REFUSER L’OBLIGATION VACCINALE

C’EST REFUSER LE PLAN D’OBLIGATION VACCINALE MONDIAL ;

En lien avec ce billet du 19 novembre dernier de Doctorix ► REFUSONS L’OBLIGATION VACCINALE Et sa suite ► Un médecin français candidat au prix Nobel de Médecine – par Doctorix

Je vous conseille de visionner cette vidéo proposée par Bubbles B62  de Marion Kaplan interviewant Maxence Layet

Issue de cet article d’ ALTER INFO http://www.alterinfo.net/Derriere-les-obligations-vaccinales-de-tous-les-pays-un-plan-mondial_a134771.html

La vidéo ci-dessus est absolument sine qua non si vous voulez COMPRENDRE les raisons absolument non médicales et non scientifiques sous-jacentes aux obligations vaccinales dans divers pays du monde. Loin de l’enfumage sur la prétendue gravité énorme de la rougeole dans nos pays, il se trouve en fait que le but de vaccination mondiale incessante est tout autre…. Suite à cette vidéo de Maxence Layet, assistant parlementaire de l’eurodéputée écologiste Michèle Rivasi, nous fournissons des liens et vidéos complémentaires qui aident à poser le décor réel de la dictature vaccinale qui, bien entendu, ne peut être adéquatement combattue sans en connaître suffisamment les tenants et les aboutissants.

Le virus de la rougeole comme une aubaine pour développer des tas d’autres vaccins à fourguer aux populations mondiales (cf. à partir de la 13e minute) ► https://www.youtube.com/watch?time_continue=5&v=SFjuoavdLxw

« Si on fait un bon travail avec les vaccins et les techniques de procréation médicalement assistée, on pourra espérer réduire la population mondiale de 10 à 15%« , dixit Bill Gates, le prétendu philanthrope lors d’une conférence TED2010 de Longbeach en Californie, lui qui ne cesse d’annoncer les futures pandémies tant attendues et si bien préparées ► Réduction de la population par la vaccination – Source Aphadolie du 6 décembre 2017.

◄|►

Bill Gates est toujours derrière l’obligation vaccinale au N.O.M. de sa Fondation ;

Zika ou comment l’OMS transforme un virus banal en menace mondiale et il faut remonter aux origines du virus Zika pour comprendre le Plan originel, soit l’obligation vaccinale mondiale…

Le virus Zika vendu en ligne, et autres petites infos intéressantes sur ce virus…

Benji | 31 Janvier 2016 | URL de l’article source Les Moutons Enragéshttp://lesmoutonsenrages.fr/2016/01/31/le-virus-zika-vendu-en-ligne-et-autres-petites-infos-interessantes-sur-ce-virus/

Mise à jour importante : Ajout de deux noms à connaître absolument !

Il ne faut pas beaucoup chercher pour en apprendre plus sur ce fameux virus qui fut découvert en 1947 chez un singe macaque rhésus, lors d’une étude de la fièvre jaune dans la forêt Zika, au bord du lac Victoria sur la presqu’île d’Entebbe en Ouganda, d’où son nom, comme l’explique la page Wikipedia dédiée au sujet. Quand à savoir comment ce virus à débarqué des années plus tard au Brésil, allant jusqu’à atteindre le seuil pandémique puisque celui-ci se répand à travers la planète, personne ne le sait, officiellement… Étrangement, le point géographique considéré comme étant l’épicentre du virus Zika au Brésil, est également celui dans lequel des moustiques génétiquement modifiée ont été libérés par le laboratoire Oxitec comme l’explique cet article de Zero Hedge. Ce moustique a été créé pour endiguer une épidémie de dengue qui multipliait les victimes, sa création avait pour but de réduire les populations de moustiques, vecteurs de transmission, en les empêchant de se reproduire.

Quand aux âmes bienveillantes qui ont décidé d’utiliser les moustiques OGM pour lutter contre la dengue, moustiques suspectés de répandre le virus Zika, c’est également une fondation, et pas n’importe laquelle: La fondation Gates.

