Esclavage en Libye un crime contre l’humanité ?

L’HISTOIRE S’ÉCRIT AU PRÉSENT…

C’est l’esclavage, pratique millénaire, qui est un crime contre l’humanité et vouloir traiter les conséquences, à savoir le trafic d’esclaves noirs libyens sans en éradiquer les causes sera totalement inefficient et un enfumage de plus.

Aussi le point de vue de Kemi Seba est à entendre car en 5 minutes, il a tout dit dénonçant : « la lâcheté de nos chefs d’États Africains, la négrophobie dans le monde arabe, l’hypocrisie des nations occidentales, véritables pyromanes de cette planète » ; La mobilisation contre l’esclavage en Libye ne faiblit pas. Samedi, c’était au tour de la capitale belge de voir affluer une foule immense devant le Palais de Justice pour protester contre les pratiques esclavagiste en Libye. Kemi Seba y était et a dénoncé Source Avic de Réseau International Vidéo YT de Kemi Seba ► https://www.youtube.com/watch?time_continue=271&v=ZUoES3-eCMs

Et vous pouvez regarder cette vidéo de l’émission Africa24 dans laquelle intervient Patrick Mbeko, géopolitologue et écrivain pour son livre  Patrick Mbeko : Objectif Kadhafi ► Objectif Kadhafi, 42 ans de guerres secrètes contre le Guide de la Jamahiriya arabe libyenne  

Patrick Mbeko dans cette vidéo précise à raison que l’indignation générale est parfaitement hypocrite car non seulement le phénomène est bien connu, comme nous le verrons plus bas, mais sous Kadhafi il était parfaitement contrôlé. Il rappelle au passage que dès 2011 le problème des soldats noirs libyens dénoncés par l’OTAN comme pro-Kadhafi avaient été la cible de tortures, d’exactions et de trafic humains.

Ce que personne n’ignorait ; LE FIGARO DU 05/09/2011 REPORTAGE – Soupçonnés d’être d’ex-mercenaires de Kadhafi, de nombreux immigrés subsahariens sont pris pour cible. La traque des kadhafistes tourne fréquemment à la chasse aux Noirs. Sur la soixantaine de détenus des cellules du poste de police de Furnaj, quartier de l’est de Tripoli, quarante sont des Noirs d’origine africaine. «Kadhafi a fait venir des mercenaires de toute l’Afrique noire, auxquels il donnait la nationalité libyenne», explique M. Fathi, un ingénieur en construction qui fait office de commissaire auxiliaire à titre temporaire. «Regardez, voici les cartes que nous avons trouvées sur les prisonniers !» Source Le Figaro du 05/09/2011

Retour en arrière sur la Libye avant l’intervention CRIMINELLE de l’OTAN emmenée par la France de Sarkozy et la Grande-Bretagne et ce qu’elle est devenue depuis : un vortex d’entropie servant le chaos du NOM… Et pour comprendre le drame libyen il faut remonter à sa source : la société libyenne issue du « Livre Vert » de Kadhafi, il faut s’y rapporter, non pour l’idéaliser mais Kadhafi a eu le mérite de défricher, c’est perfectible bien entendu.

Dans ce Livre Vert voici ce qu’il y dit entre autre, dès le début dans “Le pouvoir au peuple” : “Dans les régimes politiques dits démocratiques s’instaure une dictature sous apparences démocratiques. Voilà la vérité sur les régimes politiques qui dominent le monde actuel. Leur falsification de la vraie démocratie apparaît clairement: ce sont des régimes dictatoriaux.”… “Or la démocratie véritable ne peut s’établir que par la participation du peuple lui-même et non au travers de l’activité de substituts… Il est du droit des peuples de proclamer un nouveau principe: pas de substituts au pouvoir du peuple !”… “Il apparaît clairement que la représentation du peuple est une imposture !” Puis ensuite dans les autres parties : “Le parti politique est la dictature contemporaine. Il est de nos jours le dernier en date des appareils dictatoriaux…”Il dit aussi ceci et il l’a prouvé avec “l’affaire du financement de la campagne présidentielle de sarkozy” en 2006/2007 : “En outre, les partis peuvent être achetés ou corrompus aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur.” Du marxisme et des partis communistes il disait ceci dans le Livre Vert : “Le parti constitué au nom d’une classe se transforme automatiquement en substitut de cette classe, transformation spontanée, qui se poursuit jusqu’à ce qu’il devienne l’héritier de la classe ennemie à la sienne.”…“Les congrès populaires sont les seuls moyens de la démocratie populaire. Tout autre système est une forme non démocratique de gouvernement… Le pouvoir du peuple n’a qu’un seul visage et on ne peut réaliser le pouvoir du peuple que d’une seule manière: par les congrès et les comités populaires”…“La solution finale au problème du salariat est de l’abolir par la libération de l’Homme de l’asservissement dans lequel celui-ci le maintient. Il fat retourner à la loi naturelle qui a organisé les rapports humains bien avant l’apparition des classes , des gouvernements, des législations positivistes. La loi naturelle est en effet le critère, la référence et la source unique des rapports humains. Elle a donné naissance à un socialisme naturel fondé sur l’égalité des facteurs de production et a assuré la répartition à peu près équitable des produits de la nature entre les individus.”… “Pour assurer son bonheur, l’Homme dit être libre et il ne peut l’être qu’en étant maître de ses besoins. Celui qui est maître des besoins d’un autre lui dicte sa loi, l’exploite et pourrait le réduire en esclavage et ce en dépit de la législation qui pourrait lui interdire.” N’EST-ON PAS LÀ DANS LE VIF DU SUJET ? “Le propriétaire dispose de votre liberté et vous prive de votre bonheur.”

Ces principes avaient été mis en application dans la Jamariya libyenne et c’est ce que l’OTAN a détruit par nécessité géopolitique et pour éliminer un potentiel émancipateur du continent africain. Tout n’était pas parfait loin s’en faut, Kadhafi a lui-même eu un parcours chaotique, mais la Libye était devenu le pays le plus équitable du continent africain et financièrement indépendant, le pire de tout pour l’oligarchie.

La destruction de cette structure par la violence extrême d’une intervention extérieure a ramené le pays dans la guerre communautariste alimentée et pilotée par l’occident. Que l’esclavage y refasse surface n’est en rien étonnant, il est le symbole, avec le salariat son substitut de la dictature modérée, de l’antagonisme sociétal à abandonner pour embrasser la complémentarité, seule source universelle d’union pour une fluidité du mouvement social ► MANIFESTE POUR LA SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS

Or, nous savons grâce aux travaux de recherche du Dr. A. Ezzat  que le Prophète de l’Islam ainsi que la plupart de ses premiers compagnons, connus en arabe sous le nom de Sahabah, possédaient des esclaves. L’esclavage était une tradition authentique dans l’Arabie ancienne qui a prospéré pendant des siècles bien après la mort du prophète Mahomet. Ce que l’Islam a fait était d’institutionnaliser l’esclavage plutôt que de l’abolir complètement, ce qui n’était pas attendu de la dernière des religions «abrahamiques». […]En fait, les Arabes, en particulier les Juifs arabes, furent les premiers marchands d’esclaves dans l’histoire de l’humanité. Bien avant les Portugais et les Espagnols, les Arabes avaient été les pionniers du commerce et de la traite des esclaves d’Afrique orientale et centrale. Les Arabes vendaient les Africains comme esclaves dans l’Arabie ancienne et en faisaient le trafic aussi jusqu’à la Perse, l’Inde, l’Afrique de l’Est et du Nord et jusqu’à l’Ouest de la Grèce. C’est le commerce arabe des esclaves qui a inauguré le commerce européen des esclaves au XVIIIe siècle. Source ► La conversion à l’Islam de Muhammad Ali était-elle une décision fondée ?

