Archives pour la catégorie Sarcastik

Mais quelle bande de « ons »…

Il n’y a rien à sauver dans ce Système…

Rien ; Nada ; Queutch !

Ni Mélenchon, ni Hamon, ni Macron, ni Fillon…

Et encore moins La Marine !

Choisissons-nous ► L’heure du réveil des Peuples a sonné

Voici l’avis de Georges Stanechyhttp://stanechy.over-blog.com/2017/01/fillon.html

Fillon : Une Bastonnade Méritée…

« Je crois, malgré les énormes obstacles existant, qu’être intellectuellement résolus, avec une détermination farouche, stoïque et inébranlable, à définir, en tant que citoyens, la réelle vérité de nos vies et de nos sociétés est une obligation cruciale qui nous incombe à tous.

Elle est même impérative.

Si une telle détermination ne s’incarne pas dans notre vision politique, nous n’avons aucun espoir de restaurer ce que nous sommes si près de perdre ­ : notre dignité d’homme. »

Harold Pinter – Discours Prix Nobel – octobre 2005

 

Je vais finir par le croire…

Notre « république », aussi vermoule que décadente, resterait-elle,  malgré tout, une « méritocratie » ?…

Tant est plus que « méritée » la vigoureuse bastonnade administrée par l’opinion publique, à l’encontre d’un des candidats à la prochaine élection présidentielle de notre pays : François Fillon. En chute libre dans les sondages, bidonnés ou pas … (1)

 

L’emploi fictif de son épouse en tant qu’attachée parlementaire aux 500.000 euros, d’après les premières estimations, choque plus d’un de ses concitoyens. S’agissant ni plus ni moins, au-delà du népotisme cynique de l’opération, d’un détournement de fonds publics.

Restons lucides : François Fillon sert de bouc émissaire sacrifié par une caste politique corrompue profitant de l’occasion pour se blanchir à bon compte. Espérant se faufiler entre les gouttes de l’orage… Attendant des « jours meilleurs »…

Abyssale hypocrisie de notre oligarchie : aucun parlementaire ou autre « politicien de métier » ne s’est signalé, à ce jour, par une déclaration proposant une urgente et impérative suppression de ces pratiques ou comportements ; inadmissibles, au XXI° siècle, dans des institutions s’autoproclamant « démocratiques » ; ou, dans un délire mégalomaniaque, « un modèle républicain pétri de valeurs » pour le reste de l’humanité …

Les Caisses de l’État sont vides…

Il n’est pas le seul, nous le savons tous, à profiter, abuser, de ces rouages et privilèges occultes. Règne la solidarité parmi nos oligarques. Quelles que soient rivalités ou détestations réciproques.

Celui qui « tombe », ou est pris les doigts dans le pot de confiture des magouilles républicaines, conséquence malheureuse d’un règlement de compte comme il en existe dans toute mafia, il ne sera pas sauvé par ses confrères en tripatouillages. Mais, il n’en sera pas pour autant accablé par eux. Leur tour pourrait venir, un jour…

Allant jusqu’à allumer des contre-feux, pour expliquer, édulcorer, banaliser, « l’incident » : délayant la sauce de la fourberie, en dissertant à n’en plus finir sur ce qui est légal et ne le serait pas. Via les médias habituels de leur propagande.

Partie visible de l’iceberg, qu’il convient d’enfumer aux yeux des citoyens… Car, comment expliquer, ou justifier, « le reste » ?… Ce qui ne se voit pas en-dessous de la ligne de flottaison. Ces montagnes de commissions encaissées par les uns et les autres dans le silence des paradis fiscaux sur les contrats d’armement, les marchés publics, locaux, nationaux, internationaux… A longueur d’années…

Nos oligarques serrent les coudes…

Ce n’est plus la « force tranquille » de la canaille mitterrandienne ou chiraquienne ; mais, le « cynisme paisible » de la racaille « mondialiste »…

La profonde pourriture de ce système n’excuse en rien la responsabilité personnelle de François Fillon. Les médias nous chantent que cette malencontreuse « affaire » ternit son image de « rectitude », de « probité », que se serait forgé ce candidat.

Hallucinant de subir pareilles fadaises !…

Où est « l’éthique » d’un homme « premier ministre » durant tout le mandat d’un président de la république et d’un gouvernement qui n’a cessé d’appauvrir le pays dans le développement d’un chômage de masse, tout en l’engageant dans les pires aventures coloniales ; l’associant aux atroces crimes de guerre qu’ont été la destruction de la Libye et le saccage de la Syrie, tout particulièrement. Sans oublier, le tragique sort infligé à la Nation Palestinienne depuis des décennies.

Qu’on me démontre où se trouve, ou en quoi est charpentée, « l’éthique » de pareil personnage ?…

L’emploi fictif de son épouse aux mirobolantes rémunérations sur l’argent public, est d’autant plus révoltant qu’il est pratiqué par un politicien qui ne cesse d’affirmer : « les caisses de l’État sont vides » !…

Doublement révoltant, de voir ce même politicien, au lieu de prouver ses capacités à créer des emplois en réindustrialisant notre pays, se faire le promoteur acharné de la suppression de 500.000 postes de fonctionnaires. Sachant qu’un emploi fait vivre une moyenne de 4 personnes. C’est créer, sans contrepartie, plus de 2 millions de « nouveaux pauvres » ; abstraction faire de la destruction de nos services publics, gages d’un « bien vivre » que nous enviaient beaucoup de pays…

 

Le Faux Pas…

Il est vrai que pour lui, à l’exemple de ses comparses, « l’austérité » ne s’applique qu’aux « autres » ; ne concernant ni sa famille, ni son clan. Tout pour « le 1% » et rien pour les « autres » !

D’où son zèle à célébrer,  la « casse sociale » : sabrer les retraites, l’accès aux soins médicaux, à une éducation et un enseignement de qualité. Une de ses cibles favorites est d’accélérer la régression de la « valeur travail » sous forme d’une « flexibilité » qui est en fait la réhabilitation du servage ou du statut de « journalier », sans aucune visibilité quant aux lendemains pour les familles vivant du travail… Retour au monde d’exploitation et d’injustice, si implacablement décrit, en France, par Emile Zola.

Dans le mensonge, véhiculé par l’Industrie de la Désinformation. Notre pays est très riche et les caisses de l’Etat ne sont pas vides. Elles sont vidées par notre oligarchie, dans le détournement de l’essentiel de la richesse nationale à son seul profit. Réduisant la masse de ses concitoyens, en les opposant les uns contre les autres, à des serfs ou des manants du Moyen Age, sans voix ni recours.

Oui. La France est riche. Très riche. Très, très riche !…

Le PIB de notre pays est en augmentation constante depuis 1949… D’après son PIB de l’année 2016, le FMI, classe notre pays aux 66 millions d’habitants, à la 6° place mondiale.  Devant l’Inde, classée au 7° rang ; avec une population de 1,252 milliard d’habitants… L’échelle de grandeur donne une idée de la colossale concentration de la richesse de notre pays aux mains d’une poignée d’oligarques-escrocs.

François Fillon avait tout pour réussir son parcours de candidat-présidentiel, en dépit de la haine de ses rivaux et ennemis personnels. Il était adoubé par l’Etat Profond. Mais, il a commis un faux pas impardonnable, il s’est permis de suggérer un rapprochement avec la Russie. Signifiant, à terme, un renoncement aux entreprises coloniales au Moyen-Orient.

Impardonnable ! C’était la ligne rouge à ne pas franchir. Il a été immédiatement « dézingué »…

La leçon a été retenue par les politiciens-polichinelles…

Ainsi, dès le lendemain, le candidat socialiste Benoît Hamon s’est empressé de courber l’échine, dans une diatribe russophobe du plus bel effet servile auprès de ses maîtres :
« Le candidat favori de la gauche Benoît Hamon a déclaré ce matin qu’il était nécessaire de revoir la politique envers la Russie qu’il juge  » trop complaisante  » :

 » Cette forme d’attitude et de complaisance à l’égard de Vladimir Poutine que je ne comprends pas. Nous avons là un impérialisme agressif de la part de la Russie qu’il faut traiter avec fermeté et certainement pas avec complaisance « , déplore le candidat de la gauche. » (2)

S’indigner devant le niveau de voracité, d’irresponsabilité, de suffisance, de mépris, des hobereaux qui nous gouvernent est nécessaire, mais pas suffisant. Une profonde refonte de nos institutions s’impose, avec l’élaboration d’une nouvelle constitution mettant un terme aux abus les plus ravageurs du personnel politique, des « élus du peuple »…

En dehors de ce népotisme à interdire, il est indispensable de limiter les mandats électifs : en supprimant tout cumul, et en les limitant dans le temps à deux élections. Sinon, c’est ériger une caste qui s’arroge tous les privilèges dans l’impunité.

Tant que ces réformes, aussi élémentaires qu’urgentes, n’auront pas été mises en place pour assurer l’encadrement des « élus » par les « citoyens », dans la transparence et l’efficacité, nous sommes en droit d’affirmer haut et fort :

Tous pourris !

 

1.  Lionel Laparade, PenelopeGate : Le crash de popularité de François Fillon – Présidentielle 2017, 27 navier 2017, La Dépêche du Midi,
http://www.ladepeche.fr/article/2017/01/27/2505622-penelopegate-le-crash-de-popularite-de-francois-fillon.html?ref=yfp

2.  La Russie, pomme de discorde entre les candidats à la présidence en France, Sputniknews, 27 janvier 2017,
https://fr.sputniknews.com/international/201701271029815526-russie-france-presidentielle-valls-fillon-lepen-hamon/

François le Pieu s’est vu entrer avec sa foi chrétienne en étendard sur le perron de l’Élysée oui, c’est indéniable, et il y croit toujours et beaucoup le soutiennent…

Peu importe qui sera le prochain Bozo en chef ;

Œuvrons solidairement à la société des sociétés, en lien avec tous les Natifs.

Parce que le reste, tout le reste, c’est comme pisser dans un violon…

JBL1960

Source de l’image : création de Guillaume de #croisonsles la France forte

 

 

 

INÉDIT EN FRANCE : PRÉSIDENTIELLE SOUS ÉTAT D’URGENCE

Et donc tout le monde fait comme si de rien n’était !

Ceux qui veulent se faire élire et ceux qui sont appelés à les élire !

Qui va enfin poser la question ?

Personne, car ils veulent tous continuer le bouzin !

Ah ! Si ; NOUS !

Celui ou celle qui veut le pouvoir, et rien d’autre, vous demande de lui donner les pleins pouvoirs tout en se gardant bien de vous dire s’il lèvera l’état d’urgence, car il ne le fera pas… Vous allez donc voter pour votre prochain geôlier, en lui donnant les clés pour qu’il nous enferme à double tour ! Avez-vous oublié que depuis le 11 septembre 2001, les Zuniens sont dans le même état d’urgence que nous, puisque sous PATRIOT ACT et que 16 ans plus tard, toujours sur les traces de la fine équipe du 11, l’avènement en Trumpette n’a absolument rien changé ! Au contraire, même !

Donc, le peuple français en 2017 à l’occasion de démontrer qu’il n’est pas un nouveau pigeon ou le dernier des mougeons. Et contrairement aux Zuniens, qui viennent de se choisir un nouveau maitre avec tambours et Trumpettes, le peuple français peut dire NON et pas seulement à l’élection ! Non à la poursuite du Système ► NON à la guerre perpétuelle ► NON de N.O.M. Et le bouzin s’arrêtera…

C’est parce que AvocatDuDiable, – qui si j’ai bien compris, pense que l’UPR peut en accédant au pouvoir changer le système de l’intérieur. Même s’il a compris que nous devons partir du local, de la commune, pour aller vers le général : la confédération des associations libres – sur l’excellent Les Moutons Enragés, a reposé cette p’tin de bonne question qui me permet de réaffirmer que 2017 peut être l’année du réveil des peuples et l’année de la résistance anti-coloniale et de la libération autochtone. Comme dans ce billet du 12/01 ► L’heure du réveil des Peuples a sonné

Car depuis plus d’un an ici mais aussi   entre autres ; Constatant que 2016 s’était passée sous état d’urgence mais que cela n’avait rien évité du tout ► Puisque Nice : n’est-ce pas Bibi Et Strosi ? Nous n’avons cessé de poser la question ; Qu’est-ce que vous voulez faire pour que cela change vraiment ? Parce qu’on le voit bien là que voter avec les règles d’un Système, même pour le moins atlantiste des candidats : n’est-ce pas Ariane Walter ► http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-effrayante-primaire-de-la-belle-188505   c’est voter pour qu’il continue !

Tout candidat issu de ce système, servira le Système, la preuve par Trump mais aussi par François le Pieu  par Macron de Rothschild ou de la Vallseuse.

