Archives pour la catégorie Peuples premiers

Haine systémique – Mohawk Nation News du 21 juin 2020 – Traduit & Complété par JBL1960

Ne pas connaitre l’Histoire, c’est être né d’hier

Howard Zinn (1922 – 2010)

▼▼▼▼

Soldat de Buffalo au cœur de l’Amérique,

Si tu connaissais ton histoire

Alors tu saurais d’où tu viens…

CITATIONBOBMARLEY2

Buffalo Soldier – Bob Marley – 22 janvier 2015

Traduction en français par Kayans1

Arraché / Volé à l’Afrique – Envoyé / transporté aux Amériques

Point 4 de l’article de Mohawk Nation News du 13 juin 2020 « POLICE / ARMÉE / MILITAIRES – PLUS GRAND CULTE DU MONDE » :

4 – Lorsque l’esclavage a été aboli en 1865, les Noirs ont été émancipés et sont devenus des soldats pour que les Blancs continuent le génocide des indigènes. Nous les avons appelés « Buffalo Soldiers » à cause de leurs cheveux en couches comme un buffle. Ils ont anéanti 60 millions de buffles pour affamer les Natifs, et Peuples originels. Ils équipaient les canons Gatling contre les Sioux à Wounded Knee en 1890. Les Noirs continuent de glorifier ce qu’ils ont fait pour l’homme blanc. Ensuite, ils furent annihilés puis utilisés à d’autres fins utiles par et pour les blancs.

Tous mes billets sur les Natifs, Nations premières de tous les continents, dans la catégorie PEUPLES PREMIERS ;

GENOCIDETESCLAVAGE

HAINE SYSTÉMIQUE

Mohawk Nation News – 21 juin 2020 – URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2020/06/21/systemic-hatred/ 

Traduit partiellement de l’anglais par JBL1960 avec l’aide de DeepL.com

Nous avons toujours et continuons à esquiver les balles/tirs des envahisseurs sur notre terre, d’un pôle et d’un océan à l’autre. Cet auteur s’est rendu compte qu’il n’avait pas fait grand-chose jusqu’à présent pour aider à résoudre la pandémie actuelle à laquelle sont confrontés tous les peuples autochtones. Il a envoyé cette lettre au Gouverneur de l’État de New York Cuomo, CNN, au New York Times et à  Mohawk Nation News :

21 juin 2020

Re : La solution à la pandémie de «haine systémique».

Monsieur le rédacteur :

Je suis avocat avec 43 ans d’expérience en litige (10 ans civil et 33 ans pénal), membre du Barreau du Michigan depuis 1977 et du Barreau de l’Ontario depuis 1993.

Le lien vidéo de 8 minutes suivant, daté du 18 mai 1997, montre et prouve l’attaque vicieuse et injustifiée de la police de l’État de New York contre 100 peuples originels [indigènes ou indigènes] non armés et pacifiquement rassemblés autour d’un feu lors d’une cérémonie et d’un festin. Les 15 d’Onondaga ont déclaré que cela n’avait jamais été montré au jury ► https://www.youtube.com/watch?v=SEbvX9hfBGY

Le site Web suivant https://tworowjusticevunitedstatesworldcourt.com/  documente le voyage depuis 23 ans pour demander que justice soit rendue aux 15 de ces Nations premières, connus sous le nom des 15 d’Onondaga  [NdJBL : j’ai largement traité le sujet dans ce blog] ; L’attentat d’Onondaga de 1997 devant la Cour Suprême de l’État colonial Zunien

Les vidéos, photos et documents mises en lien sur ce site Web prouvent qu’une «haine systémique» existe bien aux États-Unis et dans le monde. Ceci est brièvement résumé ci-dessous et tiré directement du point de vue Onondaga trouvé dans l’article suivant publié le 13 juin 2020 par MohawkNationNews.com sous l’intitulé : Police & Military – Largest Cult in the World ;

[NdJBL : S’ensuit un résumé de ce parcours en 18 points. Le 1er commence au départ de l’histoire, en 1997 et se termine avec la mort de George Floyd, 18ème point :  18 – Le meurtre de George Floyd a maintenant ouvert toutes ces portes qui avaient été fermées où la haine systémique pouvait prospérer sans espoir de remède.]

L ‘«injustice systémique» prospère lorsque toutes les parties de la haine systémique travaillent ensemble. Le voyage des 15 d’Onondaga illustre parfaitement cela aux États-Unis. À mon avis, tous les gouvernements élaborent une réponse systémique automatique à tout ce qui menace leur pouvoir. La haine systémique ne se limite pas à la police seule ou à une partie quelconque du gouvernement. Tous les gouvernements d’Entreprises et Institutions travaillent ensemble dans le monde entier. Ils se concentrent rapidement sur une petite réforme de la police et une meilleure formation pour ne pas se faire prendre, comme éliminer la prise d’étranglement ! [NdJBL : En France sur la prise d’étranglement : ICI & & ICI] Mais, aucun être humain n’a besoin d’être formé pour ne pas tuer un autre être humain.

Et cette semaine, le Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau, a avoué au monde qu’il y avait une terrible histoire de racisme et de discrimination systémiques dans tous les systèmes qui gouvernent le Canada, y compris la GRC* (Police Montée ou Gendarmerie Royale du Canada), la force de police nationale du Canada. En tant que Chef du Canada, le Premier ministre est responsable de ce génocide qui se poursuit : https://www.theglobeandmail.com/politics/article-trudeau-concedes-indigenous-people-disproportionately-targeted-by/

La seule solution pour éliminer cette «haine» systémique aux États-Unis, au Canada et dans le reste du monde passe par le kaianerekowa, la grande loi de la paix, et le teiohateh, le Wampum Deux Rangées. Ils sont à la base de la vie des peuples originels sur toute l’île de la Grande Tortue. [Le texte du kaianerekowa en langue maternelle et en anglais est en lien sur le site Web. Le wampum à deux rangées est décrit dans les annexes 2 et 5 du site Web https://tworowjusticevunitedstatesworldcourt.com/].

turtle2

[NdJBL : Grâce à Résistance 71 qui a soumis sa traduction, en français, de Kaianerekowa – La Grande Loi de la Paix à la Confédération Iroquoise pour approbation et notre travail collaboratif durant les 5 dernières années, nous avons pu vous proposer ce texte politique fondateur au format PDF dans notre langue en lecture, téléchargement et/ou impression libres et gratuits ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdfgrandeloidelapaix.pdf  –  Non pour en prôner une quelconque application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise. Mais pour l’étudier et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir. Car une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologique ► Qu’est-ce que l’écologie sociale de Murray Bookchin, 1982]

La culture est basée sur le fait que chaque personne physique originaire (Native) est souveraine et Gardien(ne) de toute l’île de la Grande Tortue [aka l’hémisphère occidental] pour les générations futures, tout en suivant la Nature, la Création, le consensus, la vérité, la justice et la Grande Paix.

Le remède à la haine systémique est le kaianerekowa ou la Grande Loi de la Paix.

*GRC : Je vous invite à vérifier par vous-même, car le rôle joué par la GRC depuis sa création et son intrication avec les Églises et les gouvernements canadiens, ont été largement documentés dans le Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation (CV&R) en anglais de 400 pages, Murder By Decree, que R71 à ma connaissance, est le seul à avoir traduit, pour m’en permettre une mise au format PDF, que je tiens régulièrement à jour, et que voici dans sa dernière version ► MEURTRE PAR DÉCRET – Le crime du génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/cr-a-la-cvetr-meurtre-par-decret-maj-du-8-juin-2019.pdf

Page 30 – Destruction du mode de vie indigène, des cultures et des âmes :

Lorsque les gendarmes de la police montée sont venus et ont délibérément abattu plus de 30 000 de nos chiens de traineaux dans les années 1960, ils ont détruit notre mode de vie nomade en tant que peuple chasseur. Tous nos hommes ont commencé à boire. En même pas une génération, notre peuple s’est effondré. Après ça, tout le monde s’est mis à la sécu. Nous avions perdu notre raison de vivre.” ~ Alice Joamie de la nation Iqaluit, parlant devant la commission indépendante pour la vérité Qikiqtani de la nation Inuit en juin 2008 ~

Page 31 : Aujourd’hui et de manière encore plus ouverte, la GRC et les intérêts entrepreneuriaux [des entreprises transnationales] mènent une guerre toute aussi ouverte contre les nations et bandes d’Indiens vivant toujours sur leurs terres traditionnelles. Le cartel de l’uranium CAMECO, qui a de très étroites relations avec l’armée américaine et les deux partis politiques “libéral” et “conservateur”, a déplacé et empoisonné des milliers et des milliers d’Indiens du Nord, comme ce fut fait pour les Black Hills (Collines Noires) du Sud-Dakota, contre la nation Lakota. Sur la Côte Ouest, où les “chefs” notoirement collabos comme Ed John ont signé et abandonné de larges portions de terres autochtones ancestrales à des conglomérats de l’eau et de l’exploitation minière à la fois américains et chinois, depuis ce ne sont pas seulement des femmes indigènes qui disparaissent, mais des villages entiers…

▼▼▼

Bien entendu, nous ne sommes pas coupables ni même responsables de toutes ces horreurs ! Mais maintenant que nous avons les preuves en main ne restons pas silencieux car alors nous serions complices, au même titre que la Gendarmerie Royale du Canada, les GRC, qui ont délibérément abattu plus de 30 000 chiens de traineaux dans les années 1960 pour détruire le mode de vie nomade en tant que peuple chasseur de la Nation Iqaluit.

1960 est l’année de ma naissance, donc bien sûr que je ne suis pas coupable. Mais je le deviendrai, dés lors que j’ai connaissance aujourd’hui de ces faits, si je ne dis rien, si je ne fais rien, alors je tue ces 30 000 chiens à nouveau, j’appuie, moi-même, sur la gâchette 30 000 fois…

Le destin murmura au guerrier : ‘vous ne pouvez pas résister à la tempête’ et le guerrier murmura en retour ; ‘Je suis la tempête’…

Pour bien comprendre et réaliser que l’avenir de l’Humanité et le salut de l’Occident passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Du fait qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais !

Pour affuter notre réflexion et nous permettre de passer à l’action, ces quelques lectures complémentaires, à retrouver dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF ;

Résistance 71 : Du chemin de la société vers son humanité réalisée, 25 juin 2020  ;

Nous somme TOUS des colonisés, R71 ;

INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE & LA PENSÉE AMÉRINDIENNES, Russell Means (1939 – 2012) à partir de son livre testament : Si vous avez oublié les noms des nuages, alors vous avez perdu votre chemin ;

« La voie Lakota » & « L’aventure Crazy Horse » de Joseph M. Marshall III, historien et conteur Lakota ;

Réflexions optimistes d’un historien engagé Howard Zinn (1922 – 2010) ;

Ce dernier texte de Mohawk Nation News, avec les derniers de Steven Newcomb, viendront compléter mon PDF initial, pour effondrer les empires coloniaux, dans cette toute nouvelle page : ABOLIR/ABATTRE LE COLONIALISME et ce par quoi il arrive toujours : l’État !

JBL1960

Les États-Unis furent-ils fondés comme une démocratie ? Analyse critique de Steven Newcomb du 17 mai 2020

Ce n’est pas un hasard si la « White House » s’appelle : la Maison Blanche…

Aux USA que ce soit Trump ou Biden ou qui que ce soit d’autre, de toutes façons, les Natifs et/ou Nations premières ou originelles, seront toujours considérés comme des Res Nullus et ce depuis 1492 !

Comme l’avait prévenu Russell Means : “Vous ne serez et ne demeurerez que des commodités aussi longtemps que l’empire existera…” Russell Means, Oglala, Lakota

MàJ du 21/03/2018 CAUSE COMMUNE

À relier avec la dernière analyse critique de Steven NewcombUne vue sur l’esclavage et la domination blanche – Steven Newcomb – 30 avril 2020

Et à retrouver dans ma page spéciale ABOLIR/ABATTRE LE COLONIALISME

POUR EFFONDRER TOUS LES EMPIRES COLONIAUX…

Les États-Unis furent-ils fondés comme une démocratie ?

Steven Newcomb – 17 mai 2020 – URL de l’article source en anglais ► https://originalfreenations.com/was-the-united-states-founded-as-a-democracy/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 dans : Aux sources de l’empire : Les États-Unis furent-ils créés comme une démocratie ? Analyse critique avec Steven Newcomb

Complété & Enrichi en analyse par JBL1960

Dans son splendide livre The Lawless Law of Nations (1925), Sterling E. Edmunds dit que les gouvernements peuvent bien être définis comme des “groupes d’hommes possédant le pouvoir arbitraire sur d’autres hommes.” (p.426) Si Edmunds a raison, l’idée “d’auto-gouvernement” n’est pas un remède ayant tant de mérite pour les Amérindiens, car un tel système impliquerait qu’un relativement petit groupe d’hommes et de femmes de la communauté native  exerce un pouvoir arbitraire sur le reste des gens. Pour un grand nombre de nations natives, ceci est exactement ce que “l’auto-gouvernement” natif est devenu. (NdT : Avec la grande exception des nations iroquoises et Kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix, certes diminuée par les “conseils de bandes et de tribus” instaurés sous les lois fédérales coloniales indiennes, mais toujours en application ce depuis le XIIe siècle, dans le mode de gouvernance traditionnel…)

Depuis maintenant des générations, le gouvernement fédéral des États-Unis a exercé un pouvoir arbitraire et abusif, souvent référé en tant que “pouvoir plénier”, sur les Nations et Peuples natifs. Aujourd’hui, ce même gouvernement fédéral, dans un esprit de bonne volonté, a décidé que les communautés natives devraient évoluer vers une “auto-gouvernance”. De quoi cela a-t-il l’air ? Dans un livret intitulé “Auto-gouvernement, une initiative tribale”, on y trouve cette déclaration : “L’auto-gouvernement est au sujet du transfert du financement des programmes disponibles, des services, des fonctions et des activités, vers un contrôle tribal de ceux-ci. Les tribus sont responsables devant leur propre peuple pour la gestion des ressources, des services et du développement.

Le livret explique également que l’auto-gouvernance native consiste à fournir aux gouvernements tribaux “plus d’autorité de contrôle et de prise de décisions sur les ressources financières fédérales mises à la disposition du peuple indien pour son avantage.” C’est au sujet d’un “nouveau partenariat entre les tribus indiennes et les États-Unis dans leurs relations de gouvernement à gouvernement”. Le but est de minimiser l’intrusion et l’implication fédérales. (NdT : en clair, mettre des gestionnaires inféodés au système en place pour gérer la merdasse du capital…)

Mais historiquement, nous devons regarder en arrière et comprendre qu’une idée d’auto-gouvernement natif fondé sur la gestion “des ressources financières fédérales” ne fut jamais partie intégrante de notre existence avant l’invasion de nos territoires et de nos nations. De fait, ce livret distribué par le “Projet de Démonstration de Gouvernance Tribale” reconnaît clairement ce point crucial. Une lettre d’introduction publié avec le pamphlet dit ceci : “Toutes nos sociétés tribales ont eu des existences libres et autonomes durant des milliers d’années avant l’exploration et la colonisation de ce continent par les Européens occidentaux.

Plus encore, nos nations et nos peuples eurent un mode de vie libre et indépendant avant que les envahisseurs européens n’ait assumé un droit de domination sur nos nations et nos ancêtres. Les auteurs du pamphlet reconnaissent qu’un système de domination fut imposé sur nos nations puis écrivent :

“L’auto-suffisance fut remplacée alors que les États-Unis par leur Congrès, leurs Tribunaux et particulièrement la Bureaucratie Fédérale (NdT : qui n’agit que sur ordre) transformèrent, parfois brutalement,  le statut tribal indépendant par une dépendance tribale envers l’État fédéral. Après des générations de domination et de contrôle fédéraux, il y eut même quelques Indiens pour croire à cette dépendance imposée [domination].”

