Les promesses de l’aube…

Nous ne sommes pas venus ici pour céder d’une manière ou d’une autre à la peur,

nous sommes venus ici pour allumer un feu de joie

Le passeurUrantia Gaïa

~~~~▼~~~~

Soyons l’étincelle capable d’embraser tous les empires…

2 ans, 1000 petits billets à tiroirs et 250 000 vues plus tard je ne puis que vous remercier de me lire toujours plus nombreux, en France où je suis née et où je vis mais aussi de Belgique, de Suisse, de l’Île de la Grande Tortue et d’Amérique Latine et de plus en plus d’Algérie, d’Afrique et de partout…

Comme vous pourrez le lire ICI ou en 2017 la mise à l’index par le Déconnex de M. Le Monde a fait du mal à tout le monde, mais plus encore, pour les tout petits blogs comme le mien, le déréférencement par le Grand Gogole…

Je voudrais remercier Voltigeur du site Les Moutons Enragés qui appuie mes petits billets de blog chaque jour dans sa Revue De Presse.

Robert Bibeau du site Les 7 du Québec qui chaque dimanche depuis un an publie mes articles sur les Natifs et Nations premières comme mes petits billets d’analyses de politique intérieure ou internationale.

Alter Info qui publie sans jamais rien tronquer les différents articles que je leur soumets.

Et bien sûr Résistance71 qui me confie, sans réserve, nombre de leurs anciennes analyses, traductions et publications, comme ils m’ont confié leur Manifeste PolitiqueMANIFESTE POUR LA SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS pour en réaliser la mise en page PDF et ainsi en permettre la diffusion gratuite car nous estimons, conjointement que tout ce qui participe du développement de l’humanité DOIT être accessible à tous et gratuitement, pas plus de « droits d’auteurs » et de « propriété intellectuelle » que de beurre en branche !

Merci à vous toutes et tous de consommer sans aucune modération cette page de mon blog (qui est la plus téléchargée) qui regroupent toutes mes versions PDF et il y en a 42 à ce jour…

De mon tout premier texte d’anticipation ABHKAZIE 2022,  dont la réalité, en France, avec l’avènement de Jupiter/Macron a depuis dépassé cette fiction avec laquelle j’ai ouvert ce blog en décembre 2015.

Sachant que le PDF le plus téléchargé et que je tiens régulièrement à jour avec les nouvelles publications du Dr. Ashraf EZZAT est Traduction de la Bible & Escroquerie historique, de 64 pages.

Devant la dernière version du Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation ;  MEURTRE PAR DÉCRET et la traduction partielle du livre Païens En Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte, de Steven Newcomb.

Et c’est en suivant un lien inconnu dans la toute dernière excellente et pertinente analyse de Résistance71 ; Trump, Jérusalem et Nouvel Ordre Mondial… de ce paragraphe ; Trump n’est pas un imbécile, il n’est qu’un des nombreux bras armés aux ordres, œuvrant pour la mise en place d’un fascisme planétaire transnational géré par les corporations ayant fusionné avec l’État. La mise en échec du Nouvel Ordre Mondial ne peut se faire que par les peuples qui, dans le processus même de la révolution sociale planétaire, éradiqueront la malfaisance régnante.

Que m’est venue l’idée ;

  1. De rappeler ce texte sous la forme d’un billet ► La mise en échec du N.O.M. ?
  2. D’en réaliser mon tout dernier PDF {N° 42} de 18 pages, puisque c’était le tout premier article en nom collectif de Résistance71 (Juin 2010) intitulé ; Que faire ? La marche vers la tyrannie globale, comment s’en sortir ? et de leur offrir…

Je puis d’ores et déjà affirmer cependant qu’il y aura bien un N° 43 puisque je suis en cours de le finaliser…

C’est d’ailleurs pourquoi, j’ai mis en format PDF tous les textes de Zénon, et plus encore puisqu’il m’avait confié quelques poésies et là encore, à lire, télécharger et/ou s’imprimer gratos ► LES CHRONIQUES DE ZÉNON

C’est parce que je suis intimement persuadée que c’est en se donnant à lire, d’où ce modeste travail de mise en PDF, que cela participe à l’ÉVEIL de nos consciences, à nos DÉCLICS, comme au jaillissement de nos petites FLAMMES intérieures celles capables d’embraser tous les empires…

« C’est pourquoi le sage dit : Je pratique le non-agir et le peuple se convertit de lui-même… Je me dégage de tous désirs et le peuple revient de lui-même à la simplicité. » Lao Tseu, Tao Te King, LVII

Le populo, dont je fais partie, est à même de comprendre la pensée Taoïste ; car comme l’a dit la Tortue Taoïste Oogway dans le film Kung Fu Panda :

Hier, c’est l’histoire.

Demain est un mystère.

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui est un cadeau ;

C’est pourquoi on l’appelle le présent…

Et nous savons, désormais, que l’Histoire s’écrit au présent…

Et que le futur commence MAINTENANT !

JBL1960

Source de l’image ► Pinterest

 

 

 

 

 

 

Publicités

USISRAËL QUITTENT L’UNESCO…

BON VENT !

Guillaume Meurice a eu raison de poser la question à Meyer Habib, député givré de France sur la décision de Trump le nouveau con(servateur) de désigner Jérusalem capitale de l’Israël biblique

Vidéo France Inter

Résistance politique : Seconde bonne nouvelle en provenance de la Palestine occupée… Yanks et entité sioniste quittent l’UNESCO !

Les États-Unis et Israël quittent l’UNESCO… Bon vent et bon débarras !

Jeremy Salt | 29 décembre 2017 | Source de l’article en français ► http://chroniquepalestine.com/etats-unis-israel-quittent-unesco-bon-debarras/

Main dans la main, les États-Unis et Israël ont décidé de quitter l’UNESCO. On ne pouvait rien espérer de mieux ! Deux états voyous dirigés par deux dangereux bouffons ! Deux États qui ont semé une violence inouïe au Moyen-Orient depuis l’implantation d’ « Israël » en Palestine.

En plus de la Palestine, les États-Unis ont lancé des guerres génocidaires contre trois pays depuis 1990, l’Irak (deux fois), la Libye et la Syrie, et ils continuent de soutenir l’Arabie Saoudite dans sa guerre tout aussi génocidaire contre le Yémen.

Quant à Israël, vivre en permanence en dehors du droit international est une condition nécessaire à son existence. Ce pays aurait dû être exclu de l’ONU il y a longtemps, ou, au moins, suspendu jusqu’ à ce qu’il change de comportement. Après tout, quel club continue d’accepter un adhérent qui n’obéit pas aux règles, qui a été mis en garde une fois, une, deux, trois, voire 50 fois, mais refuse toujours d’obéir aux règles? Mais Israël n’a pas à modifier ses manières pour rester membre de la « communauté internationale » parce qu’un autre État qui ne respecte pas davantage les règles, ni même le droit international, les États-Unis, le protège à tous les niveaux et de toutes les manières, provoquant ainsi toujours plus de violence.

L’UNESCO a fait de son mieux pour protéger le patrimoine culturel palestinien. Rien de ce qui n’est pas juif n’a d’intérêt pour les Sionistes et il y a si peu de traces juives en Palestine que la Palestine musulmane et chrétienne a été ravagée, pas une seule fois (1948) ou deux fois (1967), mais sans arrêt. La destruction de la Palestine est la condition nécessaire à la création de l’ « État juif » de Netanyahou. C’est tout ou rien: il ne peut y avoir de compromis, ni d’alternative. Les Palestiniens ont proposé plusieurs options, un État séculier, deux États vivant côte à côte, mais la seule option acceptable pour Israël, c’est toute la Palestine pour nous et rien pour vous.

L’élimination des Palestiniens en 1948 s’est accompagnée de la destruction de près de 500 villages ou hameaux palestiniens, en dépit de leur valeur historique et culturelle. D’autres destructions ont suivi celles de 1967, à commencer par la démolition du quartier de Magharibah en 1967 pour faire place à une « plaza » autour de Haram al Sharif (dôme du Rocher), et se sont poursuivies dans les années suivantes. La guerre a également permis de chasser d’autres Palestiniens de leur patrie, plus précisément, cette fois-ci, de Cisjordanie, où beaucoup s’étaient réfugiés pendant l’agression sioniste de 1948.

