Archives pour la catégorie MOUVEMENT DES GILETS JAUNES

Communiqué de la 2nde Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes de Saint-Nazaire des 5-6-7 avril 2019

NI PAR MACRON, NI PAR PERSONNE !

Nul ne sera « Chef » de ce changement qui s’en vient !

Car c’est notre affaire à TOUTES & à TOUS !

Appel de la seconde Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes de St Nazaire (5-7 avril 2019)

Communiqué de la seconde Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes

St Nazaire 5-7 avril 2019

Nous Gilets jaunes, constitués en assemblées locales, réunis à Saint-Nazaire, les 5, 6 et 7 avril 2019, nous adressons au peuple dans son ensemble.

À la suite de la première assemblée de Commercy, environ 200 délégations présentes poursuivent leur combat contre l’extrémisme libéral, pour la liberté, l’égalité et la fraternité.

Malgré l’escalade répressive du gouvernement, l’accumulation de lois qui aggravent pour tous les conditions de vie, qui détruisent les droits et libertés, la mobilisation s’enracine pour changer le système incarné par Macron.

Pour seule réponse au mouvement incarné par les Gilets jaunes et autres mouvements de lutte, le gouvernement panique et oppose une dérive autoritaire.

Depuis cinq mois partout en France, sur les ronds-points, les parkings, les places, les péages, dans les manifestations et au sein de nos assemblées, nous continuons à débattre et à nous battre, contre toutes les formes d’inégalité et d’injustice et pour la solidarité et la dignité.

Nous revendiquons l’augmentation générale des salaires, des retraites et des minima sociaux ; ainsi que des services publics pour toutes et tous.

Nos solidarités en lutte vont tout particulièrement aux neuf millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté.

Conscients de l’urgence environnementale, nous affirmons : “fin du monde, fin du mois, même logique, même combat.”

Face à la mascarade des grands débats, face à un gouvernement non représentatif au service d’une minorité privilégiée, nous mettons en place les nouvelles formes d’une démocratie directe.

Concrètement, nous reconnaissons que l’assemblée des assemblées peut recevoir des propositions des assemblées locales, et émettre des orientations comme l’a fait la première assemblée des assemblées de Commercy. Ces orientations sont ensuite systématiquement soumises aux groupes locaux.

L’Assemblée des assemblées réaffirme son indépendance vis-à-vis des partis politiques, des organisations syndicales et ne reconnaît aucun leader autoproclamé.

Pendant trois jours, en assemblée plénière et par groupes thématiques, nous avons tous débattu et élaboré des propositions pour nos revendications, actions, moyens de communication et de coordination.

Nous nous inscrivons dans la durée et décidons d’organiser une prochaine Assemblée des assemblées en juin.

Afin de renforcer le rapport de forces, de mettre les citoyens en ordre de bataille contre ce système, l’Assemblée des assemblées appelle à des actions dont le calendrier sera prochainement diffusé par le biais d’une plateforme numérique.

L’Assemblée des assemblées appelle à élargir et renforcer les assemblées citoyennes souveraines et à en créer de nouvelles.

Nous appelons l’ensemble des Gilets jaunes à diffuser cet appel et les conclusions des travaux de notre assemblée.

Les résultats des travaux réalisés en plénière vont alimenter les actions et les réflexions des assemblées.

Nous lançons plusieurs appels : sur les européennes, les assemblées citoyennes populaires locales, contre la répression et pour l’annulation des peines des prisonniers et condamnés du mouvement. (Voir les PDF ci-dessous.)*

Il nous semble nécessaire de prendre un temps de trois semaines pour mobiliser l’ensemble des Gilets jaunes et convaincre celles et ceux qui ne le sont pas encore. Nous appelons à une semaine jaune d’action à partir du 1er mai.

Nous invitons toutes les personnes voulant mettre fin à l’accaparement du Vivant à assumer une conflictualité avec le système actuel, pour créer ensemble, par tous les moyens nécessaires, un nouveau mouvement social écologique populaire.

La multiplication des luttes actuelles nous appelle à rechercher l’unité d’action.

Nous appelons à tous les échelons du territoire à combattre collectivement pour obtenir la satisfaction de nos revendications sociales, fiscales, écologiques et démocratiques.

Conscients que nous avons à combattre un système global, nous considérons qu’il faudra sortir du capitalisme.

Ainsi nous construirons collectivement le fameux « toutes et tous ensemble » que nous scandons et qui rend tout possible. Nous construisons toutes et tous ensemble à tous les niveaux du territoire.

Le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple. Ne nous regardez pas, rejoignez-nous !

L’assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes

7 avril 2019

Note : Ce texte est redescendu dans les assemblées locales pour validation et propositions d’amendement.

photo : @Riot_N_Chill

*Textes (version PDF) en annexe du communiqué de St Nazaire :

AssDesAss-2-Appel-pour-des-assemblées-citoyennes

AssDesAss-2-Appel-pour-une-convergence-écologique

AssDesAss-2-Appel-pour-un-acte-national-pour-lannulation-des-peines

▼▼▼

Lectures complémentaires pour redonner tout le pouvoir aux Ronds-Points en Assemblée des Assemblées pour la Commune des communes et in fine la Société des sociétés

Ne lâchons rien !

JBL1960

Publicités

Tout est à tous !

Pierre Kropotkine à la rescousse !

Pour l’Acte XXI de demain afin de redonner tout le pouvoir aux Ronds-Points

Je vous propose cette analyse visionnaire, transcendante même de Pierre Kropotkine ;

Résultat de recherche d'images pour

L’anarchie, dans l’Évolution Socialiste, 2ème Édition, 1892 dans une version PDF N°91 de 23 pages

Que Résistance 71 avait publié en 2 parties en juillet 2017 et ayant fait de même sous l’intitulé Au bureau de la Révolte, j’inscris mon nom et une bonne fois pour toutes, en les faisant coller à l’actu, comme toujours, démontrant ainsi que tout n’était pas à réinventer ou à réécrire et que nous pouvions nous appuyer sur des analyses critiques du passé, soit de L’ANCIEN, qui n’attendaient plus que nous pour les étudier et les adapter à notre réalité du présent, soit au NEUF !

