Archives pour la catégorie Humeur du soir

La Trumpette de la mort…

Attention vous êtes sur le blog d’une vilaine « conspi »…

Car j’ai dénoncé le Faux-drapeau « chimique » en cours ;

Entre nos mains…

Faux Drapeau Chimique…

Idlib… Faux Drapeau La Ghouta 2.0 ?

Comme celui de 2013 ► Bis repetita

Et j’appelle clairement à boycotter le bouzin et à ;

Ignorer le Système ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter l’ANCIEN au NEUF

Voter un jour c’est démissionner 5 ans !

Pire ! {Ah bon c’est possible ? Ouais, tiens lis} Je tends vers un « anarcho-indigénisme » comme l’exprime le Pr. Taiaiake ALFRED, Membre Mohawk du Clan de l’Ours ► “Paix, Pouvoir et Rectitude, un manifeste indigène” Par le Pr. Taiaiake ALFRED

~~~~▼~~~~

Quand l’agression yankee de la Syrie fait tomber les masques de Trump… Et de certains médias alternatifs (Kevin Barrett)

URL de l’article R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/04/11/quand-lagression-yankee-de-la-syrie-fait-tomber-les-masques-de-trump-et-des-medias-alternatifs-kevin-barrett/

Dénoncer InfoWars et Israël

Kevin Barrett | 7 avril 2017 | URL de l’article original : http://www.veteranstoday.com/2017/04/07/infowhores/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Maintenant que Trump “tient tête à Poutine” et nous mène vers la troisième guerre mondiale, les Merdias l’adorent : “Trump a finalement pris de la maturité et est devenu un vrai président” : voilà le message des merdias qui est injecté profond dans le cortex frontal de l’Amérique.

Mais la pressetituée n’a pas fait élire Trump. Ce furent les supposés médias alternatifs qui le firent, emmenés par les Breibart et Infowars, ce sont eux qui ont poussé le Don au sommet de la pyramide.

Le New York Times est maintenant en train de diaboliser quiconque dit que “l’attaque au gaz sarin” en Syrie était un faux-drapeau. D’après le Times, seuls des “extrêmistes de droite” (anciens supporteurs de Trump) disent une telle chose. Le Times cite la pute de l’info alter et islamophobe génocidaire Paul Joseph Watson :

“Paul Joseph Watson, un éditeur et théoricien du complot du site Infowars, a dit sur Twitter que ‘Trump était une autre marionnette de l’état profond et des nouveaux cons’… Je suis officiellement débarqué du train Trump.” a t’il ajouté.”

Mais Watson et Alex Jones ne dénoncent pas ouvertement et sans équivoque l’évident faux-drapeau de “l’attaque au gaz sarin”. Ils n’exposent pas au public les grands mensonges obscènes de Trump.

Watson et son acolyte A. Jones ont fait élire Trump. Ils ont abandonné leur vieille tradition de diseur de vérité sur le 11 septembre, célébrant le lynchage verbal des musulmans prôné par Trump, ont ignoré le fait que la guerre contre l’Islam est une fraude sioniste et ont engrangé un gros paquet de pognon pour rejoindre l’équipe criminelle du 11 septembre.

J’ai échangé des courriels avec deux véritables géants des médias alternatifs, Kurt Nimmo (NdT : dont nous avions dit il y a quelques mois dans un commentaire qu’il avait quitté Infowars pour rejoindre Newsbud, ce qui était assez significatif de l’état de déliquescence de ce média…) et Jack Blood. Tous les deux sont franchement écœurés des putes d’Infowars (l’ancien employeur de Nimmo) et avec toutes les marionnettes et idiots utiles qui sont jusqu’ici montés dans le train Trump.

Si la déclaration de guerre de Trump contre la Syrie (et l’implication d’une déclaration de guerre contre la Russie et l’Iran) est un tournant géopolitique, c’est aussi un tournant dans l’histoire des médias alternatifs. Il est maintenant évident qui est un média alternatif et qui ne l’est pas.

Les vrais médias alternatifs ont été de manière constante au cours des années des médias combattant pour la vérité sur le 11 septembre, ils ont été anti-islamophobe (ce qui était l’objectif du 11 septembre: monter la fadaise du “choc des civilisations” néo-conservatrice…) et anti-Trump. Quiconque posant comme “média alternatif” et ne rapportant pas sur la vérité pour le 11 septembre et sur la multitude de faux-drapeaux qui ont suivi, des gens et médias comme Amy Goodman (Democracy Now !), The Nation, Counterpunch etc, sont des fraudes et bouffent au ratelier des va t’en guerre d’une manière ou d’une autre. De la même façon, quiconque cache la vérité au sujet de la guerre contre l’islam fomenté par les sionistes et mise en place par les attentats du 11 septembre 2001 et qui au lieu de cela soutiennent une folle islamophobie et la psychopathie générale de Trump (NdT : et des blaireaux avant lui, élus ou non comme la Harpie de Clinton…), est de même sur la feuille d’émargement des salauds.

Alors qui sont les vrais médias alternatifs ? Des gens comme Richie Allen, Kurt Nimmo, Jack Blood, Bonnie Faulkner, Vinnie Eastwood, l’équipe de VT et plein d’autres bien entendu.

~~~~▲~~~~

Sur les traces de la fine équipe du 11…

Je relaye les travaux de recherche et publications du Dr. Ashraf Ezzat, qui explique, argumente et prouve que l’Égypte antique n’a jamais connu ni Pharaons ni Israélites et donc que le mythe de la Terre promise et du peuple élu, sont des mythos…

PDF de 39 pages par JBL1960 – Traduction R71 ► De la bible aux évangiles : la falsification typologique servant le mythe religieux et le dogme de la domination (Dr. Ashraf Ezzat)

Oui, je sais j’aggrave mon cas ;

Je relaye les travaux de recherche du Pr. Jean-Paul Demoule qui explique que les racines chrétiennes de la France, c’est pas vraiment ça non, comme le mythe de « Nos ancêtres les Gaulois » non plus ► On a retrouvé l’Histoire de France {Pr. J-P DEMOULE}

Et encore pire, j’ai réalisé la version PDF de 68 pages de la Théorie Russo-Ukrainienne de l’origine abiotique profonde du pétrole Source Résistance71 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdftheoriepetroleabiotiquer71.pdf

Et en complément de la vidéo Sott du mois de mars 2017 le rappel du mythe de la surpopulation ► Résumé Sott de 03/2017

D’autant que je relaye prioritairement les Natifs, Nations Primordiales, le mouvement Zapatiste, et vous trouverez tous les billets ad hoc dans la catégorie PEUPLES PREMIERS de ce blog !

Autant dire que je suis cuite !

Bon Duffy n’est pas mon ami de toute façon et en même temps, avec ce que je lui mets dans la tronche, billet après billet, ça risque pas de changer…

Vous pouvez retrouver tous les PDF que j’ai réalisés dans cette page de mon blog dédiée ► LES PDF DE JBL1960

JBL1960

Source de l’image ► Pinterest

 

 

Entre nos mains…

Trump est dans un état profond ;

Quand on vous le disait que Duffy n’était pas notre ami

Et c’est pas faute de vous avoir prévenu ;

RÉVEILLE-TOI LE PEUPLE !

Quand on vous dit qu’il n’y a pas de solutions au sein du Système et que la solution c’est NOUS ; N’attendez pas pour voir, parce qu’il n’y a rien à attendre et surtout rien à voir… Et puis franchement, vous voulez attendre quoi ? Que Trump appui sur le bouton juste pour essayer ? Boah, y va pas le faire ??? Ah bon ? Et pourquoi pas ? Y s’en carrent eux, y zont leur bunker en zone 51 comme dans Independance Day et Will Smith viendra pas pour botter le cul aux Zitis, hein ? Ou comme dans le film « 2012 » et c’est pas le meilleur de Roland Emmerich, non.

En octobre 2016 j’expliquais déjà que les Zélites mondiales voulaient faire reset avec preuves et vidéos à l’appui. On m’a dit que je délirais, surtout lorsque j’ai appelé à BOYCOTTER le Potus  et le Barnum prévu en France dont la première représentation débute le 23 avril prochain.

j’avais déjà publié par ce billet ; FALSE FLAG & CO, la liste des fausses bannières dans l’histoire moderne  en 50 points Source Zero Hedge qui démarre en 1931, quand même… Pour vous dire s’ils sont entrainés à faire des conneries les gars.

