Archives pour la catégorie NOUVEAU PARADIGME

Aujourd’hui, encore plus qu’hier…

Ce régime ne tient plus que par sa police…

AUX GENS D’ARMES hier bras armé des colonisateurs/envahisseurs/exterminateurs.

En France, obéissant aux ordres d’un Préfet, raflant hommes, femmes, enfants dans la longue Nuit et le Brouillard d’un été 42 parce qu’ils portaient une étoile jaune.

Aujourd’hui fer de lance d’un pouvoir aux abois, mutilant, tabassant, samedi après samedi, ceux qui portent un Gilet Jaune depuis un an !

Mais aussi vos frères d’armes les Pompiers et soldats du feu !

Depuis peu, vous prétendez n’être pas des citoyens ordinaires, et mériter pour cela un traitement de faveur, plus de considération, de la part du pouvoir qui pourtant ne tient que grâce à vous, par votre acceptation, votre soumission !

Mais surtout de notre part à nous tous, alors que vous êtes censés nous protéger.

Qui touche un policier doit être incarcéré est votre nouveau slogan ;

Fort heureusement, vous ne pourrez pas arrêter TOUT LE MONDE

Le soldat

Ricardo Flores Magon – 1912

Sur une route se rencontrent un soldat et un travailleur.

— Où vas-tu, demande le soldat ?

— À l’usine, lui répond le travailleur, et toi, où vas-tu ?

— Je vais à la caserne ; dans le village de Z les gens se sont soulevés et on nous a donné ordre de réprimer la rébellion dans le sang et le feu.

— Peux-tu me dire, lui demande le travailleur, pourquoi ces gens se sont soulevés ?

— Bien-sûr que je peux te le dire : ces gens, du lever au coucher du soleil, refusent de payer leurs loyers pour leur maison, la location de leurs lopins de terre, leurs impôts au gouvernement ; et quand les autorités se sont présentées pour évincer ces gens des maisons, pour les expulser de la terre, tout en voulant collecter l’impôt dû au gouvernement, les habitants ont résisté, ils ont poignardé le juge, le notaire, les fonctionnaires, les gendarmes, le maire et ses assistants. Ils ont brûlé les archives et sont montés sur l’édifice le plus élevé pour y accrocher un drapeau rouge avec des inscriptions en blanc qui disaient « Terre et Liberté ».

Le travailleur est ébranlé. Il voit que ce sont ceux de sa classe : les pauvres, les déshérités, les prolétaires qui se sont révoltés.

— Et tu t’en va les battre, lui demande le travailleur ?

— Mais oui, lui réplique l’esclave en uniforme. Ces gens attentent au droit de propriété privée* et il est du devoir du gouvernement de protéger les intérêts des riches.

— Mais toi, tu n’est pas un riche, lui dit le travailleur. Quel intérêt as-tu de tuer ces pauvres gens ?

— Je dois faire respecter la Loi, lui répond sèchement le soldat.

LA LOI ! lui gueule le travailleur, La Loi qui soutient les privilèges de quelques-uns ! La Loi qui est un énorme poids pour ceux d’en bas ; une garantie de liberté et de bien-être pour ceux d’en haut ! T’es un pauvre, mais toutefois tu soutiens la Loi qui écrase ceux de ta classe. Ton père, ton frère, tes pairs sont pauvres ; ceux qui se sont soulevés dans le village de Z sont des pauvres qui souffrent comme toi et tes parents et tes pairs et qui sait, peut-être qu’il y a dans les insurgés des membres de ta famille ! Le soldat haussa les épaules, cracha sur les herbes qui bordent le chemin, lança un regard méprisant au travailleur et cria :

La Loi doit s’appliquer à toutes les choses ! Si mon père l’enfreint, je le tuerai, parce que voilà ce que m’ordonne la Loi !

— Bon, dit le travailleur, alors marche et assassine le sang de ton sang et la chair de ta chair !

Le travailleur et le soldat continuèrent leur chemin dans des directions opposées : le premier pour aller au travail afin de rendre plus riche le maître et le second pour aller tuer afin d’assurer au maître la jouissance des « ses » richesses. Pendant ce temps, le village de Z était le théâtre d’une activité, d’une gaieté, d’un enthousiasme sans limite. La tristesse d’hier avait disparu. Tous les habitants étaient dans la rue à célébrer le jour de la liberté. Un ancien haranguait la foule de cette manière :

— Compagnons : maintenant chacun de nous est son propre maître, célébrons notre victoire ; un inventaire doit être fait de tout ce qu’il y a dans le village et aux alentours afin de savoir quels éléments nous possédons et quels outils serviront à notre travail et ensuite, comme des frères, une fois terminée la célébration de notre triomphe, dédions-nous à travailler à produire des choses utiles pour tous et…

Il n’a pas pu terminer sa phrase… On entendit la décharge d’une arme à feu et l’ancien, mortellement blessé, tomba face première sur le sol sans pouvoir se relever. Le soldat avait tué son père…

*propriété privéedans son sens lucratif et d’exploiteur et à ne pas confondre avec la possession.

“La possession individuelle est la condition de la vie sociale, cinq mille ans de propriété le démontrent. La propriété est le suicide de la société. La possession est un droit, la propriété est contre le droit. Supprimez la propriété tout en maintenant la possession et, par ce simple changement de principe, vous révolutionnerez la loi, le gouvernement, l’économie et les institutions, vous chasserez le mal de la surface de la terre.”

 ~ Pierre Joseph Proudhon, 1840, “Qu’est-ce que la propriété ?” ~

Textes choisis Anarchistes de Ricardo Flores Magon, Version PDF N° 77 de 40 pages

Ricardo Flores Magon (1874-1922) était un journaliste et activiste anarchiste mexicain, né à Oaxaca, influencé par les pensées de Bakounine, Reclus et surtout Kropotkine dont l’ouvrage “La conquête du pain” fut une grande source d’éveil politique pour lui. À partir des années 1910, il fut impliqué avec la révolution sociale mexicaine d’Emiliano Zapata et Pancho Villa. En exil aux États-Unis, il fut un farouche opposant à la première guerre mondiale. Il fut arrêté pour sédition et condamné à 20 ans de réclusion sous la loi scélérate contre “l’espionnage” de 1917. Il mourut des mauvaises conditions de sa détention sur sa santé fragile dans un pénitencier du Kansas en 1922 à l’âge de 48 ans.

La soumission c’est la mort !

Ricardo Flores Magon en 1912 à la page 23 du PDF intitulé : Les Chefs dont voici un extrait ;

Il ne faut pas former une masse, inutile de reproduire les préjugés, les préoccupations, les erreurs et les coutumes qui caractérisent les foules aveugles. La masse est fermement convaincue qu’il lui faut un chef ou un guide pour la mener à son destin. Vers la liberté ou vers la tyrannie, peu importe : elle veut être guidée, avec la carotte ou avec le bâton.

Cette habitude si tenace est source de nombreux maux nuisibles à l’émancipation de l’être humain : elle place sa vie, son honneur, son bien-être, son avenir, sa liberté entre les mains de celui qu’elle fait chef. C’est lui qui doit penser pour tous, c’est lui qui est chargé du bien-être et de la liberté du peuple en général comme de chaque individu en particulier.

C’est ainsi que des milliers de cerveaux ne pensent pas puisque c’est le chef qui est chargé de le faire. Les masses deviennent donc passives, ne prennent aucune initiative et se traînent dans une existence de troupeau. Ce troupeau, les politiques et tous ceux qui aspirent à des postes publics le flattent au moment des élections pour ensuite mieux le tromper une fois qu’elles sont passées. Les ambitieux le trompent à coups de promesses au cours des périodes révolutionnaires pour récompenser ensuite ses sacrifices à coups de pieds une fois la victoire obtenue.

Il ne faut pas former une masse. Il faut former un ensemble d’individus pensants, unis pour atteindre des fins communes à tous mais où chacun, homme ou femme, pense avec sa propre tête et s’efforce de donner son opinion sur ce qu’il convient de faire pour réaliser nos aspirations communes, qui ne sont autres que la liberté et le bien-être de tous fondés sur la liberté et le bien-être de chacun. Pour parvenir à cela, il est nécessaire de détruire ce qui s’y oppose : l’inégalité. Il faut faire en sorte que la terre, les outils, les machines, les provisions, les maisons et tout ce qui existe, qu’il s’agisse du produit de la nature ou de l’intelligence humaine, passent du peu de mains qui les détiennent actuellement aux mains de tous, femmes ou hommes, pour produire en commun, chacun selon ses forces et ses aptitudes, et consommer selon ses besoins.

