Archives pour la catégorie Peuples premiers

L’histoire biblique de Joseph coule comme le Titanic ! par le Dr. Ashraf Ezzat

Et l’on comprend que la mystification et la falsification durent depuis au moins 2600 ans…

Et pourquoi Bibi et ses sbires n’a pas du tout envie que cela se sache !

Il  a du gaz à voler, des gazoducs à construire en passant par Chypre et une 3ème guerre mondiale à déclencher ► Jérusalem, Nicosie et la WWIII par Gilad Atzmon via R71

Comme je suis depuis le tout début, grâce à Résistance71 qui traduit ; Les écrits, publications et livre du Dr. Ashraf Ezzat, qui ne dit jamais que l’histoire de la bible est une invention. Mais prouve juste que la location GÉOGRAPHIQUE de cette histoire n’est pas la bonne. Et qu’il ne faut pas chercher en Égypte ou en Palestine des traces de  l’ Exode ou du Palais de Salomon mais dans le Sud de l’Arabie Saoudite et au Yémen.

Et que j’avais déjà tout réunifiés dans un PDF {N° 3} ; Voici la mise à jour :

TRADUCTION DE LA BIBLE & ESCROQUERIE HISTORIQUE

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/06/pdfashrafezzatjuin2017.pdf

Présentation par JBL1960 des raisons de ce PDF – Page 2

Histoire, science, mensonge et falsification…

 La tradition orale contre la tradition écrite… Vérité contre mensonge ? Présentation R71 : Page 3

L’Égypte antique n’a jamais connu ni Pharaons, ni Israélites – Page 5

Les racines juives de la culture takfirie – Page 10

Le Messie Arabe – Page 15

La résolution de l’UNESCO sur Jérusalem : La vérité cachée – Page 21

Pourquoi ne trouve-t-on aucune mention des pyramides d’Égypte dans la bible ? Page 25

Jérusalem, rien de saint à propos de la ville sainte… Page 28

La fuite de la Sainte Famille en Égypte est elle un mythe ? – 21/02/2017 – Page 36

L’esclavage n’était pas une pratique fréquente en Égypte – 7 juin 2017 – Page 40

L’histoire biblique de Joseph coule comme le Titanic22 juin 2017 – Page 43

Avec la traduction en français de la dernière publication du Dr. Ashraf Ezzat :

De la mythologie au mensonge : La fable biblique de Joseph et le Titanic (Ashraf Ezzat)

Traduit de l’anglais par Résistance71 | URL de l’article du 26/06/17 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/06/26/de-la-mythologie-au-mensonge-la-fable-biblique-de-joseph-et-le-titanic-ashraf-ezzat/

L’histoire biblique de Joseph coule comme le Titanic

Dr Ashraf Ezzat | 22 juin 2017 | URL de l’article original ►  https://ashraf62.wordpress.com/2017/06/22/story-of-joseph-sinks-like-the-titanic/

 

Et déjà on se posait la question avec R71 à la lumière de ce que dit Ezzat si la guerre actuelle au Yémen, guerre qui implique Israël aux côtés de l’Arabie Saoudite, était une coïncidence ?…

Comment croire au hasard ou à une coïncidence quand le mensonge, les mythes et la falsification sont organisées depuis des millénaires, n’est-ce pas ?

Plus l’éducation est répandue dans une société, plus la mystification pour cacher ce qui ne va pas doit être importante ; la religion, l’école et l’écriture travaillent ensemble à cet effet. Ceci n’est pas une conspiration à l’œuvre, les privilégiés de la société sont aussi victimes de la mythologie ambiante que les enseignants, les prêtres et les journalistes qui la diffusent. Tous ne font que ce qui vient naturellement et ce qui vient naturellement est de dire ce qui a toujours été dit et de croire ce qui a toujours été cru.

Howard Zinn 1970 ► Qu’est-ce que l’histoire radicale ?

Traduit de l’anglais par Résistance71

Tout comme Howard Zinn, le Dr. Ashraf Ezzat par ses écrits, publications, conférences et interventions nous permet de dédire ce qui a toujours été dit pour ne plus croire ce qui a toujours été cru.

Voilà comment nous pouvons toutes et tous EXPLOSER les mythes et mensonges qu’on nous sert depuis des millénaires comme seule et unique vérité et en tous lieux ;

Ainsi, les croyants dans la foi messianique se retrouvent toujours dans un état perpétuel d’incertitude quant à leur foi. Chaque mauvaise fortune dans leurs affaires courantes est traduite en une foi imparfaite, corrompue, un sens profond du pêché, qui se manifeste souvent dans la méthode fondamentaliste et dogmatique comme pour les chrétiens sionistes, les chrétiens évangélistes, les musulmans salafistes, la secte de la confrérie des Frères Musulmans, la secte takfiriste, les juifs Harédi et bien sûr les sectes islamiques chi’ite et Wahabite.

C’est lorsque le concept de mashiach/messie/sheikh vient toujours à jouer un rôle. Dans un temps de défi et de controverse, les croyants messianiques (spécifiquement les orthodoxes), inondés de l’incertitude de la rectitude de leur foi courante et de leur conduite, commencent à rêver d’un autre messie, sheikh, qui pourrait les mener sur la voie du juste (le plus souvent sa propre voie…)

Et dans le processus de retourner dans le soi-disant droit chemin de dieu, toujours plus de messies/sheikhs, que ce soit Joseph Smith des Mormons ou le “Calife” Abou Bakhar Al-Baghdadi de l’EIIL/Daesh, émergent et le cycle du dogmatisme, de la violence et de l’extrémisme se perpétue à l’infini. Extrait page 20 du PDF

C’est pourquoi nous appelons à un nouveau paradigme sans dieux ni maitres, SANS ARMES, ni haine ni violence car pour de plus en plus de gens l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Nous avons établi que l’empire anglo-américain-christo-sioniste s’était construit sur un présupposé raciste et eugéniste du « Tuer l’indigène pour sauver l’homme blanc« . Mais grâce à de nombreux auteurs, dont Ezzat, nous pouvons faire exploser ces mensonges et rétablir les faits.

C’est la vérité qui libèrera les peuples à tout jamais !

L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ;

La vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit

Mahatma Gandhi

Comme me le disait hier Thahoketoteh  ici-même :  With unity of mind comes great strength and with that power we will attain the peace. Unity, Strength, Peace

L’unité de l’esprit revêt une grande force et avec cette puissance, nous atteindrons la Paix.

Unité, Force, Paix !

C’est en créant une chaine de diffusion de toutes ces pépites de vérité historique qui surgissent tant bien que mal du fatras idéologique qu’est devenu la société du spectacle entretenue par les peuples eux-mêmes en acceptant, par démission de leur pensée critique, les fadaises proposées par une oligarchie désormais aux abois que nous ferons péter les verrous des dogmes et en faisant émerger la vérité historique par le truchement des travaux des historiens, archéologues comme Sand, Pappé, Herzog qui rejoignent Newcomb, d’Errico, Morris, Dunbar-Ortiz, Zinn, Means dans le même combat ; Celui de la mise à jour de l’usurpation historique par la falsification et l’imposition d’une vision unique et dominatrice de justification du colonialisme. Tout cela a une racine religieuse à la base, qui s’est sécularisée par la suite (quoique…) mais le dogme fantasmagorique pourtant appliqué depuis des millénaires issu de la bible, du « peuple élu » de la « Terre promise » et de « droit divin » transformés séculairement dans le temps en « droit de domination » et aujourd’hui en « droit d’ingérence » {humanitaire bien sûr !} n’en est pas moins la source factice, induite du mécanisme de l’exploitation de l’Homme par l’Homme qu’est le colonialisme intra et extra muros…

Placer son origine dans le religieux a décuplé son impact sur des générations et nous entrevoyons le bout du tunnel en explosant tous les mensonges, tous les verrous, tous les dogmes, doctrines et codes…

Nous sommes tous inter-reliés ► Mitakuye Oyasin (expression Lakota)

UNION ► RÉFLEXION ► ACTION ► ASSOCIATIONS LIBRES CONFÉDÉRÉES ► SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS

JBL1960

Vous pouvez retrouver ce PDF et tous les autres dans cette page de mon blog ► LES PDF DE JBL1960

 

Tuer l’indigène pour sauver l’homme…

…Blanc et de surcroit chrétien !

Cela doit vous rappeler quelqu’un qui affirmait sa domination coloniale, sa supériorité d’homme blanc sur les races inférieures en 2016…

Fillon ne disait pas autre chose avec son La France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord et même s’il a explosé en vol pour permettre au demi-dieu Jupitérien d’accéder à la fonction suprême.

Voilà comment est né l’Âge de la Découverte par les invasions et l’oppression coloniales du « nouveau monde », de l’Afrique, de l’Asie et de l’Océanie sur Ordre divin dès 1455 avec la bulle Romanus Pontifex qui prédispose : d’envahir, de rechercher, de capturer, de vaincre et de subjuguer tous Sarrasins et païens que ce soient et tout autre ennemi du Christ où qu’il soit et les royaumes et duchés et principautés et colonies et possessions et tous biens mobiles ou immobiles en leur possession ainsi que de réduire leurs personnes en esclavage perpétuel et d’appliquer et de s’approprier pour lui-même, ses héritiers et successeurs lesdits royaumes, duchés, principautés, colonies, possessions et biens et de les convertir en ses biens et profits…

Et pour les siècles et les siècles…

Je crois plus judicieux pour ma part, plutôt que de chercher des juges ou d’organiser des tribunaux pour juger l’innommable, l’impensable. De rompre ce cycle mortifère, eugéniste, raciste, génocidaire et éthnocidaire en initiant un nouveau paradigme en lien avec les Natifs et  Nations premières, indigènes, autochtones, aborigènes ; Côte à côte, épaule contre épaule. Car pour beaucoup d’entre-nous, l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre. Et il n’est pas question d’oublier quoique ce soit, de pardonner, d’excuser ou de chercher à comprendre. Car sur ce blog, j’exprime assez que pour l’Empire anglo-américain-christo-sioniste il fut simplement implicitement compris qu’aucune personne indigène traditionnelle ou nation ne devaient être autorisées à survivre en dehors de la chrétienté et de sa nation « blanche ».

Cet empire s’est construit sur ce présupposé raciste et eugéniste… Il ne doit plus avoir cours, plus jamais, et aucun homme politique français ne doit être autoriser à tenir ce genre de propos c’est cela la résistance au colonialisme et à ce par quoi il arrive ; l’État…

Je vous propose en complément de lecture et parfaitement ad hoc de lire sur le blog Résistance71 leur publication à l’occasion du 40ème anniversaire du décès prématuré dans un accident de voiture de l’anthropologue et ethnologue politique anarchiste Pierre Clastres (1934-1977), présentant un petit résumé de sa pensée et de ses conclusions de recherches, qui ne demandent qu’à être poursuivies.

Introduction1ère partie – 2ème partie – 3ème partie – 4ème partie

Et pour ma part, pour appuyer mon propos, je relaye, ci-dessous l’article de Chems Eddine Chitour paru initialement dans Mondialisation-ca et via fr.sott.net qui a introduit des illustrations que je reproduis également ;

Les horreurs de la colonisation.

