Archives pour la catégorie Peuples premiers

L’Iran, soutien historique des droits des peuples indigènes – Mohawk Nation News le 10 janvier 2020

Le réveil des peuples a sonné !…

Traduit de l’anglais par Résistance 71, dansHaudenosaunee (confédération iroquoise) soutient le peuple iranien qui a toujours soutenu les droits des peuples indigènes (Mohawk Nation News)

Complété & Enrichi par mézigue et à retrouver dans la catégorie : PEUPLES PREMIERS

Et à mettre en lien avec mon tout dernier billet ► RETOUR VERS LE FUTUR : à bord du Discovery Train en terre amérindienne…

Résultat de recherche d'images pour

Résultat de recherche d'images pour

Dekanawida & Guswentha wampums

KaianerekowaLa Grande Loi de la Paix (version PDF N° 21 de 27 pages) Charte Confédérale Iroquoise et plus ancienne « constitution » active au monde, datant du 12ème siècle dont il n’est pas question d’en prôner une application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise, mais nous pouvons l’étudier et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir. Une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologique. Il est également à noter le processus politique par des femmes et des conseils des femmes, dans une société matrilinéaire et égalitaire ► Mise à Jour du 15/01/20 : N’hésitez pas à lire, en complément, le dernier PDF (N° 150 de 33 pages) de Murray Bookchin ; Qu’est-ce que l’écologie sociale ? (1982)  Comme le précisait Résistance 71 : Dans ce texte de 1982, Murray Bookchin replace le concept “écologique” dans son contexte historico-social essentiel à sa juste compréhension, son intégration en vue de sa transformation en profondeur dans une société réellement émancipée de la dictature étatico-marchande. Ce texte est une excellente application dans un domaine spécifique de la méthode de pédagogie critique de Paulo Freire décrite dans sa “Pédagogie des opprimés” (1970) et aussi un excellent précurseur dans sa teneur et sa conclusion, de nos analyses de 2017 (“Manifeste pour la société des sociétés”) et 2019 (“Résolution de l’aporie anthropologique politique de Pierre Clastres”). Toutes ces lectures sont complémentaires et mènent à la même conclusion concernant notre société, sa réalité objective et le meilleur dénouement à lui apporter pour sa transformation radicale abandonnant le modèle erroné et contre-nature de la division, de la domination et de l’exploitation par l’État et la dictature marchande.

▼▼▼

L’Iran, soutien historique des droits des peuples indigènes

Mohawk Nation News | 10 janvier 2020 | URL de l’article original en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2020/01/10/mnn-iran-historic-supporter-of-indigenous-rights-2/

Republication d’un article du 8 octobre 2012 :

Nous sentons que le temps est venu de republier cette lettre importante délivrée à nos alliés iraniens en 2012.

L’Iran a toujours soutenu les droits des peuples indigènes de l’Île de la Grande Tortue. Lorsque Terrence Nelson de la province du Manitoba nous a informé qu’il allait en Iran pour parler au sujet du génocide continuel de nos peuples, il a pris avec lui la lettre que nous republions ci-dessous. L’Iran a soutenu la Confédération Iroquoise pour qu’elle obtienne un siège à la Société des Nations (NdT : SDN, l’organisation internationale fantoche qui précéda l’ONU) en 1923.

Le 10 janvier 2020

AU PEUPLE D’IRAN :

She:kon,

Vous avez toujours soutenu nos efforts pour le gain de nos droits, spécifiquement en 1923. Brièvement, la Confédération Iroquoise y envoya son délégué, Deskaheh, pour obtenir la reconnaissance de notre peuple à la Ligue des Nations. Il venait de Grand River (Ontario)

Avec un passeport Haudenosaunee, il alla à Genève en Suisse, pour parler devant la Ligue des Nations en 1923. Là, il présenta “L’appel à la justice de l’homme rouge” et rappela aux Européens leurs obligations sous l’effet de Guswentha, le wampum deux rangées. Ce traité fut établi en 1701* entre nous, nos 48 nations indigènes alliées sur Onowaregeh / l’Île de la Grande Tortue et les Européens. C’est le seul accord officiel donnant aux Européens le droit de demeurer sur nos terres. Ils l’ont violé de longue date et leur occupation est illégale.

L’Iran soutint notre effort. La pression britannique, américaine et canadienne fut bien trop forte pour que Deskaheh puisse continuer. Il retourna à la maison.

Le 7 octobre 1924, la Gendarmerie Royale du Canada (NdT : la GRC, la “fameuse” “police montée” canadienne, créée à l’origine pour réprimer et persécuter les “Indiens rebelles”) commença à enquêter sur lui. Puis elle supprima le gouvernement traditionnel des six nations iroquoises, vola d’importants documents et des wampums, aida à créer l’Indian Advancement Act ou la loi sur l’avancement des Indiens et les réserves indiennes. Le gouvernement canadien déclara une élection immédiate pour mettre un terme au gouvernement traditionnel. Deskaheh fut interdit de retourner chez lui et dans sa famille. Il fut assassiné en territoire Tuscaroa dans l’État de New York après avoir donné son célèbre dernier discours sur la radio le 10 mars 1925, contre les politiques génocidaires canadienne et américaine.

[extrait] : “À Ottawa, ils appellent cette politique “Indian Advancement”. À Washington ils l’appellent “Assimilation”. Nous disons que ce n’est qu’une tyrannie absolue. Si ceci doit continuer, nous préférons que vous veniez avec vos armes et vos gaz mortels et que vous vous débarrassiez de nous de la sorte. Faites-le ouvertement et directement.

Historiquement, les Iraniens ont été les champions de la justice. Nous nous rappelons de vous pour votre bonté, vos bons esprits et pour toujours vous préoccuper de nous.

Nia:wen (Merci)

Kahentinetha, femme détentrice du titre, clan de l’ours, Kanionkehaka / Nation Mohawk

Terrance fut interviewé sur la télévision iranienne. Il y parla du génocide continu de notre peuple sur lequel un pays comme le Canada est construit, particulièrement au sujet du vol des ressources naturelles et du ciblage de nos femmes. La police ne fait aucune enquête là-dessus. Leur but a toujours été de “tuer l’Indien”.

PRESS TV interview est sur YouTube :  “Canada has Ethnic Cleansing of Aboriginal on Agenda :  Native Ex-Chief”.  http://www.youtube.com/watch?v=ceZtHLieAKs

▲▲▲

*1701 : Et pour ceux qui veulent voir en Poutine le seul capable de sauver le Système, car c’est bien là le problème, si Vlad avait voulu mettre fin à l’Empire anglo-américano-christo-sioniste, il pouvait le faire, depuis le début ;

Si la Russie veut véritablement se débarrasser de l’empire, la solution est juste là à portée de main… Il suffit d’épauler légalement la Confédération Iroquoise (et les autres nations amérindiennes) avec laquelle elle est alliée depuis 1710, à faire annuler les possessions de terres frauduleuses de l’empire tant au pays du goulag levant qu’au Canada… Ceci représente un angle d’attaque inédit et intéressant.

Traité initialement dans ce billet du 6 octobre 2016, intitulé OCCUPANTS ILLÉGAUXEntretien avec la membre du conseil des anciens de la nation Mohawk Kahentinetha Horn : Les nations amérindiennes recherchent leur ceinture de traité Wampum avec la Russie de 1701. Extrait issu en dernière analyse de ce billet ; Il y a longtemps que les psychopathes aux manettes veulent faire reset.

La doctrine chrétienne de la découverte, fondée sur les bulles pontificales Romanus Pontifex (1455) et Inter Caetera (1493)

N’hésitez pas à consulter le dossier très complet de R71 sur l’affaire SOLEIMANI (Assassinat du Général iranien Q. Soleimani par les USA le 3 janvier 2020)

Ici, je vous recommande mon dossier très complet que je tiens régulièrement à jour MEURTRE PAR DÉCRET – le crime du génocide dans les Pensionnats / Hôpitaux pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/cr-a-la-cvetr-meurtre-par-decret-maj-du-8-juin-2019.pdf

La City de Londres ; Au cœur de l’Empire ;

Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire, 1950 ;

Peau Noire, Masques Blancs de Frantz Fanon, 1952 ;

Ph.D Taiaiake Alfred ;

Nouvelle Version revue & corrigée du 17 avril 2019 ► INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE & LA PENSÉE AMÉRINDIENNES, Russell Means (1939 – 2012)

Effondrer le colonialisme, dans sa dernière version ;

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective, par JBL1960 ;

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte, Steven Newcomb ;

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter

N° 46 avec Peter d’Errico, PDF de 29 pages ► Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Peter d’Errico

N° 47 avec Steven Newcomb, PDF de 106 pages ►  Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb

LES CONFESSIONS D’UN ÉVÊQUE JÉSUITE analyse de Jimmy Dalleedoo Source Alter Info à partir du livre du docteur Alberto Rivera, qui avait été prêtre jésuite et évêque de l’Église catholique romaine ;

Paulo Freire la Pédagogie des opprimés ;

Nous sommes TOUS des colonisés de R71 ;

Manifeste pour la société des sociétés & Résoudre l’aporie de Pierre Clastres par Résistance 71 ;

Ces quelques lectures au format PDF pour comprendre et réaliser que l’avenir de l’Humanité et le salut de l’Occident passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre.

