Archives pour la catégorie MOUVEMENT DES GILETS JAUNES

Même et surtout si nous ne sommes que de passage…

Le temps de ce passage, semons les graines du futur…

Demain se plantant AUJOURD’HUI !

Car nous sommes exactement là où tout (re)commence !

Pour la Commune

Raoul Vaneigem, le 27 février 2020 – URL Source ► https://www.lavoiedujaguar.net/Pour-la-Commune

En 1ère analyse sur Résistance 71 dans ► Résistance et renouveau politique… Le temps de la Commune est revenu ! (Raoul Vaneigem)

Une insurrection populaire gagne le monde. Elle se propage à un nombre croissant de pays. En dépit des différences de conditions, de motivations, de cultures, de mentalités, tous présentent un point commun : le peuple ne veut plus d’un gouvernement qui prétend lui imposer sa présence et son autorité. C’est la lutte de ceux du bas contre ceux du haut.

Nous sommes dans l’équilibre instable du statu quo. Le pouvoir oppressif campe sur ses positions, il refuse de céder d’un pouce. Il craint un basculement de la situation. Ce basculement est à la portée du soulèvement populaire qui nargue l’État et, avec la fermeté d’une juste colère, affirme sa détermination de poursuivre sans relâche son combat.

Au premier abord, le statu quo joue en faveur de l’État et de ses commanditaires. L’intransigeance des gouvernants vise à vulgariser dans l’opinion l’image d’une forteresse inamovible que rien ne réussira à ébranler. Leur propagande agite le spectre du désespoir qui hante toujours la mémoire des révoltes perdues. Ils misent sur la fatigue, ils comptent sur l’amer « à quoi bon » pour renvoyer les insurgés à la niche. Nos ennemis se trompent deux fois !

La solidité de l’État n’est que de surface. Son pouvoir de décision est factice, il est entre les mains d’une puissance financière mondiale qui peu à peu se substitue à lui. Beaucoup de citoyens français incriminent la Commission européenne et la rendent responsable de leurs malheurs. On lui reproche d’imposer aux gouvernements « démocratiquement élus » des restrictions budgétaires qui ruinent le secteur public, paupérisent, tuent. C’est oublier que les instances européennes ne sont elles-mêmes qu’un instrument des mafias financières internationales. Celles-ci sont notre véritable ennemi, comme l’a révélé aux Chiliens l’assassin économique Milton Friedman. Néanmoins, si redoutables qu’ils demeurent, les gestionnaires d’un marché dont ils sont à la fois les maître et les esclaves font montre de moins en moins d’une puissance réelle et de plus en plus d’une puissance fictive, une autorité dont la mise en scène est destinée à nous fasciner comme le serpent fascine sa proie. Mais nous avons prouvé que nous n’étions plus des proies et que nous révoquions la prédation. Eux, en revanche, se livrent à des guerres de commis-voyageurs. À la fois proies et prédateurs, ils s’épuisent en rivalités concurrentielles et se déchirent pour un os où il ne restera bientôt plus rien à ronger. Car l’État et les instances supranationales sont guettés par l’effondrement inéluctable d’un système où l’argent tourne en rond, ne reproduit plus que lui-même, n’est qu’une forme virtuelle appelée à se dévorer elle-même en dévorant tout sur son passage.

Des dirigeants de plus en plus bêtes, des insurgées et des insurgés de plus en plus intelligents. La faillite rentabilisée du système marchand ne provoque pas seulement la destruction de la terre et de ses espèces, elle entraîne une détérioration mentale qui d’année en année débilite les administrateurs du délabrement universel. Ils ont été incapables d’empêcher qu’une formidable vague insurrectionnelle brise l’assaut de leurs entreprises mortifères. Vous vous interrogez sur l’effet de bascule du vieux monde dans le nouveau ? Il s’opère lentement sous vos yeux. Chefs d’État et gouvernants sont gagnés par la sénescence à mesure que leur nerf de la guerre se sclérose, alors que l’insurrection populaire et la désobéissance civile attestent de jour en jour une intelligence que l’ouverture à la vie ne cesse de stimuler.

Le haut pourrit, le bas revit. Les individus autonomes font montre d’une créativité qui mène l’offensive sous deux angles d’approche. Tandis qu’analyses critiques, recours juridiques, sabotages, harcèlements par le ridicule dénoncent au sommet les escroqueries d’un Olympe d’opérette, à la base se multiplient et s’amplifient des assemblées locales et régionales directement confrontées au problème de la générosité humaine dans une société du calcul égoïste. Ce combat à la fois pluriel et unitaire nourrit la résolution des insurgés, leur détermination de « ne rien lâcher ». C’est là que la vie revendique sa priorité absolue sur l’économie de profit.

Créer de nouvelles conditions d’existence est une priorité. La ruine de nos acquis sociaux et les ukases que le capitalisme et sa démocratie totalitaire nous assènent donnent une idée du chaos où il a l’intention de nous précipiter. Souvenons-nous de ce qui est arrivé à la Grèce. Bien que soutenu par une majorité populaire qui le pressait de sortir de l’Union européenne, le gouvernement grec de Tsipras a fait marche arrière, il a pris une décision opposée à la volonté populaire. Il a cédé à un chantage ouvertement déclaré : « Si vous n’acceptez pas les mesures d’austérité que nous préconisons, vous quitterez l’Europe, vous ne disposerez plus d’argent, vous n’aurez plus de quoi payer les salaires, entretenir les écoles, les transports, les hôpitaux. Après nous le déluge ! » Tsipras a dû céder parce que rien ne préparait la société grecque à éviter le cataclysme programmé. N’est-il pas inquiétant que nous ne tirions pas les leçons de ce désastre annoncé ? Notre énergie ne devrait-elle pas s’employer principalement à jeter les bases de microsociétés capables de répondre aux défis du chaos et de l’absurdité dévastatrice dont l’état du secteur hospitalier, alimentaire, énergétique nous donne un avant-goût ?

Le plus grand danger qui nous menace c’est de manquer d’audace. C’est de ne pas faire confiance en nos propres capacités, de sous-estimer notre inventivité. Attendre des solutions de l’État nous condamne à végéter dans sa carcasse pourrissante. Comment oublier que la loi du profit, qui détermine toutes les lois du système, consiste à reprendre d’une main ce qui a été donné de l’autre. Dialoguer avec l’État, c’est entrer dans la gueule du monstre.

L’important est moins de le percer de nos coups que de lui substituer un ensemble de microsociétés humaines où la liberté de vivre s’emploie à expérimenter les richesses de sa diversité et à harmoniser ses options contradictoires.

L’escroquerie du référendum. En France, les insurgées et les insurgés exigent un référendum d’initiative citoyenne (RIC). Le gouvernement ne veut pas en entendre parler, si ce n’est sous la forme de ce qu’il appelle référendum d’initiative partagée (RIP) dont il aurait évidemment le contrôle. Dans le même temps, le même gouvernement affiche son mépris des référendums en rejetant une pétition de plus d’un million d’opposants à la vente d’Aéroport de Paris au secteur privé. Au Chili, la même escroquerie se prépare. Le gouvernement propose de remplacer la constituante de Pinochet en recourant à la farce électorale et à ses manipulations traditionnelles. Le but ? Imposer par les instances du haut une constitution qui servira à légaliser la mainmise du capitalisme sur les ressources du pays. Ne sommes-nous pas lassés d’assister une fois encore à ce tour de prestidigitation qui, au nom du peuple, confère les pleins pouvoirs au marché ? Comment entériner une constitution populaire qui n’est pas, loin s’en faut, rédigée directement par le peuple, par des assemblées de quartiers et de villages ?

La lutte pour la qualité de la vie se moque de la dictature des chiffres, de la mesure, du nombre. Le chiffre est la mesure du pouvoir. Il règne par la quantité parce qu’il règne sur des objets, sur un amas anonyme des marchandises. Nous découvrons aujourd’hui une perspective inverse. La qualité annule la dictature du nombre. La qualité de la vie se moque des comptes budgétaires qui la réduisent à un élément de profit. La qualité est l’authenticité vécue. C’est en tant que telle qu’elle peut marquer son intérêt pour ce qui la concerne et son désintérêt pour les guerres concurrentielles que les mafias mondialistes se livrent entre elles. Notre intérêt c’est de parer aux retombées de ces guerres, dont celles et ceux d’en bas sont toujours les victimes.

Sous ses aspects les plus visibles, la guérilla pacifique mobilise des centaines de milliers de partisans de la désobéissance civile. L’outre du mensonge médiatique a beau assurer que les manifestants s’essoufflent, que leur nombre diminue, ni la France, ni le Chili, ni le Liban, ni le Soudan, ni l’Algérie, ni l’Iran ne cèdent sur le front des revendications. Ils ne se trompent pas d’ennemi, leur volonté ne faiblit pas. L’adversaire est la machine du profit qui broie la vie, le combat est celui de la vie qui refuse d’être broyée.

Le phénomène gagne en profondeur, il affecte les modes de pensée et de comportement. Un nombre croissant d’individus redécouvrent les joies de la solidarité et prennent conscience que la réalité vécue n’a rien en commun avec la réalité comptable, budgétaire, statistique concoctée dans ces hauts lieux, qui ne sont en fait que les culs-de-basse-fosse du marché.

Ni dirigeant ni représentant autoproclamés. Outre les chefs, les assemblées auto-organisées excluent les appareils politiques et syndicaux et ceux qui seraient délégués par eux. Les membres de ces assemblées sont prêts, en revanche à discuter à titre personnel avec tous les individus, militants et non-militants, quelles que soient leurs opinions religieuses et idéologiques. Ils estiment en effet que la lutte sociale pour une société plus humaine et plus généreuse l’emporte sur les représentations du monde que chaque personne édifie en raison de son histoire particulière. Ils n’appellent pas à renoncer à des convictions personnelles mais à les dépasser, c’est-à-dire à les resituer dans des conditions qui permettront de les nier sous leur forme ancienne et de les conserver sous leur forme nouvelle. Tolérance pour toutes les idées, intolérance pour tout acte inhumain.

La Commune est le lieu de la vie retrouvée. C’est une agora de liberté où tous les avis ont l’avantage de s’exprimer, d’être entendus et de se concrétiser sous forme de décisions collectives. Pourquoi ? Parce qu’elle rassemble au départ un petit nombre de gens qui se connaissent ou apprennent à se connaître. Ils ont le privilège d’occuper un terrain qui leur est familier, où ils sont les mieux à même d’intervenir en connaissance de cause. Ils ont l’avantage d’être dans une proximité à laquelle la fédération des communes prête une distance critique, une conscience affinée.

Chaque commune est la base d’une multitude d’entités similaires. Leur fédération formera un tissu social capable de supplanter un État qui ne cesse de dégrader les conditions d’existence. C’est là, sur le terrain de notre existence quotidienne, que notre créativité a le plus de chance de battre en brèche l’impérialisme étatique et marchand. L’être humain a toujours plié sans se rompre. C’en est fini de courber la nuque, c’en est fini de ce monde où, comme se désolait Chamfort, le cœur n’a que le choix de se briser ou de se bronzer.

Le combat de la Commune est celui de la générosité humaine contre la dictature du profit. Nous n’allons pas tolérer que le capitalisme mondial et le calcul égoïste pollue notre environnement et notre conscience humaine. L’aide aux plus démunis relève des assemblées populaires non de la froide juridiction étatique et de ses souteneurs xénophobes, racistes, sexistes. L’élan de la solidarité porte à une irrépressible et insolite sensation : la vie va si vite que nous n’avons plus le temps de mourir. L’insurrection est une cure de santé.

La femme est à la pointe du combat pour l’être humain. Là réside son unité. C’est une unité revendicative qui menace la tradition machiste et les résurgences patriarcales. Comment s’étonner que le pouvoir tente de la morceler en catégories afin de les dresser les unes contre les autres et de « diviser pour régner* ». Traiter la femme comme une abstraction permet en effet de lui faire assumer des rôles et des fonctions réservés jadis au patriarcat. Le sens humain n’est pas présent avec la même intensité chez la policière, la tortionnaire, l’affairiste, la militaire, la mafieuse, l’autocrate et chez l’insurgée qui lutte pour une égale émancipation de l’homme et de la femme. Mais partout où le noyau d’humanité n’a pas disparu tout à fait, pourquoi ne pas faire confiance à la vie pour venir à bout de la carapace oppressive ?