Ces deux noms, que cela soit Rockefeller comme Gates, sont liés à des idées eugénistes, les auteurs reconnaissent même et assument leurs propos sur le sujet.

Il n’y a vraiment pas de hasard…

Issu de ce billet de blogLE CAS ZIKA

◄|►

Oui, Benji avait raison, il n’y a vraiment pas de hasard…

C’est pourquoi, aujourd’hui, nous ne pouvons être étonnés d’entendre notre Zident, Zupiter, déclarer « Le seuil de l’irréversible a été franchi », déclare Emmanuel Macron lors de la COP23, à Bonn ► MAKREL EnMarche vers la réduction de la population…

C’est parce que nous pensons qu’il n’y a pas de SOLUTIONS au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu, et qu’il n’y en aura jamais, qu’il est nécessaire de s’éveiller par une :

Prise de conscience individuelle ► prise de conscience collective ► boycott et organisation parallèle ► désobéissance civile ► réorganisation politico-sociale ► changement de paradigme

Et que nous avons absolument le choix et le droit d’ignorer l’État et ses institutions obsolètes et c’est pourquoi nous appelons toutes celles et tous ceux, et en n’excluant personne, qui se retrouveraient dans cette idée force pour : Ignorer le Système, l’État, et ses Institutions coercitives ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter le meilleur du meilleur de l’ANCIEN au monde d’aujourd’hui…

JBL1960

Illustration ► ARTICLE 1111-4 CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE
Publicités

16 réflexions sur « REFUSER L’OBLIGATION VACCINALE »

  1. « L’hésitation à vacciner » serait-elle une nouvelle maladie mentale qui pourrait être « soignée » ?

    John P. Thomas, Health Impact News, 24 juin 2016
    Par John P. Thomas, Health Impact News, 23 juin 2016
    Il y a une nouvelle maladie qui menace la population mondiale. Cette affection est si récente qu’elle n’a pas encore été officiellement déclarée comme maladie, mais l’organisation Mondiale de la Santé (OMS) et les bioéthiciens agitent déjà le drapeau rouge en signe d’avertissement.
    Souffrez-vous de « l’hésitation à vacciner » ?
    L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est très préoccupée par le problème que représente « l’hésitation à vacciner » qui, selon eux, représente une menace par rapport à l’efficacité de leur programme de vaccination dans le monde entier. […]

    Le communiqué de presse de l’OMS précise :

    Il n’y a pas de solution magique ou de stratégie qui pourrait fonctionner pour tous les cas d’ « hésitation à vacciner ». L’ampleur des problèmes et leur règlement varient. Ils doivent être diagnostiqués pour chaque cas particulier pour permettre d’élaborer des stratégies sur mesure pour faire accepter les vaccins.[4] (Souligné par l’auteur).

    L’OMS travaille à construire l’image dans l’esprit du public que « l’hésitation à vacciner » est un état, une pathologie qui nécessite un diagnostic. C’est un peu comme s’il s’agissait d’une maladie, d’une maladie mentale qu’ils ont l’intention de traiter par le biais de diverses stratégies de contrôle de l’esprit.
    =*=
    Analyse dans ce billet de blog de juillet 2016 Source Initiatives Citoyennes via Alter Info et que j’ai intitulé « Comme un ouragan au ralenti »
    JBL

    J'aime

  2. À l’attention : de Monsieur le Président de la République, Emmanuel Macron Par Doctorix Source Agoravox ► https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/a-l-attention-de-monsieur-le-199318/
    Je cite ici un extrait d’une lettre adressée au président Macron par l’écrivain Pierre Lance à propos de l’obligation vaccinale concernant 11 vaccins, approuvée subrepticement par nos élus au moyen d’un cavalier législatif. Mais je propose surtout l’intégralité de la video de 16 minutes de cet auteur réputé concernant cette même requête, beaucoup plus étayée, et dont je recommande chaudement la lecture. C’est à mon sens un discours aussi puissant et construit que la lettre « J’accuse » d’Emile Zola, où Madame Buzyn (nommée mais jamais élue, faut-il le rappeler ?) et ses jeunes députés inexpérimentés « prennent leur paquet ». Pierre Lance rappelle en particulier au président ses propos tenus le 3/7/17 au Congrès de Versailles, qui sont en totale contradiction avec le projet dictatorial de Mme Buzyn. Il lui demande d’user de son autorité pour mettre au pilon ce projet insensé. Formidable esprit critique et de synthèse exprimés dans cette vidéo.