La guerre a été une autre occasion de repousser la Palestine plus loin dans l’histoire en détruisant toutes les preuves matérielles de présence palestinienne, ce qui permet aux sionistes de dire : « Quelle Palestine ? Il n’y a jamais eu de Palestine ici. » C’est d’ailleurs en fait ce qu’ils disent depuis le début, sans convaincre qui que ce soit en dehors de leurs propres rangs parce que les Palestiniens ne sont pas partis, parce que leur nombre augmente (il y a peut-être maintenant plus de Palestiniens entre la Méditerranée et le Jourdain que de colons sionistes) et parce que trop de traces de leur histoire peuvent encore se voir dans le paysage. Et si le danger qui menace Al Aqsa qui resplendit sur Jérusalem, est si grand, c’est parce que l’esplanade des Mosquée est le symbole éclatant des mensonges que racontent les sionistes.

À ce propos, il est tout à la fois incompréhensible et frustrant pour les sionistes que, malgré le demi-siècle, de fouilles intensives qu’ils mènent sous et autour d’Haram al Sharif, ils n’aient trouvé aucun objet prouvant qu’il y a bien eu un temple là. On trouve aujourd’hui des ruines et des vertiges d’époques beaucoup plus anciennes dans le monde. La Turquie en est pleine : le temple de Gobeklitepe, dans le sud-est de la Turquie, est vieux de 12 000 ans. Comment se fait-il alors qu’il ne reste rien de la structure grandiose qui aurait été construite par Salomon, là où se trouve actuellement l’esplanade d’Al Aqsa? La Bible parle d’un bâtiment de plus de 60 mètres de haut, une construction de bois (les cèdres du Liban) et d’énormes blocs de pierre. Des matériaux similaires auraient été utilisés dans la construction du second temple, achevé en 515 avant JC. et détruit par les Romains en 70 après JC. On dit qu’il aurait eu les mêmes dimensions massives et pourtant rien n’a été trouvé, aucun vestige des colonnades ou des piliers, aucun bol votif, absolument rien ; cela signifie que si le temple se trouvait bien sur ce site, sa description biblique était terriblement exagérée (ce qui n’est pas surprenant dans un livre plein d’exagérations fantastiques).

[Note de Résistance 71 : A lire en complément sur le sujet évoqué par l’auteur ci-dessus :

Ashraf Ezzat Mythe Biblique ]

[NdJBL : Voici la dernière version PDF de 64 pages qui contient la dernière traduction par Résistance71 de la toute dernière publication du 10 décembre 2017 du Dr. Ashraf Ezzat Non M. Trump Jérusalem n’est pas la capitale de l’Israël biblique. Et à la page 21 vous trouverez « La résolution de l’UNESCO sur Jérusalem : La vérité cachée » ► Au pied du mur dans mon blog

TRADUCTION DE LA BIBLE & ESCROQUERIE HISTORIQUE]

De plus, les Sionistes d’aujourd’hui ne sont liés à l’ancien Israël que par leur religion. Leurs premiers colons n’avaient aucun lien vivant avec la terre et aucun lien ethnique avec les gens qui y vivaient. Les sionistes s’appuient sur la relation vivante des Juifs avec la Palestine au cours des siècles mais se gardent bien de dire que les Juifs qui étaient là quand leurs ancêtres sont arrivés considéraient le sionisme comme une hérésie. L’affirmation de Netanyahou selon laquelle Jérusalem est la capitale d’Israël depuis 3000 ans ne pouvait convaincre que les idiots, vu qu’Israël n’a que 70 ans et que le dernier État juif de Palestine s’est effondré au sixième siècle avant JC.

De toute façon et quoi qu’il en soit, une ancienne présence juive en Palestine ne saurait justifier la destruction de ce qui était là quand les colons sionistes sont arrivés à la fin du XIXe siècle.

Les Sionistes partagent avec les Croisés la distinction peu recommandable d’être responsables, en Palestine, de la plus grande œuvre de destruction de l’histoire moderne. Après avoir conquis la Palestine à la fin du XIe siècle, les Croisés massacrèrent ou chassèrent de Jérusalem tous les musulmans et les juifs. Le retour de la domination musulmane fut suivi, dès le début du XVIe siècle, par quatre siècles d’une longue paix ottomane jusqu’ à la prise de Jérusalem par les Britanniques en décembre 1917. Depuis lors, la Palestine n’a pas connu un seul jour de paix. La violence et la répression dont se sont rendus coupables les occupants britanniques ont été suivies par encore plus de violence, de répression et de dépossession du fait des Sionistes, et cela se poursuit aujourd’hui.

Jérusalem a toujours été une cible privilégiée. Les massacres et les saisies de biens palestiniens de 1948 ont recommencé après l’occupation de la moitié orientale de la ville en 1967, elle-même suivie d’une perpétuelle guerre démographique raciste menée en violation totale du droit international et des lois de n’importe quel pays qui se prétend civilisé. Ce que cela montre, c’est qu’Israël n’est pas un État moderne, mais une communauté tribale atavique qui vit selon ses propres normes brutales, en tout cas en ce qui concerne les Palestiniens, et qui est indifférente à ce que le reste du monde pense, quand elle ne se montre pas carrément insultante. Le fait que les Sionistes pensent qu’ils peuvent s’en tirer indéfiniment est un signe évident de leur folie et de leur délire.

Les États-Unis sont maintenant allés jusqu’à « reconnaître » Jérusalem comme la capitale d’Israël alors qu’en droit international Jérusalem est une ville occupée, et pas seulement la moitié orientale qui a été capturée par la force des armes et colonisée en violation directe du droit et des lois de la guerre. Commentant le vote de l’Assemblée générale des Nations Unies qui a rejeté la déclaration de Trump, Nikki Haley, l’ambassadrice américaine, a ouvertement menacé ceux qui avaient voté pour. Des noms ont été relevés et des châtiments seront infligés au moment opportun. En votant pour la résolution, les membres de l’ONU ont fait preuve d’un manque de respect pour les États-Unis, selon Haley : on pourrait se demander à quel moment les États-Unis ont eux-mêmes manifesté le moindre respect pour le droit international et le droit des membres de l’ONU à prendre des décisions indépendantes en vertu de ce même droit international !

La déclaration de Trump sur Jérusalem a fait l’effet d’une bombe dans tout le Moyen-Orient et chez les musulmans du monde entier. Il faut la saluer parce qu’elle arrache le dernier voile de l’imposture connue sous le nom de processus de paix. Le nez de Mahmoud Abbas a été mis dans son caca. Les gouvernements saoudien et qatari, qui traitaient en cachette avec les sionistes, ont dû s’aligner sur la question de Jérusalem. La déclaration de Trump a uni les musulmans au-delà de toutes leurs divisions.

Par eux-mêmes et tout seul, malgré le courage, la force et la fermeté dont ils ont toujours fait preuve, les Palestiniens n’auraient jamais pu vaincre leurs ennemis. Ils étaient bien trop puissants. Comme George Habash l’a écrit dans les années 1950, le chemin du retour vers la Palestine a toujours dû passer par le monde arabe qui s’étend maintenant, vu l’essor de l’Iran, à tout le monde islamique. Nasser a enflammé le peuple arabe dans les années 1950 et, à eux deux, le Hezbollah et l’Iran sont une fois de plus le fer de lance de l‘opposition aux États-Unis et à Israël, au point qu’Israël est maintenant bien engagé dans les préparatifs de la guerre destinée à les détruire une fois pour toutes.

C’est une guerre existentielle, une guerre pour sa survie, une guerre extrêmement violente, à laquelle Israël se prépare intensivement. Israël menace son ennemi de destruction totale et Hasan Nasrallah répond que le Hezbollah est prêt et a des missiles qui peuvent atteindre n’importe quel endroit de la Palestine occupée. La menace de guerre au Moyen-Orient n’a jamais été aussi grande, ses conséquences éventuelles n’ont jamais été aussi dramatiques pour ne pas dire cataclysmiques. Les conséquences de la déclaration de Trump étaient si faciles à prévoir qu’il semble vain de la qualifier de stupide. Peut-être avait-il pour but de déclencher la guerre avec l’Iran dont les États-Unis et Israël rêvent depuis longtemps.

* Jeremy Salt a enseigné l’histoire moderne du Moyen-Orient à l’Université de Melbourne, à la Bosporus University à Istanbul et à la Bilkent University à Ankara pendant de nombreuses années. Parmi ses publications récentes son livre paru en 2008 : The Unmaking of the Middle East. A History of Western Disorder in Arab Lands (University of California Press).

