Demain, 1er Juillet 2018, vous prendrez la Départementale…

…NAN !

J’y vais jamais sur les départementales ;

C’est plein de boue et ça sent mauvais !

J’aime pas ça les routes départementales !!

Je hais les routes départementales !!!

Les routes départementales rien que de m’en causer ça me donne envie d’envoyer des mandales à tout ce qui remue !…

Jean Yanne et Lawrence Riesner « Le permis de conduire »  | Archive INA – YouTube

Bon mais admettons !

Vous savez que la limitation de la vitesse passera donc de 90 à 80 km/h ?

Hein ???

Ouais alors, la raison claironnée partout par le Gouvernement de Jupiter 1er et ses Cerbères ;

Cette mesure va permettre d’épargner tous les ans entre 300 et 400 vies !

Dossier « Le Monde » ► https://www.lemonde.fr/securite-routiere/article/2018/02/07/abaissement-de-la-vitesse-a-80-km-h-un-rapport-sur-l-experimentation-donne-en-partie-raison-aux-experts_5253403_1655513.html

Et dans le même temps de rapporter jusqu’à 335 millions d’euros par an…

Dossier « Le Figaro » ► http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/01/09/20002-20180109ARTFIG00088-80kmh-sur-les-routes-335-millions-de-revenus-supplementaires-pour-l-etat.php

Alors la Creuse fait de la résistance ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2018/06/24/limitation-a-80-km-h-la-creuse-entre-en-resistance/

Mais pas que ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2018/03/03/80-km-h-28-departements-demandent-au-gouvernement-de-renoncer/

Surtout que : Le rapport secret sur le 80 km/h éventé : Les accidents ont augmenté pendant l’expérimentation !

Édouard Philippe s’est donc rendu coupable d’un énorme mensonge… d’État. Qu’en pense Emmanuel Macron, notre président champion de la lutte contre la propagande et la désinformation, qui vient justement de faire savoir que sa loi contre les “fake news” était (déjà) prête ? OD

Comment dire Olivier ? Y s’en cogne ?

Démonstration ;

« La transparence n’est pas le maître mot de la Sécurité routière. Alors que Bernard Cazeneuve, initiateur en 2015 de l’expérience du 80 km/h sur trois tronçons de routes secondaires promettait une démarche « transparente, honnête et rigoureuse », ses successeurs se sont empressés de dissimuler les résultats d’une affaire qui était déjà mal engagée. Comment, en effet, tirer, d’aussi faibles sections d’étude et sur une période aussi courte, un résultat qui soit éclairant ?

Néanmoins, l’expérimentation s’est tenue et s’est achevée en juillet 2017 et ses conclusions auraient dû être livrées au public à l’automne dernier, le temps de boucler un rapport qui soit incontestable. Au lieu de cela, alors que la conviction d’Édouard Philippe semble se fonder en grande partie sur cette expérimentation, aucun bilan officiel n’a été dressé. Tout juste le Premier ministre a-t-il répondu à la commission sénatoriale qui le pressait de questions que, « entre juillet 2015 et juillet 2017, on a recensé 20 accidents faisant 3 morts et 42 blessés ».

Face à cette carence, l’Association 40 Millions d’automobilistes s’est livrée à un travail de fourmi en analysant les fichiers du bulletin d’analyse des accidents corporels de la circulation (BAAC) du ministère de l’Intérieur. Sur les trois tronçons concernés, elle a pu tirer un bilan des fiches de 2012 à 2016, soit 18 mois d’expérience et les 42 mois qui ont précédé, en guise de référence. Et les constatations qu’elle a révélées au Point en avant-première ne manquent pas d’être alarmantes puisque, sur la seule année pleine de l’expérimentation à 80 km/h, tous les indicateurs de 2016 repartent à la hausse. « 30 blessés sont alors à déplorer, soit autant qu’en 2013, plus qu’en 2012 (26) et non loin de 2014 (31), qui est la pire année en nombre de victimes (34) et de gravité des accidents » souligne Pierre Chasseray, délégué général de l’association.

1 mort tous les 28,7 km contre tous les 202 km

Pour lire la totalité de l’article ► http://www.lepoint.fr/automobile/securite/le-rapport-secret-sur-le-80-km-h-evente-13-02-2018-2194498_657.php

Mais c’est pas fini ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2018/01/10/80-km-h-la-mesure-qui-fait-bien-rire-les-anglais-et-les-danois/

En Angleterre, on roule jusqu’à 97 km/h sur les routes secondaires, alors que l’on nous menace de descendre de 90 à 80 km/h bientôt dans l’Hexagone.

Au Danemark, pays du vélo , on a fait le chemin inverse de la France en portant la vitesse de 80 à 90 km/h, avec des conséquences très positives sur l’accidentologie.

Le pays, qui avait déjà relevé sa vitesse sur autoroute dix ans auparavant, a constaté que la juste vitesse était bien 90 km/h sur route, avec des arguments surprenants.

Mais c’est nous les vilain-e-s conspis hein ?

Comme disait Jean Yanne ; S’il y avait un impôt sur la connerie, l’État s’autofinancerait ! »

Bon ceux qui ont la gentillesse de me lire, savent bien que pour ma part l’objectif est d’ignorer l’État et ses institutions coercitives obsolètes ou l’Art de ne pas être gouverné ► Pouvoir dire NON et donc refuser d’être gouvernés !… de ZAD à ZOMIA ?… ET DONC ;

Ignorer le Système ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter l’ANCIEN au NEUF

JBL1960

Publicités

Ben Rhodes admet qu’Obama armait les djihadistes en Syrie…

ÉTONNANT, NON ?

