La réponse de l’Australie à la doctrine de la découverte par Steven Newcomb

Après qu’il eut fallu « Tuer l’Indien pour sauver l’homme »

Et « Tuer l’Aborigène pour sauver l’homme »…

Blanc, et de surcroit chrétien*…

*Ça vous rappelle personne ? Si… LUI !…

Tout comme le Pr Taiaiake ALFRED, qui explique patiemment, aux Zuniens et Canadiens de papier et à tous les non-indigènes, qu’il est possible de se défaire de toute idéologie coloniale ► LE GRAND DÉSAPPRENTISSAGE par Taiaiake ALFRED {Ph. D}

Et après Peter d’ErricoLa Nation Sioux Yankton vs le DAPL

Steven Newcomb, auteur notamment du livre « Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte » Éditions Fulcrum, 2008, que Résistance71 a traduit en français par de larges extraits et que j’ai réunifié dans un PDF de 45 pages ► Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte, version PDF

Nous a  déjà expliqué que les Natifs n’ont jamais été « ni conquis, ni subjugués » ; Porte à notre connaissance la réponse de l’Australie à la doctrine de la découverte. Et comme l’Australie a encore fêter l’Australia Day le 26 janvier dernier, on se doute, qu’ils ont pas l’intention de lâcher l’affaire. Et donc, nous non plus ! Démonstration ;

~~~~▼~~~~

Résistance au colonialisme : L’Australie botte en touche la question de la domination en rapport avec la doctrine chrétienne de la découverte (Steven Newcomb)

URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/21/resistance-au-colonialisme-laustralie-botte-en-touche-la-question-de-la-domination-en-rapport-avec-la-doctrine-chretienne-de-la-decouverte-steven-newcomb/

La réponse de l’Australie à la doctrine de la découverte

Éviter l’affaire de la domination qui réside au sein de la doctrine de la découverte

Steven Newcomb  | 17 mars 2017 | URL de l’article original : https://indiancountrymedianetwork.com/news/opinions/australias-response-doctrine-discovery/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

En 2012, au Forum Permanent sur les Problèmes Indigènes de l’ONU, Kate Gumley, alors chef de la délégation australienne, avait fait un discours intitulé : « La doctrine de la découverte ». Le premier paragraphe de ce document illustre très bien comment le gouvernement australien bottait subtilement en touche le problème de la domination. “Le point clef de l’agenda de la discussion de cet après-midi est la doctrine de la découverte, un concept de droit public international qui a reçu l’attention de ce forum parce qu’il adresse directement la question de la conquête légale [de la terre] durant la période de la colonisation [sic].” (NdT:  autant d’hypocrisie et d’aplomb mensonger est à peine croyable, mais c’est comme ça qu’ils s’en sortent…)

Les hauts-fonctionnaires du gouvernement australien qui ont écrit cette déclaration n’ont pas identifié la question que les représentants des peuples indigènes soulevaient en appelant à la focalisation sur la soi-disant “doctrine de la découverte”. Ce que l’état australien a cadré comme étant une “conquête légale” n’est, en fait, rien d’autre que l’affirmation par des gouvernements d’état de la possession d’un “droit de domination” sur nos peuples et nations originels.

Si on nous en avait donné l’opportunité, nous aurions pu demander au gouvernement australien : Est-ce que les envahisseurs ont le droit de dominer d’autres nations sur leurs propres terres et territoires ? Sur quel cadre de référence ou standard de jugement pourrions-nous répondre à cette question ? Sommes-nous obligés par une quelconque loyauté que nous aurions contracté envers nos envahisseurs et leurs descendants de répondre à de telles questions uniquement du point de vue de leur façon de voir ou standards de jugement invasifs ?
Malheureusement, le Forum Permanent des Affaires Indigènes de l’ONU ne se prête pas à un dialogue étendu ou spécifique avec les représentants des gouvernements de quelque état que ce soit, comme l’Australie par exemple. Si j’avais pu entrer dans un tel dialogue avec les délégués du gouvernement australien au sujet de leur intervention, je leur aurais demandé dans quel contexte plaçaient-ils les mots de “conquête” et de “légal” et de quel point de vue ?

Prenez par exemple l’idée de “conquête” comme une affirmation de “victoire” dans le contexte d’une invasion illégale des terres et territoires d’une nation originelle donnée, sur le continent de l’Australie. Au moment de l’invasion, la nation originelle de cet endroit vivait son propre mode de vie, dans son propre pays, dans cette partie du monde bien précise, sans déranger personne. Le but des envahisseurs est de se saisir de ce pays, de cette terre et de contrôler ou de tuer la nation envahie en lui faisant la guerre. Les descendants actuels de ces envahisseurs appellent le système de domination qui en a résulté une “conquête légale”.

En réalité, l’invasion étrangère et ce qui en a découlé est illégitime. Les descendants actuels des envahisseurs tentent de cadrer la “domination” comme étant quelque chose de “légal”. Ils font cela dans un effort de rendre l’invasion et tout l’après celle-ci à l’échelle inter-générationnel, acceptable du point du vue des colonisateurs. Une tactique des envahisseurs et de leurs descendants est de ne juger ou d’évaluer les résultats politiques ou autres que de leur propre perspective. Tout comme les chrétiens fondamentalistes considèrent que leur religion est la seule et unique religion qui vaille ; les envahisseurs et leurs descendants considèrent maintenant leur “avis” sur la “légalité” de l’affaire comme étant le seul, unique et valable “avis” sur la “légalité” en question.

Le philosophe du droit Steven I. Winter fait remarquer que chaque catégorie et chaque doctrine, incluant la “doctrine de la découverte”, “repose sur une image mentale des formes d’association humaine qui sont justes ou réalistes” dans une situation donnée. Aussi loin qu’est concerné l’image mentale des descendants des envahisseurs européens, l’invasion européenne chrétienne et son résultat de domination est à la fois juste et réaliste car fondée sur le christianisme et la bible. Les nations originelles envahies sont étiquetées n’avoir aucun droit fondamental de contester ou de défier le système de domination qui en a résulté.

En maintenant à l’écart les cadres d’interprétation des nations originelles, il devient alors possible pour les envahisseurs et leurs descendants de s’adresser aux Nations-Unies, avec l’identité politique d’un état de domination et de prétendre que ce système de domination qui a émergé en tant que résultat de l’invasion génocidaire de cette terre par leurs ancêtres est une “conquête légale”. Ceci est une partie de la façon dont le gouvernement australien (NdT : quelque soit sa couleur politique, c’est toujours la même chose…) déguise et masque cette image de l’invasion et son résultat en utilisant des euphémismes (des mots sonnant bien pour exprimer de terribles actions) comme par exemple “la légalité de l’installation européenne” (c’est à dire l’invasion, la domination, l’extermination et la déshumanisation) et “travailler en vue d’un futur réconcilié.

Parler de “futur réconcilié” est un futur dans lequel ceux qui ont été envahis et dominés pendant des générations se seront “réconciliés avec eux-mêmes” afin de vivre de manière permanente sous le système de domination imposé, dans ce cas-ci sous ce qui est appelé “L’État australien”. La construction et la manifestation de ce système de domination est ce que le gouvernement australien étiquette du doux euphémisme de “conquête légale”, affirmant et clamant ainsi le résultat de domination comme étant un résultat valide et légal.

Tant que nous n’exposerons pas de manière explicite le “système de domination des États”, ce système continuera de détruire des écosystèmes entiers et créera les problèmes que nous avons besoin de résoudre une fois pour toute. Reproduire un système destructeur au nom de la “réconciliation” avec ce même système n’est en aucun cas une recette du succès pour une réelle cicatrisation. Ceci ne fait que créer ce que Gregory Bateson appelait “le double lien” (baisés si on le fait, baisés si on le fait pas). Ce n’est pas suffisant de dire ce en quoi nous sommes en faveur. Nous devons mettre en contraste ce pour quoi nous sommes en faveur avec ce pour quoi nous ne sommes pas d’accord. Le contraste crée une vision plus profonde et révèle le double lien.

Dans le bouquin de James C. Scott: “La domination et l’art de la résistance” (1990), l’auteur (NdT : anthropologue de renom auteur de “Zomia”) cite Barrington Moore pour avoir dit : “Une tâche culturelle principale à laquelle doit faire face un groupe opprimé est de fragiliser ou de faire exploser la justification de la strate dominante.” Quelle est la justification pour la domination de nos nations originelles ? Dans la loi fédérale américaine sur les Indiens, comme ceci est graphiquement illustré de nos jours avec l’affaire de Standing Rock et du DAPL, c’est un empire fondé sur le christianisme qui possède(rait) une destinée manifeste de subjuguer la terre et de dominer tous les êtres vivants pour son profit.

Il est grand temps de rejeter ces systèmes de domination comme étant non seulement invalides mais également humainement inadmissibles en refusant d’accepter ce concept, de ne plus les accepter comme “conquête légale”.

Non au DAPL ! Mni Wiconi. L’eau est la vie !

~~~~▲~~~~

Résumons ;

Vous, les descendants des envahisseurs-exterminateurs, demandez à tous les descendants Indigènes/Aborigènes/Natifs  – que sur ordre divin [ICI] et au nom de la Doctrine Chrétienne de la Découverte, vous avez  « …pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leur personnes en esclavage perpétuel… » – d’accepter une bonne fois pour toutes, qu’ils ne sont RIEN (Res Nullus) puisque vous avez déclaré leurs Terres « Terra Nullius » depuis octobre 1492 ! Et vous nous demandez à nous autres, non-indigènes d’être d’accord avec cette assertion ?

