L’essentiel de Raoul Vaneigem depuis 2011/12 pour R71 (version PDF)

& Indispensable de lecture pour mézigue qui en fait un 98ème PDF pour actions réfléchies capables de changer le cours de l’Histoire de l’Humanité

L’essentiel & Indispensable de Raoul Vaneigem depuis 2012 pour R71, comme pour mézigue en mai 2019

Présentation du PDF de 50 pages, par ordre chronologique de publication sur Résistance 71 ;

P.    4   Présentation de l’Auteur + Extraits de “Pour l’abolition de la société marchande, pour une société vivante” (2002)

P.    7   Par-delà l’impossible, 04/2012

P.  10   La gratuité est l’arme absolue de la vie contre l’économie, 11/2011

P.  16   Vive la Commune ! 12/2007

P. 20   La Vie a tous les droits, la prédation n’en a aucun, 10/2008

P. 25   Interview du situationniste historique par un de ses vieux potes, 2011

P. 30   Solidarité avec Notre Dame Des Landes, 04/2018

P. 32   Les raisons de la colère, 12/2018

P. 35   Tout est possible… 25/12/2018

P. 39   L’Abécédaire de Raoul Vaneigem, 04/2019

P. 45   L’État n’est plus rien… Soyons TOUT !… 2 mai 2019

P. 50   Rien n’est fini ; Tout commence !…

Lectures complémentaires proposées par R71

Et le petit bonus à mézigue

Comme je l’ai déjà exprimée en présentant le roman de Zénon, « Fin de Règne » , je ne crois pas qu’une seule lecture soit capable de changer le monde. Par contre chaque nouvelle lecture peut transformer notre regard lui-même pour nous permettre à notre tour de modifier le cours des choses. Et si les mots sont une arme, pouvant blesser et même tuer, ils sont aussi capables de nous faire élargir notre perception des choses et de nous permettre, in fine, de changer le cours de l’Histoire.

Grâce à Résistance 71 qui a publié régulièrement depuis 2011-12 des textes de Raoul Vaneigem, ancien pilier de l’Internationale Situationniste qu’il quitta en 1970. Moins laconique, plus vivant que son comparse Guy Debord, Vaneigem a toujours eu nos faveurs pour son style plus enjoué à écorner l’establishment de la société du spectacle marchand et surtout offrir une solution alternative.
Une fois de plus, nous trouvons une grande complémentarité dans leur travail et leur pensée respective et ce n’est pas un hasard si les circonstances historiques les ont fait se rencontrer et coopérer entre le début des années 60 et 1970. Une fois de plus nous assistons à la force dévastatrice de la complémentarité, se plaçant décidément au cœur de toute solution à apporter au marasme en phase terminale de notre société humaine. Nous avons compilé une série de textes au fil des années tous plus pertinent les uns que les autres pour ce que nous vivons aujourd’hui dans notre société inique et criminelle de la dictature marchande et que devrait s’approprier le Mouvement des Gilets Jaunes ;

Cette nouvelle et essentielle lecture nous donne donc toute l’énergie et l’impulsion nécessaires pour agir et faire se lever la société des sociétés par et pour nous-mêmes sans plus attendre un(e) hypothétique libérateur ou libératrice tout en nous démontrant, au passage, combien voter dans ce Système-là, c’est comme pisser dans un violon

Finalement lancés à la découverte de nous-mêmes et au-delà de nos égos, Raoul Vaneigem nous fait le récit d’un éveil qui accompagne et alimente le nôtre…

L’Éveil de nos consciences, constamment nourries par toutes ces lectures combinées, rendra désormais impossible tout retour en arrière et toute nouvelle tentative, de la part de l’oligarchie, de nous replonger dans le noir…

Pour achever de vous en convaincre, je vous livre la conclusion de cet essentiel et indispensable PDF de Raoul Vaneigem (pages 49 & 50)  ;

La gratuité est une arme qui ne tue pas. C’est en toute légitimité que nous avons le droit de refuser de payer les taxes, les impôts, les péages en tous genres que nous imposent l’État et les mafias financières qui le gèrent. Car jadis affecté (en partie) au bien public, cet argent sert désormais à renflouer les malversations bancaires.

Agir individuellement tomberait aussitôt sous le matraquage des lois édictées par le profit. Agir ensemble en revanche assure l’impunité.

« Ne payons plus » est une réponse appropriée à ceux qui nous paupérisent pour s’enrichir. Ne payons plus les trains, les transports en commun. Ne payons plus l’État, ne payons plus ses taxes et ses impôts. Décrétons l’autonomie de lieux de vie où coopératives et inventivité solidaire jettent les bases d’une société d’abondance et de gratuité.

Les zapatistes du Chiapas ont montré que de petites collectivités autonomes et fédérées pouvaient cultiver la terre par et pour tous et toutes, assurer des soins médicaux, produire une énergie naturelle, renouvelable et gratuite (une option parfaitement ignorée par les mafias écologiques). Il est primordial que la gratuité pénètre, à l’instar de la vie, dans nos mœurs et dans nos mentalités, dont elle a été bannie, exclue, interdite pendant des millénaires. Pas d’illusions cependant : le combat contre les chaînes dont nous nous sommes entravés sciemment risque d’être très long. Ce qui est une bonne raison pour s’y vouer immédiatement.

 

Effondrer le colonialisme par apostasie collective ou renonciation au baptême – Jo Busta Lally, mars 2019

Parce que rien n’est fini et que tout commence !…

ORGANISONS- NOUS, TOUS ENSEMBLE, sans plus attendre, sur nos lieux de travail, dans les campagnes, afin de préparer le relai auto-gestionnaire !

Et afin d’exister au-delà des dirigeants, pour exister SANS EUX !

Pour ce faire nous (les peuples, avec ou sans Gilet Jaune) devons lâcher-prise et abolir l’État afin d’embrasser l’auto-gestion totale !

Quand un pouvoir n’a plus aucun soutien des votards, que la population est en cessation de paiement de l’impôt… Il ne va plus bien loin, lorsque le fruit est trop mûr, sans compromis.. On le cueille et on le jette sans ambage car la solution de remplacement fonctionne déjà. Ce n’est pas sur les barricades qu’on pense à l’avenir, c’est bien avant et si c’est bien pensé et effectué, les barricades elles-mêmes deviennent obsolètes ► Voter est-ce agir ?

Jo Busta Lally

Publicités

PREUVES que VOTER c’est comme PISSER DANS UN VIOLON (version PDF)

Pour une Abstention Politique Active !

