Archives pour la catégorie Humeur du jour

Justin « Waterhole » Trudeau : dernier sujet de sa Majesté ?

Dernière Reine du Commonwealth ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%89tats_membres_du_Commonwealth

Red X a bien prévu qu’Oblabla ou Trump sera le tout dernier président de cette entité coloniale ► Dernier Potus de l’empire sans terre ?

Et comme le Canada Inc. est lui aussi un empire criminel propriété des banquiers de la “couronne” / City de Londres et que tout citoyen Canadien, Québecois, de papier, est sujet de Sa Majesté la Reine Élisabeth II… On peut raisonnablement se poser la question non ?

Vous pouvez lire ce billet relatant les hauts faits d’armes du Justin Trudeau alias Waterhole dans lequel est inclus le pedigree du Jean Chrétien mentor de Trudeau Jrhttps://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/09/lautoroute-des-larmes/

On me reproche parfois mes billets à nombreux tiroirs sans fond… Mais la veulerie, la rouerie et le machiavélisme dont les Zélites auto-proclamées et leurs Bien-Zélés sont capables pour rester au pouvoir c’est pas insondable ça ?

C’est en lisant l’article de Jeussey de Sourcesûre hier mercredi 18 janvier sur Agoravox que m’est venue l’idée de ce billet. Parce que les Canadiens de papier, apparemment, n’ont pas envie que 2017 soit l’année du réveil des peuples ► L’heure du réveil des Peuples a sonné  Bon, en même temps y zont surement pas lu l’Abécédaire de Zénon ! Alors que nous ; Si ► Abcdefg ; Zénon explose l’alphabet…  Et j’avoue que ça aide bien, hein ?

Une variété mutante : le Trump boréal, Kevin O’Leary

Les Canadiens vont-ils élire en 2019 un premier ministre du même « genre » que le nouveau président américain, mais d’une « espèce » spécifique, adaptée aux grands espaces glacés ?

Alors que Donald Trump se prépare à prêter serment, une autre personnalité issue de la télé-réalité et du monde des affaires est en train d’émerger au Canada, à l’approche des élections au poste de premier ministre : M. Kevin O’Leary, le producteur des émissions de télé-réalité « Dragons ‘Den » et « Shark Tank ».

Connu comme un personnage audacieux et vantard, il est armé d’une artillerie complète de formules lapidaires sur la vie et la politique, des scuds médiatiques dont il est très fier. C’est une star de la télé réalité en même temps qu’un homme d’affaires avisé, et il se sent prêt à diriger un pays.

Ça vous rappelle quelqu’un ?

Lire l’intégralité de l’article sur Agoravox ► http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-variete-mutante-le-trump-188704

Donc, les Canadiens sont prêts à attendre 2019 pour voir…

Et bien moi, ce qui me navre, au plus haut point, c’est qu’après le Waterhole les colons du Nouveau Monde, Colons de papier, ceux qui fêtent Thanksgiving et qui prient dans le silence des Églises du Canada, pour que la vérité soit tue ad vitam æternam sur les Meurtres Par Décret perpétrés dans les pensionnats pour Indiens par des hommes et des femmes de peu de foi comme avec la petite Maisie Shaw et 60 000 autres enfant autochtones.

C’est qu’ils se pensent les Maîtres des lieux ! Gageons que le O’Leary lui aussi pense que les Indiens ne sont pas souverains.

Ici ou , notamment ; Nous œuvrons pour enclencher un nouveau paradigme en lien avec les Natifs, Indigènes, Autochtones laissés pour compte du Commonwealth et de la Terre. Car, nous n’avons pas l’intention de reproduire les mêmes schémas, parce qu’il est clair que l’on obtiendra les mêmes résultats…

C’est ici et maintenant que nous pouvons ; PARTAGER, AGIR & LIBÉREZ

Quand je relevais dans ce billet que le Macron de Rothschild plutôt que 2017 visait 2022 et que cela n’était pas acceptable et notamment parce que nous sommes sous état d’urgence et que cela sous entend que nous le serons toujours si nous ne nous sortons pas les doigts du nez, comme je l’explique en détail dans ce billet ici !

Attendre pour voir est la pire des choses à se résigner à faire…

Et s’il est vrai que nous sommes dans une Société de l’immédiateté, du Next, du Turn-Over qui ne prend pas le temps de regarder la course des nuages et de s’en rappeler le nom, perd définitivement le Nord.

Je n’ai pas l’intention de la fermer, de me taire et de fermer les yeux…

JAMAIS !

Rappelez-vous cette phrase d’un Membre du Conseil des Femmes Mohawk aux Canadiens et Québecois de papier, venu voir, comme au zoo ce qui se passait lors d’une action de résistance : « Regardez-bien ce qu’il se passe ici, parce quand ils en auront fini avec nous, ce sera votre tour… » Et ce temps est venu…

JBL1960

Image piquée  à twitter.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Prince de l’évolution…

Ou le Prince de l’Anarchie ;

Pierre Kropotkine vu par le Dr. Lee Alan Dugatkin.

Pierre Kropotkine m’a, le premier, convaincue sur notre nécessité à nous la minorité de développer et pratiquer 3 choses essentielles au niveau local (en partant de la commune, puisqu’il y en a plus de 36500 sur tout le territoire national) puis en association libres et volontaires :

  1. L’autosuffisance ; Contrôle des ressources pour défier les institutions.
  2. La réorganisation ; Canaliser les énergies.
  3. Le repositionnement ; Comprendre qu’il est vain et futile de coopérer avec toute autorité institutionnelle. L’État et les institutions font parties du problème et non pas de la solution.

Et comme il l’expliquait en détail dans : La commune  Pierre Kropotkine  “Le Révolté” (1882) – Republié dans “Paroles d’un révolté” en 1895

Quand nous disons que la révolution sociale doit se faire par l’affranchissement des Communes, et que ce sont les Communes, absolument indépendantes, affranchies de la tutelle de l’État, qui pourront seules nous donner le milieu nécessaire à la révolution et le moyen de l’accomplir, on nous reproche de vouloir rappeler à la vie une forme de la société qui s’est déjà survécu, qui a fait son temps. « Mais, la Commune — nous dit-on — est un fait d’autrefois ! En cherchant à détruire l’État et à mettre à sa place les Communes libres, vous tournez vos regards vers le passé : vous voulez nous ramener en plein Moyen Âge, rallumer les guerres antiques entre elles, et détruire les unités nationales, si péniblement conquises dans le cours de l’histoire ! » Lire l’intégralité de la traduction faite par R71 dans ce billet du 10/02/2016 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/10/tous-pour-la-commune/

C’est pourquoi, j’ai réalisé avec bonheur et tant là encore j’ai appris, me permettant de toujours affiner ma réflexion et ma pensée anarchiste dans cette synthèse politique qu’avait réalisé Proudhon-Kropotkine-Landaeur. Et à la demande de Résistance71, un PDF réunissant leurs traductions  de l’excellent petit ouvrage du professeur de biochimie Lee Alan Dugatkin de l’université de Louisville dans le Kentucky publié en 2011, sur la vie et l’œuvre du scientifique et grand penseur anarchiste Pierre Kropotkine et dont ils avaient traduits de large extraits en 3 partie sur leur blog en juin 2012.

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/01/leprincedelevolutionladr71janv2017.pdf

►◄

Ces lectures nous apportent un nouvel éclairage ;

Et nous transforment l’esprit !

Participant ainsi à notre Éveil :

Nous pouvons ainsi véritablement cracker les codes Et ce qui nous apparaissait confus, presque inatteignable, ne résiste pas au focus de Kropotkine aujourd’hui ; De Gustav Landaueur, hier ► appelausocialismeglandauer1911  ► Comme de Pierre Joseph Proudhon ► http://classiques.uqac.ca/classiques/Proudhon/la_propriete/La_propriete.pdf  Qui m’a permise de rédiger ce billet AUX POSSÉDANTS DE LA TERRE et de le finaliser, dans les mots de Proudhon, mais également de Landaueur et Kropotkine par ce billet DÉPOSSESSION VOLONTAIRE dans lequel j’explique mon souhait de désintoxiquer, et de nous-mêmes, nos cortex des idées voire des envies de posséder plus qu’il n’est nécessaire, alors que nous n’avons besoin que du minimum vital et de rien d’autre.