Nan…

Car sur ce blog, on a pu lire la confession de Vincent Emanuele ;

J’ai aidé à créer l’EIIL

Après 14 années de “guerre contre le terrorisme”, l’Occident est excellent à fomenter la barbarie et à créer des états défaillants.

Mais surtout voir la vidéo de Mike Prysner ;

Que j’ai entièrement retranscrite et en analyse dans ce billet de blog intitulé « Un soldat contre la guerre »

▼▼▼

Guerre par procuration en Syrie : L’ex-adjoint à la sécurité d’Obama reconnaît l’implication yankee avec Daesh !…

Question de R71 :  Qu’est-ce que le monde, la soi-disant « communauté internationale », va faire de cet aveu ?…

Dans un entretien détonnant, Ben Rhodes admet qu’Obama armait les djihadistes en Syrie

Tyler Durden | 26 juin 2018 |Source : http://www.informationclearinghouse.info/49714.htm

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Quelqu’un a finalement demandé à des hauts-fonctionnaires de l’administration Obama de prendre en compte le développement de l’EIIL/Daesh et l’armement des djihadistes en Syrie.

Dans un entretien a bâton rompu intitulé « Confronting the Consequences of Obama’s Foreign Policy » le journaliste de The Intercept Mehdi Hasan a posé la question à Ben Rhodes qui a servi longtemps comme adjoint au conseiller national à la sécurité à la Maison Blanche sous la présidence de Barack Obama et qui fait maintenant la promotion de son nouveau livre, The World As It Is: Inside the Obama White House.

Rhodes a été décrit comme étant tellement dans la confidence d’Obama qu’il était “dans la pièce” lors de pratiquement toutes les décisions importantes en politique étrangère prises par Obama lors de ses 8 années au pouvoir. Bien que l’entretien accordé à The Intercept vaut la peine d’être écouté dans sa totalité, c’est le segment sur la Syrie qui a capté notre attention.

Malgré le fait que Rhodes essaya de littéralement danser autour de l’affaire, il répond docilement par l’affirmative lorsque Mehdi Hasan lui pose les questions suivantes au sujet du soutien des djihadistes en Syrie :

“Êtes-vous trop intervenus en Syrie ? Parce que la CIA a dépensé des centaines de millions de dollars à financer et à armer les rebelles anti-Assad et beaucoup de ces armes comme vous le savez, ont terminé aux mains des groupes djihadistes, certaines même aux mains de l’EIIL.

Vos critiques diraient que vous avez exacerbé la guerre par procuration en Syrie ; que vous avez prolongé ce conflit et que ce faisant vous avez favorisé et poussé les djihadistes.

Rhodes dans un premier temps monologue au sujet de son livre et fait une “évaluation secondaire” de la politique sur la Syrie dans une tentative d’éluder la question, mais Hasan le ramène sur le cap à suivre en disant: “Allez enfin, vous coordonniez beaucoup de leurs armes.”

Les deux hommes argumentent sur l’accusation de Hasan de “pousser les djihadistes” dans la section suivante de l’entretien, à la fin de laquelle Rhodes lâche en traînant les pieds un “ouais…” tout en essayant de faire passer le blâme sur les alliés américains que sont la Turquie, le Qatar et l’Arabie Saoudite (de manière similaire sur ce que fit le vice-président Joe Biden dans un discours datant de 2014)

MH : Allez quoi, vous coordonniez beaucoup de leurs armes. Vous savez que les Etats-Unis étaient lourdement impliqués dans cette guerre ainsi que les Saoudiens, les Qataris et les Turcs.

BR : Et bien j’allais dire : la Turquie, l’Arabie Saoudite, le Qatar…

MH : Vous y étiez aussi…

BR : Ouais, mais en fait une fois que cela eut dégénéré en une sorte de guerre civile sectaire ayant des parties combattant pour ce qu’elles percevaient être leur propre survie, je pense que nous, en la capacité de mettre fin à ce type de situation, et une partie de ce avec quoi j’ai lutté avec le livre, sont les limites de notre capacité de tirer un levier et de faire qu’une telle tuerie s’arrête une fois qu’elle est déclenchée.

À notre connaissance, il s’agit de la seule et unique fois qu’une organisation médiatique importante a directement demandé à un haut-conseiller en politique étrangère de l’administration Obama de reconnaître les longues années de soutien des djihadistes en Syrie par la Maison Blanche.

Bien que l’entretien fut publié vendredi dernier, son importance n’a pas été relevée ni commenté dans les médias le week-end dernier et ce peut-être de manière bien prévisible. Ce qui a circulé en revanche fut un article du magazine Newsweek se moquant des “théories du complot” entourant la montée rapide de l’EIIL/Daesh, incluant ceci :

“Le président Trump a peu fait pour dissiper le mythe d’un soutien direct américain à l’EIIL depuis qu’il a pris ses fonctions. Lors de sa campagne électorale en 2016, Trump affirma, sans donner aucune preuve, que le président Obama et la ministre des AE d’alors Hillary Clinton, avaient co-fondé le groupe et que l’EIIL “honore” l’ancien président.”