Démonstration que veauter c’est comme pisser dans un violon ;

Résultat de recherche d'images pour

Compilation de textes choisis depuis 2012 POUR UNE ABSTENTION POLITIQUE ACTIVE et convaincre les mougeons d’arrêter de voter en rond… Dans une version PDF N° 99 de 25 pages de Jo Busta Lally

Pour retrouver tous les autres PDFs, cette page spéciale de mon blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

À la page 20 de ce PDF, extrait de « De l’isoloir à l’isolement » Source La Voie du Jaguar du 3 avril 2017 Via R71 ; L’électeur est renvoyé à sa condition de citoyen impuissant et isolé par ce système de démocratie représentative qui donne un semblant de légitimité à des exécutants d’une politique décidée ailleurs. Voter un jour, c’est aussi démissionner cinq ans. Or, ce système a fait faillite mais de toute part on essaie de le sauver et de le faire perdurer. Les bouées de sauvetage portent le nom des radeaux d’où on les lance et des capitaines qui les gouvernent. Telle se nomme « démocratie participative » (on veut bien de votre avis mais la décision nous appartient), telle autre « référendum » (c’est nous qui posons la question, contentez-vous d’y répondre), telle encore « nouvelle Constitution » (vous participerez, par divers moyens, à sa légitimation avant son adoption). Au flanc d’autres bouées, on lit « tirage au sort », « candidat Facebook », « capitaine J’aime je vote », « amiral Tweet ». On y requiert une adhésion passive et ponctuelle au contraire d’une délibération régulière et collective, en face à face, par laquelle s’élaborerait un futur vivable.

J’avais intégré dans mon billet d’analyse, à partir de la même source, que j’avais intitulé « Voter un jour, c’est aussi démissionner 5 ans » la vidéo de George Carlin en VOSTFR qui date de 1996 sur les Politiciens, vote et élections, qui nous expliquait pourquoi les jours des élections, ben il avait choisi de s’abstenir  !

Bien sûr, l’abstention n’est qu’un outil mais pas une fin en soi. S’il convient de s’abstenir, de boycotter tout ce qu’on peut, en même temps, nous devons nous organiser, nous TOUS et ensemble, sur nos lieux de travail, dans les communes afin de préparer le relai autogestionnaire !

Et afin d’exister au-delà des dirigeants, pour exister SANS EUX !

Pour ce faire nous (les peuples, avec ou sans Gilet Jaune) devrons lâcher-prise et abolir l’État afin d’embrasser l’autogestion totale !

Précision de R71 du 6 janvier 2012 sous l’article, et en réponse à un commentaire ;

Quand un pouvoir n’a plus aucun soutien des votards, que la population est en cessation de paiement de l’impôt… Il ne va plus bien loin, lorsque le fruit est trop mûr, sans compromis.. On le cueille et on le jette sans ambage car la solution de remplacement fonctionne déjà. Ce n’est pas sur les barricades qu’on pense à l’avenir, c’est bien avant et si c’est bien pensé et effectué, les barricades elles-mêmes deviennent obsolètes…

Nous savons maintenant répondre à la question ; Voter est-ce agir ?

Et comprendre et démontrer que la solution ne peut être dans la votation

JBL1960

Le féodalisme électronique est la production d’un esprit de ruche ; Dernier bourre-pif de Dean Henderson à l’oligarchie régnante

Dean Henderson décoche un nouvel uppercut à l’Oligarchie…

Dean Henderson ne change pas de main ► Crochet gauche une claque hebdomadaire à l’oligarchie avec Dean Henderson traduction et compilation R71 version PDF JBL1960 de 136 pages, de 2011 à 2018 – Et décoche un nouveau crochet du gauche au visage de l’oligarchie régnante qui a un N.O.M., un visage et une adresse ► City of London !

Le féodalisme électronique est la production d’un esprit de ruche

Dean Henderson – 18 mai 2019 – URL de l’article original en anglais ► https://hendersonlefthook.wordpress.com/2019/05/18/electronic-feudalism-is-hive-mind-production/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 dans Dictature technologique : Esprit de ruche et féodalisme électronique pour le Nouvel Ordre Mondial (Dean Henderson)

Depuis environ les 8 000 dernières années, cette planète a été dirigée par une oligarchie obsédée par sa ligne sanguine consistant en quelques familles. Bien que leur méthodologie d’exploitation ait évolué, leur quête de contrôle absolu sur toutes les ressources de la planète et sur les gens y habitant n’a jamais bougé d’un iota. Ces dernières 40 années, utilisant le leurre combiné du mondialisme et de la technologie, le pouvoir de ces anciens féodaux s’est concentré comme jamais auparavant. Image associée

Si les tablettes d’argile sumériennes sont correctes, vers 6000 AEC, les cultures de chasseurs-cueilleurs mésopotamiennes (NdT : aujourd’hui l’Irak) furent forcées à l’agriculture par des “dieux Annunaki” de qui ces féodaux détiennent leur héritage de ligne sanguine. Pendant des centaines de milliers d’années avant cela, les humains vivaient en société tribales égalitaires, travaillaient environ 8 à 10 heures par semaine pour subvenir à leur mode de vie des plus simples, se déplaçaient et vivaient une existence nomade ou semi-nomade au gré des migrations animales et des saisons et ne s’engageraient que très très rarement dans des formes de “guerre” avec leurs voisins.

Avec l’aventure imposée de l’agriculture, l’humanité fut forcée hors de son “paradis terrestre”. Avec elle vinrent les surplus et les manques, la marchandisation de la terre, des ressources et même des femmes. Un système de classe émergea sous une élite de spéculateurs “banquiers”, qui jouissaient des fruits du travail d’autrui, des paysans, depuis leurs nouvelles cités-états comme Babylone et Ur. Image associéeCette classe riche, fainéante et parasitaire était celle de la ligne sanguine envahisseuse. Ses mains n’étaient jamais sales, mais étaient teintées du sang de ceux qui défiaient leur statut de seigneurs féodaux auto-proclamés. Alors que ces lignées émigraient vers le sud de l’Europe, ils développèrent une grande flotte maritime qu’ils utilisèrent à naviguer autour du monde à la recherche d’autres tribus de chasseurs-cueilleurs qu’ils pourraient piller. Leur richesse augmenta rapidement de tous ces pillages et conquêtes et ainsi vit le jour et s’établît l’empire romain.

Chassés de Rome par l’église catholique, ces banquiers parasites s’enfuirent vers Venise et ses portes sur le monde où ils commencèrent à financer toute une série de guerres à travers le Moyen-Orient et l’Europe, le plus souvent endettant toutes les parties ce qui permit la saisie des biens et richesses sous créance. Ainsi se développèrent les états-nations, essentiellement pour que ces féodaux puissent continuer à diviser les populations et à les piller et les asservir tout en pompant leurs revenus fiscaux.

C’est cette lignée vénitienne de noblesse noire, familles banquières qui signa au XIe siècle la charte de la Magna Carta, établissant alors leur pouvoir géopolitique central à la City de Londres ; ce n’est que bien plus tard que leur Banque des Règlements Internationaux (BRI) de Bâle en Suisse, servit à blanchir la richesse ainsi pillée.

