Archives pour la catégorie STOP COMPTEURS COMMUNICANTS, 5G & SMART CITY

Qui est derrière la réduction programmée de l’humanité ? Dean Henderson (07/09/19)

STOPPONS NET LA TYRANNIE TECHNOTRONIQUE !

EN METTANT UN COUP D’ARRÊT AU DÉPLOIEMENT DE LA 5G

DONT LA FINALITÉ EST LA VILLE CONNECTÉE !

DOSSIER COMPLET POUR STOPPER LA DICTATURE TECHNOTRONIQUE (Version PDF)

En France, nous avons pu déterminer que l’Agenda Oligarchique de dépopulation a commencé avec Sarkozy et que Macron a été missionné pour le parachever !

Qui est derrière la réduction programmée de l’humanité ?

Dean Henderson | 7 septembre 2019 | URL de l’article original en anglais ► https://hendersonlefthook.wordpress.com/2019/09/07/whos-behind-the-5g-cull-of-humanity/

Traduit par Résistance 71 dans ► Tyrannie technotronique… Qui est derrière le projet de génocide planétaire par la 5G ?… (Dean Henderson)

En 1999, l’informaticien de Hewlett Packard (HP), Richard P. Walker, reçut une patente pour ce qui allait être connu comme “l’Internet de toute chose”, connu aujourd’hui sous le nom de 5G (NdT : pour communication électronique de 5ème génération). Walker et le reste de ses collègues de la Silicon Valley en Californie, reçurent de la technologie militaire via Lockheed Martin et IBM.

HP mit en place la même année Agilent Technologies comme véhicule par lequel la patente de Walker porterait ses fruits. Toutes les patentes subséquentes ayant rapport avec la 5G allaient par la suite être absorbées par Agilent, que ce soit dans le domaine de la surveillance, de la cybernétique, de l’ingénierie génétique, du puçage électronique humain (RFID) et des “wet works”.

la corporation qui pousse la patente de Walker à Agilent est SERCO, une entreprise britannique très puissante proche de Lockheed Martin, de General Electrics (GE) et de BAE. La première et la seconde de ces entreprises sont les deux plus gros contractants de la “défense” (lire armement) au monde. Tous les quatre font parties de Crown Agents USA Inc. La plus grosse part de SERCO était historiquement contrôlée au travers de British Nuclear Fuels (BNFL) et la reine Élisabeth II d’Angleterre.

En 2009, BNFL fut fermée après avoir créé sa maison succursale avec Westinghouse. Ils avaient acheté Westinghouse en 1999, 4 ans après que Westinghouse eut acheté la chaîne CBS. Les centrales nucléaires de BNFL furent privatisées en 1996 et furent reprises par British Energy. La même année, BNFL ferma ses portes et British Energy fut racheté par EDF (France).

En 2000, SERCO  et Lockheed Martin prirent le contrôle du site d’armement britannique Aldermaster. Elles contrôlaient également les deux-tiers de British Atomic Weapons Establishment (AWE). Le troisième tiers était détenu par BNFL Durant la dernière décennie, AWE a commencé à exporter de l’uranium enrichi américain volé depuis Eunice, NM au travers de sa succursale Urenco. Le PDG d’Urenco Stephen Billingham vient de British Energy. Ils furent aidés dans cet effort par le Highland Group auquel sont associés les Clinton et Robert Mueller (NdT : ex patron du FBI).

SERCO contrôle l’immigration et possède des laboratoires de recherches biologiques (sur les pathologies…) au Royaume-Uni et gère des centres de détention et des hôpitaux en Australie et en Nouvelle-Zélande. Mais le gros de ses revenus provient de contrats avec le gouvernement américain, contrats qui ne furent pas l’objet d’appels d’offre et reçus par le biais de membres de son bureau des Senior Executive Services (SES). Le SES consiste en des initiés de l’intérieur qui ne peuvent pas être virés après un an de service. Le président Obama a nommé 8000 d’entre eux.

Les membres du SES sont en fait des agents de la couronne britannique qui donnent des contrats avec le gouvernement américain, des innovations, des ressources et de l’information sensible à leurs patrons de la couronne (NdT lire la City de Londres)

SERCO reçoit entre 15 et 20 milliards de dollars par an en contrats gouvernementaux US. L’entreprise gère 63 tours de trafic aérien, gère le Obama Care, gère et opère les parcmètres et orodateurs des villes ainsi que les bus, les trains, des prêts offshore avec sa Overseas Private Investment Corporation (OPIC) et gère aussi les envois et correspondances de l’USAID (NdT : façade internationale de la CIA).

Mais 75% des contrats obtenus par SERCO sont avec le ministère de la défense. Avec des bureaux dans les centres de blanchiment d’argent sale de la couronne dans les îles de Guernesey, Jersey, les Île Caïmans, SERCO gère la “sécurité” pour toutes les branches, succursales de l’armée américaine et de nos services de renseignement.

SERCO est profondément impliquée dans le programme spatial américain au travers d’Aerospace Corporation, qui prévoit de déployer quelques 24 000 nouveaux satellites au capacité 5G via Elon Musk’s SpaceX et Amazon’s OneWeb dans l’année qui vient. SERCO  a aussi des contrats avec La Millenium Foundation de Bill Gates, impliquant la stérilisation des Africains et des Indiens par la moyen de la vaccination.

Fondée en 1929, SERCO est sortie de RCA, une autre entreprise de la couronne qui s’est essentiellement métamorphosée en GE. RCA est plus connue pour son électronique de consommation mais ses affaires principales ont été dans les systèmes radars militaires et les équipements sonar. C’est cette même technologie qui est maintenant déployée en tant que 5G, dans mon livre, Big Oil & Their Bankers…, je démontre RCA comme étant primordiale dans l’assassinat du président Kennedy par les agents de la couronne.

Au début des années 60, RCA a développé le système britannique du Ballistic Missile Early Warning. Dans les années 80, ils reçurent le contrat de support de la nouvelle Agence Spatiale Européenne et commencèrent à entretenir les éclairages publics de la vile de Londres. En 1987, la vaste majorité de RCA est absorbée par GE, ce qui resta de l’entreprise devint SERCO. Dans les années 90 SERCO rendit ses “services” internationaux, en se focalisant sur les pays de l’alliance des 5 yeux : GB, Canada, USA, Australie et NZ. Le Canada, l’Australie et la NZ font partie du Commonwealth et sont donc sous contrôle direct de la couronne (City de Londres). SERCO commença aussi à opérer chez les pays marionnettes de la couronne, ces pays monarchiques de l’alliance de la coopération du Golfe au Moyen-Orient, là-bas. l’entreprise opère les systèmes de contrôle aérien. Elle a aussi gagné le contrôle de l’administration de l’aviation civile irakienne. Tout ceci rend beaucoup plus facile les trafics de drogue, d’armes, de pétrole et d’êtres humains de la couronne en provenance de cette région.