Du fait qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais et pour transformer sa réalité, vous pouvez consulter toutes les autres versions PDF (150, et d’autres sont à venir) dans cette page spéciale de mon blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

JBL1960

Sous ce billet des vidéos qui démontrent que pour le gouvernement US la cible a toujours été l’Iran, de manière assumée depuis 2001.

RETOUR VERS LE FUTUR : à bord du Discovery Train en terre amérindienne…

Le train de la découverte remonte le temps !

Halifax, Juillet 1978 célèbre le Jour de la Haine à sa manière ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/25/discovery-train-en-terres-ameres-indiennes/

Image associée

De 1978 à 1980 Le train de la découverte Discovery Train  a sillonné le Canada pour permettre aux Canadiens de papier de « redécouvrir » la véritable histoire de leurs ancêtres… De passage en gare d’Halifax et m’y trouvant à l’été 1978 ; J’y suis entrée et en remontant les wagons je peux encore ressentir l’atmosphère irréelle qui a conduit des hommes à se construire sur un précepte destructeur ;

« Tuer l’indien pour sauver l’Homme ».

Image associée

Blanc, et de surcroit… Chrétien !

Dossier ► Doctrine chrétienne de la Découverte

En remontant le temps, on comprend pourquoi la Théorie du Détroit de Béring, c’est des conneries ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/03/29/sauf-que-la-theorie-du-detroit-de-bering-cest-des-conneries/ : Cette découverte accrédite un peu plus l’hypothèse soutenue par un nombre de plus en plus grand de chercheurs selon laquelle les premiers hommes arrivés en Amérique du Nord ont migré d’Asie en empruntant un corridor terrestre le long de la côte, libre de glace, pour finalement arriver en Colombie-Britannique. […]

La plupart des gens ne pensent sans doute pas à l’archéologie quand ils observent et analysent la Loi Fédérale Indienne et inversement. Mais les deux secteurs interagissent en tant que composants de la domination continue qui s’exerce sur les peuples indigènes du continent.

La théorie du Détroit de Béring, que Vine Deloria Jr avait appelé « la théorie de la connerie », a longtemps dominé le point de vue officiel en archéologie. Cette théorie dit que l’Île de la Grande Tortue, que les archéologues appellent le continent américain, était vide de gens jusqu’à il y a environ 13 000 ans.

La théorie postule que des communautés humaines migrèrent de la Sibérie vers l’Île de la Grande Tortue au travers d’un “pont terrestre” s’étant établi depuis le continent asiatique et qu’ainsi elles poursuivaient du grand gibier et taillaient des pointes de flèches et de lances d’une forme très distinctive pour tuer leur gibier. Les archéologues appellent ces pointes les “pointes Clovis”, nommées d’après une ville du Nouveau-Mexique où elles furent pour la première fois découvertes. Avant cela, la théorie affirme qu’aucun humain ne vivait sur le continent des Amériques.

Steeves dit : “Cette bataille académique [au sujet de la théorie du Détroit de Béring] n’est pas seulement au sujet des sites archéologiques ou des restes de matériel retrouvés. L’argument reflète une pratique continue coloniale d’effacement et de déni aux peuples indigènes de ce continent, d’une place dans l’histoire de l’ancien monde.” Elle ajoute : “Permettre aux peuples indigènes d’avoir été présents sur le continent des Amériques pour un bien plus grand nombre d’années est de fait solidifier leurs liens aux patries et aux restes de matériel retrouvés.”

La théorie de la connerie joue un rôle très important dans le maintien de la domination des colonisateurs sur les peuples et nations indigènes du continent et offrant une preuve prétendument “scientifique” de ce que cette terre était Terra Nullius, “n’appartenait à personne”, ou était un “no man’s land”, jusqu’à relativement récemment dans l’histoire de la Terre. La théorie dit que le Nouveau Monde n’était pas aussi vieux que l’ancien monde : ses peuples n’y avaient aucune présence ancienne.

Terra nullius va comme un gant à la doctrine chrétienne de la découverte ; lorsque la Cour Suprême des États-Unis a adopté cette doctrine comme base pour affirmer la propriété de l’État Fédéral sur les terres indiennes, le concept de “no man’s land” résidait en toile de fond. (NdT : c’est du reste sur cette base de la théorie de “terra nullius” que la couronne britannique s’est emparée des terres australiennes et volée les terres ancestrales aborigènes…) La Cour a observé les Indiens et décidé que ceux-ci n’étaient pas totalement humains, n’étaient pas capables de posséder la terre. D’après la CS, les “propriétaires” légaux étaient les “découvreurs” chrétiens. […]

L’archéologie sérieuse a balayé ce pas de porte depuis un moment. Dans son excellent bouquin de recherche « 1491 » Charles C. Mann enterre la théorie en page 17 et 18 de son livre de 420 pages + 63 pages de bibliographie !!!

Il dit en page 18 qu’en 1997, des fouilles archéologiques au Chili ont prouvé de manière indiscutable que des peuples vivaient dans le sud de l’Amérique du sud bien avant les 13 000 ans affirmés comme limite de la théorie du D. de Béring. Les trouvailles faites sur le site remontent à plus de 30 000 ans (c’est à dire grosso modo au temps de Homo Sapiens : Cro-Magnon en Europe.

Le but non avoué derrière la théorie bidon donc du Détroit de Béring est de pousser ce raisonnement : Les Indiens sont venus d’Asie il y a 13 000 ans par le détroit de Béring et ont eux-mêmes occupé, usurpé les terres en tant que « migrants »…  Ne sommes-nous donc pas tous des migrants qui nous établissons quelque part au fil du temps ?… Cela soigne (en apparence) la culpabilité potentielle émanant du génocide. La culture dominante impose son hégémonie culturelle pour faire accepter ses exactions. Ainsi, l’histoire, les sciences sont le plus souvent tronquées dans le but précis de justifier cette hégémonie culturelle.

Kaianerekowa ou la Grande Loi de la Paix (version PDF N° 21 de 27 pages) Charte Confédérale Iroquoise et plus ancienne « constitution » active au monde, datant du 12ème siècle dont il n’est pas question d’en prôner une application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise, mais nous pouvons l’étudier et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir. Une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologique. Il est également à noter le processus politique par des femmes et des conseils des femmes, dans une société matrilinéaire et égalitaire ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdfgrandeloidelapaix.pdf

DOSSIER ► MEURTRE PAR DÉCRET ;

Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation : Meurtre Par Décret – Le crime du Génocide dans les Pensionnats/Hôpitaux pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada, dans une version PDF N° 1 de 58 pages, dans sa dernière version que j’ai mise à jour en juin 2019, en analyse dans ce billet de blog ► Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret » en français dernière version PDF mise à jour

MEURTRE PAR DÉCRET – dans les Pensionnats / Hôpitaux de 1820 à 1980 aux USA

Dossier PEUPLES PREMIERS :

La Nation Mohawk grâce à Mohawk Nation News (en français)

Païens en Terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte, Steven Newcomb, 2008 ;

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter

N° 46 avec Peter d’Errico, PDF de 29 pages ► Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Peter d’Errico

N° 47 avec Steven Newcomb, PDF de 106 pages ►  Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb

Nouvelle version PDF de l’Introduction au Défi Celtique d’Alain Guillerm {6bis de 43 pages} – Revue, corrigée & Complétée par Jo Busta Lally en décembre 2019 ;

Fragments anthropologiques pour changer l’histoire de l’Humanité avec David Graeber ;

Preuve, qu’à des degrés divers, nous sommes TOUS des colonisés !