Pour y parvenir, nul besoin de chefs. Bien au contraire, ils constituent un obstacle puisque le chef veut dominer, il veut qu’on lui obéisse, il veut être au-dessus de tout le monde. Jamais aucun chef ne pourra voir d’un bon œil la volonté des pauvres d’instaurer un système social basé sur l’égalité économique, politique et sociale. Un tel système ne garantit pas aux chefs la vie oisive et facile, pleine d’honneur et de gloire, qu’ils souhaitent mener aux dépends des sacrifices des humbles. […]

JBL : On comprend très bien ainsi que nous n’avons nullement besoin d’un leader ou d’un chef ou d’un Président de la République ou d’un Maire… 

La RÉSISTANCE POLITIQUE & la RÉBELLION = C’est la vie !

Nous pouvons, TOUS, nous appuyer sur ces différents textes POUR appeler à la formation d’un RÉSEAU DE RÉSISTANCE & DE RÉBELLION INTERNATIONAL, dans cet ICI & MAINTENANT ; CONTRE la société marchande ◄► Le système capitaliste !

Puisque la révolution violente a historiquement montré ses limites. Il conviendra mieux de remplacer les institutions par les associations libres confédérées et créer la base de la société des sociétés, sans haine, ni armes, ni violence.

HORS ÉTAT & SES INSTITUTIONS ► ANTHROPOLOGIE POLITIQUE : Origine & Critique de l’État ; Avec… Pierre Clastres, Marshall Sahlins, David Graeber, James C. Scott, Résistance 71, vous, moi, NOUS TOUS et même petitement…

REFUSONS LA DICTATURE TECHNOTRONIQUE EN MARCHE !

Différents textes pour y parvenir ;

Contre les guerres de l’Avoir, la guerre de l’Être, du Collectif Guerre de Classe, Octobre 2019, PDF N° 137 de 41 pages

Manifeste pour la société des sociétés par le Collectif Résistance 71

Résoudre l’aporie de Pierre Clastres – Ou comment lâcher prise des antagonismes induits pour une société des sociétés par Résistance 71 – Version PDF N° 110 de 37 pages

Les Chroniques de ZénonVox Populi : Car si la police nous éborgne, les médias nous aveuglent, juin 2016

Toutes les autres versions PDF (138, 2 autres sont à venir pour les 1 an de la lutte du Mouvement des Gilets Jaunes) à lire, télécharger, imprimer, diffuser, partager, librement et gratuitement ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Jojo la Gilet Jaune, née un 14 novembre et qui fait sa part, comme elle peut ► Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective ou renoncement au baptême en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte, version PDF de 43 pages de

Jo Busta Lally

 

Pour une société libre et égalitaire ; Réflexions critiques du romancier essayiste anarchiste chinois Ba Jin (1921)

À étudier et à adapter en France par et pour nous TOUTES & TOUS ENSEMBLE ;

Image associée

Ba Jin (1904-2005). Romancier essayiste anarchiste chinois, auteur du roman “La famille” publié en 1933. Influencé par Kropotkine, il entretint une correspondance avec Emma Goldman qu’il considérait comme sa mère spirituelle. Le mouvement anarchiste chinois, très actif dans la gauche radicale entama un déclin sous le Kuomintang de Chang Kaï Chek et fut éliminé sous le régime maoïste. Ba Jin et son épouse furent persécutés durant la “révolution culturelle” dans les années 1960. Ba Jin est décédé en 2005 à l’âge de 101 ans.

Commençons par dire NON en masse !

En leur retirant notre consentement… L’État, les institutions, le gouvernement s’effondreront sur eux-mêmes…

Comment allons-nous établir une société véritablement libre et égalitaire ?

Ba Jin – 1921 – URL de l’article source en anglais ► https://robertgraham.wordpress.com/2019/08/16/ba-jin-toward-a-free-society-1921/

Traduction R71 le 24 septembre 2019 dans ► Société libre et égalitaire : Réflexions critiques chinoises avec Ba Jin

En ce moment, ces mots “liberté et égalité” font partie du vocabulaire du tout à chacun d’entre nous. Mais posez quelques questions, demandez : “Qu’est-ce que la liberté ? Et on vous dira : liberté veut dire liberté d’opinion, liberté de la presse, liberté d’association et d’assemblée, liberté d’une correspondance privée.” Demandez : Qu’est-ce que l’égalité ? Et on vous répondra : “tous les citoyens sont égaux devant la loi sans aucune différence entre les biens et les mal-nés.” Ces définitions si étriquées n’ont rien à voir avec la véritable signification de liberté et d’égalité. Vous ne me croyez pas ? Lisez un peu ce qui suit…

La peste de la liberté des Hommes est l’État.

Dès que l’État en est venu à exister, nous avons arrêté d’être libres. Peu importe ce que nous faisons ou disons, l’État vient fourrer son nez dans toutes nos affaires. Tout ce que nous demandons est de vivre en paix avec nos frères des autres nations, mais l’État veut faire de nous des “patriotes” à tout prix, nous enrôler dans ses armées et nous forcer à guerroyer et tuer nos voisins. Et ici en Chine, la situation est même pire : ici nous avons des Chinois assassinant d’autres Chinois. Depuis des années maintenant, dans les provinces du Hunan, de Shaanxi et du Sichuan, “la marée de sang humain est toujours haute et les piles de cadavres ne s’amenuisent pas.”

Quelle horreur ! Autant donc pour les bénéfices que l’État nous a amené. S’arrogeant les ressources qui sont le bien commun de cette planète, les capitalistes nous ont meulé dans la pauvreté, une de celle qui nous refuse le droit de vivre. Non pas que l’État les punit pour cela : pis encore, il les protège au moyen de toute une batterie de lois.

Les gens n’ont plus rien à manger et non pas d’autre option que de voler la nourriture : le peuple va nu et n’a pas d’autre option que de voler des vêtements, il n’a pas d’autre option que de voler tout ce dont il a besoin. Le peuple est poussé, forcé à cela par les capitalistes. Et voilà l’État, dans toute sa “grandeur” (NdT : en français dans le texte original), nous remisant au rang de brigands et décrétant que nous sommes bons à rien et ne valons que pour le poteau d’exécution. On nous fauche à la mitraille pour avoir récupéré juste une petite fraction de ce que nous avons perdu, tandis que les capitalistes qui pillent allègrement le bien commun de notre planète, sont autorisés à vivre en paix.

Si on nous refuse le droit de voler, il ne nous reste plus rien d’autre à faire que de devenir des mendiants. l’attention des capitalistes, offensés par le spectacle, est d’instaurer une forme de charité. Certains d’entre eux nous insultent parce que nous mendions au lieu de travailler pour cette pitance minable.

Messieurs ! Êtes-vous certains que nous ne voulons pas travailler ? C’est plus le cas pour nous qu’on nous refuse le travail et pourtant on nous insulte profusément. À y regarder sous cet angle, nous pouvons voir et constater que la “liberté et l’égalité” dont nous venons de parler, ne sont que concepts des plus étrangers aux gens ! De fait, peut-on parler ici de “liberté” et d’”égalité” ?  Je refuse de donner quelque crédit que ce soit au fait qu’il pourrait y avoir une telle sorte de liberté ! Mais que sont alors les véritables “liberté” et “égalité” ?

Voici ma réponse : l’anarchie. Voilà la véritable liberté. Et le communisme est la véritable égalité. Seule une révolution sociale peut nous permettre de construire une société réellement libre et égalitaire.

Mais qu’est-ce que l’Anarchie ?

L’anarchie est la mise à l’index de l’État et de toutes les institutions accessoires et leur remplacement par la propriété collective des moyens de production et des biens et services produits. Chaque individu contribuant selon sa capacité et recevant en accord avec ses besoins. Le travail étant partagé selon les capacités de chacun : quiconque a la capacité d’être médecin le sera et quiconque a la capacité d’être un mineur fait le boulot de la mine ; avec plus de temps dévoué aux taches directes et utiles et moins de temps gaspillé en des taches futiles et exténuantes. L’anarchie est un agencement qui vous donne de la nourriture quand vous avez faim, des vêtements à porter et un toit au dessus de votre tête. Tout le monde reçoit la même éducation sans distinction entre les plus intelligents et les plus lents.

Un anarchiste français a rappelé que “chaque individu se doit de travailler environ deux heures par jours pour que tous les besoins de la société soient satisfaits.Kropotkine a rajouté : “Si tout le monde travaillait 4 heures par jour, ce serait suffisant, en fait plus que suffisant pour satisfaire tous les besoins de la société.

J’imagine qu’une telle proposition, couper la durée de travail au strict minimum, rallierait un soutien universel. Sans l’État et ses “lois”, nous aurions la véritable liberté : sans la classe capitaliste, nous aurions la véritable égalité.