Comment dire ; Lisez bien sur nos lèvres, parce que c’est  non, nein, no, niet, nee, na, não, pù shi… En Zoulou même ; cha ! Ou en Mohawk si vous préférez : Iáhten…

JAMAIS, PLUS JAMAIS ! DÉSOLÉ ! NADA ! NEVER !

Nous pensons que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continent pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Aussi, nous avons étudier La Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise du 12ème siècle, entièrement traduite, en français par Résistance71, et que j’ai réunifié dans un PDF de 27 pages {Page 1 à 5 ; Introduction au texte par R71 ► Page 6 à 27 présentation de la traduction, en français, des 117 wampums (articles)}   ► Kaianerekowa, La Grande Loi de la Paix  Nous ne prônons pas son application Per se à nos sociétés qui sont culturellement et structurellement différentes de la société iroquoise, mais nous devrions l’étudier et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir.

Nous entendons initier un nouveau paradigme en lien avec tous les Natifs de la Terre, et il sera sans dieux, ni maitres et sans armes, donc ni haine, ni violence.

Nous, français, aujourd’hui savons très exactement à quoi nous en tenir concernant l’Église catholique romaine ► Dans le silence des Églises…  Et pour ma part, j’ai renié mon acte de baptême en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte parce que je ne voulais pas être complice, pour l’éternité de l’extermination passée, présente et à venir des Indigènes/Autochtones et de tout être vivant que vous avez décidé arbitrairement au nom de votre Dieu de nier, d’effacer, de torturer, ou de massacrer…

À vous de voir…

JBL1960

Illustration, issue du PDF ; De Steven Newcomb remettant au Pape François, une énième demande de révocation des Bulles Papales fondant la Doctrine Chrétienne de la Découverte

Publicités

Dans le silence des Églises…

Que la vérité soit tue !

Ad Vitam Æternam ;

Crimen sollicitationis !

Église, la mécanique du silence

Daphné Gastaldi

Mathieu Martiniere

Mathieu Périsse

2016, année noire pour l’Église catholique française, confrontée aux plus grands scandales de pédophilie de son histoire.Les auteurs ont enquêté pendant un an. De Lyon, où leur travail commence autour de l’affaire Barbarin, à la Guinée, en passant par Montauban, le Canada, Paris et Rome, ils révèlent de multiples affaires de prêtres pédophiles dissimulées par l’institution catholique.

Ils ont écouté de nombreuses victimes, interrogé des lanceurs d’alerte au sein de l’Église, rencontré des prêtres auteurs d’abus sexuels, interviewé des hiérarques ecclésiastiques et eu accès à des documents confidentiels.

Ils dessinent une stupéfiante machine à fabriquer du silence pour couvrir les crimes. Le livre raconte le système d’exfiltration mis en place par l’Église de France pour écarter les prêtres abuseurs… non pas des enfants mais des juges : mise au vert, mise en congé sabbatique, placement en abbayes ou mutation à l’étranger.

Comment l’institution s’est-elle protégée en couvrant ses prêtres, sans jamais les dénoncer à la justice ? Et si le scandale était, au-delà des faits eux-mêmes, ce système organisé pour l’étouffer ?

Un document essentiel pour comprendre l’engrenage du silence auquel ont été assignées des centaines de victimes.

Source ► http://www.editions-jclattes.fr/eglise-la-mecanique-du-silence-9782709659383

►◄

Les nouvelles affaires du cardinal Barbarin

20 mars 2017 Par Daphné Gastaldi, Mathieu Martiniere et Mathieu Périsse (We Report)

Selon nos informations, le cardinal Philippe Barbarin a eu connaissance de cinq cas de prêtres accusés d’abus sexuels dans son diocèse, sans pour autant en saisir la justice. Trois autres cas complètent cette liste de négligences, dont deux clercs condamnés mais laissés en poste jusqu’en 2016 par l’archevêque de Lyon.

« Ça n’a pas été réglé. » La mention vise le père Didier B., condamné pour agressions sexuelles sur une vingtaine de mineurs. Elle est écrite de la main même de Philippe Barbarin, dans les « diaires » du cardinal, le journal de bord du diocèse de Lyon, que nous avons pu consulter pour l’ouvrage Église, la mécanique du silence (JC Lattès, 2017). La lecture de ces pages et un an d’enquête permettent aujourd’hui d’affirmer que le primat des Gaules s’est montré a minima négligent sur huit dossiers de prêtres accusés d’agressions sexuelles. Article réservé aux abonnés Médiaparthttps://www.mediapart.fr/journal/france/200317/les-nouvelles-affaires-du-cardinal-barbarin?onglet=full

►◄

Pédophilie dans l’Église : Médiapart dénonce 32 prêtres qui auraient été couverts par des évêques

ENQUÊTE En tout, ces affaires de pédophilie auraient fait 339 victimes…

Mediapart publie ce lundi une enquête sur des affaires de pédophilie qui auraient été couvertes par l’Église catholique et souligne le silence de ceux qui étaient au courant. La majorité des cas dont il est question auraient eu lieu depuis l’année 2000, mais quelques affaires seraient antérieures.

Le site Web avance un impressionnant nombre de victimes : 339. Parmi elles, 288 étaient des mineurs de moins de 15 ans lorsqu’ils ont été agressés. Des abus sexuels qui auraient été commis par des prêtres, religieux ou laïcs sous la responsabilité de l’Église.

En tout, 32 affaires, parmi lesquelles 24 auraient été couvertes directement par des évêques, pour certains toujours en exercice : Mgr Barbarin, cardinal et archevêque de Lyon, Mgr Bouilleret, archevêque de Besançon, Mgr Aillet, évêque de Bayonne, Mgr Le Saux, évêque du Mans, et Mgr Fellay, supérieur de la fraternité Saint-Pie-X, en voie de réconciliation avec Rome.

Déplacés pour les faire oublier

Mais surtout, l’enquête décrit aussi la mécanique bien huilée de l’Église. « Sur les 32 clercs concernés que nous avons recensés, 28 ont été déplacés géographiquement dès que des évêques ou des religieux ont été avisés » des faits, peut-on lire dans l’article. Le fonctionnement est rôdé : dès les premières plaintes, le prêtre concerné prend un congé sabbatique et s’isole. L’Église se charge de le muter, afin qu’il puisse continuer sa carrière de prélat dans un autre diocèse, voire à l’étranger.

Des actes de négligence de l’Église, qui a demandé pardon pour son « trop long silence coupable » le 7 novembre dernier. Source de l’article ► http://www.20minutes.fr/societe/2034087-20170320-pedophilie-eglise-mediapart-denonce-32-pretres-couverts-eveques

◄►

Ici, sur ce blog, nous savons bien pourquoi les prêtes ne risquent absolument rien en cas de simple suspicion de faute grave, incluant le meurtre, la torture, le viol. Puisque tout a été prévu afin que l’homme d’église quoiqu’il fasse ne soit jamais jugé par la justice des hommes. Au nom de la lettre Crimen Sollicitationis ; Et ils le savent bien, tous, dès le départ qu’au nom de leur Dieu, tout leur est permis… D’ailleurs, c’est leur marque de fabrique de tuer l’indien pour sauver l’homme blanc, chrétien de préférence, pour ce que nous en savons dès octobre 1492, puisque Christophe Colon était chargé d’imposer la Doctrine Chrétienne de la Découverte avec des crucifix et des échafauds… Ici et ;

Crimen sollicitationis (Crime de sollicitation en latin) est une lettre, envoyée en 1962 par le Saint-Office (qui deviendra la Congrégation pour la Doctrine de la Foi à la suite du concile Vatican II), à « tous les Patriarches, Archevêques, Évêques et autres Ordinateurs locaux, dont ceux de rite oriental ».

Le document, rédigé par le cardinal Alfredo Ottaviani, secrétaire de la Congrégation, et approuvé par le pape Jean XXIII, établit la procédure à suivre dans les cas où des clercs (prêtres ou évêques) de l’Église catholique romaine seraient accusés d’avoir utilisé le sacrement de la pénitence (c’est-à-dire la confession) pour faire des avances sexuelles à des pénitents. De plus, il établit que les mêmes procédures devraient être suivies en cas d’accusations contre des clercs pour homosexualité, pédophilie et zoophilie. Les abus sexuels commis par des clercs sur des mineurs sont condamnés par ce document, qu’ils aient eu lieu dans le cadre d’une confession ou de tout autre façon1,2.

Cette procédure suit et complète le Code de droit canon alors existant. Elle sera revue en 2001 avec la lettre De delictis gravioribus.

La lettre Crimen sollicitationis

En 1962, le Saint-Office envoie secrètement à tous les évêques la lettre Crimen sollicitationis, qui reprend l’essentiel d’un document similaire déjà adressé confidentiellement en 1922 aux évêques1.

Contenu

Crimen sollicitationis donne les mesures à prendre dans les cas où des prêtres seraient accusés de fautes graves. Parmi ces fautes, le document relève l’utilisation du sacrement de pénitence pour faire des avances sexuelles à des pénitents1. D’après ce document, tout catholique doit obligatoirement dénoncer aux autorités ecclésiales une telle faute commise par un prêtre. Le prêtre peut alors être convoqué devant un tribunal ecclésiastique. En cas de faits avérés, il peut être suspendu de la célébration des sacrements ou même être soumis à la dégradation (démis de ses fonctions et réduit à l’état laïc)3. Tous les cas de pédophilie commis par des prêtres, que ce soit dans le cadre du crime de sollicitation ou dans n’importe quel autre cas, sont aussi condamnés1.

Le secret du procès

La lettre impose un secret absolu, lors du déroulement du procès, même lorsque le verdict, favorable ou non, a été rendu et mis en application (§11). Un serment de silence éternel doit être fait par tous les participants au procès : non seulement les membres du tribunal (formule du serment incluse dans les Appendices), mais aussi le(s) dénonciateur(s) du prêtre, le(s) témoin(s) éventuel(s) et le prêtre accusé lui-même (§13).