    J'aime

  3. http://www.alterinfo.net/Desastre-du-vaccin-contre-la-dengue-Dengvaxia-nous-avions-vu-juste-il-y-a-deja-5-ans_a134859.html

    C’est important de le signaler, en cette époque où les « experts » officiels acculés et leurs amis des médias, se plaisent à fustiger les « antivaccins » comme ils les appellent, ceux qui seraient soi disant dans le complotisme, le non sérieux absolu etc etc. Sauf qu’il ne fallait pas être devin pour annoncer que le vaccin contre la dengue, promu avec la complicité de l’OMS, serait un désastre et un danger de plus pour toutes les populations qui le recevraient. Et c’est ce que notre collectif citoyen indépendant avait dit et expliqué, arguments scientifiques à l’appui dès 2012.
    Petit rappel des faits sur les titres et contenus extrêmement explicites que nous avions publiés: en 2012 déjà puis, en 2014.
    C’est à lire, source Initiatives Citoyennes qui fait un super boulot d’information sur le sujet ► http://initiativecitoyenne.be/2017/12/desastre-du-vaccin-contre-la-dengue-nous-avions-vu-juste-et-l-avions-annonce-il-y-a-deja-5-ans.html

    J'aime

  4. Mes chers confrères, parlons vaccins
    Doctorix – Agoravox – 04/01/2018
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mes-chers-confreres-parlons-200230

    C’est une petite lettre ouverte à l’ensemble de mes confrères médecins, mais dont les lecteurs d’Agoravox pourront profiter utilement, si on ne fourgue pas ce travail aux oubliettes. J’y explique comment et pourquoi les médecins croient faire du bon travail, en toute bonne foi, alors qu’en fait ils créent une longue litanie de pathologies qui vont alimenter leur clientèle de longues années durant.

    Mes chers confrères.

    Vous croyez en l’efficacité des vaccins. Pourquoi ? Parce qu’on vous l’a dit. En fait, bien peu d’entre vous les ont étudiés sérieusement par eux-mêmes, et ceux-là ont généralement renoncé aux vaccins. Les autres seraient pourtant bien en peine de dire si leur patient, s’il n’a pas la polio, le doit au vaccin. C’est pourtant, aujourd’hui, bien plus un acte de foi qu’une certitude, cette maladie ayant disparu sous nos cieux, et vraisemblablement pas grâce au vaccin, mais parce que c’est le destin habituel des épidémies de disparaître spontanément.
    Vous croyez aussi en l’innocuité des vaccins. Là, l’explication de votre cécité est plus complexe.

    On vous confie des enfants en parfaite santé, vous les vaccinez, et vous constatez qu’ils ne sont pas plus malades que les enfants que vous avez vaccinés les années précédentes. Et vous avez tout à fait raison : les nouveaux vaccinés ne deviennent ni plus ni moins malades que les anciens.

    Ainsi, considérant qu’il est normal que 10% des enfants soient asthmatiques, vous jugez que les nouveaux vaccinés ne présentent pas cette pathologie davantage que vos anciens petits patients.

    Et vous avez encore raison.

    Et cela vous rassure.

    Et cela vous conforte.

    Les laboratoires vaccinaux ne font pas autre chose. Ils comparent un nouveau vaccin à un ancien, et constatent que le nouveau ne fait pas plus de dégâts que l’ancien, sauf certains, comme l’Hexavac et le Rotatec par exemple, qu’on retire du marché en catimini peu après les avoir chaudement recommandés, quand ils ont occasionné quelques décès. D’autres, comme le Méningitec, parviennent encore à s’accrocher, malgré 240 plaintes au tribunal de Clermont-Ferrand (et peut-être 550). « Petits » problèmes liés aux nanoparticules, semble-t-il : présence de poussières d’acier inoxydable, de plomb, de zinc, de titane, et même de zirconium, un composé « légèrement radioactif », composants qui pénètrent les cellules et n’en sortiront jamais.
    Pour eux comme pour vous, en dehors de ces petits détails vite étouffés par les media, tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes.

