STOPPER LE SERPENT NOIR…

Stoppons le bouzin planétaire !

Mais si c’est possible !

Tenez, par ce billet hierCes banques françaises qui financent la colonisation !

Je portais à votre connaissance le fait que 4 banques françaises ; BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et Natixis, après avoir financé le DAPL avec vos sous.

Mais encore que BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale, BPCE et AXA, par leur soutien « persistant » aux banques et entreprises israéliennes impliquées dans les colonies, « contribuent indirectement au maintien et au développement » des colonies, selon l’étude intitulée « Les liaisons dangereuses des banques françaises avec la colonisation israélienne ».

Voilà, pensez-y lorsque vous irez demander un petit crédit, ou une augmentation de votre découvert, parce que vos fins de mois commencent le 10, voire le 5, si si, ça aussi c’est possible. Et que votre banquier vous rira à la gueule ! Parce que ça aussi c’est possible ! Quand votre banquier ne ressemble pas à Poolevorde dans le film Podium ! Oui ça c’est du vécu… Moralité, je n’ai pas d’autorisation de découvert, et donc il m’arrive très souvent d’avoir un solde de + 0.45 ou 1.11 € comme aujourd’hui… Mais je ne suis pas dans le négatif ! Jamais ! Alors clairement, lorsque l’argent n’aura plus court, je serai déjà sevrée…

Demandez leurs à vos banquiers pourquoi ils refusent de vous financer vous alors qu’ils financent les sociétés et empires coloniaux ? Entre autres, car leur leitmotiv c’est finançons n’importe qui sauf vous, non ?

Voilà pourquoi en France nous sommes légitimes à lutter, aux côtés des colonisés, Natifs/Indigènes/Autochtones comme Palestiniens ► Palestiniens + Amérindiens = Même flamme…

Résistance au colonialisme : A Standing Rock les prières ont échoué, quelle suite pour stopper l’oléoduc ?… (Mohawk Nation News)

URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/30/resistance-au-colonialisme-a-standing-rock-les-prieres-ont-echoue-quelle-suite-pour-stopper-loleoduc-mohawk-nation-news/

“Le traité de Fort Laramie de 1868 [reconfirmant essentiellement celui de 1851] place la limite orientale des terres de la “Grande Nation Sioux”, Oceti Sakowin sur les rives Est de la rivière Missouri. La presque totalité de l’aquifère connu sous le nom de Formation Madison se situe dans les limites de ces frontières de notre territoire, comme défini par ce(s) traité(s). Ceci veut dire que toute l’eau de la rivière Missouri et de son expansion occidentale, ainsi que les réseaux phréatiques de la partie occidentale du Dakota du Sud, appartient au peuple Lakota. Notre droit à cette ressource a été garantie à perpétuité par les États-Unis et son gouvernement à Fort Laramie.
De cette manière, nos ancêtres ont pourvu que notre peuple conserve d’amples réserves d’eau afin que se développe notre terre ancestrale, génération après génération. Même après que nos Paha Sapa (Collines Noires) et notre ‘territoire indien non-cédé’ nous furent volés en 1877, la rivière Missouri et la vaste majorité du réseau aqueux demeurèrent notre propriété. Les Américains étaient intéressés dans l’or à cette époque. L’eau n’était pas une préoccupation, donc l’eau fut laissée en terre indienne…”

~ Ward Churchill & Russell Means, discours de Means, 1982 ~

►◄

“L’homme blanc nous a fait maintes promesses, mais il en a gardé une seule.

Il avait promis de prendre notre terre et il la prise.”
~ Chef Lakota Nuage Rouge, 1882 ~

Alignez vos prières

Mohawk Nation News | 29 mars 2017 | URL de l’article original : http://mohawknationnews.com/blog/2017/03/29/line-up-your-prayers/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Les États-Unis furent si heureux lorsque tout le monde se mit à prier pour arrêter l’oléoduc du DAPL à Standing Rock.

En 1974, l’American Indian Movement (AIM) devint célèbre à travers le monde pour se dresser contre la corruption.
Le mouvement du pouvoir rouge (Red Power) commença à Minneapolis au début des années 1970 lorsque des hommes onkwe’hon:weh (autochtones des peuples originels) commencèrent à volontairement patrouiller les rues, remplissant ainsi leur responsabilité de maintenir leur peuple en sécurité. Ceci évolua en la création de l’AIM. La dépravation et les meurtres sur la réserve de Pine Ridge atteignirent des proportions épiques. L’AIM fut appelé à la rescousse par le peuple traditionnel et ses conseils. L’AIM y invita ses alliés et ses supporteurs. Puis un des hommes fut tué par un agent du gouvernement. Les États-Unis et les entreprises coloniales poussèrent pour que le chef tribal (élu) CEO de Pine Ridge et marionnette gouvernementale, Bill Wilson et son conseil tribal colonial, virèrent l’AIM de la réserve pour y avoir exposé la dépravation et la corruption ambiantes.

L’AIM fut affaibli parce que des saboteurs l’infiltrèrent. Doug Durham, alors proche des leaders du mouvement, était un agent du FBI. Ward Churchill écrivit “Agents of Repression”, sur le comment le gouvernement infiltra et détruisit l’AIM, les mouvements noirs et quiconque essayait de se défendre justement de l’oppression subie.

Churchill fut viré avec perte et fracas de l’université du Colorado et sa réputation fut éclaboussée et ternie pour avoir critiqué l’histoire officielle du gouvernement au sujet de la démolition contrôlée des tours jumelles du WTC en 2001*.

Aujourd’hui, nos hommes portent les symboles de la résistance. Certains d’entre eux agissent même comme l’homme blanc en tuant, attaquant et volant leur propre peuple.

Une fois de plus en 2016, les alliés et supporteurs furent invités à Standing Rock pour mettre un coup d’arrêt à l’oléoduc. Plus de 10 000 d’entre eux s’y rendirent.

Les gens du monde entier se sont rendus compte des périls auxquels la nation Lakota devait faire face. Une fois de plus le conseil tribal colonial du gouvernement des États-Unis de Standing Rock a viré tous les supporteurs.

Avec toute cette attention, qu’ont protégé les protecteurs de l’eau ? Les prières n’ont rien changé. Ils voulaient une récompense pour quelque chose qu’ils n’ont pas fait. D’autres voulaient juste quelques photos souvenirs du fait d’y avoir été.

Les oléoducs sont en construction. Toujours plus de prières s’alignent. La terre n’est pas protégée.

◄|►

Note de résistance 71 :

MNN pose ici la question devenue classique du quand assez est-il assez ? Le monde colonial occidental est un monde de domination et d’oppression, de coercition et de rapports de force. Son outil coercitif majeur, l’État et ses institutions de la domination, ne connait que la force et la violence dont il monopolise la soi-disant “légitimité”, même quand il viole et bafoue traités et loi internationale et faveur de transnationales qui à terme paient les états pour garantir leur pérennité.

La question posée par MNN est simple: que fait-on quand on a épuisé l’action non-violente pour rétablir une situation fondée à la base sur une usurpation et un abus de pouvoir par les autorités, reconnus par l’analyse des traités légiférant dans le système même impliqué ? On plie les gaules, on dit “tant pis…” et on laisse faire ? Ou on passe à autre chose ?

Les leçons tirées de la crise d’Oka en 1990 sont que le système colonial serait dans l’impossibilité physique de répondre efficacement non pas à un Oka, mais à 10 Oka simultanés éparpillés sur l’ensemble de l’Amérique du Nord ; en l’occurence, n’oublions pas que toute cette affaire d’oléoducs implique un vaste réseau appelé à l’origine Keystone XL Pipeline, dont le DAPL n’est qu’un tronçon. Ce réseau vise à amener cette merde ignoble d’hydrocarbure issue des sables bitumeux d’Alberta au Canada, mélangé pour être mieux liquéfié à des produits chimiques hyper-toxiques, au Golfe du Mexique, le tout pour l’exportation vers la Chine !
Ce qui veut dire que stratégiquement, il serait raisonnable de penser à déclencher des opérations coup d’arrêt simultanées en territoires autocthones à la fois en terre coloniale états-unienne et en terre coloniale canadienne. Opérations où il y aurait moins de “prières” et plus d’action de blocage menées de manière coordonnée par les “warrior societies” des nations concernées, leurs alliés et supporteurs, sur une dizaine de sites, de manière conjointe et coordonnée.

MNN pose la question de l’action directe marchant la main dans la main avec la diplomatie. Oka en fut une réussite récente dont les leçons ont été tirées…

*Dossier sur le 11 septembre 2001 sur ce blog ;

11 SEPTEMBRE 2001 et Sur les traces de la fine équipe du 11

Je vous propose ici de lire ou télécharger la version PDF de 68 pages que j’ai réalisée  du dossier constitué par Résistance71 sur la Théorie russo-ukrainienne de l’origine abiotique profonde du pétrole ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdftheoriepetroleabiotiquer71.pdf

Cette lecture vous permettra de vous faire votre propre opinion sur les théories fumeuses de pic pétrolier induisant rareté, donc pétrole cher. Non pour légitimer l’exploitation qui en est faite sous toutes ses formes, ou son expansion par les lobbies pétrolier comme avec le Keystone XL Pipeline. Cela surement pas, puisqu’il est question ici de soutenir les protecteurs de l’eau et du vivant, puisque l’eau c’est la vie. Mais il vous aidera à comprendre que la falsification est à tous les niveaux, scientifique comme ici et ou historique, et même biblique. Par ailleurs notre maintien dans l’ignorance est nécessaire pour nous maintenir en esclavage perpétuel.

« Plus un peuple est éclairé plus ses suffrages sont difficiles à suspendre. […] Même sous la Constitution la plus libre, un peuple ignorant est esclave »

Condorcet

Qui mieux que les Amérindiens (tous comme les Aborigènes et Africains) peuvent témoigner, aujourd’hui que l’empire colonial anglo-américain n’a jamais respecté un seul traité (et il y en a plus de 400 ans) et qu’on ne peut donc pas leur faire confiance, la preuve par le traité de Fort Laramie !

