Archives pour la catégorie Peuples premiers

À propos du nCoV19CdN planétaire ; le confinement des Natifs durent depuis 528 ans !

Fédérons-nous pour un déconfinement général concerté et réfléchi de toute la Terre ;

ICI & MAINTENANT

Et pas dans 500 ans !

À relier à ce billet, si vous voulez ► CoV19 J12 EN FRANCE : Le point de vue des Natifs de l’Île de la Grande Tortue : Bienvenue dans la REZ !

Mon dossier Coronavirus/CoV19 + tous les billets sur les Natifs et Peuples Premiers

Planète Terre purge la bulle capitaliste

Mohawk Nation News – 30 mars 2020 – URL de l’article source en anglais ► https://mohawknationnews.com/blog/2020/03/30/earth-cleansing-the-capitalist-bubble/

Traduit de l’anglais par Résistance 71, dans : Coronavirus, avatar du génocide planétaire… Vision et sagesse native amérindienne (Mohawk Nation News)

L’holocauste des peuples natifs et le déni du monde occidental ont commencé avant l’arrivée de Colomb en 1492 et continue jusqu’à aujourd’hui. Au XVIIe siècle, les Européens [chrétiens] ont affirmé être propriétaire des terres riches en ressources habitées par Onkwehonweh (peuples natifs) d’Amérique du nord et du sud. Ils organisèrent des savants fous qui développèrent des façons de perpétrer le plus grand holocauste de l’histoire de l’humanité. Quelques 150 millions d’Onkwehonweh, 95% des gens natifs de l’Île de la Grande Tortue furent annihilés. Aujourd’hui les dominants ne prêtent aucune attention à la rage sans fond qu’ils ont créée en nous. Nous sommes un peuple en colère et très déçu.

Les capitalistes ont pompé le sang des gens et de la terre. Le dernier chapitre de l’histoire de ce capitalisme vient de s’ouvrir. La bulle est bien trop grande, elle doit éclater.

L’esprit des colons est faible. Ils ont été conditionnés, endoctrinés depuis des siècles à suivre les ordres de leurs leaders.

Il est de notre devoir de mettre en garde les gens de tous dangers, comme l’aigle posé au sommet de l’arbre de la paix. Leurs religions les ont programmés par des codes que leurs leaders utilisent quand ils les veulent en guerre, quand ils veulent une effusion de sang et le chaos total. Les soi-disant leaders d’aujourd’hui sont des dictateurs et non pas les serviteurs des peuples.

Prière, foi et menaces réduisent au silence les gens, ainsi ils peuvent nous réduire jusqu’à un niveau gérable. Leur horreur passée et présente ne peut jamais être réconciliée ou oubliée. C’est notre terre-mère qui aura finalement le dernier mot et non pas tous ces manipulateurs scientifiques et médiatiques de l’attitude humaine. Nous sommes privés de 150 millions d’Onkwehonweh qui ne naquirent jamais. Nos ancêtres nous ont parlé du génocide.

Aujourd’hui, les couvertures contaminées à la variole sont remplacées par le CoVD19. Le vaccin est centralisé afin que les entrepreneurs capitalistes puissent une fois de plus s’engraisser. Les scientifiques mettent des déclencheurs dans l’esprit des gens pour que ceux-ci commettent des atrocités à la demande. Pour nous, notre terre-mère crée en nous, l’esprit de reconnaissance du fait que nous sommes tous partie d’un tout, nous appartenons ensemble. Elle agit et vit en nous et nous rappelle comment nous avons toujours essayé de l’aider. Les plans des colons pour nous tuer et nous supprimer ont toujours été maintenus dans l’ombre. Maintenant nous les voyons.

Le Coronavirus CoVD19 danse autour des colons prêts à tourmenter, provoquer et frapper. Ils sont terrifiées. Ce qu’ils nous ont fait est en train de se produire pour eux.

Le génocide est connu sous le nom d’AIONTATHENIENTHO’SHERON, ou “la torture continuelle”. Les psychopathes ne paniquent pas. Le président Trump n’a aucune empathie. Il voit son peuple souffrir, malade, hystérique et devenu fou alors qu’ils meurent. Les anticorps qu’ils possèdent sont pour les virus et les maladies qu’ils nous ont apportés afin de nous annihiler. Ils n’ont pas d’anticorps pour le CoVD19. Ils pensent toujours qu’ils sont plus forts que la nature. C’est leur plus grosse erreur. Les remarques de Trump ne sont que des bravades et des autosuggestions induisant l’idée que les personnes âgées devraient être volontaires à mourir pour sauver la bourse et que d’autres devraient se suicider pour l’équipe.

Le jour où notre voix a été muselée fut le jour où nous sommes supposément morts. Ils ont toujours tenu des comptes sur combien d’entre nous mouraient et combien existent toujours. Nous nous sommes cachés. Ils ont caché la vérité. Il continue de vouloir nous réduire au silence. Ils sont en train de perdre pied. Ils hurlent pour que nous les entendions. “Tenez, un peu de fric pour vos arts, vos films, vos spectacles, vos pow-wows, pour l’éducation, pour des livres etc… Dites nous-en un peut plus sur vous qu’on puisse planifier correctement la suite du génocide.” Les dominants veulent nous endormir en nous jetant du fric et des potions. Leurs conseils de bandes sont des putes. Ils sont cana’jon, squatters. La Grande Loi de la Paix s’occupera des traîtres. Ils vont tomber eux-mêmes dans les pièges qu’ils nous tendent.

La vérité est notre arme majeure… Leurs mensonges à notre sujet ont été martelés dans nos têtes. Maintenant, ils font l’expérience de leurs propres souvenirs falsifiés et inventés. Les dominants hypnotisent les gens avec des promesses, du fric et le “rêve américain”. Leurs mains sont toujours couvertes du sang du massacre de nos peuples. Ils nous ont assassinés, nous ont donné des couvertures infestées de variole pour nous tuer. Puis ils ont inventé des lois pour décriminaliser leurs actions et s’exonérer. Il est toujours immoral, mal et particulièrement odieux de réduire à dessein la population des peuples. Ils voulaient le champ libre pour piller et violer notre terre-mère.

Quand leur soif de notre sang sera t’elle étanchée ? Ils ne veulent pas que leur véritables désirs soient exposés au grand jour. Notre existence les perturbe grandement. Ils ont créé des psychologues, des neurologues, des psychiatres, des conseillers, des drogues et autres médicaments, des diversions pour couvrir et anesthésier leur hystérie.

Le ministre [canadien] des affaires indiennes nous a été envoyé pour nous hypnotiser avec ses “suivez-moi”, “n’ayez pas peur”, “je vais arrêter cette folie, ça n’arrivera plus”, “faites-moi confiance”. Les dominants dirigeants veulent qu’il nous parle en mohawk pour nous pacifier pour qu’ils puissent nous disséquer plus avant. S’ils devaient admettre ce qu’ils font, ils auraient des crises d’hystérie. Ils se précipiteraient sur leurs médicaments et sur leur “eau de feu” pour être temporairement aveuglés. Quand l’effet s’estompe, ils en reprennent. Les magasins d’alcool ne sont pas fermés durant cette pandémie et ce pour une bonne raison. Rien ne les réveille et les fait respecter la nature.

Nous étions absolument libres comme les oiseaux avant l’arrivée des Européens [chrétiens] occidentaux. Ils ne purent jamais emprisonner nos esprits. Avec Kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix, nous devrions présider à la grande table des Nations-Unies, leur enseigner comment faire pour coexister avec autrui et avec notre terre-mère. Notre mentor karonhiaktajeh disait “J’ai attendu toute ma vie ce qu’ils appelaient civilisation”. Il ne la vit jamais. Comme le charismatique Jim Jones qui mène ses suiveurs en Guyane, Trump dira aux siens de “boire du kool aid”, ou de se faire piquer avec le vaccin qui existe sans doute déjà.

Les colons sont conditionnés pour écouter ou poster des suggestions hypnotiques ou des messages codés créés par des scientifiques influencés par Freud et [son neveu] Bernays qui contrôle toute la propagande, les médias et les systèmes d’ “éducation”. Le public est pré-moulé. Leurs systèmes de contrôle des esprits leur dit ce qu’ils doivent penser et que ce qu’ils pensent est leur plus profond désir. Ils ne comprennent pas qu’en fait il s’agit des désirs fabriqués des dominants qui ont été placés dans leurs esprits afin de contrôler tous les aspects de leurs vies. C’est tout ce qu’ils sont supposés savoir.

Nous voulons la liberté pour nous-mêmes et pour notre terre-mère. Ceci est le cadeau qui nous a été fait par la nature/création. Les dominants et leur système de pouvoir artificiel sont en ce moment en charge des affaires planétaires, mais plus pour longtemps. Leur système rend tout le monde soumis et obéissant, fait perdre le jugement et la confiance en soi. Les envahisseurs ne sont en rien des gens d’honneur. Ils n’ont pas traité directement avec nous, à part pour nous tirer dans le dos. Ils n’ont pas pu nous battre dans une confrontation directe.

Les dirigeants ne peuvent pas vaincre le virus qui provient d’eux. Le virus les a mis à genoux. S’il le pouvait, il n’y aurait plus de virus. Ils sont très frustrés de leurs échecs. Ils ont stocké quantité d’armes de destruction massive pour annihiler les gens au lieu d’utiliser leur énergie pour les sauver. Même les masques et les respirateurs sont inexistants à moins que les capitalistes puissent en tirer un profit spéculatif. Ceci ne peut mener qu’à une hystérie de masse.

Kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix, ramènera les gens ensemble ainsi nous pourrons à la fois partager les fardeaux et les succès.

Le soi-disant “Accord-cadre” (“Framework Agreement” canadien) est leur plan du “je vais m’assurer que vous mourrez” pour nous. Seul Kaianerekowa clarifiera leur conscience. Les survivants essaieront de se sauver de l’Île de la Grande Tortue. Ils nous ont enfermé dans des camps de prisonniers de guerre comme des animaux, camps appelés “réserves indiennes” [NdJBL : REZ]. Ils ont affirmé que nous étions “gardés en sécurité” !!! Si nous sortions, on nous classait comme “criminels” et étions jetés en prison, nos familles détruites ou nous étions tués. Cette persécution continue toujours. Les envahisseurs essaient de détruire notre âme, notre esprit, d’y jeter l’obscurité. Cela a fonctionné avec les conseillers de bandes, les “Indiens de forts”. La meilleure arme que nous ayons est celle-ci : confrontons-les tout azimut avec la vérité. Ils ne basent aucune de leurs actions sur la loi naturelle.

En fin de compte ils s’entretueront et s’enterreront. Ils quitteront l’Île de la Grande Tortue et on les y verra plus jamais. Nous serons enfin libérés des serpents rouge, blanc et noir.

Onkwehonweh, les peuples de l’Île de la Grande Tortue vont renaître de leurs cendres et le monde se trouvera en bien meilleure posture par ce fait même. Kaianerekowa va rayonner à travers le monde. Une nouvelle ère va commencer. L’existence des envahisseurs va refouler jusqu’à la plus lointaine obscurité.

Nous ferons toujours partie du monde naturel. Notre conscience est en nous et nous connecte avec le monde, avec la terre.

Si les colons ne suivent pas Kaianerekowa, ils ne peuvent pas rester ici. Chacun a le choix car chacun à la capacité de la raison. Nous n’avons besoin que de nous-mêmes pour nous occuper de notre terre-mère.

