Trump face à l’Europe par Jean-Loup IZAMBERT

Devenons TOUS des lanceurs d’alertes et des passeurs d’idées !

Après avoir largement relayé, par de larges extraits, le livre « 56 » de Jean-Loup Izambert ICI et qui  explique que ce sont les compromissions de tous les gouvernements successifs et leur « laisser-faire » qui ont conduits à la vague d’attentats en France et sur le territoire européen depuis 2015. Et j’ai, pour ma part, si souvent affirmé qu’il nous fallait reconnaitre les faits et que ce ne sera que lorsque nous, les occidentaux, reconnaitrons les criminels de guerre parmi les nôtres et que nous arrêterons de nier la vérité que le sang commencera à sécher… Pas avant. Et je pense sincèrement, qu’en participant au cirque électoral et en votant donc, vous restez complices des crimes commis en votre nom, pire vous donnez votre assentiment pour que tout continue… Exactement comme l’avait détaillé Zénon dans son texte « En notre nom » de juillet 2016… Alors qu’il vous suffit de dire NON ! Et le bouzin s’arrête…

Ignorer le Système ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter l’ANCIEN au NEUF

Il faut créer une société parallèle, celle des associations libres fédérées, boycotter système et institutions de manière exponentielle au nombre de gens rejoignant les associations libres. À un moment donné, la désobéissance civile, donc la confrontation avec l’État sera inévitable, mais si nous faisons tourner la société, déjà, localement, en ignorant l’État et le système politico-économique qui nous sont imposés, l’obsolescence de ces entités ne fera que croitre et elles tomberont quasiment d’elles-même ou avec un petit coup d’épaule « non-violent ». C’est avant tout une question d’état d’esprit individuel/collectif se confédérant par la solidarité, il faut cesser de nous laisser dicter nos « différences » par l’oligarchie, cesser de la laisser organiser notre division. Et comprendre que collectivement, il y a bien plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous divisent. La division est induite, fabriquée, et absolument pas inéluctable…

Sortie de « Trump face à l’Europe » (Jean-Loup IZAMBERT), un livre percutant qui présente les enjeux et conséquences de sa nomination sur l’Europe

Après avoir dénoncé la complicité de nombreux hommes politiques français avec des groupes terroristes dans son précédent livre « 56 », Jean-Loup IZAMBERT publie « Trump face à l’Europe », un livre qui analyse les stratégies guerrières des États-Unis et les conséquences sur l’Europe que la nomination de Donald Trump au poste de président va entraîner.

Donald Trump face à l'EuropeJournaliste indépendant depuis plus de quarante ans, Jean-Loup IZAMBERT n’est plus à présenter. Qualifié de « lanceur d’alerte », il fut l’un des tous premiers journalistes à dénoncer l’implication de quarante banques européennes dans le plus grand krach boursier de la place de Genève en 1995 (« Le krach des 40 banques« , Ed. du Félin, 1998), et a également révélé de nombreux scandales, tels que le gigantesque détournement de fonds organisé par les dirigeants du Crédit Agricole (« Le Crédit Agricole hors la loi ? » Ed. Carnot, 2001) ou les dessous de la politique internationale au sein de l’ONU (« Faut-il brûler l’ONU ? » Ed. du Rocher, 2004).

Enfin, durant le mois de septembre 2015, il publie chez IS Edition le livre « 56 – Tome 1 : L’État français complice de groupes criminels« , dans lequel il dénonce les complicités de nombreux hauts fonctionnaires français avec des groupes criminels et terroristes.

Donald Trump : un homme de paix au pays de la guerre ?

Spécialiste en politique internationale, Jean-Loup Izambert s’intéresse, dans son nouveau livre « Trump face à l’Europe » (collection Faits de société), au comportement dominateur et guerrier des États-Unis depuis leur création, notamment vis-a-vis de l’Europe et de la Russie, et présente les enjeux et conséquences de la nomination de Donald Trump au poste de président.

Lui laissant le bénéfice du doute sur ses intentions pacifiques, l’auteur craint surtout que les lobbies militaro-industriels et financiers l’empêchent de mettre en pratique ses « louables » intentions…

« Trump face à l’Europe » paraît dès demain aux formats papier comme numériques (formats ePub, Mobi/Kindle et PDF), dans tous les réseaux de librairies via Hachette Livre (livre imprimé) et Immateriel (eBooks).

Fidèles à nos habitudes, deux livres papier et deux livres numériques sont également à gagner cette semaine sur nos réseaux sociaux Facebook et Twitter, rendez-vous donc sur nos pages pour en savoir plus ► Version papier ou e-book, IS Edition du livre « Trump face à l’Europe » de J-L Izambert

Résumé

L’élection, fin 2016, de Donald Trump comme quarante-cinquième président des États-Unis peut-elle changer favorablement les relations des États-Unis avec le monde ainsi qu’il s’y est engagé ?