Lors de la Crise d’Oka, en 1990, une femme Membre du Conseil des Femmes Mohawk a lancé à des Canadiens et Québécois de Papier venu sur place pour voir ce qu’il se passait ; « Regardez bien ce qu’il se passe ici, parce que quand ils en auront fini avec nous, ce sera votre tour… »

La Nation Mohawk nous avait déjà donné ce conseil « Réalignez votre esprit » le 20 avril 2016 que R71 avait bien évidemment, comme toujours traduit et relayé, et que j’avais intégré en lien dans ce billet de blog intitulé « Le Navire Colon« .

Depuis lors, grâce à R71 qui l’a entièrement traduit et que j’ai réunifié dans un PDF, nous avons pu lire KaianerekowaLa Grande Loi de la Paix, non pour en prôner une application Per se, mais pour l’étudier et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir.

Ce conseil vaut pour les Kurdes syriens ;

Les représentants des partis d’opposition au parlement turc commentent pour Sputnik l’information sur une éventuelle entente entre les États-Unis et les forces kurdes sur la création d’un État indépendant kurde en Syrie après la reconquête de Raqqa et de Tabqa par les Unités kurdes de protection du peuple (YPG).  Le Parti républicain du peuple turc (CHP) ne soutient pas l’initiative américaine visant à démembrer la Syrie et à créer sur son territoire un État kurde indépendant, a déclaré à Sputnik le député de ce parti Mevlüt Dudu.

« L’initiative de l’Amérique est un projet impérialiste. […] Le Parti républicain du peuple n’a qu’un seul objectif concernant la Syrie qui se résume comme suit : la garantie de la paix en Syrie et la sauvegarde de son intégrité territoriale », a souligné l’interlocuteur de l’agence.

Le vice-président du Parti d’action nationaliste (MHP) Mehmet Günal a fait part à Sputnik de ses préoccupations face à l’information sur l’interaction des États-Unis et des forces kurdes en Syrie.

« L’information [sur une entente entre les États-Unis et les Kurdes sur la création d’un État kurde, ndlr] nous préoccupe. J’espère que cette information est fausse. […] Ce projet risque de violer l’intégrité territoriale de la Syrie. Par conséquent, sa réalisation est parfaitement inacceptable », a martelé M. Günal.

Le vice-président du Parti démocratique des peuples (HDP), Hisyar Özsoy, a relevé à Sputnik qu’on ne savait pas au juste de quoi il s’agissait dans ces négociations entre acteurs sur le territoire syrien, ces discussions étant menées à huis clos dans la plupart des cas.

« Une chose est claire. […] L’État syrien ne pourra sauvegarder son intégrité territoriale sans la création d’une structure autonome. Et les Kurdes déclarent vouloir se trouver au sein de la Syrie dans le cadre d’une certaine structure autonome. La Turquie est la seule force qui complique la situation par ses actions. Nous espérons qu’Ankara ne tardera pas à se rendre compte des réalités actuelles et finira par abandonner la voie de la confrontation avec les Kurdes pour s’engager dans celle de la coexistence pacifique et de la coopération avec ces derniers. Ce serait la meilleure solution tant pour la Turquie elle-même, que pour la Syrie, l’Irak et tout le monde », a conclu l’interlocuteur de l’agence.  Relayé par AlterInfo source Sputniknews ► URL de l’article ► https://fr.sputniknews.com/international/201703281030661309-syrie-usa-kurdes-turquie-etat-integrite/

Comme me le fait remarquer, justement R71 ; Le but de l’empire Zunien c’est le morcelage de la Syrie (et du Moyen-Orient en général). Si les Kurdes de Syrie acceptent de se laisser piloter par les Zunies ils sont perdus et leur tentative de Confédéralisme démocratique aura vécu. Les Kurdes d’Irak sont déjà dans le camp Zunien depuis l’époque de Saddam Husseim mais si les Zunies les avaient largués en rase campagne et laissé gazer par le régime de Saddam, la structure mafieuse de la société kurde irakienne convient bien aux Zuniens pour leur sale besogne, du reste les kurdes irakiens et syriens ne s’entendent pas… Donc un « État » kurde ne se fera que par coercition des uns et des autres… Diviser pour mieux régner, toujours et encore. De plus les kurde irakiens contrôlent la zone pétrolière du nord de l’Irak, ce qui crée un déséquilibre d’entrée de jeu. Tout cela n’est que supercherie aux bénéfices de l’empire, si les Kurdes syriens entrent dans ce jeu, c’en sera fini d’eux !

Pour autant le Manifeste du Confédéralisme Démocratique comme défini par Abdullah Öcalan reste un texte politique fondateur à étudier et à adapter tout comme la Grande Loi de la Paix…

Parce que de plus en plus nombreux, nous pensons que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Cela vaut pour nous tous ► Le Vatican et son héritage de domination par Steven Newcomb

JBL1960

 

 

Ces banques françaises qui financent la colonisation !

4 BANQUES FRANÇAISES FINANCENT LE DAPL !

Les 17 banques finançant le Dakota Access Pipeline dont 4 banques françaises

Il y a donc 4 banques françaises qui sont des investisseurs directs du projet : BNP Paribas, le Crédit Agricole, Natixis et la Société Générale. Les 13 autres banques sont américaines (4), japonaises (3), allemande (1), britannique (1), italienne (1), espagnole (1), canadienne (1), hollandaise (1)

Source : yesmagazine.org relayé par Résistance71 et traité dans ce billet de blog du 4 novembre 2016 ► Finalement Killary se tire une balle

Je l’ai révélé pour ma part dès le 3 octobre 2016 par ce billet ► Aux Zuniens de papier, source multinationales.org

Mais je traite, sans relâche de ce sujet depuis la naissance de la contestation à Sioux Standing Rock contre la construction d’un oléoduc (que finance donc 4 banques françaises, ce qui légitime d’autant plus qu’on l’ouvre !) sur les terres ancestrales de la Nation Sioux, et comme d’hab puisque les Natifs et Nations premières, comme leurs terres sont sous domination de la doctrine chrétienne de la découverte ► Le Vatican et son héritage de domination par Steven Newcomb  depuis 1492, au moins…

J’affirme souvent que lutter contre l’empire anglo-américain c’est lutter contre tous les empires. Certains l’appelant même l’empire « anglo-sioniste ». Dans ce billet du 26 mars dernier ► Palestiniens + Amérindiens = Même flamme…  J’explique pourquoi la lutte est identique puisque tous résistons contre le même fléau ; Le Colonialisme et ce par quoi il arrive ; l’État !

Et la réalité économique vient donner raison à ces assertions ;

~~~~▼~~~~

Quatre banques françaises et l’assureur AXA financent la colonisation israélienne (FIDH)

Alterinfo | 29/03/2017 | Source : L’orientlejour URL de l’article ► https://www.lorientlejour.com/article/1043479/quatre-banques-francaises-et-lassureur-axa-financent-la-colonisation-israelienne-fidh.html

Les quatre premières banques françaises et l’assureur AXA financent la colonisation des Territoires palestiniens par Israël via leurs participations dans des banques et des entreprises israéliennes actives dans les colonies, affirme un rapport de la FIDH publié mercredi.

BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale, BPCE et AXA, par leur soutien « persistant » aux banques et entreprises israéliennes impliquées dans les colonies, « contribuent indirectement au maintien et au développement » des colonies, selon l’étude intitulée « Les liaisons dangereuses des banques françaises avec la colonisation israélienne ».
Les cinq grands groupes français gèrent des « participations financières » ou « détiennent des actions » dans des banques israéliennes, qui constituent un « outil essentiel de la politique de colonisation » en « finançant les constructions », selon ce rapport co-écrit notamment avec la Ligue des droits de l’Homme (LDH) et le syndicat CGT.
Elles ont les mêmes rapports avec des entreprises israéliennes « qui fournissent des services vitaux au maintien et au développement des colonies », tels que « la construction d’habitations ou d’usines, la connexion aux réseaux téléphoniques et internet ou encore l’aménagement en équipements de surveillance ».
Banques et assurance « cherchent le profit, quel que soit le résultat », a dénoncé Maryse Artiguelong, vice-présidente de la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH). Il est « triste » de voir qu’elles « se mettent dans une telle illégalité juste pour faire un peu plus d’argent », a-t-elle poursuivi.

Les Nations unies et la grande majorité de la communauté internationale considèrent comme illégales toutes les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexé.

« On veut que les entreprises françaises retirent leur argent des sociétés israéliennes ayant à voir avec les colonies », comme le stipulent des « recommandations » du ministère des Affaires étrangères publiées en 2014, a expliqué Didier Fagart, un membre de l’association France Palestine solidarité, également co-auteure du rapport.

Le rapport pointe également le fait que BNP Paribas, Société générale, LCL (filiale du groupe Crédit agricole) et Natixis (filiale du groupe Banques populaires – Caisse d’épargne) ont accordé 288 millions d’euros sur la période 2004-2020 à l’entreprise publique Israel Electric Corporation (IEC) pour l’extension de deux centrales au gaz, alors que l’IEC approvisionne en électricité les colonies en Cisjordanie.
« Les banques françaises ne peuvent pas dire qu’elles ne savaient pas« , a lancé M. Fagart. « Elles doivent prendre les bonnes décisions. »
Des fonds de pension néerlandais et luxembourgeois se sont désengagés ces dernières années des cinq banques israéliennes avec lesquelles les banques françaises ont des liens, pour leur implication dans la colonisation. La Danske Bank et la Deutsche Bank Ethical Fund ont mis l’une d’entre elles sur une liste noire, souligne le rapport

~~~~▲~~~~

Voilà, plus personnes ne peut dire qu’il ne savait pas maintenant…

Alors vous le savez, pour moi, il n’y a aucune solutions au sein de ce système ;

Un texte qui évoque des pistes de réformes et d’économies à réaliser sans s’attaquer aux Français les plus modestes et qui rejoint ce que je dis souvent sur le blog, notamment à propos de l’évasion fiscale et de la financiarisation de l’économie. Il manque cependant ce qui apparaît bien comme la priorité des priorités : la sortie de l’Union européenne et de l’euro, sans laquelle il est rigoureusement impossible de mettre fin à la libre circulation des capitaux, aux délocalisations (articles 32 et 63 du TFUE) et au chômage de masse. Le seul candidat à en parler clairement et sans détours – depuis 10 ans… – est François Asselineau. Or il n’est même pas cité dans ce texte, manifestement favorable aux candidats “de gauche”. Croit-on vraiment que Benoît Hamon ou Jean-Luc Mélenchon soient crédibles… des partisans de la rupture avec le système actuel ? Lire l’intégralité de l’article sur OD ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/03/29/recuperer-200-milliards-euros-sans-imposer-aux-francais-cure-austerite/

Parce que c’est toujours continuer le bouzin…

Or, nous sommes en capacité de le STOPPER ce bouzin ► STOPPER LE BOUZIN !