À quand un TPI pour juger les crimes contre l’humanité ?

Il est connu, malgré la doxa ambiante, que l’Occident donneur de leçons a toujours eu un langage ambivalent. Il se veut seul détenteur de sens et dicte cependant la norme de ce qui est licite et de ce qui est illicite. Je veux dans cette contribution encore une fois déconstruire ce double langage à la fois des Lumières et dans le même temps de la traite esclavagiste, le Code noir, le Code de l’indigénat, la colonisation dans toute son horreur.

 Ce 8 mai est toujours pour les Algériens un moment de grande solitude et de recueillement devant l’injustice des grands vis-à-vis des peuples faibles. Qu’on en juge! Partout en Europe le 8 mai est fêté comme la fin de la guerre, l’avènement de la paix pour les peuples d’Europe, qui, à des degrés divers, ont souffert et au premier rang desquels le peuple russe qui laissa sur le champ de bataille 20 millions de ses enfants, La France perdit 200.000 combattants dont une grande partie venait des colonies et près de 300.000 civils.

Pas un mot des tirailleurs algériens, marocains qui ont été déterminants dans la victoire sur le nazisme. N’est-ce pas en effet le général de Lattre de Tassigny qui écrivait dans son ordre du jour numéro 9 du 9 mai 1945 adressé à ses soldats : « De toute mon âme, je vous dis ma gratitude. Vous avez droit à la fierté de vous-mêmes comme celles de vos exploits. » Le général de Montsabert ne fut pas en reste en s’adressant à ses soldats de la 3e DIA, il écrit : « C’est grâce à l’Armée d’Afrique que la France a retrouvé non seulement le chemin de la victoire et la foi en son armée, mais aussi et surtout l’honneur et la Liberté. » Ce sont ces tirailleurs qui, revenant au pays, se feront raconter les massacres. Ce 8 mai qui devait marquer le début de l’horreur pendant plus de deux mois de terreur avec des dizaines de milliers de morts innocents dont le seul crime était d’avoir demandé à s’émanciper.

« Veuillez transmettre aux familles des victimes de l’agression de Sétif la sympathie du général de Gaulle et du gouvernement tout entier. Veuillez affirmer publiquement la volonté de la France victorieuse de ne laisser porter aucune atteinte à la souveraineté française sur l’Algérie. Veuillez prendre toutes les mesures nécessaires pour réprimer tout agissement anti-français d’une minorité d’agitateurs. Veuillez affirmer que la France garde sa confiance à la masse des Français, musulmans d’Algérie. »

Voilà ce qu’écrivait Charles de Gaulle le 10 mai 1945, je ne suis pas sûr qu’il s’adressait aux familles des Algériens et de fait, il ne s’adressait en fait qu’aux Français d’Algérie et donnant des instructions fermes au gouverneur de mater la rébellion. Il ne faut pas croire que dans cette croisade des criminels de guerre jamais jugés tels Achiary, il n’y eut que les autochtones, même les prisonniers italiens, allemands, les tirailleurs sénégalais, tous les planqués européens d’Algérie partisans de « Maréchal nous voilà », Vichy, se découvrent une âme de patriotes gaullistes et défendent la patrie en danger contre de pauvres hères.

Le Parti communiste ne fut pas en reste, Le 12 mai le journal L’Humanité appelle à châtier impitoyablement et rapidement les organisateurs de la révolte et les hommes de main qui ont dirigé l’émeute.’ Bref, de la droite à la gauche il y eut un consensus pour tuer dans l’œuf l’insurrection. Le ministre de la Guerre, un communiste, fut chargé entre autres de pilonner les villes de Kherrata et Béjaïa à partir de la mer avec ses navires qui n’ont servi que contre les Algériens.

L’écrivain Kateb Yacine l’auteur du chef d’oeuvre « Nedjma » était lycéen à l’époque et a vécu les événements de Sétif; il écrit : « Je témoigne que la manifestation du 8 mai était pacifique. En organisant une manifestation qui se voulait pacifique, on a été pris par surprise. Cela s’est terminé par des dizaines de milliers de victimes. A Guelma, ma mère a perdu la mémoire (…) On voyait des cadavres partout, dans toutes les rues. La répression était aveugle ; c’était un grand massacre. 

Massacre de Séti le 8 mai 1945

L’armée vide des villages entiers et regroupe tous les musulmans pour organiser des cérémonies de soumission où tous les hommes doivent se prosterner devant le drapeau français et répéter en chœur : Nous sommes des chiens et Ferhat Abbas est un chien. » Après ces cérémonies, certains sont quand même embarqués puis assassinés. » (1)

Au total, le trop-plein de haine que les Français de France et d’Algérie n’ont pas pu extérioriser contre la Wehrmacht a trouvé un exutoire contre des êtres sans défense. Il y eut 107 Français qui ont été tués lors de ces émeutes contre au moins 20.000 Algériens (1) pour 200). Les Algériens avancent le chiffre de 45.000 morts. Le général Deval, surnommé à juste titre le boucher du Constantinois, savait ce qu’il disait en interpellant les pouvoirs politiques: « Je vous ai donné pour dix ans. »

La colonisation matrice des invasions coloniales de l’Europe

En fait mis à part la perfide Albion et le coq gaulois son âme damnée qui furent les premiers à mettre en œuvre les invasions de pays vulnérables pour des motifs tout aussi répréhensibles les uns que les autres. Tout commença avec la débâcle de Napoléon sur les théâtres européens, d’abord en tentant d’envahir la Russie, ce sera la Bérézina avec le maréchal Koutouzov qui infligea hiver aidant une sévère défaite, ce sera la retraite de Russie bien décrite par Victor Hugo : « Il neigeait on était vaincu par sa conquête, pour la première fois l’aigle baissait la tête… »

La France vaincue d’une façon humiliante à Waterloo, du fait notamment de la défection d’un de ses militaires, le général de Bourmont, qui passa à l’ennemi. Napoléon fut battu, exilé à Saint Hélène où il mourut . Après le traité de Vienne, justement en 1815 les pays européens ont compris que pour pouvoir soutenir l’expansion européenne il fallait sortir de l’Europe et aller combattre des pays faibles.

L’Angleterre commença dès 1757 en envahissant le sous continent indien et la colonisation dura près de 190 ans jusqu’en 1947 en laissant en guise de cadeau d’adieu une bombe à retardement : la partition de l’Inde qui verra la création du Pakistan. La France pour sa part envahira l’Algérie un matin de 1830 avec le même général de Bourmont traite de Waterloo envoyé par le roi Charles X aller mettre en pratique une guerre d’épouvante. Par la suite avec toujours son acolyte dans les mauvais coups ce sera la guerre de l’opium infligée à la Chine et l’invasion du Palais d’été. Le 18 octobre 1860, les Français et les Anglais brûlent le Palais d’Été de l’empereur de Chine, près de Pékin, après l’avoir pillé. C’est une des merveilles du monde qui part en fumée. la Grande-Bretagne et la France de Napoléon III ont envoyé vers Pékin un corps expéditionnaire avec mission de contraindre l’empereur à ouvrir son pays à leurs commerçants et missionnaires. C’est ce que l’on a appelé plus tard la « Seconde guerre de l’opium », la première s’étant conclue en 1842 par le traité de Nankin.

Victor Hugo immortalisa cette rapine sanglante :

« Un jour, deux bandits sont entrés dans le Palais d’été. L’un a pillé, l’autre a incendié. La victoire peut être une voleuse, à ce qu’il paraît. Une dévastation en grand du Palais d’été s’est faite de compte à demi entre les deux vainqueurs. On voit mêlé à tout cela le nom d’Elgin, qui a la propriété fatale de rappeler le Parthénon. Ce qu’on avait fait au Parthénon, on l’a fait au Palais d’été, plus complètement et mieux, de manière à ne rien laisser. Tous les trésors de toutes nos cathédrales réunies n’égaleraient pas ce splendide et formidable musée de l’orient. Il n’y avait pas seulement là des chefs-d’œuvre d’art, il y avait un entassement d’orfèvreries. Grand exploit, bonne aubaine. L’un des deux vainqueurs a empli ses poches, ce que voyant, l’autre a empli ses coffres ; et l’on est revenu en Europe, bras dessus, bras dessous, en riant. Telle est l’histoire des deux bandits ». (2)

« Nous, Européens, nous sommes les civilisés, et pour nous, les Chinois sont les barbares. Voila ce que la civilisation a fait à la barbarie. Devant l’histoire, l’un des deux bandits s’appellera la France, l’autre s’appellera l’Angleterre. Mais je proteste, et je vous remercie de m’en donner l’occasion ; les crimes de ceux qui mènent ne sont pas la faute de ceux qui sont menés ; les gouvernements sont quelquefois des bandits, les peuples jamais. L’empire français a empoché la moitié de cette victoire et il étale aujourd’hui avec une sorte de naïveté de propriétaire, le splendide bric-à-brac du Palais d’été. J’espère qu’un jour viendra où la France, délivrée et nettoyée, renverra ce butin à la Chine spoliée. En attendant, il y a un vol et deux voleurs, je le constate ».(2)

Par la suite ce sera les provocations au nom de la protection des minorités. Les mêmes acolytes s’en prennent à l’empire ottoman « l’homme malade de l’Europe » en tentant et en réussissant à attiser les tensions interconfessionnelles. C’est ainsi que la France découvre les maronites et se souvient de la promesse de Saint Louis à l’évêque Maroun. Naturellement cela débouchera sur des émeutes et l’Émir Abdelkader exilé d’Algérie, à Damas eut toutes les peines du monde avec ses proches à secourir à sécuriser plusieurs milliers de chrétiens en les hébergeant et les sécurisant dans sa propriétés pendant quelques semaines ; Cela n’a pas empêché les acolytes français et britanniques d’imposer un gouverneur spécifique ( Moutassarif) chrétien pour gérer les affaires des chrétiens . C’est d’ailleurs comme cela que le Liban qui faisait partie de Bilad Echam ( la grande Syrie) sera cré . Le détricotage de l’empire ira croissant, ce sera la Grèce la Bulgarie …) Pour arriver en définitive aux accords de Sykes Picot ; la bête n’était pas encore morte que la curée commença et l’empire Ottoman fut dépecé.

Il faut savoir que l’autorisation de coloniser sera donnée à la conférence de Berlin. En effet, la conférence de Berlin marqua l’organisation et la collaboration européenne pour le partage et la division de l’Afrique. La conférence commença le 15 novembre 1884 à Berlin et finit le 26 février 1885. [NdJBL : c’est en 1885 que Jules Ferry déclara « Les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures ».]