Bon, la plus grosse reste tout de même le 11/09/2001et pour ma part, sur ce blog, je l’ai traité en 2 dossiers ; 11 Septembre 2001  & Sur les traces de la fine équipe du 11…

Alors à ceux qui ont voté en Trumpette, vous avez quelque chose à nous dire là tout de suite maintenant ? Fallait pas voter ! Bon Killary aurait fait pareille, c’est sûr ! C’est pourquoi on vous le redit quiconque vote dans ce système a voté ou vote pour qu’il continue ► Voter un jour, c’est aussi démissionner 5 ans !

Résultat c’est Duffy contre les Vampires ; Faux Drapeau Chimique…

Et y en a encore pour dire qu’il faut se choisir notre prochain maître qui appuiera sur le bouton pour faire comme les copains ???

Le Moment Meurice – Vidéo France Inter du 7 avril 2017 « Le Vote utile« 

Bon vous le comprenez bien que c’est plutôt le « vote inutile » et la preuve par Trump !

Voici l’analyse de Georges Stanechy sur son blog « À contre-courant » ;

Trump : l’allégeance au « Deep-State »

URL de l’article ► http://stanechy.over-blog.com/2017/04/trump-l-allegeance-au-deep-state.html

L’aveu

Le bombardement d’une base aérienne de la Syrie par une soixantaine de missiles tirés dans la nuit du jeudi au vendredi 7 avril 2017 à partir de navires américains en méditerranée, suite à une décision unilatérale du gouvernement des États-Unis, représente, avant toute analyse, un sinistre aveu…

Les doutes, accumulés au cours des dernières semaines, laissent la place à l’évidence : Trump a tourné sa veste et prêté allégeance au « Deep State« .

Cet « État Profond » que le président Eisenhower, ancien général, dénonçait dans son discours de fin de mandat du 17 janvier 1961, le qualifiant de « complexe militaro-industriel », évoluant progressivement en « complexe militaro-pétro-financier »… Qui gouverne de fait, non seulement les USA mais tous les pays qui leur sont vassalisés.

Désavouant les déclarations et renonçant aux promesses de sa campagne électorale au cours de laquelle, en opposition aux harangues guerrières de sa concurrente Hillary Clinton, il ne cessait de souhaiter mettre un terme à l’inflation permanente et aberrante du budget des dépenses militaires. Afin d’en affecter les montants à la rénovation des infrastructures du pays…

Affirmant, la main sur le cœur, vouloir renoncer aux dizaines d’expédition annuelles des forces armées dans des pays lointains au prétexte d’en changer les gouvernements pour y imposer « la démocratie »…

Pas par pacifisme angélique, mais tout simplement pour « raison garder »… Choix dictés par le sens des responsabilités selon des arbitrages prioritaire, économiques et sociaux, en faveur de la population américaine…

Au lieu de quoi… Lentement et inexorablement, s’enfonçant dans les sables mouvants du marécage washingtonien qu’il se promettait d’assécher (to drain the swamp…)… Pris au piège, Trump explosait, fusait dans tous les sens… Pour sauver sa propre peau, son « empire immobilier » et son clan, en multipliant témoignages et démonstrations de soumission au « Deep State« …

Contrairement à ses « engagements de campagne », il décidait d’augmenter le budget des dépenses militaires de 55 milliards de dollars ; l’équivalent du total annuel des dépenses militaires « officielles » de la Grande-Bretagne, ou de la France.

Nommant ministre des affaires étrangères le parrain international du milieu pétrolier, le Texan Rex Tillerson ; PDG en exercice de la première entreprise mondiale de gaz et de pétrole ExxonMobil.

S’entourant des généraux les plus bellicistes du pays, connus pour vouloir asservir le reste de l’humanité à coups de bombes, nucléaires ou pas. Jusqu’à nommer ministre de la défense le général James Mattis qui s’était illustré par ses atrocités en Irak, notamment à l’encontre des habitants de la ville de Falloujah. Coupables de résister héroïquement, non pas pour défendre le dictateur déchu, mais tout simplement l’indépendance et la souveraineté de leur Nation face aux envahisseurs.

Les enfants de Falloujah témoignent aujourd’hui, par les stigmates dont ils sont affligés, des sauvageries commises sous les ordres de cet authentique criminel de guerre, surnommé par ses propres hommes « Mad Dog » (chien enragé …) : bombes au phosphore, à l’uranium appauvri, bombardements de cérémonies de mariage, etc. ; la boîte à outils complète du « déjanté » galonné assumant sa folie meurtrière…

Mike Whitney rappelle dans un article les nombreux « tweets » de harcèlement de Trump à l’encontre d’Obama, en 2013 déjà, critiquant vigoureusement l’intervention américaine en Syrie. Ainsi que ses belles paroles prononcées en décembre 2016, dans un discours qui en avait ému plus d’un (2) : « Nous poursuivrons une nouvelle politique étrangère qui prendra en compte les erreurs du passé…

Nous arrêterons nos opérations secrètes de changement de régimes ou de renversements de gouvernements…

Notre but est la stabilité et non pas le chaos, parce que nous voulons reconstruire  notre pays…

Dans nos échanges avec les autres pays, nous rechercherons le partage des intérêts chaque fois que cela sera possible et poursuivrons une nouvelle ère de paix, d’entente et de bonne volonté… »

Le premier ministre russe, Medmedev, a parfaitement résumé la mutation de Trump dans son récent commentaire. Dès l’intronisation de Trump en tant que président, il s’était demandé combien de temps allait-il tenir face au « Deep State« , avant d’être « brisé« … Pour conclure : « Cela a pris seulement deux mois et demi ».

Fake News

Trump, qui ne cessait de condamner les grands médias (la chaîne CNN étant la plus visée…) et leurs Fakes News, les « infos trafiquées », lance à présent des opérations militaires sur fondement de ce qu’il méprisait avec véhémence : les Fake News !…

Tout le monde sait que l’armée syrienne ne possède pas d’armes chimiques, son stock ayant été intégralement détruit sous contrôle de l’ONU, conjointement avec des spécialistes américains et russes, en 2014.

Le bombardement d’une base syrienne pour sanctionner une soi-disant attaque chimique, sans aucune enquête internationale et indépendante préalable, n’est donc qu’un prétexte. « False Flag« , fourberie destinée à légitimer, dans l’hystérie de la propagande auprès des opinions publiques occidentales, cet acte de guerre  contre un  pays souverain qui n’en attaque aucun autre ; tout particulièrement, les USA…

Cette opération planifiée depuis plusieurs semaines avait pour finalité, éloignée du contexte syrien, une « démonstration  de force » face à la Russie et à la Chine. La doctrine actuelle des bellicistes américains ayant pour fondement que toute négociation, avec adversaires ou concurrents, ne peut avoir pour démarche initiale qu’une : « position de force ».

La pluie de missiles de croisière a été déclenchée le jour de l’arrivée du président chinois aux USA… Maîtrisant l’art de « laisser le Temps au Temps », les Chinois sont restés de marbre. Du temps de Mao, alors que la Chine poursuivait son redressement au prix de mille difficultés et embargos depuis la fin de la deuxième guerre mondiale et la fin de la guerre civile contre les milices de Tchang Kaï-Chek soutenues par l’Occident, les Chinois considéraient déjà les USA en « tigre de papier »…

Quant à vouloir impressionner la Russie… Rions… Comme l’ont fait les dirigeants russes, en premier les militaires. Car cette opération de bombardement a eu un considérable « effet boomerang » sur le moral du Pentagone…

Non seulement, les avions en état de voler avaient été préalablement évacués avec leur personnel, y compris celui chargé de leur maintenance. Les nombreux vols de reconnaissance au-dessus de la base, avec leurs gros sabots, avaient laissé présager l’opération. Seuls six avions ont été détruits, en réparation ou hors d’usage au moment de l’attaque.

Mais encore, aucune piste de la base n’a été détruite. Ni les pistes d’envol principales, ni les pistes de circulation annexes. Intactes. Ce qui a permis la reprise immédiate des vols dès le surlendemain.

En fait, sur les 59 missiles tirés contre la base, seuls 23 sont arrivés à bon port, autour des pistes … Les 36 autres ont été neutralisés électroniquement par l’armée russe ; autrement dit, tous ceux destinés à démolir méthodiquement les pistes, l’infrastructure essentielle d’une base aérienne.