~~~~▼~~~~

Espoir de fin d’année en provenance de Palestine occupée…

Terminons l’année 2017 sur une note d’espoir en provenance de la Palestine occupée où une partie de la jeunesse israélienne ouvre les yeux et agit pour être du bon côté de l’histoire… Quoi de plus beau que de voir les éléments internes à une dictature se soulever et entrer en dissidence ?…
2018 s’annonce être une année qui fera date, à suivre…

~ Résistance 71 ~

Des élèves israéliens refusent de servir leur armée en Cisjordanie occupée

Al Manar | 30 décembre 2017 | URL de l’article en français : http://french.almanar.com.lb/717066

Des dizaines d’élèves israéliens de terminale ont affirmé dans une lettre qu’ils refusaient d’être enrôlés dans l’armée d’occupation israélienne après leur bac pour protester contre ce qu’ils qualifient de « mise en œuvre par l’armée d’une politique gouvernementale raciste qui viole les droits de l’Homme ».

La lettre, signée par 63 lycéens de tout le pays, est adressée au Premier ministre Benjamin Netanyahu, au ministre de la Défense Avigdor Liberman, au ministre de l’Éducation Naftali Bennett et au Chef d’État-Major de l’armée Gadi Eisenkot, rapporte la chaine d’information israélienne i24.

La missive appelle tous les lycéens israéliens à se joindre à eux et à refuser d’être enrôlés tant que la Cisjordanie continuera d’être « occupée ».

« L’armée met en œuvre une politique gouvernementale raciste qui viole les droits de l’homme fondamentaux et applique une loi pour les Israéliens et une autre loi pour les Palestiniens dans le même territoire », souligne la lettre.

« Toute une nation vit sous une incitation à la haine institutionnalisée et dirigée contre les Palestiniens des deux côtés de la Ligne Verte, et nous – jeunes hommes et femmes de différentes parties du pays et de différents milieux sociaux – refusons de croire à l’incitation systématique ou de prendre part à la politique oppressive du gouvernement », conclut la lettre.

Le refus de servir dans l’armée d’occupation est l’une des questions les plus controversées en ‘Israël’.

Selon le site d’information Ynet, les signataires prévoient de descendre dans la rue pour mobiliser davantage de lycéens.

~~~~▲~~~~

Lectures connexes ;

BLACKWATER/ACADEMI sous-traite la torture en Arabie Saoudite

ISRAÉLIENS & ZUNIENS plus préoccupés que jamais… Le Hezbollah est de retour !

JBL1960

 

Les vrais chiffres du chômage de 11/2017 par Patdu49 via Agoravox source de la Dares

La meilleure défense c’est l’attaque !

Et donc le gouvernement prépare le renforcement du contrôle des fainéants/fraudeurs de chômeurs ;

Vidéo RTL – Mathieu You « Le Shérif est en ville »

Si pour changer vous voulez lire l’attaque par les Navajos de la banque Wells Fargo c’est là ► Les Navajos attaquent la banque… Wells Fargo en référence à cette citation « Le Shérif est en ville… » que je trouve pour ma part assez cheap mais on est sous le règne de Jupiter !

Des infos intéressantes données par Mathieu You ;

Le montant moyen de l’allocation chômage est de 1100 €/mois.

0.4% de fraudeurs, 14% qui ne cherchent plus parce qu’ils n’y croient plus et la moitié des chômeurs ne perçoivent rien, nada, nothing, nout, niente, niets, nanimo, nichts, ничего, et comme on dit par chez moi = Queutch…

Notons que s’il y a 300 000 emplois non pourvus, sur les 3.5 millions de contrats signés, 130 000 sont des CDI et tout le reste c’est des CDD et 50% de ces CDD sont deS Contrats Ultra Court de moins d’une semaine… (Ouais, des SCUD…)

~~~~▼~~~~

Vrais chiffres chômage novembre 2017, 18600 chômeurs de moins et 319100 radiés ce mois-ci

 patdu49 | jeudi 28 décembre 2017| Agorax ► https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-novembre-200054 Source de la Dares ► http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/di-mensuel_iwuhny.pdf

6 606 600 privés d’emploi et travailleurs occasionnels officieux, toutes catégories confondues, + 4 800 000 environ d’invisibles qui n’entrent pas ou plus dans les statistiques officieuses ( chiffres détaillés bas de page ).

Total : toujours + de 11 MILLIONS de chômeurs en France (fourchette basse), et autant de pauvres largement sous les seuils de pauvreté.

On remarquera que rien ne change, que ça soit sous gouvernement Sarko, Hollande, ou maintenant Macron, les effroyables idéologies puantes, infantilisantes, culpabilisantes, « marche ou crève », flicage, intelligence sociale zéro etc .. refont surface à un moment ou à un autre envers les chômeurs, ça fait vraiment pitié de voir ça, ou encore ça met en colère, mais en tout cas, pour les plus fragilisés, crevés, malades, désabusés, précaires, tenez bon, ne vous laissez pas détruire par ces abjectes mentalités inhumaines !

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, moyenne mensuelle (basée sur 1 trimestre) de Novembre 2017 :

–  Défauts d’Actualisation (bugs informatiques + oublis + des découragés non indemnisés) : 224 500, 42,7 % des sorties des listes. (+ 2,3 % sur 1 an)

– Radiations Administratives (les punis) : 46 900, 8,9 % des sorties. (- 11,5 % sur 1 an)

– Autres Cas (morts, suicidés, emprisonnés, expulsés etc) : 47 700 et 9,1 % des sorties. (- 9,7 % sur 1 an)

soit 319 100 radiés des listes (60,7 % des sorties) ce mois (moyenne mensuelle sur 1 trimestre) pour autres motifs que :

–  Stages parking : 56 400, 10,7 % des sorties. (-31,7 % sur 1 an)

– Arrêts maladie, maternité, départs en retraite : 44 900, 8,5 % des sorties. (+ 13,1 % sur un an)

–  Reprises d’emploi déclarées : 105 700, ne représentent que 20,1 % des sorties des listes de pôle emploi. ( – 0,8 % sur 1 an )

Demandeurs d’emploi par catégories :

  • A : 3 454 100 -0,8 % ( -0,1 % sur 1 an ).
  • B : 755 300 + 2,2 % ( + 4,2 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
  • C : 1 402 000 + 0,6 % ( + 9,2 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
  • D : 268 200 -1,3 % ( -20,7 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
  • E : 390 600 -2,2 % ( – 7,7 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 6 270 200 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 0,7 % sur 1 an, 16 800 chômeurs de moins, par rapport à octobre.

TOTAL, dom-tom compris : 6 606 600

Quelques chiffres qui parlent :

  • Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : – 0 ;9 % sur 1 an.
  • Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 4,3 % sur 1 an.
  • Chômage des 50 ans et +, + 5,5 % sur 1 an.

1 chômeur inscrit à pôle emploi sur 2 (50,05 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER)

Le + scandaleux, LE CHÔMAGE INVISIBLE, complètement en dehors des statistiques :

Ne sont pas comptés dans ces 6 606 600 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

1 000 000 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 1 820 000 environ de foyers (dernier chiffre connu), seuls 820 000 environs sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein, donc si on parle en nombre d’individus c’est pire.

1 200 000 de foyers bénéficiaires de la prime d’activité (qui remplace le RSA activité qui sont donc sortis des statistiques RSA) environ, sur les 2,5 millions au total (dernier chiffre connu) de bénéficiaires (160€ en moyenne par foyer) , sont en recherche d’emploi stable et non précaire.

+ encore 1 100 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d’accès à un emploi adapté.

+ encore 1 500 000 de SANS-DROITS, qui sont principalement :
–  des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d’emploi, qui comme vous le savez n’ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe), favorisant délits, crimes, trafics, prostitution, esclavagisme moderne, radicalisations etc.

– des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 700€ d’allocation chômage, ou 810,89€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 687€ par mois, si vous êtes NON SDF.

– des bénéficiaires de pensions de reversions ( veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA ( 473,50€ pour une personne seule ), et qui n’ont pas l’âge pour prendre leur propre retraite ou pour percevoir le minimum vieillesse ( 65 ans ) qui s’appelle aujourd’hui « A-S-P-A » (allocation solidarité aux personnes âgées), qui est récupérable sur le patrimoine, au décès.

– des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

– des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits).

– des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

– on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable.