Amis du monde du travail, pouvez-vous voir ce que serait une société libéré de tout pouvoir autoritaire (NdT : coercitif) ? Pouvez-vous voir comment égalitaire elle serait ? Avez-vous le désir de construire une telle société ? Alors faites la révolution sociale et débarrassez-vous de ces viles politiques en application.

Pour que soit enfin une société de liberté et d’égalité, espérons que vous et vos amis vous unirez très bientôt ! Tant que vous endurez tout cela avec résignation, vous ne serez que de la chair à canon pour les capitalistes !

Si vous ne me croyez pas, vous verrez par vous-mêmes !…

RAPPEL de l’APPEL à une GRÈVE GÉNÉRALE, ILLIMITÉE, EXPROPRIATRICE & AUTOGESTIONNAIRE

Texte écrit en 1921 par Ba Jin (1904-2005). Romancier essayiste anarchiste chinois, auteur du roman “La famille” publié en 1933.

Que je propose en analyse ce lundi 11 novembre 2019, jour où l’on commémore en France la fin de la première guerre mondiale (1914-1918) et qui nous démontre bien que : Tant que nous endurerons tout cela avec résignation, nous ne serons que de la chair à canon pour les capitalistes et les Banksters !…

Œuvres de Ba Jin parues en français – À Contretemps, N° 45, mars 2013 ► http://acontretemps.org/spip.php?article451

Résistance 71 a présenté ce texte ainsi : Ce texte a été écrit et publié en 1921 en Chine… Il y a 98 ans ! Il pourrait tout aussi bien être écrit par un Gilet Jaune ou un Zapatiste du Chiapas aujourd’hui.

Comme nous le disons toujours, quand un ancien texte paraît tant d’actualité, c’est parce que rien n’a changé depuis tout ce temps de règne de la dictature marchande et de son garde-chiourme : l’État…

Il ne tient qu’à nous de changer tout cela : ici et maintenant et entrer dans la société des sociétés… Comprenons et transformons notre réalité pour finalement réaliser notre humanité, ensemble ! C’est unis dans le lâcher-prise de tous les antagonismes que nous triompherons, que l’humanité triomphera dans sa diversité naturelle et rayonnante sans haine, ni armes, ni violence !

Je ne puis que rajouter pour ma part ayant entre-temps appelé à porter un coup d’arrêt définitif à la mise en place de la dictature technotronique, en France, par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, grâce à l’IA, les blockchains, la 5G pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées en cours d’achèvement avec ce tout dernier PDF N° 138 de 73 pages ► Nouvelle Version PDF MàJ pour dire NON à la DICTATURE TECHNOTRONIQUE En Marche, octobre 2019 qui était venu compléter celui-ci ► DOSSIER COMPLET pour STOPPER NET la DICTATURE TECHNOTRONIQUE, septembre 2019 (PDF N° 111 de 65 pages)

Que tant que nous endurerons tout cela avec résignation, laissant faire Macron et son orchestre, alors ce sera la fusion, actuellement en cours, de la haute finance impérialiste totalitaire et eugéniste occidentale avec son homologue chinoise, qui elle possède une infrastructure coercitive couplée à un arsenal TECHNOTRONIQUE bien plus dévouée que celle de l’occident à l’heure qu’il est.

C’est pourquoi j’appelle à continuer à lutter pour en finir définitivement avec tout ça ► J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué… et pour y parvenir, je vous propose ces lectures toutes très complémentaires, au format PDF, à ces réflexions critiques chinoises, preuve que tout est encore possible !

Appel au socialisme – pour la société des sociétés, Gustav Laundaer, 1911 (2nde réédition de 1919) PDF N° 9 de 53 pages

L’Anarchie expliquée à la jeunesse PDF N° 36 de 11 pages

L’indispensable de Pierre Kropotkine PDF N° 105 de 30 pages

L’Art de ne pas être gouverné, une histoire anarchiste des Hauts-Plateaux de l’Asie du Sud-Est par James C. Scott (ZOMIA) PDF N° 72 de 60 pages & « Lorsque la révolution devient l’État, elle devient mon ennemie » Entretien avec James C. Scott (juin 2018)

Manifeste contre le travail & ses lois, Groupe Krisis, 1999 PDF N° 51 de 35 pages

Contre les guerres de l’Avoir, la guerre de l’Être, du Collectif Guerre de Classe, Octobre 2019, PDF N° 137 de 41 pages

Manifeste pour la société des sociétés par le Collectif Résistance 71

Résoudre l’aporie de Pierre Clastres – Ou comment lâcher prise des antagonismes induits pour une société des sociétés par Résistance 71 – Version PDF N° 110 de 37 pages

Les Chroniques de ZénonRagnarök – De la subversion à la terreur idéologique ;

Tout le monde tient le beau pour le beau,

C’est en cela que réside sa laideur.

Tout le monde tient le bien pour le bien,

C’est en cela que réside son mal.

Lao Tseu – Tao-tö King

Inversion de Zénon : Ou la nécessité de relire 1984, le Prince et l’Art de la guerre, Version PDF de 8 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/02/inversion-de-zc3a9non-le-5-fc3a9vrier-2019.pdf

PAGE ANTHROPOLOGIE POLITIQUE : Origine & Critique de l’État, avec… NOUS TOUS !

Ma page spéciale PDFs (138) à lire, télécharger, imprimer, diffuser, partager librement et gratuitement, car tout ce qui participe du développement de l’humanité et de l’éveil de nos consciences DOIT être accessible à NOUS TOUS et gratuitement ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

JBL1960

« Lorsque la révolution devient l’État, elle devient mon ennemie » Entretien avec James C. Scott (juin 2018)

Vue sur la rivière Yamme, Arunachal Pradesh, Nord-Est indien, une région que Scott englobe dans la Zomia (Clea Chakraverty)

Comment résister à l’État lorsqu’il compromet nos libertés ? Comment faire entendre sa voix quand on est réduit au silence ? L’anarchie est-elle une vaine utopie comme la qualifient souvent ses détracteurs ?

Voici seulement quelques-unes des questions posées au politologue, anthropologue et penseur anarchiste James C. Scott* (Université de Yale).

Durant un entretien exclusif avec les professeurs Benjamin Ferron, Claire Oger et leurs étudiants de Master 2 « Communication politique et publique en France et en Europe » (UPEC, UFR LLSH), James Scott a débattu des stratégies de résistance politique de ceux que l’on nomme, à tort, les « sans-voix ». Des tribus montagnardes de l’Asie du Sud-est aux serfs français en passant par les anciens esclaves marrons du Grand Marais Lugubre de Caroline du Nord, Scott brosse une vaste histoire des résistances face aux tendances autoritaires ou plus couramment à l’emprise des États. Extraits édités pour The Conversation France.

*James C. Scott : « L’anarchisme est avant tout une pratique mêlant un intérêt pour le débat politique contradictoire, un principe d’incertitude et la soif de connaissance ».

Sur ce blog, de cet auteur ;

  1. L’Art de ne pas être gouverné – Une histoire anarchiste des hauts-plateaux d’Asie du Sud-Est, 2009 ► Nouvelle version PDF N° 72 de 60 pages  du livre “The Art of Not Being Governed, an Anarchist History of Upland Southeast Asia” de James C Scott, 2009
  2. Contre le grain – Une histoire profonde des premiers États, 2017 – Extraits du livre “Against the Grain, a Deep History of the Earliest States” dans une nouvelle version PDF N° 76 de 76 pages
  3. PAGE ANTHROPOLOGIE POLITIQUE : Origine & Critique de l’État ► https://jbl1960blog.wordpress.com/maj-du-05-01-19-anthropologie-politique-origine-critique-de-letat-avec/

« Lorsque la révolution devient l’État, elle devient mon ennemie » : entretien avec James C. Scott

URL de l’article source ► https://theconversation.com/lorsque-la-revolution-devient-letat-elle-devient-mon-ennemie-entretien-avec-james-c-scott-98748

Organisation et anarchisme

Q : En 2012 vous avez écrit un ouvrage intitulé Petit éloge de l’anarchisme expliquant que votre conversion à l’anarchisme résultait d’une déception vis-à-vis de l’idée de changement révolutionnaire. L’anarchisme, expliquez-vous, est avant tout une pratique mêlant un intérêt pour le débat politique contradictoire, un principe d’incertitude et la soif de connaissance.

Comment articulez-vous vos analyses portant sur les pratiques discrètes de résistance « infrapolitique », souvent de nature individuelle et aux effets de long terme, avec les logiques de l’action politique, davantage collective et de court terme ?

« La diversité des motivations et des formes d’organisation rend les gens plus difficilement contrôlables. »

James Scott : Je pense que la plupart des révolutions réussies ont d’abord été liées au rassemblement de personnalités dont les objectifs étaient très différents. L’analyse omet souvent les biais inconscients des événements. C’est seulement après coup, lorsqu’émerge un conquérant ou un vainqueur que l’histoire est réécrite en présentant un mouvement centralisé et bien plus organisé qu’il ne l’était.