Mais aussi la preuve par Kerry qui n’en loupe pas une lui non plus ; ICI !

Et rappelons que se tient aujourd’hui à Paris une Conférence pour la paix au Moyen-Orient et voici quelques infos de ce côté-ci ► https://www.europe-israel.org/2017/01/conference-de-paris-15-janvier-2017-suite-logique-de-la-resolution-2334-du-conseil-de-securite/

Et de ce côté-là ► http://www.i24news.tv/fr/actu/international/europe/135164-170115-manifestation-contre-la-conference-de-paris-devant-l-ambassade-d-israel

Ou encore ici ► http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/01/15/conference-de-paris-pour-la-paix-au-proche-orient-75-pays-et-organisations-presents_5062973_3218.html

Et on va conseiller à tout ce petit monde de lire les travaux de recherche du Dr. Ashraf Ezzat qui démontent les mythes et mensonges bibliques sur le Moyen-Orienthttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/12/draezzatdec2016.pdf

►◄

De plus en plus nombreux, nous nous posons les bonnes questions :

A Mme Pinel & Mrs Montebourg, Bennahmias, de Rugy, Hamon, Peillon, Valls

Par Daniel Vanhove, 13 janvier 2017

Hier soir, lors du 1er débat télévisé des Primaires, c’est peu dire que vous avez globalement déçu.

Je ne suis pas le seul à le penser, la presse dans sa grande majorité en fait ses titres du jour et sur internet, à de rarissimes exceptions près, les avis vont dans le même sens.

Pas dramatique en soi, un débat ne présume de rien, et peut-être aurez-vous l’occasion de vous rattraper lors du 2è débat dans quelques jours. Mais après votre piètre prestation, l’on est en droit d’en douter et pour l’heure, c’est mal parti.

Cependant, il est un sujet qui m’a laissé particulièrement pantois : votre position quasi unanime sur la politique étrangère de la France où, comme un seul homme, vous avez applaudi aux interventions belliqueuses de ce gouvernement. Les bombardements réalisés par l’armée française en différents points du globe semblent vous réjouir, et la plupart d’entre vous regrettent que F. Hollande n’ait pu les multiplier et les intensifier sur la Syrie dès lors que les USA ne s’y engageaient pas. On croit rêver en entendant cela de la part de candidats se disant de gauche !

Je vous rappelle qu’après les attentats du 14 juillet dernier à Nice, ce gouvernement a réagi dès le lendemain en allant bombarder des cibles syriennes et tuer, d’après les autorités locales, 164 civils. Bel exemple d’une politique étrangère qui reste dictée par ce détestable esprit colonial, revanchard et dominateur d’une France du passé, pour ne pas dire dépassée ! Le clou dans ce concert d’unanimité, a été d’entendre Mr Peillon – à qui jusque-là, j’accordais bien naïvement semble-t-il, quelque crédit – clamer que se rapprocher de V. Poutine et de B. Al Assad constituait une « honte » pour lui ! Aucune « honte » en revanche et pas un mot sur les liens qui unissent la France à l’Arabie saoudite et au Qatar, matrices de l’idéologie djihadiste qui alimentent les désordres actuels dans la région mais aussi dans nos pays à travers des attentats dont vous vous gardez bien d’expliquer les origines, mais tellement bons clients dans ses achats d’armement aux sociétés françaises, au point que ce gouvernement s’en fait les gorges chaudes ! Lire l’intégralité de l’article sur Arrêt sur Info ► http://arretsurinfo.ch/primaires-de-la-gauche-ecolo-de-sinistres-va-ten-guerre-confirmes/

◄►

Après Nice, l’attentat au Camion sur le Marché de Noël à Berlin, et le même jour, fusillade dans un centre islamiste à Zurich, et l’assassinat de l’ambassadeur Russe à Ankara ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/20/otan-en-emporte-le-vent/ Et oui, on suit nous, on est éveillés et on a bien compris vos ressorts, votre façon de fonctionner car c’est toujours la même ; En Zunie ► Le passé compliqué  Mais en Gaule aussi ► Des racines pas si chrétiennes que ça !  Et je ne parle pas ici des Terres Australes qui se préparent (le 26 janvier prochain) à fêter sa fierté d’avoir « Tué l’aborigène pour sauver l’homme blanc » ► Australia Day : Jour de l’invasion !   Ou jour de la Survie, comme l’Amérique fête le Jour de la Découverte ► Lundi 10 octobre 2016.

C’est pourquoi François le Pieu qui porte sa foi chrétienne en étendard nous les brise menues, menues… Car non seulement il veut faire entrer sa croyance en Dieu en même temps que lui à l’Élysée :  La petite phrase le poursuit depuis une semaine. « Je suis gaulliste et de surcroît je suis chrétien », a assuré François Fillon sur TF1 le 3 janvier, pour assurer qu’il ne prendrait « jamais une décision qui sera contraire au respect de la dignité humaine, de la personne, de la solidarité ». Une déclaration qui lui a attiré des foudres de tous côtés : de François Bayrou à Manuel Valls en passant par Marine Le Pen ou Henri Guaino, ils sont nombreux à lui reprocher de mélanger politique et religion. Lire l’intégralité de l’article sur Marianne ► http://www.marianne.net/je-suis-chretien-fillon-assume-trouve-bayrou-ridicule-100249115.html  Parce qu’avec lui, c’est sûr le changement ce ne sera pas maintenant, ni jamais d’ailleurs.

Et ici, on peut conseiller à tout ce petit monde de lire Steven Newcomb Païens en Terre Promise, décoder la doctrine chrétienne de la découvertehttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/01/pdfsnewcombjanv20171.pdf

Voilà, pourquoi nous pouvons être les premiers à stopper net le bouzin, et le dézinguer comme nous la si bien expliqué de A jusqu’à Z Zénon l’Ailé avec son Abécédaire magique ► Abcdefg ; Zénon explose l’alphabet…

Non seulement nous pouvons arrêter de voter, mais aussi, arrêter de nourrir le système, car sans armes, ni haine ni violence, parce que si on se fout sur la gueule, ça leur va aussi, y z’attendront qu’il ait des morts pour nous réprimer parce que je vous rappelle juste que nous sommes toujours en état d’urgence…

Donc, arrêtons de travailler pour cet État et pour toutes ses Institutions ; Arrêtons de consommer, tissons un réseau local pour pouvoir nous passer de tout ce qui est en lien avec le système. Et pour cela comprenons bien que nous n’avons pas besoin d’argent, et encore moins d’or… Pourquoi voudriez-vous que l’on achète de l’or ? Si ce n’est pour continuer le bouzin autrement, mais dans le même but, celui de s’enrichir ; Et pourquoi faire ?

Et pour quoi faire ?

De quoi avons-nous vraiment besoin, d’avoir ou d’être ? de posséder ou d’être posséder ? Arrêtons de n’être que des consommateurs. Soyons moins cons et plus acteurs !

Et trêves de blabla ► Trêve de Blabla ;

Retirons-leur notre consentement ; L’État n’est en rien la société, il n’en est au mieux, qu’une caricature. La société elle, n’a aucun besoin de l’État pour exister, à l’inverse ? C’est le marasme ; Mais pas pour nous qui savons non seulement qu’aucun gouvernement n’est notre ami ► Aucun Gouvernement n’est un ami

Et on le voit bien, car les masques tombent un à un… Et puisqu’il n’y a pas de solutions au sein du système, comme on le braaaaame depuis un moment déjà. Il faut en sortir, et nous en avons la possibilité cette année et c’est ça notre boulot aujourd’hui à nous tous.

Grâce à Internet, véritable presse Gutenberg 2.0, essayons de faire la jonction avec les pratiques, comme les 200 millions de personnes, qui échappent toujours aujourd’hui aux diktats des états-nations, Chine inclue dans cet endroit du monde appelé « Zomia » qui s’étend entre la Thaïlande, la Birmanie, le Vietnam, le Laos et la Chine… Car ces peuples, tout comme les sociétés traditionnelles africaines, amérindiennes, australasiennes, les Kurdes syriens aussi, possèdent quelques très bonnes clés de la solution à nos problèmes.

La solution à 10% de la population mondiale pour vaincre l’inertie de départ et enclencher un nouveau paradigme existe ► https://resistance71.wordpress.com/2013/07/11/resistance-politique-dune-idee-minoritaire-au-plebiscite-la-solution-a-10/

Puisque la masse des moutons est prête à sacrifier sa liberté pour plus de « protection » que nous savons complètement illusoire de l’État, et qui plus est je le rappelle sous état d’urgence. Cette majorité n’est pas à convaincre, puisqu’elle suit, elle mougeonne même… Organisons la minorité en associations libres œuvrant solidairement, lorsqu’une société organique parallèle fonctionnera, la masse suivra, comme elle suit le système institutionnalisé maintenant d’où notre nécessité d’arrêter de nourrir le système par un BOYCOTT TOTAL.  La masse suivra, puisqu’elle va toujours dans le sens du meilleur courant comme un banc de poissons… Dès que nous aurons trouver nos propres clés pour ouvrir les portails et les faire coulisser, puisque derrière c’est l’émancipation. Et bien il nous suffira de nous passer les solutions et telle la théorie du 100ème singe, elles se répandront tel un feu de broussaille puisque nous sommes toutes et tous des petites flammes capables d’embraser l’empire…

La majorité des hommes politiques, à en croire les éléments dont nous disposons, ne s’intéressent pas à la vérité, mais au pouvoir et au maintien de ce pouvoir.

Pour maintenir ce pouvoir il est essentiel que les gens demeurent dans l’ignorance, qu’ils vivent dans l’ignorance de la vérité, jusqu’à la vérité de leur propre vie.

Ce qui nous entoure est donc un vaste tissu de mensonges, dont nous nous nourrissons.  Harold Pinter

PartagezLes Petites Flammes…

AgissezPour la société des sociétés !

LibérezTout protecteur de l’eau connait le nom des nuages…

N’attendons pas pour voir ; Parce que c’est tout vu ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/06/ouvrons-loeil/

Ce n’est pas une fois que vous aurez voté qu’il faudra se lamenter et d’organiser des manifestations historiques-ment- trop-tard… Oups désolé, s’excusez-nous, on savait pas toussa toussa ► Parce qu’on vous informe… Quand même… Un peu… Et en temps réel !

JBL1960

Ces petits gars qui faisaient du bon boulot…

Finalement ils ont fait là où on leur avait dit de faire…

Alors certains ont fait du zèle !

Laurent Fabius lui a été promu, Président du Conseil Constitutionnel

Tout comme les buses du 11 septembre 2001 ont toutes été promues pour services rendus à la Nation sans doute, parce que 15 plus tard, y sont toujours sur les traces de la fine équipe du 11 quand même…

Fr.Sott nous a mis la puce à l’oreille avec cet article ci-dessous et on espère que c’est pas la même puce que l’autre jourDe qui Macron de Rothschild est-il le N.O.M. ?  La pôve bête, qui fait pourtant du bon boulot elle aussi…

Source Sott du 3 janvier 2017 | URL de l’article ► https://fr.sott.net/article/29775-John-Kerry-admet-que-la-Russie-est-entree-en-guerre-en-Syrie-pour-stopper-l-Etat-Islamique-et-que-cette-entite-a-ete-utilisee-par-les-Etats-Unis-pour-soumettre-Assad

John Kerry admet que la Russie est entrée en guerre en Syrie pour stopper l’État Islamique et que cette entité a été utilisée par les Etats-Unis pour soumettre Assad

À la fin de septembre, le New York Times a publié une pièce intéressante : un enregistrement audio révèle ce que John Kerry a dit aux Syriens derrière les portes fermées. (Ruslan Ostashko de PolitRussia l’a commenté ici.) Mais le morceau de NYT a laissé dehors les déclarations les plus accablantes faites par Kerry. La vidéo complète est ci-dessous, suivie par une des plus grandes révélations :

26:09 : « La raison pour laquelle la Russie est arrivée est parce que l’EI était de plus en plus fort, Daesh menaçait la possibilité de se rendre à Damas, et c’est pourquoi la Russie est entrée en guerre. Parce qu’ils ne voulaient pas du gouvernement de Daesh. Et ils ont appuyé Assad. Et, et, euh, nous savons que cela s’amplifiait. Nous regardions. Nous avons vu ça, que Daesh grandissait en force. Et nous pensions qu’Assad était menacé. Euhh, nous avons pensé, que nous pouvions probablement manager, euh, vous savez, qu’Assad négocierait alors. Au lieu de négocier, vous vous retrouvez avec Assad et vous avez aussi Poutine pour le soutenir. »

Donc là vous l’avez. De l’intéressé lui-même. Les États-Unis savaient que l’intervention de la Russie en Syrie avait pour BUT EXPRESS de détruire l’État islamique et de les empêcher de prendre le contrôle du pays. Vous savez, ‘l’État islamique’, les massacreurs qui ont massacré des Européens. Et pourtant, les États-Unis ont répondu aux efforts russes en accusant à plusieurs reprises la Russie de « tuer des civils » et de tenter de contrecarrer les efforts russes à chaque tournant.

