Israéliens et Zuniens plus préoccupés que jamais… Le Hezbollah est de retour !

Pari Israélo-Zunien et vice-versa !

Faites vos jeux…

PILE = On perd ! Et FACE = Y gagnent !

L’empire anglo-américano-christo-sioniste ouvre les paris au Moyen-Orient

LA SOLUTION ? C’est NOUS ► MANIFESTE POUR LA SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS PAR RÉSISTANCE71

~~~~▼~~~~

Résistance politique au Moyen-Orient : Recentrage des priorités suite à la déclaration de Donnie « mains d’enfant » sur Jérusalem

Discours de H Nasrallah :  Israéliens et états-uniens plus préoccupés que jamais… Le Hezbollah est de retour !

Al Manar | 15 décembre 2017 | Source ► http://french.almanar.com.lb/699059

Le dernier discours du secrétaire général du Hezbollah a de quoi inquiéter aussi bien les dirigeants israéliens qu’Américains, sous oublier leurs alliés arabes, trempés dans la normalisation.

Il ressuscite une rhétorique que le Hezbollah  avait  mise en demeure pendant de longues années. Voire depuis la dernière guerre avec Israël de 2006.

Haut et fort, sayed Hassan Nasrallah y a exprimé l’attachement inaliénable du Hezbollah à la cause palestinienne, à Jérusalem al-Quds et son entière disposition à lutter pour elle.

Les stratèges de Herzlia ne s’y détrompent pas d’ailleurs.

Pour eux, sayed Nasrallah a « mis fin à tous les plans américains et saoudiens destinés à paralyser l’action du Hezbollah via la manœuvre avec le Premier ministre Saad Hariri »

Ayant été contraint à la démission par Riyad, celui-ci a stipulé pour qu’il se désiste que le Hezbollah admette de se démarquer des crises de la région.

Or, au lendemain de la décision du président américain de déclarer al-Quds comme capitale d’Israël, M. Hariri n’a pu qu’exprimer son entière désapprobation.

Il était d’ailleurs en phase avec les réactions qui ont émané de nombreux dirigeants sunnites au Liban, à leur tête le mufti de la république cheikh Dariane ; sans oublier les positions aussi solidaires exprimées par le président libanais et le ministre des Affaires étrangères.

Pas de distanciation sur al-Quds, avait justement diagnostiqué sayed Nasrallah, dans son discours

Tout le concept, destiné à  mettre le Hezbollah hors d’état de nuire, pour Israël, est tombé à l’eau.

« C’est un coup qui est infligé à nos plans communs avec la famille de Saoud au Liban. Il est presque décisif », ont estimé les stratèges israéliens, selon lesquels il ne reste plus à Israël que de réactiver leurs services des renseignements, de concert avec ceux des Américains, des Saoudiens et des autres pays du Golfe pour déstabiliser le Liban. Bien entendu, la liquidation du numéro un du Hezbollah figurant en tête.

La situation est d’autant plus grave pour eux que la décision américaine a soulevé un tollé de protestations dans tout le monde arabo-islamique et à l’échelle mondiale.

L’ampleur de la riposte semble avoir été sous-estimée par les meneurs de jeu israéliens et américains, lesquels devaient croire que les années de haines intercommunautaires attisées entre sunnites et chiites surtout, par les conflits syrien et irakien durant ces dernières années, étaient suffisantes pour l’étouffer dans l’œuf. Ils doivent être bien déçus

Plus encore, les experts israéliens s’attendent à ce que les derniers évènements aient un impact sur le processus de normalisation avec l’entité sioniste accéléré par les régimes arabes.  L’un d’entre eux a même prévu un conflit sanguinaire au sein de la dynastie saoudienne.

Signe de préoccupation accrue, les tractations entre des hauts-fonctionnaires du département des affaires étrangères, à leur tête  Eliot Abrahms, avec leurs homologues  israéliens ont repris de nouveau.

Deux choses les inquiètent le plus.

La première étant l’appel lancé par sayed Nasrallah aux factions de la résistance dans la région afin de mettre au point une stratégie d’action commune en vu d’un programme de libération.

La seconde étant le soutien iranien qui s’est illustré récemment par les contacts entrepris par le chef de l’Unité al-Quds des gardiens de la révolution islamique en Iran, le réputé général Qassem Suleimani, avec les chefs des factions de la résistance palestinienne.

Les stratèges américains et israéliens sont d’accord pour déduire que le chef du Hezbollah a réalisé des acquis importants pour la résistance. D’aucuns parlent d’un renversement de la table.

Depuis sa création, le Hezbollah parait plus que jamais comme une force capable de faire preuve de capacité à diriger un mouvement de résistance régional unifié.

Opérationnellement, il s’est de nouveau  impliqué dans la bataille de libération de la Palestine, après avoir longtemps concentré son discours sur les objectifs de défense du Liban, puis sur la lutte contre les mouvement terroristes takfiristes.

Leur hantise semble se concrétiser. Le Hezbollah qui combat Israël est de retour !

(Avec Bassam Abou Chrif, Al-Akhbar)