Leurs compagnies des Indes hollandaise et anglaise établirent  tentaculairement l’esclavage et continuèrent de piller leur plantation mondiale de manière exponentielle tout en laissant les producteurs d’Indonésie, du Brésil et du Ghana totalement destitués.

Ils lancèrent leur révolution industrielle en Europe où des paysans appauvris et désaffranchis furent poussés hors de leurs terres vers les usines, propriété des parasites de la lignée. Tout ceci fut fait sous la bannière du progrès. Avec la production industrielle vint le besoin de créer un nouveau culte, celui du matérialisme. On demandait à l’humanité de s’enfermer dans une sédentarité forcenée, de travailler de longues heures dans les boutiques de la sueur industrielle néo-féodales, de s’entourer d’un statut matériel poussant à la possession de ces produits fabriqués dans ces usines et de devenir… possédée.

Au début des années 1990, la table ronde des affairistes emmené par le clan Rothschild a pondu un plan qui exporterait leur modèle d’esclavage industriel de banquier/usine dans le monde entier. Tandis que les zones rurales d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine étaient maintenues en tant que centres de productions agricoles appauvris pour les riches et la foule européenne de l’élite de la “couronne” (City de Londres), les villes de ces régions tombèrent en premier dans l’esclavage, puis sous le colonialisme et finalement sous le joug de la lignée de la noblesse noire du modèle financier de la fuite du capital, symbolisé par le FMI, et où quelques spécimens de l’élite locale rejoindraient la City de Londres et son pillage en échange de laisser piller les richesses de leur propre pays.

Avec les élections et prises de pouvoir dans les années 1980 de Ronald Reagan et de Margaret Thatcher s’en vint la phase suivante de la concentration (néo)féodale du pouvoir… La privatisation rageuse de tout ce qui restait des domaines publics, de leurs terres et de leurs biens et avoirs. Un nouveau mouvement politique de “libertariens” (NdT: à ne pas confondre avec “libertaire” synonyme d’anarchiste…) fut financé pour promouvoir les idées fascistes de l’école autrichienne d’économie (NdT : suivant les théories de von Hayeck) qui était poussée de l’avant par les (néo)féodaux. Ceci est connu sous le vocable “d’alt right” ou de “droite alternative”.

Le gouvernement devint un vilain mot dans une tentative de discréditer le concept d’État-nation afin que ceux-ci ne gardent pas le pouvoir face à la marchandise libre, le libre-échange et sa capacité pour tous d’être traduit en justice devant la corporatocratie de la City de Londres.

La production fut transférée à l’étranger, essentiellement en Chine. Le capital suivit avec l’avènement du marché euro-dollar contrôlé par la City de Londres et sa finance. La Banque d’Angleterre créa des paradis fiscaux à l’étranger où les membres de la lignée de la noblesse noire et ses appendices tentaculaires mondiaux pouvaient cacher leur vaste richesse.

La “démocratie” (NdT : du moins ce que cette même noblesse noire nous avait habitué à croire que c’était…) fut remplacée par un pouvoir financier toujours plus concentré dans les mains des mêmes suspects usuels, ceux là même qui descendent de ceux qui mirent l’humanité en esclavage depuis la civilisation sumérienne. Tous les partis politiques majeurs devinrent contrôlés par les féodaux, permettant ainsi le commencement de la phase suivante du contrôle.

Non satisfaite de la possession matérielle des masses, la 4ème révolution industrielle a maintenant commencé avec aux commandes les mêmes (néo)féodaux. Elle est connue sous le nom de technologie de 5ème Génération ou technologie 5G ou “l’internet des choses”. Pilotant ce TGV de la 5G, nous trouvons l’agent féodal de la Couronne : SERCO.

(https://resistance71.wordpress.com/2019/03/25/technologie-et-controle-de-la-population-la-5g-outil-du-genocide-mondial-en-cours-et-a-venir-dean-henderson/)

Sous le tout dernier schéma d’exploitation, cette lignée parasite cherche à s’étendre au-delà de la production de possessions consuméristes, vers la création d’une grille de contrôle planétaire qui recherche la production d’un esprit de ruche soumis et toujours plus possédé, qui échangera volontairement l’autonomie pour la facilité.

L’humanité doit être psychologiquement transformée au moyen de la cybernétique en une entité cyborg ayant un esprit collectif de ruche, qui non seulement acceptera la règle de plus en plus féodale et luciférienne des féodaux, mais qui aidera ces satanistes à maintenir leurs familles, amis et relations en ligne avec quoi que ce soit de nécessaire.

Si nous permettons à ceci d’être mis en place, l’humain tel que nous le connaissons cessera d’exister. La mobilité, la créativité et l’empathie seront remplacées par une nouvelle féodalité électronique qui verra chaque individu construire et payer pour sa prison électronique.

Tous ceux qui remplissent avec délectation leur caddie sur Amazon, dénoncent leurs voisins radicaux et démontrent une parfaite soumission au fascisme élitiste recevront une bonne note de crédit social et tous les avantages qui vont avec (NdT : notez bien que ceci se met déjà en place en Chine.. La Chine est le laboratoire humain du Nouvel Ordre Mondial de l’oligarchie parasite et criminelle, ce modèle sera appliqué à l’ensemble de la planète à terme…).

Ceux qui continuent à faire leur propre confiture et leur pain à la maison, qui ramassent leur bois pour l’hiver, qui cultivent leurs jardins (NdT : au propre comme au figuré…) ou qui questionnent et critiquent le modèle néo-féodal, recevront de pauvres notes de crédit social, trouveront que de plus en plus de portes se ferment autour d’eux et seront éventuellement listés pour élimination par la bureaucratie du IVe Reich.

Au bout du chemin, on nous demandera d’accepter une puce électronique implantée dans notre corps, une “marque de la bête” sous la forme d’une RFID*, comme du bétail marqué au fer rouge. Nous serons forcés de prêter allégeance totale aux Vénitiens noirs et leur vision du monde satanique, sous peine d’être exclus du marché, d’être incapables d’acheter ou de vendre.

Beaucoup accepteront de bonne grâce cette RFID (Radio Frequency Identification). Une minorité d’entre nous rejettera ce plan et retournera dans le paradis terrestre, chassant et cueillant, navigant dans les montagnes et les vallées, recherchant sans cesse d’autres bandes de résistants. Finalement, certains choisiront le “paradis”, bon nombre choisiront l’enfer et toutes et tous devront vivre avec leur choix.