Constatant qu’il n’y avait pas de solutions au sein du système, doutant qu’il n’y en ait jamais eu, comprenant même qu’il n’y en aurait jamais, il apparait très clairement au contraire et maintenant que le Grand Blabla mis en scène par le 1ER VRP de la Start-Up Nation France est terminé ;

Que toute négociation avec l’État et les représentants de l’oligarchie  est non seulement futile mais totalement contre-productive ; Aussi IGNORONS-LES !

À la page 20 & 21 de ce PDF, voici ce que Kropotkine précise :

Le Communisme anarchiste maintient cette conquête, la plus précieuse de toutes — la liberté de l’individu. Il l’étend davantage et lui donne une base solide, — la liberté économique, sans laquelle la liberté politique reste illusoire.

Il ne demande pas à l’individu, après avoir immolé le dieu-maître de l’univers, le dieu-César et le dieu-Parlement, de s’en donner un plus terrible que les précédents, — le dieu-Communauté, d’abdiquer sur son autel son indépendance, sa volonté, ses goûts et de faire le vœu d’ascétisme qu’il faisait jadis devant le dieu crucifié.

Il lui dit, au contraire : « Point de société libre, tant que l’individu ne l’est pas ! Ne cherche pas à modifier la société en lui imposant une autorité qui nivellerait tout. Tu échoueras dans cette entreprise comme le Pape et César. — Mais modifie la société en sorte que tes semblables ne soient pas forcément tes ennemis. Abolis les conditions qui permettent à quelques-uns de s’accaparer le fruit du labeur des autres. Et, au lieu de chercher à bâtir la société de haut en bas, du centre à la périphérie, laisse-la se développer librement du simple au composé, par la libre union des groupes libres.

« Cette marche, gênée aujourd’hui, c’est la vraie marche de la société. Ne cherche pas à l’entraver, ne tourne pas le dos au progrès, marche avec lui ! — Alors le sentiment de sociabilité commun aux êtres humains, comme il l’est à tous les animaux vivant en société, pouvant se développer librement lorsque nos semblables cesseront d’être nos ennemis, — nous arriverons à un état de choses où chacun pourra donner libre essor à ses penchants, voire même à ses passions, sans autre contrainte que l’amour et le respect de ceux qui l’entourent. »

Voilà notre idéal. C’est l’idéal caché dans les cœurs des peuples, de tous les peuples.

Nous savons que nous n’arriverons pas à cet idéal sans de fortes secousses.

La fin de ce siècle nous prépare une formidable révolution. Qu’elle parte de la France, de l’Allemagne, de l’Espagne ou de la Russie, elle sera européenne. Elle se répandra avec cette même rapidité que celle de nos aînés, les héros de 1848 ; elle embrasera l’Europe.

La révolution ne se fera pas au nom d’un simple changement de gouvernement. Elle aura un caractère social. Il y aura des commencements d’expropriation, des exploiteurs seront chassés. Que vous le vouliez ou non, — cela se fera, indépendamment de la volonté des individus, et, si l’on touche à la propriété privée on sera forcé d’en arriver au Communisme ; il s’imposera. Mais le Communisme ne peut être ni autoritaire, ni parlementaire. Il sera anarchiste, ou il ne sera pas. La masse populaire ne veut plus se fier à aucun sauveur : elle cherchera à s’organiser elle-même.

« Le pouvoir réside dans le peuple ! »

Prise de conscience individuelleprise de conscience collectiveboycott et organisation parallèledésobéissance civileréorganisation politico-socialechangement de paradigme.

IGNORONS L’ÉTAT ET SES INSTITUTIONS

Créons les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchissons et agissons en une praxis commune ► Adaptons le meilleur de l’ANCIEN au monde nouveau et NEUF d’aujourd’hui, voire de demain…

JBL1960

POUR un Réseau de Résistance et de Rébellion International ou 3RI…

…CONTRE la Société marchande = le système capitaliste

Avec l’émergence du Mouvement des Gilets Jaunes le 17 novembre 2018, c’est une prise de conscience politique collective qui a surgie des entrailles des Territoires oubliés, voire méprisés de France et de Navarre en s’agrégeant sur pratiquement tous les Ronds-Points.

Près de 5 mois plus tard, a émergé le principe de l’Assemblée des assemblées, pour une Commune des communes soit la Société des sociétés. Inspirons-nous du modèle zapatiste qui est celui d’un peuple qui dirige et du (bon) gouvernement qui obéit et non pas à l’inverse comme le pouvoir oppresseur, un chouïa déboussolé quand même et ses affidés nous pressent de le faire ! Car en se structurant selon le schéma, vertical, actuel et donc en élisant des leaders, fussent-ils Gilets Jaunes, et en les chargeant de nous représenter tout en restant dans ce système étatico-capitaliste et en ce plaçant sous l’autorité du chef de l’État même (surtout) si c’est François Asselineau couplé avec Étienne Chouard ;

C’est NON !

Car la solution est hors ÉTAT et ses institutions

Et comme nous le comprenons bien ;

Il n’y a pas de solutions au sein de ce système, il n’y en a jamais eu et il n’y en aura jamais. Quiconque votant pour le système a voté et vote pour que celui-ci continue.

« Le pouvoir réside dans le peuple ! »

Prise de conscience individuelleprise de conscience collectiveboycott et organisation parallèledésobéissance civileréorganisation politico-socialechangement de paradigme

IGNORONS L’ÉTAT ET SES INSTITUTIONS

IGNORONS MACRON & TOUT SON ORCHESTRE ET ;

Créons les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchissons et agissons en une praxis commune ► Adaptons le meilleur de l’ANCIEN au monde d’aujourd’hui

Enfilons un Gilet Jaune pourquoi pas ?

Mais surtout, qui que nous soyons et ou que nous vivions ;

Retirons-leur notre consentement, en toute matière, et débutons une Grève Générale Illimitée Expropriatrice et Autogestionnaire sans arme ni haine ni violence, juste en disant NON et en ne consommant que le strict nécessaire et en privilégiant les circuits-courts !