Quand Winston Churchill approuvait les gaz de combat

Winston Churchill a été un fervent défenseur de l’Empire britannique au point de préconiser le recours aux gaz qui avaient été la terreur des tranchées. Mais le recours à de telles armes suscite l’hostilité du gouvernement, au grand dam de Churchill, qui comptait également employer des engins toxiques contre les tribus rebelles du nord de l’Inde. « Je suis fermement en faveur de l’utilisation de gaz toxiques contre les tribus non civilisées », déclare-t-il dans un mémorandum secret. Reprochant à ses collègues leur « sensiblerie », il ajoute que « les objections du ministère de l’Inde face à l’emploi des gaz contre les indigènes sont déraisonnables. Le gaz est une arme plus miséricordieuse que les explosifs de forte puissance » En quoi serait-il injuste qu’un artilleur britannique tire un obus qui fera éternuer ledit indigène?» (3)

Parmi les autres prouesses des empires coloniaux, la famine. Rabindranath Tagore qualifie ainsi la colonisation britannique qui fait de l’organisation de la famine une science exacte ainsi :

Bengale – 1943

« 60 millions d’Indiens périrent de faim sous l’Empire britannique (…) Churchill, eugéniste et malthusien, expliquant pourquoi il défendait le stockage de biens alimentaires en Angleterre au moment où des millions de personnes mouraient de faim au Bengale (en 1943) disait à son secrétaire privé que : Les Hindous sont une race sotte, protégée par sa pullulation du destin qu’elle mérite ». Et des Indiens, Churchill disait :  » Je déteste les Indiens, c’est un peuple bestial avec une religion bestiale. La famine c’est entièrement de leur faute car ils se reproduisaient comme des lapins.  » Durant les 190 ans de pillage, le sous-continent indien a dû subir deux grandes famines qui ont fait périr des millions d’Indiens dans tout le pays. Bien qu’on ne connaisse toujours pas avec exactitude le chiffre total, le décompte de l’administration coloniale indique qu’il s’agit d’au moins 60 millions de morts ! Et la réalité pourrait être nettement pire. (…) Sur place, des individus réduits à des ombres squelettiques erraient dans le pays et mouraient comme des mouches. On ne saura exagérer le caractère abject et anti-humain de ces coloniaux.»

Nous arrivons au tournant du siècle et les velléités de conquête européennes furent mises en veilleuse car la première guerre mondiale vit des pays européens s’affronter pour un nouvel espace vital et des marchés. Le Bagdad-Bahn marque la coopération du sultan de Constantinople avec le Kaiser. On commença déjà à supputer l’existence de pétrole au Moyen Orient notamment en Irak à Kirkouk. Naturellement les deux acolytes mirent en œuvre une politique diabolique pour s’emparer du pétrole . Après le dépècement de l’empire ottoman et de l’Allemagne. La Turkich Pétroleum Company sera créée en 1927 avec des parts pratiquement égales de la Royal Dutch Shell de BP la Nedec américaine et de la CFP avec Gulbenkian un homme politique qui prendra 5%,

Les massacres de Madagascar par le colonialisme français

Le plus grand massacre, beaucoup moins connu que celui de Sétif eut lieu à partir du 30 mars 1947 à Madagascar, donnant lieu aux pires atrocités. Le nombre de victimes de la répression a atteint le chiffre vertigineux de 89.000 morts en vingt et un mois, selon les comptes officiels de l’état-major français. (…) La répression avec tortures, exécutions sommaires, regroupements forcés, viols, pillage, villages incendiés avec femmes, vieillards, enfants brûlés vifs se prolonge pendant 21 mois. C’est d’ailleurs sur ordre du ministre « socialiste » des Colonies, Marius Moutet, que les troupes françaises agissent à Madagascar. (..;) A la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’État français couvrait ses crimes et la sordide réalité de la défense de son intérêt national sous le masque héroïque et le prestige de la France de la Libération, de la résistance à la barbarie nazie, tout en se faisant publiquement l’apôtre du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes à la tribune de l’ONU.» (1)

A côté de la France de l’Angleterre , l’Italie a eu aussi ses colonies, notamment la Somalie, l’Érythrée . Ce fut là aussi des invasions brutales des crimes sans nom. Ainsi comme lueur la contribution suivante : « Le 2 octobre 1935, Mussolini annonce son intention d’envahir l’Éthiopie sur un fallacieux prétexte. Mussolini prétexte de l’agression d’inspecteurs italiens, quelques mois plus tôt, le 23 novembre 1934, aux confins de la colonie italienne de Somalia et de l’Éthiopie. Le Duce adresse un discours belliqueux aux Italiens et leur annonce sa décision d’envahir l’Éthiopie. En Italie, la condamnation de la SDN a l’effet paradoxal de souder la population autour du Duce. Le vieux pape Pie XI ( 78 ans ) commet lui-même l’erreur de visiter une exposition consacrée à la conquête et de saluer l’expansion italienne ( aux dépens de l’Éthiopie chrétienne! ). Son secrétaire d’État, Eugenio Pacelli, futur Pie XII, tente de minimiser la portée de sa déclaration.» (5)

Même scénario concernant italien pour l’invasion de la Libye:

«Le général Rodolfo Graziani, fidèle du régime fasciste, devient quant à lui vice-gouverneur de Cyrénaïque. Entre 1930 et 1931, les Italiens occupent l’ensemble du Fezzan et l’oasis de Koufra, grâce aux opérations de Graziani. (…) Si la situation est maîtrisée dans le Fezzan, elle est nettement plus délicate en Cyrénaïque, où le cheikh Omar Al Mokhtar, soutenu par les Sanussi, dirige une guérilla de moudjahidines et fait régner une insécurité générale. Pour éradiquer la guérilla senoussite en Cyrénaïque, les forces italiennes recourent, sur l’ordre de Graziani, à des méthodes impitoyables de représailles contre la population locale quand elle était accusée d’appuyer la rébellion. Enfin, les Italiens déportent plus de la moitié de la population de la province dans treize camps de concentration préparés dans l’est et le sud du pays. Environ 100.000 personnes perdent la vie en raison des épidémies provoquées par les fatigues d’une marche longue; Omar Al Mokhtar voit se disperser ses troupes blessé et capturé le 11 septembre 1931. Le 16 septembre, il est pendu. La disparition du chef de la guérilla libyenne met fin à vingt ans de guerre et achève la pacification totale de la Tripolitaine, de la Cyrénaïque et du Fezzan. La conquête italienne cause au pays de lourdes pertes humaines et matérielles: aux dizaines de milliers de morts s’ajoute le bouleversement de l’organisation sociale et de l’économie traditionnelle. Les structures agro-pastorales sont anéanties et le pays est partiellement dépeuplé.» (6)

Bien plus tard, Silvio Berlusconi, en visite à Tripoli, s’est également excusé auprès du colonel Kadhafi pour l’occupation de la Libye entre 1911 et 1942. « Il est de mon devoir, en tant que chef du gouvernement, de vous exprimer au nom du peuple italien notre regret et nos excuses pour les blessures profondes que nous vous avons causées ». « Il s’agit d’un moment historique durant lequel des hommes courageux attestent de la défaite du colonialisme », a déclaré de son côté Mouammar Kadhafi « Le peuple libyen a subi une injustice et a été agressé chez lui et il mérite excuses et compensations », en présence des fils et petits-fils des héros de la résistance.» (7)

Le massacre des Héréros et des Namas

Les Allemands ne furent pas en reste comme lu sur Wikipédia : « Le massacre des Héréros et des Namas perpétré sous les ordres de Lothar von Trotha dans le Sud-Ouest africain allemand ( Deutsch-Südwestafrika, actuelle Namibie ) à partir de 1904, est considéré comme le premier génocide du XXe siècle. C’est un programme d’extermination qui s’inscrit au sein d’un processus de conquête d’un territoire par les troupes coloniales allemandes entre 1884 et 1911. Il entraîna la mort de 80% des autochtones insurgés et de leurs familles ( 65.000 Héréros et près de 20.000 Namas ). Les faits ont été consignés pour la première fois dans un rapport commandé en 1917 dans un but politique par le Gouvernement britannique au juge Thomas O’Reilly et connu sous le nom de «The Blue Bookhttps.» (8)

« Réévalué à partir des années 1990, ce crime de masse suscite depuis, un important travail de mémoire, que ce soit en Namibie même, ou au sein de la communauté des historiens. (…) Trotha pratique une guerre d’usure durant quatre mois: il ne fait pratiquement rien, observe et s’amuse à effrayer l’ennemi à coups de fusils. Mais en octobre, il fait encercler les Héréros de trois côtés et les mitraille: c’est un véritable carnage qui n’épargne ni femmes ni enfants. Trotha ne leur laisse qu’une seule issue pour fuir: le désert du Kalahari. Alors que les Héréros survivants essayent d’y trouver refuge, Trotha fait empoisonner les points d’eau, dresse des postes de garde à intervalles réguliers avec ordre de tirer sans sommation à vue sur chaque Héréro, homme, femme ou enfant. L’ordre d’extermination (Vernichtungsbefehl) officiel du général von Trotha est libellé en ces mots: «Chaque Héréro trouvé à l’intérieur des frontières allemandes, armé ou non, en possession de bétail ou pas, sera abattu.» (8)

Discours de Léopold II aux missionnaires se rendant en Afrique

Les meilleures illustrations du rôle de l’assimilation religieuse en vue de la réussite de la colonisation et de l’exploitation économique sont probablement les discours tenus par le ministère belge des Colonies, et surtout le discours tenu, en 1883, par Léopold II, roi des Belges, devant les missionnaires se rendant en Afrique.:

« Révérends Pères et mes Chers Compatriotes, vous allez certes pour l’évangélisation, mais cette évangélisation doit s’inspirer avant tout des intérêts de la Belgique.(…) Votre rôle essentiel est de faciliter leur tâche aux Administratifs et aux Industriels. C’est dire donc que vous interpréterez l’Évangile d’une façon qui serve à mieux protéger nos intérêts dans cette partie du monde.Pour ce faire, vous veillerez entre autre à désintéresser nos sauvages des richesses dont regorgent leurs sol et sous-sol, votre connaissance de l’Évangile vous permettra de trouver facilement des textes recommandant aux fidèles d’aimer la pauvreté, tel par exemple: ‘Heureux les pauvres car le royaume des cieux est à eux. Il est difficile au riche d’entrer au ciel »». Vous ferez tout pour que les Nègres aient peur de s’enrichir pour mériter le ciel. (…) Apprenez aux élèves à croire et non à raisonner. (…) Convertissez toujours des Noirs par tous les moyens, bastonnez par la chicotte par exemple. Chantez chaque jour qu’il est impossible au riche d’entrer au ciel. » (9)

Nous empruntons à Alain Corvez qui décrit la perpétuation d’une nouvelle forme de crimes coloniaux:

« La sauvage agression du Yémen par l’Arabie saoudite se déroule depuis mars 2015 dans l’indifférence générale des pays occidentaux pourtant ardents à donner des leçons de morale au monde entier pour dénoncer les crimes des États auxquels ils sont hostiles, voire dont ils veulent changer les dirigeants, qui ne répondent pas à leurs critères, par la force des armes, en dehors de toute légalité internationale. (…) La Grande-Bretagne et la France, si promptes à donner des leçons de morale au monde, non seulement ne dénoncent pas ces crimes dont pâtit atrocement la malheureuse population du Yémen, mais participent au soutien en armement de la monarchie wahhabite» (10)

Tout est dit, la colonisation ne fut pas un long fleuve tranquille. Dans un cri du cœur :

« Le discours sur le colonialisme » Aimé Césaire eut ce jugement sans concession concernant la colonisation et l’ensauvagement de l’Europe :