Bien sûr, la vérité est un peu plus nuancée que ça, alors que Trump lui-même, ailleurs, semblait le reconnaître, ce qui amena le président un peu plus tard à mettre un terme à l’assistance de la CIA et à son programme de changement de régime en Syrie à l’été 2017 tout en se plaignant à ses aides de la brutalité choquante des soi-disants “rebelles” entraînés par la CIA.

Dans le même temps, les médias ont été satisfaits de diffuser la fausse information que l’héritage du président Obama est “qu’il est resté en dehors de Syrie” tout en approuvant à un niveau négligeable quelques aides à de soi-disant “rebelles modérés” qui combattaient à la fois Assad et de manière supposée l’État Islamique. Rhodes avait lui-même tenté, dans des entretiens précédents,, de faire le portrait d’un sage Obama qui était “resté sur le touche en Syrie”.

Mais, comme nous l’avons fait remarqué à maintes reprises ces dernières années, ce narratif ignore et cherche même à blanchir ce qui est probablement le plus grand programme secret de la CIA de son histoire, commencé par Obama, qui a armé et financé une insurrection djihadiste dans le but de renverser Al Assad et qui a coûté au contribuable américain de l’ordre d’un milliard de dollars par an (1/15 du budget publiquement connu de la CIA, d’après les documents fuités par Edward Snowden et révélés par le Washington Post).

Ceci ignore également le fait bien établi, documenté à la fois dans les rapport du renseignement américain et authentifié par les prises de vue sur les champs de batailles, que l’EIIL et l’Armée Syrienne Libre (ASL) ont combattu sous un commandement unifié géré par les Américains pendant les premières années de la guerre en Syrie et ce jusqu’à la fin 2013, chose qui a été confirmée par le professeur Joshua Landis, de l’université de l’Oklahoma, l’expert mondial sur la Syrie.

▲▲▲

Nous le savons bien ici, que la guerre est la seule, la vraie nature de l’Empire anglo-américano-christo-sioniste…

Démystifions tous les mythos justement et principalement le faux narratif d’un Nouveau peuple élu du Nouveau Monde

Faisons exploser la vérité à la tronche de la malfaisance régnante ; Le Vatican, La City de Londres et Washington D.C. et nous, les peuples occidentaux, tournons-nous vers les peuples autochtones de tous les continents ;

Ignorons le Système ► Créons les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchissons et agissons en une praxis commune ► Adaptons le sublime de l’ANCIEN au NEUF, càd à notre monde d’aujourd’hui, mais une fois émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales ► remplaçons l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires par notre COMPLÉMENTARITÉ !

JBL1960

Lectures complémentaires en version PDF ;

Que faire ? La marche vers la tyrannie globale, comment s’en sortir ?

Exemple de Charte confédérale pour se gérer hors État et ses institutions. Et sans attendre !

Toutes les autres versions PDF (63) – PDF politiques, géopolitiques, d’anthropologie politique autant de lectures pour nous permettre de faire exploser les mythos…

Illustration de Ben Garrison de 2011

 

Afrique = la solution c’est l’Afrique !

Soit les Africain-e-s eux-mêmes !

Personne ne peut écrire à leur place le futur du continent africain…

Nous arriverons à une véritable humanité dans son sens externe seulement lorsque la réciprocité comme communauté identique sera venue pour l’humanité concentrée dans l’individu et l’humanité grandissante entre les individus. La plante existe dans la graine, tout comme la graine n’est que la quintessence de la chaîne infinie des plantes ancestrales. L’humanité obtient sa véritable existence de la partie humaine de l’individu, tout comme cette partie humaine n’est que l’héritière des générations infinies du passé et de toutes leurs relations mutuelles. Ce qui advint est ce qui devient, le microcosme est le macrocosme. L’individu est le peuple, l’esprit est la communauté, l’idée est le lien de l’unité.”

 Gustav Landauer, “Appel au Socialisme« , version PDF N° 9 de 53 pages sur ce blog.

Le futur se plante aujourd’hui…

▼▼▼▼

Et en réponse à cet article de Mikhail Gamandiy-Egorov sur Réseau International de ce jour Source Sputnik News France

Les échanges russo-africains dépassent désormais le cadre diplomatique. Leurs interactions augmentent à tous les niveaux : politique, économie, défense et sécurité, éducation et culture. Au-delà de ces relations, la Russie peut-elle apporter des solutions aux problèmes courants du continent africain ? Éléments de réponse.

Au moment du plein retour de la Russie en Afrique, des questions demeurent en suspens. Plusieurs observateurs se posent, à juste titre, la question de savoir ce que pourra apporter de nouveau et de positif la relation russo-africaine, surtout en comparaison de celles qui lient le continent à d’autres acteurs déjà activement, notamment l’Occident et la Chine. Pour répondre à cette question, comparons l’approche de chacun vis-à-vis de l’Afrique, et voyons en quoi diffère l’approche russe.

Commençons par les «partenaires traditionnels», en d’autres termes les anciennes métropoles coloniales d’Europe de l’Ouest, France et Royaume-Uni principalement, plus les États-Unis. Alors qu’une partie significative de l’opinion publique africaine désavoue la politique occidentale en Afrique, il est pertinent de se demander pourquoi. Car au-delà des crimes de masse commis à l’époque de la colonisation et de la traite esclavagiste, notamment par les acteurs occidentaux précités, le fait est que globalement peu de choses ont changé dans la mentalité des élites occidentales, pour ne pas dire rien. La seule différence est qu’au lieu de parler du fameux «fardeau de l’homme blanc» —comprenez l’homme occidental- aujourd’hui, l’Occident tente d’imposer ses intérêts en les maquillant, certes avec de moins en moins de succès, par de belles paroles liées à la «démocratie, aux droits de l’homme et aux valeurs universelles». Prétendument universelles.