~~~~▲~~~~

Pour que THÉORIE & PRATIQUE soient COMPLÉMENTAIRES pour former un TOUT

UNION + ORGANISATION = ACTION DIRECTE EFFICACE

SANS ARMES NI HAINE NI VIOLENCE

C’est parce que nous pensons qu’il n’y a pas de SOLUTIONS au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu, et qu’il n’y en aura jamais, qu’il est nécessaire de s’éveiller par une :

Prise de conscience individuelle ► prise de conscience collective ► boycott et organisation parallèle ► désobéissance civile ► réorganisation politico-sociale ► changement de paradigme

Car nous avons absolument le choix et le droit d’ignorer l’État et ses institutions obsolètes et c’est pourquoi nous appelons toutes celles et tous ceux, et en n’excluant personne, qui se retrouveraient dans cette idée force pour : Ignorer le Système, l’État, et ses Institutions coercitives ► Créer les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchir et agir en une praxis commune ► Adapter le meilleur du meilleur de l’ANCIEN au monde d’aujourd’hui et enclencher le processus des associations libres, volontaires et autogérées sans dieux ni maitres, sans armes ni haine ni violence…

Organisons une stratégie afin de remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

 

Nous avons là une chance de mettre en échec la mise en place du N.O.M. puisque nous savons QUOI FAIRE contre la marche vers la tyrannie globale ; Trump n’est pas un imbécile, il n’est qu’un des nombreux bras armés aux ordres, œuvrant pour la mise en place d’un fascisme planétaire transnational géré par les corporations ayant fusionné avec l’État. La mise en échec du Nouvel Ordre Mondial ne peut se faire que par les peuples qui, dans le processus même de la révolution sociale planétaire, éradiqueront la malfaisance régnante. Et comment s’en sortirQue faire ? La marche vers la tyrannie globale, comment s’en sortir ? en version PDF
Parce que ;
Qui veut la paix,
Prépare la paix…
Et non la guerre… perpétuelle, qui plus est !
Création de GuillaumeTC de #CroisonsLes : NETANYATRUMP
Publicités

12 réflexions sur « Israéliens et Zuniens plus préoccupés que jamais… Le Hezbollah est de retour ! »

  1. Le 18 décembre 2015, voici ce que je publiais ici-même et en lien avec Résistance71 ;

    Interview de Jean-Loup Izambert à l’Algérie patriotique du 15/12/2015 – 1ère partie ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/17/interview-de-jean-loup-izambert-a-lalgerie-patriotique-du-15122015-1ere-partie/

    Le journaliste d’enquête Jean-Loup Izambert a publié le Tome 1 de « 56 » « L’État Français complice de groupes criminels » – IS-Édition du journaliste indépendant Jean-Loup Izambert. Qui nous a permis de comprendre que ce ne sera que lorsque nous les occidentaux, reconnaitrons les criminels de guerre parmi les nôtres et que nous arrêterons de nier la vérité que le sang commencera à sécher… JBL1960