« Il faudrait d’abord étudier comment la colonisation travaille à dé-civiliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral, et montrer que, chaque fois qu’il y a au Viêt-Nam une tête coupée et un œil crevé et qu’en France on accepte, une fille violée et qu’en France on accepte, un Malgache supplicié, il y a un acquis de la civilisation qui pèse de son poids mort, une régression universelle qui s’opère, une gangrène qui s’installe, un foyer d’infection qui s’étend et qu’au bout de tous ces traités violés, de tous ces mensonges propagés, de toutes ces expéditions punitives tolérées, de tous ces prisonniers ficelés et « interrogés », de tous ces patriotes torturés, au bout de cet orgueil racial encouragé, de cette jactance étalée, il y a le poison instillé dans les veines de l’Europe, et le progrès lent, mais sûr, de l’ensauvagement du continent ».(11)

Oui, il vaudrait la peine d’étudier, cliniquement, dans le détail, les démarches d’Hitler et de l’hitlérisme et de révéler au très distingué, très humaniste, très chrétien bourgeois du XXème siècle qu’il porte en lui un Hitler qui s’ignore, qu’Hitler l’habite, qu’Hitler est son démon, que s’il le vitupère, c’est par manque de logique, et qu’au fond, ce qu’il ne pardonne pas à Hitler, ce n’est pas le crime en soi, le crime contre l’homme, ce n’est pas l’humiliation de l’homme en soi, c’est le crime contre l’homme blanc, c’est l’humiliation de l’homme blanc, et d’avoir appliqué à l’Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu’ici que les Arabes d’Algérie, les coolies de l’Inde et les nègres d’Afrique » (11)

Tout est dit maintenant que les faits ont établis que la colonisation fut un cortège de morts de violence qui interpelle même les génomes et on parle de transmission de douleurs par l’ADN, on peut comprendre les errances et les désarrois des peuples subjugués qui ont souffert. A quand un Tribunal pour rendre justice sans pompe à finance à la clé comme ce le fut pour les massacres des juifs. Simplement un tribunal de l’histoire, du type Bertrand Russell qui permettra de faire peut être le deuil par la reconnaissance sans équivoque, franche des pays qui ont envahi d’autres. C’est de mon point de vue le plus sûr moyen de mettre en accusation la doxa occidentale dont les détenteurs qui se veulent les seuls détenteurs de sens en dictant leur norme ont amené l’humanité à ce degré de bestialité. En tournant la page de l’abjection- sans la déchirer, on redimensionnera la sombre certitude des héritiers dit du « siècle des lumières » qui fut un siècle des ténèbres pour les pays colonisés.

URL de l’article sur fr.sott.net ► https://fr.sott.net/article/30586-Les-horreurs-de-la-colonisation-un-peu-d-Histoires-il-vous-plait