Or, cette diversité des motivations et des formes d’organisation rend les gens plus difficilement contrôlables. Je l’ai observé à de nombreuses reprises en Asie du Sud-est. Il n’y a pas de chef avec qui il faut négocier. Un autre exemple nous vient de Pologne. Le mouvement anarchiste a été très fort, du fait qu’il n’existait pas de centralisation. Certes, au début les gens ont mis du temps à se mobiliser. Mais ensuite, ils sont restés solidaires et présents. Cette particularité propre aux mouvements anarchistes à l’échelle globale est à la fois leur point fort et leur point faible.

Q : Votre travail fait aujourd’hui écho à de très nombreux mouvements de résistance contemporains, remettant en cause à la fois l’autorité de l’État mais aussi le modèle capitaliste et l’homogénéisation des cultures. On pense à Occupy Wall Street, Nuit debout ou les ZAD en France. Comment les analysez-vous ?

J.S. : Je commencerais par réfléchir à la façon dont des mouvements sociaux similaires ont existé. Revenons en arrière. Je suis un soixante-huitard fortement influencé par la guerre du Vietnam. Et mon travail en Malaisie m’a amené à m’interroger sur le monde paysan, auquel j’ai finalement dédié toute ma vie.

La classe paysanne est la plus importante au monde, non seulement en termes démographiques mais aussi historiques. Que veut dire le « développement » ? Si ce terme signifie quelque chose alors il doit d’abord faire sens pour le monde paysan, sinon, au diable le développement !

En étudiant les paysans et leurs formes de résistance j’ai appris que les mouvements révolutionnaires centralisés finissent toujours à un moment ou à un autre par remplacer l’État ou l’autorité qu’ils ont pour but de combattre. Or, si la révolution devient l’État, elle devient mon ennemie.

 

C’est pour cela qu’il faut observer les méthodes par lesquelles les mouvements d’opposition prennent le pouvoir : comment ces mouvements s’organisent-ils ? Comment se développent-ils ? Comment les élites se comportent-elles ? Je suis contre les mouvements dits de résistance qui reproduisent un schéma hiérarchique car quelque part, ils ne font que reproduire les organisations étatiques en place.

Les arts secrets de la résistance

Q : Vous utilisez dans un article publié en 2012 des exemples historiques, et plus particulièrement un cas précis d’exhumation des corps durant la guerre civile espagnole pour montrer que les modes de résistances ne sont pas toujours frontaux, ce que vous appelez l’infrapolitique. Mais n’est-ce pas un acte politique public ?

J.S. : J’ai en effet utilisé l’exemple de l’exhumation de corps de membres du clergé durant la guerre civile de 1936 en Espagne afin de montrer qu’il s’agissait là d’un acte symbolique très puissant, public et éminemment politique. Ce n’est pas un acte caché. L’acte infrapolitique est celui qui ne peut être révélé, souvent parce que les acteurs sont soumis à des régimes autoritaires où leurs agissements peuvent avoir des conséquences fatales pour eux ou leurs familles. Prenons la désertion et la mutinerie. La mutinerie est un acte politique, public. Mais la désertion peut être un acte politique tout aussi efficace, sans pour autant apparaître en tant que tel.

En France, Emmanuel Le Roy Ladurie et d’autres ont montré que la résistance des paysans au cours du XVIIIᵉ siècle et dont je traite dans Decoding Subaltern Politics : Ideology, Disguise and Resistance in Agrarian Politics, passe par des tactiques assez similaires.

En plus des émeutes ou manifestations classiques, ils ont ainsi développé un nombre considérable de stratégies afin d’éviter la dîme comme cacher le grain, tromper le collecteur quant aux chiffres de la récolte, etc. J’ai vu la même chose se passer en Malaisie dans les années 1970, où les villageois, refusant de payer un tribut qu’ils estimaient inique, s’organisaient pour payer avec le plus mauvais des riz récoltés !

Q : Les actes illégaux sont-ils infrapolitiques ?

J.S. : Si vous étiez ne serait-ce qu’un quart anarchiste vous n’utiliseriez même pas ce terme d’illégal ! Blague à part, l’illégalité doit être constamment questionnée et remise dans son contexte. Pensez aux lois juives ou à l’apartheid !

L’absurdité de la légalité peut parfois prendre des formes triviales. En Allemagne où j’ai travaillé un temps dans une ferme, je prenais le train toujours au même endroit : près d’un feu rouge. Le soir il n’y avait strictement personne, aucune voiture à l’horizon sur des kilomètres. Pourtant les gens attendaient sept minutes que le feu passe au vert. Et si je ne faisais pas comme eux, ils me rappelaient à l’ordre.

C’est une anecdote mais elle révèle bien que, si toutes les lois ne sont pas aussi triviales, beaucoup renforcent et concentrent les structures du pouvoir qui permettent de contrôler les individus, et que ces lois, souvent illégitimes, doivent être remises en cause.

De la même façon, les outils illégaux ne sont pas en soi des outils infrapolitiques. Prenons l’exemple du dark web, cité par certains comme militant car garant d’anonymat. Si son usage se cantonne à envoyer des messages de haines, ou permettre à des individus de se venger, en dehors de toute action collective entreprise dans le but de défendre un groupe opprimé, alors il n’y a pas d’acte politique, juste un acte de malveillance.

Le rôle des médias

Q : De nombreux acteurs sociaux, y compris révolutionnaires, s’appuient désormais sur les nouveaux médias, attirent une audience différente de leur base, dans une tendance que certains interprètent comme une forme de communication politique propre au capitalisme. Se rebeller doit désormais passer par une étape « marketing ». En quoi cela a-t-il changé la façon dont les résistances « cachées » s’organisent ?

J.S : Je ne suis pas un spécialiste des nouveaux médias ou des réseaux sociaux mais avec la distance je dirais que ces formes de communication ont surtout accéléré le volume d’informations disponibles, les rumeurs et leurs sources. Or la vraie question est de savoir de quelle manière ces circulations répondent finalement à une attente des usagers ?

Martin Luther King Jr. a par exemple changé son discours d’années en années afin de répondre aux attentes de ses paroissiens. Dans une certaine mesure, ce sont eux qui ont donné forme à sa pensée aussi, qui l’ont nourrie. La parole des sans-voix est amplifiée lorsqu’elle fait écho aux attentes de son audience. Cette dernière donne corps au message au moins autant que celui le porte.

« La parole des sans-voix est amplifiée lorsqu’elle fait écho aux attentes de son audience. »

Q : Une jeune femme a récemment été l’objet de nombreuses critiques en France en raison du voile qu’elle porte alors qu’elle est représentante d’un syndicat étudiant. Comment interprétez-vous ce type de réaction, et selon vous, le port du voile peut-il être une forme de résistance, d’acte infrapolitique ?

J.S. : En tant que praticien des sciences sociales, je ne suis pas intéressé par le fait qu’elle porte un voile. Ce qui m’intéresse en revanche c’est de savoir si elle le fait avec une certaine intention ou revendication, mais là réside le problème : on ne peut jamais savoir ce qui se trame dans la tête d’un individu, ni lui prêter des intentions. En sciences sociales, ce qui importe c’est de comprendre l’impact social d’un acte individuel. Comment les autres (musulmans ou non) ont-ils réagi ? Et pourquoi ? C’est un problème public. Or, ce qui est intéressant ici, est le fait que même si elle porte un voile parce qu’elle a froid à la tête, et que le monde l’interprète comme une manifestation politique, alors cela devient une manifestation politique.

Au-delà de l’État

Q : Vous avez beaucoup écrit sur l’Asie du Sud-est et vous vous tournez aujourd’hui vers le Myanmar. Pouvez-vous nous en dire plus ? ?

J.S. : Je m’intéresse désormais au fleuve Irrawady. Les derniers développements socio-économiques dans la région en disent long sur la façon dont l’humain s’approprie les phénomènes naturels et les transgressent.

L’Irrawady est considérée comme la voie royale pour comprendre la culture birmane. En aval comme en amont, les habitants partagent la même langue, les mêmes pratiques culturelles. Mais si vous faites une vingtaine de kilomètres vers les montagnes, tout change.

C’est ce phénomène qui m’intéresse : ce qu’a déjà montré Fernand Braudel avec la Méditerranée. Les cultures se forgent grâce à l’eau. Les cartes terrestres n’ont qu’un rôle limité et c’est bien pour cela que les anciens états se construisaient près de sources d’eau qui leur permettaient de se développer mais aussi d’échapper aux autres systèmes étatiques.