« Spondeo, voveo ac iuro, inviolabile secretum me servaturum in omnibus et singulis quae mihi in praefato munere exercendo occurrerint, exceptis dumtaxat iis quae in fine et expeditiones huius negotii legitime publicari contingat. »

« Je promets, fais vœu et jure que je maintiendrai inviolé le secret pour tout ce qui viendra à ma connaissance dans l’exercice de mes fonctions, excepté seulement ce qui pourrait être légalement publié et exécuté lorsque ce procès sera terminé. »

(Crimen sollicitationis, Appendices, Formula A)

Les peines prévues en cas de viol du secret sont (§13) :

  • pour les membres du tribunal : l’excommunicationlatae sententiae.
  • pour l’accusé : la suspension a divinis.
  • pour les accusateurs et les témoins : un avertissement.

Les raisons du secret

La lettre Crimen sollicitationis traite seulement de la procédure à suivre en cas de dénonciation à une autorité ecclésiastique de la faute de sollicitation en confession par un prêtre. Il n’empêche que l’interprétation de la question du secret est sujet à controverses.

Selon les détracteurs de la lettre

Les détracteurs de cette lettre soutiennent que le serment de silence vise à cacher le scandale provoqué par des affaires aussi graves. C’est par exemple le point de vue présenté par le documentaire de la BBC, Sex Crimes and the Vatican4 (1er octobre 2006).

Selon les partisans de la lettre

Les partisans insistent sur le fait que le secret est nécessaire pour toutes les parties (accusé, victimes et témoins) tant qu’un verdict définitif n’est pas rendu.

Ils ajoutent que si la lettre impose le secret sur la tenue du procès (en n’autorisant pas, par exemple, la publication des déclarations des accusateurs ou de l’accusé), elle n’impose cependant en aucune manière le silence aux victimes si cela ne gène pas le procès.

« [La confidentialité lors du jugement] n’empêche en aucune manière ces affaires à être portées devant les autorités civiles pour être jugés légalement. Aux États-Unis, La Charte pour la protection des enfants et de la jeunesse (Charter for the Protection of Children and Young People) (juin 2002), approuvée par le Vatican, demande que les accusations d’abus sexuels sur des enfants qui seraient fondées soient rapportées devant les autorités légales. » (Archevêque Joseph Fiorenza, dans le Houston voice) 5.

Le droit canon et les abus sexuels

Droit canon et abus sexuels sur mineurs

Le Code de droit canon de 1917 condamnait explicitement tout abus sexuel commis par des clercs sur des mineurs (canon 2359,2)1,6.

Canon 2359 § 2 – « S’ils ont commis un délit contre le sixième commandement avec des mineurs de moins de seize ans, ou pratiqué adultère, viol, ‘bestialité’, sodomie, excitation à la prostitution ou inceste avec ses consanguins ou alliés au premier degré, ils doivent être suspendus, déclarés infâmes, privés de tout offices, bénéfice, dignité ou charge qu’ils pourraient avoir, et dans les cas les plus graves ils doivent être déposés. »

Le droit canon dans les cas de sollicitation en confession

Le Code de droit canon utilisé lors de la rédaction de la lettre Crimen sollicitationis obligeait toute personne qui avait été sollicitée par un prêtre lors de la confession à le dénoncer avant un mois et condamnait ce prêtre à une sévère punition :

« Canon 904. Ad normam constitutionum apostolicarum et nominatim constitutionis Benedicti XIV Sacramentum Poenitentiae, 1 Iun. 1741, debet poenitens sacerdotem, reum delicti sollicitationis in confessione, intra mensem denuntiare loci Ordinario, vel Sacrae Congregationi S. Officii; et confessarius debet, graviter onerata eius conscientia, de hoc onere poenitentem monere. »

« Canon 2368 §1. Qui sollicitationis crimen de quo in can. 904, commiserit, suspendatur a celebratione Missae et ab audiendis sacramentalibus confessionibus vel etiam pro delicti gravitate inhabilis ad ipsas excipiendas declaretur, privetur omnibus beneficiis, dignitatibus, voce activa et passiva, et inhabilis ad ea omnia declaretur, et in casibus gravioribus degradationi quoque subiiciatur »

« Canon 904. En accord avec les constitutions apostoliques et particulièrement la constitution Sacramentum Poenitentiae de Benoît XIV du 1er juin 1741, un pénitent doit, avant un mois, dénoncer à son Ordinateur local ou à la Sainte Congrégation du Saint-Office tout prêtre coupable de crime de sollicitation en confession ; et le confesseur doit, par une lourde obligation de sa conscience, informer le pénitent de son devoir. »

« Canon 2368 §1. Toute personne ayant commis le crime de sollicitation, tel qu’il est décrit dans le canon 904, qu’elle soit suspendue de célébration de la Messe et de la Confession sacramentelle ; et, selon la gravité du délit, qu’elle soit privée d’y assister, que lui soient retirés tous ses bénéfices et dignités, les droits de vote et d’éligibilité, et qu’elle soit déclarée incapable ; et que dans les cas les plus graves elle soit soumise à la dégradation. »

Le nouveau Code de droit canonique de 1983 établit que :

« Canon. 1387 – Le prêtre qui, dans l’acte ou à l’occasion ou sous le prétexte de la confession sacramentelle, sollicite le pénitent contre le sixième commandement du Décalogue, qu’il soit puni, selon la gravité du délit, par la suspension, le retrait, la privation et, dans les cas les plus graves, la suppression de l’état clérical. »

Révision en 2001 avec De delictis gravioribus

À la suite de la promulgation du nouveau Code de droit canonique de 1983 et du Code des canons des Églises orientales de 1990, la lettre Crimen sollicitationis a été en partie revue par la Congrégation pour la doctrine de la foi, avec la lettre De delictis gravioribus7 de 2001.

Issue de ce billet, très complet sur l’affaire Barbarin/Preynat traité dès le 01/08/2016 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/08/01/intouchables/

Mais sur ce blog traité dès le 15 juin 2016, en référence à la lettre de Crimen socillicitationis, dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/15/que-la-verite-soit-tue/

►◄

 Nous savons que les prêtes, nonnes et tous personnels rattachés, avaient pour mission dans les fameux pensionnats pour Indiens, non d’éduquer mais de génocider le plus possible d’indigènes et de faire en sorte que les femmes indiennes arrêtent de procréer et ce par tous moyens que ce soit, à leur entière convenance. Comme d’en supprimer le plus possible, et par tous les moyens à leur entière convenance aussi bien dans les pensionnats que les hôpitaux spéciaux pour indiens et ce fut une pratique standard que de renvoyer les enfants très malades de la tuberculose ou de la variole dans leurs familles afin qu’ils infectent le plus de personnes possibles
« Et ils emmenèrent le bébé dans la pièce de la chaudière. Ils y ont jeté ce petit bébé et l’ont brûlé vivant. Tout ce que vous pouviez entendre était ce petit cri étouffé… » – Irene Favel – Témoignage d’une survivante du pensionnat catholique de Muscoweqan dans la province du Saskatchewan, 1944/49, dans un entretien avec la chaine de télévision canadienne CBC News le 3 juillet 2008 et pour vous dire si les faits sont connus. Ce témoignage et bien d’autres sont consignés dans le Contre-Rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « Muder By Decree » rapport original de 400 pages que Résistance71 a traduit partiellement, mais de manière substantielle et que j’ai réuni dans un document PDF de 58 pages dont voici la dernière mise à jour ► MEURTRE PAR DÉCRET, Le Crime du Génocide au Canada, version PDF. Et les témoignages des survivants les plus remuants sur les exactions commises par ces hommes et femmes d’églises en page 20 et suivantes. Ce rapport nous permet de comprendre la machine à tuer, et sa redoutable « mécanique du silence »…
Et l’on y apprend la « Chronologie du Génocide au Canada par les Églises et l’État de 1840 à 2015« . Alors que, dès 1922 le Vatican prenait les devants, en envoyant aux Évêques la lettre « Crimen sollicitationnis » ; Le but dans ces pensionnats était clairement d’infliger des conditions faites pour causer une destruction à long terme, causer des dégâts corporels et mentaux, et la destruction du mode vie indigène, des cultures et des âmes…

Crimen a pris effet en tant que politique de gouvernance sur tout le clergé catholique romain depuis 1929 et sur l’ensemble des catholiques depuis 1962. C’est une lettre encyclique, qui ne fut révélée qu’en Août 2003 par le journal de Londres « The Observer », obtenu au travers d’un contact avec les archives de la librairie du Vatican où elle était archivée. Crimen impose un serment de « secret perpétuel » sur toutes les victimes de viols d’enfants par des prêtres et les noms des violeurs sous peine d’excommunication. L’encyclique interdit également de  rapporter le crime à la police empêchant ainsi les violeurs d’être traduits devant un tribunal civil. Grâce à la lettre Crimen sollicitationis, tout le clergé catholique, perpétrateur principal de ce crime, est automatiquement protégé de manière institutionnalisée pour tout acte de viol ou de violences, abus sur des enfants. Crimen personnifie une énorme conspiration criminelle à l’échelle mondiale. Page 38 du CR Meurtre Par Décret ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/06/mpdtr710616.pdf

Le premier meurtre qui eut un témoin oculaire, celui de Maisie Shaw, tuée par le proviseur du pensionnat Alfred Caldwell, comme vu par Harriett Nanahee, le 24 décembre 1946 : Sa vie a été soufflée en un instant par un coup de pied du prêtre de l’Église Unifiée du Canada Alfred Caldwell, qui ne fut jamais inquiété pour ce crime. Comme bien d’autres, la victime, Maisie Shaw, fut enterrée en secret et la vérité avec elle. Mais le crime demeure, et la défunte hurle toujours pour que justice soit faite. Lire l’intégralité de l’article consacré à Maisie Shaw ► En souvenir de Maisie Shaw !
2016 n’est donc nullement une année noire pour l’église catholique. Cependant il ne tient qu’à nous de faire de 2017 le point de départ d’un nouveau paradigme, sans dieux, ni maitres…
L’appel lancé par le lanceur d’alerte Kevin Annet en décembre 2016 ; Commémorez le souvenir de Maisie Shaw à Noël prochain en fermant les églises qui l’ont tué elle et 60 000 autres enfants autochtones ! – Tu es un bon chrétien Ed. Vas-y fais des enfants, je ne stérilise que les païens.” – et que j’ai relayé, devrait interpellé tous ceux qui veulent vivre selon leur principe chrétien comme un François Fillon qui s’affirme en tant que Gaulliste et de surcroit chrétien ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/05/gaulliste-et-de-surcroit-chretien-je-suis/  Entendant nous y contraindre, pour les siècles et les siècles ! Et à qui je dis, NON merci !
Voilà pourquoi on vous camoufle la vérité, on la tait !
Parce que la vérité libèrera les peuples, à tout jamais…
…Et donc, sans armes, ni haine, ni violence !