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 11 MILLIONS de demandeurs d’emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources : Rapport complet de la DARES de 13 pages : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/di-mensuel_iwuhny.pdf

Rendez-vous le jeudi 25 janvier 2018, pour avoir les vrais chiffres du chômage de décembre 2017.

~~~~▲~~~~

En complément donné par Straine sous l’article et pour relativiser la baisse du chômage entre octobre et novembre source ► minu.me/emvf

https://i2.wp.com/pix.toile-libre.org/upload/original/1514426015.png

Mois après mois et années après années et quelque soit le Bozo placé à l’Élysée le constat est simple ; il n’y a pas de solutions au sein du Système ! il n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais ! Boycott du vote qui n’est que la validation pseudo-citoyenne du consensus du statu quo oligarchique. Notre rapport à l’État est un rapport de soumission inutile. Changeons notre attitude ! Union pour une résurgence de la nature sociale profonde et universelle humaine, celle de la société des sociétés

Prise de conscience individuelle ► prise de conscience collective ► boycott et organisation parallèle ► désobéissance civile ► réorganisation politico-sociale ► changement de paradigme

Car nous avons absolument le choix et le droit d’ignorer l’État et ses institutions obsolètes et c’est pourquoi nous appelons toutes celles et tous ceux, et en n’excluant personne, qui se retrouveraient dans cette idée force pour : Ignorer le Système, l’État, et ses Institutions coercitives ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter le meilleur du meilleur de l’ANCIEN au monde d’aujourd’hui et enclencher le processus des associations libres, volontaires et autogérées sans dieux ni maitres, sans armes ni haine ni violence…

Et pour ma part, j’ai énormément expliqué que la solution n’était pas dans la votation, et encore moins dans le Macron.

Nous pouvons leur retirer notre consentement…

Dire NON et s’y tenir

JBL1960

Illustration de Laserpe

 

Les Navajos attaquent la banque… Wells Fargo

Nan, pas avec des arcs et des flèches…

La Nation Navajo poursuit Wells Fargo sur des tactiques de prédation présumées

Hueston Hennigan LLP|13/12/2017 |Source de l’article original en anglais ► https://www.hueston.com/2017/12/navajo-nation-sues-wells-fargo-alleged-predatory-tactics/

Traduit de l’anglais par Jo Busta Lally

Au nom de la nation Navajo, Hueston Hennigan a déposé plainte contre Wells Fargo Bank, alléguant que la banque avait délibérément visé des membres de la plus grande tribu du pays avec des pratiques prédatrices et frauduleuses, puis a menti au gouvernement Navajo sur son comportement. La plainte allègue que les employés de Wells Fargo dans les succursales de la Nation Navajo ont régulièrement induit les clients en erreur en leur ouvrant des comptes inutiles et ont obtenu des cartes de débit et de crédit sans le consentement des clients.

Parmi les populations ciblées par Wells Fargo, les aînés Navajo – dont certains ne parlent pas bien l’anglais – étaient délibérément confus et trompés dans l’achat de produits pour aider les employés à atteindre leurs quotas bancaires. Wells Fargo est allé jusqu’à assister à des événements locaux de la communauté Navajo, comme des marchés aux puces et des matchs de basketball, pour essayer de signer des comptes inutiles en masse, le tout pour atteindre les objectifs de ventes de Wells Fargo. Ces pratiques ont été particulièrement dommageables parce que Wells Fargo a une présence si forte sur la réserve indienne et, dans certains cas, la seule option est bancaire pour les résidents.

«L’exploitation ciblée par Wells Fargo des communautés Navajo les plus vulnérables reflète un aspect encore plus sombre et plus insidieux des plans de profit de Wells Fargo qui ont été mis au jour à ce jour. Wells Fargo a trompé le peuple Navajo et a menti au gouvernement Navajo, causant des souffrances substantielles à ceux qui faisaient confiance à la banque et compromettant la capacité du gouvernement à représenter les intérêts légitimes de la tribu « , a déclaré l’avocat John Hueston.

« L’exploitation de ses clients par Wells Fargo a été bien documentée », a déclaré le président Russell Begaye. « Mais même ainsi, les actions de Wells Fargo envers le peuple Navajo ont été d’une nature particulièrement scandaleuse. »

Le procureur général Ethel Branch a déclaré : «Wells Fargo doit être tenu responsable de ses pratiques injustes et illégales envers les Navajo. Parmi ses autres actes ignobles, la banque a ciblé spécifiquement notre population la plus vulnérable – nos aînés.  »

La plainte a été déposée devant le tribunal de district des États-Unis pour le district du Nouveau-Mexique. La nation Navajo est représentée par John C. Hueston, Moez M. Kaba, Leanne Vanecek, Stephen Richards et Selena Galaviz de Hueston Hennigan LLP.

C’est le moment de choisir !

INDIANACT ou KAIANEREKOWA ?

La Guerre perpétuelle ou la Grande Loi de la Paix ?

LE DESSIN DE LA CRÉATION VS LA LOI FÉDÉRALE INDIENNE

Trump face aux représentants de la Nation Navajo et pour les remercier de leur participation active de renseignement (voir WindtalkersLes Messagers du Vent) lors de la seconde guerre mondiale déclare : Vous êtes uniques, vous étiez là bien avant nous, même si nous avons une représentante au congrès qui dit-on y siège depuis très longtemps, ils l’appellent Pocahontas… Mais vous savez quoi, je vous aime bien quand même parce que vous êtes uniques… [NdJBL : Source ICTMNPocahontas Was a Kidnap Victim not a Disney Princess]

Alors, c’est bien la première fois qu’un Potus malgré tout reconnait que les Natifs et Nations premières étaient là bien avant l’arrivée du premier tueur de masse de tous les temps ► Christophe Colomb… Mais on comprend vite que le gars ne sait même pas ce qu’il raconte mais surtout qu’ils sont placés juste en dessous du grand portrait d’Andrew Jackson qui était surnommé « Le tueur d’indiens » il faut noter qu’Andrew Jackson, 7ème président des États-Unis a été l’un des initiateurs et organisateurs des Pensionnats pour Indiens de 1820 à 1980 aux USA. Et de 1840 à 1996 au Canada ; Soit sur toute l’île de la Grande Tortue… Pour lire l’intégralité de cet article qui traite du discours de Trump devant des représentants Navajos ► J’suis pas content #121 par Greg Tabibian – Mini-remaniement, Marlène Schiappa & Pocahontas !

Pour lâcher-prise de l’idéologie coloniale…

EFFONDRER LE COLONIALISME ► Maître-pilier de l’Empire pour un changement de paradigme politique & social ► Déterminer l’E.R.R.E.U.R. et comment la corriger !

Anarchistes autochtones, anarchistes blancs

Andrew Pedro, Akimel O’odham | 2 octobre 2017 | Interview, enregistrement, traduction Christine Prat | Version anglaise publiée  sur Censored News | Source de l’article en français ► http://www.chrisp.lautre.net/wpblog/?p=4311

“Les Révolutionnaires et les Anarchistes, les gens qui se définissent comme Anarchistes, ont toujours une mentalité très coloniale. En particulier ici, car beaucoup d’entre eux ne se rendent pas compte de ce qu’ils disent et comment ça touche les Autochtones. C’est en grande partie parce qu’ils n’ont pas de valeurs culturelles, spirituelles ou religieuses, et ce n’est pas à moi de résoudre le problème, formulez-le comme vous voulez, nous avons une vision différente. Pour moi, qui me considère Anarchiste, l’Anarchisme est une couche à la surface de ce que notre mode de vie traditionnel signifie pour nous. Parce que pour moi, l’Anarchisme est l’idée d’être libéré de toutes ces formes d’oppression, et c’est comme ça que nous vivions il y a longtemps. D’après ce que j’en sais, en tant que peuple O’odham, nous étions libres de nous déplacer dans notre territoire. Il y avait des Tohono O’odham, des Akimel O’odham, des Hia C-ed O’odham, mais il n’y avait pas vraiment de frontière, ça ne voulait pas dire que nous n’étions pas autorisés à aller dans certaines zones pour faire ce que nous avions à y faire, il y avait seulement du respect pour les gens qui y vivaient. Pour moi, beaucoup d’Anarchistes Blancs, y compris ceux d’origine Latino, ce genre d’Anarchistes et beaucoup d’autres gens à Phoenix, et dans toute l’Arizona, ne reconnaissent pas vraiment cela. Nous sommes toujours là, nous avons toujours ces valeurs culturelles et spirituelles, mais pour eux, c’est un obstacle. Ils voient surtout le fait que ce n’est pas de l’athéisme. Je n’ai pas de problèmes avec l’athéisme, mais c’est leur choix, et, nous O’odham, n’imposons pas nos croyances à qui que ce soit, nous n’obligeons pas le gens à les comprendre, parce qu’elles sont seulement pour les O’odham. C’est comme certains lieux où nous allons, certaines de nos cérémonies, dont nous ne parlons même pas aux autres Tribus, parce que c’est pour nous, les O’odham. Et je suis sûr que c’est la même chose pour les autres Tribus…

~~~~▼~~~~

Oui M. Trump les descendants des Natifs et Nations premières sont des personnes uniques et oui elles étaient là bien avant l’arrivée des premiers colons, malgré tous vos divins mensonges pour nous persuader du contraire…

Vous êtes un descendants de ces colons envahisseurs/exterminateurs ; Un Zunien de papier, l’empereur d’un empire sans terre, et un empire sans terre est un empire à terre.