    « 56 » est le nombre de personnalités politiques occupant les plus hautes fonctions de l’État et de hauts-fonctionnaires cités dans cette enquête sur le soutien par l’état français des réseaux terroristes islamistes depuis les années 1980 jusqu’à aujourd’hui… à lire… — Résistance 71 —

    J'aime

  2. Le rappel des écrits de Jean-Loup Izambert dans ce billet + mon analyse ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/10/01/les-mots-qui-derangent-de-jean-loup-izambert-dhier-daujourdhui/

    De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celles de Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, 56 dirigeants politiques français sont impliqués dans le soutien à des organisations criminelles et terroristes.

    En soutenant et en armant ces groupes terroristes au prix de nombreux mensonges, ils ont fait de la France un État-voyou, en pleine illégalité internationale.

    Maintenant, leurs « rebelles » [NdJBL : vous savez ces petits gars qui faisait du bon boulot… LÀ] frappent l’Europe et le peuple français…
    Voici pourquoi ;

    À la suite du tome 1 de « 56 » (« L’État français complice de groupes criminels »), Jean-Loup IZAMBERT, journaliste d’investigation indépendant, livre de nouveaux éléments sur les complicités de dirigeants politiques et hauts fonctionnaires français avec des individus liés à des organisations criminelles. Il met à nu les mensonges et crimes ourdis par la présidence française, donne la parole à la Syrie démocratique et décortique les raisons de la guerre contre le « cœur de paix du Moyen-Orient ».

    J'aime

  3. L’ONU pourrait rejeter la décision de Donald Trump sur Jérusalem

    Le Conseil de sécurité de l’ONU pourrait voter lundi 18 décembre une résolution visant à rejeter la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale officielle de l’État d’Israël.

    Le Conseil de sécurité de l’ONU a examiné durant tout le week-end un projet de résolution visant à rejeter la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale officielle de l’État d’Israël.

    L’Égypte a fait circuler un texte, obtenu par l’Agence France-Presse, qui demande notamment que la décision unilatérale prise par les États-Unis soit révoquée. Ce projet de résolution pourrait être mis au vote dès lundi 18 décembre en fin de journée.

    https://www.la-croix.com/Monde/Moyen-Orient/LONU-pourrait-rejeter-decision-Donald-Trump-Jerusalem-2017-12-18-1200900263

    J'aime

    1. Bibi Fricotin s’assoit sur les résolutions Onusiennes !
      Comme d’hab en même temps, on a envie de dire…
      Y devrait juste nous lire Bibi Fricotin on gagnerait du temps !
      https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/26/bibi-resolu-a-ne-rien-changer/

      Parce que nous on a lu les écrits du Dr. Ashraf Ezzat que le blog Résistance71 a traduit et perso, cela m’a tellement chamboulée que j’ai éprouvée le besoin de les compiler dans un PDF que voici, mis à jour le 10/12/2017 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/12/traductiondelabibleescroqueriehistorique.pdf

      J'aime

    1. Est-ce que Myke Prysner, vétéran de guerre US, appelant ces concitoyens à refuser la guerre au terrorisme dans cette vidéo de 2008 est anti-américain ou gauchislamiste selon vous ?
      Ou les 2 peut-être ?

      J'aime

      1. Dont je retranscris les propos ;

        […] J’ai tout fait pour être fier de mon service, mais tout ce que je ressentais c’était de la honte.

        Le racisme ne pouvait plus masquer la réalité de cette occupation. C’étaient des gens, c’étaient des êtres humains. J’ai depuis été envahi de culpabilité chaque fois que je voyais un vieillard comme celui qui ne pouvait plus marcher que nous avons emballé sur une civière en demandant à la police Irakienne de l’évacuer.

        Quand je vois une mère avec son enfant comme celle criant hystériquement qu’on était pire que Saddam alors que nous l’expulsions de sa maison.