Image associée

Rappel d’un message du fin fond du Chiapas,

Depuis les montagnes du sud-est mexicain ;

Au nom des femmes, hommes, enfants et anciens de l’EZLN

Sous-commandant insurgé Moisés

Mexique, janvier 2017

Image associée

ARMÉE ZAPATISTE DE LIBÉRATION NATIONALE

MEXIQUE

PREMIER JANVIER 2017

Sœurs et frères du Congrès National Indigène :

Compañeras, compañeros et compañeroas de la SEXTA nationale et internationale :

Peuples du Mexique et du monde :

Il y a 23 ans, nous nous sommes soulevés en armes contre l’oubli.

L’indignation et le désespoir nous obligèrent à nous préparer à mourir pour vivre,

Pour vivre de l’unique forme qui vaille la peine de vivre, avec liberté, avec justice, avec démocratie.

Le peuple du Mexique nous a regardé et nous a parlé, il nous a dit que notre lutte et nos demandes sont justes, mais qu’il n’est pas d’accord avec la violence.

Lorsque furent peu à peu connues les conditions inhumaines de notre vie et de notre mort, on fut partout d’accord sur le fait que les causes de notre soulèvement ne pouvaient pas être remises en question, bien que pouvait l’être la forme prise pour manifester notre inconformité.

Aujourd’hui les conditions des peuples du Mexique à la campagne et à la ville sont pires qu’il y a 23 ans.

La pauvreté, le désespoir, la mort, la destruction, ne sont plus seulement pour ceux qui ont originellement peuplé ces terres.

Maintenant le malheur atteint toutes et tous.

La crise affecte aussi ceux qui se croyaient saufs et pensaient que le cauchemar était seulement pour ceux qui vivent et meurent en bas.

Les gouvernements vont et viennent, de différentes couleurs et avec différents drapeaux, et la seule chose qu’ils font, c’est d’empirer les choses.

Avec leurs politiques, les seules choses qu’ils font c’est que la misère, la destruction et la mort atteignent de plus en plus de gens.

Maintenant nos sœurs et frères des organisations, quartiers, nations, tribus et peuples originaires organisés au sein du Congrès National Indigène ont décidé de crier leur YA BASTA.

Ils ont décidé qu’ils n’allaient pas permettre qu’on continue de détruire notre pays.

Ils ont décidé qu’ils n’allaient pas laisser que le peuple et son histoire meurent de cette maladie qu’est le système capitaliste.

Un système qui, dans le monde entier, exploite, spolie, réprime et méprise les êtres humains et la nature.

Le Congrès National Indigène a décidé de lutter pour rendre sains nos sols et nos cieux.

Et ils ont décidé de le faire par des chemins civils et pacifiques.

Leurs causes sont justes, et indéniables.

Qui mettra aujourd’hui en question le chemin qu’ils ont choisi et auquel ils nous appellent toutes, tous et toutES ?

Si on ne respecte pas, si on ne salue pas, si on ne soutient pas leur lutte et le chemin qu’ils prennent, alors quel message donnez-vous comme société ? Quels chemins laissez-vous à l’indignation ?

Il y a 23 ans nous avons commencé notre soulèvement, mais notre chemin était excluant, toutes et tous ne pouvaient pas participer.

Aujourd’hui, le Congrès National Indigène nous appelle à une lutte à laquelle nous pouvons participer tous et toutes ; qu’importe l’âge, la couleur, la taille, la race, la religion, la langue, la paie, la connaissance, la force physique, la culture, la préférence sexuelle.

Ceux qui vivent, qui luttent et meurent à la campagne et à la ville ont aujourd’hui un chemin de lutte où s’unir avec d’autres femmes, avec d’autres hommes.

La lutte à laquelle nous appelle et nous invite le Congrès National Indigène est une lutte pour la vie avec liberté, avec justice, avec démocratie, avec dignité.

Qui oserait dire que c’est une mauvaise lutte ?

Il est temps que tout le peuple travailleur, aux côtés des peuples originaires, sous le drapeau du Congrès National Indigène, qui est le drapeau des originaires, s’unissent dans cette lutte qui est pour ceux qui n’ont rien, rien d’autre que la douleur, la rage et le désespoir.

C’est l’heure des peuples, de tous, de la campagne et de la ville.

C’est cela, ce que nous dit le Congrès National Indigène.

Il nous dit que ça suffit d’attendre que d’autres veulent nous dire que faire et comment, qu’ils veulent nous commander, qu’ils veulent nous diriger, qu’ils veulent nous tromper avec des promesses et des mensonges éhontés.

Il nous dit que chacun dans son lieu, à sa manière, à son rythme, se commande soi-même, lui, elle ; que ce soit les peuples eux-mêmes qui se dirigent eux-mêmes, qu’on en finisse avec les mensonges, les tromperies, les politiciens qui ne voient leur travail de gouvernement que comme une richesse à voler, à trahir, à se vendre.

Il nous dit qu’il faut lutter pour la vérité et la justice.

Il nous dit qu’il faut lutter pour la démocratie, qui veut dire que c’est le peuple même qui commande.

Il nous dit qu’il faut lutter pour la liberté.

Ils sont savantes et savants, ceux qui sont dans le Congrès National Indigène.

Cela fait des siècles qu’ils résistent et luttent pour la vie.

Ils en savent long sur la résistance, ils en savent long sur la rébellion, ils en savent long sur la lutte, ils en savent long sur la vie.

Ils savent qui est responsable des douleurs qui s’abattent sur toutes, partout et tout le temps.

Le Congrès National Indigène, pour cette lutte qu’il démarre aujourd’hui, ils vont l’attaquer, ils vont le calomnier, ils vont vouloir le diviser, ils vont vouloir l’acheter.

Ils vont chercher par tous les moyens à ce qu’ils se rendent, qu’ils se vendent, qu’ils renoncent.

Mais ils ne vont pas y arriver.

Cela fait plus de 20 ans que nous nous connaissons personnellement, et plus de 500 ans que nous nous connaissons dans la destruction, la mort, le mépris, le vol, l’exploitation, dans l’histoire.

Sa force, sa décision, son engagement ne vient pas d’eux ni d’elles-mêmes.

Elle vient des organisations, des quartiers, des nations, des tribus et des peuples originaires dans lesquels ils sont nés et se sont formés.

Nous, femmes et hommes zapatistes, nous nous sommes préparés pendant 10 ans pour débuter notre lutte un premier janvier, il y a 23 ans.