En outre, comme l’État islamique devenait plus fort, menaçant de prendre le contrôle de Damas, le gouvernement américain s’est assis et n’a rien fait dans l’espoir qu’Assad capitulerait face à l’État islamique. Est-ce que l’État islamique fait effectivement partie d’une force militaire américaine utilisée pour renverser un gouvernement légitime ? Et comment ! Cela signifie-t-il que les gouvernements des États-Unis et de l’Union européenne ont également considéré les attaques de l’État islamique en Europe comme un moyen utile pour gagner l’appui du public pour une implication militaire des États-Unis et de l’Union européenne en Syrie pour renverser Assad ? Nous vous laisserons décider.

Tout cela dénonce également la campagne diffamatoire de mensonges de désinformation menée par les gouvernements des États-Unis et de l’Union européenne contre l’opération russe en Syrie. C’était une campagne que les Russes avaient vue venir, parce que les « diplomates » américains les menaçaient avec cette perspective (voir le lien ci-dessous).

Maria Zakharova : Obama admet avoir menacé Russie de « Sentir sa douleur » si elle intervenait en Syrie – ce qui prouve que le mal est revendiqué directement par la plus puissante nation

Alors, peut-on s’attendre à ce que tous ces invincibles experts politiques crétins aux États-Unis et en Europe, qui insistent toujours sur le fait que les États-Unis et ses « partenaires » « soutiennent la démocratie » en Syrie acceptent maintenant la vérité simple et établie depuis longtemps : que depuis les derniers 15 ans, la cabale des psychopathes qui dirigent les USA font exactement le contraire de ce qu’ils prétendent faire, et qu’ils ont mené une guerre DE terrorisme, pas une guerre AU terrorisme ?

Merci à Résistance71 de nous avoir tirée l’œil vers l’analyse du Réseau Voltaire et de préciser ceci en préambule :

La fourberie et la tromperie permanente de l’État. Ceci n’est pas propre à Yankland, c’est inhérent à l’État, ultime outil de manipulation, de mensonge et de contrôle, qui contient par construction la finalité de ses moyens et inversement…
~ Résistance 71 ~

Preuve audio : John Kerry confirme en privé soutenir et armer Daesh

Réseau Voltaire | 12 janvier 2017 | URL de l’article ► http://www.voltairenet.org/article194918.html

Le New York Times a publié le 30 septembre 2016 des extraits de l’enregistrement audio d’une conversation entre le secrétaire d’État, John Kerry, et des membres de « l’opposition » syrienne. La conversation a eu lieu le 22 septembre 2016, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies. On l’y entend déplorer que le Congrès US refuse d’envoyer des hommes renverser la République arabe syrienne et conseiller aux opposants de se trouver une autre puissance militaire pour faire le travail à leur place et les porter au pouvoir.

Les extraits choisis par le New York Times laissaient comprendre que le département d’État ne pouvait plus soutenir la Coalition nationale de l’opposition et lui demandait de se tourner vers d’autres sponsors.

L’enregistrement complet de 36 minutes a été publié, le 1er janvier 2017, par The Last Refuge [1]. Il modifie totalement le sens de la conversation et atteste par conséquent que le choix des extraits initialement publiés par le New York Times visait en réalité non pas à accuser l’administration Obama, mais à la protéger.

Dans l’enregistrement complet, on entend le secrétaire d’État
- confirmer que le but stratégique de la guerre menée depuis 2011 par l’administration Obama contre la République arabe syrienne est de renverser le régime.
- confirmer que l’administration Obama espérait que Daesh serait en mesure de renverser à sa place la République arabe syrienne.
- confirmer que l’administration Obama a approvisionné Daesh en armes pour qu’il renverse la République arabe syrienne.

Cet enregistrement met fin au mythe de la prétendue révolution syrienne aussi bien qu’à celui de la lutte de l’Occident contre Daesh. Il permet de mieux comprendre les tensions au sein de l’administration Obama et la démission du général Michael Flynn. En droit international, le soutien à Daesh viole plusieurs résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et constitue un crime contre l’Humanité.

Alors, sur ce blog, depuis décembre 2015 on sait qui a véritablement contribué à créer l’EIIL/Daesh, comme le confesse Vincent Emanuele ICI et comme l’explique en détail Myke Prysner dans cette vidéo de 2008, entièrement retranscrite dans ce billet de blog très documenté ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/18/un-soldat-contre-la-guerre/

Et malgré les dénégations répétés du Kerry ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/03/mais-non-cest-pas-nous/

Une journaliste à John Kerry: « C’est vous qui avez créé Daech »

L’accusation à l’encontre du chef de la diplomatie US a été lancée lors d’une conférence de presse de John Kerry avec son homologue italien, Paolo Gentiloni, à Rome.

La journaliste a été immédiatement entourée par des policiers. Selon les personnes présentes dans la salle, la journaliste avait un foulard sur la tête.

Voilà pourquoi, aussi, on ne peut plus vous croire, sur rien…

Le mensonge est votre première nature ; La nation Indispensable et Exceptionnelle ment tout le temps et d’abord à elle-même…

Donc, l’urgence est de ne surtout plus vous écouter !

Et de lire, voir ou entendre toutes les preuves pour faire tomber cet empire !

Les points sur les i

Avec l’OTAN va, tout s’en va…

Tout protecteur de l’eau connait le nom des nuages…

Tranchons la tête du Serpent Noir…

Tous des Païens en Terre Promise…

De qui Macron de Rothschild est-il le N.O.M. ?

Trêve de Blabla ;

Opération Condor 2.0

Bibi qui pleure ou Bibi qui rit…

Et n’allez pas croire que François le Pieu, dira autre chose que « Assad doit partir » parce que c’est un dictateur, comme son père, et un manipulateur » ► http://www.20minutes.fr/politique/1993763-20170111-video-francois-fillon-bachar-al-assad-dictateur-manipulateur

Allez, encore un petit effort et il proclamera bientôt que Assad ne mérite pas d’être sur la terre ► http://www.leparisien.fr/international/fabius-assad-ne-meriterait-pas-d-etre-sur-la-terre-17-08-2012-2128221.php

Et il était où le Fion quand Sarkozy jouait à faire peur à Bachar Al Assad le 14 juillet 2008 : Tenez, Nicolas le Mauvais, n’a pas assez de casseroles au cul, rajoutons-en une : Via Olivier Demeulenaere source Le Bréviaire du Patriote, dans cette vidéo de Julien Rochedy on apprend que Bip Bip 1er recevant Bachar El Assad le 14 juillet 2008 et n’obtenant pas son consentement pour se faire saigner comme un lapin lui promet de mettre son pays la Syrie « à feu et à sang » c’est Mario Van Peebles dans Highlander III qui hurle « Brulez tout »… Dans ce billet de blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/10/17/bloody-monday/

En 2017, Israël menace encore : TUEZ-LES TOUS…

Colonialisme en Palestine : la politique du flinguer pour tuer de l’état sioniste

Tuez-les tous !

Jonas Alexis | 4 janvier 2017 | URL de l’article original sur VT ► http://www.veteranstoday.com/2017/01/04/kill-them-all/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Bien avant que Netanyahou s’en vint sur la scène politique, le premier ministre israélien Yitzhak Shamir avait comparé les Palestiniens à une “nuée de sauterelles”.

HRW vient juste de condamner la politique d’Israël du “tirer pour tuer”. Politique simple: si la force de défense israélienne et les policiers perçoivent ou pensent qu’un Palestien va commettre un crime, alors ces personnels encouragent la force de défense à abattre immédiatement et sans hésitation le Palestinien en question.

Tout membre des force de défense devrait être capable de “tirer pour tuer” le Palestinien “sans y penser à deux fois… aucun attaquant, homme ou femme, ne devrait sortir de quelque attaque que ce soit vivant.”[1]

La preuve n’est en rien importante. Ce qui est le plus important est que si la police ou l’armée veut tuer un Palestinien, alors ils peuvent le faire. La FDI et la police sont en elles-mêmes la preuve du bienfondé de l’action. Tout ce qu’elles ont alors à faire pour défendre leur cas est de simplement dire que le Palestinien allait faire quelque chose de mal. Sari Bashi, le directeur de la branche israélienne à HRW, a déclaré que ceci est clairement une violation du droit international. [2]

Les question est simplement celle-ci: Le régime israélien a t’il abattu dans le passé des Palestiniens en se basant sur cette politique ridicule ?
La question est OUI.
Ceci ne devrait pas être une surprise du tout. Nous savons et pouvons tenir pour fait établi que la politicienne et ministre de la justice israélien Ayelet Shaket a sans équivoque et ontologiquement déclaré que les Palestiniens étaient les ennemis d’Israël.

“Qui est l’ennemi ?” a t’elle demandé. “Le peuple palestinien. Pourquoi ? Demandez-leur, ils ont commencé…” L’idéologie politique de Shaked en regard des Palestiniens vaut la peine d’être citée entièrement :

“Le peuple palestinien nous a déclaré la guerre et nous devons répondre par la guerre. Pas une opération, lente et de basse-intensité, pas une escalade contrôlée, pas de destruction d’infrastructure terroriste, pas d’assassinats ciblés. Assez de toutes ces biaiseries. C’est une guerre. Les mots ont un sens. C’est une guerre.

Ce n’est pas une guerre contre le terrorisme, pas une guerre contre l’extrémisme, pas même une guerre contre l’Autorité Palestinienne. Tout ceci est également une forme d’ignorance de la réalité. Ceci est une guerre entre deux peuples.

Qui est l’ennemi ? Le peuple palestinien. Pourquoi ? Demandez-leur, ils ont commencé…

Derrière chaque terroriste se tiennent des douzaines d’hommes et de femmes sans qui ils ne pourraient pas s’engager dans le terrorisme. Les acteurs de la guerre sont ceux qui incitent dans les mosquées, qui écrivent des curricula assassins pour les écoles, qui protègent, qui fournissent des véhicules et tous ceux qui les honorent et leur donnent un confort moral.

“Ils sont tous des ennemis combattants et leur sang sera leur responsabilité. Maintenant ceci inclut aussi les mères des martyrs, qui les envoient en enfer avec des fleurs et des baisers. Elles devraient suivre leurs fils, rien ne serait plus juste. Elles devraient dégager, tout comme les maisons, foyers physiques où elles ont élevé leurs serpents. Autrement, d’autres petits serpents y seront élevés.” [3]

Shaked déclare qu’elle a l’intention de “promouvoir des processus avancés” de démocratisation en Israël”, mais comment cela peut-il être compatible avec l’idée que les Palestiniens sont l’ennemi ? Shaked peut-elle vraiment penser que la démocratie pourrait ne serait-ce qu’exister sans ce que Kant appellerait l’impératif catégorique ou la raison pratique ? Les lois d’Israël en regard des Palestiniens peuvent-elles vraiment être universalisées ?…

L’idéologie de Shaked n’est pas du tout la démocratie. C’est en fait une perversion de démocratie. Et si vous pensez que c’est exagéré, peut-être devrions-nous amener dans la discussion le rabbin Yitzhak Ginsburg qui a dit de manière non équivoque:

Tout procès en justice qui se base sur la supposition que les juifs et les goyim sont égaux est un total travesti de justice.”[4]

La question à un million de dollars est celle-ci: Shaked a t’elle été jamais mise en doute par la mafia sioniste et les marionnettes nouveaux cons pour avoir de telles saloperies au sujet des Palestiniens ? Y a t’il eu un quelconque politicien américain la réprimandant pour ce qui est essentiellement un plan diabolique ?

Bien sûr que non !

Le fait est que Benjamin Netanyahou et autres officiels israéliens (passés et présents) ont dit des choses tout à fait similaires sur les Palestiniens. “Dans notre voisinage”, a dit le roi bibi “nous devons nous protéger des animaux sauvages… Si un soldat israélien est condamné pour meurtre, il devrait être immédiatement libéré.” dit Natanyahou.

Bien avant que Netanyahou ne vont sur la scène politique, le premier ministre israélien Ytzhak Shamir avait comparé les Palestiniens à une nuée de sauterelles [5] L’ancien chef de la FDI Raphael Eitan avait déclaré dans les années 1980:

“Nous déclarons ouvertement que les Arabes n’ont aucun droit de s’établir ne serait-ce que d’un centimètre sur Eretz Israel… La force est tout ce qu’ils ont et n’est que ce qu’ils comprendront toujours. Nous devrons utiliser la force ultime jusqu’à ce que les Palestiniens viennent à nous à quatre pattes.”