Note de Résistance 71 : Nous pensons inutile de préciser quel sera notre choix tant il est évident. Nous nous y préparons depuis quelques années, individuellement et collectivement. Quant à Dean Henderson, il vit depuis des années avec sa compagne dans les montagnes du Montana.
Il n’est pas question d’être pessimiste, mais réaliste. Tout autant, nous pensons que le plan final de l’oligarchie mondialiste peut parfaitement être mis à mal. Une prise de conscience s’élargissant au monde mènera l’humanité vers sa synthèse naturelle historique : la société des sociétés, émancipatrice de notre humanité, pour que nous soyons enfin des humains pleinement réalisés par delà le bien et le mal de la croyance fictive qui nous est imposée depuis tant de siècles sous diverses formes religieuses et sociales.

*RFID ► Nathalie Nevejans, auteur de Traité de droit et d’éthique de la robotique civile (LEH Édition, 2017) sur l’implantion d’une puce (RFID)… dans la main et qui figure dans cet article que je vous ai mis en version PDF ; Résultat de recherche d'images pour

« On peut imaginer que si l’usage de la puce se généralisait dans la société, le législateur pourrait adopter une loi qui l’imposerait pour entrer dans les lieux publics, prouver son identité, payer ses impôts…

C’est le cas aujourd’hui avec Internet, qui est devenu obligatoire dans de nombreuses démarches. » Issu de ce billet ► 28 mars 2019 – France : Dans le magasine TV le + lu, on fait de la pub pour les implants RFID dans la main (Version PDF)

▼▼▼

Nous avons absolument le choix entre les APPARTEMENTS DU FUTUR / SMART CITIES

Ou nous choisir NOUS

Entretien avec Vilma, activiste Maya du Guatemala ; Nos ancêtres depuis leur propre cosmologie produisaient des aliments pour la vie, pas pour le profit. Alors effectivement, c’est inspirant de penser qu’au Nord comme au Sud nous avons ce même désir de générer des relations de pouvoir différentes entre les êtres humains mais également avec la Terre-Mère. Source La Voie du Jaguar du 14 mai 2019

En lectures complémentaires à ce bouleversifiant article de Dean Henderson et en versions PDF, que j’ai toutes réalisées ;

L’Art de ne pas être gouvernéContre le grain, une histoire profonde des premiers États de James C. Scott

La City de Londres ► Au cœur de l’Empire

Compilation des 30 meilleurs articles de Dean Henderson de 2011 à 2018 (Les 8 familles derrière le cartel banquier privé international ; Banquiers suisses, Banque des Règlements Internationaux et la Maison Rockefeller ; La guerre au Yémen est une guerre pour les cartels pétroliers Rothschild/Rockefeller ; La Maison Rothschild ; Facebook la nouvelle tour de Babel ; L’entreprise Crown Castle et la bête du 5G…)

Contre l’agenda oligarchique de dépopulation – Sarkozy et les compteurs intelligents STOP LINKY – GAZPAR & Cie – REFUSONS LA PUCE RFID de Jo Busta Lally

JBL1960

Voter est-ce agir ?

Et inversement !

Tout est dans tout, comme disait Chirac…

C’est grâce à la publication de Résistance 71 de ce jour ► https://resistance71.wordpress.com/2019/05/20/illusion-democratique-un-nouveau-cirque-electoral-nous-est-impose-boycott-de-toute-cette-fange/ et en prenant le temps de lire les liens proposés sous leur article, comme celui-ci ; Petit dialogue nécessaire en période électorale du 3 mai 2012 qui pose la problématique ► Élire au lieu d’agir ou agir au lieu d’élire ?

Mais également celui, ci-dessous du 6 janvier 2012 ► Source cntaittoulouse (le lien source est invalide) intitulé ;

Illusion démocratique : Voter…

Est-ce agir ?

Nous refusons toutes les élections, qu’elles soient politiques ou professionnelles. Car jamais un élu, de quelque bord qu’il soit, n’a à parler ni à décider à notre place. Face au pouvoir des canailles, nous appelons en toutes circonstances à l’abstention.

On nous dit que les élections seraient le moyen pour les opprimés de renverser la situation. Observons tout d’abord que les alternances gouvernementales n’ont rien produit de semblable. Abusivement présenté comme démocratique, le parlementarisme, produit de la délégation de pouvoir, favorise la démission au quotidien, déshabitue les individus de l’exercice du pouvoir politique et favorise les « spécialistes » de la politique et autres nantis. Défendre le parlementarisme, c’est accepter de se soumettre aux résultats des urnes, aux 82 % de suffrages qui ont hissé Chirac sur le pavois, c’est légitimer la politique anti-sociale qui en découle. C’est aussi attendre éternellement la « prochaine » élection pour espérer un changement, et, dans l’attente, continuer à se faire piétiner. C’est transformer la lutte sociale en champ clos de conflits entre fractions parlementaires qui, lorsqu’elles sont minoritaires se présentent comme « la » solution de rechange, avant de continuer toujours la même politique quand elles reprennent le pouvoir. Un mouvement de lutte qui chercherait à s’appuyer sur le parlementarisme ne peut que s’affaiblir et se diviser et oublierait la masse croissante d’exploités qui refuse le jeu électoral et s’abstient consciencieusement à chaque élection.

Si l’électoralisme divise, l’action directe construit au contraire le rapport de force puisque, par définition, elle est l’action collective et sans intermédiaire des opprimés en lutte. L’action directe est la base originelle du syndicalisme, celle qui lui a permis, un temps, de contrer les attaques du capital. Il est grand temps de renvoyer les bureaucrates, les permanents politiques et syndicaux, les « partenaires sociaux », les élus (politiques ou professionnels), les spécialistes du paritarisme (qui participent à la gestion anti-sociale des caisses et de l’administration) aux poubelles de l’histoire.

Nous refusons tous les partis politiques, toutes les chapelles, tous les États et toutes les cliques d’arrivistes et de possédants, qui, au nom de la démocratie, de dieu ou d’un drapeau vivent en parasites sur la misère matérielle et morale qu’ils nous imposent à coups de lois et de milices. À bas l’État, le parlementarisme et les partis politiques !

▼▼▼

Voter c’est se soumettre, voter, c’est se donner des maîtres, voter c’est acquiescer au système de la mascarade oligarchique !

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Boycott du vote !
Boycott des institutions !
Boycott de l’État y compris de l’Union Européenne oligarchique!
Boycott de la mascarade électorale !
Boycott de la société marchande et de sa dictature !

Mais boycotter ne suffit pas… Il faut entrer en résistance, entrer en abstention politique active ; c’est à dire remplacer ce que nous boycottons justement par une alternative politique : celle des assemblées populaires locales, se confédérant et court-circuitant les institutions obsolètes et criminelles de l’outil répressif étatique, tel que préconisé et mis en place par des Groupes Gilets Jaunes comme ceux de Commercy dans la Meuse, de Saint-Nazaire et autres…

▼▼

Car l’abstention est un outil mais pas une fin en soi. S’il convient de s’abstenir, de boycotter tout ce qu’on peut, en même temps, nous devons nous organiser, nous TOUS et ensemble, sur nos lieux de travail, dans les communes afin de préparer le relai auto-gestionnaire !

