terrifiant de trouver ces petits crânes là-dedans. Qu’étaient-ils ces petits crânes, d’où venaient-ils ? Ils étaient là dans cette chaudière. Ils étaient petits… Deux petits crânes. Je ressens encore cette terreur ruisselant de là.”

~ Lilian Shirt, survivante du pensionnat catholique de Bluequills, Edmonton, Alberta ~

◄►

“Et ils emmenèrent le bébé dans la pièce de la chaudière. Ils y ont jeté ce petit bébé et l’ont brûlé vivant. Tout ce que vous pouviez entendre était ce petit cri étouffé…”

~ Irene Favel, survivante du pensionnat catholique de Muscoweqan dans la province du Saskatchewan, 1944-49, dans un entretien avec la chaîne de télévision canadienne CBC News le 3 juillet 2008 ~

◄►

Nous nous rappelons les enfants assassinés et ceux qui sont responsables :

Commémorez le souvenir de Maisie Shaw à Noël prochain en fermant les églises qui l’ont tué elle et 60 000 autres enfants autochtones !

“Tu es un bon chrétien Ed. Vas-y fais des enfants, je ne stérilise que les païens.”

~Dr George Darby Senior, médecin missionnaire de l’église unifiée du canada à Ed Martin de la nation Hesquait, Bella Bella, Colombie Britannique, 1952.~

ITCCS / TICEE |  13 décembre 2016 |  URL de l’article original : http://itccs.org/2016/12/13/we-remember-the-murdered-children-and-those-responsible-commemorate-maisie-shaw-remembrance-day-this-christmas-by-shutting-down-the-churches-that-killed-her-and-60000-other-children/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

La scène du crime et l’assassin (voir photo sur l’article original) : Le pensionnat pour Indiens d’Alberni et son directeur, le prêtre de l’Église Unifiée du Canada, le révérend Alfred Caldwell (photo prise en 1946)

Appel spécial du TICEE et de Radio Free Kanata

Sa vie a été soufflée en un instant par un coup de pied du prêtre de l’Église Unifiée du Canada Alfred Caldwell, qui ne fut jamais inquiété pour ce crime. Comme bien d’autres, la victime, Maisie Shaw, fut enterrée en secret et la vérité avec elle. Mais le crime demeure, et la défunte hurle toujours pour que justice soit faite.

Ce 24 décembre qui vient, ce sera le 70ème anniversaire de l’assassinat de Maisie Shaw par Caldwell : le premier de tant de crimes qui fut rendu public par notre campagne de plus de 20 ans pour mettre au grand jour et amener devant la justice le génocide perpétré par les églises et l’état au Canada.

Les criminels ont rendu un simulacre d’auto-absolution de leur culpabilité mais sous la loi coutumière toujours en vigueur, les églises catholique, anglicane et unifiée du Canada sont des organisations criminelles déclarées coupables et condamnées, des entités qui ont perdu tout droit de fonctionner dans notre société. Il est maintenant de la responsabilité de tout homme et femme honnêtes de mettre un terme à ces églises assassines et de les empêcher de nuire plus avant à tant d’autres enfants.

Vous pouvez commencer cette action le soir du réveillon et le dimanche 25 décembre, jour de Noël, en occupant et / ou en manifestant dans ces églises, spécifiquement des églises unifiées, dont les membres du clergé sont coupables de la mort de Maisie Shaw et de tant d’autres enfants comme elle. Utilisez ces slogans sur vos pancartes et pamphlets et demandez instamment à ce que les paroissiens arrêtent de financer leur église infanticide :

Les enfants morts ne reposent pas en paix alors que leurs assassins courent toujours. Vous ne pouvez pas cicatriser ni réconcilier le génocide ! Pas d’exonération d’impôts pour les églises tueuses d’enfants ! Boycottez l’United Church of Canada / l’Église Unifiée du Canada ! Rien n’a été cicatrisé ni aucune réconciliation ne s’est effectuée: Votre culpabilité demeure intacte ! Arrêtez ces criminels de l’Église Unifiée reconnus coupables et condamnés : Marion Best, Virginia Coleman, Gary Paterson, Jon Jessiman, Brian Thorpe, Art Anderson, Foster Freed, Phil Spencer, Bill Howie, Cameron Reid

“Elle pleurait pour revoir sa maman au sommet des escaliers. C’est alors que Caldwell lui a donné un coup de pied. Elle est tombée jusqu’en bas des escaliers et demeura là étendue. Elle ne respirait plus, elle ne bougeait plus. Je revois çà tout le temps.”

Témoin occulaire du meurtre Harriett Nahanee sur l’assassinat de la petite Maisie Shaw de 14 ans par Alfred Caldwell, le soir du réveillon de Noël 1946 ~

La témoin oculaire : Harriett Nahanee (voir photo sur l’article original) est morte subitement après avoir été arrêtée et incarcérée en février 2007…

URL de l’article sur R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2016/12/13/appel-a-manifester-dans-les-eglises-au-canada-a-noel-en-commemoration-des-70-ans-de-lassassinat-impuni-de-la-petite-maisie-shaw/

◄|►

L’original du Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret » ici ► http://murderbydecree.com/  fait 400 pages et Résistance71 a traduit en français les pages les plus substantielles et j’en ai réalisé un PDF là ▼ https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/10/tr71mbd0616.pdf

Si la lecture en est souvent difficile, qu’est-ce donc, au regard de ces nouveaux-nés jetés dans les chaudières, des petites filles, et petits garçons violés quotidiennement, en groupe par des hommes et des femmes d’églises ?