Mais de plus en plus nombreux nous pensons que l’avenir de l’humanité passera par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents, nos frères et sœurs, pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

JBL1960

Source de l’image ► Antelope Canynon Pinterest

La morale ou la contre-nature – Friedrich Nietzsche – Publié dans « La Revue Blanche » en 1897

Affutons notre réflexion ;

Nous les gueux, et les gueuses, les sans dents mais pas sans cerveaux !

Questionner les acquis : La morale ou la contre-nature (F. Nietzsche)

La morale est dans l’Europe d’aujourd’hui, une morale de troupeau,,, L’Homme est matière, fragment, superflu, argile, boue, sottise, chaos, mais il est aussi créateur, sculpteur, marteau impitoyable et divinité qui au septième jour contemple son œuvre, comprenez-vous ce contraste ?..”

~ Friedrich Nietzsche, “Par delà le bien et le mal” ~

Dans ce texte de 1897 que nous reproduisons ci-dessous, Nietzsche nous parle de la morale contre-nature et reconnaît que la société étatique, celle régit par ce qu’il qualifia de “plus froid des monstres froids”, ne fonctionne que sur des oppositions, des antagonismes et que ceux-ci lui sont vitaux pour demeurer en… l’état.

Nous argumentons que la société du futur s’émancipera des antagonismes pour embrasser l’union dans la reconnaissance de la complémentarité dans la diversité qui nous est intrinsèque :

Manifeste de la societe des societes

~Résistance 71 ~

La Morale ou la contre-nature

Friedrich Nietzsche

Publié dans “La revue blanche”, 1897

I

Toutes les passions ont un temps où elles sont exclusivement funestes, où le poids de leur stupidité entraîne leur propre sacrifice, — il vient ensuite plus tard, beaucoup plus tard, une période où elles se marient avec l’esprit, se spiritualisent. Autrefois, à cause de la stupidité dans la passion, on faisait la guerre à la passion même ; les hommes étaient conjurés pour l’anéantir ; tous les vieux plésiosaures de la morale sont unanimes là-dessus : « Il faut tuer les passions. » La formule la plus célèbre s’en trouve dans le Nouveau Testament, dans ce sermon sur la montagne où, soit dit en passant, les choses ne sont pas du tout considérées de haut. Il y est dit, par exemple, relativement à la passion sexuelle : « Si ton œil t’agace, arrache-le. » Heureusement, aucun chrétien n’agit suivant ce précepte. Vouloir anéantir les passions et les désirs, uniquement pour prévenir leur stupidité et les conséquences fâcheuses de cette stupidité nous paraît aujourd’hui être en soi une forme aiguë de la stupidité. Nous n’admirons plus les dentistes qui nous arrachent les dents afin qu’elles ne nous fassent plus mal. D’autre part, il faut avoir la justice de reconnaître que, sur le sol où est poussé le christianisme, l’idée de la « spiritualisation des passions » ne pouvait être conçue. La première Église a combattu comme on sait contre les « Intelligents » en faveur des « Pauvres d’esprit » ; comment aurait-on pu attendre d’elle une guerre intelligente contre les passions ? L’Église combat les passions par l’excision en tous sens ; sa méthode, sa « cure », c’est la castration. Elle ne se demande pas : comment spiritualiser, embellir, diviniser une passion ? De tout temps, elle a placé la force de la discipline dans l’extirpation (de la sensualité, de l’orgueil, des instincts de domination, d’avarice, de vengeance). — Mais attaquer les passions à la racine, c’est attaquer la vie à la racine. La pratique de l’Église est ennemie de la vie.

II

Le même moyen, excision, extirpation, est choisi instinctivement, dans la lutte avec le désir, par ceux qui sont trop faibles de volonté, trop dégénérés pour lui imposer une mesure, par ces natures qui ont besoin de la Trappe au figuré (ou sans figure), qui sentent la nécessité d’une déclaration de guerre définitive, d’un gouffre entre eux et la passion. Les moyens radicaux ne sont indispensables qu’aux dégénérés ; la faiblesse de la volonté, à proprement parler, l’impuissance à réagir contre une tentation est en soi-même une autre forme de la dégénérescence. L’hostilité radicale, l’hostilité mortelle manifestée contre les appétits des sens, demeure un symptôme significatif ; on est en droit d’avoir des soupçons sur le fond d’une pareille exagération. Cette hostilité, cette haine atteint toute son acuité lorsque de telles natures n’ont pas elles-mêmes la fermeté suffisante pour une cure radicale, pour renoncerai Satan ». Qu’on passe en revue l’histoire des prêtres et des philosophes, y compris les artistes — ; les paroles les plus venimeuses contre les sens n’ont pas été dites par les impotents et les ascètes, mais par les ascètes impuissants, par ceux qui n’avaient pas ce qu’il fallait pour être ascètes.

III

La spiritualisation de la sensualité se nomme l’amour : elle est un grand triomphe sur le christianisme. Un autre triomphe est notre « spiritualisation de l’hostilité ».

Elle consiste en ceci que l’on comprend profondément le prix qu’il y a à avoir des ennemis : bref, l’on agit et l’on raisonne aujourd’hui à l’inverse d’autrefois. L’Église de tout temps a voulu l’anéantissement de ses ennemis : mais, nous immoralistes et antichrétiens, nous voyons notre avantage à ce que l’Église subsiste… — En politique aussi l’hostilité s’est spiritualisée — elle est devenue beaucoup plus sage, beaucoup plus réfléchie, beaucoup plus modérée. Tout parti comprend que son propre intérêt de conservation exige que le parti contraire ne s’affaiblisse pas. Il en est de même dans la grande politique. Une nouvelle création surtout, un nouvel empire par exemple, a besoin d’ennemis plus que d’amis : c’est dans l’opposition seulement qu’il se sent nécessaire, c’est dans l’opposition seulement qu’il devient nécessaire. Nous ne nous comportons pas autrement à l’égard des « ennemis intérieurs », là aussi nous avons spiritualisé l’hostilité, là aussi nous avons compris sa valeur. On ne produit qu’à condition d’être riche en antagonismes, on ne reste jeune qu’à condition que l’âme ne se détende pas, n’aspire pas au repos. Rien ne nous semble plus étrange que ce desideratum des temps passés, la paix de l’âme, desideratum chrétien. Rien ne nous fait moins d’envie que la Morale-Ruminant et le gros bonheur de la bonne conscience. On a renoncé au grand côté de la vie quand on renonce à la guerre. En bien des cas, à vrai dire, la « paix de l’âme » n’est qu’un malentendu, c’est quelque chose d’autre, qui n’a pas su trouver de dénomination plus récente. Examinons-en quelques cas sans ambages et sans préjugés. La « paix de l’âme » peut être, par exemple, en morale et en religion, le rayonnement d’une riche animalité. Ou le commencement de la lassitude, celle que projette le soir, toute espèce de soir. Ou un indice que l’air est humide, que le vent du sud va souffler. Ou la reconnaissance inconsciente pour une heureuse digestion (nommée parfois aussi amour de l’humanité). Ou la quiétude du convalescent pour qui toute chose a un goût nouveau et qui attend. Ou l’état qui suit le fort assouvissement d’une passion maîtresse, la béatitude d’une extraordinaire satiété. Ou la faiblesse sénile de noire volonté, de nos désirs de nos vices. Ou la paresse persuadée par la vanité de se réformer moralement. Ou le commencement d’une certitude, même d’une terrible certitude après la longue tension et le martyre de l’incertitude. Ou l’expression de la maturité et de la perfection, dans le fait, dans la création, dans l’action et dans la volonté, la respiration tranquille, la liberté de la volonté conquise… qui sait ! Peut-être le Crépuscule des Idoles n’est-il aussi qu’une sorte de « Paix de l’âme ».

IV

Je formule ce principe : tout naturalisme dans la morale, autrement dit, toute saine morale, est commandé par un instinct de vie, toute sommation vitale contient une norme déterminée de « tu dois » et « tu ne dois pas », toute hostilité, tous les obstacles placés sur le chemin de la vie sont de cette façon mis de côté. La morale contre nature c’est-à-dire presque toute morale, jusqu’ici enseignée, vénérée et prêchée, est tournée précisément au rebours des instincts de la vie. Elle est la condamnation tantôt secrète, tantôt avérée et impudente de ces instincts. Tandis qu’elle dit « Dieu voit le cœur », elle dit Non aux exigences les plus infimes comme les plus hautes de la vie et prend Dieu pour l’ennemi de la vie… Le Saint qui plaît à Dieu est le Castrat idéal… La vie cesse où commence le « royaume de Dieu ».

