MINORITÉ BLANCHE par Mohawk Nation News traduction & analyse de JBL1960

Pour une décolonisation concertée ;

C’est « l’Esprit de l’homme blanc » qui doit partir…

Et là, on comprend que ce n’est pas gagné !

Surtout à lire aussi bien James Howard Kunstler que Paul Craig Roberts et je vous explique, en détail pourquoi après l’article de Kahentinetha de Mohawk Nation News du 26 août dernier que je viens de traduire de l’anglais en français ▼

MINORITÉ BLANCHE

Mohawk Nation News | 27/08/2017 | URL de l’article source en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2017/08/26/white-minority/

Le 16 décembre 1773, les occupants (illégaux) ont déclaré qu’ils étaient des Mohawks pour ne pas payer les taxes britanniques.  Ils se sont habillés de nos vêtements et ont jeté du thé dans le port de Boston. Les soldats britanniques ne pouvaient rien faire. Le roi George n’avait la souveraineté que sur son pays et son peuple.

Ils ont chanté, qu’ils étaient les Fils de la Liberté, qui était, elle, une mère de clan Mohawk.

Les envahisseurs coloniaux de l’hémisphère occidental se disent américains pour faire une fausse affirmation à l’Ouest. Ils ont dit que les monarques européens n’avaient aucune souveraineté sur eux. Tout le monde sait que seuls les peuples originels (Les Natifs) sont souverains.

Tout est «en dieu, nous avons confiance» et cela démontre bien qu’il n’y a jamais eu de séparation de l’Église et l’État. Dans leurs cours d’amirauté, ils jurent toujours sur la Bible. Le droit et la religion sont dans la même salle d’audience.

Aujourd’hui, la race blanche craint une réaction négative pour les horreurs qu’elle a infligées aux personnes de couleur. Maintenant, leur population diminue. La stérilité finira par affecter leur contrôle sur le complexe militaro-industriel.

Leur faiblesse pour les perversions sexuelles n’est pas propice à la procréation. Les cliniques de fertilisation in vitro sont florissantes. Les produits pharmaceutiques nous poussent vers des produits chimiques toxiques.

Nous sommes les descendants des 4% qui ont survécu à l’holocauste. Dans les années 1960 et 1970, 25% des femmes autochtones ont été stérilisées* principalement contre leur gré ni leur consentement. Nous avons encore le courage d’avoir des bébés.

Les églises voulaient que les forces d’occupation aient des bébés pour créer plus de chrétiens. Maintenant, l’église est en train de perdre.

Il y a plus que suffisamment de nourriture pour nourrir tout le monde. Les oligarques la jette dans l’océan ou l’enfouisse sous terre pour affamer les gens à moins qu’ils ne paient pour en avoir.

Le mouvement suprématiste blanc ► WHITE POWER [même minoritaire] a le feu vert pour faire comme ils le souhaitent en toute impunité. [NdeJBL ► Il y a longtemps que Trump a choisi son Klan !]

Les suprématistes blancs reçoivent une formation militaire dans des camps aux États-Unis et au Canada.

Nous ne prenons pas parti car nous allons faire l’objet d’un renversement. Les forces de police locale dans nos communautés sont formées à utiliser des armes contre nous. Ils nous avertissent même qu’ils veulent attaquer notre noyau dur d’onkwehoneh ► Peuples naturels de l’île de la Grande Tortue. De tels traîtres seront traités… Comme il se doit !

Aux États-Unis et au Canada, il y a une haine entre les factions** de la population des « descendants » des colons. Nous n’apparaissons pas dans leurs protestations. Sauf si nous voulons être frappés et ensuite nous mettre à genoux afin qu’ils puissent nous battre. [NdJBL : Tendre la joue gauche, quoi]

Quand ils sont arrivés sales et affamés, nous leur avons donné des soins de santé et de la nourriture.

La création nous fournit tout. Le «jeu de pierre de pêche » ► ‘peach stone game’ [NdJBL : R71 m’informe à l’instant que  ce jeu est un « 421 » iroquois joué avec des noyaux de pêches de couleurs, il y a des paris. L’ancêtre du casino si on veut] démontre que si vous faites un effort, vous serez récompensé. Sinon, vous ne recevez rien.

