Donnie Mains d’Enfant joue de la Trumpette de Jericho…

Car c’est au pied du Mur qu’on voit le mieux… Le Mur

~~~~►◄~~~~

Guerre impérialiste au Moyen-Orient : L’entité sioniste morfle… On lui donne un sucre d’orge… empoisonné ?…

Les sionistes perdent du terrain et vite, la manœuvre de Donnie « mains d’enfant» pour reconnaître Jérusalem comme « capitale d’Israël » est-elle un enfumage de plus pour compenser la perte de vitesse croissante de l’empire ?…. Possible, probable… A suivre.

~ Résistance 71 ~

Syrie : Israël le mauvais perdant

Press TV | 5 décembre 2017 | URL source en français ► http://www.presstv.com/DetailFr/2017/12/05/544530/Syrie-Isral-le-mauvais-perdant

Pour la deuxième fois en l’espace de trois jours, Israël fait profil bas : trois des six missiles tirés cette fois contre Jamraya à l’ouest de Damas ont été interceptés. Samedi, une autre localité dans la périphérie de la capitale avait été prise pour cible et là aussi, deux des cinq missiles tirés, avaient été détruits.

Alors que le journal israélien Yediot Aharonot présentait dans un récent article « ces tirs de missiles » illégaux comme étant « un carton rouge » brandi à l’adresse de l’Iran, les analystes y voient surtout « une alerte » : les batteries de défense anti-aériennes Pantsir S1 qui protègent la capitale, fonctionnent visiblement de mieux en mieux au grand dam d’Israël qui devrait sans doute revoir son système de feu.

Car il ne s’agissait pas de n’importe quel missile israélien! Tel-Aviv a utilisé les  » LORA », un système de missiles tactiques sol-sol qui « atteignent leurs cibles à plus de 400 kilomètres, avec une précision de 10 mètres » ! Les israéliens disent que le système peut se camoufler sur des navires commerciaux, et peut tirer jusqu’à 16 missiles avant détection. Or les Pantsir syriens ont eu raison de trois des six LORA.

Rai al-Youm revient d’ailleurs sur cet énorme progrès à portée à la fois politique et militaire qui prouve que « la stratégie de Damas reste toujours la même, et ce, après sept ans de guerre : l’État repoussera toute agression étrangère même s’il vient de sortir de sept années de guerre acharnée contre les terroristes et leurs sponsors.

Dans ces attaques hystériques qu’Israël lance contre la Syrie, un point retient particulièrement l’attention : qu’elles visent ou non les cibles syriennes, iraniennes ou le Hezbollah, aucune partie proche de Tel-Aviv ne réagit : pas un seul mot n’est prononcé par Washington pourtant si prompt à soutenir Israël à chaque fois qu’il commet un crime. Idem du côté des Européens qui ne soufflent mot comme si de rien n’était. Et à ce silence, il y a une raison: Israël est parfaitement seul dans ce nouvel aventurisme qui vise à provoquer l’Iran et le Hezbollah voire la Russie. Ni les Américains ni les Européens ne croient au discours maladivement alarmiste de Netanyahu quant à l’existence d’un danger iranien en Syrie, un discours qui, tout compte fait, est tenu dans l’objectif entre autres d’édulcorer les effets des problèmes domestiques de Netanyahu, le corrompu.

Et puis, les Américains et leurs alliés occidentaux n’ont nullement envie d’avoir à faire face à un Hezbollah particulièrement aguerri à la sortie de son expérience guerrière en Syrie. Les seules parties qui soutiennent à demi-mot Tel Aviv restent les régimes arabes du golfe Persique, eux-mêmes bien empêtrés dans des crises multiples.

S’il y a une chose que les Israéliens ont intérêt à ne pas commettre, c’est de vouloir mettre à l’épreuve la patience de l’axe de la Résistance : après sa victoire quasi acquise en Syrie et en Irak, cet axe, bien revigoré, ne souhaite vraisemblablement pas ouvrir un nouveau front. En d’autres termes, des « feux d’artifices » que Netanyahu fait tirer au dessus de Damas, ne l’impressionne guère. Maintenant cela dépend d’Israël : s’il veut réellement aller jusqu’au bout et provoquer une confrontation, qu’il le fasse, au risque évidemment de voir, comme le disait le défunt commandant Al Kuntar (tué en 2015 en Syrie, NDLR), débarquer par centaine les commandos du Hezbollah dans la Galilée. Ce jour là, Israël sera encore plus seul. Il ne peut compter ni sur les Américains ni sur les Saoudiens, encore moins sur les Russes dont les officiers ont été bien à l’œuvre au QG des unités de la DCA syrienne, ces trois derniers jours.