V

Si l’on a saisi le sacrilège d’une telle insurrection contre la vie, insurrection devenue presque sacro-sainte dans la morale chrétienne, on y aura heureusement vu encore autre chose : l’inutilité, la fausseté, l’absurdité, le mensonge d’une telle insurrection. Une condamnation de la vie de la part d’un vivant n’est encore finalement que le symptôme d’une sorte déterminée de vie. Il n’y a pas d’ailleurs à soulever le moins du monde la question de tort ou de raison. On devrait avoir une position extérieure à la vie, et d’autre part 1 a connaître aussi bien qu’un, que beaucoup, que tous ceux qui l’ont vécue, pour pouvoir toucher en général au problème, la valeur de la vie. Raisons suffisantes pour comprendre que le problème est pour nous impraticable. Quand nous parlons de la valeur de la vie, nous parlons sous l’inspiration, sous l’optique de la vie. La vie même nous contraint à fixer des valeurs. Il s’ensuit ainsi que toute morale ou Contre-nature qui conçoit Dieu comme idée opposée et comme condamnation de la vie, n’est qu’un jugement en valeur de la vie ? — De quelle vie ? de quelle espèce de vie ? — Mais j’ai déjà donné la réponse : de la vie qui s’étiole, de la vie affaiblie, fatiguée, condamnée. La morale, comme elle a été comprise jusqu’ici, comme elle a été enfin formulée par Schopenhauer — « la négation du Vouloir-vivre » — est l’instinct même de la décadence qui se manifeste impérativement. Elle dit : Meurs ! la Morale, c’est l’arrêt des condamnés.

VI

Voyez enfin quelle naïveté il y a à dire : « l’homme devrait être tel et tel. » La réalité nous montre une richesse enivrante de types, une multiplicité de formes d’une exubérance et d’une profusion inouïes, et un misérable portefaix de moraliste va dire : non, l’homme devrait être autre ! Il sait bien lui, ce pauvre hère, ce cagot, comme il devrait être. Il se peint sur le mur et dit : « ecce homo… » Mais, même quand le moraliste s’adresse simplement à un individu particulier et lui dit : « tu devrais être tel et tel », il ne cesse pas d’être ridicule. L’individu est un des éléments du fatum, du passé et du devenir, une loi de plus, une nécessité de plus pour tout ce qui vient-et sera. Lui dire « méfie-toi », c’est demander que tout se modifie, même ce qui est passé.

En réalité, il y a eu des moralistes consciencieux, ils voulaient que l’homme fût autre, autrement dit vertueux, à leur image, c’est-à-dire cagot, et pour cela ils niaient le monde. Voilà qui n’est pas une mince folie, ni une forme modeste de l’impudence ! La Morale en tant qu’elle condamne, en évitant de se placer au point de vue de la vie et de ses desseins, est une erreur spécifique pour laquelle on ne doit avoir aucune pitié, une idiosyncrasie de dégénérés qui a causé des dommages incalculables !… Nous autres, immoralistes, avons au contraire ouvert notre cœur tout grand pour tout comprendre, pour tout concevoir, pour tout approuver. Nous ne nions pas facilement et nous mettons notre honneur à être des affirmateurs. Chaque jour notre œil s’ouvre un peu plus sur cette Économie qui sait encore employer et utiliser tout ce que la folie sacrée du prêtre reproche à la raison malade dans le prêtre, sur cette Économie dans la loi de la vie, Économie qui tire même profit de l’espèce repoussante du cagot, du prêtre, de l’homme vertueux — quel profit ? Mais, nous-mêmes, immoralistes, sommes la réponse.

~~~~▲~~~~

Pour prolonger la réflexion, je recommande la lecture de ce texte magnifique et assez étonnant de la part d’un Michel Bakounine ; loin très loin des poncifs habituels colportés par des moralistes consciencieux hier comme aujourd’hui ► Système du monde – Considérations sur la loi naturelleMichel Bakounine 1870

Et je rappelle le sublime texte de Patrice Sanchez « Le pacte de la course à l’échalote et à l’oignon ! » dont il m’a fait le cadeau de lecture, et parce que la pensée nietzschéenne y est présente partout en filigrane…

Je ne rajoute rien de plus, j’espère juste qu’en lisant ces mots aussi bien de Résistance71 qui préambule, que ceux de Nietzsche comme ceux de Bakounine, ils vous transporteront aussi loin que possible, non pour vous perdre, mais bien au contraire, vous aider à vous retrouver et vous permettre de savoir qui vous êtes et qui nous sommes, ICI & MAINTENANT

JBL1960

 

Jimmy Morales aussi !

Et pourtant ;

Non, M. Morales, Jérusalem n’est pas la capitale de l’Israël biblique

Dans les pas de Trump, le Guatemala transfère son ambassade en Israël à Jérusalem

INTERNATIONAL Le Guatemala est l’un des neuf pays à avoir voté à l’ONU contre la condamnation de l’initiative américaine…

Comme les Américains. Le président du Guatemala, Jimmy Morales, a emboîté le pas à son homologue  Donald Trump en annonçant dimanche le transfert à Jérusalem de l’ambassade de son pays en Israël, en dépit du vote de condamnation de l’Assemblée générale de l’ONU. « J’ai donné des instructions à la ministre [des Affaires étrangères, Sandra Jovel] pour entamer les démarches » afin de mettre en œuvre cette décision, a écrit le président sur son compte Twitter, un message diffusé par son service de presse.

Premier chef d’État à prendre une décision similaire à celle de Donald Trump, le président Morales a rendu compte sur les réseaux sociaux d’un entretien téléphonique qu’il avait eu auparavant avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

« Un des thèmes les plus importants avec le Premier ministre [israélien] a été le retour de l’ambassade du Guatemala à Jérusalem », a fait savoir Jimmy Morales, soulignant les « excellentes relations » entre les deux pays « depuis que le Guatemala a soutenu la création de l’État d’Israël ».

Une « formidable nouvelle »

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon, a salué quelques heures plus tard cette « importante décision » : « Formidable nouvelle, une vraie amitié ! », a-t-il déclaré sur son compte Twitter.

Vendredi, le président Morales avait défendu le soutien de son pays à la décision des États-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, au lendemain du vote massif de l’Assemblée générale de l’ONU condamnant cette initiative du président américain.

« Le Guatemala est historiquement pro-Israël »

« Le Guatemala est historiquement pro-Israël » et « en 70 ans de relations, Israël a été notre allié », avait-il déclaré. Le Guatemala avait voté contre la condamnation de l’ONU, avec le Honduras, le Togo, la Micronésie, Nauru, Palau et les îles Marshall, en plus des États-Unis et d’Israël. « Malgré le fait que n’ayons été que neuf dans le monde, nous avons la totale certitude et conviction que c’était la bonne voie », a-t-il encore déclaré.

Des 193 pays composant l’Assemblée générale de l’ONU, 128 ont voté la résolution condamnant la décision américaine, dont des pays alliés des États-Unis comme la France et la Grande-Bretagne.

Ce vote « est une insulte que nous n’oublierons pas », avait lancé l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, à ses quatorze partenaires du Conseil de sécurité. In fine, le texte n’a pas été adopté, les États-Unis ayant utilisé leur veto de membre permanent.

Source 20 Minutes ► http://www.20minutes.fr/monde/2193203-20171225-trump-guatemala-transfere-ambassade-israel-jerusalem

◄|►

Jimmy Morales est un ancien comique devenu Président !

Euh, non c’est pas une blague ! Voici ce que je relatais le 16 janvier 2016 ;

Une info passée complètement inaperçue en France, fin octobre 2015 le comique Jimmy Morales, est devenu Président de la République du Guatemala !

Et, tout va bien, car c’est un libéral pur sucre ;

L’ancien comédien Jimmy Morales est devenu hier, 14 janvier 2016, le 50e président du Guatemala. « Ni voleur, ni corrompu », l’humoriste affiche pourtant un classique programme libéral-conservateur. Sans majorité parlementaire et avec des soutiens embarrassants, la tâche s’avère compliquée…

Et donc, ça gêne personne ;

On est même étonné que notre Premier Sinistre [NdJBL : M. Valls à l’époque], ne lui ait pas adressé un mot d’encouragement ;  Les cons ça osent tout !

Jimmy Morales, le comique devenu président du Guatemala

Le Monde | 27.10.2015 à 06h36 • Mis à jour le 27.10.2015 à 10h56 | Par Jean-Michel Caroit

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/10/27/jimmy-morales-le-comique-devenu-president-du-guatemala_4797404_3222.html

Élu haut la main président du Guatemala, le comique Jimmy Morales a promis de ne pas faire pleurer ses compatriotes après les avoir fait rire durant vingt ans. Il n’aura pas la tâche facile, malgré l’ampleur de sa victoire. Au second tour de l’élection présidentielle, dimanche 25 octobre, il a remporté 67 % des suffrages face à l’ancienne première dame, Sandra Torres.

Près d’un électeur sur deux ne s’est pas déplacé, alors que la participation avait atteint 70 % au premier tour. Les caisses de l’État sont vides, plusieurs ministères, comme celui de la santé, de l’éducation ou de l’intérieur, sont en cessation de paiement. La croissance est en berne et la dette extérieure asphyxie ce pays où 54 % de la population vit dans la pauvreté – 13 % dans l’extrême pauvreté.

« Les détournements de fonds commis par l’ancien président Otto Pérez et sa vice-présidente Roxana Baldetti [tous deux en prison, en attente de jugement] n’ont pas seulement représenté le vol de 40 % des recettes douanières, ils ont aussi porté un coup de grâce à la morale fiscale et presque plus personne ne veut payer ses impôts », note Martin Rodriguez Pellecer, le fondateur du site Internet Nomada. Avant même ce scandale qui a provoqué la chute d’Otto…