Q : Vous avez d’ailleurs évoqué ce point avec Zomia en revenant sur les pirates échappant à l’état. Où en êtes-vous de cette réflexion désormais ?

J.S. : Si j’avais une autre vie, je travaillerais sur la « Zomia humide » ! Les marais, les étendues d’eau, les mangroves sont de formidables cachettes et poches de libertés.

Le Grand Marais Lugubre à la frontière de la Caroline de l’ouest et du nord de la Virginie, aux États-Unis, a été pendant des années une cachette idéale pour les esclaves marrons n’ayant pas pu rejoindre le Canada. 7000 d’entre eux ont vécu là, et certains sont nés sans avoir jamais vu d’hommes blancs ! Ils pouvaient chasser, cueillir des fruits et même récolter quelques denrées comme le maïs.

De même dans les eaux malaisiennes, les Orang Laut, nomades de la mer, ont longtemps sillonné les eaux pour se soustraire aux sultans malais, à qui ils vendaient parfois leurs services, comme les corsaires, mais à qui ils refusaient de payer l’impôt.

Les océans, comme les montagnes sont des espaces ouverts qui empêchent l’État de contrôler, taxer et enfermer les populations. Ce sont encore des espaces garants de liberté.

Résultat de recherche d'images pour

Mes conseils de lectures contemporaines pour prolonger la réflexion de James C. Scott ;

Conférences, Causerie & Analyses de Charles Macdonald

Fragments anthropologiques pour changer le cours de l’Histoire de l’Humanité avec David Graeber

La nature humaine : une illusion occidentale de Marshall Sahlins

Anthropologie politique avec Pierre Clastres ;

L’essentiel & Indispensable de Raoul Vaneigem depuis 2012 pour R71, comme pour mézigue en mai 2019

Toutes les autres versions PDFs (138) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

JBL1960

 

Contre les guerres de l’avoir, la guerre de l’être du Collectif Guerre de Classe, octobre 2019 (version PDF)

 

Résultat de recherche d'images pour "images pas un franc pas un homme pour la guerre"

Contre les guerres de l’Avoir, la guerre de l’Être, du Collectif Guerre de Classe, Octobre 2019, dans une version PDF N° 137 de 41 pages

Sur proposition du Collectif Résistance 71

Pour retrouver ce PDF et tous les autres, en lecture, téléchargement, impression, diffusion et partage libres et gratuits ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Lectures complémentaires essentielles voire indispensables ;

Solution anthropologique pour une Société des sociétés, par Résistance 71

  1. L’Éducation comme pratique de la liberté, 1965 – Version PDF N° 93 de 22 pages
  2. Extension ou Communication, 1969 – Version PDF N° 94 de 13 pages
  3. La Pédagogie des opprimés, 1970 – Version PDF N° 83 de 111 pages

LES CHRONIQUES DE ZÉNON

Anthropologie politique avec Pierre Clastres

Anthropologie politique ; Origine et Critique de l’État

Résultat de recherche d'images pour

Ce texte démontre, à mon sens, que par des cheminements intérieurs apparemment différents, nous en arrivons, peu ou prou, aux mêmes conclusions. D’ailleurs, voici ce qu’en dit R71 : Au-delà du fait de la concordance des conclusions de cet essai avec notre propre réflexion mise en page dans deux essais successifs, nous tenons ici à exprimer la satisfaction de voir que des réflexions s’opérant sur des chemins de pensée en apparence différents, finalement convergent en la formulation d’une réalité indubitable sur laquelle il convient maintenant d’agir pour changer le paradigme de la société humaine. Cette réalité est de comprendre et d’accepter qu’il n’y a pas de solution au sein du système imposé (étatico-capitaliste), qu’il n’y en a jamais eu et qu’il ne saurait y en avoir.

Bien entendu, il y aurait toujours matière à pinailler sur certains détails, mais tout ceci ne serait finalement que futilité devant une certaine réconciliation conclusive d’une pensée marxienne (GDC) et d’une pensée anarchiste (R71) au-delà de toutes les divisions et impostures induites qui ont piégé une certaine partie de la pensée radicale dans le confort réformiste de la supercherie étatique et marchande.

Au bout du chemin de la réflexion, tout en l’exprimant différemment, nous parvenons à la même conclusion de synthèse ne voyant de solution objective que dans la déchéance et l’abolition de la dictature étatico-marchande, empire de l’avoir, pour un retour aux racines profondes de la société de l’être dans sa diversité complémentaire acceptée. Pour ce faire, à bas l’État, à bas la marchandise, à bas l’argent et à bas le salariat, ces maillons de la chaîne de l’esclavage maintenu pour le seul profit du plus petit nombre.

Vive la Commune ! Vive la Société des Sociétés !

Ouvrons-grand la porte de la perception… Car derrière c’est l’émancipation !

Ce nouveau texte que nous vous proposons de lire, démontre surtout, je trouve, combien il est possible si nous le décidons ensemble dans cet ICI et MAINTENANT d’inverser la réalité un chouïa luciférienne et franc-maçonniques qu’une élite auto-proclamée tente de nous imposer partout dans le monde grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies & Blockchains, le puçage RFID, l’obligation vaccinale, la reconnaissance faciale et la biométrie (mesure du vivant) pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées / Smart-cities.

Comment ? En premier lieu en arrêtant de voter !

Car nous le voyons bien, quel que soit le Bozo au nez rouge et à la perruque orange que vous portez au pouvoir, c’est toujours le même Barnum qui continue !

Au Canada avec Trudeau, qui vient d’être réélu, donc ► LE VOTE PIÈGE de Mohawk Nation News, 17/10/2019 – Traduit, complété & enrichi par JBL

Au USA que ce soit Trump ou Killary ou Biden ou Sanders ou qui que ce soit d’autre, de toutes façons, les Natifs et Nations premières ou originelles, sont toujours considérés comme Res Nullus, et comme l’avait prévenu Russell Means : “Vous ne serez et ne demeurerez que des commodités aussi longtemps que l’empire existera…” Russell Means, Oglala, Lakota

En France avec Macron, et après Hollande, et depuis Sarkozy, première taupe zunienne placée dans le fauteuil élyséen, tant il devient évident, maintenant, que ce sont TOUS les marionnettes de… La City, le cœur de l’empire

En Allemagne avec Merkel que l’on tente d’éteindre, publiquement, pour l’exemple.

En Ukraine aussi, avec un Zélinskii qui ne fait plus rire personne et bien que le « peuple » l’ait porté au pouvoir ; Quelle blague !

En Russie, aussi, avec un Vlad en clown blanc certes et qui ne joue pas sur le même registre que les autres, mais qui fait partie de l’échiquier mondial, n’en doutez pas, lui qui rêve d’un Ordre Mondial Démocratique (autre nom du N.O.M.) russo-chinois, aussi ► EMPÊCHONS LE BERNIE (le cœur de l’Empire) DE CHANGER DE COQUILLE…

Partout dans le monde, lorsque vous votez pour un parti, un représentant d’un parti, et qui plus est, avec les règles du système, vous votez pour que celui-ci continue !

Dites NON au N.O.M. – Arrêtez de consentir & ENSEMBLE ;

STOPPONS NET LA FERMETURE DES GRILLES TOTALITAIRES SUR NOS TRONCHES…

Il y a un autre chemin, une autre voie, à nous de voir si nous voulons rejoindre les cyborgs et accepter la DICTATURE TECHNOTRONIQUE ou être et incarner la RÉSISTANCE

JBL1960

Bitcoin = La pierre angulaire « 5G » de l’élite mondialiste par Dean Henderson, traduit par R71, complété par JBL

Pour inverser la réalité luciférienne franc-maçonnique ► Réalité Inversée « Franc-Maçonnique » par Dean Henderson – Traduit, complété et enrichi par JBL

Et stopper net la dictature technotronique qui se met en place ► REFUSONS LA RECONNAISSANCE FACIALE, en France ! qui arrive dès le 1er novembre avec Alicem…

Bitcoin, Currency, Technology, Money

Bitcoin : la pierre de faîte 5G de l’élite mondialiste

Dean Henderson | 18 octobre 2019 | URL de l’article source en anglais ► https://hendersonlefthook.wordpress.com/2019/10/18/bitcoin-illuminati-5g-capstone/

Traduction Résistance 71, dans ► Crypto-monnaies + 5G = Dictature Technotronique (Dean Henderson)

[NdeJBL : Extrait du Chapitre 42 du dernier livre de Dean Henderson : « Nephilim Crown 5G Apocalypse » / Couronne Néphilim pour une apocalypse 5G]

La plus grande victime de cette époque post-réalité à laquelle nous sommes soumis par une élite globale et ses mignons lécheurs de bottes de son management avec l’avènement de ce qui est appelé “les données illimitées”, est en fait la vérité.