Ce coup de poing psychologique va être dur à encaisser pour les traîneurs de sabre du Pentagone. Leurs missiles de croisière Tomahawk de conception ancienne, datant des années 70, sont peut-être précis mais actuellement trop lents pour ce type d’opération. Subsoniques, leur vitesse de pointe ne dépasse pas les 880 km/h maximum, avec une électronique de pilotage rudimentaire.

Les spécialistes du combat électronique russes les ont fait plonger dans les eaux claires de la méditerranée, pour amuser les dauphins. Si les va-t-en-guerre américains peuvent provoquer des ravages sur des pays sans défense avec ce type d’armement obsolète, comme le Yémen en ce moment, il s’agit d’une autre histoire pour frapper des adversaires au top de la guerre électronique : Russie, Chine, Iran

Trump, son entourage, son gouvernement, son Congrès ?… Des imbéciles. Irresponsables. Extrêmement dangereux, toutefois, par leur mégalomanie, leur arrogance, leur mythomanie, et leur mortifère volonté de puissance de dominer la planète pour mieux la piller ; imbibés de leur croyance, ou de leur fanatisme, en l’Être Supérieur qu’ils pensent incarner.

Imposant « leur Loi » au reste de l’Humanité. Incapables d’imaginer, ou d’accepter l’inéluctable mutation des relations internationales vers un monde multipolaire, dans le respect mutuel des croyances, des cultures et des intérêts des « Autres »…

Je voyais sur une TV, Hollande et Merkel affirmer que s’il y avait eu bombardement « c’était la faute à Bachar »… Monstrueuses têtes à claques, aussi stupides qu’inconscientes des immenses  massacres, ravages et souffrances qu’elles provoquent, organisent et entretiennent…

Analphabètes de l’évolution de l’Histoire…

Nos sociétés occidentales sont malades de leurs oligarchies. Porteuses de pulsion de mort.

Et, cela ne date pas d’hier…

Quand je regarde ce ramassis d’oligarques aussi corrompus que criminels, je vois le tableau exposé au Musée du Prado à Madrid de Pieter Brueghel l’Ancien : Le Triomphe de la Mort

  1. Discours de fin de mandat du Président des États-Unis, Dwight D. Eisenhower – 17 Janvier 1961 –
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Discours_de_fin_de_mandat_de_Dwight_D._Eisenhower
  2. Cité par Mike Whitney, Trump’s War Whoop : a Gulf of Tonkin Moment ?, CounterPunch, 6 avril 2017, http://www.counterpunch.org/2017/04/06/trumps-war-whoop-a-gulf-of-tonkin-moment/

Pour ma part, Georges, je n’ai pas cru les « promesses de campagne » de Trump, ni celle de Killary, car ce n’était que des promesses de campagne pour être élu ! Et surtout, parce qu’en lien avec les Natifs, les Nations primordiales, Indigènes, Aborigènes, et Autochtones et le Mouvement Zapatiste je ne cesse de relayer leurs publications qui toutes, sans exception, nous rapportent que depuis 1492 il fallait « tuer l’indien pour sauver l’homme » ! Blanc et de surcroit chrétien… Et si vous pensez que c’est trop loin, trop vieux, rappelez-vous que l’Amérique moderne depuis plus de 200 ans, n’a respecté aucun traité et il y en a plus de 400 ! ICI & . D’ailleurs, la dernière publication de Mohawk Nation News « La posture guerrière de Trump » ne laissait aucun doute sur les véritables motivations de celui que l’on appelle « Le Général D. Trumpette » dans l’ombre du Général Custer.

Trump dès le moment où il a nommé Mike Pence, et surtout John Mad dog on the line Mattis a démontré qu’il n’avait nullement retourné sa veste, mais bien, comme c’était à prévoir l’intention de continuer le bouzin, et c’est ki ki tient le manche ? Le peuple ? Ben non, parce que le peuple qui veut sortir du système et préparer la paix, lui, ne vote pas !

J’ai rédigé ce billet ►Idlib… Faux Drapeau La Ghouta 2.0 ?  le 7 avril suite à l’agression Zunienne et en appui de l’analyse de Résistance71 et de leur traduction de l’article de Press TV.

Mohawk Nation News, l’a intégré en lien dans son analyse que traduit R71 aujourd’hui

De la Syrie à Standing Rock… L’empire et les armes chimiques… (Mohawk Nation News)

A lire sous l’article, le point de vue éclairant de Russell Means sur le patriarcat, l’illusion du pouvoir et le féminisme impérialiste, que nous avons rajouté en précision du dernier point mentionné par MNN. ~ Résistance 71 ~

Attaques chimiques en Syrie et à Standing Rock

Mohawk Nation News |  7 avril 2017 |  URL de l’article original : http://mohawknationnews.com/blog/2017/04/07/chem-attacks-on-syria-standing-rock/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Les États-Unis savaient que les Lakota, nos supporteurs et nos alliés étaient désarmés à Standing Rock. L’armée américaine a attaqué ses propres citoyens aux armes chimiques. C’est une violation du droit international et un crime contre l’humanité. Voyez le compte-rendu / vidéo :

“After Using Chemical Weapons at Standing Rock, U.S. Slams Syrian Attack” dans le lien ci-dessous:

http://theantimedia.org/chemical-weapons-us-syrian/

La “révolution américaine” ne s’est jamais produite ! Ce fut en fait le premier faux-drapeau contre les Aie-ra-kwa (iroquois). Le but véritable était d’abattre l’arbre de la paix et d’éliminer la Grande Loi de la Paix (kaianerekowa) à tout jamais afin de pouvoir créer la République de la Guerre (NdT : Les Yanks sont en guerre depuis plus de 200 ans depuis la création de leur pays factice en 1776…). Ils ont massacré plus de 100 millions d’entre nous sur le continent des Amériques. Rien ne leur est jamais arrivé parce qu’aux yeux de leurs tribunaux, nous ne sommes pas humains.

L’exceptionnalisme (bidon) américain se résume à ceci :Nous avons les canonnières. On peut attaquer qui on veut quand on veut dans le monde. Personne ne peut y faire quoi que ce soit et s’y opposer. Alors … fermez vos gueules !” La grande tragédie est que les Américains croient ces sales mensonges proférés en permanence. Ils ne sont pratiquement réduits qu’au fric !…

Les États-Unis pensent qu’ils peuvent commettre le génocide à volonté et que personne ne va les arrêter ni les accuser ou les trainer devant les tribunaux pour quelques crimes que ce soit. Les généraux qui pilotent Washington DC autorisent toutes ces attaques faux-drapeaux. Les anciens combattants qui sont venus nous aider à Standing Rock ont vu la vérité de leurs propres yeux.

Le peuple sioux et la Russie se sont dresser devant l’empire.

Seul le peuple a le pouvoir de mettre un terme définitif aux ravages causés. Nous ne permettrons personne de notre communauté de travailler pour la corporation de la guerre.

Lorsque les femmes gèreront la communauté, alors nous aurons la paix mondiale.

(NdT : pas les harpies du style Clinton, Rice, Pelosi, Le Pen etc… issues de l’escroquerie du “féminisme” qui ne fait que créer et changer les femmes à l’image des patriarches. MNN ne parle pas ici des femmes en costard éructant la haine et la promotion de la domination et de la guerre dans les parlements, les entreprises coloniales ou autres entités aliénatoires iniques, criminelles et obsolètes…).

L’affaire des femmes est de s’occuper des générations futures et de la terre sur laquelle ces nouvelles générations viennent au monde. Le rôle des hommes est de protéger le peuple et la terre.

Lire l’intégralité de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/04/09/de-la-syrie-a-standing-rock-lempire-et-les-armes-chimiques-mohawk-nation-news/

►◄

Résistance71 a traduit La Grande Loi de la Paix, et ils m’ont demandé de tout réunifier dans un PDF, présenté dans ce billet de blog ► Kaianerekowa : Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise du XIIème siècle. Tout comme eux je pense que c’est un texte politique fondateur. Bien entendu nous n’en prônons pas une application Per se, mais nous devrions l’étudier et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir.

L’empire n’a jamais voulu la paix, nous en avons la preuve. Et en France, le prochain Bozo de l’Élysée, surtout si c’est le Macron pucé par Rothschild, suivra le mouvement puisqu’il demande à être élu selon les règles du système.