Pire, l’Occident n’apprend rien de ses erreurs, bien souvent catastrophiques pour les populations concernées. Car si cet Occident politico-diplomatico-médiatique a souvent réussi à déstabiliser des États souverains, il s’est très généralement, pour ne pas dire toujours, mis aux abonnés absents quand il s’est agi de réparer le chaos créé. Deux scénarios ressortent habituellement des interférences occidentales. Le premier voit un pays autrefois prospère devenir une zone de non-droit, d’instabilité et d’extrémisme: on pense évidemment à la Libye. Dans le second, on essaie de donner l’impression d’une relative stabilité, comme c’est le cas en Côte d’Ivoire, tout en fermant les yeux sur les problèmes évidents de ce pays: une société divisée, beaucoup de prisonniers politiques et d’exilés, un développement globalement inexistant, dont la meilleure preuve n’est autre que l’immigration massive des Ivoiriens vers d’autres cieux.

L’autre fait très caractéristique de l’Occident sur le sujet: c’est l’hypocrisie pratiquement non voilée de ces élites occidentales politiques et médiatiques, lorsque celles-ci abordent la question des «régimes autoritaires» en Afrique. Par ce terme, comprenez ceci : si un Président est docile aux intérêts occidentaux, alors il sera traité de «démocrate». Même s’il n’a pas été élu dans le cadre d’élections démocratiques, même s’il est arrivé au pouvoir par les armes occidentales, allant jusqu’à une interférence directe dans les affaires souveraines dudit État, et même si sa légitimité est largement contestée. Par contre, si un leader africain prend en main la souveraineté de sa nation, mais aussi de ses ressources naturelles, permettant à sa population de rester chez soi et de ne pas penser à l’immigration, très probablement ce chef d’État sera traité «d’autoritaire» par le mainstream médiatique occidental, car il ne permet pas aux multinationales de l’Ouest de profiter des ressources dudit pays dans un cadre gagnant/perdant.

Passons à la Chine. L’Empire du Milieu a fait un long chemin depuis le début des années 2000 —période d’une entrée impressionnante dans les affaires africaines. Aujourd’hui, la République populaire chinoise est tout simplement le premier partenaire économico-commercial de l’Afrique, et ce malgré toutes les campagnes hostiles menées en Occident contre la présence de Pékin en terre africaine. La Chine, elle, n’interfère pas dans les affaires intérieures des pays du continent et se base sur le respect de la souveraineté.

En effet, la Chine exporte massivement ses produits de consommation, mais surtout pas sa vision de la gestion des affaires internes, en se basant sur le fait que chaque nation a ses propres traditions et valeurs. Il ne serait d’ailleurs guère surprenant que si vous réalisiez aujourd’hui un sondage dans la cinquantaine d’États africains, demandant aux habitants de savoir s’ils préfèrent des partenaires occidentaux ou chinois, ils seraient entre 70 et 80% à préférer les seconds.

Cette approche chinoise vis-à-vis de l’Afrique ressemble beaucoup à celle de la Russie, à une différence près. Si jusqu’ici la Chine n’a pas accordé une très grande attention à l’aspect sécuritaire des pays africains, préférant principalement miser sur l’économie, Moscou y porte au contraire une grande attention. Pourquoi? Pas seulement parce que l’État russe est un important exportateur d’armements, mais bien parce que la Russie comprend que seul un État sûr et stable permet de faire des affaires au bénéfice des deux parties. Là est toute la différence.

Alors que l’Occident préfère tirer profit soit en maintenant un pays dans le chaos, soit en l’occupant par des troupes néocoloniales, la Russie souhaite au contraire permettre aux Africains d’être maîtres chez eux —aussi bien dans le cadre de la sécurité de ses frontières que du contrôle de ses ressources. Et ce serait justement la plus-value de la Russie en qualité de partenaire de l’Afrique.

Cette opinion est d’ailleurs largement partagée par les experts africains. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les panélistes de la chaîne panafricaine Afrique Média y ont récemment consacré une émission spéciale en mentionnant deux points essentiels: «nous avons vu les résultats de la Russie en Syrie. Nous voyons maintenant les changements positifs qui s’opèrent en République centrafricaine, là aussi grâce aux efforts de Moscou. C’est cela, un partenariat gagnant-gagnant». En d’ajouter : «dans un partenariat gagnant-gagnant, la question n’est pas forcément de savoir que chacun touchera toujours du 50/50. Cela peut-être, dans certains cas, du 60/40 et vice-versa. L’essentiel étant, c’est que cela ne soit plus jamais un système de type 95/5. Et enfin que la souveraineté africaine soit respectée et défendue.»

C’est certainement la raison de l’hystérie de l’Élysée, comme de Washington et de Londres, en voyant la Russie revenir sur un continent qu’elle n’a jamais colonisé et dont elle a formé des milliers de cadres. Des cadres par ailleurs réellement heureux de revoir le pays de leur formation de retour. Et ils sont loin d’être les seuls.