~~~~►◄~~~~

Outre que dès 2011, un certain Jacques Attali affirmait dans cette vidéo YT de 2:24 qu’il est nécessaire de visionner, que Jérusalem deviendra un jour la capitale d’un Gouvernement Mondial. Mais il ne dit pas que cela…
Et nous savons aujourd’hui que Macron/Zupiter est un cheval de Troie américain placé à l’Élysée par les Zélites qui sont principalement Zuniennes, même si pour le moment la Communauté Internationale semble ne pas être d’accord avec la décision de Trump de reconnaitre Jérusalem capitale d’Israël. Il y a toujours eu des gesticulations de façade et ce que l’on nous montre est là pour influencer nos esprits et nous manipuler et surtout nous enfumer…

Cependant nous n’ignorons rien de la falsification historique des récits bibliques et mythologiques ;

“ Après 70 ans d’excavations et de fouilles extensives sur la terre d’Israël, les archéologues ont trouvé que les actions du patriarche sont des histoires de légende ; nous n’avons pas séjourné en Égypte, ni fait un exode, nous n’avons pas conquis la terre. Il n’y a pas non plus de mention de l’empire de David et de Salomon. Ceux qui s’y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler.” ► Professeur Ze’ev Herzog : chef du département d’archéologie et d’études de l’ancien Proche-Orient à l’université de Tel-Aviv, dans un entretien avec le magazine Ha’aretz le 29 octobre 1999 ~

◄►

Ilan Pappé a dit ceci : « Jusqu’à l’occupation de la Palestine par la Grande-Bretagne en 1918, le sionisme n’était qu’un mélange d’idéologie nationaliste et de pratique coloniale. »

Un autre historien israélien Shlomo Sand, professeur d’histoire à l’université de Tel Aviv lui a dit : « La bible est la justification suprême de la colonisation des temps modernes, chaque bataille est l’écho d’une action ancienne.. » Puis, à l’instar du Dr Ashraf Ezzat* dont R71 et moi traduisons les recherches, il dit ceci : « Les Égyptiens antiques conservaient des archives méticuleuses et très complètes de chaque évènement et il y a énormément de documentation au sujet de la vie politique et militaire du royaume. Il y a même des documents au sujet de l’incursion de groupes nomades sur le territoire. Et pourtant, il n’y a absolument aucune mention nulle part de ces « enfants d’Israël » qui quittèrent l’Égypte ou qui se seraient rebellés contre elle, ou auraient émigré, à quelque moment de son histoire… Aucunes traces en quoi que ce soit ne furent trouvées de leur errance dans le désert du Sinaï à cette époque et la véritable géolocalisation du Mont Sinaï doit toujours être découverte.. » (« The Invention of the Jewish People », 2009). Il conclut ainsi : « Pourtant, les mythes historiques qui furent avancés et crus avec une bonne dose d’imagination et qui conduisirent à la création de la société israélienne sont maintenant devenus une force dont la puissance émet la possibilité de sa destruction. »

Ce qui nous permet de proposer aux croyants de tous poils comme aux non-croyants de tous poils également, et quelque soit notre couleur de peau de se rejoindre tous sur la même ligne pour avancer côte à côte, épaule contre épaule ;

Personne devant, personne derrière et donc personne au-dessus et logiquement, personne en-dessous…

Que chacun pratique sa spiritualité en son for intérieur et nous n’aurons rien à redire, notre seule exigence, ce sur quoi il ne sera pas possible de transiger, c’est que ce nouveau paradigme que nous enclencherons n’admettra aucun présupposé raciste ou eugéniste que ce soit comme celui qui prévaut encore aujourd’hui que l’homme qui n’est pas blanc est inférieur ou que les races dites supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures

L’avenir de l’humanité passera par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents, nos frères et sœurs, pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

JBL1960

Illustration : Les sept trompettes de Jéricho, gouache de James Jacques Joseph Tissot (1836-1902, France)

 