Nous pouvons initier un mouvement de fond, pour ceux qui veulent, en refusant de participer au cirque électoral, et en s’organisant, nous la minorité, puisque la majorité n’est pas à convaincre et heureusement car elle mougeonne, la majorité… Organisons-nous en associations libres œuvrant solidairement et lorsqu’une société organique parallèle fonctionnera, la masse suivra, comme elle suit le système institutionnalisé aujourd’hui, puisque cette masse va toujours dans le sens du meilleur courant, comme un banc de poissons…

Nous avons besoin de convaincre 10 à 15% de la population mondiale, masse critique suffisante et point de basculement vers le pouvoir de dire NON et on obtient une population en capacité d’exercer la désobéissance civile et c’est fin de partie pour l’oligarchie !

Ignorer le Système ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter l’ANCIEN au NEUF

Je suis persuadée que nous sommes tous «INTER-RELIÉS» et que de cette «INTERCONNEXION» jaillira, telle une étincelle capable d’embraser tous les empires ;

UNION ► RÉFLEXION ► ACTION ► ASSOCIATIONS LIBRES CONFÉDÉRÉES ► SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS

Car de plus en plus nombreux ; nous pensons que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Plutôt que de suivre le trajet que l’oligarchie vous a tracé jusque dans l’isoloir/abattoir ;

Ne donnez pas votre consentement ; Dites NON alors qu’on veut que vous disiez OUI. Vous ne choisissez que la couleur du tube de vaseline qui servira à vous mettre, à vous soumettre, à vous démettre…

De quoi avez-vous peur ? Franchement, c’est plutôt ce qui nous attend, si nous ne faisons rien, qui devrait nous effrayer ! Car nous ne risquons rien à prendre la tangente, sinon de réussir.

JBL1960

Pour lire ou télécharger les textes politiques fondateurs, les grands textes de Kropotkine, Landauer, Meurtre Par Décret : Le crime du génocide au Canada, etc. Cette page de mon blog ► LES PDF DE JBL1960

Source de l’image ► Pinterest

L’Abécédaire de Louise Michel

Le pouvoir est maudit !

C’est pour cela que je suis anarchiste.

Louise Michel

Initialement publié par la Revue Ballast, le 8 mars 2017 ► http://www.revue-ballast.fr/labecedaire-de-louise-michel/

Relayé par Résistance71 le 14 mars 2017 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/14/labecedaire-de-louise-michel/

Version PDF de 7 pages par JBL1960L’Abécédaire de Louise Michel

Lien direct ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/03/pdflouisemichel.pdf

Le texte de la Défense de Louise Michel, prononcée le 22 juin 1883*, devant la Cour d’Assise de la Seine :

Il y a quelque chose de plus important, dans ce procès, que l’enlèvement de quelques morceaux de pain. II s’agit d’une idée qu’on poursuit, il s’agit des théories anarchistes qu’on veut à tout prix condamner.

On insiste sur la fameuse brochure : « A l’armée ! » à laquelle le ministère public semble s’être appliqué à faire une publicité à laquelle on ne s’attendait guère.
 On a agi autrement durement envers nous en 1871. 
J’ai vu les généraux fusilleurs ; j’ai vu M. de Gallifet faire tuer, sans jugement, deux négociants de Montmartre qui n’avaient jamais été partisans de la Commune ; j’ai vu massacrer des prisonniers, parce qu’ils osaient se
 plaindre. On a tué les femmes et les enfants ; on a traqué les fédérés comme des bêtes fauves ; j’ai vu des coins de rue remplis de cadavres. Ne vous étonnez pas si vos poursuites nous émeuvent peu. Lire l’intégralité dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/19/essayons-car-il-est-temps/

Extraits de l’Abécédaire de Louise Michel :

Ni Dieu ni maître : « Toujours ceux qui s’attaquèrent aux dieux et aux rois furent brisés dans la lutte ; pourtant les dieux sont tombés, les rois tombent, et bientôt se vérifieront les paroles de Blanqui : “Ni Dieu ni maître !” » (« L’Ère nouvelle », 1887)

Et parfaitement d’actualité ;

Suffrage universel : « Peut-on encore parler du suffrage universel sans rire ? Tous sont obligés de reconnaître que c’est une mauvaise arme ; que du reste le pouvoir en tient le manche, ce qui ne laisse guère aux bons électeurs que le choix des moyens pour être tonquinés ou endormis. » (« Prise de possession », 1890)

Et encore ;

Urnes : « Il y avait longtemps que les urnes s’engorgeaient et se dégorgeaient périodiquement sans qu’il fut possible de prouver d’une façon aussi incontestable que ces bouts de papier chargés disait-on de la volonté populaire et qu’on prétendait porter la foudre, ne portent rien du tout. La volonté du peuple ! Avec cela qu’on s’en soucie de la volonté du peuple ! Si elle gêne, on ne la suit pas. » (« Prise de possession », 1890)

Et oui, comme quoi, tout est bidon dans l’élection, depuis toujours ► BARNUM2017 : Tout est bidon dans l’élection…

Et pour que plus rien ne rentre dans les urnes ► Pour que rien ne rentre dans les urnes…

Et pour un nouveau paradigme, sans dieux ni maitres et autant que possible, sans armes, ni haine, ni violence ► Changement de paradigme ; Sans dieux, ni maitres

JBL1960

 

 

NE NOUS LAISSONS PLUS TRUMPER

NI PAR FILLON ;

Bruno Lemaire jette l’éponge luihttp://www.20minutes.fr/elections/2022763-20170301-affaire-fillon-bruno-maire-demissionne-fonctions-aupres-candidat

L’UDI se tâtehttp://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/les-centristes-de-l-udi-vont-ils-lacher-fillon-a-leur-tour_1884678.html

Finalement c’est Bayrou qui aura eu le nez creux ? https://www.valeursactuelles.com/politique/legislatives-macron-aurait-promis-des-investitures-bayrou-69865

Bon ici, on le savait que François Le Pieu n’abandonnerait pas, y’en a même eu certains pour lui souffler, dès le début ► http://www.entreprise.news/raisons-lesquelles-fillon-rester-meme-mis-examen/  Alors ça pique et ça tache et voici pourquoi ► Gaulliste et de surcroit chrétien ; Je suis ? Je suis ???

Alors, c’est pas faute de vous avoir dit ici ou , qu’il n’y avait pas de solutions dans ce Système et que plutôt que de voter pour le moins pire, comme je le lis très souvent, ben ; Arrêtons de veauter, tout simplement, et le bouzin s’arrête !

En France, nous avons une occasion unique d’être les premiers à boycotter une élection présidentielle. En leur retirant notre consentement, ou mieux, en refusant de le leur donner : ET TOUT S’ARRÊTERA… Pas besoin de se foutre sur la gueule ; Meuuuhhhh ! Non ! On dit juste STOP, ÇA SUFFIT, PLUS JAMAIS RIEN EN NOTRE N.O.M. !

NI PAR PERSONNE ;

La preuve avec la dernière Trumperie !

Et après James Corbett, le 25 février dernier et son excellent article d’anticipation, tellement vrai qu’on s’y serait cru (et même si pour M. Le Monde, James Corbett est un affreux conspi) et que vous trouverez ici pour juger vous-même ► Donald Trumpé ?

Wayne Madsen Source Strategic Culture traduit par Le Saker Francophone et relayé par Résistance71 qui en préambule, dont je ne retire rien, précise ceci ;

Marrant… Alors que bien des analystes pensaient et pensent toujours Trump comme un « anti-système » bataillant contre les forces du mal, il est de plus en plus évident que le nouveau clown de la Maison Blanche était et est parfaitement au courant de la manière dont se danse l’affaire géopolitico-économique mondiale et n’est qu’un affabulateur professionnel de plus. Alors « l’équipe Trump » est-elle vraiment divisée ? Ou n’est-ce que stratagème pour sauver un peu les apparences en donnant une fois de plus l’illusion? Rien n’est sincère… Rien ne peut être sincère dans un monde du mensonge perpétuel.