Nous ne construisons pas d’églises pour aller y prier une fois par semaine. Nous prions dehors, dans le monde naturel et notre vie entière est une prière, parce qu’il y a une sacralité en toutes choses dans le monde naturel ici, sur notre Grand-Mère Terre.

Russell MeansIntroduction à la philosophie et à la pensée amérindiennes, version PDF de 19 pages

Dans ce dossier MEURTRE PAR DÉCRET tous les billets qui traitent en profondeur de ce sujet et que je tiens régulièrement à jour…

JBL1960

Source de l’image ► Pinterest

RÉSUMÉ SOTT 02/2017

En lien avec celui du mois de 01/2017

https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/27/resume-sott-de-012017/

En complément de la vidéo diffusée par Sott Media, de tous les évènements climatiques extrêmes, étranges y compris passages de météorites en tous genres, autres dolines, tremblements de terre, etc. Et rien que pour le mois de Février 2017

Source ► fr.sott.net

Qui nous rappelle juste que les forces de la Nature sont là et que l’homme ferait bien, comme nous y invitent les Natifs et les Nations Premières de vivre en harmonie avec la Terre-Mère ► Si vous avez oublié le nom des nuages…

En complément de lecture, sur le site Sott ► https://fr.sott.net/article/30150-Un-refroidissement-local-de-l-Atlantique-Nord-qui-inquiete-les-scientifiques

https://fr.sott.net/article/30196-L-alerte-au-blizzard-decretee-a-New-York

Et en rappel, mes billets sur le fameux « Réchauffement climatique » qui n’en fini pas de se les geler quand même ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/16/rechauffement-climatique/

Et nous avec ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/25/on-reparle-dal-gore/

L’excellent article sur Résistance71 de l’escroquerie au réchauffement du GIEC.

Escroquerie du réchauffement climatique anthropique: Bidouillage et falsification des données… La grande saga du mensonge climatique continue !

Dites au monde que 2015 est l’année la plus chaude depuis… 2010 !

JoAnne Nova | 22 janvier 2016 | URL de l’article original ►  http://joannenova.com.au/2016/01/hottest-shattering-year-since-the-last-one-five-reasons-it-was-not-hot-and-not-relevant/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Note de R71 : Chaque point mentionné dans l’article ci-dessous a ses graphes propres. Consultez-les sur l’article original en anglais.

Tout le cinéma fait au sujet de points décimaux contestés dans des sets de données de températures hautement ajustés de facteurs inutiles ne fait que montrer Ô combien non-scientifique est le débat public. Ce n’était probablement pas l’année la plus chaude de ces 150 dernières et même si cela était, quelle importance ? Cela ne nous dit rien sur la cause. (vous rappelez-vous lorsque la corrélation de cause à effet avait encore une importance pour un scientifique ?). Les forces naturelles comme le soleil et les nuages peuvent provoquer également des années chaudes. Même si elle était la “plus chaude” d’un court segment à bruits de fond, le monde a été plus chaud auparavant (et la vie sur terre resplendissait…) et les modèles (informatiques) du climat sont toujours faux. Si le CO2 était un gros facteur d’influence du climat, 2015 aurait dû être bien plus chaude.

  1. Ce n’était pas l’année la plus chaude. Les satellites ont une bien meilleure et plus vaste couverture de données, pratiquement sur la planète entière (au lieu de parkings, de pistes de décollages et comme les thermomètres de surface dûment sélectionnés). Les satellites disent que 1998 et 2010 furent plus chaudes. En tout cas, ces pinaillements sur des différences de “bruits de fond” ne sont juste que les signes que la route ne mène plus nulle part, ce qui est important est la tendance sur le long terme et les prédictions des modèles climatiques informatiques. (si les modèles fonctionnaient, les “scientifiques” n’auraient pas besoin d’aller faire un futile gala pour la galerie eh ?)
  2. 2015 fut un échec pour les alarmistes – pas assez chaude… Comparé à 1998, les modèles climatiques reconnus et utilisés par le GIEC disent tous que ce devrait être bien plus chaud que cela ne le fut. Nous avons eu un autre El Niño en 2015 et depuis 1998, les humains ont émis plus d’un tiers de toutes les émissions de CO2 de leur histoire dans l’atmosphère et pourtant 2015 fut plus fraîche que 1998 et 2010. Le CO2 ne pilote pas le climat.
  3. Il a fait bien plus chaud avant et pendant des milliers d’années, C’est normal. Même si 2015 avait été l’année la plus chaude des archives modernes (qui ont commencé en 1850), le monde a été plus chaud à plusieurs reprises ces 10 000 dernières années. L’Antarctique n’a pas fondu. La Grande Barrière de Corail a survécu ainsi que les ours polaires et les pingouins. Un climat chaud n’est pas une apocalypse et ce ne fut pas causé par le CO2.

Comprenez la façon dont les températures ont augmenté et ont chuté au Groenland (voir le graphique sur l’article original). Les températures actuelles sont probablement similaires à la période chaude médiévale. Les pointes ici ne représentent que le Groenland, pas le monde entier, et ce qui se passe maintenant n’est pas du tout inhabituel.

  1. Où sont la cause et l’effet ? La dernière fournée de réchauffement climatique a commencé bien avant que le CO2 ait commencé à augmenter. Aucun des scientifiques ne peut expliquer pourquoi le réchauffement climatique a commencé près de 200 ans avant la première centrale électrique à charbon. Soit le charbon affecte le continuum de l’espace-temps, ou peut-être lisent-ils mal dans le marc de café ?
  2. Comme nous sommes dans une projection de réchauffement de 300 ans, il est inévitable que les données “les plus chaudes” en archives seront battues. Durant la seconde guerre mondiale nous aurions pu avoir les mêmes manchettes. Si vous étiez au monde de 1938 à 1948, vous auriez pu entendre parler d’environ cinq de ces records battus.
  3. Brisés? Quel sorte de scientifique est brisé parce que ce fut 1/10 de degré plus chaud que le dernier record ajusté, homogénéisé de zone moyenne ? Ils devraient être brisés de ne toujours pas pouvoir expliquer la pause dans le réchauffement, la période chaude médiévale (NdT: celle qui fut éliminée du fameux graphe tronqué de la “crosse de hockey”…), le petit âge glacier ou le hot spot manquant (inexistant).

Le professeur du MIT Richard Linzen dit que ces affirmations d’”année la plus chaude” sont une “pirouette sur du vent”

Thanks to Climate Depot:

“Et la preuve que l’incertitude est de l’ordre de 1/10 de degré est les ajustements qui sont en train d’être effectués. Si vous pouvez ajuster la température de 2/10 de degré, cela veut dire qu’il n’y avait pas de certitude à 2/10 de degré”, a t’il ajouté.

“Les 70% de la surface de la planète sont constitués d’océans, nous ne pouvons pas mesurer très bien ces températures. Elles peuvent être fausses de la moitié d’un degré, d’un quart de degré. Même 2/10 de degré de changement serait peu mais 2/100 est ridicule. Quiconque commence à croasser au sujet de ces chiffres montre qu’ils pirouettent le truc sur rien du tout.”

Les choses que les médias ne nous dirons pas

 Joe Bast, Heartland Institute

Bast:

“La grande nouvelle ne dit rien de l’enquête en cours du congrès sur la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), prouvant que la NOAA a falsifié ses données de températures. Aucune mention que les données de station de surface ne sont actuellement pas globales et sont connues pour exagérer la tendance au réchauffement. Elle sont contredites par les véritables données satellites globales, qui sont à leur tout validée par les données recueillies par les ballon sondes. Dire que “l’archivage des données fiables globales a commencé en 1880”, met le début de la collection des données juste à la fin du petit âge glaciaire, n’est-ce pas bien utile ? James Taylor de Heartland Institute a essayé d’immuniser la presse du virus en provenance de la NOAA avec un article la semaine dernière dans le magazine Forbes.com “2015 n’était même pas de près la plus chaude année en archive.”

Ce n’est pas tant qu’on ne veut pas les croire ; Enfin, si, un peu… Mais c’est juste qu’on nous prend pour des truffes et que ça commence à se voir, mais surtout à se savoir !

Tenez, en complément de lecture car les falsifications et les mensonges sont à tous les niveaux ► La France amnésique au passé règlementé par Jean-Paul Demoule Fin et version PDF

Escroqueries scientifiques, historiques donc, mais aussi mythologiques et bibliques ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/21/addendum-au-pdf-des-extraits-du-livre-publications-du-dr-a-ezzat/

JBL1960

 

LA MORALE ANARCHISTE par Pierre KROPOTKINE 1889

Semons les graines du futur !