La première guerre mondiale, 1918 et ce qui a suivi continuent, la grippe, la dépression, le crack boursier de 1929, la seconde guerre mondiale et la continuation et la célébration de la guerre encore et toujours.

La force naturelle en notre sein doit être relâchée afin que le grand pouvoir de la Grande Paix soit. Ce pouvoir fut constaté lorsque les trains furent récemment bloqués en soutien de notre famille de l’ouest des Wetsuweten qui ont résisté à Coastal Gas Link et son oléoduc qui est maintenant en construction totalement illégale. Nous, les peuples naturels, sommes ici pour survivre et pour coexister en tant que frères, sœurs et avec toute vie sur notre terre-mère.

Les dirigeants des colons envahisseurs/exterminateurs musèlent la liberté et la connaissance. Leur empire sera renversé par une poignée. Leur argent fictif et volé sera inefficace.

Cérémonie de purification

PAGE KAIANEREKOWA ou La Grande Loi de la Paix ;

Pour comprendre le Plan de ce confinement qui trouve son origine dans la doctrine chrétienne de la découverte apportée par le porteur de croix = Christophe Colomb en octobre 1492 afin que quelques 150 millions d’Onkwehonweh et 528 ans plus tard, 95% des gens natifs de l’Île de la Grande Tortue soient annihilés, je vous propose la (re)lecture de l’essentiel de traduction, en français, du Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation = MEURTRE PAR DÉCRET, le crime de génocide de 1840 à 1996 au Canada, en version PDF dans sa dernière mise à jour ;

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/cr-a-la-cvetr-meurtre-par-decret-maj-du-8-juin-2019.pdf

Toutes les autres versions au format PDF (+de 177) en lecture, téléchargement, impression, diffusion et partage libres et gratuits sont réunies dans cette page ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Ne doutez pas qu’en France, avec Macron et tout son gouvernement-qui-nous-ment, le confinement démarré le mardi 17 mars 2020 à 12 heures ne puisse durer si longtemps, dès lors que tous les chiffres sont faux et qu’il est plus qu’évident maintenant que ce fiasco planétaire a été planifié afin de nettoyer la Terre de près de 7 milliards d’individus soit une réduction de la population de 95% ce afin de maintenir l’humanité sous la barre de 500 millions d’individus maximum qui seront prêts à accepter n’importe quoi pourvu qu’on les laisse (morts)vivants…

Plus que jamais la SOLUTION est en NOUS ;

La SOLUTION pour un déconfinement planétaire concerté et réfléchi ?

C’EST NOUS !

JBL1960

CoV19 J12 EN FRANCE : Le point de vue des Natifs de l’Île de la Grande Tortue : Bienvenue dans la REZ !

Bienvenue à Gattaca le nouveau Ghetto planétaire !

Mon dossier Coronavirus/CoV19

Comme je l’ai écrit dans mon dernier billet ► CoV19 : Aux Origines… Comme quoi, il n’y a pas de (BIO)HAZARD !

Preuve surtout que cette pandémie a bien été fabriquée pour nous déclarer la guerre à nous, les peuples et procéder au « nettoyage » d’environ 7 milliards d’humains, afin de maintenir l’humanité sous la barre des 500 millions d’individus, qui terrifiés, pucés, zombifiés, accepteront d’être parqués, comme hier les indigènes/Natifs dans des REZ, dans des mégalopoles hyper-connectées ; les fameuses SMART-CITIES, quand les élites, plus que jamais auto-proclamées, vivront elles dans des méga-zones-vertes de luxe, de jouvence et de délires transhumanistes ► Ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité !

Et vu la tournure foudroyante de ces derniers heures, tout porte à croire que les grilles totalitaires du N.O.M. ou O.M.D. vont définitivement se refermer sur nos tronches, vu le niveau de non-réactivité des populations !

CORONAVIRUS = ICEBERG
Ce que nous voyons et ce qui nous est caché

Dans tous les cas = APPRENEZ À VOIR !

▼▼▼

BIENVENUE DANS LA RÉSERVE (INDIENNE, USA/CANADA) ou REZ !

Mohawk Nation News | 21/03/2020 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2020/03/21/welcome-to-the-reservation/

Traduction Jo Busta Lally avec DeepL.Com

COVID19 est un nouveau nettoyage de l’Île de la Grande Tortue par notre Terre-mère pour se débarrasser d’une nouvelle pandémie apportée ici par les envahisseurs. Les nombreuses maladies introduites par les colons envahisseurs/exterminateur sur l’île de la Grande Tortue furent la variole, la peste bubonique, la varicelle, le choléra, le simple rhume, la diphtérie, la grippe, le paludisme, la rougeole, la scarlatine, les maladies sexuellement transmissibles, la typhoïde, le typhus, la tuberculose, la grippe, la polio, la méningite et la coqueluche, entre autres.

Depuis 1616, les indigènes onkwehonweh (Natifs) ont souffert de maladies mortelles, comme par exemple des petites couvertures infestées par la variole, la méthode préférée des colons envahisseurs.

Les envahisseurs pratiquaient déjà la guerre biologique. Les réservoirs des rongeurs ont été délibérément introduits sur notre île grâce à leurs navires toxiques pour polluer notre terre, notre eau et nous. Comme l’ont dit les envahisseurs, « tant qu’il y aura des « peaux », les rongeurs d’Europe ne seront pas exterminés.

Et c’est ce qu’ils continuent de faire encore aujourd’hui. Plus de 150 millions de nos concitoyens d’un pôle à l’autre et d’un océan à l’autre ont été exterminés. Leur projet de dépeuplement se poursuit. Le plus grand holocauste de toute l’humanité ne fait pas partie de la mémoire des colonisateurs et colonialistes, car ils ne veulent pas en assumer la responsabilité. L’holocauste reste toujours gravé dans l’esprit [Spririt, Geist] et la mémoire des survivants.

Ces maladies ont été introduites ici depuis des contrées contaminées et toxiques. Leurs villes, la proximité avec les animaux domestiques qui étaient nourris avec des détritus, la déforestation intensive et l’épuisement voire le tarissement de toutes les ressources naturelles ont généré un environnement hyper toxique. Ces étrangers ont reproduit ces pratiques à grande échelle sur toute l’île de la Grande Tortue (tout le continent américain, Nord et Sud confondus). Ils se nourrissent de tout ce qui devrait revenir à nos enfants à naître. Comme l’a dit l’artiste Norval Morrisseau, « L’argent était comme une rivière. Il coule par notre porte arrière. Vous pouvez aller sur la rive du fleuve. Vous pouvez y plonger et obtenir ce dont vous avez besoin. Ou vous pouvez patauger dans la rivière et vous noyer ! »

Le virus COVID19 au départ n’est qu’un simple rhume qui se transmet de personne à personne. Le système immunitaire et les sources de résistance naturelle sont ainsi massivement attaqués. Peut-être y survivrez-vous. Peut-être qu’il réapparaitra.

Le virus COVID19 attaque l’oxygénation des voies pulmonaires. Au début, cela ressemble à une simple grippe, puis rapidement se transforme en pneumonie. Les poumons se remplissent de liquide. La victime ne peut pas respirer normalement. Il y a de la fièvre, des douleurs et des courbatures dans tout le corps. Une hospitalisation est nécessaire, pour intubation. Si les deux poumons se remplissent, il s’agit d’une double pneumonie. Le liquide au fond des poumons commence à durcir. On ne peut plus respirer. Puis on meurt…

PIÈGE À RATS POUR LES AFFAIRES INDIENNES par Mohawk Nation News – Traduit, complété & enrichi par JBLTrès nombreux, longtemps, nous avons alerté, sur la volonté néfaste des psychopathes aux manettes de procéder à un grand reset afin, comme ce fut gravé sur les Georgia Guidestone de réduire l’Humanité à 500 millions d’individu maximum. Ce qui a toujours supposé un nettoyage de près de 7 milliards d’humains…

Et bien voilà, nous y sommes… Et si, jusqu’à peu nous avions encore le choix entre rejoindre les cyborgs ou la résistance. En France aujourd’hui, avec la promulgation des LOIS MARTIALES MÉDICALES l’attaque « bio-terroriste » est claire, la guerre nous a été déclarée à nous le peuple ► Macron déclare la guerre au « Coronavirus »…

Nous avions encore la possibilité de mettre un coup d’arrêt définitif à la DICTATURE TECHNOTRONIQUE qui s’est mise en place par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées, après un “nettoyage” de 7 milliards d’humains, les 500 millions restant étant parqués dans les fameuses Smart-City/Villes connectées (comme les Natifs dans leurs REZ) véritables Gattaca/Ghettos technotroniques, tandis que l’élite toujours auto-proclamée vivrait elle dans des “zones vertes” de luxe, de jouvence et de délires transhumanistes.

Aujourd’hui nous n’avons d’autre choix, si nous ne voulons pas disparaitre purement et simplement, de nous fédérer urgemment et d’incarner la résistance…

Pour finir de nous convaincre et affuter notre réflexion pour une action concertée et réfléchie afin d’inverser la réalité luciférienne de ces derniers jours, quelques lectures au format PDF pour y parvenir et ainsi nous coordonner sans perdre de temps, car nous n’en n’avons plus… De temps ;

Le règne de la minorité : Pourquoi 10% est tout ce dont vous avez besoin, de Matthew Philips, 2011 ;

L’Essentiel de Résistance 71 de 2010 à Mars 2020 ;

Nouvelle version PDF du Testament moral et politique de Bartolomeo Vanzetti de 1927 en Mars 2020 ;

Murray Bookchin – Qu’est-ce que l’écologie sociale ? 1982 ;

APPEL À LA VIE CONTRE LA TYRANNIE ÉTATIQUE & MARCHANDE de Raoul Vaneigem, Publié aux Éditions Libertalia en 2019 ;

Les Maires informent la population française ► AVIS A LA POPULATION FRANCAISE 13 MARS 2020 (8 pages) ;

MA BIBLIOTHÈQUE PDF (+ de 177) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Pourquoi il n’est plus temps d’attendre ;

Pourquoi nous n’avons plus de temps ;

L’ancien premier ministre britannique Gordon Brown appelle à un gouvernement mondial pour lutter contre le coronavirus : L’ancien Premier ministre du Royaume-Uni Gordon Brown a appelé les dirigeants mondiaux à créer « une forme temporaire de gouvernement mondial » pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

M. Brown souhaite que des organisations internationales comme l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et l’ONU soient dotées de pouvoirs exécutifs qui l’emporteraient sur la souveraineté nationale dans le cadre d’un nouveau système supervisé par les dirigeants mondiaux et les experts de la santé.

« Ce n’est pas quelque chose qui peut être traité dans un seul pays », a-t-il déclaré. « Il faut une réponse mondiale coordonnée ». Source ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/03/27/lancien-premier-ministre-britannique-gordon-brown-appelle-a-un-gouvernement-mondial-pour-lutter-contre-le-coronavirus/ ;

Coronavirus, Confinement et Répression en Marche !

Impossible d’éviter le bourrage de crâne médiatique à propos de la propagation du coronavirus. Même en évitant soigneusement de regarder les JT, – vivement recommandé – le moindre déplacement hors de chez soi nous plonge inévitablement dans l’omniprésence d’une chape de plomb gouvernemental, de peur, d’incertitude et de désarroi sur fond de talibanisme français et mondial.