URL de l’article sur Mondialisation-CA ► http://www.mondialisation.ca/les-horreurs-de-la-colonisation-a-quand-un-tpi-pour-juger-les-crimes-contre-lhumanite/5589862

~~~~~▼~~~~~

Je ne crois pas, pour ma part, qu’il faille seulement tourner la page de l’abjection – sans la déchirer – dans un Tribunal et je le dis avec respect à Chems Eddine Chitour. Parce qu’il reviendra, la preuve par Fillon.

Nous devons décoloniser nos esprits et il faut creuser profond pour extraire de nos cortex les racines coloniales et cureter larges pour semer les graines du futur sans dieux ni maitres, sans armes, ni haine ni violence en initiant un nouveau paradigme.

Comme Steven Newcomb l’a parfaitement expliqué dans son dernier article ► Les mots, la réalité et l’empire américain dans l’ère Trump par Steven Newcomb car Newcomb est l’auteur de « Païens en Terre Promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte » {L’essentiel en version PDF N°3 en français sur ce blog} et avec ce livre nous étions parmi les indigènes face aux premiers colons-envahisseurs-exterminateurs. On peut entendre les chiens espagnols lancés sur les envahisseurs, on entend le bruit de la chair, on sent l’odeur du sang, partout… On est pétrifié d’effroi devant ces hommes jetant des bébés à la mer en s’esclaffant « Alors drôle tu frétilles ? »…

Bien sûr nous ne sommes pas coupables de ces horreurs de la colonisation et encore moins responsables, mais pour autant nous serions complices de ces crimes dès lors que nous avons connaissance de ces atrocités [Et sur ce blog, grâce à Résistance71 qui l’a partiellement traduit en français, on a pu lire l’essentiel du Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret – Le crime du génocide au Canada, dont j’ai réalisé la version PDF de 58 pages. C’est même le tout premier d’une longue liste] et que nous laissons faire sans décider ICI & MAINTENANT de nous lever et de dire NON ! STOP ! ÇA SUFFIT ! YA BASTA !

Comme vient de me le transmettre à l’instant Thahoketoteh  :  With unity of mind comes great strength and with that power we will attain the peace. Unity, Strength, Peace

L’unité de l’esprit revêt une grande force et avec cette puissance, nous atteindrons la Paix.

Unité, Force, Paix !

Côte côte, coude à coude, épaule contre épaule, cœur à cœur, car le salut de l’occident viendra des peuples qui briseront les chaines du colonialisme, ensemble… Tenons-nous main dans la main aux côtés de nos frères et sœurs toujours colonisés, refusons de consentir au jeu mortifère qu’on nous force à jouer. Nous sommes tous des colonisés… Luttons ensemble contre cette même oligarchie qui nous oppresse tous depuis bien trop longtemps.

La vérité libèrera les peuples à tout jamais !

JBL1960

 

Les mots, la réalité et l’empire américain dans l’ère Trump par Steven Newcomb

Pour Faire Tomber l’Empire Anglo-américain-Christo-Sioniste…

Sans armes, ni haine, ni violence ; Juste par le pouvoir des MOTS !

Vidéo mise en ligne par Maya Legrand en VOSTFR de George Carlin

Les vrais proprios de ce pays savent la vérité, appelée le rêve américain… parce que vous devez être bien endormis pour y croire.”

~ George Carlin ~

La résistance au colonialisme passe par la résistance à la sémantique de l’oppression… (Steven Newcomb)

Les mots, la réalité et l’empire américain dans l’ère Trump

Steven Newcomb | 18 juin 2017 | URL de l’article source en anglais ► https://indiancountrymedianetwork.com/news/opinions/words-reality-american-empire-age-trump/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 | URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/06/22/la-resistance-au-colonialisme-passe-par-la-resistance-a-la-semantique-de-loppression-steven-newcomb/

Nous, nations originelles pré-américaines de ce continent, avons le pouvoir de la transformation. C’est un pouvoir appelé vocabulaire. Les mots sont la chose la plus simple avec lesquels nous faisons et façonnons la réalité. Comment emploierons-nous donc notre pouvoir des mots ? Développons d’abord un contexte afin de répondre à cette question.

Nous pouvons observer des siècles d’histoire ce qui inclut des colonisateurs envahisseurs venus ici d’un endroit appelé la chrétienté. Ils utilisèrent la violence génocidaire et la terreur avec leurs mots étrangers et leurs idées, dans un effort de forcer chaque nation libre et indépendante à vivre sous leur système-réalité de domination. La philosophe politique Hanah Arendt dit dans son livre “Origines du totalitarisme”:

La terreur sanglante extraordinaire se tenant durant les étapes initiales de la domination totalitaire est faite pour vaincre l’opposition et rendre toute opposition subséquente impossible…” Au travers des siècles, l’extermination des peuples natifs alla la main dans la main avec la colonisation des Amériques, de l’Australie, de l’Afrique.

Le système de colonisation des États-Unis a créé au moins trois noms pour son système de domination de nos nations: “la relation de confiance”, “le pouvoir plénier” et “la loi”. Si et lorsque nous contestons fondamentalement les concepts qui cimentent le système idéologique de domination américain, on nous considère comme étant contre le système “légal” des États-Unis, c’est à dire la force de l’habitude d’obéir et contre la “sécurité nationale du pays”. Ceci est mis en évidence par le rapport de l’Intercept sur la TigerSwan Corporation et son traitement des protecteurs de l’eau indigènes, les étiquetant comme des rebelles “insurgés” qui assument-ils, menacent ce que je préfère appeler la “sécurité nationale” du système de domination de l’empire américain.

Il y a une notion derrière l’expression de “la relation de confiance” qui est celle-ci: Nous avons le droit de “faire confiance” à nos “maîtres”, nos “oppresseurs” de “bien nous traiter”. Une simple définition du mot justice est de “donner à quelqu’un ce qui lui est dû” ou de “donner à quelqu’un ce qu’il peut avoir de plein droit.” Il y a néanmoins un problème majeur. Les colons se sont persuadés qu’ils étaient des “êtres supérieurs” qui méritent de plein droit le tribut et l’obéissance de nos nations originelles. Tribut sous la forme de la terre et l’obéissance à leurs idées imposées qu’ils appellent “la loi”.

Ils ont cru, se sont de fait auto-persuadés de mériter de plein droit le “dominion” ou droit de domination sur la terre et ses ressources au sein des limites de nos territoires traditionnels. Les premiers colons se pensaient même être des “élus de dieu” pour être les seigneurs de ces lieux. Pendant des siècles ces “seigneurs” auto-proclamés ont imposé leur système d’oppression sur nos nations, tout cela au nom du “don de la civilisation” qu’ils nous faisaient, ainsi que celui de la “liberté”. Ils ont utilisé ces mot mêmes pour nous enfumer et nous tromper. Le système de réalité que les envahisseurs ont éventuellement créé est le résultat de leurs mots, de leur vocabulaire, combiné avec leur profond désir de manifester un style de vie qu’ils appelèrent “américain” (NdT : pour l’expression de l’American Way of Life…)

Le style de vie américain est fondé sur un “rêve américain” impérialiste fait de richesses et de fortune obtenues au moyen d’un système de domination qui est utilisé pour abuser et profiter de la terre, des territoires et des eaux de nos nations originelles. Richesse et fortune ont pour résultat la puissance et le pouvoir et ce pouvoir mène au désir d’obtenir toujours plus de pouvoir pour avoir toujours plus de richesses et de fortune. Plus de pouvoir, combiné avec un système idéologique de domination, veut dire meilleur accès à la terre et aux ressources et une meilleure capacité de nous empêcher d’arrêter les projets comme celui du DAPL et ce même si le pétrole transporté est une sérieuse menace pour la santé de millions de personnes au travers de la pollution de l’eau.

Le cycle d’annihilation et d’exploitation de nos nations vieux de quelques siècles et la prise en compte de nos terres et territoires ancestraux est le moyen principal et central par lequel les États-Unis sont parvenus à leur “rêve américain”. La vie, la liberté et la poursuite du bonheur (càd des richesses et de la fortune) qui sont directement dérivés de l’exploitation des terres, des ressources et des eaux de nos nations. Il y a un sens caché dans la phrase de la campagne de Trump qui disait : Faire de l’Amérique de nouveau une grande nation !” C’est en fait pour poursuivre plus avant l’amour américain pour les richesses et la fortune. Le slogan est un feu vert pour l’exploitation débridée de tout et n’importe quoi qui puisse être extrait et converti en fric. Maintenant il y a des “pourparlers” de “ventes” des soi-disant “terres publiques, terres fédérales”, qui sont les terres et territoires traditionnels de nos nations originelles assujettis par les États-Unis sur la base de la Doctrine Chrétienne de la Domination.

L’aboutissement du “rêve américain” de richesses et de fortune est avalisé sur une affirmation de droit sur le sol et sur le pétrole. Des forces très puissantes au sein du systèmes des États-Unis ont affirmé un droit sur le sol, un droit de propriété, fondés sur la Doctrine Chrétienne de la Découverte et de la Domination, qui s’est étendue à l’affirmation d’un droit sur le pétrole et le sous-sol de nos territoires. Bien entendu le pétrole est une substance hautement cancérigène fait d’hydrocarbures qui sont convertis en carburants et qui conduisent l’économie américaine, sans presque un regard sur la toxicité, la destruction de la santé humaine, des voies d’eau, des nappes phréatiques et des écosystèmes qui en résultent.

Donc, comment devons-nous appliquer notre pouvoir des mots pour libérer et renforcer nos nations pré-américaines ? Standing Rock et Oceti Sakowin ( le conseil des sept feux de la Grande Nation Sioux) ont bien démontré le modèle avec l’enseignement du “Mni Wiconi” ou “L’eau c’est la vie”. Cette simple phrase communique à un niveau où la plupart des êtres humains peuvent s’identifier. Il n’y a personne que nous connaissions qui puisse boire du pétrole pour survivre. Mon épouse Paige m’a fait astucieusement remarquer récemment que l’économie globale est fondée sur une addiction à une substance hautement toxique, un poison : le pétrole. La fragmentation et de massifs projets d’extraction comme celui de l’exploitation toxique des sables bitumeux, empoisonnent l’eau sur de très vastes étendues, tout en empoisonnant les gens et d’autres formes de vie.

Vers la fin de sa longue vie, le politologue Chalmers Johnson fit remarquer dans un classique sous-entendu : “Les empires ne durent pas et leurs fin est en général assez déplaisante.” Il l’écrivait bien évidemment en référence à l’empire américain. Il a aussi dit :

A cette heure tardive, il est difficile d’imaginer comment le congrès [des États-Unis], tout comme le sénat romain dans les derniers jours de la République, pourrait être ramené à la vie et nettoyé de sa corruption endémique. échouant en une telle réforme, Némésis, la déesse de la rétribution et de la vengeance, bourreau de l’arrogance, attend patiemment de nous rencontrer.

Le monde observe la paralysie et la panne totale de l’administration Trump de l’empire américain, noyée dans son arrogance malsaine. Il est possible que l’ère Trump mène à une reconnaissance plus avant  de l’importance vitale de nos enseignements traditionnels, tel que Mni Wiconi (l’eau c’est la vie).

◄|►

Steven Newcomb – Universitaire, juriste, chercheur et écrivain Shawnee-Lenape – Auteur du livre : « Pagans in the Promised Lands : Decoding the Doctrine of Christian Discovery » et grâce aux larges extraits de traduction de l’anglais au français par Résistance71 en version PDF {N°4} de 45 pages ici ► « Païens en Terre Promise décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte » nous emmène toujours plus loin dans la sémantique, car les mots sont une arme et bien utilisés ils nous permettront CONJOINTEMENT (Indigènes et Non-indigènes) de faire tomber TOUS les empires en retirant notre consentement, d’un coup sec sous les pieds de l’Oligarchie régnante et un chouïa aux abois quand même. Car elle ne se cache même plus comme vous pouvez le lire là ► Bernard de Grande-Bretagne manœuvre au Moyen-Orient…

Steven Newcomb face à l’homme en jupe ; François 1er

Dans ce blog, de nombreux billets, en section PEUPLES PREMIERS, traitent de ces projets eugénistes, racistes et suprématistes ordonnés par les hommes en jupes, dès 1492 « …pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leur personnes en esclavage perpétuel… »…

Car pour beaucoup d’entre-nous, l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

TOUT SIMPLEMENT…

JBL1960

 

Un bon en avant oui, mais vers un nouveau paradigme…

…En lien avec tous les peuples autochtones de tous les continents…

Et pas sur le modèle existant qui n’a eu qu’une seule ambition ;

Tuez l’indien pour sauver l’homme,

Blanc et de surcroît… Chrétien !

C’est le Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « MEURTRE PAR DÉCRET » qui a démontré le Plan ;

L’assassinat des Gardiennes de la Terre…

La solution finale au problème Indien des Amériques ;

Car il fut entendu qu’aucune personne indigène, traditionnelle ou Nation ne devaient être autorisées à survivre en dehors de la chrétienté et de sa nation « blanche » : vers l’Ouest et le Sud, en traçant et en établissant une ligne allant du pôle arctique, ci-après nommé le Nord au pôle sud ci-après nommé le Sud, sans se soucier si les terres ou les îles découvertes ou à découvrir se situent en direction de l’Inde ou vers quelque autre quartier ; la ligne se situant à cent lieues à l’Ouest et au sud des îles des Açores et du Cap Vert. Par le Pape Alexandre « Borgia » VI dans la Bulle Inter Caetera dès le 4 mai 1493…