Le Congrès National Indigène s’est préparé 20 ans pour arriver à ce jour et nous montrer le bon chemin.

Si nous le suivons ou pas, ce sera la décision de chacun.

Le Congrès National Indigène va parler avec vérité, va écouter avec attention.

Ce n’est pas un jeu, la lutte du Congrès National Indigène.

Elles et eux nous ont dit qu’ils vont lutter pour tout, pour toutes et pour tous.

Et cela veut dire que :

Ils vont lutter pour le respect des droits humains.

Ils vont lutter pour la libération de toutes et tous les prisonnier.e.s politiques.

Ils vont lutter pour la présentation en vie des disparues et disparus.

Ils vont lutter pour la justice pour ceux qui ont été assassinés.

Ils vont lutter pour la vérité et la justice pour les 46 absents d’Ayotzinapa

Ils vont lutter pour le soutien aux paysans et le respect de la terre-mère.

Ils vont lutter pour un logement digne pour tous ceux d’en-bas.

Ils vont lutter pour une alimentation suffisante pour tous les indigents.

Ils vont lutter pour un travail digne et un salaire juste pour tous les travailleurs de la campagne et de la ville.

Ils vont lutter pour une santé totale et gratuite pour tous les travailleurs.

Ils vont lutter pour une éducation libre, gratuite, laïque et scientifique.

Ils vont lutter pour la terre à ceux qui la travaillent.

Ils vont lutter pour le respect du commerce informel, et du petit et moyen commerce.

Ils vont lutter pour le transport public et commercial de ceux qui conduisent les véhicules.

Ils vont lutter pour la campagne aux paysans.

Ils vont lutter pour la ville aux citadins.

Ils vont lutter pour le territoire aux peuples originaires.

Ils vont lutter pour l’autonomie.

Ils vont lutter pour l’autogestion.

Ils vont lutter pour le respect de toute forme de vie.

Ils vont lutter pour les arts et les sciences.

Ils vont lutter pour la liberté de pensée, de parole, de création.

Ils vont lutter pour la liberté, la justice et la démocratie pour le Mexique d’en-bas.

C’est à ça qu’ils nous appellent.

Chacun pourra décider si cette lutte est bonne, si l’idée est bonne, si elle répond ou non à cet appel qu’ils font.

Nous, femmes et hommes, comme zapatistes que nous sommes, nous répondons : oui nous allons avec vous, oui nous allons avec le Congrès National Indigène.

Nous verrons les manières de les soutenir de toute notre force.

Nous vous soutiendrons parce que la lutte que vous proposez, sœurs et frères du Congrès National Indigène, est peut-être la dernière opportunité que ces sols et ces cieux ne disparaissent pas au milieu de la destruction et de la mort.

C’est pour cela que nous voulons seulement vous dire ceci :

Écoutez le cœur, la douleur et la rage qu’il y a dans tous les recoins de ce pays.

Marchez et qu’à vos pas la terre tremble jusque dans ses entrailles.

 Que s’obscurcissent ces sols mexicains.

Que les cieux vous regardent avec surprise et admiration.

Que les peuples du monde, dans la décision et la détermination qui est la vôtre, apprennent et se motivent.

Et par-dessus tout, qu’importe ce qu’il se passe, ni tout ce qu’il y a en face, qu’importe qu’ils vous attaquent de toutes les formes, quoi qu’il arrive ne vous rendez pas, ne vous vendez pas, ne lâchez rien.

LIBERTÉ !

JUSTICE !

DÉMOCRATIE !

Résultat de recherche d'images pour "images ezln"

 Jo Busta Lally en soutien au 3RI d’où je suis…

Résultat de recherche d'images pour "images 3RI"

Lecture complémentaire sur ce blog ;

Un exemple de charte confédérale véritable alternative pour nous gérer sans État ni institutions coercitives obsolètes ;

“Le congrès réuni à St Imier déclare que :

  1. La destruction de tout pouvoir politique est le premier devoir du prolétariat.
    2) Toute organisation d’un pouvoir politique soi-disant provisoire et révolutionnaire pour amener cette destruction ne peut être qu’une tromperie de plus et serait aussi dangereuse pour le prolétariat, que tous les gouvernements existant aujourd’hui.”

~ Congrès de l’Internationale anti-autoritaire de St Imier, 1872 ~

Exemple de charte confédérale ;

En 13 points  dans une version PDF N° 30 de 7 pages

Michel Bakounine

 “Fédéralisme, socialisme et antithéologisme”

Ligue de la Paix, Genève, 1895

Ailleurs ;

Le moment d’une coalescence politique est venu pour les Gilets-Jaunes par Jean-Yves Jézéquel sur Mondialisation-ca du 25 mars 2019

Pour que l’Acte XX ne soit pas vain ; Redonnons tout le pouvoir aux Ronds-Points…

…Sinon tout cela aura été pour rien !

Car pour Macron un Gilet Jaune c’est ça ;

C’est à dire un pas grand chose, voire un presque rien…

Puisqu’il devient très clair qu’il n’y a pas de solutions au sein du Système, qu’il n’y en a jamais eu, et qu’il n’y en aura jamais ;

La preuve par Macron et tout son orchestre…

Car l’objectif prioritaire de nos chères zélites, c’est une réduction de la population de 95% de la population mondiale et par tous les moyens…

Et Macron a bien été mis en place pour finaliser ce Plan car il a été jugé comme étant le meilleur pour mener cette « mission » à son terme, tout comme Merkel ► MAKREL EnMarche vers la réduction de la populationMay aussi bien Trump que Trudeau que Vlad et Xi, si si…

C’est la raison pour laquelle, nous sommes de plus nombreux à penser que la réponse doit être mondiale, en créant un Réseau de Résistance et de Rébellion INTERNATIONAL = 3RI.

