Déclaration de Balfour 2.0…

…Ou Pacte de Quincy 2.0 !

Quoiqu’on serait plus près du 3.0 maintenant, voire +…

Je vous propose de relire l’excellent Georges Stanéchy de janvier 2016 ;

Régime Saoudien : Kleptocratie en décomposition qui remonte aux origines de la création de la Maison des Saoud et de cette Kleptocratie qui n’en fini plus de hoqueter comme nous l’avons vu, encore, le 10 novembre dernier dans ce billet ► Nouvelle donne au Moyen-Orient… La métamorphose du cloporte saoudien ? Royaume des Saoud, chronique d’une fin annoncée ?…

Et dans lequel il rappelle les dernières paroles de Nimr al-Nimr avant sa décapitation au sabre à Chop Chop Square :

En premier, écoutons, avec respect et émotion, les propos du saoudien Chiite Nimr al-Nimr avant sa décapitation, s’adressant aux Saoud (16) :
 « Nous ne voyons aucun problème entre les sunnites ou les chiites, entre les différents pays sunnites et l’Iran.

Le seul problème c’est vous, et vous vous moquez du monde [en instrumentalisant cette prétendue rivalité sectaire].
Il n’y a pas de problèmes entre les sunnites et les chiites, ce ne sont que des mensonges et des falsifications dont vous vous servez pour tromper les ignorants d’entre vos partisans et les brutes qui se prétendent ‘salafistes’ :

– les ‘salafistes’ de Nayef,

– les ‘salafistes’ des Saoud, qui n’accordent aucune considération à la religion,

– le ‘salafisme’ qui se base sur le meurtre, le viol de l’honneur, la trahison, le collaborationnisme avec les États-Unis, tel est leur ‘salafisme’.

Tels sont les Saoud. »

Et dans lequel il rappelle opportunément le fameux Pacte de Quincy ; Cette « protection » fut instaurée le 14 février 1945, sous forme d’un accord entre les USA et les Saoud, connu sous le nom de Pacte du Quincy. La Grande-Bretagne, affaiblie par la deuxième guerre mondiale, empêtrée dans les problèmes de liquidation de son Empire, avec le soulèvement de l’Inde, leur avait passé la main sur l’Arabie Saoudite. […] En conséquence, le Pacte du Quincy s’articulait sur l’instauration d’un modèle de « Non Développement » au Moyen-Orient.

Amplifié par d’incessantes opérations de « déstabilisation », de guerres suscitées, civiles ou entre voisins, voire de « chaos » entretenus. Un des effets collatéraux majeur, et voulu, étant d’en « casser » la croissance démographique. Le tout camouflé, ou justifié, sur le plan idéologique, par une propagande systématique, méthodique, permanente, centrée sur «l’islamophobie».

Officiellement, il s’agissait de l’échange d’une protection militaire des occidentaux, et plus particulièrement des USA, contre un « accès » aux immenses ressources pétrolières  du pays.

En fait, cette « protection-racket » avait des ramifications, un engrenage, une finalité, beaucoup plus complexes et profonds, en termes géopolitiques pour la région que le simple prétexte énoncé. L’observation des évolutions socio-économiques, depuis la signature de cet accord, en éclaire les composantes réelles. Car, la stratégie des occidentaux était rigoureusement circonscrite.