Mais si Ezzat mentionne le fait que tout cela a pris naissance en Arabie/Yémen antiques, il pourrait être plus explicite sur l’esclavage actuel dont il question, qui n’est essentiellement pas de facture religieuse, s’il l’est en ce qui concerne l’islam, l’origine est la même : la secte (qualifiée d’hérétique par ses pairs musulmans) wahhabite de la péninsule arabe, alliée de facto et historiquement comme l’a démontré Ezzat, au judaïsme et plus tard au sionisme, du reste pourquoi ne mettent-ils pas bas les masques en ce moment même ? Cette même secte qui a été récupérée à des fins géopolitiques par l’empire britannique puis anglo-américain (ayant pris une composante sioniste au passage) à l’éclatement de l’empire ottoman en 1917 et après. Il est quand même assez remarquable de noter que 1917 a vu la déclaration Balfour et qu’au même moment entre 1916 et 1918, un officier du renseignement britannique Thomas E. Lawrence, connu sous le nom de « Lawrence d’Arabie », menait une grande révolte arabe contre les Turcs, au profit de l’empire britannique, qui continua à instrumentaliser les roitelets qu’ils mirent au pouvoir dans la péninsule, pétrole oblige… La City de Londres en action… Et elle l’est toujours aujourd’hui ► L’Empire Anglo-Américano-Christo-Sioniste ouvre les paris au Moyen-Orient

Ezzat devrait continuer de relier les points entre eux… Il s’arrête en chemin, son analyse pour pertinente qu’elle soit ne devrait pas généraliser, ce à quoi il réfère est aussi très spécifique à une secte particulière et  à une caste sociale particulière, toujours la même. Il convient de le préciser afin d’éviter tout amalgame si facile de nos jours.

Ceci dit, toute religion, tout État est esclavagiste par essence et il est juste de dire que l’abolition de l’esclavage provient toujours, comme les grands succès politico-sociaux, des mouvements populaires laïques.

Certains sont bien placés, comme moi, du fait de mon action en débaptisation en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte [J’ai renié mon acte de baptême, puisque l’Église catholique romaine refuse d’effacer nos noms des registres de baptême, en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte. Dossier complet ICI], pour savoir que l’église catholique romaine et son chef-en-jupe ont émis des décrets (bulles) pour la mise en « esclavage perpétuel » « des païens, sarrasins et autres ennemis du christ »… Et si le protestantisme, comme le judaïsme étaient esclavagistes ;

C’est une constante religieuse et étatiste. Notez toutefois que ni Les Celtes, ni les Germains antiques ne pratiquaient l’esclavage. Les Amérindiens non plus d’ailleurs, sauf les sociétés divisées et étatisées comme les Incas, Aztèques et Mayas !

C’est parce qu’aucune religion, ou foi, n’a voulu interdire ou abolir l’esclavage et que seule une lutte continu et exclusivement laïque aura entrainé l’abolition de l’esclavage par la loi. Qu’il convient de proposer un nouveau paradigme rompant avec les présupposés racistes et eugénistes prévalent toujours que l’homme qui n’est pas blanc est inférieur et  comme l’avait affirmé Jules Ferry en France en 1885, que les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures.

C’est à partir du moment où nous déciderons, ensemble, d’instaurer une société organique la plus égalitaire possible, hors État et ses institutions puisque celui-ci est esclavagiste par nature, et en lien avec les peuples autochtones de tous les continents que ces présupposés disparaitront d’eux-mêmes.

C’est le principe fondateur d’un nouveau paradigme SANS DIEUX NI MAITRES – SANS ARMES, ni haine ni violence.

Aussi comment croire qu’un Macron, qu’un Trump voire un Trudeau vont mener des concertations pour déclarer l’esclavage en Libye crime contre l’Humanité ?

Emmanuel Macron qualifie de « crime contre l’Humanité » les faits d’esclavage en Libye –  Emmanuel Macron a qualifié mercredi de « crime contre l’Humanité » la vente de migrants africains comme esclaves en Libye, révélée par la chaîne américaine CNN. Ce trafic « nourrit les délinquances les plus graves » et « les réseaux terroristes ». Il « génère 30 milliards d’euros par an, touche malheureusement 2,5 millions de personnes – et 80% des victimes sont des femmes et des enfants », a-t-il dénoncé. Le chef de l’État a confirmé l’annonce faite par le chef de la diplomatie Jean-Yves Le Drian un peu plus tôt, que la France prenait « l’initiative au Conseil de sécurité » de l’ONU en demandant une réunion sur ce sujet. Source BFM TWC

 ONU = Organisation Des Nations Unies ;

Vous pensez si l’ONU est qualifiée sur ce dossier. Cela reviendrait à lui devoir juger ses propre pairs (Pères Fondateurs) d’avoir pratiqué l’esclavagisme comme d’avoir eu des Potus propriétaires d’esclaves ; Jefferson, Washington

Les Américains sont le seul peuple, à l’exception des Boers, qui, de mémoire d’homme, ont totalement balayé la population autochtone du sol où ils se sont installés.”  Frantz Fanon

Fanon ajoute en note de bas de page de son livre “Peau noire, masques blancs”, d’où est tirée et au sujet de cette citation : “En passant, signalons que les Caraïbes ont subi le même sort aux mains des aventuriers espagnols et français.”

Demander à l’ONU d’enquêter voire de juger l’esclavage en Libye comme crime contre l’Humanité ne peut avoir aucune valeur et au regard de son incompétente à vouloir juger des crimes commis dans les pensionnats pour indiens sur toute l’île de la Grande Tortue depuis 1820 de manière documentée jusqu’en 1980 aux USA et 1996 au Canada sur le seul présupposé du « tuer l’indigène/aborigène pour sauver l’homme blanc ».

Les responsables de ces crimes contre l’Humanité sont aux manettes…

JBL1960

Source de l’illustration ► Herodote.net

Publicités

Un médecin français candidat au prix Nobel de Médecine – par Doctorix

 

À RELIER AVEC ► REFUSONS L’OBLIGATION VACCINALE

L’article initial ayant été supprimé par AGORAVOX suite à un signalement avec menace de plainte au CONSEIL DE L’ORDRE que Doctorix a pu récupérer ;

Bonjour,

Nous avons reçu plusieurs signalements à propos de votre article « Demande d’entente préalable pour examens pré-vaccinaux« .

Notamment des signalements qui soulevaient les problèmes suivants :
« Les raisons du signalement sont les suivantes :
– Mise en danger de la vie d’autrui
La personne ayant écrit cet article n’est visiblement pas un médecin puisque ni les autorités de santé ni le code de déontologie ni le bon sens ne recommande de faire ces examens qui sont parfaitement inutile avant vaccination. Par ailleurs, ni le VIH, ni les hépatites ne sont des contre-indications à tous les vaccins, ni d’ailleurs les greffes d’organes bien au contraire.
En tant que médecin et vu la crédulité des gens qui vous lisent (à voir les commentaires…) j’estime que cet article est un danger pour la santé publique et pour la vie d’autrui.
Je transmets donc le lien au conseil de l’ordre afin d’envisager des poursuites judiciaires à l’encontre d’AgoraVox qui héberge ce texte.
Cordialement
Dr B. (un vrai médecin généraliste !)  »

Jugez vous-même de la pertinence des uns et des autres et en conscience…

Un médecin français candidat au prix Nobel de Médecine ;

Peu connu du grand public, jamais médiatisé, ne bénéficiant d’aucune subvention de l’industrie pharmaceutique, honni par nombre de ses pairs, ce médecin a pourtant découvert un procédé révolutionnaire simple et peu coûteux pour éliminer, par exemple, 87,11% des asthmes de l’enfant.
On sait que ce mal, qui naguère n’affectait que 1 à 2% de nos enfants, en touche aujourd’hui 10%, ce qui en fait un des plus grands fléaux du siècle.
Sa quasi élimination devrait donc valoir à ce chercheur solitaire les plus grands hommages de l’humanité.
Et cela d’autant plus que son procédé présente de nombreux autres avantages, proprement inespérés.

Il élimine en effet la quasi totalité des autismes, ce mal qui touche aujourd’hui un enfant américain sur 50.
Il élimine aussi 95% des sinusites, 53,71% des allergies, 74,18% des hyperactivités de l’enfant, 65% des diabètes de type 1, 94,12% des affections thyroïdiennes, 90,84% des épilepsies de l’enfance, 90,75% des scolioses, 94,72% des maladies auto-immunes, 82,6% des otites, 97,9% des herpes, 70,5% des rhumes des foins, 56,4% des migraines chez l »enfant. Et bien d’autres fléaux modernes encore, cette liste n’étant pas exhaustive.
Non seulement ce procédé très simple fera donc faire un immense bond en avant à l’humanité, dans sa santé et son bien-être, mais il apportera une solution définitive au financement de tous les organismes de sécurité sociale du monde entier.
Certains esprits chagrins feront remarquer que ce la risque de vider les salles d’attente des médecins. Mais ceux-ci sont par essence des personnes désintéressées, qui se réjouiront plutôt de voir disparaître toutes ces maladies qui font leur quotidien, au profit de la joie de voir s’épanouir les enfants qu’on leur confie en parfaite santé.
D’autres diront que cela finira par ruiner les caisses de retraite, par l’allongement de nombreuses vies, mais on peut les rassurer: l’argent économisé sur la santé sera utilement replacé pour épauler les cotisations.
D’autres enfin diront que cela va ruiner des pans entiers de l’industrie pharmaceutique: c’est en effet un sérieux problème, auquel le nobelisable n’a pas pu trouver de solution. Lors de son interview, il ne semblait d’ailleurs pas particulièrement affecté par ce dégât collatéral.