“Lorsque j’étais en Senior B, les filles se retrouvaient enceintes [des viols], mais elles n’avaient jamais leurs enfants vous savez. Ils faisaient venir quelqu’un pour un avortement. C’était effrayant, nous entendions la porte de l’incinérateur s’ouvrir et puis le gros clang de la fermeture et nous savions qu’ils se débarrassaient de preuve… On se demandait souvent combien d’enfants ont été jetés dans cet incinérateur.”

~ Eddy Jules, survivant du pensionnat catholique de Kamloops ~

C’est cela qui nous oblige ; Rétablir la vérité, car de tout temps et pour toujours, pour le moment, l’Église aidée de l’État s’échinent à taire la vérité ▼ https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/15/que-la-verite-soit-tue/

Par nos lectures, par nos relayages, par nos manifestations le 24 décembre devant les églises en souvenir de Maisy, en souvenir des ombres Natives pour que plus jamais aucun clang ne résonne plus jamais nulle part en ce monde.

Nous pouvons faire en sorte que ; La Vérité Soit !

Dans ce dossier de blog que je tiens à jour régulièrement, vous avez tous les billets en rapport avec Le Meurtre Par Décret institutionnalisé dans les Pensionnats pour Indiens au Canada ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/25/meurtre-par-decret/

Mais le même schéma fut utilisé partout sur tout le territoire de l’Île de la Grande Tortue puisque le but était de Tuer l’indien pour sauver l’homme blanc et chrétien. Et d’empêcher les femmes indigènes de procréer…

Des mots de Bea : “Penfield avait deux types de cages pour ses expériences : une cage avec des enfants blancs et une autre pour les Indiens. Ceux-ci provenaient des réserves et pensionnats pour Indiens locaux. Ils ne faisaient jamais long feu, j’ai vu de mes yeux Penfield étrangler de ses mains un des jeunes Indiens sur la table d’opération alors que celui-ci résistait toujours.

Nous pouvons tous devenir des lanceurs d’alerte, des chercheurs de vérité, Kevin D. Annet, un des fondateur de l’ITCCS a rédigé un livre « Le bouclier du lanceur d’alerte » – La théorie et la pratique pour faire prévaloir votre vérité et la vérité et Résistance71 l’a entièrement traduit et je l’ai mis en PDF  ►https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/lebouclierdulanceurdalerte.pdf  pour que la lecture ou le téléchargement soit gratuits car la vérité n’a pas de prix, elle ne se monnaye pas ; Elle libèrera les peuples, à tout jamais…

Dans ce livre ce Proverbe Perse : Le chercheur de vérité qui voyage suffisamment devient le chemin. Et la Nation Mohawk vient de nous lancer cet appel à « Rester sur le chemin » que j’ai retranscrit entièrement, et plus encore, dans ce billet ► Rester sur le chemin ; Tangent…

C’est bien le moins que je pouvais faire…

JBL1960

Source de l’image ► Pinterest.com

 

Lutter contre l’empire anglo-américain

C’est lutter contre tous les empires !

Et rien ne nous l’interdit !

Enfin pas encore…

Empire et histoire coloniale : Le passé esclavagiste de la Nouvelle-Angleterre, soi-disant « berceau de la liberté »…

Source de l’article sur Résistance71https://resistance71.wordpress.com/2016/12/01/empire-et-histoire-coloniale-le-passe-esclavagiste-de-la-nouvelle-angleterre/

Les horreurs de la mise en esclavage des autochtones en Nouvelle-Angleterre révélées dans une nouvelle publication

 Christina Rose |  Novembre 2016 |  Url de l’article original : http://indiancountrytodaymedianetwork.com/2015/12/31/horrors-native-slavery-new-england-revealed-new-book-162844

L’histoire de la mise en esclavage des autochtones en Nouvelle-Angleterre est finalement en train d’être mise au grand jour après des siècles de silence. Un nouveau livre expose le fait que jusqu’à un tiers des survivants autochtones de la guerre du roi Philippe dans le sud de la Nouvelle-Angleterre (NdT : la Nouvelle-Angleterre est aujourd’hui composée de 6 états dans l’Est et le nord-est des États-Unis: Connecticut, Maine, Massachusetts, New Hampshire, Rhode Island et le Vermont) furent mis en esclavage ou en servitude contrôlée.

Margaret Ellen Newell, auteure de “Brethren by Nature: New England Indians, Colonists, and the Origins of American Slavery,” est en tournée promotionnelle de son livre qui étudie de près la mise en esclavage et en servitude des populations autochtones. L’esclavage des Indiens a commencé avec Christophe Colomb et a doucement cheminé plus au nord le long des côtes avant l’arrivé du navire Mayflower. Il atteignit la Nouvelle-Angleterre vers la fin du XVIème siècle et en 1641, devint politique officielle dans les colonies anglaises.

Après les guerres des Péquots et du roi Philippe, les prisonniers autochtones étaient envoyés dans les Caraïbes et échangés contre des esclaves africains.