Discours sur le colonialisme, d’Aimé Césaire, 1950 ;

Peau Noire, Masques blancs, Frantz Fanon, 1952 ;

L’anachisme africain, histoire d’un mouvement, Par Sam Mbah et I.E. Igariwey, 1997 ;

Pierre Clastres, 1974 – Anthropologie Politique : De l’ethnocide ;

Résoudre l’aporie de Pierre Clastres par Résistance 71, août 2019 (Version PDF de Jo Busta Lally, septembre 2019)

Toutes mes réalisations au format PDF de 2016 à ce jour (150) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Pour comprendre et réaliser que l’avenir de l’Humanité et le salut de l’Occident, à mon sens, passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Du fait qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais !

Aussi, appelons les colons de papier des Terres Australes à faire dérailler le Train de la Découverte en stoppant les célébrations du Jour de l’Invasion / Australia Day prévues, malgré les flammes, le dimanche 26 janvier prochain jour férié et de fête nationale…

Comme en France, où le nombre de manifestants contre la réforme des retraites varie selon la police et les comptages indépendants, en Australie entre 24 et 183 personnes ont été arrêtés pour avoir allumé des feux sur le territoire national des colons… ICI & .

Par ailleurs, il faut noter que les 10 000 dromadaires qui doivent être abattus, on été introduits par les colons entre 1870 et 1920 ICI, les peuples originaires ne risquaient pas de menacer leur propre écosystème !

JBL1960

Le pape estime, ce 21 décembre 2019 : « Nous ne sommes plus en chrétienté »…

Extrait de la Bulle Romanus Pontifex du pape Nicolas V du 8 Janvier 1455

“… pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leurs personnes en esclavage perpétuel…  dans ► Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret » en français dernière version PDF mise à jour
Le profond désir chrétien de domination – Steven Newcomb, juillet 2019

«Nous ne sommes plus en chrétienté» : le Pape estime que l’Occident se déchristianise

Russia Today France – 21 décembre 2019 – URL de l’article source ► https://francais.rt.com/international/69390-nous-ne-sommes-plus-chretiente-pape-estime-occident-qui-se-dechristianise

Dans ses vœux au gouvernement de l’Église, le pape François a dépeint une situation bien pessimiste pour la chrétienté. Regrettant que la foi soit aujourd’hui «niée, marginalisée et ridiculisée» en Occident, il a appelé l’Église à changer. «Nous ne sommes plus en chrétienté» : le pape François a constaté, le 21 décembre, la perte d’influence de l’Église en Occident, particulièrement en Europe, et appelé la Curie romaine à «un changement de mentalité» profond. «Nous ne sommes plus en chrétienté, nous ne le sommes plus ! Nous ne sommes plus les seuls aujourd’hui à produire la culture, ni les premiers, ni les plus écoutés», a lancé le pape dans ses traditionnels vœux à la Curie, le gouvernement de l’Église.
«Nous ne sommes plus dans un régime de chrétienté parce que la foi – spécialement en Europe, mais aussi dans une grande partie de l’Occident – ne constitue plus un présupposé évident du vivre-ensemble ; pire elle est souvent même niée, raillée, marginalisée et ridiculisée», a commenté le souverain pontife argentin devant ses principaux cardinaux.
Un groupe de six cardinaux de la garde rapprochée du pape François a presque fini l’élaboration d’une nouvelle Constitution qui régira à l’avenir la Curie romaine, et qui doit remplacer un précédent texte promulgué par Jean-Paul II en 1988. L’édition 2019 des vœux à la Curie a montré une nouvelle fois la détermination du Pape, sur un ton toutefois plus modéré que d’habitude. En 2017, il avait par exemple dénoncé sans les nommer «les traîtres» qui freinent ses réformes, estimant que changer la Curie revenait à «nettoyer le sphinx d’Égypte avec une brosse à dents». En 2014, François avait énuméré quinze «maladies» affectant la Curie, dont «l’Alzheimer spirituel» et «la fossilisation mentale». Le Pape a annoncé, ce 21 décembre, la limitation à cinq ans, éventuellement renouvelable, du mandat de doyen du Collège des cardinaux, qui préside cette instance, en particulier lors de l’élection d’un nouveau pape lors d’un conclave. Il a semblé ainsi vouloir diminuer quelque peu le pouvoir du doyen, en conseillant aux cardinaux d’élire une personne ne cumulant pas d’autres postes au sein de la Curie. Ce changement a été annoncé en même temps que la démission du doyen actuel, en poste depuis 2005, le cardinal italien Angelo Sodano, âgé de 92 ans, qui n’est pas considéré comme un proche de François. Longtemps au service diplomatique du Vatican, le cardinal Sodano fut ambassadeur (nonce) au Chili, où il appuya la consolidation d’une Église très conservatrice. Il a aussi soutenu le prêtre pédophile Fernando Karadima qui s’est retrouvé au centre d’un vaste scandale qui a contribué à séculariser le pays. Il fut aussi le secrétaire d’État (numéro deux du Vatican) du pape Jean-Paul II durant 16 ans.

Ce «changement d’époque» oblige à «un changement de mentalité pastorale», a souligné le premier Pape latino-américain de l’histoire, qui s’est employé, depuis son élection en 2013, à réformer les structures internes de la Curie, tout en insistant régulièrement sur un changement du mode de pensée en vase clos au sein de l’Église. Il s’est heurté à la résistance de nombre de sections de la Curie, réfractaires à un plus grand contrôle de leurs finances. Le Pape a formulé aussi une mise en garde contre «la rigidité» et «la tentation de se replier sur le passé» alors qu’il faut, selon lui, «s’engager dans des changements significatifs». Lançant une pique à des adversaires qui s’opposent à ses réformes, y compris au sein de la Curie, le Saint-Père a décrit «la rigidité qui naît de la peur du changement et qui finit par disséminer […] des obstacles sur le terrain du bien commun, en le transformant en champ miné d’incommunicabilité et de haine». «La Curie romaine n’est pas un corps détaché de la réalité», a insisté le pape François, pour qui le changement doit être profond et ne doit pas se limiter «à revêtir un vêtement nouveau et à rester, en fait, comme on était avant».

Les mots ont un sens !

Pour les premiers colons/envahisseurs/exterminateurs lancés à la conquête d’un Nouveau Monde et sur ordre divin (des hommes en jupe) dès 1492 ;  Il fut simplement implicitement compris qu’aucune personne indigène traditionnelle ou nation ne devaient être autorisées à survivre en dehors de la chrétienté et de sa nation « blanche ».

Depuis, toutes les approches partagèrent le même narratif trompeur qui dépeignait le génocide comme une quête sacrée et un acte de charité profonde envers des êtres inférieurs.

Et si vous pensez, qu’ici en France, ce combat nous est étranger et totalement hors de propos, alors reportez-vous au propos d’un François Fillon ; La France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord ICI qu’il avait tenus sur la colonisation en août 2016 lors d’un discours à Sablé-sur-Sarthe.

Et donc nous savons très précisément sur ce blog, (Catégorie PEUPLES PREMIERS) comment la France a procédé pour « faire partager sa culture » aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord, c’est à dire avec des crucifix et des échafauds, le missel dans une main l’épée dans l’autre, belle notion du partage effectivement, ce que regrette le Pape François 1er, et premier pape jésuite.

Sur ce blog ;

Nous nous rappelons les enfants assassinés dans les Pensionnats et Hôpitaux pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada, de 1820 à 1980 aux États-Unis et ceux qui sont responsables ; l’État et l’Église !

Nous nous souvenons de la petite Maisie Shaw chaque année, à Noël et appelons à fermer les églises qui l’ont tuée elle et plus de 60 000 autres enfants autochtones !

Résultat de recherche d'images pour

“Tu es un bon chrétien Ed. Vas-y fais des enfants, je ne stérilise que les païens.” ► Dr George Darby Senior, médecin missionnaire de l’Église unifiée du Canada à Ed Martin de la nation Hesquait, Bella Bella, Colombie Britannique, 1952.

Résultat de recherche d'images pour

La scène du crime et l’assassin (voir photo sur l’article original) : Le pensionnat pour Indiens d’Alberni et son directeur, le prêtre de l’Église Unifiée du Canada, le révérend Alfred Caldwell (photo prise en 1946)  (régulièrement supprimée)

Issu de ► En souvenir de Maisie Shaw ;

Si la lecture en est souvent difficile, qu’est-ce donc, au regard de ces nouveaux-nés jetés dans les chaudières, des petites filles, et petits garçons violés quotidiennement, en groupe par des hommes et des femmes d’églises ?

