CoV19 & Big Pharma, aux origines…

À retrouver dans ma nouvelle page DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS pour endiguer les nouvelles vagues de psychose à la coronavirose et surtout refuser la nouvelle normalité de distanciation sociale !

Citation de George Carlin | Inform'Action

Progrès médical : La profession médicale est seulement en train de concéder que peut-être, mais alors juste peut-être, que la nutrition a quelque chose à voir avec une bonne santé. Et aussi peut–être, juste peut-être, que l’esprit est connecté avec le corps. Bien entendu, il n’y a pas beaucoup de fric à faire avec ce genre de raisonnement..” ~ George Carlin, 1997 ~

George Carlin, comique US, parle de la peur des microbes aux États-Unis, et de sa philosophie à leur encontre ► VIDÉO de 5:52 par MACHINATION2 VOSTFR

Comment Rockefeller créa la médecine moderne et annihila les remèdes naturels

Chris KanthanMai 2020, première publication dans World Affairs 20 octobre 2015 – URL de l’article source ► https://www.globalresearch.ca/how-rockefeller-founded-modern-medicine-killed-natural-cures/5711818

Traduit de l’anglais par Résistance 71, dans : Comprendre l’affaire du coronavirus CoV19 passe par comprendre ce qu’est Big Pharma… au début était Rockefeller

Complété & Enrichi par JBL1960

De nos jours, les gens vous regardent comme un frapadingue si vous parlez des propriétés curatives des plantes et de toute autre pratique holistique. Comme pour beaucoup d’autres choses, il y a bien du fric et de la (sale) politique derrière notre système médical moderne.

Tout commence avec John D. Rockefeller (1839 ~ 1937) qui était un magnat du pétrole, un baron voleur, le premier milliardaire américain et un monopoliste né.

À l’aube du XXe siècle, il contrôlait 90% des raffineries de pétrole aux États-Unis au travers de sa compagnie pétrolière de la Standard Oil, qui fut plus tard divisée en différentes branches pour devenir Chevron, Exxon, Mobil etc…

Dans le même temps, vers 1900, des scientifiques découvrirent la “pétrochimie” et la capacité de créer toutes sortes de produits chimiques à partir du pétrole. Par exemple le premier plastique, appelé bakélite, fut dérivé du pétrole en 1907. Des scientifiques découvrirent aussi différentes vitamines et postulèrent que bien des médicaments pharmaceutiques pourraient être dérivés du pétrole.

Ceci fut une excellente opportunité pour Rockefeller qui vit la capacité de monopoliser le pétrole et les industries chimiques et médicales dans le même mouvement ! Ce qui était excellent avec les produits de la pétrochimie et que tout pouvait être mis sous patente et vendu avec un très haut profit.

Mais il y avait un problème avec le plan de Rockefeller concernant l’industrie médicale et pharmaceutique : les médecines naturelles et aux herbes médicinales étaient très populaires à cette époque aux États-Unis. Près de la moitié des médecins et des écoles de médecine aux États-Unis pratiquaient la médecine holistique utilisant une connaissance en provenance à la fois d’Europe et des peuples natifs du sous-continent.

Rockefeller le monopoliste dût réfléchir sur le comment se débarrasser de sa concurrence la plus importante ; il utilisa alors la stratégie classique du “problème-réaction-solution” ; c’est à dire de créer un problème pour faire peur aux gens, puis offrir une solution déjà toute prête (comme la peur du terrorisme suivie et “solutionnée” par la solution toute prête et empaquetée du “Patriot Act” en 2001…)

Il alla vers son grand pote Andrew Carnegie, un autre de ces ploutocrates qui fit fortune lui en monopolisant l’industrie de l’acier. Celui-ci mit alors en place un schéma. De la prestigieuse Fondation Carnegie, ils envoyèrent un homme du nom d’Abraham Flexner à travers le pays pour qu’il fasse un rapport complet sur le statut des écoles de médecines et des hôpitaux aux États-Unis.