SERCO offre un “soutien technique” à l’accélérateur de particules du CERN en Suisse, gère les services de transport du North District Hospital de Hong Kong (un autre centre majeur du trafic de la drogue) et fournit un “soutien” aux bases militaires des pays des 5 yeux. [NdJBL : USA, CANADA, GB, AUSTRALIE, NOUVELLE ZÉLANDE] SERCO gère aussi le laboratoire national de physique de GB et entraîne des soldats aux États-Unis et en Allemagne.  Image associée

SERCO domine les contrats passés par le Department of Homeland Security (NdT : DHS, la Stasi américaine…) et est en charge de la région 9 de la FEMA qui inclut l’Alaska, Hawaï et la Côte Ouest américaine, qui a fait l’expérience il y a peu d’une série de catastrophes pas si naturelles que ça. SERCO a commencé à fournir un soutien informatique au parlement européen en 2014, a commencé à entraîner des pompiers américains en Afghanistan en 2016 et a commencé à opérer l’European Meteorological Satellites en 2017.

La spécialité de SERCO est de gérer des données cybernétiques très sensibles, incluant les archives criminelles, les archives des permis de conduire, les archives des vaccinations, les bases de données d’ADN et les archives militaires et de communication. Ceci les place dans la position de pouvoir totalement contrôler les gouvernements des pays des 5 yeux ainsi que leurs citoyens.

Mais l’infiltration du GCHQ (NdT : le QG du renseignement britannique) la plus importante par SERCO s’est produite en 2015 lorsque lui fut accordé le contrat de patente de classification aux États-Unis, qui la mit essentiellement en charge du bureau américain des patentes. Avec cette capacité, l’entreprise est capable de diriger et de gérer la patente Walker 5G dans la direction désirée par la couronne.

Cette direction, d’après leurs propres documents, est une réduction de 70% de la population britannique pour 2025 avec une réduction similaire pour le monde. SERCO est gérée par deux chevaliers hospitaliers britanniques. Sir Roy Gardner est la patron de SERCO qui s’occupe, d’après le site internet même de  l’entreprise, des “relations avec la City de Londres et les actionnaires majeurs” (la reine Élisabeth II). Le CEO Rupert Soames est le petit-fils de Winston Churchill. En 2010, il fut nommé Officier de l’ordre de l’empire britannique (qui bien sûr n’existe pas…). Tous deux proviennent de l’agent de la couronne GE, qui fabrique des compteurs intelligents et les lumières LED qui sont déployés avant la 5G. Monsanto (maintenant partie du descendant de la très nazie IG Farben, Bayer), est aussi très étroitement contrôlé par la couronne, ce qui explique pourquoi elle continue à empoisonner l’humanité avec le RoundUp.

Beaucoup de gens identifient maintenant les multiples menaces envers l’humanité, des chemtrails à la fluorisation de l’eau en passant par les vaccins, le glyphosate (RoundUp de Monsanto) et la 5G. Cet éveil s’est développé au point que l’establishment est maintenant en train de bannir ce type d’information de son Internet DARPA (NdT : Agence de Recherche du Pentagone d’où émane initialement l’Internet…). Quelques autres ont identifié ces attaques comme une tentative coordonnée de réduire la population mondiale de l’ordre de 90%.

Mais la prochaine chose à faire dans cette enquête criminelle ni plus ni moins, est la plus importante et se doit de devenir le point de focalisation. Nous devons identifier ceux qui perpétuent tout ça. Depuis des décennies l’oligarchie banquière dégénérée a exprimé son obsession de la surpopulation (NdT : ça a commencé au XVIIIe siècle avec le pasteur Malthus dont l’idéologie a infecté le darwinisme pour en faire un darwinisme social toxique). Le propre mari de la reine Élisabeth, le prince Philippe, a exprimé son désir d’être réincarné en un virus capable de détruire l’humanité.

Mais apparemment, la couronne n’attend pas après ça. Dans son programme accéléré pour éliminer des milliards d’êtres humains de cette planète, SERCO est la goupille qui implique la couronne en tant que perpétratrice de ce génocide impeccablement préparé. La technologie 5G est un outil clef dans leur plan génocidaire et doit être stoppée.

Quiconque protégeant ou permettant à ces criminels de mettre en place leur plan est un traître. Tous les gens au courant doivent transmettre ceci à leurs famille, amis, voisins et agences appropriées (NdT : pas d’accord avec Dean là-dessus, le système pédale sous contrôle et ne fera rien pour contrer la 5G et autres, mis à part quelques initiatives sporadiques qui seront écrasées… On ne peut pas se fier aux agences internes, trop de fonctionnaires ont peur de se retrouver à la rue… Le seul espoir c’est nous, les peuples). Il est grand temps de focaliser toute notre énergie sur l’ennemi et d’interner de toute urgence tous ces sociopathes lucifériens avant qu’il ne soit trop tard.

Pour l’oligarchie régnante, même un chouïa aux abois ;

« Qui veut la fin, veut les moyens »

Résultat de recherche d'images pour

Et nous avons pu définir que leur finalité était la réduction de la population de 95% par tous les moyens !

C’est cela, leur Plan, leur Agenda21 ou Agenda Oligarchique de dépopulation, en France initié par Sarkozyl’Agenda Oligarchique de la dépopulation, Sarkozy et les compteurs intelligents, version PDF N° 92 de 17 pages. Et que le LIQUIDATEUR Macron a pour « mission » de parachever.

À savoir « parquer » les 500 millions maximum de survivants terrifiés, zombifiés et pucés dans des REZ/SMART-CITIES/VILLES CONNECTÉES. Et pour parvenir à leur fin, la malfaisance régnante instille dans les cortex de la population occidentale, que nous serions trop nombreux, et que nous serions menacés d’un Grand Remplacement par les populations africaines et de migrants Proche et Moyen-Orientaux. Après leur avoir fait croire qu’ils étaient des êtres « supérieurs »  qu’ils seraient même les « élus » et qu’ils ont été choisis et donc seront sauvés » de la prochaine, et inévitable Apocalypse en acceptant la  Dictature Technotronique déjà mise en place.

Cette analyse supplémentaire pour dire NON à ce GATTACA planétaire, cette énorme SMART-CITY INTERCONNECTÉE, ce GOULAG/GHETTO d’écrasement de l’Humanité pendant que les parasites du haut s’enfermeront dans des « ZONES VERTES TRANSHUMANISTES » aux fontaines de jouvences promises.

Puisque la solution c’est NOUS !

UNION + RÉFLEXION mais hors GAFAM !

JBL1960

Les 30 meilleurs articles de Dean Henderson de 2011 à 2018 compilés au format PDF (N° 81 de 136 pages) ► Crochet gauche une claque hebdomadaire à l’oligarchie avec Dean Henderson

Publicités

UNION + RÉFLEXION mais hors GAFAM !

Pour l’oligarchie régnante, même un chouïa aux abois ;

« Qui veut la fin, veut les moyens »

Résultat de recherche d'images pour

Et nous avons pu définir que leur finalité était la réduction de la population de 95% par tous les moyens !

C’est cela, leur Plan, leur Agenda21 ou Agenda Oligarchique de dépopulation, en France initié par Sarkozyl’Agenda Oligarchique de la dépopulation, Sarkozy et les compteurs intelligents, version PDF N° 92 de 17 pages. Et que Macron a pour « mission » de parachever.

À savoir « parquer » les 500 millions maximum de survivants terrifiés, zombifiés et pucés dans des REZ/SMART-CITIES/VILLES CONNECTÉES. Et pour parvenir à leur fin, la malfaisance régnante instille dans les cortex de la population occidentale, que nous serions trop nombreux, et que nous serions menacés d’un Grand Remplacement par les populations africaines et de migrants Proche et Moyen-Orientaux. Après leur avoir fait croire qu’ils étaient des êtres « supérieurs »  qu’ils seraient même les « élus » et qu’ils ont été choisis et donc seront sauvés » de la prochaine, et inévitable Apocalypse en acceptant la  Dictature Technotronique déjà mise en place.