“Lorsque j’étais en Senior B, les filles se retrouvaient enceintes [des viols], mais elles n’avaient jamais leurs enfants vous savez. Ils faisaient venir quelqu’un pour un avortement. C’était effrayant, nous entendions la porte de l’incinérateur s’ouvrir et puis le gros clang de la fermeture et nous savions qu’ils se débarrassaient de preuve… On se demandait souvent combien d’enfants ont été jetés dans cet incinérateur.” ► Eddy Jules, survivant du pensionnat catholique de Kamloops.

Plus près de nous, de 1925 à 1961, à Tuam, dans l’ouest de l’Irlande, des milliers d’enfants pauvres ou nés hors mariage ont été placés au sein de l’orphelinat du Bon Secours, une maison maternelle financée par l’État et dirigée par des religieuses. C’est là que leurs mères, des « filles perdues » comme on les appelait à l’époque, accouchaient et étaient obligées d’y abandonner leur bébé. Beaucoup de ces enfants sont décédés à la suite de négligences et de manque de soins appropriés, tandis que leurs mères ont été forcées à travailler dans des laveries pour payer les rentes de leurs « bâtards ».

Pendant des décennies, cette tragédie a été effacée de la mémoire collective. Impossible, en Irlande, de remettre en question la toute-puissante Église catholique. Pour lire l’article et voir la vidéo ► Hier comme aujourd’hui ; l’Église catholique romaine et les États sont associés pour nous tuer

Libre à vous de croire et de pratiquer votre foi, votre croyance ou votre spiritualité, en votre for intérieur et ainsi, libre à nous d’enclencher un nouveau paradigme SANS DIEUX NI MAITRES et autant que possible sans armes, ni haine ni violence aux côtés des Natifs et Peuples originaires de tous les continents !

Lectures complémentaires ad hoc et connexes ;

La Théorie identique de l’Église et de l’État, Michel Bakounine, 1869

La peste religieuse par Johann Most, 1892 ;

TRADUCTION DE LA BIBLE & ESCROQUERIE HISTORIQUE, par le Dr. Ashraf Ezzat

La Bible ‘Déterrée’ d’Israel Finkelstein & Neil Asher Silberman

Pour découvrir tous les autres PDFs (148) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

JBL1960

 

Thanksgiving ? No Thanks…

“Après avoir souffert au-delà de la souffrance, la nation rouge se relèvera de nouveau et ce sera alors une bénédiction pour un monde devenu bien malade. Un monde empli de promesses brisées, d’égoïsme et de séparations. Un monde se languissant de lumière. Je vois une époque de sept générations lorsque toutes les couleurs de l’humanité se rassembleront sous l’arbre sacré de la vie et la terre entière redeviendra de nouveau un cercle unique. Ce jour là, il y aura ceux parmi les Lakota qui porteront la connaissance et la compréhension de l’unité parmi tous les êtres vivants et les jeunes gens blancs viendront vers ceux de mon peuple pour leur demander de leur dispenser leur sagesse. Je salue la lumière dans tes yeux, là où réside l’univers entier. Car quand tu es au centre de toi-même et que je suis également en cet endroit en mon sein, alors nous serons un.” ► Tasunke Witko, Crazy Horse, chef de guerre Oglala, Sioux ► La voie Lakota & L’Aventure Crazy Horse par Joseph M. Marshall III, version PDF N° 45 de 42 pages

“J’avance sous la bannière du peuple !

Je le fais afin que le peuple puisse vivre”

~ Philosophie du guerrier Lakota ~

Résultat de recherche d'images pour

“Toute la tradition européenne, marxisme inclus, a conspiré pour défier l’ordre naturel de toutes choses. La Terre-mère a été abusée, les pouvoirs ont été abusés et tout ceci ne peut pas continuer indéfiniment. Aucune théorie ne peut venir changer ce simple fait. La Terre-mère va riposter, l’environnement va riposter et ceux qui abusent seront éliminés. Les choses reviennent au point de départ*. C’est çà la révolution. C’est aussi une prophétie faite par mon peuple, par le peuple Hopi et bien des autres peuples corrects. Les Indiens des Amériques ont essayé d’apprendre cela aux Européens depuis des siècles ; mais, comme je l’ai dit plus tôt, les Européens sont incapables d’écouter. L’ordre naturel des choses gagnera et les abuseurs, les offenseurs mourront, comme les daims meurent lorsqu’ils brisent l’harmonie en surpeuplant une zone donnée. Ce n’est plus qu’une question de temps avant qu’une catastrophe naturelle ne se produise, une catastrophe aux proportions planétaires. C’est le rôle des Indiens et de toutes choses naturelles de survivre. Une partie de notre survie consiste à résister. Nous résistons non pas pour renverser un gouvernement ou pour saisir le pouvoir, mais simplement parce qu’il est normal et naturel de résister à l’extermination, de survivre. Nous ne voulons en aucun cas le pouvoir au-delà des institutions des blancs, ce que nous voulons c’est que les institutions des blancs disparaissent. C’est çà la révolution.
Nous, les Indiens des Amériques, sommes toujours en contact avec ces réalités, les prophéties, les traditions de nos ancêtres. Nous apprenons de nos anciens, de la nature, des pouvoirs. Et quand la catastrophe est passée, nous les Indiens des Amériques, nous serons toujours là pour habiter ces terres et ce continent. Peu importe si ce ne sera qu’une poignée d’entre nous au fin fond des Andes. Le peuple amérindien survivra, l’harmonie sera rétablie. C’est çà la révolution.” ► Extrait du discours de Russell Means durant le Black Hills International Survival Gathering, Dakota du Sud, juillet 1980. (Traduit de l’anglais par Résistance 71) ► Si vous avez oublié les noms des nuages, alors vous avez perdu votre chemin, par Russell Means PDF N° 5 de 19 pages, dans sa dernière version revue et corrigée par mézigue.

*point de départ = Temps Zéro (Tep Zepi) ou Temps Nouveau/Begenning Of A New Era (Zep Tepi)

Image associée

Le culte de la mort des “Canajon” (squatters)

Mohawk Nation News | 24 novembre 2019 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2019/11/24/canajon-death-cult-draft-2/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 dans : Message Mohawk : Arrêtons les squatters de nos vies et leur culte de la mort… (Mohawk Nation News)

Le culte de la mort pré-planifié canajon fut mis en place par les squatters sur instructions des banquiers dès qu’ils mirent les pied sur Onowarekeh (l’Île de la Grande Tortue). [Canajon est le mot mohawk qui veut dire “squatter”, dérivé par la suite en “kanatien” => “canadien”…] Wahatinatsoten, ils se sont incrustés sur notre terre.

Les maisons sont détruites ou tombent en ruine. La conscience de la terre se manifeste graduellement. Les squatters font ce que leur ont dit de faire les banquiers, ne sachant pas qu’ils sont eux-mêmes la propriété des mêmes banquiers. Enkiyaseteh (génocide), on se tient hors de vue, récupérant dans les collines. Dans un futur proche, s’ils ne volent pas, les squatters n’auront plus rien à manger et plus de refuge.

Les enfants qui questionnent leur endoctrination sont appelés “parias” ou “désaxés” et sont faussement diagnostiqués par des médecins pour qu’ils soient mis sous anxiolytiques. Les banquiers sont terrifiés de ce qu’ils ne peuvent pas contrôler. La loi bancaire ou “loi de l’amirauté” est artificielle. Seule la loi naturelle est permanente. La création/nature et notre terre-mère voient la dévastation. Bientôt viendra une grande lumière. Asontewekowa, nos esprits se déplacent sur l’Île de la Grande Tortue.

Ils nous veulent morts ! Mais nous sommes bel et bien vivants. Nous faisons partie de ce monde naturel créé par la nature et mis sur notre terre-mère. Quand nous tendons l’oreille, nous écoutons la Nature. Ils ne le peuvent pas. Les messages nous parviennent de Karennah, le ton/timbre/son de la terre-mère.

Les banquiers sont maintenant en train de vivre un cauchemar. Ils sont agités. La Nature va fixer les choses comme elles doivent l’être. Ils le savent. Les feux s’allument. L’eau gronde. De forts vents renversent les choses. À cause de Waonkinatakari, ils nous ont attaqués ainsi que nos villages comme des chiens enragés. Sasewatenti. Nous leur disons de rentrer chez eux.

