Archives pour la catégorie Peuples premiers

LE VOTE PIÈGE de Mohawk Nation News, 17/10/2019 – Traduit, complété & enrichi par JBL

POUR ÉVITER LE « VOTE PIÈGE » ► ARRÊTEZ DE VOTER !

POUR EFFONDRER LE COLONIALISME ► ARRÊTEZ DE VOTER !

SIMPLE – BASIQUE – BASIQUE – SIMPLE…

LE VOTE PIÈGE

Mohawk Nation News | 17/10/2019 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2019/10/17/the-vote-trap/

Traduit de l’anglais par Jo Busta Lally, avec l’aide du traducteur Deepl.com

Beaucoup de ceux qui ont vécu pour la cause sont partis : Clinton Rickard, Mad Bear Anderson, Louis Hall karonhiaktajeh, Peter Diome, Richard Oaks, Russell Means, Dennis Banks, kakwirakeron, Vernon Bellecourt, Anna Mae Aquash, plusieurs rotiskenraketeh en première ligne, Harriet Boots, des femmes et des hommes qui se sont tenus côte à côte, Sugar Montour, Mad Jap, The General, Dick Hill, Kevin Stanger, Jakwadeh, Lasagna, Deskaheh, et pour ceux que je n’ai pas mentionnés, ils sont tous des héros.

Leur travail n’est pas terminé. Nous entendons encore leurs voix, même si leur corps a été enterré. Leurs yeux fermés ; Entendez leurs voix. Leurs paroles ne mourront jamais.

Nous avons toujours été incités à vivre dans les villes pour nous assimiler à la culture des colons.

Les banquiers sont propriétaires de tous les terrains, de l’air, de l’eau et des citoyens de la société appelée le « gouvernement du Canada » [NdJBL : CANADA INC.]. Voter signifie accepter les politiques visant à établir le coût élevé de la vie et un faible niveau de vie, le faible taux de natalité, l’anéantissement de notre race, les fléaux, le raccourcissement de la durée de notre vie, la pauvreté, la vie dans les rues des quartiers/bidonvilles pour esclaves, les entreprises criminelles, nos familles vivant au tout dernier échelon en raison de la couleur de notre peau et dans la perspective de la disparition définitive de notre culture.

Une majorité de 51% n’est pas la démocratie ou le consensus. C’est du corporatisme. Votre vote est pour que la société continue.

Nous essayons constamment de sensibiliser la communauté internationale à notre génocidaire en continue. Nous ne pouvons pas ramener ceux qui ont travaillé si dur pour notre survie, et nous ne pouvons pas non plus restaurer la santé de notre mère la Terre par nous-mêmes. Par les messages qu’ils nous ont laissés, ils sont ici. Nos jeunes essaient de nous libérer de l’esclavage et du génocide perpétuel en cours d’achèvement.

L’Accord-cadre supprimera l’intérêt de l’indien originel qui existait sur l’île de la Grande Tortue afin que les banquiers contrôlent totalement nos terres. Ils seront même propriétaires de nos plus petits territoires aussi grand qu’un « timbre-poste ». Les actes délivrés par les bureaux d’enregistrement ne mentionnent que la « possession par la Couronne« , qui appartient aux banquiers et qui est taxée par eux. Dans 10 ans, ils espèrent que le désespoir nous poussera dans les villes. Nos collectivités ont été soigneusement conçues pour ne pas avoir d’économie, de sorte que nos gens vont s’éloigner pour survivre.

Les riches vivront dans des forteresses rurales clôturées pour échapper à la vie brutale et désagréable qu’ils ont créée dans les villes et pour contrôler toute révolution à venir. [NdJBL : C’est exactement ce que j’exprime en appelant à  stopper net la DICTATURE TECHNOTRONIQUE mise en place par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées et après un “nettoyage” de 7 milliards d’humains, les 500 millions restant étant parqués dans les fameuses Smart-City/Villes connectées, véritables Gattaca/Ghettos technotroniques, tandis que l’élite toujours auto-proclamée vivra dans ses “zones vertes” de luxe, de jouvence et de délires transhumanistes en France ► REFUSONS LA RECONNAISSANCE FACIALE, en France !]

Les villes sont politiquement corrompues de par leur conception même. Elles sont programmées pour prendre le contrôle et être dirigées par l’Armée. Le pouvoir de la ville est basé sur la concentration de la fabrication et du marchandisage/mercantilisme pour vivre sur le dos des pauvres. C’est ce qu’on appelle l’extinction, l’assimilation, la réconciliation, l’entremêlement, la rupture de l’identité et de la langue du peuple premier.

Les immigrants se tournent vers le gouvernement fasciste pour échapper au chaos qu’ils ont fui dans leur propre pays.

Seules les populations originelles et la Nature demeureront sur l’île de la Grande Tortue.

La pression actuelle en faveur de la langue française vient du fait qu’ils devront retourner dans leur pays d’origine. Pour rester, ils doivent vivre selon  kaianerekowa, la tradition originelle de cette Terre et parler une langue native pour pouvoir communiquer avec notre Mère.

Nous avons un droit de naissance à protéger, un nom autochtone, une terre, nos familles.

En votant pour le maintien de leur système corporatif, notre destin est mis entre les mains de l’ennemi. La Grande Loi de la Paix, kaianerekowa, (plus vieille Charte / Constitution de la Confédération Iroquoise , au monde, toujours active, datant du XIIe siècle) est escamotée (pour ne pas dire, niée). Rester dans cette véritable réalité* est le défi.

Selon les lois de l’Amirauté, lorsque les autochtones votent, ils réaffirment leur assimilation.

Île de la Grande Tortue : Intérêt Indien contre l’assertion de la Couronne – Mohawk Nation News

*Réalité inversée « Franc-Maçonnique » par Dean Henderson  ; Les propriétaires de la City de Londres/Bank of International Settlements ont perfectionné l’art de projeter une fausse réalité sur les habitants de la planète. La plupart des gens ont intériorisé cette réalité et ne la connaissent même pas. Pour inverser la réalité luciférienne franc-maçonnique ► Réalité Inversée « Franc-Maçonnique » par Dean Henderson – Traduit, complété et enrichi par JBL et relever le défi…

De la même manière que toute personne qui célèbre le Jour de la Découverte, ou Columbus Day, ou le Jour de la Race réaffirme sa soumission à l’Empire ► Lundi 14 octobre 2019 : Columbus Day & Día de la Raza = Journée de la honte…

Pour effondrer les empires coloniaux sans verser une goutte de sang, sans haine, sans violence ?

DIRE NON ! Arrêter de voter, de se soumettre, de consentir…

Le salut de l’Occident et l’avenir de l’Humanité passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Du fait qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais !

Ces lectures complémentaires, et indispensables, pour parvenir à remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui appliqué à différents niveaux de la société empêche l’Humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

EFFONDRER LE COLONIALISME ! MàJ du 26 janvier 2019 – Version PDF N° 38 de 23 pages, PARTIE II – PAGE 12 à 21 ► Petit précis sur le colonialisme français en Nouvelle France ;

Nous sommes TOUS des colonisés par Résistance 71 ;

La Couronne ► La City de Londres ; Au cœur de l’empire ;

Les confessions d’un évêque jésuite – Dr. Alberto Rivera par Jimmy Daleedoo, Version PDF N° 44 de 23 pages, exclusivité de mon blog ;

Nouvelle Version revue & corrigée du 17 avril 2019 ► INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE & LA PENSÉE AMÉRINDIENNES, Russell Means (1939 – 2012)

La Grande Loi du Changement – par le Pr. Taiaiake Alfred

 La voie Lakota & L’aventure Crazy Horse Traduction d’extraits par Résistance 71 de deux livres de Joseph M. Marshall III, historien et conteur Lakota ;

MA PAGE PDFs (136)

JBL1960

Illustration du billet issue de l’article original de MNN (2001 HARPWEEK)

Publicités

Lundi 14 octobre 2019 : Columbus Day & Día de la Raza = Journée de la honte…

Les festoyeurs de génocide sont (encore) de sortie !

Columbus Day à New York est un jour férié que l’on célèbre au mois d’octobre. C’est une journée pour rendre hommage à Christophe Colomb, l’homme qui a découvert l’Amérique. Le Jour de Christophe Colomb, on organise un défilé sur la Fifth Avenue à New York.

 Journée Christophe Colomb mythe et réalité de la célébration morbide de l’holocauste du continent américain :

Tous les écoliers d’Amérique du Nord apprennent ce poème qui commence par ces vers devenus forcément célèbres :

“In fourteen hundred ninety-two

Colombus sailed the ocean blue,”

Poème, comptine écrit pour immortaliser auprès de la jeunesse la “découverte” du “nouveau monde” par la chrétienté occidentale au XVe siècle – Source R71 du Lundi 10 octobre 2016 et toute première analyse de ce sujet phare de mon blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/10/10/lundi-10-octobre-2016/

Et en même temps ;

Día de la Raza = Jour de la Race en Espagne et dans toute l’Amérique Latine ;

Définition Wikipédia ; Le Jour de la Race (Día de la Raza) est le nom donné dans quelques pays hispano-américains aux fêtes du 12 octobre commémorant la découverte de terres émergées par le marin Rodrigo de Triana en 1492, après avoir navigué plus de deux mois à la demande de Christophe Colomb vers ce qui s’appellera plus tard l’Amérique. En Espagne, c’est le jour de l’hispanité qui est fêté, en relation avec la Fête nationale.

En Argentine, Chili, Colombie, Équateur, Mexique, Pérou, Salvador, Uruguay et Venezuela, et notez bien qu’en 2002 Hugo Chavez et le Ministre de l’Éducation supérieure d’alors, Samuel Moncada la rebaptisent Jour de la résistance indigène.