Cette analyse supplémentaire pour dire NON à ce GATTACA planétaire, cette énorme SMART-CITY INTERCONNECTÉE, ce GOULAG/GHETTO d’écrasement de l’Humanité pendant que les parasites du haut s’enfermeront dans des « ZONES VERTES TRANSHUMANISTES » aux fontaines de jouvences promises.

À relier avec mon billet d’hier ► La police de la pensée « Alphabet » de la couronne (City de Londres) par Dean Henderson (22/08/19)

Résultat de recherche d'images pour

Organiser la révolution sociale avec Fesse Bouc, Gogole, Touitteur et autres inepties technotroniques… Vraiment ?…

De l’utilisation des “moyens de communication modernes” dans les milieux militants

Le Monde Libertaire | Juin 2019 | URL de l’article source ► https://www.monde-libertaire.fr/?article=De_lutilisation_des__moyens_modernes_de_communication__dans_les_milieux_militants

Il y a quelques mois de cela, je fus par hasard invitée à lire l’essai de Stéphane Hessel intitulé Indignez Vous ! (2010), texte qui promeut la résurgence de l’indignation, comme moteur d’un véritable « esprit de la Résistance ». Un point du texte, qui n’était certes pas central et semblait même plutôt anodin, retint cependant mon attention. Voilà ce qu’il y était dit : « Je constate avec plaisir qu’au cours des dernières décennies se sont multipliés, les organisations non gouvernementales, les mouvements sociaux (…) qui sont agissants et performants. Il est évident que pour être efficace aujourd’hui, il faut agir en réseau, profiter de tous les moyens modernes de communication. » J’aimerais partager l’interrogation qui me traversa à l’occasion de cette lecture. D’une part, les techniques modernes peuvent-elles être considérées comme de simples moyens ? Et d’autre part, permettent-elles vraiment d’incarner un esprit de résistance ?

Souvent, lorsque l’on pose la question des médias que l’on utilise pour lutter, on se voit souvent rétorquer que « la fin justifie les moyens ». C’est à dire que si l’intention que nous mettons dans notre action est défendable (sensibiliser, informer, mobiliser, échanger, organiser à propos des diverses causes qui nous sont chères), l’utilisation des nouvelles techniques de l’information et de la communication (réseaux sociaux, mails, téléphones, internet…) se verrait automatiquement justifiée – et cela même si l’on est plus ou moins conscient des questions que ces techniques soulèvent. Par rapport à cette question difficile, Sartre proposait dans Qu’est-ce que la littérature ? (1947) la thèse suivante : « La fin est l’unité synthétique des moyens employés. Il y a donc des moyens qui risquent de détruire la fin qu’ils se proposent de réaliser, en brisant par leur simple présence l’unité synthétique où ils veulent entrer. » Il prenait ensuite l’exemple d’un parti aux fins authentiquement révolutionnaires, mais qui mentirait pour arriver au pouvoir. Même si l’objectif de ce parti était la fin de l’oppression, pour Sartre, l’utilisation des techniques de propagande étant elle-même oppression, elle contribuerait à créer une « humanité mentie et menteuse », participerait à sa manière à l’avènement d’un monde qui était pourtant rejeté au départ. Anders disait qu’à ce titre, tout moyen est davantage qu’un moyen et qu’il est insuffisant de concevoir de manière uniquement instrumentale les techniques que nous utilisons : « Affirmer que ce système des instruments, le macro-instrument, ne serait qu’un « moyen », et qu’il serait donc à notre disposition pour réaliser des fins que nous aurions d’abord librement définies, est complètement absurde. Ce système des instruments est notre « monde ». Et un « monde » est tout autre chose qu’un moyen (1). » Il serait alors illusoire de diviser notre existence en « moyens » et « fins » clairement distincts, les uns restant de simples instruments ou médias, qui obéiraient à des finalités déterminées par l’homme et ne se contenteraient que de construire un monde à l’image de ses plus belles intentions.

McLuhan fut un des premiers théoriciens de la communication et des médias à vouloir attirer l’attention sur le média lui-même et non son contenu, le média étant selon lui n’importe quel prolongement de nous-mêmes susceptible de transmettre un message de façon plus ou moins implicite et abstraite. Cela comprend finalement tout ce que nous appelons Technique : le langage, les voitures, le téléphone, l’argent, le logement, la radio, etc. Sa théorie étonna beaucoup à l’époque : pour McLuhan, le message, c’est le médium, en tant qu’il « façonne le mode et détermine l’échelle de l’activité et des relations des hommes (2). » Ce message nous est martelé comme subliminalement à chaque fois que nous employons un média x, et c’est donc moins son contenu ou l’emploi que nous en faisons qui importe que « le changement d’échelle, de rythme ou de modèles qu’il provoque dans les affaires humaines ». « Le chemin de fer n’a pas apporté le mouvement, le transport, la roue, ni la route aux hommes, mais il a accéléré et amplifié l’échelle des fonctions humaines existantes, créé de nouvelles formes de villes et de nouveaux modes de travail et de loisirs. Et cela s’est produit partout où le chemin de fer a existé, que ce soit dans un milieu tropical ou polaire, indifféremment des marchandises qu’il transportait, c’est-à-dire indifféremment du contenu du médium « chemin de fer » (3). » Ainsi, il nous invite à regarder au-delà de l’évidence pour comprendre l’importance des changements qui se jouent à travers la généralisation d’un média. Celui-ci, bien plus que le simple instrument au service d’un message militant auquel on tente de le réduire (qu’il s’agisse de communication sur des événements, d’organisation en interne…), infère par lui-même un projet de société, et participe à un certain type de monde. On parle souvent de militer contre le nucléaire et son monde, contre Notre-Dame-des-Landes et son monde. C’est pourquoi, en proposant une réflexion sur l’utilisation d’Internet dans des organisations militantes, je propose de critiquer plus largement Internet et son monde, car vivre aujourd’hui, « ce n’est pas vivre comme en 1950, l’ordinateur en plus, mais vivre dans le monde de l’ordinateur (4). »

Ainsi, la plupart des organisations et mouvements militants ont suivi la tendance des vingt dernières années qui a consisté à créer des pages Web, faire de la communication sur les réseaux sociaux, s’organiser par l’intermédiaire des « nouvelles technologies de l’information et de la communication », échanger sur diverses plateformes, et passer par des « outils numériques » pour mener à peu près n’importe quel projet. Mais quel est précisément le message véhiculé par Internet, indépendamment de nos contenus militants ? C’est celui d’une société organisée à l’échelle planétaire, c’est-à-dire une échelle qui dépasse largement l’échelle humaine (5). C’est celui d’un monde d’extractions minières et de processus industriels, d’organisation militarisée du travail, d’esclavage moderne, de chaînes de productions mondialisées, de concentration capitalistique des richesses, de villes-usines, de guerres et de situations d’exploitation de l’homme par l’homme. C’est celui d’une société thermo-industrielle et nucléaire, qui demande toujours plus d’énergie, et donc de croissance, peu importe qu’elle soit dite verte ou non. C’est celui d’un monde d’infrastructures complexes et gigantesques dont les citoyens ne peuvent qu’être dépossédés, d’une prolétarisation généralisée donc. Internet est, indépendamment des contenus qu’il fait circuler, le rouage de la Mégamachine au service d’un Empire Industriel : il crée un monde de flux, d’accélération généralisée, d’instantanéité, de relations par écrans interposés ; un monde où l’espace et le temps sont abolis, ainsi que l’ensemble de la réalité compressé sur un même plan.