~~~~▲~~~~

Outre qu’on a pu noter la tentative de reprise en main de l’Amérique latine par une oligarchie sous Oblabla déjà aux abois ► Opération Condor 2.0 on constate que cette décision de Trump de déclarer Jérusalem capitale d’Israël est une véritable déclaration de Balfour 2.0.

Cette danse macabre dans laquelle, tour à tour s’étreignent Trump/Ben Salmane avec un Bibi qui bat la mesure, et Macron qui mesure son émoi ne devrait pourtant plus Trumper personne…

Résistance au colonialisme, affaire de Jérusalem : « Il n’existe pas de pays appelé Israël » (VT)

Le vote de l’ONU coule le rôle des États-Unis dans le monde

Gordon Duff | 22 décembre 2017 | URL de l’article original ► https://www.veteranstoday.com/2017/12/21/un-vote-sinks-americas-world-role/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/12/23/resistance-au-colonialisme-il-nexiste-pas-de-pays-appele-israel-vt/

128 nations, incluant toutes les principales comme la Russie, la Chine, la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne ont voté, comme elles l’avaient fait auparavant, pour affirmer qu’un état appelé “Israël” ayant une capitale appelée Jérusalem n’existait pas. Légalement, comme expliqué sur la carte ci-dessous, une telle nation n’existe pas, pas tant qu’un traité ne soit signé.

Le véritable état militaire qui occupe la Palestine, l’état juif, n’a pas de frontières reconnues, aucune constitution légale et aucun gouvernement légalement constitué. Ce n’est qu’une dictature de pacotille dirigée par le “Kapo Netanyahou” qui bosse pour le grand patron de casino [de Las Vegas] Sheldon Adelson.

Une précision historique plus vicieuse, établit le rôle de la Grande-Bretagne dans la mise en place de deux “États juifs”, un existant dans la Palestine, sans la diriger et l’autre gérant la péninsule arabique sous les termes de la famille juive des Saoud dont les croyances wahhabo-talmudiques extrémistes ont établi Al Qaïda, l’EIIL/Daesh et qui travaille depuis toujours la main dans la main avec Israël [l’entité sioniste].

Ceci est la vérité sans fard de l’affaire et le fait de la dire va me faire qualifier d’une chose ou d’une autre, particulièrement du pire de tous les “diseurs de vérité”.

Il est plus que grand temps que nous arrêtions la fumisterie. Temps que nous séparions les humains des trolls, des vendus, des victimes de chantage et de tout simplement du mal inhumain ambiant. L’assemblée générale de l’ONU, par son vote massif en une direction, a retourné Trump comme un crêpe pour sa tentative de donner Jérusalem, et bien, disons la vérité.

Il n’existe pas de pays appelé Israël. Son véritable nom devrait être “L’occupation juive de la Palestine” ayant Netanyahou comme “Kapo en chef”. Israël est une dictature, un camp de prisonnier et en certains égards une minable dictature militaire. Il n’y a absolument rien de “démocratique” au sujet d’Israël, et elle n’est en aucun cas une nation de manière légale, comme vient juste de le décider l’ONU.

Un traité officiel dans le monde réel a fait ceci : Jérusalem est le cœur de la chrétienté mondiale, pas de l’Islam et certainement pas d’une religion juive dont personne n’est sûr d’où elle provient. Les “livres” qui décrivent l’ouverture de la Mer Rouge et la captivité à Babylone ne sont que pure connerie (NdT: Duff a utilisé ici l’expression “pure and absolute bullshit”…), une fabrication à 100%. Il n’y a aucune preuve que les juifs furent de facto en Égypte ou que quiconque mis à part les Romains n’aient construit le “mur des lamentations”.

Lorsque les croisés sont arrivés à Jérusalem, il n’y avait pas de juifs et les millions de juifs qui vivaient à travers l’Europe de l’Est étaient en fait des convertis khazares. Les juifs ont une histoire, une culture, une religion et méritent d’être fiers. Mais pour le dire simplement, ce qu’ils enseignent à leurs enfants n’est que pure fiction et la vérité par elle-même est très bien, de braves gens, ayant survécu à d’horribles circonstances. Mais ils ne sont simplement ni moyen-orientaux, ni sémites, mais viennent plutôt des steppes ou de l’Europe de l’Est, comme n’importe quel idiot peut le savoir très rapidement. Qui s’en soucie de toute façon ? Aucun d’entre eux n’est vivant maintenant et ceux qui écrivent au sujet de ces choses ont tout inventé. Allez quoi ! Bougez-vous le cul et remettez-vous en ! (NdT : Duff emploie ici l’expression “Move on, get the fuck over it !” Il y a plusieurs façon de traduire ça…)

Quant à Trump et sa grande gueule, d’après ses promesses, lui et la sorcière de Washington, Nikki Haley (NdT : ambassadrice des US à l’ONU, une autre de ces harpies va t’en guerre psychopathe dont les Yanks ont le secret…) ont les noms de ces nations qui représentent environ 90% de la population mondiale et qui ont dit à Trump et Haley d’aller enculer les mouches (NdT : une fois de plus désolé, mais Duff emploie l’expression idiomatique de “take a flying fuck at a rolling donut”, ce qui se traduirait littéralement sans aucun sens en français par: “aller sauter un beignet qui roule”..), qu’elles doivent souffrir exactement de ce que Trump promet.

Quand donc seront fermées les bases militaires américaines en Grande-Bretagne et en Allemagne ? Est-on en train d’évacuer Ramstein ? Est-ce qu’on ferme aussi les bases américaines en Turquie ? Si l’Amérique veut vraiment économiser du fric, elle pourrait bien ramener les troupes à la maison des pays qui n’en veulent plus chez eux, je pense que tout cela a été abondamment clarifié par les intéressés.

L’Allemagne ne veut plus des Américains. La Grande-Bretagne veut que les États-Unis  ferment leurs bases. En fait, pour dire toute la vérité, les ambassades américaines dans le monde entier devraient aussi être fermées.

L’aide américaine que Trump retire à l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, la Turquie et une bonne douzaine d’autres partenaires vitaux de la défense américaine, est fondée sur… laissez-moi vous expliquer.

Trump et (son beau-fils) Kushner sont ruinés. Le magazine “Vanity Fair” a publié l’histoire sur Kushner, que son empire spéculatif de l’immobilier de bidonville n’était qu’un château de cartes, qu’une énorme dette garantie par 500 millions de dollars en biens qui sont maintenant prouvés appartenir à d’autres personnes.

Ce qu’a fait Kushner est d’aller de pays en pays faire son boulot de VRP de luxe et vendre des armes et de l’aide militaire ainsi que de récupérer  des soutiens, ou ainsi que nous le disent nos sources, pour sauver sa famille du désastre financier dans lequel elle se trouve.

Trump est pire. Sur le papier il pèse des milliards mais des documents secrets retenus dans des endroits comme les îles Vanuatu, où il réside véritablement financièrement, montrent ces associations d’affaire avec des “oligarques” de la Kosher Nostra qui réalisent l’essentiel de ses holdings, détentions d’avoirs.

Les affaires de Trump ne sont qu’un océan de litiges et de poursuites judiciaires dans lesquelles Trump a escroqué des investisseurs des centaines de fois, en a remboursé quelques uns et a eu la mafia menacer ceux qui déposèrent plainte.