Ainsi, je lis tout nouveau texte l’esprit grand ouvert et c’est pourquoi l’appel de Mohawk Nation News d’hier à la transformation de nos esprit plutôt qu’à la violence pour tuer le Serpent Noir a résonné en moi d’une façon différente ► Dernier Potus de l’empire sans terre ?  Alors qu’il y a peu, déjà, j’appelais à « trancher la tête du Serpent Noir » sans arme ni haine ni violence, par la seule force de notre conviction et ainsi la Nation Mohawk confirme par cette simple phrase  que : Nous devons mettre un terme à la guerre contre la vérité. Parce que la vérité libèrera les peuples à tout jamais !

Lecture après lecture, cela nourrit la petit flamme, si chère à Zénon l’Ailé, qui nous permettra, tous ensemble, d’embraser tout les empires. Même si lutter contre l’empire anglo-américain d’abord c’est finalement lutter contre tous les empires ; Pour les faire tomber

Pour que l’année 2017 soit véritablement l’année du réveil des peuples ► L’heure du réveil des Peuples a sonné

Et parce qu’ici, en France, et maintenant, tout peut commencer ► INÉDIT EN FRANCE : PRÉSIDENTIELLE SOUS ÉTAT D’URGENCE

Enclenchons un nouveau paradigme en lien avec tous les Natifs de la Terre…

JBL1960

Articles connexes pour mettre un terme à la guerre contre la vérité :

https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/11/tout-protecteur-de-leau-connait-le-nom-des-nuages/  Inclus le PDF sur Russell Means de son livre testament  « Si vous avez oublié les noms des nuages, vous avez perdu votre chemin ».

https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/25/meurtre-par-decret/  Inclus le PDF du Contre-rapport Murder By Decree version française partielle mais substantielle.

https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/08/tous-des-paiens-en-terre-promise/  Inclus le PDF de Steven Newcomb « Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte » en français par larges extraits.

https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/11/22/tous-des-lanceurs-dalerte/  PDF de la traduction complète du livre de Kevin Annett « Le Bouclier du Lanceur d’alerte »

https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/24/les-petites-flammes/  Inclus le PDF des traductions des extraits de son livre, articles et travaux de recherche du Dr. Ashraf Ezzat

https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/22/toutes-tous-diseurs-de-verite/

 

Le passé compliqué

Faute avouée à moitié pardonnée ?

Reconnaitre les faits permettrait d’avancer au moins…

Même pas en rêve « américain » alors ;

L’empire colonial d’Amérique du Nord est-il fondé sur un génocide ou un holocauste ?…

Alors pour les Amérindiens génocide ou holocauste ?

Une fois de plus l’Allemagne fait face à son passé alors que les États-Unis sont incapables de se regarder dans le miroir de l’histoire

 Peter d’Errico |  10 janvier 2017 |  URL de l’article original : https://indiancountrymedianetwork.com/news/opinions/native-american-genocide-holocaust/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

URL de l’article R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/01/13/lempire-colonial-damerique-du-nord-est-il-fonde-sur-un-genodice-ou-un-holocauste/

Une fois de plus, l’Allemagne va de l’avant pour confronter et compenser ses crimes historiques, cette fois-ci, il s’agit du génocide colonial en Afrique.

L’Allemagne a commencé le processus d’auto-critique nationale après la seconde guerre mondiale, enquêtant sur les atrocités de son passé nazi et créant des programmes éducatifs à très grande échelle. Confronter l’histoire fut compris comme une part nécessaire de l’avancée du pays.

Beaucoup d’autres pays ont fait les efforts de récupérer des traumatismes causés par la violence officielle. L’United States Institute of Peace Truth Commissions Digital Collection contient des profiles de corps d’enquêtes de nations du monde entier, avec des liens référant aux textes législatifs établissant de telles commissions et les rapports de conclusion de chacune d’entre elles ainsi que leurs recommandations.

Une grande mais très notable omission de la liste de ces pays: Les Etats-Unis d’Amérique. Aucune “commission pour la vérité” ni de “mémorial de l’holocauste” n’ont jamais été entrepris par les USA pour reconnaître, sans parler de “dédommager”, la violence historique contre les peuples autochtones de ce qui est autrement connu (anthropologiquement et historiquement) comme le génocide des autochtones américains.

En fait, le gouvernement des États-Unis a fait bien plus pour reconnaître son rôle dans les génocides des autres pays, que de reconnaître son propre génocide intra muros. Par exemple, lorsque le Brésil a mis en place sa Commission Nationale sur la Vérité pour enquêter sur la répression menée par les forces de sécurité de l’État entre 1964 et 1985, les US ont été d’accord pour déclassifier tout spécialementt des documents sur le Brésil, identifiant, centralisant et analysant des centaines de documents de la CIA, de la défense et du ministère des AE, toujours frappés du sceau du secret, documents s’étalant sur une période allant de 1960 aux années 1980, et ce lorsque les agences de renseignement et militaires américaines assistèrent le Brésil sur son programme de terrorisme d’état.

L’analyse du rapport final brésilien en 2014 par la National Security Archive (une ONG à but non-lucratif rassemblant des journalistes et des universitaires, basée à Washington D.C) a montré qu’il montrait bien plus d’information au sujet du système de répression étatique brésilien, incluant les noms de ceux ayant commis des atrocités, que les États-Unis ne fournirent dans leur rapport sénatorial de 2014 sur la torture officielle des États-Unis

En 2009, le président Obama a signé une soi-disant “lettre d’excuses” aux nations indiennes des États-Unis, dans une déclaration qui fut enfouie dans le fatras de ce que fut la loi d’autorisation de défense ou Defense Authorization Act (NdT : le DAA qui est le Patriot Act 2.0). Peut-être que cela fut approprié, étant donné que le budget de la “défense” fut ponctionné pendant des années afin que ces fonds servent à perpétrer le génocide des Amérindiens et de confiner ceux qui restaient dans des “réserves” (que les nazis citèrent comme modèles pour leurs propres “camps”) . La cérémonie de la signature d’Obama du document était fermée à la presse ; ceci fut en fait bien plus fait pour enterrer plus avant le passé que pour le confronter. La possibilité de dédommagement ne fut même jamais considérée.

Dans le même temps, depuis 1980, le gouvernement des États-Unis a soutenu le Musée Mémorial de l’Holocauste aux États-Unis sis au National Mall. Malgré son nom générique, le musée ne focalise pas du tout sur l’holocauste américain, le génocide des peuples et nations autochtones aux États-Unis, mais sur les efforts d’extermination des juifs par les nazis…

Les collections de la section recherche du musée contiennent des matériels documentant le génocide des peuples autochtones, comme le livre de Benjamin Madley sur le massacre des peuples natifs de ce que nous appelons la Californie, mais le musée ne possède aucune exhibition de l’holocauste des peuples indigènes par les forces gouvernementales des États-Unis. En fait, le musée utilise le mot “holocauste” comme un nom, désignant un évènement historique singulier, plutôt que comme un verbe, désignant une action, un évènement répété, un processus qui s’est produit dans maints endroits et qui continue de se produire. (NdT : Ici d’Errico devrait dire qu’originellement, ceci était prévu, mais que l’AIPAC, lobby sioniste américain, mit d’énormes pressions pour que cela ne se produise pas clamant que cela “dénaturerait l’holocauste des juifs qui doit demeurer unique”, toujours dans ce souci ultime de gagner la compétition victimaire et justifier en permanence la création de l’état juif, génocidaire à son tour, d’Israël…)

Bizarrement, la restriction mise sur le mot “holocauste” pour préserver l’unicité d’un évènement historique menace de minimiser l’intention avouée du musée de “prévenir le génocide”, parce qu’au plus loin dans l’histoire cet évènement se situe et se situera, et toujours moins de sens il aura pour les générations futures. La meilleure chose que ce musée pourrait faire pour l’éducation des citoyens et les leaders du monde, serait de refuser de voir “l’holocauste” être circonscrit à un évènement historique “unique”, et de regarder le processus comme étant en perpétuelle action, un phénomène récurrent dans un monde piloté par de vicieux conflits politiques et religieux et dans lequel les gouvernements le plus souvent ne font qu’aggraver la violence.