Le développement du numérique dans les associations et le militantisme 2.0 ne sont qu’un enfumage qui vise plus à justifier la production industrielle de moyens dont nous sommes toujours plus dépendants, jusque dans la sphère politique, au détriment d’une véritable réflexion sur le monde qu’ils contribuent à créer. Il est devenu évident d’utiliser ce qui semble à première vue faciliter l’échange, l’engagement, et le partage, face aux difficultés rencontrées pour porter une voix, face aux rapports de force qui sont en notre défaveur. D’une part quel est le réel impact de cette voix, réduite à de l’information, et noyée dans des montagnes de mails, dans une mer de notifications, dans un flux toujours plus assaillant de données ? Lorsque l’homme ne s’informe plus mais « est informé » disait Ellul, on assiste à une forme de désinformation par excès d’information, qui paralyse l’action plus qu’elle ne la favorise. D’autre part, quelle est la réelle pertinence d’une communication de masse, impersonnelle, pensée à travers des critères techniciens (efficacité, quantité, vitesse, économie), en comparaison à un échange humain véritable qui demande une réelle écoute et présence, pour tenter de mettre en commun deux mondes différents ? Enfin, nous devrions nous demander si l’utilisation tous azimuts des « moyens modernes de communication » ne nous rendrait pas aveugles au fait que ceux-ci sont porteurs d’un message contraire au projet que nous défendons.

« L’abandon de la critique des machines et du monde technologique qu’elles produisent (…) a conduit à l’acceptation béate et émerveillée, deux siècles plus tard, de l’Internet et des outils numériques, même dans les milieux voulus les plus subversifs (6). » Pourtant, si nous prônons un idéal de société sans domination et sans exploitation, porté sur l’autogestion et la réappropriation du politique, la préservation du vivant et des espaces naturels, ne devrions-nous pas chercher d’autres manières de faire plus cohérentes, en dehors d’Internet et son monde, qui se situent aux antipodes de tout cela ? Si nous prétendons être des esprits critiques, en quête d’émancipation, refusant les logiques autoritaires et d’exploitation du vivant, ne devrions-nous pas nous indigner devant la tyrannie d’Internet – tyrannie qui fait de l’attirail du « bon communicant » un « must have » et de notre présence sur les réseaux une nécessité pour exister aux yeux du reste du monde ? En nous indignant et en refusant l’investissement d’espaces virtuels pour mener notre lutte, nous participerions peut-être déjà à la création d’un monde autre. Un monde où des rues et espaces seraient réinvestis, où se multiplieraient des lieux pour se rencontrer, échanger et construire en vrai. Un monde où la régularité des rencontres remplacerait la nécessité d’une connexion journalière pour déterminer des dates et horaires. Un monde où des brochures, textes, journaux seraient distribués et partagés plus régulièrement et inviteraient à la discussion « in real life ». Un monde où quelques affiches, flyers, et bouche-à-oreille suffiraient à réunir.

Laïnae

1) L’obsolescence de l’homme : Sur l’âme à l’époque de la deuxième révolution industrielle, Günther Anders, 1956.

2) Pour comprendre les médias : les prolongements technologiques de l’homme, Marshall McLuhan, 1964.

3) Op. cit.

4) Rendez-nous notre objet d’aliénation favori !, Pièces et main d’œuvre, 2007.

5) Lire à ce sujet Une question de taille, Olivier Rey, 2014.

6) Internet ou le retour à la bougie, Hervé Krief, 2018.

Lectures complémentaires pour y parvenir ;

Tangente ► Sortir du piège de la toile d’araignée mondiale, février 2017 de Zénon, dans LES CHRONIQUES DE ZÉNON

Manifeste Politique de Résistance 71 « Manifeste pour la Société des sociétés« , octobre 2017, annoté en mai 2018

PAGE ANTHROPOLOGIE POLITIQUE

PAGE DES PDFs (133 à ce jour) en lecture, téléchargement, impression, diffusion et partage totalement libres et gratuits

PAGE FAIRE TOMBER LES EMPIRES COLONIAUX de JBL1960

 

La police de la pensée « Alphabet » de la couronne (City de Londres) par Dean Henderson (22/08/19)

POUR DIRE NON À LA DICTATURE TECHNOTRONIQUE

ET REJOINDRE LA RÉSISTANCE !

En lien avec ce dernier billet de Dean Henderson ► La fin de l’hégémonie anglo-américaine (christo-sioniste) par Dean Henderson – Traduit, complété et enrichi par JBL

Et en complément des 30 meilleurs articles, en français, de Dean Henderson, version PDF N° 80 de 135 pages ► CROCHET GAUCHE, une claque hebdomadaire à l’oligarchie avec Dean Henderson, depuis 2011

Pour dire NON à la dictature technotronique, vous pouvez lire, télécharger, imprimer, partager et diffuser gratuitement ce dernier PDF (N°100 de 55 pages) ► DOSSIER COMPLET POUR REFUSER LE TOUT CONNECTÉ VIA LA 5G & REFUSER LA VILLE CONNECTÉE (SMART CITY)

Et consulter mon DOSSIER STOP COMPTEURS COMMUNICANTS, 5G & SMART CITY

En attendant le prochain, plus véloce, pour enfoncer le clou…

La police de la pensée “Alphabet” de la couronne / City de Londres

Dean Henderson | 22 août 2019 | URL de l’article original ► https://hendersonlefthook.wordpress.com/2019/08/22/the-crowns-alphabet-thought-police/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 dans Dictature technotronique et la police de la pensée : Alphabet de Google et la City de Londres (Dean Henderson)

Ces derniers mois, il y a eu une purge majeure de l’information sur l’internet DARPA. Les vidéos anti-vaccination et sur les chemtrails / épandages chimiques ont été ciblées et aussi certains livres mis au pilon sur Amazon. Ce site (Lefthook) a été enterré bien profondément par les algorithmes de Google et de YouTube. (NDJBL : comme nous tous !)

Alors que des millions de personnes continuent de se réveiller au complot diabolique des banquiers de la Couronne / City de Londres voulant tuer une très large partie de l’humanité, leur gendarme de la Silicon Valley financé lui aussi par la City, se désespère d’étouffer aussi  toute information mettant en lumière cette cabale, qui récemment a été très occupée avec le lancement de son système Alphabet, sorte de sorcellerie électronique franc-maçonne à la sauce Wikipédia, conçu pour déjouer le grand éveil. L’outil principal est justement appelé Alphabet , une des actions les plus chères au monde et propriétaire à la fois de Google et de YouTube.

Le timing de cette purge n’est absolument pas une coïncidence. Le 16 février dernier, à la conférence sur la sécurité de Munich, Google a sorti un article de 30 pages qui exhibait sa stratégie pour combattre les “Fake News” sur ses plateformes variées de l’internet, incluant YouTube.

Leurs propositions orwelliennes incluaient de “donner aux gens un contexte au sujet de l’information qu’ils voient” en “rendant directement visibles des sources faisant foi” et en empêchant le chargement sur YT de “théories conspirationnistes bizarres”.