Nous devenons comme les occupants illégaux qui souhaitent que les autres travaillent pour eux et qui pensent qu’ils doivent vivre [NdJBL : je l’ai compris dans le sens qu’ils ont un droit à vivre supérieur aux autres]. Nous avons besoin de notre propre économie pour obtenir un logement, de la nourriture, l’éducation et la médecine basique.

Buffy Sainte Marie a condamné le «raquette de la guerre» dans cette vidéo ► https://www.youtube.com/watch?time_continue=14&v=xjO4yPv24Pc

◄|►

*L’imposition de mesures contraceptives et de stérilisation : Pages 17, 18, 19 du PDF {N° 1} de l’essentiel de traduction en français du Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation MEURTRE PAR DÉCRET – Le crime du génocide au Canada : Tu es un bon chrétien Ed. Vas-y fais des enfants, je ne stérilise que les païensDr. George Darby Senior, médecin missionnaire de l’église unifié du canada à Ed Martin de la Nation Hesquait, Bella Bella, Colomie Britannique, 1952.

**Par exemple ► Chomsky : « les antifas font un énorme cadeau à la droite » Par JeusseyDeSourceSûre Agoravox le 22 août 2017 : Noam Chomsky affirme que le mouvement antifasciste impliqué dans les affrontements de Charlottesville est « autodestructeur ». Il soutient que les principes de leur action sont faux et qu’il s’agit d’un « énorme cadeau fait à la droite ». URL de l’article sur Agoravox ► http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/chomsky-les-antifas-font-un-enorme-196072

Dernier article de Mohawk Nation News du 24/08 traduit et publié par Résistance71 le 28/08Les scouts de l’Amérique par Mohawk Nation News via R71 & mon grain de sel…

►◄

Oui Mr. Kunstler ;

AMERIGO DOIT PARTIR ► AMERIGO DOIT PARTIR ! par Mohawk Nation News – Traduit et complété par JBL

Vous savez, le mercredi 16 août 2017, le chef de la minorité démocrate au Congrès, Nancy Pelosi (D-Cal), a découvert que le bâtiment du Capitole des États-Unis était infesté de statues de dignitaires confédérés.

Trente ans qu’elle marche dans ces salles marbrées et elle vient de le remarquer. Son annonce effrayée a réveillé le sénateur Cory Booker (D-NJ) qui naviguait dans ces mêmes salles depuis seulement quelques années. Il a rapidement introduit un projet de loi pour blackbouler les statues offensantes. Et, bien sûr, le groupe de sénateurs noirs du Congrès a également entonné une épiphanie de masse sur cette délégation en bronze et en pierre de démons blancs.

J’aimerais entendre un argument sur la raison pour laquelle le Monument de Washington devrait rester debout alors qu’il est voué à ce vilain esclavagiste doué d’un soldat rebelle, et cela concerne aussi le nom de la ville qui est le siège fédéral du gouvernement. Ou le District de Columbia (après Colomb, qui a entamé le génocide des Amérindiens). Ou l’Amérique, du nom d’Amerigo Vespucci, le méchant cartographe florentin qui a constaté que l’endroit appelé Brésil aujourd’hui n’était pas la côte est de l’Asie mais en fait un Nouveau Monde – et c’est là que tous nos ennuis ont commencé ! L’intégralité de l’article sur Le Saker Francophone ► http://lesakerfrancophone.fr/eclipse-totale de James H. Kunstler du 18/08/2017 Source ► Kunstler.com