La convention de l’ONU sur le génocide établie en 1948 stipule :

“Génocide veut dire un des actes suivants commis avec l’intention de détruire, en partie ou en totalité, un groupe national, ethnique, racial ou religieux en:

  • Tuant les membres du groupe
  • Causant de sérieux dommages physiques ou mentaux aux membres du groupe
  • En infligeant délibérément au groupe des conditions de vie calculées pour qu’il en résulte une destruction physique partielle ou totale
  • Imposant des mesures visant à empêcher les naissances au sein du groupe
  • Transférant de force les enfants du groupe vers un autre groupe

Jusqu’à ce jour, certaines personnes ne sont pas d’accord sur le fait d’appeler “génocide” le génocide par les États-Unis des peuples amérindiens. Même les universitaires ont des problèmes à reconnaître les archives historiques (NdT : ceci s’appelle de la dissonance cognitive, c’est à dire de refuser de croire une chose même preuves à l’appui, parce que cela dérange le confort social et intellectuel auquel l’individu est habitué ; aussi lié au fait de reconnaître qu’on a pu se tromper durant toutes ces années et ainsi promouvoir un faux narratif…). Par exemple, Gary Anderson a écrit “Le nettoyage ethnique et les Indiens”, un livre publié en 2014 constitué de plus de 400 pages, remplies de détails au sujet des principaux acteurs de l’effort états-unien d’éliminer les Indiens et argumentant qu’il ne s’agissait pas d’un génocide !…

Le 29 décembre 1890, les Lakota Miniconjou, campaient avec leur chef Big Foot à Wounded Knee Creek. Ils y furent attaqués par plus de 500 soldats du 7ème de cavalerie (NdT : régiment de Custer), armés de canons Hotchkiss tirant 50 obus à la minute. Le rapport de l’armée fit état de 290 Indiens tués, 90 guerriers et 200 femmes et enfants.

Les archives démontrent sans l’ombre d’un doute que Wounded Knee ne fut en aucun cas un évènement isolé. Si nous ajoutons aux actes de violences la stérilisation forcée des femmes indiennes et le transfert des enfants indiens dans des familles non-autochtones par les agences d’État, alors nous devons en conclure que non seulement l’holocauste américain a bel et bien eu lieu, mais que certains aspects de celui-ci continuent toujours aujourd’hui.

En 2013, Le National Congress of American Indians (NCAI) a passé une résolution en assemblée générale appelant pour l’Institution Smithsonienne américaine de créer un espace au sein du National Museum of the American Indian (NMAI) pour y établir un National American Indian Holocaust Museum (NAIHM)

Cela ne s’est pas produit et devant la susceptibilité des égos américains ainsi que la notion fallacieuse de “l’exceptionnalisme américain”, le NMAI restera sans aucun doute un endroit n’ayant que l’ombre d’une mémoire de l’holocauste. Des plans ont été néanmoins établis, comme ce fut rapporté en janvier 2016 dans le journal du Herald Tribune, qu’un musée de l’Holocauste Nord-Américain serait créé à… Moscou et ce en réponse à la demande du mouvement Idle No More.

Pendant ce temps, l’Allemagne et son ancienne colonie que fut la Namibie, s’empoignent au sujet des conséquences des efforts allemands entre 1904 et 1908 d’exterminer les peuples Herero et Nama dans ce qui était alors appelé la colonie de “L’Allemagne de l’Afrique du Sud-Ouest”. Les leaders Herero et Nama demandent à avoir un rôle dans les négociations car ils ne font aucunement confiance au gouvernement namibien pour les représenter…

Le but des négociations est de déterminer comment l’Allemagne pourra s’excuser et dédommager les peuples pour ses actions. Une chose a dores et déjà été clarifiée par l’envoyé spécial de l’Allemagne : “Ceci sera dûment décrit comme étant un génocide”.

L’heure du réveil des Peuples a sonné

Que tremble la Terre jusque dans ses entrailles !

Le communiqué ci-dessous du Mouvement Zapatiste est dans la suite de ce billet du 18 décembre 2016Juste une mise au point…

Cependant et pour la première fois j’émets une réserve, non pas sur les mots qui claquent toujours justes, mais sur le fond. Car en participant à la mascarade de l’élection, si l’on a aucun doute sur la sincérité du Mouvement Zapatiste, il va, à mon sens, perdre un temps précieux en y participant avec les règles du Système et quiconque vote pour le Système, a voté et vote pour qu’il continue. Et nous ne voulons pas que le bouzin continue, comme je l’ai expliquée en appui de l’Abécédaire de Zénon ici ► Abcdefg ; Zénon explose l’alphabet…   Et en lisant ce communiqué, comme tous les autres ont comprend qu’eux non plus…

Parce que vous nous avez si souvent dit que c’est ICI et Maintenant et d’où-nous sommes que l’on pouvait agir et non subir, ne perdons pas de temps et faisons de 2017 l’année du réveil des peuples et l’année de la résistance anti-coloniale et de la libération autochtone ► Trêve de Blabla ;

N’attendons pas pour voir, parce qu’il y a rien à attendre ou à voir ! Le dernier jour du Nouveau Monde