Les associés de Google dans cet effort incluent la First Draft Coalition, le Trust Project et l’International Fact-Checking Network. Tous des vitrines pour des organisations médiatiques de masse et d’ONG gérées par l’élite mondialiste. Un des principaux intervenants dans cette vaste censure de l’internet est Haymarket Media, un groupe basé à Londres lancé cette année par un ancien attaché de cabinet du gouvernement Thatcher, Michael Heseltine. Résultat de recherche d'images pour

Haymarket a son QG à Bridge House, QG de Bridge House Estates, une fondation charitable fondée sur la charte de 1282 de l’entreprise de la City de Londres, qui, avec City Cash et City Fund sont les trois fonds fiduciaires gérés par la corporation de la City de Londres (NdT : la véritable “couronne”…)

De manière intéressante, United States Federal Bridge Certification Authority (FBCA) est la base pour les communications sécurisées inter-gouvernementales des États-Unis. Bon nombre de ces communications sont sous-contractées et administrées par l’entreprise SERCO. Est-ce que la FBCA est espionnée par  le City  Bridge  Fund et Bridge House Estates ?

Haymarket est le principal associé médiatique du Trust Project, qui placera une “Marque de Confiance” sur les site jugés valables. (NdT : “trust” en anglais veut dire “fond fiduciaire” en terme bancaire, mais aussi “confiance” en terminologie commune..). Le Trust Project fut fondé par Haymarket Media, the Globe & Mail (NdT : une des feuilles de chou nationales canadiennes), Hearst TV, le Washington Post et le magazine “The Economist” entres autres. The Economist est à 21% propriété de la famille Rothschild. D’autres proprios incluent Cadbury, la famille Schröder qui servit en son temps de banquier à un certain Adolf Hitler, la famille Agnelli, la famille Lazare et le baron Layton.

La First Draft Coalition est aussi basée à Londres. Ses associés incluent, CNN. BBC, ABC News, Facebook, The Telegraph et le Washington Post. Le financement se produit au travers de la Google News Initiative, les Koch Brothers, le lieutenant des Rothschild la Soros Open Society Foundation, la Fondation Ford (NdT : intérêts Rockefeller) et la Bill & Melinda Gates Foundation.

First Draft cible particulièrement les “communautés de la conspiration”. Leur site internet parle d’inoculer contre les “conspirations au sujet des réseaux mondiaux du pouvoir”, disant “debunker ou expliquer ces conspirations… leur donne non seulement une légitimité mais aussi un set de mots clefs pour votre audience à utiliser pour rechercher plus d’information… Avant l’internet, de telles communautés étaient marginales et avaient du mal à être connectées parce que c’était plus difficile de se rencontrer face à face. Aujourd’hui de telles communautés se développent et se portent très bien…

Le 3ème associé de Google dans la censure est l’International Fact-Checking Coalition, qui est géré depuis le Poynter Institute. Des financiers importants de celui-ci incluent la Fondation Mellon, la fondation Charles Koch, la NED (NdT : officine de la CIA) et l’Open Society Foundation de George Soros. Les “élites” globalistes sont très nerveuses. Le charme vaudou de leur Alphabet franc-maçon est en train de se dissiper. Ils savent que les gens se réveillent du fait que tout ce qu’on leur a dit est un mensonge fait pour servir l’agenda luciférien des banquiers de la City de Londres. Ce dernier épisode frénétique de la censure emmené par l’Alphabet-Google de l’oligarchie, bien qu’alarmant, devrait en fait être vu comme une victoire tactique du Grand Réveil qui s’opère…

Aussi, organisons-nous or GAFAM, mutualisons nos forces pour créer la société des sociétés, celle des associations libres, volontaires et autogérées !

HORS ÉTAT & SES INSTITUTIONS

Pour y parvenir toutes les autres versions PDFs (133) en lecture, téléchargement, impression, diffusion et partage totalement libres et gratuits, car à mon sens, comme à celui de R71 et de toujours plus de monde, TOUT ce qui participe du développement de l’humanité et de l’éveil de nos consciences DOIT être accessible à NOUS TOUS et gratuitement ► LES PDFs RÉALISÉS PAR JBL1960.

JBL1960

De manière très complémentaire, sur le blog de Résistance 71

Dictature technotronique : Google aide Monsanto dans le meurtre de millions de personnes… (VT)

 

La ligue des suspects habituels contre nous, les peuples, bat toujours plus son plein. Il est plus que grand temps de mettre fin aux crimes de ces criminels… Comment ? En mettant fin à la dictature de la marchandise planétaire.

~ Résistance 71 ~

Comment Google a aidé Monsanto à tuer des millions de personnes

Veterans Today avec le “Guardian” de Londres – 8 août 2019 – URL de l’article en anglais ► https://www.veteranstoday.com/2019/08/08/how-google-helped-monsanto-kill-millions/

Qui a été placé, direct, par la Police de la Pensée en « 522 ERROR » ► Chercher l’erreur ! Ou pas…

 Vous pouvez (re)lire ► VT et Google divorcent officiellement

Jo Busta Lally

POURQUOI & COMMENT REFUSER VIA LA 5G LA VILLE CONNECTÉE (version PDF)

NON AU PROJET SMARTGRID = TOUT CONNECTÉ

Résultat de recherche d'images pour

La ville connecté ou Smart-City n’aime pas les pauvres ?

Quelle se rassure ; les gueux et les gueuses ne veulent pas de la Smart-City…

Avec ce tout dernier PDF de 55 pages, vous avez en mains les raisons et les moyens de refuser les compteurs communicants, la 5G pour le tout connecté des futures Smart-cities ou Villes connectées et autre appartement du futur, ainsi que le puçage RFID, la télémédecine, les véhicules tout électrique au N.O.M. de la théorie du Réchauffement Climatique Anthropique véritable escroquerie et pompe à fric climatiques. Mais surtout les preuves qu’il nous faut stopper l’Agenda oligarchique de dépopulation ;

DOSSIER COMPLET POUR REFUSER LE TOUT CONNECTÉ VIA LA 5G & REFUSER LA VILLE CONNECTÉE Version PDF N° 100 de 55 pages

Composé comme suit ;

À la page 50, le tout dernier article de Dean Henderson du 19 juin 2019 : URL de l’article source en anglais ► https://hendersonlefthook.wordpress.com/2019/06/19/secret-societies-cybernetics-mass-mind-control/  Traduit de l’anglais par Résistance 71 dans ► Dictature technologique : la cybernétique, internet, les réseaux sociaux comme armes de contrôle de masse des esprits (Dean Henderson)

Dans cet article de DH, qui fait suite et sens à ces tous des derniers articles que vous trouverez en lien ici comme dans le PDF, sont exposés une fois encore l’objectif de ses sociétés secrètes qui fomentent depuis des siècles, voire des millénaires, et dont la finalité du Plan se retrouve pleinement dans ce projet SMARTGRID ou Agenda21.