Il y en a plein d’autres des monuments à la gloire de la suprématie blanche qui sont ignorés et laissés à l’admiration publique, comme par exemple le Mont Rushmore, qui est taillé dans la roche des collines noires sacrées des Lakota et dont l’architecte, Gutzon Borglum, était un membre du Ku Klux Klan, ainsi que la statue érigée en l’honneur du tueur d’Indiens Juan Rodriguez Cabrillo au Cabrillo National Monument de Point Loma en Californie. Les monuments sous forme de statues sont évidents. D’autres à la gloire de la suprématie blanche sont aussi faits de mots sur du papier et se trouvent dans des livres de droit rendant compte des décisions judiciaires publiés par le gouvernement des États-Unis, ainsi que dans les institutions que soutiennent ces comptes-rendus. Les décisions, leurs transcriptions et les institutions sont des “monuments de papier”, faits de concepts, de pratiques institutionnelles et de politiques fondées sur des notions et des doctrines de la suprématie blanche et chrétienne. Issu de l’article de Steven Newcomb du 30/052017 ► Johnson vs McIntosh, un monument de papier de la suprématie blanche…

Dans les Pères Fondateurs, il y avait le Andrew Jackson aussi ; Jackson est l’instigateur de l’Indian Removal Act ou loi sur la déportation des Indiens, qu’il fit voter et qui vit dans le temps, des centaines de milliers de membres des nations Seminole, Choctaw, Chicasaw, Cherokee, Black Hawk, être coercitivement déportés vers l’ouest du Mississippi, afin de s’emparer de leurs terres pour les colons voleurs et pilleurs de terres et de ressources. C’est çà l’héritage des États-Unis, c’est çà la toile de fond de l’empire ! Source Mohawk Nation News en français, traduction R71 ► PRÉDATEURS

C’est cela qu’on reproche à la MINORITÉ BLANCHE, à la RACE PARFAITE ; Vouloir continuer sur le même présupposé eugéniste, raciste, génocidaire et même ethnocidaire qu’en octobre 1492 avec votre  AMERICA FIRST pour les siècles et les siècles et en toute impunité !

Non, Paul Craig Roberts ;

Les esclaves (n’)ont (pas) été amenés au Nouveau Monde par les Européens, en tant que force de travail, longtemps avant l’existence des États-Unis et des États du Sud afin que les terres abondantes puissent être exploitées.

Seule une petite minorité de Sudistes possédait des esclaves. Les esclaves ont été amenés au Nouveau Monde par les Européens, en tant que force de travail, longtemps avant l’existence des États-Unis et des États du Sud afin que les terres abondantes puissent être exploitées. Pour les Sudistes, l’esclavage était une institution héréditaire qui précédait l’existence du Sud [dans la confédération, NdT]. Lire l’intégralité de l’article de Paul Craig Roberts du 23 août 2017 source IPE sur Le Saker Francophonehttp://lesakerfrancophone.fr/la-guerre-civile-americaine-et-lesclavage

Vous rendez-vous bien compte de ce que vous écrivez ? Vous êtes juste en train de dire que longtemps avant l’existence des États-Unis et des État du Sud, les Européens ont amenés des esclaves au Nouveau Monde en tant que force de travail afin que les terres abondantes puissent être exploitées ! Donc, ce n’est pas de notre faute à vous, les Américains d’aujourd’hui, c’est la faute des Européens et surtout c’était pour notre « rêve américain » et comme l’a parfaitement analysé Steven Newcomb : Le style de vie américain est fondé sur un “rêve américain” impérialiste fait de richesses et de fortune obtenues au moyen d’un système de domination qui est utilisé pour abuser et profiter de la terre, des territoires et des eaux de nos nations originelles. Dans ce billet ► Les mots, la réalité et l’empire dans l’ère Trump est d’une très grande portée que vous devriez lire, le lien vers l’article original en anglais y figure, comme toujours, et Newcomb est un Universitaire, juriste indigène, chercheur et écrivain spécialiste en sémantique même.

Le problème n’est pas seulement qu’une petite minorité de Sudistes possédait des esclaves, ce qui n’a pas l’air de vous déranger tant que ça d’ailleurs… Le problème, c’est que les premiers colons/envahisseurs/exterminateurs sur ordre divin des hommes en jupe sont venus « …pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leur personnes en esclavage perpétuel… » et dès 1619, un évènement crucial qui jouera un rôle pour le développement de l’Amérique fut l’arrivée [NdJBL : Y sont venus tout seul, comme tenta de le justifier Ben Carson, Ministre du logement de Trump et descendant d’esclaves, puisque noir] d’Africains à Jamestown {Jamestown fondée en 1607 par des colons britanniques}. A peine 12 ans après la fondation de Jamestown, 20 Africains furent amenés en Virginie à bord d’un bateau hollandais d’abord engagés comme serviteurs à long terme avec possibilité de s’affranchir au bout de 4 à 7 ans ; puis devant l’exigence d’une main-d’œuvre plus importante, comme esclaves involontaires dans les années 1680.