Après avoir reconnu que les États-Unis imposaient un système de domination sur nos nations, les personnes qui ont écrits ce livret bizarrement ont déclaré, “Nos cultures ont fourni les philosophies de base incarnées dans la constitution des États-Unis.” Si des philosophies démocratiques étaient incarnées dans la constitution des États-Unis alors ceux-ci opéraient-ils hors de leur constitution pour imposer un système de domination sur nos peuples et nations ?…

Ou est-il possible que les auteurs du livret se soient trompés parce que la Constitution des États-Unis est un instrument de l’empire et de domination et non pas une démocratie ? Dans son livre The Rising American Empire (1962), l’historien Richard Van Alstyne a clairement documenté le fait que les États-Unis furent fondés comme un empire. Et d’après R.H.S Crossman, la Constitution des États-Unis fut écrite comme “l’organe central d’une autorité coercitive, tout en préservant une relative indépendance aux autorités locales, aux législatures des États” (R. H. S. Crossman, Government and the Governed, 1969, p. 96). Cette “autorité coercitive” incarnée dans la constitution ne fut pas basée sur la règle populaire, car des hommes comme James Madison furent très clairs sur leur dénonciation de la démocratie.

Madison était préoccupé parce que :

Il y aura des créditeurs et des endettés, fermiers, marchands et industriels. Il y aura particulièrement cette distinction entre riche et pauvre… Nous ne pouvons pas quoi qu’il en soit, être regardé en ce moment comme une masse homogène dans laquelle tout ce qui affecte une partie va affecter de la même manière l’ensemble. En cadrant un système que nous voulons durable pendant bien longtemps, nous ne devons pas perdre de vue le changement produit par l’âge. Une augmentation de la population va nécessairement augmenter la proportion de ceux qui travaillent (sic) sous toutes les duretés de la vie et qui vont secrètement soupirer pour une plus grande égalité de distribution de ses mannes. Ceux-ci seront dans le temps plus nombreux que ceux placés au-dessus des sentiments d’indigence (de pauvreté). D’après les lois du suffrage (par le vote), le pouvoir va glisser dans les mains des masses. Aucune tentative agraire n’a été faite dans ce pays, mais les symptômes d’un esprit d’effervescence comme nous le comprenons, s’est suffisamment développé dans certains endroits pour nous notifier le danger futur en provenance des masses. Comment peut-on se préserver de ce danger sur des principes républicains ?” (Crossman, p.96-7)

Madison posa aussi une autre question. Comment la classe de propriétaires pourrait-elle se préserver contre les dangers se posant aux riches comme les “coalitions” de la majorité, trimant dans leur vie quotidienne ? (Crossman, p.97). Madison, que beaucoup regardent comme le plus important des “Pères Fondateurs”, envisagea toutes les communautés comme divisées entre le petit nombre et la masse. “Les premiers sont les riches et les biens nés et l’autre les masses de gens qui rarement jugent ou déterminent le droit.” (Ibid)

Comme le fait remarquer Crossman, les hommes d’affaire qui ont écrit la Constitution réussirent à sortir d’un système, sous la couronne britannique, fondé sur l’idée de la soumission du peuple vivant en obéissance traditionnelle à une plus haute autorité royale et d’un parlement, vers un “système de contrôle si intriqué, que pratiquement pas une vague populaire ne pourrait se propager. (Ibid) Le fédéralisme, dit Crossman, fut créé comme barrière, garde-fou, contre la turbulence de la démocratie.” (Ibid.) De telles idées furent-elles empruntées aux cultures natives de ce continent ? Manifestement pas.

Et pourtant, pour une raison indéterminée, bien des natifs ont souscrit à une mythologie faisant le portait des États-Unis comme étant une société “démocratique”, fondé sur un “système de gouvernance du peuple, par le peuple et pour le peuple”. Le problème avec ce slogan simpliste est que le “peuple” auquel il se réfère n’y est jamais identifié. En fait, le “peuple” est un terme suffisamment vague pour faire diversion du fait que ce terme se réfère aux “riches et biens nés” pour lesquels Madison étaient si préoccupés. Comme l’observe Fernand Braudel dans sa “Grammaire des civilisations” (1987) :

La déclaration d’indépendance des États-Unis proclama le droit de se rebeller et d’être égaux devant la loi. Mais la grande idée qui préoccupa et motiva les propriétaires terriens, les hommes d’affaire, les avocats, les patrons de plantations, les spéculateurs et les banquiers, ces “aristocrates”, était de sauvegarder et préserver la propriété, la richesse et le privilège social. L’Amérique était nouvellement née, mais elle avait déjà des gens riches dont la richesse les prédisposait à mener les autres. Nous en avons pour preuve ce que disaient les Pères Fondateurs assemblés à la Convention de Philadelphie, ou de lire leur correspondance avec leurs pairs. Leurs assomptions de base sont très claires. Charles Pickney, un jeune planteur, proposa que seuls ceux possédant au moins 100 000 US$ pouvaient devenir président. Alexander Hamilton appela à l’étouffement de “l’impudente démocratie”. Tous, comme Peggy Hutchinson, fille de gouverneur, regardaient les masses comme la “foule crasseuse”.

“Un  jeune  diplomate  et  homme  d’État, le  gouverneur  Morris,  déclara : “La foule commence à penser et à raisonner. Pauvres reptiles ! Ils se réchauffent au soleil et bientôt, ils vont mordre… Les gentilshommes commencent à les craindre.” L’avocat et politicien James Murray Mason reconnut : “Nous avons été trop démocrates… faisons attention à ne pas aller trop loin dans l’autre extrême.” Personne finalement fut plus imbu des sacro-saints principes de démocratie que Jeremy Belknap, un  prêtre  de  la Nouvelle-Angleterre ; pourtant il écrivit à un de ses amis : Nous devrions soutenir en tant que principe que le gouvernement dérive du peuple, mais obliger le peuple à comprendre qu’il n’est pas capable de gouverner par lui-même.

Braudel conclut qu’il y “avait un ordre à imposer au nom de la liberté et de l’égalité et que c’était un ordre capitaliste”, dans lequel “le pouvoir et la responsabilité appartiennent aux riches. Qu’en est-il donc de ces gens du bas de la pyramide sociale ? Comme le fait remarquer Braudel ; “Les autres reçurent la grande concession d’être protégés des riches alors que les riches étaient contre eux.” Ainsi, lorsque nous parlons de la Constitution des États-Unis, nous parlons d’un système de gouvernement, créé par des propriétaires terriens, des hommes d’affaire, des avocats, des planteurs, des propriétaires d’esclaves, des banquiers et des spéculateurs, que les riches mirent en place comme moyen d’organiser l’utilisation du pouvoir coercitif pour les protéger, eux, leurs propriétés et leur privilège de blancs contre la masse du commun. Pour nous aujourd’hui, en tant que peuples et nations natifs de ce continent, dire que nos cultures natives “ont fourni les principes démocratiques de base incarnée dans la Constitution des États-Unis”, n’est rien d’autre que de perpétuer une erreur et un mensonge tout en déformant le narratif historique dans une proportion incroyable.

En supplément à ce texte, je recommande, tout particulièrement, l’intégral de l’ouvrage de Marshall Sahlins, que  j’ai  mis  au  format  PDF : « La Nature Humaine, une illusion occidentale » (2008) et notamment à partir de la page 40 sur les Pères Fondateurs.

Mais également la lecture de ce billet, rédigé le 4 juillet 2018 et mis à jour le 4 juillet 2019, intitulé : 4 juillet ; Naissance d’un empire sans terre, car nous savons, aujourd’hui qu’un empire sans terre, est un empire à terre…

Et à tous ceux qui pensent que tout cela appartient au passé et qu’en France, nous n’avons pas du tout la même histoire colonialiste qu’aux USA, je vous rappelle qu’en 2018, Macron de Rothschild, a débarqué en Kanaky tel que le Roi d’Espagne ou du Portugal aurait pu le faire après 1492 dans leurs possessions du Nouveau Monde pour réaffirmer la source biblique du colonialisme de l’empire colonial français établi depuis l’An 1531 et jusqu’à ce jour en Nouvelle-Calédonie, comme dans tous les DOM & TOM d’ailleurs ► MàJ du 26/05/2019 ► NON, M. MACRON, la Kanaky n’est pas la possession de l’Empire colonial français…

Notre but commun ?

Vaincre l’inertie de départ ; ICI & MAINTENANT & D’OÙ NOUS SOMMES !

Impulser la poussée primordiale et enclencher un nouveau paradigme

Nous le devons aux générations non-nées, nous leur devons, nous leur devons une vie libre et décente que l’oligarchie leur refusera comme elle nous le refuse aujourd’hui encore et dans cette optique, on ne peut plus lâcher le morceau… Comme certaines espèces animales, nous avons deux mécanismes de défense :
1 – On mord l’hydre et on ne la lâche plus
2 – On pond nos œufs dedans et notre progéniture se nourrira de sa chair avant d’éclore au dehors et de mordre/pincer sans plus lâcher (et ainsi de suite…)

colonisation

À terme, l’hydre/système ne peut pas gagner…

À charge pour les générations futures d’entretenir l’étincelle que nous aurons fait jaillir ICI & MAINTENANT… Cette étincelle capable d’embraser l’empire Anglo-américain-christo-sioniste née un 4 juillet 1776 sur un mensonge et sur du sable, celui qu’a foulé en octobre 1492, Christophe Colomb, le tout premier meurtrier de masse de l’Histoire. Encore rouge du sang des Natifs, des Nations premières et originelles, toujours prisonniers en leurs propres Terres volées mais pourtant jamais cédées… Et  ici nous le savons bien que lutter contre cet Empire/Hydre/Système c’est lutter contre tous les empires…

Lectures complémentaires pour comprendre et transformer la réalité ;

Nous sommes TOUS des colonisés par R71 ;

Effondrer le colonialisme ;

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte de Steven Newcomb & Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb ;

PAGE KAIANEREKOWA / LA GRANDE LOI DE LA PAIX

JBL1960

Une vue sur l’esclavage et la domination blanche – Steven Newcomb – 30 avril 2020

Dès le début, Trump avait choisi son Klan…

« Notre nation est née dans le génocide lorsqu’elle embrassa la doctrine que l’américain originel, l’Indien, était un être inférieur. Avant même qu’il y ait eu un grand nombre de nègres sur nos côtes, la balafre de la haine raciale avait déjà défigurée la société coloniale » Martin Luther KingMàJ du 21/03/2018 CAUSE COMMUNE

“Les Américains sont le seul peuple, à l’exception des Boers, qui, de mémoire d’homme, ont totalement balayé la population autochtone du sol où ils se sont installés.”

“En passant, signalons que les Caraïbes ont subi le même sort aux mains des aventuriers espagnols et français.”Frantz FanonPeau Noire – Masques Blancs, 1952 (PDF)

Une vue sur l’esclavage et la domination blanche

Steven Newcomb | 30 avril 2020 | URL de l’article source en anglais ► https://originalfreenations.com/a-view-of-slavery-and-white-domination/

Traduit de l’anglais par Résistance71 dans : Rapport dominant / dominé : Une vue sur l’esclavage et la domination blanche (Steven Newcomb)

Complété et enrichie par JBL1960 & à relier à ► La réconciliation et l’affirmation du Canada d’un droit de domination sur les nations natives – Steven Newcomb, 21 mai 2020

Depuis l’élection de D. Trump comme président des États-Unis, on insiste de nouveau sur la “suprématie blanche” et le “nationalisme blanc” et leurs rôles dans l’origine des États-Unis.

En résultat de la commémoration du 400ème anniversaire de l’arrivée du premier vaisseau chargé d’esclaves en Virginie en 1619, les gens en 2019 ont passé pas mal de temps à réfléchir sur la connexion entre l’esclavage et l’origine des États-Unis. Menant à cette année, James Oliver Horton et Lois E. Horton ont publié leur livre “Slavery and the Making of America” (Oxford University Press), comme compagnon de lecture à une série télévisée éponyme du Public Broadcasting Service (PBS).

Il semble remarquable que la forme de domination appelée “esclavage” ne s’est officiellement terminée aux États-Unis qu’il n’y a qu’un peu plus de 150 ans Je trouve curieux que le dictionnaire Webster’s Third New International Dictionary (1996), ne liste pas une seule fois le mot “domination” dans sa définition de l’esclavage.

Parmi les entrées effectuées sous le mot “esclavage” / “slavery” nous trouvons : “travail forcé, corvées” et “soumission à une influence dominante”, focaliser sur la personne dominée comme étant “soumise” garde l’attention hors du dominant qui est activement engagé dans un acte de domination sur l’autre personne ou en d’autres termes, qui impose un système sur l’esclave.

La définition du dictionnaire Webster’s liste aussi “l’exploitation inhumaine d’un bien”, plutôt que les termes “d’exploitation inhumaine d’autres êtres humains”. Le mot anglais “chattel” remonte aux temps médiévaux et du mot “chatel” voulant dire “biens, propriété” et le terme latin moyen “capitale”.

Une question se pose du point de vue du maître d’esclave : est-il possible de s’engager dans une “exploitation inhumaine” d’un bétail non-humain, de biens ou de propriété ? Le philosophe anglais William Backstone appelait la propriété “le dominion despotique”, qui est correctement traduit par “domination”.

D’après Dictionnary.com “la suprématie blanche” est la croyance, la théorie ou la doctrine disant que les humains de race blanche sont supérieurs de manière inhérente aux personnes de tous les autre groupes raciaux, spécifiquement noirs et sont donc de droit le groupe dominant de toute société. Wikipédia, bien que ne considérant pas une source faisant autorité ajoute :

Le terme est aussi typiquement utilisé pour décrire une idéologie politique qui perpétue et maintient la domination sociale, politique, historique ou institutionnelle des blancs.” Wikipédia ajoute de plus qu’une telle domination est “prouvée par les structures socio-politiques historiques et contemporaines comme la traite d’esclaves trans-atlantique, les lois de Jim Crow aux États-Unis et le régime d’apartheid en Afrique du Sud.

Voici donc la question à laquelle je veux en venir : étant donné que la suprématie blanche est vue comme une idéologie politique qui perpétue et maintient la “domination des hommes blancs”, pourquoi n’est-elle jamais appelée “domination blanche”  lorsqu’elle est défiée ou débattue dans les médias ou les forums sociaux ?…

Nous avons vu comment le dictionnaire place une emphase sur l’être caractérisé comme “soumis”. Pourquoi ne pas dire “ils sont dominés” plutôt que de dire qu’ils sont “soumis”. Sans doute parce que cela mettrait alors l’emphase sur ceux qui s’engagent dans la domination systématique des autres. Ce type d’attention mettrait alors l’accent sur les dominateurs plutôt que sur ceux qui sont dominés. Dans le contexte de “suprématie blanche”, le mot “suprématie” veut dire “domination”. La “domination blanche” est le terme le moins poli pour nommer précisément ce qu’il s’est passé depuis des siècles. En appelant un chat un chat avec le terme de “domination”, nous fournissons un cadre de vision et de compréhension bien plus juste et éloquent.

Les schémas et arrangements de la domination du passé continuent de dominer le présent. Nulle part ceci est plus évident que dans le domaine de la loi et politique fédérales sur les Indiens. Depuis la fondation des États-Unis, lorsque l’esclavage fut inscrit dans la constitution américaine, il y a eu un effort concerté d’établir et de maintenir un système de domination sur les peuples et nation natifs sur la base de la distinction entre le “peuple chrétien” et les “natifs païens”, pour citer la décision de la Cour Suprême des États-Unis de 1823 dans l’affaire Johnson vs M’Intosh.