Et afin d’exister au-delà des dirigeants, pour exister SANS EUX !

Pour ce faire nous (les peuples, avec ou sans Gilet Jaune) devrons lâcher-prise et abolir l’État afin d’embrasser l’auto-gestion totale !

Précision de R71 du 6 janvier 2012 sous l’article, et en réponse à un commentaire ;

Quand un pouvoir n’a plus aucun soutien des votards, que la population est en cessation de paiement de l’impôt… Il ne va plus bien loin, lorsque le fruit est trop mûr, sans compromis.. On le cueille et on le jette sans ambage car la solution de remplacement fonctionne déjà. Ce n’est pas sur les barricades qu’on pense à l’avenir, c’est bien avant et si c’est bien pensé et effectué, les barricades elles-mêmes deviennent obsolètes…

N’est-ce pas là la preuve que par nos écrits, leurs diffusions, nos échanges, nos relayages ; nous pouvons créer une chaine de diffusion des pépites de vérité historique, scientifique, biologique et utiliser l’Internet comme une nouvelle presse Gutenberg 2.0 [NdJBL ► Hors GAFAM bien entendu et en refusant tous les PROJETS FNAC DARTY & Cie] pour nous préparer à écrire la suite de l’histoire à l’encre du réel ? Voir/Lire De la servitude moderne ;

… parce qu’il n’y a pas de solutions au sein du système ! Qu’il n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais ! Boycott du vote qui n’est que la validation pseudo-citoyenne du consensus du statu quo oligarchique. Notre rapport à l’État est un rapport de soumission inutile. Changeons notre attitude ! Union pour une résurgence de la nature sociale profonde et universelle humaine, celle de la société des sociétés

Pour vous permettre, peut-être, d’arriver à cette même conclusion, je vous propose les lectures complémentaires suivantes, en versions PDF que j’ai le plus souvent réalisées sur proposition de R71 et en étroite collaboration et parfaite osmose avec eux ;

La Pédagogie des opprimés L’Éducation comme pratique de la libertéExtension ou Communication de Paulo Freire ;

La Commune de Paris et la notion d’ÉtatLa Théorie identique de l’Église et de l’État de Michel Bakounine ;

La Commune de Paris et la Commune des communes de Pierre Kropotkine ;

De la Commune à la Pratique anarchiste avec Louise Michel

Et ailleurs, je vous recommande la lecture de cet article de Daniel Vanhove Avant les élections dans l’UE, arrêt sur la notion de « démocratie » dont la conclusion fait sens ;

En réalité, la « démocratie » si souvent sollicitée dans les discours tant de droite que de gauche – ou de ce qu’il en reste – n’est plus qu’une illusion. Nous sommes déjà en «démocrature» ! Faut-il attendre qu’il soit trop tard et plonger plus bas encore pour comprendre?

Pour conclure, ces mots plus que jamais d’actualité dans le contexte européen : « Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ce serait interdit ! » – Coluche

L’Abécédaire d’Emma Goldman

Qu’Emma Goldman ne lui aurait surement pas dénié ► Un (autre) regard anarchiste sur la vie avec Emma Goldman

PROJET FNAC DARTY = NON MERCI !

APPEL À BOYCOTT !

Bienvenue à Gattaca puissance 1000 !

Résultat de recherche d'images pour

Appartement du futur : On a visité le fascinant projet Fnac Darty… qui fait (un peu) peur

NAN ► ÇA FOUT CARRÉMENT LES J’TONS & C’EST POUR CELA QU’IL FAUT DIRE NON !

Source 20MINUTES du 11/05/2019 MàJ le 13/05 ► https://www.20minutes.fr/high-tech/2514971-20190511-video-appartement-futur-visite-fascinant-projet-fnac-darty-fait-peu-peur

530 mètres carrés, 15 pièces, des dizaines de marques et de produits connectés en situation. Jusqu’au 24 mai, le groupe Fnac Darty vous donne les clés de son Appartement du futur*. Au cœur de Paris, ce lieu insolite invite le visiteur à ouvrir le champ des possibles. Du miroir 2.0 au canapé du futur [NdJBL ► Même le canapé est connecté donc on pourra même plus péter tranquille dans son canap’s !], du bandeau pour mieux dormir au réfrigérateur à écran LCD, il y a ici vraiment de quoi se projeter dans un futur immédiat.

A de rares exceptions près, tous les produits présentés sont déjà disponibles en magasin. Et si vous êtes un lecteur assidu de 20 Minutes, vous les connaissez à peu près tous ! A noter toutefois qu’Apple et Amazon figurent aux abonnés absents…

Tous les produits en situation

Mais contrairement aux linéaires des magasins Fnac et Darty, l’intérêt de l’Appartement du futur planté à quelques encablures de la place de la République (Paris 3e) est que l’ensemble de ces équipements sont mis en situation. Des acteurs sont d’ailleurs présents pour exécuter face au public des scénarios de vie.

Exemple, dans l’étonnante cuisine aux allures de discothèque : une enceinte Google Home laquelle on demande une recette de pizza en projette illico le tuto vidéo sur un téléviseur. Un réfrigérateur dévoile sur l’écran de sa porte les ingrédients qu’il renferme et connaît même leur date de péremption. Il manque du coulis de tomate ? Il suffit de le commander à la voix…

Une fois la préparation culinaire suivie pas à pas, il ne reste plus qu’à se connecter depuis une tablette numérique à sa cave à vin pour connaître le meilleur nectar à consommer avec son plat. On peut d’ailleurs surveiller la cuisson de sa pizza à distance sur son smartphone : raccordé au réseau Wifi de la maison, le four intègre une caméra et alerte le cuistot lorsque la cuisson est terminée.

Face au miroir connecté de la salle de bains du futur, on peut découvrir son agenda du jour, lancer une vidéo ou une radio, demander à Google Assistant (décidément présent partout = Nan, c’est parce que tu le veux bien !) de vous rappeler un fait important de la journée.

Mais on peut aussi scanner son rouge à lèvres, un tuto vidéo se lancera pour assortir au mieux le maquillage de vos yeux à la couleur choisie. Fascinant ? Oui. Inquiétant, aussi.

Un scénario digne d’un film fantastique

Car il n’est pas toujours certain que ce futur digne du scénario d’un film fantastique fasse rêver dans toutes les pièces. Les plus jeunes auxquels des ateliers sont réservés pour découvrir le nouveau jeu Lego (Hidden Side – Attrapez les fantômes) en réalité augmenté, vont forcément kiffer.