Publicités

15 réflexions sur « Donnie Mains d’Enfant joue de la Trumpette de Jericho… »

  1. https://www.franceinter.fr/monde/sur-jerusalem-donald-trump-seul-contre-presque-tous
    Le président américain a annoncé mercredi soir qu’il reconnaissait Jérusalem comme capitale d’Israël, une décision qui inverse totalement la stratégie américaine pour trouver une issue au conflit israélo-palestinien. Et qui inquiète profondément le reste du monde.
    Celui qui est pour

    Pour Donald Trump, il s’agit simplement « de reconnaître une réalité », selon l’un des hauts responsables de son administration. « Nous prenons cette décision sur la base d’une vérité qui est indéniable. C’est un fait. » L’ambassade américaine se trouve actuellement à Tel-Aviv, mais le président américain veut la déplacer à Jérusalem dans un délai compris entre trois et quatre ans.
    Ceux qui sont contre

    Pour une « vérité indéniable », elle est tout de même sacrément contestée.

    En premier lieu par les Palestiniens, qui souhaitent faire de Jérusalem-Est la capitale de leur futur et toujours hypothétique État. Pour eux, perdre Jérusalem marquerait un coup d’arrêt définitif au dialogue déjà laborieux avec Israël. Le président palestinien Mahmoud Abbas a mis en garde par téléphone Donald Trump contre les « conséquences dangereuses d’une telle décision sur le processus de paix, la sécurité et la stabilité dans la région et dans le monde ».
    Mais aussi par l’ONU : la Bolivie, membre non permanent du Conseil de sécurité, a déjà annoncé une réunion publique urgente de cette instance si Donald Trump confirme sa décision. Plus largement, la communauté internationale ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur la totalité de la ville, qui abrite des lieux saints à la fois pour les religions juive, chrétienne et musulmane.
    Le Royaume-Uni dit « observer avec préoccupation » les annonces américaines. « Nous pensons que Jérusalem devrait, évidemment, faire partie d’une solution définitive au conflit entre Israéliens et Palestiniens, une solution négociée », explique Londres, déjà en froid avec Washington depuis plusieurs semaines.
    La France a réagi quelques minutes après la décision officielle de Donald Trump. Emmanuel Macron estime qu’il s’agit « d’une décision regrettable que la France n’approuve pas et qui contrevient au droit international ».
    La Chine se dit « inquiète » face à une « possible escalade des tensions » dans la région. « Toutes les parties concernées doivent avoir à l’esprit la paix et la stabilité régionales », explique le ministère chinois des Affaires étrangères.
    La Syrie parle d’un projet « dangereux », que Damas condamne « dans les termes les plus forts ».
    Le pape François a appelé à maintenir le statu quo à Jérusalem, à faire preuve de « sagesse et de prudence », tout en rappelant « sa profonde inquiétude pour la situation qui s’est créée ces derniers jours ». Il ajoute que « la Terre Sainte est par excellence, pour nous, chrétiens, la terre du dialogue entre Dieu et l’humanité. La première condition du dialogue est le respect réciproque. »
    L’Iran assure qu’il ne « tolèrera pas une violation des lieux saints musulmans », selon la formule du président Hassan Rohani. « Les musulmans doivent rester unis face à ce grand complot. »
    La Turquie s’inquiète d’un possible « incendie » dans la région, « dont personne ne sait quand il prendra fin ». Le président Recep Tayyip Erdogan a d’ores et déjà annoncé un sommet d’urgence des dirigeants des principaux pays musulmans, le 13 décembre à Istanbul.
    Le Pakistan, pourtant allié des États-Unis depuis la guerre froide, a dit « s’opposer sans équivoque » à une reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël, « une claire violation du droit international et de résolutions onusiennes » selon le Premier ministre Shahid Khaqan Abbasi.
    L’Union européenne, par la voix de la responsable de sa diplomatie Federica Mogherini, a rappelé sa « position ferme » dans ce dossier : « le statut final de Jérusalem comme future capitale d’Israël et d’un État palestinien doit être réglée à travers des négociations qui répondent aux aspirations des deux parties ». Elle appelle également les Palestiniens à la « retenue » dans leurs réactions.
    Les anciens présidents américains, de Bill Clinton à Barack Obama en passant par George W. Bush. En 1995, le Congrès américain a adopté le Jerusalem Embassy Act appelant les États-Unis à opérer le fameux déménagement de Tel-Aviv à Jérusalem, tout en laissant la possibilité au président des États-Unis de repousser son application de six mois. Et tous les six mois, depuis 22 ans, les présidents successifs ont systématiquement utilisé cette possibilité. Y compris Donald Trump en juin 2017.