Du commerçant au regard courroucé si vous venez faire vos courses tous les jours, – c’est pas bien -, des gendarmes nouvellement baptisés P.O.R.C – Patrouilleur Officiel Respect Confinement – toujours prompts à vous verbaliser – Par Claude Janvier, source Les Moutons Enragés ► https://lesmoutonsenrages.fr/2020/03/28/coronavirus-confinement-et-repression-en-marche/ ;

Le Danemark vote une loi autorisant les vaccinations forcées contre le coronavirus : Le Danemark a adopté une loi d’urgence qui permet au gouvernement de forcer les gens à recevoir un vaccin contre le coronavirus. La loi d’urgence donne aux autorités des pouvoirs étendus pour lutter contre la pandémie COVID-19 et restera en vigueur jusqu’en mars 2021. Source Aube Digitale du 17/03/20 ► https://www.aubedigitale.com/le-danemark-vote-une-loi-autorisant-les-vaccinations-forcees-contre-le-coronavirus/ ;

Pourquoi la France cache un remède contre le virus testé et peu coûteux ? Il semblerait que le gouvernement français aide Big Pharma à tirer profit de la pandémie de Covid-19. Ce qui se passe dans la cinquième plus grande économie du monde laisse supposer un scandale de collusion majeur dans lequel le gouvernement français aide Big Parma à tirer profit de l’expansion du Covid-19. Les citoyens français informés sont absolument furieux à ce sujet. Par Pepe Escobar le 27/03/20 sur Réseau Internationalhttps://reseauinternational.net/pourquoi-la-france-cache-un-remede-contre-le-virus-teste-et-peu-couteux/

Les Chevaux de Troie de la Matrice ; Sur le plan horizontal de notre expérience, tout à commencé à se déconstruire selon l’agenda annoncé. La surdose d’informations et de désinformations anxiogènes doit mener à une saturation des cerveaux et des émotions ouvrant la voie aux sentiments les plus involutifs, tels la peur, le désespoir et la colère dont la violence découlera. C’est l’objectif qui prend corps à présent aux yeux de tous afin de pouvoir instaurer un ordre mondial tel que l’oligarchie planétaire obscure le projette. Par Le Passeur sur Urantia Gaïa ► http://www.urantia-gaia.info/2020/03/26/les-chevaux-de-troie-de-la-matrice/ ;

Coronavirus : L’oligarchie lance une guerre biologique ouverte contre les peuples (Résistance 71 ) ; Indépendamment de la gravité, ou non, de cette crise / pandémie planétaire du coronavirus 2019 ou CoVD19, que cette crise soit réelle dans sa gravité ou surgonflée par les merdias à la botte comme c’est le plus souvent le cas, il est maintenant établi que ce nouveau virus n’est en rien naturel. Il est né dans un laboratoire de l’état de Caroline du Nord à Yankland en 2015 et a été créé pour mener une guerre biologique contre l’humanité afin de faire passer dans le chaos sanitaire, l’accession de celle-ci à une « gouvernance mondiale », comme l’avait parfaitement annoncé Jacques Attal en 2009 suite à la « pandémie » (officiel de l’OMS) de grippe porcine H1N1. 27/03/20 ► https://resistance71.wordpress.com/2020/03/27/coronavirus-loligarchie-en-guerre-biologique-ouverte-contre-les-peuples/

« On va les écrabouiller » : Macron et Philippe font le point à l’Élysée sur la stratégie du confinement : Que se passe-t-il donc dans le secret de l’Élysée, par ces temps de crise du coronavirus ? En exclusivité pour les lecteurs d’AgoraVox, nous avons tenté de reconstituer les confidences et cogitations d’Emmanuel Macron et d’Édouard Philippe, dans ce dialogue (quasiment imaginaire) à la manière du Canard enchaîné. Amusez-vous bien, et surtout rassurez-vous : toute ressemblance avec les projets réels du gouvernement serait purement fortuite… ou presque. Par Alexandre Gerbi – samedi 28 mars 2020 sur ► https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/on-va-les-ecrabouiller-macron-et-222711 ;

Sur ce blog ; Le Nouveau Pearl-Harbor est arrivé… & CoV19 : À propos d’un Nouveau Pearl-Harbor neurotoxique !

Dézobéir à la désobéissance civile – La Tromperie du Code Justinien

Changeons le cours de l’Histoire de l’Humanité en nous tenant debout, ensemble…

C’est le moment je pense… Ou jamais…

JBL1960

Une autre paire de manches ! Mohawk Nation News – 16 février 2020

Suite de ce billet ► Iokwanatsoteh nous sommes imbriqués dans la terre – Mohawk Nation News du 14/02/2020

Retrouvez tous les articles sur les Natifs, Nations Premières de tous les continents, dans cette catégorie de mon blog ► PEUPLES PREMIERS

▼▼▼

The Real Revolution / La véritable révolution par Thahoketoteh, poète, penseur et activiste Mohawk – Thahoketoteh sur ce blog.

Ma chanson s’inspire d’un documentaire à venir sur la méga-carrière de Melancthon. La véritable révolution est l’évolution de l’esprit. (Projet finalement et heureusement abandonné, ICI)

▲▲▲

Mohawk Nation News le 16 février 2020 – URL de l’article source en anglais ► https://mohawknationnews.com/blog/2020/02/16/different-kettle-of-fish/ / Diverses façons de faire bouillir et cuisiner le poisson…

Une autre paire de manches

Mohawk Nation News | 16 février 2020 | Traduit de l’anglais par Résistance 71 ► https://resistance71.wordpress.com/2020/02/18/canada-resistance-au-colonialisme-blocage-des-voies-ferrees-en-solidarite-du-peuple-wetsuwetsen-affrontant-les-petroliers-mohawk-nation-news/

Le ministre des affaires indigènes de l’entreprise coloniale du gouvernement du Canada Inc. 1982, a rencontré les kanionkehaka’onwe of kentekeh. Ils se tiennent sur la voie ferrée qui traverse leur communauté en solidarité avec la terre souveraine Wat’suwet’en qui a été envahie par la Gendarmerie Royale du Canada (GRC / RCMP) à la botte de l’entreprise Coastal Gas Links qui est en train de construire illégalement un oléoduc privé de 670 km de long à travers leur territoire non cédé, non abandonné.

Repli du Ministre…

(NdT : ce territoire natif se trouve au nord de la province coloniale de Colombie Britannique dans l’Ouest du “Canada”)

Voici les principaux bénéficiaires du vol de terre et de ressources de Wet’suwet’en :

Les visages de « Big Oil »…

Corrigeons la propagande des merdias sur certains termes clefs :

“réconciliation” : nos relations ont été amicales. Un flingue a toujours été pointé sur nous, Onkwehonweh a toujours été le gardien et le curateur de la terre et toujours été paisible.

Les Canadiens sont Cana’jon, qui veut dire “squatters” en langue iroquoise.

Les manifestants sont des “défenseurs de la terre” (et non pas des terroristes ou des “individus radicalisés”…)

Les “injonctions” n’ont aucune valeur.

Tehiohateh, le wampum deux rangées, est la seule relation qui fut accordée aux envahisseurs, pour avoir le droit d’être sur l’Île de la Grande Tortue. Cet accord a été rompu (de longue date). Ils doivent partir.

Les “manifestants” sont des gardiens et des curateurs de la terre-mère.

Les envahisseurs à la langue fourchue disent qu’ils veulent maintenant être plus délicats et plus sensibles !

D’après Kaianerakowa, la Grande Loi de la Paix, la guerre ne prend pas fin tant que la Grande Paix n’a pas gagné.

Trudeau dit : “Nous ne sommes pas le genre de pays où les politiciens disent aux gens ce qu’ils doivent faire…” Ce qui veut dire que les Cana’jon (canadiens “squatters”) vont nous envoyer des mercenaires. Ils nous menacent toujours de leurs armes.

“Parasite ”: un organisme qui vit dans ou sur un organisme d’une autre espèce (son hôte) et qui en bénéficie en pompant les nutriments aux dépends de son hôte. L’entreprise coloniale du Canada est un état exploiteur, extracteur. Le wampum deux rangées et Kaianerekowa prévoient que lorsqu’ils sont brisés, les fauteurs de trouble doivent être expulsés afin que la paix puisse continuer à régner pour les 7 prochaines générations.

Nous avons entretenu la paix sur l’Île de la Grande Tortue, l’Amérique du nord et du sud pendant des milliers d’années avant que les immigrants du Vatican (chrétiens) ne ramènent la guerre avec eux.

La loi / bill C51 est créée et mise en place par des terroristes qui siègent au “parlement” du Canada colonial.

Le ministère / bureau des affaires indiennes est un département militaire qui a pour fonction de maintenir les “Indiens” en détention perpétuelle, à tout jamais. Leur “règle de la loi” est illégale parce que leur code criminel est fondé sur l’Indian Act et ne passera jamais les standards de la loi internationale.

Teiohateh, le bon message de Dekanavida, est la source archivée du premier accord entre des Européens et Onkwehonweh sur Onowaregeh (Île de la Grande Tortue de l’Amérique du nord et du sud). Sur cette planète, tout être vivant à la même mère. Elle est la terre. Nous avons tous le même père, la source d’énergie de toute existence naturelle. Nous sommes tous frères et sœurs et devront (sur)vivre et coexister en tant que tels.

Île de la Grande Tortue : Intérêt Indien contre l’assertion de la Couronne – Mohawk Nation News

Lectures complémentaires en version PDF  ;

Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation : Meurtre Par Décret – le crime de génocide dans les Pensionnats (et Hôpitaux) pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada (dans sa dernière version, mise à jour, le 8 juin 2019) ;

La City de Londres ; Au cœur de l’empire – compilation R71 ;

Nous sommes TOUS des colonisés par R71 ;

Effondrer les empires coloniaux, par apostasie collective, et en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte, par JBL1960 ;

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter ;

N° 46 avec Peter d’Errico, PDF de 29 pages ► Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Peter d’Errico

N° 47 avec Steven Newcomb, PDF de 106 pages ►  Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb

Le Collectif R71 est le seul, à ma connaissance, à avoir traduit par de larges extraits le livre de Steven Newcomb « Pagans in the Promised Land, Decoding the Doctrine of Christian Discovery » Édition Fulcrum, 2008 ► Introduction au livre Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte, version PDF N° 4 de 45 pages

Introduction à la philosophie et la pensée amérindiennes de Russell Means ;

La Grande Loi du Changement par le Pr. Taiaiake ALFRED ;

Kaianerekowa ou La Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise datant du XIIe siècle et plus ancienne « constitution » ou charte confédérale active au monde pour l’usage de toutes et tous. Dont personne ne prône son application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise. Nous proposons de l’étudier et d’adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir. Car une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologiqueQu’est-ce que l’écologie sociale de Murray Bookchin, 1982

Il est également à noter le processus politique par des femmes et des conseils des femmes, dans une société matrilinéaire et égalitaire.

Toutes les autres versions PDFs (155) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Sous les cèdres d’Ahousaht

Les révoltés de la Première Nation Ahousaht (Colombie Britannique) le 29 juin 2016

URL de l’article ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/29/sous-les-cedres-dahousaht/

« J’ai sécurisé la terre et arrêté les païens »

~ Missionnaire et spéculateur foncier John Ross  Ahousaht,

Colombie Britannique, le 1er octobre 1903 ~

Car en 2015, la Première Nation Ahousaht a mit fin à l’exploitation forestière sur ses terres et comme quoi c’est possible !