Ce qui est appelé suprématie blanche a émergé de l’empire chrétien (chrétienté) et de la domination exemplifié par les documents en langue latine émis par la Papauté au XVème siècle sous forme de bulles pontificales et leurs traductions anglaises ; j’y ai trouvé un vocabulaire bien établi utilisant des expressions de domination ce de différentes façons comme : envahir, capturer, vaincre, soumettre, réduire en esclavage perpétuel et saisir toutes leurs possessions et propriétés.

Ce vocabulaire et code de la domination illustrent la signification du mot de langue anglaise “dominion”, qui expose à son tour la véritable signification de la phrase de la Cour Suprême des États-Unis utilisée dans son rendu de l’affaire Johnson vs McIntosh “ultimate dominion”, en 1823. Cette décision est la base fondamentale de l’affirmation des États-Unis de leur droit de domination sur toutes les nations natives. Il est intéressant de savoir que dans le temps de Rome le fléau à flageller, utilisé par le maître pour flageller son esclave, était un symbole de dominio qui en latin veut dire dominer. (NdT : pour voir cette saloperie à l’œuvre, cf. la scène de la flagellation de Jésus dans le “Passion” de Mel Gibson, réaliste à souhait…)

Le mot “dominion” peut paraître bénin en anglais, mais c’est un mot horrible, précisément défini comme “un droit affirmé de domination avec droit de vie ou de mort”. (NdT : Notons qu’il n’y a pas encore si longtemps, la Canada ne pouvant émettre ses propres passeport que depuis 1982… Le Canada et ses “citoyens” se déplaçaient avec un passeport britannique où il était notifié : “Dominion of Canada”, c’est à dire que le Canada était, et est toujours, une domination de la couronne britannique, qui y exerce son “droit” de domination, en clair, le Canada est une entité coloniale servant la “couronne”, de fait La City de Londres qui est la “couronne”)

Rappelez-vous que cette idée de “domination blanche chrétienne” sur les “païens” est toujours le fondement du système idéologique actuel américain appelé “Loi et politique fédérales indiennes”.

CITYWDCVATICAN

Pour effondrer le colonialisme et la malfaisance régnante que nous savons être, pour le moins ; Le Vatican, La City de Londres & Washington D.C. ;

Steven Newcomb : Pagans in the Promised Land, Decoding the Doctrine of Christian DiscoveryPDF {N°4} de 45 pages ► Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte & Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter ;

Kaianerekowa ou La Grande Loi de la Paix ;

Meurtre Par Décret – Le crime de génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada ;

Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire (1950) ;

Peau Noire – Masques Blancs de Frantz Fanon (1952) ;

Réflexions optimistes d’un historien engagé Howard ZinnVous ne pouvez être neutre dans un train en marche ;

Testament moral et politique de Bartolomeo Vanzetti (1927) ;

Paulo FreireLa pédagogie des opprimés, 1970 ;

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective ou renoncement au baptême en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte de Jo Busta Lally ;

BIBLIOTHÈQUE PDF

Interdire un “droit païen” de domination par Steven Newcomb + Analyse JBL & MàJ le 7 juin 2018

Alors que depuis octobre 1492 il fut simplement implicitement compris qu’aucune personne indigène traditionnelle ou nation ne devaient être autorisées à survivre en dehors de la chrétienté et de sa nation « blanche ». Et toutes les approches qui partagèrent le même narratif trompeur dépeignaient le génocide comme une quête sacrée et un acte de charité profonde envers des êtres inférieurs. En France, Jules Ferry déclara en 1885 « les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures ».

  Preuve surtout que la connerie humaine n’a pas de limite…

Pensez-y lorsque vous vous préparerez à fêter en Espagne, en Amérique Latine, le Jour de la Découverte que vous appelez aussi sans équivoque possible, JOUR DE LA RACE/DIA DE LA RAZA et dans les pays anglophones Columbus Day/Jour de Christophe Colomb

Posez-vous les bonnes questions au lieu de chouiner parce qu’on déboulonne des statues ► https://fr.sputniknews.com/international/202006151043955790-christophe-colomb-deboulonne-aux-usa-lespagne-entre-indignation-et-approbation/

Si vous voulez vraiment mettre un terme définitif, sans arme, ni haine, ni violence, à la doctrine chrétienne de la découverte que tout le monde fête à Thanksgiving  ► ne le commémorez plus !

DITES NON ! Arrêtez de voter, de vous soumettre, de consentir…

Car, le salut de l’Occident et l’avenir de l’Humanité passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Du fait notamment comme nous le voyons très clairement maintenant qu’il n’y a pas de solutions au sein de ce système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais !

La solution est en chacun de nous, la solution c’est NOUS, tous ensemble, unis et solidaires !

JBL1960

La réconciliation et l’affirmation du Canada d’un droit de domination sur les nations natives – Steven Newcomb, 21 mai 2020

Le Vatican et son héritage de domination par Steven Newcomb

Steven Newcomb ► Universitaire, juriste, chercheur et écrivain issu de la culture native amérindienne (Shawnee, Lenape)

SN est à droite sur la photo ci-dessus, bien sûr…

Auteur du livre Pagans in the Promised Land, Decoding the Doctrine of Christian Discovery  traduit par de larges extraits par Résistance71 pour m’en permettre une version PDF {N°4} de 45 pages ► Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte est l’un de mes auteurs favoris depuis que R71 le traduit dans son blog et que j’ai traduit et relayé également très souvent par la suite ici-même.

Newcomb, a étudié et écrit au sujet de la loi et de la politique fédérale indienne depuis le début des années 1980, en particulier l’application de la loi internationale aux nations et peuples indigènes. M. Newcomb est le directeur de l’Indigenous Law Institute qu’il a cofondé avec Birgil Kills Straight, un chef traditionnel et ancien de la nation Oglala Lakota. Ensemble, ils ont mené une campagne mondiale pour défier les documents impérialistes du Vatican datant du XVème siècle. Ces documents (bulles) eurent pour résultat la décimation des nations libres et originelles de la Terre-Mère et a ainsi privé la planète de façons de vivre respectueuses des écosystèmes et des enseignements sacrés. Johnson vs McIntosh un monument de papier de la suprématie blanche

C’est pourquoi, suite aux nombreuses opérations de déboulonnages de statues à Anvers, Bristol, je vous recommande la lecture de son article du 23 mai 2017 : Johnson contre McIntosh un monument de papier de la suprématie blanche qui remet les choses à leur juste place…

La réconciliation et l’affirmation du Canada d’un droit de domination sur les nations natives

Steven Newcomb | 21 mai 2020 | URL de l’article source en anglais ► https://originalfreenations.com/reconciliation-and-canadas-claim-of-a-right-of-domination-over-native-nations/

Traduit par Résistance 71, dans : Colonialisme d’hier et d’aujourd’hui… La continuité coloniale au Canada et la farce de la Commission Vérité et Réconciliation (Steven Newcomb)

Que je complète et enrichi par liens, PDFs, billets, infos ad hoc et connexes

Regardons de plus près le processus de “Vérité et Réconciliation” embrassé par le Canada. Dans un contexte particulier, “réconcilier” veut dire “restaurer l’amitié”. Soyons clair ici, il n’est pas possible de “restaurer” une amitié qui n’a jamais existé en première instance entre la société dominante du Canada et les peuples et nations originels du continent.

Considérons une autre définition de réconciliation, “causer la soumission ou accepter” et “amener à l’acquiescement”. Supposez que le gouvernement du Canada (et des ses provinces variées) aient utilisé le mot “réconciliation” dans un effort de “causer” le fait que les peuples indigènes “se soumettent ou acceptent” l’affirmation faite par le Canada d’un droit à la “domination de la Couronne”. Supposez qu’il ait voulu amener les nations natives du continent à “acquiescer” à l’affirmation du Canada et de son droit de domination sur les nations natives.

Il y a une excellente raison pour un pays comme le Canada de mettre en marche un processus étiqueté “réconciliation” en relation à nos nations originelles. Le Canada a voulu utiliser ce processus pour tromper les nations natives à accepter passivement l’idée que le Canada possède un droit légitime de “souveraineté” sur les nations originelles et les peuples de ce continent. Le potentiel de sécuriser l’acquiescement, financièrement très lucratif, des nations natives à l’affirmation de la domination de la “couronne” (NdT : de fait la City de Londres, qui est la “couronne”…) créa une excellente raison pour le gouvernement du Canada d’utiliser ce concept de “réconciliation”.

Réconciliation n’est pas un mot de libération. C’est un mot de soumission et de mise au pas. Il est maintenant typiquement utilisé par l’église catholique en remplacement du mot de “confession”. C’est un mot piège. Il peut mener par exemple, à l’acceptation par nos nations natives de l’affirmation de souveraineté fédérale ou de la couronne, de leur domination sur nos existences mêmes. Le mot réconciliation est fait pour apaiser et pacifier le mécontentement bruyant de mouvements comme Idle No More et Standing Rock. De mon point de vue, ce mot est utilisé pour nous endormir.

La preuve pour soutenir cette assertion se trouve dans le rapport final de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) du Canada de juillet 2019. Après avoir discuté dans les grandes largeurs de la soi-disant doctrine de la découverte, le rapport dicte : “Nous ne suggérerions pas que la répudiation de la doctrine de la découverte mène nécessairement à l’invalidation de la souveraineté de la couronne. [NdJBL : En analyse dans ce billet qui contient la dernière mise à jour du Contre-rapport à la Commission Vérité & RéconciliationMeurtre Par Décret – Le crime du génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada – version PDF N° 1 de 58 pages en français (2016)]

Exprimons ceci de nouveau en langage plus simple : l’analyse de la doctrine de la découverte par ceux qui ont écrit ce rapport final de la commission n’a pas provoqué chez ces rédacteurs le moindre questionnement sur la validité de l’affirmation d’un droit de domination (exprimé sous la forme de “souveraineté”) de la part de la couronne. Les rédacteurs semblent dire : “Nous sommes prêts à accepter l’affirmation de domination de la couronne (“souveraineté”) comme étant valide bien que le fondement de cette affirmation de droit de domination par la Couronne est l’invalide doctrine de la découverte, qui mérite elle, d’être répudiée.

Le rapport final de la CVR exprime la vision du gouvernement du Canada, en tant que pays appartenant au Commonwealth. Cela ne devrait pas surprendre que des représentants de la “couronne” soient prêts à accepter l’affirmation par cette même couronne d’un droit de domination (‘“souveraineté”) en relation avec les peuples et nations originels.

Le rapport final de la CVR dit :La doctrine de la découverte… a été invoquée comme justificatif de l’exploitation continue jusqu’à ce jour des ‘terres, territoires et ressourcesdes peuples indigènes.” Soyons plus précis sur ce point : C’est l’affirmation d’un droit de domination par la couronne britannique, que l’on peut tracer depuis la charte donnée à John Cabot et son fils en 1496 et toute la série de bulles pontificales remontant au XVe siècle (NdT : Dum Versitas (1452), Romanus Pontifex (1455) et Inter Caetera (1493) pour être plus précis), que le Canada a utilisées pour justifier l’exploitation continuelle jusqu’à ce jour des ‘terres, territoires et ressources’ des peuples indigènes. L’affirmation d’un droit de domination de la couronne puise son origine dans l’image d’un monarque chrétien devenant le premier représentant de l’empire chrétien (chrétienté, NdT : qui n’est autre qu’une extension de l’empire romain depuis l’empereur Constantin…) à localiser des terres non chrétiennes, terres sur lesquelles aucun système de domination chrétienne ne s’est encore exercé. Une définition de la propriété se colle à l’affirmation de la couronne sur les terres et les territoires des nations originelles du continent : “le premier établissement d’une domination physique socialement approuvée sur des parties du monde naturel.

Nous trouvons cette imagerie exprimée dans la charte de John Cabot de 1496 par exemple. Les Cabot devaient avancer et “subjugare” (subjuguer, dominer) les terres au nom du roi, de ces païens infidèles inconnus du peuple chrétien.” Cette commission royale donnée aux Cabot n’est juste qu’un document utilisé pour justifier de la domination et exploitation perpétuelles des terres, territoires et ressources de nos nations originelles de l’Île de la Grande Tortue. [NdJBL : Le profond désir chrétien de domination de Steven Newcomb – Juillet 2019 & La source biblique du colonialisme – SN – Juillet 2018]

Pourtant, le rapport final de la CVR s’arrête court de défier l’affirmation de droit de domination de la couronne. Ce rapport ne fait que cadrer la doctrine de la découverte en termes d’”histoire européenne et évite de l’étiqueter ‘chrétienne’. (NdT : Rappelons ici que le livre de l’auteur de cette article s’intitule : “Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte”… dont nous avons traduit de larges extraits.) Le rapport de la commission évite donc soigneusement de reconnaître que la soi-disant doctrine de la découverte est enracinée dans l’idée de Peuple Élu, de Terre Promise, de la bible et de christianisme. Le rapport dit que la souveraineté de la couronne est toujours valide même après que la base fondamentale de cette affirmation de “souveraineté de la couronne” (domination) ait été rejetée.

Comment pouvez-vous répudier la fondation conceptuelle de l’affirmation de la couronne sur son droit de domination sur les peuples et nations originels tout en maintenant l’affirmation de la couronne sur son droit de domination ? Vous le faites en affirmant que bien que la source de l’affirmation de la couronne sur son droit de domination se soit révélé être invalide, vous devez affirmer que cette révélation ne mène pas à la conclusion que l’affirmation qui a émergé de cette source invalide, soit elle-même invalide.

En écrivant soigneusement d’une manière “(ré)conciliante” (“acquiesçante” donc) envers l’affirmation du Canada d’un droit de domination de la couronne, les scribes du rapport final de la CVR ont appelé à la répudiation de la fondation conceptuelle de la “souveraineté de la couronne” sans appeler à la répudiation de l’idée de la “souveraineté de la couronne” (“domination”). Les auteurs du rapport final de la CVR ont dit “il y a d’autres moyens d’établir la souveraineté de la couronne”, mais ils n’ont as mentionné lesquels. Peut-être se sont-ils arrêtés courts dans le partage de cette information parce qu’ils ne pouvaient pas se figurer quels pouvaient bien être ces “autres moyens”.

Quoi qu’il en soit, le rapport final de la CVR échoue à expliquer pour quelle raison les nations originelles de ce continent devraient avoir pour acquiescer à l’affirmation du Canada sur un droit de domination de la couronne sur elles. Maintenant, la base conceptuelle de l’affirmation de droit de domination de la couronne sur les nations natives s’est révélée n’être qu’une escroquerie basée sur la bible, le christianisme, des bulles pontificales et le racisme européen ainsi que les idées exprimées par le juge de la Cour suprême des États-Unis John Marshall dans sa décision dans l’affaire Johnson contre McIntosh qui fut édictée par la Cour Suprême en 1823.

Retrouvez dans la catégorie PEUPLES PREMIERS tous les billets consacrés aux Natifs et Nations premières ou originels depuis l’ouverture de ce blog ;

Je vous recommande la lecture du PDF de la traduction partielle en français du Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation du Canada par le TIDC (Tribunal International des Disparus du Canada) : MEURTRE PAR DÉCRET et mieux sa diffusion afin que plus personne ne puisse prétendre qu’il ne savait ou pire qu’il ne pouvait pas savoir !