    Celui qui n’a pas osé en parler tout de suite

    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est d’abord resté totalement silencieux sur la décision de Donald Trump, alors même qu’il prononçait mercredi un discours lors d’une conférence diplomatique, où tout le monde pensait qu’il évoquerait la question. Son ministre de la Sécurité publique a tempéré l’importance de la décision : « nous la considérons seulement comme le reflet d’une réalité sur le terrain, pas comme un bouleversement », assure-t-il. Benjamin Netanyahu a finalement salué dans une allocution « un pas important pour la paix », exprimant sa « profonde reconnaissance » envers Donald Trump. Une vision qu’ils semblent, pour l’instant, bien seuls à partager.

    J'aime

  2. http://fr.timesofisrael.com/le-crif-appelle-macron-a-reconnaitre-a-son-tour-jerusalem-comme-capitale-disrael/

    Le Crif et le Consistoire appellent Macron à reconnaître Jérusalem, capitale d’Israël
    Le président français a jugé de son côté « regrettable » la décision de son homologue américain
    « Le Crif salue la décision historique du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël et le transfert prochain de l’ambassade des États-Unis », écrit dans un communiqué l’organe de représentation politique de la première communauté juive d’Europe.

    Il « appelle le président Emmanuel Macron à engager notre pays dans la même démarche courageuse ». Au même moment, le chef de l’Etat français, qui s’exprimait à Alger, a qualifié de « regrettable » la décision que venait d’annoncer Donald Trump.

    Pour le président du Crif, Francis Kalifat, cité dans le communiqué de son organisation, la décision de Donald Trump est au contraire « la meilleure des réponses » à ce qu’il estime être des « tentatives de falsification historique menées inlassablement par les pays arabes et les palestiniens à l’Unesco et à l’ONU sur le statut de Jérusalem ».

    Pour le Crif, « la paix entre Israéliens et Palestiniens ne peut se bâtir sans reconnaissance de la vérité historique ».

    L’organisation juive « espère » que « cette décision permettra de relancer un dialogue sincère pour aboutir, par la négociation, à une paix durable dans la région », permettant « aux deux peuples de vivre côte à côte dans la sécurité ».

    Joël Mergui, président du Consistoire, l’instance de représentation du culte juif français, a lui aussi exprimé sa « satisfaction » après la déclaration américaine, qui ne fait selon lui que « reconnaître une vérité historique et le lien plurimillénaire du peuple juif avec la ville sainte ».

    « J’espère voir demain la France et les pays démocratiques s’engager dans cette même voie, rappeler cette vérité et continuer à soutenir la paix sans enlever à Israël sa légitimité sur sa capitale, Jérusalem », a déclaré à l’AFP le responsable religieux. Il a fait valoir que « depuis la construction du premier Temple, il y a plus de 3.000 ans, toutes les prières des juifs du monde sont restées tournées fidèlement vers Jérusalem ».

    Le président français Emmanuel Macron a qualifié mercredi de « regrettable » la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem capitale d’Israël, et appelé à « éviter à tout prix les violences ».

    Lors d’une conférence de presse à Alger où il est en visite, M. Macron a souligné « l’attachement de la France et de l’Europe à la solution de deux Etats, Israël et la Palestine vivant côte à côte en paix et en sécurité dans des frontières internationalement reconnues avec Jérusalem comme capitale des deux Etats ».

    Réactions politiques en France :

    – Parti socialiste : « Le Parti socialiste s’oppose vigoureusement à cette action unilatérale qui fragilise les acteurs de la paix et de la réconciliation en Israël et en Palestine, mine les chances de reprise des négociations de paix pour une solution à deux Etats, et accroît dangereusement les tensions au Proche et Moyen-Orient. (…) Le Parti socialiste demande aux autorités françaises et de l’Union européenne de manifester fortement et publiquement leur opposition à cette décision funeste, notamment en saisissant le Conseil de sécurité des Nations-Unies ».