La grande illusion du spectacle fonctionne toujours à merveille, dormez et espérez braves gens, pendant que les parasites nous bouffent le peu qui nous reste… Bientôt le même spectacle affligeant en France, qui par la mascarade du vote, mènera une fois de plus, quel que soit le lapin sorti du chapeau, à toujours plus de marasme, de division et de chaos socio-politique pour le peuple et de la concentration du pouvoir et des richesses dans toujours le moins de mains possible pour la caste des privilégiés.
Rien ne se perd jamais, c’est bien connu…

~ Résistance 71 ~

URL de l’article R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/01/nouvel-ordre-mondial-letat-profond-yankee-plus-que-jamais-en-controle/

Les trois administrations de Trump

URL de l’article sur Le Saker Francophone ► http://lesakerfrancophone.fr/les-trois-administrations-de-trump

Par Wayne Madsen Le 24 février 2017

Les ministères de la Défense nationale et des Affaires étrangères, ainsi que les ambassades à Washington D.C., se battent pour savoir qui est effectivement en charge du gouvernement américain un mois après que Donald Trump a été assermenté en tant que président des États-Unis. C’est une bonne question, compte tenu des déclarations contradictoires émanant de la Maison Blanche, du Département d’État et du Pentagone.

Il est inutile de préciser qu’il y a essentiellement trois administrations Trump, toutes à des degrés divers de pouvoir.

La première administration, la plus visible et puissante est le cercle intime de Trump. À l’heure actuelle, ce sont Trump lui-même, le stratège en chef Stephen Bannon, la fille de Trump, Ivanka Trump, et son mari Jared Kushner, l’assistant spécial du président Stephen Miller et le procureur général Jeff Sessions. Bien que Bannon ait rejoint Trump en venant de la campagne présidentielle du sénateur Ted Cruz, l’ancien éditeur de Breitbart News est devenu un « Raspoutine » virtuel, influençant Trump sur les politiques étrangère et intérieure.

La deuxième administration représente l’establishment républicain qui a adoubé Trump après qu’il a obtenu la nomination présidentielle républicaine. Ce cercle comprend le chef de cabinet de la Maison Blanche Reince Priebus, ancien président du Comité national républicain, et Sean Spicer, le secrétaire de presse de Trump qui avait le même travail au Comité national républicain sous Priebus. La conseillère de Trump et l’ancienne directrice de la campagne présidentielle Kellyanne Conway, qui, comme Bannon, venait de la campagne de Cruz, se finance souvent à l’extérieur du cercle intime de Trump et surtout en compagnie des républicains Priebus et Spicer. Priebus, Conway, et, dans une moindre mesure, Spicer, sont les yeux et les oreilles des républicains du Congrès, tels que le leader de la majorité au Sénat Mitch McConnell et le président de la Chambre des représentants Paul Ryan, à la Maison Blanche.

La troisième administration représente, de longue date, les intérêts de l’État profond. C’est une combinaison des administrations de George W. Bush et Ronald Reagan, des activistes néocons, et des puissants patrons de Wall Street et de l’industrie pétrolière, à Houston et Dallas, traditionnellement liés à la politique républicaine. Alors que les néocons et les intérêts commerciaux ne s’accordent pas sur grand chose, ils profitent de la désorganisation de l’administration Trump pour sécuriser leurs propres centres de pouvoir. Récemment, des responsables de cette troisième administration ont été vus, rivaux en influence et en stature, lors de la Conférence de 2017 sur la sécurité à Munich.

Il est clair que la troisième administration Trump est celle qui espère prendre les rênes du pouvoir si Trump est forcé de quitter la présidence suite à une mise en accusation, une condamnation ou un problème de santé. Représentant le statu quo international, la troisième administration Trump, principalement en la personne du vice-président Mike Pence et du secrétaire à la Défense James Mattis, a été très active dans la promotion de l’OTAN, de l’Union européenne et des sanctions contre la Russie à Munich. Les déclarations de Pence et Mattis vont à l’encontre des opinions diffusées précédemment par Trump. Le secrétaire du Département d’État Rex Tillerson, ayant choisi de ne pas assister à la conférence de Munich, a assisté à un sommet des ministres des Affaires étrangères du G20 à Bonn, tenu avant le rassemblement de Munich. Ce pilier de la triade présidentielle de Trump est celui avec laquelle les élites mondiales se sentent le plus à l’aise.

Tillerson, originaire du Texas, ami de la famille Bush et de l’ancien secrétaire d’État James Baker, a montré que les néocons continuent d’avoir du poids dans l’administration Trump quand il a osé proposer Elliott Abrams, un criminel de l’affaire Iran-Contra durant l’administration Reagan, pour être son secrétaire d’État adjoint. La rhétorique d’Abrams lors de la campagne électorale, au cours de laquelle il a critiqué Trump, a conduit le président à opposer son veto à Abrams pour le poste de numéro deux du Département d’État. Mais cela n’a pas empêché un autre archi-néocon, l’ancien ambassadeur des États-Unis à l’ONU, John Bolton, d’être envisagé comme le numéro deux du Département d’État et, plus récemment, comme conseiller de sécurité nationale de Trump.

L’ambassadeur de Tillerson aux Nations Unies, l’ancien gouverneur de la Caroline du Sud, Nikki Haley, a publiquement condamné la Russie sur la situation en Ukraine, même si Trump a indiqué qu’il voulait un rapprochement avec la Russie. La troisième administration de Trump est pleine de contradictions semblables, avec les paléo-conservateurs comme Tillerson disposés à embaucher des néocons comme Abrams. D’autres acteurs de l’État profond dans ce troisième pilier de la triade Trump comprennent, d’une part, le directeur de l’Agence centrale de renseignement Mike Pompeo – qui n’a pas perdu de temps pour voyager en Turquie et en Arabie saoudite afin de rendre hommage aux intérêts politiques acquis dans ces deux nations – et d’autre part, l’ancien sénateur Dan Coats de l’Indiana, un ami de longue date de Pence.

L’ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn, ancien directeur de la Defense Intelligence Agency et général trois étoiles à la retraite, n’a jamais été membre du cercle intime de Trump. En fait, Flynn était plus proche des néocons s’infiltrant dans l’administration de Trump. Flynn était le co-auteur d’un livre intitulé « Le champ de bataille : comment on peut gagner la guerre mondiale contre l’islam radical et ses alliés », avec l’un des néocons les plus dangereux des environs, Michael Ledeen, un co-conspirateur d’Abrams dans l’affaire Iran-Contra, et un autre néocon qui se bat pour influencer la Maison Blanche de Trump, Frank Gaffney.

Présents avec Mattis à Munich, il y avait les deux sénateurs républicains les plus faucons, qui voulaient voir Trump adopter des sanctions encore plus drastiques contre la Russie : les sénateurs John McCain, président du Comité des forces armées du Sénat, et Lindsey Graham, également membre du comité. McCain a utilisé Munich pour éreinter non seulement la Russie, mais aussi Trump, tandis que son ami proche Graham a promis que 2017 serait « l’année où l’on bottera le cul de la Russie ». Le seul fait que McCain et Graham aient été autorisés à représenter à Munich une politique anti-russe à couteaux tirés, pendant que Pence demeurait silencieux et que Mattis défendait les engagements de l’Amérique envers l’OTAN et l’UE, montre au monde que le gouvernement des États-Unis parle maintenant par des voix différentes. Se joignant à McCain et à Graham pour renforcer les engagements financiers et de défense des États-Unis, on trouve le président du Comité des relations extérieures du Sénat, Bob Corker, et l’ancien commandant des troupes de l’OTAN – proposé comme conseiller de sécurité nationale de Trump –, le général David Petraeus, précédemment déshonoré par un scandale sexuel.

Munich a fourni, au troisième pilier de l’administration, une plateforme pour renforcer l’« ordre mondial » contre lequel Trump avait fait campagne. Les gouvernements étrangers, qui avaient fait des dons généreux à la Fondation Clinton, et n’avaient pas caché leur aversion pour Trump en tant que candidat, étaient présents à Munich pour embrasser chaleureusement Pence et Mattis. Parmi les personnes présentes figuraient le ministre des Affaires étrangères d’Arabie saoudite – anti-iranien rusé ; l’ancien ambassadeur à Washington Adel bin Ahmed al-Jubeir ; le plus sournois des anciens chefs de renseignement de l’Arabie saoudite, le prince Turki al-Faisal bin Abdulaziz ; le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Shaikh Mohammed bin Abdulrahman al-Thani et Khalid bin Mohammed al-Attiyah, le ministre des Affaires étrangères du Bahreïn, Shaikh Khalid bin Ahmed bin Mohammed al Khalifa ; le vice-Premier ministre koweïtien Shaikh Khaled al Jarrah al-Sabah et le Marocain Youssef Amrani, ministre du cabinet royal, accompagné du conseiller du roi du Maroc, André Azoulay. Sans aucun doute, ces potentats arabes distribueront bientôt leurs largesses pour les membres de la famille Trump et leurs combines internationales.