▲▲▲

N’entrez pas en concurrence ! La concurrence est toujours néfaste aux espèces et vous avez énormément de ressources pour l’éviter. Ceci représente la tendance de la Nature, certes pas toujours pleinement réalisée, mais toujours présente. Combinez et mettez toujours en pratique l’entraide. C’est ce que la Nature nous enseigne et c’est ce qu’on fait tous les animaux qui ont atteint la plus haute position au sein de leur classe respective. C’est aussi ce que l’Homme, le plus primitif soit-il, a également fait ; C’est pourquoi l’Homme a atteint la position qui lui échoit maintenant dans l’évolution.

Pierre Kropotkine, “L’entraide, un facteur de l’évolution” nouvelle version PDF N° 52 de 179 pages sur ce blog

▼▼

Et en lisant, par extraits choisis, le petit livre (108 pages) African Anarchism, the History of a Movement”, éditions See Sharp Press, 1997.

Qui prend toute sa valeur à notre sens (R71 qui traduit, et mézigue qui réalise le PDF) dans son analyse des sociétés traditionnelles africaines et la relation que l’on peut faire et qui est faite du reste par les auteurs, avec la pratique anarchiste. Ceci prend corps à partir du chapitre 3 et suivants.

Dans leur conclusion, les auteurs disent ceci : “la relevance de l’anarchisme à la société humaine n’a sans doute jamais été plus évidente qu’en Afrique…”

Nous vous invitons maintenant à savoir pourquoi ;

L’anarchisme africain, histoire d’un mouvement ; Par Sam Mbah et I.E. Igariwey, version PDF N° 56 de 43 pages sur ce blog

Et c’est bien parce qu’il n’y a pas de solutions au sein du Système, qu’il n’y en a jamais eu, et qu’il n’y en aura jamais et que nous avons pu constater que les gouvernements « post-coloniaux » africains, n’étaient que des marionnettes agissant dans l’intérêt de leurs anciens maitres -et ce au même titre que la marionnette Trump ou la marionnette Macron d’ailleurs- que nous savons être le Vatican, la City de Londres et Washington D.C.

Que la solution russe, fera glisser le continent africain d’une réalité à une autre ; D’un N.O.M. 100% Zunien, à une O.M.D. russo-chinoise, ou pire à un nouvel Ordre Mondial Démocratique sino-russe et là c’est fin de partie pour nous les peuples, indéfiniment prisonnier d’un Système étatique, au dogme orthodoxe évolutionniste affirmant que l’État est le stade évolutif de la société humaine alors que tout démontre qu’il n’est que cela : un dogme sans fondement historico-anthropologique.

La solution elle est hors cadre, c’est à dire, hors État et ses institutions ;

Et l’avenir de l’humanité, comme le salut de l’Occident, passent par les peuples occidentaux (vous, moi) et en aucun cas les gouvernements ou toutes représentations étatiques, émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout aux côtés (et non pas devant, ou encore au-dessus) des peuples autochtones de tous les continents et cela pour instaurer l’harmonie de la Société des sociétés ; ICI et MAINTENANT.

Aussi ; Semons les graines de ce futur aujourd’hui et n’attendons rien ni personne…

JBL1960

 

De la Commune à la pratique anarchiste avec Louise Michel (1830 – 1905) en version PDF gratuite

La Grande Proscrite !

Ou encore La matricule 2182…

Et après Emma Goldman qu’on surnommait Emma La Rouge ;

Ce PDF N° 63 entièrement consacré à l’œuvre politique et militante d’une femme et immense figure de l’anarchie ; Louise Michel qu’on surnommait « La Vierge Rouge » et par extraits choisis de Résistance 71 au fil du temps…

De la Commune à la pratique anarchiste avec Louise Michel, version PDF de 46 pages

Et présenté comme suit ;

BIOGRAPHIE ► P.   4

L’histoire tronquée de la Commune de 1871 ►  P.    6

Commune de Paris : L’Abécédaire de Louise Michel ► P.  21

La Commune, histoire et souvenirs, Louise Michel, 1898 ► P.  28

L’Ère Nouvelle ► P.  31

Lectures connexes en version PDF ► P.  46

Souvenirs et aventures de ma vie. C’est sous ce titre que La Vie populaire a publié en 1905 un feuilleton sur la déportation de Louise Michel au bagne de Nouvelle-Calédonie. Présenté par l’éditeur de 1905 comme « le journal vécu d’une femme de cœur », ces souvenirs comportent trois parties : « Les journées rouges de la Commune », « Les jours noirs de l’exil », « Le triste exode anarchiste ». Un avertissement prévient les lecteurs : Ceux qui liront ces pages émouvantes pourront se convaincre que le but de toute la vie de la Grande Proscrite n’a été que de diminuer les haines entre les hommes, et qu’elle n’a jamais rêvé autre chose que la grande concorde et la fraternité universelle. Source ► http://camin-ferrat.over-blog.com/article-louise-michel-en-nouvelle-caledonie-73889589.html

▼▼▼

Préparant un article sur la Kanaky, il est impossible de ne pas rappeler la rencontre de Louise Michel sous le matricule 2182 avec le peuple Kanak, ces « nègres d’Océanie » selon le vocabulaire d’alors.