A la fin de la guerre contre les Péquots en 1637, la nation fut bannie par les tribunaux. Pour empêcher sa reformation, les hommes Péquots furent exécutés ou réduits en esclavage, dit Kevin McBride, archéologue Péquot de Mashantucket. McBride a dit au cours d’un entretien au Mashantucket Pequot Museum and Research Center, que le travail était critique pour le développement des colonies anglaises. “Il n’y avait alors pas un seul foyer qui n’avait pas son serviteur forcé ou un esclave”, a t’il déclaré.

Mais d’après McBride, la plupart des Péquots condamnés à l’esclavage étaient des femmes et des enfants de haut rang. “De fait, ceci fut une opération appelée aujourd’hui génocide”, a t’il dit. “Ils ne voulaient plus que les Péquots se reconstituent en famille pour perpétrer leur héritage, ainsi les hommes étaient exécutés ou déportés.”

En 1641, Le Corps des Libertés du Massachusetts déclara que seuls les prisonniers pris pendant la guerre, ou ceux qui se soumirent volontairement à l’esclavage ou étaient déjà esclaves, pouvaient être vendus. Mais, le Corps des Libertés permit aux tribunaux de condamner à l’esclavage des autochtones pour de petits crimes ou délits, ce qui devint une des causes majeures de la mise en esclavage.

Les gens devaient payer leurs dettes ou restitution 3 ou 4 fois et ceci s’appliquait à tout le monde ; mais de plus en plus vous voyiez des personnes de couleurs condamnées à la servitude. Au XVIIIème siècle, cela devint un mode de punition pour les Indiens, les Africains libres et parfois des Indiens de Caroline et de Floride”, ajouta Newell.

Pendant et après la guerre du roi Philippe, “Les gens achetaient et vendaient les Indiens, les emmenant chez eux comme parfois partie de leur salaire. A Boston, on les vendait aux enchères. A Rhode Island et dans le Connecticut, ils donnaient des captifs esclaves aux membres du gouvernement et aux officiers de l’armée. Les villes se substituèrent pour distribuer les prisonniers aux citadins afin qu’ils développent plus d’intérêt dans la pratique de l’esclavage,” dit Newell. Même après la guerre, les enchères publiques continuèrent pour ceux qui étaient condamnés à la servitude par les tribunaux.

Beaucoup des esclaves autochtones qui furent envoyés dans les Caraïbes finirent partout dans le monde Atlantique. “Ils ne revinrent jamais”, dit Wendi-Starr Brown, la conservatrice d’histoire tribale de la nation Narragansett. Brown a dit qu’elle avait même entendu parler d’esclaves Narragansett qui servirent dans les armées de Napoléon.

A l’exception de la Nouvelle-Angleterre, toutes les autres sociétés coloniales esclavagistes perpétuaient l’esclavage par la mère, a dit Newell. Après la seconde ou troisième génération, les autochtones commencèrent à défier leur situation au travers des tribunaux, certains gagnant même leur liberté. “Ceci met les législations sens dessus-dessous,” dit Newell. “Les communautés commencèrent à soutenir leur liberté. Les gens commencèrent à aider ces Indiens, des groupes et associations anti-esclavagisme se formèrent au moment de la révolution [pour l’indépendance achevée en 1776].”

L’ancien de la nation Wampanoag Tall Oak Weeden a dit: “L’esclavage a eu un impact majeur sur notre peuple ici. La plupart des gens, Indiens et non-Indiens, ne comprennent pas que nous fûmes transportés sur le tout premier bateau esclavagiste d’Amérique, ce soi-disant “Berceau de la Liberté”, construit ici à Marblehead, Massachussetts, et qui faisait partie de Salem.

Je suis moi-même un descendant d’esclave indien, ceci m’est très personnel,” a ajouté Weeden.

◄|►

Concernant le massacre des Péquots ► Le 26 mai 1637, en Nouvelle-Angleterre, la colonie du Connecticut ordonne des représailles suite au massacre de quelques fermiers par les Indiens locaux.

Le capitaine John Mason réunit 90 hommes. Il attaque par surprise et incendie le camp principal des Indiens Péquots. Six cents hommes, femmes et enfants périssent en une heure. Les assaillants n’éprouvent aucune perte. Dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/03/qui-massacre-qui/

Ici, j’appelle tous les colons repentis, les occidentaux affranchis de toute idéologie coloniale à initier un nouveau paradigme en lien avec les Natifs.

Parce que l’idéologie coloniale depuis le début a été de nier l’humanité d’individu sur décision divine mais nous savons que cela fut exclusivement une décision humaine pour asservir et instituer sa domination renouvelée chaque année par « l’action de grâce » ou Thanksgiving notamment.

Ainsi l’Angleterre a démontré sa volonté de domination sur les populations indigènes mais pas seulement : Ils sont venus comme esclaves ; de vastes cargaisons humaines transportées sur de grands navires britanniques à destination des Amériques. Ils furent expédiés par centaines de milliers et inclurent des hommes, des femmes, et même les plus jeunes enfants. Lorsqu’ils se rebellaient ou même désobéissaient à un ordre, ils étaient punis de la pire des manières. Les esclavagistes pendaient leur propriétés humaines par les mains et mettaient le feu à leurs pieds ou à leurs mains en guise de punition. Ils étaient brulés vifs et leur tête était placée sur un pieux au marché comme avertissement pour les autres captifs. Nous n’avons pas besoin de détailler tous les détails sanguinaires, n’est-ce pas ? Nous connaissons tous trop bien les atrocités de la traite négrière. Mais parlons-nous de l’esclavage en Afrique ?