La Commune est notre territoire, notre existence y est légale. À cette légalité naturelle, l’État a substitué une légalité que rien ne nous oblige à reconnaître. N’est-il pas devenu caduc le contrat social par lequel il s’engageait, en échange de prélèvements fiscaux, à nous garantir écoles, hôpitaux, transports, moyens de subsistance ? À cela s’ajoutent les mesures arbitraires attentatoires à la dignité humaine que son totalitarisme démocratique multiplie. N’est-il pas, dès lors, évident que nous sommes dans la légalité et qu’il est lui, de facto, dans une illégalité qui, du point de vue de ses propres lois, nous autorise à le bannir ? Cependant, la structure municipale qu’il a implantée est toujours en place. Elle fait du maire un fonctionnaire soumis à son autorité. Pris en tenaille entre la représentation de l’État et la représentation de la population locale, il navigue entre l’honnêteté, la corruption, la modestie du porte-parole et l’arrogance de l’édile intronisé. Comment les assemblées d’autogestion peuvent-elles, sans se renier, coexister dans le cadre d’une organisation municipale inféodée à l’État ? À chaque territoire en voie de libération, ses propres formes de lutte.

Quelles relations avec la mairie traditionnelle ? Nul n’ignore que l’expérience de la démocratie directe marque une rupture avec les modes de scrutin que le rituel électoral nous impose. À la différence du vote organisé par le clientélisme politique, la Commune est l’émanation d’assemblées de proximité. Les problèmes qu’elles abordent sont des problèmes concrets, qui se posent à la population d’un village, d’un quartier urbain, de la région environnante où leur fédération prête une vision globale, mondiale, à des décisions prises localement. Elles sont issues d’un milieu où chacun est concerné et sait de quoi il parle. Elles concrétisent une pratique de vie, non une pratique de l’idéologie. La mairie est une antenne, elle est moins à l’écoute des citoyens que de l’État qui les gouverne. Or, pour nous, la Commune est un monde appelé à éradiquer la mondialisation du profit.

Le tambour de l’unité résonne partout. Quelle unité ? Appeler à l’unité et à la convergence des luttes, c’est prendre les choses à rebours. Les déclarations abstraites, si généreuses qu’elles se veuillent, sont des leurres. Elles empruntent le vieux chemin des bonnes intentions. L’espérance n’en finit pas de trébucher de triomphalisme en défaitisme. Allons-nous une fois de plus nous enrôler dans ces fronts censés mobiliser l’énergie de tous et de toutes contre ce qui se borne à porter un des masques de l’oppression globale ? Lors de la révolution espagnole, Berneri avait lancé cette mise en garde : « Seule la lutte anticapitaliste peut s’opposer au fascisme. Le piège de l’antifascisme signifie l’abandon des principes de révolution sociale. » Et il ajoute : « La révolution doit être gagnée sur le terrain social et non sur le terrain militaire. » À quoi tient la force poétique des Gilets jaunes et des assemblées auto-organisées ? Au fait qu’ils mettent au premier plan des problèmes économiques, sociaux, psychologiques auxquels personne n’échappe en ces temps de mutation (permaculture, interdiction des pesticides, blocage des circuits marchands, éradication des nuisances pétrochimiques et nucléaires, exploration énergétique, revivification du tissu rural et urbain, rupture avec le fétichisme de l’argent, reconstruction de l’enseignement, guérilla menée selon le principe « Ne jamais détruire un homme et ne jamais cesser de détruire ce qui le déshumanise »).

La véritable unité, c’est le combat pour le mieux vivre.

La désobéissance civile est un droit imprescriptible partout où règne le droit d’opprimer. La rédaction d’une charte issue des Communes et de leurs assemblées pourrait en garantir le principe et donner ses assises à la légalité d’une démocratie que sa poésie pratique affranchisse à jamais de l’emprise étatique et marchande. À bas la république des affaires ! Vive la république du sens humain !

Texte envoyé pour information et en mode de contribution éventuelle aux débats sur la commune

Raoul Vaneigem

février 2020

*Diviser pour mieux régner (août 2010) de Résistance 71https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/12/Lessentiel-de-R71-de-2010-a-2018.pdf (Page 9)

Aimez les gens, détester le système (page 43) Dean Henderson, 2014https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/11/crochet-gauche-une-claque-hebdomadaire-c3a0-loligarchie-avec-dean-henderson-traduction-et-compilation-r71-version-pdf-jbl1960.pdf (Depuis le début de l’année 2020, le blog WordPress.com de Dean Henderson est inaccessible, sans qu’on sache si c’est de son fait, ou pas, ce qui m’étonnerait fort…)

Le 23/02/20, en analyse dans ► Bientôt dans l’hémicycle, sortie de : L’arme fatale, le 49.3 ! et en avant-première, puisqu’Édouard Philippe hier, 29 février, est venu annoncer lui-même la date de projection ► https://www.francetvinfo.fr/economie/retraite/reforme-des-retraites/retraites-edouard-philippe-degaine-le-49-3_3847563.html

▼▼▼

Toutes les versions PDF de Raoul Vaneigem, que j’ai toutes réalisées ;

Compilation et notes à but éducatif et dans la gratuité prônée par Raoul Vaneigem, réalisées par Résistance71 et mis au format PDF gratuitement par mézigue ;

Extraits du livre : APPEL À LA VIE CONTRE LA TYRANNIE ÉTATIQUE & MARCHANDE de Raoul Vaneigem, Publié aux Éditions Libertalia en 2019 – Version PDF N° 154 de 20 pages

L’Abécédaire de Raoul Vaneigem, Source Revue Ballast d’avril 2019, via Résistance 71 en Clin d’œil politique aux Gilets Jaunes !

L’essentiel & Indispensable de Raoul Vaneigem depuis 2012 pour R71, comme pour mézigue en mai 2019

NI PAR MACRON – NI PAR PERSONNE : On ne veut pas être gouverné-e-s ! 2 Textes Fondamentaux au format PDF

Et comprendre ainsi pourquoi à travers ce blog, j’appelle notamment à BOYCOTTER toutes les élections et la prochaine étant les Municipales, comme nous sommes là où tout commence, entrainons-nous donc et commençons par BOYCOTTER LES MUNICIPALES !

Très complémentaire à cette ultime réflexion de Vaneigem, je vous propose de (re)lire, ce texte essentiel, à mon sens, pour comprendre et transformer sa réalité ;

La Pédagogie des opprimés, de Paulo Freire, 1970 ► invitation à imploser le concept « bancaire » de l’Éducation !

Encore et toujours ► Le Manifeste pour la société des sociétés de Résistance 71 ;

Mais aussi la Nouvelle version de l’exemple de Charte Confédérale inspirée par Michel Bakounine & La Commune de Paris et la notion d’État, Michel Bakounine, 1871 ;

L’indispensable de Pierre Kropotkine ; Incluant ► L’anarchie, dans l’Évolution Socialiste, 2ème Édition, 1892 et pour redonner TOUT LE POUVOIR AUX RONDS-POINTS ► La Commune de Paris, et la Commune des communes, Pierre Kropotkine dans « Le Révolté » 1880-1881 ;

L’impasse citoyenniste, contribution à une critique du citoyennisme du Collectif, 2001 ; Et pour prolonger la réflexion sur notre nécessité à « être » et nous départir du désir d’ « avoir » du Collectif Guerre de Classe : Contre les guerres de l’Avoir, la guerre de l’Être, du Collectif Guerre de Classe, Octobre 2019

Ainsi que le tout dernier texte de Zénon : Épiphanie, dans Les Chroniques de Zénon

Toutes les autres versions PDFs en lecture, téléchargement, impression, diffusion et partage libres et GRATUITS ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/ car nous estimons, les uns et les autres, que TOUT ce qui participe du développement de l’humanité et de l’éveil de nos consciences DOIT être accessible à NOUS TOUS et gratuitement !

Vous pouvez également consulter tous les billets consacrés aux Gilets Jaunes et sympathisants dans cette catégorie MOUVEMENT DES GILETS JAUNES, et diffuser/partager le tract mis à jour à leur intention et à l’intention de CELLEUX pour qui la commune demeure en leur âme et conscience…

Tract_Aux_Gilets_Jaunes & Sympathisants Février 2020

JBL1960

 

Copie d’écran du site officiel d’Info Retraite.fr pour preuve que l’âge pivot est intégré au calcul de votre future retraite ! (version PDF)

Ce 21 janvier 2020 ;

Preuve qu’un mouvement qui n’a pas de tête ne peut pas être décapité !

Copie d’écran du site officiel d’Info Retraite.fr en version PDF de 5 pages

Oui, c’était facile, mais en même temps, l’ont bien cherché, hein ?

MàJ le 1er février 2020 du PDF car le site officiel INFO RETRAITE à faire disparaitre l’âge d’équilibre de 64 ans à partir de 2027 qui figurait partout avant ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/02/copies-decran-du-site-officiel-info-retraite-21-janvier-maj-1er-fevrier-2020.pdf

Introduit par ce billet de blog ► Avec la retraite universelle par points, tout le monde sera mis K.O. ! (MàJ du PDF des copies d’écran)

C’est grâce à cette vidéo, ci-dessous, d’Aminégociateur proposée par KromoZomY sur le site Les Moutons Enragés hier que j’ai visionnée et qui m’a donnée l’idée de faire une simulation pour vérification !

Comme quoi, il est toujours bon de vérifier par soi-même et c’est pourquoi après avoir procédé à la simulation afin de savoir si j’étais éligible ou pas à la retraite universelle par points et comme vu mon âge, je savais que non, j’ai fait une simulation bidon, pour avoir les deux cas possibles. Et dans tous les cas, l’âge pivot, appelé maintenant âge d’équilibre pour faire croire aux gens de la CFDT et de l’UNSA que le premier ministre avait bien entendu leur demande… Pour ne pas en tenir compte, tout en faisant croire que si !

Donc dans tous les cas lisez bien : La possibilité du départ à la retraite à 62 ans est maintenue. Un départ à taux plein à un âge d’équilibre à 64 ans est proposé pour 2027. La mise en place du système universel prendra en compte les particularités de certains métiers dangereux ou présentant des facteurs de pénibilités.

Comme je l’ai déjà dit dans mon DOSSIER RETRAITE : les baisés comptez-vous !

Notez que les danseurs de l’Opéra de Paris, les avocats, et maintenant les militaires refusent les modalités de la réforme de la retraite universelle par points(datagueule) !

Vous avez ici encore une fois la preuve que Macron et ce gouvernement vous ment, et qu’ils ne savent pas faire autrement, que c’est même leur mode de fonctionnement depuis le début, leur marque de fabrique même pourrait-on dire.

C’est pourquoi ici depuis décembre 2015 ou depuis 2010 et pour le moins, nous vous soumettons, pour affuter notre réflexion, de très nombreux textes et analyses à lire, à intégrer et nous l’espérons à conscientiser pour nous permettre de dissoudre la hiérarchie, la loi et la coercition des classes, et permettre à chaque individu de prendre le contrôle de sa vie quotidienne et ainsi transcender « marxisme » et lutte de classe pour harmoniser la lutte sociale émancipatrice !