Le dernier avertissement ou Avertissement Final de Mohawk Nation News du 26 avril 2020 aux colons de papier qui figure pages 28 à 30 de mon tout dernier PDF qui dénonce la dernière expérience d’ingénierie sociale planétaire en cours ou PLANDÉMIC au virus à couronne, dans mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS ;

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb et Peter d’Errico ;

La Mise en Échec du N.O.M. passe par l’union des  peuples de tous les continents qui, dans le processus même de la révolution sociale planétaire, éradiqueront la malfaisance régnante que nous savons être, pour le moins : le Vatican, la City de Londres et Washington D.C. ! MàJ du 21/03/2018 CAUSE COMMUNE

Nous sommes TOUS des colonisés & EFFONDRER LE COLONIALISME ► Maître-pilier de l’Empire pour un changement de paradigme politique & social ► Déterminer l’E.R.R.E.U.R. et comment la corriger par R71 ;

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte par JBL1960 ;

En lien avec l’actualité de ces derniers jours à Minneapolis avec le meurtre de George Floyd et en France les manifestations contre les violences policières (qui n’existent pas) et le lien fait entre la mort de Floyd et celle d’Adama Traoré, entre autres ;

Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire (1950) ;

Peau Noire – Masques Blancs de Frantz Fanon (1952) ;

interventions américaines dans le monde depuis WW2

Notez bien qu’en 230 ans d’existence sous sa forme constitutionnelle la Nation Exceptionnelle et Indispensable a mené 219 guerres d’agression. Alors que depuis octobre 1492 il fut simplement implicitement compris qu’aucune personne indigène traditionnelle ou nation ne devaient être autorisées à survivre en dehors de la chrétienté et de sa nation « blanche ». Et toutes les approches qui partagèrent le même narratif trompeur dépeignaient le génocide comme une quête sacrée et un acte de charité profonde envers des êtres inférieurs. Comme le déclarait Jules Ferry en 1885 « les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures ».

  Preuve surtout que la connerie humaine n’a pas de limite…

Pensez-y lorsque vous vous préparerez à fêter en Espagne, en Amérique Latine, le Jour de la Découverte que vous appelez aussi sans équivoque possible, JOUR DE LA RACE/DIA DE LA RAZA et dans les pays anglophones Columbus Day/Jour de Christophe Colomb

Si vous voulez vraiment mettre un terme définitif, sans arme, ni haine, ni violence, à la doctrine chrétienne de la découverte que tout le monde fête à Thanksgiving  ► ne le commémorez plus !

DITES NON ! Arrêtez de voter, de vous soumettre, de consentir…

Car, le salut de l’Occident et l’avenir de l’Humanité passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Du fait notamment comme nous le voyons très clairement maintenant qu’il n’y a pas de solutions au sein de ce système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais !

La solution est en chacun de nous, la solution c’est NOUS, tous ensemble, unis et solidaires !

JBL1960

Le dernier avertissement de Mohawk Nation News du 26 avril 2020 (Complété & Enrichi par JBL1960, 30 avril 2020)

Les Natifs sont confinés depuis… 528 ans !

Débranchons-nous de la Matrix, avant que ce soit notre tour !

En France, pour un autre futur : débranchons Macron le cyborg et son monde

La dernière analyse de MNN figure pages 41 à 46 de mon tout dernier PDF « DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS POUR DIRE NON à la DICTATURE TECHONOTRONIQUE EN MARCHE » ; Évolution du système de contrôle pyramidal de Mohawk Nation News, 9 avril 2020 : Nous devons attraper et jeter les clefs du nouveau royaume, le Nouvel Ordre Mondial ;

DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS

Cliquer pour accéder à dossier-special-cov19-de-jbl1960-avril-2020.pdf

Logiquement, la Nation Mohawk adresse un dernier avertissement à la Couronne et un avertissement final au virus à couronne

Le dernier avertissement / L’avertissement final

Mohawk Nation News – 26 avril 2020 – URL de l’article source en anglais ► https://mohawknationnews.com/blog/2020/04/26/the-final-warning/

Traduit de l’anglais par Résistance 71, dans ; Coronavirus : Regard natif sur le bocal colonialiste infectieux (Mohawk Nation News)

Complété & Enrichi par Jo Busta Lally

Le CoV19 est devenu partie intégrante des 95% de la dépopulation du monde selon l’agenda 21 et 30 de l’ONU.

En 1974, l’ONU a informé le monde que l’État n’avait que faire de “bouches inutiles”. Les maîtres des colons établis sur l’Île de la Grande Tortue mirent en place un système décidant de qui allait vivre ou mourir. Les envahisseurs ont répandu virus et bactéries sur nous et 150 millions d’entre nous, natifs du continent, furent exterminés. Les envahisseurs établirent des lois afin de s’octroyer le droit de nous assassiner sans être accusés ni condamnés pour homicide. Nous fûmes déclarés être des non-personnes [NdJBL : Res Nullus]. Les immigrants [européens chrétiens] reçurent la permission de nous exterminer et de voler notre terre. Ils commencèrent avec les virus qu’ils amenèrent d’Europe, puis mirent nos têtes à prix, puis nos scalps. Maintenant, c’est le CoV19 qui est arrivé, il va se diluer dans l’environnement pour revenir ensuite. Les colons sont conditionnés psychologiquement à obéir à leurs maîtres qui les maintiennent sous un état hypnotique.

Leur homme médecine sans aucune éducation suggère même qu’ils s’injectent des produits de nettoyage pour tuer le virus. Tout le monde est mis en quarantaine à la maison, les gens doivent rester à 2m de distance les uns des autres, porter des masques filtrant, se laver constamment les mains et ne doivent pas aller dans leur résidence secondaire. Ils n’ont plus de travail, plus d’argent. Les commerces sont fermés. Le prix du pétrole s’est effondré à un prix négatif au baril. Les vieilles personnes tombent comme des mouches et maintenant leurs maîtres leur suggèrent de jouer à la roulette russe avec leur santé en retournant au travail et en tentant leur chance de ne pas mourir du virus.

Le gouvernement contrôle la fourchette et donc la population. De plus en plus de personnes constatent à quel point leur existence est inutile. Ils ne font que le sale boulot de leur maître. Ils veulent retourner à ce qui est “normal”, c’est à dire continuer de détruire notre mère nature dans le monde entier.

Leur routine est la suivante : le couple se lève le matin et chacun va son chemin différent. Maintenant, ils sont ensembles tout le temps et les relations s’effondrent. Les crimes venus d’Europe comme l’inceste, la pédophilie et l’abus d’enfants montrent leurs sales têtes maintenant plus que jamais.

Changer leur routine a occasionné une énorme confusion. Leur système éducatif les conditionne à faire exactement la même chose chaque jour et à la même heure. Extinction des feux, dormir, se lever, manger, s’assoir à un bureau des heures durant, ou aller à l’usine, obéir à leurs maîtres.

Ils sont obnubilés par leur salaire et se jalousent les uns les autres au sujet d’une existence matérialiste. Le rêve américain est devenu un cauchemar depuis longtemps. L’industrie du spectacle ne peut plus renforcer leur vie fondée sur l’argent. On leur raconte des mensonges et on les trompe comme nous le fûmes il y a plus de 500 ans. Ils sont terrifiés de la pénurie de travail, de nourriture et d’argent.

Le fondement même de leur vie est contre nature et soit ils ne savent pas quoi faire ou soit ils sont trop fainéants pour le faire.

Okwehonweh, le peuple natif, a été programmé pour suivre la nature. Nous sommes éduqués à ne jamais faire passer l’argent en premier. Faites votre activité du mieux de votre capacité et vos besoins seront assouvis.

Le virus a intensifié leur frustration, leur stress et leur paranoïa. La peur, la perte et un futur inconnu dominent leurs vies. L’industrie pétrolière a fermé parce que plus personne n’achète. On fabrique maintenant des camions sans conducteurs. Il n’y a plus d’immigrants techniquement qualifiés qui sont amenés dans la force de travail.

Pratiquement plus personne ne conduit, les avions ne volent plus, les usines sont fermées, plus personne ou presque ne travaille, tous les commerces sont fermés pour une durée indéterminée.

Leurs maîtres psychopathes veulent qu’ils retournent au boulot et qu’ils “tentent leur chance”.

Onkwehonweh n’écoute pas ces dictateurs étrangers. Nos ancêtres nous ont prévenus de ne jamais faire confiance à l’homme blanc. Ceux qui le peuvent rassemblent de la nourriture tandis que l’infrastructure s’effondre.

Les hommes blancs ont besoin de maîtres qui leur donnent des ordres. Ils vont obéir et retourner au travail parce qu’ils sont absolument désespérés. La société de consommation perd des clients qui achètent des trucs dont ils n’ont pas besoin.

Lectures complémentaires indispensables pour comprendre et transformer cette réalité et faire tomber l’empire en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte ;

Steven Newcomb « Pagans in the Promised Land, Decoding the Doctrine of Christian Discovery » Édition Fulcrum, 2008 ► Introduction au livre Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte, version PDF N° 4 de 45 pages. Et pour comprendre comment les premiers colons envahisseurs/exterminateurs ont fait croire qu’ils allaient en Terra Nullus peuplée de Res Nullius pour légitimer le vol des terres « à découvrir » pour les siècles et les siècles…

Steven Newcomb ;   Il a étudié et écrit au sujet de la loi et de la politique fédérale indienne depuis le début des années 1980, en particulier l’application de la loi internationale aux nations et peuples indigènes. M. Newcomb est le directeur de l’Indigenous Law Institute qu’il a cofondé avec Birgil Kills Straight, un chef traditionnel et ancien de la nation Oglala Lakota. Ensemble, ils ont mené une campagne mondiale pour défier les documents impérialistes du Vatican datant du XVème siècle. Ces documents (bulles) eurent pour résultat la décimation des nations libres et originelles de la Terre-Mère et a ainsi privé la planète de façons de vivre respectueuses des écosystèmes et des enseignements sacrés ► Comprendre le système légal de l’oppression coloniale avec Steven Newcomb (PDF) N° 47 de 106 pages ;

Comme Peter d’Errico, issu de la culture colonialiste ; Professeur en Science Politique de l’université d’Amherst, Massachussetts, prof. Emeritus (retraité) depuis 2002. Doctorat en droit de l’université de Yale (1968). 1er directeur du département de recherches légales de L’université d’Amherst. Spécialiste du droit indigène, de l’auto-détermination et de l’intégrité territoriale face aux doctrines coloniales de l’État-nation telles que “la doctrine chrétienne de la découverte”, “terra nullius” et la “loi fiduciaire”. Grand critique de la Loi Fédérale Indienne des États-Unis qui domine les peuples natifs originels en leur refusant la complète souveraineté. ► Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Peter d’Errico PDF N° 46 de 29 pages ;

INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE & LA PENSÉE AMÉRINDIENNES (PDF), Russell Means (1939 – 2012) ;

LES CONFESSIONS D’UN ÉVÊQUE JÉSUITE analyse de Jimmy Dalleedoo Source Alter Info à partir du livre du docteur Alberto Rivera, qui avait été prêtre jésuite et évêque de l’église catholique romaine. Il avait des responsabilités à l’intérieur de l’église et il avait effectué des recherches intensives sur l’Église catholique romaine. Dans le cadre de ses responsabilités,  il avait été exposé à des situations et informations graves concernant l’Église et qu’il a voulu ensuite dénoncer : atrocités de l’église catholique romaine dénoncés dans son livre « les crimes du Vatican ». Le Dr Alberto Rivera est mort le 20 juin 1997 ► Confessions d’Alberto Rivera (PDF) ;

« La voie Lakota » & « L’aventure Crazy Horse » Traduction par larges extraits de deux livres de Joseph M. Marshall III, historien et conteur Lakota réunifiée en un seul PDF N° 45 de pages ► La Voie Lakota & L’aventure de Crazy Horse (PDF) ;

PAGE KAIANEREKOWA ou La Grande Loi de la Paix ;

BIBLIOTHÈQUE PDF ;

Pour que le monde d’Après-CoV19, qui redémarre censément à partir du 11 mai en France, ne soit pas la perpétuation des valeurs étatico-capitalistes, mises sous cloche depuis le 17 mars 2020 12 heures, précisément parce que rien ne sera plus comme avant et qu’il n’y a aucun retour en arrière possible ;

Crise artificielle du coronavirus : quand la cible est l’humanité et surtout ses réfractaires au Nouvel Ordre MondialL’État Masqué de Miquel Amoros le 25 avril 2020 ;

SINON ;

OMS, Chine, cercles mondialistes et multinationales… MÊME COMBAT ! Contre les nations, les peuples et leurs libertés. ODhttps://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/04/30/le-veritable-programme-de-oms-un-nouvel-ordre-mondial-inspire-de-la-chine/ Source Nicolas Bonnal ► https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/04/30/modele-de-loms-et-de-gates-les-portes-du-diable-symbole-du-shiva-nataraj-de-la-danse-de-la-destruction-present-aussi-au-cern-de-geneve-la-chine-comme-nouveau-modele-pour-le-monde-chaotique-au/ ; non, nein, no, nee, na, não, pù shi, en Zoulou même ; cha ! Ou en Mohawk si vous préférez : Iáhten…

Covid-19 : Bruno Le Maire appelle «un maximum de Français» à reprendre le travail –  Mon message est très simple : il faut que nous nous retroussions les manches tous ensemble, a par ailleurs déclaré le ministre de l’Économie ► http://www.leparisien.fr/economie/covid-19-bruno-le-maire-appelle-un-maximum-de-francais-a-reprendre-le-travail-29-04-2020-8307888.php ; NON !

Et en même temps : Coronavirus : pas de chômage partiel si vous refusez d’envoyer vos enfants à l’école ! La mesure prendra effet à partir du 1er juin, et ne concernera que les parents dont les enfants peuvent être accueillis à l’école. Les règles vont changer pour l’attribution du chômage partiel pour les parents d’élèves. À partir du 1er juin, les parents qui n’envoient pas leurs enfants à l’école alors que celle-ci peut les accueillir ne pourront plus bénéficier du dispositif de chômage partiel ► https://exoportail.com/coronavirus-pas-de-chomage-partiel-si-vous-refusez-denvoyer-vos-enfants-a-lecole/ ; ENCORE NON !

Relance économique post Covid-19  : une micro taxe pour un maxi effethttps://acteursdeleconomie.latribune.fr/debats/opinion/2020-04-30/relance-economique-post-covid-19-une-micro-taxe-pour-un-maxi-effet-846494.html ; TOUJOURS NON !

Déconfinement : Estrosi veut des passeports sanitaires pour entrer ou sortir de France – Le maire (LR) de Nice, Christian Estrosi a écrit au Premier ministre pour lui demander que le droit d’entrer ou de sortir du territoire national soit soumis à la mise en place d’un passeport sanitaire permettant de justifier d’un test PCR négatif au Covid-19, a appris l’AFP jeudi ►https://www.europe1.fr/politique/deconfinement-estrosi-veut-des-passeports-sanitaires-pour-entrer-ou-sortir-de-france-3965361 ; SUREMENT PAS, C’est NON !

Deux experts de la santé au travail ont publié une tribune dans le journal Le Monde, reprochant au ministre de la Santé de délaisser les salariés contaminés par le coronavirus ► https://fr.sputniknews.com/france/202004291043680077-olivier-veran-adresse-un-bras-dhonneur-aux-salaries-contamines-accuse-une-tribune-dans-le-monde/ ; Y a pas de petit profit pour l’oligarchie ! STOP !