    – Députés communistes : « Trump jette encore de l’huile sur le feu proche-oriental (…) Cette décision est irresponsable et incompatible avec la paix, qui doit pourtant être le seul et unique objectif. Nous, députés communistes, dénonçons fermement cette politique dangereuse, hostile à l’égard de la Palestine; nous réaffirmons notre attachement à une solution à deux Etats dans ses frontières de 1967; et nous demandons à la France d’œuvrer d’urgence conformément à la résolution votée par l’Assemblée nationale et le Sénat portant sur la reconnaissance de l’Etat palestinien ».

    – Jean-Luc Mélenchon, leader de la France insoumise : « Au mépris de l’ONU, Trump décrète #Jerusalem capitale d’Israël. Que fait-on dans une alliance militaire avec ce type ? Au Moyen-Orient, la paix c’est le respect du droit international ».

    J'aime

  3. « Vous venez m’embrouiller » avec la colonisation : Macron rembarre un Algérien Dans une vidéo, on voit le président français rembarrer un jeune homme qui l’interpelle sur la colonisation, à Alger ce mercredi. Macron enchaîne ensuite de plus belle :
    «  »Mais il s’est passé des choses comme je l’ai dit. Il y a des gens qui ont vécu des histoires d’amour ici. Il y a des Français qui aiment encore terriblement l’Algérie, d’autres qui ont fait des choses atroces. » »

    « On a cette histoire entre nous, mais moi, je n’en suis pas prisonnier », conclut le président avant d’interroger le jeune homme :
    «  »Mais vous, vous avez quel âge ? […] » »

    25 ans, s’entend-il répondre. Emmanuel Macron de répliquer :
    «  »Mais vous, vous n’avez jamais connu la colonisation. Qu’est-ce que vous venez m’embrouiller avec ça ! » »

    La séquence s’achève net… avant que les nombreux youyous réservés chaleureusement à l’arrivée du président ne reprennent le dessus.
    https://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20171206.OBS8865/vous-venez-m-embrouiller-avec-la-colonisation-macron-rembarre-un-algerien.html

    J'aime

    1. EFFONDRER LE COLONIALISME ► Maître-pilier de l’Empire pour un changement de paradigme politique & social ► Déterminer l’E.R.R.E.U.R. et comment la corriger ;

      Vouloir lutter efficacement aujourd’hui contre l’empire, c’est lutter contre le fondement même de l’impérialisme occidental qui repose sur un pilier de pouvoir économique et un pilier de pouvoir idéologique étroitement impliqué l’un avec l’autre.

      Attaquer ces deux piliers porteurs aura pour résultat à terme, d’effondrer l’empire. Comment ? Par la prise de conscience et le boycott physique et idéologique tout en amenant des solutions efficaces de remplacement aux institutions oligarchiques qui nous ont été imposées depuis des siècles, l’État étant le rouage essentiel de l’oppression généralisée.
      Ainsi nous voyons notre mission actuelle comme corriger l’ERREUR commise depuis bien trop longtemps :

      Éducation : Diffuser l’information, participer activement à la résurgence de la vérité historique des évènements passés proches et lointains afin de déverrouiller les esprits
      Réfutation : Refuser le dogme du consensus du statu quo oligarchique et savoir que l’humain peut bien mieux faire s’il utilise le potentiel énorme de son intelligence à des fins collectives et non se laisser enchaîner pour le bénéfice du petit nombre
      Remplacement : Réfléchir au comment nous, les peuples, pourrions assumer de manière juste, équitable, responsable et pacifique, la gouvernance non coercitive de notre société humaine sur cette planète et abandonner de manière définitive et sans retour, l’ineptie criminelle capitaliste (privé ou d’état) préservé par son garde-chiourme attitré : l’État
      Évolution : Mettre en place un système de gouvernance non coercitif à géométrie variable selon les cultures et traditions en place, sans discrimination, de manière équilibrée et juste et dont l’objectif serait essentiellement le développement d’un mode de vie harmonieux entre toutes les cultures, de manière libre et non coercitive et en harmonie également avec la nécessité de préserver notre écosystème planétaire dans son entièreté
      Unification : Unir la race humaine sur la base du bonheur et de développement commun, abandonnant le voie du pouvoir fractionné coercitif pour une gouvernance non-coercitive, participative, non centralisée et donc libre
      Réconciliation : Véritable pilier de soutien entre les peuples, qui verra la libération des peuples du monde de la doctrine colonialiste euro-centrique et l’ensemble des peuples s’autogouverner en adoptant et adaptant les modes de gouvernance de sociétés traditionnelles à pouvoir non coercitif ; ceci rendant les conflits impossibles par concept. Ceci ne pourra s’effectuer après qu’une véritable restitution des territoires volés ait été faite aux peuples autochtones.
      PDF N° 38 DE 21 PAGES ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/10/pdflerreurr71102013.pdf