Car le but, avoué, notamment devant la presse française, en 1996, par Robert McNamara (Page 49 du CR de la CVR : Meurtre Par Décret) était que les femmes indigènes cessent de procréer ; On doit prendre des mesures draconiennes pour la réduction démographique contre la volonté de certaines populations. Réduire le taux de natalité s’est avéré quasiment impossible. On doit dès lors augmenter le taux de mortalité. Comment ? Par des moyens naturels : la famine et la maladie. Extrait du billet d’introduction au PDF {N°4} de Steven Newcomb ; « Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte« .

Non la Commission elle-même, car il n’a jamais été question de Vérité ni même de RéconciliationJAMAIS !

De nombreux billets, en section PEUPLES PREMIERS, traitent des projets eugénistes, racistes et suprématistes ordonnés par les hommes en jupes, dès 1492 « …pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leur personnes en esclavage perpétuel… »…

◄|►

Grâce à raimanet qui nous tire l’œil vers cet article que j’analyse par extraits les plus dérangeants à mon sens et en argumentant ma critique ;

Pour lire l’article en intégralité ► https://leapmanifesto.org/fr/un-bond-vers-lavant/#manifesto-content

Nous partons du constat que le Canada et le Québec traversent aujourd’hui la crise la plus grave de leur histoire récente.

La Commission de vérité et réconciliation a permis de prendre acte d’épisodes révoltants de notre passé récent. La pauvreté et les inégalités qui s’accentuent creusent une cicatrice qui défigure notre présent. Et la performance canadienne dans le dossier des changements climatiques est un véritable crime contre l’avenir de l’humanité.

Ces faits sont d’autant plus alarmants qu’ils contreviennent à nos valeurs déclarées : respect des droits des autochtones, internationalisme, droits humains, diversité et développement durable. […]

Aujourd’hui, nous ne vivons pas en accord avec ces valeurs, mais nous pourrions le faire. Nous pourrions vivre dans un pays entièrement alimenté par des énergies réellement renouvelables et justes, traversé de réseaux de transport public accessible, où les emplois et autres possibilités qu’offre une telle transition sont aussi conçus pour éliminer systématiquement les inégalités raciales et entre les genres. […]

Nous devons donc bondir vers l’avant.

Ce bond doit commencer par respecter les droits ancestraux et le titre des premières gardiennes et premiers gardiens de cette terre. Les communautés autochtones ont été aux premières lignes de la défense des cours d’eau, des berges, des forêts et des terres contre l’activité industrielle débridée. Nous pouvons appuyer celles et ceux qui remplissent ce rôle et repartir à neuf – sans oublier le passé – nos relations avec les populations autochtones en mettant pleinement en application la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

NdeJBL : Les Femmes qui détiennent un titre de la Terre, disent exactement le contraire ICI et . Kahentinetha de Mohawk Nation News explique avec force qu’aucun traité n’a jamais été respecté, JAMAIS, aussi croire qu’il suffit d’appliquer pleinement la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones est illusoire et de toute façon hors de propos puisqu’il y a une GRANDE LOI DE LA PAIX que les colons de papier peuvent étudier et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir. Une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologique. Il est également à noter le processus politique par des femmes et des conseils des femmes, dans une société matrilinéaire et égalitaire. Dont personne ne prône une application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise. Cependant que dans l’étude et l’adaptation, ensemble, côte à côte, nous pourrons vaincre l’inertie de départ, et impulser la poussée primordiale, comme suit :

Ignorer le Système ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter l’ANCIEN au NEUF

Inspirés par les traités qui constituent la base juridique de ce pays et nous enjoignent à partager la terre… […] Nous devons remplacer les structures de propriété qui servent le profit des entreprises privées et la distante bureaucratie de certains États centralisés en en créant de nouvelles, innovantes, gouvernées démocratiquement […] Nous réclamons qu’un frein soit mis aux accords commerciaux qui donnent aux entreprises le pouvoir de s’ingérer dans les efforts que nous déployons pour reconstruire les économies locales, réglementer les sociétés privées et stopper les activités d’extraction dommageables. […]

Cette résurgence, du bas vers le haut, entraînera assurément un renouveau de la démocratie à tous les paliers du gouvernement, et nous mènera rapidement vers un système dans lequel chaque vote compte et où l’argent des grandes entreprises privées est exclu des campagnes politiques. […]

Un cadeau qui nous a donné une de ces rares occasions de regarder ce que nous sommes devenus… et de décider de changer ; Alors, nous invitons toutes celles et tous ceux qui se présentent aux prochaines élections à saisir cette occasion et à agir en fonction de cet urgent besoin d’une transformation. C’est notre devoir sacré envers les populations que ce pays a blessées par le passé, envers celles et ceux qui souffrent inutilement à présent, et envers tous ceux et celles qui ont droit à un avenir sûr et prometteur.

◄|►

Tout d’abord, puisque vous avez décidé de changer, commencez par ne pas commémorer le 1er juillet prochain le cent-cinquantenaire de la « Confédération du Canada » ;

Ensuite, tournez-vous vers les Natifs, qui vivent souvent dans des réserves indiennes, et que Trump ou Trudeau ont déclaré « non-souverains » et « non-humains » et dont les survivants des Pensionnats pour Indiens, témoignent de la volonté des hommes et des femmes de peu de foi, avec l’aide de l’État et des GRC, de les avoir assassiner parce qu’indigènes…

Combien de bébés, tout juste nés et souvent issus des viols, jetés dans les chaudières de ces fameux pensionnats pour Indiens ?

{page 19 et 20 du CR de la CVR : Meurtre Par Décret}

Combien de Maisie Shaw ?

Combien de Sioux Standing Rock ?

Combien de Malheur dans l’Oregon ?

Là où vous vous trompez, lourdement, c’est en vous attribuant un quelconque « devoir sacré » envers les populations que ce pays a blessés par le passé

Car voyez-vous nous pensons au contraire que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Nous n’avons aucun « devoir sacré » envers les peuples autochtones, nous avons à nous tenir, DEBOUT, à leurs côtés. Tous sur la même ligne, personne devant, personne derrière, personne au-dessus {parce qu’au-dessus, c’est le soleil} et donc personne en dessous…

Ce nouveau paradigme, nous le souhaitons précisément pour cette raison ; Sans dieux, ni maîtres, SANS ARMES, ni haine, ni violence…

Et nous réfléchissons à nous organiser, car nous avons compris que de notre ORGANISATION jaillira le PRINCIPE DE LA VIE SOCIALE. Mais pas en réformant ce système mortifère, eugéniste, suprématiste et encore moins en veautant car quiconque vote ou a voté avec les règles du système, vote pour que celui-ci continue…

Nous ne voulons pas inverser la pyramide du pouvoir, nous ne voulons pas le pouvoir pour remplacer les possédants et devenir à notre tour les gens d’en haut…

Nous sommes ceux d’en bas, à gauche…

Nous ne voulons pas « avoir » juste pour l’envie de posséder.

Mais juste « être » et avancer ensemble pour devenir ce changement…

JBL1960

 

 

 

 

 

Canadiens, de papier, prêts à festoyer le 1er juillet 2017 sur une terre volée encore rougie par le sang des Natifs ?

Pour le Cent-cinquantenaire de la colonie ou « dominion » du Canada ; 1867 – 2017

Que les Natifs et Nations premières, ici la Nation Mohawk, nomme « usurpatrice entrepreneuriale de la Terre au non de la « couronne », et dont l’anniversaire colonial démarre le 1er juillet ; Une « mise en bouche » de leur préparatif de « RÉSISTANCE » au fléau de l’humanité ; Le Colonialisme

Et ce par quoi il arrive, l’État !

Actuellement représenté par Justin « Waterhole » Trudeau

1867-2017 : Le cent cinquantenaire de la colonie « dominion » du Canada, usurpatrice entrepreneuriale de la terre au nom de la « couronne » (Introduction)

Plus à suivre sur le sujet de cet anniversaire colonial à venir au 1er juillet… L’apéro ici avec Mohawk Nation News !…

Canadiens, vous vous tenez prêts pour ça ?

Mohawk Nation News | 12 juin 2017 | URL de l’article original ►

http://mohawknationnews.com/blog/2017/06/12/canadians-you-stand-on-guard-for-this/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

URL le l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/06/14/1867-2017-le-cent-cinquantenaire-de-la-colonie-dominion-du-canada-usurpatrice-entrepreneuriale-de-la-terre-au-nom-de-la-couronne-introduction/

La colonie du Canada a été enregistrée en tant qu’entreprise corporatrice à Washington DC, elle est propriété des actionnaires du Vatican. Le 1er juillet, vous célébrez le corporatisme, connu aussi sous le nom de fascisme, alors que le Canada est un des premiers au monde à être accepté sans les tenir responsables pour meurtre, enlèvement et vol de terres.

1867 a créé la fiction entrepreneuriale qui nous a emprisonné. C’était et demeure toujours la “colonie” de dominion du Canada. La “famille compacte” et la “clique du château” ont formé une union entre leurs municipalités du haut-Canada, du bas-Canada, de la Nouvelle-Écosse et le l’Île du Prince Édouard.

La Clique du Château représente les familles du Québec qui remontent au sang royal français. La famille compacte représente les familles d’Ontario et de Nouvelle-Écosse qui remontent au sang royal anglais. Aujourd’hui ce sont les banquiers. Avant 1867, ils payèrent un loyer aux nations indiennes dans un fond fiduciaire, qui devint à terme le plus gros fond fiduciaire au monde.

Le 1er juillet 1867, la toute première action de l’entreprise Canada fut de voler notre argent, l' »Indian Trust Fund »*, afin de construire le Canada, qu’ils avaient acquis frauduleusement.

Ils nous déclarèrent alors “non-humains” et de fait émirent des licences de chasse pour nous abattre comme pour les ours ou les daims et chevreuils. Tous les statuts judiciaires canadiens qui furent passés en 1867 sont toujours en vigueur aujourd’hui. Ces lois génocidaires qu’ils créèrent ne furent jamais abrogées. Elles peuvent être parfaitement ressorties et remises en application aujourd’hui en l’état. Les colons établis qui ne se tiennent pas à nos côtés sont complices de ces crimes.

L’attaque du G20 militaire sur les citoyens de Toronto et d’ailleurs ont mis 2600 Canadiens temporairement en prison dans un hangar qui est devenu connu sous le vocable de “Torontonimo Bay”.

Le Canada est toujours le Dominion of Canada, une corporation coloniale privée, dont les propriétaires résident à la City de Londres, au Vatican et à Washington DC, le tout propriété de “la Couronne” (NdT : la Banque d’Angleterre/Vatican sise à la City de Londres et dont le patrimoine est géré par la famille Rothschild).

*Pour tout savoir sur l’INDIAN TRUST FOUND, lire l’article du 12 février 2014 sur R71 : Entretien de la rédactrice en chef de Mohawk Nation News, Kahentinetha Horn avec John Robles de “La Voix de la Russie” (audio de l’entretien sur le lien original en anglais) ► https://resistance71.wordpress.com/2014/02/15/colonialisme-et-crimes-occidentaux-en-amerique-du-nord-lindian-fund-trust-canadien-pille-par-lentreprise-canada/

En lisant le Contre Rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « MEURTRE PAR DÉCRET » (l’original, en anglais, Murder By Decree fait 400 pages) et R71 en a traduit l’essentiel que j’ai réunifié en version PDF {N° 1} de 58 pages et mise à jour le 30 mai 2017, ici ► Meurtre Par Décret – Le Crime du génocide au Canada ;
Vous comprendrez qu’il n’a jamais été question de Vérité, et encore moins de Réconciliation. D’ailleurs, c’est Steven Newcomb qui a expliqué pourquoi il ne saurait être question de réconciliation décortiquant l’idée que se font les « occupants illégaux » de la « réconciliation » ► L’Amérique comme système de domination par Steven Newcomb et Australie incluse !
Mohawk Nation News  pour le Canada, communiqué après communiqué, nous rappelant qu’ils n’ont jamais cédé un pouce de leur terre et de plus suivent La Grande Loi de la Paix (ou la Constitution Iroquoise des 6 Nations datant du 12ème siècle) Kaia’nere:kowa et entièrement traduite en français par R71 et à lire, télécharger ou imprimer en version PDF {N° 21} de 27 pages ► La Grande Loi de la Paix
Vous pouvez compléter cette lecture avec La Grande Loi du Changement, en français, version PDF {N°22} de 29 pages du Pr. Taiaiake ALFRED Université de Victoria, CB, Solutions anticoloniales pour une décolonisation de l’empire. PDF que j’ai introduit par ce billet de blog explicatif ► Le Grand Désapprentissage.
C’est parce qu’aujourd’hui, encore, les colons de papier affirment que les Indigènes/Autochtones/Aborigènes sont « non-humains » que nous œuvrons, solidairement, à la mise en place d’un nouveau paradigme, en lien avec les peuples autochtones de tous les continents, sans dieux, ni maitres, sans armes, ni haine, ni violence.