Pence et Mattis étaient également au coude à coude à Munich avec des personnages anti-Trump influents tels que Bono, la célébrité du groupe de rock U2, l’ancienne secrétaire d’État américaine Madeleine Albright, l’ancien secrétaire à la Sécurité intérieure Michael Chertoff, le gouverneur de l’Ohio John Kasich, l’ancien secrétaire à la Défense William Cohen, Bill Gates, fondateur de Microsoft, Woodrow Wilson directeur du Centre Jane Harman, Robert Kagan de la Brookings Institution et son épouse et architecte en chef du coup d’État ukrainien de 2014, Victoria Nuland, l’ancien sénateur Joseph Lieberman, le directeur du Comité international de sauvetage David Miliband, le sénateur républicain du Nebraska Ben Sasse, le démocrate de haut rang au sein du Comité de renseignement de la Chambre Adam Schiff, et Frank Wisner Jr., un diplomate américain de longue date bien introduit dans l’État profond et le fils de Frank Wisner Senior, le producteur de « fausses nouvelles » – propagande de la CIA déguisée en actualité réelle.

Et si les partisans acharnés et anti-mondialistes de Trump croient que leur président « draine le marais » de leurs ennemis les plus amers, ils pourraient être surpris que Pence et Mattis aient été vus en compagnie de Lady Lynn Forester de Rothschild, du vice-président de la Commission trilatérale Michael Fuchs et de George Soros.

Le troisième pilier de l’administration Trump, personnifié par Pence, Mattis et Tillerson a signalé au monde que l’administration réelle de Trump, celle représentant l’État profond de l’Amérique, continuera à diriger le gouvernement américain. C’est la partie de l’administration Trump qui continuera à conspirer avec l’élite mondiale dans des endroits tels que Bilderberg, Davos, Bohemian Grove, Cernobbio, APEC et G7. Trump n’a pas « drainé le marais » comme il l’avait promis. Il a simplement rejoint les crocodiles qui y sont déjà. En fait, Eric et Donald Trump Jr., qui dirigent maintenant l’Organisation Trump, ont récemment ouvert un terrain de golf luxueux à Dubaï. Cela a jeté les bases d’une réunion très aimable lors de la réunion du G20 à Bonn entre Tillerson et son homologue des Émirats arabes unis. Les Français ont un dicton pour la révolution de Trump : « plus ça change, plus c’est la même chose » ou « plus les choses changent, plus elles restent les mêmes ».1.

Phrase prononcée par Tancrède dans le film Le Guépard de Visconti d’après le roman de Giuseppe Tomasi di Lampedusa

Qu’est-ce que vous voulez qu’on rajoute à ça ?

Ah si ! Depuis décembre 2015, j’ai décortiqué le fan absolu de Trump, à l’époque, Paul Craig Roberts, qui prétendait dans son article « Donald Trump : Une évaluation » :  Trump est populaire non pas tant pour ses prises de position sur des questions spécifiques mais par le fait qu’il ne soit pas un autre politicien de plus à Washington, et il est respecté pour ne pas reculer et ne pas présenter d’excuses quand il fait des déclarations fortes pour lesquelles il est critiqué. Ce que les gens voient en Trump, c’est la force et le leadership. Voilà qui est inhabituel pour un candidat politique, et c’est à cette force que les électeurs réagissent. Pour lire l’intégralité de l’article ► Aucune raison de se réjouir !

Paul Craig Roberts est le seul, pour le moment, à avoir reconnu s’être Trumpé sur toute la ligne ► https://resistance71.wordpress.com/2017/02/18/presidence-trump-repose-en-paix-paul-craig-roberts/  Pour autant, PCR croit, fermement, le Système réformable de l’intérieur. Et personnellement, je trouve qu’il ne s’adresse qu’aux Zuniens de papier. Les Natifs sont totalement absent du paysage…

Et le discours de Donald Trump devant le Congrès de ce jour, n’y changera rien :

Discours devant le Congrès : «Donald Trump est différent dans le ton, identique sur le fond»

INTERVIEW Celui qui s’est adressé cette nuit au Congrès n’était plus tout à fait le même homme… Il a surpris beaucoup de monde. Donald Trump a prononcé mardi soir son discours de politique générale devant le Congrès, et saisi cette occasion solennelle pour  endosser enfin le costume présidentiel après un premier mois chaotique au pouvoir. Le président américain a réussi à convaincre les observateurs par la qualité de son discours, et la nuance dont il a fait preuve, chose assez rare. Lire l’intégralité de l’article sur 20 minutes ► http://www.20minutes.fr/monde/2022879-20170301-discours-devant-congres-donald-trump-different-identique-fond  Ou pas…

Parce qu’il n’est plus temps de se laisser tromper ainsi et par qui que ce soit !

Choisissons-nous ! Faisons-nous confiance ; l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Il n’y a pas de solutions au sein du système, n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais !

Pour cela, vous pouvez lire la Grande Loi de La Paix de la Confédération Iroquoise du XIIème siècle, car les Natifs nous invitent à nous tenir à leurs côtés, contrairement aux Colons de papier. Et nous sommes quelques-uns à vouloir répondre à cette invitation, celle de se tenir debout, côte côte, personne devant, personne derrière ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdfgrandeloidelapaix.pdf

JBL1960

Dans cette page de mon blog ► LES PDF DE JBL1960  toutes les raisons d’y croire et d’espérer…

Vie et Œuvre de Gustav Landauer

Parce que le temps perdu ne reviendra plus ;

Et qu’il sera perdu, à jamais…

Après avoir réunifié dans un PDF l’Appel au socialisme : pour la société des sociétés de Gustav Landauer, 1911 et à partir de la réédition de 1919, à la demande de Résistance71 et parce que tout comme eux je pense que : l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie coloniale, se tenant debout, main dans la main, avec les peuples indigènes de tous les continents pour mettre en place LA SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS

J’ai réunifié dans un PDF les 2 parties de « Vie et Œuvre de Gustav Landauer » texte initialement publié par Gaël Cheptou dans le bulletin de critique bibliographique « À contretemps » n° 48 en mai 2014 ► Vie et œuvre de Gustav Landauer par Gaël Cheptou, en version PDF de 18 pages réalisée par JBL1960 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdfvieetoeuvredeglandauerpargcheptouviar71.pdf

Source de l’articlehttp://acontretemps.org/spip.php?article557

Première Partie – sur Résistance71https://resistance71.wordpress.com/2017/02/16/vie-et-oeuvre-de-gustav-landauer-1ere-partie/

Deuxième Partie – sur Résistance71https://resistance71.wordpress.com/2017/02/19/vie-et-oeuvre-de-gustav-landauer-2eme-partie/

À Contretemps, avait publié le texte de Moriel « Sortie de Route » qui m’a tout autant interpellé que le Nakba de Zénon, et que j’ai relayé dans son entier, en donnant mon ressenti en préambule, comme en conclusion ici ► Changement de paradigme ; Sans dieux, ni maitres…

Tout temps n’est pas à perdre…

Se sachant condamnée depuis neuf mois par la maladie, Monica Gruszka, décédée le 28 décembre dernier, avait rédigé un texte destiné à être lu le jour de ses obsèques. Le 6 janvier 2017, au crématorium du Père-Lachaise, Freddy Gomez, son compagnon d’un quart de siècle, s’acquitta de la tâche devant une nombreuse assistance. Ce fut une digne et émouvante cérémonie des adieux où les témoignages de sa fille Sarah, de son gendre Damien et de Freddy furent ponctués de thèmes musicaux choisis par Monica, dont deux composés et interprétés par elle-même : Barricades du rêve, une chanson, et « Variations sur A las barricadas », une improvisation pianistique. Car elle était aussi, d’abord, musicienne – et de talent.
Pour lui rendre hommage, nous avons souhaité reproduire ce texte, complété d’un rappel du rôle, essentiel, qu’elle joua dans cette aventure éditoriale et d’une bibliographie des contributions qu’elle donna à la revue, sous identité propre ou sous pseudonyme.– À contretemps.
http://acontretemps.org/spip.php?article623

Parce que Landauer avait la vision la plus proche de ce qu’on appelle l' »Anarcho-Indigénisme » vous pouvez consulter ce billet qui présente de manière détaillée le PDF d’extraits du livre « Wasase, Voies indigènes d’action et de liberté » du Pr Taiaiake Alfred, Professeur de Sciences Politiques à l’Université de Victoria, Canada « Résistance au fléau de l’Humanité – Solutions anticoloniales pour une décolonisation de l’EmpireRésistance au fléau de l’Humanité

Et dans le billet d’hier en appui de Steven NewcombFrankenstein et les Indiens  vous pourrez constater que l’appel des Natifs à se dresser avec eux à Standing Rock parce que Mni Wiconi : l’eau c’est la vie ! Est réel, que ça se passe maintenant, ici en France, et que donc, d’où nous sommes, nous pouvons… Changer le Monde…

Pour poursuivre la lecture sur la pensée et la réflexion anarchistes, voici des articles connexes ;

Science, État et Société de Pierre Kropotkine

Petit précis très utile !  « Petit précis sur la société, l’état, la désobéissance civile et la commune volontaire autogérée ; solutions au marasme systémique actuel » et ce texte est toujours d’une grande actualité aujourd’hui parce que rien n’a vraiment été fait pour mettre en place de véritables solutions à la fange oligarchique impérialiste étatique qui continue à piller et génocider le monde en long, en large et en travers.