Ceux qui défendent la vérité se retrouvent purgés des médias sociaux en masse. Ceux qui expriment les plus gros mensonges reçoivent de plus grandes plateformes médiatiques pour diffuser leur diarrhée verbale. Alex Jones ne fut qu’un leurre. La véritable cible est la gauche révolutionnaire.

L’an dernier des centaines d’Iraniens furent virés de Facebook et de Twitter, tandis que les loyaux au Shah d’Iran, le groupe terroriste du MEK (L’Organisation des Moudjahidines du Peuple), financés depuis des décennies par le MI6 britannique, le Mossad et la CIA, a trouvé que les algorithmes sont très généreux à son égard lorsqu’il s’agit de répandre leurs mensonges aristocratiques.

L’internet, création du DARPA (Defense Avanced Research Program Agency, Pentagone), demeure fermement entre les mains du complexe militaro-industriel et de la sécurité et ils utilisent une opération massive de lavage de cerveau pour parvenir à un contrôle total au travers d’un processus qui consiste à transformer les mensonges en une sorte de consensus bisounours remplissant des “standards de communauté”. Wikipédia fait partie de cette sorcellerie élitiste New Age Wiccan.

Les mensonges sont le plus souvent vigoureusement défendus par les soi-disant “facts checkers” ou “vérificateurs d’info”, qui sont soit des agents du renseignement ou des étudiants de niveau C-, sevrés d’affection par leurs parents. Cette dernière variété de mignon est la plus insidieuse des deux car ils n’auront jamais suffisamment d’attention et de tape sympathique sur l’épaule, ce qui fait de ces personnes de parfaits Stormtroopers impériaux à vie pour le ministère de la vérité.

Beaucoup de bonnes personnes, comme par exemple Max Keiser, ont même poussé, voire même ont pris le train en marche de la crypto-monnaie en la voyant comme le sauveur de l’humanité des griffes des huit familles banquières privées du cartel du système de la banque centrale.

Ceci est un autre mensonge.

Emmenées par la Bank of America, JP Morgan Chase et Goldman Sachs, les grosses banques des huit familles, sont en train d’acheter les crypto-monnaies comme s’il n’y avait pas de lendemain, tout en investissant des milliards de dollars dans la technologie du blockchain et des technologies d’encryptage et de chiffrage. La grande nouvelle sur Wall Street est que le blockchain va amener une 4ème révolution industrielle.

Plus tôt ce moi-ci, des rumeurs disant que Goldman Sachs avait suspendu ses plans de lancer un bureau d’échange de produits dérivés du Bitcoin a provoqué la chute de la valeur de la crypto-monnaie. Goldman a plus tard nié les faits. Mais pourquoi Goldman Sachs négocierait-elle avec une monnaie dont Keiser et toutes les pom-pom girls du Bitcoin disent qu’elle va remplacer le cartel des banques privées de l’oligarchie ?

Quand on parle d’opération bancaire, financière, il importe peu quel type de moyen d’échange est utilisé, que ce soit en papier, en métaux précieux, en crypto-monnaies ou en miches de pain. Ce qui importe est QUI émet la monnaie d’échange.

Depuis bien des années, une monnaie numérique mondiale a été le rêve des architectes banquiers du Nouvel Ordre Mondial. Voilà ce qu’est le Bitcoin. Les banquiers ont semé leur idée, ils la laissent développer par quelques petits génies de l’informatique, puis ils la récupéreront.

Ils la connecteront avec leur 5G qui vient, leur “internet des choses” et cela deviendra une micro-puce implantée dans le corps humain pour être une “monnaie intelligente”. Ceci sera accepté partout dans le monde, sera traçable et pourra facilement être éteinte si son propriétaire décide qu’il/elle en a assez du fascisme. Bitcoin peut facilement devenir ce qui a été appelé “la marque de la bête” dans le livre des révélations. Si ça l’est, alors cela voudra dire que l’internet sous sa forme d’Intelligence Artificielle, est la bête elle-même.

Résultat de recherche d'images pour

Lectures complémentaires pour affuter notre réflexion et être capables d’inverser la réalité luciférienne franc-maçonnique et faire se lever la société des sociétés, celle des associations libres, volontaires et auto-gérées !

crochet gauche : une claque hebdomadaire à l’oligarchie par Dean Henderson – 30 meilleurs articles de 2011 à 2018

La City de Londres ; Au cœur de l’Empire ► EMPÊCHONS LE BERNIE (le cœur de l’Empire) DE CHANGER DE COQUILLE…

Solution anthropologique politique pour changer le cours de l’Histoire de l’Humanité

world currency

En 1988, le magazine The Economist (détenu par les Rothschild et la famille Agnelli), annonçait sur sa une de couverture : « Get Ready for a world currency » (Préparez vous à une monnaie mondiale), avec un aigle/phénix sur un tas de dollars en train de bruler, et une pièce d’or avec la date 2018. Source ► https://investisseurpro.com/une-nouvelle-monnaie-mondiale-en-2018/ du 3 mai 2016, et en analyse dans ce billet de blog ► Monnaie, Monnaie, Monnaie, que j’ai publiée initialement le 21/12/2015 et dans sa dernière version mise à jour.

Pour STOPPER NET la mise en place de la DICTATURE TECHNOTRONIQUE

Par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité ;

Grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID, la reconnaissance faciale et au biométrique (mesure du vivant) pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées / Smart-cities ;

PDF N° 111 de 65 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/dossier-complet-par-jbl1960-pour-stopper-net-la-dictature-technotronique-septembre-2019.pdf

PDF N° 100 de 55 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/dossier-complet-pour-refuser-le-tout-connecte-via-la-5g-la-smart-city-ou-ville-connectee.pdf

PDF de 8 pages ► Preuves que la Télé-Médecine, c’est pas bon pour la Santé ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/la-tele-medecine-cest-pas-bon-pour-la-santc3a9-version-pdf-de-jbl.pdf

PDF de 11 pages, fiscalité des retraités ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/avec-ou-sans-gilet-jaune-pour-la-societe-des-societes.pdf

PDF sur 1 page de la copie d’écran du site des conseils D’ENGIE en cas de problème ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/les-conseils-dengie-en-cas-de-problc3a8mes-graves-avril-2019.pdf

PDF N° 92 de 17 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-les-compteurs-intelligents-8-avril-2019.pdf

PDF sur 2 pages ► Preuve du puçage humain RFID en France et en Navarre ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/technologie-dans-tl7jours-pour-implant-puce-rfid-mars-2019.pdf

PDF N° 87 de 43 pages ► DOSSIER COMPLET (EXPLOSIF) sur les dangers avérés de TOUS les COMPTEURS COMMUNICANTS, la 5G et Cie ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/stop-linky-gazpar-5g-cie-version-pdf-jbl1960-mars-2019.pdf

Surtout que le problème des ondes (micro et radio) n’est pas un danger et un problème QUE pour la santé, il y va aussi du contrôle dictatorial de l’information sur TOUT et POUR TOUT. Et ces deux aspects sont absolument INDISSOCIABLES ! Pour preuve ce PDF de l’Institut de Recherche Médicale de la Marine Nationale des États-Unis – Collecte de littérature scientifique sur les effets de l’exposition aux micro-ondes (PDF en anglais de 106 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/naval-medical-research-institute-1972-full-bibliography.pdf à la page 34 de mon tout dernier PDF que Résistance 71 m’a fait l’amitié de traduire partiellement et qui témoigne que les dangers réels de la 5G et toutes ses conséquences sont connus depuis au moins 1972 !

MA PAGE PDFs (136)

BONUS ou MALUS c’est selon : Détecter des maladies sur le visage grâce à l’IA et la reconnaissance faciale – Au-delà de déverrouiller son smartphone ou son ordinateur, la reconnaissance faciale pourrait s’avérer bien plus utile qu’il n’y parait. Combinée à une intelligence artificielle, celle-ci permettrait d’aider à détecter des maladies sur le visage de patients. URL source ► https://geeko.lesoir.be/2019/01/20/detecter-des-maladies-sur-le-visage-grace-a-lia-et-la-reconnaissance-faciale/

Vous voulez vraiment vous en remettre au diagnostic d’une IA ?

Vous avez toutes les preuves en main pour STOPPER le bouzin, sinon c’est nous qui serons TERMINÉS…

Même et surtout les Natifs de l’île de la Grande Tortue (Amérique du Nord) nous appellent à les rejoindre ► LE VOTE PIÈGE de Mohawk Nation News, 17/10/2019 – Traduit, complété & enrichi par JBL et avant qu’il ne soit trop tard…

JBL1960

 

LE VOTE PIÈGE de Mohawk Nation News, 17/10/2019 – Traduit, complété & enrichi par JBL

POUR ÉVITER LE « VOTE PIÈGE » ► ARRÊTEZ DE VOTER !