        De la culpabilité quand je vois une jeune fille comme celle dont j’ai agrippé le bras pour la trainer dans la rue.

        On nous a dit que nous combattions des terroristes. Le vrai terroriste c’était moi et le vrai terrorisme était cette occupation.

        Le racisme à l’armée a depuis longtemps été un outil important pour justifier la destruction et l’occupation d’un autre pays. Et pour justifier la mort, la subjugation et la torture d’autres personnes.

        Le racisme est une arme vitale utilisée par ce gouvernement. C’est une arme plus redoutable qu’un fusil, un tank, un bombardier ou un bateau de guerre. C’est plus destructif qu’un obus d’artillerie, une roquette ou un missile Tomawak. Bien que ces armes soient crées par l’État et lui appartiennent elles sont inoffensives à moins qu’il n’y ait des gens prêts à les utiliser. Ceux qui nous envoient en guerre ne tirent pas sur la gâchette. Il ne doivent pas faire la guerre. Ils doivent juste la VENDRE.

        Ils ont besoin d’un public prêt à envoyer des soldats. Des soldats qui acceptent de tuer et d’être tuer sans se poser de questions.

        Ils peuvent dépenser des millions sur une seule bombe. Mais cette bombe ne deviens pas une arme que s’il y a des militaires prêts à suivre des ordres pour l’utiliser.

        Ils peuvent envoyer n’importe quel soldat n’importe où sur terre. Mais il n’y aura de guerre que s’il y a des soldats prêts à combattre. Et la classe dirigeante, les milliardaires, qui tirent profit de la souffrance humaine ne s’intéressent qu’à développer leur propre patrimoine et à contrôler l’économie mondiale.

        Ils savent que leur pouvoir réside dans leur capacité à convaincre que la guerre, l’oppression et l’exploitation sont dans notre intérêt. Ils savent que leur richesse dépend de leur capacité à convaincre la population à mourir pour contrôler le marché d’un autre pays. Et pour convaincre de tuer ou de mourir. De leur capacité à faire croire que nous sommes d’une certaine façon « SUPÉRIEURS ».

        Les soldats, les marines ou les pilotes n’ont rien à gagner de cette occupation. La grande majorité des gens qui vivent aux É-U n’ont rien à gagner de cette occupation. Non seulement nous n’avons rien à gagner mais nous en souffrons aussi beaucoup.

        Nous perdons des amis et perdons nos vies. Nos familles voient des cercueils emballés dans des drapeaux être portés en terre. Des millions de gens de ce pays sans soins de santé, sans travail, sans accès aux études, voient le gouvernement sacrifier 450 millions de dollars par jour pour cette occupation.

        Des pauvres travailleurs de ce pays sont envoyés tuer des pauvres travailleurs dans un autre pays tout en enrichissant de riches investisseurs.

        Sans racisme, les soldats réaliseraient qu’ils ont plus en commun avec les Irakiens qu’avec les milliardaires qui nous envoient en guerre.

        J’ai expulsé des familles de chez elle en Irak juste pour retrouver des familles jetées à la rue chez nous à cause de cette crise économique tragique et inutile.

        Nous devons nous réveiller et réaliser que notre réel ennemi n’est pas un quelconque pays distant, ne sont pas des gens dont nous ne connaissons pas les noms. Ou que nous ne comprenons pas.

        L’ennemi, ce sont des gens que nous connaissons et que nous pouvons identifier.

        L’ennemi est un système qui fait la guerre quand c’est profitable.

        L’ennemi, c’est le CEO qui se débarrasse de mon job si c’est profitable.

        Ce sont les assurances qui suppriment nos soins de santé si c’est profitable.

        Ce sont les banques qui nous retirent nos maisons si c’est profitable.

        Nos ennemis ne sont pas à 8000 kilomètres d’ici. Ils sont ICI, chez nous.

        En nous organisant avec nos concitoyens nous pouvons arrêter cette guerre, arrêter ce gouvernement, et nous pouvons créer un monde meilleur.
        =*=
        Un soldat contre la guerre

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s