Les rois James II et Charles Ier se sont aussi efforcés de manière continuelle à mettre en esclavage les Irlandais. Le célèbre britannique Oliver Cromwell perpétua cette pratique de déshumanisation de son voisin.

Le commerce d’esclaves irlandais commença quand James II vendit 30 000 prisonniers irlandais comme esclaves au Nouveau Monde. Sa proclamation de 1625 ordonnait que les prisonniers politiques irlandais fussent envoyés outre-mer et vendus à des colons anglais des Caraïbes. Au milieu du XVIe siècle, les Irlandais étaient les principaux esclaves vendus à Antigua et à Montserrat. À cette époque, 70 % de la population totale de Montserrat était composée d’esclaves irlandais.

Lire l’intégralité de l’article dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/04/lesclavage-oublie/

Cela doit nous rappeler à tout jamais l’origine du mot : cabotage

Et l’époque de la Magna Carta parce qu’aujourd’hui encore, dans les mentalités en tout cas, rien n’a changé.

N’est-ce pas M. Fillon ?

JBL1960

 Illustration de Raoul Giordan – Dimension X – site ► http://meteor.proftnj.com/

Fillon avec tambours et Trumpettes !

Vous la sentez bien se dessiner la campagne du Fillon ?

Dans les pas de Mike Pence et en Trumpette donc !

Parce que le Trump a bien trompé son monde ;

Enfin les aveugles et les sourds et les trop heureux de voir une Killary ressembler trait pour trait à la poupée Chucky tellement vénère de se faire voler la place !

Il y a peu, Marianne.net a révélé les propos du candidat Fillon tenus lors d’un discours dans « ses terres » de la Sarthe en plus de sa position personnelle sur l’IVG ;

le désaveu personnel de l’avortement par François Fillon et les propos qu’il avait tenus sur la colonisation en août dernier lors d’un discours à Sablé-sur-Sarthe : La France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord► L’intégralité de l’article sur Marianne.net ► http://www.marianne.net/primaire-droite-ces-electeurs-qui-veulent-faire-barrage-fillon-100248211.html

►◄

Délit d’entrave à l’IVG : le premier combat post-Fillon de Les Républicains

Quatre jours après l’élection du conservateur François Fillon comme candidat de la droite à la présidentielle, les députés de son camp s’apprêtent à combattre avec force à l’Assemblée… l’élargissement du délit d’entrave à l’IVG.

François Fillon désormais intronisé, ses troupes vont avoir l’occasion de lui montrer tout leur dévouement… sur la question de l’avortement. Hasard de calendrier, une proposition de loi socialiste soutenue par le gouvernement va être discutée ce jeudi 1er décembre dans l’hémicycle. Elle vise à élargir le délit d’entrave à l’IVG à tous les sites internet diffusant des informations « biaisées » sur l’avortement. Or la position du candidat LR pour la prochaine présidentielle sur la question de l’interruption volontaire de grossesse a précisément dans l’entre-deux-tours. ► Lire l’intégralité de l’article ► http://www.marianne.net/delit-entrave-ivg-premier-combat-post-fillon-les-republicains-100248246.html

►◄

Alors Guillaume Meurice en octobre dernier, a appelé un site pour avoir des conseils car sa copine étant tombée enceinte pour l’occase  et souhaitant faire une IVG le Meurice voulait en savoir plus et ainsi on comprend mieux ce dont il est question ;

Avec les anti-IVG – Le Moment Meurice

Vidéo France Inter

Et ça fout biens les j’tons quand même hein ?

Alors parce que j’essaie de ne pas trop dire de conneries et surtout d’argumenter à fond le voici le programme du Fion ► https://www.fillon2017.fr/participez/
Même sur le gaz de schiste on l’aura dans le fion ► Y’a de l’eau dans le gaz…

Bon je ne fournie ni DOLIPRANE ni PRINPERAN moi je suis là pour réinformer ; Vous ne pourrez pas dire qu’on vous avait pas prévenu, que vous saviez pas, toussa toussa quoi !

Et je ne suis pas la seule !

Résistance71 vient de traduire l’article de Steven Newcomb « L’âge dominioniste de Trump et nos nations originelles » et vous allez comprendre le rapport tout de suite :

Renfort du colonialisme en perspective… Le dogme dominioniste chrétien à la Maison Blanche (Steven Newcomb)

Url de l’articlehttps://resistance71.wordpress.com/2016/11/30/renfort-du-colonialisme-en-perspective-le-dogme-dominioniste-chretien-a-la-maison-blanche-steven-newcomb/

« Dès que les chrétiens entrent de manière invasive dans l’espace territorial de non-chrétiens, les non-chrétiens cessent immédiatement d’avoir une ‘parfaite indépendance’. Pourquoi ? Parce que les nations ‘païennes’ doivent se soumettre à la ‘volonté de dieu’ comme exprimée dans le livre de la Génèse 1:28. En d’autres termes, c’est la ‘volonté de dieu’ que les chrétiens exercent et maintiennent une suprématie sur les non-chrétiens en subjuguant la terre et en exerçant la domination (dominion) sur tous les êtres vivants… De ce point de vue, les païens sont destinés à être sauvés par dieu et à être ‘réduits’ à la ‘civilisation’ des chrétiens européens. »
~ Steven Newcomb, « Païens en terre promise », 2008 ~