DH : Les sociétés secrètes sont fondées et fonctionnent sur la tromperie et le mensonge. Leur existence même est une tromperie. Le secret invite une énergie sombre et occulte dans le monde qui emplit les initiés avec un faux sens de pouvoir, de puissance, fondé sur leur capacité de mentir et de tromper. Ceci va à l’encontre à la fois de la loi naturelle et de la nature humaine et devrait être regardé comme quelque chose d’étranger à ce monde. Au lieu de cela, ça passe comme étant la “réalité officielle” alors que les agents de la franc-maçonnerie de la couronne, de la cabale et de la confrérie des frères musulmans rejoignent leurs services de renseignement, leurs armées, leurs entreprises de sécurité et de police, pour endoctriner les masses au moyen d’un régime de mensonge à tous les repas faisant croire à cette nature de la réalité.

DH : Ainsi entre en scène Facebook et autres plateformes de “médias sociaux”, où chaque personne créerait volontairement son propre “profil” NSA. Celle-ci pourrait alors fournir une “nourriture cybernétique” totalement taillée sur mesure pour chaque personne, basée sur ce profil et les sujets seraient alors autorisés à construire toute une série de “posts”, construisant de manière effective leur propre prison électronique taillée sur mesure et ceci de leur plein gré, sur leur temps libre et à leur propre frais. La société devint alors “connectée” à la matrix de surveillance et de contrôles des esprits.

CONCLUSION de DH : La fabrication de l’esprit de ruche continue son chemin. Mais au bout du compte et ce comme pour toutes les manœuvres tactiques qui nous ont été infligées par les oligarques dégénérés, vous aurez, nous aurons la capacité de décider.

Tout reviendra à ceci : Rejoindrez-vous les cyborgs ou rejoindrez-vous la résistance. serez-vous la résistance ?…

Pour lire l’intégralité de l’article sur R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2019/06/21/dictature-technologique-la-cybernetique-internet-les-reseaux-sociaux-comme-armes-de-controle-de-masse-des-esprits-dean-henderson/

Résultat de recherche d'images pour

Nous sommes à la croisée des chemins, DH pose clairement la question, la seule qui vaille aujourd’hui et à laquelle il nous faut impérativement répondre, maintenant car, à l’exemple de Nice, 4ème Smart City au Monde, le gouvernement français passe la surmultipliée et voici ce qu’il « propose » : Sécurité : Castaner veut un débat sur «la reconnaissance faciale» qui «peut permettre d’aller plus vite»VIDÉOSURVEILLANCE Le ministre de l’Intérieur était en visite à Nice où ce dispositif a été expérimentée pour la première fois sur la voie publique, pendant le Carnaval ► Source ► https://www.20minutes.fr/societe/2545987-20190621-securite-castaner-veut-debat-reconnaissance-faciale-peut-permettre-aller-plus-vite (Info incluse dans le PDF)

Aller plus vite… Pour quoi faire ?

Car entendons-nous bien, il n’est pas question ici de vouloir consommer ou de polluer plus, sans vergogne et sans se préoccuper de rien ; Bien au contraire, puisque nous estimons que c’est notre affaire à tous.

Et que la solution n’est pas dans la taxation, dans la coercition mais à l’inverse dans l’Entraide, la Solidarité, l’Union, la Persévérance, la Réflexion et l’Action !

D’ailleurs, ces derniers 7 mois de lutte écoulés nous montrent on ne peut plus clairement qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a en fait jamais eu et qu’il ne saurait y en avoir ! Ceci se doit de devenir une évidence incontournable pour toutes et tous, membres de notre lutte organique pour une société enfin libre. Ainsi, toute négociation avec l’État et les représentants de l’oligarchie est non seulement futile mais contre-productive. Ignorons-les !

Et pour l’Acte XXXII demandons-nous, collectivement, si nous voulons être les cyborgs de de Macron, de Castaner ou si nous voulons RÉSISTER et ainsi prouver que nous EXISTONS…

Avec ou sans Gilet Jaune ; SEREZ-VOUS LA RÉSISTANCE ?

Rejoignez-nous pour avancer, ensemble, sur le chemin de la résistance et ainsi REFUSER de devenir les cyborgs qui hanteront, demain, les villes connectées de France et de Navarre, puis du monde entier.

JBL1960

Tu pousses le Buzyn un peu trop loin, Agnès !…

Il est toujours temps de STOPPER LE BUZYN

Résultat de recherche d'images pour

Réveille-toi, TOI ! Car Agnès va te remplacer par la E-SANTÉ !

Je vous ai démontré que Dame Agnès fout le Buzyn à tous les étages…

Et après que le projet de loi Buzyn (ait été) adopté par le Sénat le mardi 11 juin 2019 et ce malgré une grève dans les urgences, depuis 3 mois, qui ne cesse de se renforcer et de se durcir ; Urgence à l’hôpital, la grève se durcit ; La grève aux urgences est partie pour durer. Après trois mois de mobilisation, plusieurs autres catégories de soignants sont entrées dans le conflit, mardi 11 juin ► Source FRANCE INFO du 12 juin 2019

Je vous propose, au format PDF, un dossier complet sur les visées réelles de la TÉLÉ-MÉDECINE qui serait, selon la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, le sésame absolu pour régler TOUS les problèmes, et surtout celui de l’engorgement aux URGENCES de France et de Navarre ;

Résultat de recherche d'images pour

La Télé-Médecine c’est pas bon pour la Santé, version PDF de 8 pages par Jo Busta Lally

Car vous l’avez compris, l’objectif c’est l’E-santé c’est à dire la thérapie par la dématérialisation…

Voilà notamment comment on vous vend le truc ; Fini la carte Vitale oubliée ou perdue au milieu d’autres cartes dans le portefeuille. Voilà l’« apCV », la future appli « Carte Vitale » qui bientôt ne quittera plus votre smartphone  qui déjà ne vous quitte plus. [Lire ► À Paris en vélo, trottinette, bus, voiture, électriques on explose TOUT !]

Et le Sénat, après l’Assemblée Nationale, d’accélérer la dématérialisation ; Les sénateurs ont «enrichi» le volet numérique du texte, rendant automatique l’ouverture de «l’espace numérique de santé», un compte personnel en ligne pour accéder notamment au dossier médical partagé, ainsi qu’à différents services…. Source Libération du 11/06/19

Notez bien que pour Buzyn : « une prime ne permettra pas de régler la difficulté » et surtout qu’Agnès Buzyn ne veut plus «de gens sur des brancards» à l’hôpital

Ah bah ça va être pratique !…

Alors, dans la série, tous les objets connectés contiennent une pile, batterie au lithium-ion ; Dans ce billet j’ai exposé tous les dangers liés à la surchauffe provoquant explosions et/ou incendies mais aussi le piratage et le vol de vos données ► Rouler exclusivement en tout électrique ? Alors vous pensez bien qu’avec le DMP tout Gogole sera au courant de vos dernières poussées hémorroïdaires où de votre léger surpoids, comme cela est parfaitement expliqué dans le film Amérique – De la liberté au fascisme par Aaron Russo, 2006 (VOSTFR) ICI où encore sur les puces RFID en France !

Le fait est que l’on n’a absolument aucun recul sur les « montres-connectées » par exemple alors que l’on peut raisonnablement se poser des questions, comme ICI et pour le moins…

Vous connaissez mon point de vue sur la question ; TOUT CONNECTÉ VIA 5G = SMART CITIES & Cie

Si vous voulez STOPPER LE BUZYN c’est simple, il suffit de dire NON au TOUT CONNECTÉ, sur le modèle du refus du Linky, la résistance s’organise, et il ne s’agit pas de refuser le progrès, les avancées technologiques, mais bien de les maitriser avant que ce ne soit eux qui nous contrôlent…

Ne laissez pas les ALGORITHMES rythmer vos vies…

JBL1960

Rouler exclusivement en tout électrique ?