Durant la visite, on peut tout de même ressentir un petit sentiment d’étouffement face à toutes ces technos qui cherchent à innover pour trouver leur place dans nos existences et nous propulser dans le monde de demain… De la cave au grenier, de la sonnette vidéo d’entrée à la porte que l’on referme en quittant les lieux, on se dit qu’à l’avenir, il pourra aussi être difficile de résister à l’appel d’un univers toujours plus connecté. Reste les incroyables possibilités ouvertes au public en termes de confort, de praticité, de divertissement, mais aussi dans le domaine de la santé où l’on imagine que beaucoup va devenir possible…

Image associée

Alors qu’il suffit de dire NON !

NON à l’Agenda oligarchique de dépopulation !

Et NON ben ça veut pas dire oui… Nan !

Commençons par boycotter les prochaines élections car ;

Attentats Terroristes « Manipulés » en France ; Ebook/PDF des Attentats du 7-9 janvier 2015  par Le Greffier Noir

Soyons toutes et tous S.U.P.R.A. connectés oui, mais pour la Société des sociétés !

JBL1960

+ Liens pour REFUSER concrètement TOUS les compteurs communicants, pas seulement Linky ► https://stoplinky-france.webnode.fr/refus-linky-elements-juridiques/

Et ► https://www.stop-linky-68.com/single-post/2019/05/15/Refus-des-compteurs-Linky-attention-aux-mensonges-et-menaces-d%E2%80%99Enedis-

Non, Mme Wargon, Paradise n’a pas brûlé à cause du Réchauffement Climatique…

Anthropique de mes 2 tiques !

Et comme je l’avais argumentée et documentée dans ce billet du 15/12/2018 intitulé ► RÉSUMÉ SOTT 11/2018 + L’arnaque de la Transition Écologique à la française

PHOTO ► AFP/Archives – Josh Edelson

Californie : l’incendie meurtrier de novembre déclenché par des lignes électriques (pompiers)

Source Sciences & Avenir du 16 mai 2019 – URL de l’article ► https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/californie-l-incendie-meurtrier-de-novembre-declenche-par-des-lignes-electriques-pompiers_133684

L’incendie qui a détruit en novembre dernier la petite ville de Paradise, dans le nord de la Californie, faisant 85 morts et ravageant plus de 60.000 hectares de végétation, a été causé par des lignes électriques appartenant au fournisseur d’énergie PG&E, selon les conclusions de l’enquête menée par les pompiers.

Pacific Gas and Electric Company (PG&E), basée à San Francisco, avait déjà reconnu que ses installations étaient probablement à l’origine de cette catastrophe, baptisée « Camp Fire », qui s’était déclenchée à l’aube du 8 novembre 2018.

« Après une enquête très méticuleuse et poussée », le département des forêts et de lutte contre les incendies (CalFire) « a déterminé que le Camp Fire a été provoqué par des lignes électriques appartenant et dépendant de la Pacific Gas and Electric Company (PG&E) », écrivent les pompiers dans un communiqué publié mercredi.

Selon les enquêteurs de CalFire, la végétation très sèche et un vent fort ont notamment contribué à la propagation « extrêmement rapide » de ce feu, qui a rejoint un peu plus loin un autre point d’incendie, là encore provoqué par des lignes de PG&E.

« Le Camp Fire est l’incendie le plus meurtrier et le plus destructeur de l’histoire de la Californie », assurent les pompiers, rappelant qu’il a réduit en cendres plus de 18.800 bâtiments.

Le rapport d’enquête n’a pas été rendu public mais transmis aux services du procureur du comté de Butte, chargé des investigations et qui doit décider des suites judiciaires.

Ces conclusions des pompiers pourraient aboutir à des poursuites pénales contre PG&E, visée par de nombreuses plaintes de victimes, de sociétés d’assurances ou de collectivités locales qui l’accusent de négligences chroniques dans la gestion de ses installations.

Déjà condamné à plusieurs reprises pour ses manquements, le fournisseur d’énergie a notamment été reconnu coupable de 739 cas de « négligence criminelle » pour un incendie en 1994.

▼▼▼▼

Et comme l’avait signifiée, au monde, la Nation Mohawk, le 11 novembre 2018, par ce billet ► TERRES BRÛLÉES en précisant même ;

Les Américains se moquent de ce qu’ils nous ont fait. Leur livre noir (NdT : la bible) dit qu’ils paieront pour les pêchés de leurs pères. Aujourd’hui ils célèbrent l’assassinat de leurs jeunes dans les guerres commerciales, celles appelées première et seconde guerres mondiales. Dans les feux de forêt en Californie, ils ne retrouvent plus au moins 100 personnes, mais ils ne veulent pas reconnaître les plus de 100 millions d’entre nous qu’ils ont assassinés. Ils font l’expérience de leur héritage.

▲▲▲▲

Pas plus que l’inondation meurtrière de Trèbes n’est due au Réchauffement climatique Anthropique non plus, comme je l’avais argumentée et documenté également dans ce même billet ;

« 390 communes de l’Aude sont soumises au risque d’inondation »

Sans aller jusqu’à un tel scénario, le département reste malheureusement confronté aux catastrophes, comme le rappelle Jean-Marie Aversenq : « Sur les 436 communes de l’Aude, 390 sont soumises au risque d’inondation : on dispose donc d’un nombre d’infrastructures conséquent, de plans communaux de sauvegarde, et on met en œuvre des actions d’éducation à la population ».

Rappelant ce que tous les anciens nous disent, en campagne, et que l’on peut vérifier partout à savoir que c’est, encore une fois, et avant tout la bêtise humaine des hommes et des femmes de pouvoir qui ont décidés dans des burlingues, à Paris, du REMEMBREMENT sans penser aux conséquences catastrophiques et meurtrières que cela engendrerait et comme dhab quoi ;

Remembrement

La loi qui a instauré le remembrement en France date de 1941 mais c’est en 1954 qu’apparaît, dans un décret, le terme « aménagement foncier » associé au remembrement. Destinées à favoriser les gains de productivité dans l’agriculture, les opérations de remembrement visaient à regrouper les parcellaires dispersés des exploitations, à faire disparaître les gênes, obstacles à la mécanisation (bosquets, haies par exemple), à repenser les voies de desserte, etc. Source ► Géoconfluences.ens-lyon.fr

Et donc en supprimant, systématiquement,  les barrières naturelles et leurs fonctions, des haies, bosquets, etc. au N.O.M. du Fric, du Flouze et de la Sainte-Oseille =  gains de productivité dans l’agriculture et bien c’est vous les vrais responsables de ces coulées de boue et inondations meurtrières.