Les banquiers ont une haine aveugle de notre chaleur simple et de notre humanité. Ils sentent bien que l’Île de la Grande Tortue est hantée. Elle l’est ! Par nos esprits qui vagabondent sur Onowarekeh ! Les banquiers se persuadent qu’ils ont toutes les clefs de toutes les barrières qu’ils ont mis en place, des bâtiments, des ponts, des villes, des murs, de l’économie, de la politique, de la finance, des médias, des classes et castes de gens etc… Certains d’entre eux savent qu’il y a quelque chose au-delà de ce qu’ils peuvent voir et cela les préoccupe.

Ils ne vaincrons pas la création/nature. Ils argumentent, disputent, accusent, arrêtent, attaquent et jettent en prison. Ils appellent le monde naturel “paranormal”.

Nous représentons la connexion avec la nature, qu’ils ne peuvent pas voir ni ne peuvent expérimenter, ni ne peuvent aimer. Maintenant la nature et la terre  hurlent pour qu’ils retournent là d’où ils viennent, pour qu’ils disparaissent, que nous ne les voyons plus jamais. Quelques anciens et quelques jeunes sentent et perçoivent les vibrations de la nature.

Pour se sauvegarder, ils ont mis en place une tripotée de réparation d’infrastructure pour eux-mêmes. Ce n’est que cataplasme sur jambe de bois. Par la peur, ils ont créé une augmentation du terrorisme, des impôts, de la consommation de drogue et d’alcool, du pillage, des suicides, des assassinats, des faux-drapeaux et des faux espoirs. Tout le monde souffre de brokeitis parce qu’ils ne peuvent pas vivre sans leurs béquilles et infrastructure. Le mal est leur béquille.

Les Indiens de bois” prennent vie. Les banquiers ont créé une image par laquelle ils veulent que nous vivions. Tout change maintenant. Nous sommes ceux que nous sommes réellement.

Nous les voyons comme les assassins stupides qu’ils sont et qui laissent les banques, les politiciens et les entités entrepreneuriales les contrôler parce qu’ils obtiennent un petit bénéfice de ces crimes dirigés contre nous et Onowaregeh.

Pour eux tout a une valeur marchande traduisible en dollars, la terre, la nature, les peuples originels, l’eau, toute belle chose et l’ordre naturel. Leur plan génocidaire continue. Les crimes commis ont rendu possible pour les squatters d’avoir du boulot, une maison, une vie, d’envoyer leurs enfants dans des écoles et d’obtenir une pseudo-liberté alors qu’ils vivent dans un quasi État policier ne fonctionnant que dans et par la peur.

La véritable peur des banquiers est que les squatters apprennent qu’on leur a menti tout le long, qu’ils se rebellent et qu’ils les décapitent comme les Français le firent lors de leur révolution. Ils veulent l’Île de la Grande Tortue dépeuplée et revitalisée pour le “Nouvel Ordre Mondial” de l’ONU. Lorsqu’ils n’auront plus de clients pour acheter ce qu’ils ont volé, ils n’auront plus besoin d’être ici.

Les squatters sont persuadés que leur dieu va les mener à la sécurité, mais le véritable dieu des banquiers est l’argent.

Leur propre mère (terre) hurle qu’il est temps pour eux de rentrer à la maison.

Image associée

Kaianerekowa ou La Grande Loi de la Paix

Exemple de Charte Confédérale et plus ancienne « constitution » active au monde, datant du 12ème siècle dont il n’est pas question d’en prôner une application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise, mais nous pouvons l’étudier et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir*. Une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologique. Il est également à noter le processus politique par des femmes et des conseils des femmes, dans une société matrilinéaire et égalitaire ► Exemple d’alternative pour nous gérer sans État ni institutions coercitives obsolètes…

Tous les squatters de l’Île de la Grande Tortue et au-delà ce Jeudi 28 novembre 2019 rendent grâce à Dieu de leur avoir donné le courage, la force de tuer l’indien pour sauver l’Homme (blanc et de surcroit chrétien) en célébrant : THANKSGIVING !

Aux origines de Thanksgiving…

Refusez de célébrer le culte de la mort institué par les colons/squatteurs et appelé Thanskigiving. Remontez aux origines de cette commémoration, car c’est un épisode cruel des guerres indiennes qui va profondément bouleverser l’opinion américaine en raison de la mort, non des Indiens mais de ceux qui avaient mission de les tuer !

En fait, l’horreur vient du fait, que ce ne sont pas ceux qui devaient logiquement mourir ce jour-là, qui furent décimés ► Aux origines de Thankgiving

En refusant de célébrer et festoyer le Jour de la Découverte, le Jour de la Race, le Jour de l’Invasion et Thanksgiving ; Nous les non-indigènes parce que nous sommes TOUS des colonisés, tenons-nous debout et main dans la main tout naturellement aux côtés des descendants des peuples originels de tous les continents pour instaurer, ensemble, l’harmonie de la société des sociétés sur Terre-mère.

Et tant qu’on y est, boycottons en suivant le BLACK FRIDAY au lendemain de ce dernier Thanksgiving ► DERNIER PAPE, DERNIÈRE REINE de Mohawk Nation News

Quelques textes fondateurs et fondamentaux indispensables à lire, à mon sens, si l’on veut vraiment que ces derniers jours soient vraiment les derniers d’un monde dont nous ne voulons pas. Changeons d’attitude pour être en capacité de changer le cours de l’Histoire de l’Humanité  ;

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective ou renoncement au baptême en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte, version PDF de 43 pages de Jo Busta Lally, mars 2019 ;

Les Confessions d’un Évêque jésuite, version PDF N° 44 de 23 pages (analyse de Jimmy Dalleedoo, Source Alter Info à partir du livre du docteur Alberto Rivera, qui avait été prêtre jésuite et évêque de l’église catholique romaine, Les Crimes du Vatican) ;

Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret » le crime de génocide dans les Pensionnats (et Hôpitaux) pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada, Version PDF N° 1 de 58 pages & mon dossier MEURTRE PAR DÉCRET ;

Steven Newcomb « Pagans in the Promised Land, Decoding the Doctrine of Christian Discovery » Édition Fulcrum, 2008 ► Introduction au livre Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte, version PDF N° 4 de 45 pages ;

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter ;

N° 46 avec Peter d’Errico, PDF de 29 pages ► Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Peter d’Errico

N° 47 avec Steven Newcomb, PDF de 106 pages ►  Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb 

La City de Londres ; Au cœur de l’Empire, version PDF N° 54 de 34 pages ;

Toutes les autres versions PDF (144 à ce jour) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/ le N° 145 arrivant à la publication ce lundi 2 décembre 2019

Jo Busta Lally

PIÈGE À RATS POUR LES AFFAIRES INDIENNES par Mohawk Nation News – Traduit, complété & enrichi par JBL

Hier, au pays des souris… On élisait des chats !

Discours de Tommy Douglas en 1944 au Canada :
Tommy DOUGLAS – Thomas Clement (Tommy) Douglas, (né le 20 octobre 1904 à Falkirk (Écosse) et décédé le 24 février 1986 au Canada), est un ancien premier ministre de la Saskatchewan (1944-1961). Il a dirigé le premier gouvernement socialiste en Amérique du Nord, et il était le premier chef fédéral du Nouveau Parti démocratique.

Et tout le monde, dans la salle, rit !!!

Aujourd’hui, à Blaireaux Land, sous le plus Grand Chapiteau du Monde, rien n’a changé…

D’un Trudeau à l’autre ; C’est le chat qui se mord la queue, pendant que les souris votent en rond…

▼▼▼

Piège à rats pour les Affaires Indiennes

Mohawk Nation News | 3 novembre 2019 | URL de l’article original en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2019/11/03/indian-affairs-rat-trap/

Traduit de l’anglais par Jo Busta Lally, avec l’aide de Deepl.com

Qu’est-ce que le Canada ? Rien de plus qu’une occupation militaire des terres d’onkwehonweh par les Affaires indiennes, qui est un département de l’armée.

En 1968, des kanionkehaka’onwe [Mohawks] se sont rendus à Ottawa pour protester contre le déversement de déchets à Kahnawake par 33 municipalités de Montréal. Les Affaires indiennes l’appelaient le « Dépotoir Sanitaire », géré par la mafia. Nous voulions montrer comment le Canada, en tant que soi-disant Entreprise Fiduciaire, a autoriser sur des centaines de milliers d’acres de terre, d’eau et de déchets toxiques d’allumer des feux souterrains, contaminant tout.

Les kanionkehaka ont capturé dans leurs maisons et leurs cours des rats et des souris. Ils les ont emmenés à une réunion aux Affaires indiennes, qui se tenait à Ottawa à l’époque. Au cours de la réunion, les rats se sont accidentellement échappés de leur carton et se sont cachés. Puis ils ont commencé à se reproduire et ont entièrement saccagé le bâtiment.