►◄

État, pseudo-démocratie capitaliste… petite histoire de l’élection en France

« Si voter changeait quoi que ce soit, ce serait illégal depuis longtemps. »
~ Emma Goldman ~

De la démocratie capitaliste

Le Monde Libertaire |  26 mars 2017 |  URL de l’article ► http://monde-libertaire.fr/?article=De_la_democratie_capitaliste

Depuis l’avènement du capitalisme, le patronat à toujours agi dans l’ombre des partis politiques. Il se contentait de donner ses directives à ses sectateurs, les serviteurs que sont les hommes politiques.

Il laissait ainsi croire au peuple qu’il n’était pour rien dans les décisions que les politicards prenaient. Il se donnait une sorte de virginité ! L’organisation du fonctionnement de la société capitaliste a évolué au fil des siècles mais elle s’est toujours faite en binôme. A l’époque de la royauté et de l’Empire, il y avait également l’Église et ses représentants : Dieu, le pape et les cardinaux, pour adouber et conseiller les rois et les empereurs et ainsi justifier leur pouvoir sur les peuples. Les cardinaux étaient souvent les conseillers très particuliers des rois (Richelieu, Mazarin…). Avec l’avènement de la République, il y aura les partis politiques et leurs représentants formés dans les « grandes » écoles : l’ENA (École nationale de l’administration), Polytechnique, l’École de la Magistrature… Et, tout ce petit monde, ces têtes phosphorescentes, apportent leur lumière non pas pour nous concocter une République au service du peuple comme on pourrait le croire, mais pour se mettre entièrement au service du grand capital. Voilà comment sont détournés et bafoués les grands principes de la République tels que : « Liberté, Égalité, Fraternité ». Et on appelle cela la souveraineté du peuple en prétendant que c’est le peuple souverain qui décide ! Afin de donner l’illusion au peuple que c’est lui qui commande et qui choisit, les manipulateurs ont inventé un truc imparable : les élections. Le peuple choisit ses représentants à chaque échelon de la société : communal, départemental, régional, national et (ô délices de la démocratie !) le président de la République ! Or, ce tour de passe-passe perdure maintenant depuis la Révolution française car cette souveraineté du peuple, tous ceux et sans exception qui prétendent l’incarner, la bafouent sciemment et la vident de son contenu.

Ils ont inventé les élections, la mise sous tutelle du peuple

[…]

Au fil des années, le système électoral a été trituré pour l’adapter aux besoins des politicards et du patronat. Surtout pour continuer à faire en sorte que les citoyens soient dépossédés de leurs possibilités d’agir eux-mêmes et de gérer leur vie, sans tuteur. Tout est mis en œuvre pour détourner les résultats électoraux. La proportionnelle est devenue une denrée rare, mais quel que soit le mode de scrutin, le mode de représentation, majoritaire à un tour ou à deux tours, uninominal… le tour de passe-passe aura lieu et se fera au détriment du citoyen. Il faut bien comprendre que le but est de mystifier l’électeur qui, s’il se laisse prendre au piège, sera systématiquement Gros-Jean comme devant. C’est ainsi que régulièrement, à dates fixes et pour différents scrutins, les politiciens appellent le peuple à exprimer sa souveraineté à coups de suffrages, de votes. En fait, le peuple, consciemment ou inconsciemment, participe à une véritable escroquerie intellectuelle. En votant, il s’aliène par la délégation de pouvoir qui est une impudente moquerie, une insulte envers lui car ceux à qui il a confié son destin, le considèrent comme incapable de se prendre en charge. Celui qu’il aura élu, ira parfois jusqu’à prétendre qu’il se dévoue, voire se sacrifie pour lui. D’ailleurs, on remarquera qu’une fois l’élection achevée, « l’élu.e. » ne dira plus Souveraineté du peuple mais Souveraineté nationale qui, au demeurant ne veut rien dire car la nation est quelque chose de subjectif qui, à la limite, n’existe pas.

La souveraineté du peuple, c’est la liberté, l’autonomie, la volonté collective. C’est cela ou ce n’est qu’un mot vide. Seulement, ces grands démocrates, n’aiment pas le peuple. Ils s’en méfient. D’où l’importance de le maintenir dans ses chaînes, qu’il se forge lui-même, en participant à son propre suicide, quand le système électoral légalise l’escroquerie que les charlatans nomment « délégation », alors que ce n’est qu’un vol en bande organisée. Le système électoral a toujours fait l’objet d’une grande attention de la part des différents types de gouvernants qui ont exercé le pouvoir, au service des aristocrates, des bourgeois, des financiers, des industriels… C’est sur cette mystification que s’est érigé le capitalisme, qui prive le peuple de sa liberté. Elle donne au peuple l’illusion que c’est lui le maître puisqu’il choisit l’élu. Alors qu’une fois l’élection entérinée, c’est l’élu qui devient le maître et c’est l’électeur qui doit obéir et se taire.

Lire l’intégralité de l’article sur R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/29/etat-pseudo-democratie-capitaliste-petite-histoire-de-lelection-en-france/

►◄

Bien entendu vous faites ce que vous voulez.

Chouard qui longtemps a affirmé que la SOLUTION ne viendrait pas de l’élection, que voter ne servait à rien, ne changerait rien, prétend aujourd’hui qu’il n’a jamais dit qu’il ne fallait pas voter (sic) et qu’il allait voter oui bien sûr, pour JLM ou FA (resic) puisque si l’on veut être cohérent tout le monde devrait voter pour François Asselineau. (Argh !! Rogntudjuuu ! Pas glop, pas glop…) et vous pouvez vérifier mes dires, et les siens, dans ce billet !

Libre à vous de croire tous les « ons » vous vendre qu’avec eux il y aura 1 millions de feig… euh de chômeurs de moins parce qu’on vous donne les vrais chiffres du chômage, tous les mois ► Les VRAIS chiffres du chômage de 02/2017 par Patdu49  Et que vous ne pourrez pas dire ; Je ne savais pas, car vous aussi vous devrez prendre vos responsabilités à un moment donné. Les mensonges électoraux n’engageant que ceux qui les croient !

Nous pouvons initier un mouvement de fond, pour ceux qui veulent, en refusant de participer au cirque électoral, et en s’organisant, nous la minorité, puisque la majorité n’est pas à convaincre et heureusement car elle mougeonne, la majorité… Organisons-nous en associations libres œuvrant solidairement et lorsqu’une société organique parallèle fonctionnera, la masse suivra, comme elle suit le système institutionnalisé aujourd’hui, puisque cette masse va toujours dans le sens du meilleur courant, comme un banc de poissons…

Nous avons besoin de convaincre 10 à 15% de la population mondiale, masse critique suffisante et point de basculement vers le pouvoir de dire NON et on obtient une population en capacité d’exercer la désobéissance civile et c’est fin de partie pour l’oligarchie !

Ignorer le Système ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter l’ANCIEN au NEUF

Je suis persuadée que nous sommes tous «INTER-RELIÉS» et que de cette «INTERCONNEXION» jaillira, telle une étincelle capable d’embraser tous les empires ;

UNION ► RÉFLEXION ► ACTION ► ASSOCIATIONS LIBRES CONFÉDÉRÉES ► SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS

Car de plus en plus nombreux ; nous pensons que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre. Comme je l’exprime dans ce tout dernier billet d’hier ► Le Vatican et son héritage de domination par Steven Newcomb

Plutôt que de suivre le trajet que l’oligarchie vous a tracé jusque dans l’isoloir/abattoir ;

Prenez la tangente ! On a pris un peu d’avance, mais rien ne vous empêche de nous rejoindre !

JBL1960

 

 

 

 

 

 

Le Vatican et son héritage de domination par Steven Newcomb

Du même auteur ► La réponse de l’Australie à la doctrine de la découverte par Steven Newcomb

Parce que nous pouvons FAIRE TOMBER L’EMPIRE, sans armes, ni haine, ni violence ;

Rejoignez le mouvement pour la répudiation des bulles papales colonialistes, plus nous mettrons de pression sur la hiérarchie cléricale jusqu’au Vatican et plus ces diktats pontificaux auront de chance d’être répudiés. — Résistance 71

Parce que nous pouvons agir ; ICI & MAINTENANT ! Et d’où nous sommes…

Steven Newcomb est l’auteur du livre : « Païens en Terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte » que Résistance71 a traduit de l’anglais par de larges extraits que j’ai eu le plaisir de réunifier par ce PDF de 45 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/01/pdfsnewcombjanv2017.pdf

Colonialisme, Vatican et héritage de la domination…

URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/28/colonialisme-vatican-et-heritage-de-la-domination/

Le Vatican et son héritage de domination

Une institution comme le Vatican ne peut pas “conquérir” puis prétendre qu’elle ne porte aucune responsabilité

Steven Newcomb |  20 mars 2017 |  URL de l’article original ► https://indiancountrymedianetwork.com/news/opinions/vatican-legacy-domination/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Le mois dernier, la pape François a rencontré des représentants des peuples indigènes à Rome. En cette occasion, François a émis une déclaration qui a été largement vue comme une indication tacite faite de son soutien à l’initiative de Standing Rock dans leur dispute en regard de l’affaire du Dakota Access Pipeline. Bien que le pape François n’ait pas mentionné cette controverse en particulier, il a dit que “le droit à un consentement préalable informé” devrait prévaloir “lorsqu’on planifie des activités économiques qui pourraient interférer avec les cultures indigènes et leur relation ancestrale avec la Terre.