Et parce qu’il n’y a aucune solution au sein de ce système et qu’il n’est pas réformable ni modifiable de l’intérieur… La solution elle est a 10% de la population mondiale pour la société des sociétés

~~~~▼~~~~

ET ELLE A TREMBLÉ ! RAPPORT DEPUIS L’ÉPICENTRE…

Enlace Zapatista | 10 janvier 2017

URL de l’article ► http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2017/01/10/et-elle-a-tremble-rapport-depuis-lepicentre/

Aux Peuples Originaires du Mexique

À la Société Civile du Mexique et du Monde

À la Sexta Nationale et Internationale

Aux Médias de Communication Libres

Frères, sœurs

Le moment des peuples est venu, de semer ce que nous sommes et de nous reconstruire. Le moment est venu de passer à l’offensive et voici l’accord qui se dessine sous nos yeux, dans les individus, dans les communautés, dans les peuples, dans le Congrès National Indigène ; le temps est venu que la dignité gouverne ce pays et ce monde et qu’à son passage fleurisse la démocratie, la liberté et la justice.

Nous annonçons que lors de la deuxième étape du Ve CNI, nous avons minutieusement évalué les résultats de la consultation des peuples que nous sommes, le Congrès National Indigène, qui a eu lieu les mois d’octobre, novembre et décembre 2016, résultats qui de toutes les manières, formes et langues qui nous représentent dans la géographie de ce pays, nous émettons les accords des assemblées communales, des terres collectives, des collectifs, municipales, inter-municipales et régionales, qui une fois de plus nous amène à comprendre et assumer avec dignité et révolte la situation que traverse notre pays, notre monde.

Nous saluons les messages de soutien, d’espoir et de solidarité qu’ont envoyés des intellectuels, des collectifs et des peuples qui reflètent l’espérance face à notre proposition que nous avons nommé « Que Tremble la Terre Jusque dans Ses Entrailles » et que nous avons rendue publique lors de la première étape du Ve CNI, nous saluons également les voix critiques, nombre d’entre elles avec des arguments fondamentalement racistes, qui reflètent une indignation rageuse et le mépris à la pensée qu’une femme indigène prétende non seulement concourir à l’élection présidentielle, mais envisager de changer réellement, depuis en-bas, ce pays endolori.

À eux tous, nous disons qu’en effet tremble la terre et nous avec elle, et que nous prétendons secouer la conscience de la nation, qu’en effet nous prétendons que l’indignation, la résistance et la rébellion figurent sur les bulletins électoraux de 2018, mais que notre intention n’est d’entrer en rien en compétition avec les partis et toute la classe politique qui nous doit encore beaucoup ; chaque mort, chaque disparu, chaque prisonnier, chaque expulsion, chaque répression et tout le mépris. Ne vous méprenez pas sur nous, nous ne prétendons pas rivaliser avec eux parce que nous ne sommes pas les mêmes, nous ne sommes pas leurs discours mensonger et pervers.

Nous somme la parole collective d’en-bas et à gauche, celle qui secoue le monde lorsque la terre tremble avec des épicentres d’autonomie, et qui nous rend si orgueilleusement différents que :

1. Alors que le pays est submergé de peur et de terreur qui naissent des milliers de morts et de disparus, dans les municipalités de la montagne et de la côte du Guerrero, nos peuples ont créé les conditions pour la sécurité et la véritable justice ; à Santa Maria Ostula, Michoacan, le peuple Nahua s’est uni à d’autres communautés indigènes afin de maintenir la sécurité entre les mains des peuples, où l’épicentre de la résistance est l’assemblée communale de Ostula, garante de l’étique d’un mouvement qui a imbibé les municipalités de Aquila, Coahuayana, Chinicuila et Coalcomán. Sur le plateau purépecha la communauté de Cheran a démontré que par l’organisation, en sortant les politiciens de leurs structures du mauvais gouvernement et en exerçant leurs propres formes de sécurité et de gouvernement on peut non seulement construire la justice, mais aussi comme dans d’autres géographies du pays depuis en-bas, depuis la rébellion se reconstruisent de nouveaux pactes sociaux, autonomes et justes, et nous ne cesserons pas de construire depuis en-bas, la vérité et la justice, niée pour les 43 étudiants de l’école normale d’Ayotzinapa, Guerrero, disparus, pour les 3 compagnons étudiants qui ont été assassinés et pour les compañeros blessés, tous par le narco-gouvernement mexicain et ses forces répressives.

Pendant ce temps, les mauvais gouvernements criminalisent la lutte sociale, la résistance et la rébellion, persécutant, traquant, faisant disparaître, emprisonnant et assassinant des hommes et des femmes accomplies qui luttent pour des causes justes.

2. Alors que la destruction gagne tous les coins du pays, sans connaître de limites, éloignant l’appartenance à la terre et au sacré, le peuple Wixarika, avec les comités de défense de la vie et de l’eau de l’altiplano de la région de San Luis Potosi ont démontré que peuvent être défendus un territoire, son environnement et équilibres, en se basant sur la reconnaissance que nous ne formons qu’un avec la nature, avec une vision sacrée qui renouvelle chaque jour les liens ancestraux avec la vie, la terre, le soleil et les ancêtres, incluant 7 municipalités sur le territoire sacré cérémonial de Wirikuta à San Luis Potosi.

3. Alors que les mauvais gouvernements déforment les politiques de l’État en matière éducative en la mettant au service des entreprises capitalistes afin que ça cesse d’être un droit, les peuples originaires créent des écoles primaires, des collèges, des lycées et des universités avec leurs propres systèmes éducatifs, basés sur la protection de note terre mère, la défense du territoire, la production, les sciences, les arts, sur nos langues et bien que la majorité des ces processus se développent sans soutien d’aucun niveau du mauvais gouvernement, ils sont au service de toutes et tous.

4. Alors que les médias de communication à gages, porte-voix de ceux qui prostituent chacun des mots qu’ils répandent et qu’ils trompent les peuples du champ et de la ville en les endormant, faisant passer pour des délinquants ceux qui pensent et défendent ce qui leur appartient et sont toujours présentés comme des méchants, des vandales, des inadaptés. Alors que ceux qui vivent de l’ignorance et de l’aliénation sont présentés comme socialement bons, et ceux qui oppriment, répriment, exploitent et spolient sont toujours les bons, ceux qui méritent d’être respectés et qui gouvernent pour se servir. Et pendant que cela se passe, les peuples ont créé leurs propres médias de communication élaborant diverses formes afin que la conscience ne soit pas occulté par les mensonges que les capitalistes imposent, les utilisant en plus pour renforcer l’organisation d’en-bas, où naît la parole vraie.

5. Alors que la « démocratie » représentative des partis politiques est devenue une façon de moquer la volonté populaire, où les votes s’achètent et se vendent comme une marchandise de plus et se manipulent par la pauvreté dans laquelle les capitalistes maintiennent les sociétés des champs et des villes, les peuples originaires continuent à prendre soin et à renforcer des formes de consensus et des assemblées en tant qu’organes de gouvernement où la voix de toutes et tous deviennent des accords profondément démocratiques, incluant des régions entières à travers des assemblées concernant les accords d’autres assemblées et ceux-ci à leur tour surgissant de la volonté profonde de chaque famille.

6. Alors que les gouvernements imposent leurs décisions bénéficiant à quelques-uns, supplantant la volonté collective des peuples, criminalisant et réprimant ceux qui s’opposent à leurs projets de mort qu’ils imposent sur le sang de nos peuples, comme pour le Nouvel Aéroport de la Ville de Mexico, feignant de consulter pendant qu’ils imposent la mort, nous, peuples originaires, possédons les manières et les formes constante de consultation préalable, libre et informée pour des sujets, grands ou petits.

7. Alors qu’à travers leurs privatisations les mauvais gouvernements remettent la souveraineté énergétique du pays à des intérêts étrangers et que les hausses du prix de l’essence dénoncent le mensonge capitaliste qui trace uniquement des voies inégalitaires, et que la réponse rebelle des peuples indigènes et non-indigènes du Mexique, que les puissants ne pourront ni occulter ni faire taire ; nous, les peuples, faisons front et luttons pour arrêter la destruction de nos territoires par le fracking, les parcs éoliens, les mines, les puits de pétrole, les gazoducs et les oléoducs dans des états tel le Veracruz, le Sonora, le Sinaloa, La Basse Californie, le Morelos, l’Oaxaca, le Yucatan et tout le territoire national.

8. Alors que les mauvais gouvernements imposent une alimentation toxique et transgénique à tous les consommateurs des champs et des villes, les peuples Mayas maintiennent une lutte infatigable afin d’arrêter la culture de transgéniques dans la péninsule du Yucatan et dans tout le pays afin de conserver la richesse génétique ancestrale, qui, en plus, représente notre vie et l’organisation collective et la base de notre spiritualité.

9. Alors que la classe politique ne fait que détruire et promettre, nous, les peuples, construisons non pour gouverner mais pour exister dans l’autonomie et la libre détermination.

Nos résistances et rébellions constituent le pouvoir d’en-bas, elles n’offrent ni promesses ni bons mots, mais des processus réels de transformation radicale où toutes et tous participent et qui sont tangibles dans les diverses et gigantesques géographies indigènes de cette antino. C’est pourquoi en tant que Congrès National Indigène, réuni pour ce Ve Congrès, 43 peuples de ce pays, nous nous sommes ACCORDÉS pour nommer un Conseil Indigène de Gouvernement avec des représentants, hommes et femmes, de chacun des peuples, tribus et nations qui le composent. Et que ce conseil se propose de gouverner ce pays. Et qui aura comme voix une femme indigène du CNI, c’est à dire ayant du sang indigène et une connaissance de sa culture. C’est à dire qui aura comme porte-parole une femme indigène du CNI qui sera candidate indépendante à la présidence du Mexique lors des élections de l’année 2018.

C’est pour ça que le CNI, en tant que Maison de Tous les Peuples, nous sommes les principes qui configure l’étique de notre lutte et dans laquelle tiennent tous les peuples originaires de ce pays, ces principes auxquels se réfèrent le Conseil Indigène de Gouvernement sont :

Obéir et non commander

Représenter et non supplanter

Servir et non se servir

Convaincre et non vaincre

Descendre et non monter

Proposer et non imposer

Construire et non détruire

C’est ce que nous avons inventé et réinventé non par goût, mais comme l’unique forme que nous avons de continuer à exister, c’est à dire ces nouveaux chemins sortis de la mémoire collective de nos propres formes d’organisation, qui sont les produits de la résistance et de la révolte, du faire front chaque jour à la guerre qui n’a jamais cessé et qui n’a jamais pu en finir avec nous. Dans ces formes il n’a pas seulement été possible de tracer la voie pour la reconstitution intégrale des peuples, mais aussi de nouvelles formes plus civilisées, des espoirs collectifs qui deviennent communautaires, municipales, régionales, d’état et qui apportent des réponses précises aux problèmes réels du pays, loin de la classe politique et de sa corruption.

Depuis ce Ve Congrès National Indigène nous appelons les peuples originaires de ce pays, aux collectifs de la Sexta, aux travailleurs et travailleuses, fronts et comités de lutte du champ et des villes, à la communauté étudiante, intellectuelle, artistique et scientifique, à la société civile non organisée et à toutes les personnes de cœur à serrer les rangs et passer à l’offensive, à démonter le pouvoir d’en-haut et nous reconstituer non seulement comme peuple, mais aussi comme pays, depuis en-bas et à gauche, à nous unir en une seule organisation où la dignité sera notre dernier mot et notre première action. Nous vous appelons à nous organiser et arrêter cette guerre, à ne pas avoir peur de nous construire et de nous semer sur les ruines laissées par le capitalisme.

C’est ce que nous demande l’humanité et notre mère qui est la terre, en cela nous découvrons qu’est venu le temps de la dignité rebelle que nous matérialiserons en convoquant une assemblée constitutive du Conseil Indigène de Gouvernement pour le Mexique au mois de Mai 2017 et dès ce moment-là, nous jetterons des ponts aux compañeros et compañeras de la société civile, les médias de communication et les peuples originaires afin de faire trembler la terre jusque dans ses entrailles, vaincre la peur et récupérer ce qui appartient à l’humanité, à la terre et aux peuples, pour la récupération des territoires envahis ou détruits, pour le retour des disparus du pays, pour la liberté de toutes et tous les prisonniers politiques, pour la vérité et la justice pour les assassinés, pour la dignité du champ et de la ville. C’est à dire, n’ayez aucun doute, nous y allons pour tout, après tout nous savons que nous avons face à nous peut-être la dernière chance, en tant que peuples originaires et en tant que société mexicaine, de changer pacifiquement et radicalement nos propres formes de gouvernement, en faisant que la dignité soit l’épicentre d’un monde nouveau.

Depuis Oventik, Territoire Zapatiste, Chiapas, Mexique

Plus Jamais un Mexique Sans Nous

Congrès National Indigène

Armée Zapatiste de Libération Nationale