POUR EFFONDRER LE COLONIALISME ► ARRÊTEZ DE VOTER !

SIMPLE – BASIQUE – BASIQUE – SIMPLE…

LE VOTE PIÈGE

Mohawk Nation News | 17/10/2019 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2019/10/17/the-vote-trap/

Traduit de l’anglais par Jo Busta Lally, avec l’aide du traducteur Deepl.com

Beaucoup de ceux qui ont vécu pour la cause sont partis : Clinton Rickard, Mad Bear Anderson, Louis Hall karonhiaktajeh, Peter Diome, Richard Oaks, Russell Means, Dennis Banks, kakwirakeron, Vernon Bellecourt, Anna Mae Aquash, plusieurs rotiskenraketeh en première ligne, Harriet Boots, des femmes et des hommes qui se sont tenus côte à côte, Sugar Montour, Mad Jap, The General, Dick Hill, Kevin Stanger, Jakwadeh, Lasagna, Deskaheh, et pour ceux que je n’ai pas mentionnés, ils sont tous des héros.

Leur travail n’est pas terminé. Nous entendons encore leurs voix, même si leur corps a été enterré. Leurs yeux fermés ; Entendez leurs voix. Leurs paroles ne mourront jamais.

Nous avons toujours été incités à vivre dans les villes pour nous assimiler à la culture des colons.

Les banquiers sont propriétaires de tous les terrains, de l’air, de l’eau et des citoyens de la société appelée le « gouvernement du Canada » [NdJBL : CANADA INC.]. Voter signifie accepter les politiques visant à établir le coût élevé de la vie et un faible niveau de vie, le faible taux de natalité, l’anéantissement de notre race, les fléaux, le raccourcissement de la durée de notre vie, la pauvreté, la vie dans les rues des quartiers/bidonvilles pour esclaves, les entreprises criminelles, nos familles vivant au tout dernier échelon en raison de la couleur de notre peau et dans la perspective de la disparition définitive de notre culture.

Une majorité de 51% n’est pas la démocratie ou le consensus. C’est du corporatisme. Votre vote est pour que la société continue.

Nous essayons constamment de sensibiliser la communauté internationale à notre génocidaire en continue. Nous ne pouvons pas ramener ceux qui ont travaillé si dur pour notre survie, et nous ne pouvons pas non plus restaurer la santé de notre mère la Terre par nous-mêmes. Par les messages qu’ils nous ont laissés, ils sont ici. Nos jeunes essaient de nous libérer de l’esclavage et du génocide perpétuel en cours d’achèvement.

L’Accord-cadre supprimera l’intérêt de l’indien originel qui existait sur l’île de la Grande Tortue afin que les banquiers contrôlent totalement nos terres. Ils seront même propriétaires de nos plus petits territoires aussi grand qu’un « timbre-poste ». Les actes délivrés par les bureaux d’enregistrement ne mentionnent que la « possession par la Couronne« , qui appartient aux banquiers et qui est taxée par eux. Dans 10 ans, ils espèrent que le désespoir nous poussera dans les villes. Nos collectivités ont été soigneusement conçues pour ne pas avoir d’économie, de sorte que nos gens vont s’éloigner pour survivre.

Les riches vivront dans des forteresses rurales clôturées pour échapper à la vie brutale et désagréable qu’ils ont créée dans les villes et pour contrôler toute révolution à venir. [NdJBL : C’est exactement ce que j’exprime en appelant à  stopper net la DICTATURE TECHNOTRONIQUE mise en place par ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité, grâce à la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées et après un “nettoyage” de 7 milliards d’humains, les 500 millions restant étant parqués dans les fameuses Smart-City/Villes connectées, véritables Gattaca/Ghettos technotroniques, tandis que l’élite toujours auto-proclamée vivra dans ses “zones vertes” de luxe, de jouvence et de délires transhumanistes en France ► REFUSONS LA RECONNAISSANCE FACIALE, en France !]

Les villes sont politiquement corrompues de par leur conception même. Elles sont programmées pour prendre le contrôle et être dirigées par l’Armée. Le pouvoir de la ville est basé sur la concentration de la fabrication et du marchandisage/mercantilisme pour vivre sur le dos des pauvres. C’est ce qu’on appelle l’extinction, l’assimilation, la réconciliation, l’entremêlement, la rupture de l’identité et de la langue du peuple premier.

Les immigrants se tournent vers le gouvernement fasciste pour échapper au chaos qu’ils ont fui dans leur propre pays.

Seules les populations originelles et la Nature demeureront sur l’île de la Grande Tortue.

La pression actuelle en faveur de la langue française vient du fait qu’ils devront retourner dans leur pays d’origine. Pour rester, ils doivent vivre selon  kaianerekowa, la tradition originelle de cette Terre et parler une langue native pour pouvoir communiquer avec notre Mère.

Nous avons un droit de naissance à protéger, un nom autochtone, une terre, nos familles.

En votant pour le maintien de leur système corporatif, notre destin est mis entre les mains de l’ennemi. La Grande Loi de la Paix, kaianerekowa, (plus vieille Charte / Constitution de la Confédération Iroquoise , au monde, toujours active, datant du XIIe siècle) est escamotée (pour ne pas dire, niée). Rester dans cette véritable réalité* est le défi.

Selon les lois de l’Amirauté, lorsque les autochtones votent, ils réaffirment leur assimilation.

Île de la Grande Tortue : Intérêt Indien contre l’assertion de la Couronne – Mohawk Nation News

*Réalité inversée « Franc-Maçonnique » par Dean Henderson  ; Les propriétaires de la City de Londres/Bank of International Settlements ont perfectionné l’art de projeter une fausse réalité sur les habitants de la planète. La plupart des gens ont intériorisé cette réalité et ne la connaissent même pas. Pour inverser la réalité luciférienne franc-maçonnique ► Réalité Inversée « Franc-Maçonnique » par Dean Henderson – Traduit, complété et enrichi par JBL et relever le défi…

De la même manière que toute personne qui célèbre le Jour de la Découverte, ou Columbus Day, ou le Jour de la Race réaffirme sa soumission à l’Empire ► Lundi 14 octobre 2019 : Columbus Day & Día de la Raza = Journée de la honte…

Pour effondrer les empires coloniaux sans verser une goutte de sang, sans haine, sans violence ?

DIRE NON ! Arrêter de voter, de se soumettre, de consentir…

Le salut de l’Occident et l’avenir de l’Humanité passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Du fait qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais !

Ces lectures complémentaires, et indispensables, pour parvenir à remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui appliqué à différents niveaux de la société empêche l’Humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

EFFONDRER LE COLONIALISME ! MàJ du 26 janvier 2019 – Version PDF N° 38 de 23 pages, PARTIE II – PAGE 12 à 21 ► Petit précis sur le colonialisme français en Nouvelle France ;

Nous sommes TOUS des colonisés par Résistance 71 ;

La Couronne ► La City de Londres ; Au cœur de l’empire ;

Les confessions d’un évêque jésuite – Dr. Alberto Rivera par Jimmy Daleedoo, Version PDF N° 44 de 23 pages, exclusivité de mon blog ;

Nouvelle Version revue & corrigée du 17 avril 2019 ► INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE & LA PENSÉE AMÉRINDIENNES, Russell Means (1939 – 2012)

La Grande Loi du Changement – par le Pr. Taiaiake Alfred

 La voie Lakota & L’aventure Crazy Horse Traduction d’extraits par Résistance 71 de deux livres de Joseph M. Marshall III, historien et conteur Lakota ;

MA PAGE PDFs (136)

JBL1960

Illustration du billet issue de l’article original de MNN (2001 HARPWEEK)

Réalité Inversée « Franc-Maçonnique » par Dean Henderson – Traduit, complété et enrichi par JBL

Suite logique de la dernière analyse de Dean Henderson ► La fraude du darwinisme social par Dean Henderson – Traduction R71 – Complété & Enrichi par JBL

Et extrait du Chapitre 11 de son dernier livre,  « Nephilim Crown 5G Apocalypse » / Couronne Néphilim pour une apocalypse 5G [NdJBL : Chapter 11, signifie aussi, en langage commercial et bancaire, pour une société, se placer en liquidation judiciaire. Le chapitre 11 de la loi sur les faillites des États-Unis permet aux entreprises de se réorganiser sous la protection de cette même loi. Cette procédure est disponible pour tous les types d’entreprises ainsi que pour les particuliers, bien qu’elle soit le plus souvent utilisée par les sociétés. ]

Impossible, pour ma part, de ne pas penser au dernier texte de Zénon, du 5 février 2019 : Inversion Ou la nécessité de relire 1984, le Prince et l’Art de la guerre – Texte au format PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/02/inversion-de-zc3a9non-le-5-fc3a9vrier-2019.pdf

Réalité inversée « Franc-Maçonnique »

Dean Henderson | 8 octobre 2019 | URL de l’article source ► https://hendersonlefthook.wordpress.com/2019/10/08/freemasonic-reality-inversion/

Traduit de l’anglais par Jo Busta Lally, avec l’aide du traducteur Deepl.com

Les propriétaires de la City de Londres/Bank of International Settlements ont perfectionné l’art de projeter une fausse réalité sur les habitants de la planète. La plupart des gens ont intériorisé cette réalité et ne la connaissent même pas.