Ce que la nouvelle au sujet de cette excellente déclaration du pape a laissé de côté quoi qu’il en soit, est le rôle du Vatican dans la mise en marche d’un ordre global de domination qui continue à être utilisé par les gouvernements ses états et des entreprises afin d’opprimer des nations et peuples indigènes. Afin que le pape puisse fournir une plus grande contribution au dialogue global au sujet des peuples indigènes, il me semble qu’il devrait ouvertement discuter du système de domination global mis en place par le Vatican et qu’on peut retracer au travers de décrets pontificaux émis par les prédécesseurs du pontife actuel.

Voici le scenario :  le Vatican est une massive institution ayant plus d’un milliard de fidèles et une énorme influence globalement. Au cours de quelques siècles, cette institution a promulgué et maintenu un état d’esprit de domination et de déshumanisation. Cet état d’esprit a eu pour résultat la publication de toute une série de documents par cette institution vaticane, documents qui sont facilement accessibles aujourd’hui sur internet.
Question : Après toute cette destruction qui s’en est suivie sur la base de documents qu’elle a délivrés, quelle responsabilité incombe au Vatican pour avoir émis ces documents en première instance ? Quelle responsabilité incombe pour avoir planifié et mis en place des plans conceptuels pour créer un système global de domination qui continue à être utilisé contre des nations et peuples qui continuent à être dominés aujourd’hui et sont ainsi appelés “peuples indigènes” ?

Les documents pontificaux mortifères datant des XIVème et XVème siècles peuvent être exprimés en termes arithmétiques très simples, utilisant des mots clefs tirés de ces documents pontificaux :

envahir + capturer + vaincre + subjuguer + réduire en esclavage + saisir toutes les possessions et propriétés = civilisation et domination ou, seconde réponse possible, l’affirmation d’un “pouvoir plénier” américain sur nos nations originelles.

L’archevêque Silvano Tomasi [NdJBL : Cette question est entièrement traité dans ce billet Supermenteurs, du même auteur] du Conseil Pontifical pour La Justice et la Paix m’avait référé à la déclaration de la Conférence Canadienne des Évêques désavouant la “doctrine de la découverte” et la notion de “terra nullius” (cette idée que les terres des peuples indigènes étaient vacantes ou vides lorsque les chrétiens envahirent sur ce continent dit des “Amériques”). Ceci mène à une autre question : en termes pratiques, qu’est-ce que cela veut dire pour des évêques de l’église catholique de dire maintenant qu’ils rejettent “la doctrine de la découverte””, spécifiquement étant donné que le Vatican a, par le moyen de cette doctrine, accumulé des millions d’acres de terre et une très très vaste richesse dite être “incalculable” ?

Est-ce que cela veut dire que maintenant le pape François et le Vatican sont prêts à dire que nos nations et peuples originels ont parfaitement le droit de vivre libres des systèmes de domination construits sur la base des doctrines de la découverte et de la domination et un système comme la loi fédérale indienne des États-Unis (NdT : et la loi sur les Indiens , Indian Act, au Canada) ? Que veut dire le rejet de la doctrine du Vatican en termes des grandes surfaces de terre et de la grande richesse qu’il a réussi à accumuler sur la base même de ces doctrines ?

Il est grand temps pour le Saint Siège d’ouvrir le dialogue avec les peuples et nations indigènes, tout en examinant en détail les éléments clef qui furent utilisés pour la construction du modèle global de l’empire chrétien de la domination. Cette discussion doit démarrer avec une insistance sur les éléments suivants : l’histoire du peuple élu sur la terre promise de l’Ancien Testament qui fut utilisée contre nos peuples et nations premiers ; les termes de domination et de déshumanisation en latin écrits dans des documents émis par différents papes (exemple de mots : subjicere, reducere, deprimantur, etc) ; les chartes royales issues par différents rois d’Angleterre en imitation des documents et décrets du Vatican, des verdicts de tribunaux variés (NdT : dont la cours suprême des États-Unis et ce à maintes reprises…) fondés sur ces mêmes documents et schémas de domination.

La plupart des gens ne réalisent pas que les éléments présentés ci-dessus forment la toile de fond et le contexte, juste comme exemple, les actions de la police militarisée de l’État du Dakota du Nord contre les défenseurs pacifiques de l’eau à Standing Rock sur le territoire non cédé (NdT : et clairement protégé par les traités de Fort Laramie de 1851 et 1868) de la grande Nation Sioux Oceti Sakowin. Une telle violence infligée aux peuples natifs et à leurs supporters non-natifs ne représente qu’un des exemples de la manifestation contemporaine du système de domination créé sur la base du modèle global de domination du Vatican.

La menace très réelle pour l’eau et l’eau potable de millions de personnes ainsi que pour les écosystèmes exercée par le DAPL est rendue évidente par le fait que plus de 4000 fractures hydrauliques ayant occasionné des fuites se sont déjà produites dans cet état. Ce n’est pas une question de savoir si cela va se produire mais quand. La situation complète à Standing Rock et le refus des États-Unis de reconnaître l’intégrité territoriale de la nation Oceti Sakowin est très emblématique de l’état d’esprit et de l’attitude du système de domination et de déshumanisation auquel le Vatican et son saint siège doivent répondre dans les détails.

Toute institution, que ce soit le Vatican ou le gouvernement d’un pays comme les États-Unis, ne devraient pas être capables de lâcher sur la planète les types de schémas mentionnés plus haut, comme envahir, capturer, vaincre, subjuguer, saisir toute possession ou propriété, pour ensuite prétendre ne subir aucunement la responsabilité qui en incombe.

◄|►

Et c’est pourtant ce qu’ils font depuis octobre 1492 !

Et comme célébré, chaque 2ème lundi d’octobre depuis lors, comme cela fut encore le cas le lundi 10 octobre 2016, et en Australie le 26 janvier dernier ► Dernier Australia Day ?

Voilà, c’est aussi simple que cela ;

Si vous voulez attester de votre volonté réelle de changer de paradigme, comme je l’ai fait en reniant mon acte de baptême en récusation de cette doctrine, et ce que je continue d’appeler à faire billet après billet comme ici ► Palestiniens + Amérindiens = Même flamme…

Car de plus en plus nombreux ; nous pensons que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Et cela ne peut être que ;

Sans dieux, ni maîtres et pour autant sans armes, ni haine, ni violence…

Je préfère cette utopie à ce long cauchemar dont nous pouvons nous éveiller tous ensemble ;

Cet « Éveil » consistant à réaliser et à abattre le plus grand fléau de l’humanité ; Le Colonialisme et ce par quoi il arrive : l’État

Et en France, nous pouvons être les premiers à initier le changement, le vrai ► STOPPER LE BOUZIN !

Gageons que les Natifs et les Nations Premières se tiendraient à nos côtés, comme nous en attesterions ainsi de notre volonté à faire de même…

JBL1960

L’illustration de ce billet est issue du PDF « Païens en Terre Promise » : Steven Newcomb remet au Pape François une énième demande de révocation des bulles papales qui fondent la doctrine chrétienne de la découverte, retranscrites par extraits dans ce billet ► Bulles Pontifex Romanex, et Inter Caetera et sur lesquelles je me suis appuyée pour justifier de ma demande de reniement de mon acte de baptême (puisque l’Église catholique romaine, aidée par la Justice Française, nous refuse l’effacement de nos noms du registre des baptêmes).

Croyez en ce que vous voulez, mais pour autant, ne m’obligez pas à faire de même ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/13/changement-de-paradigme-sans-dieux-ni-maitres/

 

STOPPER LE BOUZIN !

Ou Arrêter de pisser dans un violon !

Parce que ça déborde…

Textes fondateurs pour un changement de paradigme politique…

Résistance 71 | 27 mars 2017 | URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/27/textes-fondateurs-pour-un-changement-de-paradigme-politique/

Aucun programme politique émanant de qui que ce soit de l’intérieur de l’hydre politico-économique oligarchique qu’est le système étatique ne peut apporter quelque solution que ce soit au marasme ambiant. Si une quelconque efficacité était pertinente au système en place, çà se saurait depuis un bon moment…

La seule véritable urgence politique actuelle est de tourner irrévocablement le dos à tout ce cirque de la politique spectacle et d’analyser certaines choses qui se sont produites auparavant et se produisent pour certaines, toujours couramment ; choses qui ont permis et permettent à une masse de personnes de vivre et de s’organiser indépendamment de toute forme de contrôle coercitif de la société, sans État ou au minimum en association libre et volontaire engageant leur solidarité.

Nous avons traduit et publié trois textes fondamentaux aidant à l’organisation libre, non-coercitive et d’association libre de trois sociétés humaines différentes : deux sont amérindiennes, l’Haudenosaunee ou confédération de la longue maison datant du XIIème siècle et la Junta del Bueno Gobierno des peuples descendants des Mayas du sud du Mexique, dont la dernière charte a été publiée en 2005, une autre est le confédéralisme démocratique des Kurdes turcs et syriens synthétisé dans un texte servant de repère historico-culturo-politique, publié en 2011.

Ces trois textes ont déjà été publiés sur notre blog et se trouve maintenant sur une page qui leur ait réservé : « Textes Fondateurs pour un Changement Politique ».

Depuis lors, j’ai réalisé les versions PDF avec bonheur, ce qui permet de les archiver, de les imprimer si besoin et de les étudier en un seul bloc.

Les voici ci-dessous dans leur version PDF donc. Le vide politique intersidéral qu’est devenu toute pseudo-substance en provenance de l’État et des hères qui l’animent pathétiquement, rend ces trois textes indispensables à la lecture pour que nous comprenions qu’il existe des alternatives parfaitement viables et durables à l’ineptie criminelle et aliénatrice étatique, qui nous a été imposée, qu’il y en a toujours eu et qu’il y en aura toujours, il suffit de le comprendre, de l’accepter, de lâcher-prise de l’ancien système/monde sombrant inéluctablement dans l’abîme induit, de s’associer et de marcher ensemble sur le renouveau de l’émancipation sociale.