~~~~▲~~~~

Parce que tous les protecteurs de l’eau, de la Nature, de la Vie connaissent le nom des nuages ; Tout protecteur de l’eau connait le nom des nuages…

Et que tout le monde peut apprendre le nom des nuages ► Tranchons la tête du Serpent Noir…

Parce que tout recommencera sinon ou tout continuera plutôt ► Opération Condor 2.0

Ici ► Gaulliste et de surcroît chrétien, je suis ?

Ou là ► De qui Macron de Rothschild est-il le N.O.M. ?

Mais aussi là ► Tous des Païens en Terre Promise…

Comme partout, si nous ne leur retirons pas notre consentement

¡Hasta Siempre! JBL1960

illustration – Pinterest

Tranchons la tête du Serpent Noir…

Une bonne fois pour toutes !

Car la bête à 7 têtes, tel l’Hydre de Lerne, sinon reviendra toujours nous chercher…

La 1ère tête se trouve à Sioux Standing Rock :

La Nation Mohawk nous avait déjà fortement conseillés de regarder l’Hydre en face, et pour ma part, j’ai même proposé que nous la mordions, tous ensemble oui même les Sans-dents dont je suis car nous pouvons la pincer, pour ne plus la lâcher, jamais et jusqu’à ce que mort s’en suive tenez c’est dans ce billet ici ► Mordre le cul de l’Hydre !

Mais pour cela nous devons les trancher toutes en même temps ;

Et d’un coup sec :

En leur retirant notre consentement, d’un coup sec, les têtes tomberont toutes en même temps sans même avoir eu besoin de faire couler le premier sang…

Par la seule force et la puissance d’un seul mot ; NON !

Ne lâchons rien ; Ce n’est pas le moment !

~~~~▼~~~~

Colonialisme, banalisation du crime et socio-pathologie… (Mohawk Nation News)

“Où que possible les Romains créèrent des territoires, promulguèrent plus ou moins arbitrairement des distinctions ethniques et nommèrent ou reconnurent un chef unique qui était de fait le vecteur local de l’autorité romaine et répondait pour le ‘bien de son peuple’… Les barbares administrés dans les provinces gérées par les Romains perdirent leur désignation ethnique et devinrent tout comme les paysans, redevables de l’impôt et de la conscription. Tous ceux au-delà de cette sphère étaient invariablement étiquetés ethniquement, on leur donnait des chefs, et furent rendus responsables de payer le tribut (obsequium) distinctement des impôts, spécifiquement lorsqu’ils étaient perçus comme des peuples non agriculteurs.”
~ James C. Scott, professeur d’anthropologie, Yale ~

Voyouterie américaine

Mohawk Nation News |  5 janvier 2017 |  URL de l’article original : http://mohawknationnews.com/blog/2017/01/04/american-thuggery/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Pour stopper les oléoducs, la tête de la corporation/du serpent doit être détruite, ainsi son corps mourra. Les États-Unis ne sont qu’un voyou avec un flingue qui essaie de faire peur à tout le monde. Leurs racketeurs en charge contrôlent le gouvernement immoral, les hommes d’affaire et les politiciens. Un roi des voyous pense qu’il est le seul “malin” dans l’affaire. Il a ses coupe-gorges imbéciles qui volent, trichent, mentent et assassinent à volonté, au sein des règles qu’ils créent eux-mêmes.

Cette socio-pathologie est inhérente à leur société. La matrice psychopathe est à l’image de la culture américano-européenne basée sur la violence. Ils montrent une agression constante. Ils ont toujours besoin de leur fix d’adrénaline pour menacer de mort, créer la peur et perpétrer leurs assassinats. Le gouvernement dirige les forces militaires dans l’engagement et la destruction. Ils entraînent et lâchent leurs chiens d’attaque qui ont essayé de tuer les protecteurs de l’eau à Standing Rock.

L’entreprise coloniale est propriétaire des conseils de bandes (Canada) et de tribus (USA) qui font le boulot pour elle. Pour la corporation, nous ne sommes que des commodités qui leur barrent le chemin. Les conseils coloniaux permettent qu’on nous traite sadiquement, ceci incluant, le viol. La torture, la mutilation et l’assassinat.

Nous, les peuples originels, avons toujours été sur leur chemin, simplement parce que nous existons. Les Américains du Nord ne peuvent pas voir leur véritable visage en face. Ils préfèrent rester hors des problèmes en perpétrant leur cruauté afin de dissimuler leur réputation d’assassins dans le monde entier. Ils étiquettent ceux qui n’obéissent pas comme étant des neurotiques et des terroristes. La belle affaire !
Les nord-américains veulent toujours grimper plus haut. Ce n’était plus haut qu’avant l’arrivée des envahisseurs sur nos côtes. Depuis lors, ils n’ont jamais montré aucune grandeur en quoi que ce soit, mais seulement le mensonge, le vol, la destruction et la perpétuation du plus grand génocide de l’histoire de l’humanité.

Leurs leaders sont les sauveurs des mâles blancs et les protecteurs de leur faux sens de la propriété.

Leurs leaders ne font que valider leurs impulsions maniaques et psychotiques, et blâment les problèmes sur quelqu’un d’autre. Leur solution est toujours de nous flinguer et de nous tuer parce que nous protégeons l’environnement de leur rapacité et de leur veulerie. Le cercle des injuns planifie constamment de déchaîner la violence entre nous et contre nous alors qu’ils jubilent de nous voir tourmenter.
Les conseils de bandes et de tribus corpos aident la corporation coloniale à mettre en place cette bigoterie. Ils prennent avantage sur les faibles et les plus vulnérables en toute impunité.

Les dirigeants focalisent leur haine sur nous comme les petits caïds qui le font pour leurs pots-de-vin.

URL de l’article source R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/01/09/colonialisme-banalisation-du-crime-et-socio-pathologie-mohawk-nation-news/

~~~~▲~~~~

Gaulliste et de surcroît chrétien, je suis ?

Je suis ? Je suis ?

François Fillon !!!

Après François le Petit, se profile à l’horizon 2017 François le Pieu…

Alors Manu le ferait bien Vallser le Fion qui se présente lui même comme « Gaulliste et de surcroit ‘chrétien' ». Ce qui nous rappelle le Mike Pence qui se définit lui-même comme « Chrétien, conservateur, républicain et dans cet ordre d’importance. »

Décidément on n’en sort pas des François, après la Hollande, le Vatican et maintenant la Sarthe, on n’a vraiment pas de Pau avec les François…

Bon, avec la Marie-Ségolène non plus et vu qu’elle a eut une vision ou entendu des voix lui enjoignant de soutenir le Macron de Rothschild pour bouter les François hors de l’Ile de France… Source RTL ICI.

Pourtant on le sait qu’un bon Manuel n’est nullement nécessaire, comme d’une Marinière d’ailleurs, fut-elle rayée de Bleu-Marine » pour changer de paradigme ! Encore moins d’écritures saintes ou de mensonges bibliques ► Pour la société des sociétés !