L’Abécédaire d’Emma Goldman

Le Prince de l’évolution…

jbl1960

 

Des clics pour LE déclic…

Suite « Des clics et des claques…« 

Et en tout point ;

Et après le TangenteSortir du piège de la toile d’araignée mondiale de Zénon qui laisse peu de doute sur notre nécessité de lutter contre « ce système dualiste, imbibant jusqu’à nos cœurs depuis lors, s’est érigé au fil des siècles et cristallisé en institutions politico-religieuses ; en écoles de dressage, en tribunaux, en croisades. En entreprises coloniales et en génocides par décrets. »

C’est encore Pierre Kropotkine qui, comme le précise Résistance71 : Nous montre ce que fut la véritable révolution française, comment elle fut de fait contre le peuple et bien celle des nantis d’une nouvelle aristocratie.

La grande révolution française 1789-93 : (Kropotkine 1909) : Les revendications sociales et l’esprit de commune, l’écrasement des sections populaires…

La suite des « revendications sociales et l’état d’esprit à Lyon et Paris » décrits par Kropotkine dans sa « Grande Révolution 1789-1793 » publiée en 1909. Ceci nous montre ce que fut la véritable révolution française, comment elle fut de fait contre le peuple et bien celle des nantis d’une nouvelle aristocratie. ~ Résistance 71 ~ URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/02/08/la-grande-revolution-francaise-1789-93-kropotkine-1909-les-revendications-sociales-et-lesprit-de-commune-lecrasement-des-sections-populaires/

L’écrasement des sections

Pierre Kropotkine  “La grande révolution 1789-1793”, chapitre 63 – publié en 1909

Deux puissances rivales se trouvaient en présence à la fin de 1793 : les deux Comités, de salut public et de sûreté générale, qui dominaient la Convention, et la Commune de Paris. Cependant la vraie force de la Commune n’était ni dans son maire Pache, ni dans son procureur Chaumette, ou son substitut Hébert, ni dans son Conseil général. Elle était dans les sections. Aussi voit-on le gouvernement central s’appliquer constamment à soumettre les sections à son autorité.

Lorsque la Convention eut retiré aux sections de Paris « la permanence », c’est-à-dire le droit de convoquer leurs assemblées générales aussi fréquemment qu’elles le voulaient, les sections commencèrent à créer des « sociétés populaires » ou des « sociétés sectionnaires ». Mais ces sociétés furent très mal vues des Jacobins, qui devenaient à leur tour des hommes de gouvernement, et à la fin de 1793 et en janvier 1794 on parla beaucoup au club des Jacobins contre ces sociétés, — d’autant plus que les royalistes faisaient un effort concerté pour les envahir et s’en emparer. « Il est sorti du cadavre de la monarchie, disait un des Jacobins, Simond, une infinité d’insectes venimeux qui ne sont pas assez stupides pour en essayer la résurrection », mais qui cherchent à perpétuer les convulsions du corps politique[1]. En province, surtout, ces « insectes » ont du succès. Une infinité d’émigrés, continuait Simond, « gens de loi, gens de finance, agents de l’ancien régime », inondent les campagnes, envahissent les sociétés populaires et en deviennent les présidents et les secrétaires.

Il est évident que les sociétés populaires, qui n’étaient à Paris autre chose que des assemblées de sections organisées sous un autre nom[2], se seraient bientôt « épurées », pour exclure les royalistes déguisés, et elles auraient continué l’œuvre des sections. Mais toute leur activité déplaisait aux Jacobins qui voyaient avec jalousie l’influence de ces « nouveaux venus » qui les « dépassaient en patriotisme. » — « À les croire, disait le même Simond, les patriotes de 89… ne sont plus que des bêtes de somme fatiguées ou dépéries qu’il faut assommer, parce qu’ils ne peuvent plus suivre les nouveau-nés dans la route politique de la Révolution. » Et il trahissait les craintes de la bourgeoisie jacobine, en parlant de la « quatrième législature » que ces nouveaux venus auraient cherché à composer, pour aller plus loin que la Convention. « Nos plus grands ennemis, ajoutait Jeanbon Saint-André, ne sont pas au dehors ; nous les voyons : ils sont au milieu de nous ; ils veulent porter plus loin que nous les mesures révolutionnaires »[3].

Là-dessus, Dufourny parle contre toutes les sociétés de sections, et Deschamps les appelle de « petites Vendées. »

Quant à Robespierre, il s’empresse de reprendre son argument favori — les menées de l’étranger. « Mes inquiétudes, dit-il, n’étaient que trop fondées. Vous voyez que la tartuferie contre-révolutionnaire y domine. Les agents de la Prusse, de l’Angleterre et de l’Autriche veulent par ce moyen anéantir l’autorité de la Convention et l’ascendant patriotique de la Société des Jacobins. »[4].

L’hostilité des Jacobins contre les sociétés populaires est évidemment une hostilité contre les sections de Paris et les organisations de même genre en province, et cette hostilité n’est que l’expression de celle du gouvernement central. Ainsi, dès que le gouvernement révolutionnaire fut établi par le décret du 14 frimaire (4 décembre 1793), le droit d’élire les juges de paix et leurs secrétaires — droit que les sections avaient conquis dès 1789, — leur fut retiré. Les juges et leurs secrétaires devaient être nommés désormais par le Conseil général du département (décrets du 8 nivôse, 28 décembre 1793, et du 23 floréal, 12 mai 1794). Même la nomination des Comités sectionnaires de bienfaisance fut enlevée aux sections en décembre 1793, pour être remise aux Comités de salut public et de sûreté générale. L’organisme populaire de la Révolution était ainsi frappé à sa racine.

Mais c’est surtout dans la concentration des fonctions de police que l’on saisit l’idée du gouvernement jacobin. Nous avons vu (chap. XXIV) l’importance des sections comme organes de la vie de Paris, municipale et révolutionnaire ; nous avons indiqué ce qu’elles faisaient pour l’approvisionnement de la capitale, pour enrôler les volontaires, pour lever, armer et expédier les bataillons, pour fabriquer le salpêtre, organiser le travail, prendre soin des indigents, etc. Mais à côté de ces fonctions, les sections de Paris et les sociétés populaires de province remplissaient aussi des fonctions de police. Cela datait, à Paris, déjà du 14 juillet 1789, lorsqu’il se forma des Comités de districts qui se chargèrent de la police. La loi du 6 septembre 1789 les confirma dans ces fonctions, et en octobre suivant, la municipalité de Paris, encore provisoire à cette époque, se donna sa police secrète sous le nom de Comité des recherches. La municipalité, issue de la Révolution, reprenait ainsi une des plus mauvaises traditions de l’ancien régime.

Après le 10 août, la Législative établit que toute la police de « sûreté générale » passait aux Conseils des départements, des districts et des municipalités, et un Comité de surveillance fut établi, avec des Comités subordonnés à lui, dans chaque section. Bientôt, à mesure que la lutte entre les révolutionnaires et leurs ennemis devenait plus ardue, ces Comités furent débordés par la besogne, et le 21 mars 1793, des Comités révolutionnaires, de douze membres chacun, furent établis dans chaque commune et dans chaque section des communes des grandes villes, divisées, comme Paris, en sections.[5]

De cette façon, les sections, par l’intermédiaire de leurs Comités révolutionnaires, devenaient des bureaux de police. Les fonctions de ces Comités révolutionnaires étaient limitées, il est vrai, à la surveillance des étrangers ; mais bientôt ils eurent des droits aussi larges que ceux des bureaux de police secrète dans les États monarchiques. En même temps on peut voir comment les sections, qui étaient au début des organes de la Révolution populaire, se laissaient absorber par les fonctions policières de leurs Comités, et comment ceux-ci, devenant de moins en moins des organes municipaux, se transformaient en de simples organes subalternes de police, soumis au Comité de sûreté générale[6].