Et parce que DEMAIN se plante aujourd’hui…

Résistance71 a publié en deux parties le texte sublime, profond et bouleversant de Pierre Kropotkine « La Morale Anarchiste » de 1889.

Que j’ai réunifiées dans un PDF de 24 pages que voiciLa Morale Anarchiste, Pierre Kropotkine, 1889

Lien directhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/03/pdfpkropotkinelamoraleanarchiste1889.pdf

Résistance71 ; PREMIÈRE PARTIEhttps://resistance71.wordpress.com/2017/03/16/la-morale-anarchiste-1ere-partie-pierre-kropotkine/

Résistance71 ; DEUXIÈME PARTIEhttps://resistance71.wordpress.com/2017/03/19/la-morale-anarchiste-2eme-partie-pierre-kropotkine/

Voici la conclusion de ce texte ;

Cette morale n’ordonnera rien. Elle refusera absolument de modeler l’individu selon une idée abstraite, comme elle refusera de le mutiler par la religion, la loi et le gouvernement. Elle laissera la liberté pleine et entière à l’individu. Elle deviendra une simple constatation de faits, une science.

Et cette science dira aux hommes : si tu ne sens pas en toi la force, si les forces sont justes, ce qu’il faut pour maintenir une vie grisâtre, monotone, sans fortes impressions, sans grandes jouissances, mais aussi sans grande souffrance, eh bien, tiens-t’en aux simples principes de l’équité égalitaire. Dans des relations égalitaires, tu trouveras, à tout prendre, la plus grande somme de bonheur possible, étant données tes forces médiocres.

Mais si tu sens en toi la force de la jeunesse, si tu veux vivre, si tu veux jouir de la vie entière, pleine, débordante — c’est-à-dire connaître la plus grande jouissance qu’un être vivant puisse désirer — sois fort, sois grand, sois énergique dans tout ce que tu feras.

Sème la vie autour de toi. Remarque que tromper, mentir, intriguer, ruser, c’est t’avilir, te rapetisser, te reconnaître faible d’avance, faire comme l’esclave du harem qui se sent inférieur à son maître. Fais-le si cela te plaît, mais alors sache d’avance que l’humanité te considérera petit, mesquin, faible, et te traitera en conséquence. Ne voyant pas ta force, elle te traitera comme un être qui mérite la compassion — de la compassion seulement. Ne t’en prends pas à l’humanité, si toi-même tu paralyses ainsi ta force d’action.

Sois fort, au contraire. Et une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise, — une iniquité dans la vie, un mensonge dans, la science, ou une souffrance imposée par un autre — révolte-toi contre l’iniquité, le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais.

Lutte pour permettre à tous de vivre de cette vie riche et débordante, et sois sûr que tu retrouveras dans cette lutte des joies si grande que tu n’en trouverais pas de pareilles dans aucune autre activité. C’est tout ce que peut te dire la science de la morale. À toi de choisir.

Voilà pourquoi ici ou nous vous disons ; Choisissons-nous !

Parce qu’on a toujours le choix d’être du bon côté de l’histoire…

Nul besoin d’armes, de haine ou de violence…

Juste par la force de nos idées, et de nos mots, comme de nos écrits…

Je suis persuadée que nous sommes tous «INTER-RELIÉS» et que de cette «INTERCONNEXION» jaillira, telle une étincelle capable d’embraser tous les empires ;

UNION ► RÉFLEXION ► ACTION ► ASSOCIATIONS LIBRES CONFÉDÉRÉES ► SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS

L’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continent pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Et cela est corroboré notamment dans ce billet ► La France amnésique au passé règlementé par Jean-Paul Demoule Fin et version PDF

Comme dans le dernier qui traite de l’actualité brûlante de ce monde en surfusion ► De nuisance à menace ; Le prix de la Vérité par Paul Craig Roberts

Pierre Kropotkine a une place particulière sur ce blog, et vous le retrouverez largement dans mes petits billets, ou en version PDF dans la page de mon blog dédiée ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdf-de-jbl1960/

JBL1960

Source de l’image ► Pinterest

 

De nuisance à menace ; Le prix de la Vérité par Paul Craig Roberts

PCR ouvre un œil ;

C’est un bon début !

Dans le prolongement de sa dernière publication, entièrement retranscrite iciLa “gauche” étatique occidentale complice de l’empire par Paul Craig Roberts

Analysée en incise par Résistance71 et en préambule et en conclusion, par mézigue.

D’ailleurs, en toute fin, je donne mon sentiment car PCR n’a manifestement pas lu l’article de Phil Butler « L’empire de la médiocrité et la fin du monde » sur le Saker Francophone , ou bien il ne s’en souvient plus, qui déjà précisait ceci ; Quiconque assume la charge à la Maison Blanche en ce moment de l’Histoire sera averti. Ramenez-nous à la normale, redonnez-nous notre télévision par câble, peu importe le coût, nucléarisez qui vous voulez, mais rendez-nous seulement nos vies ! Lire l’intégralité du billetChoisir entre la Peste et le Choléra