    Aucune raison, donc, de vous remettre en question. Les vaccins sont efficaces, puisque vous ne diagnostiquez plus ni rougeoles ni polios.

    Ils sont inoffensifs, puisque vous ne constatez pas plus de pathologies qu’il y a dix ans. Sauf peut-être, peut-être, en cherchant bien, davantage de cas d’autismes régressifs, environ 300 fois plus de cas qu’il y a 50 ans, mais nous en reparlerons un jour.

    Alors, pourquoi est-ce que je viens jouer les éléphants dans votre beau magasin de porcelaine ?

    Tout simplement parce qu’il y a un biais cognitif dans vos observations.

    Vous comparez ce qui paraît comparable, mais la comparaison n’est pas la bonne. Pourtant, vous auriez du constater que là où on voyait un enfant asthmatique sur 100 enfants il y a 30 ans, on en observe dix aujourd’hui, et comme la grenouille qu’on met dans la casserole d’eau froide et qui ne s’aperçoit pas que la température monte, et qu’elle va bouillir, parce que c’est insidieux, progressif, vous n’avez rien vu venir. Même si les plus anciens ont constaté ce quasi décuplement, ils l’attribuent commodément à la pollution.

    La bonne comparaison , qui n’est plus guère facile aujourd’hui puisqu’on vaccine tout le monde à tour de bras, consiste à comparer des enfants vaccinés avec des non-vaccinés. Mais la mauvaise santé est devenue la norme, et il n’y a plus rien à comparer. Cela parait pourtant élémentaire, d’étudier cette comparaison, mais elle n’a jamais été faite sur un plan national ou mondial.

    Elle n’est pas faite parce qu’on ne veut pas la faire. Et on ne veut pas la faire parce que ses résultats seraient tout bonnement effroyables. Ils rendraient les population furieuses, et les médecins tremblants de honte.

    Comme prétexte pour ne pas les faire, on avance qu’il serait criminel de priver des bienfaits de la vaccination ces pauvres enfants qui serviraient de témoins, vierges de tout vaccin, et de les mettre ainsi en danger.

    C’est bien commode…

    Parce que ces études, elles ont tout de même été faites, sans que vous en ayez entendu parler. Il existe des communautés où on ne vaccine pas. Et on a pu faire ces comparaisons. Toutes ces études vont dans la même direction, aboutissent aux mêmes conclusions.

    Et en voici les résultas.

    Sur 1000 petits patients que vous vaccinez, vous voyez, avec des taux de gravité divers, 36 épilepsies. Ca vous parait la norme. Mais chez les non-vaccinés, il n’y en aurait que trois.

    Vous voyez, avec des taux de gravité divers, 53 scolioses. Ca vous parait la norme. Mais chez les non-vaccinés, il n’y en aurait que cinq. (Oui, cela paraît curieux : il semble que les toxiques vaccinaux provoquent une souffrance neurologique qui contracte anarchiquement les muscles para-vertébraux, provoquant cette déformation).

    Vous voyez, avec des taux de gravité divers, 180 asthmes et bronchites récidivantes. Mais chez les non-vaccinés, il n’y en aurait que vingt-trois.

    Vous voyez 80 hyperactifs. Mais chez les non-vaccinés, il n’y en aurait que vingt.

    La où vous voyez 70 maladies auto-immunes, vous n’en verriez que quatre.

    La où vous voyez 150 sinusites, vous n’en verriez que sept.

    La où vous voyez 20 diabètes de type1, vous n’en verriez que sept.

    J’arrête ici, vous verrez le reste sur le schéma qui suit.