« Une voie difficile« , estime le président russe Vladimir Poutine. D’autant plus difficile que depuis leur fondation en 1776, les États-Unis ont consacré plus de 93% de leur existence à faire la guerre aux peuples pour s’approprier leurs richesses et imposer leur hégémonie.

Les dirigeants du « pays de la guerre » ont fait des millions de morts et de personnes déplacées, détruit des pays entiers, et favorisé le développement de la misère et du terrorisme jusqu’au cœur de l’Europe.

Aussi, le dossier « Europe », non de la petite Europe de Bruxelles mais de la grande Europe, qui s’étend de Lisbonne à Vladivostok, est l’un des plus importants auquel Donald Trump doit faire face.

Après avoir détruit l’Afghanistan, l’Irak, la Libye et la Syrie, comment les États-Unis portent-ils la guerre en Europe ?  Et, face au péril, quel est ce nouveau monde qui met l’espoir en chantier ?

À propos de Jean-Loup IZAMBERT

Journaliste d’investigation indépendant et écrivain, Jean-Loup Izambert, auteur de plusieurs ouvrages qui font référence (« Le Crédit Agricole hors la loi ? », « Faut-il brûler l’ONU ? », « 56 – l’État français complice de groupes criminels »), décrit dans ce nouveau travail d’enquête les attaques incessantes des États-Unis contre l’Europe entière.

Avec « Trump face à l’Europe », l’auteur porte à la connaissance des lecteurs des faits importants dont ne traitent pas les médias. Il en révèle d’autres par des témoignages collectés auprès d’acteurs du monde du renseignement, de l’économie et de la finance. Éclairant le lecteur sur une succession d’événements, il l’interpelle sur les préparatifs de guerre qui malmènent la paix, et montre comment les États-Unis divisent le continent européen et les deux conceptions du monde qui s’opposent.

Un ouvrage essentiel à la compréhension des enjeux et du devenir de la civilisation européenne.

Pour ma part, il m’est impossible de laisser le bénéfice du doute à Trump sur ses prétendues intentions pacifiques, car billet après billet, et depuis le début, soit décembre 2015 ici dans ce blog, souvent en appui ou en complément de Résistance71 qui traduit les Natifs et Nations Primordiales, les juristes Steven Newcomb et Peter d’Errico, le Pr. Taiaiake Alfred  j’avance que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Et qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais. Comme vous pouvez le lire dans ce dernier billet de Peter D’Errico ► La Nation Sioux Yankton vs le DAPL

Trump n’a jamais eu d’intentions pacifiques, jamais, parce que “Les Américains sont le seul peuple, à l’exception des Boers, qui, de mémoire d’homme, ont totalement balayé la population autochtone du sol où ils se sont installés.” ~ Frantz Fanon ~ ICI.

Robert Mackey source Intercept via Le Saker Francophone le 15/09/2016 a écrit ceci ; Trump n’est pas contre la guerre – Il veut juste que l’armée Zunienne se concentre sur le vol du pétrole ! Et il a argumenté et documenté son article par des vidéos (qui bizarrement n’ont pas disparues, mais dont l’accès est limité) de Trump : Pour mieux comprendre que Trump est vraiment «bien plus militariste» que George W. Bush lui-même, comme il insistait lui-même pour le dire lors de la primaire républicaine, il est instructif de voir la fréquence avec laquelle il a présenté ses plans bizarres pour utiliser l’armée étasunienne comme le gros bras d’un racket global de protection, dont le but est seulement d’extorquer le pétrole aux pays que nous détruisons. L’intégralité de l’article et plus encore dans ce billet de blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/22/quattendons-nous/

Et mes dernier billets laissent peu de place au doute, justement ;

LES NOUVEAUX NOUVEAUX CONS CONS

ARCHI-NÉOCONS vs PALÉO-CONSERVATEURS

NE NOUS LAISSONS PLUS TRUMPER

Donald Trumpé ?

Gageons plutôt que ce livre nous permettra de prouver nos dires et démontrer, une fois de plus, que ce Système n’étant pas réformable de l’intérieur nous pouvons  changer de paradigme, en lien avec tous les Natifs, sans dieux, ni maitres, sans armes, ni haine, ni violence…

JBL1960

 

 

Publicités

19 réflexions sur “ Trump face à l’Europe par Jean-Loup IZAMBERT ”

  1. http://www.ladepeche.fr/article/2017/03/02/2527659-donald-trump-valide-loi-permettant-certains-malades-mentaux-acheter-armes.html
    C’est une nouvelle mesure forte de Barack Obama qui se voit déjà annulée par Donald Trump. Adopté en décembre 2016, le texte obligeait la sécurité sociale à signaler les personnes recevant des indemnités pour maladie mentale à l’agence nationale qui valide les achats d’armes à feu.
    75 000 personnes concernées

    Juste avant son discours devant le Congrès, le nouveau président des États-Unis a signé la loi qui invalide cette mesure. Ce texte avait déjà été voté par le Sénat le 16 février.

    Sans ce contrôle, de nombreuses personnes souffrant de déficiences mentales seront à nouveau autorisées à se procurer des armes. Selon l’ancien président, ce sont 75 000 américains qui étaient concernés.