Je propose la plupart de ces textes et analyses majeurs et fondateurs au format PDF que vous pouvez retrouver dans cette PAGE dédiée ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Et ne puis que vous recommander de lire, en priorité, ces quelques textes modernes et au format PDF, que j’estime incontournables pour comprendre et transformer sa réalité dans cet ICI et ce MAINTENANT ;

La Pédagogie des Opprimés de Paulo Freire, 1970 ;

L’essentiel & Indispensable de Raoul Vaneigem depuis 2012 pour R71, comme pour mézigue en mai 2019 ;

Conférences, Causerie & Analyses de Charles Macdonald ;

L’impasse citoyenniste, contribution à une critique du citoyennisme du Collectif, 2001 ;

Contre les guerres de l’Avoir, la guerre de l’Être, du Collectif Guerre de Classe, Octobre 2019 ;

Manifeste pour la société des sociétés & Résoudre l’aporie de Pierre Clastres par Résistance 71 ;

Résultat de recherche d'images pour

Hier comme aujourd’hui, 21 janvier 2020 et jour de commémoration de la mort de Louis XVI, le gouvernement-qui-ment sous Macron ne veut toujours pas d’une population française avec un esprit critique. Ils veulent des travailleurs obéissants, et soumis…

Or, réfléchir c’est déjà commencer à désobéir…

JBL1960

Illustration du billet de Placide

Xochi. Le 25 décembre de l’An 02 des Gilets Jaunes

L’Après-propos, en avant-première d’un chant vibratoire de Mère-Terre ;

Los Cantos de Xochi, Xochipelli, de ce 25 décembre 2019, le dernier opus, sur ce blog est là ► Xochi. Le 8 décembre de l’An 02 des Gilets Jaunes

Xochipelli

Après-Propos

Cela ne s’invente pas. Pour le dernier cru 2019 de la célébration de la naissance de Jésus, la Poupée de Vaudou Juif – et en attendant sa crucifixion, lors de la prochaine Pâques 2020 – et l’orgie concomitante de consommation industrielle d’objets toxiques et lobotomisateurs de cerveaux enfantins, Agnès Buzyn vient de lancer une fléchette empoisonnée et mortelle, de plus – cette fois, à l’intention des enfants mâles.

En effet, Agnès Buzyn, en charge du Sinistère pour le Génocide Sanitaire, vient d’offrir, pour son “petit cadeau de Noël 2019”, à la populace, sa prochaine campagne de vaccination obligatoire contre les papillomavirus, pour tous les garçons de 11 à 14 ans – une vaccination induisant, par excellence génocidaire, la stérilité et une pléthore de pathologies auto-immunes.

Selon le Quotidien des Médecins: «La vaccination contre les papillomavirus (HPV), par Gardasil 9, est étendue à tous les garçons entre 11 et 14 ans, a annoncé, ce lundi, la Haute Autorité de santé (HAS). La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui avait saisi l’institution sur cette question, a salué, dans un communiqué, une “décision scientifique et éthique” ».

Agnès Buzyn “souhaite” – sur le mode enfariné habituel de la Macronie – que cette recommandation “scientifique et éthique” «soit intégrée dans le calendrier des vaccinations 2020 pour une mise en œuvre d’ici à l’été ». La Haute Autorité de Santé est une émanation de la Pharmacratie criminelle dont la présidente était justement l’industrielle Agnès Buzin et dont la présente présidente est une technocrate, Dominique le Guludec, qui sévit dans la corruption d’État depuis belle lurette.

Qui va les arrêter ?

La Haute Autorité de Santé a été créée, en 2004, pour veiller à ce que la corruption ne prolifère pas au sein des technocrates d’État sévissant dans le Sinistère de la Santé Publique. Ou est-ce afin qu’elle prolifère plus ? Qui va donc veiller, maintenant, à ce que la corruption ne prolifère pas au sein de la Haute Autorité de Santé ??? Justement, il paraitrait que le beau mâle de ses dames, le très performant et perforant Drill Sion vient de proposer à la Macronie – au travers de son Association Gilets VacCitoyens – de tirer au sort 150 citoyens et citoyennes qui vont statuer, lors d’une Convention de Gogos Sanitaires, sur la destinée vaccinale du Peuple Français. Tout cela dans le cadre, archi encadré par qui de droit et qui de Juste, de la très célébrée Transition Escrologique.

À propos de transition vers le pire des mondes, une nouvelle étude scientifique vient d’être publiée, commanditée et financée par le gang Bill Gates, sur la faisabilité, donc l’inévitabilité d’État, d’inscrire – de marquer, de signer, de griffer, de crifer, d’imprimer – toute la population vaccinée (contre son gré) avec un tatou invisible. A son insu. Ce tatou est constitué de minuscules points qui brillent lorsqu’exposés à de la lumière infra-rouge – à savoir, de minuscules semi-conducteurs cristallins qui reflètent la lumièreCette approche d’invisibilité intéresse, Bill Gates, le financeur de l’OMS, l’Organisation pour le Massacre Sanitaire, parce qu’elle confère de fortes potentialités de stockage de données sanitaires/génocidaires pour les futurs/présents camps de stockage citadins destinés aux esclaves humains qui auront survécu aux campagnes eugénistes de la Pharmacratie. 

Et pendant ce temps – et toujours à propos de stockage de données génocidaires, radioactives cette fois –  la grande presse US offre, comme cadeau de fêtes 2019 à sa populace, la nouvelle peu réjouissante, et empoisonnante, selon laquelle les Autorités Japonaises n’ont pas d’autre choix que de contaminer, à tout jamais, l’Océan Pacifique car les Autorités Nucléaires commencent à excéder leur capacité de stockage d’eau hyper contaminée (quotidiennement) à Fukushima. Quel Fukushima ? Non point Fuck You Shima, la Belle! Mais bien plutôt Fake You Shima… car l’enfouissement des véritables données concernant le désastre nucléaire de Fukushima au printemps 2011 (concomitant avec l’attaque de la Libye par le Nain Hongrois) constitue l’une des plus grandes Fakenews Officielles du siècle, au crédit des Génocideurs. 

Xochi. Le 25 décembre de l’An 02 des Gilets jaunes.

RÉSISTE ! Et prouve que tu existes…

NOUS NOUS TROUVONS exactement LÀ où TOUT COMMENCE !

Los Cantos de Xochi. 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 07

Los Cantos de Xochi, 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 06

Los Cantos de Xochi. 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 05

Los Cantos de Xochi. 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 04

Los Cantos de Xochi. 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 03

Los Cantos de Xochi. 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 02

Los Cantos de Xochi. 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 01

Los Cantos de Xochi, au format PDF (N° 107 de 50 pages) ► Los Cantos de Xochi ► Aux Armes d’Instructions Massives !

Du même auteur, en analyse sur ce blog ► LOS CANTOS DE XOCHI

Je le redis, il n’est pas question de refuser le bénéfice des vaccins et/ou de la vaccination mais l’OBLIGATION VACCINALE !

Macron et tout son orchestre, et Agnès Buzyn démontre ici sa parfaite soumission/coopération avec ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, et ce n’est pas un hasard si elle se trouvait derrière Édouard Philippe lors de ses dernières prises de paroles, testent notre degré de soumission, comme avec la réforme des APL qui entre en application à la tronçonneuse, dès le 1er janvier 2020 ► L’autre réforme qui fâche et qui tache…

Joyeux Noël & Bonne Année !

Buzyn veut nous obliger à posséder un Smartphone pour faciliter notre mise en esclavage avec la Télémédecine pour tous et que cela vous plaise ou pas ► PDF de 8 pages ► Preuves que la Télé-Médecine, c’est pas bon pour la Santé ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/la-tele-medecine-cest-pas-bon-pour-la-santc3a9-version-pdf-de-jbl.pdf

Depuis des années de nombreux blogs alertent sur les dangers à étendre aux jeunes garçons la vaccination contre les papillomavirus (HPV), par Gardasil 9, alors que l’efficacité et le bénéfice de ce vaccin sont totalement controversés sur les filles ► http://initiativecitoyenne.be/search/papillomavirus%20%28HPV%29/ & https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/toulouse-gerard-bapt-deconseille-aux-jeunes-filles-se-faire-vacciner-contre-papillomavirus-1587433.html

Et le monde merdiatique criminalise ceux qui se posent de simples questions ► Comment les Merdias mentent sur les raisons pour lesquelles les parents refusent l’obligation vaccinale – Jeremy R. Hammond – Traduit et complété par JBL

Clairement, il est temps de se poser la question : Est-ce que c’est ce monde là que nous voulons, pour nous, nos enfants, nos petits-enfants ?

Car l’arsenal technotronique s’élargit toujours plus avant et merci à Sarko qui a posé les bases ;

Demain, le carnet de santé pourrait bien être implanté sous notre peau. Des chercheurs du MIT viennent en effet de créer un carnet de vaccination sous-cutanée et qui devient fluorescent lorsqu’on l’observe depuis la caméra d’un smartphone.

Résultat de recherche d'images pour

Un carnet de vaccination fluorescent sous la peau, l’idée lumineuse du MIT ► https://www.journaldugeek.com/2019/12/20/carnet-vaccination-fluorescent-sous-peau-mit/

Bien que nous soyons de plus en plus nombreux à opter pour des objets connectés qui se portent, autrement appelés les wearables, les implants tech sous-cutanés semblent encore aujourd’hui un brin futuristes pour l’Homme, même s’ils sont couramment utilisés sur le bétail, notamment. Pourtant, nous pourrions bientôt les utiliser notamment dans le secteur de la santé. C’est en tout cas le projet du Massachusetts Institute of Technology (MIT) qui est parvenu à créer un carnet de vaccination sous-cutané.

Et si vous pensez que cela n’arrivera pas en France, désolée de vous l’apprendre mais c’est déjà là ► PDF sur 2 pages ► Preuve du puçage humain RFID en France et en Navarre ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/technologie-dans-tl7jours-pour-implant-puce-rfid-mars-2019.pdf

J’ai souvent dit, ici-même, depuis décembre 2015 que l’oligarchie arriverait à faire mieux ou pire, c’est selon, qu’en Chine en France, et encore une fois, la réalité dépasse la fiction ► Quand le peuple chinois s’éveillera…

Pour se (r)éveiller, se lever et dire NON en masse et ainsi STOPPER NET l’arsenal technotronique mis en œuvre par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité ; Grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID, le biométrique, la reconnaissance faciale, pour nous enfermer (pas tous) dans des Mégalopoles Connectées / Smart Cities, ces versions PDFs en lecture, téléchargement, impression, diffusion et partage libres et gratuits ;

Version PDF N° 138 de 73 pages du 30 octobre 2019, réalisée par Jo Busta Lally ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/10/nouvelle-version-maj-pour-dire-non-a-la-dictature-technotronique-enmarche-en-france-30-octobre-2019.pdf

PDF N° 111 de 65 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/dossier-complet-par-jbl1960-pour-stopper-net-la-dictature-technotronique-septembre-2019.pdf

PDF N° 100 de 55 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/dossier-complet-pour-refuser-le-tout-connecte-via-la-5g-la-smart-city-ou-ville-connectee.pdf

PDF de 8 pages ► Preuves que la Télé-Médecine, c’est pas bon pour la Santé ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/la-tele-medecine-cest-pas-bon-pour-la-santc3a9-version-pdf-de-jbl.pdf

PDF de 11 pages, fiscalité des retraités ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/avec-ou-sans-gilet-jaune-pour-la-societe-des-societes.pdf

PDF sur 1 page de la copie d’écran du site des conseils D’ENGIE en cas de problème ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/les-conseils-dengie-en-cas-de-problc3a8mes-graves-avril-2019.pdf

PDF N° 92 de 17 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-les-compteurs-intelligents-8-avril-2019.pdf

PDF sur 2 pages ► Preuve du puçage humain RFID en France et en Navarre ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/technologie-dans-tl7jours-pour-implant-puce-rfid-mars-2019.pdf

PDF N° 87 de 43 pages ► DOSSIER COMPLET (EXPLOSIF) sur les dangers avérés de TOUS les COMPTEURS COMMUNICANTS, la 5G et Cie ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/stop-linky-gazpar-5g-cie-version-pdf-jbl1960-mars-2019.pdf

PREUVES COMPLÉMENTAIRES EN VERSION PDF ;

PDF du Mail d’information d’Énedis concernant la pose du compteur Linky ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/08/courrier-enedis-pour-installation-linky.pdf

PDF du courrier envoyé par GRDF pour l’installation des compteurs communicants GAZPAR par OKSERVICE ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/lettre-de-grdf-installation-gazpar-par-ok-service.pdf

PDF du courrier envoyé par OKSERVICE pour l’installation du GAZPAR pour GRDF ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/lettre-okservice-pour-installation-gazpar-pour-grdf.pdf

POUR INFO : RAPPEL de la version PDF du dépliant promotionnel d’ÉNEDIS énumérant tous les avantages du nouveau compteur LINKY ►  https://www.enedis.fr/sites/default/files/Linky_tout_simplement.pdf qui figure à la page 61 du dernier PDF en analyse, introduit par ce billet de blog ► DOSSIER COMPLET pour STOPPER NET la mise en place de la DICTATURE TECHNOTRONIQUE par Jo Busta Lally (PDF)

RAPPEL POUR PREUVE : que le problème des ondes (micro et radio) n’est pas un danger et un problème QUE pour la santé, il y va aussi du contrôle dictatorial de l’information sur TOUT et POUR TOUT. Et ces deux aspects sont absolument INDISSOCIABLES ! Pour preuve ce PDF de l’Institut de Recherche Médicale de la Marine Nationale des États-Unis – Collecte de littérature scientifique sur les effets de l’exposition aux micro-ondes (PDF en anglais de 106 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/naval-medical-research-institute-1972-full-bibliography.pdf à la page 34 du PDF N° 111 de 65 pages, que Résistance 71 m’a fait l’amitié de traduire partiellement et qui témoigne que les dangers réels de la 5G et toutes ses conséquences sont connus depuis au oins 1972 !