    Mais est-ce que vous vous rendez compte que par votre vaccin, sur 1000 enfants, vous avez créé de toutes pièces, 48 scolioses, 33 épilepsies, 60 hyperactivités, 157 asthmes et bronchites, 143 sinusites, 66 maladies auto-immunes, 13 diabètes de type 1, qui n’auraient jamais existé si vous n’aviez pas vacciné ?

    Vous pouvez pinailler sur ces chiffres, prétendre même qu’ils sont exagérés d’un facteur 2, si ça vous fait plaisir et bien que ce soit faux : ça ne résoudra pas votre problème : vous faites du mal aux enfants en croyant les protéger, et il est urgent d’en prendre conscience.

    Et Mme Buzyn, qui attend la fin de son mandat de Ministre pour aller pantoufler dans les conseils d’administration des grands laboratoires en remerciement de ses services, comme bien d’autres avant elle et bien d’autres après, qui vient dire, en pleine Assemblée Nationale, que les vaccins sont absolument sans dangers, devant une cour de députés ignorants qui applaudissent en choeur, c’est à vomir…

    Vérifiez par vous-mêmes, et vous aboutirez à cette même conclusion : avec ces vaccins, pour la plupart aujourd’hui inutiles, vous abimez les enfants qu’on vous confie en bonne santé.

    Vous échangez des coqueluches contre des asthmes et des rougeoles contre des autismes. Si les premières durent quelques jours et protègent à vie, les seconds perdurent toute une existence.

    C’était par ignorance, ce sera, maintenant que vous savez, par entêtement ou fanatisme. On peut même trouver bien pire comme qualificatif.

    Vous savez qu’il meurt chaque année en France 250 enfants de Mort Subite du Nourrisson. Inexplicables, vous dit-on. L’expérience japonaise de 1975 à 1980, où le Japon reculé à deux ans l’âge des premières vaccinations, a montré un recul de 90% des cas.

    En France, cela ferait 225 MSN en moins. Alignés, ça fait environ 150 mètres. Représentez-les vous visuellement. Puisse mon cynisme délibéré vous déchirer les tripes et ouvrir vos yeux.

    N’attendez pas d’être responsable de la prochaine MSN, on en relève tout de même près d’une par jour en France, et ça pourrait tomber sur vous (si j’ose dire).

    Ne soyez plus complices.

    J’en profite pour ajouter un article précédemment refusé, qui complète utilement celui-ci :

    La dernière étude publiée est tout à fait éloquente et date de cette année.

    http://www.cmsri.org/wp-content/uploads/2017/05/MawsonStudyHealthOutcomes5.8.2017.pdf

    L’étude pilote du Dr Mawson concerne environ 700 enfants scolarisés à la maison. C’est un reproche qui est souvent fait par les vaccinalistes, ce qui est d’un cynisme rare, quand on sait qu’on ne peut plus mettre un enfant à l’école s’il n’est pas vacciné : dès lors, où trouverait-on des sujets d’étude ? Seulement chez les opposants à la vaccination qui sont contraints d’éduquer leurs enfants chez eux pour leur éviter les vaccins, non sans de bonnes raisons, comme on va le voir.
    Lire l’intégralité de l’article sur Agoravox ► https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mes-chers-confreres-parlons-200230

    NOTA BENE : Précisions de Doctorix sous l’article :

    Il y avait à la fin de mon article 4 graphiques qui montraient que les vaccins étaient arrivés quand les épidémies avaient quasiment disparu spontanément.
    Ce serait bien que le modérateur les remette en place.
    Merci.

    J'aime

  5. Jeudi 1er février, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a reçu Françis Kalifat, président du Crif -le principal lobby judéosioniste de France.

    Extraits du compte-rendu édifiant de l’entrevue selon le Crif :

    – « Le Ministre a ajouté qu’il était très important de donner à chaque enfant un « VACCIN républicain » par le biais de l’école de la République afin qu’ils apprennent à agir et à réagir en qualité de citoyens avertis.

    – Le président du Crif a ensuite mentionné l’importance de l’enseignement de l’utilisation des outils Internet comme moyens de lutte contre les fake news et le complotisme. Le Ministre lui a assuré qu’il s’agissait là d’une des missions principales de l’Education Nationale.