Radio-Canada

La Première Nation Ahousaht a annoncé un moratoire pour l’exploitation forestière sur ses terres ancestrales situées sur la côte ouest de l’île de Vancouver. Les compagnies qui sont en service depuis une vingtaine d’années dans la région devront suspendre leurs activités.

Depuis les manifestations écologistes des années 1990, surnommées la guerre des bois, certaines compagnies dans lesquelles des Premières Nations de l’île de Vancouver avaient des actions avaient continué l’exploitation forestière.

Cependant, la communauté, qui s’est récemment illustrée en sauvant une bonne partie des rescapés du naufrage de Tofino estime que l’exploitation forestière est une industrie qui va à l’encontre de leurs valeurs traditionnelles et des efforts de protection de l’environnement. D’autant plus que les régions exploitées sont difficiles d’accès et nécessitent beaucoup d’efforts pour transporter la ressource.

La Première Nation Ahousaht est très attachée au respect de ses terres. En septembre dernier, des membres de cette même nation sont également partis en guerre pour défendre le saumon sauvage du Pacifique en bloquant un nouveau site de pisciculture sur leur territoire dans le détroit de Clayoquot Sound, en pleine réserve internationale de la biosphère de l’UNESCO.

C’est à cet endroit, il y a 20 ans, que des militants écologistes n’avaient pas hésité à s’enchaîner aux arbres, protestant contre les coupes à blanc. Les images de la révolte avaient fait le tour du monde. Source de l’info ► https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/748187/exploitation-forestiere-bois-environnement-premiere-nation-ahousaht-ile-vancouver

D’OÙ NOUS SOMMES, ICI & MAINTENANT :

 

On se lève et on dit NON à la dictature technotronique EnMarche !

Nous sommes toutes & tous imbriqué-e-s à la Terre… Mère…

JBL1960

Iokwanatsoteh nous sommes imbriqués dans la terre – Mohawk Nation News du 14/02/2020

À relier avec ► Tenewatsotah, nous sommes les inamovibles de Mohawk Nation News – Traduction R71, complété & enrichi par JBL (12/02/20)

Comme le précise R71 qui traduit cet article de l’anglais ET dans son préambule, la communauté Mohawk remet les points sur les i et les barres sur les t sur la relation à la Terre(Mère). Je vous conseille de lire, sous leur traduction ; notre note de commentaire à la traduction du courriel du ministre des affaires indiennes canadiens acceptant une réunion en territoire mohawk. À noter qu’en ce moment, les communautés mohawk bloquent les voies ferrées qui traversent (illégalement) leurs terres, de fait toutes les terres usurpées, volées par l’entité coloniale de la couronne (City de Londres) qu’est et qu’a toujours été le “Canada”, rien de plus qu’un squatter depuis longtemps indésirable et indésiré. Le message du ministre est un modèle du genre de l’arrogance de tout gouvernement face à ceux qu’ils (tentent) dominent.

Ayez toujours en tête que les canadiens de papier sont toutes et tous sujets de sa Majesté avant toute chose !

Sur mon blog, dans la catégorie PEUPLES PREMIERS tous les articles des Natifs, Nations premières, de tous les continents, avec lesquels, nous les non-indigènes, descendants des colons envahisseurs/exterminateurs parfois et tous les peuples occidentaux, pouvons nous tenir, côte à côte, afin de co-créer, co-construire et co-diriger, la société de demain, celle des associations libres, volontaires et autogérées et totalement émancipée de tout rapport dominant/dominé et en parfaite et totale harmonie avec la nature…

Mitakuye Oyasin ► Nous sommes tous inter-reliés (expression Lakota, Sioux)

Kahwatsire ► Pour que tous nos feux (petites flammes intérieures) soient connectés (mot kanienkeha/mohawk)

Iokwanatsoteh nous sommes imbriqués dans la terre

Mohawk Nation News | 14 février 2020 | URL de l’article source en anglais ► https://mohawknationnews.com/blog/2020/02/15/iokwanatsoteh-we-are-embedded-in-the-land/

Résistance au colonialisme : Onkwehonweh (peuple natif) est imbriqué dans la terre (Mohawk Nation News) par Résistance 71 qui traduit.

Depuis des temps immémoriaux, onkwehonweh, le peuple natif, a été le gardien et le curateur de l’Île de la Grande Tortue. “Onweh” représente notre pacte, notre accord avec la nature de vivre côte à côte avec nos frères et sœurs et toute vie en accord avec notre mode de vie jusqu’à la fin des temps. Nous sommes connectés avec notre mère au travers de notre clan. (NdR71 : contrairement à toute idée reçue et inculquée par la propagande d’État, l’origine de la société humaine, la fibre de sa construction sociale n’est pas la famille, qui est déjà une construction centralisée structurée propre à l’État, mais le clan, dont la structure ancestrale a été brisée par l’avènement d’un contrôle fondé sur un rapport de dominant à dominé…La famille résulte de la volonté de briser le collectif et de diviser les clans en individualités contrôlables et surtout taxables et corvéables à merci)

Le Canada [entité coloniale] paie des conseils de bandes élus et des organisations territoriales et provinciales indiennes pour faire sa sale besogne.

Ce plan affairiste de 100 ans remonte à l’Indian Act de 1924, afin de mettre un terme à l’intérêt indien sur notre terre et de nous dissoudre en tant que partie de cet intérêt indien, avant 2024.

Le monde des Affaires Indiennes est plus important que General Motors ! Par Mohawk Nation News du 24 juin 2019

TERRE NON CÉDÉE

Le bureau des affaires indiennes sis au 10 Wellington à Gatineau (Québec) conserve les archives de tous les biens volés par l’entreprise coloniale du gouvernement du Canada. Il enregistre chaque parcelle de notre terre, ses ressources et enregistre tous les onkwehonweh qui font partie de l’intérêt indien. Ce qu’on appelle récemment  » l’accord cadre ” ou “Framework Agreement” ne s’applique qu’aux conseils de bandes et à leurs suiveurs. Nous ne sommes tenus par aucun engagement, aucun traité ni aucun accord établi entre le Canada et ceux qui se sont vendus à lui. Leur “règle du jeu” est celle de la loi de l’envahisseur fondée sur la loi de l’amirauté et qui ne peut gérer que valeurs et argent.

Le Canada ne peut fournir aucune réception pour tout onkwehonweh ou bout de terre, car rien n’a été cédé ni abandonné. Le Canada est “cana’jon”, squatter.

Tkariwaieri iken est la grande puissance naturelle. Nous maintenons notre juridiction au travers nos paroles, nos chants, nos danses et nos cérémonies. Nous n’avons pas à nous cacher aujourd’hui pour le faire.

La fiction “des terres cédées” est un concept nul et non avenu.  Les gardiens ne peuvent pas donner (ou vendre) quelque partie que ce soit de l’Île de la Grande Tortue qui appartient à notre futur.

Les soi-disant “traités” établis entre le Canada et ses sbires des conseils de bandes n’est que pure fiction. Nous sommes le peuple de toujours et pour toujours. Rata’tha’wi veut dire que nous supervisons toute chose. Le Canada a pour projet de se réconcilier avec nous, qui avons l’accord naturel de vivre avec nos frères et sœurs et avec toute vie sur notre terre-mère. Seul Onkwehonweh peut déterminer ce qu’il se passe sur ou sous l’Île de la Grande Tortue.

Note de Résistance 71 : ci-dessous le courriel du ministre des affaires indiennes précédant une réunion avec les Mohawks de Tyendinaga en rébellion ouverte. Il convient de constater une chose qui est typique du système étatique et colonial : avant même que la réunion n’ait lieu, dans les pourparlers préalables, on peut noter que le ministre demande déjà que les “dominés” en révolte fassent une concession, en l’occurrence la levée des blocages ferroviairs… Gonflé le mec hein ? Un standard classique de l’arrogance étatico-capitaliste. Le type est d’accord pour la réunion, mais demande la levée des blocages de voie ferrée (business oblige, le téléphone de son burlingue et son portable doivent sonner toutes les 30 secondes…) avant la rencontre et après avoir fait cette demande “espère une rencontre de paix et de considération”… Cela ressemble plus à un ultimatum qu’autre chose… Il se donne un levier de pression avant même la réunion. Le dominant doit perpétuellement assurer sa position et écraser le dominé. Tout acte de “dialogue” n’étant en fait qu’une mascarade, une illusion supplémentaire de l’ineptie “démocratique”…

Nous les peuples devons foutre toute cette merdasse arrogante de la dictature étatico-marchande par dessus bord et reprendre les rênes du bateau ivre, main dans la main avec les peuples natifs que nous avons opprimés de par le monde depuis plus de 5 siècles.

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir. Toute négociation est futile ! Négocier c’est trahir ! Les Mohawks rafraîchissent la mémoire des colons actuels sur la réalité des choses naturelles.

Il est grand temps d’y revenir… PARTOUT !

MINISTER OF INDIAN AFFAIRS GOES TO KENTEKEH TO “POLISH THE CHAIN” ON 15 FEB. 2020. https://www.rpr879.com/index.php/live-radio/

From : <Marc.Miller.P9@parl.gc.ca>

Date : February 13, 2020

Subject : Silver Chain Covenant

Shé:kon Kanenhariyo, . . . I am writing to confirm what I agreed orally a short while ago: that pursuant to the principles of the Silver Chain Covenant, I hereby agree to Polish the Chain with you and the Kanien’kehá:ka of Tyendinaga at a location of your choosing this coming Saturday. My request that I ask you kindly to consider is to discontinue the protest and barricade of the train tracks as soon as practicable. As you well know, this is a highly volatile situation and the safety of all involved is of utmost importance to me. I hope you will agree to this request and that we can meet in a the spirit of peace and cooperation that should guide our relationship. Please confirm receipt of this email at your earliest convenience and I will instruct my cabinet staff to prepare the meeting on Saturday.

[Traduction française, R71] :

Je vous écris pour confirmer que j’ai donné mon accord verbal il y a quelque temps: que persévérant dans les principes du traité de la chaîne d’argent, je confirme par la présente que je suis d’accord pour polir la chaîne avec vous et les Kanien’kehá:ka de Tyendinaga en un endroit de votre choix samedi prochain. Ma requête que je vous prie de bien vouloir considérer est de mettre un terme à la contestation et aux barricades sur les voies de chemin de fer dès que possible. Comme vous le savez très bien, ceci représente une situation très volatile et la sécurité de toux ceux et celles impliqués est pour moi de la plus haute importance. J’espère que vous serez d’accord avec cette requête et que nous pourrons nous rencontrer dans un esprit de paix et de coopération pouvant guider notre relation. Veuillez confirmer la réception de ce courriel dès que possible et je vais donner les instructions nécessaires à mon personnel de cabinet pour préparer la réunion de samedi.

Aiáwens tsi akwé:kon skén:nen ní:se.