Et en même temps ;

Redonner TOUT LE POUVOIR AUX RONDS-POINTS, là où tout a commencé, de là où a jailli l’espoir/Hope par une prise de conscience politique collective pour certains en enfilant un Gilet Jaune comprenant, instinctivement, que de toutes façons, AUCUNE NÉGOCIATION ne serait possible avec TOUT POUVOIR OPPRESSEUR et/ou TOUS DOMINANTS. D’ailleurs cela nous avons pu le comprendre et le déterminer en lisant La Pédagogie des opprimés de Paulo Freire, que Résistance 71 a entièrement traduit pour m’en confier la mise au format PDF et en permettre la lecture, le téléchargement et/ou l’impression totalement gratos et nous savons que ce document, qui n’avait plus été réédité, en français, a énormément circulé… Sur les Ronds-Points !

photo : Suvann

Non M. Macron ;

Un Gilet Jaune, ça court partout sans restriction ! Un Gilet Jaune ça surprend ! Un Gilet Jaune ne se tient pas en laisse ! Un Gilet Jaune ne répond pas aux injonctions d’un État criminel ! Dans tout Gilet Jaune et sympathisant(e) sommeille un(e) communard(e).

Réveillons-les, en masse partout en France et au-delà !

Le peuple du monde suit et regarde les Gilets Jaunes ! La (r)évolution sera mondiale, mais elle doit commencer quelque part…

Résistance !

Vive la Commune !

Et arrivés à ce point, nous ne pouvons que conseiller la lecture de La Commune de Paris et de la Commune des communes analysées par Pierre Kropotkine car ce  texte vieux de 139 ans que tout Gilet Jaune et sympathisant devrait lire, relire et diffuser sans aucune modération, résonne du son de la fraîcheur et de l’évidence ; Qui n’a pas pris une ride et à claquer, d’urgence, aux museaux de tous les  bovins dominants ► La Commune de Paris, et la Commune des communes, Pierre Kropotkine dans « Le Révolté » 1880-1881, compilation par Résistance 71 dans une version PDF {N°90} de 27 pages.

photo : @Riot_N_Chill

Gilets Jaunes !

Les QUATRE(*) mois de lutte écoulés nous montrent on ne peut plus clairement qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a en fait jamais eu et qu’il ne saurait y en avoir !

Ceci se doit de devenir une évidence incontournable pour toutes et tous, membres de notre lutte organique pour une société enfin libre.

Ainsi, toute négociation avec l’État et les représentants de l’oligarchie est non seulement futile mais contre-productive. Ignorons-les !

Solidarité – Union – Persévérance – Réflexion – Action

Devenons S.U.P.R.A Gilets Jaunes !

Reprenons le pouvoir par les Assemblées Populaires et ainsi :

  • Boycottons les institutions
  • Boycottons l’élection et l’impôt absorbant l’intérêt de la dette odieuse
  • Boycottons les entreprises du CAC40 et des transnationales criminelles
  • Achetons et promouvons les produits locaux
  • Réaménageons nos campagnes et nos communautés agricoles
  • Rassemblons-nous en comités populaires de voisinage, de travail…

Tout le Pouvoir aux Ronds-Points !

Pour une société émancipée et donc libre !

Groupe Gilets Jaunes de _______________

(*)APPEL des 3 mois, qui se transforme 4 mois après À NE SURTOUT RIEN LÂCHER !

DEVENONS TOUTES & TOUS SUPRA GILETS JAUNES

 

DOSSIER SUR LE MOUVEMENT DES GILETS JAUNESICI

& YELLOW VESTS MOVEMENT ► HERE

Pour ma part, des problèmes de santé invalidants, m’empêchent de me tenir aux côtés des Gilets Jaunes, mais je le porte en soutien chaque samedi, et surtout, depuis plus de 3 ans j’avance sur le chemin, pas à pas, convaincue que l’avenir de l’Humanité passera par les peuples occidentaux, TOUS, émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant DEBOUT et aux côtés de TOUS LES PEUPLES NATIFS et de TOUS LES CONTINENTS pour instaurer l’harmonie de la Société des sociétés sur TERRE…

Jojo la Gilet Jaune qui ne veut pas être présidente, même par intérim…

JBL1960

RÉSISTE ! Et prouve que tu existes…

Publication initiale sur Résistance 71 ce 14/03/2019 ►GILETS JAUNES : 18ème Round du 16 mars 2019 = RÉSISTE ! (Vidéo)

Appel vidéo virale à voir, revoir et diffuser sans modération :

Plus de 550 000 vues en 72 heures !

Clip du 16 mars 2019 = Pour l’Acte XVIII à Paris samedi 16 mars = 1 seul mot d’ordre, acceptable = RÉSISTE ♫ Et prouve que tu existes…

https://video.samedi.pm/videos/embed/f5179a8e-6abf-4059-a2cc-8ded40212ad4

¡Hasta la victoria siempre!

Résistance 71 – 14 mars 2019

Surtout, ne laissons plus encadrer le mouvement par les chiens de garde de l’État… Autonomie des manif’ hors encadrement étatique.

Un Gilet Jaune, ça court partout sans restriction ! Un Gilet Jaune ça surprend ! Un Gilet Jaune ne se tient pas en laisse ! Un Gilet Jaune ne répond pas aux injonctions d’un état criminel ! Dans tout Gilet Jaune et sympathisant(e) sommeille un(e) communard(e). Réveillons les, en masse partout en France et au-delà!
Le peuple du monde suit et regarde les Gilets Jaunes ! La (r)évolution sera mondiale, mais elle doit commencer quelque part…

Résistance !

Vive la Commune !

POUR la formation d’un RÉSEAU de RÉSISTANCE et de RÉBELLION INTERNATIONAL ou 3RI CONTRE la SOCIÉTÉ MARCHANDE ► Le capitalisme et ses conséquences…

Terrorisme d’État : Destruction de la cabane des Gilets Jaunes de Commercy (Meuse) sur ordre du maire… Est-ce bien surprenant de la part d’un larbin ?…

Tout le pouvoir aux Ronds-Points !
Tout le pouvoir aux Cabanes !

Destruction de la cabane des Gilets Jaunes de Commercy

Manif-Est.Info | 13 mars 2019 | URL de l’article ► https://manif-est.info/Destruction-de-la-cabane-des-Gilets-Jaunes-de-Commercy-979.html

Aujourd’hui, Jérôme Lefevre, le maire de Commercy, s’enfonce dans la violence antidémocratique. Après un référendum local qui a montré que les Commercien-ne-s soutenaient massivement le maintien de la cabane des Gilets Jaunes, il a pourtant ordonné sa destruction.