Après le scandale du sang contaminé, celui des soignants infectés ? Des médecins dénoncent : 21 médecins libéraux sont décédés des suites du Covid-19 : c’est davantage que les médecins hospitaliers. Furieux de n’avoir pu disposer des protections nécessaires, des praticiens interrogés par RT France s’indignent de la gestion du gouvernement ► RT France : https://francais.rt.com/france/74639-apres-scandale-sang-contamine-soignants-infectes-medecins-denoncent ; Euh ? ÇA SUFFIT, peut-être ?

 

Alors ? Prêt-e-s à rejoindre les CYBORGS ?
Ou prêt-e-s à être, incarner et rejoindre la RÉSISTANCE ?

JBL1960

Évolution du système de contrôle pyramidal de Mohawk Nation News, 9 avril 2020 : Nous devons attraper et jeter les clefs du nouveau royaume, le N.O.M.

Corona = Couronne/Crown ► Virus Couronné !

Mon dossier Coronavirose/CoV19 – En plus de ce dossier,  consultez celui sur l’Horreur Vaccinale, constitué depuis décembre 2015 sur comment et pourquoi refuser l’Obligation Vaccinale parce que l’objectif final de cette psychose à la Coronavirose c’est ;  Puçage, eugénisme et Dictature Technotronique POUR TOUS…

Dans tous les cas, à ne pas louper : L’arnaque suprême du coronavirus dévoilée : Le Covid-19 est indétectable… C’est une menace fantôme ! C’est la plus grande escroquerie de l’Histoire, une mystification inouïe : Non seulement un pourcentage incroyable des personnes officiellement décédées du Covid-19 n’ont jamais été testées, mais on apprend dans l’article ci-dessous que la majorité des tests actuellement utilisés seraient incapables d’identifier spécifiquement le virus ! Tout ce qu’on nous raconte sur cette “pandémie” est bidon et ne vise qu’à entretenir la panique. OD ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/04/10/larnaque-supreme-du-coronavirus-devoilee-le-covid-19-est-indetectable-cest-une-menace-fantome/

Même ce nouveau virus est à couronne !

Comme quoi, il ne peut y avoir de (BIO)HAZARD !

▼▼▼

Comme l’avait déclaré le 1er juillet 2017 Henry Kissinger  ; L’idée de dominer le Monde est presque dans l’ADN des États-Unis » ► Source Russia Today ; Pourquoi presque, il a pas osé aller jusqu’au bout de son idée ? C’est qu’il vieilli le Henry, parce que ce n’est pas vraiment son genre, de prendre des gants ! Ou alors, des gants de boxe pour nous les mettre sur la tronche…

8 avril 2020, en pleine PANDÉMIC planétaire falsifiée : Henry Kissinger pense que le Coronavirus est une menace pour son précieux Nouvel Ordre Mondial, il veut donc que le Président Trump fasse tout son possible pour protéger le système. Dans un article d’opinion publié vendredi dans le Wall Street Journal, l’ancien secrétaire d’État a exhorté Trump à lancer un grand projet, comme le plan Marshall, pour unifier les alliés et les convaincre que l’Oncle Sam peut encore rallier les troupes en temps de crise. Voici les propos de Kissinger : Tirant les leçons de l’élaboration du plan Marshall et du projet Manhattan, les États-Unis sont obligés d’entreprendre un effort majeur dans trois domaines. Premièrement, renforcer la résilience mondiale face aux maladies infectieuses… Deuxièmement, s’efforcer de panser les plaies de l’économie mondiale… Troisièmement, sauvegarder les principes de l’ordre mondial libéral. Si l’attaque contre la santé humaine sera – espérons-le – temporaire, les bouleversements politiques et économiques qu’elle a déclenchés pourraient durer des générations. Aucun pays, pas même les États-Unis, ne peut, dans un effort purement national, vaincre le virus. La réponse aux besoins du moment doit en fin de compte être associée à une vision et à un programme de collaboration mondiale. Si nous ne pouvons pas faire les deux en tandem, nous ferons face au pire de chacun. (« The Coronavirus Pandemic Will Forever Alter the World Order », Wall Street Journal) – Source ; Le Blog de Sam La Touchhttp://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/henry-kissinger-appelle-a-un-nouvel-ordre-mondial-post-covid-unz-review

▼▼

Vous pouvez relier cet article à celui-ci ► À propos du nCoV19CdN planétaire ; le confinement des Natifs dure depuis 528 ans !

Verrou Céleste | Kingdom Hearts Wiki | Fandom

Évolution du système de contrôle pyramidal

Mohawk Nation News – le 9 avril 2020 – URL de l’article source en anglais ► https://mohawknationnews.com/blog/2020/04/09/evolution-of-the-top-down-system-of-control/

Traduit de l’anglais par Résistance 71, le 10 avril 2020, dans : Coronavirus et tyrannie capitaliste… S’emparer et jeter les clefs du Nouvel Ordre Mondial (Mohawk Nation News)

Nous devons attraper et jeter les clefs du nouveau royaume

(NdT : le Nouvel Ordre Mondial)

Les gens éveillés, comme les peuples natifs, peuvent mener une révolte contre cette guerre contre l’humanité. Noam Chomsky a dit : “Il est ironique de constater que les peuples les plus opprimés des Amériques, les Amérindiens natifs, sont ceux qui vont sauver cette terre appelée “Amérique” et le monde n’en sera alors qu’un bien meilleur endroit.Le concept même de la Grande Loi de la Paix (Kaianerekowa) va s’étendre au monde.

Onkwehonweh (peuples natifs de l’Île de la Grande Tortue) a versé son sang pour lutter contre la tyrannie et la destructions de l’Île de la Grande Tortue, ce durant cinq siècles. Les envahisseurs venus d’Europe ont vu qu’il y avait un paradis sur terre ici où les gens vivaient en harmonie absolue avec la nature. Nous voulons notre paradis de retour. Les envahisseurs ont voulu ce paradis pour eux-mêmes. C’est pour cela qu’ils ont perpétré leur premier faux-drapeau appelé “la révolution / indépendance américaine”, guerre entre les Britanniques du Royaume-Uni et ceux de l’Amérique du Nord afin de détruire la Grande Loi de la Paix et l’harmonie pour qu’ils puissent créer la première “république de la guerre”.

Il y a eu beaucoup d’attaques biologiques sur nous depuis l’arrivée des Jésuites au tout début du XVIIe siècle, ce qui provoqua le génocide de quelques 90% d’entre nous ; tout cela de concert avec le pire de tous les virus, celui de la veulerie et de la violence. La couverture pour ce programme matérialiste fasciste fut créée. La vérité de leur histoire et de leur attitude présente a été totalement cachée. Les gens sont hypnotisés et conditionnés pour préférer le confort dans leur pensée plutôt que les faits tels qu’ils sont. Leurs esprits sont remplis de mythes totalement fictifs au sujet de leur “grandeur”. Une société d’aveuglement à la vérité et d’abrutissement dans la non-pensée a été créée.

Nous, les survivants du plus grand holocauste de l’histoire de l’humanité, sommes prudents et intrépides, sans peur, l’Île de la Grande Tortue nous appartient, à nous, à notre terre, à la création et à nos enfants non-nés.

Le gang de voyous criminels a saisi notre terre et a imposé sa volonté au monde par la guerre. Ils affirment que nous ne les comprenons pas, mais nous ne les comprenons que trop bien. Comme nos ancêtres avant nous, nous avons survécu pour continuer de porter le message et de le diffuser. Nous  sommes montés dans les collines pour y cicatriser (NdT : selon la prophétie…). Le serpent noir dira qu’ils n’ont aucune querelle avec nous.

Nous ne baisserons jamais les bras. Nous récupérons, cicatrisons et continuons nos devoirs pour un autre jour, un jour à la fois. Nous sommes les agresseurs pour la paix. Nous devons étendre Kaianerekowa sur le monde entier. Lorsqu’on nous amène devant un tribunal de l’amirauté pour des “infractions”, on nous demande si nous comprenons ce qui se passe. Nous disons invariablement : “Je ne comprends rien de tout cela. Tout ce que je sais c’est que ceci est ma terre ancestrale.”

Le coronavirus CoV19 est en train de balayer le monde. Le système immunitaire des gens est compromis par la technologie. L’agenda 21 de l’ONU, cet agenda de peur, est en train de se dérouler. Le CoV19 est en train de devenir un exercice militaire pour mettre en place la loi martiale. Bientôt, les gens vont demander une solution. C’est alors que nous verrons qui est derrière tout cela. Il s’agit de cette ONU fasciste et de son OMS, partie incestueuse de l’ONU. Les personnes âgées semblent être les cibles de ce virus car ce sont aussi les personnes de la connaissance. Elles meurent esseulées ainsi on ne peut jamais savoir de quoi elles meurent vraiment. Nous assumons que leurs pensions de retraite sont redirigées. Les tyrans promettent la liberté si on respecte leur pouvoir et qu’on ferme notre gueule !

Les tyrans utilisent leurs boniches serviles pour donner naissance à leur Nouvel Ordre Mondial. Nous, véritable peuple naturel de l’Île de la Grande Tortue, n’avancerons pas les mains vides face à leurs armes. Ils paieront très chers pour ce qu’ils nous ont fait.

Préparez-vous ! L’économie va s’effondrer. le monde a changé depuis notre blocage des trains. Ils ont entraperçu le pouvoir de la nature/création.

En février 2020, le monde nous a vu, nous et nos alliés, bloquer les trains allant d’Est en Ouest du Canada. Nous n’avons utilisé aucune arme. Ils ont vu le pouvoir de la terre-mère et la passion de nos peuples. Nous nous sommes tenus et avons bloqué les voies de chemin de fer et le monde s’est tenu à nos côtés. Le Canada voulait que nous tirions les premiers pour qu’il puisse nous bombarder.

Les traîtres parmi nous les ont aidé. Notre défense fut nos esprits. Nous n’avons plus de temps à perdre avec les idiots qui veulent savoir la vérité mais qui lui tourne le dos dès qu’on leur montre. Nous ne voulons pas l’égalité. Nous ne pouvons pas être égaux avec des voleurs et des assassins. Nous avons les moyens de construire un monde de justice et d’égalité. Kaianerekowa mettra un terme à leur guerre de 500 ans. Cela commencera à la porte Est de l’Île de la Grande Tortue (NdT : les gardiens de la porte Est sont la nation Mohawk, elle l’est depuis le XIIe siècle, plus de 900 ans !…) et se répandra à travers le monde.

La volonté du peuple est que ceux qui utilisent leurs cerveaux doivent gérer le monde. Nous nous noyons dans le marécage de la guerre des tyrans. Kaianerekowa va se débarrasser de ceux qui nous ont trahi, ils cesseront d’exister. Les capitalistes auront disparu. Nous pensons à nos enfants et à ce qui nous appartient, qui nous sera rendu afin d’être bien entretenu.

Les gens perdent leur pouvoir lorsqu’ils choisissent des tyrans menteurs et voleurs comme leaders.

l’Île de la Grande Tortue est notre terre-mère. Nous  n’avons  rien  à déclarer ni à admettre ! Les Canadiens et les Américains ont une différente patrie, une où ils retourneront s’ils refusent de vivre selon la Grande Loi de la Paix.

L’agenda de la mise en place planétaire d’un Nouvel Ordre Mondial de l’ONU pour 2030 peut abolir le concept de patrie mais pas pour les peuples indigènes qui sont les enfants de la terre-mère là où la création / nature nous a placé.

Le Canada et les États-Unis ne suivent en rien la volonté des gens. Un gribouillage sur un bout de papier appelée selon eux “traité” n’est en rien notre volonté. Cela ne représente que les signatures d’Indiens traîtres qui ont vendu une terre qui n’appartient qu’à nos bébés encore non-nés, une terre qui ne peut être ni vendue ni transférée.

Lorsqu’ils quitteront l’Île de la Grande Tortue métaphoriquement ou littéralement, ils prendront avec eux tous leurs bouts de papiers sans signification et leurs marionnettes des conseils de bandes. Nous nous défendrons, ce qui est un droit pour tout être humain en ce monde. Nous avons été forcés dans ce vortex de massacres et de vols bien des fois. C’est fini ! (NdT : ¡Ya Basta! ont dit d’autres natifs, un peu plus au sud, en 1994…)

Bientôt, les colons fascistes du Canada déserteront. Beaucoup d’alliées peuvent venir et vivre ici avec nous sous Kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix. Nous n’avons jamais été défaits, jamais vaincus. Nous avons toujours pousser pour faire tomber le carcan de la tyrannie capitaliste mondiale.

Nous ne battrons pas en retraite. Nous parlerons toujours pour notre mère. Il n’y aura plus de couards, de traîtres, la Grande Loi de la Paix n’a pas de place pour eux.

Notre résistance va créer beaucoup de responsabilités. Nous devons savoir de quoi sont faits les gens. Nous n’avons jamais souhaiter être des leaders bien que nous ayons Kaianerekowa. La peur va les bouffer de l’intérieur. Nous observons ceux qui vont nous trahir et quand.

Qu’est-ce qui est plus important ? La vérité ou la procédure. Nous avons le choix de vaincre ou mourir. Le génocide fut accompli pour leur besoin historique. Il n’y aura plus une goutte de notre sang qui sera versée. Si c’est le cas, il y aura des rivières du leur. Qui survit, eux ou nous ? Peut-être tous. Nous n’arrêterons pas. Au bout du compte, leur volonté de faire le mal sera brisée.

Dans leur société, ceux qui possèdent les médias contrôlent les esprits. Les journaux et autres ne sont que des instructions de leur monde maléfique fondées sur leur irréalité fictive ne servant qu’à justifier leurs théories inventées de toute pièce. Même un fou n’en douterait pas. Les conspirateurs finissent toujours pas être confondus et éliminés. La peur, la force et la répression ne sont que les outils d’une faible autorité.

Les idées de nos ancêtres sont immortelles. Nous sommes immortels. Nous, les peuples indigènes allons mettre le feu au monde avec des idées de paix. La voie du déviant et du malfaisant est sombre. Ils ne voient pas ou ne comprennent pas sur quoi ils trébuchent.

La version intégrale des 117 wampums de Kaianerekowa que Résistance 71 a intégralement traduite en français et que j’ai mise au format PDF pour en proposer lecture, téléchargement, impression, diffusion et partage, totalement LIBRES & GRATUITS ;

 

Cliquer pour accéder à pdfgrandeloidelapaix.pdf

Bien sûr, il n’est pas question de prôner une application Per se de La Grande Loi de la Paix à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise.

Grâce à cette traduction et sa mise au format PDF, nous pouvons ainsi l’étudier et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir. Car une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologique ► Qu’est-ce que l’écologie sociale de Murray Bookchin, 1982 ;

Il est également à noter le processus politique par des femmes et des conseils des femmes, dans une société matrilinéaire et égalitaire.

TOUS MES BILLETS SUR LES NATIFS & PEUPLES PREMIERS DE TOUS LES CONTINENTS ► https://jbl1960blog.wordpress.com/category/peuples-premiers/

Et pour un déconfinement général, solidaire et réfléchi, ma BIBLIOTHÈQUE de PDF (+de 178) qui sont tous en lecture, téléchargement, impression libres et gratuits car j’estime que TOUT ce qui participe de l’éveil de nos consciences et du développement de l’humanité doit être accessible à nous tous gratuitement, et dans notre langue.

Je me permets de vous conseiller la lecture de celui-ci, en priorité ; La City de Londres ; Au cœur de l’Empire, et en référence à ce coronavirus, qui n’est rien d’autre, finalement, qu’un virus à couronne !