Mais il faut aller jusqu’au bout de la démonstration ; Les premiers colons/envahisseurs/exterminateurs, viennent (alors qu’on leur avait rien demandé) s’approprier des terres qu’ils ont déclarés Terra Nullius génocidant à tour de bras les peuples originels et affrètent des bateaux pour aller capturer des africains, comme Kunta Kinté de la tribu Mandingue au Sénégal par exemple, afin que les terres abondantes puissent être exploitées !

Et ça vous va ?

Et vous voulez continuer sur ce modèle ?

Et rien changer ?

Bah non ! Ça va pas être possible, on va pas vous laisser faire, justement !

Nous avons cracké les codes de l’esprit de l’homme blanc, de la doctrine chrétienne de la découverte et pour de plus en plus de gens blancs, comme moi, ou de toutes les couleurs croyants ou pas d’ailleurs, on s’en fout du moment qu’ils n’obligent personne à croire en leur Dieu ; l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales se tenant debout et main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre… Mère comme disent les Natifs.

JBL1960

Lectures connexes conseillées ;

La catégorie PEUPLES PREMIERS qui contient tous les billets depuis décembre 2015 pour un changement de paradigme en lien avec les Natifs, Nations premières, peuples autochtones de tous les continents.

La page de mon blog qui contient tous les PDF à lire, télécharger et/ou s’imprimer gratuitement pour un changement de paradigme en lien avec les Natifs, Nations premières, peuples autochtones de tous les continents…

Extraits d’un entretien d’Howard Zinn au Boulder Colorado, traduction Résistance71 pour un changement de paradigme politique, parce que le Système est au-delà de toute rédemption ► Note du traducteur : Ces extraits font partie d’un entretien que l’historien Howard Zinn a eu sur la radio KGNU (Boulder et Denver) en Août 2002. Il y répondait à des questions d’un journaliste indépendant. Nous en avons traduit la teneur la plus importante à nos yeux.  ► https://resistance71.wordpress.com/2014/11/28/changement-de-paradigme-politique-le-systeme-est-au-dela-de-toute-redemption-howard-zinn/

Illustration issue de l’article original en anglais de Mohawk Nation News

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

14 réflexions sur “ MINORITÉ BLANCHE par Mohawk Nation News traduction & analyse de JBL1960 ”

    1. Je me dois de préciser que si Paul Craig Roberts a parfaitement raison, sur le fond de l’histoire américaine et que l’esclavage était déjà institutionnalisé bien avant la création des États-Unis.
      Les Britanniques et les Portugais (ainsi que les Espagnols) furent ceux qui amenèrent le plus d’esclaves sur le continent américain et ce dès le XVIème siècle ► http://www.nationalarchives.gov.uk/help-with-your-research/research-guides/british-transatlantic-slave-trade-records/
      L’Angleterre et le Portugal sont responsables de près de 70% des importations d’esclaves africains sur lie continent. Cela a commencé pour remplacer les esclaves natifs qui étaient décimés, mais aussi qui refusaient de travailler, ce qui provoquaient leur extermination. Espagnols, Portugais puis Anglais importèrent la main d’œuvre esclave.

      PCR a raison, ce ne sont pas les États-Unis qui ont amené l’esclavage sur le continent nord-américain. Il fut importé bien avant, les Zuniens n’ont fait que perpétrer ce qui était devenu un « patrimoine » économico-culturel.