L’âge dominioniste de Trump et nos nations originelles

Steven Newcomb | 26 novembre 2016 |  Url de l’article original : http://indiancountrytodaymedianetwork.com/2016/11/26/dominionist-age-trump-and-our-original-free-nations

Avec l’élection toute récente de Donald Trump à la présidence des États-Unis, il apparaît que rien ne va plus. Après le 11 septembre 2001 et le passage de la loi scélérate du Patriot Act cette même année, le vice-président Dick Cheney avait alors dit que les États-Unis étaient entrés dans une “nouvelle normalité”. Certains ont rétorqué que les États-Unis étaient passés au travers du miroir, en référence à la suite d’Alice aux Pays des Merveilles. De l’autre côté du miroir, rien ne semble identique. Le monde est méconnaissable. Bienvenue dans l’ère de Trump, mettant en scène son vice-président chrétien dominioniste Mike Pence.

Des milliers de personnes marchant dans les rues des villes principales, exprimant leur mécontentement avec le président-élu Trump, signalent que nous sommes partis pour une période de grand chambardement et d’imprévisibilité. Il y a des signes avant-coureurs de ce qui se pointe à l’horizon pour nous. Ce qui va sans nul doute arriver est une ère de dominionisme chrétien, une orientation idéologique croyant dur comme fer que la bible et le fondamentalisme chrétien doivent servir de guide pour gouverner le corps politique américain.

Note de Résistance 71 : Depuis la parution de cet article de Newcomb que nous traduisons avec quelques jours de retard, qu’avons-nous pu constater en France ?… Que la “primaire” à la présidentielle de la “droite” nouveau-con, ultralibérale, a accouché de François Fillon comme candidat commun de la “droite” pour la présidentielle de 2017. Qu’y a t’il de commun entre Fillon et Pence ?… Un certain fondamentalisme chrétien, évangéliste d’un côté, catho de l’autre alors que le conseille de Trump à la sécurité sera le très catholique ex-patron du renseignement militaire le général Flynn. Coïncidence ?… Fillon est tout aussi Bilderberger que Juppé. Il semble que l’oligarchie veuille jouer la carte religieuse pour compléter la mise en application de son dogme fabriqué de toute pièce par la clique néo-conservatrice yankee : le “clash des civilisations” avec les christo-sionistes aux commandes. Programme qui s’avère des plus réjouissant n’est-il pas ?… Une fois de plus rien n’est inéluctable, quand on est capable de relier les points entre eux…

Dans son livre devenu classique “La politique de la communication”, Claus Meuller dit ceci: “La domination… est le contrôle achevé par un nombre limité de personnes sur l’alocation des ressources et l’accès à une participation très significative dans le processus décisionnaire politique.” Le nombre relativement petit de gens qui vont attérir dans le gouvernement de Trump-Pence vont aussi partager une orientation politico-religieuse similaire, fondée sur une vision dominioniste particulière de la religion chrétienne.

Dans son livre de 1973 “The Institutes of Biblical Law,” le théologien dominioniste Rousas John Rushdoony dit que “La loi est dans toutes les cultures d’origine religieuse”. Il dit plus avant que “il ne peut y avoir aucune tolérance dans un système légal pour une autre religion.” De plus, Rushdoony affirme qu’ “aucune forme de retrait de la religion n’est possible dans quelque société que ce soit.” Et, de manière importante, il déclare: “Chaque système légal doit maintenir son existence en maintenant une hostilité envers tout autre système légal et autres fondations religieuses étrangères, ou alors ce n’est que pur suicide.

David Lane est un dominioniste influent qui est décrit comme un organisateur électoral de droit chrétien important. Lane est souvent cité :

“Je ne pense pas qu’il existe une telle chose que la séparation de l’église et de l’État. Les États-Unis ne furent pas établis en tant que nation séculière, et quiconque dit qu’ils le furent, n’a pas lu l’histoire des Etats-Unis. Ce pays a été établi par des chrétiens pour le développement de la foi chrétienne.”

La déclaration de Lane est synchro avec une ère préalable aux États-Unis. La pensée dominioniste de cette époque résulta en l’ère de la “Termination” et de la directive légale de 1954 que le ministère de la justice envoya à la Cour Suprême des États-Unis pour l’affaire des Indiens Tee-Hit-Ton contre les États-Unis. Dans cette directive, le ministère argumentait que le peuple Tee-Hit-Ton ne pouvait pas recevoir de compensation financière pour le bois qui était pris sur ses terres (NdT: en Alaska), parce que “les nations chrétiennes d’Europe avaient acquis la juridiction [dominion] sur les terres des païens et des infidèles” durant la soi-disant période de la “découverte”. En 1955, la CS donna la victoire aux États-Unis dans l’affaire Tee-Hit-Ton, ce qui veut dire que la CS se tint aux côtés du gouvernement fédéral et de ses arguments chrétiens dominionistes.

L’ère Trump-Pence qui arrive pose une question clef : le gouvernement qui vient nous permettra t’il de peaufiner et d’intensifier notre critique de la pensée chrétienne dominioniste qui est la cause de la loi et de la politique fédérale indienne ? (Dans l’affaire Johnson contre M’Intosh en 1823, le juge de la CS John Marshall utilisa le terme ou expression dominioniste “domination ultime”) Ou alors est-ce que l’ère Trump-Pence rendra t’elle encore plus difficile pour nous de critiquer plus avant parce que la pensée chrétienne dominioniste commencera à paraître normale et ordinaire comme la supposée “religion civique” des États-Unis ?