En 1973, l’un des onkwehonweh qui livrait les rongeurs a trouvé un emploi dans le Département. Image associée

En 1978, le Canada a construit un nouvel édifice de 27 étages à Hull, maintenant appelé Gatineau. Tout a été tranquillement aménagé dans le nouveau bâtiment. C’était pendant le mouvement séparatiste québécois. À l’époque, nous, les autochtones, discutions de la possibilité d’une séparation d’entreprise par les Québécois. Les séparatistes ont mis en branle un plan secret pour s’emparer du Canada.

Les Affaires indiennes sont le ministère et l’édifice le plus important de la société d’État du gouvernement du Canada. Tous les documents consignant le vol de l’île de la Grande Tortue (Amérique du Nord), notre terre partout au Canada, sont enregistrés et déposés dans cet immeuble. Tous les documents d’extraction des ressources y sont également archivés. Les dossiers de tous les biens qui ont été volés aux autochtones par le gouvernement se trouvent au 10, rue Wellington à Gatineau.

Récemment, après que le Québec ait remporté 32 sièges aux élections fédérales de 2019, le Parti québécois a déclaré qu’il ne faisait pas partie du Canada, mais qu’il déclarait que le Québec était une nation distincte. À la suite de cette séparation d’entreprise, tous les documents remontant à 200 ou 300 ans seront conservés à l’extérieur du Canada et contrôlés par le Québec. Ils peuvent les brûler, les déchiqueter ou modifier le texte.

En 1978, Pierre Trudeau a cédé ces bâtiments au Québec. Pour tout différend entre le Canada et le Québec, le Québec détiendra le contrôle de toutes les terres et ressources à travers le Canada.

Le « Senior » Trudeau a planté les graines. En 1968, nous avons averti le monde entier de ce qui arriverait si nous relâchions ces rats dans l’immeuble. Ils ont repris le ministère des Affaires indiennes.

À L’HEURE ACTUELLE, LE « CENTRE DE CRISE » AU 14E ÉTAGE DES AFFAIRES INDIENNES EST DIRIGÉ PAR L’ARMÉE CANADIENNE. L’ARMÉE QUÉBECOISE PRENDRA LA RELÈVE… Le monde entier sait que 100% d’onowarekeh ; l’île de la Grande Tortue est une Terre Native/originelle et qu’il n’y a pas de véritables pays appelés « Québec » ou « Canada ». Les banquiers de la ville de Londres sont propriétaires des deux sociétés connues sous le nom de « Canada » et « États-Unis d’Amérique ». Ils sucent la vie de l’île de la Grande Tortue (comme des vampires). Notre Mère la Terre/Terre-Mère et la Création sont entrées en « résistance » et s’apprêtent à riposter. Nous les avons accueillis au début. Mais ils nous ont serré si fort, qu’on ne peut même plus respirer. Le Monde Ciel et la Paix reviendront.

Île de la Grande Tortue : Intérêt Indien contre l’assertion de la Couronne – Mohawk Nation News

Pour effondrer les empires coloniaux sans verser une goutte de sang, sans haine, sans violence ?

DIRE NON ! Arrêter de voter, de se soumettre, de consentir…

Arrêtons de tomber dans les pièges électoraux ► LE VOTE PIÈGE de Mohawk Nation News, 17/10/2019 – Traduit, complété & enrichi par JBL

Le salut de l’Occident et l’avenir de l’Humanité passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Du fait qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais ! Si on laisse faire, sans (ré)agir, se sera la fusion, actuellement en cours, de la haute finance impérialiste totalitaire et eugéniste occidentale avec son homologue chinoise, qui elle possède une infrastructure coercitive couplée à un arsenal TECHNOTRONIQUE bien plus dévouée que celle de l’occident à l’heure qu’il est ► DERNIÈRES INFOS POUR REFUSER LA DICTATURE TECHNOTRONIQUE EnMarche en France ! (Nouvelle version PDF) MÀJ du 30/10/19 à 11 Heures

Ces lectures complémentaires, et indispensables, pour parvenir à remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui appliqué à différents niveaux de la société empêche l’Humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

Catégorie Peuples Premiers ;

Effondrer les Empires Coloniaux par Apostasie collective et en récusation de la Doctrine chrétienne de la Découverte, par Jo Busta Lally ;

EFFONDRER LE COLONIALISME ! MàJ du 26 janvier 2019 – Version PDF N° 38 de 23 pages, PARTIE II – PAGE 12 à 21 ► Petit précis sur le colonialisme français en Nouvelle France ;

Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation : Meurtre Par Décret – Le crime du génocide (dans sa dernière version mise à jour le 8 juin 2019) dans les Pensionnats et Hôpitaux pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada

Nous sommes TOUS des colonisés par Résistance 71 ;

La Couronne ► La City de Londres ; Au cœur de l’empire ;

Les confessions d’un évêque jésuite – Dr. Alberto Rivera par Jimmy Daleedoo, Version PDF N° 44 de 23 pages, exclusivité de mon blog ;

Nouvelle Version revue & corrigée du 17 avril 2019 ► INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE & LA PENSÉE AMÉRINDIENNES, Russell Means (1939 – 2012)

Kaianerokowa ou La Grande Loi de la Paix (plus vieille Charte / Constitution de la Confédération Iroquoise, au monde, toujours active, datant du XIIe siècle)

La Grande Loi du Changement – par le Pr. Taiaiake Alfred

 La voie Lakota & L’aventure Crazy Horse Traduction d’extraits par Résistance 71 de deux livres de Joseph M. Marshall III, historien et conteur Lakota ;

MA PAGE PDFs (138)

JBL1960

L’illustration de ce billet est piquée à http://jeanpierremondor.tripod.com/id22.html Légende Iroquoise, Création du Monde ;

La création du monde

Légende huronne-wendat

Il y a fort longtemps, les Hurons-Wendat vivaient de l’autre côté du ciel. Un jour, une jeune femme, nommée Aataensic, creuse au pied d’un grand arbre à la recherche de racines pour guérir son mari malade. Par malheur, la jeune femme, qui est enceinte, perd pied et tombe dans un trou du ciel. Deux Grandes Oies sauvages aperçoivent la jeune fille dans sa chute vertigineuse ; déployant leurs ailes immenses, elles se précipitent vers la malheureuse et la sauvent d’une noyade certaine en la juchant sur leur dos.

Ne sachant que faire, les Grandes Oies s’adressent à la Grande Tortue qui nage dans cet océan des premiers âges. Reconnue entre tous pour sa sagesse, la Grande Tortue décide sur le champ de convoquer un conseil réunissant tous les animaux aquatiques dans le but de trouver une solution. Elle s’adresse à eux et demande aux animaux les plus valeureux de lui ramener quelques grains de terre des profondeurs de l’océan. Parmi les nageurs aguerris, la Loutre, le Rat Musqué et le Castor plongent tour à tour, mais tous les trois reviennent bredouilles, complètement épuisés par l’effort, et rendent l’âme aussitôt. La situation est désespérée.

Le vieux Crapaud se porte volontaire et plonge aussitôt vers les profondeurs de l’abîme. Bien plus tard, alors que tous le croient disparu à jamais, le Crapaud refait surface avec un peu de terre dans la gueule. Cette terre est déposée sur le dos de la Grande Tortue avec soins et très rapidement, cette poignée de terre devient une grande île toute verte (l’Amérique moderne). La jeune fille s’établit sur cette île et donne naissance à son enfant. Cette île est nommée Wendake et elle abrite désormais la nation Huronne-Wendat. Depuis ce temps, lorsque la Grande Tortue bouge, la Terre se met à trembler.

Résultat de recherche d'images pour

LE VOTE PIÈGE de Mohawk Nation News, 17/10/2019 – Traduit, complété & enrichi par JBL

POUR ÉVITER LE « VOTE PIÈGE » ► ARRÊTEZ DE VOTER !

POUR EFFONDRER LE COLONIALISME ► ARRÊTEZ DE VOTER !