Marc Miller, Minister of Indigenous Services

PIÈGE À RATS POUR LES AFFAIRES INDIENNES par Mohawk Nation News – Traduit, complété & enrichi par JBL

Lectures complémentaires en version PDF  ;

Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation : Meurtre Par Décret – le crime de génocide dans les Pensionnats (et Hôpitaux) pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada (dans sa dernière version, mise à jour, le 8 juin 2019) ;

La City de Londres ; Au cœur de l’empire – compilation R71 ;

Nous sommes TOUS des colonisés par R71 ;

Effondrer les empires coloniaux, par apostasie collective, et en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte, par JBL1960 ;

PAGE ANTHROPOLOGIE POLITIQUE AVEC PIERRE CLASTRES ;

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter ;

N° 46 avec Peter d’Errico, PDF de 29 pages ► Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Peter d’Errico

N° 47 avec Steven Newcomb, PDF de 106 pages ►  Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb

Le Collectif R71 est le seul, à ma connaissance, à avoir traduit par de larges extraits le livre de Steven Newcomb « Pagans in the Promised Land, Decoding the Doctrine of Christian Discovery » Édition Fulcrum, 2008 ► Introduction au livre Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte, version PDF N° 4 de 45 pages

Introduction à la philosophie et la pensée amérindiennes de Russell Means ;

La Grande Loi du Changement par le Pr. Taiaiake ALFRED ;

Kaianerekowa ou La Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise datant du XIIe siècle et plus ancienne « constitution » ou charte confédérale active au monde pour l’usage de toutes et tous. Dont personne ne prône son application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise. Nous proposons de l’étudier et d’adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir. Car une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologiqueQu’est-ce que l’écologie sociale de Murray Bookchin, 1982

Il est également à noter le processus politique par des femmes et des conseils des femmes, dans une société matrilinéaire et égalitaire.

Toutes les autres versions PDFs (155) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

JBL1960

Tenewatsotah, nous sommes les inamovibles de Mohawk Nation News – Traduction R71, complété & enrichi par JBL

Amplifions les voix natives anti-coloniales !

Source de l’image Mohawk Nation News : Le destin chuchote au guerrier « Tu ne peux pas résister à la tempête » et le guerrier lui murmure en retour : « JE suis la tempête »…

Et pour que chacune de nos voix compte !

La Nature n’est pas politique et ne dépend aucunement du système monétaire totalement artificiel. 

Nous avons tous besoin de notre (terre)mère. Un peuple ne peut pas contrôler naturellement la nourriture ou les choses matérielles dont on a besoin pour vivre. Nous passons notre temps à nous défendre contre ceux qui fantasment le pouvoir du contrôle sur tout et en tout.

La Nature et non pas des accords passés par les Hommes, détermine le cours de toute vie. Le monde n’est absolument pas naturellement construit de manière hiérarchiqueToute vie est de construction horizontale et non pas verticale avec quelqu’un en son sommet. Il y a à manger pour tout le monde, il pourrait parfaitement y avoir la paix sur le monde et de très bonnes relations entre tous. La hiérarchie humainement fabriquée est faite pour les mégalomanes qui entretiennent constamment le problème de la guerre dans le monde. Tout le monde souffre. La survie dépend de ce que nous nous souvenions tous des instructions originelles que nous avons avec cette terre. Nous avons été d’accord de vivre comme frères et sœurs avec toute vie portée par notre terre-mère, de survivre et de coexister éternellement.

Les oligarques de la haute finance se baladent dans leurs bagnoles blindées et s’entourent d’une armée privée afin de s’accrocher frénétiquement à leur pouvoir et leur puissance imaginaires.

Les gens qui aident nos ennemis à nous assassiner paieront le prix. Les horreurs et atrocités commises ne nous traverserons pas à cause de la loi karmique universelle.

Mohawk Nation NewsCreation the avengerNature vengeresse, 22/10/2017

KaianerekowaLa Grande Loi de la Paix (version PDF en français) et plus ancienne charte encore active au monde !

Retrouvez tous les articles de Mohawk Nation News en français dans la catégorie PEUPLES PREMIERS de mon blog.

Tenewatsotah, nous sommes les inamovibles

Mohawk Nation News | 10 février 2020 | URL de l’article original en anglais ► https://mohawknationnews.com/blog/2020/02/10/tewenatsotah-we-are-the-immovables/

Traduit de l’anglais par Résistance 71, dans ► Résistance au colonialisme : La question de souveraineté et d’inamovibilité des peuples et nations natifs (Mohawk Nation News)

Nous sommes Kanienhehaka, les Mohawks, un des peuples placés sur l’Île de la Grande Tortue par la nature / création depuis des temps immémoriaux. Notre pacte avec la nature est d’aider à amener la paix et la liberté à chacun en ce monde. Nous sommes les protecteurs de toute l’Ile de la Grande Tortue pour toujours, d’un pôle à l’autre, d’un océan à l’autre.

Les conseils de bandes sont créés par le parlement (canadien) pour assister la police para-militaire à nous attaquer. Ils représentent le Canada, cette entité coloniale. La réponse ici a commencé lorsque Kentekeh a été menacé avec violence par CN Rail (NdT : la SNCF canadienne). Maintenant l’organisation para-militaire qu’est la Gendarmerie Royale du Canada (NdT : GRC, la “fameuse” police montée, créée à l’origine pour réprimer et traquer les peuples natifs), va prendre des mesures coercitives contre Unist’ot’en aujourd’hui (NdT : territoire et peuple du nord de la Colombie Britannique coloniale qui est en lutte pour préserver sa terre)

Une nation étrangère qui envahit notre terre, capture notre peuple et le place dans des camps de “prisonniers de guerre” (les “réserves”), perpétue un acte de guerre. Les attaques sur Wetsuweten sont la continuation du génocide perpétré de longue date sur nous par les gouvernements coloniaux et entrepreneuriaux, ainsi que sur nos terres et nos ressources.

Le gouvernement du Canada a déclaré aux Nations-Unies qu’il recherchait la réconciliation* pour tout le mal qu’il nous a fait. Ce n’est qu’un truc de marchand de tapis pour pouvoir plus facilement enfumer le conseil de sécurité de l’ONU et gagner des sièges permanents en son sein.

Les tribunaux de l’amirauté canadiens et leur code criminel sont illégaux étant fondés sur la loi sur les Indiens (Indian Act). Ils affirment leur juridiction sur nos terre par les lois sur les terres édictées par l’Indian Lands Acts du 25 octobre 1924. C’est le plus grand vol de terres de l’histoire du monde. Ils n’ont absolument aucune autorité pour prendre des décisions sur des peuples souverains étrangers. Nous ne faisons en rien partie du Canada. Les peuples originels et nos alliés ne doivent pas permettre à cette espèce invasive de se propager plus avant et de détruire les espèces naturelles endémiques à l’Île de la Grande Tortue. Notre pacte principal avec la nature est de survivre et de coexister avec toute vie en tant que frères et sœurs sur cette planète Terre. Un accord sur nos relations fut établi sous les prérogatives du traité wampum deux rangées (Teiohateh ou Guswentha). Le Canada l’a immédiatement violé ; ils n’ont ainsi aucun droit d’être sur l’Île de la Grande Tortue.

Les tribunaux du Canada n’ont absolument aucune juridiction sur nous. Nous maintenons un espace d’accueil sur Kahnawakeh (NdT : un des territoires mohawks) en solidarité avec notre famille onkwehonweh (peuple natif) de Wetsuweten. Les forces de police étrangères (NdT : la GRC de l’entité coloniale appelée “Canada”) ont envahi nos territoires et ont perturbé la paix et tout le monde.

Nous disons à l’entreprise coloniale du Canada et son “gouvernement” d’arrêter immédiatement votre agression et de vous retirer de ces terres sans délai. Vous n’avez rien à faire ici car vous violez en permanence Kaianerekowah, la Grande Loi de la Paix.

L’invasion ne fut en aucun cas un acte de la nature / création. Nous demandons à nos amis et alliés de joindre les mains avec nous.

Un accord sur notre relation fut établie sous les auspices de Teiohateh, le traité wampum deux rangées. Il fut violé illico par le Canada. Ils n’ont aucun droit sur l’Île de la Grande Tortue.

Île de la Grande Tortue : Intérêt Indien contre l’assertion de la Couronne – Mohawk Nation News

Précision, en préambule, de R71 : Pour comprendre plus en détail le fond du problème colonial actuel sur l’ensemble du continent américain et en particulier le conflit actuel qui oppose la nation Wetsuweten de Colombie Britannique au nom si colonial aux forces fédérales canadiennes, nous invitons comme d’habitude les lecteurs à lire toute la documentation que nous avons placé en « lectures complémentaires » sous l’article de MNN. Il est vital de comprendre le fond réel de cette affaire, car nous ne vivons en rien dans un monde « post-colonial » comme on veut nous le faire croire, mais bel et bien dans un monde de la fonctionnalité coloniale, celui de la tyrannie marchande totale et achevée.
L’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux colonialistes éveillés de leur colonialisme passif, se tenant main dans la main avec leurs frères et sœurs dynamiquement colonisés créant ensemble la société des sociétés émancipée de demain. Rappelons nous toujours que nous ne possédons pas la terre, nous ne faisons que l’emprunter à nos enfants et à notre descendance non-née.Résistance 71.

Lectures complémentaires en version PDF  ;

*Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation : Meurtre Par Décret – le crime de génocide dans les Pensionnats (et Hôpitaux) pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada (dans sa dernière version, mise à jour, le 8 juin 2019) ;

Nous sommes TOUS des colonisés par R71 ;

Effondrer les empires coloniaux, par apostasie collective, et en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte, par JBL1960 ;

PAGE ANTHROPOLOGIE POLITIQUE AVEC PIERRE CLASTRES ;

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter ;

N° 46 avec Peter d’Errico, PDF de 29 pages ► Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Peter d’Errico

N° 47 avec Steven Newcomb, PDF de 106 pages ►  Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb

Introduction à la philosophie et la pensée amérindiennes de Russell Means ;

La Grande Loi du Changement par le Pr. Taiaiake ALFRED ;

Kaianerekowa ou La Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise datant du XIIe siècle et plus ancienne « constitution » ou charte confédérale active au monde pour l’usage de toutes et tous. Dont personne ne prône son application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise. Nous proposons de l’étudier et d’adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir. Car une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologiqueQu’est-ce que l’écologie sociale de Murray Bookchin, 1982

Il est également à noter le processus politique par des femmes et des conseils des femmes, dans une société matrilinéaire et égalitaire.

L’invasion n’a pas été un acte de création. Nous demandons à nos amis et alliés à se joindre à nous. MNN ►  https://mohawknationnews.com/blog/2020/02/10/tewenatsotah-we-are-the-immovables/

Et rien ne nous empêche de répondre à l’invitation des Natifs et Nations premières de tous les continents à se tenir debout, à leur côté, et non plus en position dominante afin de co-créer et de co-diriger la société des sociétés émancipée de demain…

Sinon ? Voilà le programme ;

Pour bien comprendre que Macron de Rothschild est là pour accélérer le dépeçage en coupe réglée du peuple français pour la mise en place du N.O.M. sous quelques formes que ce soit, et à la schlague, à la demande de ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité ► PDFs indispensables pour DIRE NON à la DICTATURE TECHNOTRONIQUE EnMarche… (PDFs & Vidéos) qui sont les mêmes que ceux derrière le nouvel agenda vert ► D’où vient réellement l’argent derrière le « Nouvel Agenda Vert » ? par F.William Engdahl (04/02/20) ; La preuve par le MacronVert qui dirige le 4ème Conseil de Défense Écologique ce mercredi 12 février à l’Élysée ► https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/aires-protegees-nucleaire-les-solutions-d-emmanuel-macron-pour-l-environnement_2118011.html

Nous les peuples qui voulons vivre en paix et en harmonie avec la Nature disposons de plusieurs armes non létale, comme la GRATUITÉ, car TOUT ce qui participe de l’éveil de nos consciences et du développement de l’humanité doit être accessible à tous gratuitement, et dans notre langue.