Près de 25 ans dans la campagne globale que Birgil Kill Straight et moi-même avons commencé en 1992, lorsque nous avons commencé à appeler pour que le Vatican abroge de manière officielle et formelle la bulle pontificale Inter Caetera du 4 mai 1493, plus de 520 membres du clergé de partout aux États-Unis se rassemblèrent à Standing Rock. Ils défièrent directement la doctrine chrétienne de la découverte dominioniste. Certains d’entre eux furent même arrêtés. Dans une action de protestation, le clergé brûla des copies de la bulle pontificale de 1493 et défièrent l’utilisation de cette doctrine par les États-Unis avec ses actions de police militarisées contre Standing Rock et l’Oceti Sakowin (La Grande Nation Sioux).

C’est pour le moins ironique que cet évènement historique puissant, conduit par des chrétiens, contre le système de domination/dominionisme chrétien, eut lieu à la veille de l’élection américaine qui donna le pouvoir de la branche exécutive des États-Unis aux dominionistes chrétiens. Nous sommes bel et bien de l’autre côté du miroir. Il est maintenant important de se montrer encore plus déterminés pour augmenter notre motivation et nos efforts contre la doctrine chrétienne de la découverte et de la domination.

◄|►

Voilà, c’est plus clair maintenant pour vous ?

Y’en a encore pour croire que le Trump a été élu par la classe laborieuse ?

Lisez ça plutôt, mais je vous avais déjà prévenu ;

Donald Trump nomme au Trésor Steven Mnuchin, ancien dirigeant de Goldman Sachs L’ancien « Goldman boy » a confirmé ce mercredi la nomination du banquier Wilbur Ross à la tête du département du Commerce… Lire l’intégralité de l’article ►  http://www.20minutes.fr/monde/1971647-20161130-etats-unis-steven-mnuchin-ancien-dirigeant-goldman-sachs-nomme-secretaire-tresor

Wilbur Ross, 78 ans aux fraises, c’est ce gars là ► http://www.parismatch.com/Actu/International/Wilbur-Ross-un-milliardaire-nomme-au-Commerce-1131797

Et au Ministère de la Santé le gagnant est : Tom Price !

États-Unis : Tom Price, farouche opposant à l’avortement, nommé ministre de la Santé Selon le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer, «nommer Price ministre de la Santé, c’est comme demander au renard de garder le poulailler»… Lire l’intégralité de l’article ► http://www.20minutes.fr/monde/1971503-20161130-etats-unis-tom-price-farouche-opposant-avortement-nomme-ministre-sante

Et la boucle est bouclée comme on dit !

Vous comprenez mieux pourquoi le conservateur Fillon et à la surprise générale est le candidat de la droâte du prochain Barnum 2017 ?

Bon, sinon le lundi 5 décembre prochain, Oblabla a prévu d’envoyer la cavalerie à Sioux Standing Rock pour expulser les Indigènes et leurs alliés qui luttent contre la construction du Dakota Access Pipe Line.

Pour conclure, je voudrais que vous vous souveniez des propos d’un Robert Mc Namara devant la presse française en 1996 : On doit prendre des mesures draconiennes pour la réduction démographique contre la volonté de certaines populations. Réduire le taux de natalité s’est avéré quasiment impossible. On doit dès lors augmenter le taux de mortalité. Comment ? Par des moyens naturels : la famine et la maladie. Ici. Et .

Et parce que la priorité de l’Amérique messianique qui vient de renforcer son contrôle en Trumpette – ce que rêve de faire François Fillon – a toujours été que les femmes indigènes arrêtent de procréer…

Steven Newcomb nous a déjà expliqué que nous pouvions faire tomber l’empire en déclarant nulle et non avenue la doctrine chrétienne  de la découverte et c’est maintenant !

Nous pouvons être les acteurs du changement et non les spectateurs complices…

Il suffit pour cela de retirer notre consentement et d’un coup sec !

JBL1960

ON SE LÈVE TOUS POUR :

Sioux Standing Rock !

Et tous les Standing-Rock !

Même s’il est indéniable que l’étincelle capable d’embraser tout l’empire a jailli à Sioux Standing Rock !

Comme Steven Newcomb nous en a fait le récit, et pour la première fois dans ce billet ► AUX COLONS REPENTIS DE LA TERRE

Mon amie Navajo Valerie Taliman a écrit un excellent article au sujet du blocage en cours de l’oléoduc du Dakota Access et la récente arrestation du président de l’association contre l’oléoduc Dave Archambault II de la nation Sioux Standing Rock : Standing Rock Sioux Nation at the pipeline protest.

Lorsque j’ai vu l’info de son arrestation, cela m’a fait penser à quelque chose que notre grand leader Shawnee Tecumseh avait dit durant une audience avec le peuple natif :

“Le Grand Esprit dans sa sagesse vous a placé ici et vous a donné cette terre, à vous et à vos enfants pour que vous la défendiez. Mais hélas ! la race qui s’en vient, comme un grand serpent, vous enserre de plus en plus dans ses anneaux.”

Et dans le prolongement de l’article de Steven Newcomb du 16/11 traduit par R71 qui nous précise que : Les actions de déshumanisation par la police du Nord Dakota viole le traité de Fort Laramie de 1851 et sur ce blog dans ce billet ► Solide comme un Rock

◄|►

Grâce à Résistance71 qui traduit, relayant pour ma part inlassablement, nous apprenons aujourd’hui que ► Les associations d’anciens combattants américains se joignent aux protecteurs de l’eau à Standing Rock !