      Pour moi, PCR, légitime tout cela, c’est cela que je lui reproche, rien d’autre, c’est de vouloir continuer le bouzin, en réformant à la marge le Système et sans vouloir tenir compte que les Natifs sont toujours là, qu’ils n’ont jamais cédés leurs terres JAMAIS et donc qu’il y a une autre voie possible qui est de cesser de se croire le Peuple élu du Nouveau Monde…

      Merci à Résistance71 pour m’avoir fournie ce lien ► http://www.une-autre-histoire.org/christophe-colomb/

      J'aime

      1. Je dénonce le ressort utilisé depuis octobre 1492, que les Anglais ont utilisés pour mettre en esclavage les Irlandais dès 1625 en direction du Nouveau Monde : Le commerce d’esclaves irlandais commença quand James II vendit 30 000 prisonniers irlandais comme esclaves au Nouveau Monde. Sa proclamation de 1625 ordonnait que les prisonniers politiques irlandais fussent envoyés outre-mer et vendus à des colons anglais des Caraïbes. Au milieu du XVIe siècle, les Irlandais étaient les principaux esclaves vendus à Antigua et à Montserrat. À cette époque, 70 % de la population totale de Montserrat était composée d’esclaves irlandais.
        De 1641 à 1652, plus de 500 000 Irlandais furent tués par les Anglais et encore 300 000 furent vendus comme esclaves. La population irlandaise chuta de 1,5 million à 600 000 en une seule décennie. Des familles entières furent déchirées car les Britanniques interdisaient aux pères irlandais de prendre avec eux femmes et enfants à l’autre bout de l’Atlantique. Ceci créa une population sans défense faite de femmes et d’enfants sans-abris. La solution britannique fut de les vendre aux enchères eux aussi.
        Durant les années 1650, plus de 100 000 enfants irlandais entre 10 et 14 ans furent arrachés à leurs parents et vendus comme esclaves dans les Caraïbes, en Virginie et en Nouvelle-Angleterre. Pendant cette décennie, 52 000 Irlandais (surtout des femmes et des enfants) furent vendus aux Barbades et en Virginie. 30 000 hommes et femmes irlandais furent aussi transportés et vendus au plus offrant. En 1656, Cromwell ordonna que 2 000 enfants irlandais soient emmenés en Jamaïque et vendus comme esclaves à des colons anglais.
        https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/04/lesclavage-oublie/
        =*=
        Voilà comment l’Amérique moderne s’est construite, et, pour moi, c’est avec ce cycle mortifère, eugéniste, raciste, génocidaire et ethnocidaire qu’il faut rompre pour enclencher un nouveau paradigme en lien avec les Natifs, nations premières, peuples autochtones de tous les continents.
        Je ne suis coupable de rien, mais je le deviendrais si sachant tout cela, je décidais de ne rien faire, et de continuer comme avant, où comme le propose PCR pour retrouver la grandeur de l’Amérique…

        J'aime

  1. MENACE DE GUERRE NUCLÉAIRE – LE DESSOUS DES CARTES À WASHINGTON Il est difficile d’interpréter la politique internationale dans ce monde agité et en grand danger. La guerre européenne ne se résorbe pas en Ukraine et elle s’éternise en Syrie, en Irak, au Yémen. L’Afghanistan est toujours occupé par les É.-U. et résiste, alors que l’Afrique est à feux et à sang. La Corée du Nord est menacée et ne s’en laisse pas imposer, et voici que l’oncle Sam, qui manigançait en sous-main au Venezuela, hausse le ton et menace d’intervenir ouvertement – militairement – dans ce pays où deux factions du capital national s’affrontent comme dans plusieurs pays en processus de « libération nationale » bidon (1). Pour comprendre ce monde sens dessus dessous, vaut mieux connaitre le dessous des cartes plutôt que de se laisser manipuler par les médias à la solde qui nous présente les cartes que le grand capital écarte – périmées.
    Lire l’intégralité de l’article de Robert Bibeau du site Les 7 du Québec ► http://www.les7duquebec.com/7-au-front/menace-de-guerre-nucleaire-le-dessous-des-cartes-a-washington/

    J'aime

  2. En complément de lecture sur Résistance71 : Le plan de guerre de l’Empire

    Résistance 71

    Août 2017

    Il suffit de regarder et d’analyser le modus operandi de l’empire anglo-américano-sioniste pour détruire un pays qui résiste à son hégémonie afin d’en tirer la trame standard. Voici comment l’affaire se déroule pas à pas même si tout n’est pas systématiquement employé, l’adaptation et l’innovation au fil tu temps étant aussi d’usage:

    Envoyer un “assassin économique” dont le rôle est de pousser à la dette le pays concerné, le tout suivi de l’envoi de barbouzes de la CIA ayant pour fonction de former des agents provocateurs intra muros et de les superviser (principe de la corruption par la dette, qui si il échoue est remplacé par un coup d’état, ou une “révolution colorée”)
    Commencer une campagne de propagande contre les dirigeants et le pays, campagne de diffamation et de diabolisation
    Les accuser de posséder des armes de destruction massive
    Dépeindre le pays et le régime comme refusant les plus simples des droits à son peuple
    Pousser le monde à soutenir un embargo, des sanctions et/ou une zone d’interdiction de survol pour établir un “couloir humanitaire”
    Commencer les bombardements, ainsi que le soutien et la formation au sol d’une “opposition” armée et d’escadrons de la mort, les protéger des atrocités commises pour terroriser la population et faire glisser la responsabilité sur le régime en place dont il veut se débarrasser
    Faire ouvrir une banque centrale pour les Rothschild (sous contrôle de la Banque des Règlements Internationaux – BRI – basée à Bâle et dépendante de la City de Londres)
    Privatiser à outrance et vendre les ressources naturelles à ses sbires des entreprises transnationales
    Y établir des bases militaires américaines qui contrôleront le pays, instaureront un climat mafieux de terreur et favoriseront tous les trafics en tout genre générant une masse de fric à recycler par les banques et pour financer les opérations ne devant pas être connues ( trafic d’armes, de drogues, d’humains, d’organes)
    Mettre un régime/gouvernement marionnette

    Regardez simplement depuis la fin de la seconde guerre mondiale comment ce modus operandi s’est perfectionné au fil des années pour parvenir à sa plénitude actuelle:

    Guatemala (1953), Iran (1956), Congo (1961), Vietnam (1962), Brésil (1964), Grèce (1967), Thaïlande (1971), Chili (1973), Argentine (1978), Nicaragua (1985), Panama (1989), Irak (1991), Afghanistan (2001), Irak (2003), Tunisie-Egypte-Libye (2011), Syrie (2011), Soudan (2013)

    En préparation: Iran, Corée du Nord, Vénézuéla, Russie… Aucun pays, même “allié” n’est à l’abri.

    Que ce soit clair pour tout le monde: l’empire (l’oligarchie eugéniste qui le mène) n’a pas vraiment d’alliés ou d’ennemis… il n’a que des intérêts à court, moyen et long termes…

    URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/08/27/controle-et-guerre-imperialiste-perpetuelle-modus-operandi/

    J'aime

    1. Toujours sur R71, l’excellente analyse par Manlio Dinucci traduit par le Comité Valmy : Guerres impérialistes: Une intervention militaire yankee au Vénézuela semble se préparer…

      … Nous pensons que va se mettre en place (est déjà mis en place), le même type de scénario qu’en Ukraine, en Libye et en Syrie, ce sera une nouvelle intervention par procuration, forces spéciales et mercenaires à l’appui. Seul Chavez pouvait faire du Chavez et sa grande erreur fut de s’accrocher à l’État au lieu de l’abolir et de rendre le pouvoir aux assemblées populaires. Au bout du compte, le peuple vénézuélien seul, va encore payer. Résistance 71 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/08/26/guerres-imperialistes-une-intervention-militaire-yankee-au-venezuela-semble-se-preparer/

      Les grandes manœuvres autour du Venezuela

      Manlio Dinucci | 22 août 2017 | URL de l’article en français : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8921

      Les projecteurs politico-médiatiques, focalisés sur ce qui se passe à l’intérieur du Venezuela, laissent dans l’ombre ce qui se passe autour du Venezuela. Dans la géographie du Pentagone, celui-ci entre dans l’aire du U.S. Southern Command (Southcom), un des six “commandements combattants unifiés” entre lesquels les USA divisent le monde.