NON MERCI !

Transition énergétique de mes 2 tiquesPompe à fric climatiqueÀ Paris en vélo, trottinette, bus, voiture, électriques on explose TOUT !

Bah ! Oui mais c’est l’un des ProjeeEeets du Transhu1er, voire sa « mission » quasi divine, pour laquelle il a été choisie, tel le Highlander puisqu’il ne devait en rester qu’Un…

L’obligation du tout électrique entraine, de facto, le déploiement des bornes de recharge (qui explose aussi bien entendu) des batteries lithium-ion et même à domicile !…

NOTA BENE : Le groupe français Bolloré, dont la « Blue Car » (voitures électriques et bus électrique) sera utilisée par la ville de Paris pour « Autolib » et qui va ouvrir une usine de production de batterie au lithium. ICI ; Or le lithium des voitures électriques n’est pas une ressource renouvelable, ; Mieux, ou pire, c’est selon : Paris veut que 100% de ses bus soient électriques pour 2025 et contiennent des batteries en lithium qui peuvent exploser et causer des incendies (et ils le savent, puisqu’ils ont demandé à l’entreprise polonaise qui les fabrique de mettre un détecteur d’incendie et de limiter les places à 50 personnes pour tenter de rendre l’évacuation plus rapide) HERE… Preuve qu’ils le savent La RATP se penche sur les causes de plusieurs incendies de bus.

Question subsidiaire (qui tue) ; Quid du recyclage des batteries, dont l’obsolescence a été programmé à 2 ans, quand elles n’exploseront pas, avant ?

Résultat de recherche d'images pour

Loi mobilités : des députés {2 en fait} veulent faire interdire la publicité pour les voitures (thermiques)

Virginie Garin édité par Claire Gaveau le 10 juin 2019 – URL de l’article ► https://www.rtl.fr/actu/politique/loi-mobilite-des-deputes-veulent-faire-interdire-la-publicite-pour-les-voitures-7797809170

À l’image de la loi Évin concernant le tabac et l’alcool, des députés veulent déposer un amendement à la loi mobilités afin de faire interdire la publicité pour les voitures.

Interdire dès janvier prochain les publicités à la télévision, au cinéma ou encore dans la presse pour les voitures qui émettent plus de 60 grammes de CO2 par kilomètre… À l’image de la loi Évin qui interdit la publicité pour l’alcool et le tabac, des députés veulent faire interdire la publicité pour les voitures afin de lutter contre le réchauffement climatique.

En gros, ce sont toutes les voitures qui seraient concernées, sauf les électriques et les hybrides rechargeables.* Matthieu Orphelin, le député qui a déposé cet amendement, explique notamment que les émissions de gaz à effet de serre des voitures ont augmenté ces deux dernières années en France, alors qu’elles baissaient depuis 20 ans.

En première ligne de ces mauvais résultats ? Les SUV, ces gros véhicules qui représentent un tiers des ventes. Des voitures qui finiront dans tous les cas par être interdits, selon une autre député, Delphine Batho, qui défendra aussi un amendement à la loi mobilités.

Plus de deux milliards d’euros de publicités

Dix pays en Europe ont déjà décidé d’interdire les moteurs thermiques, diesel et essence. Ce sera le cas dès 2025 en Norvège, 2040 en France. Pour les députés, il est important de ne pas inciter les ménages à acheter ces modèles qui contribuent au dérèglement du climat et à polluer les villes.

« La loi Évin a eu un impact positif sur la consommation d’alcool et de tabac, faisons pareil pour les voitures », lancent ces députés, qui savent que leurs amendements ont assez peu de chance d’être votés. Il faut dire que l’enjeu économique est énorme. Le montant de publicités investies par les constructeurs a dépassé 2 milliards d’euros l’an dernier.

*Les voitures électriques, plus dangereuses que les voitures à essence/diesel, compte tenu des risques d’explosions et d’incendies : ICI et

Image associée

Unissons-nos forces pour résister à cet agenda oligarchique que le Président Macron a pour « mission » de parachever ;

Contre l’Agenda oligarchique de dépopulation ;

NON à TOUS les compteurs communicants à la 5G au tout électrique pour in fine regrouper des survivants zombifiés, pucés dans des SMART-CITIES composées d’Appartements du futur

Et ne croyez pas que Notre-Dame-de-Paris échappera à ce projeeEeet fou, car tout avait été prévu, au cas où un évènement imprévu le permettrait…

On peut ainsi répondre à cette interrogation : pourquoi Notre Dame de Paris a-t-elle brûlée ?

Sinon pour pouvoir mettre en branle : Un projet de La Marchandise En Marche !..

Zattendaient juste l’étincelle… Qui a eu lieu le 15 avril 2019 à 18 H 54 MN

D’autant plus, qu’un autre projet était déjà dans les tuyaux (des pompiers ?) :

Paris : une partie de l’Hôtel-Dieu cédée pour 80 ans contre 144 millions d’euros

La partie de l’hôpital Hôtel-Dieu donnant sur le parvis de Notre-Dame de Paris va être cédée pour un montant de 144 millions d’euros à un promoteur immobilier.

La partie de l’hôpital Hôtel-Dieu donnant sur le parvis de Notre-Dame de Paris, soit un tiers de sa surface, sera cédée au promoteur immobilier Novaxia pour 144 millions d’euros via un bail de 80 ans, a annoncé vendredi l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Les équipes hospitalières seront réinstallées : « Le groupement coordonné par Novaxia » a remporté jeudi soir l’appel à projets urbains innovants lancé fin 2017 selon un plan de transformation de l’Hôtel-Dieu, a annoncé dans un communiqué l’institution francilienne qui reste propriétaire de l’ensemble du site, situé au cœur de la capitale.

Quelque 20.000 m2 seront ainsi mis à la disposition de Novaxia d’ici à « quelques années », le temps de réinstaller les équipes hospitalières dans les locaux qui leur seront dédiés sur les deux tiers restants du site, où sont prévus des travaux, a expliqué la direction de l’AP-HP.

Deux pôles « santé » et « habitat solidaire » : Le projet sélectionné par le jury, composé de représentants de l’AP-HP et de la mairie de Paris, comporte un « pôle santé » sur la moitié de la surface cédée, avec notamment l’implantation d’un incubateur de biotechnologies et d’intelligence artificielle permettant l’accueil d’une cinquantaine d’entreprises innovantes, d’une salle polyvalente ou encore d’une maison des associations de patients.

Un « pôle habitat solidaire » regroupera lui une résidence sociale étudiante, une maison du handicap et une crèche associative. Enfin, un tiers de la surface sera consacrée à une « offre variée de restauration et de commerces, dont les enseignes seront sélectionnées en lien avec l’AP-HP et la ville de Paris, et qui comprendra notamment un restaurant gastronomique ». Source ► https://www.europe1.fr/societe/paris-une-partie-de-lhotel-dieu-cedee-pour-80-ans-contre-144-millions-deuros-3899217

Résultat de recherche d'images pour

Petit à petit, Enedis & Cie fait son nid…

L’objectif étant de déplacer les populations des zones rurales vers des « Smart Cities »/Villes Communicantes selon l’Agenda21 ou Agenda oligarchique de dépopulation, comme le Zbig avait prévenu en 1995 ; « On ne peut imposer une mondialisation directe, de façon totale, on doit le faire progressivement et cela se fait grâce à la régionalisation » et le David Rockefeller de rajouter « Nous arrivons vers l’émergence d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin, c’est de la crise majeure et le peuple acceptera le Nouvel Ordre Mondial ».