Rabbin Yaacov Perrin : “Un million d’Arabes ne valent pas un ongle juif” [6]

Le rabbin MK Eli Ben-Dahan lui-même a déclaré que les Palestiniens étaient “des animaux, ce ne sont pas des humains.” Puis il a ajouté: “Un juif a toujours un bien plus grande âme qu’un gentil, même s’il est homosexuel.

Les homosexuels d’Amérique et d’occident ne devraient-ils pas être en colère de la dégradation faite ici par Ben-Dahan ? L’organisation juive aux États-Unis ne nous vante t’elle pas ad nauseam que l’homosexualité est une grande chose ?

Pourquoi cette organisation ne réprimande t’elle pas le rabbin Ben-Dahan pour ses vues discriminatoires ?..

URL de l’article sur R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/01/12/colonialisme-en-palestine-la-politique-du-flinguer-pour-tuer-de-letat-sioniste/

◄►

Rien ne doit changer pour que tout continue !

Alors que l’heure du réveil des peuples a sonné, enfin, on est quelques uns à l’entendre sonner ce réveil, malgré que nombreux roupillent encore à poing fermé…

JBL1960

De qui Macron de Rothschild est-il le N.O.M. ?

Oui, la réponse est dans la question…

Mais quelques précisions s’imposent quand même…

Rendons à César ce qui appartient à tout le monde, l’idée de ce bifton du jour, m’est venue en lisant l’article de Joseph Macé-Scaron sur Marianne.net et intitulé : De quoi Macron est-il le nom ? La perche était trop bien tendue et je rajoute mon grain de sel, voire de poivre.

Surtout que JMS nous met la puce à l’oreille , pôve bête qui n’a rien demandé, jugez vous-même :

Mais c’est aussi son refus de recevoir l’onction du suffrage des citoyens qui trouble. « Député ne daigne, maire ne puis, Macron suis » pourrait être sa devise. Pire plus loin, la même puce réitère : La vérité est, je pense, que l’ancien ministre de François Hollande est bien trop intelligent pour ne pas évaluer correctement ses chances. Macron ne joue pas ce coup-là mais celui d’après.

L’intégralité de l’article sur Marianne ► http://www.marianne.net/quoi-macron-est-il-nom-100249091.html

Bigre ! Tudieu, rajouterait surement François Le Pieu

JMS de nous pousser lui aussi à se choisir un nouveau maitre, un geôlier voire un taulier et comme entrefilets en somme ;  Alors pour faire court, nous nous risquerons là encore au jeu des pronostics en disant qu’il est bien possible, sinon probable, que les Français décident enfin de tirer la chasse sur cette caste d’énarques et autres enfumeurs néolibéro-progressistes en choisissant leur propre Trump, quel qu’il soit. «N’importe qui plutôt qu’un de ceux-là», nous paraît l’engagement citoyen le plus responsable et respectable qui soit par les temps qui courent.

Re-bigre  ou Morbleu toujours selon Saint-François Le Pieu

Donc ce Macron de Rothschild viserait non pas 2017 mais 2022 ?

Et voici la meilleure des raisons pour arrêter le bouzin illico presto !

2017 plutôt que le grand basculement dans la continuité peut être l’année du réveil des Peuples, l’année de la résistance anti-coloniale et de la libération autochtone comme expliqué dans cet autre bifton du 7 janvier dernier ► Trêve de Blabla ;

Non mais ça va pas non ?

2022… Alors, surtout le peuple, réveille-toi, révolutionne-toi, mais achète mes bouquins, mes articles, mes CD, mes DVD, d’abord, merde quoi…

Ben non ; N’écoute que ton cœur le Peuple, entend ta petite voix intérieure qui te conseille de ne surtout plus les écouter, tous ces messieurs et dames à la triste figure…

Rappelle-toi le conseil du PasseurNous ne sommes pas venus ici pour céder d’une manière ou d’une autre à la peur, nous sommes venus ici pour allumer un feu de joie

Et de Zénon l’Ailé iciSoyons l’étincelle capable d’embraser tout l’empire ou Nous veillons sur la flamme en attendant votre arrivée…

Ce ne sont pas de vains mots alignés pour flatter son égo ! Et si l’Enchanteur Zénon bordélise l’Alphabet de A jusqu’à Z c’est bien pour nous permettre de mettre les points sur les i et les barres sur les t aux Zélites zélotes et de mettre le bazar et de semer la zizanie de zigzaguer au zoo et dézinguer le bouzin en zigouillant les vizirs ; Iznogoud compris !

Revenons à Macron de Rothschild et comprenons de qui il est le N.O.M.

Et pour mieux comprendre de quoi Macron est le N.O.M. reparlons de François le Petit.

Grâce à Pierre Jovanovic on n’apprend que l’un des visiteurs du soir de François le Petit Roi de l’Enfer, n’est autre que Jamie Dimon Démon bancaire de JP Morgan :

LE RENDEZ-VOUS SECRET ENTRE UN DÉMON BANCAIRE ET FRANÇOIS HOLLANDE, ROI DE L’ENFER FRANCAIS du 9 au 13 janvier 2017 : « La finance est mon ennemi » nous avait-il déclaré voici 5 ans lors de sa campagne électorale au Bourget. Le mensonge socialiste à l’état pur pour ramener à lui la colère des Français après l’explosion de Wall Street que Sarkozy n’avait pas su traiter.

Devinez qui François Hollande a reçu à l’Élysée en grand secret en octobre 2016 ?

Jamie Dimon, l’ancien patron de Blythe Masters et toujours PDG de la JP Morgan and Chase !! Je n’aurai pas pu l’inventer cette information ! Et on comprend pourquoi les losers de l’Élysée ont tout fait pour que l’info reste bien secrète. Vous imaginez les torrents d’injures que cela aurait déclenché sur les réseaux sociaux en France ???  Hollande a voulu savoir comment transformer Paris en City (capitale de la finance européenne) après que les Anglais aient voté pour le Brexit.

Réponse du démon Dimon : « Quand tu auras enlevé tous les droits aux salariés sur le sol français« . Ce à quoi Hollande a acquiescé et promis à Dimon que les droits seront nettoyés sous le mandat du président suivant quel qu’il soit. Chers lecteurs salariés, bien le bonjour à vous. Hollande vous a vendu, avant même de savoir qu’il ne se représenterait pas…

Je traduis : si ce n’est pas Melenchon ou Marine Le Pen qui seront élus, vous pourrez dire adieu à toutes les protections salariales restantes. L’avantage avec Fillon c’est qu’il est honnête : il a déjà prévenu qu’il remettra tout à zéro ! Pour lire l’intégralité de l’article ► http://www.jovanovic.com/blog.htm

►◄

Alors François le Petit – Roi de l’Enfer c’est les autres, ne nous a pas vendu, car ici on a vu la vidéo réalisée par les Mutins de Pangée qui précise juste que c’est le Marché qui commande et ce quel que soit le Président élu, tenez, là aussi, jugez par vous-même la vidéo ne dure que 10 mn et peut vous éviter d’attendre 2022 comme le rêve le Macron qui a tout notre temps à perdre ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/05/27/mon-veritable-adversaire/

Par contre Pierre, si François Le Pieu est un honnête homme, moi je suis le Dernier Pape et la Dernière Reinehttps://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/13/dernier-pape-derniere-reine/

La dernière Reine d’Angleterre mais pas de la City de Londres, ce qui explique de qui Macron de Rothschild est peut-être le N.O.M. non ?

Hégémonie oligarchique mondiale : L’hydre qu’est la maison Rothschild

A lire en complément: « Banque de la Réserve Fédérale : les huit familles »

Le cœur financier de l’empire anglo-américano-sioniste dominant est la « Couronne », la City de Londres et sa Banque d’Angleterre / Vatican, contrôlée par la famille Rothschild à la tête du cartel des familles banquières gérant la mafia des banques centrales mondiales dont le QG se trouve à la Banque des Règlements Internationaux à Bâle en Suisse, succursale de la City.
Les États sont totalement asservis au capitalisme monopoliste monstrueux qui a émergé du pillage systémique de la planète par ces prédateurs sans foi ni loi.

Tout est là. Il suffit de dire STOP !… Ensemble !…

C’est ce que nous souhaitons pour 2016, l’heure de la maturité politique approche, le jeu a toujours été : eux contre les peuples, tout le reste n’est que blablabla…

— Résistance 71 —

URL de l’article de Résistance71 ► https://resistance71.wordpress.com/2015/12/30/hegemonie-oligarchique-mondiale-lhydre-quest-la-maison-rothschild/

►◄

La City de Londres : Un État (dans l’État) criminel, agent du Nouvel Ordre Mondial

Londres et sa City,  un État criminel dans l’État,  et très actif dans la mise en place  du Nouvel Ordre Mondial.

  Par eva R-sistons  | Vendredi 5 mars 2010

Qui sont les vrais acteurs des politiques planétaires dans les coulisses ? Qui est à l’origine des politiques militaro-financières dévastant la planète ? On a l’habitude de désigner les Américains, les Francs-Maçons, les Sionistes, les sociétés secrètes comme les Bilderberg ou la Trilatérale, que sais-je encore. Et c’est vrai qu’une grande part des malheurs de l’humanité leur incombent, n’oublions d’ailleurs pas les faux culs bénis du Vatican, plus préoccupés des choses de ce monde (et je ne parle évidemment pas des penchants de certains d’entre eux) que des affaires du Ciel. Au moins dans les faits !

Quoiqu’il en soit, on oublie un acteur essentiel, sans doute même le plus
essentiel: Londres et sa City. Pendant des siècles, les financiers anglo-saxons ont infesté la planète, à l’affût des bons placements et des richesses à exploiter. L’impérialisme anglais, cela vous rappelle des souvenirs ? Certes, les manuels d’Histoire des Isaac et Jacob sont tendancieux, mais quand même, nous avons tous appris que l’Angleterre de Sa gracieuse Majesté écumait les mers du monde à la recherche de juteuses opportunités…  Lire l’intégralité de l’article sur Alterinfo ► http://www.alterinfo.net/La-City-de-Londres-Un-Etat-dans-l-Etat-criminel-agent-du-Nouvel-Ordre-Mondial_a43398.html

►◄

La City de Londres a la préséance incontestable sur les États-Unis

Algarath | 8 octobre 2016

Ce sont les États-Unis qui apparaissent au premier plan des évènements géostratégiques majeurs depuis près de cent ans. Tant et si bien qu’on les croît les maîtres du monde et les maîtres du chaos. Rien n’est moins sûr.

Ils sont le bras armé militaire de la City de Londres, qui règne via la finance aux États-Unis. Quel est le lien entre les élites mondialistes financiarisées, clairement logées à la Cité de Londres et sous contrôle de Rothschild, et les États-Unis ?

Il faut rappeler l’Histoire pour le saisir. La Réserve Fédérale Américaine, établie entre 1910 et 1913 marquait déjà la soumission des États-Unis à la City de Londres, la Fed étant sous influence de la City de Londres et donc de Rothschild. Le contrôle de l’argent sur l’ensemble du système financier américain par l’intermédiaire de la politique monétaire (taux d’intérêt et création de monnaie) établissait dès cet instant la domination totale par l’argent sur l’économie américaine et, partant des États-Unis eux-mêmes. Lire l’intégralité de l’article ► http://www.algarathselect.com/elites-mondiales/la-city-de-londres-la-preseance-incontestable-sur-les-etats-unis/

►◄

Pour les Sans-dents : « Mon véritable adversaire c’est la finance, la finance folle »… Sauf pour la City :

Quand François Hollande veut rassurer la City de Londres

Article par le Yéti voyageur | 14 février 2012

Très décoiffant cet article du Guardian faisant état du communiqué de François Hollande aux correspondants britanniques en prélude à sa visite en Grande-Bretagne. Message clair : la City de Londres, place forte de la finance néolibérale débridée, n’a rien à craindre des régulations « socialistes » à venir.

Oh bien sûr, il ne fallait pas attendre de François Hollande qu’il prenne fait et cause pour une dérégulation totale à la Cameron. Mais pas de raison non plus de paniquer pour les financiers londoniens devant les mesures qu’il entendait prendre une fois parvenu au pouvoir.

Un programme socialiste ?

Pour preuve, se croit-il obliger de rappeler, dans son pays, il n’est même pas considéré comme vraiment de gauche. En tout cas, certainement pas « agressif ».

« On pourrait dire qu’Obama et moi avons les mêmes conseillers. »

Cher lecteur, connais-tu les « conseillers financiers » d’Obama ?

  • Ben Bernanke, dont chacun peut mesurer l’efficacité régulatrice à la tête de la Réserve fédérale américaine (Fed) ;
  • Timothy Geithner, ministre du Trésor, dont les liens avec Wall Street sont patents ;
  • Lawrence Summers, chantre des thèses néolibérales de Milton Friedman ;
  • Paul Volcker, ex-président de la Fed (adoubé un temps par Reagan), dont les timides propositions de régulation ont eu le succès que l’on sait.