▼▼▼

En  France, nous sommes de plus en plus nombreux à démontrer que la Transition Énergétique qui s’appuie exclusivement sur les rapports du GIEC qui prophétise un Réchauffement Climatique dont nous serions les seuls et uniques responsables, n’est qu’une arnaque, une escroquerie, mais surtout une POMPE À FRIC climatique !

Pire, seuls les citoyens et les citoyennes de France et de Navarre, seraient responsables, en roulant avec leurs voitures ESSENCE/DIESEL, ou qui se chauffent au fioul, du Réchauffement Climatique !

Surtout les travailleurs-pauvres, les chômeurs, les précaires, et tous les laissés-pour-compte !

Ceux-là doivent payer plus cher un Contrôle Technique pour risquer de se faire immobiliser leur seule voiture qui leur permet juste de survivre, car c’est encore trop !

Du jour au lendemain, votre Champion de la Terre, a décrété qu’il fallait qu’on arrête d’utiliser des énergies dites fossiles mais juste nous, les gueux et les gueuses, car les frets aériens et maritimes sont exemptés de taxation, eux !

Votre objectif est de nous faire tous acheter des voitures électriques, et tous ceux, qui ne pourront pas, vous les éliminez sur place ? Ou bien…

Nous avons parfaitement compris que vous suivez l’Agenda oligarchique ou Agenda21 de dépopulation, car tout est fait pour exclure de la société ceux qui ne voudront pas ou ne pourront pas s’y soumettre !

Pour en finir que l’on ne veuille pas, ou que l’on ne puisse pas, revient exactement au même, pour vous…

▼▼

Objectifs de l’Agenda oligarchique en France ;

COMPTEURS COMMUNICANTS POUR TOUS ► 5G ► VOITURES ÉLECTRIQUES POUR TOUS ► SMART CITIES/VILLES CONNECTÉES

Tous ceux, nombreux, qui ne pourront tout simplement pas acheter des voitures électriques, ni même les louer (leasing/LLD/LOA) seront abandonnés à leur sort et en rase campagne, le plus souvent.

Dans les supers mégapoles/Smart-Cities/Villes connectées seront regroupés tous les zombies décérébrés, pucés, formatés et soumis et donc parfaitement contrôlables qui se soumettront à toutes vos demandes comme l’obligation vaccinale ou le vote obligatoire, par exemple.

Et en même temps, vous criminalisez toutes personnes qui se posent des questions et remettent en cause votre pensée unique et vos Saintes-Écritures ;

L’Agenda oligarchique de dépopulation de Jo Busta Lally

STOP LINKY, GAZPAR, 5G, SMART-CITY et Cie… JBL

La Pédagogie des Opprimés de Paulo Freire

Théorie Russo-Ukrainienne de l’origine abiotique profonde du pétrole

L’Entraide un facteur de l’évolution, Pierre Kropotkine

L’Art de ne pas être gouverné & Contre le grain de James C. Scott

Le mythe biblique par le Dr. Ashraf Ezzat

La Bible déterrée par I. Finkelstein

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective de Jo Busta Lally

TOUS LES AUTRES PDF SONT LÀ ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/ en lecture, téléchargement et/ou impression gratos car tout ce qui participe  du développement de l’humanité et de l’éveil de nos consciences DOIT être accessible à tous et gratuitement !

JBL1960

 

May fait ce qu’il lui plaît !

Normal, puisque La City de Londres est le cœur de l’Empire !

Donc, May fait où on lui dit de faire, Trump suit aveuglément son fidèle « Bibi« , Trudeau est le soldat de plomb de sa Majesté, Macron de Rothschild lui bouffe à tous les râteliers (pourvu qu’ils soient connectés !), Vlad lui discrètement s’est mis à la Trumpette de Jéricho !

Et la boucle est bouclée !

Enfin presque…

Theresa Fleur de May de Mai, fait ce qu’il plait à la City ;

Pourquoi ne pas faire du Parlement britannique un mémorial de l’Holocauste ?

Résultat de recherche d'images pour

Gilad Atzmon جيلاد أتزمون گيلاد آتزمون

Traduit par Faustio Giudice – le 9 mai 2019 – URL de l’article source ► http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=26001

Cinq premiers ministres britanniques, dont certains sont des criminels de guerre notoires, se sont unis hier pour demander la construction d’un mémorial de l’Holocauste à proximité du Parlement britannique.

« Une mission nationale sacrée » , c’est ainsi que Theresa May a décrit l’idée et, pour une fois, je suis tout à fait d’accord avec cette femme tristement tragique. J’irais plus loin : ne vous contentez pas de construire un sanctuaire de l’holocauste à Westminster, faites de notre parlement un monument à l’holocauste. Nous n’avons pas vraiment besoin d’une Chambre des communes : en l’état actuel des choses, nous ferions mieux de recevoir des ordres directs de nos vrais dirigeants à Tel Aviv.

Mais il y a une justification éthique plus profonde qui justifie l’érection d’un mémorial de l’holocauste en lieu et place de notre parlement dysfonctionnel. Tous les commentateurs politiques britanniques savent maintenant que plus les groupes de pression juifs terrorisent le royaume, ses défenseurs des droits humains, ses artistes, ses écrivains et ses poètes, plus les Britanniques prennent conscience des crimes du sionisme, d’Israël et de leur impitoyable lobby. Plus les politiciens britanniques rejoignent les clubs parlementaires d’amis d’Israël, moins les Britanniques font confiance à leur système politique. Plus l’endoctrinement de l’Holocauste nous est enfoncé dans la gorge, plus les Britanniques se méfient de la manière dont l’histoire est racontée.

Mme May a dit : « En plaçant notre Centre national de commémoration et d’éducation de l’Holocauste à côté de notre Parlement, nous faisons une promesse solennelle et éternelle que la Grande-Bretagne n’oubliera jamais ce qui s’est passé pendant l’Holocauste ». C’est vrai, Mme May ? Vous pensez vraiment ce que vous dites ? Notre mémorial de l’Holocauste mettra-t-il en lumière le fait embarrassant que la Grande-Bretagne a rendu très difficile pour les réfugiés juifs la recherche d’un refuge sûr dans le Royaume ou dans d’autres parties de l’empire ? En 1937, alors que le taux de réfugiés juifs cherchant à immigrer en Grande-Bretagne augmentait, le gouvernement britannique a créé des normes plus strictes pour ceux qu’il voulait admettre. La première était que les réfugiés devaient faire déposer 50 livres dans une banque étrangère, mais en Allemagne, il était illégal de posséder des devises étrangères. Si cela n’était pas suffisant pour arrêter l’immigration juive en provenance d’Allemagne, le gouvernement britannique a limité le nombre d’immigrants en 1938 et 1939. En pratique, le gouvernement britannique a tourné le dos aux Juifs allemands et autrichiens.