Ce qui laisse peu de doute, mais nous l’avions parfaitement compris, sur le bon peuple américain qui veut rester Exceptionnel et Indispensable et qui n’a nullement l’intention de ne plus se considérer comme supérieur (tu m’étonnes !) comme le lui suggérait Mike Prysner dans cette vidéo en lien !

~~~~▼~~~~

Merdia et pressetituée : degré zéro du crétinisme propagandiste marchand atteint avec succès…

De nuisance à menace : le prix de la vérité

Paul Craig Roberts | 16 mars 2017 | URL de l’article original : http://www.paulcraigroberts.org/2017/03/16/nuisance-threat-high-cost-truth-paul-craig-roberts/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

URL de l’article R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/18/merdia-et-pressetituee-degre-zero-du-cretinisme-propagandiste-marchand-atteint-avec-succes/

Je suis convaincu que les États-Unis et probablement tout le monde occidental, c’est à dire l’empire américain, sont maintenant entrés dans une ère dans laquelle le respect de la vérité n’existe ni dans les institutions publiques, ni dans les institutions privées. Nous avons pu observer cet avènement depuis déjà un certain temps. Pensez par exemple au 3 août 2002, une époque récente en ce qui nous concerne, mais une période hors de la conscience politique de tous ceux plus jeunes que 33 ans aujourd’hui. A l’été 2002, le monde a été préparé par la propagande américaine à l’invasion de l’Irak. Le 3 août de cette année là, la prestigieuse publication britannique de “The Economist” résuma la pensée consensuelle de l’opinion dominante en deux phrases lapidaires : “Les choix honnêtes sont d’abandonner et d’accepter ou alors de retirer Mr Hussein du pouvoir en Irak avant qu’il n’ait sa bombe atomique. Aussi douloureux que cela nous soit, notre vote va à la guerre.

Comme Lewis Lapham, moi-même et bien d’autres demandions à l’époque: quelle bombe ? La seule preuve de l’existence d’une bombe était fabriquée et tout le monde savait qu’elle l’était. Les inspecteurs du nucléaire de l’ONU avaient conclu que les fameuses armes de destruction massive irakiennes étaient une création de la propagande américaine. Le président George W. Bush reconnut éventuellement que l’Irak n’avait pas de telles armes. Le ministre des AE Colin Powell a dit que les mensonges qui lui furent imposés par déception par le régime Bush pour dire devant l’ONU que Saddam Hussein possédait des armes de destruction massive, furent une tâche indélébile sur sa carrière. (NdT : sauf que Powell n’a pas été trompé, il savait pertinemment ce qu’il faisait…)

Bien qu’il fut connu que l’invasion de l’Irak en 2003 par les États-Unis avait entièrement été fondée sur des mensonges, les troupes américaines n’en furent pas évacuées pour autant et ce jusqu’en 2011 et qu’elles furent retirées ou pas, elles sont bel et bien de retour maintenant. Rien de ces faits avérés n’eut d’impact sur la bonne opinion que Washington et les médias ont d’eux-mêmes.

Enhardis, Washington et sa horde pressetituée ont menti au sujet de la Libye et ont détruit ce pays prospère. Ils ont menti au sujet de l’utilisation par Assad d’armes chimiques pour “gazer son propre peuple” et auraient détruit aussi la Syrie si la Russie ne s’était pas interposée.

Bloqués par la Russie, Obama, Hillary et Victoria Nuland se sont retournés contre elle, d’abord en renversant le gouvernement démocratiquement élu d’Ukraine et lorsque le peuple de Crimée vota massivement et pratiquement à l’unanimité pour son rattachement à la Russie, le régime Obama et ses putes des médias ont fabriqué une “invasion russe de l’Ukraine”.

Cette fausse accusation, répétée inlassablement jusqu’à aujourd’hui par la pressetituée occidentale, est devenue la justification pour des sanctions économiques contre la Russie que Washington a fait imposer par ses vassaux européens et ce entièrement à leurs dépends, ce qui montrent parfaitement le niveau crasse de couardise des gouvernements impliqués. Si Washington leur ordonne “sautez !”, le premier ministre britannique, le chancelier allemand et le président français demandent en chœur : “de quelle hauteur ?…”

Une des raisons pour laquelle Donald Trump a été élu président fut son implication à normaliser les relations avec la Russie et à reconsidérer la prolongation de l’OTAN, un quart de siècle après que son objectif de départ eut cessé d’exister après l’effondrement de l’URSS. L’implication de Trump constitua une menace directe au pouvoir et aux sources de profit du complexe militaro-industriel et de la sécurité américain, dont les 1000 milliards de dollars de budget annuel demandent l’existence justificative d’une menace majeure que seule la Russie peut fournir.

En conséquence, la Russie et son président ont été diabolisés. La propagande américaine et ses mensonges éhontés, a semé la peur de la Russie et de Poutine au travers de l’empire américain. Le réponse de l’empire à ceux qui confrontent cette propagande avec des faits et la vérité est de les dénoncer comme des “agents russes” ou des “dupes de Poutine”. La haine de la Russie qui a été inculquée par les nouveaux cons et la pressetituée a eu pour résultat de voir le sénateur républicain McCain, représentant l’Arizona (à la grande honte des Arizoniens), étiqueter lors d’une session sénatoriale le sénateur Rand Paul du Kentucky, comme quelqu’un qui “travaille maintenant pour Vladimir Poutine”, parce qu’il objectait qu’un tout petit pays comme le Monténégro devinsse un membre de l’OTAN.

http://news.antiwar.com/2017/03/15/sen-john-mccain-rand-paul-is-working-for-vladimir-putin/

Lorsque mon site internet a été inclus dans la liste de plus de 200 sites soi-disant “agents ou dupes des Russes” par un groupe secret appelé “PropOrNot”, j’ai questionné l’origine du financement d’une telle entreprise aussi bien camouflée qu’une opération de blanchiment d’argent offshore. J’en ai fait une blague qui a beaucoup amusé les Russes.

Comme personne ne sait ce qu’est PropOrNot, le site n’a aucune crédibilité. Alors les forces va t’en guerre ont monté l’affaire de plusieurs crans avec l’affaire de la bibliothèque de l’université d’Harvard. Sur ce site internet, quelqu’un a posté ce qui est essentiellement la liste de PropOrNot. Harvard ne dit rien de cette liste ni n’explique pourquoi quiconque devrait la croire. Cette liste est attribuée à une assistante professeur en média et communication du nom de Melissa Zindars, enseignant dans une institution qui n’est pas citée. C’est une liste, dit-elle, qu’elle utilise dans ses classes pour enseigner aux élèves comment ils peuvent éviter les “mensonges et fausses nouvelles”. En d’autres termes, la liste est un reflet de sa propre ignorance et de ses préjugés.

Comme l’a observé un lecteur, Melissa ne fait que montrer son propre endoctrinement par les médias pressetitués, les médias de masse américains, putes de la CIA: “Je lis, regarde, écoute très largement des sources d’information des médias de masse (New York Times, Washington Post, Boston Globe, Wall Street Journal, Forbes) et aussi de The Atlantic de la NPR et d’autres sources locales et alternatives ayant une perspective différente (Truth Out).”

Donc, nous avons le monde occidental informé par la bibliothèque de l’université de Harvard de qui il peut prendre ses informations sûres, le tout sur la base des préjugés d’une sombre inconnue. Ceux qu’on peut lire et écouter en toute sécurité sont les médias pressetitués qui mentent à tour de bras et qui servent la cause de la guerre et de l’état policier.

Quand on est le témoin d’un tel niveau de corruption de ce qui prétend être la meilleure université des États-Unis et qui est au sommet de 24 années de rien d’autres que des mensonges en provenance des trois derniers présidents ayant fait deux tours en fonction et qui entre eux ont massacré et disloqué des millions de personnes dans bien des pays et qui ne sont aucunement tenus pour responsables des millions de vies détruites, on ne peut cesser de réellement comprendre que pour les États-Unis et ses états vassaux corrompus, la vérité est quelque chose qui doit être évitée à tout prix.

Lorsque Trump s’est effondré sous la pression et a viré son conseiller à la sécurité, le Général Flynn, il donna sans le vouloir un certain crédit à l’accusation de dire que quiconque cherche à normaliser les relations avec la Russie est un “agent russe et qu’être un “agent russe” veut dire que vous êtes coupable de trahison et méritez d’être destitué si vous êtes le président des États-Unis.

La conséquence du départ de Flynn a été de permettre aux forces russophobes de définir comme trahison le simple désir d’une détente avec la Russie. Si ceci avait été imposé aux présidents américains durant la première guerre froide, la vie sur la planète terre n’existerait probablement plus aujourd’hui.

Ce qui fait peur au sujet des États-Unis et de l’Europe n’est pas simplement la naïveté et l’insouciance d’un grand pourcentage de leurs populations ; ce qui fait peur est la volonté des médias, des hauts-fonctionnaires, des militaires et des membres des organisations professionnelles de mentir pour préserver leur carrière. Essayez de trouver un quelconque remord parmi tous ces menteurs au sujet du fait que leurs mensonges exposent l’humanité a l’annihilation thermonucléaire. On ne le trouve nulle part. Ils n’en ont rien à cirer. Laissez moi ma Mercedes et ma maison pour une autre année.

Le Saker, être particulièrement observateur, dit que la révolution colorée menée par les nouveaux cons, le parti démocrate, la pressetituée, la gôche libérale bobo/progressiste et par quelques républicains contre le président Trump ne fait que “délégitimer le processus démocratique complet qui mena Trump au pouvoir et sur lequel les États-Unis ont construit leur société.” La conséquence de cela, poursuit le Saker, est que “l’illusion de la démocratie et du pouvoir du peuple” a été détruite à la fois intra muros et à l’étranger. L’image propagandiste de la “démocratie américaine” a perdu sa crédibilité. Alors que la fausse image s’effondre, ainsi s’effondre aussi le pouvoir qui fut fondé sur l’autorité construite par la propagande.

Le Saker demande : “Faisons nous face à une horreur sans fin ou à une fin horrible ?”

Comme l’a dit George Orwell il y a quelques décennies : “Dans une époque de mensonge universel, dire la vérité est un acte révolutionnaire.

C’est comme çà que le voient les criminels qui nous dirigent et c’est aussi la façon dont ces putes des médias le voient. Si vous dites la vérité en Amérique (NdT : et en France et partout dans l’empire du crime occidental), vous êtes le pourvoyeur de fausses nouvelles et possiblement un traître. (NdT : pourquoi Roberts ne dit-il pas ici que ce sont toutes ces ordures du pouvoir et facilitant le pouvoir qui sont les traîtres à leurs peuples et que nous les tiendront pour responsables de leurs crimes…)

Aussi longtemps que vous soutiendrez ce site, je continuerai à faire face aux conséquences évidentes que cela implique. Et qui sait… peut-être que Néo va pointer le bout de son nez ?

~~~~▲~~~~

Je suis convaincu que les États-Unis et probablement tout le monde occidental, c’est à dire l’empire américain, sont maintenant entrés dans une ère dans laquelle le respect de la vérité n’existe ni dans les institutions publiques, ni dans les institutions privées.

Alors à mon sens, l’un des problèmes majeurs de PCR, mais il n’est pas le seul attention, c’est de considérer tout le monde occidental comme étant l’Empire américain comme le centre de l’Univers… Cela me rappelle Madeleine Albright qui a écrit un livre ; Dieu, l’Amérique et le reste du monde… Bon ça tombe mal, car cet Empire, notre objectif c’est de le faire tomber, alors contrairement à vous, sans armes, ni haine ni violence hein ? Ça c’est votre truc, depuis toujours… Hein Phil ? D’ailleurs, c’était déjà l’objet d’une conférence du Pr. Taiaiake Alfred, à Melbourne en Australie, fin 2015 et traité par ce billet du 15 mars 2015 ► LE GRAND DÉSAPPRENTISSAGE par Taiaiake ALFRED {Ph. D}

La Nation Mohawk nous avait déjà invité à nous débrancher de la Matrix, juste après le Brexit, tenez, c’est là ► Débranchons-nous de la Matrix !

Le pendant de votre PropOrNot, en France, c’est le Décodex du journal Le Monde qui détermine, selon eux, qui est un site sérieux ou pas… Vous pensez si ça nous fait peur, mais surtout si c’est valable. L’express aussi a publié une liste des sites, et blogs d’infaux…

Une des raisons pour laquelle Donald Trump a été élu président fut son implication à normaliser les relations avec la Russie et à reconsidérer la prolongation de l’OTAN […]

Dites-vous ? Mais vous avez voulu le croire et rien d’autre puisque que vous avez appelé à voter Trump, qui lui ne voulait qu’une chose ; Accéder au pouvoir ; Tout comme Killary !

http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201702/07/01-5067291-trump-redit-son-engagement-vis-a-vis-de-lotan.php

http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201703/17/01-5079659-merkel-trump-premier-contact-delicat-et-divergences-flagrantes.php

http://www.lecho.be/dossier/electionsusa/Trump-sabre-dans-les-budgets-de-la-diplomatie-et-de-l-environnement/9873573?ckc=1&ts=1489857782

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/03/16/97002-20170316FILWWW00018-budget-trump-moins-pour-la-diplomatie-et-l-environnement.php

« L’Amérique d’abord » : La hausse spectaculaire de 54 milliards de dollars prévue pour la défense (près de 10%) s’accompagnera d’une baisse marquée des ressources de la plupart des autres ministères et agences fédérales.