Bref, du gratin où on cherchera en vain les traces de rose. Encore un peu, Hollande et ses « conseillers » nous proclameront, histoire de rassurer les marchés, que leur programme « n’est pas socialiste » (Jospin, 2002) !

« En ligne avec tous les candidats »

Le postulant déclare à qui d’anglo-saxon veut l’entendre qu’il est en ligne avec « l’opinion publique » en Europe et avec « tous les autres candidats à la présidentielle française, y compris l’aile droite, Nicolas Sarkozy » (je cite le Guardian). Cerise sur le gâteau :

« Aujourd’hui, il n’y a plus de communistes en France » (F. Hollande)

« Mon adversaire, la finance », avait pourtant déclaré dans un autre monde notre « jovial, rural et consensuel député ». Pure rhétorique préélectorale commune à tous les prétendants, y compris de droite, rigole le Guardian qui note que le Français met prudemment en sourdine toute promesse d’augmenter les petits salaires, comme il est de tradition à gauche.

Le Guardian relève que François Hollande, fervent admirateur déclaré de Tony Blair, émet bien quelques réserves sur le futur traité européen d’intégration économique, mais qu’il annonce son intention de le présenter malgré tout au Parlement français… sans recourir à un référendum.

Marrant, j’entendais ce matin sur France Inter Arnaud Montebourg, « conseiller » du futur président (selon les sondages), se poser en matamore d’un camp qui allait faire rendre gorge aux excès de la dérégulation financière. Faudrait que quelqu’un le prévienne, Montebourg : la primaire socialiste, c’est fini !

Source de l’article Rue89 ► http://rue89.nouvelobs.com/blog/yeti-voyageur/2012/02/14/quand-francois-hollande-veut-rassurer-la-city-de-londres-226598

►◄

Ah ! Montebourg… Un autre jour… Ou pas !

Est-ce bien utile, on voit bien qu’ils sont tous copains comme cochons qui s’en dédie…

Tenez, un bonus offert par Wikileaks via Olivier Demeulenaere : « Le marché américain des contrats à terme (futures) a été créé en décembre 1974 suite à une collusion entre le gouvernement américain et les négociants en or de Londres afin de créer de la volatilité dans les prix de l’or et, ainsi, décourager la détention d’or par les citoyens américains, selon un télégramme du département d’État écrit à cette époque et obtenu par Wikileaks. Lire l’article sur Olivier Demeulenaere ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/01/09/telegramme-gold-futures-pour-bloquer-prix/

Et une preuve de plus des collusions, compromissions… Les preuves pleuvent comme à Gravelotte de qui ou de quoi Macron est le N.O.M. et vous pouvez remplacer Macron par n’importe quel autre patronyme : ça marchera tout pareil…

Ouvrez les yeux ► OUVRONS L’ŒIL !

L’œil est ici l’allégorie de la conscience, qui fixe le meurtrier, le menteur, le voleur, l’escroc, le traitre, afin qu’il sache que l’on sait et que rien ne sera oublié, ni tu : plus jamais…

Pour la société des sociétés

JBL1960

Je me permets de vous recommander la lecture de ma dernière publication ► Tous des Païens en Terre Promise… qui introduit le PDF que j’ai réalisée des larges traductions de l’anglais par Résistance71 du livre de Steven Newcomb « Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte » ; Pour comprendre les véritables dessous du colonialisme chrétien occidental dont les racines profondes se situent au XVème siècle avec des décrets pontificaux qui ont été depuis insérés en filigrane dans les décisions de justice de la Cour Suprême des États-Unis et du Canada ; et par-là même pour bien analyser pourquoi nous ne vivons en aucun cas dans un monde dit « post-colonial » et finalement comprendre pour mieux agir contre l’empire actuel anglo-américain, géré par la corporation tentaculaire de la City de Londres et sa succursale de Wall Street. L’empire américain est un empire sans terre pour la première fois dans l’histoire et pour le faire s’écrouler, il suffit de lui retirer le tapis de la propriété et de sa « loi de la terre » factice et inventée de toute pièce, de dessous les pieds. Un empire sans terre est un empire à terre !… Les nations indigènes du contient le savent bien et agissent en conséquence pour retrouver leur souveraineté et liberté originelles bafouées et usurpées par la cupidité coloniale européo-chrétienne.

►◄

Parce que continuer de voter pour qui que ce soit en 2017, c’est continuer le bouzin et autoriser le Macron de Rothschild à rêver à l’élection de 2022 puisqu’il n’a que 39 ans et pourquoi pas 2027 tant qu’on y est… En 2027 Marine Le Pen n’aura que 58 ans et la Marion Maréchal Le Pen 37…

Vous voulez vraiment qu’en 2027 on en soit exactement au même point ?

Bigre ! Tudieu ! Morbleu ! Pas glop, pas glop… JBL1960

L’illustration « Tina Macron » est une création de #croisonsles et si vous voulez vous poiler suivez le lien…
TINA, le dogme ultra-libéral absolu « There is no alternative » = « Il n’y a pas d’autre choix »… Claro que si !

Abcdefg ; Zénon explose l’alphabet…

Zénon l’Enchanteur qui explose l’Ordre Alphabétique…

Et nos zygomatiques…

Et met le feu à tout l’Empire !

Avec cet Abécédaire, Zénon l’Ailé, renverse l’ordre alphabétique et fait voler en éclats les dogmes, les doctrines, les mirages, les faux dieux et les faux culs…

Et par ce savoureux désordre, savamment dosé, nous propose de goûter la formule magique pour accélérer le Temps qui n’a pourtant aucune importance puisque seul compte le moment présent ; Hier, froissé ; Demain en devenir ;

Agissons maintenant au lieu de regretter le temps de n’avoir pas agit alors qu’il était encore temps et alors que peut-être il est déjà trop tard…

Quoique ; Il ne soit jamais vraiment trop tard, si nous le décidons, puisque nous sommes les maitres de notre temps, si peu que nous le comprenions enfin…

~~~~▼~~~~

Abécédaire

L’abracadabrante appartenance d’énarques autistes et analphabètes à l’alliance atlantiste aurait attaqué l’occidental à la racine de son âme humaniste.

Bon… L’abominable barbu en babouches à la base du bordel débordant les barbouzes et autres bidasses abâtardies semble le bon coupable de l’ignoble kabbale babylonienne.

Commune est l’inaccessible compréhension des causes et des conséquences. C’est pour cela qu’ici, nous ciblons celles et ceux conscients de la succession de calamités en cascades qui nous occupe.

Dans l’idéal décadent et condamné de dictacratie qui domine, l’ordre doit sa demeure à sa détermination à détruire d’emblée toute obédience défavorable au délire.

Et en effet, l’éminent expert enrégimenté par l’empire à défaire l’émergence du rêve à l’éveil ne peut énumérer les nœuds d’énergie qui l’enserrent.

De festins en feux de joie, de festivals en foutoirs, les firmes en flottaison, faisant fi des fables affirmant l’infini à la fin du film, s’affublent des fripes d’enfants affamés dans l’effort d’effacer l’effluve de leurs forfaits.

Elles s’égosillent à dégobiller l’ingérable gabegie des guerres d’egos qui se gargarisent, des gérontophiles, des ogres de gare au gigantisme agissant sur l’agglomérat des groupuscules et de sa grenade dégoupillée.

Heureuse heure où l’humble et honorable Humain arrachera ses harnais pour se hisser au perchoir des chacals endimanchés, et les acheminer à leur chute.

Irrésistible est l’ire de l’esprit libre : il distille depuis cimes aux abîmes un venin de fruits acides aux élites. Cette clique d’illuminés parasites, sa tripotée d’hypocrites et de tristes sbires imaginent éliminer l’hérésie pour se prémunir de la ruine de l’empire.

Mais déjà la joie juvénile éjacule de la jugulaire des jouvencelles en jaquette. Jamais leurs jurons, jérémiades et jugements ne justifieront le joker de la junte au jeu de jacadi des enjeux d’aujourd’hui.

La Kommandantur khazare des racketteurs en képi qui ont karcherisé les souks de l’Irak à Nagasaki a hacké les stocks, et écoule au black ses kilos de coke de New-York à Vladivostok.

Élus et oligarques s’allient à globaliser l’illusion légale en laquelle enliser la plèbe aliénée. Malgré la litanie de paroles en l’air, le peuple en colère cumule galères, inégalités, malheurs et violences folles. Il est à la limite de la révolte. L’actuel soulèvement des éléments lucides illustre l’hallali des leaders et des collabos en col blanc.

L’imminente immolation du système n’est un mal que dans la mesure où l’homme se complait au royaume des ombres. Mais la mort programmée de la matrice lui permettra demain d’enjamber l’abîme. D’admettre finalement l’amour comme dénominateur commun au monde.

Ni la nomination ni les boniments des prétendants au trône ne nous concernent. L’unique et nécessaire manière dont anéantir la domination des nuisibles est d’ignorer leur énorme arnaque et de renaître en pleine Nature.

Oublions les obligations et les donneurs d’ordres. L’horreur est concomitante à l’obéissance aux dogmes et aux normes. La voie organique oppose un veto catégorique à l’oppression sous toutes ses formes : c’est pourquoi les clones et robots œuvrent à désorganiser nos forces.

Pour autant, le principal si ce n’est le pire des appâts dont disposent les puissants pour empêcher l’émancipation populaire est la Peur. Puisque l’appréhension de perdre leurs possessions pousse la plupart des personnes à persévérer dans l’impasse, apportons l’espoir en la providence en réponse à l’inepte paradigme capitaliste.

Quant au quotidien que l’on qualifie d’inique et qu’aucun n’indique acquérir sans quête d’un quelconque équivalent égotique, qu’on lui évoque le quotient du qualitatif au quantitatif, et qu’il esquive systématiquement la question.

Alors que l’air pur se raréfie, l’erreur est la ruée vers l’or et le rêve de réussir. L’art du guerrier est au contraire de taire sa douleur et rire à la mort en son for intérieur. Le reste ne regarde rien que l’orgueil, et ne saurait nuire à l’irrépressible attrait de l’être pour autrui.

Si puissant soit l’ascendant du seigneur sur ses serfs, sans la somme de mensonges assurant le sursis de sa position, il subirait soudain l’assaut assassin d’esclaves désabusés et de masses hostiles. Il suffit que cent singes s’associent à scier les structures qui les asservissent, et nous serons assez pour susciter la suite.

Rétifs à toute tentative de nous attendrir ou de nous éteindre, le but de notre attitude a toujours été de détruire l’autorité totalitaire de l’État.

L’humain s’use au bureau ou à l’usine pour les plus-values d’usurpateurs qui abusent, grugent et nous bouffent les globules. Mutualisons les outils et les aptitudes ; habituons-nous à l’usage au lieu de l’usure en vue d’exclure de nos heures l’absurde labeur qui nous tue.

Voici venir la vague vengeresse et les vents violents de la révolte du vivant. Vautours et vampires verront le revers d’avoir vanté le vice, vilipendé la vertu, inversé les valeurs et violé sans vergogne la vérité. La ferveur des vauriens et mauvais élèves enverra la vermine au vert et ouvrira la voie d’un nouvel avenir.

Wall-Street et les Windsor ont switché le swastika sur les wagons. Les WASP, work-addicts et clowns du showbiz auront Waterloo et non Walpurgis.

L’axe anglo-saxon excelle dans l’exaction. Son exemple exonère d’examiner les extrêmes : le luxe qu’il exige exploite un maximum d’existences en exil et dans un exquis paradoxe, s’excuse de l’expédient en excitant la xénophobie. L’hexagone exsangue devra s’extraire des axiomes et de la doxa ; exproprier les exploitants pour s’extrader du vortex.

Effrayé que l’analyse du citoyen anonyme décrypte ses mythes et que l’asphyxie enraye son hymne, l’hydre Élyséenne, myope à la mystérieuse odyssée des cycles, bégaye au paroxysme de l’hystérie. De joyeux types s’égayent à nettoyer l’Olympe. Que leurs dynamiques se synchronisent et dynamitent la synarchie tyrannique.

Zouaves, zoulous, zadistes, zonards ou tziganes, azimutons l’azote et l’ozone. Bizutons les zélotes et gazons les zombies nazis au zyklon. Bazar et zizanie zèbrent l’horizon de Byzance : zigzaguons au zoo et dézinguons le bouzin en zigouillant les vizirs. Que le zéphyr diffuse le zen azur au zénith.

Zénon