Les premiers colons/envahisseurs/exterminateurs sont venus sur « Ordre Divin des hommes en jupes »  « …pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leur personnes en esclavage perpétuel… » affirmant que les terres à « découvrir » étaient Terra Nullius et donc les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ « Res Nullus » comme l’a démontré Steven Newcomb dans son livre « Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte » dont vous pouvez lire l’essentiel dans ce PDF {N°4} de 45 pages ICI. Car c’est avec ce présupposé raciste, eugéniste et totalement mortifère qu’il nous faut rompre et le plus tôt sera le mieux…
Alors les Canadiens et Québecois de papier ; Vous vous tenez prêts pour cela ?
Ou pas ?
À tous les Colons de Papier ; Prêts pour commencer un nouveau paradigme côte côte, coude à coude, épaule contre épaule, tous sur la même ligne, personne devant, personne derrière ; Personne au-dessus, parce qu’au-dessus, c’est le soleil ; Et donc, personne en-dessous…

Ne voyez-vous pas que l’avenir de l’humanité tient dans les peuples occidentaux, vous, moi, émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre ?
JBL1960
Image issu de l’article source Radio Canada ► http://ici.radio-canada.ca/2017/decouvrez/document/radio/chronique/425907/le-150e-anniversaire-du-canada
2017 marque le 150e anniversaire de l’entrée en vigueur de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique (ou Loi constitutionnelle de 1867) le 1er juillet 1867.

Personne ne m’aime… Mohawk Nation News via R71

Mieux vaut être seul, que mal accompagné !

Cependant comme nous l’avait déjà recommandé Mohawk Nation News :

“Les gens pensent qu’être seul fait de vous un solitaire. Je ne pense pas que cela soit vrai : être entouré par les mauvaises personnes est la chose la plus solitaire du monde. Extrait de Parfaite Stupidité de Mohawk Nation News du 3 janvier 2017 traduit par R71 et intégré dans ce billet de blog majeur ► OUVRONS L’ŒIL ! Et le bon…

Changement de paradigme politique : La pyramide du pouvoir échoue, se consume d’elle-même et va s’effondrer…

Personne ne m’aime…

Mohawk Nation News | 7 juin 2017 | URL de l’article original : http://mohawknationnews.com/blog/2017/06/07/nobody-loves-me/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Notre terre doit être gouvernée par le te-wa-ta-tawi, notre souveraineté en tant que peuple qui peut s’occuper de lui-même et de notre mère, comme la Nature l’a prévu.

Les sociétés secrètes des Européens et leurs esclaves se sont constitués en entreprises coloniales appelées USA et la colonie du Canada, Notre peuple est toujours massacré en masse et notre mère toujours violée.

Une définition du mot secte s’applique à ceux qui suivent les ordres aveuglément. La police et l’armée rentrent parfaitement dans cette définition. Depuis plus de 500 ans, les envahisseurs aux esprits sectaires et veules ont comploté pour tout nous voler. Ils sont contaminés et commencent à s’attaquer les uns les autres.

Nous sommes dans les collines et récupérons de tout le mal qui nous a été fait.

Les principes chrétiens du pouvoir du monde sous l’égide du Vatican ont crée dieu, “owistah” (l’argent) crée le doute, la famine, la dépression et les maladies parmi les gens, partout.

Leur leader est totalement discrédité. Les véritables maîtres agissent dans l’ombre.

Des ordres basés sur de fausses informations les perturbent ce qui les rend incapables de percevoir le danger. D’après leur programmation, des ordres sont supposés leur être donnés par ceux placés directement au-dessus d’eux dans la pyramide du pouvoir. L’élite dirigeante les a vendu, trahi, a pris le pognon, s’est barrée avec la caisse les laissant derrière et s’est enfuie les laissant se débrouiller avec la nouvelle vague qui vient se briser sur la côte.

Personne ne va les sauver parce que la république de la guerre a menacé et attaqué tout le monde depuis des siècles. Les États-Unis se sont au fil du temps retrouver singulièrement seuls. Avec tant d’ennemis fabriqués au fil des générations, les poules reviennent pondre à la maison…

Ils sont enchaînés à leur pyramide en ayant à peine de quoi manger. La structure pyramidale de prise de décision et de gouvernance va échouer. Au lieu de suivre les ordres de ceux d’en-haut, ceux d’en-bas vont manger ceux qui sont au-dessus d’eux. S’ensuivra une réaction en chaîne et les perpétrateurs pyramidaux contrôlant la pensée vont se consumer d’eux-mêmes. Tout cela est dans leurs livres de terrain appelés bible, talmud et coran, qui sont tous basés sur l’histoire d’Abraham.

Le premier ministre canadien Trudeau vient juste d’annoncer un élargissement de l’armée canadienne pour permettre d’aider ses entreprises à fournir des dividendes toujours croissants à leurs actionnaires aux dépends de la terre et des peuples. La brutalité et non pas la bravoure, mène leurs vies. La Nature a été témoin de ces monstres alors qu’ils assassinaient et enterraient nos ancêtres. Notre mère nous a enseigné de ne pas attendre quelqu’un pour nous sauver, mais de ne nous fier qu’à nous-mêmes et à nos instructions originelles en provenance du monde de la nature.

►|◄

Voilà pourquoi il me parait indispensable d’écouter les Voix anticoloniales autochtones des Amériques au XXIème siècle, et de les amplifier et d’y mêler les nôtres, comme les Natifs et Peuples premiers de tous les continents nous y invitent.

Vous pouvez retrouver tous mes billets en lien avec les Natifs et Peuples premiers de tous les continents ici ► https://jbl1960blog.wordpress.com/category/peuples-premiers/

Et dans cette page de mon blog, tous les textes politiques fondateurs incluant la Grande Loi de la Paix ou la Constitution de la Confédération Iroquoise du XIIème siècle, en version PDF. Et toutes les versions PDF que j’ai réalisées ► LES PDF de JBL1960.

C’est la raison d’être de ce blog ; Initier un nouveau paradigme en lien avec tous les peuples autochtones…

La Nation Mohawk ici dit ce que tous nous pouvons voir si nous ôtons le voile devant nos yeux : Les principes chrétiens du pouvoir du monde sous l’égide du Vatican ont crée dieu, “owistah” (l’argent) crée le doute, la famine, la dépression et les maladies parmi les gens, partout. Leur leader est totalement discrédité. Les véritables maîtres agissent dans l’ombre.

Rien n’est plus vrai… Et nous l’avons pu voir, en France, avec la mise en place du demi-dieu Jupitérien MacDeRoth, par les véritables maîtres qui agissent dans l’ombre ; Sauf qu’ils ne se cachent même plus tant nous sommes trop peu nombreux à dénoncer la mascarade…

S’il n’est point besoin de convaincre 100% des mougeons, pour autant nous sommes encore loin d’atteindre la masse critique de 10 à 15 % de la population mondiale point de basculement vers le pouvoir de dire NON ! Avec une conscience politique ad hoc on fédère une population en capacité d’exercer la désobéissance civile et c’est fin de partie pour l’oligarchie.

les Natifs nous adressent des messages, comme le fait la Nation Mohawks ici, et encore Steven Newcomb, juriste indigène, avec cet article  ► Ni America First, ni make America great again… qui démontrent tous que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

C’est aussi simple que cela et comme me l’a précisé R71 il faudra que s’ouvre une fenêtre d’opportunités à deux éléments simultanés ;

1 – Une conjoncture politico-économique propice : le capitalisme et son système arrivant au bout du bout du banc sans mutation possible et…

2 – Une conscience politique des peuples ne menant pas à l’insurrection, mais au tsunami de la révolution sociale qui emportera tout sur son passage…

Rajoutant même : la crise du capitalisme et de l’impérialisme n’est pas encore au bout du bout du banc et que la conscience politique du peuple est… Nulle… Déduction ?

Les ouvriers et travailleurs des XIXème et XXème siècles jusqu’aux années 50 avaient une conscience politique 10 fois supérieure à aujourd’hui, mais le capitalisme était en plein boum. Si les peuples aujourd’hui se laissent une fois de plus manœuvrer pour qu’une guerre majeure (mondiale non-thermonucléaire*) se produise, alors l’oligarchie mettra de nouveau les compteurs à (quasi) zéro et le capitalisme pourra repartir. Si cela ne se fait pas le plan B est le changement de coquille impérialiste de Bernard cet ermite fourbe. Si nous empêchons les deux, il y aura une accélération de la déliquescence capitaliste, aventure mafieuse qui ne peut plus se survivre à elle même et la fenêtre politico-sociale sera plus que propice, dans cet intervalle il faudra que nous ayons, du moins 10 à 15% d’entre nous, atteint le point de décision ultime afin de mettre en place les associations libres, le chemin émancipateur. S’il y avait en France 8 à 9 millions de personnes décidées et incorruptibles passant à l’acte politique des associations libres, c’est fin de partie pour l’oligarchie avec effet boule de neige [NdeJBL : selon la théorie du 100ème singe ou la solution à 10% vue par Mohawk Nation News] garanti dans toute l’Europe. Idem si cela se produisait dans un autre pays européen.

 *Vu le niveau de psychopathie des psychopathes aux manettes, pour ma part, j’estime que rien n’est moins sûr. Surtout quand on a lu, vu et entendu ces ex soldats US contre la guerre perpétuelle ! Et suite aux dernières déclarations de Macron aussi bien sur les « kwassa-kwassa » que sur la  » Task force  » ou lu le dernier Pepe Escobar tient ! ICI

Et bien on comprend surtout que la solution n’est pas dans l’élection ;

Parce que Macron va faire aussi bien, sinon mieux que Trump, en Bien-Zélé qu’il est pour servir le Plan. Et le risque est total maintenant de se voir éparpiller façon puzzle aux quatre coins de l’Univers, comme on disait dans mon jeune temps, que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître…

Il n’y a pas de solutions au sein du Système ;

Réfléchissez bien en allant veauter aux législatives !

Vous avez vu la tambouille électorale ?

Vous voulez vraiment retrouver Valls dans l’hémicycle ?

Vous pensez vraiment que voter Ruffin va changer quelque chose ?

C’est pourtant encore la Nation Mohawk par ce billet qui nous a rappelé que ;

« Le pouvoir réside dans le peuple ! »

Prise de conscience individuelleprise de conscience collectiveboycott et organisation parallèledésobéissance civileréorganisation politico-socialechangement de paradigme.

IGNORONS L’ÉTAT ET SES INSTITUTIONS

Créons les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchissons et agissons en une praxis commune ► Adaptons le meilleur de l’ANCIEN au monde d’aujourd’hui

Il convient donc de relancer l’appel pour un mouvement abstentionniste politique.

Parce que c’est pas le moment de mollir…

JBL1960

L’illustration est issue de l’article original – Légende : “henh ! te-wa-ta-tawi”.

 

 

 

Voix anticoloniales autochtones des Amériques au 21ème siècle par R71

Je mêle ma voix à celle de Résistance71 ;

Amplifiant, relayant, sans failles, les voix anticoloniales autochtones des Amériques ;

Mêlons nos voix « anticoloniales » à celles des peuples autochtones de tous les continents, haussons la voix même !

Retirons notre consentement, d’un coup sec, pour faire tomber l’empire !

En prononçant, d’une même voix forte, un NON retentissant ;

Fragments de résurgence anticoloniale autochtone dans les Amériques du XXIème siècle (Résistance 71)

“Il me semble que nous en Australie, avons beaucoup de choses honteuses à nous reprocher en ce qui concerne notre histoire et tant que nous ne ferons pas face à cette honte, nous ne pourrons jamais célébrer de manière satisfaisante les deux cents dernières années…”
~ John Dawkins, ministre fédéral de l’éducation, Australie, 1988 ~

“Le crime de colonialisme est toujours présent aujourd’hui, tout comme ses perpétrateurs.”
~ Taiaiake Alfred, Ph.D, professeur de science politique, université de Victoria, Canada ~

“Notre cri de guerre est le suivant : Le pouvoir réside dans le peuple !”
~ Kahentineta Horn, Mohawk Nation News , 2017 ~

Kaia’nere:kowa – La Grande Loi de la Paix ou la Constitution de la Confédération Iroquoise du XIIème siècle – Intégralement traduite par Résistance71 en janvier 2015 – Version PDF {N°21 } de 27 pages réalisée par JBL1960 en mars 2017 que j’ai introduite par ce billet de blog ► INTRODUCTION À LA GRANDE LOI DE LA PAIX Et qui constitue, à notre sens, là encore un TEXTE POLITIQUE FONDATEUR

Je précise que toutes les illustrations m’ont été fournies par R71

Voix anticoloniales autochtones des Amériques au XXIème siècle

Sortir de l’idéologie coloniale par l’alliance naturelle des peuples

Resistance 71 | 7 juin 2017 | URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/06/07/fragments-de-resurgence-anti-coloniale-autochtone-dans-les-ameriques-du-xxieme-siecle-resistance-71/

Considérant le fait que nous ne vivons absolument pas dans un monde “post-colonial” comme voudrait nous le faire avaler la doxa étatico-coloniale occidentale, ne cherchant qu’à valider son hégémonie culturo-religieuse et à s’exonérer des crimes génocidaires commis à travers le monde au nom d’un impérialisme masqué derrière le “doux” visage de la “civilisation” et aujourd’hui de “l’humanisme”, nous nous sommes, depuis des années, levés contre l’idéologie et la pratique coloniales toujours en action aujourd’hui.