L’avènement de la télévision a facilité cette pacification des masses par la propagande. Ces oligarques de la noblesse noire ont fait appel à leurs agences de renseignement – MI6, CIA, Mossad – pour mettre au point leur nouveau mégaphone de télévision afin d’obtenir un impact maximal. Edward Bernays était leur gourou.

[NdJBL : Edward Bernays (neveu de Sigmund Freud) connu pour être le “père de la relation publique” ; “La manipulation consciente et intelligente des habitudes et des opinions organisées des masses est un élément important de la société démocratique. Ceux qui manipulent le mécanisme invisible de la société constituent un gouvernement invisible qui est le véritable pouvoir de notre pays. Nous sommes gouvernés, nos esprits sont formatés, nos goûts façonnés, nos idées suggérées, essentiellement par un groupe de personnes dont nous n’avons jamais entendu parler.” — Propaganda, 1928

Puis vint Internet – créé par l’abomination DARPA du Pentagone.

L' »émission » télévisée de Bernays est devenue une expérience interactive qui, en l’espace de 20 ans, allait envahir la vie de presque tous les habitants de la planète. Nous avons été appâtés par le Net, pris dans le Web mondial – la dernière astuce franc-maçonne pour projeter une réalité inversée.

Cette « réalité virtuelle » peut désormais être adaptée à l’individu. À chaque clic, les intellectuels de l’oligarchie ont acquis un peu plus d’informations sur l’état émotionnel, les croyances politiques et spirituelles, les habitudes d’achat et la vision du monde d’une personne. Qui est derrière la réduction programmée de l’humanité ? Dean Henderson (07/09/19)

MK-Ultra avait été utilisé pour laver le cerveau de personnes utilisant de l’acide, de la BZ (Benzodiazépine) et d’autres drogues psychoactives. Avec le vol et l’utilisation de la technologie Tesla pour l’expérience de Philadelphie*, l’utilisation des fréquences électromagnétiques pour ce lavage de cerveau a changé.

Les francs-maçons ont poussé la technologie dans tous les foyers au début de ce nouveau millénaire. Désormais, chaque individu pourrait être ciblé non seulement par une propagande sur mesure de type Bernays, mais aussi par des fréquences électromagnétiques invisibles qui pourraient renforcer l’acceptation de cette propagande.

Jamais dans l’histoire de l’humanité on n’avait tenté un tel contrôle mental de masse. Une partie du programme de réalité virtuelle est ce que les cyborgs de la Silicon Valley appellent « la singularité ». Vêtus d’un langage inversé de « tolérance » et de « diversité », les oligarques s’efforcent en fait de créer une ruche monoculture sans âme humaine qui pense et agit de la même façon.

Nous pouvons paraître noirs, latinos ou blancs à l’extérieur ; mais à l’intérieur, nous sommes destinés à devenir des spécimens trans-humains identiques servant de simples batteries génératrices d’énergie négative pour les oligarques franc-maçons.

Chaque individu peut rejeter ce destin, mais pour ce faire, il faut deux choses. Tout d’abord, il faut avoir conscience du Créateur, [NdJBL : ou du dessein de la Nature-Création, comme l’appelle les Natifs, ou en la force de l’Univers…] contre lequel ces francs-maçons inverseurs de réalité et de langage se rebellent en assumant leur rôle d’anges lucifériens déchus qui sont « plus intelligents que Dieu ».

Deuxièmement, il faut être capable de discerner, de rejeter et de dénoncer tous les mensonges. Cela devient de plus en plus difficile dans le monde « post-vérité » créé par les propagandistes de la noblesse noire.

Un exemple de ce discernement est de comprendre que si vous vous risquez à regarder la demi-heure qui passe pour le « journal télévisé du soir » sur les chaînes de télévision « Illuminati » de votre choix, vous devez savoir que chaque « histoire » n’est juste cela mais ressemble davantage à un cauchemar.

La peur, une norme culturelle à laquelle vous êtes censé vous soumettre et une fabrication pure et simple des faits feront partie intégrante de chaque histoire. Chaque émission se terminera par une histoire de bien-être sur un héros local qui a fait ce qu’il fallait. Ceci est conçu pour légitimer les 25 minutes précédentes de contrôle de l’esprit.

Les messages publicitaires fonctionnent souvent de la même manière que cette dernière information. Ils délivrent un bon message moral pour tirer les ficelles de votre cœur et l’utiliser pour vendre des voitures, des rasoirs ou n’importe quoi d’autre. Parfois, les publicités délivrent un mauvais message moral. Cette dernière méthode consiste plus à tenter de prendre votre âme qu’à vous vendre un produit.

Si nous voulons échapper au techno-fascisme à venir, nous devons avant tout faire preuve de discernement. Et vous devez le faire rapidement. Si assez d’entre nous se remettent à utiliser leurs glandes pinéales endommagées pour dire des conneries, nous avons une chance de faire échouer ce projet luciférien d’inversion de la réalité. Cela commence avec chaque individu ciblé. Et nous sommes tous des individus ciblés.

*Philadelphia Experiment – Film sorti en 1984 et vu à la télévision française donc doublé en français, et effacé de la mémoire de YT en version française… À voir « L’Expérience de Philadelphie : Mythe ou Réalité ? » avec Élisabeth de Caligny – NURÉA TV

Résultat de recherche d'images pour

Effectivement, nous sommes LA, LEUR, cible…

Si nous les laissons faire sans (ré)agir !

Coordonnons-nous hors État et ses institutions, et surtout HORS GAFAM

Lectures complémentaires pour affuter notre réflexion et être capables d’inverser la réalité luciférienne franc-maçonnique et faire se lever la société des sociétés, celle des associations libres, volontaires et auto-gérées !

crochet gauche : une claque hebdomadaire à l’oligarchie par Dean Henderson – 30 meilleurs articles de 2011 à 2018

La City de Londres ; Au cœur de l’Empire ► EMPÊCHONS LE BERNIE (le cœur de l’Empire) DE CHANGER DE COQUILLE…

Solution anthropologique politique pour changer le cours de l’Histoire de l’Humanité

DOSSIER COMPLET pour STOPPER NET la DICTATURE TECHNOTRONIQUE, septembre 2019, PDF N° 111 de 65 pages

+ LES INDISPENSABLES VERSIONS PDFs pour y parvenir ► LES INDISPENSABLES PDFs POUR STOPPER NET LA DICTATURE TECHNOTRONIQUE EN MARCHE !

Rapport de recherche sur les micro-ondes & fréquences radio, 1972 (NAVAL MEDICAL RESEARCH INSTITUTE) ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/naval-medical-research-institute-1972-full-bibliography.pdf – Traduction partielle par Résistance 71

REFUSONS LA RECONNAISSANCE FACIALE, en France !

Les chaines de l’esclavage de Jean-Paul Marat (1774) : Quand on lit « Les chaînes de l’esclavage » que Marat écrivit une quinzaine d’années AVANT la révolution de 1789, on comprend qu’il était le véritable visionnaire de cette révolution, il avait la confiance du peuple, des sections communales, il avait la vision et l’aura pour faire court-circuiter le système étatique et le capitalisme en marche. C’était l’homme à abattre qui ne pouvait être guillotiné comme l’escroc Danton ou l’autocrate intègre Robespierre. Marat était la hantise de la bourgeoisie ayant accédé au pouvoir, son erreur (pour beaucoup d’entre nous) comme beaucoup en pareilles circonstances, il a voulu piloter le changement de l’intérieur, ce qui est im-pos-si-ble. Il aurait dû se retirer, se concentrer sur les sections en faisant diffuser « L’ami du peuple » partout pour consolider les sections sur tout le territoire. Le peuple aurait repris la barre. Marat savait que la « république » était un leurre oligarchique. Dans les chaînes de l’esclavage, il parle des « princes » (le livre se veut être l’anti-« Prince » de Machiavel…) parce qu’en 1774, il n’y avait que ça. À la lecture, il faut remplacer le mot « princes » par « gouvernants » et la vision s’élargit d’un coup…

LES CHRONIQUES DE ZÉNON

L’Art de la guerre de Sun Tzu

MA PAGE PDFs (136)

JBL1960