Arrêtez d’écouter et de lire les imbécilités proférées par les élucubrateurs patentés d’un système à la totale dérive, fermez les télés, radios, balancez vos merdes de feuilles de chou obsolètes et lisez, ouvrez le portail de la conscience politique hors du moule établi par le consensus du statu quo oligarchique…

Ces trois textes méritent d’être lus, réfléchis, ils ne sont en rien une panacée, une recette de succès, puisqu’ils ne sont eux-mêmes que des adaptations faites selon des environnements politico-culturels bien précis, mais tous trois touchent à un sens universel de l’organisation de la société humaine et sont un hymne à la résurgence pour que soit suivie la loi naturelle des choses, de la solidarité, de la coopération, de la liberté d’association et d’un changement total de rapport politique entre individus et groupes associés. Ces choses n’ont pas à être apprises, ce ne sont pas des choses que nous ignorons, elles doivent être RÉapprises, elles font parties de nous, elles sont en nous, elles sont dans notre nature, il suffit de dépoussiérer, mais surtout d’avoir cette volonté individuelle d’abord puis associative, de radicalement vouloir changer le système politique et emprunter le seul chemin qui nous mènera à l’émancipation finale, définitive.

Arrêtez de croire en un messie, gourou, sauveur, guide, leader, qui viendrait hypothétiquement vous « sauver », vous « guider » vers la lumière… Tout cela n’est que vue de l’esprit, croyance, superstition, espérance, vaines et éculées. Il n’y a pas, n’y a jamais eu, n’y aura jamais de solutions au sein du système. La SOLUTION… C’est NOUS et personne d’autres, personne, absolument personne ! Arrêtez de prendre les vessies pour des lanternes !

Ces textes, contrairement aux artifices sus-nommés, nous éclairent… eux… Bonne lecture !

Kaia’nere:kowaLa Grande Loi de la Paix Version PDF, texte fondateur

Et alors que les Natifs nous enjoignent à nous tenir debout, à leurs côtés ;

La posture guerrière de Trump par Mohawk Nation News

La réponse de l’Australie à la doctrine de la découverte par Steven Newcomb

LE GRAND DÉSAPPRENTISSAGE par Taiaiake ALFRED {Ph. D}

Et parce que tout est liéPalestiniens + Amérindiens = Même flamme…

Confédéralisme Démocratique Version PDF, texte fondateur

BARNUM2017 ; Si on étudiait le Confédéralisme Démocratique et l’exemple du Rojava Kurde, plutôt ?

Rojava syrien et confédéralisme démocratique… Une vision pédagogique de l’intérieur…

Excellent entretien avec un prof d’anglais bénévole qui a passé plus d’un an au Rojava, province kurde du nord de la Syrie, qui essaie de mettre en place les concepts du Confédéralisme Démocratique tel qu’envisionné par Abdullah Öcalan, le leader kurde du PKK emprisonné en Turquie depuis 1999.
Cet entretien montre de manière la plus objective possible les réussites et les problèmes de cette révolution sociale qu’on voudrait être un modèle, mais qui bataille constamment avec tant de réalités du terrain.
Une vision réaliste qui ne nous aide que mieux à comprendre. Seul le peuple kurde possède la capacité de prendre son destin en main et de mener cette révolution plus avant, si la solidarité s’impose, elle ne doit en aucun cas se transformer en ingérence.
Seuls les peuples pourront s’émanciper par et pour eux-mêmes, les expériences du Rojava et du Chiapas, adaptées à leur environnement politico-culturel particulier, nous donnent quelques clefs supplémentaires.

~ Résistance 71 ~

De retour de la révolution du rojava

Entretien avec Peter Loo (professeur d’anglais bénévole au Rojava)

Novara Media / Ballast | 25 Mars 2017 | Source : http://www.revue-ballast.fr/de-retour-de-revolution-rojava/

Une révolution socialiste, féministe, pluri-ethnique et écologiste prend forme depuis près de cinq ans : quelque part en Syrie, au nord d’un pays divisé par la guerre, en région autonome kurde : le Rojava. L’anthropologue libertaire américain David Graeber va jusqu’à la qualifier de « l’un des rares points lumineux » de la région et de l’une « des grandes expériences démocratiques du monde ». Les principaux ennemis de la révolution ? Le fascisme théocratique de Daech et l’autocratie turque. Nous suivons avec un vif intérêt l’évolution de la situation et traduisons, pour le lectorat francophone, cet entretien de Peter Loo paru il y a trois mois de cela dans les colonnes du site Novara Media : professeur d’anglais bénévole, il a passé plus d’un an sur place dans le cadre du groupe de solidarité anticapitaliste Plan C Rojava. Et livre, à son retour, une analyse pédagogique de la situation, soucieux des grandes réalisations autant que des limites certaines. Lire la suite sur R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/27/rojava-syrien-et-confederalisme-democratique-une-vision-pedagogique-de-linterieur/

La 6ème Déclaration Zapatiste de la Forêt de Lacandon Version PDF texte fondateur

Communiqué du Congrès National Indigène

9 mars 2017

A la sexta nationale et internationale
Aux médias libres
A la société civile en général

Compañeros, compañeras, alors que nos peuples, chacun suivant ses formes et ses modalités, continuent à s’organiser, analyser et passer des accords collectifs afin de former un Conseil Indigène de Gouvernement, la guerre contre nos peuples ne s’arrête pas ; la spoliation et la répression exercée par les mauvais gouvernements au niveau local, étatique et fédéral continue à avoir cours contre notre terre-mère, nos peuples et nos organisations autonomes.
Dans l’Etat de Oaxaca

C’est avec indignation que nous dénonçons et condamnons ce qui s’est passé dans la communauté de San Francisco del Mar, région de l’Isthme de Tehuantepec, Oaxaca, où ont été suscités des actes de violences allant jusqu’à l’usage d’armes à feu afin d’imposer l’approbation de projets éoliens qui déposséderaient cette communauté d’une partie importante de terres d’usage collectif et affecteraient gravement son riche et délicat écosystème. Lire l’intégralité du communiqué ► http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2017/03/26/communique-du-congres-national-indigene-9-mars-2017/

La première de plusieurs autres

ARMÉE ZAPATISTE DE LIBÉRATION NATIONALE.
MEXIQUE

Mars 2017
A la Sexta dans le monde,
Compas,

Bon, comme nous vous avions dit que nous allions voir comment vous soutenir pour qu’à votre tour, vous souteniez la résistance et la rébellion de ceux qui sont poursuivis et séparés par des murs, et bien, voilà, nous avons un peu avancé.

Ça y est, la première tonne de café zapatiste est prête pour la campagne “Face aux murs du Capital: résistance, rébellion, solidarité et soutien d’en bas et à gauche”.

C’est un café 100% zapatiste. Cultivé en terres zapatistes, par des mains zapatistes; récolté par des zapatistes; séché sous le soleil zapatiste; moulu dans une machine zapatiste; le moulin zapatiste est tombé en panne, par la faute des zapatistes; Il été réparé par des zapatistes (la pièce n’était pas zapatiste);empaqueté ensuite par des zapatistes, étiqueté par des zapatistes et transporté par des zapatistes. Lire l’intégralité de l’article ► http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2017/03/26/la-premiere-de-plusieurs-autres/

EN HAUT : LES MURS, EN BAS (ET À GAUCHE) : LES BRÈCHES

Février 2017.

La tempête sur notre chemin.

Pour nous femmes et hommes des peuples originaires zapatistes, la tempête, la guerre, dure depuis des siècles. Elle est arrivée sur nos terres avec la fumisterie de la civilisation et de la religion dominantes. En ce temps-là, l’épée et la croix ont fait couler le sang des nôtres.

Avec le temps, l’épée s’est modernisée et la croix a été détrônée par la religion du capital, mais on a continué à demander notre sang comme offrande au nouveau dieu : l’argent.

Nous avons résisté. Nous avons toujours résisté. Nos rebellions ont été supplantées par la dispute entre les uns et les autres pour le Pouvoir. Les uns et les autres, toujours en haut, nous ont demandé de lutter et de mourir pour les servir, nous ont exigé l’obéissance et la soumission, sous le mensonge de nous libérer. Comme ceux qu’ils disaient et qu’ils disent combattre, ils sont venus et ils viennent nous diriger. Il y a eu ainsi de soi-disant indépendances et de fausses révolutions, passées et à venir. Ceux d’en haut se sont remplacés et continuent à le faire depuis lors, pour mal gouverner ou pour aspirer à le faire. Et dans les calendriers passés et présents, leur proposition continue d’être la même : que nous, femmes et hommes, mettions notre sang ; tandis que eux dirigent, ou simulent diriger.

Et auparavant, tout comme maintenant, eux oublient que nous n’oublions pas. Lire l’intégralité de l’article ► http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2017/03/26/la-tempete-sur-notre-chemin/

►◄

C’est parce que de plus en plus nombreux ; Nous pensons que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continent pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Et en France, après le Barnum Zunien qui déjà a démontré qu’il n’y avait pas de solution au sein du système, nous le voyons bien que tout est bidon dans l’élection !

La SOLUTION ne viendra pas de l’élection… NON… La solution c’est NOUS !

Qu’est-ce que nous risquons, à nous choisir NOUS ?

Rien, sinon peut-être de réussir…

JBL1960

Source de l’image piquée à Médiapart

Palestiniens + Amérindiens = Même flamme…

De Sioux Standing Rock à Gaza

Et inversement !