Mais quel est donc ce mystérieux et extraordinaire procédé ? Il le résume en deux mots : l’abstinence vaccinale.

Et il appelle les maladies décrites comme « Maladies évitables par la non-vaccination », en une parodie des célèbres et soi-disant « maladies évitables par la vaccination ».
Ce chercheur a en effet pu comparer des populations d’enfants vaccinés et non vaccinés, et ce sont les chiffres qu’il a observés. Les différences étaient tout à fait considérables.
Mais alors, direz-vous, pourquoi ce procédé si simple n’a pas été révélé plus tôt au grand public?
De nombreux chercheurs dans le monde entier avaient bien découvert cette propriété de l’abstinence vaccinale depuis de nombreuses années, mais il semble que des industriels mal intentionnés on fait tout ce qu’ils pouvaient pour falsifier leurs données (qu’ils avaient en fait en mains depuis toujours) manipuler les peurs irraisonnées, circonvenir le corps médical et corrompre les élus afin de pérenniser un procédé qui date du moyen âge et n’a jamais prouvé son efficacité.
Leur technique consistait à subventionner des études trafiquées soi-disant effectuées par des chercheurs de renom, qui publiaient leurs écrits (la plupart du temps rédigés par les laboratoires eux-mêmes) dans de grandes revues médicales. Ceux-ci usaient de leur aura médiatique pour pérenniser le mythe, quasi érigé au rang de religion vaccinale au long des décennies. On usait aussi de la peur des médecins de perdre leur diplôme s’ils dérogeaient à l’Omerta sue ce sujet, par l’intermédiaire du Conseil de l’Ordre des Médecins.
La peur, toujours la peur… La peur et le mensonge.
Cette technique consistait aussi et surtout à jouer sur les peurs d’un public crédule, facilement influençable par des media financés par les mêmes promoteurs, et tout acquis aux progrès d’une science sacralisée. Cette peur irraisonnée est en train d’ailleurs de quitter la pensée d’un grand nombre de Français, au profit d’une meilleure connaissance des maladies, de la médecine, et des vaccins en particulier, au grand dam des autorités de santé, et de leurs sponsors, j’ai nommé les industriels de la pharmacie, mieux connus sous le nom de Big Pharma.
Nous allons maintenant entrer dans une nouvelle ère, où les coupables de cette intoxication massive, que ce soit le corps médical, les industriels de la pharmacie ou les responsables politiques, qui ont agi en parfaite connaissance de cause pour un grand nombre, devront répondre de leurs crimes contre l’humanité, en un nouveau procès de Nuremberg, qui fera date dans l’Histoire.

Quant à notre chercheur, il ne demande rien en échange de sa découverte. Il l’offre à toute l’humanité, et en particulier aux enfants du monde entier, pour le simple plaisir de les voir sourire.
Il aimerait d’ailleurs rester dans l’anonymat, pour des raisons de sécurité.
Il reconnait volontiers n’être jamais entré dans un laboratoire depuis la fin de ses études, n’avoir jamais fait la moindre expérience, jamais manipulé une éprouvette, se contentant de compiler tout ce que d’autres médecins et chercheurs avaient abondamment décrit avant lui au travers de centaines de livres, qui sont à la portée de tout un chacun qui voudrait vérifier ses dires.
Ce que j’engage les lecteurs à faire dès maintenant.
Certains objecteront que les quelques maladies résiduelles qui échapperont aux bienfaits de ce procédé n’auront plus de bouclier. Il s’agit du tétanos, de la polio, de la diphtérie, de la coqueluche, de l’hépatite B, de la pneumonie, de la rougeole, des oreillons, de la rubéole, de la méningite C, de la grippe. Je crois que ça fait 11.

Qu’on se rassure : les bénéfices des vaccins à cet égard, tout comme la gravité de ces affections, ont toujours été largement surévalués à des fins mercantiles. La plupart de ces maladies ont pratiquement disparu, non pas grâce aux vaccins, mais parce que c’était leur destinée naturelle, les vaccins n’ayant fait que s’insinuer vers la fin de leur décroissance pour s’attribuer des mérites qu’ils n’ont jamais eus. De nombreuses épidémies ont ainsi disparu au cours des siècles, suette, peste, scarlatine, sans le moindre vaccin.

SOURCE

En revanche, il devient évident que certaines vaccinations de masse, comme la rougeole et la polio, ont largement contribué à l’expansion de ces maladies, et à l’aggravation des dégâts qu’elles provoquent.
Les vaccins devraient dorénavant être réservés à des cas tout à fait particuliers, comme par exemple la rubéole chez des jeunes femmes après avoir vérifié par une sérologie qu’elles n’étaient pas immunisées, ou l’hépatite chez des personnes à risque, tout en sachant que pour certains elles ne seront pas sans danger. Donc, non plus une panacée, mais un « faute de mieux ».
Non plus une règle, mais une exception.

Pour terminer, je recommande cette lecture, qui, après le graphique précédent, résume parfaitement la pensée du chercheur : Quelques faits concrets et vérifiables sur les vaccins

Doctorix

◄|►

N’attendez pas que la grille totalitaire du N.O.M. se referme sur nos tronches et remplaçons l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

JBL1960

Transmis à VoltigeurLES MOUTONS ENRAGÉS pour relayage

Et à ALTER INFO

 

Le désillusionnement d’Emma Goldman avec le marxisme-léninisme et non pas la révolution russe

Féconder le passé en engendrant l’avenir, tel est le sens du présent

Friedrich Nietzsche

Politique, État et société : le marxisme contre la révolution russe (Emma Goldman)

Un texte de plus pour comprendre qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais…

Solution ? Petit précis ici ►  Manifeste de la société des sociétés

~ Résistance 71 ~

Le désillusionnement d’Emma Goldman avec le marxisme-léninisme (bolchévisme) et non pas la révolution russe

Le marxisme contre la révolution russe

Source Babelio

Emma Goldman (1924) | Novembre 2017 | Source ► https://robertgraham.wordpress.com/2017/11/18/emma-goldmans-disillusionment-with-marxism-leninism-not-the-russian-revolution/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Les critiques socialistes non bolchéviques (NdT : non marxiste-léniniste) de l’échec russe soutienne que la révolution n’aurait pas pu être un succès en Russie parce que les conditions industrielles n’avaient pas encore atteint le niveau supérieur nécessaire dans ce pays. Ils pointent vers Marx qui enseigna que la révolution sociale n’est possible que dans des pays ayant un haut système industriel couplé avec ses antagonismes sociaux attenants. Ils affirment donc que la révolution russe ne pouvait pas être une révolution sociale et qu’historiquement, elle devait évoluer le long de lignes constitutionnelles et démocratiques, complétées par une industrie croissante afin que le pays soit mûr pour un changement de base.

Cette vue marxienne orthodoxe ne tient pas compte d’un facteur, un facteur peut-être le plus vital à la possibilité de succès d’une révolution sociale, plus vital que l’élément industriel : celui de la psychologie des masses à une époque donnée. Pourquoi n’y a t’il pas par exemple, de révolution sociale aux États-Unis, en France ou même en Allemagne ? Ces pays ont certainement atteint le point culminant industriel établi par Marx. (NdT : en fait non, Goldman se trompe ici, le point culminant n’était pas atteint, la marchandise n’avait pas encore atteint le stade ultime de sa tyrannie… Comparons simplement avec aujourd’hui, nous en sommes bien plus proche, un siècle plus tard…) La vérité est que le développement industriel et les grands contrastes sociaux ne sont pas en eux-mêmes des moyens suffisants pour donner naissance à une nouvelle société ou appeler à une révolution. La conscience sociale nécessaire, la psychologie de masse requise manquent à l’appel dans des pays comme les États-Unis et autres cités. Cela explique pourquoi aucune révolution sociale ne s’y est tenue.