Ceci résulta dans le “rapport Flexner”, qui donna naissance à la médecine moderne telle que nous la connaissons. Il va sans dire que le rapport parlait de la nécessité de réformer et de centraliser nos institutions médicales. Sur la base de ce rapport, bientôt plus de la moitié des écoles/facultés de médecine furent fermées.

L’homéopathie et les médecines traditionnelles aux herbes médicinales devinrent la risée et furent diabolisées et certains médecins furent même jetés en prison.

(NdT : pour ceux de nos lecteurs qui ont aujourd’hui plus de 50 ans, qui ne se rappelle pas de son pharmacien de quartier ou de village qui avait son “labo” derrière la boutique et qui faisait et vendait ses propres décoctions herbicinales et médicinales. Bien des pharmaciens à l’époque était aussi des herboristes. Le diplôme d’herboriste fut supprimé en 1941 sous le régime de Vichy acoquiné bien entendu avec la grosse industrie chimique et IG Farben en particulier puisque la même année l’industrie chimique française Francolor passe sous contrôle de la très nazie IG Farben. Mais bien des pharmaciens après la guerre continuaient à faire leur propres médicaments le plus souvent dérivés des plantes…)

Pour aider à la transition et pour changer le mode de pensée des autres médecins et scientifiques, Rockefeller donna plus de 100 millions de dollars (NdT : à l’époque !…) aux universités et aux hôpitaux et fonda un groupe vitrine philanthropique appelé le “General Education Board” (GEB). Ceci représente la classique approche de la carotte et du bâton.

En très peu de temps, les écoles/facultés de médecine furent misent au pas et homogénéisées. Tous les élèves y apprenaient la même chose et la médecine n’était plus qu’une question de prescription de médicaments dûment patentés.

Les scientifiques commencèrent à recevoir d’énormes fonds de recherche pour savoir comment les plantes guérissaient les maladies, mais leur but était d’identifier les composants chimiques effectifs de la plante, puis de recréer un processus chimique similaire, mais pas identique, en laboratoire, qui pourrait être patenté. Ainsi naissait la grande recherche des “molécules” synthétiques qu’on pouvait patenter à souhait.

Une pilule pour un malade ‘(“a pill for an ill” en anglais) devint le mantra de la nouvelle médecine.

Et vous pensiez que les frères Koch étaient de mauvais garçons ?…

Nous produisons donc, 100 ans plus tard, des docteurs à la chaîne qui ne savent absolument rien des bénéfices de la nutrition ou des herbes ou de la pratique holistique. Nous avons une société entière qui est enchaînée à la “sagesse” entrepreneuriale pharmaceutique pour son bien-être.

Les États-Unis dépensent quelques 15% de leur PIB dans la santé, qui n’est en fait que de la gestion de pathologie. Rien n’est focalisé sur la guérison, mais sur le traitement des symptômes, créant ainsi une énorme base de clients dont l’industrie médico-pharmaceutique ne fait que tirer une rente (NdT : ceci n’est pas unique aux États-Unis, c’est partout pareil dans le monde occidental). Il n’y a pas de thérapies réellement curatives pour le cancer, le diabète, l’autisme, l’asthme, ni même la grippe.

Pourquoi du reste devrait-il y avoir une guérison des maladies ? Ce système a été fondé, agencé et remodelé par des oligarques et des ploutocrates et non pas par des médecins ayant pour but la guérison et la santé publique réelle. (NdT : qui passe essentiellement par la PRÉVENTION et non pas par la guérison. On pourrait même dire que si un médecin doit guérir un malade, c’est parce qu’il/elle, le système médical, a échoué à prévenir la pathologie. Ne dit-on pas dans la sagesse populaire “Mieux vaut prévenir que guérir” ? Est-ce un hasard ?… Alors certes tout n’est pas prévisible, mais sans doute pas loin de 90% l’est, quand on connaît la relation naturelle de notre corps à l’environnement… Comme nous le disons toujours  retirez l’étiquette de prix sur tout et tout le monde y verra de suite bien plus clair. C’est l’évidence même.)