La résistance s’organise, et monte en puissance : Amérique latine. Mobilisation contre le Jour de la race – “Le 12 octobre est un jour de deuil national”, a déclaré le président bolivien Evo Morales à l’occasion de la commémoration de la découverte de l’Amérique en 1492, rapporte El Nuevo Herald de Miami. Le Jour de la race, comme on le connaît en Amérique latine, est aussi le jour de la fête nationale espagnole et le Jour de l’hispanité. Le président bolivien a signalé que la colonisation espagnole n’a apporté que “de la faim, de la misère et des maladies” aux peuples indiens. À La Paz, un groupe de manifestants a demandé que l’on retire les statues de Christophe Colomb et d’Isabelle la Catholique qui trônent dans la capitale, informe le quotidien chilien La Nación. À Santiago, des parlementaires socialistes se sont engagés à présenter un projet de loi pour supprimer ce jour férié, Au Guatemala, au Paraguay, en Équateur et en Colombie, des organisations ont profité de cette date symbolique pour organiser des manifestations et déplorer le peu d’attention que les gouvernements actuels prêtent aux peuples autochtones. À Barcelone, plus de 300 personnes se sont mobilisées contre l’impérialisme et le racisme. “L’hispanité est un génocide”, pouvait-on entendre lors de la manifestation, selon les informations de La Vanguardia. Quelques mètres plus loin, plus de 500 membres de l’extrême droite ont défendu leur droit à “bénéficier en priorité des prestations que les envahisseurs illégaux nous volent”, en référence aux immigrés latino-américains en Espagne. Source Courrier International du 13/10/2009 ► https://www.courrierinternational.com/breve/2009/10/13/mobilisation-contre-le-jour-de-la-race

Enfin, ça prend son temps…

Lundi 14 octobre 2019 ; Car il faut le rappeler ; Christophe Colomb n’a jamais mis un orteil sur l’Île de la Grande Tortue ! Nan… Il a débarqué sur l’île de Guanahani en 1492, mais n’a jamais mis un orteil sur l’île de la Grande Tortue (l’Amérique du Nord) ;

Tous ceux qui vont célébrer la conquête du Nouveau Monde par Colomb et ses représentants, vont célébrer les premiers meurtriers de masse de toute l’histoire de l’Espagne moderne, car on oublie de dire que 1492 fut déclarée l’Année Cruciale (año crucial) et considérée comme charnière dans le récit de l’Histoire de l’Espagne moderne.

Parce que ceux qui fêtent encore le « jour de Christophe Colomb » célèbrent le génocide, le meurtre et le pillage en règle d’un continent qui commença sur ce que sont aujourd’hui les Bahamas (Guahani) et Haïti et la République Dominicaine (Ispañola) en 1492.

“Plus jamais de simples mortels ne pourront espérer revivre l’exaltation, l’émerveillement et la satisfaction de ces jours d’Octobre 1492, lorsque le nouveau monde donna gracieusement sa virginité aux conquérants castillans.”

~~ Samuel Eliot Morison ~~

Dans ► L’Espagne ce 12 octobre 2017 célèbre encore le Jour de la Race

Lundi 8 octobre 2018 on célèbre encore le Jour de la Découverte et le Jour de la Race !

APPEL À RÉSISTER & APPEL À BOYCOTTER CETTE NOUVELLE JOURNÉE DE L’INFAMIE

Comment ? Tout simplement en nous tournant vers les peuples originels de tous les continents qui nous invitent à les rejoindre et à (re)vivre en se plaçant sous LA GRANDE LOI DE LA PAIX et non pour LA GUERRE PERPÉTUELLE pour les siècles et les siècles…

Remboursez, Remboursement / Pay Back !

Mohawk Nation News | 8 octobre 2019 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2019/10/08/pay-back/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 dans ► Résistance au colonialisme : Le monde malade de l’ « owista », la maladie de l’argent (Mohawk Nation News)

Otsinonwaksen okonha, l’entreprise coloniale du gouvernement du Canada et ses associés sont troublés. Les questions principales de leur débat électoral courant devraient être : “Comment pouvons-nous sortir de cette engrenage induit de justifier de toute la brutalité et du génocide que nous commettons envers onkwehonwe, le peuple originel et de toute vie sur l’Île de la Grande Tortue ?

Owista (la veulerie, maladie de l’argent) gouverne la société corporatrice coloniale. Leurs bouches disent “moi” au lieu de “nous”.

Les acteurs sont entraînés pour tromper le public de voir que l’entreprise coloniale est fondée sur les 51% de la règle majoritaire, la façon dont fonctionne le gouvernement entrepreneurial du Canada. Le corporatisme / fascisme dirige un État quasi policier sous les statuts de la loi de l’amirauté (britannique) sans aucun remède constitutionnel.

Le peuple originel, qui vit la voie naturelle avec toute vie, n’appartient en rien au système corporatiste colonial. Les immigrants sont en train de nous “réguler” hors d’existence. Si les citoyens de chaque municipalité développait une constitution municipale fondée sur Kaianerakowa, la Grande Loi de la Paix, et apprenait à obtenir un consensus de 100% d’accord sur tous les problèmes à discuter affectant la communauté, le Canada deviendrait un exemple rutilant pour le monde entier.

Les diktats des serpents étrangers à cette terre ne peuvent pas nous retirer de celle-ci. Tewatatawi est notre nature. Aujourd’hui, nous, onkwehonwe, sommes “retournés dans les collines” pour cicatriser et attendre le retour de la Grande Paix. Elle viendra.

Onkwehonwe veut dire que nous sommes le peuple originel pour toujours. Nous étions ici bien avant la “Canada”, bien avant l’INDIAN ACT (loi scélérate sur les Indiens), avant l’Église. Nous ne sommes pas arrivés sur l’Île de la Grande Tortue en bateau. la Nature/Création, l’Univers, nous a placé sur notre Terre-mère, là où nous sommes.

Nous répandrons la paix autour du monde.

Franchement, vu le chaos qui s’avance, par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, qu’est-ce qu’on risque à se placer aux côtés des peuples originels de tous les continents, sinon, peut-être, de réussir ?

Et nous n’avons jamais été si près de réussir, car nous le voyons bien partout dans le monde, et tout particulièrement en France ces derniers temps, avec l’accélération de notre mise sous contrôle, grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées et après un “nettoyage” de 7 milliards d’humains, les 500 millions restant étant parqués dans les fameuses Smart-City/Villes connectées, véritables Gattaca/Ghettos technotroniques, tandis que l’élite toujours auto-proclamée vivra dans ses “zones vertes” de luxe, de jouvence et de délires transhumanistes…

Pour mettre un coup d’arrêt définitif à ce Plan ou AGENDA21 ou encore Agenda oligarchique de dépopulation et pour achever de vous convaincre qu’il nous faut agir maintenant ; ces quelques lectures complémentaires ad hoc et connexes.

N’attendez pas pour voir, car c’est tout vu, Macron a été placé là, pour liquider la France, mais également le peuple, vous, moi, nous tous, avec ou sans Gilet Jaune, et si nous le laissons faire, sans réagir, s’en sera fini de nous… À vous de voir, et d’agir, ou pas ; Mais il ne faudra pas venir vous plaindre, ce sera trop tard !…

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective, en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte par Jo Busta Lally

Si vous avez oublié les nom sdes nuages alors vous avez perdu votre chemin de Russell Means

La Voie Lakota & L’aventure Crazy Horse  de  Joseph M. Marshall III, historien et conteur Lakota

Nous sommes TOUS des colonisés par Résistance 71

Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire

Peau Noire, Masques Blancs de Frantz Fanon

Anthropologie Politique avec Pierre Clastres (5 PDFs)

Les Indispensables de Paulo Freire (3 PDFs)

Solution anthropologique – Résoudre l’aporie anthropologique de Pierre Clastres, par Résistance 71

Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation – Meurtre Par Décret, le crime de génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada, dernière version de juin 2019, par le TICEE

PAGE PDFs (136)

JBL1960

L’élimination de l’espèce envahissante, Mohawk Nation News (13/09/19) – Traduit, complété et enrichi par JBL

À relier avec ► « GÉNOCIDE DE PAPIER » – « Le nationalisme blanc » – Mohawk Nation News du 19 août 2019 – Traduit, complété et enrichi par JBL1960

« Quiconque vote pour le système a voté et vote pour que celui-ci continue »

Mohawk Nation News du 22/12/2016

Attentats Terroristes « Manipulés » en France ; Ebook/PDF des Attentats du 7-9 janvier 2015  par Le Greffier Noir

Ce n’est donc par la première fois, que la Nation Mohawk, nous invite à avancer à leurs côtés et non pas en position dominante comme s’apprêtent à le réaffirmer, les descendants des colons envahisseurs/exterminateurs le lundi 14 octobre prochain ► Jour de la Découverte ou Jour de la Race. Car nous avons absolument le choix d’arrêter de consentir et d’être complices d’un pouvoir oppresseur, eugéniste, raciste et ethnocentriste et de rejoindre la résistance, mieux de l’incarner en se plaçant sous La Grande Loi de la Paix ► Kaianerekowa et ainsi rompre avec le cycle mortifère de la guerre perpétuelle réactivé le 11 septembre 2001 par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité !

La Nation Mohawk debout aux côtés du peuple d’opprimés français qui s’est levé et s’est mis en marche…

ÉLIMINATION DE L’ESPÈCE INVASIVE

Mohawk Nation News – 13 septembre 2019

URL de l’article original en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2019/09/13/removing-the-invasive-species/

Traduit de l’anglais par Jo Busta Lally avec l’aide du traducteur DeepL.com

On n’est jamais trop prudent. Une élection de la société étrangère du gouvernement du Canada a été déclenchée. Les immigrants et les traîtres veulent continuer à piller nos terres, nos ressources et à sucer notre sang. Ils traversent maintenant l’île de la Grande Tortue (Amérique du Nord) en souriant et en faisant de fausses promesses.