Vocabulaire qui n’a pas vraiment évolué, puisqu’en 2018, Macron de Rothschild, a débarqué(*) en Kanaky tel que le Roi d’Espagne ou du Portugal aurait pu le faire après 1492 dans leurs possessions du Nouveau Monde pour réaffirmer la source biblique du colonialisme de l’empire colonial français établi depuis l’an 1531 et jusqu’à ce jour en Nouvelle Calédonie, comme dans tous les DOM & TOM…

(*)Nouvelle-Calédonie ; INFO 03/05/2018 ; INFO 06/05/2018 ; VIDÉO DIEUDONNÉ MACRON EN KANAKY

Or, vous le savez, nous sommes en  mesure d’EFFONDRER LE COLONIALISME ► Maître-pilier de l’Empire pour un changement de paradigme politique & social ► Déterminer l’E.R.R.E.U.R. et la corriger et faire TOMBER cet empire faussaire, failli et totalement illégal puisqu’un empire sans terre est un empire à terre…

Aussi, soyons des petits détonateurs supplémentaires, démystifions tous les mythos, les dogmes et les doctrines pour nous émanciper de la malfaisance régnante ;

Soyons « Le Caillou » dans la chaussure de l’empire colonial français pour le stopper net.

Car nous sommes de plus en plus nombreux à penser et à affirmer que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

JBL1960

Lecture connexe indispensable en version PDF ;

Païens en Terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte ;

de Steven Newcomb

Un (autre) regard anarchiste sur la Vie de « Emma La Rouge » Goldman…

Howard Zinn déclarait en 2006 :

« J’ai commencé à vraiment comprendre certaines choses sur l’anarchisme dans les années 1960, en lisant l’autobiographie d’Emma Goldman, en lisant Alexandre Berkman, Pierre Kropotkine et Michel Bakounine. L’anarchisme veut dire pour moi une société où vous avez une véritable organisation démocratique de la société, tant dans la prise de décision politique, que dans l’économie où l’autorité du capitalisme n’existe plus… Les gens auraient une véritable décision de leur destinée, dans laquelle ils ne seraient plus forcés de choisir entre deux partis politiques, qui ne représentent en rien les intérêts du peuple. Je vois donc l’anarchisme comme un moyen de démocratie politique et économique et ce dans le meilleur sens du terme. »

 Et avec Howard Zinn il est absolument impossible de rester neutre dans un train en marche

Tout comme avec Emma La Rouge ;

C’est la seule photo d’Emma Goldman, à ma connaissance, sur laquelle elle esquisse un sourire…

Voici donc des extraits choisis d’Emma Goldman traduit, au fil du temps, par Résistance 71, dans une version PDF N° 62 de 43 pages, pour nous permettre, je l’espère, de commencer à vraiment comprendre certaines choses sur l’anarchisme ; Car il est bien temps !

Un (autre) regard anarchiste sur la vie avec Emma Goldman, 1869 – 1940

▼▼▼

Que j’ai présentée comme suit :

Biographie  ► P.   4

Emma Goldman et la lutte de terrain ► P.   5

 L’Abécédaire d’Emma Goldman ► P.   7

 Un regard anarchiste sur la vie ► P. 14

 Le Marxisme contre la révolution russe ► P. 17

La révolution sociale – 1ère Partie ► P. 20

 La révolution sociale – 2ème Partie ► P. 27

 Le socialisme pris dans le piège de la politique ► P. 37

Bibliographie ► P. 42

 ▲▲▲

Vous pouvez retrouver toutes les autres versions PDF que j’ai réalisées, toujours avec le même plaisir, et celui-ci est le tout premier consacré à une grande Dame de l’Anarchie, dans cette page de mon blog dédiée ► LES PDF DE JBL1960 et ils sont en lecture, téléchargement et/ou impression gratuits car nous estimons, les uns et les autres, que tout ce qui participe du développement de l’humanité DOIT être accessible à tous et gratuitement, pas plus de «droits d’auteurs» et de «propriété intellectuelle» que de beurre en branche !

En attendant une version PDF d’une autre grande figure féminine de l’Anarchie ; Louise Michel.

Et le temps d’une lecture, souvent à voix haute pour ma part, refaire chanter et vibrer les mots et surtout les idées, intactes, qui n’attendent que nous pour les mettre en musique et danser ; Si je ne peux pas danser, je ne veux pas faire partie de votre révolution !

JBL1960

BATACLAN : Terrorisme d’État révélé ?

Preuve que nous pouvons toutes et tous devenir des lanceurs d’alerte ;

Suite, sur ce blog, en appui de Claude Janvier ► BATACLAN ; Déclaration fracassante du Général Bruno le Ray par Claude Janvier et je rajoute mon grain de sel…

Puis en complément du Greffier Noir, et depuis le début ► Attentats Terroristes « Manipulés » en France ; Ebook/PDF des Attentats du 7-9 janvier 2015 par Le Greffier Noir

Et surtout en rappel de Jean-Loup IZAMBERT, de toutes ses interviews écrites, en images, de ses livres, notamment « 56 » Tome 1 & 2 dans lesquels ils dénoncent les crimes et les mensonges d’État, et depuis des lustres ► Jean-Loup Izambert met des mots et des images sur nos maux

Pour le moins des passeurs d’idées et des chercheurs de vérité…

▼▼▼

Attentat du Bataclan : Zones d’ombre sur Black Op (RT)

Résistance 71 | 21 juin 2018 | Source Russia Today France

RT crache le morceau, il y a eu complicité de l’intérieur (avec et sans jeu de mot…) ou du moins la suspicion de complicité de l’État dans ces attentats croît au fil du temps… Quand des militaires et policiers se voient ordonner de stopper leur action, c’est qu’il y a une opération en cours, en l’occurence l’opération était le faux drapeau du Bataclan. Considérant que l’EIIL/Daesh est une construction de l’empire, une armée mercenaire servant des objectifs bien précis, la logique mortifère est en tout point respectée.