~~~~▲~~~~

C’est pourquoi grâce à ces mots purs nous sommes capables de faire voler en éclats tous les schémas savamment mis au point pour nous conduire à se choisir notre prochain maitre qui nous enchainera les uns les autres avec nos propres chaines qu’ainsi nous nous serons mis nous-mêmes en votant pour lui et de surcroit en lui donnant les clés de nos vies !

~~~~▼~~~~

2017, le grand basculement ?

Entrefilets.com | 6 janvier 2017 | URL de l’article ► http://www.entrefilets.com/2017%20le%20grand%20basculement.html

06/01/2017 L’effondrement de l’Empire atlantiste et de sa contre-civilisation tourne au tragi-comique. Le spectacle est tellement désolant que l’on se surprend même à éprouver une certaine gêne devant la petitesse des acteurs pris au piège de cet épilogue pourtant historique. La gêne par exemple de voir le minuscule Obama se ridiculiser encore davantage en donnant des coups de pieds rageurs dans son château de sable; de voir aussi la volaille merdiatique occidentale s’obstiner à piailler en perdant ses dernières plumes de crédibilité; de voir encore la panique des prétendants au trône hexagonal devant leur propre vacuité; de voir enfin la sublime élite européenne se persuader qu’elle a encore un rôle à jouer. La gêne en somme de voir toute la caste dirigeante de l’hyper-Titanic atlantiste s’avilir jusqu’au grotesque pour arracher encore au temps qui les vomit quelques lambeaux de vie. 2017 descend pourtant sur leur nuque comme un impeccable couperet. L’année du grand basculement ?

L’Empire en voie d’extinction
On voyait bien la bête pourrir sur pieds depuis quelques années mais le millésime 2016 aura été admirablement dévastateur pour l’Empire atlantiste. C’est l’année où tous les derniers joints de l’édifice ont pour ainsi dire pété en même temps.
Le Brexit; l’éviction du gang Clinton par le «déplorable» Trump; la montée irrésistible en Europe des partis souverainistes; la perte totale de crédibilité de la machine à enfumer merdiatique après la chute d’Alep, bref, autant de déculottées qui ont poussé toute la pègre ultralibérale de l’Empire dans les cordes.
Matrice et capitainerie du Système, les États-Unis en ont pris pour leur grade, nécessairement. De l’Ukraine à la Syrie en passant par la Lybie ou par l’Irak, toutes ses opérations de regime change ont foiré lamentablement.

Sans nous appesantir sur le désormais «failed state» ukrainien (1), la perte d’Alep en décembre dernier représente sans conteste le coup de grâce, l’humiliation ultime d’une machine à dévorer le monde qui va devoir s’habituer à bouffer de la compote à la paille désormais.
D’où la rage d’adolescent attardé manifestée par le pitoyable Obama dans les derniers jours de son pitoyable mandat.
Même ses provocations contre Poutine ou ses manœuvres pour savonner la planche à son successeur auront tourné au fiasco.
En expulsant 35 diplomates russes sur la base d’accusations fallacieuses par exemple, le POTUS espérait sans doute pouvoir encore jouer les gros bras dans une ultime passe d’armes intercontinentale. C’est raté. Le haussement d’épaule de Poutine (2) lui a renvoyé sa fanfaronnade en pleine tronche avec le claquement sec et terriblement humiliant d’une gifle diplomatique.

Le constat est sans appel: Obama-le-pitre aura sans aucun doute possible été le pire POTUS depuis la Seconde guerre mondiale, c’est-à-dire le meilleur finalement. Il laisse en effet derrière lui un Empire en voie d’extinction, pour ainsi dire ruiné, que plus personne ne craint, et désormais guetté par une dislocation qui pourrait bien surprendre par sa rapidité.
Merci à lui.
On ajoutera à ce stade que cette dislocation pourrait prendre une forme inattendue dans la guerre qui oppose Trump à l’État profond US désormais. Sur MSNBC, un sénateur vient ainsi de menacer Trump, suggérant à mots à peine couverts que la CIA pourrait bien vouloir sa peau (3).

Suicide merdiatique
L’affaire d’Alep aura aussi permis à la volaille merdiatique d’achever son suicide en beauté.
En près de 6 ans de tueries encadrées par les services secrets de moins en moins secrets de Washington, Riyad, Ankara, Londres, Tel-Aviv ou Paris (4), on croyait avoir tout vu, tout lu en matière de désinformation sur cette prétendue révolution syrienne et ses rebelles bisounours – notamment de la part d’une gauche française totalement ravagée par un crétinisme romantique effarant.
Avec la prise d’Alep-est pourtant, les dernières bornes de la décence n’ont pas seulement été repoussées, elles ont été littéralement explosées dans une formidable crise d’hystérie merdiatique où les rumeurs les plus folles de massacres et même de viols collectifs par les troupes syriennes ont été présentées comme des faits avérés.
C’était comme si au sein des rédactions occidentales – devenues officines du «Ministère de la vérité» de l’Empire depuis quelques années déjà (5) –, ont avait joué à qui aurait l’idée la plus délirante, la plus malsaine pour tenter de susciter encore la mobilisation et sauver la rébellion qu’on avait fantasmée.

Tout cela pour qu’à la fin, les seuls charniers découverts dans une Alep libérée soient ceux de civils torturés et massacrés par les rebelles bisounours qu’on avait tenté de faire passer durant 6 ans pour les dignes héritiers du Che (6).
Là encore: passé la colère aux moments cruciaux de la bataille, on s’est surpris à éprouver ensuite une certaine gêne face à l’ampleur des démentis que le réel infligeait coup pour coup aux délires d’une corporation merdiatique désormais réduite à un troupeau bêlant de petits militants hallucinés.

Le nouveau complot de Poutine
Mais comme on le sait le ridicule ne tue pas, hélas.
Et la plume encore puante de ses derniers mensonges orientaux, on a pu voir ensuite avec quelle dévotion hargneuse ledit troupeau s’est vite remis au garde-à-vous pour alimenter les nouvelles minutes de haine antirusse commanditées par l’éditeur-Système (7).
Ainsi, déjà accusé d’avoir en quelque sorte placé Trump à la Maison-Blanche, Vladimir Poutine est désormais soupçonné de vouloir organiser cette année encore une série de quasi coups d’Etat en Europe pour y placer, là aussi, des (es)-pions à lui lors des élections en Allemagne et en France notamment.

C’est le dernier complot cosmique mis au jour par nos rigoureux enquêteurs nourris au grain bio de la déontologie et de l’éthique des grandes écoles de journalisme officielles: Magic-Poutine s’apprêterait… à prendre le contrôle du monde-libre par extrêmes-droites interposées. Si si. (8)
Magic-Poutine version grand méchant de Comic Books : c’est du lourd, du massif, de l’indiscutable, et on a déclenché des guerres intergalactiques pour moins que ça.
Bêler d’effroi pour le compte de l’Empire est un travail harassant, à n’en pas douter.

L’UE en plein naufrage
Du côté de l’UE de Bruxelles, le naufrage se poursuit aussi sans encombre. La nausée des Européens est désormais telle que, à nouveau, tous les plumitifs du Système sont mobilisés (encore eux, les pauvres) pour sauver la succursale étasunienne.
Dans L’im-Monde du 21 décembre on pouvait ainsi lire en se pinçant le nez: «La Commission européenne n’a rien à voir avec la description technocratique qui en est faite (…) Jean-Claude Juncker (…) s’efforce de taxer les multinationales, de faire la chasse au paradis fiscaux et d’avoir une gestion politique – comprendre de gauche – des politiques budgétaires.» (9)
Ce que confirment pleinement d’ailleurs les révélations du Guardian du 4 janvier dernier (10), selon lesquels «Juncker aurait bloqué des réformes contre l’évasion fiscale».

Mais allez, on ne va pas chipoter comme disent nos amis belges. L’UE c’est chouette, c’est beau et ça sent bon puisque l’im-Monde et ses clones vous le martèlent, et d’ailleurs tous les retraités grecs vous le confirmeront.
Reste que malgré les efforts déployés pour sauver l’image de l’UE, ça commence franchement à sentir le sapin pour le machin et nous, on aime bien..

Une fois n’est pas coutume, nous nous risquerons même au jeu des pronostics pour dire que 2017 aura sa tête, à l’UE de Bruxelles donc, avec une probable série d’xxExit qui seront sinon accomplis du moins franchement sur les rails avant la fin de l’année.
La perspective est tellement jouissive qu’on se laisserait presque aller à pousser pour l’occasion un petit «Jun-cker, blai-reau, le peuple aura ta peau»
Patience.

En attendant un Trump à Paris
Pour boucler la boucle, on voulait encore souligner le spectacle lamentable donné par l’ennuyeuse petite troupe d’énarques en lice pour la Présidentielle française. Ce qui confirme d’ailleurs que le théâtre, plus c’est subventionné, plus c’est de la…, enfin plus c’est mauvais quoi.
En ce moment, la sitcom en est à la primaire de l’autre tête dite «de gauche» du Parti inique, pardon, unique, aux commandes, et nous voulions évoquer un peu la vacuité abyssale de la chose. Et puis nous y avons renoncé. Un coup de mou sans doute, non pas devant l’ampleur de la tâche, nous ne sommes pas si paresseux, mais devant son inutilité. Si vous en avez la force, il vous suffit en effet de vous infliger un JT de temps en temps pour être édifiés. Nous, on y arrive plus.
Alors pour faire court, nous nous risquerons là encore au jeu des pronostics en disant qu’il est bien possible, sinon probable, que les Français décident enfin de tirer la chasse sur cette caste d’énarques et autres enfumeurs néolibéro-progressistes en choisissant leur propre Trump, quel qu’il soit. «N’importe qui plutôt qu’un de ceux-là», nous paraît l’engagement citoyen le plus responsable et respectable qui soit par les temps qui courent.

Epilogue
L’Empire atlantiste est donc enfin entré dans la phase finale de son effondrement.
Les États-Unis dévissent et la succursale européenne se débat pour survivre aux secousses.

Partout les idéologues et les artisans du chaos sont désormais démasqués, conspués, et la machine merdiatique qui recouvrait leur sale petite mécanique d’un vertueux vernis est en panne.
Les temps sont tragiquement propices au changement.
2017 sera-elle l’année du grand basculement?
Tout est prêt.

Mis en ligne par entrefilets.com le 6 janvier 2017

1 La vérité sur l’Ukraine exposée au Parlement européen

2 Trump et d’autres saluent la décision «mûre» de Poutine de ne pas répondre aux sanctions américaines

3 Did Chuck Schumer Just Threaten Donald Trump?

4 Liste d’officiers de la coalition américaine capturés à Alep-Est

5 Goebbels peut aller se coucher

6 Alep: des charniers de civils découverts dans des quartiers libérés des combattants

7 Guy Verhofstadt: «Résistons à la guerre hybride que Poutine mène contre l’Occident»

8 Le Monde craint «la cyberguerre de Poutine» à l’approche de la présidentielle française

9 [Le Monde] Vous reprendrez bien un peu de propagande UE avec votre propagande Alep ?

10 Juncker aurait bloqué des réformes contre l’évasion fiscale, selon le «Guardian»

~~~~▲~~~~

Je ne peux être d’accord avec votre assertion cher entrefilets : Alors pour faire court, nous nous risquerons là encore au jeu des pronostics en disant qu’il est bien possible, sinon probable, que les Français décident enfin de tirer la chasse sur cette caste d’énarques et autres enfumeurs néolibéro-progressistes en choisissant leur propre Trump, quel qu’il soit. «N’importe qui plutôt qu’un de ceux-là», nous paraît l’engagement citoyen le plus responsable et respectable qui soit par les temps qui courent.

Tout simplement parce que Quiconque vote pour le système a voté et vote pour que celui-ci continue ► Pour la société des sociétés !

Nous choisir notre propre Trump, c’est bien nous choisir un maitre, et lui refiler les clés de nos vies, et quel qu’il soit ! Si n’importe qui plutôt qu’un de ceux-là alors pourquoi par nous ?

Que croyez-vous qu’il fera « notre propre Trump quel qu’il soit » ; Sinon continuer le bouzin que si nous ne nous décidons pas à dézinguer nous-mêmes et une bonne fois pour toutes c’est lui qui nous dézinguera !

JBL1960

Bibi qui pleure ou Bibi qui rit…

Et inversement…

Bah on ne sait plus !

Le Congrès Américain vient de dénoncer la résolution Onusienne qui avait mis Bibi dans un état de führer incroyable que même le rampant Estrosi n’avait pu calmer malgré la promesse de don de 50 000 € à une organisation qui soutient la colonisation : ici et .

États-Unis, Congrès américain : Républicains et démocrates dénoncent la résolution de l’ONU sur Israël

La Chambre des représentants des États-Unis a condamné jeudi à une large majorité la résolution votée en décembre au Conseil de sécurité de l’ONU sur les implantations israéliennes.