Le serpent blanc est une espèce envahissante d’un pôle à l’autre de l’île de la Grande Tortue, d’océan en océan, qui détruit la nature. Il doit s’adapter aux us et coutumes de l’île de la Grande Tortue ou partir. Il refuse de lâcher l’emprise qu’il a sur les onkwehonweh (NdJBL : Natifs, Nations et peuples originels). Il n’a pas d’empreinte naturelle sur l’île de la Grande Tortue. Nous poursuivrons la volonté de la Création.

Le Human Genome Diversity Project de l’Université de Stanford en Californie est sponsorisé par Big Pharma. Le film « Les chasseurs de gènes » explique pourquoi nos cellules et notre ADN sont utiles et indispensables au serpent blanc.

Regardez et apprenez : [https://www.youtube.com/watch?v=SPHjhIDy-1o]

Pour les profiteurs de l’industrie pharmaceutique, nous sommes des rats de laboratoire à but lucratif. Après avoir prélevé des échantillons de notre sang, de nos cheveux et de différentes parties du corps et organes pour développer des remèdes contre le diabète, les maladies cardiaques, l’Alzheimer, l’impuissance, nous pouvons être éliminés. Nos cellules seront stockées dans des bocaux des gros labos de Big Pharma & Co au profit de l’Élu (NdJBL : ou de quelques élus triés sur le volet).

Le serpent blanc ne se soucie pas de la façon dont nous nous connectons avec le kasatstensera kowa sa oiera, le grand pouvoir naturel. Notre chemin est dans notre tête, notre corps et notre énergie. « Karma Majeur » par Mohawk Nation News

Ceux qui peuvent/veulent s’adapter sont les bienvenus. Quand le temps viendra, Dekanawida dit que le serpent noir aura peur et qu’il nagera vers le Sud pour disparaitre de la vue des onkwehonweh. Le serpent rouge verra le monde du ciel, aura peur et rampera vers le Nord, laissant derrière lui une piste escarpée. Une partie de la queue du serpent blanc se brisera et rampera jusqu’au pays des collines pour guérir avec les onkwehonweh. Le reste du serpent blanc fera une faible tentative de nager vers la lumière et ne sera plus jamais vu par les onkwehonweh.

Cette élection vise à poursuivre la destruction totale de l’île de la Grande Tortue, à protéger l’Entreprise (Canada Incorporated) [NdJBL ou Couronne/Crown que nous savons être la City de Londres] et à maintenir l’illusion de la liberté pour le peuple. La majeure partie de son temps, le serpent blanc l’a utilisé pour contrôler et exploiter les ressources rares qu’il possède après avoir volé les terres des peuples indigènes.

C’est la Création qui prend la décision finale.

Île de la Grande Tortue : Intérêt Indien contre l’assertion de la Couronne – Mohawk Nation News

Lentement, mais surement, prenant conscience que nous sommes TOUS des colonisés, même si c’est à des degrés divers, il devient de plus en plus clair pour de plus en plus de gens, que le salut de l’Occident et l’avenir de l’Humanité passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Du fait qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais !

Ces lectures complémentaires, et indispensables, pour parvenir à remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui appliqué à différents niveaux de la société empêche l’Humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

Manifeste pour la société des sociétés par Résistance 71, octobre 2017 (annoté en mai 2018)

Société, Pouvoir, État & Violence ; Résoudre l’aporie anthropologique politique de Pierre Clastres Ou comment lâcher prise des antagonismes induits pour une société des sociétés par Résistance 71

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective, en récusation de la Doctrine chrétienne de la Découverte, par Jo Busta Lally

PAGE ANTHROPOLOGIE POLITIQUE avec Pierre Clastres

PAGE ANTHROPOLOGIE POLITIQUE : Origine & Critique de l’État

PAGE PDF (135)

JBL1960

Le profond désir chrétien de domination – Steven Newcomb, juillet 2019

La réponse de l’Australie à la doctrine de la découverte par Steven Newcomb

“En se présumant eux-mêmes inconsciemment d’avoir de droit, un pouvoir mental de juger les “païens”, les chrétiens furent capables d’affirmer que les Indiens n’avaient pas le droit de continuer de vivre leur mode de vie libre et indépendant. Sur la base biblique que le peuple élu possède la tâche providentielle de soumettre la Terre et d’exercer une domination sur tout être vivant, les chrétiens se considéraient eux-mêmes comme un peuple élu ayant l’obligation divine de “sauver” les païens et leurs nations en les subjuguant, ce qui fut référé par le doux euphémisme de les “civiliser”. Ceci devait être accompli en brisant les nations païennes pour ensuite tourner leurs membres en des individus chrétiens qui deviendraient, par le moyen d’une assimilation graduelle, soit des sujets d’une monarchie chrétienne européenne ou des citoyens d’un État européen chrétien. De ce point de vue, les païens sont destinés par dieu à être sauvés et réduits à la “civilisation” européenne chrétienne.”

~ Steven Newcomb*, 2008 ~

*Steven Newcomb ; Issu de la culture native amérindienne (Shawnee, Lenape) ;

Steven Newcomb est un universitaire, chercheur et écrivain Shawnee-Lenape. Il a étudié et écrit au sujet de la loi et de la politique fédérale indienne depuis le début des années 1980, en particulier l’application de la loi internationale aux nations et peuples indigènes. M. Newcomb est le directeur de l’Indigenous Law Institute qu’il a cofondé avec Birgil Kills Straight, un chef traditionnel et ancien de la nation Oglala Lakota. Ensemble, ils ont mené une campagne mondiale pour défier les documents impérialistes du Vatican datant du XVème siècle. Ces documents (bulles) eurent pour résultat la décimation des nations libres et originelles de la Terre-Mère et a ainsi privé la planète de façons de vivre respectueuses des écosystèmes et des enseignements sacrés.

Le livre de Newcomb [NdJBLR71  a traduit l’essentiel du livre original en anglais Pagans in the Promised Land : Decoding The Doctrine of The Christian Discovery que j’ai réuni dans une version PDF N° 4 sur mon blog, de 45 pages] Païens en terre promise : décoder la doctrine chrétienne de la découverte (Fulcrum, 2008) se repose sur des trouvailles récentes en théorie cognitive et en analyse sémantique des versions latines et anglaises des documents pontificaux du Vatican du XVème siècle. Il a identifié des schémas (de langage) peu remarqués, trouvés dans ces documents et dans les décisions de la Cour Suprême des États-Unis, affirmant un droit pour un “prince ou peuple chrétien” de découvrir et d’exercer un droit de domination (dominorum christianorum) sur les terres et possessions des “païens et infidèles”.

Le résultat de l’héritage de la chrétienté en matière de domination et de déshumanisation a été la quasi destruction de milliers d’années de sagesse spirituelle et écologique développée par nos nations originelles.

Le travail de M. Newcomb a aussi servi de puissant contexte pour le documentaire : The Doctrine of Discovery : Unmasking the Domination Code réalisé et produit par Sheldon Wolfchild (Dakota) et coproduit par Newcomb, 2015.

Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter avec Steven Newcomb (Version PDF N° 47 de 106 pages)

DOSSIER : DOCTRINE CHRÉTIENNE DE LA DÉCOUVERTE

Ce nouvel article de Steven Newcomb, répond à la récente actualité française ;

  • Celle soulevé par Lilian Thuram, qui a déclaré : Dans une longue interview donnée au Corriere dello Sport, Lilian Thuram est revenu sur les cris racistes adressés au joueur de l’Inter Milan Romelu Lukaku, dimanche dernier à Cagliari, et propose de s’inspirer de la France : « Il y a une hypocrisie incroyable et il manque la volonté de résoudre le problème. Ne rien faire équivaut à être d’accord avec ceux qui poussent des cris racistes. Si quelque chose vous dérange, vous faites tout pour la changer. En France, on interrompt les matches en cas de comportement contre l’homosexualité dans les tribunes : suspendre la rencontre et renvoyer les joueurs aux vestiaires, cela veut dire éduquer les gens. »  » Il faut prendre conscience que le monde du foot n’est pas raciste mais qu’il y a du racisme dans la culture italienne, française, européenne et plus généralement dans la culture blanche, poursuit l’ancien défenseur de Parme et de la Juventus Turin. Il est nécessaire d’avoir le courage de dire que les blancs pensent être supérieurs et qu’ils croient l’être. De toutes les manières, ce sont eux qui doivent trouver une solution à leur problème. Les noirs ne traiteront jamais les blancs de cette façon, et pour n’importe quelle raison. L’histoire le dit. » Source L’Équipe du 04/09/19

Aussi est-il nécessaire de rappeler les déclarations de Jules Ferry, devant l’Assemblée Nationale, en 1885 : « Les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures » de même lorsqu’il fut expressément dit que « L’homme qui n’est pas blanc est inférieur » on ne peut être plus clair !

Et de conseiller à tous la lecture du Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire, 1950 qu’il a aussi prononcé à l’Assemblée Nationale ► Discours sur le colonialisme, 1950.