Et pour finir, parce qu’on sait lire, nous les Superflus du reste du monde ; http://www.20minutes.fr/monde/2023207-20170301-trump-signe-loi-reautorisant-certains-malades-mentaux-acheter-armes

Comme me le fait remarquer Résistance71 qui vous traduit et à l’instant ; Vous observez et analysez « de l’intérieur », et d’une position somme toute « privilégiée », mais dépendante du système. Vous êtes un critique, mais un critique qui accepte. On ne peut pas être neutre dans un train en marche disait le grand historien Howard Zinn. Relater les choses avec le plus de justesse possible est bien et honorable, mais que faire pour en sortir ? On ne peut plus rester neutre vis à vis du système criminel qui bouffe nos vies, il faut l’abattre et reconstruire, pour et par les peuples. Que proposez-vous ? rien… ou plutôt si, on sent une pointe « réformiste », la sempiternelle volonté de « changer de l’intérieur », de « mettre les bonnes personnes » pour rendre le système plus « vertueux »…

On trouve cela assez pathétique, depuis le temps, que vous ne compreniez pas (ou feignez de ne pas comprendre) qu’il n’y a pas de solutions au sein du système et c’est en cela que des gens comme vous, mais d’autres comme Escobar (Pepe hein pas Pablo…), Pilger, Thierry Meyssan, nous énervez, un chouïa, car depuis le temps que vous tous critiquez intelligemment le monde, il devient irresponsable de toujours le valider par défaut…

J’ai déjà donné mon sentiment sur l’article de The Saker et la mise à jour, en complément de Résistance71 et de Robert Bibeau du site Les 7 du Québec dans ce billet le 15 février dernier ► VOTE OU ENCORE ?

Et plus encore, sur la traduction par R71 de votre article dans lequel vous posiez la question « Que faire ? » ; ICI. Parce qu’il devient évident, pour beaucoup, que la Solution ne VIENDRA PAS de l’élection, n’est-ce pas M. Chouard ?

Que faire ? Et bien retirons notre consentement, disons NON et n’allons plus voter…

Parce que la seule question qui vaille aujourd’hui à mon sens, ce n’est pas pour qui voter, non, mais pourquoi voter ? POUR QUOI FAIRE ?

LA SOLUTION NE VIENDRA PAS DE L’ÉLECTION

Aussi, n’allons plus voter et organisons-nous pour ;

Ignorer le Système ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter l’ANCIEN au NEUF

Adapter l’ANCIEN au NEUF ne voulant pas dire réformer l’ancien système pour en faire un nouveau ou un tout neuf ! Mais étudier la Grande Loi de La Paix de la Confédération Iroquoise, par exemple et entre autres, et adapter ce qui est adaptable notamment dans le domaine de l’horizontalité de la prise de décision politique et du schéma de la chefferie sans pouvoir ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/28/kaianerekowa-grande-loi-de-la-paix-de-la-confederation-iroquoise-xiieme-siecle-version-pdf/

Et puisque nous sommes en France et grâce au Pr Jean-Paul Demoule « On a retrouvé l’histoire de France » ;

Faisons autrement et prenons la Tangente car Zénon a pris de l’avance…

JBL1960

Source de l’image ► Fake News ► #CroisonsLes@GuillaumeTC ► http://croisonsles.tumblr.com/image/157502823682

 

 

 

 

 

 

 

 

La France amnésique au passé règlementé par Jean-Paul Demoule Fin et version PDF

La 1ère partie est là ► La France pays au passé amnésique et règlementé par Jean-Paul Demoule

La 2ème partie ici ► La France pays au passé amnésique et règlementé par Jean Paul Demoule (Suite)

Et pour tordre définitivement le cou à un mythe, un de plus, sur le « Nos ancêtres les gaulois » si cher aux Biens-Zélés de tous poils !

De fait, l’histoire officielle de la France, celle que nos élites politiques et intellectuelles veulent mettre en avant a dû s’accommoder de trois grandes défaites successives :

La première est celle des Gaulois face aux Romains. Nos ‘ancêtres les Gaulois’ sont avant tout des vaincus, qui plus est, décrits par leur vainqueur comme des barbares. […]  A ce titre, il est effarant de constater que ce qu’on nous répète à longueur de bouquin d’histoire scolaire insipide au sujet de “nos ancêtres les Gaulois”, ne couvre en fait que la toute fin d’une civilisation qui a essaimé en Europe du Danube à l’Irlande pendant plus de 800 ans !.. […] C’est sur la combinaison des deux doctrines qu’est fondée l’histoire officielle de la France, occultant à dessein la véritable originalité et efficacité tant politique qu’économique de “nos ancêtres les Gaulois”. Extraits de la 3ème partie de « On a retrouvé l’histoire de France » du Pr. Demoule.

 

Politique de l’histoire : La France amnésique au passé réglementé ou comment retrouver l’histoire de France ~ 3ème partie ~

“Après 70 ans d’excavations et de fouilles extensives sur la terre d’Israël, les archéologues ont trouvé que les actions du patriarche sont des histoires de légende ; nous n’avons pas séjourné en Egypte, ni fait un exode, nous n’avons pas conquis la terre. Il n’y a pas non plus de mention de l’empire de David et de Salomon. Ceux qui s’y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler.”

~ Professeur Ze’ev Herzog, chef du département d’archéologie et d’études de l’ancien Proche-Orient à l’université de Tel-Aviv, dans un entretien avec le magazine Ha’aretz le 29 octobre 1999~

Vous pouvez pour comprendre cette affirmation lire le PDF de 39 pages regroupant les travaux de recherche, publications et extraits du livre « L’Égypte n’a jamais connu ni Pharaons, ni Israélites » du Dr. Ashraf Ezzathttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdfdraedec2016addendum02171.pdf  Et incluant sa dernière publication « La fuite de la sainte famille en Égypte est-elle un mythe ? » expliquée dans ce billet de blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/21/addendum-au-pdf-des-extraits-du-livre-publications-du-dr-a-ezzat/

“Que les historiens ‘hautement acclamés’ respectent les lois d’airain qui conditionnent la ‘liberté de leur atelier’ : qu’ils dialoguent moins avec les prélats, les ministres, les ‘hommes d’affaires’ qu’avec les archives, accessibles à tous, dans le ‘silence’ et vérifiables par tous, et leurs stylos ou leurs ordinateurs ; que, libérés de la tutelle de l’argent ‘extérieur’ des missions privées ou publiques, ils réclament des financements universitaires pour générer des recherches dont ils auront l’initiative, la maîtrise et les instruments archivistes. Dégagés du soupçon de complaisance ou de dépendance à l’égard des puissants, ils n’en seront que meilleurs experts de la ‘société’ dite “civile’. Quant aux jeunes chercheurs, il est urgent que, soustraits à la norme des desiderata des bailleurs de fonds et ainsi mis en mesure de tenir la tête droite, ils puissent aider l’histoire contemporaine française à retrouver la voie de l’indépendance.”

~ Annie Lacroix-Riz, professeure émérite d’histoire contemporaine, Université de Paris VII, “L’histoire contemporaine sous influence”, 2004 ~

Et en complément de lecture qui démontre combien Annie Lacroix-Riz a totalement raison  ; Société contre l’État : Société Celtique et Gauloise ; Introduction « au Défi Celtique » par Alain Guillerm, version PDF  PDF de 34 pages réalisé par JBL1960 à partir de la compilation et l’analyse de Résistance71.

La France pays au passé amnésique et réglementé

Présentation, extraits et analyse du livre de Jean-Paul Demoule*:

“On a retrouvé l’histoire de France”, Robert Laffont, 2012 et Folio “Histoire”, 2013

 par Résistance 71 |  Février 2017 | URL de l’article sur R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/17/politique-de-lhistoire-la-france-amnesique-au-passe-reglemente-ou-comment-retrouver-lhistoire-de-france-3eme-partie/

Les archéologues ne sont pas seulement là pour fouiller le sol. Ils ont la belle et forte responsabilité d’expliquer à tous les résultats de leurs recherches et de chercher un sens et des clefs aux trajectoires des sociétés passées, à la façon dont elles ont pu vivre et s’organiser. Ils ont aussi la charge de dénoncer les manipulations de l’histoire. […] Cette communauté de ‘citoyens français’, en tant que nation, n’a cependant que deux siècles d’existence. Elle date de la révolution française et du romantisme, un espace-temps presque infime en regard des civilisations et des sociétés qui se sont succédé sur notre territoire depuis 1 500 000 ans, c’est à dire quelques 60 000 générations. […] Certes nous sommes français, mais nous sommes aussi européens. Ces 1500 millénaires de notre histoire ne sont pas séparables de notre continent tout entier. […] C’est le libre choix collectif qui fait qu’une communauté se fait ou se dissout, comme nous en avons vu de nombreuses s’effondrer au fil de l’histoire, surtout lorsque le pacte social était rompu et que le profit du travail collectif était trop inégalement réparti.

Nous n’avons pas besoin de mythes, nous avons besoin de savoir pourquoi nous vivons ensemble ; nous avons besoin de comprendre l’histoire du sol sur lequel nous vivons et, quels que soient les lieux où ont vécu naguère nos propres ancêtres biologiques, de connaître les impasses qui ont conduit à la catastrophe certaines des sociétés passées.

Que j’ai réunifiées dans un PDF de 21 pages qui contient de nombreuses illustrations, fournies par Résistance71 ;

La France amnésique au passé réglementé ou comment retrouver l’histoire de France, version PDF  des 3 parties publiées par R71 du livre de Jean-Paul Demoule.

Lien directhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/03/pdfjeanpauldemoule.pdf

Vous pouvez retrouver toutes les versions PDF que j’ai réalisées en suivant ce lien ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdf-de-jbl1960/

Du même auteur, et sur proposition de Résistance71 ► Barbares & Civilisations, et dans mon style.

Révolution-nous d’abord, et ça commence dans la tête (comme l’explique Howard Zinn par le menu, ICI !) et ne répond pas à une pulsion instinctive animale qui est la plus souvent meurtrière, mais bien en étudiant et réfléchissant avec des lectures comme celles-ci !