La Première ministre a juré que « face au méprisable déni de l’Holocauste, ce mémorial préservera à jamais la vérité ». Je suis là pour vous dire en toute confiance que le mémorial britannique de l’Holocauste agira de manière intensive pour dissimuler la complicité britannique dans la destruction des juifs européens.

Mme May a été rejointe par tous les anciens premiers ministres vivants : David Cameron, Gordon Brown, Tony Blair et Sir John Major. À l’exception de Sir John Major, tous nos premiers ministres vivants sont impliqués dans un grand nombre de morts et de carnages. Alors que Blair et Brown ont mené ce royaume à une guerre criminelle désastreuse en Irak qui a fait des millions de victimes, c’est Cameron qui a réussi à entraîner ce pays dans une série de catastrophes en Libye, en Syrie et au-delà.

Tony Blair, que le tiers du peuple britannique considère comme un criminel de guerre, a déclaré dans son message que « l’antisémitisme et la haine n’ont pas pris fin en 1945. Malheureusement, aujourd’hui, une partie de ce poison est passée de la marge politique à une partie du courant politique dominant ». Blair faisait probablement référence à son propre parti qui lutte pour renier le passé criminel qu’il lui a lui-même infligé. Mais la vérité est que l’antisémitisme n’est pas mort en 1945, certainement pas en Grande-Bretagne. Le gouvernement travailliste d’après-guerre a fait tout son possible pour rendre la vie des survivants juifs de l’holocauste impossible. Dans l’histoire sioniste, le ministre britannique des Affaires étrangères Ernest Bevin (travailliste) est considéré comme l’un des ennemis les plus acharnés du peuple juif. Ce haut responsable politique travailliste s’était opposé à la suppression de la limitation de l’immigration juive en Palestine. Cette chronique sioniste de la politique travailliste anti-juive va être explorée dans le mémorial de l’Holocauste ?

Il n’est pas nécessaire d’être un génie pour comprendre pourquoi Blair et Brown sont si enthousiastes à propos d’un musée qui chronique les crimes nazis plutôt que d’un institut approprié et opportun qui explorerait leurs propres crimes en Irak. Il est assez clair pourquoi David Cameron préfère détourner l’attention de ses propres erreurs en Syrie et en Libye. Mais cela va plus loin. La Grande-Bretagne et l’Empire ont une longue liste de crimes contre l’humanité à expliquer : l’esclavage, les camps de concentration de la guerre des Boers, la partition de l’Inde, la destruction de la Palestine, les famines en Irlande et au Bengale. Des millions d’innocents ont perdu la vie à cause des crimes de l’empire, mais nos premiers ministres, dont l’éthique est compromise, se sont engagés à commémorer les crimes qui ont été commis par un autre peuple. Est-ce là le message éthique que nous sommes censés transmettre aux générations futures ? L’autoréflexion zéro est-elle une nouvelle valeur britannique ?

J’ai appris que Jeremy Corbyn, la personne qui, selon les sondages, est destinée à devenir notre prochain premier ministre, n’est pas du tout différente de ses prédécesseurs. Corbyn, qui à un moment donné prétendait se soucier du plus grand nombre, souscrit maintenant à la primauté de la souffrance juive. M. Corbyn n’a pas tardé à annoncer qu’il « soutiendrait fermement la commémoration permanente, y compris la construction d’un mémorial national, ainsi que des investissements supplémentaires dans les programmes éducatifs ». Je suppose que soutenir un mémorial de l’Holocauste est un ticket d’entrée au 10 Downing Street.

Il y a de bonnes raisons de croire que toute notre classe politique a désormais émigré en Égypte, tous sans exception, ils vivent dans le déni.

Merci à Tlaxcala
Source : https://www.gilad.co.uk/writings/2019/5/8/why-not-make-parliament-into-a-holocaust-memorial
Date de parution de l’article original : 08/05/2019
URL de cette page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=26001

Gilad Atzmon a déjà annoncé la Fin de Sion !

“Le sionisme a sécularisé et nationalisé le judaïsme. Pour y parvenir, les penseurs sionistes affirmèrent la possession du territoire biblique et recréèrent, en fait le réinventèrent, comme le berceau de leur nouveau mouvement nationaliste. Comme ils le voyaient, la Palestine étaient occupée par des ‘étrangers’ et avaient été repossédée. ‘Étrangers’ ici voulait dire tout non-juif qui avait vécu en Palestine depuis la période romaine. En fait pour bien des sionistes, la Palestine n’était même pas une terre ‘occupée’ quand ils arrivèrent dessus en 1882, mais plutôt une terre ‘vide’ : les natifs palestiniens qui vivaient là leur étaient invisibles ou sinon, ils faisaient partie de la dureté et des obstacles de la nature et à ce titre devaient être conquis et retirés du paysage. Rien, ni pierres, ni Palestiniens, devaient se mettre sur le chemin de la ‘rédemption’ nationale de la terre convoitée par le mouvement sioniste. Jusqu’à l’occupation de la Palestine par la Grande-Bretagne en 1918, le sionisme était un mélange d’idéologie nationaliste et de pratique colonialiste…”

“Comme les théoriciens du nettoyage ethnique l’ont reconnu, là où est adoptée une idéologie d’exclusivité dans une réalité ethniquement lourdement chargée, il ne peut y avoir qu’un seul résultat possible: le nettoyage ethnique…”

“De fait, si vous étiez juif sioniste en 1948, ceci ne voulait dire qu’une seule chose : adhésion et implication totales à la dé-arabisation de la Palestine.”

~ Ilan Pappe, professeur et chaire d’histoire à l’université d’Exeter, “The Ethnic Cleansing of Palestine”, 2006, traduction Résistance 71 et dans : Colonisation et totalitarisme : Israël État d’apartheid… ou pire ?

Effondrer le colonialisme par apostasie collective ou renonciation au baptême – Jo Busta Lally, mars 2019

Sur ce blog, depuis plus de 3 ans, pour agir comme des petits détonateurs supplémentaires pour exploser tous les mythos, dogmes et doctrines, je réalise des versions PDF en français que vous pouvez retrouver dans cette page ► LES PDFs RÉALISÉS PAR JBL1960 et je vous recommande, de suite, ces lectures sur le sujet ;

La Bible ‘déterrée’ d’Israel Finfelstein et Neil Silberman ;

Traductions Bibliques & Falsifications Historiques du Dr. Ashraf Ezzat (version complète de 68 pages uniquement sur ce blog) ;

Païens en Terre promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la découverte de Steven Newcomb ;

Nouvelle Version revue & corrigée du 17 avril 2019 ► INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE & LA PENSÉE AMÉRINDIENNES, Russell Means (1939 – 2012)

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective de Jo Busta Lally

Mon dossier : MEURTRE PAR DÉCRET (version PDF incluse) le génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada et de 1820 à 1980 aux USA.

JBL1960

NON C'EST NON !