    – Concernant les programmes scolaires, Francis Kalifat a demandé au Ministre que soient enseignés des passages majeurs de l’Histoire des juifs de France, au-delà de l’Affaire Dreyfuss et de la Shoah. Il a notamment suggéré l’enseignement de l’histoire du commentateur de la Torah, Rachi, véritable référence en matière de vieux français, et des contributions des Français juifs à la République.

    – Le président du Crif a exposé au Ministre le projet de l’Observatoire contre la haine sur Internet et lui a expliqué que cet outil permettrait de quantifier les propos haineux en général, dont ceux de haine de la France. »

    Et le meilleur pour la fin :

    « Jean-Michel Blanquer s’est dit tout à fait satisfait de travailler avec le Crif et entièrement disposé à participer à une rencontre des Amis du Crif dans le futur »
    https://www.alterinfo.net/DELIRANT-LE-MINISTRE-DE-L-EDUCATION-NATIONALE-PROMET-AU-CRIF-DE-VACCINER-LES-ELEVES_a136273.html

    La désobéissance civile c’est MAINTENANT !

    J'aime

  6. Communiqué de presse 16 mars 2018 Rougeole Collectif Vaccins-Liberté et Collectif Ensemble Pour une Vaccination Libre…

    Collectif Vaccins-Liberté et Collectif Ensemble Pour une Vaccination Libre

    Le Collectif Vaccins-Liberté et le Collectif Ensemble Pour une Vaccination Libre dénoncent la campagne de propagande du gouvernement visant à instaurer une psychose artificielle autour de la rougeole.

    –Nous constatons que la carte des «cas de rougeole» montre que les départements les plus touchés sont aussi parmi les plus vaccinés.

    –Nous rappelons que la couverture vaccinale recherchée de 95 %, n’a aucune base scientifique comme le fait remarquer le Pr Didier Raoult qui est le chercheur européen dont les publications ont été les plus citées par la communauté scientifique internationale dans le domaine des Maladies Infectieuses. *

    –Nous rappelons que la vaccination n’empêche pas la circulation du virus vivant atténué de la rougeole. Il ne fait que la masquer et déplacer l’âge de survenue de la maladie à des âges risquant plus de complications (avant 1 an, après 20 ans : source BEH 33-34 publié par l’INVS en 2011)

    –Nous rappelons que la rougeole a fait 21 morts en dix ans majoritairement chez des adultes dont les 3/4 avaient un système immunitaire déficient ou des facteurs importants de co-morbidité, alors que chaque année en France on compte 30 000 décès dans les hôpitaux en raison des maladies nosocomiales et iatrogènes (les effets secondaires des médicaments tuent bien plus en France que la rougeole) . Comparativement rien qu’en 2016, la varicelle a touché 700 000 personnes et tué 30 personnes sur une seule année ; en quoi la rougeole serait soudain devenue une priorité de santé publique avec de tels chiffres ? Est-il tolérable qu’au pays de Pasteur, 30 000 personnes meurent de maladies iatrogènes ou nosocomiales par an ??**

    -Nous rappelons enfin que la mortalité par la rougeole avait déjà baissé de 99,6% lorsque le vaccin a été introduit comme le montre le graphique de l’INED ci-dessous et les chiffres de l’annuaire statistique de la France entre 1900 et 1980 ***

    –Nous rappelons qu’il est préférable de se forger une immunité naturelle contre la rougeole car elle est beaucoup plus durable (et de plus elle est transmissible de la mère à l’enfant donc évite les cas pédiatriques graves) que celle des vaccins qui montrent toujours plus leur insuffisance. Il faut désormais deux injections pour une immunité précaire (10 à 15 ans au mieux) et bientôt combien pour obtenir une réponse d’anticorps ?