Résistance politique au colonialisme : Les associations d’anciens combattants américains se joignent aux protecteurs de l’eau à Standing Rock !…

Nous l’avons dit et le répétons: une partie de l’avenir de l’humanité se joue en ce moment même à Standing Rock ! Le combat des peuples unis contre l’empire et les forces politico-corporatistes est engagé… Standing Rock n’est que le début, des dizaines de Standing Rock partout sur les terres usurpées par l’empire colonial du Nord au Sud, vont bourgeonner.

Empire… Rend-toi tu es cerné !

~ Résistance 71 ~

 Les anciens combattants au front dans la guerre de Standing Rock

 Ian Greenhalgh |  23 novembre 2016 |  Url de l’article original : http://www.veteranstoday.com/2016/11/23/us-veterans-stand-with-standing-rock-call-for-action/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 Rejoignez les manifestants pacifiques de Standing Rock contre la police et l’État corrompus.

[Note éditoriale : VT soutient totalement les manifestations se tenant à Standing Rock et l’appel des anciens combattants à se tenir aux côtés des braves manifestants qui font face à une réponse policière des plus brutales et inhumaines qui a vu des manifestants pacifiques et légaux être assaillis par les forces de coercition au moyen de balles en caoutchouc, de gaz lacrymogène, de canons à eau, de chiens d’attaque et peut-être le pire de tout: avec les bonnes vieilles matraques et massues aux mains de voyous en uniforme.

Ne vous y trompez pas, ceci représente un problème et une affaire très, très sérieuse, pas seulement pour les nations indiennes autochtones mais pour tout le peuple des États-Unis, cette bataille doit être combattue et gagnée si nous voulons préserver un semblant de démocratie, de droits humains et de règle de la loi. Ian]

Les anciens combattants (Veterans) des forces armées états-uniennes prennent bonne note des appels pour soutenir les manifestants autochtones (NdT : et non-autochtones de plus en plus nombreux !!…) autant que de lutter contre l’oléoduc en lui-même.

En décembre, les manifestants contre le Dakota Access Pipeline vont très certainement recevoir le soutien de centaines d’anciens combattants des forces armées américaines qui se commettent en toujours plus grand nombre pour la cause, si tout se passe comme prévu.

Un organisateur, Wes Clark Jr, connu comme animateur du programme TV des Young Turks a déclaré que des anciens combattants étaient prêts à prendre une bastos si besoin était. L’ex-officier de l’armée US a appelé sur les ondes le mouvement de résistance à Standing Rock “du plus important évènement jusqu’ici dans l’histoire de l’humanité.”

Titrée “Les anciens combattants se lèvent pour Standing Rock”, la page Facebook annonce que des centaines d’anciens combattants vont rejoindre les manifestations à partir du 4 décembre. La page sonne aussi un lien vers une page de levée de fonds GoFundMe pour aider à financer leur voyage, le projet à jusqu’ici reçu 68 000 des 200 000 US$ fixés pour but.

Le groupe sur Facebook a été formé avec un ordre de mission militaire de 5 paragraphes fixant très clairement qui sont “les forces d’opposition” : “Le bureau du Shérif du county de Morton ainsi que de multiples agences de police d’état et des contractants privés”, a rapporté le magazine Business Insider.

D’après leur page GoFundMe, ils appellent à “une milice pacifique, non armée… afin de défendre les protecteurs de l’eau contre les assauts et l’intimidation aux mains d’une force de police militarisée et la sécurité du DAPL.

“Il devient de plus en plus évident de jour en jour que les défenseurs de l’Amérique doivent se tenir avec les protecteurs de l’eau. Mettons un terme à cette injustice sauvage qui est commise ici et maintenant.” peut-on y lire.

Bien que le groupe planifie de se vêtir de tenues militaires incluant des équipements de protection corporelle, ils insistent sur le fait d’être un groupe pacifiste et qu’ils ne seront en aucun cas armés.

“Amenez des protections pour le corps, des masques à gaz, des bouchons de tir et des casques anti-bruit (nous aurons à faire face à un canon sonique)”, peut-on lire sur leur page Facebook.. “Mais n’amenez ni armes, ni drogues, ni alcool.”

◄|►

Le lien vers la page Facebook « Veterans Stand for Standing Rock » est làhttps://www.facebook.com/Veterans4StandingRock/

Kahentinetha de Mohawk Nation News nous a demandé : « Levez-vous pour Mère Nature » à Sioux Standing Rock et partout dans le monde où les destructeurs de vie sont à la manœuvre dans le but de nous réduire au silence, de nous faire taire mais surtout de nous exterminer selon un Agenda bien précis…

Seuls le vrai et le faux existent dans la vie. Nous vivons pour les générations ici, celles du passé et celles à venir. Les faiseurs de fric vivent dans le moment. Tout le monde a le choix, la capacité de raisonner. S’ils ne l’utilisent pas, ils devront faire face aux conséquences de leurs actions. […]

Nous nous adaptons et n’avons aucune peur des batailles. Nous vaincrons ceux qui ont déjà perdu. Puis, ils viendront nous rejoindre. Nous nous lèverons tous contre leur machine de guerre avec la vérité

Lire l’intégralité de l’article et plus encore ►  https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/11/18/soyons-letincelle/

Arrêtez de consentir et d’être complices :

En France, nous pouvons nous lever et demander des comptes aux 4 grandes banques françaises qui financent la construction de l’oléoduc à Sioux Standing Rock !