INÉDIT ► Preuve que la surchauffe des douilles est un problème pour LANDIS & GYR constructeur/fournisseur des compteurs communicants Linky mais aussi GAZPAR, AQUARIUS, TÉLÉO cause d’explosions et d’incendies : RAPPORT CONFIDENTIEL par LANDIS & GYR Octobre 2013, que j’ai partiellement traduit directement sur chaque page du rapport ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/rapportlandisetgyr2013-surchauffe-des-douilles.pdf par Jo Busta Lally

Toutes les autres versions PDF (147) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

JBL1960

Xochi. Le 8 décembre de l’An 02 des Gilets Jaunes

Mardi 10 décembre 2019 ;

Marche ET/OU Crève ? NON ! (R)ÉVEILLONS-NOUS !

En grève jusqu’à la retraite !

Appel du Collectif Prolétarien pour la Grève Générale Illimitée, Décembre 2019

URL source ► https://paris-luttes.info/en-greve-jusqu-a-la-retraite-13000?lang=fr

Sur Résistance 71, en analyse dans : Appel du Collectif Prolétarien pour la grève générale illimitée ! Le succès est dans l’action organisée hors du contrôle réformiste syndical bouffant au râtelier du système

Nous ajouterions ceci : Grève générale illimitée et EXPROPRIATRICE…
Reprenons les moyens de production à notre compte pour produire entre nous, solidaires et complémentaires, selon nos besoins et non pas pour notre exploitation systémique en bande organisée. L’autogestion, ce n’est pas gérer la merdasse du capital pour lui, c’est mettre à bas état, argent et salariat pour vivre ensemble, librement associés, selon la formule du « à chacun selon ses capacités à chacun selon ses besoins » dans une organisation organique des être retrouvés, émancipés de la marchandise ► Résistance 71

Et à relier avec mon dernier billet ► AU MONDE ÉDUCATIF DE FRANCE & DE NAVARRE…

« Il faut dire aux Français clairement et tranquillement que nous allons travailler plus longtemps. »

Édouard PHILIPPE, Premier ministre, 21 novembre 2019

« Le système de retraites par points, en réalité, ça permet une chose, qu’aucun homme politique n’avoue : ça permet de baisser chaque année le montant des points, la valeur des points et, donc, de diminuer le niveau des pensions. Voilà. »

François FILLON, 9 mars 2016

FILLON SEUL AU MONDE ! Ou pas…

Alors que NOUS NOUS TROUVONS LÀ où TOUT COMMENCE !

Los Cantos de Xochi. 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 07

Septième Partie ► Un Holocauste Vaccinal d’Amplitude Planétaire

Sommaire :

Pour une Guilde des Lanceurs d’Alertes Biologiques 

La Macronie sous Franchise d’un fat Khalifat très Pharmacratique

Au Plaisir de nos Libertés d’Expression et de Transmission…

… ni Putes, ni Soumises ! Balance ton CRIF!

Les Vecteurs de l’Holocauste Universel Orchestrés par le Sionisme et le Néo-Sionisme

L’Holocauste Vaccinal de la Biosphère

En 1963, le Président John Kennedy voulait stopper Monsanto et la Pharmacratie

En 2019, les Censures, Intimidations et Meurtres à l’égard des Anti-Vaccinalistes

L’ÉduCastration Nationale comme Vecteur de la Chasse aux Récalcitrants aux Vaccinations Obligatoires

La Peste, le Typhus, le Choléra… et la Défécation à l’Air Libre sous Haute Protection d’État

L’Holocauste Iatrogénique aux USA… à la Pointe du Progrès Génocidaire

Les Vaccins : des Bombes Mutagènes à Retardement

L’Holocauste Féminin sur Mode Vaccin Anti-Tétanique

Des Recherches sur les Vaccins de Stérilisation en France… à l’Insu des Décodeurs du Décodex de l’ImMonde ? 

Les Contre-Intox Criminelles de Stéphane Foucart, le Faux-Cul en Chef d’Espadrilles des Encodeurs, Dévissant de ses Fadaises Lobotomisantes

L’Holocauste Féminin sur Mode Gardasil

Les Espèces Botaniques Médicinales Réputées Thérapeutiques à l’Encontre du Cancer du Col de l’Utérus

Los Cantos de Xochi, 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 06

Los Cantos de Xochi. 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 05

Los Cantos de Xochi. 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 04

Los Cantos de Xochi. 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 03

Los Cantos de Xochi. 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 02

Los Cantos de Xochi. 2020 : Grand Minimum Solaire, Catastrophes Alimentaires et Sanitaires. 01

Los Cantos de Xochi, au format PDF (N° 107 de 50 pages) ► Los Cantos de Xochi ► Aux Armes d’Instructions Massives !

Du même auteur, en analyse sur ce blog ► LOS CANTOS DE XOCHI

RÉSISTE ! Et prouve que tu existes…

En complément, sur ce blog ;

Concernant la criminalisation des anti-vaccinations ► Comment les Merdias mentent sur les raisons pour lesquelles les parents refusent l’obligation vaccinale – Jeremy R. Hammond – Traduit et complété par JBL

C’est l’heure de réveiller nos consciences hypnotisées par le MK Ultra…

Réforme des Retraites ; Ta Grand-Mère !…

Ailleurs ;

Sur l’obligation vaccinale Gardasil, et Papillomavirus ;

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/toulouse-gerard-bapt-deconseille-aux-jeunes-filles-se-faire-vacciner-contre-papillomavirus-1587433.html

http://initiativecitoyenne.be/2019/04/medecin-depuis-plus-de-50-ans-il-declare-l-hysterie-actuelle-au-sujet-de-la-rougeole-ne-repose-nullement-sur-la-science.html

Sur la réforme des retraites : Enfumage immédiat avec Jean-Paul Delevoye ;

À Jean-Paul Delevoye : Les assureurs reconnaissants ► https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/a-jean-paul-delevoye-les-assureurs-219820

https://www.argusdelassurance.com/epargne/retraite/conflit-d-interet-epingle-delevoye-demissionne-de-l-ifpass.156874

https://www.ouest-france.fr/economie/retraites/reforme-des-retraites-jean-paul-delevoye-oublie-de-declarer-ses-liens-avec-l-assurance-6645403

Faute avouée, à moitié pardonnée ?…

Nan, même pas en rêve ! Oubliez ça tout de suite…

Lectures complémentaires au format PDF pour nous aider à comprendre et transformer notre réalité ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

 

Ce que nous voulons ce n’est pas DEMAIN = C’est MAINTENANT !

RAPPEL de l’APPEL à une GRÈVE GÉNÉRALE, ILLIMITÉE, EXPROPRIATRICE & AUTOGESTIONNAIRE

Engageons-nous dans la grève générale illimitée, expropriatrice et autogestionnaire !
Chassons les bureaucrates et bloquons tout !
Organisons dans toutes les boîtes des Assemblées Générales souveraines et des comités de lutte !
Mettons en place des caisses de grève et des coordinations !

Tract Aux Gilets Jaunes (PDF) à diffuser sans pitié

Du Collectif Guerre de Classe (PDF) http://guerredeclasse.fr/wp-content/uploads/2019/12/tract-GDC-2.pdf, itou.

Solidarisons-nous !

JBL1960

AU MONDE ÉDUCATIF DE FRANCE & DE NAVARRE…

Appel à imploser le concept « bancaire » de l’Éducation !

Image associée

Il y a tout juste un an, Résistance 71 a traduit, intégralement, l’œuvre phare de Paulo Freire* ; La Pédagogie des Opprimés, 1970 pour me permettre d’en réaliser une nouvelle version PDF (N° 83 de 111 pages) et ce en direction des Gilets Jaunes et sympathisants et pour toutes celles et ceux dont la conscience politique collective avait jailli d’un coup le 17 novembre 2018, telle une petite flamme, et afin qu’elle se nourrisse d’elle-même pour ne plus jamais faiblir et ainsi risquer de s’éteindre.

Petites flammes intérieures qui couvaient sous la cendre puisque l’appel à la grève générale, illimitée, expropriatrice et autogestionnaire du 5 décembre 2019 aura tout réactivée d’un coup et embrasant l’empire.

Depuis j’ai complété avec ces deux essais de Freire indispensables, à mon sens pour nous permettre, à nous les opprimés/dominés, d’aller plus loin et d’embraser tous les empires oppresseurs et dominants ;

Résultat de recherche d'images pour

*Paulo Freire (1921-1997) : Éducateur, philosophe et professeur brésilien, PhD, enseignant au SESI, fut secrétaire à l’éducation de la ville de São Paulo au Brésil et professeur à l’Université Catholique Pontificale de São Paulo, membre du jury international de l’UNESCO. Dédia sa vie à l’éducation et l’émancipation des opprimés par la pensée et l’éducation critiques. Ses ouvrages ont été traduits en 18 langues. Il fut influencé par l’humanisme, le marxisme et le christianisme, les penseurs qui l’influencèrent le plus dans sa démarche philosophico-éducative furent : Hegel, Marx, Teixeira, Dewey, Fromm, Fanon et Gramsci.

Freire est le grand applicateur du concept appelé en portugais conscientização qu’on peut traduire par conscience critique et le processus d’éveil aux contradictions socio-politiques nous entourant et l’action entreprise contre les éléments oppresseurs de notre condition sociale. La pédagogie des opprimés explique le cheminement et la praxis de la “conscientização” dans la pratique éducative de Freire. Sa subversion eut pour résultat de voir Freire et sa famille exilés du Brésil entre le coup d’État fasciste de 1964 et 1980.

Son ouvrage majeur qu’est La pédagogie des opprimés”, bien que traduit dans 18 langues, est interdit dans certains États, comme en Arizona par exemple, car jugé bien trop subversif pour le système. La méthodologie pédagogique mise en place par Freire fut considérée si dangereuse et subversive, que l’auteur a dû s’exiler du Brésil pendant plus de 15 ans. C’est aussi peut-être pour cette raison qu’il n’a pas été réédité en français. NdR71 : Nous n’en serions nullement étonnés.

De grands noms dans le domaine de l’Éducation furent directement influencés par la pensée et la pratique de Freire, on trouve dans ce groupe des professeurs et éducateurs comme : Angela Vanenzuela, Peter McLaren, Henri Giroux, Donaldo Macedo, Ira Shor, Joe Kincheloe, Shirley Steinberg, Stanley Aronowitz et bien d’autres sur tous les continents…

Aussi, considérant que le pire, serait maintenant, de continuer à nous accommoder du pire, nous TOUTES & TOUS, les opprimé-e-s de France, de Navarre, et de la Terre entière. Estimant de plus que La renaissance de l’humain est la seule croissance qui nous agrée ;

Nous nous trouvons là ou tout commence ;

Et ce que nous voulons, ce n’est pas DEMAIN, c’est MAINTENANT !