►◄

Mais revenons à nos Moutons et à François le Pieu qui assène partout :

« Gaulliste et chrétien »: les arguments de François Fillon pour rassurer les Français

François Fillon a opéré sa rentrée politique sur le plateau du 20h de TF1. Face aux critiques, il a voulu présenter une version plus apaisée de sa politique sociale tout en réaffirmant son souhait de réduire les dépenses publiques. Il a aussi raillé la candidature d’Emmanuel Macron.

Et c’est censé nous rassurer ?

Parce que le journal La Croix, lui, enfonce le clou en inversant la chose ▼

François Fillon se revendique « chrétien » et « gaulliste »

Voilà ce que je reproche à ce Fillon là ; C’est de placer sa religion, sa foi, au cœur de ses décisions et lorsqu’il affirme notamment : « Je suis gaulliste et de surcroît je suis chrétien, cela veut dire que je ne prendrai jamais une décision qui sera contraire au respect de la dignité humaine, au respect de la personne, de la solidarité », a plaidé le candidat en affirmant que sa proposition avait été « caricaturée de manière scandaleuse ».

Lire aussi l’avis de La Viehttp://www.lavie.fr/actualite/politique/fillon-de-gaulle-et-le-christ-04-01-2017-79013_813.php

Ben on le croit pas le Fion, parce qu’il a déjà affirmé que : La France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord C’est ICI.

On le sait bien ici ou comment les premiers colonisateurs ont voulu « partager » leur culture, c’est à dire avec des crucifix et des échafauds…

« Ils entraient dans les villages et ne laissaient ni enfants, ni vieillards, ni femmes enceintes ou accouchées qu’ils n’aient éventrés et mis en pièces, comme s’ils s’attaquaient à des agneaux réfugiés dans leur bergerie. »

 « Ils faisaient des paris à qui ouvrirait un homme d’un coup de couteau, ou lui couperait la tête d’un coup de pique et mettrait ses entrailles à nu. »

« Ils arrachaient les bébés qui tétaient leurs mères, les prenaient par les pieds et leur cognait la tête contre les rochers. »

«D’autres les lançaient par-dessus l’épaule dans les fleuves en riant et en plaisantant, et quand les enfants tombaient dans l’eau, ils disaient : « Tu frétilles, espèce de drôle ! ».

«Ils embrochaient sur une épée des enfants avec leurs mères et tous ceux qui se trouvaient devant eux. »

Ils faisaient de longues potences où les pieds touchaient presque terre et par groupe de treize…ils y mettaient le feu et les brûlaient vifs.

 D’autres leur attachaient tout le corps dans de la paille sèche et y mettaient le feu : c’est ainsi qu’ils les brûlaient.

À d’autres, à tous ceux qu’ils voulaient prendre en vie, ils coupaient les deux mains, et les mains leur pendaient, et ils leur disaient : « Aller porter les lettres », ce qui signifiait d’aller porter la nouvelle à ceux qui s’étaient enfuis dans la forêt.

Extraits des Biens Faits de la colonisation par Christophe Colomb et ses sbires dès 1492 dont Adolf Hitler, avec la guerre des Boers, admirait la « technique » génocidaire et dont il s’inspira pour mettre au point SA solution finale au problème juif ; ICI.

►◄

Non seulement le Fion ne veut rien s’interdire, que ce soit sur le Fracking ICI mais il veut surtout que les Français se remettent à genoux pour prier dans le silence des églises…

Et ça, pour beaucoup d’entre-nous, dont je fais partie, c’est juste pas possible !

« Soyez résolus de ne servir plus et vous serez libres ! »

Et pourtant ce tyran, seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni même de s’en défendre ; Il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à la servitude. Il ne s’agit pas de lui rien arracher, mais seulement de ne lui rien donner » Extrait du Discours de la servitude volontaire de Étienne de la Boétie ► http://www.singulier.eu/textes/reference/texte/pdf/servitude.pdf

Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Eh bien ! Vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves ; Là ou nul obéit, personne ne commande ! Anselme Bellegarrigue

►◄

Mais Manu n’est pas en reste, lui dont la « candidature est une révolte » qui convoque le Saint François aux assises de la République ▼

Manifestement soucieux de se dégager de l’affrontement interne au Parti socialiste de la primaire de la gauche, Manuel Valls a continué ce mercredi matin d’attaquer frontalement celui qu’il s’est choisi comme adversaire direct : François Fillon.

« La purge, c’est aujourd’hui et moi je veux qu’on en sorte », avait répondu François Fillon ce mardi soir sur TF1 aux attaques sur son programme, qu’il juge « caricaturé de manière scandaleuse » notamment sur la sécurité sociale. Ce mercredi 4 janvier sur RTL, Manuel Valls a enfoncé le clou : « François Fillon propose une purge, propose de casser ».

« Je suis gaulliste et de surcroît je suis chrétien, cela veut dire que je ne prendrai jamais une décision qui sera contraire au respect de la dignité humaine, au respect de la personne, de la solidarité », avait développé François Fillon, concédant avoir « été amené compte tenu de l’excès de critiques à préciser un point » de son programme sur la sécurité sociale mais assurant : « Il n’y a rien de brutal dans ce programme ».

« Une République forte, une France juste »

Mais sur la question de savoir si c’est une caricature, l’ex-Premier ministre a répliqué ce mercredi matin :

« Ah bon ? Quand on veut supprimer 500.000 fonctionnaires, c’est son programme ! C’est une caricature ? C’est dans son programme ! (…) C’est un démantèlement comme on n’en a jamais connu de notre modèle social, il doit l’assumer. »

Manuel Valls, dont la campagne patine un tantinet, a présenté ce mardi son propre programme – « un bloc républicain, laïc et social » – ainsi qu’un – déjà – nouveau slogan : « Une République forte, une France juste », qui remplace « Faire gagner tout ce qui nous rassemble ». Un signe de plus que Manuel Valls veut sortir de l’affrontement interne de la primaire de la gauche, aux allures de congrès du PS. Et pour cela, celui qui estime se trouver « au coeur des progressistes, d’Emmanuel Macron jusqu’à Benoît Hamon ou à Arnaud Montebourg », s’est d’ores et déjà choisi un adversaire direct : François Fillon. Article de Thomas Vampouille sur Marianne.frhttp://www.marianne.net/programme-fillon-caricature-c-est-purge-re-attaque-valls-100248966.html

►◄

François le Pieu à bien tort de prétendre que son excroissance chrétienne nous préservera, toujours, de toute décision qui sera contraire au respect de la dignité humaine, au respect de la personne, de la solidarité…

Parce qu’ici on a lu le Contre Rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret » et on sait notamment que le génocide des Amérindiens est toujours en cours de réalisation « par charité chrétienne » bien sûr ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/06/mpdtr710616.pdf

Comme on a pris connaissance des Travaux de Recherche du Dr. Ashraf Ezzat qui explose les mythes et mirages bibliques de tout poil ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/12/draezzatdec2016.pdf  preuves à l’appui…

Ni François le Pieu, ni Manu le Révolté de la Mancha, parce qu’on a lu, également avec plaisir et intérêt, l’Appel au socialisme pour la société des sociétés de Gustav Landauer (traduction par Résistance71 de la réédition de 1919)  ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/12/appelausocialismeglandauer1911.pdf

Et plutôt que de lire Modes & Travaux, qui a son intérêt, ou comme me le faisait remarquer en passant « Un passant » ici-même : la « Revue de la vie en plein air des escargots en MarisolTouraine »…

Voici les « Suggestions de lectures critiques et anarchistes pour une action politique informée et concertée » que Résistance71 nous propose pour affuter notre esprit critique :

Surfant comme à l’accoutumée la blogosphère dissidente, nous nous sommes aperçus récemment en lisant les commentaires, d’un intérêt grandissant pour l’Idée anarchiste et une croissance incontestable de la demande sur ce qu’il conviendrait de lire pour en savoir plus par soi-même et hors des délires propagandistes entendus ou vus ici et là sur la toile et la sphère de l’establishment afin de discréditer et de diaboliser l’anarchie et ses principes fondateurs d’une société égalitaire, anti-autoritaire, et non coercitive, qui terrifie l’oligarchie et la survie de son petit monde privilégié de la domination et de la violence.

