La mauvaise herbe de Gaza

« L’herbe doit être arrachée – Une bonne fois pour toutes »

Martin Sherman

Martin Sherman est le directeur et fondateur de l’Institut israélien d’études stratégiques (IISS) qui a pour ambition de poser « les fondements d’un nouveau paradigme sioniste énergétique. »

Sans déconner…

Pour Martin Sherman, la stratégie actuelle qui consiste à « tondre l’herbe » périodiquement (« une nouvelle série de combats à chaque fois que la violence palestinienne atteint un niveau qu’Israël considère inacceptable ») doit être remplacée par une solution définitive : « L’herbe doit être arrachée – une bonne fois pour toutes. »

Le problème principal d’Israël, c’est les palestiniens, qui habitent là depuis des millénaires.

Tout comme le problème principal des Zuniens, fut les Natifs de l’Île de la Grande tortue (L’Amérique du Nord) qui étaient là depuis des millénaires.

Nous sommes face à un ethnocide encore et toujours et  pourquoi ;

Pour le gaz

Je recommande la lecture de l’excellent Nafeez Ahmed ; Britannique d’origine bangladaise, journaliste d’investigation dans le domaine de ce qu’il appelle la « crise de civilisation » et chercheur spécialiste des questions de sécurité internationale. Lauréat du « Project Censored Award for Outstanding Investigative Journalism » pour son reportage au Guardian à l’intersection entre écologie, crise énergétique et économique mondialisées et conflits géopolitiques locaux, il écrit pour de nombreux journaux, dont le Monde Diplomatique. Il est notamment l’auteur de « A User’s Guide to the Crisis of Civilization, and How to Save It » et de « La Guerre contre la liberté : Comment et pourquoi l’Amérique a été attaquée le 11 Septembre 2001 » (éd. Demi-Lune). Suivez-le sur Facebook et Twitter @nafeezahmed et sur son blog : « The Cutting Edge ».

Sur résistance 71 – source : Info-palestine en date du 22/12/2015

https://resistance71.wordpress.com/2015/12/22/guerre-energetique-israel-et-la-solution-finale-pour-le-gaz-de-gaza/

Où il est clairement établi que l’État palestinien est une menace pour l’hégémonie énergétique israélienne.

Et que les ambitions énergétiques d’Israël nécessitent une solution finale à Gaza.

Au cours de l’été 2010, Landau a déclaré qu’Israël « n’hésiterait pas à faire usage de la force » pour protéger ses découvertes en gaz offshore. Il répondait à des affirmations selon lesquelles les gisements du Léviathan s’étendaient jusqu’aux eaux territoriales libanaises.

Voici la définition du mot : Léviathan ;

Le terme Léviathan (de l’hébreu : לויתן, liwjatan) vient de la mythologie phénicienne qui en fait le monstre du chaos primitif. C’est également un monstre marin évoqué dans la Bible, dans les Psaumes (74,14 et 104, 26), le livre d’Isaïe, 27, 1 et le livre de Job (3:8 et 40:25 et 41:1).

C’est un monstre colossal, dragon, serpent et crocodile, dont la forme n’est pas précisée ; il peut être considéré comme l’évocation d’un cataclysme terrifiant capable de modifier la planète, et d’en bousculer l’ordre et la géographie, sinon d’anéantir le monde. En fait, sa description évoque par périphrase le redoutable crocodile du Nil qui abondait alors au pays des pharaons. Le précédaient dans un panorama de la faune égyptienne l’hippopotame, l’onagre, la biche, l’autruche, le lion et le buffle.

Léviathan est également, selon certaines versions, l’un des principaux démons de l’enfer. Il est représenté au Moyen Âge sous la forme d’une gueule ouverte qui avale les âmes, symbolisant ainsi l’entrée des enfers.