Il est plus que grand temps de briser l’omerta sur le terrorisme d’état qui existe depuis que l’État a montré son sale museau. Nous sommes une fois de plus devant un cas classique de terrorisme d’état.

▲▲▲

Sur ce blog, en décembre 2015, j’ai relayé, en analyse, la confession de Vincent Emanuele, vétéran de guerre US qui avouait, sans détour, comment il avait contribué à créer l’EIIL/DAESH ► Moi, Vincent E. j’ai aidé à créer l’EIIL

Je m’attache, pour ma part, à contribuer, même petitement, à faire exploser les mythes, les mensonges, les falsifications, les dogmes et les doctrines, notamment en réalisant des PDF politiques, géopolitiques et d’anthropologie politique et de manière totalement désintéressée ► TOUTES LES VERSIONS PDF RÉALISÉES PAR JBL1960 (61)

Car, comme aimait à le dire Howard Zinn notamment dans son message (posthume) aux pessimistes en analyse dans ce billet ► En partant, merci de ne surtout pas laisser l’État du Monde, comme vous l’avez trouvé, en arrivant !

Le changement révolutionnaire ne vient pas d’un évènement cataclysmique (faites attention à de tels moments !!!), mais par une succession sans fin de surprises, bougeant en zig-zag vers une société plus décente. Nous n’avons pas à nous engager dans de grandes actions héroïques pour participer au processus du changement. De petites actions, lorsqu’elles sont multipliées par des millions de gens, peuvent tranquillement devenir le pouvoir qu’aucun gouvernement ne peut supprimer, un pouvoir qui peut transformer le monde.

Même lorsque nous ne “gagnons” pas, il y a du plaisir et de la satisfaction dans le fait que nous avons été impliqués, avec d’autres gens, dans quelque chose qui vaut la peine. Nous avons besoin d’espoir. Un optimiste n’est pas nécessairement un siffleur insouciant dans les ténèbres de notre époque. Avoir de l’espoir dans les mauvaises périodes n’est pas être stupidement romantique. Cela est basé sur le fait que l’histoire humaine est une histoire non seulement de concurrence et de cruauté mais aussi de compassion, de sacrifice, de courage et de bonté.

Ce sur quoi nous choisissons d’insister dans cette histoire complexe déterminera nos vies. Si nous ne voyons que le pire, cela détruit notre capacité à entreprendre. Si nous nous rappelons ces époques et ces endroits, et il y en a tant, où les gens se sont comportés de manière si magnifique, cela énergétise, nous pousse à agir et lève au moins la possibilité de renvoyer ce monde toupie tourner dans une différente direction ; Et si nous agissons, même petitement, nous n’avons pas à attendre pour un quelconque grand futur utopique. Le futur est une infinie succession de présents et vivre maintenant de la manière dont nous pensons que les êtres humains devraient vivre, en défi [au mépris] de tout ce qui est malsain et mauvais autour de nous, est déjà en soi une merveilleuse victoire.

Réflexions optimistes de l’historien engagé Howard Zinn, version PDF N° 34 de 63 pages

◄|►

C’est en changeant simplement d’attitude envers l’État et les institutions que l’esprit de la société reviendra. Il n’a pas disparu, il est enfoui… Et à charge pour nous TOUS & TOUTES & ENSEMBLE de LE redécouvrir simplement en changeant notre vision du MONDE pour espérer changer le cours de l’Histoire de l’Humanité…

JBL1960

Démystifier les mythos avec Antoine Gigal entre autres…

Pour exploser les mythes, les mensonges, les dogmes et les doctrines ;

J’estime, pour ma part, très important, voire capital, de démystifier les mythos racontés depuis trop longtemps notamment en anthropologie et c’est pour cette raison que je m’attache à lire mais aussi à relayer (grâce notamment au blog ami Résistance71 qui traduit depuis 2010 en français) et le plus souvent en version PDF que je réalise de Clastres, Sahlin, Graeber, Demoule, Patou-Mathis, Ezzat bien sûr, et James C. Scott qui arrive dans ce format très bientôt.

Et sur ce blog en tout cas, je rajoute les historiens et archéologues tels que ; Steven Newcomb, Peter D’Errico, Sand, Pappé, Zinn et Means car ils vont tous dans le même sens et démontrent que le dogme orthodoxe évolutionniste affirmant que ; L’État est le stade évolutif obligé de la Société Humaine » n’est que cela : un dogme sans fondement historico-anthropologique.

D’ailleurs le Manifeste Politique de Résistance71 = MANIFESTE POUR LA SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS synthétise, pour moi, très bien tout cela et tente de populariser les notions de société CONTRE l’État et surtout de complémentarité relationnelle pour y parvenir.