A cet égard, La Russie avait l’avantage sur d’autres terres plus industrialisées, plus “civilisées”. Il est vrai que la Russie n’était pas aussi industriellement avancée que ses voisins européens. Mais la psychologie des masses russes, inspirée et intensifiée par la révolution de février (1917) mûrissait à une telle vitesse qu’en quelques mois, le peuple fut prêt pour des slogans ultra-révolutionnaires tels que “Tout le pouvoir aux Soviets” et “La terre aux paysans, les usines aux ouvriers”.

La signification de ces slogans ne doit pas être sous-estimée. Exprimant de manière large la volonté instinctive et semi-consciente des gens, ils signifiaient pourtant la réorganisation sociale, économique, politique et industrielle de la Russie. Quel pays en Europe ou aux Amériques est préparé à interprété de tels slogans révolutionnaires pour les mettre en pratique dans la vie de tous les jours ? Pourtant en Russie, aux mois de juin et juillet 1917, ces slogans sont devenus populaires et de manière enthousiaste, active, mis en avant sous la forme de l’action directe, par la masse de la population agraire et industrielle de plus de 150 millions de personnes. Ceci fut la preuve suffisante pour dire que le peuple russe était “mûr” pour la révolution social.

Quant à la “préparation économique” dans le sens marxien, on ne doit pas oublier que la Russie est un pays essentiellement agraire. Le diktat de Marx présuppose l’industrialisation de la population paysanne dans tous les pays développés, comme une étape de santé sociale pour la révolution. Mais les évènements en Russie de 1917 ont démontré que la révolution n’attend pas ce processus d’industrialisation et, ce qui est le plus important, ne peut pas attendre. Les paysans russes ont commencé à exproprier les grands propriétaires terriens et les ouvriers ont commencé à prendre possession des usines sans attendre, sans avoir connaissance du diktat de Marx. Cette action populaire, par la vertu de sa propre logique interne, a poussé la révolution sociale en Russie, renversant tous les calculs marxiens. La psychologie slave a prouvé être plus forte que les théories socio-démocrates.

Cette psychologie a impliqué ce désir passionné de liberté entretenu par un siècle d’agitation révolutionnaire parmi toutes les classes de la société. Le peuple russe était heureusement demeuré politiquement non-sophistiqué et vierge de la corruption et de la confusion créées au sein du prolétariat des autres pays par la liberté “démocratique” et l’auto-gouvernement. Les Russes restèrent en ce sens, naturels et simples, étrangers aux subtilité de la politique politicienne, aux tricheries parlementaires et au bidouillage légal. D’un autre coté, son sens primordial de la justice et du droit était fort et vital, sans cette finesse de la désintégration de la pseudo-civilisation. Le peuple savait ce qu’il voulait et il n’a pas attendu “l’inéluctable raison historique” pour le faire: il a employé l’action directe. Pour lui, la révolution était un fait de la vie et non pas une théorie à discuter.

Ainsi la révolution sociale se produisit en Russie et ce malgré le retard industriel du pays. Mais faire la révolution n’était pas suffisant. Il était nécessaire qu’elle progresse et s’élargisse, qu’elle se développe en une reconstruction socio-économique. Cette phase de la révolution nécessitait la participation pleine de l’initiative personnelle et de l’effort collectif. Le développement et le succès de la révolution dépendaient du plus large exercice du génie créateur du peuple, sur la coopération du prolétariat intellectuel et manuel. L’intérêt commun est le leitmotiv de toute destinée révolutionnaire, spécifiquement dans son côté constructif. Cet esprit de but mutuel et de solidarité souffla sur la Russie en cette puissante vague dès les premiers jours d’octobre/novembre 1917. Inhérent à cet enthousiasme furent les forces qui auraient pu déplacer des montagnes si elles avaient été guidées par la considération exclusive du bien-être de tout un peuple. L’environnement pour une telle efficacité était possible: les organisations du travail et les coopératives agricoles qui abondaient en Russie et la recouvraient comme un réseau de ponts reliant les villes ; les soviets qui devinrent actifs et efficaces aux besoins du peuple russe et finalement, l’intelligentsia dont les traditions depuis un siècle exprimaient la dévotion héroïque à la cause de l’émancipation de la Russie.

Mais un tel développement n’était en aucun cas au programme des bolchéviques. Depuis plusieurs après Octobre, ils endurèrent la manifestation des forces populaires, de ce peuple qui portait la révolution dans des endroits toujours plus élargis. Mais dès que le parti communiste se sentit suffisamment fort sur la selle gouvernementale, il commença à limiter le champ d’action populaire. Toutes les actions bolchéviques qui s’en suivirent, toutes leurs politiques subséquentes, changements de politique, leurs compromis, leurs retraites et traîtrises, leurs méthodes de suppression et d’oppression, de persécution, leur terrorisme et l’extermination des autres idées politiques, ne furent que les moyens justifiés par la fin: la rétention du pouvoir d’état aux mains du parti communiste. En fait, les bolchéviques eux-mêmes, en Russie, n’en firent pas un secret. Le parti communiste dirent-ils, est l’avant-garde du prolétariat et la dictature doit rester entre ses mains. Hélas, les bolchéviques ne tinrent pas compte de leur hôte, sans la paysannerie que ni la razvyoriska, la Tchéka, ni les massacres, ne purent persuader de soutenir le régime bolchévique, la paysannerie est devenue la pierre sur laquelle les meilleurs plans de Lénine furent fracassés. Mais Lénine, agile acrobate, était performant dans l’action à marge de sécurité minimum. La “nouvelle politique économique” ou NEP fut introduite juste à temps pour éviter le désastre qui doucement mais sûrement, minait l’édifice communiste complet.

(NdT : La NEP fut une mesure de capitalisme d’état avec laquelle Lénine et Trotski remplissaient leur part du contrat passé avec la City de Londres et sa succursale de Wall Street, faire de la future URSS un marché captif pour les financiers et industriels de l’empire qui émergera de la première guerre mondiale : l’empire anglo-américain)

~~~~◄►~~~~

Pour prolonger la réflexion et l’analyse, je vous propose la Lettre aux ouvriers d’Europe de l’Ouest, de Pierre Kropotkine, Dmitrov, Russie le 28 avril 1919 ; Ce texte visionnaire de Kropotkine écrit donc en 1919 en Russie, en pleine révolution russe, 2 ans avant sa mort, et dans cette analyse, Kropotkine non seulement prédit la future URSS, sa dictature du parti d’avant-garde et son échec retentissant, mais aussi, chose inédite jusqu’ici se laisse aller à nous donner un aperçu de ce que sera la véritable révolution sociale et l’inévitabilité de son déferlement naturel.

►◄

On ne peut ignorer le conseil de Tolstoï qui affirmait ; Chacun rêve de changerL’HUMANITÉ, mais personne ne pense à se changerLUI-MÊME

Car c’est la combinaison de toutes ses lectures qui nous permettent non seulement d’affirmer qu’il n’y a pas de solutions au sein du système mais que la solution la plus forte à mettre en œuvre ICI & MAINTENANT, c’est de remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés. C’est la seule chose qui n’a pas encore été essayée, INNOVONS-DONC !

JBL1960

Source de l’illustration ► Les Enragés

 

Les vrais chiffres du chômage d’octobre 2017 démontrent surtout que c’est FOUPOUDAV*

FOUTU POURRI D’AVANCE…

Il n’y a pas de solutions dans ce système là, la preuve chaque mois avec les vrais chiffres du chômage que publie Patdu49 source DARES comme avec la liste des licenciements mondiaux que tient à jour Pierre JovanovicLA LISTE DES NOMINÉS POUR PAUL EMPLOI est là ▼

LES PARIS SONT OUVERTS ;

Faites vos jeux…

PILE = On perd ! Et FACE = Y gagnent !

ALORS QUE LA SOLUTION = C’est toujours NOUS ► MANIFESTE POUR LA SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS PAR RÉSISTANCE71

~~~~▼~~~~

Vrais chiffres chômage octobre 2017, 12500 chômeurs de moins et 314200 radiations ce mois

Patdu49 | 25 novembre 2017 | URL de l’article ► https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-octobre-199031

6 623 100 privés d’emploi et travailleurs occasionnels officieux, toutes catégories confondues, + 4 800 000 environ d’invisibles qui n’entrent pas ou plus dans les statistiques officieuses ( chiffres détaillés bas de page ).