En restreignant l’utilisation des voitures thermiques pour conduire vers l’obligation de rouler en tout électrique couplé à l’abandon du réseau cuivré pour aller vers la 5G et le Smartphone obligatoire pour TOUS/TOUT + L’obligation d’accepter les Compteurs communicants = En route vers la Smart-City ou Ville connectée

Si on laisse faire…

C’est entre nos mains donc… Alors, on (se)débranche quand ?

JBL1960

 

À Paris en vélo, trottinette, bus, voiture, électriques on explose TOUT !

Et pire si vous avez l’indispensable et bientôt obligatoire SMARTPHONE en poche !

Résultat de recherche d'images pour

Le Galaxy Note 7 de Samsung tire définitivement sa révérence à cause de problèmes récurrents d’explosions de batteries, même après un premier rappel mondial et l’envoi de modèles de remplacement pourtant garantis sans faille mais également défaillants pour certains. Le constructeur coréen n’est pas le seul à avoir connu ce genre de déboires sur des accumulateurs, comme on a pu le voir récemment avec l’embrasement d’une Tesla Model S. Comment et pourquoi ces batteries au lithium peuvent-elles prendre feu ? Nos explications ; SOURCE ► https://www.lesnumeriques.com/telephone-portable/samsung-galaxy-note-7-p33887/galaxy-note-7-comment-batterie-lithium-ion-peut-exploser-n55377.html (05/09/2016)

Contre l’Agenda Oligarchique de dépopulation (Sarkozy et les compteurs intelligents) APPEL à RÉSISTANCE !

Et comme je vous en avais déjà alerté, dans ce PDF, très complet de 43 pages ► Stop Linky, Gazpar, 5G & Cie et dans ce dossier ►  STOP COMPTEURS COMMUNICANTS, 5G, SMART CITY & CIE

Vélo électrique : incendie d’un magasin lié à l’explosion d’une batterie : Une batterie de vélo électrique a explosé chez un revendeur de cycles, en Allemagne. Bilan : une boutique et un bâtiment partis en fumée. L’occasion de renouveler les conseils de bon usage de ces batteries.

Hauts-de-Seine : une trottinette électrique provoque l’incendie d’un immeuble : Un homme vivant au sixième et dernier étage d’un immeuble à Asnières-sur-Seine avait branché sa trottinette électrique sur le secteur pour la recharger, provoquant un court-circuit. Une trottinette électrique a provoqué un incendie dans un immeuble situé à Asnières-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine, mercredi 15 mai. Selon les premiers éléments de l’enquête rapportés par Le Parisien, un homme vivant au sixième et dernier étage de l’immeuble avait branché sa trottinette électrique sur le secteur pour la recharger, ce qui a provoqué un court-circuit.

NOTA  BENE  :  Paris : Hidalgo prend des mesures contre les trottinettes électriques

Bois-le-Roi. A l’UCPA, le bus électrique s’enflamme : 30 enfants évacués : Ce mardi 21 août 2018, en fin de matinée, l’arrière d’un bus électrique a pris feu accidentellement sur le parking de l’UCPA de Bois-le-Roi, alors que les enfants commençaient à descendre. Les 30 petits passagers, leurs cinq accompagnateurs ainsi que le chauffeur ont pu être évacués à temps, avant que l’incendie se propage à l’ensemble du véhicule. Ils sont sains et saufs.

Le dépôt de bus s’embrase dans la nuit : Dans la soirée du lundi 20 octobre un violent feu ravage un entrepôt abritant une société d’autocars. Dès l’arrivée des secours, la tâche s’annonce ardue et de nombreux moyens sont demandés en renfort. L’incendie, parti de la zone dédié au rechargement des bus électriques, se propage rapidement au 1000m² du bâtiment et menace les installations voisines. Autre source plus complète précisant : Deux explosions entendues ICI &

Le bus électrique à deux étages se mue en piège mortelUn autobus électrique a pris feu à cause d’un dysfonctionnement électrique à Lima (Pérou), provoquant la mort de 17 personnes.

Les batteries de voitures électriques plus dangereuses que les moteurs classiques ? Question posée en… 2011 ! Les nouvelles batteries qui révolutionneraient le monde automobile représentent-elles un danger technique et sanitaire pour les conducteurs et leur entourage ? Les batteries de voitures électriques, plus dangereuses que les moteurs classiques ? C’est en tout cas la question posée dans un article du Monde du 29 juin (article payant).

La batterie vieillit même si on ne l’utilise pas : Il faut savoir qu’une batterie vieillit inexorablement par transformation chimique – et même si on ne l’utilise pas.
Une batterie est généralement garantie 2 ans. En usage normal, elle perd jusqu’à 10% de son autonomie chaque année. pour la faire durer le plus longtemps possible, on évitera surtout de l’exposer au froid et à la chaleur, ou de la laisser longtemps en état de décharge…

Comment les batteries des voitures électriques sont-elles recyclées ? Bonne question !

Même les bornes de recharge peuvent faire exploser les batteries en lithium en causant la surcharge et la surchauffe des batteries à distance par le piratage à distance des bornes de recharge ou problèmes techniques : Incendie au parking Salinières à Bordeaux : il y a eu des précédents.

En résumé ; les vélos, trottinettes, bus, voitures électriques perdront 10% de leur autonomie chaque année, et la batterie vieillira et/ou explosera au bout de 2 ans ! Ce qui ressemble fort, tout de même à de l’obsolescence programmée, voire de l’indécence programmée

Conclusion ; TOUT ce qui contient des batteries au lithium est dangereux…

Les batteries lithium-ion enflamment… le Web – Les batteries lithium-ion ont fait parler d’elles suite à divers incendies. Les industriels planchent sur la sécurisation de ces accumulateurs, promis à un bel avenir dans les transports électriques.

Que faire ?

Boycottage à tous les étages !

De TOUS les compteurs communicants ;

De tous les transports électriques ; Vélo, trottinette, bus, voiture, avion ;

De la 5G (voire+) ;

De la puce RFID ;

Des Assistants Personnels et des GAFAM ;

Des Synthèses vocales / ReadSpeaker (ce synthétiseur de voix est capable d’enregistrer la voix d’une personne et l’utiliser ensuite pour lui faire dire de faux messages. Avec ce logiciel en ligne, il sera simple de vous faire dire n’importe quoi en utilisant la voix d’un acteur ou actrice choisie sur la liste. Preuve qu’avec la Loi de renseignements qui enregistre les voix de tous les français, Big Brother peut usurper votre voix  et vous faire tenir des propos que vous n’aurez jamais tenus et ainsi constituer de fausses preuves contre vous pour vous envoyez au zonzon !) ;

De l’appartement du futur ;

Des Smart-cities qui ne sont nullement une légende urbaine (LYON, NICE, NANTES, MONTPELLIER…) ;

De l’Agenda oligarchie de dépopulation ou Agenda21.

Résultat de recherche d'images pour

Ou  alors ► Consommez  moins  et  vous  vivrez  plus !

JBL1960