Éteignons les écrans et rallumons les cerveaux… MAINTENANT !
Éducation, connaissance, diffusion, intégration, action => BOYCOTT

Et le BOYCOTT ;

  • Boycott des institutions
  • Boycott de l’élection et l’impôt absorbant l’intérêt de la dette odieuse
  • Boycott des entreprises du CAC40 et des transnationales criminelles
  • Achetons et promouvons les produits locaux
  • Réaménageons nos campagnes et nos communautés agricoles
  • Rassemblons-nous en comités populaires de voisinage, de travail…

Comme expliqué dans ce Tract à l’attention des Gilets Jaunes et de toutes celles et ceux (CELLEUX) qui pensent qu’un autre monde est possible et veulent tout mettre en œuvre pour instaurer cette société des sociétés, celle des associations libres, volontaires et auto-gérées ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/02/tract-aux-gilets-jaunes-14-mois-de-luttes-fc3a9vrier-2020.pdf

Et voici l’exemple parfait de la puissance de feu de cette arme, pourtant non létale, qu’est le boycott : Abby Martin(*) devait faire une présentation à la Georgia South University, mais ce projet a été brutalement stoppé lorsque les prostituées de la politique aux États-Unis lui ont demandé de signer un contrat…

Violait-elle les ténets de la liberté d’expression si prétentieusement épousés par les politiciens américains ? Faisait-elle une apologie de la violence ? Non. On a demandé à Martin de “signer un contrat promettant de ne pas boycotter Israël” ( “sign a contractual pledge to not boycott Israel.”)

Écoutez bien ceci : “depuis 2014, 28 États, parmi eux l’État de Georgie, ont adopté des lois anti-boycott d’Israël, incluant cinq décrets émis par des gouverneurs.” Une fois de plus, Martin n’a pas signé le contrat ► Résistance politique : Une journaliste américaine refuse l’obéissance à la police de la pensée au service sioniste (Veterans Today) sur R71 – URL source en anglais ► https://www.veteranstoday.com/2020/02/08/abby-martin-refuses-to-kowtow-to-israeli-thought-police-in-the-us/

BDS a le même âge que moi et inversement…

JBL1960

Il n’y a rien de « Maya » au sujet du « train maya » du Mexique, d’Alexandre Gorski & Pedro Uc Be

AUX DESCENDANTS DES COLONS/ENVAHISSEURS/EXTERMINATEURS DU NOUVEAU ET DU RESTE DU MONDE…

Comme il n’y avait rien à découvrir sur les Natifs à bord du Discovery Train ► RETOUR VERS LE FUTUR : à bord du Discovery Train en terre amérindienne…

Introduction à la philosophie et la pensée amérindiennes à partir du livre testament de Russell Means  ►  » Si vous avez oubliez les noms des nuages, alors vous avez perdu votre chemin « 

Car, indigènes, non-indigènes, Natifs, peuples originels ou descendants des colons envahisseurs/exterminateurs : UNISSONS-NOUS, et plantons l’arbre de DEMAIN, AUJOURD’HUI ! En nous tenant debout, côte à côte, TOUTES & TOUS ENSEMBLE, pour instaurer l’harmonie d’une société des sociétés sur notre Terre-mère, celle des associations libres, volontaires et autogérées.

Faisons le P.A.R.I. d’un 3 R.I. ► 3RI et Société des sociétés – Du Chiapas zapatiste aux Gilets Jaunes en passant par le Rojava en version PDF N° 86 de 15 pages

Il n’y a rien de “Maya” au sujet du “train maya” du Mexique

Alexandre Gorski & Pedro Uc Be | 31 janvier 2020 | URL de l’article original ► https://roarmag.org/essays/there-is-nothing-mayan-about-mexicos-mayan-train/

Il y a actuellement 5 territoires mayas en lutte…

“Il y a des connexions philosophiques entre les sociétés indigènes et quelques sensibilités anarchistes sur l’esprit de la liberté et les idéaux pour une bonne société. Des idées critiques parallèles et des visions d’un futur post-impérialiste ont bien été notées par quelques penseurs, mais quelque chose qu’on pourrait appeler ‘anarcho-indigénisme’ doit toujours se développer en une philosophie et une pratique cohérentes. Il y a également une grande similitude entre les façons de voir le monde des anarchistes et des peuples autochtones: un rejet des alliances avec des systèmes légalisés, centralisés d’oppression et une non-participation aux institutions qui structurent la relation coloniale, ainsi que la croyance d’amener le changement par l’action directe et la résistance au pouvoir d’État.”

~ Taiaiake AlfredProfesseur de Sciences Politiques (chaire de gouvernance indigène) à l’université de Victoria, Colombie Britannique, Canada. Le professeur Alfred est membre de la Nation Mohawk (Kahnawake, clan de l’ours) ~

Le Grand Désapprentissage du Pr. Alfred (mars 2017)

Traduit de l’anglais par Résistance 71, dans ► Résistance peuples natifs : La lutte maya contre les projets de destruction au Mexique du sud-est

Lorsque Andrés Manuel López Obrador (AMLO) assuma la présidence du Mexique le 1er décembre 2018, il permit au pays une transformation et une fin à la politique néolibérale qui a mené à une grave crise multi-face au Mexique, crise à laquelle doit faire face la société mexicaine aujourd’hui. Afin de réaliser ses promesses de progrès économiques et sociaux, AMLO et son administration ont développé une infrastructure politique qui focalise sur les soi-disant méga-projets : des aventures affairistes gigantesques et complexes qui restructureraient des régions entières du Mexique afin de les ouvrir au marché national et international et pour intégrer les populations locales à l’économie capitaliste.

Il y a trois projets qui sortent de l’ordinaire en particulier :

Premièrement, le Tren Maya, une ligne de chemin de fer de plus de 1500 km qui a pour intention de rendre accessible au tourisme de masse les régions appauvries du sud-est mexicain comme les états du Chiapas, de Tabasco, Campeche, le Yucatan et le Quintana Roo.

Deuxièmement, Le Corredor Transistmico, un lien entre les océans Atlantique et Pacifique le long de l’isthme de Tehuantepec, au travers du développement de lignes de chemin de fer, de centres logistiques et de ports, supposés faire du Mexique un havre du commerce international.

Et troisièmement,  le Proyecto Integral Morelos, qui consiste en de variées centrales énergétiques au gaz naturel et qui est supposé fournir en énergie le couloir industriel central du Mexique.

Alors que les entreprises internationales applaudissent ces politiques, des organisations indigènes d’en-bas à gauche comme le Congreso Nacional Indígena (CNI) et l’Ejército Zapatista de Liberación Nacional (EZLN) s’opposent intensément à celles-ci, car elles craignent la destruction plus avant des ressources naturelles et n’y voient en fait aucun bénéfice pour les populations qui en seront affectées.

A ce sujet et plus encore, le magazine ROAR a discuté avec Pedro Uc Be, poète et activiste maya, qui vit dans l’état du Yucatan au sud-est du Mexique et qui est membre d’une organisation indigène l’Asamblea de Defensores del Territorio Maya Múuch’ Xíinbal’ et qui est un délégué pour le Conseil National Indigène (CNI). Il est un défenseur actif des territoires indigènes depuis plusieurs décennies.

Alexandre Gorski : Pedro, pour vous et votre organisation, les mega-projets mis en avant pas l’administration du président AMLO ne constituent rien de nouveau. Vous défendez vos territoires depuis plusieurs décennies contre les entreprises multinationales et leurs intentions de déposséder les communautés indigènes. Pouvez-vous nous parler de votre travail et comment tout cela est en lien avec l’identité Maya ?

Pedro Uc Be : Depuis plus de 30 ans nous avons accompagné bien des communautés mayas différentes de la péninsule du Yucatan dans leur voyage. Ce qui veut dire que nous avons fomenté une sorte de réflexion avec elles autour des valeurs de notre culture, autour de l’importance de notre langage et autour de la situation de notre identité, qui a tout à voir avec notre mode de vie, nos formes d’organisation, nos modes vestimentaires et notre système relationnel mais avant toute chose, notre amour de cette terre et de tout ce qui existe dans la nature.

Ceci a été un effort long et très difficile, essentiellement parce que la culture maya a été dévastée par des siècles d’exploitation et d’oppression. Spécifiquement depuis la guerre Caste du Yucatan qui vit une longue confrontation des peuples natifs mayas avec les colons d’origine européenne ; cette guerre dura de 1847 à 1901, notre culture a été marginalisée et supprimée par l’état. Bon nombre de nos ancêtres furent vendus comme esclaves à Cuba et de nombreux autres moururent de faim dans ce qui est connu aujourd’hui comme l’état de Quintana Roo. Ceux qui survécurent dans la péninsule du Yucatan sont les assimilés esclaves travaillant dans les haciendas des grands propriétaires terriens.

Cette défaite politique, militaire et culturelle a rendu très difficile pour les peuples mayas de retrouver leur conscience, leur identité et leurs valeurs en tant que culture.

Depuis lors, tous les gouvernements ont pris part à l’établissement d’une politique clientéliste ciblant les peuples mayas, avec par exemple des programmes sociaux afin de les maintenir asservis et subordonnés. Ces dernières décennies, ceci fut toujours lié à la dépossession massive des terres indigènes par les grandes entreprises transnationales.

Quels types de projets ces entreprises ont-elles essayé d’installer sur la péninsule du Yucatan ?

Des fermes porcines, des parcs énergétiques éoliens et photovoltaïques, du tourisme a grand impact, des plantations de soja transgénique (OGM), pour n’en nommer que quelques uns. Ces projets ont tous une chose en commun : L’occupation hostile des terres mayas de la péninsule du Yucatan. Ces projets de développement sont à terme très dangereux pour la vie des communautés, parce que celles-ci se retrouvent déplacées de leur endroit d’origine et séparées de leurs terres ancestrales. Ces projets ont non seulement un impact environnemental, mais ils ont aussi un impact social, culturel et linguistique.

Beaucoup argumentent que ces projets représentent en fait l’opportunité pour les peuples indigènes et leurs communautés de dépasser le stade de la pauvreté, de la marginalisation et de pouvoir s’intégrer dans l’économie nationale.

Dans la réalité, les Mayas ne voient aucun avantage dans ces projets. Nous pouvons dire ceci avec assurance, parce que nous avons déjà vu ce scénario auparavant. A chaque fois la propagande des entreprises coloniales et de l’état affirme que les peuples indigènes vont bénéficier et qu’ils vont amener le développement dans leur communauté. Ils disent qu’ils vont créer beaucoup de travail, que le niveau de vie va s’améliorer etc, etc…

Le discours est toujours très élaboré et il n’y a rien de nouveau dans son contenu. Mais au bout du compte, les bénéfices politiques et économiques ont toujours été du côté des envahisseurs, jamais du notre.

Quel rôle joue le gouvernement dans la mise en place de ces politiques infrastructurelles ?

Théoriquement, le gouvernement a l’obligation de faire une enquête sur l’impact social, environnemental et culturel de ces projets. Mais dans la pratique, nous avons été les témoins d’une vaste corruption des autorités locales, régionales et fédérales. Il est devenu très clair qu’il existe un arrangement commercial entre le gouvernement et les grandes entreprises parties-prenantes des projets.

Par exemple: Les agences gouvernementales font de fausses enquêtes sur l’impact environnemental dont les résultats sont toujours à l’avantage des entreprises. Ceci manipule l’opinion publique et rend plus facile pour ces entreprises le processus de déposséder nos communautés de nos terres et de faire ce qu’elles veulent afin d’accumuler toujours plus de capital. Au bout du compte, il existe une complicité aux trois niveaux de gouvernement avec les entreprises transnationales.