Total : toujours + de 11 MILLIONS de chômeurs en France (fourchette basse), et autant de pauvres largement sous les seuils de pauvreté.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, moyenne mensuelle (basée sur 1 trimestre) de Octobre 2017 :

–  Défauts d’Actualisation (bugs informatiques + oublis + des découragés non indémnisés) : 217 700, 41,8 % des sorties des listes. (+ 1,6 % sur 1 an)

– Radiations Administratives (les punis) : 47 200, 9,1 % des sorties. (- 9,4 % sur 1 an)

– Autres Cas (morts, suicidés, emprisonnés, expulsés etc) : 49 300 et 9,5 % des sorties. (- 4,5 % sur 1 an)

soit 314 200 radiés des listes (60,4 % des sorties) ce mois (moyenne mensuelle sur 1 trimestre) pour autres motifs que :

–  Stages parking : 56 000, 10,7 % des sorties. (-29 % sur 1 an)

– Arrêts maladie, maternité, départs en retraite : 44 100, 8,5 % des sorties. (+ 11,6 % sur un an)

–  Reprises d’emploi déclarées : 106 700, ne représentent que 20,5 % des sorties des listes de pôle emploi. ( + 1,5 % sur 1 an )

Demandeurs d’emploi par catégories :

  • A : 3 483 600 +0,2 % ( + 0,2 % sur 1 an ).
  • B : 738 900 -2,2 % ( + 1,8 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
  • C : 1 393 500 +0,7 % ( + 10,7 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
  • D : 271 600 -0,7 % ( – 17,3 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
  • E : 399 400 -2,6 % ( – 6,8 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 6 287 000 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 1,1 % sur 1 an, 12 500 chômeurs de moins, par rapport à septembre.

TOTAL, dom-tom compris : 6 623 100

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : – 1 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 4,1 % sur 1 an.

Chômage des 50 ans et +, + 6 % sur 1 an.

1 chômeur inscrit à pôle emploi sur 2 (50,05 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITÉ, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER)

Le + scandaleux, LE CHÔMAGE INVISIBLE, complètement en dehors des statistiques :

Ne sont pas comptés dans ces 6 623 100 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

1 000 000 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 1 820 000 environ de foyers (dernier chiffre connu), seuls 820 000 environs sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein, donc si on parle en nombre d’individus c’est pire.

1 200 000 de foyers bénéficiaires de la prime d’activité (qui remplace le RSA activité qui sont donc sortis des statistiques RSA) environ, sur les 2,5 millions au total (dernier chiffre connu) de bénéficiaires (160€ en moyenne par foyer) , sont en recherche d’emploi stable et non précaire.

+ encore 1 100 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d’accès à un emploi adapté.

+ encore 1 500 000 de SANS-DROITS, qui sont principalement :

–  des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d’emploi, qui comme vous le savez n’ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe), favorisant délits, crimes, trafics, prostitution, esclavagisme moderne, radicalisations etc.

– des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 700€ d’allocation chomage, ou 810,89€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 687€ par mois, si vous êtes NON SDF.

– des bénéficiaires de pensions de reversions ( veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA ( 473,50€ pour une personne seule ), et qui n’ont pas l’âge pour prendre leur propre retraite ou pour percevoir le minimum vieillesse ( 65 ans ) qui s’appelle aujourd’hui « A-S-P-A » (allocation solidarité aux personnes âgées), qui est récupérable sur le patrimoine, au décès.

– des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

– des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits).

– des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

– on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable.

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 11 MILLIONS de demandeurs d’emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources : Rapport complet de la DARES de 13 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/di-mensuelbadptdi.pdf