Pire que cela, il a lui-même participé au démontage de notre cabane montrant ainsi toute l’étendue du mépris qu’il a pour l’opinion de ses concitoyens. De même que pour toutes les cabanes de Gilets Jaunes détruites partout en France, en détruisant ce symbole de la lutte populaire et de la solidarité, le maire de Commercy s’affiche dans la droite ligne du gouvernement Macron.

Un autoritarisme borné, une absence totale de considération pour la souffrance du peuple. Face à ces despotes, une seule solution : continuer le mouvement et le renforcer. D’une manière ou d’une autre nous sommes là et y resterons. De toute façon, notre cabane est toujours debout dans nos cœurs. La souffrance, la colère et la solidarité lui servent de murs.

Stop aux injustices !

Stop aux violences d’État !

Stop au mépris des élus !

Vive l’assemblée populaire !

Gilets Jaunes !

Les QUATRE(*) mois de lutte écoulés nous montrent on ne peut plus clairement qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a en fait jamais eu et qu’il ne saurait y en avoir !

Ceci se doit de devenir une évidence incontournable pour toutes et tous, membres de notre lutte organique pour une société enfin libre.

Ainsi, toute négociation avec l’État et les représentants de l’oligarchie est non seulement futile mais contre-productive. Ignorons-les !

Solidarité – Union – Persévérance – Réflexion – Action

Devenons S.U.P.R.A Gilets Jaunes !

Reprenons le pouvoir par les Assemblées Populaires et ainsi :

  • Boycottons les institutions
  • Boycottons l’élection et l’impôt absorbant l’intérêt de la dette odieuse
  • Boycottons les entreprises du CAC40 et des transnationales criminelles
  • Achetons et promouvons les produits locaux
  • Réaménageons nos campagnes et nos communautés agricoles
  • Rassemblons-nous en comités populaires de voisinage, de travail…

Tout le Pouvoir aux Ronds-Points !

Pour une société émancipée et donc libre !

Groupe Gilets Jaunes de _______________

(*)APPEL des 3 mois, qui se transforme 4 mois après À NE SURTOUT RIEN LÂCHER !

DEVENONS TOUTES & TOUS SUPRA GILETS JAUNES

DOSSIER SUR LE MOUVEMENT DES GILETS JAUNESICI

& YELLOW VESTS MOVEMENT ► HERE

LECTURES COMPLÉMENTAIRES ESSENTIELLES pour y parvenir ;

Les 88 PDFs dans cette page spécialement créée dans mon blog ► LES PDFs RÉALISÉS PAR JBL1960 et à l’exemple du tout dernier Bref Manifeste pour un futur proche de Francis Cousin de septembre 2010, (re)proposé par Résistance 71 que j’introduis par ce billet explicatif ► Bref manifeste pour un futur proche de Francis Cousin, Septembre 2010 – Proposition de relecture R71 dans une nouvelle version PDF de JBL1960

Jo Busta Lally la Gilet Jaune qui résiste et qui prouve qu’elle existe !

Solidarité – Union – Persévérance – Réflexion et Action pour l’Acte XV !

Devenons S.U.P.R.A Gilets Jaunes !

Reprenons le pouvoir par les Assemblées Populaires et ainsi :

  • Boycottons les institutions
  • Boycottons l’élection et l’impôt absorbant l’intérêt de la dette odieuse
  • Boycottons les entreprises du CAC40 et des transnationales criminelles
  • Achetons et promouvons les produits locaux
  • Réaménageons nos campagnes et nos communautés agricoles
  • Rassemblons-nous en comités populaires de voisinage, de travail…

Tout le Pouvoir aux Ronds-Points !

Pour une société émancipée et donc libre !

Ne nous laissons pas entrainer par un pouvoir totalement aux abois dans un piège qui ferait que tout porteur d’un Gilet Jaune est un antisémite et donc un antisioniste par nature ! N’acceptons aucun amalgame, quand l’Union Juive Française pour la Paix déclare ;

Nous sommes juifs et nous sommes antisionistes et nous ne nous tairons pas !

Gilets Jaunes, demeurez horizontaux et méfiez-vous de la verticalité ! Plus on monte… et plus on tombe de haut ! Solidarité et Union ! Pas de négociations !

Union et rassemblement !

Ouvriers, agriculteurs, étudiants, chômeurs, laissés-pour-compte, union dans notre complémentarité, contre l’État et la société marchande, cancers de la société humaine !

Demeurons incontrôlables et restons dans l’indéfinition !

▼▼▼

Il ne faut pas former une masse, inutile de reproduire les préjugés, les préoccupations, les erreurs et les coutumes qui caractérisent les foules aveugles. La masse est fermement convaincue qu’il lui faut un chef ou un guide pour la mener à son destin. Vers la liberté ou vers la tyrannie, peu importe : elle veut être guidée, avec la carotte ou avec le bâton.

Cette habitude si tenace est source de nombreux maux nuisibles à l’émancipation de l’être humain : elle place sa vie, son honneur, son bien-être, son avenir, sa liberté entre les mains de celui qu’elle fait chef. C’est lui qui doit penser pour tous, c’est lui qui est chargé du bien-être et de la liberté du peuple en général comme de chaque individu en particulier.

C’est ainsi que des milliers de cerveaux ne pensent pas puisque c’est le chef qui est chargé de le faire. Les masses deviennent donc passives, ne prennent aucune initiative et se traînent dans une existence de troupeau. Ce troupeau, les politiques et tous ceux qui aspirent à des postes publics le flattent au moment des élections pour ensuite mieux le tromper une fois qu’elles sont passées. Les ambitieux le trompent à coups de promesses au cours des périodes révolutionnaires pour récompenser ensuite ses sacrifices à coups de pieds une fois la victoire obtenue.