Et c’est en appui de ce travail de longue haleine, et pour le rendre accessible au plus de gens possible que nous avons pu constater combien le format PDF était un véritable outil pour créer cette société parallèle, celle des associations libres fédérées, boycotter le système et institutions de manière exponentielle au nombre de gens rejoignant les associations libres…

Et pour ensuite en permettre une diffusion, la plus large possible, sur nos différents réseaux et lectorat car nous pensons, les uns et les autres, que tout ce qui participe du développement de l’humanité DOIT être accessible à tous et gratuitement.

Car dire qu’il n’y a pas de solution au sein de ce Système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais, est une chose… C’est pourquoi nous le prouvons à chaque opportunité.

▼▼▼

Comme, il me semble, avec cette vidéo de Madame Antoine Gigal ci-dessous ;

Révélations fracassantes d’un Directeur de département au Ministère des Antiquités égyptiennes, Dr. Haled Saadi : une ville de civilisation datée de 15 000 ans dans le sud Sinaï à Eïn Hadar dans la zone des Nuwamis, et plusieurs sites avec « traces de civilisation » datant de 150 000 à 500 000 ans en Égypte…. C’est donc une remise en question des datations officielles par l’archéologie officielle en Égypte !

▲▲▲

▼▼▼

Et donc, comme avec le Dr. Ashraf Ezzat, qui ne dit jamais, dans aucune de ses publications, livre, vidéos ou travaux de recherche que l’histoire de la bible est une invention. Mais prouve juste que la location GÉOGRAPHIQUE de cette histoire n’est pas la bonne. Et qu’il ne faut pas chercher en Égypte ou en Palestine des traces de  l’ Exode ou du Palais de Salomon mais dans le Sud de l’Arabie Saoudite et au Yémen, on comprend bien, ainsi, que la guerre au Yémen, guerre qui implique l’Arabie Saoudite aux côtés d’Israël et vice versa, n’est nullement menée par hasard. Puisqu’Ezzat traite de plus la question des « Racines juives de la culture takfirie » et je rajoute pour appuyer son propos, le dossier sur l’Opération « Tapis Volant » qui a consisté à rapatrier, de 1949 à 2016, tous les juifs du Sud Yémen, en Israël… ICI & . Ce qui démontre bien que le Yémen est un point stratégique (contrôle de ce qui entre et sort du Golfe persique) et est aussi le berceau historique réel de la tribu sioniste, cela Ezzat le démontre de manière argumentée à la page 10 et suivantes du PDF N° 3 de 64 pages, dans sa dernière version complète ► Traduction de la bible & Escroquerie historique.

Sur la Guerre au Yémen ;

Le soutien logistique en arme de la France ► https://francais.rt.com/international/51678-yemen-potentiel-soutien-militaire-francais

http://www.france24.com/fr/20180320-yemen-vente-armes-francaises-arabie-saoudite-france-complice-crimes-guerre

Yémen : les forces progouvernementales pénètrent dans l’aéroport de Hodeïda

L’opération a commencé mardi après l’arrivée de « grands » renforts de troupes, au septième jour d’une offensive contre les rebelles qui occupent Hodeïda depuis 2014. Source Le Monde du jour, 19/06/2018.

◄|►

Bien entendu tous les gens que j’ai cités plus haut sont diabolisés afin de discréditer la portée de leur propos, et nous qui les relayons par ricochet, aussi…

Donc, créons une chaine de diffusion de ces pépites de vérité qui surgissent tant bien que mal du fatras idéologique qu’est devenu la société du spectacle entretenue par les peuples eux-mêmes en acceptant par démission de leur pensée critique, les fadaises proposées par une oligarchie désormais aux abois, et qui nous le voyons bien, perd totalement les pédales.  Par nos échanges et nos relayages car c’est en se donnant à lire et par nos lectures combinées que nous affutons notre propre réflexion, dans l’espoir et notre capacité, nous la minorité, ceux d’en bas à gauche, de faire de 2018L’Année Zéro d’une prise de conscience politique collective et de créer cette SOCIÉTÉ des SOCIÉTÉS, HORS ÉTAT et ses institutions, CONTRE LE TRAVAIL & SES LOIS ; et dans UN MONDE SANS ARGENT !

Parce qu’on s’en fout d’être diabolisé, avec ;

Soyons des petits détonateurs supplémentaires, disséminés de par le monde, pour faire éclater la vérité à la tronche de la malfaisance régnante, que nous savons être Le Vatican, La City de Londres et Washington D.C.

Source de l’image

Devenons tous des chercheurs de vérité et comme exprimé dans ce proverbe persan ;

Le chercheur de vérité qui voyage suffisamment devient le chemin

Car et malheureusement  « Le déni est la plus prévisible des réponses humaines. »

JBL1960

 

Pour exploser les mythos, en version PDF et donc en lecture, téléchargement et/ou impression gratuits ;

PDF N° 26 ► Théorie russo-ukrainienne de l’origine abiotique profonde du pétrole : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le pétrole (abiotique)…

Biotique ou abiotique : La vraie-fausse crise pétrolière ou la pseudoscience au service du contrôle énergétique par scarcité induite

“Dans un monde de mensonge universel, dire la vérité est un acte révolutionnaire.”

~ George Orwell ~

PDF N° 39 ► À propos d’un 11 septembre nucléaire, mai 2018 qui doit évoluer au fil des traductions complémentaires et  parce qu’à mon sens la vérité libérera les peuples, et à tout jamais… Et qu’ils le savent bien c’est d’ailleurs pourquoi on est immédiatement taxé de vilains conspis !