Qu’en est-il de la société civile ? Les mouvements indigènes travaillent-ils avec les ONG afin de se défendre contre cette attaque ?

Oui, mais il y a aussi eu des difficultés. Beaucoup de ces ONG qui se sont déclarées solidaires des communautés indigènes n’ont pas réellement la volonté de confronter les violations systémiques qui se déroulent sur nos territoires. Elles ne font que des enquêtes, des rapports, écrivent des documents. Cette information est sans nulle doute utile pour notre lutte, mais ce n’est pas suffisant. Nous devons nous organiser quotidiennement pour lutter contre ces projets.

Nos communautés ne sont pas organisées comme entités légales (NdT : du point de vue de la législation coloniale s’entend…) Nous sommes des autochtones nous rassemblant, réfléchissant et résistant collectivement contre ce système qui ne fait que nous apporter mort et destruction.

Quels sont les modes de votre résistance ?

Le point clef pour nous est l’information et l’organisation. Dans nos communautés, mais aussi en tant que société à part entière. De plus, nous avons aussi utilisé des moyens légaux pour défier certains projets. Nous avons réussi à stopper certaines entreprises d’installer des projets de “développement” sur nos terres. Et c’est précisément ce qui ennuie beaucoup ces entreprises. Les menaces et les campagnes de désinformation sur nos luttes montrent bien que les capitalistes sont bien ennuyés  et inquiets et ils ont vu qu’il y avait une résistance déterminée sur notre territoire.

Maintenant, le Tren Maya menace une fois de plus l’intégrité territoriale des communautés indigènes de la péninsule du Yucatan. Comment évaluez-vous ce projet ?

Le “Train Maya” est une agression rien qu’avec son nom. Il n’y a absolument rien de “maya” à son sujet. Et même si ce train est un des projets phares de l’administration couramment en place, il n’y a aucune information fiable sur l’impact exercé sur les communautés impliquées.

Ce que nous savons jusqu’ici du projet n’est que ce que la propagande de l’autorité compétente nous a présenté, le Fondo Nacional de Fomento al Turismo (Fonatur) ; c’est ce qu’on veut nous faire croire. Ils disent que ce train sera pour les touristes et pour les marchandises. Cela veut dire: pas pour les peuples mayas. Parce que nos communautés appauvries n’ont pas les moyens de voyager, encore moins dans ce type de train. Nous n’avons pas non plus d’usines, nous n’avons donc pas du tout besoin de trains de marchandises.

Mais le problème n’est pas juste le train. D’après le Fonatur, le gouvernement planifie de construire des villes à chaque arrêt de train, villes de 50 000 habitants. En premier lieu, ceci va mener à une urbanisation incontrôlée, qui ne bénéficiera qu’aux entreprises immobilières et aux gouvernements locaux totalement corrompus. Les effets sur l’écosystème seront absolument négatifs. Jusqu’ici il n’y a eu absolument aucune étude indépendante sur l’impact régional de ce projet. Secundo, nous avons vu ce qui est arrivé à Cancun et à la Riviera Maya, où le tourisme de masse a mené à des situations d’extrême violence et de dégradation sociale. Nous ne voulons en rien vivre de la sorte.

C’est pourquoi pour nous, ce Tren Maya menace absolument tout : notre mode de vie traditionnel, notre culture, notre langage, notre nature et ainsi notre futur en tant que peuple Maya.

Le 15 décembre 2019, le gouvernement a conduit une consultation sur le Tren Maya, qui ne fut pas seulement critiquée par les opposants au projet mais aussi par l’ONU et plusieurs organisations des droits de l’Homme. Que s’est-il passé ?

La consultation gouvernementale par voie électorale [referendum] fut une véritable moquerie du peuple maya. Comme toutes les consultations jamais faites par quelque gouvernement que ce soit sur la péninsule du Yucatan lorsqu’il s’agit de la question de ces méga-projets.

D’abord le bulletin de vote contient seulement une longue liste de bénéfices et est totalement silencieux au sujet de tout impact négatif possiblement anticipable. Ensuite, seulement un peu plus de 90 000 personnes participèrent à cette consultation , même par 3% de “l’électorat”. La très grande abstention reflète très bien l’opposition de la vaste majorité des Mayas à ce projet. Finalement, il n’y a eu aucune participation effective des femmes indigènes, parce que dans beaucoup de communautés, seulement les “autorités” furent appelées à voter et celles-ci sont essentiellement mâles, il y a de plus eu une longue liste d’irrégularités pendant le processus électoral, allant des menaces aux intimidations.

Bref, cette consultation était une farce. Une justification d’une décision qui avait déjà été prise par le gouvernement. Comme l’écrivain colombien Gabriel Garcia Marquez l’écrivit, “une chronique d’une mort annoncée”.

Une des stratégies employée par les gouvernements et les entreprises dans le contexte de ces méga projets est la division des communautés en lutte. De quoi avez-vous été témoin en ce sens ?

Il y a toujours l’intention de nous diviser. En fin de compte, ceci est la base de tout gouvernement : diviser pour mieux régner. Maintenant, avec tout ce qui s’est passé, il y a des problèmes dans nos communautés. Il y a des confrontations et des conflits. On constate une blessure dans la fabrique sociale due aux confrontations entre des gens qui veulent préserver leurs terres et ceux qui veulent le donner au gouvernement et les entreprises transnationales.

Vous avez parlé de menaces contre les critiques de Tren Maya dans le contexte de cette consultation par les urnes. Vous avez été vous-même ciblé, pouvez-vous nous en parler ?

Deux jours après la consultation / referendum, j’ai reçu un message via WhatsApp. J’y fus menacé de mort dans un langage vulgaire si je n’arrêtais pas de perturber les intérêts des développeurs du projet. Ils me donnaient 48 heures pour déguerpir et arrêter tout ce que je faisais ou alors ils allaient me tuer.

Nous, en tant qu’organisation, avons fait face à de nombreuses menaces et les avons toujours rendues publiques, car nous pensons que les gens doivent le savoir. Heureusement, la nouvelle se répand rapidement et il y a une énorme solidarité dans les déclarations en notre faveur. Nous avons déposé plainte devant le mécanisme de l’autorité et avons averti des journalistes et des associations des droits de l’Homme. Maintenant, à cause de cette pression sociale la police de l’état et fédérale patrouille devant ma maison et la maison de mon fils qui a aussi été menacé. Ils m’ont aussi donné un bouton d’alarme si quoi que ce soit se produisait.

Pensez-vous qu’un  dialogue  avec  le gouvernement d’Obrador est toujours possible ?

Je pense que le gouvernement en ce moment, à cause de ses obligations avec la caste affairiste, n’est pas vraiment disponible pour discuter. L’administration d’AMLO a été très insensible à notre égard et nous a disqualifié en en comparant nos critiques avec une opposition d’extrême-droite. AMLO lui-même nous a dit que nous étions des “extrémistes” des “ultras” Il a aussi nié que ces projets étaient des projets néo-libéraux. Il dit que ce sont des mesures sociales. Mais nous voyons bien que le projet de Tren Maya n’est qu’une continuation des politiques néo-libérales et que bon nombre des membres du gouvernement AMLO sont des anciens membres de partis politiques de droite comme le PRI (Parti Révolutionnaire Instutionnel) et le PAN (Parti d’Action Nationale) . Donc, si vous cherchez des réactionnaires, faut regarder du côté du gouvernement, pas du nôtre.

Donc non, je ne pense pas qu’il puisse y avoir un dialogue sérieux. Nous allons continuer de nous organiser et de dénoncer tous les abus du gouvernement et des entreprises transnationales. En temps et en heure, si l’assemblée le veut, nous prendrons aussi des mesures légales envers Tren Maya.

Vous n’êtes pas seulement un activiste pour la défense des terres autochtones, mais vous êtes aussi un écrivain accompli, un poète et un professeur de la langue maya. Quel rôle jouent la culture et les arts dans la résistance indigène ?

Je vois le rôle de la culture, de la littérature et de la poésie comme fondamental. L’art ne peut pas être étranger à ce qui se passe dans nos communautés. a littérature qui ne dénonce pas la douleur que nous vivons quotidiennement peut difficilement être de la littérature. Mais il faut aussi dire que l’amour de la nature et de l’être humain est inhérent à la littérature et à toute forme d’expression artistique. Obtenir des formes de beauté dans la construction et l’exposition du monde devant cette bien triste réalité fait aussi partie de notre lutte pour la vie.

Nous ne nous battons pas pour des intérêts particuliers, nous combattons pour la nature elle-même. Et nous faisons cela aussi au travers de la poésie, de la littérature, de la musique ou du théâtre, parce que l’art est un couloir de partage, de sentiment et de réflexion.

Le monde des Affaires Indiennes est plus important que General Motors ! Par Mohawk Nation News du 24 juin 2019

La voie Lakota et L’aventure Crazy Horse« La voie Lakota » & « L’aventure Crazy Horse » Traduction d’extraits de Résistance 71 de deux livres de Joseph M. Marshall III, historien et conteur Lakota dans une version PDF N° 45 de 42 pages que j’ai réalisée.

Résistance 71 clôture ce texte en rappelant l’assertion du Pr Taiaiake Alfred :

« Quand nous disons aux colons : ‘rendez-le’, voulons-nous dire que nous voulons qu’ils nous rendent le pays et qu’ils s’en aillent ? Non. Ceci n’est pas la vision de nos peuples. Lorsque nous disons ‘rendez-le’, nous parlons de ce que les colons établis montrent du respect pour ce que nous partageons, la terre et ses ressources et corrigent les torts en nous offrant la dignité et la liberté qui nous sont dûes et nous rendent notre pouvoir et suffisamment de terre pour que nous soyions totalement auto-suffisant en tant que nations… […] La restitution est purification. […] Il est impossible de soit transformer la société coloniale de l’intérieur de ses institutions ou de parvenir à la justice et à une coexistence pacifique sans transformer fondamentalement les institutions de la société coloniale elles-mêmes. Simplement, les entreprises impérialistes opérant sous le déguisement d’états démocratiques libéraux (NdT : USA, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Mexique, tous les pays d’Amériques centrale et du sud pour les entreprises coloniales…) sont par construction et culture, incapables de relations justes et pacifiques avec les peuples autochtones. Le changement ne se produira que lorsque les colons seront forcés à reconnaître ce qu’ils sont, ce qu’ils ont fait et ce qu’ils ont hérité ; alors seulement ils ne pourront plus fonctionner comme des coloniaux et commenceront à respecter les autres personnes et à les considérer comme des êtres humains… »

~ Taiaiake Alfred, professeur de science politique, université de Victoria, CB, Canada, nation Mohawk, 2009 ~

Les versions PDFs complémentaires et presque indispensables pour comprendre et transformer sa réalité, d’où-nous sommes ;

Kaianerekowa : Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise (XIIe siècle) ;

La Grande Loi du Changement du Pr. T. Alfred, 2014 : Résistance au fléau de l’HumanitéSolution anti-coloniales pour une décolonisation de l’empire ;

UN MANIFESTE INDIGÈNE –  Traduction en français par Résistance71 par de larges extraits du livre « Peace, Power & Righteousness, an indigenous manifesto » Publié en 1999, réédité en 2009 de ; Taiaiake Alfred, Ph.D – Professeur de Science Politique à l’université de Victoria, Colombie Britannique, Canada – Kanahwake Mohawk du Québec ;

Nous sommes TOUS des colonisés par Résistance 71 ;

Meurtre Par Décret – Le crime de génocide, dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada ;

Païens en Terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte, de Steven Newcomb, que Résistance71 est le seul, à ma connaissance, à avoir traduit par de larges extraits le livre de Steven Newcomb « Pagans in the Promised Land, Decoding the Doctrine of Christian Discovery » Édition Fulcrum, 2008 ;

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter ;

N° 46 avec Peter d’Errico, PDF de 29 pages ► Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Peter d’Errico ;

N° 47 avec Steven Newcomb, PDF de 106 pages ►  Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb ;

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective et en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte, par Jo Busta Lally ;

Chiapas, feu et parole d’un peuple qui dirige et d’un gouvernement qui obéitL’essentiel de l’EZLN en français ;

LA 6ÈME DÉCLARATION ZAPATISTE DE LA FORÊT DE LACANDON, Chiapas, Mexique, 2005 texte politique fondateur ;

Catégorie ► Peuples Premiers ;

La pédagogie des opprimés de Paulo Freire que le Mouvement Zapatiste, notamment, a totalement conscientisé dans sa réflexion et que j’ai rappelé en analyse à l’attention de tous les professeurs et élèves de France et de Navarre avant-hier, dans ► Professeurs, élèves : Soyez réalistes et…

Demandons l’impossible !