Aussi, nous appelons tout le monde éducatif à imploser/exploser ce concept « bancaire » de l’Éducation à l’œuvre et à la manœuvre depuis des lustres ;

Pages 29 du PDF La Pédagogie des Opprimés de Paulo Freire : L’éducation de la sorte devient un acte de dépôt, dans lequel les élèves sont les récepteurs et les enseignants les dépositaires. Au lieu de communiquer, l’enseignant émet des communiqués et fait des dépôts que patiemment les élèves reçoivent et stockent, mémorisent et répètent. C’est ce qu’on peut appeler le concept “bancaire” de l’éducation, dans lequel le champ d’action réservé aux élèves ne s’étend qu’à leur réception de l’information. Il est vrai qu’ils ont l’opportunité de devenir les collecteurs ou les catalogues des choses qu’ils ont en stock. Mais en dernière analyse, ce sont les gens eux-mêmes qui sont écartés du processus au travers du manque de créativité, de transformation et de connaissance dans ce système, au mieux, mal dirigé. Car hors du questionnement, hors de la praxis, les individus ne peuvent pas être vraiment humains. La connaissance émerge dans l’invention et la réinvention, par la quête sans relâche, impatiente, continue et optimiste que les humains poursuivent en ce monde, avec le monde et avec les autres, ensemble.

Page 30 du PDF La Pédagogie des Opprimés de Paulo Freire : Dans le concept bancaire de l’éducation, la connaissance est un don accordée par ceux qui se considèrent érudits, savants, au-dessus de ceux qu’ils considèrent ne rien savoir. Projeter une ignorance absolue sur les autres, caractéristique de l’idéologie de l’oppression, annihile l’éducation et la connaissance en tant que processus de quête. L’enseignant se présente aux élèves comme leur opposé absolu et nécessaire ; en considérant leur ignorance comme absolue, il justifie par là même son existence et sa position. Les élèves, aliénés tel l’esclave dans la dialectique hégélienne, accepte leur ignorance comme justificatif de l’existence de l’enseignant, mais, à l’encontre de l’esclave, ils ne découvrent jamais qu’ils éduquent l’enseignant.

La raison d’être de l’éducation libertaire en revanche, réside dans la poussée vers la réconciliation. L’éducation doit commencer avec la résolution de la contradiction enseignant-élève, en réconciliant les pôles de la contradiction de façon à ce que tous deux soient simultanément enseignant et élève.

Cette solution n’est pas (et ne peut pas être) trouvée dans le concept de l’éducation bancaire ; bien au contraire, celle-ci maintient stimule même la contradiction au moyen de ces attitudes et pratiques qui reflètent la société oppressive dans son ensemble :

  1. a) L’enseignant enseigne et l’élève est enseigné
  2. b) L’enseignant sait tout et l’élève ne sait rien
  3. c) L’enseignant pense et l’élève est pensé
  4. d) L’enseignant parle et l’élève écoute ou peu s’en faut
  5. e) L’enseignant discipline et l’élève est discipliné
  6. f) L’enseignant choisit et impose ses choix, l’élève obéit et fait
  7. g) L’enseignant agit et l’élève a l’illusion d’agir au travers de l’action de l’enseignant
  8. h) L’enseignant choisit le contenu du programme et l’élève qui ne fut pas consulté, s’adapte
  9. i) L’enseignant confond l’autorité du savoir avec sa propre autorité professionnelle qu’il/elle oppose à la liberté de l’élève
  10. j) L’enseignant est le sujet du processus éducatif tandis que l’élève n’est qu’un simple objet de celui-ci

Il n’est pas surprenant que le concept bancaire de l’éducation voit les humains comme adaptables, des êtres à gérer. Plus les élèves travaillent à stocker les dépôts de connaissance qu’on leur donne, moins ils développent la conscience critique qui résulterait en leur intervention dans le monde en tant que transformateurs de celui-ci. Plus ils acceptent complètement le rôle passif qu’on leur impose, et plus ils ne tendent qu’à simplement s’adapter au monde tel qu’il est et à adhérer à la vision fragmentée de la réalité déposée en chacun d’eux.

Pages 31 & 32 : La capacité de l’éducation bancaire de minimiser ou d’annihiler le pouvoir créatif des élèves et de stimuler leur crédulité, sert les intérêts des oppresseurs, qui ne se soucient ni de voir le monde révélé ni de le voir transformé. Les oppresseurs utilisent leur “humanisme” pour maintenir une situation des plus profitables. Ainsi, ils réagissent presque instinctivement contre toute expérience éducative qui stimule ou vise à stimuler les facultés critiques et ne se contente pas d’une vision partielle de la réalité mais recherche toujours les liens qui relient un point à un autre et un problème à un autre.

En fait, les intérêts des oppresseurs résident dans le “changement de conscience des opprimés et non pas de la situation qui les opprime”, nous dit Simone de Beauvoir dans “La pensée de droite aujourd’hui” ; car plus les opprimés peuvent être menés à s’adapter à la situation et plus facilement ils peuvent être dominés. Pour parvenir à cette fin, les oppresseurs utilisent le système de l’éducation bancaire en conjonction avec un appareil d’action sociale paternaliste, dans lequel les opprimés reçoivent le titre en forme de doux euphémisme de “récipients de la sécurité sociale”. Ils sont traités à titre individuel, comme des personnes marginales qui dévient de la configuration générale de la société “juste, bonne et organisée”. Les opprimés sont vus comme une pathologie dans une société saine, qui doit donc ajuster ces gens “incompétents et paresseux” à ses propres vues et changer leur mentalité. Ces marginaux doivent être “intégrés”, “incorporés” dans cette saine société qu’ils ont “oubliée”.

La vérité est, quoi qu’il en soit, que les opprimés ne sont en rien des “marginaux”, ils ne sont pas des gens “vivant en dehors de la société”. Ils ont toujours été dedans, dans cette structure qui les a rendus “êtres pour autrui”. La solution n’est pas de les “intégrer” dans la structure oppressive, mais de transformer cette structure de façon à ce qu’ils deviennent des “êtres par eux-mêmes”. Une telle transformation bien entendu, diminuerait le but des oppresseurs, d’où leur utilisation du concept d’éducation bancaire pour éviter la menace de la conscientização des élèves.

L’approche bancaire de l’éducation pour adulte par exemple, ne proposera jamais aux élèves ce qu’il considère comme la réalité de manière critique. Elle s’occupera de questions vitales comme de savoir si Roger a donné de l’herbe fraiche à la chèvre et insistera sur l’importance d’apprendre qu’au contraire, Roger a donné de l’herbe fraiche au lapin. “L’humanisme” de l’approche bancaire de l’éducation masque l’effort de transformer les femmes et les hommes en automates, la véritable négation de leur vocation ontologique d’être plus pleinement humain.

Ceux qui utilisent cette approche bancaire d’enseignement, en le sachant ou sans le savoir (car il y a un nombre considérable d’enseignants “banquiers” qui sont bien intentionnés qui ne comprennent pas qu’ils ne font que servir pour déshumaniser..), ne perçoivent pas que les dépôts de connaissance en eux-mêmes sont contradictoires au sujet de la réalité. Mais tôt ou tard, ces contradictions pourraient mener d’anciens élèves passifs à se retourner contre leur domestication et la tentative de domestiquer la réalité. Ils peuvent bien découvrir au travers de leur expérience existentielle que leur présent mode de vie est irréconciliable avec leur vocation de devenir pleinement humain. Ils pourront découvrir au travers de leur relation avec la réalité que celle-ci est un processus soumis à de constantes transformations. Si les femmes et les hommes recherchent et que leur vocation ontologique est l’humanisation, tôt ou tard ils percevront la contradiction dans laquelle l’éducation bancaire cherche à les maintenir et s’engageront dans la lutte pour leur libération.

Mais l’éducateur humaniste, révolutionnaire ne peut pas attendre que cette possibilité se matérialise. Dès le départ, ses efforts doivent coïncider avec ceux des élèves à s’engager dans la pensée critique et la quête pour l’humanisation mutuelle. Ses efforts doivent être imprégnés d’une profonde confiance en les gens et leur pouvoir créatif. Pour y parvenir, il doit être un partenaire des élèves dans ses relations avec ceux-ci.

Le concept d’éducation bancaire n’admet en rien un tel partenariat, par nécessité. Pour résoudre la contradiction enseignant-élève, pour échanger le rôle de dépositaire, de prescripteur, de dompteur, pour le rôle d’élève parmi les élèves, serait minimiser le pouvoir de l’oppression et servirait la cause de la libération.

L’assomption d’une dichotomie entre les êtres humains et le monde est implicite dans le concept éducatif bancaire : une personne est juste dans le monde et non pas avec le monde ou avec les autres. L’individu est un spectateur, pas un recréateur. Ainsi, la personne  n’est  pas  un  être conscient ; il  ou elle n’est que le possesseur d’une conscience : un “esprit” vide ouvert à la réception de dépôts de la réalité en provenance du monde extérieur. Par exemple, mon bureau, mes livres, ma tasse de café, tous les objets qui m’entourent, en tant que parties du monde qui m’entoure, seraient “en” moi, exactement comme je suis dans mon étude maintenant. Cette vision ne fait pas la différence entre être accessible à la conscience  et entrer en conscience. Néanmoins, cette  distinction  est  essentielle : les objets qui m’entourent sont simplement accessibles à ma conscience, ils ne sont pas en elle. Je suis conscient de leur présence, mais ils ne sont pas en moi.

Il s’ensuit logiquement de la notion de conscience bancaire que le rôle de l’éducateur est de réguler la façon dont le monde “entre” dans les élèves. La tâche de l’enseignant est d’organiser un processus qui se produit déjà spontanément, de “remplir” les élèves en y faisant des dépôts d’information qu’il ou elle considère comme constitutif de la véritable connaissance. Et comme les gens “reçoivent” le monde en tant qu’entités passives, l’éducation devrait donc les rendre encore plus passifs et les adapter au monde. L’individu éduqué est la personne adaptée, parce qu’elle ou il est mieux “préparé” pour le monde.

[NdJBL : de la page 29 à la page 40 sur le concept éducatif bancaire spécifiquement]

Résultat de recherche d'images pour

Il semble plus qu’évident qu’il n’y a absolument rien à attendre d’un Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation nationale,  (ou de la ré-éducation de la pensée de la maternelle au bac, voire après pour ceux qui font des études supérieures) de la Jeunesse et de la Vie communautaire, qui a été chercher sa feuille de route à la réunion du Bilderberg le 7 juin 2018 à Turin, qui vous promet aujourd’hui une augmentation de salaire, et qui assure que la prochaine réforme des retraites ne s’appliquera pas à ceux qui sont nés avant 1963, voire 1973, et vous invite à circuler, paskia plus rien à voir !

N’avons-nous pas là, une occasion unique de faire exploser et/ou imploser ce concept et cette notion de conscience bancaires et de rendre l’Éducation comme véritable pratique de la Liberté ?

Car ce soir, ils sont très nombreux ceux qui appellent à cesser cette grève pour permettre aux gens de consommer, le temps des fêtes, ICI ou ! Et donc de ne surtout rien changer à leurs vies formatées pour continuer à obéir, à consommer, à se soumettre…

Sauf que ;

On veut pas crever mieux, on veut vivre vraiment !

Cette grève « pompes funèbres misérables » destinée à faire converger toutes nos colères dans le cul-de-sac réformiste des complicités magouillantes de l’État et de ses larbins syndicaux n’a pour objet que de dissoudre notre radicalité dans les circuits de la vacuité négociatrice où les technocrates subventionnés iront nous vendre pour un salariat de merde amélioré et une retraite de mort mieux décorée.