Les Comités de salut public et de sûreté générale les détachaient de plus en plus de la Commune, — leur rivale, qu’ils affaiblissaient de cette façon, — et en les disciplinant à l’obéissance, ils les transformaient en rouages de l’État. Enfin, sous prétexte de réprimer des abus, la Convention en fit des fonctionnaires salariés ; elle soumit en même temps les 44.000 Comités révolutionnaires au Comité de sûreté générale, auquel elle accorda même le droit de les « épurer » et d’en nommer lui-même les membres.

L’État, cherchant à tout centraliser en ses mains, comme la monarchie l’avait essayé au dix-septième siècle, et enlevant successivement aux organes populaires la nomination des juges, l’administration de la bienfaisance (certainement aussi leurs autres fonctions administratives), et les soumettant à sa bureaucratie en matière le police, — c’était la mort des sections et des municipalités révolutionnaires.

En effet, après cela, les sections à Paris et les sociétés populaires en province étaient bien mortes. L’État les avait dévorées. Et leur mort fut la mort de la Révolution. Depuis janvier 1791, la vie publique à Parie était anéantie, dit Michelet. « Les assemblées générales des sections étaient mortes, et tout le pouvoir avait passé à leurs comités révolutionnaires, qui eux-mêmes, n’étant plus élus, mais simples fonctionnaires nommés par l’autorité, n’avaient pas grande vie non plus. »

Lorsqu’il plut au gouvernement d’écraser la Commune de Paris, il put le faire maintenant sans craindre d’être renversé.

C’est ce qu’il fit en mars 1794 (ventôse an II).

A lire :

“La grande révolution 1789-1793”, Pierre Kropotkine, 1909

◄|►

Jean-Paul Marat fut le premier, à comprendre et à prévenir ; Il est une vérité éternelle dont il est important de convaincre les hommes : c’est que le plus mortel ennemi que les peuples aient à redouter est le gouvernement. Le gouvernement est l’ennemi du peuple ► L’intégralité dans ce billet ► Aucun gouvernement n’est un ami.

Ah bah tu m’étonnes, et rien n’est plus vrai encore aujourd’hui, avec un Macron de Rothschild et sa RévolutionEnMarche… Alors vous n’avez pas besoin de moi pour tout lire sur Macron de Rothschild, mais n’ignorez rien sur votre prochain geôlier. Ici et

D’ailleurs vous pouvez lire l’excellente analyse que fait Grisebouille dans son billet du jour ►Pour finir, ne comptez pas sur moi pour vous dire s’il faut voter pour untel ou unetelle. Ou même s’il faut simplement voter. Faites vos choix, mais pitié, faites-les en connaissance de cause. Quand les grands titres de la presse balancent Macron comme candidat sérieux, responsable et rassembleur, c’est de la pure idéologie ; quand la presse présente Hamon comme un virage à gauche toute du PS, c’est de la pure idéologie. Même Libération, qui n’est pas à la traîne côté idéologie dominante, le dit.  Lire l’intégralité de l’article ► https://grisebouille.net/fakir-contre-le-reste-du-monde/

Voilà pourquoi j’ai choisi de ne plus voter, jamais.

Je choisie de dire NON. Définitivement, NON

JBL1960

Sur ce blog, concernant Pierre Kropotkine ;

Science, État et Société de Pierre Kropotkine

Le Prince de l’évolution…

Et d’autres avec lui ► Petit précis très utile !

Source de l’image ► Pinterest

Science, État et Société de Pierre Kropotkine

CRACKONS LES CODES !

Puisque Pierre Kropotkine nous y aide…

C’est parce que Résistance71, en juin 2011, a traduit et publié de larges extraits de cet ouvrage, qu’il m’a été si facile de tout réunifier dans une version PDF que voici ► État et Société : Analyses et Solutions pour un marasme annoncé…

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/01/pdfpkr71032011.pdf

Traduction d’extraits de l’essai « L’Anarchisme et la Science moderne »

État et société : Analyses et solutions pour un marasme annoncé (Kropotkine, version PDF de Science, État et Société)

Publié en juin 2011 : « Science, État et Société » de Pierre Kropotkine

C’est moi qui vous remercie de me permettre de contribuer ainsi et avec plaisir pour le patrimoine de l’humanité, section francophone… Jo de JBL1960…

Résistance 71 a traduit des extraits de cet ouvrage que nous pensons être extrêmement importants pour la compréhension du monde moderne et de sa phase destructrice en laquelle nous sommes plongés en ce moment. Nous publions ces extraits en deux parties. Ce texte amène une analyse historique, scientifique, sociologique et économique du pourquoi nous en sommes là et surtout… Il offre des solutions pour changer radicalement la société afin d’en éliminer l’injustice sociale, mère de tous les maux de l’Humanité.

Pierre Kropotkine (1842-1921) était un scientifique et un des grands théoriciens visionnaire du mouvement anarchiste. Il est considéré comme un des « pères » de la sociobiologie, surtout pour sa critique fondée et constructive des dogmes pseudo-scientifiques du darwinisme-social colportés par des gens comme Herbert Spencer et Thomas Huxley.

Ses ouvrages plus connus sur le sujet (« L’entraide mutuelle facteur de l’évolution » et « La conquête du pain » ) sont disponibles en français et mériteraient une attention plus soutenue en ces temps dictatoriaux troubles. Il est aussi l’auteur d’une des meilleures analyses jamais écrite de la Révolution Française ainsi que de la Commune de Paris.

Il est important de comprendre que l’anarchisme n’est en rien une apologie du chaos comme il est trop souvent présenté à des fins propagandistes et afin d’en débouter les idées de manière catégorique. Rien ne peut déranger plus l’establishment que l’idée de la liberté totale, rendue possible de manière non utopique par la pratique anarchiste.

L’anarchisme n’est pas le nihilisme, loin s’en faut. L’anarchisme est un grand mouvement d’idée et de pratique humaniste et progressiste, le plus ouvert et le plus réaliste quant à l’incarnation de la Liberté dans ce monde.

Nous reconnaissons le fait de la subjectivité dans le choix des passages traduits et encourageons tous ceux qui ont une capacité à lire l’anglais de lire ce livre dans sa totalité. Il en vaut vraiment la peine, car étant une référence indéniable en la matière !

Nous espérons néanmoins que les extraits ici traduits aideront nos lecteurs à non seulement mieux comprendre le monde social dans lequel nos évoluons, mais aussi de bien saisir à quel point le pouvoir s’appuie sur le matraquage de dogmes pseudo-scientifiques pour endormir les peuples et continuer à maintenir le statu quo oligarchique et ploutocratique menant à une exploitation sans merci d’une caste par une autre et la destruction à terme de l’humanité.

URL de l’article sur R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/01/29/etat-et-societe-analyses-et-solutions-pour-un-marasme-annonce-kropotkine-version-pdf-de-science-etat-et-societe/

En plus de Pierre Kropotkine, qui d’ailleurs y est présent, vous pouvez si vous le souhaitez lire ou télécharger ce PDF de 36 pages : « Petit précis sur la société, l’État, la désobéissance civile et la commune volontaire autogérée ; solutions au marasme systémique actuel » et ce texte est toujours d’une grande actualité aujourd’hui parce que rien n’a vraiment été fait pour mettre en place de véritables solutions à la fange oligarchique impérialiste étatique qui continue à piller et génocider le monde en long, en large et en travers ► Petit Précis par Résistance71, 2013

Et compléter par la vision de Lee Alan Dugatkin de Pierre Kropotkine ► Le Prince de l’évolution

►◄

L’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Il n’y a pas de solutions au sein du système, n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais !

Résistance71

C’est parce que je suis parfaitement d’accord avec vous, que je continue, sans relâche, sans faiblir, sans mollir quoi, ce petit travail de fourmi…

Comptez-sur moi ;

L’infatigable JBL1960…

Source de l’image ► Pinterest