      Le Southcom, qui couvre 31 pays et 16 territoires de l’Amérique latine et des Caraïbes, dispose de forces terrestres, navales et aériennes et du corps des marines, à quoi s’ajoutent des forces spéciales et trois spécifiques task force : la Joint Task Force Bravo, basée dans la base aérienne de Soto Cano au Honduras, qui organise des exercices multilatéraux et autres opérations ; la Joint Task Force Guantanamo, basée dans la base navale homonyme à Cuba, qui effectue des “opérations de détention et interrogatoire dans le cadre de la guerre au terrorisme” ; la Joint Interagency Task Force South, basée à Key West en Floride, avec la mission officielle de coordonner les “opérations anti-drogue” dans toute la région. L’activité croissante du Southcorn indique que ce qu’a déclaré le président Trump le 11 août -“ Nous avons de nombreuses options pour le Venezuela, y compris une possible action militaire”- n’est pas une simple menace verbale.

      Une force spéciale des marines, dotée d’hélicoptères de guerre, a été déployée en juin dernier au Honduras pour des opérations régionales avec une durée prévue de six mois. Dans le cadre toujours du Southcorn s’est déroulé en juin à Trinidad et Tobago l’exercice Tradewinds, avec la participation de forces de 20 pays des Amériques et des Caraïbes. En juillet s’est déroulé au Pérou l’exercice naval Unitas, avec la participation de 18 pays, et, au Paraguay, la compétition-exercice de forces spéciales de 20 pays. Du 25 juillet au 4 août, des centaines d’officiers de 20 pays ont pris part à la Panamax, exercice officiellement destiné à la “défense du canal de Panama”. Du 31 juillet au 12 août s’est déroulé à la Joint Base Lewis-McChord (Washington) le Mobility Guardian, “le plus grand et réaliste exercice de mobilité aérienne” avec la participation de 3000 hommes et 25 partenaires internationaux, en particulier les forces aériennes colombiennes et brésiliennes qui se sont exercées dans des missions diurnes et nocturnes avec des forces étasuniennes, françaises et britanniques. Le “scénario réaliste” est celui d’une grande opération aérienne, pour transporter rapidement des forces et armements dans la zone d’intervention. En d’autres termes, la répétition de l’intervention militaire au Venezuela menacée par Trump.

      La base principale serait la Colombie voisine, reliée à l’Otan en 2013 par un accord de partenariat. “Du personnel militaire colombien – documente l’Otan- a pris part à de nombreux cours à l’Académie de Oberammergau (Allemagne) et au Nato Defense College à Rome, en participant aussi à de nombreuses conférences militaires de haut niveau”.

      Qu’un plan d’intervention militaire au Venezuela existe déjà est confirmé par l’amiral Kurt Tidd, commandant du Southcom : dans une audition au sénat, le 6 avril 2017, il déclarait que “la crise humanitaire croissante au Venezuela pourrait rendre nécessaire une riposte régionale”. Pour réaliser la menace de l’”option militaire” de Trump, pourrait être adoptée, même dans un contexte différent, la même stratégie que celle mise en acte en Libye et Syrie : infiltration de forces spéciales et de mercenaires qui jettent de l’huile sur les foyers intérieurs de tension, en provoquant des affrontements armés ; accusation contre le gouvernement de massacrer son propre peuple et l’ “intervention humanitaire” qui en résulte par une coalition armée conduite par les USA.

      J'aime

      1. Sur R71 leur dossier constitué sur l’échec du Chavisme : https://resistance71.wordpress.com/2013/03/20/au-dela-de-chavez-les-limites-du-chavisme-une-vision-des-libertaires-venezueliens/

        Et pour bien comprendre que c’est le même Modus Operandi depuis toujours ► https://resistance71.wordpress.com/2011/08/16/ingerence-de-lempire-les-etats-unis-et-des-fondation-europeennes-et-canadiennes-financent-lopposition-anti-chavez/