 

 

Cliquer pour accéder à la-city-de-londres-au-cc593ur-de-lempire1.pdf

Éteignons les écrans et rallumons les cerveaux… MAINTENANT !
Éducation, connaissance, diffusion, intégration, action => BOYCOTT et après un confinement utile, DÉCONFINEMENT PLANÉTAIRE  = LIBÉRATION DE LA TERRE-MÈRE…

JBL1960

À propos du nCoV19CdN planétaire ; le confinement des Natifs dure depuis 528 ans !

Fédérons-nous pour un déconfinement général concerté et réfléchi de toute la Terre ;

ICI & MAINTENANT

Et pas dans 500 ans !

À relier à ce billet, si vous voulez ► CoV19 J12 EN FRANCE : Le point de vue des Natifs de l’Île de la Grande Tortue : Bienvenue dans la REZ !

Mon dossier Coronavirus/CoV19 + tous les billets sur les Natifs et Peuples Premiers

Planète Terre purge la bulle capitaliste

Mohawk Nation News – 30 mars 2020 – URL de l’article source en anglais ► https://mohawknationnews.com/blog/2020/03/30/earth-cleansing-the-capitalist-bubble/

Traduit de l’anglais par Résistance 71, dans : Coronavirus, avatar du génocide planétaire… Vision et sagesse native amérindienne (Mohawk Nation News)

L’holocauste des peuples natifs et le déni du monde occidental ont commencé avant l’arrivée de Colomb en 1492 et continue jusqu’à aujourd’hui. Au XVIIe siècle, les Européens [chrétiens] ont affirmé être propriétaire des terres riches en ressources habitées par Onkwehonweh (peuples natifs) d’Amérique du nord et du sud. Ils organisèrent des savants fous qui développèrent des façons de perpétrer le plus grand holocauste de l’histoire de l’humanité. Quelques 150 millions d’Onkwehonweh, 95% des gens natifs de l’Île de la Grande Tortue furent annihilés. Aujourd’hui les dominants ne prêtent aucune attention à la rage sans fond qu’ils ont créée en nous. Nous sommes un peuple en colère et très déçu.

Les capitalistes ont pompé le sang des gens et de la terre. Le dernier chapitre de l’histoire de ce capitalisme vient de s’ouvrir. La bulle est bien trop grande, elle doit éclater.

L’esprit des colons est faible. Ils ont été conditionnés, endoctrinés depuis des siècles à suivre les ordres de leurs leaders.

Il est de notre devoir de mettre en garde les gens de tous dangers, comme l’aigle posé au sommet de l’arbre de la paix. Leurs religions les ont programmés par des codes que leurs leaders utilisent quand ils les veulent en guerre, quand ils veulent une effusion de sang et le chaos total. Les soi-disant leaders d’aujourd’hui sont des dictateurs et non pas les serviteurs des peuples.

Prière, foi et menaces réduisent au silence les gens, ainsi ils peuvent nous réduire jusqu’à un niveau gérable. Leur horreur passée et présente ne peut jamais être réconciliée ou oubliée. C’est notre terre-mère qui aura finalement le dernier mot et non pas tous ces manipulateurs scientifiques et médiatiques de l’attitude humaine. Nous sommes privés de 150 millions d’Onkwehonweh qui ne naquirent jamais. Nos ancêtres nous ont parlé du génocide.

Aujourd’hui, les couvertures contaminées à la variole sont remplacées par le CoVD19. Le vaccin est centralisé afin que les entrepreneurs capitalistes puissent une fois de plus s’engraisser. Les scientifiques mettent des déclencheurs dans l’esprit des gens pour que ceux-ci commettent des atrocités à la demande. Pour nous, notre terre-mère crée en nous, l’esprit de reconnaissance du fait que nous sommes tous partie d’un tout, nous appartenons ensemble. Elle agit et vit en nous et nous rappelle comment nous avons toujours essayé de l’aider. Les plans des colons pour nous tuer et nous supprimer ont toujours été maintenus dans l’ombre. Maintenant nous les voyons.

Le Coronavirus CoVD19 danse autour des colons prêts à tourmenter, provoquer et frapper. Ils sont terrifiées. Ce qu’ils nous ont fait est en train de se produire pour eux.

Le génocide est connu sous le nom d’AIONTATHENIENTHO’SHERON, ou “la torture continuelle”. Les psychopathes ne paniquent pas. Le président Trump n’a aucune empathie. Il voit son peuple souffrir, malade, hystérique et devenu fou alors qu’ils meurent. Les anticorps qu’ils possèdent sont pour les virus et les maladies qu’ils nous ont apportés afin de nous annihiler. Ils n’ont pas d’anticorps pour le CoVD19. Ils pensent toujours qu’ils sont plus forts que la nature. C’est leur plus grosse erreur. Les remarques de Trump ne sont que des bravades et des autosuggestions induisant l’idée que les personnes âgées devraient être volontaires à mourir pour sauver la bourse et que d’autres devraient se suicider pour l’équipe.

Le jour où notre voix a été muselée fut le jour où nous sommes supposément morts. Ils ont toujours tenu des comptes sur combien d’entre nous mouraient et combien existent toujours. Nous nous sommes cachés. Ils ont caché la vérité. Il continue de vouloir nous réduire au silence. Ils sont en train de perdre pied. Ils hurlent pour que nous les entendions. “Tenez, un peu de fric pour vos arts, vos films, vos spectacles, vos pow-wows, pour l’éducation, pour des livres etc… Dites nous-en un peut plus sur vous qu’on puisse planifier correctement la suite du génocide.” Les dominants veulent nous endormir en nous jetant du fric et des potions. Leurs conseils de bandes sont des putes. Ils sont cana’jon, squatters. La Grande Loi de la Paix s’occupera des traîtres. Ils vont tomber eux-mêmes dans les pièges qu’ils nous tendent.

La vérité est notre arme majeure… Leurs mensonges à notre sujet ont été martelés dans nos têtes. Maintenant, ils font l’expérience de leurs propres souvenirs falsifiés et inventés. Les dominants hypnotisent les gens avec des promesses, du fric et le “rêve américain”. Leurs mains sont toujours couvertes du sang du massacre de nos peuples. Ils nous ont assassinés, nous ont donné des couvertures infestées de variole pour nous tuer. Puis ils ont inventé des lois pour décriminaliser leurs actions et s’exonérer. Il est toujours immoral, mal et particulièrement odieux de réduire à dessein la population des peuples. Ils voulaient le champ libre pour piller et violer notre terre-mère.

Quand leur soif de notre sang sera t’elle étanchée ? Ils ne veulent pas que leur véritables désirs soient exposés au grand jour. Notre existence les perturbe grandement. Ils ont créé des psychologues, des neurologues, des psychiatres, des conseillers, des drogues et autres médicaments, des diversions pour couvrir et anesthésier leur hystérie.

Le ministre [canadien] des affaires indiennes nous a été envoyé pour nous hypnotiser avec ses “suivez-moi”, “n’ayez pas peur”, “je vais arrêter cette folie, ça n’arrivera plus”, “faites-moi confiance”. Les dominants dirigeants veulent qu’il nous parle en mohawk pour nous pacifier pour qu’ils puissent nous disséquer plus avant. S’ils devaient admettre ce qu’ils font, ils auraient des crises d’hystérie. Ils se précipiteraient sur leurs médicaments et sur leur “eau de feu” pour être temporairement aveuglés. Quand l’effet s’estompe, ils en reprennent. Les magasins d’alcool ne sont pas fermés durant cette pandémie et ce pour une bonne raison. Rien ne les réveille et les fait respecter la nature.

Nous étions absolument libres comme les oiseaux avant l’arrivée des Européens [chrétiens] occidentaux. Ils ne purent jamais emprisonner nos esprits. Avec Kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix, nous devrions présider à la grande table des Nations-Unies, leur enseigner comment faire pour coexister avec autrui et avec notre terre-mère. Notre mentor karonhiaktajeh disait “J’ai attendu toute ma vie ce qu’ils appelaient civilisation”. Il ne la vit jamais. Comme le charismatique Jim Jones qui mène ses suiveurs en Guyane, Trump dira aux siens de “boire du kool aid”, ou de se faire piquer avec le vaccin qui existe sans doute déjà.

Les colons sont conditionnés pour écouter ou poster des suggestions hypnotiques ou des messages codés créés par des scientifiques influencés par Freud et [son neveu] Bernays qui contrôle toute la propagande, les médias et les systèmes d’ “éducation”. Le public est pré-moulé. Leurs systèmes de contrôle des esprits leur dit ce qu’ils doivent penser et que ce qu’ils pensent est leur plus profond désir. Ils ne comprennent pas qu’en fait il s’agit des désirs fabriqués des dominants qui ont été placés dans leurs esprits afin de contrôler tous les aspects de leurs vies. C’est tout ce qu’ils sont supposés savoir.

Nous voulons la liberté pour nous-mêmes et pour notre terre-mère. Ceci est le cadeau qui nous a été fait par la nature/création. Les dominants et leur système de pouvoir artificiel sont en ce moment en charge des affaires planétaires, mais plus pour longtemps. Leur système rend tout le monde soumis et obéissant, fait perdre le jugement et la confiance en soi. Les envahisseurs ne sont en rien des gens d’honneur. Ils n’ont pas traité directement avec nous, à part pour nous tirer dans le dos. Ils n’ont pas pu nous battre dans une confrontation directe.

Les dirigeants ne peuvent pas vaincre le virus qui provient d’eux. Le virus les a mis à genoux. S’il le pouvait, il n’y aurait plus de virus. Ils sont très frustrés de leurs échecs. Ils ont stocké quantité d’armes de destruction massive pour annihiler les gens au lieu d’utiliser leur énergie pour les sauver. Même les masques et les respirateurs sont inexistants à moins que les capitalistes puissent en tirer un profit spéculatif. Ceci ne peut mener qu’à une hystérie de masse.

Kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix, ramènera les gens ensemble ainsi nous pourrons à la fois partager les fardeaux et les succès.

Le soi-disant “Accord-cadre” (“Framework Agreement” canadien) est leur plan du “je vais m’assurer que vous mourrez” pour nous. Seul Kaianerekowa clarifiera leur conscience. Les survivants essaieront de se sauver de l’Île de la Grande Tortue. Ils nous ont enfermé dans des camps de prisonniers de guerre comme des animaux, camps appelés “réserves indiennes” [NdJBL : REZ]. Ils ont affirmé que nous étions “gardés en sécurité” !!! Si nous sortions, on nous classait comme “criminels” et étions jetés en prison, nos familles détruites ou nous étions tués. Cette persécution continue toujours. Les envahisseurs essaient de détruire notre âme, notre esprit, d’y jeter l’obscurité. Cela a fonctionné avec les conseillers de bandes, les “Indiens de forts”. La meilleure arme que nous ayons est celle-ci : confrontons-les tout azimut avec la vérité. Ils ne basent aucune de leurs actions sur la loi naturelle.

En fin de compte ils s’entretueront et s’enterreront. Ils quitteront l’Île de la Grande Tortue et on les y verra plus jamais. Nous serons enfin libérés des serpents rouge, blanc et noir.

Onkwehonweh, les peuples de l’Île de la Grande Tortue vont renaître de leurs cendres et le monde se trouvera en bien meilleure posture par ce fait même. Kaianerekowa va rayonner à travers le monde. Une nouvelle ère va commencer. L’existence des envahisseurs va refouler jusqu’à la plus lointaine obscurité.

Nous ferons toujours partie du monde naturel. Notre conscience est en nous et nous connecte avec le monde, avec la terre.

Si les colons ne suivent pas Kaianerekowa, ils ne peuvent pas rester ici. Chacun a le choix car chacun à la capacité de la raison. Nous n’avons besoin que de nous-mêmes pour nous occuper de notre terre-mère.

La première guerre mondiale, 1918 et ce qui a suivi continuent, la grippe, la dépression, le crack boursier de 1929, la seconde guerre mondiale et la continuation et la célébration de la guerre encore et toujours.

La force naturelle en notre sein doit être relâchée afin que le grand pouvoir de la Grande Paix soit. Ce pouvoir fut constaté lorsque les trains furent récemment bloqués en soutien de notre famille de l’ouest des Wetsuweten qui ont résisté à Coastal Gas Link et son oléoduc qui est maintenant en construction totalement illégale. Nous, les peuples naturels, sommes ici pour survivre et pour coexister en tant que frères, sœurs et avec toute vie sur notre terre-mère.

Les dirigeants des colons envahisseurs/exterminateurs musèlent la liberté et la connaissance. Leur empire sera renversé par une poignée. Leur argent fictif et volé sera inefficace.

Cérémonie de purification

PAGE KAIANEREKOWA ou La Grande Loi de la Paix ;

Pour comprendre le Plan de ce confinement qui trouve son origine dans la doctrine chrétienne de la découverte apportée par le porteur de croix = Christophe Colomb en octobre 1492 afin que quelques 150 millions d’Onkwehonweh et 528 ans plus tard, 95% des gens natifs de l’Île de la Grande Tortue soient annihilés, je vous propose la (re)lecture de l’essentiel de traduction, en français, du Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation = MEURTRE PAR DÉCRET, le crime de génocide de 1840 à 1996 au Canada, en version PDF dans sa dernière mise à jour ;

Cliquer pour accéder à cr-a-la-cvetr-meurtre-par-decret-maj-du-8-juin-2019.pdf

Toutes les autres versions au format PDF (+de 177) en lecture, téléchargement, impression, diffusion et partage libres et gratuits sont réunies dans cette page ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Ne doutez pas qu’en France, avec Macron et tout son gouvernement-qui-nous-ment, le confinement démarré le mardi 17 mars 2020 à 12 heures ne puisse durer si longtemps, dès lors que tous les chiffres sont faux et qu’il est plus qu’évident maintenant que ce fiasco planétaire a été planifié afin de nettoyer la Terre de près de 7 milliards d’individus soit une réduction de la population de 95% ce afin de maintenir l’humanité sous la barre de 500 millions d’individus maximum qui seront prêts à accepter n’importe quoi pourvu qu’on les laisse (morts)vivants…

Plus que jamais la SOLUTION est en NOUS ;

La SOLUTION pour un déconfinement planétaire concerté et réfléchi ?

C’EST NOUS !

JBL1960

CoV19 J12 EN FRANCE : Le point de vue des Natifs de l’Île de la Grande Tortue : Bienvenue dans la REZ !

Bienvenue à Gattaca le nouveau Ghetto planétaire !

Mon dossier Coronavirus/CoV19

Comme je l’ai écrit dans mon dernier billet ► CoV19 : Aux Origines… Comme quoi, il n’y a pas de (BIO)HAZARD !

Preuve surtout que cette pandémie a bien été fabriquée pour nous déclarer la guerre à nous, les peuples et procéder au « nettoyage » d’environ 7 milliards d’humains, afin de maintenir l’humanité sous la barre des 500 millions d’individus, qui terrifiés, pucés, zombifiés, accepteront d’être parqués, comme hier les indigènes/Natifs dans des REZ, dans des mégalopoles hyper-connectées ; les fameuses SMART-CITIES, quand les élites, plus que jamais auto-proclamées, vivront elles dans des méga-zones-vertes de luxe, de jouvence et de délires transhumanistes ► Ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité !

Et vu la tournure foudroyante de ces derniers heures, tout porte à croire que les grilles totalitaires du N.O.M. ou O.M.D. vont définitivement se refermer sur nos tronches, vu le niveau de non-réactivité des populations !

CORONAVIRUS = ICEBERG
Ce que nous voyons et ce qui nous est caché

Dans tous les cas = APPRENEZ À VOIR !

▼▼▼

BIENVENUE DANS LA RÉSERVE (INDIENNE, USA/CANADA) ou REZ !