La résolution parlementaire, à forte valeur symbolique mais qui ne fait pas force de loi, a été adoptée par 342 voix contre 80. La majorité républicaine a été quasiment unanime, et une majorité du groupe démocrate a également voté pour.

Elle appelle au retrait de la résolution 2334 du Conseil de sécurité qui réclame l’arrêt de la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens.

La résolution onusienne, adoptée le 23 décembre, avait pu être adoptée grâce à l’abstention des États-Unis, sur ordre de Barack Obama.

« Ce gouvernement a abandonné notre allié Israël, quand il avait le plus besoin de nous », a lancé à la tribune Paul Ryan, président de la Chambre.

Les parlementaires américains se désolidarisent complètement du président démocrate sortant et demandent par leur résolution le retrait de la résolution onusienne ou sa modification « afin qu’elle ne soit plus unilatérale et anti-Israël » et permette une solution au conflit par « des négociations bilatérales directes entre les deux parties ».

Le Congrès prend régulièrement la défense d’Israël, notamment en votant des aides militaires et financières généreuses. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a été invité au Capitole pour un discours en 2015 par la majorité républicaine.

« Le gouvernement américain doit s’opposer et mettre son veto à toute résolution future du Conseil de sécurité des Nations unies qui chercherait à imposer des solutions aux questions de statut final, ou qui serait unilatérale et anti-Israël », insiste le texte parlementaire.

Le Sénat doit adopter une résolution similaire, là encore avec le soutien d’élus républicains et démocrates.

Source et URL de l’article ► http://www.europe-israel.org/2017/01/etats-uniscongres-americain-republicains-et-democrates-denoncent-la-resolution-de-lonu-sur-israel/

◄►

Voilà comment Républicains et Démocrates travaillent ensembles depuis toujours et voici la preuve que ça continuera !

Nous avons donc un début de réponse à la question que se posait Jonas Alexis le 23 décembre dernier dans Veterans Today

De plus, si le nouveau président élu Donald Trump veut vraiment mettre en application son plan de “L’Amérique avant toute chose”, alors il a vraiment besoin de couper la tête du serpent, que nous savons tous être le régime israélien. Ce serpent a enroulé ses anneaux autour des politiciens occidentaux depuis des années et des années et il est grand temps que nous arrêtions cette alliance inconditionnelle avec ce serpent.

Trump peut parler de “L’Amérique avant toute chose” jusqu’au bout de la nuit, mais tant que nous ne nous attaquons pas à la véritable racine du problème, nous retournerons sans cesse au schéma de guerre perpétuelle parce que “L’Amérique avant toute chose” et un soutien inconditionnel à Israël sont deux choses antithétiques. Non seulement çà, mais elles sont en guerre l’une avec l’autre. Ces quatre prochaines années, l’une va prévaloir sur l’autre et nous ne pouvons qu’espérer que ce ne soit pas le serpent qui prévale…

Et j’avais déjà expliqué que ça ne risquait d’arriver dans ce billet du gui l’An neuf là ► Le dernier jour du Nouveau Monde

Ah bah ça n’a pas trainé…

Trump le sioniste ou Trump l’antisémite ?…

Et inversement, ça marche aussi ! Et on ne sait plus non plus…

Et grâce à Résistance71 qui traduit voici l’avis de Uri Avnery & Gush Shalom sur cette affaire Onusienne qui n’a pas fini de faire couler de l’encre, de la bile et du fiel…

Résistance au colonialisme : Janus, Trump, Israël et conseil de sécurité de l’ONU…

Janus, dans la mythologie romaine, dieu aux deux visages, dieu des commencements et des fins, un visage vers le passé, l’autre vers l’avenir…

~Résistance 71 ~

Sionistes antisémites

Uri Avnery & Gush Shalom* | 31 décembre 2016 | URL de l’article original : http://www.veteranstoday.com/2017/01/01/avnery-the-unsc-resolution/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

(*) Uri Avnery est écrivain, journaliste israélien et le fondateur du mouvement pour la paix “Gush Shalom”, 94 ans, juif allemand émigré en Palestine en 1933, ancien de l’Irgoun, ancien député de la gauche israélienne à la Knesset, anti-sioniste.

Ce qui m’a particulièrement touché fut les applaudissements. Ils étaient là, assis autour de la table (du Conseil de Sécurité de l’ONU), les représentants du monde entier, applaudissant leur propre boulot, la résolution qu’ils venaient juste d’adopter unanimement.

Le CS de l’ONU, comme la Knesset, n’est pas habitué aux applaudissements ou à toute autre manifestation spontanée et pourtant ils frappèrent dans leurs mains comme des enfants qui venaient de recevoir leurs cadeaux de Noël. C’était en fait la veille de Noël et le 1er jour d’Hanoukah, une coïncidence qui se produit une fois par décennies dans la mesure où les chrétiens utilisent un calendrier solaire et les juifs un calendrier lunaire modifié.

Les délégués étaient joyeux au point du délire. Ils venaient juste de faire quelque chose qui leur échappait depuis bien des années: condamner la violation ouverte de la loi internationale par le gouvernement d’Israël.

Des présidents consécutifs des États-Unis ont utilisé leur pouvoir anachronique de veto pour empêcher l’ONU de faire son devoir. Maintenant, le président Barack Obama, à la toute fin de sa présidence, osa défier le gouvernement de Benjamin Netanyahou, une personne qu’il déteste du plus profond de son cœur.

Ainsi donc, après des années de frustration, le corps le plus élevé de la réglementation internationale a pu adopter une résolution sur Israël en accord avec ses convictions profondes. Pas étonnant qu’ils se comportèrent comme des gamins quittant l’école pour les grandes vacances. Des vacances qui hélas pourraient bien être de très courte durée.

A l’analyse, cette joie était sans doute exagérée. La résolution n’avait pratiquement aucune signification. Elle n’avait pas de pouvoir puisque non contraignante. Netanyahou aurait pu utiliser le vieil adage oriental et dire: “les chiens aboient et la caravane passe” ; mais la réaction immédiate de Netanyahou fut bien différente. Il a agi comme un animal blessé: pétant les plombs, gesticulant, mordant tout ce qui passait à sa portée.

Certaines de ses réactions frisèrent le ridicule. Il aurait pu minimiser la résolution, la moquer, comme tant de leaders israéliens l’ont fait auparavant. Au lieu de cela, il a rappelé ses ambassadeurs du Sénégal et de Nouvelle-Zélande (traditionnellement des nations amies dociles), annula des visites de personnalités étrangères, appela les ambassadeurs étrangers pour un remontage de bretelles le jour de Noël, insulta et calomnia le président Obama.

C’était bien évidement une chose stupide à faire. Le président américain a toujours 21 jours de mandat à effectuer, 21 longs jours qui pourraient faire bien du mal à Netanyahou. Il pourrait par exemple, permettre le vote d’une résolution irrévocable de l’ONU reconnaissant l’état de Palestine comme membre de plein droit de l’ONU. En ce moment, tous les hauts-fonctionnaires israéliens sont en panique totale en anticipation d’une telle chose.

Si Netanyahou avait lu Machiavel, il saurait qu’on ne défie pas un lion, à moins d’être capable de le tuer. Spécifiquement pourrais-je ajouter, un lion que vous avez insulté et blessé plusieurs fois auparavant. Même les lions parfois se fâchent. Mais l’attitude de Netanyahou n’est peut-être pas si stupide qu’il y paraît. En fait, elle pourrait même être maligne, tout dépend de son objectif.

Comme stratégie diplomatique, c’est absolument désastreux. Mais comme stratégie électorale, c’est intéressant. Voilà le grand héro, le nouveau roi David, combattant pour son peuple, faisant face à la terre entière. Y a t’il quelqu’un en Israël qui pourrait se comparer à lui ?

Dans les vieux mauvais jours de l’ère Golda Meir, un des orchestres militaires israéliens chanta une chanson joyeuse qui commençait avec ces mots: “Le monde entier est contre nous/Mais on en a rien à foutre…” l’orchestre dansait aussi sur la musique.

Pour une raison inconnue, les juifs sont satisfaits de la condamnation du monde entier. Cela ne fait qu’affirmer ce que nous savons depuis bien longtemps: que les nations du monde nous détestent. Cela montre à quel point nous sommes spéciaux et supérieurs. Cela n’a bien entendu rien à voir avec notre attitude, non, non, ce n’est juste que pur anti-sémitisme.

Netanyahou est parti pour faire plus fort que Golda (Meir). La vieille bonne femme maintenant le contemple du ciel (ou de l’enfer ?) avec envie.

Le Sionisme était supposé libérer Israël de ces vieux complexes juifs. Nous étions supposés devenir une nation normale, des Israéliens au lieu de juifs “exilés”, admirés par les autres nations. Il semblerait qu’on n’ait pas réussi la manip’.

Mais il y a un grand espoir, un espoir géant en fait qui s’appelle Donald Trump.

Il a déjà twitté qu’après son intronisation au pouvoir, tout allait changer en ce qui concerne l’ONU. Vraiment ? Y a t’il quelqu’un, lui inclus, qui sait vraiment ce qu’il a en tête ? Netanyahou peut-il en être si certain ?

C’est vrai, il a envoyé un juif américain enragé ultra-méga sioniste comme ambassadeur à Tel Aviv (ou à Jérusalem on verra) ; un type tellement à droite qu’il fait passer Netanyahou pour un gauchiste.

Mais dans le même temps Trump a nommé comme son assistant le plus proche un suprémaciste blanc radical possédant tout le pedigree antisémite. Peut-être, comme le croient certains, cela dépendra de l’humeur de Trump. Qui sait de quelle humeur sera t’il le jour du premier vote important à l’ONU sur Israël ? Sera-ce Trump le sioniste ou Trump l’antisémite ?…

En fait, çà pourrait bien être les deux, pas de problème vraiment. Le but avoué du sionisme est de rassembler tous les juifs du monde dans un état juif. Le but avoué de tous les antisémites est de virer tous les juifs de leurs pays. Les deux côtés veulent la même chose !! Pas de conflit là-dessus.

Theodor Hertzl, le père fondateur du sionisme (moderne), a reconnu cela depuis le départ. Il alla en Russie tsariste, dont le gouvernement était profondément antisémite et offrit un accord: on vous retire les juifs de chez vous, mais vous nous aider à les convaincre de partir. C’était au bon vieux temps des pogroms meurtriers. Mais les juifs qui s’enfuirent de Russie allèrent en masse aux États-Unis, très peu d’entre eux s’en allèrent en Palestine sous contrôle ottoman (turc).

Ceci ne fut pas un chapitre unique de cette histoire. Au travers de l’histoire sioniste, bien des tentatives ont été faites pour enliser les antisémites afin d’aider à la mise en place du projet sioniste.

Avant même que le mouvement sioniste ne naisse. Les évangélistes américains et britanniques prêchèrent le rassemblement des juifs exilés sur la terre sainte. Ils furent peut-être une inspiration pour Hertzl. Mais quoi qu’il en soit, ce message de rédemption pour les juifs avait une clause secrète.

Le retour des juifs en Palestine permettrait la seconde venue du christ. Mais alors, les juifs se convertiraient au christianisme. Ceux qui refuseraient seraient annihilés.

En 1939, lorsque le danger nazi devint évident, le leader extrémiste sioniste Vladimir (Ze’ev) Jabotinski appela pour une réunion de ses suiveurs en Pologne. Les leaders de l’armée secrète de l’Irgoun en Palestine furent de cette réunion. L’un d’entre eux était Abraham Stern, de son nom de guerre Ya’ir.

La réunion déboucha sur la décision d’approcher les commandants antisémites de l’armée polonaise et de leur offrir un accord: vous armez et entrainez la jeunesse juive polonaise et nous libérerons la Palestine et y transporterons les juifs polonais. Les officiers acquiescèrent et des camps d’entrainement furent établis en Pologne. La seconde guerre mondiale mit un terme à ce plan.

Avec la guerre, Jabotinski, ardent anglophile malgré tout, ordonna à l’Irgoun d’arrêter toutes actions et de coopérer avec les britanniques. Stern proposa une approche inverse. Son credo était: notre ennemi est la Grande-Bretagne. La guerre nous donne une grande opportunité de les mettre dehors. L’ennemi de notre ennemi est notre ami. Adolf Hitler est un antisémite, mais maintenant il est notre allié potentiel.

L’approche de Stern causa une scission de l’Irgoun. Un débat envenimé éclata dans toutes les cellules secrètes. J’y pris part alors que j’avais juste 16 ans. Étant un réfugié de l’Allemagne nazie, je rejetais la thèse de Stern.

Stern créa alors son propre groupe, plus tard appelé Lehi, initiales hébreux de Combattants pour la Liberté d’Israël, aussi connu sous le vocable de “Gang de Stern”. Il envoya un émissaire à la Turquie neutre, où il fit délivrer une lettre adressée à “Mr. Hitler” à l’ambassadeur allemand en place, y offrant sa coopération. Hitler n’y répondit pas. C’était bien sûr avant l’holocauste.