Je vous ai révélé cette compromission financière ici ► AUX ZUNIENS DE PAPIER et dans ce billet j’appelle les Zuniens et tous les colons et occidentaux affranchis de l’idéologie coloniale à se RÉVEILLER à dire NON !

Tout comme Myke Prysner cet ancien soldat US ici : appelle ses concitoyens Zuniens à cesser de se croire « Supérieurs » ;

Tout comme Vincent Emanuele par sa confession : reconnait sa responsabilité pour avoir « aidé à la création » de l’EIIL/Daesh ;

Soutenez activement les Nations Primordiales qui se sont dressées solide comme un Rock car c’est en nous tenant à leurs côtés que nous pourrons impulser la poussée primordiale non violente à ce nouveau paradigme.

La preuve qu’ici et maintenant et d’où nous sommes ; Nos voix, nos forces, notre souffle permettra d’embraser tous les empires…

►◄

La preuve que les choses avancent, que ça bouge !

Rappelez-vous que nous sommes nombreux et qu’ils sont peu et que nous pouvons TOUS, unis, faire bouger les lignes !

Après le  Boum, Big Badaboum de Mohawk Nation News du 6/11/16 ▼

La diplomatie de la “bombe”

 Mohawk Nation News |  24 novembre 2016 |  Url de l’article original : http://mohawknationnews.com/blog/2016/11/24/bomb-diplomacy/

Comme ce fut démontré à Standing Rock le 20 novembre dernier, les forces du mal ont commis un acte de guerre en attaquant des gens désarmés en utilisant leur technologie. Pour l’entreprise corporatiste, la violence paie. Ils n’apprécient pas que les Lakota et nos alliés révèlent au monde le pire de la nature des États-Unis.
Quelle est la mère qui donna naissance à ces monstres qui visent délibérément les gens pour les tuer ou les estropier ? Leurs stratèges sont assis au chaud dans des burlingues et tirent les ficelles. Ils ont essayé de nous démoraliser. Ils ne peuvent pas détruire notre volonté ni notre ténacité.

Les États-Unis résolvent leurs problèmes à coup de massacres, ils l’ont toujours fait. Du moment où les colons arrivèrent ici sur l’Île de la Grande Tortue, ils se sont entretués, nous ont massacré, puis s’en allèrent massacrer autour du monde.

La solution à tous les problèmes planétaires est la Loi de la Grande Paix: Kaia’nere:kowa qui fait de nous des êtres humains naturels. Les envahisseurs pensent qu’ils sont des dieux, créés par eux-mêmes pour se servir eux-mêmes et pour ignorer tout le reste de la création.

Les Lakota sont un vrai peuple en accord avec la fabrique naturelle des choses, un peuple qui va dans le sens de l’unité et de la création. Tout ce qui vit est égal, pas de différence. La loi humaine n’est en aucun cas supérieure ni ne peut supplanter notre droit naturel de naissance. Nous utilisons notre cerveau pour penser et nos yeux pour voir. Nous n’écoutons pas ceux qui ne font que protéger leurs propres intérêts.
On ne peut pas imposer la paix avec des bombes. Les États-Unis ne font que maintenir leur pouvoir par la tyrannie. Ils utilisent cette fabrication doctrinaire de “l’exceptionnalisme américain” pour étendre leurs guerres à travers le monde (NdT : action typiquement impérialiste). Les États-Unis se moquent complètement de toutes considérations humanitaires. Leurs tribunaux de l’amirauté leur permettent de le faire et de s’en sortir sans ambages. Ils violent en permanence la convention de Genève et les autres conventions et devraient être jugés pour crimes de guerre et contre l’humanité.

Les États-Unis affirment qu’ils œuvrent pour la paix mais ils nous font tous chanter en maintenant leur doigt sur le bouton nucléaire. Le véritable gouvernement des États-Unis est en fait partie des 13 familles de sang. Nous, rotino’shonni (Iroquois) leur ont rendu visite en Angleterre en 1710 pour essayer de leur faire entrevoir et de leur enseigner la paix. Ils continuent depuis tout ce temps à l’ignorer et maintenant ces familles tentent de faire la promotion de leur guerre perpétuelle.

Les Lakota et tous les peuples naturels n’ont pas d’autre choix que de se dresser et de défendre notre terre pour toujours, nous n’avons nulle part d’autre où aller. Nous appartenons à cette terre où nous sommes.

Les États-Unis (NdT : et l’oligarchie en contrôle du monde occidental) sont terrifiés de l’unification du peuple, des peuples, afin que nous mettions un terme à la bombe et à la destruction de notre mère la terre. Nous devons nous dresser comme un seul homme et clamer: “NON !” car nous faisons tous partie de la Nature et de l’ordre naturel des choses.

Les cinq flèches rotino’shonni en sont le symbole (voir ci-dessus)

Notre esprit commun pour toujours. Nous demandons aux gens de nous rejoindre.

►◄

Cet appel est pour nous !

Entendons-le et mieux ; Répondons-y !

Et levons-nous tous !

JBL1960

Source de l’image : darckness68.wordpress.com