        Pourquoi voudriez-vous que la MINORITÉ BLANCHE lâche le manche ?
        JBL

        J'aime

  3. Extraits de la bulle Romanus Pontifex du pape Nicolas V du 8 Janvier 1455 :
    “… Ainsi après avoir pesé toutes les conséquences avec la méditation qui se doit et après avoir noté que nous avons donné par missives antérieures la faculté ample et simple au roi Alphonse d’envahir, de rechercher, de capturer, de vaincre et de subjuguer tous Sarazins et païens que ce soient et tout autre ennemi du Christ où qu’il soit et les royaumes et duchés et principautés et colonies et possessions et tous biens mobiles ou immobiles en leur possession ainsi que de réduire leurs personnes en esclavage perpétuel et d’appliquer et de s’approprier pour lui-même, ses héritiers et successeurs lesdits royaumes, duchés, principautés, colonies, possessions et biens et de les convertir en ses biens et profits et qu’en ayant sécurisé cette faculté, ledit roi Alphonse ou par son autorité, l’Infante susnommée, ont acquis justement et légalement et possèdent et ont fait l’acquisition ces îles, terres, ports et mers et que ceux-ci appartiennent de plein droit au dit roi Alphonse et ses héritiers et successeurs…”
    https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/29/les-bulles-de-la-discorde/

    J'aime

    1. Extraits de la bulle Inter Caetera du pape Alexandre VI du 4 Mai 1493 : « … Nous, [pape Alexandre VI], de notre plein accord, pas à votre requête ni la requête de quiconque d’autre à votre égard, mais de par notre seule largesse et certaine connaissance et de par la plénitude de notre pouvoir apostolique, par l’autorité de Dieu tout puissant qui nous est transmise par Pierre et le vicaire de Jésus Christ, que nous détenons sur terre, déclarons par la présente, que toutes îles trouvées par vos envoyés et vos capitaines, vous soient attribuées à vous vos héritiers et successeurs, rois de Castille et de Léon, pour toujours, avec l’ensemble des dominions/colonies, villes, camps, places et villages et tous droits, juridictions et appartenances de toutes îles et territoires trouvés ou à trouver, découverts ou à découvrir vers l’Ouest et le Sud, en traçant et en établissant une ligne allant du pôle arctique, ci-après nommé le Nord au pôle sud ci-après nommé le Sud, sans se soucier si les terres ou les îles découvertes ou à découvrir se situent en direction de l’Inde ou vers quelque autre quartier ; la ligne se situant à cent lieues à l’Ouest et au sud des îles des Açores et du Cap Vert. Avec cette précaution néanmoins qu’aucune de ces îles et de ces terres trouvées ou à trouver, découvertes ou à découvrir, au-delà de cette ligne vers l’Ouest et le Sud, ne soient déjà en possession d’un roi ou d’un prince chrétien au jour de la naissance du Christ notre seigneur de l’an précédent cette années de grâce 1493……
      De plus, quiconque de quelque rang que ce soit, même royal ou impérial, contreviendrait à l’interdiction de se rendre sur ces terres trouvées ou à trouver, découvertes ou à découvrir, sans permission spéciale de votre part ou de vos héritiers et successeurs, pour y faire commerce ou pour toute autre raison que ce soit, se verrait excommunié late sententie ipso facto… » https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/29/les-bulles-de-la-discorde/

      Il faut rappeler ici qui était le pape Alexandre VI : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_VI Rodrigo Borgia père de César et Lucrèce, et pape donc, dont la bulle Inter Caetera partageait le Nouveau Monde entre l’Espagne et le Portugal !

      J'aime

      1. Les immigrants de l’Île de la Grande Tortue sont psychologiquement conditionnés à penser que nous avons disparu. Ils se sont servis et ont volés nos terres, nos ressources et tout ce sur quoi ils peuvent mettre leurs sales pattes. En 1302, le pape Boniface VIII a affirmé péremptoirement posséder tout être vivant, la planète et tout ce qu’elle contient ; il l’a fait au travers d’une bulle (édit) pontifical auto-déclaré. Il affirma être le représentant de “dieu” sur Terre. (NdT : bulle Unam Sanctam, 1302: http://didascale.com/bulle-unam-sanctam-1302-de-boniface-viii/ ) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/05/01/terre-volee-par-mohawk-nation-news/

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s