Mohawk Nation News | 21/03/2020 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2020/03/21/welcome-to-the-reservation/

Traduction Jo Busta Lally avec DeepL.Com

COVID19 est un nouveau nettoyage de l’Île de la Grande Tortue par notre Terre-mère pour se débarrasser d’une nouvelle pandémie apportée ici par les envahisseurs. Les nombreuses maladies introduites par les colons envahisseurs/exterminateur sur l’île de la Grande Tortue furent la variole, la peste bubonique, la varicelle, le choléra, le simple rhume, la diphtérie, la grippe, le paludisme, la rougeole, la scarlatine, les maladies sexuellement transmissibles, la typhoïde, le typhus, la tuberculose, la grippe, la polio, la méningite et la coqueluche, entre autres.

Depuis 1616, les indigènes onkwehonweh (Natifs) ont souffert de maladies mortelles, comme par exemple des petites couvertures infestées par la variole, la méthode préférée des colons envahisseurs.

Les envahisseurs pratiquaient déjà la guerre biologique. Les réservoirs des rongeurs ont été délibérément introduits sur notre île grâce à leurs navires toxiques pour polluer notre terre, notre eau et nous. Comme l’ont dit les envahisseurs, « tant qu’il y aura des « peaux », les rongeurs d’Europe ne seront pas exterminés.

Et c’est ce qu’ils continuent de faire encore aujourd’hui. Plus de 150 millions de nos concitoyens d’un pôle à l’autre et d’un océan à l’autre ont été exterminés. Leur projet de dépeuplement se poursuit. Le plus grand holocauste de toute l’humanité ne fait pas partie de la mémoire des colonisateurs et colonialistes, car ils ne veulent pas en assumer la responsabilité. L’holocauste reste toujours gravé dans l’esprit [Spririt, Geist] et la mémoire des survivants.

Ces maladies ont été introduites ici depuis des contrées contaminées et toxiques. Leurs villes, la proximité avec les animaux domestiques qui étaient nourris avec des détritus, la déforestation intensive et l’épuisement voire le tarissement de toutes les ressources naturelles ont généré un environnement hyper toxique. Ces étrangers ont reproduit ces pratiques à grande échelle sur toute l’île de la Grande Tortue (tout le continent américain, Nord et Sud confondus). Ils se nourrissent de tout ce qui devrait revenir à nos enfants à naître. Comme l’a dit l’artiste Norval Morrisseau, « L’argent était comme une rivière. Il coule par notre porte arrière. Vous pouvez aller sur la rive du fleuve. Vous pouvez y plonger et obtenir ce dont vous avez besoin. Ou vous pouvez patauger dans la rivière et vous noyer ! »

Le virus COVID19 au départ n’est qu’un simple rhume qui se transmet de personne à personne. Le système immunitaire et les sources de résistance naturelle sont ainsi massivement attaqués. Peut-être y survivrez-vous. Peut-être qu’il réapparaitra.

Le virus COVID19 attaque l’oxygénation des voies pulmonaires. Au début, cela ressemble à une simple grippe, puis rapidement se transforme en pneumonie. Les poumons se remplissent de liquide. La victime ne peut pas respirer normalement. Il y a de la fièvre, des douleurs et des courbatures dans tout le corps. Une hospitalisation est nécessaire, pour intubation. Si les deux poumons se remplissent, il s’agit d’une double pneumonie. Le liquide au fond des poumons commence à durcir. On ne peut plus respirer. Puis on meurt…

PIÈGE À RATS POUR LES AFFAIRES INDIENNES par Mohawk Nation News – Traduit, complété & enrichi par JBLTrès nombreux, longtemps, nous avons alerté, sur la volonté néfaste des psychopathes aux manettes de procéder à un grand reset afin, comme ce fut gravé sur les Georgia Guidestone de réduire l’Humanité à 500 millions d’individu maximum. Ce qui a toujours supposé un nettoyage de près de 7 milliards d’humains…

Et bien voilà, nous y sommes… Et si, jusqu’à peu nous avions encore le choix entre rejoindre les cyborgs ou la résistance. En France aujourd’hui, avec la promulgation des LOIS MARTIALES MÉDICALES l’attaque « bio-terroriste » est claire, la guerre nous a été déclarée à nous le peuple ► Macron déclare la guerre au « Coronavirus »…

Nous avions encore la possibilité de mettre un coup d’arrêt définitif à la DICTATURE TECHNOTRONIQUE qui s’est mise en place par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées, après un “nettoyage” de 7 milliards d’humains, les 500 millions restant étant parqués dans les fameuses Smart-City/Villes connectées (comme les Natifs dans leurs REZ) véritables Gattaca/Ghettos technotroniques, tandis que l’élite toujours auto-proclamée vivrait elle dans des “zones vertes” de luxe, de jouvence et de délires transhumanistes.

Aujourd’hui nous n’avons d’autre choix, si nous ne voulons pas disparaitre purement et simplement, de nous fédérer urgemment et d’incarner la résistance…

Pour finir de nous convaincre et affuter notre réflexion pour une action concertée et réfléchie afin d’inverser la réalité luciférienne de ces derniers jours, quelques lectures au format PDF pour y parvenir et ainsi nous coordonner sans perdre de temps, car nous n’en n’avons plus… De temps ;

Le règne de la minorité : Pourquoi 10% est tout ce dont vous avez besoin, de Matthew Philips, 2011 ;

L’Essentiel de Résistance 71 de 2010 à Mars 2020 ;

Nouvelle version PDF du Testament moral et politique de Bartolomeo Vanzetti de 1927 en Mars 2020 ;

Murray Bookchin – Qu’est-ce que l’écologie sociale ? 1982 ;

APPEL À LA VIE CONTRE LA TYRANNIE ÉTATIQUE & MARCHANDE de Raoul Vaneigem, Publié aux Éditions Libertalia en 2019 ;

Les Maires informent la population française ► AVIS A LA POPULATION FRANCAISE 13 MARS 2020 (8 pages) ;

MA BIBLIOTHÈQUE PDF (+ de 177) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Pourquoi il n’est plus temps d’attendre ;

Pourquoi nous n’avons plus de temps ;

L’ancien premier ministre britannique Gordon Brown appelle à un gouvernement mondial pour lutter contre le coronavirus : L’ancien Premier ministre du Royaume-Uni Gordon Brown a appelé les dirigeants mondiaux à créer « une forme temporaire de gouvernement mondial » pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

M. Brown souhaite que des organisations internationales comme l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et l’ONU soient dotées de pouvoirs exécutifs qui l’emporteraient sur la souveraineté nationale dans le cadre d’un nouveau système supervisé par les dirigeants mondiaux et les experts de la santé.

« Ce n’est pas quelque chose qui peut être traité dans un seul pays », a-t-il déclaré. « Il faut une réponse mondiale coordonnée ». Source ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/03/27/lancien-premier-ministre-britannique-gordon-brown-appelle-a-un-gouvernement-mondial-pour-lutter-contre-le-coronavirus/ ;

Coronavirus, Confinement et Répression en Marche !

Impossible d’éviter le bourrage de crâne médiatique à propos de la propagation du coronavirus. Même en évitant soigneusement de regarder les JT, – vivement recommandé – le moindre déplacement hors de chez soi nous plonge inévitablement dans l’omniprésence d’une chape de plomb gouvernemental, de peur, d’incertitude et de désarroi sur fond de talibanisme français et mondial.

Du commerçant au regard courroucé si vous venez faire vos courses tous les jours, – c’est pas bien -, des gendarmes nouvellement baptisés P.O.R.C – Patrouilleur Officiel Respect Confinement – toujours prompts à vous verbaliser – Par Claude Janvier, source Les Moutons Enragés ► https://lesmoutonsenrages.fr/2020/03/28/coronavirus-confinement-et-repression-en-marche/ ;

Le Danemark vote une loi autorisant les vaccinations forcées contre le coronavirus : Le Danemark a adopté une loi d’urgence qui permet au gouvernement de forcer les gens à recevoir un vaccin contre le coronavirus. La loi d’urgence donne aux autorités des pouvoirs étendus pour lutter contre la pandémie COVID-19 et restera en vigueur jusqu’en mars 2021. Source Aube Digitale du 17/03/20 ► https://www.aubedigitale.com/le-danemark-vote-une-loi-autorisant-les-vaccinations-forcees-contre-le-coronavirus/ ;

Pourquoi la France cache un remède contre le virus testé et peu coûteux ? Il semblerait que le gouvernement français aide Big Pharma à tirer profit de la pandémie de Covid-19. Ce qui se passe dans la cinquième plus grande économie du monde laisse supposer un scandale de collusion majeur dans lequel le gouvernement français aide Big Parma à tirer profit de l’expansion du Covid-19. Les citoyens français informés sont absolument furieux à ce sujet. Par Pepe Escobar le 27/03/20 sur Réseau Internationalhttps://reseauinternational.net/pourquoi-la-france-cache-un-remede-contre-le-virus-teste-et-peu-couteux/

Les Chevaux de Troie de la Matrice ; Sur le plan horizontal de notre expérience, tout à commencé à se déconstruire selon l’agenda annoncé. La surdose d’informations et de désinformations anxiogènes doit mener à une saturation des cerveaux et des émotions ouvrant la voie aux sentiments les plus involutifs, tels la peur, le désespoir et la colère dont la violence découlera. C’est l’objectif qui prend corps à présent aux yeux de tous afin de pouvoir instaurer un ordre mondial tel que l’oligarchie planétaire obscure le projette. Par Le Passeur sur Urantia Gaïa ► http://www.urantia-gaia.info/2020/03/26/les-chevaux-de-troie-de-la-matrice/ ;

Coronavirus : L’oligarchie lance une guerre biologique ouverte contre les peuples (Résistance 71 ) ; Indépendamment de la gravité, ou non, de cette crise / pandémie planétaire du coronavirus 2019 ou CoVD19, que cette crise soit réelle dans sa gravité ou surgonflée par les merdias à la botte comme c’est le plus souvent le cas, il est maintenant établi que ce nouveau virus n’est en rien naturel. Il est né dans un laboratoire de l’état de Caroline du Nord à Yankland en 2015 et a été créé pour mener une guerre biologique contre l’humanité afin de faire passer dans le chaos sanitaire, l’accession de celle-ci à une « gouvernance mondiale », comme l’avait parfaitement annoncé Jacques Attal en 2009 suite à la « pandémie » (officiel de l’OMS) de grippe porcine H1N1. 27/03/20 ► https://resistance71.wordpress.com/2020/03/27/coronavirus-loligarchie-en-guerre-biologique-ouverte-contre-les-peuples/

« On va les écrabouiller » : Macron et Philippe font le point à l’Élysée sur la stratégie du confinement : Que se passe-t-il donc dans le secret de l’Élysée, par ces temps de crise du coronavirus ? En exclusivité pour les lecteurs d’AgoraVox, nous avons tenté de reconstituer les confidences et cogitations d’Emmanuel Macron et d’Édouard Philippe, dans ce dialogue (quasiment imaginaire) à la manière du Canard enchaîné. Amusez-vous bien, et surtout rassurez-vous : toute ressemblance avec les projets réels du gouvernement serait purement fortuite… ou presque. Par Alexandre Gerbi – samedi 28 mars 2020 sur ► https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/on-va-les-ecrabouiller-macron-et-222711 ;

Sur ce blog ; Le Nouveau Pearl-Harbor est arrivé… & CoV19 : À propos d’un Nouveau Pearl-Harbor neurotoxique !

Dézobéir à la désobéissance civile – La Tromperie du Code Justinien

Changeons le cours de l’Histoire de l’Humanité en nous tenant debout, ensemble…

C’est le moment je pense… Ou jamais…

JBL1960

Une autre paire de manches ! Mohawk Nation News – 16 février 2020

Suite de ce billet ► Iokwanatsoteh nous sommes imbriqués dans la terre – Mohawk Nation News du 14/02/2020

Retrouvez tous les articles sur les Natifs, Nations Premières de tous les continents, dans cette catégorie de mon blog ► PEUPLES PREMIERS

▼▼▼

The Real Revolution / La véritable révolution par Thahoketoteh, poète, penseur et activiste Mohawk – Thahoketoteh sur ce blog.

Ma chanson s’inspire d’un documentaire à venir sur la méga-carrière de Melancthon. La véritable révolution est l’évolution de l’esprit. (Projet finalement et heureusement abandonné, ICI)

▲▲▲

Mohawk Nation News le 16 février 2020 – URL de l’article source en anglais ► https://mohawknationnews.com/blog/2020/02/16/different-kettle-of-fish/ / Diverses façons de faire bouillir et cuisiner le poisson…

Une autre paire de manches

Mohawk Nation News | 16 février 2020 | Traduit de l’anglais par Résistance 71 ► https://resistance71.wordpress.com/2020/02/18/canada-resistance-au-colonialisme-blocage-des-voies-ferrees-en-solidarite-du-peuple-wetsuwetsen-affrontant-les-petroliers-mohawk-nation-news/

Le ministre des affaires indigènes de l’entreprise coloniale du gouvernement du Canada Inc. 1982, a rencontré les kanionkehaka’onwe of kentekeh. Ils se tiennent sur la voie ferrée qui traverse leur communauté en solidarité avec la terre souveraine Wat’suwet’en qui a été envahie par la Gendarmerie Royale du Canada (GRC / RCMP) à la botte de l’entreprise Coastal Gas Links qui est en train de construire illégalement un oléoduc privé de 670 km de long à travers leur territoire non cédé, non abandonné.

Repli du Ministre…

(NdT : ce territoire natif se trouve au nord de la province coloniale de Colombie Britannique dans l’Ouest du “Canada”)

Voici les principaux bénéficiaires du vol de terre et de ressources de Wet’suwet’en :

Les visages de « Big Oil »…

Corrigeons la propagande des merdias sur certains termes clefs :

“réconciliation” : nos relations ont été amicales. Un flingue a toujours été pointé sur nous, Onkwehonweh a toujours été le gardien et le curateur de la terre et toujours été paisible.

Les Canadiens sont Cana’jon, qui veut dire “squatters” en langue iroquoise.

Les manifestants sont des “défenseurs de la terre” (et non pas des terroristes ou des “individus radicalisés”…)

Les “injonctions” n’ont aucune valeur.

Tehiohateh, le wampum deux rangées, est la seule relation qui fut accordée aux envahisseurs, pour avoir le droit d’être sur l’Île de la Grande Tortue. Cet accord a été rompu (de longue date). Ils doivent partir.

Les “manifestants” sont des gardiens et des curateurs de la terre-mère.

Les envahisseurs à la langue fourchue disent qu’ils veulent maintenant être plus délicats et plus sensibles !

D’après Kaianerakowa, la Grande Loi de la Paix, la guerre ne prend pas fin tant que la Grande Paix n’a pas gagné.

Trudeau dit : “Nous ne sommes pas le genre de pays où les politiciens disent aux gens ce qu’ils doivent faire…” Ce qui veut dire que les Cana’jon (canadiens “squatters”) vont nous envoyer des mercenaires. Ils nous menacent toujours de leurs armes.

“Parasite ”: un organisme qui vit dans ou sur un organisme d’une autre espèce (son hôte) et qui en bénéficie en pompant les nutriments aux dépends de son hôte. L’entreprise coloniale du Canada est un état exploiteur, extracteur. Le wampum deux rangées et Kaianerekowa prévoient que lorsqu’ils sont brisés, les fauteurs de trouble doivent être expulsés afin que la paix puisse continuer à régner pour les 7 prochaines générations.

Nous avons entretenu la paix sur l’Île de la Grande Tortue, l’Amérique du nord et du sud pendant des milliers d’années avant que les immigrants du Vatican (chrétiens) ne ramènent la guerre avec eux.