Quant au cancer, ah oui, l’American Cancer Society fut fondée par personne d’autre que… Rockefeller en 1913

En ce mois de cancer du sein, il est bien triste de voir tant de gens endoctrinés sur la chimiothérapie, la radiation (au cobalt) et sur la chirurgie. Nous en reparlerons bientôt… mais pour terminer, voici une citation de  John D. Rockefeller  qui résume parfaitement bien sa vision  de l’Amérique tirée d’une déclaration qu’il fit lors de l’inauguration de son General Education Board : “Je ne veux pas d’une nation de penseurs, mais d’une nation de travailleurs…”

Tout est dit.

George Carlin

À lire également, la traduction par R71 du livre culte de G. Edward Griffin : « Un monde sans cancer, histoire de la vitamine B17 » en format PDF, mais surtout pour ce qui concerne les écrits ci-dessus, la seconde partie commençant au chapitre 13.

Et en supplément : L’histoire du cartel pharmaceutique, source JulienRoux.comhttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/historiquecartelpharmaceutique.pdf

Corona : La folie en Californie !

Je vous laisse ci-dessous, des lectures complémentaires, au format PDF pour pousser encore plus loin nos recherches. Ce qui nous permettra de comprendre que dans cette affaire de coronavirus ou CoV19 il nous faut remonter aux origines de Big Pharma et au début était… John D. Rockefeller !

Dossier spécial sur l’expérience d’ingénierie sociale planétaire en cours pour y mettre un terme ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/04/dossier-special-cov19-de-jbl1960-avril-2020.pdf

Rien ne se fait dans le monde, du moins pour sûr dans le monde occidental, sans l’aval de la City et son cartel banquier. Son influence sur le politico-économique a atteint son paroxysme et perdure depuis au moins les guerres napoléoniennes lorsque la banque Rothschild finançait les deux côtés de la belligérance. De fait, Wall Street n’existerait pas sans la City de Londres. Wall Street est inféodé à la City et non pas l’inverse. Les Rockefeller et autres Morgan, Warburg etc., sont les agents de la City au «nouveau monde», dans une Amérique soit disant «indépendante» de l’influence britannique. La City de Londres est le nid de l’hydre, le mettre à bas serait un bon débuthttps://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/04/la-city-de-londres-au-cc593ur-de-lempire1.pdf ;

Crochet gauche une claque hebdomadaire à l’oligarchie avec Dean Henderson  (30 meilleurs articles en français de 2011 à 2018) – PDF ;

Sur IG Farben/Standard Oil et l’implication de Wall Street dans la montée en puissance d’Hitler, du Pr Antony SuttonWall Street et la montée en puissance d’Hitler & sur le financement et le développement des 2 côtés d’une même belligérance – Témoignage du Pr. Antony Sutton, Convention Républicaine du 15 août 1972 ► Le meilleur ennemi qu’on puisse acheter ;

Pour un consentement éclairé sur les vaccins, 235 substances/produits contenus dans les vaccins ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/04/substances-dans-les-vaccins-pour-un-libre-consentement-eclaire.pdf

+ le certificat d’expertise des vaccins contenant de l’aluminium ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/02/certificat-d_expertise-de-l_aluminium-des-vaccins-en-fran_c3a7ais.pdf

Ma BIBLIOTHÈQUE de PDFs (+ de 180) en lecture, téléchargement, impression, diffusion et partage libres et gratuits car contrairement à John D. Rockefeller et tous ceux qui sont derrière la réduction programmée de l’Humanité ; je pense que NOUS les peuples qui voulons vivre en paix et en harmonie avec la Nature, disposons de plusieurs armes non létale, comme la GRATUITÉ, car TOUT ce qui participe de l’éveil de nos consciences et du développement de l’Humanité doit être accessible à TOUTES & TOUS gratuitement, et dans notre langue ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

JBL1960

116 réflexions sur « CoV19 & Big Pharma, aux origines… »

    1. C’est surtout très contradictoire avec d’autres avis, mais bon, après le 11/09/2001 tous ceux qui portaient un uniforme avec barrettes et/ou étoiles avaient droit de cité. Aujourd’hui, tous ceux qui portent une blouse blanche parlent d’or !