Pour répondre à cette demande, en tant que blog anarchiste ayant étudié de près toute cette affaire depuis bien des années, nous avons décidé d’établir une petite liste utile, bien entendu non exhaustive loin de là, de ce que tout à chacun pourrait ou devrait lire afin d’en savoir plus et de se faire une idée sur l’Idée de manière indépendante.

C’est en fait ce que tout anarchiste souhaite : que le plus de personnes possible décident de leur propre chef d’en savoir plus et étudient pour se rendre compte par eux-mêmes de ce qui n’est en rien une idéologie mais bien plutôt une façon de penser, de se comporter dans la vie de tous les jours et donc une façon de vivre, tout simplement, bien au-delà de toutes les fadaises vues et entendues en provenance de sources qui simplement ne savent pas grand chose de ce qu’ils avancent ou intoxiquent à dessein l’opinion publique.

Assez de blablatage, voici une petite liste pour se mettre confortablement sur le chemin de la véritable question sociale, nous mettons en lien toute lecture possible gratuite sur la toile si disponible : Lire la suite sur R71https://resistance71.wordpress.com/2017/01/04/suggestions-de-lectures-critiques-et-anarchistes-pour-une-action-politique-informee-et-concertee/

J’en ai lu pas mal, et je continue à m’instruire et à peaufiner ma réflexion et prendre des forces, des appuis pour dire NON aussi bien à François le Pieu qu’à ses concurrents au Barnum 2017 !

ET À TOUS SANS EXCEPTION…

JBL1960

Vous pouvez lire mes derniers billets de l’An 2017 aussi ;

C’est offert gracieusement par l’hôtesse de ces lieux, qui n’espère ni n’attend rien en retour excepter peut-être, faire jaillir une toute petit flamme, capable d’embraser tout l’empire…

Opération Condor 2.0

LES NOUVEAUX PIGEONS…

Boycott, cot, cot codec…

Le dernier jour du Nouveau Monde

Illustration ► Création de #croisonsles De François Thatcher

LES NOUVEAUX PIGEONS…

…VOYAGEURS…

MADE IN ZUNIA !

Bah ; Normal, pour les Nouveaux Cons, fallait bien ça, non ?

Grâce à Résistance71 qui nous remet en mémoire cette excellente vidéo de 30 mn en VOSTFR sur le « Rêve Américain » de l’Amérique moderne et qui part du présupposé Zunien, à savoir que les premiers colons sont arrivés en Terra Nullius et donc étaient légitimes à usurper la terre aux Nations Primordiales qui n’étaient pas des humains puisque « l’homme qui n’est pas blanc est inférieur » et qu’il fut simplement implicitement compris qu’aucune personne indigène traditionnelle ou nation ne devaient être autorisées à survivre en dehors de la chrétienté et de sa nation « blanche » tenez pour bien comprendre et en complément de lecture ce billet de blog très complet sur les intentions réelles du porteur de la croix et de ses sbires ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/12/tuez-lindien-pour-sauver-lhomme/

Alors c’est pas totalement ma came de ce fait, mais vraiment ça permet de comprendre COMMENT et surtout POURQUOI l’Amérique moderne qui vient de voter en Trumpette en est arrivée là…

Après mon Boycott, cot, cot codec d’hier ► Boycott, cot, cot codec…  certains vont y laisser des plumes !

Vidéo YT mise en ligne par CHOQFMLAutreMonde  Traduction ELJuju

Je m’explique, aujourd’hui celui que ses amis appellent « Daffy« , et que la Nation Mohawk compare au Général A. Custer et que j’appelle le Général D. Trumpette ► Le Général D. Trumpette charge en territoire amérindien  ou bien encore « Le Canard à l’orange » vient d’éructer ceci :

Selon le futur président américain, « si vous voulez vraiment envoyer quelque chose sans être détecté, écrivez-le et envoyez-le par coursier ». « Aucun ordinateur n’est sûr […]. Un piratage est quelques chose de très difficile à prouver, donc ça pourrait provenir de n’importe qui ». Le républicain a alors proposé sa solution miracle. « Si vous voulez vraiment envoyer quelque chose sans être détecté, écrivez-le et envoyez-le par coursier », a-t-il suggéré. La déclaration a rapidement été moquée sur les réseaux sociaux pour son archaïsme. « Le nouveau service par coursier de Trump qui se prépare à protéger l’Amérique d’Internet », lance une internaute dans un tweet accompagné d’une photo de la Seconde Guerre mondiale.  L’intégralité de l’article à lire sur L’Express ► http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/pour-lutter-contre-le-piratage-trump-propose-d-envoyer-des-lettres-par-coursier_1865117.html

Le nouveau service par coursier de Trump qui se prépare à protéger l’Amérique d’Internet

Voilà, et c’est « selon une internaute » hein ? Vous comprenez mieux maintenant comment Trump va protéger l’Amérique d’Internet parce qu’Internet, on vous le répète assez ici ou mais également ici, c’est la nouvelle presse Gutenberg 2.0 ; Celle qui fait tomber les murs, les doctrines, les dogmes fantasmagoriques, les mythes et les mensonges bibliques ► Les Petites Flammes…

Bon l’histoire et conséquences des Nouveaux Cons Zuniens vous est conté dans mon billet du gui l’An Neuf là ► Le dernier jour du Nouveau Monde  y compris la nomination comme ambassadeur en Israël de David Friedman, un avocat qui a dit avoir hâte de remplir sa mission à al-Qods qu’il qualifie de « capitale éternelle d’Israël, Jérusalem », touchant un point très sensible dans la région ; Sur Globat Net.

Et vous pouvez lire également pour compléter et affuter votre réflexion l’excellente analyse de Silvia Cattori sur Reseau International d’hier ► http://reseauinternational.net/psalmodier-deux-etats-deux-etats-ne-sert-qua-perpetuer-loccupation/

Alors vous pouvez lire aussi le dernier billet de Dmitri Orlov source Le Saker Francophone via Olivier Demeulenaere qui vaut son pesant de cacahuètes également, même si je ne partage pas son analyse à Orlov ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/01/03/prix-nobel-du-pet/

R71 le 1er janvier dernier précisait ceci : Notre souhait le plus cher est le suivant : que toujours plus de personnes se rendent compte, au gré de leur réinformation ici ou là, qu’il n’y a décidément pas de solutions à notre problème sociétaire au sein du système étatico-capitaliste qui nous oppresse toujours plus avant. Non seulement cela, mais ceci n’est en rien conjoncturel, car il n’y a JAMAIS eu de solutions au sein du système qui n’est qu’un leurre, un miroir aux alouettes afin de faire perdurer les privilèges et les fortunes croissants de la caste des hyper-privilégiès. En cela, il ne peut pas y avoir de solutions au sein de ce système ni maintenant, ni dans le futur. L’État est oppresseur et anti-démocratique par essence, par design, il est comme le soulignait si justement Nietzsche “le plus froid des monstres froids…” et à ce titre ne peut qu’apporter, à des degrés divers selon l’humeur des oligarques en place, exploitation, division, misère, chaos, guerres et destruction. Le monde actuel n’en est qu’un des reflets dont la tendance incline au pire.

Et je retranscris ci-dessous leur : conseil et espoir pour l’année 2017 et suivantes auxquelles je ne retire rien, pas même une virgule tant je suis d’accord avec eux, surtout qu’à chaque fois que je ne suis pas en accord avec leur propos, c’est rare, mais ça arrive, je le dis dans mes billets de relayage et cela nous permet des échanges fructueux, c’est cela œuvrer solidairement pour la société des sociétés la plus égalitaire possible. C’est aussi pour cela que j’avance qu’il ne peut y avoir de « Chef » dans ce changement qui vientNul ne sera “Chef” de ce Changement qui vient…

Chers lecteurs,

Se réinformer est bien, faire tomber le mur de la propagande est nécessaire, mais notre vision doit aller au-delà, à savoir comment sortir de ce marasme ? Quelle voie emprunter ?

Pensez-vous vraiment que les Yanks qui ont élu Trump ont changé quoi que ce soit sur le fond du problème ? Pensez-vous que voter en France au mois de mai prochain pour un de ces pantins de la politique spectacle du monde marchand va changer quoi que ce soit à la donne pour nous gens du commun ?