  • Celle concernant les abus sexuels dans l’Église ; un protocole historique signé entre le parquet et le diocèse de Paris – Les faits : Toutes les dénonciations de violences sexuelles sur mineurs ou majeurs seront signalées de manière systématique par le diocèse au parquet de Paris. Un protocole inédit a été signé jeudi 5 septembre entre Mgr Michel Aupetit et Rémy Heitz, procureur de la République de Paris. Source La Croix du 05/09/19

Et il est urgent de rappeler que le silence a été institutionnalisé par la lettre Crimen Sollicitationnis comme vous pourrez le lire, en analyse, dans ce dernier billet qui traitre à fond de ce sujet ► Énième scandale pédophile, le pape se dit… Mais également le Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret » – Le crime de génocide dans les Pensionnats pour Indiens (de 1840 à 1996) au Canada ; car il y est démontré qu’aucune personne indigène traditionnelle ou Nation ne devaient être autorisées à survivre en dehors de la chrétienté et de sa nation « blanche ». Plus précisément les pages 24/25 et 26 qui ne laissent aucun doute sur la finalité du Plan mise en œuvre par les Églises et l’État, ici canadien, mais il en fut de même aux USA (de 1820 à 1980) sous cette même forme.

Et page 9 pour comprendre la genèse de cette « Machine à Tuer » :  Comme tous les non-chrétiens partout dans le monde étaient décrétés sans âmes et sans aucuns droits, ils devaient être conquis et détruits pour leur salut. Mais ces non-personnes pouvaient éviter le massacre et acquérir un statut limité d’esclave en se faisant baptiser. De cette façon la conquête du monde par l’empire chrétien/catholique pouvait avancer de manière efficace et sur une base de “légitimité morale”, ce spécifiquement depuis la doctrine pontificale de l’Indulgence déclarant que les guerriers saints massacrant au nom de Rome étaient spirituellement lavés et placés dans un état de grâce originelle. (NdT : Pape Urbain II, concile de Clermont en 1095 avant la 1ère croisade). Bref, le génocide était une bonne chose à la fois pour le conquérant et le conquis : une idée qui est devenue à terme profondément ancrée dans la psyché du monde occidental.

Un seul pape, à ma connaissance, aura émis une Bulle interdisant l’esclavage des Indiens du Nouveau Monde : La bulle Sublimis Deus du pape Paul III (1534-1549) traduit en effet la volonté de l’Église d’abolir cette pratique. Volonté bien molle puisqu’elle n’eut aucun effet ► Les bulles de la discorde puisque le Pape François a toujours refusé de répudier les bulles papales Romanus Pontifex et Inter Caetera comme lui a demandé, une énième fois, Steven Newcomb, sur la photo plus haut…

Le profond désir chrétien de domination

Steven Newcomb – Juillet 2019

URL de l’article original en anglais ► http://originalfreenations.com/the-deep-desire-for-christian-domination/

Traduit de l’anglais par R71 dans ► Doctrine chrétienne de la découverte ou le profond désir chrétien de domination (Steven Newcomb)

Le désir des nations chrétiennes de dominer les nations “infidèles” et leurs terres, a mené à un désir de “découvrir” ou de localiser toutes terres infidèles de par le monde, qui n’avaient pas encore été dominées. Ceci devait être fait afin d’étendre l’empire chrétien (NdT : le tristement célèbre “christianorum dominorum”…). Ce désir eut pour résultat le fait que les monarques chrétiens autorisèrent des voyages de recherche de toute terre non-chrétienne qui n’avaient pas encore été soumises à la domination chrétienne.

Le pape et les monarques de la chrétienté croyaient que c’était la volonté de dieu pour que “Son” empire et sa domination soient étendus sur toutes les parties de la planète. Pour ce faire, il devenait nécessaire de naviguer sur les océans à la recherche de tout endroit qui n’avait pas encore été forcé de vivre sous la domination du “dieu” chrétien et de son empire de domination. Nous savons tout cela grâce à une phrase écrite dans une bulle pontificale de 1493 (NdT : Inter Caetera du pape Alexandre VI, Rodrigo Borgia)), “Nous croyons en Lui (dieu), celui par qui se créent les empires et les dominations de toutes choses.

Ce qui a été appelé la “doctrine de la découverte” est fondée sur la croyance que ce fut la volonté de dieu que les monarques chrétiens localisent et dominent toutes terres non-chrétiennes. Ce soi-disant “droit de domination” divin se métamorphosa en un “droit de la découverte” ou en un “droit de la découverte chrétienne”. Dans ce contexte donc, le mot “découverte” dans l’expression “doctrine de la découverte” veut dire “accomplissement de la volonté de dieu de localiser les terres non-chrétiennes afin de les dominer ainsi que les peuples et nations y vivant.

Ce désir de domination se reflète dans un passage de la bible au psaume 2:8:

Demandez-moi et je vous donnerais les païens en héritage et ferais des plus belles parties de la terre votre possession.” Parce qu’un héritage est une forme de propriété, le psaume 2:8 dit de fait que les gentils et non-croyants seront donnés au “peuple élu” en tant que forme de propriété, ce avec toutes les parties non encore sous domination de la terre pour que tout cela entre en possession du “peuple élu”. Ceci évoque également un sens de la propriété que William Blackstone a défini comme un droit de “domination despotique” ou en d’autres termes, une affirmation du droit de domination.

L’affirmation d’un droit de domination chrétienne

Steven NewcombMai 2019 – Traduction R71

Ce qui a été typiquement appelé “La doctrine de la découverte” serait, de mon point de vue, mieux nommé comme étant la “doctrine de la domination chrétienne”. L’idée même de “découverte” n’a de sens que dans le contexte de ces monarques de la chrétienté s’aventurant dans la localisation des terres jusqu’ici inconnues du monde chrétien. Une fois que des terres correspondant à la description donnée étaient localisées au cours de longs voyages maritimes, les représentants du monarque particulier étaient instruits de pratiquer une sorte de rituel afin de s’approprier symboliquement un droit de domination sur cette position géographique particulière, que ce soit en tenant une poignée de la terre étrangère, en brisant une branche, en éparpillant de l’eau (“bénite”), en agitant une épée ou quoi que ce soit d’autre.

En 1823, La Cour Suprême des États-Unis (CSEU), sous la direction du juge John Marshall, remémora une partie de cette étrange histoire et examina ce que la cour appelait le “droit de découverte”. Marshall y déclara que le “droit de découverte” fut très bien illustré par la commission royale du roi d’Angleterre Henry VII donnée à John Cabot et à ses fils. Cette commission instruisit les Cabot de “rechercher, de découvrir, de trouver, quelques îles, terres et provinces des païens et des infidèles qui jusqu’à ce jour demeuraient inconnus de tout le peuple chrétien.

En d’autres termes, les Cabot reçurent pour instruction d’aller à la recherche de terres où vivaient des païens et des infidèles et une fois arrivés sur place, immédiatement s’emparer de l’endroit au nom du droit chrétien de domination de ces gens et de toutes ces terres non-chrétiennes. [NdJBL : c’est de là que vient l’expression faire du cabotage]. La CSEU appela cette affirmation d’un droit de domination l’”ultime dominion”. Bien trop de gens ne comprennent pas que le mot “dominion” dérive du mot latin signifiant “domination”.

“Après avoir souffert au-delà de la souffrance, la nation rouge se relèvera de nouveau et ce sera alors une bénédiction pour un monde devenu bien malade. Un monde empli de promesses brisées, d’égoïsme et de séparations. Un monde se languissant de lumière. Je vois une époque de sept générations lorsque toutes les couleurs de l’humanité se rassembleront sous l’arbre sacré de la vie et la terre entière redeviendra de nouveau un cercle unique. Ce jour là, il y aura ceux parmi les Lakota qui porteront la connaissance et la compréhension de l’unité parmi tous les êtres vivants et les jeunes gens blancs viendront vers ceux de mon peuple pour leur demander de leur dispenser leur sagesse. Je salue la lumière dans tes yeux, là où réside l’univers entier. Car quand tu es au centre de toi-même et que je suis également en cet endroit en mon sein, alors nous serons un.”

~ Tasunke Witko, Crazy Horse, Cheval Fou, chef de guerre Oglala ~

La Voie Lakota & L’aventure de Crazy Horse par Joseph M. Marshall III, version PDF N° 45 de 42 pages

La 7ème génération contre la solution finale – Mohawk Nation News, 27 mai 2019

Catégorie PEUPLES PREMIERS

Pour effondrer les empires coloniaux par apostasie collective et en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte par Jo Busta Lally

PAGE : FAIRE TOMBER L’EMPIRE ANGLO-AMÉRICANO-CHRISTO-SIONISTE

PAGE PDF (133)

JBL1960

« GÉNOCIDE DE PAPIER » – « Le nationalisme blanc » – Mohawk Nation News du 19 août 2019 – Traduit, complété et enrichi par JBL1960

« Quiconque vote pour le système a voté et vote pour que celui-ci continue »

Mohawk Nation News du 22/12/2016

Attentats Terroristes « Manipulés » en France ; Ebook/PDF des Attentats du 7-9 janvier 2015  par Le Greffier Noir

Et je vous invite à lire et étudier La Grande Loi de la Paix ► Kaianerekowa, auquel il est fait référence de nombreuses fois, dans le texte, ci-dessous. Ce texte politique fondateur, est constitué de  117 wampums (articles) de Kaia’nere:kowa ou la Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise (datant de 1142 et plus ancienne « constitution » ou charte confédérale active au monde) pour l’usage de toutes et tous. La traduction de ces articles par Résistance 71 a été remise à la Confédération Iroquoise au travers de membres du conseil des Mères/anciens et conseil des femmes de la nation Mohawk. Kaianere’ko:wa est un des documents les plus importants de l’Histoire de l’Humanité et on pense qu’il mérite d’être plus connu car son esprit représente le futur de nos sociétés au vu de l’échec de nos modèles étatico-répressifs anti-démocratiques. Pour me permettre d’en réaliser une version PDF (N° 21 de 27 pages) que vous retrouverez ICI (il y en a 133) en lecture, téléchargement, impression, diffusion et partage libres et gratuits, car j’estime que tout ce qui participe du développement de l’humanité et de l’éveil de nos consciences DOIT être accessible à tous et gratuitement !