L’émancipation du prolétariat sera l’œuvre des prolétaires eux-mêmes contre tous les services d’ordre politiques et syndicaux de l’ordre républicain de la pourriture marchande…

La lutte ne fait que commencer…

Le père Noël de la défense du progrès social capitaliste est toujours une ordure…

En avant …vers la grève sauvage généralisée contre tous les bonzes politiques, syndicaux et médiatiques de la merde capitaliste et pour l’abolition du salariat et de l’État !

Du Collectif Guerre de Classe ► http://guerredeclasse.fr/2019/12/06/a-bas-les-greves-debiles-du-pere-noel-des-impostures-marchandes/

Au format PDF ► http://guerredeclasse.fr/wp-content/uploads/2019/12/tract-GDC-2.pdf

Texte fondateur du Collectif Guerre de Classe, publié le 24 octobre 2019 sur ce blog ; Contre les guerres de l’Avoir, la guerre de l’Être, du Collectif Guerre de Classe, Octobre 2019, dans une nouvelle version PDF (N° 137 de 41 pages)

Toutes les autres versions PDF (146) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Tous ensemble, tentons de mettre en synergie ces lectures, textes, manifestes, exemples de chartes confédérales, ce afin de dissoudre la hiérarchie, la loi et la coercition des classes, pour permettre à chaque individu de prendre le contrôle de sa vie quotidienne et ainsi transcender marxisme et lutte de classe pour harmoniser la lutte sociale émancipatrice !

JBL1960

Lectures (prioritaires) pour y parvenir ;

Manifeste pour la société des sociétés par Résistance 71 & Société, Pouvoir, État & Violence ; Résoudre l’aporie anthropologique politique de Pierre Clastres – Ou comment lâcher prise des antagonismes induits pour une société des sociétés par R71

Autonomie Individuelle & Force Collective : Les anarchistes et l’organisation de Proudhon à nos jours d’Alexandre Skirda, 1987 ;

Nouvelle version de l’exemple de Charte Confédérale inspirée par Michel Bakounine ;

Voline, la synthèse anarchiste ;

Nouvelle Version PDF de La Société du Spectacle de Guy Debord, 1967 ;

Murray Bookchin : Écoute camarade ! Mai 1969 ;

Nouvelle Version PDF du Municipalisme Libertaire de Murray Bookchin, 1995

OPPRIMÉ-E-S DE FRANCE & DE NAVARRE…

Plutôt qu’un RIC en toutes matières ;

Sous l’égide d’un Macron aujourd’hui, d’un Mélenchon demain, d’un Fillon hier !

Et/ou quel que soit son N.O.M.

Opprimé-e-s de la Terre ;

Unissons-nous et Appelons à un BOYCOTT TOTAL pour une société libre, émancipée, égalitaire & Autogestionnaire ;

Car NON c’est NON = Ni par Macron, ni par personne, avec ou sans Gilet Jaune, nous ne voulons pas/plus être gouverné-e-s !

Plutôt la VIE que l’organisation de notre mise en retraite de celle-ci, sachant que nos vies, toutes vies, vaudront toujours plus que leur profit, qu’en une cryptoseconde l’oligarchie financière peut renvoyer dans l’Univers !

Alors qu’en une zeptoseconde, grâce à toutes nos lectures combinées, nous obtenons un esprit critique capable de voir au travers des écrans de fumée émis par la société du spectacle permanent, et toujours plus de gens éveillés qui agissent pertinemment pour transformer radicalement (dans la profondeur de l’être) leur réalité sociale.

Et ils le savent, puisque Macron & tout son gouvernement-qui-ment par nature, n’ont qu’une seule chose en tête ; Nous DIVISER pour mieux RÉGNER, nous OPPRIMER, nous SOUMETTRE…

Diviser pour mieux détruire, annihiler, seule condition de leur survie ;

Créer des antagonismes factices pour nous maintenir dans le politique infantile, nous bloquer en mode violent et réactif, bloquer de fait l’Évolution même de la société vers son humanité vraie achevée…

Car plus que jamais ;

NÉGOCIER c’est COLLABORER !

  • Boycottons les institutions
  • Boycottons l’élection et l’impôt absorbant l’intérêt de la dette odieuse
  • Boycottons les entreprises du CAC40 et des transnationales criminelles
  • Achetons et promouvons les produits locaux
  • Réaménageons nos campagnes et nos communautés agricoles
  • Rassemblons-nous en comités populaires de voisinage, de travail…

Tract Aux Gilets Gilets à diffuser sans pitié

Tract du Collectif Guerre de Classe : On veut pas crever MIEUX, on veut vivre MAINTENANT ! ; Décembre 2019

À LIRE : du Collectif Guerre de Classe : CONTRE les guerres de l’avoir, la guerre de l’être, version PDF N° 137 de 41 pages

Pour un retour à la VIE, tout simplement ; Et parce qu’il y une VIE à vivre avant cette mise en retraite à mort qu’on veut nous imposer à toutes forces !

Paulo Freire dans son livre phare, que vous pouvez (re)lire dans son intégralité, en français, grâce à Résistance 71 qui l’a traduit pour me permettre d’en réaliser une  version PDF N ° 83 de 111 pages La Pédagogie des Opprimés de Paulo Freire, 1970 ;

Explique que : Ce qui est de son intérêt (à l’oppresseur), c’est que les gens continuent d’être dans un état de soumission, d’impotence face à la réalité oppressive.

[…] pour les oppresseurs, ce sont toujours les opprimés (qu’ils n’appellent jamais du reste “les opprimés” bien entendu, mais  selon qu’ils soient leurs propres concitoyens ou pas : “ces gens-là” ou “les masses aveugles et envieuses” ou “sauvages”, “natifs”, “indigènes”, ou “subversifs”), qui sont “violents”, “barbares”, “vicieux” ou “féroces”, lorsqu’ils osent réagir à la violence des oppresseurs.

Conclusion du livre de Paulo Freire « La Pédagogie des Opprimés », 1970 : […] tout comme un oppresseur, pour opprimer, a besoin d’une théorie de l’action oppressive, de la même manière, un opprimé, afin d’être libre et émancipé, a aussi besoin d’une théorie d’action.

L’oppresseur élabore sa théorie d’action sans les gens, car il se tient contre eux. Les gens ne peuvent pas, tant qu’ils sont écrasés et opprimés, intériorisant l’image de l’oppresseur, construire par eux-mêmes la théorie de leur action libératrice. Seulement lors de la rencontre des gens avec les leaders révolutionnaires et en communion dans leur praxis, cette théorie pourra-t-elle être construite.

Ne croirait-on pas ces mots de Freire écrit en prévision du discours creux de Philippe hier, de Macron demain ?

L’heure du réveil des peuples a sonné ! (R)ÉVEILLONS nos consciences politiques collectives !

La renaissance de l’humain est la seule croissance qui nous agrée

On se crève au travail, que crève le travail !

Image associée

En amont du 5 décembre… À bas l’État, à bas la marchandise, à bas l’argent, à bas le salariat ! Seul chemin de l’émancipation politique et sociale…. Résistance 71 le 3 décembre 2019

URL de l’article original ► https://paris-luttes.info/on-se-creve-au-travail-que-creve-12952?lang=fr

À lire, sans hésitation, pour comprendre qu’aucun de nos rêves ne peut rentrer dans aucunes de leurs urnes !

À compléter par ce Manifeste Contre le Travail et ses Lois, du Groupe Krisis 1999, PDF N° 51 de 35 pages

Et ce dernier billet sur les retraites ► Réforme des Retraites ; Ta Grand-Mère !…

Et celui-ci pour faire du 5 décembre le Point Zéro/Point de départ d’une prise de conscience politique collective ► Alexandre Skirda, 1987 : Autonomie Individuelle & Force Collective (Version PDF)

PARCE QUE NOS VIES VALENT PLUS QUE LEUR PROFIT !

L’implosion du capitalisme est proche, l’oligarchie le sait puisqu’elle accélère le process même si elle ne peut plus faire grand chose sauf à gagner un peu de temps.

Et c’est bien pour cela qu’elle doit mettre en place sa grille de contrôle 5G AVANT l’implosion qui ne dépend pas d’elle. C’est en cela que nous sommes tous, indépendamment de notre position par rapport à la barrière, dans une sorte de course contre la montre.

À TOUT-E-S LES MATRIXÉ-E-S DE FRANCE, DE NAVARRE… & DE LA TERRE ENTIÈRE !

Refusons ce Marche ET/OU Crève & Levons-nous pour porter un coup d’arrêt net et définitif à la dictature technotronique déjà En Marche. Ce que je m’emploie à faire, depuis l’ouverture de ce blog, en décembre 2015, notamment en dénonçant le déploiement, à marche forcée, de tout l’arsenal technotronique. La 4G ayant rempli son œuvre, ils désirent maintenant dérouler la 5G pour parachever le boulot et verrouiller la grille de contrôle, initiée en France par Nicolas Sarkozy, 1ère taupe zunienne placée à l’Élysée, Hollande ayant poursuivi Royal(ement) ce que Macron a pour mission de parachever, en même temps que nous…

Dans le monde entier, non seulement des gens mais aussi des élus, au niveau des municipalités, s’éveillent et refusent. Même s’il y a un gros volume de gens accrocs à toutes ces merdes pour en sortir encore faut-il reconnaître qu’il y a un problème, ce qui est loin d’être évident pour cette génération de matrixé-e-s (10/35ans) mais aussi pour beaucoup paskils ont rien à cacher… Ben justement, le problème c’est que tout est piratable et falsfiable pour preuves plus bas, et rien qu’en France.  Aussi, le plus sûr moyen pour ne pas se faire broyer par la Machine est encore de la stopper, et de reprendre nos vies en mains !

PDF d’une notification de rejet MDPH pour pousser plus vite les personnes fragiles vers la sortie ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/11/version-pdf-dune-notification-rejet-mdph-jo-busta-lally.pdf

Version PDF N° 138 de 73 pages du 30 octobre 2019, réalisée par Jo Busta Lally ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/10/nouvelle-version-maj-pour-dire-non-a-la-dictature-technotronique-enmarche-en-france-30-octobre-2019.pdf

PDF N° 111 de 65 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/dossier-complet-par-jbl1960-pour-stopper-net-la-dictature-technotronique-septembre-2019.pdf

PDF N° 100 de 55 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/dossier-complet-pour-refuser-le-tout-connecte-via-la-5g-la-smart-city-ou-ville-connectee.pdf

PDF de 8 pages ► Preuves que la Télé-Médecine, c’est pas bon pour la Santé ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/la-tele-medecine-cest-pas-bon-pour-la-santc3a9-version-pdf-de-jbl.pdf

PDF de 11 pages, fiscalité des retraités ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/avec-ou-sans-gilet-jaune-pour-la-societe-des-societes.pdf

PDF sur 1 page de la copie d’écran du site des conseils D’ENGIE en cas de problème ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/les-conseils-dengie-en-cas-de-problc3a8mes-graves-avril-2019.pdf

PDF N° 92 de 17 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-les-compteurs-intelligents-8-avril-2019.pdf

PDF sur 2 pages ► Preuve du puçage humain RFID en France et en Navarre ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/technologie-dans-tl7jours-pour-implant-puce-rfid-mars-2019.pdf

PDF N° 87 de 43 pages ► DOSSIER COMPLET (EXPLOSIF) sur les dangers avérés de TOUS les COMPTEURS COMMUNICANTS, la 5G et Cie ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/stop-linky-gazpar-5g-cie-version-pdf-jbl1960-mars-2019.pdf

PREUVES COMPLÉMENTAIRES EN VERSION PDF ;

PDF du Mail d’information d’Énedis concernant la pose du compteur Linky ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/08/courrier-enedis-pour-installation-linky.pdf

PDF du courrier envoyé par GRDF pour l’installation des compteurs communicants GAZPAR par OKSERVICE ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/lettre-de-grdf-installation-gazpar-par-ok-service.pdf

PDF du courrier envoyé par OKSERVICE pour l’installation du GAZPAR pour GRDF ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/lettre-okservice-pour-installation-gazpar-pour-grdf.pdf

POUR INFO : RAPPEL de la version PDF du dépliant promotionnel d’ÉNEDIS énumérant tous les avantages du nouveau compteur LINKY ►  https://www.enedis.fr/sites/default/files/Linky_tout_simplement.pdf qui figure à la page 61 du dernier PDF en analyse, introduit par ce billet de blog ► DOSSIER COMPLET pour STOPPER NET la mise en place de la DICTATURE TECHNOTRONIQUE par Jo Busta Lally (PDF)

RAPPEL POUR PREUVE : que le problème des ondes (micro et radio) n’est pas un danger et un problème QUE pour la santé, il y va aussi du contrôle dictatorial de l’information sur TOUT et POUR TOUT. Et ces deux aspects sont absolument INDISSOCIABLES ! Pour preuve ce PDF de l’Institut de Recherche Médicale de la Marine Nationale des États-Unis – Collecte de littérature scientifique sur les effets de l’exposition aux micro-ondes (PDF en anglais de 106 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/naval-medical-research-institute-1972-full-bibliography.pdf à la page 34 du PDF N° 111 de 65 pages, que Résistance 71 m’a fait l’amitié de traduire partiellement et qui témoigne que les dangers réels de la 5G et toutes ses conséquences sont connus depuis au oins 1972 !