      Coronavirus ou comment façonner le changement social par la terreur (James Corbett)
      Les choses que vous ne pouvez pas dire au sujet du coronavirus

      James Corbett – 28 mars 2020 – Source ► https://steemit.com/coronavirus/@corbettreport/the-things-you-cannot-say-about-coronavirus – The Corbette Report

      Traduit de l’anglais par Résistance 71 et en analyse dans ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/04/05/cov19-planetaire-organisation-mondiale-de-la-sinistrose-a-la-coronavirose/

      Et à la page 66 de mon Dossier Spécial Coronavirus au format PDF ;

      Cliquer pour accéder à dossier-special-cov19-de-jbl1960-avril-2020.pdf

      J'aime

  1. Lorient… C’est le guignol déjà cité par un autre canard :

    https://fr.sputniknews.com/france/202005101043755945-les-reanimations-sont-encore-pleines-le-directeur-de-lhopital-de-lorient-agace-par-le-monde-dans/

    La Bretagne a attend son pic avant le confinement total… 1ère quinzaine de mars, i’ y avait des restrictions préfectorales notamment à Vannes, Auray, sur la presqu’île de Quiberon et Lorient…

    C’est arrivé via la BA proche de Quiberon

    J'aime

  2. http://www.geopolintel.fr/article2222.html

    Bill Gates en première ligne dans la course au vaccin et le puçage des populations

    Depuis cet article Geopolintel de janvier 2009, « Bill Gates, apôtre de l’impérialisme humanitaire » [1], ce « philanthrope » vaccinaliste continue plus que jamais, à travers sa fondation, d’exercer une influence démesurée (et surtout intéressée) sur l’OMS et donc sur les politiques de santé que cet organisme supra gouvernemental préconise pour les Etats membres de cette organisation. Cette influence apparaît encore plus nettement en cette période de « crise » sanitaire du Covid 19 [2].


    Ayez confiance… Croyez-en moi… Sans méfiance… Ayez confiance…

    NAN = Article à lire en entier : Robert F Kennedy Jr. expose le plan de Bill Gates sur les vaccins

    [3]

    Extrait du post Instagram de Robert Kennedy Junior [4] du 9 avril 2020 :

    Les vaccins, pour Bill Gates, sont une philanthropie stratégique qui alimente ses nombreuses entreprises liées aux vaccins (y compris l’ambition de Microsoft de contrôler une entreprise mondiale de vac ID) et lui donne un contrôle dictatorial sur la politique de santé mondiale – la pointe de lance du néo-impérialisme d’entreprise.

    L’obsession de Gates pour les vaccins semble alimentée par une conviction messianique qu’il est destiné à sauver le monde grâce à la technologie et une volonté mégalomane d’expérimenter avec la vie des autres êtres humains.

    Promettant d’éradiquer la polio avec 1,2 milliard de dollars, M. Gates a pris le contrôle du Conseil consultatif national (NAB) de l’Inde et a imposé l’administration de 50 vaccins contre la polio (au lieu de 5) à chaque enfant avant l’âge de 5 ans. Les médecins indiens accusent la campagne de M. Gates d’être à l’origine d’une épidémie de polio dévastatrice qui a paralysé 496 000 enfants entre 2000 et 2017. En 2017, le gouvernement indien a mis fin au programme de vaccination de M. Gates et a expulsé ce dernier et ses acolytes du NAB. Le taux de paralysie due à la polio a chuté de façon rapide. En 2017, l’Organisation mondiale de la santé a admis à contrecœur que l’explosion mondiale de la polio est principalement due à la souche vaccinale, ce qui signifie qu’elle provient du programme de vaccination de Gates. Les épidémies les plus effrayantes au Congo, aux Philippines et en Afghanistan sont toutes liées aux vaccins de Gates. En 2018, ¾ des cas de polio dans le monde provenaient des vaccins de Gates ► http://www.geopolintel.fr/article2222.html

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s