En passant par le Mouvement Zapatiste, Chiapas, Mexique, mais également par la Vallée du Rojava où l’on s’essaie au Confédéralisme Démocratique

Et parce que nous sommes tous des colonisés, tous des Païens en Terre Promise…

Résistance au fléau de l’Humanité ; le Colonialisme et ce par quoi il arrive, l’État…

~~~~▼~~~~

Résistance au colonialisme : Il est grand temps de reconnaître que Palestiniens et Amérindiens = même combat…

URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/25/resistance-au-colonialisme-il-est-grand-temps-de-reconnaitre-que-palestiniens-et-amerindiens-meme-combat/

“En 1979 vint la révolution en Iran. A cause de notre conférence à Genève et de nos liens amicaux très étroits avec l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), l’American Indian Movement (AIM) eut une certaine crédibilité dans cette partie du monde. Tout comme l’OLP, nous sommes vitalement intéressés à retrouver notre terre et notre souveraineté.”
~ Russell Means, 1995 ~

►◄

«Élevée est notre âme et sacrés sont les pâturages.
Et les étoiles sont mots qui illuminent,
Scrute-les, et tu liras notre histoire entière  »
~ Mahmoud Darwish ~

Ces deux peuples sont tous deux victimes du dogme religieux criminel et génocidaire du « peuple élu en terre promise ». En ce qui concerna la Palestine, il s’agit en plus d’une falsification historique.

~ Résistance 71 ~

A lire notre traduction de très larges extraits du livre de Steven Newcomb « Païens en terre promise », version PDF de 45 pages par JBL1960Païens en Terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

Amérindiens et Palestiniens un combat commun pour la justice

 Ramzy Baroud |  Septembre 2016 |  Source : https://resistanzblog.wordpress.com/2016/10/02/amerindiens-et-palestiniens-un-combat-commun-pour-la-justice-chronicle-palestine/

Des milliers d’Américains autochtones (ou  » Amérindiens « ) ont ressuscité l’esprit combatif de leurs ancêtres alors qu’ils tenaient un rassemblement unitaire sans précédent pour contester la profanation par une compagnie pétrolière de leur terre sacrée dans le Dakota du Nord.

Compte tenu du poids de son contexte historique, ce moment a été l’un des événements les plus émouvants dans l’histoire récente.

Le bras de fer, impliquant 5000 manifestants autochtones américains dont les représentants de 200 tribus et groupes de défense de l’environnement, a été largement édulcoré dans les bulletins d’informations en étant réduit à une question de détails techniques – concernant les questions de permis et de poursuites judiciaires.

Un combat inégal

Au mieux, les tribus rassemblées et la compagnie pétrolière sont traitées comme si elles étaient à parties égales dans une lutte prétendument équilibrée.  » ‘Dakota’ signifie ‘amical’ et pourtant, il semble qu’aucune des parties n’a été trop amicale à l’égard de l’autre », écrit Mark Albert sur le site ouèbe du réseau de télévision US CBS.

La nation Dakota est à juste titre alarmée par la perspective que ses réserves d’eau soient polluées par l’énorme pipeline qui traversera quatre États et s’étirera sur plus de 1770 km.

L’ « autre côté » est la société Energy Transfer Partners, dont la construction du Dakota Access Pipeline au coût de 3,7 milliards de dollars, porte atteinte aux droits territoriaux des tribus amérindiennes, détruisant des cimetières sacrés et menaçant de polluer les principales ressources en eau de larges communautés amérindiennes.

Craindre de futurs déversements dans la rivière Missouri n’a rien d’une exagération. Les USA sont aujourd’hui aux prises avec des crises de l’eau, en partie à cause de l’abandon d’infrastructures mais aussi à cause de nombreux déversements de pétrole et fuites de gaz naturel.

La récente crise de l’eau à Flint dans le Michigan, et le déversement de pétrole dans un passé récent par la compagnie British Petroleum dans le Golfe du Mexique – dont le corollaire ont été de graves crises humanitaires et environnementales – ne sont que deux cas récents parmi les plus notoires.

Mais le problème est beaucoup plus profond et la situation ne cesse de s’aggraver.

La pollution des ressources en eau est devenu un problème à l’échelle nationale

Des données obtenues par le réseau d’informations CNBC auprès de l’Agence gouvernementale de protection de l’environnement, ont montré que « seuls neuf États US-américains signalent des niveaux tolérables pour la santé, de plomb dans leur approvisionnement en eau. Ces États sont l’Alabama, l’Arkansas, Hawai’i, le Kentucky, le Mississippi, le Nevada, le Dakota du Nord, le Dakota du Sud et le Tennessee « .

Comme si cela n’était pas suffisamment préoccupant, le gigantesque pipeline de pétrole brut traversera plusieurs de ces mêmes États, pouvant encore limiter leur nombre.

Les débats sur les risques potentiels de la construction du pipeline sont monnaie courante depuis des années. Mais la question, a gagné une couverture nationale et internationale lorsque les tribus amérindiennes se sont mobilisées pour protéger leurs terres et leurs ressources en eau.

La mobilisation des tribus a été accueillie par une violence étatique. Au lieu de prendre en compte les importants griefs des tribus – en particulier ceux dans la réserve de Standing Rock qui se trouve à seulement 1,5 km au sud de l’oléoduc – le gouverneur de l’État a convoqué tous les  oranes de répression et mobilisé la Garde nationale. Des lacrymos ont été utilisés contre les manifestants, qui ont été tabassés, arrêtés et pourchassés par des hommes armés en uniforme.

Aux USA, quand les gens s’opposent aux grandes entreprises, la violence d’État est apparemment la réponse la plus fréquente, déployée contre des personnes désarmées, dans l’unique but de protéger le grand bizness.

Une mobilisation des plus impressionnantes

Mais n’oublions pas un élément essentiel : la mobilisation et l’unité entre les tribus amérindiennes ont été les plus impressionnantes depuis des décennies. Alors que les chefs et les représentants de tribus venus de tous les USA continuaient d’arriver sur les terrains de campement, l’esprit collectif des nations amérindiennes était relancé avec force.

En fait, la mobilisation actuelle des tribus amérindiennes dépasse de beaucoup la lutte contre une entreprise avide de profit et soutenue par l’appareil agressif de l’État. Il est question en vérité de l’esprit des peuples autochtones de cette terre, qui ont subi un long génocide visant à leur élimination complète.

Les voir debout une fois de plus, avec leurs familles, montant leurs chevaux drapés de plumes, luttant pour leur identité, est une cause de célébration. Aux peuples opprimés partout dans le monde, ils apportent l’espoir que l’esprit humain ne sera jamais détruit.

Le génocide des Amérindiens, semblable à la destruction ininterrompue de la nation palestinienne, est l’un des points les plus bas atteint par la morale humaine. Il est particulièrement décourageant de voir à quel point il est toujours nécessaire de se battre pour faire reconnaître cette grave injustice.

Un génocide qui n’a jamais cessé

Pendant 500 ans, les Américains autochtones ont subi toutes les tentatives imaginables pour les effacer de la surface de la planète. Leurs nombre est tombé de dix millions avant l’arrivée des Européens en Amérique du Nord, à moins de trois cent mille au début du 20e siècle. Ils ont été exterminés par les guerres coloniales et ravagés par les maladies venues de l’étranger.

Les appels à détruire les Amérindiens n’étaient pas suggérés mais plutôt clairement affichés. Par exemple, Spencer Phips, lieutenant-gouverneur de la province de la Baie du Massachusetts a publié cette déclaration en 1755 au nom du roi George II: « Les sujets de Sa Majesté doivent saisir toutes les occasions de poursuivre, capturer, tuer et détruire la totalité et chacun des Indiens précités. »

La liste des prix pour les scalps des autochtones assassinés était la suivante : « 50 livres pour les scalps d’adultes de sexe masculin; 25 pour les scalps de femmes adultes, et 20 pour les scalps des garçons et des filles de moins de 12 ans.  »

Cette politique génocidaire contre les Amérindiens s’est poursuivie sans relâche.

Un siècle plus tard, en 1851, le gouverneur de Californie Peter H. Burnett, a fait cette déclaration: « Une guerre d’extermination continuera d’être menée entre les deux races jusqu’à ce que la race indienne ait totalement disparu « .

Les méthodes d’extermination étaient variées, allant de l’assassinat pur et simple et la distribution de couvertures infectées par les maladies, à, comme c’est le cas aujourd’hui, la menace sur leur ressource la plus vitale : l’eau.

Pourtant, d’une certaine manière, l’esprit de Sitting Bull et Crazy Horse et de nombreux et courageux chefs et guerriers parcourent encore les plaines, exhortant leur peuple à se lever et à poursuivre un combat très ancien pour la justice et les droits.

Amérindiens et Palestiniens

Les Palestiniens ont toujours estimé que l’héritage des Amérindiens est semblable au leur.

« Nos noms: les feuilles aux branches de la parole divine; les oiseaux qui montent plus haut qu’un coup de pistolet. Vous qui venez d’au-delà de la mer, voulant la guerre; ne coupez pas l’arbre de nos noms; ne lancez pas vos chevaux enflammés à travers les plaines « .

Ce sont quelques-uns des vers du poème séminal du poète palestinien Mahmoud Darwich : « Discours de l’Indien rouge. »

Je me souviens du jour où cet impressionnant morceau de littérature arabe a été publié intégralement dans le journal palestinien « Al-Qods». A l’époque, j’étais un adolescent dans un camp de réfugiés à Gaza. Je l’ai lu avec beaucoup d’appréhension et de vertige – soigneusement, lentement, et à plusieurs reprises.

Ceux qui ont pu le lire l’ont récité à voix haute à ceux qui ne le pouvaient pas.

Beaucoup de larmes ont été versées ce jour-là, surtout parce que nous savions tous trop bien que nous étions les « Indiens rouges ». Ils étaient nous-mêmes.

Bien avant que la théorie critique féministe ait inventé le terme « intersectionnalité » qui soutient que l’oppression est interconnectée et qu’une institution oppressive ne peut pas être analysée isolément des autres, les Palestiniens, comme les autres victimes de la colonisation génocidaire, en ont toujours connu cette vérité.

Les Palestiniens perdent leurs vies, leurs terres et leurs oliviers tandis qu’ils résistent aux chars et aux bulldozers israéliens. Leur réalité est la répétition d’expériences similaires auxquelles ont fait face – et continuent de faire face – les Amérindiens. En ce 21e siècle, la lutte des Amérindiens et des Palestiniens reste une seule et même lutte.

« Élevée est notre âme et sacrés sont les pâturages.

Et les étoiles sont mots qui illuminent …

Scrute-les, et tu liras notre histoire entière  »

… a écrit Mahmoud Darwish pour les Amérindiens. Et pour les Palestiniens…

~~~~▲~~~~

Cette résistance est active, cela se passe, ici et maintenant ; La posture guerrière de Trump par Mohawk Nation News

La réponse de l’Australie à la doctrine de la découverte par Steven Newcomb

Je ne suis ni Palestinienne, ni Amérindienne, pour autant je me sens concernée, car je pense que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continent pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Nous entendons initier un nouveau paradigme en lien avec tous les Natifs de la Terre, et il sera sans dieux, ni maitres et sans armes, donc ni haine, ni violence.