INÉDIT ► Preuve que la surchauffe des douilles est un problème pour LANDIS & GYR constructeur/fournisseur des compteurs communicants Linky mais aussi GAZPAR, AQUARIUS, TÉLÉO cause d’explosions et d’incendies : RAPPORT CONFIDENTIEL par LANDIS & GYR Octobre 2013, que j’ai partiellement traduit directement sur chaque page du rapport ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/rapportlandisetgyr2013-surchauffe-des-douilles.pdf par Jo Busta Lally

Toutes les autres versions PDF (146) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Résultat de recherche d'images pour

INFOS COMPLÉMENTAIRES DU JOUR qui démontrent des risques réels et avérés que nous courrons à laisser faire la mise en œuvre de la DICTATURE TECHNOTRONIQUE EN MARCHE, par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité ; Grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID mais surtout le tout connecté VIA le Smartphone qu’en France, on rend obligatoire plus qu’indispensable pour leur finalité ; Nous parquer (pas tous) dans des Villes Connectées / Smart Cities et que vous soyez matrixé-e-s ne vous sauvera pas !

https://fr.sputniknews.com/france/201912041042535152-ouvrir-un-compte-bancaire-avec-un-selfie-bientot-possible-en-france/

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201912031042528314-une-grave-faille-sur-android-permet-aux-pirates-de-piller-les-comptes-bancaires/

https://lesmoutonsenrages.fr/2019/12/07/comment-les-ondes-electromagnetiques-mettent-des-agriculteurs-sur-la-paille-et-chassent-les-electro-hyper-sensibles-dans-les-bois/

https://www.nextinpact.com/news/108485-reconnaissance-faciale-controleurs-europeens-veulent-sauver-face.htm

http://www.smartcitymag.fr/agenda

https://www.usinenouvelle.com/article/capteurs-algorithmes-utilisation-des-donnees-six-exemples-a-suivre-de-villes-connectees.N906759

http://www.villesdefrance.fr/archive19.php?id=7

LEVEZ LE NEZ DE VOS ÉCRANS !

Il est plus que temps de choisir ; rejoindre les CYBORGS dans les SMART CITY/VILLES CONNECTÉES DU FUTUR ou être et incarner la RÉSISTANCE ?

ET REJOIGNEZ-NOUS, pour ;

Ne pas crever MIEUX, mais vivre MAINTENANT !

Ne plus crever au Travail, mais que crève le travail…

JBL1960

Le pire, c’est maintenant, si nous continuons à nous accommoder… du pire…

Ce que NOUS voulons ?

Ce n’est pas DEMAIN ; C’est MAINTENANT !

Debout les Matrixé-e-s de la Terre !

C’est l’heure de lever les yeux de vos smartphones pour ne pas vous fracasser sur le mur de la révolution sociale qui arrive…

Résultat de recherche d'images pour

La renaissance de l’humain est la seule croissance qui nous agrée

Raoul Vaneigem – Novembre 2019 – URL de l’article source ► https://www.lavoiedujaguar.net/La-renaissance-de-l-humain-est-la-seule-croissance-qui-nous-agree

Reprise par Résistance 71, dans :

5 décembre 2019 : « Nous sommes là où tout commence… » pour la renaissance de l’humain contre la dictature marchande (Raoul Vaneigem)

Excellent article ci-dessous de Raoul Vaneigem, qui en d’autres termes, réaffirme ce que nous disons depuis bien longtemps également. Il est grand temps pour tout à chacun de comprendre la réalité de notre vie au-delà des guerres de clochers induites afin d’agir ensemble sur un changement radical (à la racine) de notre condition. Nous l’avons dit maintes fois et le répèterons sans cesse : Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir.

Dans la perspective du 5 décembre et des journées, semaines, mois qui suivront, le chemin de l’émancipation de la dictature du fétichisme marchand se dévoile en lâchant prise des antagonismes et en embrassant notre complémentarité naturelle pour clamer haut et fort: À bas l’État ! À bas la marchandise ! À bas l’argent ! À bas le salariat !
Ensemble œuvrons pour notre société des sociétésRésistance 71.

Image associée

Texte auquel je ne retire rien, pas même une virgule, et pour avoir paginé au format PDF l’essentiel et l’indispensable de Raoul Vaneigem ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/05/lessentiel-et-indispensable-de-raoul-vaneigem-pour-r71-depuis-2012-comme-pour-mezigue-publication-de-mai-2019.pdf

Et plus récemment, sur proposition de R71 ; une Nouvelle Version PDF de La Société du Spectacle de Guy Debord, 1967 ; Version PDF N° 139 de 88 pages

Et présenté par ce billet de blog, qui ne laisse aucun doute, sur l’objectif commun à atteindre et que nous nous sommes fixés ► NI PAR MACRON – NI PAR PERSONNE : On ne veut pas être gouverné-e-s ! 2 Textes Fondamentaux au format PDF

Photographs of the Situationist International

La renaissance de l’humain est la seule croissance qui nous agrée

Les coups de boutoir que la liberté porte à l’hydre capitaliste, qui l’étouffe, font fluctuer sans cesse l’épicentre des perturbations sismiques. Les territoires mondialement ponctionnés par le système du profit sont en butte à un déferlement des mouvements insurrectionnels. La conscience est mise en demeure de courir sus à des vagues successives d’événements, de réagir à des bouleversements constants, paradoxalement prévisibles et inopinés.

Deux réalités se combattent et se heurtent violemment. L’une est la réalité du mensonge. Bénéficiant du progrès des technologies, elle s’emploie à manipuler l’opinion publique en faveur des pouvoirs constitués. L’autre est la réalité de ce qui est vécu quotidiennement par les populations.

D’un côté, des mots vides travaillent au jargon des affaires, ils démontrent l’importance des chiffres, des sondages, des statistiques ; ils manigancent de faux débats dont la prolifération masque les vrais problèmes : les revendications existentielles et sociales. Leurs fenêtres médiatiques déversent chaque jour la banalité de magouilles et de conflits d’intérêts qui ne nous touchent que par leurs retombées négatives. Leurs guerres de dévastation rentable ne sont pas les nôtres, elles n’ont d’autre but que de nous dissuader de mener la seule guerre qui nous concerne, la guerre contre l’inhumanité mondialement propagée.

D’un côté, selon l’absurde vérité des dirigeants, les choses sont claires : revendiquer les droits de l’être humain relève de la violence antidémocratique. La démocratie consisterait donc à réprimer le peuple, à lancer contre lui une horde de policiers que pousse à des comportements fascisant l’impunité garantie par le gouvernement et par les candidats d’opposition, avides de lui succéder. Imaginez à quels trémolos se livreront les zombies médiatiques si l’immolation par le feu d’une victime de la paupérisation débouche sur l’incendie du système responsable !

De l’autre, la réalité vécue par le peuple est tout aussi claire. On ne nous fera pas admettre que l’on puisse réduire à un objet de transactions marchandes l’astreinte du travail mal rémunéré, la pression bureaucratique accroissant les taxes, diminuant le montant des retraites et des acquis sociaux, la pression salariale qui réduit la vie à une stricte survie. La réalité vécue n’est pas un chiffre, c’est un sentiment d’indignité, c’est le sentiment de n’être rien entre les griffes de l’État, un monstre qui se racornit en peau de chagrin sous la ponction des malversations financières internationales.

Oui, c’est dans le choc de ces deux réalités — l’une imposée par le fétichisme de l’argent, l’autre qui se revendique du vivant — qu’une étincelle, souvent infime, a mis le feu aux poudres.

Il n’est pas de futilité qui ne soit aujourd’hui de nature à déchaîner la violence de la vie réprimée, de la vie résolue à briser ce qui la menace d’extinction.

L’inertie séculaire, la léthargie si bien confortées par la vieille recette « du pain et des jeux », fondent la formidable puissance de la servitude volontaire. Déjà dénoncée au XVIe siècle par La Boétie, elle demeure notre ennemi le plus implacable. En nous attaquant de l’intérieur, la servitude volontaire favorise une propension qui agit chez beaucoup comme une drogue : la volonté d’exercer un pouvoir, d’endosser le rôle de guide. L’autorité de quelques-uns a bien souvent infesté les milieux libertaires de sa morbidité. Aussi faut-il se réjouir de la détermination des Gilets jaunes et des insurgés de la vie quotidienne à rappeler sans trêve leur refus de chefs, de délégués autoproclamés, de maîtres à penser, de grenouilles de bénitier politiques et syndicales.

Libre à ceux qui souhaitent mourir en paix d’attendre la mort dans le confort conjoint du cercueil et de la télévision, mais nous ne laisserons pas leur gâtisme infester notre volonté de vivre.

Ce que nous voulons, c’est la souveraineté de l’être humain. Rien de plus, rien de moins !

La paupérisation frappe à la porte avec une violence accrue, qui va la défoncer. C’en est fini de l’hédonisme des derniers jours que martèle le slogan consumériste et gouvernemental : « Jouissez d’aujourd’hui car demain sera pire ! » Le pire, c’est maintenant, si nous continuons à nous en accommoder. Cessons de croire à la toute-puissance du capitalisme et du fétichisme de l’argent. Nous avons appris que la grande farce macabre qui fait valser le monde n’obéit plus qu’à un petit ressort sordide, celui du profit à court terme, de l’absurde rapacité d’un boutiquier en faillite raclant les fonds de tiroirs.

Je ne parle pas d’espoir. L’espoir n’est que le leurre de la désespérance. Je parle de la réalité de toutes les régions de la terre où une insurrection de la vie quotidienne — appelez cela comme vous voulez — a entrepris de démanteler la dictature du profit et de jeter à bas les États qui l’imposent à des peuples, censés être représentés par eux. Ce que nous voulons, ce n’est pas demain, c’est maintenant, comme l’expriment très bien les aides-soignants, infirmières, infirmiers, urgentistes, médecins confrontés à la gestion économique qui déshumanise le secteur hospitalier.

Le système d’exploitation de la nature terrestre et de la nature humaine a mondialement plombé l’horizon. La chape de la rentabilité à tout prix ne laisse aucune issue à la générosité de la vie et au sens humain qui en favorise la pratique.

De toute évidence, exploiteurs et exploités sont persuadés que la marmite va exploser. La violence est inéluctable. Le problème n’est pas là. La question à résoudre sans ambiguïté repose sur une alternative.

Allons-nous tolérer que l’explosion sociale débouche sur un état de guerre civile endémique, sur un chaos de vengeances et de haines qui bénéficiera en fin de compte aux mafias multinationales, libres de poursuivre impunément, et jusqu’à l’autodestruction, leur projet de désertification lucrative ?