Il ne faut pas former une masse. Il faut former un ensemble d’individus pensants, unis pour atteindre des fins communes à tous mais où chacun, homme ou femme, pense avec sa propre tête et s’efforce de donner son opinion sur ce qu’il convient de faire pour réaliser nos aspirations communes, qui ne sont autres que la liberté et le bien-être de tous fondés sur la liberté et le bien-être de chacun. Pour parvenir à cela, il est nécessaire de détruire ce qui s’y oppose : l’inégalité. Il faut faire en sorte que la terre, les outils, les machines, les provisions, les maisons et tout ce qui existe, qu’il s’agisse du produit de la nature ou de l’intelligence humaine, passent du peu de mains qui les détiennent actuellement aux mains de tous, femmes ou hommes, pour produire en commun, chacun selon ses forces et ses aptitudes, et consommer selon ses besoins.

Pour y parvenir, nul besoin de chefs. Bien au contraire, ils constituent un obstacle puisque le chef veut dominer, il veut qu’on lui obéisse, il veut être au-dessus de tout le monde. Jamais aucun chef ne pourra voir d’un bon œil la volonté des pauvres d’instaurer un système social basé sur l’égalité économique, politique et sociale. Un tel système ne garantit pas aux chefs la vie oisive et facile, pleine d’honneur et de gloire, qu’ils souhaitent mener aux dépends des sacrifices des humbles. […]

Ricardo Flores Magon de 1912, version PDF N° 77 de 40 pages – Extrait issu de Les Chefs à la page 23 du PDF

▲▲▲

C’est bien parce qu’une véritable prise de conscience politique a émergé, il y a 3 mois maintenant, avec le Mouvement des Gilets Jaunes, que le pouvoir oppresseur cherche, par tous les moyens, y compris par un arsenal répressif inédit et qui interroge jusqu’à l’ONU, à nous diaboliser pour nous faire rentrer dans le rang !

N’attendons rien, et surtout ne demandons plus rien à nos oppresseurs / dominants mieux IGNORONS-LES !

▼▼▼

Pour les oppresseurs, ce sont toujours les opprimés (qu’ils n’appellent jamais du reste “les opprimés” bien entendu, mais  selon qu’ils soient leurs propres concitoyens ou pas : “ces gens-là” ou “les masses aveugles et envieuses” ou “sauvages”, “natifs”, “indigènes”, ou “subversifs”), qui sont “violents”, “barbares”, “vicieux” ou “féroces”, lorsqu’ils osent réagir à la violence des oppresseurs.

[…]tout comme un oppresseur, pour opprimer, a besoin d’une théorie de l’action oppressive, de la même manière, un opprimé, afin d’être libre et émancipé, a aussi besoin d’une théorie d’action.

L’oppresseur élabore sa théorie d’action sans les gens, car il se tient contre eux. Les gens ne peuvent pas, tant qu’ils sont écrasés et opprimés, intériorisant l’image de l’oppresseur, construire par eux-mêmes la théorie de leur action libératrice. Seulement lors de la rencontre des gens avec les leaders révolutionnaires et en communion dans leur praxis, cette théorie pourra-t-elle être construite.

La Pédagogie des opprimésPaolo Freire – Version PDF N° 83 de 111 pages – Traduction française par Résistance 71 en décembre 2018 – Mise au format PDF par mézigue

▲▲▲

Pour enclencher un NOUVEAU PARADIGME sans dieu ni maitre et autant que possible sans arme et de toutes façons sans haine ni violence ;

L’émancipation ne viendra que par et pour le peuple uni dans la pensée et l’action critiques pour transformer la réalité de l’oppression en celle de la libération, hors antagonisme et dans la complémentarité de notre diversité ► Et ce sera fin de partie pour l’oligarchie !

Et ils le savent bien = La preuve par Macron et tout son orchestre !

Tout comme vous, je suis une invisible, voire une parasite, pour cette société là car je ne dispose d’aucun revenu, RIEN, NADA et je survie grâce à la copieuse retraite (de riche) d’environ 1682 € NET (après prélèvement de 3.80% de CSG et 0.5% de CRDS) de mon vieux mari et comme la MDPH refuse de prendre en compte mon arthrose dégénérative très invalidante n’ayant aucune possibilité de travailler. Je sais donc toute la difficulté de survivre, de faire des choix ; se chauffer ou bouffer, de ne pas pouvoir s’habiller, se chausser correctement ou de prendre le risque de rouler sans CT à jour, de limiter ses déplacements avec sa seule vielle voiture à essence, bien entretenue, mais jugée bonne pour la casse (tout comme moi) par nos zélites au N.O.M. de la Transition Écologique ou Pompe à Fric Climatique plutôt !

J’ai compris que nous étions LEUR CIBLE depuis un moment déjà et je préfère taper sur les BANKSTERS que sur les GJ qui succombent aux chants des sirènes ou qui croient encore possible de réformer le système en participant aux élections, au grand débat, ou à la mise en place du RIC avec Macron toujours au commande…

Aussi ai-je décidé en conscience de consacrer le reste de ma vie uniquement à lutter efficacement contre cette malfaisance régnante qui a un N.O.M. et des visages = Le Vatican, et toutes les religions, la City de Londres et Washignton D.C. en réalisant, gratuitement, la mise en PDF de livres, travaux de recherches, articles et analyses… Car le format PDF téléchargeable, gratuitement à souhait, s’est vraiment révélé et imposé à nous comme un véritable outil pour créer cette société parallèle, celle des associations libres fédérées mais aussi boycotter le système et institutions de manière exponentielle au nombre de gens rejoignant les associations libres…

 

Notamment par une diffusion, la plus large possible, sur nos différents réseaux (le plus possible HORS GAFAM) et lectorats car nous pensons, les uns et les autres, que tout ce qui participe du développement de l’humanité DOIT être accessible à tous et gratuitement, pas plus de «droits d’auteurs» et de «propriété intellectuelle» que de beurre en branche !

Toutes ces invitations à voyager par ces lectures combinées, nous permettrons assurément, le moment venu, de nous reconnaitre, guidés par nos petites flammes intérieures et en ce moment le jaune est mis, car nous savons bien qu’il nous faudra écrire la suite de l’Histoire à l’encre du réel…

Respectueusement à tous ==► Jo

Après 3 mois de résistance et de rébellion ; Devenons S.U.P.R.A. Gilets Jaunes ! (Tracts en PDF)

Après 3 mois de rébellion, le Mouvement Gilets Jaunes à une croisée des chemins et donc

Redonnons Tout le Pouvoir aux Ronds-Points !