Et donc, Israël, a choisi d’appeler ce gisement gazier Léviathan…

C’est pas que ça nous étonne, non

C’est juste qu’il va falloir entendre l’appel pour une décolonisation concertée, car nous sommes tous colonisés

JBL1960

~~~~

Mise à jour du 15/06/2016 | JBL1960 | Grâce à laspirateur sur Les Moutons Enragés

Source E&R ; http://www.egaliteetreconciliation.fr/Cisjordanie-Israel-coupe-l-approvisionnement-en-eau-de-territoires-occupes-39923.html

Cisjordanie : Israël coupe l’approvisionnement en eau

« Les 450 000 colons utilisent plus d’eau que 2,3 millions de Palestiniens »

La compagnie nationale israélienne des eaux, Mekorot, a purement et simplement coupé l’approvisionnement en eau d’importantes parties de la Cisjordanie occupée. Une décision qui prive des dizaines de milliers de Palestiniens d’accès à l’eau potable, ce en plein mois du Ramadan.

Les localités de Salfit, Naplouse ou encore la ville de Jénine et ses 40 000 habitants sont touchés par cette décision de les priver d’eau.

Des familles contraintes de vivre sans le minimum d’eau requis par les Nations unies

La chaîne d’information Al Jazeera a interrogé le directeur du Palestinian Hydrology Group, une ONG qui lutte pour offrir un accès à l’eau et en contrôler la qualité dans les territoires palestiniens.

« Des familles vivent avec un, deux ou dix litres d’eau par jour par personne », explique Ayman Rabi. À titre de comparaison, en Belgique, nous utilisons en moyenne environ… 120 litres d’eau par personne et par jour. Ayman Rami précise que dans certains endroits, les gens n’ont plus d’eau depuis plus de 40 jours.

Les Nations unies ont fixé à 7,5 litres d’eau par personne et par jour le minimum requis, dans des conditions climatiques classiques. Dans les endroits concernés par les pénuries issues de l’arrêt de l’approvisionnement, les températures peuvent excéder les 35°. Des conditions dans lesquels le minimum requis devient nettement plus important.

Dans ces conditions, les autorités de la ville de Jénine ont d’ores et déjà annoncé qu’elles tiendraient Mekorot pour seul responsable de toute tragédie qui résulterait des pénuries d’eau provoquées pendant l’été.

Sollicité par Al Jazeera, Mekorot n’a pas souhaité faire de commentaire. Officiellement, la raison de ces coupes claires dans l’accès des Palestiniens à leur eau serait un manque d’eau disponible.

Pour rappel, courant février, la publication d’un rapport de l’Assemblée nationale française qui dénonçait « Un nouvel apartheid de l’eau » dans les territoires palestiniens occupés avait fâché les autorités israéliennes. Le député français Jean Glavany avait alors souligné auprès du journal Le Monde que « les 450 000 colons israéliens en Cisjordanie utilisent plus d’eau que 2,3 millions de Palestiniens ». Pour rappel, les colons sont implantés dans des territoires palestiniens, en contradiction avec le droit international.

200 000 Palestiniens de Cisjordanie privés d’accès à l’eau courante

Depuis 1967, Israël a limité l’accès à l’eau des Palestiniens de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza. L’occupation israélienne a pour résultat que les Palestiniens n’ont pas le contrôle sur l’approvisionnement de leur propre eau.

D’après un rapport d’Amnesty, 200 000 Palestiniens de Cisjordanie n’ont pas accès à l’eau courante et doivent obtenir une permission pour pouvoir collecter de l’eau eux-mêmes.

~~~~

Poème de Zénon L’ailé – « Plomb durci »

Dis-moi, frère, quand viendra le jour de la délivrance ?

Leur soi-disant richesse est fondée sur le dualisme.

Dès lors qu’ils attisent en nous la peur et l’intolérance

Leurs hélicoptères nous arrosent des fleurs de l’Apocalypse.

~~~~

On est pas vraiment surpris par cette  nouvelle humiliation imposée aux Gazaouis par ceux-là même qui préconisent d’arracher « cette mauvaise herbe » une bonne fois pour toutes…

Mais nous devrons l’ouvrir, assurément et plus rapidement que prévu.

Car nous devons avoir en tête les mots d’Alec McLeod – Membre du Conseil des Femmes Mohawk s’adressant aux Canadiens et Québecois de papier ;

« Regardez-bien ce qu’il se passe ici, parce que quand ils en auront fini avec nous, ce sera votre tour… »

Et ça le sera, assurément…

JBL1960

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s