Nous avons cité de nombreux résistants indigènes de tous les continents, mais nous voulons aujourd’hui donner la parole à la résistance et à la résurgence des peuples natifs du XXIème siècle. Nous citerons ici quelques fragments de pensées de  grands penseurs et résistants autochtones anti-coloniaux contemporains du continent des Amériques. Puisse leur pensée faire tache d’huile, nous toucher, et rassembler l’humanité dans ce véritable et seul combat pour regagner notre indépendance et nous émanciper ensemble vers la société des sociétés anti-autoritaires et non coercitives des confédérations d’associations et de communes libres, parce qu’en fin de compte, c’est parce que nous sommes tous des colonisés que nous devrons nous unir et mettre à bas le système oligarchique totalitaire étatico-capitaliste.

Nous avons traduit quelques exergues importantes de déclarations de résistants indigènes des nations Maya du Mexique (Chiapas), Shawnee, Mohawk et Lakota, toutes faites entre 2003 et 2012, au sujet de la manière de comprendre et de sortir du colonialisme et de son carcan sociétal tant pour eux que pour nous. Laissons leur la parole, puisse t’elle aider à inspirer le grand souffle de l’alliance organique dont l’humanité a tant besoin.

“Il y a place pour tout dans la loi naturelle, où est le mal ? Où est le mal dans la Nature ? En vivant de par la loi naturelle, nous recevons pleinement au travers de nos sens, nous développons une pleine et riche appréciation du monde réel autour de nous, pour ce que nous expérimentons dans nos vies quotidiennes ; pour la réalité.”

“Si les gens vivent par et obéissent à la loi naturelle, il n’y a aucun besoin de lois humaines en toute circonstance. La toute première loi humaine signe l’arrêt de mort de la loi naturelle. Une fois qu’une loi humaine a été édictée, l’humain devient uns sorte de dieu. Ainsi tout l’objectif de l’existence humaine tourne à l’échec. La loi naturelle est la loi de la vie ; la loi humaine est la loi de la mort.”

~ Russell Means, Lakota, 2012 ~

Introduction à la Philosophie et la Pensée Amérindiennes, version PDF {N°5} de 19 pages par JBL1960 à partir des traductions par R71 du livre testament [2012) de Russell Means « Si vous avez oublié le nom des nuages vous avez perdu votre chemin ».

“Les villages [des peuples descendants des Mayas] ont compris que les projets que le gouvernement mexicain donnait aux communautés n’étaient jamais décidés par et pour le peuple, le gouvernement ne demandait jamais ce que les gens voulaient vraiment. Le gouvernement ne veut pas s’occuper des besoins des villages, tout ce qu’il désire c’est se maintenir en état de fonctionnement. De là naquit l’idée que nous devions être autonomes, que nous devions imposer notre volonté, que nous serions alors respectés et que nous devions faire quelque chose de façon à ce que le désir et la volonté du peuple soient pris en considération. Le gouvernement nous traite comme si nous ne pouvions pas réfléchir.”

“Nous avons déjà une façon de faire et nous développons une théorie. C’est comme cela que çà s’est passé, après la grande trahison, après que les partis politiques et le gouvernement aient refusé de reconnaître les peuples Indiens originels ; alors nous avons commencé à voir comment faire les choses par et pour nous-mêmes.

Dans la pratique nous avons formé des communes autonomes et après nous avons pensé à faire des associations de communes autonomes qui seraient une sorte de modèle pour des comités/conseils de bon gouvernement… Nous avons eu l’idée et nous l’avons mis en pratique. Nous avons pensé que la théorie peut donner de bonnes idées, mais qu’en pratique, nous pouvons voir s’il y a des problèmes et comment les résoudre lorsqu’ils émergent. Chaque municipalité a des problèmes différents à régler. Il y en a certaines qui progressent plus que d’autres, mais lorsqu’elles se rassemblent et commencent à se parler sur le comment résoudre les problèmes, cela mène à une nouvelle structure, les conseils de bon gouvernement…”

Nous montrons au pays [le Mexique] et au monde que nous sommes capables de développer une vie bien meilleure et qu’on peut le faire sans la participation du mauvais gouvernement [de l’État]. Le progrès dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’échange, tout cela sont des projets que nous menons avec la société civile nationale et internationale, parce qu’ensemble nous construisons ce que nous pensons être le bien pour les gens, pour le peuple. Pourquoi le peuple mexicain et les peuples du monde nous soutiennent-ils ? Nous pensons que c’est parce que nous ne pensons pas à nous. Nous disons simplement que les peuples peuvent planifier et décider le comment de leur économie et de leur politique, de leur mode de gouvernement et que nous travaillons dans la pratique et montrons cette forme de gouvernement par la base des conseils.”

~ Comandante Insurgente Moisés, EZLN, Chiapas, Mexique, 2008 ~

“Le peuple doit travailler pour que les municipalités autonomes soient un succès. Diriger en obéissant, voilà comment l’autorité doit véritablement gouverner. Maintenant nous mettons tout cela en pratique, parce que c’est le rôle qui nous revient.”

~ Compañero zapatiste, Chiapas (Mexique), 2008 ~

LA 6ÈME DÉCLARATION ZAPATISTE DE LA FORÊT DE LACANDON, Chiapas, Mexique, 2005, version PDF {N° 25} de 18 pages – Texte politique fondateur publié par R71 en mai 2015.

“Un guerrier confronte le colonialisme avec la vérité afin de régénérer une authenticité et recréer une vie qui vaut la peine d’être vécue et des principes qui valent la peine de mourir… Je désirerais suggérer comme point de départ, la conceptualisation d’un anarcho-indigénisme… Il y a une connexion philosophique entre le mode de pensée indigène et quelques courants de la pensée anarchiste au sujet de l’esprit de liberté et des idéaux d’une bonne société.”

“Il est impossible à la fois de transformer la société coloniale de l’intérieur des institutions coloniales ou de parvenir à la justice et à une coexistence pacifique sans fondamentalement transformer les institutions de la société coloniale. Pour faire simple, les entreprises coloniales qui opèrent sous le déguisement d’états libéraux démocratiques sont par design et par culture, incapables de relations justes et paisibles avec Onkwehonwe (peuples autochtones). Le changement ne pourra seulement se produire que lorsque les colons seront forcés d’admettre qui ils sont, ce qu’ils ont fait et ce de quoi ils ont hérité ; alors ils seront incapables de fonctionner en tant que coloniaux et commenceront à engager leurs relations avec les autres comme des relations respectueuses des êtres humains.”

La décolonisation est un processus de découverte de la vérité dans un monde créé du mensonge… Dans une réalité colonisée, notre lutte existe contre toutes les formes existantes de pouvoir politique et dans ce combat, nous n’amenons que notre seule véritable arme : le pouvoir de la vérité.”

“Si nous pouvons œuvrer ensemble vers l’accomplissement de ces choses: libération de la domination, libération de la peur, un régime décolonisateur, une éthique de guerrier et une reconnexion avec les cultures indigènes, alors nous nous libérerons de la cage et du carcan du colonialisme et connaîtrons une fois encore ce que cela veut dire d’être Onkwehonwe sur cette terre. Nous serons indépendants, auto-suffisants, respectueux, partageurs, spirituels et flexibles. Nous serons puissants dans la coexistence pacifique avec ceux qui vivent parmi nous et à côté de nous comme nos voisins et amis. C’est tout ce que les êtres humains ont le droit de demander.”

~ Taiaiake Alfred, Mohawk, Canada, 2005 ~

LA GRANDE LOI DU CHANGEMENT, version PDF {N° 22} de 29 pages et UN MANIFESTE INDIGÈNE version PDF {N° 23} de 18 pages par le Pr. Taiaiake Alfred et grâce aux traductions de R71 en 2014 & 2013

“C’est toujours l’objectif des gouvernements canadien et américain de se débarrasser des Indiens ou, faute de quoi, de les empêcher de bénéficier de leurs territoires ancestraux.”

“Au moment des premiers contacts avec les Européens, chrétiens, la très vaste majorité des sociétés natives des Amériques étaient parvenues à la véritable civilisation : elles n’abusaient en rien la terre, elles promouvaient la responsabilité communale, elles pratiquaient l’égalité en tout y  compris celle des genres et elles respectaient la liberté individuelle.”

“Nulle part ailleurs ne saisit-on le contraste entre les traditions indigènes et de domination occidentale que dans leurs approches philosophiques des problèmes fondamentaux que sont le pouvoir et la nature. Dans les philosophies indigènes, le pouvoir découle du respect de la nature et de l’ordre naturel des choses. Dans la philosophie de l’occident dominant, le pouvoir dérive de la coercition et de l’artifice et par effet direct, de l’aliénation de la nature.”

“Créer une relation légitime post-coloniale veut dire abandonner les notions de la supériorité culturelle européenne et d’adopter une position de respect mutuel. L’idée qu’il n’y a qu’une seule façon de voir et de faire les choses n’est plus du tout tenable.”

“Toutes les actions dans cet effort [de changer les relations], non pas seulement les nôtres mais aussi celles de ceux non-natifs qui nous soutiennent, doivent être inspirées par quatre principes: (1) diminuer l’impact des supposés intellectuels du colonialisme ; (2) Agir sur l’impératif moral du changement ; (3) ne pas coopérer avec le colonialisme ; (4) finalement, résister plus avant à l’injustice.

Nous pouvons parvenir à la décolonisation par le travail intense concerté et par des sacrifices fondés sur ces quatre principes énoncés, tout cela de concert avec la restauration d’une culture politique indigène au sein de nos communautés.”

~ Taiaiake Alfred, Mohawk, Canada, 2009 ~

“Voici quelques fondamentaux trouvés dans la sagesse du grand résistant Shawnee Tecumseh, qui mèneront à un changement de paradigme transformateur :

Aimez votre vie, perfectionnez votre vie, embellissez toutes choses dans votre vie,

Recherchez la longévité et mettez son but au service de votre peuple,

Préparez un noble chant de mort

Pour le jour où vous ferez le grand saut

Donnez toujours un mot gentil lorsque vous croisez ou rencontrez un ami

Faites de même pour les étrangers dans des endroits esseulés,

Respectez tout le monde et ne querellez personne

Lorsque vous vous levez le matin,

Remerciez pour la nourriture et pour la joie de vivre,

Si vous ne voyez aucune raison de remercier, la faute vous en revient,

N’abusez rien ni personne,

Car l’abus transforme le sage en imbécile

Et vole l’esprit de ses visions.

Le moyen de sortir de cette noire période dans laquelle nous nous trouvons tous doit impliquer un changement positif de paradigme cognitif hors de la mentalité et de l’attitude de l’empire et de la domination qui ne sont que les effets du modèle de conquête et de celui du “peuple élu sur une terre promise” fournit par l’Ancien Testament biblique et ce incluant la doctrine chrétienne de la découverte et de la domination que l’on trouve dans le rendu de l’affaire Johnson c. M’Intosh (CSEU, 1823).”

“En tant que nations et peuples originels de l’Île de la Grande Tortue, nous devons inviter le monde à marcher à nos côtés sur ce beau chemin de la vie en gardant de manière centrale un des grands enseignements de la loi indigène: respecte la terre comme ta mère, et porte un regard sacré sur tout le vivant.”

~ Steven Newcomb, Shawnee, USA, 2008 ~

Pour lire de larges extraits de traduction du livre de S. Newcomb :

« Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte » en version PDF {N° 4} de 45 pages.

Publié initialement en 02 & 03 2015 par R71 qui m’a fourni les illustrations.

Puisse la sagesse de ces paroles nous inspirer tous pour sortir de l’étau colonial qui nous étouffe tous et toutes ; sans oublier que de l’autre côté du miroir, nous attend l’émancipation, l’égalité, la fraternité et donc la liberté, la seule qui se doit de guider nos pas.

Ske:nen (Paix) et fraternité

Résistance 71

◄|►

 

Pour retrouver tous les PDF que j’ai réalisés ;

Soit à partir des traductions de l’anglais au français faites par Résistance71 et souvent de manière inédite, comme avec l’essentiel du Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret » le tout premier, que j’ai mis à jour avec les derniers billets ad hoc et connexes le 30 mai 2017 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/06/meurtrepardecretversionpdfdu30052017.pdf

Soit en accord avec l’auteur, Kevin Annett, l’intégralité de son livre « Le Bouclier du lanceur d’alerte » en proposant ainsi la lecture, le téléchargement et l’impression gratuits ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/11/lebouclierdulanceurdalerte.pdf

Soit de leur propres écrits datant de 2013, comme avec ce :  » Petit précis sur la société, l’état, la désobéissance civile et la commune volontaire autogérée ; solutions au marasme systémique actuel «  et ce texte est toujours d’une grande actualité aujourd’hui parce que rien n’a vraiment été fait pour mettre en place de véritables solutions à la fange oligarchique impérialiste étatique qui continue à piller et génocider le monde en long, en large et en travers ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/01/petitprecisr712013.pdf

Mais également mes propres créations, où l’on retrouve R71 en filigrane, et d’autres toujours nommés, sourcés, dans cette page de mon blog dédiée ► LES PDF DE JBL1960

Tout comme R71, je pense, que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Aussi tant que je le pourrais, je donnerais de la Voix…

JBL1960

Source de l’image : Citation Tecumseh ► POTDECITATIONS.COM