SIMPLE – BASIQUE – BASIQUE – SIMPLE…

LE VOTE PIÈGE

Mohawk Nation News | 17/10/2019 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2019/10/17/the-vote-trap/

Traduit de l’anglais par Jo Busta Lally, avec l’aide du traducteur Deepl.com

Beaucoup de ceux qui ont vécu pour la cause sont partis : Clinton Rickard, Mad Bear Anderson, Louis Hall karonhiaktajeh, Peter Diome, Richard Oaks, Russell Means, Dennis Banks, kakwirakeron, Vernon Bellecourt, Anna Mae Aquash, plusieurs rotiskenraketeh en première ligne, Harriet Boots, des femmes et des hommes qui se sont tenus côte à côte, Sugar Montour, Mad Jap, The General, Dick Hill, Kevin Stanger, Jakwadeh, Lasagna, Deskaheh, et pour ceux que je n’ai pas mentionnés, ils sont tous des héros.

Leur travail n’est pas terminé. Nous entendons encore leurs voix, même si leur corps a été enterré. Leurs yeux fermés ; Entendez leurs voix. Leurs paroles ne mourront jamais.

Nous avons toujours été incités à vivre dans les villes pour nous assimiler à la culture des colons.

Les banquiers sont propriétaires de tous les terrains, de l’air, de l’eau et des citoyens de la société appelée le « gouvernement du Canada » [NdJBL : CANADA INC.]. Voter signifie accepter les politiques visant à établir le coût élevé de la vie et un faible niveau de vie, le faible taux de natalité, l’anéantissement de notre race, les fléaux, le raccourcissement de la durée de notre vie, la pauvreté, la vie dans les rues des quartiers/bidonvilles pour esclaves, les entreprises criminelles, nos familles vivant au tout dernier échelon en raison de la couleur de notre peau et dans la perspective de la disparition définitive de notre culture.

Une majorité de 51% n’est pas la démocratie ou le consensus. C’est du corporatisme. Votre vote est pour que la société continue.

Nous essayons constamment de sensibiliser la communauté internationale à notre génocidaire en continue. Nous ne pouvons pas ramener ceux qui ont travaillé si dur pour notre survie, et nous ne pouvons pas non plus restaurer la santé de notre mère la Terre par nous-mêmes. Par les messages qu’ils nous ont laissés, ils sont ici. Nos jeunes essaient de nous libérer de l’esclavage et du génocide perpétuel en cours d’achèvement.

L’Accord-cadre supprimera l’intérêt de l’indien originel qui existait sur l’île de la Grande Tortue afin que les banquiers contrôlent totalement nos terres. Ils seront même propriétaires de nos plus petits territoires aussi grand qu’un « timbre-poste ». Les actes délivrés par les bureaux d’enregistrement ne mentionnent que la « possession par la Couronne« , qui appartient aux banquiers et qui est taxée par eux. Dans 10 ans, ils espèrent que le désespoir nous poussera dans les villes. Nos collectivités ont été soigneusement conçues pour ne pas avoir d’économie, de sorte que nos gens vont s’éloigner pour survivre.

Les riches vivront dans des forteresses rurales clôturées pour échapper à la vie brutale et désagréable qu’ils ont créée dans les villes et pour contrôler toute révolution à venir. [NdJBL : C’est exactement ce que j’exprime en appelant à  stopper net la DICTATURE TECHNOTRONIQUE mise en place par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées et après un “nettoyage” de 7 milliards d’humains, les 500 millions restant étant parqués dans les fameuses Smart-City/Villes connectées, véritables Gattaca/Ghettos technotroniques, tandis que l’élite toujours auto-proclamée vivra dans ses “zones vertes” de luxe, de jouvence et de délires transhumanistes en France ► REFUSONS LA RECONNAISSANCE FACIALE, en France !]

Les villes sont politiquement corrompues de par leur conception même. Elles sont programmées pour prendre le contrôle et être dirigées par l’Armée. Le pouvoir de la ville est basé sur la concentration de la fabrication et du marchandisage/mercantilisme pour vivre sur le dos des pauvres. C’est ce qu’on appelle l’extinction, l’assimilation, la réconciliation, l’entremêlement, la rupture de l’identité et de la langue du peuple premier.

Les immigrants se tournent vers le gouvernement fasciste pour échapper au chaos qu’ils ont fui dans leur propre pays.

Seules les populations originelles et la Nature demeureront sur l’île de la Grande Tortue.

La pression actuelle en faveur de la langue française vient du fait qu’ils devront retourner dans leur pays d’origine. Pour rester, ils doivent vivre selon  kaianerekowa, la tradition originelle de cette Terre et parler une langue native pour pouvoir communiquer avec notre Mère.

Nous avons un droit de naissance à protéger, un nom autochtone, une terre, nos familles.

En votant pour le maintien de leur système corporatif, notre destin est mis entre les mains de l’ennemi. La Grande Loi de la Paix, kaianerekowa, (plus vieille Charte / Constitution de la Confédération Iroquoise , au monde, toujours active, datant du XIIe siècle) est escamotée (pour ne pas dire, niée). Rester dans cette véritable réalité* est le défi.

Selon les lois de l’Amirauté, lorsque les autochtones votent, ils réaffirment leur assimilation.

Île de la Grande Tortue : Intérêt Indien contre l’assertion de la Couronne – Mohawk Nation News

*Réalité inversée « Franc-Maçonnique » par Dean Henderson  ; Les propriétaires de la City de Londres/Bank of International Settlements ont perfectionné l’art de projeter une fausse réalité sur les habitants de la planète. La plupart des gens ont intériorisé cette réalité et ne la connaissent même pas. Pour inverser la réalité luciférienne franc-maçonnique ► Réalité Inversée « Franc-Maçonnique » par Dean Henderson – Traduit, complété et enrichi par JBL et relever le défi…

De la même manière que toute personne qui célèbre le Jour de la Découverte, ou Columbus Day, ou le Jour de la Race réaffirme sa soumission à l’Empire ► Lundi 14 octobre 2019 : Columbus Day & Día de la Raza = Journée de la honte…

Pour effondrer les empires coloniaux sans verser une goutte de sang, sans haine, sans violence ?

DIRE NON ! Arrêter de voter, de se soumettre, de consentir…

Le salut de l’Occident et l’avenir de l’Humanité passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Du fait qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais !

Ces lectures complémentaires, et indispensables, pour parvenir à remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui appliqué à différents niveaux de la société empêche l’Humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

EFFONDRER LE COLONIALISME ! MàJ du 26 janvier 2019 – Version PDF N° 38 de 23 pages, PARTIE II – PAGE 12 à 21 ► Petit précis sur le colonialisme français en Nouvelle France ;

Nous sommes TOUS des colonisés par Résistance 71 ;

La Couronne ► La City de Londres ; Au cœur de l’empire ;

Les confessions d’un évêque jésuite – Dr. Alberto Rivera par Jimmy Daleedoo, Version PDF N° 44 de 23 pages, exclusivité de mon blog ;

Nouvelle Version revue & corrigée du 17 avril 2019 ► INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE & LA PENSÉE AMÉRINDIENNES, Russell Means (1939 – 2012)

La Grande Loi du Changement – par le Pr. Taiaiake Alfred

 La voie Lakota & L’aventure Crazy Horse Traduction d’extraits par Résistance 71 de deux livres de Joseph M. Marshall III, historien et conteur Lakota ;

MA PAGE PDFs (136)

JBL1960

Illustration du billet issue de l’article original de MNN (2001 HARPWEEK)

Lundi 14 octobre 2019 : Columbus Day & Día de la Raza = Journée de la honte…

Les festoyeurs de génocide sont (encore) de sortie !

Columbus Day à New York est un jour férié que l’on célèbre au mois d’octobre. C’est une journée pour rendre hommage à Christophe Colomb, l’homme qui a découvert l’Amérique. Le Jour de Christophe Colomb, on organise un défilé sur la Fifth Avenue à New York.

 Journée Christophe Colomb mythe et réalité de la célébration morbide de l’holocauste du continent américain :

Tous les écoliers d’Amérique du Nord apprennent ce poème qui commence par ces vers devenus forcément célèbres :

“In fourteen hundred ninety-two

Colombus sailed the ocean blue,”

Poème, comptine écrit pour immortaliser auprès de la jeunesse la “découverte” du “nouveau monde” par la chrétienté occidentale au XVe siècle – Source R71 du Lundi 10 octobre 2016 et toute première analyse de ce sujet phare de mon blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/10/10/lundi-10-octobre-2016/

Et en même temps ;

Día de la Raza = Jour de la Race en Espagne et dans toute l’Amérique Latine ;

Définition Wikipédia ; Le Jour de la Race (Día de la Raza) est le nom donné dans quelques pays hispano-américains aux fêtes du 12 octobre commémorant la découverte de terres émergées par le marin Rodrigo de Triana en 1492, après avoir navigué plus de deux mois à la demande de Christophe Colomb vers ce qui s’appellera plus tard l’Amérique. En Espagne, c’est le jour de l’hispanité qui est fêté, en relation avec la Fête nationale.