Devenons S.U.P.R.A. Gilets Jaunes !

Les dernières manifestations du mouvement des Gilets Jaunes et les évènements récents menant à une tentative de diabolisation accrue* du peuple de France en rébellion par les instances politiques et médiatiques tout autant corrompues qu’obsolètes, nous amènent à réfléchir sur le devenir du mouvement.

Nous pensons que le temps est venu de généraliser un retour aux fondamentaux et de suivre l’exemple des Gilets Jaunes de Commercy dans la Meuse et de ceux de St Nazaire ainsi que d’autres groupes plus anonymes, qui ont mis en place les Assemblées Populaires, seules garantes d’un pouvoir exercé par et pour le peuple.

À cet effet, nous avons résumé notre position politique sur ce sujet sous la forme d’un pamphlet que nous soumettons aux groupes des Gilets Jaunes et à qui veut entendre.

Prenez-en connaissance, réfléchissez-y, débattez, utilisez le éventuellement sous cette forme ou une autre, ou ignorez-le si telle est votre décision.

Nous arrivons à un carrefour dans la jeune histoire du mouvement et donc vers un autre rond-point, de taille, à occuper… Il devient impératif de focaliser sur les modes d’action au niveau local, de réappropriation du pouvoir par la base, localement et de son rayonnement par association libre.

Ceci représente à notre sens, la seule voie de succès possible pour une société exclusivement concernée par le bien commun, hors des rapports marchands de pouvoir et donc sur la voie de l’émancipation.

Vous trouverez ci-dessous sous forme de tract en version PDF, que j’ai réalisée, le texte que nous vous invitons à analyser, reflétant notre vision politique de l’affaire. Nous espérons que ceci puisse contribuer à la continuation de notre marche sur le chemin de la société des sociétés.
Fraternellement à toutes et tous
Résistance 71
Février 2019

Solidairement Jo Busta Lally

Gilets Jaunes !

Les trois mois de lutte écoulés nous montrent on ne peut plus clairement qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a en fait jamais eu et qu’il ne saurait y en avoir !

Ceci se doit de devenir une évidence incontournable pour toutes et tous, membres de notre lutte organique pour une société enfin libre.

Ainsi, toute négociation avec l’État et les représentants de l’oligarchie est non seulement futile mais contre-productive. Ignorons-les !

Solidarité – Union – Persévérance – Réflexion – Action

Devenons S.U.P.R.A Gilets Jaunes !

Reprenons le pouvoir par les Assemblées Populaires et ainsi :

  • Boycottons les institutions
  • Boycottons l’élection et l’impôt absorbant l’intérêt de la dette odieuse
  • Boycottons les entreprises du CAC40 et des transnationales criminelles
  • Achetons et promouvons les produits locaux
  • Réaménageons nos campagnes et nos communautés agricoles
  • Rassemblons-nous en comités populaires de voisinage, de travail…

Tout le Pouvoir aux Ronds-Points !

Pour une société émancipée et donc libre !

Groupe Gilets Jaunes de _______________

Ce texte en version TRACT à imprimer et à diffuser ► Tract_Gilets_Jaunes

(*) PsyOp en cours : Opération Finky pour diaboliser le Mouvement des Gilets Jaunes, interdire les manifestations, criminaliser l’antisémitisme mais surtout l’antisionisme (même si Macron dit n’être pas favorable à la pénalisation de l’antisionisme ► Source Le Coiffeur de ses dames – MàJ du 19/02/2019 à 15:24 – Macron peut changer d’avis d’ici le dîner au CRIF…) ce qui n’est absolument pas la même chose, et restreindre le peu de libertés qu’ils nous restent en échange d’une sécurité que nous savons totalement illusoire…

Les Merdias passent en boucle le pétage de plomb d’un seul GJ (qui plus est, parfaitement connu des services de police et du renseignement depuis 2014 comme islamiste radical proche des salafistes ► Source Le Huff) à l’encontre d’A. Finkielkraut, mais passe sous silence l’échange de près de 15 minutes tendu mais non agressif, ni insultant entre AF et des GJ ► ICI

Mais surtout, taisent les propos haineux tenus par Finkielkraut, il y a 15 ans :

« Je suis né à Paris mais je suis le fils d’immigrants polonais. Mon père a été déporté de France. Ses parents ont été déportés et ont été assassinés à Auschwitz. Mon père est rentré d’Auschwitz en France. Ce pays mérite notre haine : ce qu’il a fait à mes parents fut bien plus violent que ce qu’il a fait aux Africains. » Source E&R VIA OD

Alain Jakubowicz, avocat et président d’honneur de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme), a réagi sur franceinfo dimanche 17 février après les insultes antisémites proférées par des « gilets jaunes » à l’encontre d’Alain Finkielkraut en marge de la manifestation de samedi ;« Le gilet jaune est un passeport qui autorise tout et n’importe quoi ».

Plus que jamais ► NE NOUS TROMPONS PAS DE CIBLE !

Car c’est NOUS la CIBLE, aussi cessons d’antagoniser toutes choses ! La devise du pouvoir est « Diviser pour mieux régner / nous contrôler » !

Devenons IN-CON-TRÔ-LA-BLES et restons INDÉFINISSABLES

N’appelant jamais à la violence et à la haine contre personne, et encore moins envers les Gilets Jaunes qui succombent aux chants des sirènes ► Ignorons-les tout simplement !

Ignorons le Système, l’État, et ses Institutions coercitives ► Créons les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchissons et agissons en une praxis commune ► Étudions ensemble et Adaptons le meilleur du sublime de l’ANCIEN au monde (NEUF) d’aujourd’hui…

Il n’y a pas de solution au sein du système, il n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! Ceci doit maintenant devenir une évidence planétaire et les peuples d’en tirer les conclusions et les actions qui s’imposent !

Solidarité, Union, Persévérance, Réflexion, Action !

Soyons SUPRA et devenons ce que nous sommes fondamentalement,

¡Ya Basta!

Ça suffit !

Enough !

Genug !

Basta cosi !

достаточно!

Sur la base du même texte, j’ai réalisé un autre Tract différent dans sa présentation au format PDF également et pour vous laisser le dernier mot  ► Tract Aux Gilets Jaunes !

JBL 1960