Je l’ai déjà dit bien souvent, si nous sommes des Sans-dents, pour autant nous ne sommes pas sans cervelles…Nous avons donc, en France, une occasion assez inédite puisqu’au lieu de voter et d’en contester le résultat après dans la rue, et donc de se foutre sur la gueule ; De réfléchir avant et d’organiser le boycott de cette élection pour ; Ignorer le Système ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter l’ANCIEN au NEUF

Je suis persuadée que nous sommes tous «INTER-RELIÉS» et que de cette «INTERCONNEXION» jaillira, telle une étincelle capable d’embraser tous les empires ;

UNION ► RÉFLEXION ► ACTION ► ASSOCIATIONS LIBRES CONFÉDÉRÉES ► SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS

L’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continent pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Et comme je l’explique dans mon tout dernier billet de blog ► La “gauche” étatique occidentale complice de l’empire par Paul Craig Roberts

JBL1960

L’illustration de ce billet est issue du PDF ; Forêt Primordiale d’Europe…

La « gauche » étatique occidentale complice de l’empire par Paul Craig Roberts

Ben comme d’hab, on a envie de dire !

Paul Craig Roberts pose de très bonnes questions !

Sauf qu’il ne veut pas entendre les réponses, ou feint de ne pas les entendre, voire de les comprendre !

La question du titre est la fameuse question de V.I. Lénine. Sa réponse fut de créer une “avant-garde” révolutionnaire afin de disséminer les idées révolutionnaires parmi les ouvriers, la classe économique que Marx avait déclarée être la classe devant accéder au pouvoir politique. Finalement, la démocratie, frustrée par les intérêts de la classe supérieure dans sa manifestation la plus précoce, deviendrait enfin réalité. Les travailleurs gouverneraient.

Paul Craig Roberts, pose la question « Que faire ? » le 3 mars dernier entièrement retranscrit dans ce billet + Préambule de Résistance71 de la traduction de PCR + mon analyse tout autour ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/04/les-nouveaux-nouveaux-cons-cons/

~~~~▼~~~~

Analyse politique : la « gauche » étatique occidentale complice de l’empire (Paul Craig Roberts)

URL de l’article R71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/03/16/analyse-politique-la-gauche-etatique-occidentale-complice-de-lempire-paul-craig-roberts/

Les révolutions sont sanglantes… tout comme ne rien faire

Paul Craig Roberts | 14 mars 2017 | URL de l’article original : http://www.paulcraigroberts.org/2017/03/14/revolutions-bloody-nothing-paul-craig-roberts/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Graeme MacQueen, un professeur d’université au Canada, fait remarquer l’incapacité de la gauche américaine à être imaginative en regard des rapports de la commission Warren (NdT : sur l’assassinat de JFK) et de la commission sur le 11 septembre. Une tripotée d’individus et de publications, vus comme étant de gauche, ont prouvé être des agents actifs de l’état conspirateur contre la véritable dissidence.

Lien vers l’article de Graeme (en anglais): https://truthandshadows.wordpress.com/2017/03/14/911-and-american-left/#more-4073

Les États-Unis n’ont plus de “gauche” (NdT : la gauche radicale a été annihilée sous le règne du tsar du contrôle étatique yankee : Edgard J. Hoover, grand patron tout puissant du FBI qui fut à la tête du bureau de 1935 à … 1972…), l’Europe non plus, encore moins la Grèce, pays dont le gouvernement soi-disant de “gauche” a accepté que les créditeurs de la Grèce puissent piller son peuple et les biens publics au profit du 1%. Le parti travailliste britannique est aussi à droite que son homologue conservateur et le parti socialiste français est bien plus de droite et en acceptance de ses seigneurs américains que ne le fut la droite, surtout celle du général Charles De Gaulle.

En Allemagne, l’électorat a mis en place comme chancelier une marionnette américaine qui représente Washington et non pas le peuple allemand. Et elle va continuer de représenter Washington, même si cela signifie la guerre avec la Russie.

La gauche, qui fut autrefois une force politique (NdT : dans le contexte du consensus du statu quo oligarchique bien entendu, c’est à dire la perpétuation du cirque étatico-capitaliste de la domination et de l’exploitation, qu’à terme Roberts soutient sans se rendre compte que toute réforme est vaine et irresponsable. Il faut sortir de cercle vicieux et prendre la tangente qui mène à la société des sociétés) qui tenta de rendre les gouvernements responsables, a fusionné avec l’empire américain. La “gauche” américaine a maintenant rejoint le complexe militaro-industriel pour enterrer le projet de détente avec la Russie, par exemple :

http://www.counterpunch.org/2017/03/14/trump-and-russia-the-shortest-reset-ever/

La “gauche” américaine s’est jointe aux nouveaux cons(ervateurs), aux médias de la pressetituée et au complexe militaro-industriel dans un accord commun, disant que quiconque favorise de meilleures relations avec la Russie est un agent russe ou un dupe de Vladimir Poutine et que si vous en savez assez pour douter des rapports de la commission Warren et de celle sur le 11 septembre, vous êtes un frapadingue et devez être mis sur la liste de l’université de Harvard des pourvoyeurs de “fake news”. Quiconque n’est pas d’accord avec la ligne éditoriale de l’establishment est étiqueté “fake news” et ceci bien sûr dans une “démocratie de la libre parole et de la libre pensée”. L’Amérique est devenue une sombre mascarade !!…

En d’autres termes, la “gauche” a accepté la ligne néo-conservatrice affirmant que ceux qui se font les avocats de la paix avec la Russie, autre que celle imposée par les termes des États-Unis, sont des traîtres à la nation, ceci incluant le président. (NdT : qui par ailleurs a monté d’un ton la rhétorique belliqueuse envers l’Iran, et envoie des troupes au sol en Syrie, est-ce bien surprenant ?… En adoucissant la rhétorique anti-russe, il a acheté l’aval de la Russie pour envoyer des troupes au sol dans le nord de la Syrie… Les Russes sont-ils dupes ?…) L’université de Harvard vient de sortir son type de liste des sites internet jugés suspects pour l’establishment (NdT : un “déconneurex” sauce yankee). Tous ceux qui sont en faveur de relations normales avec la Russie sont sur cette liste.

Nous avons atteint le point où, même pour une institution comme Harvard, aucune dissidence à la haine de la Russie n’est possible, admise. Ceci ne laisse que la guerre comme seule option.

Êtes-vous prêts à mourir pour le complexe militaro-industriel et son énorme budget ? (NdT : et afin de le perpétrer…)

Parce que c’est tout ce pourquoi vous mourrez.

~~~~▲~~~~

Ben non ! Mais c’est pas la première fois qu’on vous le dit, ni qu’on l’écrit même !

Vous voyez que vous ne pouvez pas le réformer votre Système de l’intérieur !

Non seulement on ne veut pas se foutre sur la gueule, nous le peuple, parce qu’on sait bien qu’on se fera réprimer dans le sang.

Mais encore moins faire la guerre et mourir pour le complexe militaro-industriel !

Vous devriez regarder la vidéo de Mike Prysner {ancien vétéran de guerre US} qui appelle, depuis 2008, le peuple Américain à se réveiller, à dire NON ; À refuser la guerre perpétuelle et même à cesser de ce considérer comme des êtres supérieurs ► 1 SOLDAT CONTRE LA GUERRE !  Ce billet contient également l’analyse d’Ysengrimus  « L’armée, ennemie de la société civile » qui démontre qu’on est assez nombreux à le dire que la solution n’est pas dans l’élection, d’une part, mais encore moins dans la violence, dans les armes, dans la haine… Vous pouvez, comme ils vous le propose, vous tourner vers les Natifs, que votre président continue de considérer comme des Invisibles, ou des immigrants ! Prisonniers en leur propre Terre ► LE GRAND DÉSAPPRENTISSAGE par Taiaiake ALFRED {Ph. D}

En préfaçant le PDF de l’Appel au socialisme : pour la Société des sociétés de Gustav Landauer de 1911 j’ai expliqué que Gustav Landauer nous fait passer, dans une dimension politico-spirituelle non égalée à mon sens chez les anarchistes. Et si Kropotkine a quelques élans, il demeure moins enflammé. Et l’évènement déclencheur c’est qu’à chaque fois que j’entends les pouvoirs politiques se réclamer du Socialisme ; Que ce soit F. Hollande, Macron, Valls où qui que ce soit d’autres en France, mais plus encore en Amérique ; Telle Killary, Sanders et tout démocrate qui sont considérés comme ardents partisans du « socialisme » et bien ça ce n’est juste pas possible pour moi.  J’espère donc ainsi rétablir non pas une vérité mais une évidence. Le socialisme dont parle Landauer, n’a rien à voir, ni de près ni de loin avec celui dont se gargarise nos gouvernants actuels. Manuel Valls vient d’affirmer ceci : « Ma candidature est une révolte » et il nous démontre là, combien il est ignorant de l’idée même de la révolte. Car en dehors de l’anarchie, il n’y a pas de révolutionhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/12/appelausocialismeglandauer1911.pdf

Et cette révolution commence dans la tête (comme l’explique Howard Zinn par le menu, ICI !) et ne répond pas à une pulsion instinctive animale qui est la plus souvent meurtrière… Je l’ai déjà dit bien souvent, si nous sommes des Sans-dents, pour autant nous ne sommes pas sans cervelles…Nous avons donc, en France, une occasion assez inédite puisqu’au lieu de voter et d’en contester le résultat après dans la rue, et donc de se foutre sur la gueule ; De réfléchir avant et d’organiser le boycott de cette élection pour ; Ignorer le Système ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter l’ANCIEN au NEUF

Je suis persuadée que nous sommes tous «INTER-RELIÉS» et que de cette «INTERCONNEXION» jaillira, telle une étincelle capable d’embraser tous les empires ;

UNION ► RÉFLEXION ► ACTION ► ASSOCIATIONS LIBRES CONFÉDÉRÉES ► SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS

L’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continent pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

JBL1960