    – Que se passera-t-il en population réelle lorsqu’on aura vacciné des générations d’enfants, et que des populations des tranches d’âge de 20 30 40 50 ans seront confrontées à une épidémie de rougeole alors qu’ils n’auront jamais connu autre chose que le virus de souche vaccinale ? Quand le virus sauvage circulait régulièrement, cette circulation jouait le rôle de rappel naturel permanent pour les générations précédentes qui avaient été immunisées durablement par la maladie infantile le plus souvent bénigne (quand contractée pendant la seconde enfance). Mais on a la preuve que sur des populations vaccinées pourtant à 99% et plus, 30 ans après l’apparente disparition du virus, des épidémies se sont encore produites, et parfois dans des cas où on a la certitude qu’il n’y a pas eu d’importation extérieure. (Clairement, le virus a continué de circuler à bas bruit pendant 30 ans, et on avait perdu sa trace) ****
    – pourquoi ne préconise-t-on pas de complémentations en vitamine A, puisque cette vitamine est reconnue par l’OMS pour favoriser l’évitement des complications de la rougeole ? *****

    Source ► http://www.epvl.eu/communique-de-presse-16-mars-2018-rougeole-collectif-vaccins-liberte-collectif-ensemble-vaccination-libre/

    Merci à Volti de http://www.lesmoutonsenrages.fr qui reblogue n’en déplaise à la tanche haineuse…

    J'aime

  7. Lettre au président Macron des professeurs Fourtillan et Joyeux au sujet de la toxicité de l’aluminium dans le corps humain…

    https://resistance71.wordpress.com/2018/06/14/lettre-au-president-macron-des-professeurs-fourtillan-et-joyeux-au-sujet-de-la-toxicite-de-laluminium-dans-le-corps-humain/

    Résistance 71

    14 juin 2018

    Ci-dessous le lien du document pdf de la lettre ouverte des professeurs Jean-Bernard Fourtillan, ingénieur chimiste et pharmacologiste et Henri Joyeux, médecin, cancérologue et ancien des hôpitaux de Paris au sujet de la haute toxicité de l’aluminium dans le corps humain.

    Cette lettre est bien entendu en direct rapport avec la haute négligence (au bas mot) des laboratoires pharmaceutiques qui continuent à inclure l’aluminium comme adjuvant dans les vaccins mais aussi dans bon nombre de médicaments dont les cicatrisants gastriques tels le Maalox et autres.

    Ce sujet est de la plus haute importance dans l’intérêt de la santé publique dont les laboratoires pharmaceutiques se foutent de plus en plus tant leur importe plus encore le profit.

    Quand on voit la main mise de certains labos sur la production de certaines molécules et quand on voit les ramifications financières et d’investissements des dits labos dans bon nombre d’aventures touchant la production chimique et le développement génétique dont ils ont un quasi-monopole, on peut légitimement se demander si la santé publique est toujours leur préoccupation majeure ; l’a t’elle jamais été en fait ?…

    Posons donc ces simples questions: au vu des profits faramineux générés par la vente tous azimuts de molécules dûment patentées, guérir un patient, quelque soit la maladie, est-il toujours dans l’intérêt de l’industrie pharmaceutico-chimique ? Quel est plutôt son intérêt ?…
    Cette industrie ne serait-elle pas en fait dans la gestion de la pathologie humaine à des fins à la fois lucratives et eugénistes ?

    Juste des questions comme ça, à propos…

    La lettre des professeurs Fourtillan et Joyeux:

    https://professeur-joyeux.com/wp-content/uploads/2018/06/Version-finale-de-lInterdiction-totale-de-lAluminium-dans-tous-les-médicaments.-2.pdf

    J'aime

  8. À propos des vaccins obligatoires, savez vous qu’ils ont forcé la vérification au privée, c’est à dire les assistantes maternelles ?
    On vient de recevoir chez nous un message du RAM (relais des assistantes maternelles) nous indiquant que nous devions vérifiée les carnets de vaccination des enfants né apres 2018 et de les refuser s’ils ne sont pas à jour …
    J’étais persuadée qu’ils avaient touché que crèche et écoles, mais comme ça ne leurs suffisaient pas ils ont préféré bloquer tous les parents qui travaillent, passant par le public ou par le privé…