 Parce que je crois que nous sommes tous « INTER-RELIÉS » et que de cette « INTERCONNEXION » jaillira, telle une étincelle capable d’embraser tous les empires ;

UNION ► RÉFLEXION ► ACTION ► ASSOCIATIONS LIBRES CONFÉDÉRÉES ► SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS

Du fin fond de la cambrousse française, de minuscules sentinelles veillent sur les petites flammes afin qu’elles soient capables d’embraser TOUS les empires et en attendant que vous nous rejoignez…

Et pour que TOUS NOS FEUX soient CONNECTÉS ► Kahwatsire !

{Mot Kanienkeha/Mohawk}

JBL1960

Articles connexes ;

LE GRAND DÉSAPPRENTISSAGE par Taiaiake ALFRED {Ph. D}

Kaianerekowa : Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise (XIIème siècle) version PDF

Les VRAIS chiffres du chômage de 02/2017 par Patdu49

On se rappelle ceux du mois dernier ;

Ici ► Les vrais chiffres du chômage de 01/2017 ne sont pas fictifs…

Et pour compléter le tableau, on peut relire la dernière liste des licenciements mondiaux, mise à jour par Pierre Jovanovic, sur son blog, là ► Les Tontons Flingueurs du Lundi…

Et comprendre qu’il n’y a pas de solution au sein de ce Système !

Pour autant la SOLUTION ne viendra pas de l’ÉLECTION ► BARNUM2017 : Tout est bidon dans l’élection…

Mais les Merdias aux ordres, ont chaussé leurs lunettes roses comme nous le fait remarquer Patdu49 : 16 500 personnes de plus chez pôle emploi mais :

Chômage : très légère baisse en février ( le Figaro ) Le chômage toujours stable en février ( libération ) Très légère baisse du taux de chômage en février (Sud radio)
Très légère baisse du chômage en février ( Le Monde) Le chômage baisse très légèrement en février ( Le Huffington Post )
Chômage. Une nouvelle baisse très légère ( Le télégramme ) Chômage en février : enfin, la courbe s’inverse (doucement) ( L’Opinion )

Les assassins ne paraissent forts que parce que nous sommes faibles, et oublieux des principes dont nous sommes porteurs. Nous les avons laissé monter sur nos épaules.

Redressons-nous et ils joncheront la Terre !

~~~~▼~~~~

Vrais chiffres chômage Février 2017,

16500 chômeurs de plus malgré 308600 radiés ce mois

6 594 500 privés d’emploi et travailleurs occasionnels officieux, toutes catégories confondues, + 4 500 000 environ d’invisibles qui n’entrent pas ou plus dans les statistiques officieuses ( chiffres détaillés bas de page ).

Total : + de 11 MILLIONS de chômeurs en France (fourchette basse), et autant de pauvres largement sous les seuils de pauvreté,

Qui doivent être enchantés d’entendre parler de costumes à 12000 € (10 fois le prix de ma caisse), d’emplois fictifs à 7000€ par mois (14 mois de RSA ) et j’en passe et des meilleures… En cette période électorale, et de voir certains citoyens n’avoir honte de rien et soutenir ces genres de pervers narcissiques psycho rigides qui relèvent de la psychiatrie.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, moyenne mensuelle (basée sur 1 trimestre) de Février 2017 :

- Défauts d’Actualisation (bugs informatiques + oublis + des découragés non indémnisés) : 207 600, 39,3 % des sorties des listes. (- 3,7 % sur 1 an)

- Radiations Administratives (les punis) : 50 300, 9,5 % des sorties. (+ 13 % sur 1 an)

- Autres Cas (morts, suicidés, emprisonnés, expulsés etc) : 50 700 et 9,6 % des sorties. (- 3,6 % sur 1 an)

soit 308 600 radiés des listes (58,4 % des sorties) ce mois (moyenne mensuelle sur 1 trimestre) pour autres motifs que :

- Stages parking : 76 300, 14,4 % des sorties. (+ 65,2 % sur 1 an)

- Arrêts maladie, maternité, départs en retraite : 40 100, 7,6 % des sorties. (+ 1,5% sur un an)

- Reprises d’emploi déclarées : 103 600, ne représentent que 19,6 % des sorties des listes de pôle emploi. ( + 4,1 % sur 1 an )

Demandeurs d’emploi par catégories :

  • A : 3 464 400 -0,1 % ( – 3,2 % sur 1 an ).
  • B : 729 000 +1,8 % ( + 2,4 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
  • C : 1 321 800 + 1,5 % ( + 12,8 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
  • D : 323 500 -3,4 % ( + 17,7 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
  • E : 419 800 -0,2 % ( – 1,1 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 6 258 500 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 1,6 % sur 1 an, 16 500 chômeurs de plus, par rapport à janvier.

TOTAL, DOM-TOM compris : 6 594 500

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : – 0,3 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 0,8 % sur 1 an.

Chômage des 50 ans et +, + 5,6 % sur 1 an.

1 chômeur inscrit à pôle emploi sur 2 (49,01 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITÉ, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER)

Le + scandaleux, LE CHÔMAGE INVISIBLE, complètement en dehors des statistiques :

Ne sont pas comptés dans ces 6 594 500 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

1 000 000 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 1 840 000 environ de foyers (dernier chiffre connu), seuls 840 000 environs sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein, donc si on parle en nombre d’individus c’est pire.

1 000 000 de foyers bénéficiaires de la prime d’activité (qui remplace le RSA activité qui sont donc sortis des statistiques RSA) environ, sur les 2,45 millions au total (dernier chiffre connu) de bénéficiaires (160€ en moyenne par foyers) , sont en recherche d’emploi stable et non précaire.

+ encore 1 100 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d’accès à un emploi adapté.

+ encore 1 400 000 de SANS-DROITS, qui sont principalement :

- des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d’emploi, qui comme vous le savez n’ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe), favorisant délits, crimes, trafics, prostitution, esclavagisme moderne, radicalisations etc.

- des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 700€ d’allocation chomage, ou 808,46€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 679,43€ par mois, si vous êtes NON SDF.

- des bénéficiaires de pensions de reversions ( veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA ( 473,50€ pour une personne seule ), et qui n’ont pas l’âge pour prendre leur propre retraite ou pour percevoir le minimum vieillesse ( 65 ans ) qui s’appelle aujourd’hui « A-S-P-A » (allocation solidarité aux personnes âgées), qui est récupérable sur le patrimoine, au décès.

- des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

- des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits).

- des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

– on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable.

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 11 MILLIONS de demandeurs d’emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources : Rapport complet de la DARES de 13 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/pi-mensuelle-brcd20dcmdf.pdf

Rendez-vous le jeudi 27 avril 2017, pour avoir les vrais chiffres du chômage de mars 2017.

~~~~▲~~~~

Qui peut croire que le Macron de Rothschild veut révolutionner la marche des choses, sinon pour son seul profit, enfin celui de ses maitres qui l’ont choisi parce qu’il est le plus à même d’appliquer de suite le programme et c’est pourquoi il n’en a pas besoin, de programme… Il est imprimé dans son cortex depuis sa naissance… Tout candidat issu de ce système, se faisant élire selon les règles du système, continuera le bouzin…

Il n’y a pas de solution au sein de ce système, ici comme
 
Prise de conscience individuelle => prise de conscience collective => boycott du vote et des institutions et organisation parallèle => désobéissance civile => réorganisation politico-sociale => changement de paradigme.

UNION ► RÉFLEXION ► ACTION ► ASSOCIATIONS LIBRES CONFÉDÉRÉES ► SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS

Nous entendons initier un nouveau paradigme en lien avec tous les Natifs de la Terre, et il sera sans dieux, ni maitres et sans armes, donc ni haine, ni violence.

De plus en plus nombreux, nous pensons que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continent pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Je préfère lire « La Morale Anarchiste » de Pierre Kropotkine – 1889, l’Abécédaire de Louise Michel ou celui d’Emma Goldman.

Ou encore :

Résistance politique : La liberté de chacun par la liberté de tous !

URL R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/25/resistance-politique-la-liberte-de-chacun-par-la-liberte-de-tous/

«Le pire n’est pas la misère, mais son acceptation», lança cet homme dont il est ici fait le portrait. Erich Mühsam, décrit par l’historien anarchiste Rudolf Rocker comme «un adversaire inébranlable de toute injustice et de toute tyrannie», fut poète et militant : il s’opposa, en tant qu’Allemand, à la Première Guerre mondiale et tenta en vain de fédérer l’ensemble des courants socialistes ; il prit grande part à la révolution de son pays, comme libertaire et communiste ; il se plut, en partisan de « l’ordre de la liberté », à refuser les oppositions aux gros sabots — individu ou collectif, liberté ou égalité — et se méfiait de la passion théorique de trop d’intellectuels radicaux ; il fit, à rebours d’un certain cynisme révolutionnaire (la fameuse fin et les fameux moyens), de la morale une catégorie centrale de la politique ; il s’éleva contre le nazisme naissant et en paya cruellement le tribut. « Le but de mon art est celui-là même auquel s’attache ma vie : Lutte ! Révolution ! Égalité ! Liberté ! » Portrait de Erich Müsham par Émile Carme publié le 22 mars par la Revue Ballast ► http://www.revue-ballast.fr/erich-muhsam-liberte-de-chacun-liberte-de/

Superbe texte sur une personnalité peu connue, publié initialement par la Revue Ballast, et que R71 m’a conseillée de lire et happée par ce texte, j’en ai réalisé la version PDF de 23 pages ► La liberté de chacun par la liberté de tous, Erich Müsham, par Émile Carme, version PDF

«Il ne suffit pas d’être libre pour soi, dans le secret d’une mansarde ou d’un ciel sans pareil : la liberté est l’affaire de tous.»
Erich Müsham

Vous pouvez consulter cette page de mon blog, qui contient tous les PDF que j’ai réalisés ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdf-de-jbl1960/

JBL1960

 

La posture guerrière de Trump par Mohawk Nation News

Croire que le Général D. Trumpette est contre la guerre ;

Trump n’est pas contre la guerre – Il veut juste que l’armée Zunienne se concentre sur le vol du pétrole ! Argumenté et prouvé ICI et .