      PAGE 12 : Si nous ne sommes pas, nous, citoyens du XXIème siècle, directement responsables des crimes commis à “l’époque”, eux-ci font néanmoins partie de notre patrimoine historique que nous devons tous collectivement reconnaître et assumer, c’est en effet la moindre des choses que nous puissions faire.

      J'aime

  4. PROCHE-ORIENT – Le président américain Donald Trump a officialisé mercredi la reconnaissance par les Etats-Unis de la ville de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël. Ce vendredi, jour de prière hebdomadaire des musulmans, et au lendemain de l’appel du Hamas à une nouvelle intifada, une grave montée en tension est redoutée.

    https://www.lci.fr/international/en-direct-en-direct-jerusalem-donald-trump-reconnait-capitale-israel-appel-intifada-montee-des-violences-ce-vendredi-jour-de-priere-des-musulmans-2072661.html

    KLARSFELD

    Pour l’avocat franco-israélien, reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël est une « évidence »
    VIDÉO – Jérusalem, capitale d’Israël ? Pour Arno Klarsfeld, « C’est une décision du peuple américain »

    MEYER HABIB

    Le député des Français établis hors de France, Meyer Habib (UDI), a loué ce matin sur RMC la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. Mercredi, il avait déjà demandé à Emmanuel Macron de faire de même.
    =*=
    Pour le moment Macron et l’autre Hollandouille fait croire que c’est regrettable et extrêmement grave, mais des « solutions » pour régler les choses vont être proposées…

    J'aime

  5. http://www.alterinfo.net/notes/Israel-bombarde-deux-sites-a-l-est-de-Gaza_b18745528.html
    Les forces d’occupation israéliennes ont bombardé deux points de résistance et de contrôle sur le terrain dans l’est de la bande de Gaza.

    Une source locale a indiqué à notre correspondant que l’artillerie israélienne avait tiré deux obus sur un observatoire de la résistance à l’est du camp de réfugiés de Maghazi dans le centre de la bande de Gaza.

    Plus tard, l’artillerie israélienne a tiré un troisième obus sur un site de contrôle situé à l’est du quartier al-Zaytoun, à l’est de la ville de Gaza.

    Le porte-parole de l’armée d’occupation a déclaré que des chars et des avions militaires ont attaqué deux sites dans la bande de Gaza.

    Il a prétendu que ces raids venaient « répondre » à une roquette tirée de la bande de Gaza en considérant le Hamas comme le responsable de ce que se passait dans la bande de Gaza.

    https://french.palinfo.com/35091
    @Copyright Le Centre Palestinien D’Information

    J'aime

  6. http://www.alterinfo.net/notes/Mike-Pence-n-est-pas-le-bienvenu-en-Palestine_b18744882.html
    Le vice-président américain Mike Pence, attendu ce mois-ci au Proche-Orient, n’est « pas le bienvenu en Palestine », a déclaré jeudi un haut responsable du Fateh, le parti du président palestinien Mahmoud Abbas.

    « Au nom du Fateh, je dis que nous n’accueillerons pas l’adjoint de (Donald) Trump dans les Territoires palestiniens. Il a demandé à rencontrer (Abbas) le 19 décembre à Bethléem. Cette rencontre n’aura pas lieu », a déclaré Jibril Rajoub.

    Revenant sur plusieurs décennies de politique américaine, et malgré les mises en garde internationales, Donald Trump a reconnu mercredi Jérusalem comme capitale de l’Etat hébreu, où sera transférée à terme l’ambassade des Etats-Unis actuellement à Tel Aviv.

    Une campagne intense et nourrie menée par des chrétiens évangélistes américains a joué un rôle de premier plan dans cette décision.
    De nombreux évangélistes américains affichent une forte solidarité avec les conservateurs en Israël au nom des racines bibliques d’un Etat juif. Dès la campagne électorale de l’année dernière, ils ont trouvé en Donald Trump et en Mike Pence, son vice-président, un auditoire attentif à leurs arguments et à l’électorat qu’ils représentent.