Rendez-vous le jeudi 28 décembre 2017, pour avoir les vrais chiffres du chômage de novembre 2017.

 ~~~~▲~~~~

Ou pas…

Car rien ne changera d’ici un mois et à partir du moment où les merdias aux ordres sont là pour vous enfumer à tous les étages.

LA MONTÉE DU CHÔMAGE ? C’EST UNE PREUVE DE LA REPRISE SELON BFM-WC !  du 20 au 24 novembre 2017 : De notre lecteur Raphaël : « Depuis que je lis votre revue de presse, j’en avais lu de belles : la fameuse « croissance négative » pour ne pas dire « récession », les licenciements appelés « restructuration »,  mais cette fois les limites de l’enfumage ont été repoussées encore plus loin. Le grand économiste Emmanuel Lechypre a mit la barre très très haut. Il a expliqué sur BFMTWC que « La hausse du chômage de ce mois-ci était due au fait que les gens qui étaient sans emploi et désespérés, en voyant soudainement que c’était la reprise dans tous les sens, se sont empressés massivement de s’inscrire à Pôle Emploi pour profiter de ce redémarrage de l’économie« . Donc Reprise = chômage ! Ha ha ha ! Relisez la phrase une dizaine de fois et vous finirez par y croire. Source RDPI P. JOVANOVIC

FOUPOUDAV…

La solution n’est pas dans l’élection ; ni dans la manifestation ; ou la pétition !

Prise de conscience individuelle ► prise de conscience collective ► boycott et organisation parallèle ► désobéissance civile ► réorganisation politico-sociale ► changement de paradigme

La solution est en nous, la solution c’est NOUS !

Ignorons le Système ► Ignorons l’État et ses institutions ► Créons les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchissons et agissons en une praxis commune ► Adaptons le meilleur, le sublime de l’ANCIEN au NEUF

Et c’est fin de partie pour l’oligarchie…

Et ils le savent !

JBL1960

Source du dessin Na!

Analyse du Dr. Ashraf Ezzat sur la conversion à l’Islam du boxeur de légende « Mohamed Ali »

 

Nan je ne vais pas parler de boxe !

Appeler « sport » et faire du fric autour d’un ring ; C’est comme s’amuser autour d’une tombe non ? Est-ce que ce monde est sérieux ?

Le Dr. Ashraf Ezzat a analysé la conversion à l’Islam du plus grand boxeur de tous les temps Cassius Clay/Mohamed Ali et apporte des informations que le boxeur ne semblait pas connaitre sur l’Islam ou peut-être qu’on lui avait volontairement caché. Ezzat rappelle à raison les prises de positions légendaires du boxeur comme son refus d’obtempérer à la conscription pour le Vietnam  ou sur la désobéissance civile.

Je veux dire que cette analyse atteste, à mon sens, qu’aucun nouveau paradigme ne saurait être enclenché si nous ne décidons pas ensemble qu’il sera sans dieux ni maitres et sans arme ni haine ni violence. Nous ne pouvons remplacer un antagonisme par un autre, et encore moins une doctrine par une autre.

Et comme je l’ai écrit hier ; Transformons ce jour sombre et noir de Thanksgiving ; Et décidons tous ensemble de rompre avec le cycle mortifère du COLONIALISME et ce par quoi il arrive l’État et instaurons la société des sociétés qui réalisera l’esprit commun à l’humain dans sa fonction inter-relationnelle entre les multiples associations volontaires. De fait, l’esprit jaillit de cette source de volontarisme par essence.

La conversion à l’Islam de Muhammad Ali était-elle une décision fondée ?

Dr. Ashraf Ezzat | 5 juin 2016 | URL de l’article original en anglais ► https://ashraf62.wordpress.com/2016/06/05/was-muhammad-alis-conversion-to-islam-uneducated-decision/

Traduction de l’anglais par Jo Busta Lally

« Muhammad Ali s’est converti à l’Islam pour débloquer les chaînes de l’esclavage culturel (ségrégation) de la communauté noire aux États-Unis dans les années 1960 »

Il s’est proclamé « le plus grand » boxeur de tous les temps, et il l’était en effet !

Il flottait comme un papillon et piquait comme une abeille, bien qu’il l’ait certainement fait. Muhammad Ali était le seul boxeur qui pouvait danser pendant qu’il se battait dans le ring. Personne ne pouvait discuter avec ça. Ali a pris la technique de boxe et la popularité au prochain niveau. Aucun autre athlète n’était aimé par tant de personnes à travers le monde, y compris le monde musulman, comme l’était Muhammad Ali.

Ali est simplement une légende quand il s’agit de son accomplissement dans le sport et sa contribution au mouvement des droits civiques aux États-Unis, personne ne pouvait le nier. Tout au long de sa vie, Ali a fait de nombreux mouvements intelligents et légendaires comme sa position sur la guerre du Vietnam et sa reconquête sans précédent du titre mondial en tant que champion poids lourd pour trois fois. Pourtant, quand il se convertit à l’islam, Muhammad Ali, ou devions-nous dire Cassius Marcellus Clay, faisait lui aussi un mouvement légendaire mais malheureusement le plus mal informé dans sa vie remarquable.

Les commentateurs sportifs et les experts du monde entier ont analysé tous les aspects de la vie d’Ali qui, d’une certaine manière, ont sculpté sa grandeur en tant qu’athlète unique.

Cependant, peu se sont jamais demandé pourquoi ce héros exceptionnel et franc s’est, au sommet de sa gloire, converti à l’Islam.

Dans les années 1960, ce n’était pas une chose très courante chez les Américains et les Européens, et à l’époque, la vague (actuelle) d’extrémisme islamique couvait encore sous la surface.

Ali était bien entraîné en boxe et il a même contribué à l’évolution et à la popularité du jeu avec sa créativité et son esprit. Quand il s’agit de religion comparée et de théologie, je doute fort qu’Ali ait été également formé ou disons bien informé. Il était un génie à l’intérieur du ring où il a brillé et captivé le cœur de millions de personnes dans le monde entier.

En dehors du ring, Muhammad Ali a fait beaucoup de choses extraordinaires, dont la plus inattendue fut sa conversion à l’Islam. La raison pour laquelle je dis cela n’est pas parce que je suis un islamophobe, je ne suis pas non plus un défenseur de l’islam, mais plutôt parce que je suis un «initié» qui a grandi dans une culture à prédominance musulmane et qui, par hasard, savait mieux que Muhammad Ali quand il s’agissait de l’histoire et de la culture islamiques.

Mon réexamen de la conversion d’Ali à l’Islam n’implique en aucun cas un manque de respect ou de diffamation de cette grande foi, mais nous creusons profondément dans les raisons psychologiques et culturelles qui ont forcé Cassius Marcellus Clay à se convertir à l’Islam. Nous retraçons également l’histoire de l’esclavage et de son commerce dans l’Arabie ancienne des centaines d’années avant l’émergence de l’Islam.

Ce n’est pas un secret qu’Ali est né dans une ère de ségrégation raciale la plus laide qui visait la communauté noire en Amérique. Bien que les années 1960 aient été la décennie de gloire d’Ali, elles ont été éclipsées par les lourds nuages de l’apartheid aux États-Unis.

Nous n’allons pas entrer dans les détails ou la dynamique de cette époque horrible dans l’histoire moderne des États-Unis et comment cela a affecté (la psychologie de) ce brillant jeune boxeur. Pour le dire en un mot, Muhammad Ali, malgré sa renommée et sa gloire, au fond de lui se sentait toujours comme un esclave.

Entouré par les chaînes d’une culture parallèle de l’apartheid (américain), Ali ne pouvait échapper à l’impression que même s’il montait en flèche en tant qu’athlète et champion du monde, il serait toujours considéré comme un autre «Nigger» noir.

C’est pourquoi il préférait l’Angleterre à ses États-Unis natals, car les Britanniques le traitaient mieux et l’appelaient le plus grand (bien qu’étant un homme de couleur). [NdJBL : Pourtant nous savons aujourd’hui que c’est le même empire anglo-américano-christo-sioniste à l’œuvre] ;

Il détestait sa culture américaine / chrétienne qui considérait sa communauté noire comme une sorte de classe sociale marginale. Ali avait raison de dire que c’était une culture malade et qu’il ne pouvait pas remédier à toute la culture américaine, il cherchait simplement un remède pour lui-même. C’est alors qu’il a décidé de se convertir à l’islam et de changer son nom. Ce n’était pas seulement inattendu mais aussi une décision sans instruction. [NdJBL : non fondé, non documenté].

Je ne sais pas qui a influencé le brillant boxeur à se convertir à l’Islam. Je n’ai aucune idée de qui a mis dans sa tête cette idée (non fondée) d’une ancienne tribu islamique appelée Shabazz qui avait auparavant émigré en Afrique centrale et ainsi leurs disciples (musulmans) ont été établis comme les ancêtres de la plupart des Africains. Quelle torsion hilarante de l’histoire ancienne arabe et africaine.

Les Arabes anciens ont seulement migré vers les territoires voisins à la corne de l’Afrique; ce qu’on appelle actuellement l’Érythrée et l’Éthiopie. Cela explique en quelque sorte comment le judaïsme (yéménite) a été introduit dans cette partie de l’Afrique, et cela explique aussi pourquoi les Érythréens et les Éthiopiens ont des traits faciaux différents de ceux des Centrafricains (leurs traits ressemblent à ceux des Yéménites et des Arabes du Sud). Vous pouvez lire tout ce qui concerne cette migration et cet échange culturel dans mon livre (l’Égypte ne connaissait ni pharaons, ni Israélites*).

Quant à la diffusion de l’islam dans les territoires nord-africains et méditerranéens, de l’Est de l’Égypte jusqu’au Maroc et au Sud-Ouest de l’Espagne, elle a simplement été réalisée par le tranchant de l’épée. En raison de l’assimilation graduelle des enseignements de la nouvelle religion, il ne fallut que quelques siècles, dès le IXe siècle, avant que l’Islam n’atteigne l’Afrique subsaharienne.

C’était peut-être Malcolm X, ou peut-être c’était un cercle de prêtres sunnites musulmans (prosélytes) du monde arabe (financé par l’Arabie saoudite). De toute façon, quiconque était derrière la conversion d’Ali à l’Islam, il ne lui a pas dit toute la vérité sur l’Islam. Ou peut-être étaient-ils eux-mêmes fort peu éduqués de l’histoire islamique.

Évidemment, Ali a été prosélyte à l’Islam en le convainquant que cette religion (Muhammad) avait aboli l’esclavage et que les Noirs et les Blancs se tenaient comme égaux devant ‘Allah’ le Dieu des Musulmans. Cette nouvelle révélation a fonctionné comme par magie dans le cœur et l’âme du boxeur noir de Louisville, Kentucky. Surtout quand on lui a dit que le premier Muezzin (l’homme nommé dans une mosquée pour appeler à la prière) dans l’Islam était un homme noir. Seul Ali ne fut pas informé qu’au début de l’Islam, lorsque (presque) tous les Arabes rejetèrent la nouvelle foi, le Prophète Mahomet recourut à la tactique intelligente consistant à gagner le cœur des esclaves par la promesse de la liberté s’ils se convertissaient.

Encore une fois  il n’a pas été dit toute la vérité sur l’Islam à Muhammad Ali , car d’abord cette foi arabe n’a pas fait disparaître l’esclavage. Au contraire, l’esclavage était une base essentielle de la culture musulmane et de sa religion naissante. Libérer un grand nombre d’esclaves «musulmans» (pour élargir militairement le califat) tout en asservissant les gens d’autres religions n’est pas vraiment le modèle idéal pour émanciper l’âme humaine et traiter tous les humains comme des égaux.

Le Prophète de l’Islam ainsi que la plupart de ses premiers compagnons, connus en arabe sous le nom de Sahabah, possédaient des esclaves. L’esclavage était une tradition authentique dans l’Arabie ancienne qui a prospéré pendant des siècles bien après la mort du prophète Mahomet. Ce que l’Islam a fait était d’institutionnaliser l’esclavage plutôt que de l’abolir complètement, ce qui n’était pas attendu de la dernière des religions «abrahamiques».

L’esclavage n’a été interdit par aucune religion ou foi, mais plutôt par une lutte longue et exclusivement laïque.

Si l’Islam avait aboli toutes les formes de l’esclavage qui avaient longtemps enchaîné l’esprit humain cela aurait été un véritable «grondement dans la jungle» pour tous les fiers musulmans. Seulement cela ne s’est pas produit.

En fait, les Arabes, en particulier les Juifs arabes, furent les premiers marchands d’esclaves dans l’histoire de l’humanité. Bien avant les Portugais et les Espagnols, les Arabes avaient été les pionniers du commerce et de la traite des esclaves d’Afrique orientale et centrale. Les Arabes vendaient les Africains comme esclaves dans l’Arabie ancienne et en faisaient le trafic aussi jusqu’à la Perse, l’Inde, l’Afrique de l’Est et du Nord et jusqu’à l’Ouest de la Grèce.

C’est le commerce arabe des esclaves qui a inauguré le commerce européen des esclaves au XVIIIe siècle.

Le nombre de personnes asservies par les musulmans a été un sujet chaudement débattu, en particulier lorsque l’on considère les millions d’Africains forcés de quitter leur pays d’origine. Certains historiens estiment qu’entre 650 et 1900 après J.-C., 10 à 20 millions de personnes ont été réduites en esclavage par des marchands d’esclaves arabes.

La traite des esclaves arabes traitait généralement de la vente d’esclaves mâles castrés. Les garçons noirs entre 8 et 12 ans ont été complètement amputés de leurs scrotums et de leurs pénis afin de les empêcher de se reproduire. Selon certaines sources, environ six garçons sur dix ont saigné à mort au cours de la procédure, mais le prix élevé des eunuques sur le marché a rendu la pratique rentable.

Certains hommes étaient castrés pour être eunuques dans le service domestique et la pratique de stériliser les esclaves mâles n’était pas limitée aux seuls mâles noirs. «Le calife de Bagdad au début du Xe siècle comptait 7 000 eunuques noirs et 4 000 eunuques blancs dans son palais», écrit l’écrivain Ronald Segal dans son livre de 2002, Les esclaves noirs de l’Islam : l’autre diaspora noire.

L’esclavage a toujours été caractéristique de l’ancienne culture arabe, qu’elle soit juive ou islamique. Un Arabe musulman a droit à quatre femmes et à autant d’esclaves sexuels qu’il pourrait en posséder. C’est un principe essentiel de la culture islamique de la polygamie qui est régi par la «loi de la charia». Les «esclaves sexuels» sont connus dans la culture musulmane et arabe comme «Molk El Yameen» (ce que la main droite possède).

« Aussi (interdit) les femmes qui sont déjà mariées, à l’exception de celles (captives et esclaves sexuelles) que vos mains droites possèdent. Ainsi Allah a ordonné pour vous  » Qur’an 4-24

Il est également connu que la pédophilie / désir sexuel pour les jeunes garçons et filles a toujours été endémique dans la culture nomade des anciens Arabes. Un besoin qui a été mieux servi et entretenu par (comme mentionné précédemment) la castration des jeunes esclaves noirs et blancs.

Ainsi, l’origine historique de l’esclavage remonte à l’Arabie ancienne et à ses trafiquants juifs / musulmans de esclaves africains et plus tard blancs. De cette façon, la conversion à l’Islam (pour débloquer les chaînes de l’esclavage culturel) est une démarche aussi naïve que l’adoption du sionisme pour combattre l’apartheid et l’occupation brutale israélienne.

Il y a des chances que si Muhammad Ali est né dans l’Arabie ancienne où l’Islam était encore une religion naissante, il aurait certainement fini comme un «esclave».

Muhammad Ali a fait l’histoire de la boxe chaque fois qu’il a combattu sur un ring ; Je souhaitais seulement qu’il connaisse mieux l’histoire de l’esclavage dans l’Islam lorsqu’il a décidé de changer son nom pour Muhammad Ali ; le plus grand de tous les temps.

Dr. A. Ezzat

C’est bien parce que nous sommes co-rédacteur, co-créateur de notre présent, qu’il nous faut absolument ICI & MAINTENANT remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

SANS DIEUX NI MAITRES sans armes ni haine ni violence

JBL1960