Alors il n’est pas question dans prôner une application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise, mais nous pouvons l’étudier et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir.

Une charte de ce style a non seulement un impact sur le processus politique d’une société, mais aussi sur le processus économique et donc écologique.

Il est également à noter le processus politique par des femmes et des conseils des femmes, dans une société matrilinéaire et égalitaire. Et ainsi, tous ensemble, nous pourrons : Ignorer le Système ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter le meilleur de l’ANCIEN au NEUF càd notre réalité d’aujourd’hui ► Enclencher un NOUVEAU PARADIGME en lien avec les PEUPLES PREMIERS de tous les continents.

Génocide de papier – Le nationalisme blanc

Mohawk Nation News | 19/0/2019 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2019/08/19/paper-genocide-white-nationalism/

Traduit avec l’aide de DeepL.com – Complété & enrichi par Jo Busta Lally

L’ours cracheur a quelques commentaires sur la prochaine élection du  » gouvernement du Canada Incorporated » (N° ISO : ISO 3166-2:CA) (NdJBL : plus officiellement appelé le gouvernement de Sa Majesté).

Une élection des immigrants illégaux de la corporation du gouvernement du Canada est prévue pour le 19 octobre 2019. Le seul résultat de ce choix est que la société continuera d’exister. Les règles de la majorité de 51 % s’appliquent à la façon dont une entreprise est gérée, et non à un pays. La société est propriétaire à droite et à gauche et toutes les parties entre les deux. Le public croit que son vote compte vraiment. Ils se précipiteront donc aux urnes pour continuer l’illusion de la liberté de cet État policier sous la loi de l’Amirauté.

La Création est la relation éternelle entre nous et notre mère la Terre. La langue maternelle contient le ton et l’enseignement de notre mère. Nos paroles émouvantes peuvent réveiller les gens. Nous sommes le vrai peuple originel de l’Île de la Grande Tortue/Amérique du Nord d’un pôle à l’autre et d’un océan à l’autre. Le langage des blancs exprime principalement la possessivité et le matérialisme pour quelques-uns

TRADITION ENRACINÉE DANS LA PSYCHÉ DES 1% ET DE LEURS SUCCESSEURS :

Le seul héritage de la culture et des traditions canadiennes est de tuer les autochtones et de voler leurs terres. Leur politique n’est pas de nous voir comme des peuples naturels originels. Nous sommes victimes d’un « génocide de papier ».

LA MISE EN ESCLAVAGE :

Les entreprises/esclavagistes font travailler les gens pour presque rien. Nous et tout ce que nous possédons sommes déclarés comme leurs biens (ou leurs possession). Nos enfants sont kidnappés, leurs cerveaux lavés, achetés et vendus comme  » des biens meublant  » à but lucratif, qu’on appelle  » investissement « . Les profits sont répartis entre les sociétés actionnaires du gouvernement du Canada et les entreprises qu’elles ont créées. La plupart d’entre nous avons été affamés, assassinés et éliminés. Tout cela fait partie de leur Plan commercial d’Entreprise.

La Création a fait que tout dans la vie s’est engagé en faveur de la nature. La première alliance avec la terre, quand nous sommes arrivés, est que nous devions exister en tant que frères et sœurs avec toute vie sur notre Mère, la Terre. Les étrangers envahisseurs/exterminateurs ne peuvent pas continuer à profiter des vols (de nos terres) et des meurtres (des Natifs).

CHAQUE ESPRIT EST IMPORTANT POUR LE MONDE ENTIER :

Le premier jeu de tewarton/tewaaraton a été joué avant que les gens ne soient placés sur l’île de la Grande Tortue par la Création. Il a été joué entre les Ailés et les Quadrupèdes. Les Ailés ont gagné parce que les quatre pattes ne permettaient pas à l’écureuil de faire partie de l’équipe à quatre pattes. Il a dit à l’aigle : « Je veux juste jouer ». L’aigle plaça alors une partie de son duvet sous les bras de l’écureuil et lui apprit à voler. L’écureuil volant frappait la balle du cerf au faucon qui marquait le but gagnant pour les Ailés. La morale de l’histoire est que chaque esprit est important pour le monde entier. Ne jamais préjuger (de rien). Les gens ont ensuite été accueillis (sur Terre-Mère). Aussi, le dernier recours avant la guerre est de rejouer au tewaraton. (Ce jeu ancestral est considéré comme médicinal, et pour apprendre des uns des autres, ICI)

Aujourd’hui nous sommes arrivés dans une impasse (représenté par lacrosse) et le jeu se joue pour résoudre le problème et remplacer la guerre. Le sport est censé créer la paix dans le monde. En tant que peuple souverain tewatatawi, nous sommes en compétition en tant que peuple et non pas individuellement contre des sociétés artificielles appelées « nations ». Le sport pur ne devrait pas être pratiqué entre des personnes naturelles/originelles et des entreprises artificielles et sans âme.

Le génocide est conçu et amplifié voire optimiser par les militaires par usurpation avec l’aide des Renseignements Généraux. Les envahisseurs/exterminateurs illégaux nous contrôlent en nous espionnant. Toutes les données de nos ordinateurs, cartes de crédit, biens, relations familiales, etc., sont enregistrées afin que les envahisseurs/exterminateurs puissent piller nos terres et nos ressources.

Nos souvenirs de nos ancêtres détiennent la clé de chaque verrou de l’univers. Trahir leur confiance pour quelques billets, prendre de l’argent pour une terre, n’est ni naturel/normal, ni légal

Nous ne pouvons pas mentir à notre mère (la Terre). Les 1% et leurs partisans nous ont donc forcément poussés à nous embrouiller et à nous déséquilibrer. Cela n’a pas fonctionné. Nous sommes un seul peuple sur toute l’Île de la Grande Tortue. Nous partageons le (même) plat avec une (seule et même) cuillère. [Hitler : « Bien sûr, la rhétorique politique extrémiste encourage la violence. C’est tout l’intérêt. ICI & ]

Le système d’entreprise commerciale des mesquins blancs est destiné à tuer nos enfants et nos descendants. Le monstre laid de l’immigrant appelé « guerre, mal et avidité » sera dissous.

Nous avons la volonté d’accomplir tout ce que nous décidons. kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix, nous fournit les outils pour le faire.

Les envahisseurs ont toujours été avides et brutaux, exploitant à mort et s’accaparant tout. Le 1% et ses partisans continuent à voler et à vendre nos terres et nos ressources aux uns et aux autres dans le monde entier. Les Sud-Américains refusent de travailler pour rien jusqu’à leur mort. La frontière est gardée fermée pour qu’ils restent désespérés.

Le 1% et ses partisans déclarent que le travail d’un homme vaut plus que sa liberté. Notre cause est la survie économique et politique au beau milieu d’un génocide contre l’horrible et brutal 1% et ses partisans qui possèdent tout le reste.

Ensemble, nous sommes importants. QUAND LA FORCE NATURELLE EN NOUS S’ÉLÈVE, ELLE EST IMPARABLE. NOUS AVONS UNE GRANDE VISION ET DE GRANDS OBJECTIFS. LE 1% INVITE LES GENS DU MONDE ENTIER À VENIR SUR L’ÎLE DE LA GRANDE TORTUE POUR NOUS OPPRIMER. NOUS SOMMES PERÇUS COMME UN OBSTACLE À LEUR PLAN COMMERCIAL OU BUSINESS PLAN.

Les étrangers ne nous opprimeront pas. La Création a un plan pour notre liberté. La reine ne devrait plus recevoir notre argent, nos ressources, nos richesses, nos impôts. Nous n’avons aucun obligation de payer des impôts à qui que ce soit.

Il y a deux sortes d’indigènes/Natifs, le 1% qui travaillent pour les oppresseurs et le 99% de vrais gens.

LES INDÉSIRABLES UTILISENT DES MÉTHODES DU « DIVISER POUR MIEUX RÉGNER » CONÇUES PAR L’ARMÉE :

Ils détruisent nos familles, détruisent nos communautés, nous enlèvent nos enfants, les bousillent et les assassinent.

Nos clans teotiokwanhoksten dirigeront la transition vers une véritable liberté. Nous sommes un seul peuple en harmonie avec la Création.

Le teiohateh a deux rangées est notre chemin avec la Création. Ceux qui viennent de l’autre côté de l’eau salée ne sont pas les enfants de notre mère. Ils sont venus ici par l’eau sans rien dans leur bateau. Sur l’eau, ils n’ont pas d’histoire naturelle ou d’existence ici. Leur tourbillon disparaît. On les a nourris. Puis ces immigrants se sont retournés contre nous et nous ont tués. Le 1% et ses partisans veulent toujours nous institutionnaliser, nous, notre langue et notre culture, pour nous contrôler jusqu’à ce que nous soyons partis. Utilisant nos propres ressources pour nous séduire, ils créent des divisions, des guerres et tentent de détruire notre pouvoir naturel/originel. La Création est toujours là. Nous ne seront jamais finis/terminés.

Les cérémonies et la culture sont des affirmations de notre juridiction, tewatatawi.

ÉCHAPPATOIRE :

Les traîtres suivent Dieu et la Couronne. Si nous refusons de nous défendre et ignorons le dessein de conservation de la Création, nous cesserons d’exister. En tant que personnes naturelles, nous ne pouvons pas nous écarter de la conception originale par la Création. Les indésirables envahisseurs/exterminateurs se détruisent eux-mêmes et tentent de nous emmener avec eux.

Ohstonwakowa, la grande danse des plumes, est une véritable victoire lorsque nous nous maintenons et nous protégeons les uns les autres dans le monde naturel. Cette danse exprime la liberté et celle de nos frères et sœurs et de toutes nos connaissances et relations.