Ou bien, allons-nous créer des microsociétés affranchies de la tyrannie étatique et marchande, des territoires fédérés où l’intelligence des individus se libère de cet individualisme de troupeau en mal d’un guide suprême qui les mène à l’abattoir ? Allons-nous enfin oser prendre en main notre propre destinée et araser une jungle sociale où les bêtes de somme n’ont d’autre liberté que celle d’élire les bêtes de proie qui les dévorent ?

En 1888, Octave Mirbeau écrivait : « Les moutons vont à l’abattoir. Ils ne disent rien et n’espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que les bêtes, plus moutonnier que les moutons, l’électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit. »

N’êtes-vous pas lassés de faire virevolter de génération en génération la même et inusable pièce de monnaie : pile la matraque de l’Ordre, face le mensonge humanitariste ?

Il n’y a pas de « vote du moindre mal », il n’y a qu’une démocratie totalitaire, que seule révoquera la démocratie directe exercée par le peuple et pour le peuple. Je me suis amusé au passage d’un slogan qui, si sommaire qu’il soit, appelle à une réflexion plus poussée : « Macron, Le Pen, Mélenchon, même combat de cons ! » (J’aurais préféré « même combat de capons », mais le rejet de toute forme de pouvoir et de dialogue avec l’État fait partie de ces petits plaisirs d’où viennent les grandes vagues de la jouissance individuelle et collective.)

Autonomie, auto-organisation, autodéfense

Les instances au pouvoir ne vont pas tolérer que le peuple s’affranchisse de leur tyrannie. Nous devons nous préparer à une longue lutte. Celle à mener contre la servitude volontaire ne sera pas la moindre. La seule assise dont le despotisme puisse se prévaloir, c’est la hargne sécuritaire des résignés, c’est le ressentiment suicidaire d’une majorité prétendument silencieuse qui hurle sa haine de la vie.

La meilleure défense est toujours l’offensive. À ce principe, amplement démontré par la tradition militaire, j’aimerais substituer celui de l’ouverture, car, à l’avantage de briser l’encerclement s’ajoute le plaisir de briser l’encasernement.

L’ouverture à la vie, nous la voyons à l’œuvre dans la farouche détermination des insurrections en cours. Même si certaines s’éteignent, elles repartent de plus belle. Nous le sentons dans le caractère festif des manifestations de protestation qui perdurent bien qu’elles se heurtent à l’aveuglement, à la surdité, à la rage répressive des gouvernements. C’est en me fondant sur cette ouverture que j’ai parlé de pacifisme insurrectionnel.

Le pacifisme insurrectionnel n’est ni pacifique, au sens bêlant du terme, ni insurrectionnel, si l’on entend par là les aberrations de la guérilla urbaine et guévariste.

Je n’ai ni vocation de guerrier ni vocation de martyr. Je m’en remets à la vie et à sa poésie du soin de dépasser les contraires afin qu’ils ne deviennent pas contrariétés, afin qu’ils échappent à la dualité manichéenne du pour et du contre. Je mise sur la créativité des individus pour inventer une révolution dont il n’existe aucun exemple par le passé. Le désarroi et les incertitudes d’une civilisation qui naît n’ont rien de commun avec le désarroi d’une civilisation qui n’a que la certitude de crever.

Philosophes, sociologues, experts en pensées, épargnez-nous les sempiternelles discussions sur la malignité du capitalisme qui rentabilise son agonie. Tout le monde est d’accord sur ce point, même les capitalistes. Les vrais problèmes en revanche n’ont pas été abordés. Ce sont ceux de la base, ceux des villages et des quartiers urbains, ceux de notre propre corps, qui est tout de même, faut-il le rappeler, le vrai décideur de notre destinée, non ?

Plus les luttes se répandent planétairement, plus leur sens gagne en radicalité, en profondeur, en expérience vécue, plus elles se passent d’engagement militant, plus elles se moquent des intellectuels, spécialistes en manipulation subversive ou réactionnaire (car la manipulation traite l’une et l’autre comme l’avers et le revers d’une pièce de monnaie). C’est à la fois dans leur vécu existentiel et dans leur fonction sociale que les individus se découvrent sur le terrain où leur aspiration à vivre commence à saper et à déblayer le mur que les chiffres d’affaires leur opposent, comme si là s’arrêtait leur destin.

Non, on ne peut plus parler de l’homme abstrait, le seul que reconnaissent les statistiques, les calculs budgétaires, la rhétorique de celles et ceux qui — laïcs ou religieux, humanistes ou racistes, progressistes ou conservateurs — font matraquer, éborgner, violer, emprisonner, massacrer, tandis que, tapis dans leurs ghettos de lâches, ils comptent sur l’arrogant crétinisme de l’argent pour assurer leur impunité et leur sécurité.

La dictature du profit est une agression contre le corps. Confier à la vie le soin de nous immuniser contre le chancre financier qui corrompt notre chair implique une lutte poétique et solidaire. Rien de tels que les feux de la joie de vivre pour réduire en cendre la morbidité du monde ! La révolution a des vertus thérapeutiques, insoupçonnées jusqu’à nos jours.

Écologistes, qu’allez-vous brailler à l’amélioration climatique auprès d’États qui vous narguent en polluant chaque jour davantage, alors qu’il est urgent d’agir sur un terrain où les questions n’ont rien de mondanités intellectuelles. Des questions telles que :

☀ Comment passer des terres empoisonnées par l’agro-alimentaire à leur renaturation par la permaculture ?

☀ Comment interdire les pesticides sans léser le paysan qui, piégé par Monsanto, Total et consorts, détruit sa santé en détruisant celle des autres ? Comment rebâtir sur des bases nouvelles ces petites écoles de village et de quartier que l’État a ruinées et interdites pour promouvoir un enseignement concentrationnaire ?

☀ Comment boycotter les produits nocifs et inutiles que le harcèlement publicitaire nous enjoint d’acheter ?

☀ Comment constituer des banques d’investissement local où la monnaie d’échange palliera opportunément l’effondrement monétaire et le krach financier programmé ?

☀ Comment couper court aux prélèvements fiscaux que l’État affecte aux malversations bancaires, et entreprendre de les investir dans l’autofinancement de projets locaux et régionaux ?

☀ Surtout, comment propager partout le principe d’une gratuité que la vie revendique par nature et que le fétichisme de l’argent dénature. Gratuité des trains et des transports publics, gratuité des soins, gratuité de l’habitat et de l’autoconstruction, gratuité graduelle de la production artisanale et alimentaire locale.

Utopie ? Y a-t-il pire utopie que le fatras de projets absurdes et délétères que déballent, sous les yeux fatigués des téléspectateurs, ces cabotins sans talent qui agitent le spectre de leurs guerres de commis-voyageurs, réitèrent sans fin la pitrerie du combat des chefs, voilent sous de faux débats les vraies questions existentielles et sociales, éclipsent le terrorisme d’État par un terrorisme de faits-divers où la folie suicidaire croît avec la paupérisation et un air ambiant de plus en plus irrespirable ?

A-t-on assez pris conscience que, dans leur diversité, voire dans leurs divergences, les Gilets jaunes et les mouvements revendicatifs formaient un formidable groupe de pression capable de boycotter, bloquer, paralyser, détruire tout ce qui pollue, empoisonne, appauvrit, menace notre vie et notre environnement ? Nous faire sous-estimer notre puissance et notre créativité relève des mécanismes démocratiques de la tyrannie étatique et marchande. Plus que sur ses gendarmes, la force illusoire de l’État repose sur un effet de propagande qui nous presse à chaque instant de renoncer à la puissance poétique qui est en nous, à cette force de vie dont aucune tyrannie ne viendra à bout.

Or, pendant ce temps-là…

Au Chili, la lutte contre la vermine qui prolifère sur le cadavre de Pinochet a ravivé la conscience que tout doit repartir de la base, que les représentants du peuple ne sont pas le peuple, que l’individualiste manipulé par l’esprit grégaire n’est pas l’individu capable de réfléchir par lui-même et de prendre le parti de la vie contre le parti de l’argent qui tue. Il faut laisser au peuple la conquête d’une intelligence qui lui appartient et que les diverses formes de pouvoir s’attachent à lui ôter.

Il en va de même en Algérie, au Soudan, au Liban, en Irak. Je fais confiance au Rojava pour transformer sa retraite momentanée en offensive. Les zapatistes ont, quant à eux, répondu aux arguments économistes du socialiste López Obrador en accroissant le nombre de leurs bases (caracoles) et de leurs conseils de bon gouvernement, où les décisions sont prises par le peuple et pour le peuple.

La revendication opiniâtre d’une démocratie à Hongkong oscille entre d’une part une colère aveugle, prête à se satisfaire d’un parlementarisme partout remis en cause, et d’autre part une colère lucide qui ébranle et fait trembler par sa persistance la gigantesque pyramide du régime totalitaire chinois (qu’inquiète la menace d’un krach financier.) Qui sait ? Le lierre s’infiltre partout, et le passé insurrectionnel de Shanghai n’est pas loin.

Le Soudan secoue le joug de la tyrannie et du pouvoir militaire, l’Iran vacille. Le Liban est un coup de semonce pour le Hezbollah et pour l’islamisme dont la défroque religieuse ne masque plus l’objectif politico-pétrolier. L’Algérie ne veut pas d’un ripolinage gouvernemental. L’Irak découvre que la réalité sociale l’emporte sur l’importance accordée aux rivalités religieuses. Restent les Catalans, les seuls à vouloir un État alors que le « plus froid des monstres froids » est partout criblé de flèches. Mais il n’est pas impossible que les indépendantistes, engagés dans une impasse par le bras de fer opposant l’État madrilène à la non moins étatique Generalitat, respirent soudain les remugles du cadavre franquiste que l’esprit nationaliste a sorti de ses cimetières. Donc il n’est pas impossible que leur revienne la mémoire des collectivités libertaires de la révolution de 1936 où se forgea une véritable indépendance, avant que le parti communiste et son allié, l’État catalan, les écrasent.

Ce n’est qu’un rêve mais la vie est un songe et nous sommes entrés dans une ère où la poésie est le passage du rêve à la réalité, un passage qui marque la fin du cauchemar et de sa vallée de larmes.

Ouvrir un espace vital à celles et ceux que paralysent le désarroi et l’angoisse du futur, n’est-ce pas la pratique poétique qui fait l’insolente nouveauté de l’insurrection de la vie quotidienne ? Ne la voyons-nous pas dans la déperdition du militantisme, dans l’érosion de ce vieux réflexe militaire qui multiplie les petits chefs et leurs troupeaux apeurés ?

Sous la diversité de ses prétextes, l’unique revendication qui s’exprime aujourd’hui sans réserve, c’est la vie pleine et entière.

Qui s’y tromperait ? Nous ne sommes pas dans le tumulte de révoltes prévisibles ou inattendues, nous sommes au sein d’un processus révolutionnaire. Le monde change de base, une vieille civilisation s’effondre, une civilisation nouvelle apparaît.Les mentalités compassées et les comportements archaïques ont beau se perpétuer sous un ersatz de modernité, une nouvelle Renaissance émerge au sein d’une histoire que son inhumanité met en capilotade sous nos yeux. Et ces yeux se dessillent peu à peu. Ils découvrent chez la femme, l’homme et l’enfant un génie d’expérimenter innocemment des innovations inouïes, des énergies insolites, des formes de résistance à la mort, des univers qu’aucune imagination n’avait osé mettre en branle par le passé.

Nous sommes là où tout commence.

17 novembre 2019

Raoul Vaneigem

 

Mouvement des Gilets Jaunes / Yellow Vests Movement

POUR UNE ABSTENTION POLITIQUE ACTIVE et convaincre les mougeons d’arrêter de voter en rond… Ce PDF de 25 pages introduit par ce billet ► PREUVES que VOTER c’est comme PISSER DANS UN VIOLON (version PDF) et ça commence, MAINTENANT, en boycottant les MUNICIPALES de 2020, alors qu’un Balkany organise sa réélection en zonzon !

Avec ou Sans Gilet JaunePour la société des sociétésLe réveil des consciences politiques collectives a sonné

JBL1960