C’est exactement de cette façon que Trump, Maxwell et Epstein ont contrôlé des amis comme Alan Dershowitz, un bon avocat ou Bill Clinton, Rupert Murdoch, le prince Andrew et plus de 200 membres du congrès des États-Unis. Ajoutons à ce groupe des gens comme les juges Scalia de la Cour Suprême, Thomas et même Roberts. Les Israéliens ont essayé le même jeu sur la famille Bush avec l’affaire Franklin et ont essayé de griller à la fois Rumsfeld et Cheney avec Chandra Levy. [NdJBL : on peut lire l’important dossier « à propos d’un 11 septembre nucléaire » à partir des nombreux articles et analyses de G. Duff en version PDF]

Pour l’administration de Bush 43 et la plupart de ceux gravitant autour de Reagan, c’était les hommes à louer, certains en provenance des rues de D.C sur des escapades privées pour la Maison Blanche ou ceux kidnappés de la ville pour garçons du père Flanagan dans le Nebraska et amenés à DC par l’American Israeli Public Affairs Committee (NdT : AIPAC, puissant lobby sioniste de Washington) et l’Anti-Defamation League (NdT ; ADL autre puissant lobby sioniste), comme nous le disent nos sources.

Dans l’intérim, nos enfants devraient revenir à la maison depuis Naples et Aviano, depuis le Crète et Diego Garcia, depuis le Qatar et la Turquie, des centaines de milliers d’entre eux que Trump avaient promis de ramener à la maison afin d’économiser de l’argent, à moins bien entendu que ce trou du cul (NdT : traduction littérale du mot employé par Duff : “asshole”…) ne mente.

~~~~▲~~~~

En ce lundi 25 décembre 2017 et plus que jamais le Plan est toujours en un mot d’anéantir tout ce qui ne rampera pas à leurs pieds comme des chiens

Que faire ?

Trump n’est pas un imbécile, il n’est qu’un des nombreux bras armés aux ordres, œuvrant pour la mise en place d’un fascisme planétaire transnational géré par les corporations ayant fusionné avec l’État. La mise en échec du Nouvel Ordre Mondial ne peut se faire que par les peuples qui, dans le processus même de la révolution sociale planétaire, éradiqueront la malfaisance régnante.

Que faire ? La marche vers la tyrannie globale, comment s’en sortir ? Que faire ?

Remplaçons l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés !

JBL1960

MàJ le 01/06/18 De la servitude moderne, avec nouvelle version PDF du Discours de la servitude volontaire

Le temps perdu ne reviendra plus…

De la servitude moderne – 2009

Texte, réalisation et voix française ; Jean-François Brient

Montage Victor Leon Fuentes

  Le texte a été écrit en Jamaïque en octobre 2007 et le documentaire a été achevé à Cali en Colombie en 2009. Ce film a été réalisé en dehors de toute question relative à la propriété intellectuelle et aux droits d’auteur. Il est construit à partir d’images et de musique détournées. Il est totalement gratuit et ne peut en aucun cas être vendu. Le texte peut être librement reproduit, partiellement ou en totalité.

La lutte contre la propriété privé, intellectuelle ou autre, est notre force de frappe contre la domination présente.

De la servitude moderne…

 

Ce documentaire permet de se poser les bonnes questions sur ce que nous voulons faire, collectivement, pour que cela change vraiment. Mais il est clair que nous avons d’abord à nous questionner, individuellement, et à méditer longuement sur la manière dont nous voulons reprendre le contrôle de nos vies…

Constat y est fait que : « Le pouvoir n’est pas à conquérir, il est à détruire, car il est tyrannique par nature » et on pense aussi bien au Discours de la servitude volontaire d’Étienne de la Boétie : Soyez résolus de ne servir plus et vous serez libres !

Et pourtant ce tyran, seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni même de s’en défendre ; Il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à la servitude. Il ne s’agit pas de lui rien arracher, mais seulement de ne lui rien donner.

Étienne de la Boétie – Extrait du Discours de la servitude volontaire, nouvelle version PDF N° 59 de 39 pages – Préambule Résistance 71 et François Rabelais

Servir c’est accepter et nous pouvons refuser l’un comme l’autre…

Qu’à l’affirmation de Louise Michel ; Le pouvoir est maudit, c’est pour cela que je suis anarchiste…

J’ai trouvé une personne pour dire que ce documentaire n’esquissait aucune solution tout en enfonçant des portes ouvertes. Mais il a le mérite de faire jaillir nos petites flammes intérieures ! À charge pour tout un chacun d’entretenir – par des lectures qui vont affuter notre réflexion, notre capacité d’analyse et notre vision politique* – cette flamme qui nous permettra d’embraser le Système Totalitaire Marchand décrit justement dans ce documentaire et parce qu’il appert qu’il n’y a pas de solutions au sein de ce Système.

Jean-François Brient prononce ces paroles : L’autogestion dans les entreprises et la démocratie directe à l’échelle des communes constituent les bases de cette nouvelle organisation qui doit être anti-hiérarchique dans la forme comme dans le contenu et atteste que des solutions sont pointées et qu’il ne s’agit pas d’un catalogue de bonnes intentions mais des pistes à explorer…

Et comme il est dit dans ce documentaire ; Nous disposons pourtant de la force du nombre… Leur force à eux, ils ne la retirent pas de leur police mais bien de notre consentement… Alors qu’il nous suffit de retirer notre consentement, et d’un coup sec et tous ensemble pour que l’empire s’effondre à la vitesse de la chute libre…

*Lire l’anthropologue Pierre Clastres et tout ce qu’on peut de cet auteur disparu le 29 juillet 1977, notamment ce PDF N° 33 de 54 pages en hommage à Pierre Clastres et en étroite collaboration avec Résistance71.

L’utilité d’un tel documentaire est à mon sens, de l’adosser à des lectures comme Pierre Clastres cité plus haut, mais plus récemment au Manifeste Politique de Résistance71 « Manifeste pour la société des société » voici pourquoi ;

Présentation R71 & Avant-propos du Manifeste ;

Nous vous présentons notre réflexion politique pour un changement radical de paradigme politique et mettre fin à la mascarade criminelle de la gouvernance étatico-capitaliste qui arrive au bout du bout du banc… Toute reproduction totale ou partielle du présent manifeste est autorisée pourvu que ce soit à des fins informatives, éducatives, non lucratives et que la source et auteurs soient dûment cités.

J’estime qu’à l’aune de ce que l’on aura reçu ou ressenti après lecture de leur manifeste politique toutes nos lectures ou relectures de textes, livres, PDF, vidéos… Comme de tout nouveau texte d’ailleurs, prendront une dimension, une signification éclairantes, probantes qui nous avait échappées jusqu’alors.

De la première analyse en nom collectif Résistance71 de juin 2010 [NdJBL : qui constitue mon tout dernier PDF N° 42 de 18 pages ► Que faire ? La marche vers la tyrannie globale, comment s’en sortir ? ] à cette pensée politique constituée par Résistance71 d’octobre 2017 et qui m’a profondément marquée et m’aura permise d’affuter ma réflexion et ma propre vision politique et pour avoir réalisé toutes leurs versions PDF à lire, télécharger et/ou s’imprimer gratuitement bien entendu car, nous pensons, que tout ce qui participe du développement de l’humanité DOIT être accessible à tous et gratuitement, pas plus de « droits d’auteurs » et de « propriété intellectuelle » que de beurre en branche, c’est pourquoi vous pouvez fureter dans ma page dédiéeLES VERSIONS PDF PROPOSÉES PAR JBL1960 et vous servir !

C’est là la preuve que par nos écrits, leurs diffusions, nos échanges, nos relayages ; nous pouvons créer une chaine de diffusion des pépites de vérité historique, scientifique, biologique et utiliser l’Internet comme une nouvelle presse Gutenberg 2.0 mais pour nous préparer à écrire la suite de l’histoire à l’encre du réel…

… parce qu’il n’y a pas de solutions au sein du système ! qu’il n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais ! Boycott du vote qui n’est que la validation pseudo-citoyenne du consensus du statu quo oligarchique. Notre rapport à l’État est un rapport de soumission inutile. Changeons notre attitude ! Union pour une résurgence de la nature sociale profonde et universelle humaine, celle de la société des sociétés

Et enfin, remplaçons l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés ! Et TOUS ENSEMBLE !…

Traduction du poème de Percy Shelley : Levez-vous tels des lions après la sieste, en nombre invincible, secouez vos chaines et jetez-les au sol comme rosée du matin. Chaines sur vous tombée durant votre sommeil. Vous êtes nombreux, ils sont peu…

JBL1960

Source de la citation célèbre ► Pinterest.fr