Stern fut attrapé par les Britanniques et abattu “en tentant de s’échapper”. A la fin de la guerre et lorsque l’URSS devint l’ennemi de la GB et de l’occident, les héritiers de Stern approchèrent Staline et leui offrirent leur coopération. Staline, dont l’antisémitisme grandissait à cette époque, ignora l’offre.

Pendant la guerre, un des architectes de l’holocauste fut Adolf Eichmann, l’officier SS qui fut en charge de l’organisation du transport des juifs hongrois vers Auschwitz. A Budapest, il établit le contact avec un groupe de sionistes emmené par Israël Kastner, avec qui il passa un accord. Comme geste de bonne volonté, il lui permit d’envoyer plusieurs centaines de juifs en Suisse neutre.

Eichmann envoya un membre du groupe, Yoel Brand, à Istanboul, porteur d’une offre paraissant démente au leadership sioniste à Jérusalem: si les alliés fournissaient aux nazis 1000 camions, la déportation des juifs hongrois seraient arrêtée.

Contrairement aux instructions qu’il avait reçues, Brand passa la frontière en Syrie occupée par les Britanniques et y fut arrêté. La déportation des juifs hongrois, dix mille par jour, continua.

Quel était le but des nazis dans cette affaire bizarre ? Ma propre théorie est que Heinrich Himmler était déjà déterminé à détrôner Hitler et à faire la paix avec les alliés occidentaux. Eichmann servait son plan d’établir le contact avec les alliés. En tant qu’antisémite convaincu, Himmler était convaincu que les juifs contrôlent le monde.

Quelque temps après la guerre, en captivité en Israël, Eichmann écrivit ses mémoires. Il déclara qu’il croyait que les sionistes étaient l’élément “biologiquement positif” de la race juive. Mahmoud Abbas, soit dit en passant, a écrit sa thèse de doctorat à l’université de Moscou sur la coopération entre les nazis et les sionistes.

Les assistants de Trump peuvent-ils inclure dans le même temps des sionistes enragés et des antisémites tout aussi enragés ? Bien sûr que cela est possible !

Cette semaine, notre ministre de la défense de l’extrême droite Avigdor Lieberman, a condamné le plan français de réunir à Paris dans quelques jours, une conférence sur la paix israélo-palestinienne.

Le gouvernement israélien a peur que là, le ministre des AE américain John Kerry, n’y soumette son plan pratique détaillé pour un accord de paix, incluant l’établissement de l’état de Palestine. Ce plan serait adopté à la conférence, puis par le CS de l’ONU.

Ceci constituerait le coup de départ du président Obama. Pas de veto. Au fait, le plan de Kerry est presque identique à celui qu’un de mes amis et moi-même avions publié en 1957, il y a 59 ans et appelé “Le Manifeste Hébreu”.

En fureur totale, Lieberman a comparé cela avec l’affaire Dreyfus. Il y a quelques 120 ans, un capitaine juif de l’armée française fut condamné à tort pour espionnage au profit de l’Allemagne et fut envoyé au bagne de Cayenne sur l’île du diable. Il fut plus tard acquitté. La mythologie sioniste veut que Theodor Herzl, alors correspondant à Paris pour un journal autrichien, fut si secoué par cette affaire que cela lui inspira son idée sioniste.

La conférence de Paris à venir, a supputé Lieberman très colère, est une nouvelle affaire Dreyfus, simplement cette fois-ci, il s’agit du peuple juif entier. Mais pas d’inquiétude à avoir : Donald Trump et ses sionistes antisémites vont tout remettre en ordre.

URL de l’article R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/01/06/resistance-au-colonialisme-janus-trump-israel-et-conseil-de-securite-de-lonu/

◄|►

Alors c’est les grandes manœuvres pour contrer le sommet de Paris qui doit débuter le 15 janvier :

http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/134338-170105-israel-mene-une-offensive-diplomatique-visant-a-contrecarrer-le-sommet-de-paris

On leur rappellerait pas les travaux de recherches du Dr Ashraf Ezzat pour mettre tout le monde d’accord ?

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/12/draezzatdec2016.pdf

Ou pas..

On n’a pas le cul sorti des ronces hein ?

Allez OUVRONS L’ŒIL !  et le bon parce que le François le Pieu veille lui et c’est pas sur nous, non ► Gaulliste et de surcroît chrétien, je suis ?

Pour la société des sociétés !

Un grain de sel, ou de poivre ; On ne sait plus…

JBL1960

Boycott, cot, cot codec…

Et appelons un chat un chat, quoi…

Prenons la résolution de dire NON pour 2017 !

Non au lieu de Oui !

Refuser au lieu de consentir !

Agir au lieu de subir ;

Réfléchir au lieu de roupiller…

Comme dirait l’Autre ; Il y va de notre futur commun ! Si simple en dépossession volontaire

Parce que comme disait Coluche :

« Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent pas pour que ça ne se vende plus ! « 
Coluche, Misère, 1978
Source : http://www-lagis.univ-lille1.fr/~vieren/ecologie/ecocitoyennete/ecocitoy.htm

Et si on parlait franc ? Et si on parlait vrai et juste ?

La Nation Mohawk une fois de plus, nous invite à nous tenir à leur côté, sur le chemin tangent ; Tête haute et Franc-parler ou Parler-Franc en tout cas parler vrai.

Grâce à Résistance71 qui nous traduit de l’anglais en temps réel cet article paru sur Mohawk Nations News ▼

Pour bien commencer l’année 2017 : Parlons franc à l’empire et à l’État…

C’est en coopération avec les nations autochtones (colonisées) de tous les continents que nous, les peuples, ensembles, émancipés, établirons la société des sociétés, confédération des communes d’associations libres de producteurs et de consommateurs travaillant pour le bien commun dans une société égalitaire. ~ Résistance 71 ~

Parler franc

Mohawk Nation News |  27 décembre 2016 |  URL de l’article original ► http://mohawknationnews.com/blog/2016/12/29/plain-speak/

Un tyran n’arrive pas soudainement au pouvoir. Les gens lui donnent, par peur et par désir de sécurité. A Standing Rock, l’armée nous attaque et essaie de nous tuer “pour notre propre sécurité” ! La FAUSSE INFO EST PROPAGANDE !

La guerre est un pouvoir tyrannique fondé sur le mensonge, mensonge utilisé pour obtenir ce pouvoir en première instance. Le terrorisme faux-drapeau mène à la création d’empires dictatoriaux. (Note de R71 : en cela le terrorisme est une tactique servant une stratégie politique de peur et de tension, le terrorisme étatique en est l’épitomé. Tout acte de terreur complexe et organisé au delà de mettre le feu à la poubelle du voisin est un acte étatique, qu’il soit directement ou indirectement commandité par l’État. La guerre en est le sommet sur l’échelle de la tension)

Les dirigeants créent cette crise, demandent des pouvoirs d’urgence qu’ils obtiennent (NdT; de manière pseudo-légale), suspendent les libertés civiles et se débarrassent du processus (à peine plus) démocratique en place. Les pouvoirs d’exception survivent à l’urgence qui les a généré.

Le désordre public est vu comme terrorisme anti-gouvernement et les guerres de races, comme celle de flics assassinant des noirs ou le vol étatico-corporatiste des ressources ou des peurs inexpliquées de certaines races, d’autres états ou même d’extra-terrestres si besoin est, sont de mise. MENACER DES MANIFESTANTS ET DES PÉTITIONEURS EST FASCISME NI PLUS NI MOINS.
Le gouvernement qui planifie de saisir le pouvoir, pratique une corruption ouverte sans ambages… (NdT : On y est en France avec l’état d’urgence et ses prolongations ad vitam æternam, aux US et au Canada avec leurs Patriot-acts respectifs… En Belgique, en Allemagne, en GB et nul doute très bientôt en Turquie… pas à pas tous les pays de l’OTAN, Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord, se retrouvent sous état d’urgence/loi martiale sous les encouragements des Pompom girls d’usage)

Le dirigeant qui sonne patriotique mène en fait un conflit sans fin. Des crises artificielles sont générées de l’intérieur et de l’extérieur afin que le gouvernement y réponde. Des civils sont attaqués ; les critiques et dissidence internes sont réduites au silence.

La justice devient quasiment inexistante. Un état policier oppresseur est le bienvenu. La liberté est retirée au peuple petit à petit. L’esclavage est appliqué à dose homéopathique sous un tonnerre d’applaudissements. DÉCLARER UNE MINORITÉ COMME ENNEMI INTERNE ET APPELER POUR UNE UNIFICATION MILITARISTE EST FASCISME !!…
Ils assassinent leurs propres citoyens dans des scenario de désobéissance civile et l’État les exonère de toute punition. La concentration du pouvoir sous un dirigeant et son régime est fascisme (NdT : brun ou rouge peu importe… jus vert et vert jus)

Des ennemis sont inventés dans le monde entier. Une guerre mondiale est appelée. Les mêmes intérêts corporatistes des deux côtés créent les armes et les règles de la guerre. Une super armée est mise en place.

Seule la narration persistante de la réalité des choses et de la vérité peut contrer les mensonges proférés. Le public se doit de comprendre les motifs émotionnels et psychologiques ainsi que les intérêts financiers des entreprises à l’ouvrage. Ils doivent nous connaître.

Le terrorisme d’état exploite la peur des gens. Un pouvoir temporaire ayant de grandes promesses est offert. Des ordres illégaux sont donnés pour des guerres illégales. La loi martiale, l’ordre, la sécurité et l’efficacité, sont imposés. L’ancien président Bush avait déclaré de fait : “Si vous n’êtes pas avec nous, vous êtes avec les terroristes…” [NdJBL : lire l’analyse de Jonas Alexis Source Veterans Today dans ce billet critique et très complet d’hier ► Le dernier jour du Nouveau Monde ]

Les États-Unis et le Canada sont des états voyous, (NdT : ethnocidaires et génocidaires) Les guerres qu’ils mènent sont illégales. Le conflit actuel de Standing Rock est illégal.

Les perpétrateurs doivent être arrêtés pour terrorisme et pillage de notre propriété et de nos ressources. Les conseils frauduleux de bandes et de tribus en sont les petits soldats des entreprises transnationales à leur base.

◄►

De l’Auge Tribale, dans ce billet-ci, en passant par le Decorporate ou corporate sadism dans ce billet-là ; Au tout dernier ► Le Général D. Trumpette charge en territoire amérindien

Il y va de notre volonté profonde à décider une bonne fois pour toute de ce que nous voulons vraiment : continuer le bouzin parce que c’est ce qui parait le plus simple, mais le plus lâche aussi, non ?

Ou pour parler-franc et vrai : y mettre un terme ; Tous ensemble ?

Résistance71 introduit fort bien ce texte et je suis d’accord que nous devons œuvrer solidairement, nous la minorité, car la majorité qui mougeonne n’est pas à convaincre puisqu’il existe une solution à 10% (voire 15%) de la population mondiale avec une conscience politique ad hoc pour vaincre l’inertie de départ, impulser la poussée primordiale et enclencher un nouveau paradigme en lien avec tous les Natifs et Nations Primordiales pour le bien commun dans une société égalitaire comme le voyait Gustav Landaeur ► Pour la société des sociétés ! 

Prise de conscience individuelle ► prise de conscience collective ► boycott et organisation parallèle ► désobéissance civile ► réorganisation politico-sociale ► changement de paradigme !

Pour l’essentiel, nous les peuples, sommes coincés entre les phases 1 et 2 ou 2 et 3 pour les moins endormis. Pourquoi ? Parce que le formatage propagandiste a la vie dure et le matraquage idéologique néfaste continue, même si cela change lentement, et on l’a bien vue avec la désinformation des Merdias notamment avec la Syrie (ICI et ) mais aussi avec Bibi et ses larves et cætera…

« Soyez résolus de ne servir plus et vous serez libres ! »

Et pourtant ce tyran, seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni même de s’en défendre ; Il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à la servitude. Il ne s’agit pas de lui rien arracher, mais seulement de ne lui rien donner » Extrait du Discours de la servitude volontaire de Étienne de la Boétie ► http://www.singulier.eu/textes/reference/texte/pdf/servitude.pdf

Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Eh bien ! Vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves ; Là ou nul obéit, personne ne commande ! Anselme Bellegarrigue

Inclus dans ce billet de blog ►https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/08/14/plus-aucune-autorite/

Alors rien, ni personne ne vous empêche de continuer à roupiller…

Mais faudra pas venir chouiner après !

JBL1960

L’illustration de ce billet est un dessin de Stell’Aquarelle : Cot cot codac sur estelle-royer.e-monsite.com