URL de l’article de Georges Stanéchy http://stanechy.over-blog.com/2016/01/regime-saoudien-kleptocratie-en-decomposition.html

~~~~▼~~~~

Le pacte du Quincy a été scellé le 14 février 1945 sur le croiseur USS Quincy (CA-71) entre le roi Ibn Saoud, fondateur du royaume d’Arabie saoudite, et le président américain Franklin Roosevelt, de retour de la conférence de Yalta. La durée de cet accord était prévue pour être de 60 ans et ces accords ont été renouvelés pour une même période en 2005 par le président George W. Bush1.

Quand on vous dit de rouvrir les livres d’histoire et surtout ceux qui racontent une autre histoire américaine

Les psychopathes aux manettes principalement Zuniens je vous le rappelle, ne nous veulent pas éduqués et encore moins « éveillés ».

Voilà pourquoi c’était FOUPOUDAV aussi bien avec Trump qui est en prise directe lui, avec la Doctrine Monroe, comme avec Killary, la Reine du Chaos !

Et donc Trump ouvre en grand les portes de l’enfer en nommant Jérusalem capitale de l’Israël Biblique… Et finalement on comprend que les Israéliens et les Zuniens sont plus préoccupés que jamais avec le Hezbollah de retour en force, surtout avec cette alliance encore improbable il y a peu de temps et qui voit le jour ;

Résistance au colonialisme : FPLP-Hezbollah… une alliance improbable il y a encore peu de temps voit le jour…

Transcender des antagonismes pour la réalisation d’une vision politique, un exemple sous nos yeux rendu possible par l’incroyable arrogance impérialiste occidentale.
Privilégier l’intérêt commun au-delà des divisions illusoires intentionnellement maintenues pour maintenir le consensus du statu quo oligarchique. Cette ère touche à sa fin. Embrassons notre complémentarité et tournons le dos à l’ancien monde infantile de la division et de la domination.
L’alliance du Hezbollah et du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) est une grande nouvelle !
~ Résistance 71 ~

Action commune contre l’occupation israélienne : le FPLP chez Nasrallah

Al Manar | 20 décembre 2017 | URL de l’article original ; http://french.almanar.com.lb/705901

Le secrétaire général du Hezbollah sayed Nasrallah a eu ce mercredi une rencontre avec un deuxième groupe de résistance palestinienne, le Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP) au cours de laquelle il a été question de la proposition de mettre au point un  plan commun pour résister à l’occupation israélienne.

Durant la rencontre qui a duré plusieurs heures, sayed Nasrallah a de nouveau qualifié la reconnaissance de Jérusalem al-Quds  comme capitale d’Israël de «nouvelle promesse de Balfour».

« L’axe de la résistance a réalisé d’importants exploits dans la lutte contre le terrorisme. Il a dorénavant le temps nécessaire pour se consacrer au conflit arabo-israélien », a dit aussi le chef du Hezbollah, rapporte le communiqué distribué par le FPLP, selon la télévision libanaise Al-Mayadeen .

Après avoir rendu hommage à la lutte du peuple palestinien et insisté sur la nécessité qu’il préserve son unité, il a de nouveau salué l‘intifada qui est d’après ses propos « le choix sur lequel sont unanimes le peuple palestinien et ses forces nationales et islamiques ».

« Pour que l’intifada puisse donner ses fruits et réaliser ses objectifs, il faudrait rassembler toutes les capacités du peuple et les axer autour d’elle », a-t-il recommandé .

Pour sa part la délégation du FPLP a informé sayed Nasrallah qu’elle est disposée à faire partie de toute action commune contre l’occupation israélienne.

La semaine passée, c’est une délégation de Fatah-Intifada qui avait rencontré le SG du Hezbollah,  après le discours qu’il a prononcé et dans lequel il a souligné que l’Axe de la résistance va se consacrer entièrement pour la cause palestinienne.

◄|►

La décision de Trump sur Qods est une nouvelle déclaration Balfour

Press TV | 20 décembre 2017 | Source ► http://www.presstv.com/DetailFr/2017/12/20/546291/dclaration-Balfour-Maher-alTaher-Abou-Ali-Hassan-FPLP-Intifada-Rsistance-Nasrallah

En affirmant que l’Intifada est une option soutenue par tous les courants palestiniens, Seyed Hassan Nasrallah, qui est actuellement hôte d’une délégation du Front populaire de la libération de la Palestine (FPLP) a qualifié la décision du président américain, Donald Trump, sur Qods, d’une nouvelle déclaration Balfour.

Selon le rapport de l’agence Mehr News citant la chaîne Al-Mayadeen, lors d’une rencontre avec une délégation du Front populaire de la libération de la Palestine (FPLP), Seyyed Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah libanais, a affirmé que l’axe de la Résistance s’était concentré sur une confrontation avec Israël ».

Nasrallah a fait remarquer qu’après les victoires remportées par l’axe de la Résistance face au terrorisme il disposait du temps nécessaire pour se focaliser sur un combat contre Israël. La délégation du FPLP a pour sa part fait de sa disposition à participer à la Résistance face au régime israélien.

Lors de cette rencontre qui a duré 4 heures, Nasrallah a qualifié de déclaration Balfour la décision de Trump de reconnaître Qods comme capitale du régime occupant et salué les sacrifices du peuple palestinien appelant ce dernier à l’unité nationale.

Il a affirmé que l’Intifada était une option soutenue par tous les Palestiniens et toutes les instances de la Résistance nationale et patriotique.

« Pour que l’Intifada soit efficace, le peuple doit focaliser tous ses efforts sur l’Intifada », a-t-il souligné.

Abou Hamed Fouad, secrétaire général adjoint du FPLP, Maher al-Taher, Abou Ali Hassan et Marwan al-Fahoum participaient à cette délégation.

~~~~▼~~~~

Bien entendu il n’est pas question ici de remplacer un antagonisme par un autre, mais bien comme l’avance Résistance71 en préambule de Transcender des antagonismes pour la réalisation d’une vision politique et comme il l’expose dans le détail dans leur Manifeste PolitiqueManifeste pour la Société des sociétés.

Parce que le projet de l’empire anglo-américano-christo-sioniste est, plus que jamais, En un mot anéantir tout ce qui ne rampera pas à nos pieds comme des chiens

Quatorze pays, dont la France, ont voté ce lundi une résolution condamnant la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël. Washington a mis son veto et a dénoncé une «insulte». Les Palestiniens ont, quant à eux, jugé «inacceptable» ce veto.

Les États-Unis ont mis ce lundi leur veto à une résolution de l’ONU condamnant leur reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d’Israël. Le texte a toutefois été approuvé par les quatorze autres membres du Conseil de sécurité, dont les plus proches alliés européens de Washington, Londres et Paris. Ce vote représente un camouflet pour les Américains qui se retrouvent isolés. Le vote unanime de quatorze des quinze membres du Conseil de sécurité, dont la Russie, la Chine, la France et le Royaume-Uni a été vivement dénoncé par l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley. «C’est une insulte et un camouflet que nous n’oublierons pas», a lancé la diplomate, le regard noir. Nikki Haley n’a pas précisé si les États-Unis pourraient prendre des mesures de rétorsion contre les pays ayant voté le texte ou accentuer leur volonté de moins participer au financement de l’ONU dont ils sont les premiers contributeurs. Source Le Figaro ► http://www.lefigaro.fr/international/2017/12/18/01003-20171218ARTFIG00283-jerusalem-washington-oppose-son-veto-et-se-retrouve-isole.php

Plutôt que d’attendre pour voir comment Trump pourrait nous éparpiller façon puzzle aux quatre coins de l’univers et si nous remplacions l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés ?

JBL1960

Source de l’image « Les 4 Cavaliers de l’Apocalypse » par Dol-Celeb