    Annuler la rencontre Pence/Abbas serait « contre-productif », estime la Maison Blanche

    La Maison Blanche a estimé jeudi que l’éventuelle annulation de la rencontre prévue prochainement entre le vice-président Mike Pence et le président palestinien Mahmoud Abbas serait « contre-productive ».

    M. Pence « a toujours l’intention de rencontrer M. Abbas comme prévu », a indiqué à l’AFP un responsable de l’exécutif américain sur fond de rumeurs selon lesquelles le dirigeant palestinien pourrait annuler le tête-à-tête après la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

    Le vice-président américain doit se rendre en Egypte et en Israël dans la deuxième moitié du mois de décembre, une visite qui prend un relief particulier après l’annonce de M. Trump qui a provoqué de très vives réactions du côté palestinien et une large condamnation internationale.

    Pour M. Abbas, Washington ne peut plus jouer leur rôle historique de médiateur de paix avec les Israéliens. « Par ces décisions déplorables, les Etats-Unis sapent délibérément tous les efforts de paix », a-t-il affirmé mercredi peu après le discours du président américain.

    Les dirigeants palestiniens revendiquent Jérusalem-Est, occupée puis annexée par Israël en 1967, comme la capitale de l’Etat auquel ils aspirent. Israël proclame tout Jérusalem, Ouest et Est, comme sa capitale « éternelle et indivisible ».

    https://www.lorientlejour.com/article/1088363/mike-pence-nest-pas-le-bienvenu-en-palestine.html
    https://www.lorientlejour.com/article/1088373/annuler-la-rencontre-pence-abbas-serait-contre-productif-estime-la-maison-blanche.html

    J'aime

  7. Et dans le même temps, totalement occulté par les funérailles de Johnny : http://www.20minutes.fr/monde/2184735-20171209-frontiere-irako-syrienne-completement-sous-controle-irak-annonce-victoire-daesh

    « Nos forces contrôlent complètement la frontière irako-syrienne et j’annonce donc la fin de la guerre contre Daesh. » Haider al-Abadi, Premier ministre irakien, a annoncé la victoire de l’Etat irakien sur l’organisation Etat islamique, ce samedi, lors de l’ouverture d’une conférence organisée par le syndicat irakien des journalistes à Bagdad.
    =*=
    Vous pensez si le narratif impérialiste et ses merdias aux ordres vont en parler !!!!

    https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/11/11/leiil-vaincu-en-syrak-et-tout-le-monde-sen-fout/

    Dont acte !

    J'aime

  8. «« nous n’avons pas séjourné en Égypte »»
    On aurait du trouver quelque référence dans les archives égyptiennes (il y a sûrement des écrits égyptiens d’archivés) sur l’épopée juive ? Du moins, de leur présence à un moment donné.

    J'aime

    1. C’est possible, mais pas dans les temps et les lieux dont il est question. On peut tout de même ajouter du crédit aux travaux de recherche du Dr. Ezzat, car il n’est pas le seul à tenir se discours, il y a Pappé, Sand, Atzmond, Finkelstein, Herzog… Qu’il faille envisager un partage des terres, à un moment donné, pour que les peuples s’unissent et remplacent l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires par leur complémentarité, ça s’entend.
      Mais il reviendra aux peuples de s’entendre, pas à leurs Chefs, et aux Gouvernements qui eux sont là pour maintenir la division, coûte que coûte. La solution à 2 États est la pire qui soit, ici, comme au Venezuela tu vois que la solution c’est une société sans/contre l’État !
      Et là, il y a le Confédéralisme Démocratique d’AO qui peut faire office de Manifeste Politique, alors le vraie, par la Charte Constitutionnelle du Rojava qui est née des cerveaux malades zuniens dans un sombre bureau de Washington ! Sur ce blog, dans ma page dédiée aux PDF tu as ce texte politique fondateur.
      Et il y a peu, sous mon billet consacré à la trahison des kurdes en Syrak, j’ai rajouté cette charte, en français, afin que tous on puisse se faire sa propre opinion et constater qu’il faut en plus démêler le « vrai » du « faux » comme si cela ne suffisait pas d’essayer de trouver le plus sincèrement possible des solutions pour et par nous !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s