Aussi, retrouvez toutes les autres réalisations PDFs (155) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Je suis actuellement en cours de rédaction et de préparation de plus d’une dizaine de nouvelles créations et réalisations au format PDF, toujours en lecture, téléchargement, impression, diffusion, partage, libres et gratuits car plus que jamais je suis persuadée que TOUT ce qui participe du développement de l’humanité et de l’éveil de nos consciences DOIT être accessible à NOUS TOUS et gratuitement !

JBL1960

L’Iran, soutien historique des droits des peuples indigènes – Mohawk Nation News le 10 janvier 2020

Le réveil des peuples a sonné !…

Traduit de l’anglais par Résistance 71, dansHaudenosaunee (confédération iroquoise) soutient le peuple iranien qui a toujours soutenu les droits des peuples indigènes (Mohawk Nation News)

Complété & Enrichi par mézigue et à retrouver dans la catégorie : PEUPLES PREMIERS

Et à mettre en lien avec mon tout dernier billet ► RETOUR VERS LE FUTUR : à bord du Discovery Train en terre amérindienne…

Résultat de recherche d'images pour

Résultat de recherche d'images pour

Dekanawida & Guswentha wampums

KaianerekowaLa Grande Loi de la Paix (version PDF N° 21 de 27 pages) Charte Confédérale Iroquoise et plus ancienne « constitution » active au monde, datant du 12ème siècle dont il n’est pas question d’en prôner une application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise, mais nous pouvons l’étudier et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir. Une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologique. Il est également à noter le processus politique par des femmes et des conseils des femmes, dans une société matrilinéaire et égalitaire ► Mise à Jour du 15/01/20 : N’hésitez pas à lire, en complément, le dernier PDF (N° 150 de 33 pages) de Murray Bookchin ; Qu’est-ce que l’écologie sociale ? (1982)  Comme le précisait Résistance 71 : Dans ce texte de 1982, Murray Bookchin replace le concept “écologique” dans son contexte historico-social essentiel à sa juste compréhension, son intégration en vue de sa transformation en profondeur dans une société réellement émancipée de la dictature étatico-marchande. Ce texte est une excellente application dans un domaine spécifique de la méthode de pédagogie critique de Paulo Freire décrite dans sa “Pédagogie des opprimés” (1970) et aussi un excellent précurseur dans sa teneur et sa conclusion, de nos analyses de 2017 (“Manifeste pour la société des sociétés”) et 2019 (“Résolution de l’aporie anthropologique politique de Pierre Clastres”). Toutes ces lectures sont complémentaires et mènent à la même conclusion concernant notre société, sa réalité objective et le meilleur dénouement à lui apporter pour sa transformation radicale abandonnant le modèle erroné et contre-nature de la division, de la domination et de l’exploitation par l’État et la dictature marchande.

▼▼▼

L’Iran, soutien historique des droits des peuples indigènes

Mohawk Nation News | 10 janvier 2020 | URL de l’article original en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2020/01/10/mnn-iran-historic-supporter-of-indigenous-rights-2/

Republication d’un article du 8 octobre 2012 :

Nous sentons que le temps est venu de republier cette lettre importante délivrée à nos alliés iraniens en 2012.

L’Iran a toujours soutenu les droits des peuples indigènes de l’Île de la Grande Tortue. Lorsque Terrence Nelson de la province du Manitoba nous a informé qu’il allait en Iran pour parler au sujet du génocide continuel de nos peuples, il a pris avec lui la lettre que nous republions ci-dessous. L’Iran a soutenu la Confédération Iroquoise pour qu’elle obtienne un siège à la Société des Nations (NdT : SDN, l’organisation internationale fantoche qui précéda l’ONU) en 1923.

Le 10 janvier 2020

AU PEUPLE D’IRAN :

She:kon,

Vous avez toujours soutenu nos efforts pour le gain de nos droits, spécifiquement en 1923. Brièvement, la Confédération Iroquoise y envoya son délégué, Deskaheh, pour obtenir la reconnaissance de notre peuple à la Ligue des Nations. Il venait de Grand River (Ontario)

Avec un passeport Haudenosaunee, il alla à Genève en Suisse, pour parler devant la Ligue des Nations en 1923. Là, il présenta “L’appel à la justice de l’homme rouge” et rappela aux Européens leurs obligations sous l’effet de Guswentha, le wampum deux rangées. Ce traité fut établi en 1701* entre nous, nos 48 nations indigènes alliées sur Onowaregeh / l’Île de la Grande Tortue et les Européens. C’est le seul accord officiel donnant aux Européens le droit de demeurer sur nos terres. Ils l’ont violé de longue date et leur occupation est illégale.

L’Iran soutint notre effort. La pression britannique, américaine et canadienne fut bien trop forte pour que Deskaheh puisse continuer. Il retourna à la maison.

Le 7 octobre 1924, la Gendarmerie Royale du Canada (NdT : la GRC, la “fameuse” “police montée” canadienne, créée à l’origine pour réprimer et persécuter les “Indiens rebelles”) commença à enquêter sur lui. Puis elle supprima le gouvernement traditionnel des six nations iroquoises, vola d’importants documents et des wampums, aida à créer l’Indian Advancement Act ou la loi sur l’avancement des Indiens et les réserves indiennes. Le gouvernement canadien déclara une élection immédiate pour mettre un terme au gouvernement traditionnel. Deskaheh fut interdit de retourner chez lui et dans sa famille. Il fut assassiné en territoire Tuscaroa dans l’État de New York après avoir donné son célèbre dernier discours sur la radio le 10 mars 1925, contre les politiques génocidaires canadienne et américaine.

[extrait] : “À Ottawa, ils appellent cette politique “Indian Advancement”. À Washington ils l’appellent “Assimilation”. Nous disons que ce n’est qu’une tyrannie absolue. Si ceci doit continuer, nous préférons que vous veniez avec vos armes et vos gaz mortels et que vous vous débarrassiez de nous de la sorte. Faites-le ouvertement et directement.

Historiquement, les Iraniens ont été les champions de la justice. Nous nous rappelons de vous pour votre bonté, vos bons esprits et pour toujours vous préoccuper de nous.

Nia:wen (Merci)

Kahentinetha, femme détentrice du titre, clan de l’ours, Kanionkehaka / Nation Mohawk

Terrance fut interviewé sur la télévision iranienne. Il y parla du génocide continu de notre peuple sur lequel un pays comme le Canada est construit, particulièrement au sujet du vol des ressources naturelles et du ciblage de nos femmes. La police ne fait aucune enquête là-dessus. Leur but a toujours été de “tuer l’Indien”.

PRESS TV interview est sur YouTube :  “Canada has Ethnic Cleansing of Aboriginal on Agenda :  Native Ex-Chief”.  http://www.youtube.com/watch?v=ceZtHLieAKs

▲▲▲

*1701 : Et pour ceux qui veulent voir en Poutine le seul capable de sauver le Système, car c’est bien là le problème, si Vlad avait voulu mettre fin à l’Empire anglo-américano-christo-sioniste, il pouvait le faire, depuis le début ;

Si la Russie veut véritablement se débarrasser de l’empire, la solution est juste là à portée de main… Il suffit d’épauler légalement la Confédération Iroquoise (et les autres nations amérindiennes) avec laquelle elle est alliée depuis 1710, à faire annuler les possessions de terres frauduleuses de l’empire tant au pays du goulag levant qu’au Canada… Ceci représente un angle d’attaque inédit et intéressant.

Traité initialement dans ce billet du 6 octobre 2016, intitulé OCCUPANTS ILLÉGAUXEntretien avec la membre du conseil des anciens de la nation Mohawk Kahentinetha Horn : Les nations amérindiennes recherchent leur ceinture de traité Wampum avec la Russie de 1701. Extrait issu en dernière analyse de ce billet ; Il y a longtemps que les psychopathes aux manettes veulent faire reset.

La doctrine chrétienne de la découverte, fondée sur les bulles pontificales Romanus Pontifex (1455) et Inter Caetera (1493)

N’hésitez pas à consulter le dossier très complet de R71 sur l’affaire SOLEIMANI (Assassinat du Général iranien Q. Soleimani par les USA le 3 janvier 2020)

Ici, je vous recommande mon dossier très complet que je tiens régulièrement à jour MEURTRE PAR DÉCRET – le crime du génocide dans les Pensionnats / Hôpitaux pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/cr-a-la-cvetr-meurtre-par-decret-maj-du-8-juin-2019.pdf

La City de Londres ; Au cœur de l’Empire ;

Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire, 1950 ;

Peau Noire, Masques Blancs de Frantz Fanon, 1952 ;

Ph.D Taiaiake Alfred ;

Nouvelle Version revue & corrigée du 17 avril 2019 ► INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE & LA PENSÉE AMÉRINDIENNES, Russell Means (1939 – 2012)

Effondrer le colonialisme, dans sa dernière version ;

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective, par JBL1960 ;

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte, Steven Newcomb ;

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter

N° 46 avec Peter d’Errico, PDF de 29 pages ► Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Peter d’Errico

N° 47 avec Steven Newcomb, PDF de 106 pages ►  Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb

LES CONFESSIONS D’UN ÉVÊQUE JÉSUITE analyse de Jimmy Dalleedoo Source Alter Info à partir du livre du docteur Alberto Rivera, qui avait été prêtre jésuite et évêque de l’Église catholique romaine ;

Paulo Freire la Pédagogie des opprimés ;

Nous sommes TOUS des colonisés de R71 ;

Manifeste pour la société des sociétés & Résoudre l’aporie de Pierre Clastres par Résistance 71 ;

Ces quelques lectures au format PDF pour comprendre et réaliser que l’avenir de l’Humanité et le salut de l’Occident passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre.

Du fait qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais et pour transformer sa réalité, vous pouvez consulter toutes les autres versions PDF (150, et d’autres sont à venir) dans cette page spéciale de mon blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

JBL1960

Sous ce billet des vidéos qui démontrent que pour le gouvernement US la cible a toujours été l’Iran, de manière assumée depuis 2001.