Ou pour la paix ;

Trump ne veut pas la paix – Il veut juste que l’armée Zunienne continue de génocider les Indigènes/Aborigènes/Autochtones afin qu’aucune personne indigène traditionnelle ou nation ne soient autorisées à survivre en dehors de la chrétienté et de sa nation « blanche » et pour les siècles et les siècles ► La réponse de l’Australie à la doctrine de la découverte par Steven Newcomb

C’est comme pisser dans un violon…

https://resistance71.files.wordpress.com/2017/03/pduv.png?w=474

~~~~▼~~~~

Résistance au colonialisme : Botter le cul de l’empire…

… en disant NON ! et en changeant notre attitude envers l’état et la marchandisation pour développer les confédérations des associations libres qui démonteront le système pyramidal coercitif.

Ce n’est aucunement en votant que nous réaliserons le projet de l’humanité, bien au contraire, voter, c’est acquiescer au pseudo-consensus du statu quo oligarchique. Voter c’est perpétuer le système de l’escroquerie généralisée, sortir du cercle vicieux induit passe par refuser de jouer leur jeu, de prendre la tangente vers une nouvelle linéarité progressiste émancipatrice, d’arrêter d’être le chien qui court après sa queue…

Les peuples indigènes de tous les continents colonisés nous montrent le chemin. L’avenir de l’humanité passe par le peuple occidental émancipé de l’idéologie coloniale, se tenant main dans la main avec ses frères indigènes pour avancer dans la société des sociétés.

Tout le reste n’est que pisser dans un violon… Qu’on se le dise !

Résistance71

URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/24/resistance-au-colonialisme-botter-le-cul-de-lempire/

La posture guerrière de Trump

Mohawk Nation News | 23 mars 2017 | URL de l’article original ► http://mohawknationnews.com/blog/2017/03/23/trumps-war-posture/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Le président américain Trump se positionne pour une guerre avec la Chine au sujet de la Corée du Nord. Il a dit de manière implicite : “Nous devons 1700 milliards de dollars à la Chine et nous ne paierons rien de cela. Nous sommes plus puissants qu’eux et nous allons les forcer à faire ce que nous voulons en rapport avec la Corée du Nord. Ils feront ce qu’on leur dit de faire ou on va les atomiser.” Lorsque les chrétiens européens devenus américains sont venus sur l’Île de la Grande Tortue, ils ont passé un accord avec nos ancêtres pour avoir une relation d’égal à égal et pour vivre sur cette terre en paix perpétuelle, pour toujours avec nous, en suivant les règles de Guswentha, le Wampum Deux Rangées. Ils ont fini par établir un fond fiduciaire pour ong’we:honweh (peuples natifs), qui a une valeur actuelle de plus de 900 000 milliards de dollars. L’entreprise coloniale USA Inc. (NdT ainsi que Canada Inc.) nous a tout volé, argent et ressources et a renié de longue date l’accord passé avec nous. Ce faisant, ils ont massacré quelques 100 millions d’entre nous.
Les États-Unis ont renié tous les accords passés avec nous. Ils nous doivent absolument tout ce qu’ils ont fait et achevé sur Ono’ware:geh (l'(Île de la Grande Tortue). Ils nous doivent plus d’argent qu’il n’en existe dans le monde. Dans ce processus, ils désirent persévérer dans la guerre et la destruction de la planète.

Le reste du peuple du monde doit se dresser devant ce caïd de cour de récrée appelé USA avant qu’il ne détruise tout sur la terre-mère. Les frontières, gouvernements, pouvoir, argent ne sont qu’illusion totale. Les gens sont nés dans ce système de l’esclavage de la pensée complètement fabriqué.

L’entreprise coloniale privée qui se fait appelée États-Unis d’Amérique ne tient son existence que d’une guerre illégale sur l’Île de la Grande Tortue et le génocide de 100 millions de personne afin de saisir la masse terrestre comme base. Elle ne leur appartient aucunement, c’est la terre d’Onk’we:honweh, le peuple naturel et ancestral de la terre. Ce que les banquiers américains (NdT : et de la City de Londres dont ils dépendent) nous ont fait, ils le font maintenant à la Palestine.

Ils continueront à suivre cette stratégie affairiste jusqu’à ce qu’ils parviennent à réduire tout le monde sur terre en esclavage, ou jusqu’à ce que le monde se dresse devant eux !

~~~~▲~~~~

Taiaiake Alfred (Ph.D)

Professeur de Sciences Politiques (chaire de gouvernance indigène) à l’université de Victoria, Colombie Britannique, Canada. Le professeur Alfred est membre de la nation Mohawk (Kahnawake, clan de l’ours) :

Depuis le départ, les nouveaux venus de ce continent ont pensé que les peuples originels étaient un problème, le “problème indien”. Notre présence problématique est profondément ancrée dans le conscient collectif des colons et l’ancienne attitude est une utilisation constante dans la littérature et la connaissance universitaire. Vous savez aussi sans aucun doute que nous sommes de véritables échecs ambulants quant à l’adaptation de la réalité naturelle au développement d’une société moderne, n’est-ce pas ?
Mais récemment, quelques Canadiens ont commencé à questionner la place du “problème indien” au centre de l’identité et de l’agenda du pays. Je pense que c’est le bon côté qu’a généré l’affaire du changement climatique, tout le monde n’est plus convaincu que le progrès soit une bonne chose et certains en sont même arrivés à remettre en cause l’idée même de culture occidentale et du capitalisme. Extrait issu de cet article ► LE GRAND DÉSAPPRENTISSAGE par Taiaiake ALFRED {Ph. D}

L’État est un artifice de rationalité euro-américaine, c’est mécanique, bureaucratique et en fait assez simple. […]

Les non-colonisés possèdent un pouvoir qui est au-delà de la poigne et hors d’atteinte des autorités coloniales. Ils demeurent enracinés dans leur authenticité malgré les assauts physiques et autres activités coloniales, qui ne peuvent pas en fait être maintenues sur le long terme sans la coopération explicite et le consentement des gens. […]

Mais surtout que nous devons, tous, côte à côte, RÉSISTER au fléau de l’humanité le Colonialisme et ce par quoi il arrive : l’État en nous donnant de véritables ; Solutions anti-coloniales pour une décolonisation de l’empire. ► Résistance au fléau de l’Humanité, par le Pr. T. ALFRED

Nous l’avons bien compris, la Nation Exceptionnelle et Indispensable entend bien le rester et on parle ici de l’Empire Anglo-américain dans son entier… Pas seulement de l’île de la Grande Tortue, on parle du continent américain, de l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie, « de toutes îles trouvées par vos envoyés et vos capitaines […] de toutes îles et territoires trouvés ou à trouver, découverts ou à découvrir vers l’Ouest et le Sud, en traçant et en établissant une ligne allant du pôle arctique, ci-après nommé le Nord au pôle sud ci-après nommé le Sud, sans se soucier si les terres ou les îles découvertes ou à découvrir se situent en direction de l’Inde ou vers quelque autre quartier ; La ligne se situant à cent lieus à l’Ouest et au sud des îles des Açores et du du Cap Vert. » Extraits de la Bulle papale Inter Caetera du Pape Alexandre Borgia VI du 4 mai 1493, à lire dans son intégralité ICI et dont Steven Newcomb a remis, en mains propres la demande de révocation au Pape François. Newcomb nous l’explique dans son livre « Païens en Terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte » que Résistance71 a traduit par de larges extraits et que j’ai réunie dans un PDF de 45 pages ICI et introduit par ce billet explicatif .

Et pour agir, en ce sens, ici et maintenant et d’où nous sommes, soutenez cet appel à mouvement sur R71 ► https://resistance71.wordpress.com/abolir-lempire-mouvement-pour-la-repudiation-de-la-doctrine-chretienne-de-la-decouverte/  dont vous trouverez toutes les justifications dans cette page de mon bloghttps://jbl1960blog.wordpress.com/faire-tomber-lempire/  Puisque je suis à l’origine de cette initiative.

De plus en plus nombreux, nous pensons que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continent pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Aussi, nous avons étudié  La Grande Loi de la Paix  de la Confédération Iroquoise du 12ème siècle, entièrement traduite, en français par Résistance71, et que j’ai réunifié dans un PDF de 27 pages {Page 1 à 5 ; Introduction au texte par R71 ► Page 6 à 27 présentation de la traduction, en français, des 117 wampums (articles)}   ► Kaianerekowa, La Grande Loi de la Paix  Nous ne prônons pas son application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise, mais nous devrions l’étudier et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir.

Nous entendons initier un nouveau paradigme en lien avec tous les Natifs de la Terre, et il sera sans dieux, ni maitres et sans armes, donc ni haine, ni violence.

 Parce que je crois que nous sommes tous « INTER-RELIÉS » et que de cette « INTERCONNEXION » jaillira, telle une étincelle capable d’embraser tous les empires ;

UNION ► RÉFLEXION ► ACTION ► ASSOCIATIONS LIBRES CONFÉDÉRÉES ► SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS

« Mitakuye Oyasin »

Expression Lakota (Sioux) « Nous sommes tous inter-reliés« 

JBL1960