    Lors de son adoption, cette mesure avait soulevé les contestations de la NRA (le lobby des armes à feu), mais aussi celles plus inhabituelles de l’ACLU. L’association de défense des droits civiques estimait que cela stigmatisait les personnes souffrant de maladies mentales.

    Voilà pourquoi, entre autres choses, on ne peut laisser le bénéfice du doute à Trump… JBL

    J'aime

  2. Jean Loup Izambert me précise qu’il n’est pas l’auteur de cette assertion « Lui laissant le bénéfice du doute sur ses intentions pacifiques » et de remarquer que le dernier titre de son chapitre s’intitule d’ailleurs : Trump et Clinton: deux faces d’un même système.

    J'aime

  3. Bonjour JBL ; bravo pour le résumé du livre et tellement vrai ! Comment est-il possible avec tout ce que l’on sait sur les États-Unis, que l’on puisse encore, en 2017, se référer à eux comme grand défenseur de démocratie ! On cauchemarde là ! comment est-ce possible ! De plus, oui, beaucoup sont de votre avis, Trump n’est pas un homme de paix, car si Trump a pu inquiéter le sacro-saint, complexe militaro-industriel, qu’ils se rassurent, en préparation une guerre au Moyen-Orient peut-être? possible.

    Au plaisir de vous lire JBL !

    J'aime

  4. Sacré vous ! Lol la photo ! personnellement ; je n’aime pas l’acharnement contre les gens ; même s’il y a du vrai dans ce qu’il a fait, je pense vraiment que c’est un acharnement voulu complot, chère, JB, car le but, est de mettre ce pauvre pantin et imposteur de Macron, pantin de la finance ;et même, dirais-je, l’ami de la finance et des financiers, et ainsi de faire définitivement perdre aux Français, le seul petit pouvoir qui leur reste, autant dire, pas grand-chose, leur faire perdre définitivement, donc, leur souveraineté et asseoir ce vieux système qui n’en a finalement plus pour longtemps. J’avoue que je préfère de loin, pour l’instant, Fillon dans ce cas-là. Hamon quant à lui, est un opportuniste, qui vole les idées à des mouvements citoyens, et croyez-le, ou pas, même Hollande ne le soutient pas, normal, il soutient la finance et Macron.

    Cordialement Simple citoyenne.

    J'aime

    1. Mais vous avez tout à fait raison… Bon Fillon c’est quand même mis dans la merde tout seul, même s’il appert qu’on lui ai jeté des peaux de bananes… François le Pieu est très très comparable au Mike Pence, le VP des Zunies quand même. Et ça, c’est juste pas possible pour moi. Car vous connaissez ma position sur ma volonté, réelle, d’initier un nouveau paradigme et en lien avec tous les Natifs. Et pour le Fion, comme le Macron et toute la bande de « ons » la Maréchal nous voilà inclus, c’est pas prévu au programme pour les siècles à venir… Alors, ma foi comme pourrait dire le François… Taillons dans l’os, direct, ça ira plus vite, non ?

      Aimé par 1 personne

      1. Je suis entièrement d’accord avec vous et vous avez raison à 100 % ; en fait, ce que je veux dire, c’est que pour l’instant, qui d’autres à la présidentielle mis à part Fillon et seulement par défaut. Je ne vois personne d’autres. Car mieux vos Fillon, sachant qu’il est un véritable libéral et un conservateur ; et cela sera terrible pour les plus pauvres ( j’en fais partie ) lorsqu’il sera au pouvoir ; mais malgré-tout, c’est toujours mieux que Macron qui sera pire ; Hamon sans personnalité ; ou Marine ou Marion qui ne sont certainement pas mieux ; même si dans certains post que j’ai écrit sur Agoravox, on pourrait les interpréter comme très à Droite, or, non, je ne le suis absolument pas. Cela va en surprendre plus d’un.

        J'aime

      2. C’est vrai que sur Agoravox parfois c’est ardu et on se sent vite largué. Par contre, je pense sincèrement qu’on n’a pas besoin de se choisir un maitre, SP, et je ne crois pas du tout que « mieux vaut Fillon » que n’importe lequel d’ailleurs. Lâcher son papelard dans la boite à suggestions pour esclaves et on valide tu même coup un système inique qui n’a jamais servi le peuple : JAMAIS. Ce n’est que mon avis. Mais on est de plus en plus nombreux, je ne suis plus une vieille conspi anarcho-indigéniste de surcroit et vous n’imaginez pas les yeux ronds que ça déclenche dans la vraie vie… Je m’exclamerai « Salut, je m’appelle Alf je viens de la planète Krypton » que ça serait pareil…

        Aimé par 1 personne

    1. Et ça dépend finalement de quel point de vue on se place… Car tous y se sentent et se croient les rois du monde. Voyez Cahuzac ! Finalement y jouait petit bras par rapport à Fillon ? Quel panier de crabes et certains se prennent pour des homards, non ?

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s