~~~~◄►~~~~

L’Égypte ne connaissait ni pharaons, ni Israélites* Dans ce PDF N° 3 de 56 pages vous retrouverez des extraits de traduction (par Résistance71) du livre phare du Dr. Ashraf Ezaat, l’Égypte antique n’a jamais connu ni Pharaons, ni Israélites mais également toutes ses publications, travaux de recherche et présenté comme suit ;

TRADUCTION DE LA BIBLE & ESCROQUERIE HISTORIQUE

Présentation par JBL1960 des raisons de ce PDF – Page 2

Histoire, science, mensonge et falsification…

 La tradition orale contre la tradition écrite… Vérité contre mensonge ? Présentation R71 : Page 3

L’Égypte antique n’a jamais connu ni Pharaons, ni Israélites – Page 5

Les racines juives de la culture takfirie – Page 10

Le Messie Arabe – Page 15

La résolution de l’UNESCO sur Jérusalem : La vérité cachée – Page 21

Pourquoi ne trouve-t-on aucune mention des pyramides d’Égypte dans la bible ? Page 25

Jérusalem, rien de saint à propos de la ville sainte… Page 28

La fuite de la Sainte Famille en Égypte est elle un mythe ? – 21/02/2017 – Page 36

L’esclavage n’était pas une pratique fréquente en Égypte – 7 juin 2017 – Page 40

L’histoire biblique de Joseph coule comme le Titanic22 juin 2017 – Page 43

L’histoire de Joseph est un ancien conte populaire arabe – Sept 2017 – Page 47

Dans quelle langue Dieu a-t-il écrit les 10 Commandements – Sept 2017 – Page 51

Pourquoi les Égyptiens ne se convertirent pas en masse après les 10 plaies bibliques ? Nov 2017 – Page 55

La conversion à l’islam de Muhammad Ali était-elle une décision fondée ? Page 57 à 60

Jo Busta Lally

Illustration issue de Les Proverbes Free.fr

 

Transformons ce jour sombre et noir de Thanksgiving ;

 

En Jour de notre RE-CO-NAISSANCE ;

À Zénon l’ailé ;

Et à Patrice Sanchez ;

Puisque nous avons absolument le choix de décider de vivre libre, TOUS ensemble, côte à côte, épaule contre épaule, personne devant, personne derrière, personne au-dessus et donc personne en-dessous ;

Remplaçons l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

~~~~▼~~~~

Pour cela, je suis reconnaissant

Ho Grand Esprit !

Je rends grâce pour ce jour.

Ce cadeau précieux d’un autre jour.

Un autre en croissance.

Une autre opportunité de croissance

Une autre opportunité de grandir et de développer à partir de mes expériences.

Une autre opportunité d’être utile.

Une autre opportunité d’aimer et de savoir

Et me respecter et m’acceptez comme je suis.

Une autre opportunité d’être heureux, pour poursuivre le bonheur,

Chercher le bonheur et partager le bonheur.

Une autre opportunité d’entrer dans l’utérus de notre Mère de la Terre Sacrée.

Pour entrer dans l’utérus de l’amour,

Pour entrer dans l’utérus de la paix.

Pour entrer dans le Grand Mystère,

Pour entrer dans le Grand Silence.

Pour cela, je suis reconnaissant

Je rends grâce pour cette cérémonie sacrée qui m’aide à reconnaître,

Reconnaître, accepter et remercier pour ce que je suis.

Une création du Grand Créateur. Un être humain,

Un Wulustukyeg, gardien de notre Mère de la Terre Sacrée

Et dans cette reconnaissance, je suis capable de reconnaître mon unité

Mon unité avec le grand créateur

Je suis un avec le grand créateur

Je suis un avec la Création, je suis un avec l’univers,

Je suis un avec l’esprit universel, je suis un avec la Terre Mère,

Je suis un avec le Grand Mystère,

Je suis un avec le Grand Silence.

Dan Ennis, All my relation

Daniel Ennis est un ancien grand chef de la bande de Houlton des Malécites.

Son fils Jim Ennis a soumis ce poème à l’ICTMN.

Cette histoire a été publiée à l’origine le 24 novembre 2016.

~~~~▲~~~~

“L’univers qui contrôle toute vie a un équilibre mâle et femelle qui est prévalent sur notre grand-mère sacrée : la Terre.

Cet équilibre doit être reconnu et doit devenir le facteur déterminant dans toutes les décisions que chacun prend, qu’elles soient spirituelles, sociales, sanitaires, éducationnelles ou économiques.

Une fois que l’équilibre est devenu une partie intégrante de la vie de chacun, toute planification, recherche, action directe, et suivi devient une suite logique. Les buts ciblés deviennent des réalités de manière consistante. De bonnes choses arrivent aux bonnes personnes, rappelez-vous toujours que le temps est de votre côté.