La loi / bill C51 est créée et mise en place par des terroristes qui siègent au “parlement” du Canada colonial.

Le ministère / bureau des affaires indiennes est un département militaire qui a pour fonction de maintenir les “Indiens” en détention perpétuelle, à tout jamais. Leur “règle de la loi” est illégale parce que leur code criminel est fondé sur l’Indian Act et ne passera jamais les standards de la loi internationale.

Teiohateh, le bon message de Dekanavida, est la source archivée du premier accord entre des Européens et Onkwehonweh sur Onowaregeh (Île de la Grande Tortue de l’Amérique du nord et du sud). Sur cette planète, tout être vivant à la même mère. Elle est la terre. Nous avons tous le même père, la source d’énergie de toute existence naturelle. Nous sommes tous frères et sœurs et devront (sur)vivre et coexister en tant que tels.

Île de la Grande Tortue : Intérêt Indien contre l’assertion de la Couronne – Mohawk Nation News

Lectures complémentaires en version PDF  ;

Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation : Meurtre Par Décret – le crime de génocide dans les Pensionnats (et Hôpitaux) pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada (dans sa dernière version, mise à jour, le 8 juin 2019) ;

La City de Londres ; Au cœur de l’empire – compilation R71 ;

Nous sommes TOUS des colonisés par R71 ;

Effondrer les empires coloniaux, par apostasie collective, et en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte, par JBL1960 ;

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter ;

N° 46 avec Peter d’Errico, PDF de 29 pages ► Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Peter d’Errico

N° 47 avec Steven Newcomb, PDF de 106 pages ►  Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb

Le Collectif R71 est le seul, à ma connaissance, à avoir traduit par de larges extraits le livre de Steven Newcomb « Pagans in the Promised Land, Decoding the Doctrine of Christian Discovery » Édition Fulcrum, 2008 ► Introduction au livre Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte, version PDF N° 4 de 45 pages

Introduction à la philosophie et la pensée amérindiennes de Russell Means ;

La Grande Loi du Changement par le Pr. Taiaiake ALFRED ;

Kaianerekowa ou La Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise datant du XIIe siècle et plus ancienne « constitution » ou charte confédérale active au monde pour l’usage de toutes et tous. Dont personne ne prône son application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise. Nous proposons de l’étudier et d’adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir. Car une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologiqueQu’est-ce que l’écologie sociale de Murray Bookchin, 1982

Il est également à noter le processus politique par des femmes et des conseils des femmes, dans une société matrilinéaire et égalitaire.

Toutes les autres versions PDFs (155) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Sous les cèdres d’Ahousaht

Les révoltés de la Première Nation Ahousaht (Colombie Britannique) le 29 juin 2016

URL de l’article ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/29/sous-les-cedres-dahousaht/

« J’ai sécurisé la terre et arrêté les païens »

~ Missionnaire et spéculateur foncier John Ross  Ahousaht,

Colombie Britannique, le 1er octobre 1903 ~

Car en 2015, la Première Nation Ahousaht a mit fin à l’exploitation forestière sur ses terres et comme quoi c’est possible !

Radio-Canada

La Première Nation Ahousaht a annoncé un moratoire pour l’exploitation forestière sur ses terres ancestrales situées sur la côte ouest de l’île de Vancouver. Les compagnies qui sont en service depuis une vingtaine d’années dans la région devront suspendre leurs activités.

Depuis les manifestations écologistes des années 1990, surnommées la guerre des bois, certaines compagnies dans lesquelles des Premières Nations de l’île de Vancouver avaient des actions avaient continué l’exploitation forestière.

Cependant, la communauté, qui s’est récemment illustrée en sauvant une bonne partie des rescapés du naufrage de Tofino estime que l’exploitation forestière est une industrie qui va à l’encontre de leurs valeurs traditionnelles et des efforts de protection de l’environnement. D’autant plus que les régions exploitées sont difficiles d’accès et nécessitent beaucoup d’efforts pour transporter la ressource.

La Première Nation Ahousaht est très attachée au respect de ses terres. En septembre dernier, des membres de cette même nation sont également partis en guerre pour défendre le saumon sauvage du Pacifique en bloquant un nouveau site de pisciculture sur leur territoire dans le détroit de Clayoquot Sound, en pleine réserve internationale de la biosphère de l’UNESCO.

C’est à cet endroit, il y a 20 ans, que des militants écologistes n’avaient pas hésité à s’enchaîner aux arbres, protestant contre les coupes à blanc. Les images de la révolte avaient fait le tour du monde. Source de l’info ► https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/748187/exploitation-forestiere-bois-environnement-premiere-nation-ahousaht-ile-vancouver

D’OÙ NOUS SOMMES, ICI & MAINTENANT :

 

On se lève et on dit NON à la dictature technotronique EnMarche !

Nous sommes toutes & tous imbriqué-e-s à la Terre… Mère…

JBL1960

Iokwanatsoteh nous sommes imbriqués dans la terre – Mohawk Nation News du 14/02/2020

À relier avec ► Tenewatsotah, nous sommes les inamovibles de Mohawk Nation News – Traduction R71, complété & enrichi par JBL (12/02/20)

Comme le précise R71 qui traduit cet article de l’anglais ET dans son préambule, la communauté Mohawk remet les points sur les i et les barres sur les t sur la relation à la Terre(Mère). Je vous conseille de lire, sous leur traduction ; notre note de commentaire à la traduction du courriel du ministre des affaires indiennes canadiens acceptant une réunion en territoire mohawk. À noter qu’en ce moment, les communautés mohawk bloquent les voies ferrées qui traversent (illégalement) leurs terres, de fait toutes les terres usurpées, volées par l’entité coloniale de la couronne (City de Londres) qu’est et qu’a toujours été le “Canada”, rien de plus qu’un squatter depuis longtemps indésirable et indésiré. Le message du ministre est un modèle du genre de l’arrogance de tout gouvernement face à ceux qu’ils (tentent) dominent.

Ayez toujours en tête que les canadiens de papier sont toutes et tous sujets de sa Majesté avant toute chose !

Sur mon blog, dans la catégorie PEUPLES PREMIERS tous les articles des Natifs, Nations premières, de tous les continents, avec lesquels, nous les non-indigènes, descendants des colons envahisseurs/exterminateurs parfois et tous les peuples occidentaux, pouvons nous tenir, côte à côte, afin de co-créer, co-construire et co-diriger, la société de demain, celle des associations libres, volontaires et autogérées et totalement émancipée de tout rapport dominant/dominé et en parfaite et totale harmonie avec la nature…

Mitakuye Oyasin ► Nous sommes tous inter-reliés (expression Lakota, Sioux)

Kahwatsire ► Pour que tous nos feux (petites flammes intérieures) soient connectés (mot kanienkeha/mohawk)

Iokwanatsoteh nous sommes imbriqués dans la terre

Mohawk Nation News | 14 février 2020 | URL de l’article source en anglais ► https://mohawknationnews.com/blog/2020/02/15/iokwanatsoteh-we-are-embedded-in-the-land/

Résistance au colonialisme : Onkwehonweh (peuple natif) est imbriqué dans la terre (Mohawk Nation News) par Résistance 71 qui traduit.

Depuis des temps immémoriaux, onkwehonweh, le peuple natif, a été le gardien et le curateur de l’Île de la Grande Tortue. “Onweh” représente notre pacte, notre accord avec la nature de vivre côte à côte avec nos frères et sœurs et toute vie en accord avec notre mode de vie jusqu’à la fin des temps. Nous sommes connectés avec notre mère au travers de notre clan. (NdR71 : contrairement à toute idée reçue et inculquée par la propagande d’État, l’origine de la société humaine, la fibre de sa construction sociale n’est pas la famille, qui est déjà une construction centralisée structurée propre à l’État, mais le clan, dont la structure ancestrale a été brisée par l’avènement d’un contrôle fondé sur un rapport de dominant à dominé…La famille résulte de la volonté de briser le collectif et de diviser les clans en individualités contrôlables et surtout taxables et corvéables à merci)

Le Canada [entité coloniale] paie des conseils de bandes élus et des organisations territoriales et provinciales indiennes pour faire sa sale besogne.

Ce plan affairiste de 100 ans remonte à l’Indian Act de 1924, afin de mettre un terme à l’intérêt indien sur notre terre et de nous dissoudre en tant que partie de cet intérêt indien, avant 2024.

Le monde des Affaires Indiennes est plus important que General Motors ! Par Mohawk Nation News du 24 juin 2019

TERRE NON CÉDÉE

Le bureau des affaires indiennes sis au 10 Wellington à Gatineau (Québec) conserve les archives de tous les biens volés par l’entreprise coloniale du gouvernement du Canada. Il enregistre chaque parcelle de notre terre, ses ressources et enregistre tous les onkwehonweh qui font partie de l’intérêt indien. Ce qu’on appelle récemment  » l’accord cadre ” ou “Framework Agreement” ne s’applique qu’aux conseils de bandes et à leurs suiveurs. Nous ne sommes tenus par aucun engagement, aucun traité ni aucun accord établi entre le Canada et ceux qui se sont vendus à lui. Leur “règle du jeu” est celle de la loi de l’envahisseur fondée sur la loi de l’amirauté et qui ne peut gérer que valeurs et argent.

Le Canada ne peut fournir aucune réception pour tout onkwehonweh ou bout de terre, car rien n’a été cédé ni abandonné. Le Canada est “cana’jon”, squatter.

Tkariwaieri iken est la grande puissance naturelle. Nous maintenons notre juridiction au travers nos paroles, nos chants, nos danses et nos cérémonies. Nous n’avons pas à nous cacher aujourd’hui pour le faire.

La fiction “des terres cédées” est un concept nul et non avenu.  Les gardiens ne peuvent pas donner (ou vendre) quelque partie que ce soit de l’Île de la Grande Tortue qui appartient à notre futur.

Les soi-disant “traités” établis entre le Canada et ses sbires des conseils de bandes n’est que pure fiction. Nous sommes le peuple de toujours et pour toujours. Rata’tha’wi veut dire que nous supervisons toute chose. Le Canada a pour projet de se réconcilier avec nous, qui avons l’accord naturel de vivre avec nos frères et sœurs et avec toute vie sur notre terre-mère. Seul Onkwehonweh peut déterminer ce qu’il se passe sur ou sous l’Île de la Grande Tortue.

Note de Résistance 71 : ci-dessous le courriel du ministre des affaires indiennes précédant une réunion avec les Mohawks de Tyendinaga en rébellion ouverte. Il convient de constater une chose qui est typique du système étatique et colonial : avant même que la réunion n’ait lieu, dans les pourparlers préalables, on peut noter que le ministre demande déjà que les “dominés” en révolte fassent une concession, en l’occurrence la levée des blocages ferroviairs… Gonflé le mec hein ? Un standard classique de l’arrogance étatico-capitaliste. Le type est d’accord pour la réunion, mais demande la levée des blocages de voie ferrée (business oblige, le téléphone de son burlingue et son portable doivent sonner toutes les 30 secondes…) avant la rencontre et après avoir fait cette demande “espère une rencontre de paix et de considération”… Cela ressemble plus à un ultimatum qu’autre chose… Il se donne un levier de pression avant même la réunion. Le dominant doit perpétuellement assurer sa position et écraser le dominé. Tout acte de “dialogue” n’étant en fait qu’une mascarade, une illusion supplémentaire de l’ineptie “démocratique”…

Nous les peuples devons foutre toute cette merdasse arrogante de la dictature étatico-marchande par dessus bord et reprendre les rênes du bateau ivre, main dans la main avec les peuples natifs que nous avons opprimés de par le monde depuis plus de 5 siècles.

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir. Toute négociation est futile ! Négocier c’est trahir ! Les Mohawks rafraîchissent la mémoire des colons actuels sur la réalité des choses naturelles.

Il est grand temps d’y revenir… PARTOUT !

MINISTER OF INDIAN AFFAIRS GOES TO KENTEKEH TO “POLISH THE CHAIN” ON 15 FEB. 2020. https://www.rpr879.com/index.php/live-radio/

From : <Marc.Miller.P9@parl.gc.ca>

Date : February 13, 2020

Subject : Silver Chain Covenant

Shé:kon Kanenhariyo, . . . I am writing to confirm what I agreed orally a short while ago: that pursuant to the principles of the Silver Chain Covenant, I hereby agree to Polish the Chain with you and the Kanien’kehá:ka of Tyendinaga at a location of your choosing this coming Saturday. My request that I ask you kindly to consider is to discontinue the protest and barricade of the train tracks as soon as practicable. As you well know, this is a highly volatile situation and the safety of all involved is of utmost importance to me. I hope you will agree to this request and that we can meet in a the spirit of peace and cooperation that should guide our relationship. Please confirm receipt of this email at your earliest convenience and I will instruct my cabinet staff to prepare the meeting on Saturday.

[Traduction française, R71] :

Je vous écris pour confirmer que j’ai donné mon accord verbal il y a quelque temps: que persévérant dans les principes du traité de la chaîne d’argent, je confirme par la présente que je suis d’accord pour polir la chaîne avec vous et les Kanien’kehá:ka de Tyendinaga en un endroit de votre choix samedi prochain. Ma requête que je vous prie de bien vouloir considérer est de mettre un terme à la contestation et aux barricades sur les voies de chemin de fer dès que possible. Comme vous le savez très bien, ceci représente une situation très volatile et la sécurité de toux ceux et celles impliqués est pour moi de la plus haute importance. J’espère que vous serez d’accord avec cette requête et que nous pourrons nous rencontrer dans un esprit de paix et de coopération pouvant guider notre relation. Veuillez confirmer la réception de ce courriel dès que possible et je vais donner les instructions nécessaires à mon personnel de cabinet pour préparer la réunion de samedi.

Aiáwens tsi akwé:kon skén:nen ní:se.

Marc Miller, Minister of Indigenous Services

PIÈGE À RATS POUR LES AFFAIRES INDIENNES par Mohawk Nation News – Traduit, complété & enrichi par JBL

Lectures complémentaires en version PDF  ;

Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation : Meurtre Par Décret – le crime de génocide dans les Pensionnats (et Hôpitaux) pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada (dans sa dernière version, mise à jour, le 8 juin 2019) ;

La City de Londres ; Au cœur de l’empire – compilation R71 ;

Nous sommes TOUS des colonisés par R71 ;

Effondrer les empires coloniaux, par apostasie collective, et en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte, par JBL1960 ;

PAGE ANTHROPOLOGIE POLITIQUE AVEC PIERRE CLASTRES ;

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter ;

N° 46 avec Peter d’Errico, PDF de 29 pages ► Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Peter d’Errico

N° 47 avec Steven Newcomb, PDF de 106 pages ►  Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb

Le Collectif R71 est le seul, à ma connaissance, à avoir traduit par de larges extraits le livre de Steven Newcomb « Pagans in the Promised Land, Decoding the Doctrine of Christian Discovery » Édition Fulcrum, 2008 ► Introduction au livre Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte, version PDF N° 4 de 45 pages

Introduction à la philosophie et la pensée amérindiennes de Russell Means ;

La Grande Loi du Changement par le Pr. Taiaiake ALFRED ;

Kaianerekowa ou La Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise datant du XIIe siècle et plus ancienne « constitution » ou charte confédérale active au monde pour l’usage de toutes et tous. Dont personne ne prône son application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise. Nous proposons de l’étudier et d’adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir. Car une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologiqueQu’est-ce que l’écologie sociale de Murray Bookchin, 1982

Il est également à noter le processus politique par des femmes et des conseils des femmes, dans une société matrilinéaire et égalitaire.

Toutes les autres versions PDFs (155) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

JBL1960