En Argentine, Chili, Colombie, Équateur, Mexique, Pérou, Salvador, Uruguay et Venezuela, et notez bien qu’en 2002 Hugo Chavez et le Ministre de l’Éducation supérieure d’alors, Samuel Moncada la rebaptisent Jour de la résistance indigène.

La résistance s’organise, et monte en puissance : Amérique latine. Mobilisation contre le Jour de la race – “Le 12 octobre est un jour de deuil national”, a déclaré le président bolivien Evo Morales à l’occasion de la commémoration de la découverte de l’Amérique en 1492, rapporte El Nuevo Herald de Miami. Le Jour de la race, comme on le connaît en Amérique latine, est aussi le jour de la fête nationale espagnole et le Jour de l’hispanité. Le président bolivien a signalé que la colonisation espagnole n’a apporté que “de la faim, de la misère et des maladies” aux peuples indiens. À La Paz, un groupe de manifestants a demandé que l’on retire les statues de Christophe Colomb et d’Isabelle la Catholique qui trônent dans la capitale, informe le quotidien chilien La Nación. À Santiago, des parlementaires socialistes se sont engagés à présenter un projet de loi pour supprimer ce jour férié, Au Guatemala, au Paraguay, en Équateur et en Colombie, des organisations ont profité de cette date symbolique pour organiser des manifestations et déplorer le peu d’attention que les gouvernements actuels prêtent aux peuples autochtones. À Barcelone, plus de 300 personnes se sont mobilisées contre l’impérialisme et le racisme. “L’hispanité est un génocide”, pouvait-on entendre lors de la manifestation, selon les informations de La Vanguardia. Quelques mètres plus loin, plus de 500 membres de l’extrême droite ont défendu leur droit à “bénéficier en priorité des prestations que les envahisseurs illégaux nous volent”, en référence aux immigrés latino-américains en Espagne. Source Courrier International du 13/10/2009 ► https://www.courrierinternational.com/breve/2009/10/13/mobilisation-contre-le-jour-de-la-race

Enfin, ça prend son temps…

Lundi 14 octobre 2019 ; Car il faut le rappeler ; Christophe Colomb n’a jamais mis un orteil sur l’Île de la Grande Tortue ! Nan… Il a débarqué sur l’île de Guanahani en 1492, mais n’a jamais mis un orteil sur l’île de la Grande Tortue (l’Amérique du Nord) ;

Tous ceux qui vont célébrer la conquête du Nouveau Monde par Colomb et ses représentants, vont célébrer les premiers meurtriers de masse de toute l’histoire de l’Espagne moderne, car on oublie de dire que 1492 fut déclarée l’Année Cruciale (año crucial) et considérée comme charnière dans le récit de l’Histoire de l’Espagne moderne.

Parce que ceux qui fêtent encore le « jour de Christophe Colomb » célèbrent le génocide, le meurtre et le pillage en règle d’un continent qui commença sur ce que sont aujourd’hui les Bahamas (Guahani) et Haïti et la République Dominicaine (Ispañola) en 1492.

“Plus jamais de simples mortels ne pourront espérer revivre l’exaltation, l’émerveillement et la satisfaction de ces jours d’Octobre 1492, lorsque le nouveau monde donna gracieusement sa virginité aux conquérants castillans.”

~~ Samuel Eliot Morison ~~

Dans ► L’Espagne ce 12 octobre 2017 célèbre encore le Jour de la Race

Lundi 8 octobre 2018 on célèbre encore le Jour de la Découverte et le Jour de la Race !

APPEL À RÉSISTER & APPEL À BOYCOTTER CETTE NOUVELLE JOURNÉE DE L’INFAMIE

Comment ? Tout simplement en nous tournant vers les peuples originels de tous les continents qui nous invitent à les rejoindre et à (re)vivre en se plaçant sous LA GRANDE LOI DE LA PAIX et non pour LA GUERRE PERPÉTUELLE pour les siècles et les siècles…

Remboursez, Remboursement / Pay Back !

Mohawk Nation News | 8 octobre 2019 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2019/10/08/pay-back/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 dans ► Résistance au colonialisme : Le monde malade de l’ « owista », la maladie de l’argent (Mohawk Nation News)

Otsinonwaksen okonha, l’entreprise coloniale du gouvernement du Canada et ses associés sont troublés. Les questions principales de leur débat électoral courant devraient être : “Comment pouvons-nous sortir de cette engrenage induit de justifier de toute la brutalité et du génocide que nous commettons envers onkwehonwe, le peuple originel et de toute vie sur l’Île de la Grande Tortue ?

Owista (la veulerie, maladie de l’argent) gouverne la société corporatrice coloniale. Leurs bouches disent “moi” au lieu de “nous”.

Les acteurs sont entraînés pour tromper le public de voir que l’entreprise coloniale est fondée sur les 51% de la règle majoritaire, la façon dont fonctionne le gouvernement entrepreneurial du Canada. Le corporatisme / fascisme dirige un État quasi policier sous les statuts de la loi de l’amirauté (britannique) sans aucun remède constitutionnel.

Le peuple originel, qui vit la voie naturelle avec toute vie, n’appartient en rien au système corporatiste colonial. Les immigrants sont en train de nous “réguler” hors d’existence. Si les citoyens de chaque municipalité développait une constitution municipale fondée sur Kaianerakowa, la Grande Loi de la Paix, et apprenait à obtenir un consensus de 100% d’accord sur tous les problèmes à discuter affectant la communauté, le Canada deviendrait un exemple rutilant pour le monde entier.

Les diktats des serpents étrangers à cette terre ne peuvent pas nous retirer de celle-ci. Tewatatawi est notre nature. Aujourd’hui, nous, onkwehonwe, sommes “retournés dans les collines” pour cicatriser et attendre le retour de la Grande Paix. Elle viendra.

Onkwehonwe veut dire que nous sommes le peuple originel pour toujours. Nous étions ici bien avant la “Canada”, bien avant l’INDIAN ACT (loi scélérate sur les Indiens), avant l’Église. Nous ne sommes pas arrivés sur l’Île de la Grande Tortue en bateau. la Nature/Création, l’Univers, nous a placé sur notre Terre-mère, là où nous sommes.

Nous répandrons la paix autour du monde.

Franchement, vu le chaos qui s’avance, par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, qu’est-ce qu’on risque à se placer aux côtés des peuples originels de tous les continents, sinon, peut-être, de réussir ?

Et nous n’avons jamais été si près de réussir, car nous le voyons bien partout dans le monde, et tout particulièrement en France ces derniers temps, avec l’accélération de notre mise sous contrôle, grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées et après un “nettoyage” de 7 milliards d’humains, les 500 millions restant étant parqués dans les fameuses Smart-City/Villes connectées, véritables Gattaca/Ghettos technotroniques, tandis que l’élite toujours auto-proclamée vivra dans ses “zones vertes” de luxe, de jouvence et de délires transhumanistes…

Pour mettre un coup d’arrêt définitif à ce Plan ou AGENDA21 ou encore Agenda oligarchique de dépopulation et pour achever de vous convaincre qu’il nous faut agir maintenant ; ces quelques lectures complémentaires ad hoc et connexes.

N’attendez pas pour voir, car c’est tout vu, Macron a été placé là, pour liquider la France, mais également le peuple, vous, moi, nous tous, avec ou sans Gilet Jaune, et si nous le laissons faire, sans réagir, s’en sera fini de nous… À vous de voir, et d’agir, ou pas ; Mais il ne faudra pas venir vous plaindre, ce sera trop tard !…

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective, en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte par Jo Busta Lally

Si vous avez oublié les nom sdes nuages alors vous avez perdu votre chemin de Russell Means

La Voie Lakota & L’aventure Crazy Horse  de  Joseph M. Marshall III, historien et conteur Lakota

Nous sommes TOUS des colonisés par Résistance 71

Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire

Peau Noire, Masques Blancs de Frantz Fanon

Anthropologie Politique avec Pierre Clastres (5 PDFs)

Les Indispensables de Paulo Freire (3 PDFs)

Solution anthropologique – Résoudre l’aporie anthropologique de Pierre Clastres, par Résistance 71

Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation – Meurtre Par Décret, le crime de génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada, dernière version de juin 2019, par le TICEE

PAGE PDFs (136)

JBL1960