    De boubou38 site http://www.lesmoutonsenrages.fr

    https://lesmoutonsenrages.fr/2018/07/29/vos-infos-liens-news-et-autre-du-29-juillet-2018/comment-page-1/#comment-619518

    J'aime

    1. Assistantes maternelles : l’accueil individuel absent des textes
      Cette obligation vaccinale est valable pour l’entrée en structure d’accueil collective, en revanche rien n’a été indiqué concernant l’accueil individuel, à savoir les assistantes maternelles et les Maisons d’Assistants Maternels (MAM). Même le Ministère n’a pas de réponse à apporter sur ce point. Or dans la Convention collective nationale des assistants maternels du particulier employeur(3), la liste des documents que les parents doivent joindre au contrat de travail comprend le bulletin de vaccination de l’enfant. Donc s’il n’est pas à jour de ses vaccins obligatoires, elles peuvent choisir d’accepter ou de refuser de signer le contrat d’accueil. Mais est-ce une obligation de le fournir ou ce choix reste-t-il à la convenance des parents ? Plusieurs interprétations du texte existent.

      https://lesprosdelapetiteenfance.fr/vie-professionnelle/reglementation/vaccination-et-modes-daccueil-ce-quil-faut-savoir/obligation-vaccinale-et-accueil-du-jeune-enfant-ce-qui-est-prevu-pour-2018

      J'aime

      1. MàJ ► https://lesprosdelapetiteenfance.fr/obligation-vaccinale-les-assistantes-maternelles-sur-le-meme-plan-que-les-eaje

        Le décret du 25 janvier 2018, effectif depuis le 26, précise les modalités de mise en œuvre des conditions de réalisation des nouvelles obligations vaccinales pour les jeunes enfants et les modalités de la justification de la réalisation de ces obligations pour l’entrée ou le maintien en collectivités d’enfants. Il fait suite à la loi du 30 décembre 2017 de financement de la Sécurité Sociale pour 2018 qui a étendu l’obligation vaccinale de 3 à 11 vaccins. Ce qu’il s’en dégage.

        Le décret précise les lieux où l’accueil de l’enfant est subordonné à la présentation du carnet de santé ou de tout autre document attestant de la réalisation de ses vaccins. Ainsi sont concernés les établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE), les assistantes maternelles, les écoles et établissements d’enseignement scolaire, les lieux d’accueil sans hébergement, les pouponnières et maisons d’enfants à caractère sanitaire, les établissements de l’aide sociale à l’enfance, les établissements pour enfants en situation de handicap, et plus largement toute autre collectivité d’enfants. Pour les EAJE, assistantes maternelles et établissements scolaires, lorsqu’une ou plusieurs des vaccinations obligatoires font défaut, l’enfant est provisoirement admis. Son maintien dans la collectivité d’enfants est subordonné à la réalisation des vaccinations faisant défaut qui peuvent être effectuées dans les trois mois de l’admission provisoire.

        Le décret rappelle aussi que tous les vaccins obligatoires doivent être réalisés au cours des 18 premiers mois de l’enfant, selon les âges fixés par le calendrier vaccinal. Ces vaccinations peuvent être pratiquées par les professionnels de santé autorisés par la réglementation, par les établissements et organismes habilités, et dans le cadre des consultations des services départementaux de PMI et de celles autorisées par le conseil départemental. La déclaration attestant la réalisation de la vaccination est notée soit dans le carnet de santé de l’enfant soit dans un document remis par un professionnel de santé autorisé à pratiquer les vaccinations attestant de la situation de la personne au regard des vaccinations obligatoires.

        =*=

        Je copie/colle le seul commentaire sous l’article : Quand le conseil général va -t-il nous fournir un document officiel rappelant les parents à leur obligation de vaccination ? Les assistantes maternelles sont-elles tenues de demander une attestation à leur employeur ? que faire si les parents refusent la vaccination ? Risque -t-on des sanctions en tant qu’assistante maternelle ?
        =*=
        Remplacez CG par Kommandantur et roule ma poule !
        Quand on vous dit qu’on n’a pas le cul sorti des ronces, hein ?

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s