Mitakuye Oyasin (Nous sommes tous inter-reliés)”

Russell Means, repose en paix – 10 Novembre 1939 ~ 22 Octobre 2012 par R71

« Si vous avez oublié les noms des nuages, vous avez perdu votre chemin » version PDF N° 5 de 19 pages, grâce à Résistance 71 qui a traduit partiellement le livre-testament de Russell Means

~~~~▼~~~~

Célébrer THANKSGIVING aujourd’hui, c’est célébrer le massacre, le meurtre et l’anéantissement de toutes personnes indigènes traditionnelles ou nations par les premiers colons/envahisseurs/exterminateurs depuis 1492 car dès lors, il fut simplement implicitement compris qu’aucune personne indigène traditionnelle ou nation ne devaient être autorisées à survivre en dehors de la chrétienté et de sa nation « blanche ».

Après les massacres dès 1492 de Colomb et ses sbires puisqu’ils avaient été chargés, sur ordre divin des hommes en jupe « …pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leur personnes en esclavage perpétuel… » les colons/envahisseurs/exterminateurs ont institutionnalisé le meurtre en un travail, comme un autre, avec les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada comme expliqué en détail dans ce PDF de 58 pages en français (Source Murder By Decree) ► MEURTRE PAR DÉCRET – Le crime du génocide au Canada. Et aux USA de 1820 à 1980 et dans les mots du Capitaine Richard Pratt, fondateur du Pensionnat pour Indiens de Carlyle qu’il fallait « Tuer l’indien pour sauver l’Homme, blanc et de surcroit chrétien » comme le préconisait le rapport du prêtre Paul Durieu, remontant à 1864, et qui servi de base aux premiers pensionnats catholiques pour Indiens institutionnalisant sa méthode afin de détruire ou d’écrémer les « païens ».

Voilà ce que vous commémorez aujourd’hui et comment le narratif impérialiste colonialiste et les merdias aux ordres nous l’expliquent en France :

Que fêtent les Américains le quatrième jeudi du mois novembre ?

Littéralement, « Thanksgiving » signifie « Action de grâce ». Elle commémore l’accueil reçu par les pèlerins colons venus de Plymouth (en Angleterre) de la part des indigènes du Nouveau monde au XVIIème siècle.

En 1620, les « pilgrim Fathers » (pères pèlerins) débarquent sur l’actuelle Nouvelle-Angleterre après avoir fuit le régime imposé par l’Angleterre. Ils y établissent une colonie baptisé Plymouth, du nom du port qu’ils avaient quitté en Europe. Les indigènes leur transmettent alors leurs savoirs en matière de pêche et de plantation. Pour les remercier de leur accueil, le gouverneur de la colonie les invite à partager un repas festif : le premier Thanksgiving. Source Europe N°1

Bien sûr il n’en est rien, les origines de Thanksgiving signifie bien « Action de grâce » mais pour avoir massacrer les indigènes et leur avoir voler leur Terre-Mère Sacrée ► AUX ORIGINES DE THANKSGIVING

Aux COLONS DE PAPIER, vous pouvez décider ICI & MAINTENANT de ne plus rendre grâce à dieu d’avoir tué l’indigène et l’aborigène pour (vous) sauver l’homme blanc.

Il vous suffit de retirer votre consentement à l’empire du chaos, de dire NON, de vous tourner vers les Natifs et les descendants des Nations premières et de les considérer comme des humains et non comme Res Nullus : James Truslow Adams identifia un tel processus mental de négation lorsqu’il écrivit : “Un païen était considéré comme nullus, de cette façon sa propriété n’avait pas de propriétaire, ainsi le sol américain pouvait être approprié par qui que ce soit la trouvait en premier.” Quelqu’un qui est classifié comme non-existant est, du point de vue de celui que l’a classifié de cette façon, le propriétaire de rien du tout. Ainsi la catégorie “nullus” a servi de but pour assigner mentalement les peuples indigènes dans la catégorie des politiquement inexistants sans concept de nation indépendante contre les nations chrétiennes européennes. Le terme nullus est dérivé du latin null voulant dire “rien, aucun, invalide et nul (et non avenu)”. [NdJBL : voilà pourquoi ce n’est pas anodin, quand notre Chef d’État E. Macron, nous nomme « ceux qui ne sont rien« ]. Le terme “vide, nul” est dérivé du latin vacuum signifiant “vide”. 

Page 34 & 35 du PDF N° 4 à partir de larges extraits de traduction du livre de Steven Newcomb « Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte« 

Et tout coulera de source…

À partir du moment où nous déciderons tous ensemble de rompre avec le cycle mortifère du COLONIALISME et ce par quoi il arrive l’État et d’instaurer la société des sociétés qui réalisera l’esprit commun à l’humain dans sa fonction inter-relationnelle entre les multiples associations volontaires. De fait, l’esprit jaillit de cette source de volontarisme par essence.

Refusons tous de célébrer le présupposé raciste et eugéniste que l’homme qui n’est pas blanc est inférieur et comme le déclarait Jules Ferry en 1885 que les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures.

Rappelez-vous personne au-dessus et donc personne en-dessous ! Aussi ; AVEC LES CROYANTS DE TOUS POILS appelons à un NOUVEAU PARADIGME SANS DIEUX NI MAITRES SANS ARMES NI HAINE NI VIOLENCE.

L’avenir de l’humanité passera par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents, nos frères et sœurs, pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

JBL1960

L’illustration de ce billet est une citation de Black Elk ► Homme-médecine sioux-lakota  Homme-médecine oglala, Black Elk a contribué, à travers deux ouvrages qui ont connu un succès mondial, à faire connaître la culture et la spiritualité de son peuple.

 

Écrits de Nestor Makhno – Ou l’anarchie ukrainienne dans la révolution russe, version PDF N° 40

Merci à Résistance71 pour cette re-publication ;

Et pour m’avoir demandée d’en réaliser la version PDF qui se présente comme suit ;

PDF de 21 pages ► Les écrits de Nestor Makhno – Ou l’anarchie ukrainienne dans la révolution russe

L’anarchisme et notre époque (1925) Page 2

La lutte contre l’État (1926) Page 4

Un projet d’organisation anarchique (1927) Page 6

Notre organisation (1925) Page 14

Les voies du pouvoir prolétarien (1932) Page 16

Manifeste de l’armée insurrectionnelle d’Ukraine (1920) Page 19

Ce PDF porte le N° 40 et vous pouvez lire, télécharger et/ou imprimer celui-ci comme tous les autres gratuitement car tout ce qui participe du développement de l’humanité DOIT être accessible à tous et gratuitement, pas plus de « droits d’auteurs » et de « propriété intellectuelle » que de beurre en branche dans ma page dédiée ► LES VERSIONS PDF PROPOSÉES PAR JBL1960

Ce PDF sur quelques écrits choisis de Nestor Makhno montre l’influence et la pratique anarchiste dans la révolution russe.

Makhno et ses forces paysannes ukrainiennes

Résistance 71

combattirent les deux facettes de la  contre-révolution en Ukraine : l’opposition tsariste et internationale ET les bolchéviques de Lénine et Trotski qui ont trahi le peuple et la révolution en reprenant le pouvoir aux soviets (conseils ouvriers et populaires). Léninisme et trotskisme ne sont que des capitalismes d’État doctrinaires et totalitaires, bras armés de la City de Londres (Lénine) et de sa succursale de Wall Street (Trotski)

Merci à gnafron sur le site Les Moutons Enragés qui rappelle cette vidéo suite à mon billet d’hier ► Toute Vérité Officielle n’est pas bonne à dire… dans lequel en souvenir des 80 morts de la Place Maïdan le 20 février 2014, j’ai intégré les écrits de Nestor Makhno et en appui de la vidéo des 3 snipers qui explosent le narratif impérialiste et des merdias aux ordres en avouant avoir reçu l’ordre des officiels et militaires américains de « massacrer leur propre peuple pour provoquer une révolte » et la coller sur le dos à Poutine, bien sûr pour pouvoir déclencher une guerre, vue que la guerre est la seule et vraie nature de l’empire !

La preuve, s’il en faut, par l’article de Jonas E. Alexis du 20 novembre source Veterans Today, traduction R71 ► Nouvel Ordre Mondial : Supertrump rockstar de la guerre perpétuelle ► Trump renforce son rôle de super et ultime pion sioniste.

Alors qu’hier encore on dénonçait le narratif impérialiste et merdias aux ordres en Syrie ► L’EIIL vaincu en Syrak et tout le monde s’en fout !

L’empire anglo-américano-christo-sioniste veut la guerre perpétuelle et pourtant qui veut la paix prépare la paix non ?

Rappelez-vous que c’est le même narratif érigé en VÉRITÉ OFFICIELLE qui se révèle être en vérité un véritable FAKE NEWS qu’on vous sert depuis… TOUJOURS !

Refuser l’enfumage, car seule la vérité libèrera les peuples à tout jamais.

Retirons notre consentement et SANS ARMES ni haine ni violence organisons la GRÈVE GÉNÉRALE, ILLIMITÉE & EXPROPRIATRICE !

Remplaçons l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

JBL1960