Nous ne tournerons jamais le dos. Nous rechercherons sans relâche notre liberté. De l’Océan Oriental à l’Océan Occidental, du Pôle Nord au Pôle Sud, nous mettrons fin au règne de la misère, de la dévastation et de la mort.

Les étrangers ne se baignent pas dans notre sang, ne nous volent pas et ne nous terrifient pas. Nous mettrons fin à la folie que ces envahisseurs/exterminateurs indésirables ont apportée avec eux. Nous avons de l’énergie, de la motivation, de la force. Nous nous rappelons encore comment utiliser nos souvenirs/notre mémoire.

LES ESPÈCES INVASIVES :

Les envahisseurs ont apporté la maladie, la jalousie, la haine, la voracité, la cupidité, la syphilis, les rats, les pigeons, les pissenlits et les insectes pour attaquer notre monde naturel/originel et créer la même société qu’ils avaient laissée derrière eux. Ils pissent et chient dans leur eau et la boivent. Ils justifient leur brutalité en imposant la religion. Ils n’assument aucune responsabilité et prient  » Dieu en qui nous avons confiance  » pour pouvoir prétendre à tort qu’ils ne sont pas responsables. Leur brutalité est due à la « volonté de Dieu« , de sorte qu’ils ne sont jamais en faute après avoir dit « désolé » et qu’ils ne versent même pas une larme. Aucun pouvoir ne peut tenir leur dieu responsable parce qu’il n’existe pas.

ONWE LE PEUPLE DE L’ÉTERNITÉ :

ILS NE NOUS EFFACERONT JAMAIS DE LA CRÉATION AIONKIIATOTARHO. RIEN N’EST PLUS GRAND QUE NOTRE VOLONTÉ D’ÊTRE LIBRE. SI L’UN DES 1% ET SES PARTISANS RESTENT ICI, NOUS NE SERONS JAMAIS VRAIMENT LIBRES.

Les indésirables qui n’adhèrent pas au kaianerekowa, Grande Loi de la Paix et au Wampum deux rangées sont des squatters qui sont ici avec notre consentement explicite. Leur carte d’identité de société étrangère n’est cependant pas valable ici.

L’oppression de nos enfants sera éliminée en une génération. Nous ne justifierons pas nos façons de faire en utilisant les lois de l’Amirauté des criminels. Il n’y a pas de vérité et de bonté dans tout ce qu’ils font parce que c’est artificiel.

Aujourd’hui, le vol complet de nos terres est en train d’être tenté, comme avec l’accord-cadre sous leur corporation enregistrée auprès du Vatican, CANADA ISO #1366-2 : CA 1867. Le premier ministre Pierre Elliott Trudeau a ouvert une nouvelle société en 1982, le  » gouvernement du Canada « . Un véritable ordre social naturel ne peut être atteint que par le tewatatawi originel, le kaianerekowa ► la Grande Loi de la Paix.

Les autochtones de haut rang (Grands Chefs) qui travaillent pour le 1 %  donnent une fausse image de nous. Les vrais gardiens du savoir sont inscrits sur la liste noire (blacklistés). Atonwa, la danse des plumes reconnaît la contribution de chacun à la grandeur de toute vie, pour faire mieux à l’avenir. Notre façon de faire favorise la paix et l’harmonie. Les envahisseurs/exterminateurs nous ont montré en 250 ans qu’ils n’ont jamais voulus la paix ! Ils veulent une guerre continuelle/perpétuelle après avoir abattu l’arbre de la paix à Onondaga planté par Dekanawida et le rotino’shonni’onwe originel.

Les chaînes se détachent. Nos enfants se souviendront que nous les avons libérés. Comme nos ancêtres, pouvons-nous en faire davantage ? Efforçons-nous de persévérer dans cette entreprise.

En 1701, les Français furent les premiers Européens à accepter la Grande Paix. Les Anglais ne tardèrent pas à suivre et passèrent sous le teiohateh Deux Rangées. En 1710, nous avons apporté la paix en Europe. Les kaianerekowa ont ébranlé les monarchies d’Europe occidentale. En 1779, ils abattirent le plus grand arbre de l’Île de la Grande Tortue, l’arbre de la paix, pour créer la République de la guerre. Le délai de prescription pour tous leurs crimes ne cessera jamais. Nous tiendrons toujours ces criminels responsables de leurs actes.

LA LIBERTÉ EST NOTRE DESTINÉE :

Nous affronterons tous ceux qui tentent de nous rendre craintifs, peureux et rendent nos vies insupportables. Nous sommes un peuple courageux et opiniâtre. Kaianerekowa, La Grande Loi de la Paix est le décret de la Création. La liberté est totalement « naturelle ». Les  » INDIENS  » assimilés qui aident les 1% ne peuvent pas demeurer sur l’Île de la Grande Tortue.

La trahison de l’Assemblée des Premières Nations de l’APN et des conseils de bande nous tire dans le dos devant notre peuple. Ils seront dissous.

TAXES D’EXTORSION ET EXTRACTION DE NOS RESSOURCES :

Nos terres et nos ressources volées sont les garanties utilisées frauduleusement pour des prêts dans le monde entier. On n’a jamais rien signé. Les 1% et leurs partisans quitteront l’Île de la Grande Tortue tout comme les serpents rouges, blancs et noirs. Nos chaînes commencent à se briser. Notre victoire est de ne perdre aucun des nôtres.

Si le 1% et ses partisans ne s’entendent pas avec nous et à notre convenance, nous continuerons à leur faire vivre un véritable enfer !

La  » belle religion du lac Handsome/Handsome Lake  » est de prier et de souhaiter que leurs maîtres s’occupent d’eux et nous fassent taire/disparaitre. Ils sont les bienvenus pour descendre de notre canoé, monter à bord du navire de l’envahisseur/exterminateur (comme le Santa Maria) et traverser la grande eau salée. [NdJBL ► AMERIGO DOIT PARTIR !]

Le 1% et ses partisans veulent écrire notre histoire qui nous efface totalement (dont nous sommes totalement absent). Leur propre histoire est, elle, une fiction inventée/fabriquée de toutes pièces.

L’accord-cadre et les autres plans de démolition nous renforcent. Le 1% et ses partisans ne pourront jamais légalement obtenir notre terre qui vient de la Création, qui ne peut être achetée ou vendue, à d’autres du 1% et à leurs partisans.

Le génocide de papier ne nous tuera jamais. Notre survie est notre héritage et notre réussite. La Grande Loi de la Paix : Kaianerekowa est dans tous nos esprits. La vérité est notre meilleure arme.

C’est nous et la Création qui déciderons. Pas des corporations privés. Les lois privées comme l’accord-cadre ne nous tueront pas.

UNE RIVIÈRE COULE DANS UN SENS. UNE LOI SUR LES SOCIÉTÉS NE PEUT PAS CHANGER CETTE DIRECTION SANS DÉSASTRE. [NdJBL : Je suppose qu’il est fait référence ici à l’inversion du cours de la rivière Chicago/Chicago River en 1900.]

Le 1% et ses partisans vont là où il y a une guerre ou là où ils peuvent faire la guerre. Ils doivent quitter l’Île de la Grande Tortue. Pour nous, la bataille est une grande danse.

Hé ! Les colons de papier = La fête est finie !

La vérité nous libèrera à tout jamais !

 

Lectures complémentaires en version PDF pour y parvenir :

La Voie Lakota & L’Aventure Crazy Horse, par Joseph M. Marshall III

Introduction à la pensée et la philosophie amérindienne, Russell Means

Nous sommes TOUS des colonisés, Résistance 71

Effondrer le colonialisme, Résistance 71

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte par Jo Busta Lally

JBL1960

L’ « Argent du sang » Indien pour les crimes commis dans les Écoles de Jour au Canada – MNN du 26/07/2019 – Traduit, complété & enrichi par JBL

Nous sommes TOUS des colonisés !

Certes à des degrés divers, car nous ne vivons pas la même chose, selon que l’on n’est un Natif parqué dans une REZ au Canada ou aux USA, et un simple citoyen français. Pour autant c’est la même finalité qui nous est promise à TOUS. Et contre laquelle nous pouvons lutter TOUS ENSEMBLE et ce d’où que nous nous trouvions pour peu que l’on considère que le salut de l’Occident, comme l’avenir de l’Humanité, passe par les peuples occidentaux (nous) émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre.

Les Natifs nous invitent ici, et encore une fois, à choisir entre la DICTATURE TECHNOTRONIQUE qui nous est promise, en Amérique du Nord via l’INDIAN ACT et les Lois Fédérales Indiennes OU la RÉSISTANCE via La Grande Loi de la Paix dans l’île de la Grande Tortue et partout ailleurs, comme en France, en instaurant une société sans/contre l’État celle des associations libres, volontaires et autogérées.

Sinon, c’est la haine pure et la guerre ad vitam æternam qui perdureront tant que nous n’y mettrons pas un terme par une décolonisation concertée !

Résultat de recherche d'images pour

L’ « ARGENT DU SANG » INDIEN POUR LES CRIMES COMMIS DANS LES ÉCOLES DE JOUR* AU CANADA

Mohawk Nation News | 26 juillet 2019 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2019/07/26/indian-blood-money-for-canadas-day-school-crimes/

Traduit de l’anglais par Jo Busta Lally avec l’aide de DeepL.com Traducteur

*Écoles de Jour/Externat à la différence des Pensionnats pour Indiens

Certains  » objecteurs/victimes  » des crimes commis par le Canada contre les enfants autochtones dans les externats indiens n’accepteront pas le  » montant du sang  » du règlement proposé par le tribunal et ordonné par les génocidaires/canada coupables. Gowling WLG, sont les avocats du Canada et des étudiants autochtones !!!! Gowling veut empocher 55 millions de dollars du Canada. Les victimes autochtones reçoivent 10 000 $ chacune, peut-être.