Allons, allons… Il est temps de gagner en maturité et de devenir POLITIQUEMENT ADULTE. Élire votre prochain maître ou maîtresse en pensant que çà va aller mieux n’est que de l’enfantillage, certes piloté ; un enfantillage savamment entretenu par la propagande oligarchique dans ce bocal, vase clos, qu’est l’illusion démocratique projetée en continu.

Il n’y a pas de solutions au sein du système. Celui-ci qui nous est IMPOSÉ est irréformable et n’est conçu que pour préserver les privilèges du plus petit nombre nous enfumant tous et continuant à se barrer avec la caisse et dicter leurs horreurs à suivre en toute quiétude. Tout ceci n’est que vaste fumisterie, nous sommes opprimés et victimes d’un système infantilisant qui nous traite comme un père archaïque traite son jeune enfant dans le schéma de “ferme ta gueule et fais ce que je te dis de faire”.

Devenir adulte politiquement, c’est refuser de se soumettre aux brimades perpétuelles qu’on nous assène et prendre nous-mêmes en main les décisions qui doivent être prises par le peuple seul, cela commence par le boycott du vote, des institutions, la création de la société parallèle des associations libres qui, se confédérant, formeront la Société des Sociétés.

L’État et ses institutions sont des parasites doctrinaires ne servant que le plus petit nombre au détriment de l’intérêt général, croire aujourd’hui comme hier que l’État est l’incarnation du bien commun n’est plus risible, mais est de fait complicité de trahison.

L’avenir de l’humanité c’est nous les peuples, unis et œuvrant ensemble pour le bien commun et non pas la fantasmagorie élitiste criminelle dont on nous rabat les oreilles en permanence.

L’oligarchie et l’État qui la sert est un géant aux pied d’argile. Il est essentiel de comprendre que si ne serait-ce que 10% de la population d’un pays dit NON ! au système de manière ferme, définitive et librement organisée, alors c’est fin de partie pour la société du spectacle et ses profiteurs et tireurs de ficelles.

Se réinformer oui, mais agir ensemble pour le bien commun, des associations libres locales et vers une confédération plus généralisée est mieux, beaucoup mieux et politiquement mature. C’est là, dans ce moment politique commun que nous deviendrons enfin politiquement adulte et mènerons tous ensemble l’humanité vers des sommets créatifs encore jamais atteints.

“On peut dire qu’il n’y a pas encore eu de révolution dans l’histoire, il ne peut y en avoir qu’une qui serait une révolution définitive. Le mouvement qui semble achever la boucle en entame déjà une nouvelle à l’instant même où le gouvernement se constitue. Les anarchistes, Varlet en tête, ont bien vu que gouvernement et révolution sont incompatibles au sens direct. Il implique contradiction, dit Proudhon, que le gouvernement puisse être jamais révolutionnaire et cela pour la raison toute simple qu’il est gouvernement.’ […] S’il y avait une seule fois révolution, en effet, il n’y aurait plus d’histoire. Il y aurait unité heureuse et mort rassasiée.“ ~ Albert Camus, 1952 ~

La société est la société des sociétés ; une ligue des ligues des ligues, un monde commun des mondes communs des mondes communs ; une république des républiques des républiques. Seulement là y a t’il liberté et ordre, seulement là y a t’il un esprit, un esprit qui est auto-sufffisance et communauté, unité et indépendance?

La personne indépendante, qui ne laisse personne interférer dans ses affaires ; pour qui la communauté domestique de la famille, avec sa maison et son lieu de travail, est son monde ; la communauté autonome locale ; le canton ou le groupe de communautés etc voilà à quoi ressemble une société, ceci simplement est le socialisme, et cela vaut la peine de travailler pour, car il peut nous sauver de notre misère.

[…]

Les socialistes ne peuvent en aucune manière éviter le combat contre la propriété foncière. La lutte pour le socialisme est une lutte pour la terre ; la question sociale est une question agraire !

Le socialisme est un nouveau départ, un commencement. Le socialisme est un retour à la Nature, une réappropriation de l’esprit, un regain de relations.

[…]

Une seule chose manquera pour vivre harmonieusement, socialement et en toute prospérité: la terre. Alors les gens libèreront la terre et ne travaillerons plus pour le faux dieu mais pour l’humain. Alors sera le commencement: commençons sur la plus petite échelle et avec le plus petit nombre de personnes.

L’État, c’est à dire à ce stade, la masse toujours ignorante de la nouvelle réalité, la classe des privilégiés (du capitalisme) et les représentants de ces deux catégories, la caste exécutive et administrative, mettront de petits et grands obstacles sur le chemin des débutants. Nous en avons parfaitement conscience.

Tous ces obstacles, s’ils sont réels, seront détruits si nous sommes resserrés et unis et que nous ne laissons pas le plus petit espace entre eux et nous.

Maintenant ce ne sont que des obstacles par anticipation, imagination, peur. Nous le voyons maintenant: lorsque le temps viendra, ils barricaderont notre chemin avec toutes sortes d’obstacles et alors dans le même moment nous choisissons de ne rien faire.

Nous franchirons le pont lorsqu’on y arrivera ! Allons de l’avant, de façon à ce que nous soyons nombreux.

Personne ne peut être violent avec le peuple si ce n’est le peuple lui-même.

[…]

L’objectif est le peuple, la société, la communauté, la liberté, la beauté, la joie de vivre. Nous avons besoin de gens pour entonner le cri de guerre, nous avons besoin de tous ceux emplis de ce désir créatif, nous avons besoins d’hommes et de femmes d’action. L’appel au sociaisme est adressé aux Hommes d’action qui veulent faire les preniers pas, le commencement.”

~ Gustav Landauer, 1911 ~

C’est bien parce que nous sommes sur la même ligne avec R71 que j’ai réalisée ce PDF de leur traduction de l’Appel au socialisme : pour la société des sociétés de larges extraits de la réédition de 1919 ici ► appelausocialismeglandauer1911

Et bien plus en réalité comme vous pourrez le lire ici ► Pour la société des sociétés !

Comme nous y invitait Zénon l’Ailé d’abord en filigrane dans son Médiocratie : ultimes soubresauts de l’ère Darwinienne puis très clairement dans son Ragnarök : de la subversion à la terreur idéologique :

S’il vous indiffère de voir se déliter sous vos yeux l’univers sécure que vous connaissiez, de voir se faner l’innocence des mômes avant même d’avoir grandi, d’être libre ou non et d’avoir l’inestimable chance d’être en vie, alors continuez d’obéir et de voter au prochain tour. Mais si pour vous, comme à beaucoup d’autres, cette condition de sous-hommes est inacceptable, rejoignez les rangs des Indivisibles au fond de l’arrière-cour. Il arrive qu’on y manque d’eau chaude et nous vivons à l’ombre des lumières de la ville… Mais la chaleur humaine y est bien présente, et par-dessus tout, nous sommes libres.

Nous n’avons pas de nom ni d’appartenance, et notre cercle n’a pas de centre. Notre seul dénominateur commun est la conscience de notre force. L’amour de la vie et de la beauté nous importe plus que le sort de nos petites personnalités. Nous portons en nous la foi et l’espoir que le temps nous enseigne assez de sagesse pour vivre en paix et en harmonie… Car nous savons que tout mouvement de l’Histoire induit mécaniquement son inverse, et que tôt ou tard, vous y viendrez… Nous veillons sur la flamme en attendant votre arrivée.                                                                                                 Zénon

Et en réalité dès son tout premier texte « Nakba » Zénon  m’a collée la fièvre et désormais avec chacune de ses publications je peux lancer ma propre réflexion toujours plus loin, toujours plus haut, effaçant mes doutes et apaisant mes craintes de n’être pas assez nombreux. Parce que nos petites flammes intérieures ne s’éteindront plus jamais…

Les petites flammes intérieures qui sont nées à force de nous lire les uns les autres, puis de se parler, puis de rédiger nos billets parfois de concert et même en « live » attestent de notre volonté à écrire le futur à l’encre du réel ; Toutes et Tous, côte côte, les pieds bien ancrés sur notre Terre-Mère, tête haute et tutoyant les étoiles

Parce que le changement de paradigme ► C’EST ICI & MAINTENANT et d’où nous sommes…

JBL1960

Illustration d’un lutin messager et de son pigeon voyageur… Création de Godo Art