Le Canada admet son crime de génocide et ne purge pas sa peine. [NdJBL : Voir l’analyse de la dernière mise à jour du Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret – Le Crime du Génocide dans les Pensionnats pour Indien de 1840 à 1996 au Canada » ; En lien avec Justin « WaterHole » Trudeau verse des larmes de crocodile sur les viols, la stérilisation et/ou l’assassinat des gardiennes de la Terre…]

Selon David Cass, du Barreau du Canada, si une victime remet en question l’arnaque entre le Canada et Gowling WLG, appuyée par le Barreau et la Cour fédérale, les règles sont simplement modifiées. Les opposants sont rayés de la liste des victimes.

Le 12 juin 2019, le Barreau de l’Ontario a reçu la plainte suivante du citoyen concerné, l’avocat John Mann III, qui a remis en question le vol audacieux de 55 millions de dollars mis sur pied par le Canada, Gowling, la Cour fédérale et le Barreau de l’Ontario pour le génocide perpétré contre presque 200 000 enfants autochtones survivants.

De : Officiers David Cass, avocat, Heather Di Dio, avocate ;

Objet : Dépôt de plainte :

1 ) Mann a pratiqué le droit pendant plus de 42 ans, a été membre du barreau de l’État du Michigan depuis 1977 et membre du Barreau du Haut-Canada (maintenant l’Ontario) depuis 1993. Il a souligné les violations déraisonnables de la conduite professionnelle et l’ingérence inappropriée dans les relations avocat-client. Le 17 mai 2019, il a fait part de ses préoccupations à Gowling, puis au Barreau de l’Ontario par courriel. Il mentionne que deux dossiers ont également été déposés par Audrey Horn, une cliente du recours collectif de Gowling.

2) Le recours collectif de l’école de jour des Indiens a été déposé il y a plus de 10 ans, en 2009. En 2016, Gowling est devenu, d’une façon ou d’une autre, l’avocat du groupe pour tous les clients autochtones demandeurs. Le 12 mars 2019, Gowling a conclu une entente de règlement avec les auteurs, le Canada. Le premier ministre Justin Trudeau admet sa culpabilité et sa responsabilité pour les atrocités commises par le Canada tout au long de son histoire. Pourquoi les survivants doivent-ils intenter des poursuites judiciaires pour obtenir réparation pour les horribles actes répréhensibles commis par le Canada ? Pourquoi le Canada n’admet-il pas sa responsabilité dans son projet de Convention de règlement extrajudiciaire relative aux écoles de jour des Indiens [au paragraphe « 1.02 Absence d’admission de responsabilité »] ?

3 ) Les sections suivantes exigent une attention immédiate de la part du Barreau de l’Ontario [LSO] :

DROITS JURIDIQUES

13.01 Honoraires des avocats du groupe

Le Canada convient de payer aux Avocats du Groupe[Gowling] leurs honoraires et de débourser cinquante-cinq millions de dollars (55 000 000,00 $) dans les trente (30) jours suivant la Date d’entrée en vigueur.

13.05 Aucun autre droit à percevoir

Gowling et le Canada conviennent que tous les paiements versés aux membres autochtones du recours collectif des survivants ne seront pas déduits des frais juridiques ou des débours.

16.01 Coopération avec le Canada

Pour obtenir l’argent, les victimes ont dû aider le Canada à faire approuver cet accord.

16.02 Annonces publiques

Les victimes sont tenues de faire des déclarations publiques à l’appui de l’Accord. Sinon, ils ne seront pas payés.

4) Le paiement de 55 000 000 000 $ versé par le Canada à Gowling est inapproprié car 3 conditions sont requises ;

Premièrement : les premières victimes et Gowling WLG doivent  » coopérer  » avec le Canada.

Deuxièmement : Les victimes initiales et Gowling doivent  » faire de leur mieux pour obtenir de la Cour fédérale l’approbation de la présente entente « .

Troisièmement : Les victimes et Gowling doivent  » faire de leur mieux pour obtenir le soutien et la participation  » de tous les autres membres du groupe à tous les aspects de la Convention de règlement.

5) Ces dispositions créent des conflits d’intérêts ainsi qu’une ingérence inappropriée et la destruction des relations avocat-client entre les clients survivants/victimes et leur avocat Gowling.

En conséquence ;

(a) Le Canada et les victimes sont tous deux devenus des clients de Gowling ;

(b) Gowling a un intérêt financier personnel de 55 000 000 $ dans le soutien des intérêts du Canada. Gowling est maintenant partie prenante à la Convention de règlement et n’est plus un avocat objectif agissant pour tous les survivants autochtones ;

(c) Gowling a divisé ses clients du groupe en deux groupes opposés, des clients qui  » appuient  » la Convention de règlement du Canada contre des clients  » opposants  » qui n’appuient pas l’entente ;

(d) Gowling était tenue de  » coopérer  » et de  » soutenir  » tout ce que le Canada voulait, tandis que Gowling devait ignorer et ne pas tenir compte des  » objections  » d’aucun de ses clients du groupe ;

(e) Au cours de l’audience d’approbation du règlement de la Cour fédérale, Gowling s’est opposé à chaque client qui s’opposait à l’entente de règlement proposée par le Canada parce que Gowling ne voulait pas compromettre ses intérêts financiers acquis dans le paiement de 55 000 000 $ provenant du Canada. Gowling a violé son devoir d’agir uniquement dans le meilleur intérêt de ses clients, et libre de toute influence extérieure ;

(f) Les avocats du Canada[Gowling] se sont ingérés indûment dans la relation avocat-client entre Gowling et leurs clients et l’ont détruite. D’un point de vue juridique, tout acompte et frais doivent être établis de façon confidentielle entre Gowling et ses clients seulement, sans aucune influence extérieure quelle qu’elle soit ;

(g) Comment le paiement proposé de 55 000 000 000 $ a-t-il été effectué et autorisé par le Canada, si ce n’est, à même les fonds du contribuable au cabinet d’avocats privé Gowling WLG ?

(h) Gowling doit se retirer de représenter tous les clients du groupe. La Convention de règlement proposée propose un montant de base déraisonnable de 10 000 $ et plus pour cinq niveaux d’indemnisation différents dans une institution fédérale. Tous les survivants de l’École de jour indienne ont participé de la même façon à la violence physique et mentale et au génocide culturel.

6) De plus, le site Web de Gowling confirme que le Canada était déjà client du Groupe bien avant qu’il ne soit assigné à comparaitre à titre d’Avocat du Groupe dans cette affaire : « Gowling WLG conseille un large éventail de clients à travers le Canada, y compris tous les niveaux de gouvernement et ses agences. »

Par conséquent ; il est inapproprié pour Gowling de poursuivre son propre client, le Canada.

7) Gowling ne peut réparer aucun de ces conflits d’intérêts et doit retirer sa représentation à tous les clients du groupe.

8) Le Barreau de l’Ontario doit immédiatement faire enquête sur les conflits d’intérêts et l’ingérence inappropriée dans les relations avocat-client. La Cour fédérale de Winnipeg doit être immédiatement informée des plaintes. Les clients/victimes autochtones doivent être protégés. Les avocats de Gowling et de Canada Incorpated agissent dans l’intérêt supérieur des survivants autochtones. La Déclaration de principes de la LSO porte sur la protection des peuples autochtones. Le Barreau de l’Ontario est en conflit d’intérêts en ce sens puisqu’il a le mandat d’enquêter sur ses propres membres.

9) Les victimes ne peuvent obtenir justice dans un système conçu pour poursuivre un génocide culturel systémique. De plus, le juge de la Cour Fédérale est nommé et payé par le gouvernement même qui a causé les dommages, dans une évidence automatique de partialité et de conflit d’intérêts.

10) Il y a victimisation grâce à la collaboration entre le Canada, Gowling, le tribunal et le barreau. Un processus doit être mis en œuvre en lien avec le wampum deux rangés et kaianerekowa, La grande Loi de la Paix, pour remédier aux nombreuses atrocités causées par le Canada. La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones[DNUDPA] l’exige. Le monde en a besoin. La vérité l’exige. La justice l’exige.

Avec tout le respect que je vous dois ;

John R. Mann III

En fin de compte, ils sont tous impliqués dans l’arnaque, se payant mutuellement en essayant de nous faire mordre la poussière.

Résultat de recherche d'images pour

Derniers chiffres connus sur l’inscription des indiens (sources gouvernementales)

Rejoindrez-vous les cyborgs OU serez-vous la résistance ?

Vouloir lutter efficacement aujourd’hui contre l’empire, c’est lutter contre le fondement même de l’impérialisme occidental qui repose sur un pilier de pouvoir économique et un pilier de pouvoir idéologique étroitement impliqués l’un avec l’autre.

Attaquer ces deux piliers porteurs aura pour résultat à terme, d’effondrer l’empire. Comment ? Par la prise de conscience et le boycott physique et idéologique tout en amenant des solutions efficaces de remplacement aux institutions oligarchiques qui nous ont été imposées depuis des siècles, l’État étant le rouage essentiel de l’oppression généralisée.

Pour y parvenir, il apparaît tout à fait essentiel que les peuples occidentaux réfutent et refusent en bloc l’idéologie dominante qui les colonise tout autant que les peuples des nations colonisées, même si le degré d’oppression est (à peine) moindre, comme je le rappelle en préambule.

Il n’y a pas de solutions au sein du système, il n’y en a jamais eu, et probablement qu’il n’y en aura jamais et tant que la malfaisance régnante que nous savons être le Vatican, la City de Londres et Washington D.C. ne sera pas totalement anéantie.

Pour une réconciliation réelle avec les peuples colonisés d’hier et d’aujourd’hui, car nous avons besoin les uns des autres pour bâtir une véritable société progressiste, émancipée et libre. Il n’y a pas d’autre alternative, ni aucune solution au sein du système oligarchique coercitif, oppressif et totalement mortifère qu’on nous a imposé en nous bourrant le crâne avec la pseudo-inéluctabilité de l’affaire par une science tronquée, biaisée et falsifiée à bien des niveaux. Tout cela est bien au-delà de toute rédemption et pour y parvenir il conviendra de définitivement lâcher-prise d’avec cette ignominie colonialiste qui est le pire fléau que la terre ait portée depuis des milliers d’années.

JBL1960

Toutes les versions PDF sont en lecture, téléchargement, impression, partage et/ou diffusion gratuitement en suivant ce lien ► LES PDFs RÉALISÉS PAR JBL1960

Planter l’arbre de demain ; (MàJ 18/07/19)

Voilà ce que nous voulons faire aujourd’hui* ;

L’autogestion est la SOLUTION !

Dignité, Terre et Liberté !

Résultat de recherche d'images pour

Inspiration Zapatista (1994-2019)

*Sub Marcos, 1999 ► Chiapas, Feu et Parole d’un peuple qui commande et d’un gouvernement qui obéit, version PDF N°79 de 218 pages

URL source en français ► http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2019/06/07/communique-du-cni-congres-national-indigene-cig-conseil-indigene-de-gouvernement-et-de-lezln-armee-zapatiste-de-liberation-nationale-face-a-la-violence-declenchee-a-lencontre-des-peuples-o/

COMMUNIQUÉ DU CNI (CONGRÈS NATIONAL INDIGÈNE) – CIG (CONSEIL INDIGÈNE DE GOUVERNEMENT) ET DE L’EZLN (ARMÉE ZAPATISTE DE LIBÉRATION NATIONALE) FACE À LA VIOLENCE DÉCLENCHÉE À L’ENCONTRE DES PEUPLES ORIGINAIRES

Aux peuples du monde,
Aux réseaux de soutien au CIG,
À la Sexta nationale et internationale,
Aux médias,

La marche du capitalisme néolibéral porte dans ses pas la marque du sang de nos peuples contre lesquels la guerre empire parce que nous n’abandonnons pas notre terre, notre culture, notre paix et notre organisation collective ; parce que nous ne cédons pas dans notre résistance ni ne nous résignons à mourir.

Nous dénonçons la lâche attaque  perpétrée le 31 mai dernier à l’encontre de la communauté nahua de Zacualpan et des membres du CNI, dans la commune de Comala, État de Colima, où un narco paramilitaire a utilisé des armes de gros calibre contre un groupe de jeunes, assassinant l’un d’entre eux et en blessant grièvement trois autres.

Nous accusons comme responsables de ces graves faits les trois niveaux du mauvais gouvernement qui permettent que ces groupes paramilitaires opèrent dans la région, et en priorité le directeur de la sûreté publique Javier Montes García. Nous exigeons que soient pleinement respectés les us et coutumes de la communauté nahua de Zacualpan.

Nous condamnons l’agression et la destruction qui se sont produites à l’aube du 31 mai dans les localités de Rebollero et de Río Minas, appartenant à la communauté binizza de San Pablo Cuatro Venados dans la commune de Zaachila, de l’État d’Oaxaca, des mains d’un groupe armé qui a détruit violemment les maisons de dizaines de familles. Un grand groupe de personnes est arrivé dans la localité en tirant avec des armes de gros calibre et, après plusieurs salves, utilisant de lourds engins, ont démoli les maisons, obligeant les habitants, parmi lesquels se trouvaient des mineurs d’âge, à s’enfuir et à se réfugier dans la montagne. Ils ont détruit 24 habitations, brûlé le maïs et d’autres grains stockés pour semer. Ils ont brûlé les affaires personnelles de la communauté comme des vêtements et des chaussures. Ils ont en plus volé du bétail, des groupes électrogènes et des pompes à eau.

Nous condamnons la répression et le pillage commis à l’encontre de nos compagnons et compagnes de la communauté indigène otomi résidant dans la ville de Mexico, qui ont été délogés violemment par des groupes de choc au service du mauvais gouvernement et des entreprises immobilières, accompagnés par des centaines de soldats d’élite pour soutenir Nestor Nuñez, titulaire de la mairie de Cuauhtémoc. C’est le 30 mai à 11h qu’a été attaqué leur campement rue de Londres au n°7, dans le quartier Juárez, occupé par la communauté otomi depuis le séisme du 19 septembre 2017.

Nous condamnons le siège paramilitaire que des groupes criminels, couverts et soutenus par les trois niveaux du mauvais gouvernement et tous les partis politiques, maintiennent contre les communautés du Conseil indigène et populaire du Guerrero – Emiliano Zapata (CIPOG-EZ) dans la commune de Chilapa et José Joaquín de Herrera, qui par leur lutte construisent la paix en autonomie.

Nous lançons un appel aux peuples du Mexique et du monde pour qu’ils soient attentifs et solidaires avec la lutte des peuples du Guerrero, et qu’ils brisent cet état de siège qui impose la violence, favorise l’appropriation capitaliste des territoires indigènes et empêche la circulation des aliments et des médicaments. Nous lançons un appel à soutenir la collecte de vivres et de produits destinés aux communautés affectées tels que du maïs, des haricots, des piments en conserve, du sucre, des sardines, du thon, du papier hygiénique, des langes et des médicaments, à apporter au local d’UNIOS, qui se trouve rue Dr. Carmona y Valle, n° 32, dans le quartier Doctores de la ville de Mexico.

Nous le répétons : «Notre terre mère n’est pas à vendre, ni au grand capital ni à personne ; notre existence n’est pas négociable, ni par conséquent la résistance de nos peuples.» 

Sincèrement,
Juin 2019
Pour la reconstitution intégrale de nos peuples
Jamais plus un Mexique sans nous
Congrès national indigène
Conseil indigène de gouvernement
Armée zapatiste de libération nationale

Résultat de recherche d'images pour

De l’or, des diamants et du coltan dans les sols indigènes !

PACARAIMA. Première ville brésilienne située à la frontière avec le Venezuela. Seulement quelques milliers de Vénézuéliens ont choisi d’emprunter ce chemin pour fuir. En février dernier, face à la répression aussi soudaine que violente des soldats de Maduro, les Pemons, eux, n’ont pas eu le choix.

Sur la frontière entre le Venezuela et le Brésil ; Au plus fort de la répression, à la fin du mois de février 2019, près d’un millier de Pemons ont trouvé refuge chez les Taorepangi. La frontière n’existe pas pour ce peuple. « Ces réfugiés, ce sont des frères, ils font partie de ma famille », explique Ivanete. L’épouse du « tuxau« , le chef de village, raconte le 1er jour où les Pemons sont arrivés, à pied, à travers la forêt, chassés par l’armée vénézuélienne ► Pour lire l’article dans son intégralité ► https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-15-juillet-2019

À lire mon dossier EZLN – Inspiration zapatiste

Dans l’esprit zapatiste, l’humain nait de la diversité, et s’il n’est pas question d’importer le modèle zapatiste en France, nous pouvons l’étudier et adapter ce qui peut l’être en s’inspirant de cet esprit/spirit/geist puisque l’heure est venu pour les peuples de choisir entre RÉSISTANCE & COMPROMISSION

Pour y parvenir, ces lectures complémentaires en version PDF que j’ai toutes réalisées, et que vous pouvez retrouver en lecture, téléchargement et/ou impression gratuitement en suivant ce lien ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Résistance Politique avec Ricardo Flores Magon (1874-1922) ;

6ème Déclaration Zapatiste de la Forêt de Lacandon, Chiapas, Mexique, 2005 ;

3RI & Sociétés des sociétés ;

Les indispensables de Paulo Freire ;

  1. L’Éducation comme pratique de la liberté, 1965 – Version PDF N° 93 de 22 pages
  2. Extension ou Communication, 1969 – Version PDF N° 94 de 13 pages
  3. La Pédagogie des opprimés, 1970 – Version PDF N° 83 de 111 pages

Mise à Jour du 18 juillet 2019

Pierre Clastres ;

Échange & Pourvoir ► Philosophie de la chefferie indienne, Pierre Clastres, 1962 Version PDF N° 101 de 25 pages

Pierre Clastres, 1974 – Anthropologie Politique : De l’ethnocide, version PDF

FAISONS LE P.A.R.I. POUR 1 3RI !

Comme l’a toujours affirmé et démontré Résistance 71 et de longue date : seul « Chavez pouvait faire du Chavez » et sa plus grande erreur (en était-ce une du reste ?…) fut de maintenir l’État et de ne pas l’abolir et rendre le pouvoir, le rediluer dans le peuple après avoir accompli certaine réformes louables mais insuffisantes… Au Venezuela avec Maduro, comme ailleurs, il n’y a pas de solutions au sein du système. Il faut en sortir, reléguer État et institutions étatiques au musée des erreurs de l’histoire, mettre en place les associations libres et donc la société des sociétés.

Aussi, je vous repropose cet exemple d’alternative pour nous gérer sans État ni institutions coercitives obsolètes ; Avec cette Charte confédérale, version PDF {N°30} de 7 pages de Michel Bakounine que l’on peut adapter en s’en inspirant…

Le soutien international pour la lutte d’émancipation zapatiste du Chiapas mexicain qui nous donne une leçon de fonctionnement de société organique non-pyramidale depuis un quart de siècle, ne fait que croître.

Le mouvement des Gilets Jaunes n’est que partie du grand mouvement d’émancipation et de libération  international qui commence à déployer ses ailes.

Nous sommes tous inter-reliés. Leur combat est le nôtre, le nôtre est le leur.

DEMAIN SE PLANTE AUJOURD’HUI…

JBL1960