AFFRONTER LA BÊTE – Pouvons-nous vraiment faire face au plus grand crime de l’histoire de l’humanité ? – Dr. Naomi Wolf, 18 juillet 2022 (Traduction JBL1960)

La bête de l’évènement est là, et elle arrive…

E.Macron (Entretien au Financial Times, 16 avril 2020)

Yin Yang Cosmic

Némésis, ou l’inéluctable triomphe des lois naturelles, Zénon juillet 2021 – Version PDF création originale de JBL1960 ► Création originale du PDF N° 30821 de 7 pages  ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/08/nemesis-zenon-juillet-2021-creation-originale-du-pdf-par-jbl1960.pdf ► À retrouver dans LES CHRONIQUES DE ZÉNON ;

Voilà pourquoi TOUT, ABSOLUMENT TOUT était prévisible…

Macron déclare la guerre aux personnes non vaccinées « jusqu'au bout ». Les  dirigeants européens montrent leur vraie couleur – Guy Boulianne : auteur,  éditeur et journaliste indépendantFaire face à la bête

Pouvons-nous vraiment faire face au plus grand crime de l’histoire de l’humanité ?

18 juillet 2022Dr. Naomi WolfURL de l’article source en anglais https://naomiwolf.substack.com/p/facing-the-beast?utm_source=%2Fprofile%2F28216063-dr-naomi-wolf&utm_medium=reader2

Traduit avec l’aide de DeepL.com – Complétée & Enrichie JBL1960

Je me détendais sous la véranda de notre petit chalet dans la forêt, plutôt contente de moi. La semaine avait été ardue, avec les combats habituels pour la liberté, mais il y avait eu des victoires.

Je lisais un magazine de décoration (nous avons tous nos vices). L’herbe était couverte de rosée, les oiseaux étaient bruyants. Le matin était glorieux.

Je me sentais pionnière et indépendante. J’étais seule à la maison, Brian était en voyage. J’ai apprécié ce moment de narration : « La femme dans les bois ».

Puis j’ai entendu un « coup » à environ deux mètres derrière ma tête. C’était un coup exaspéré, comme un adolescent qui claque la porte de sa chambre. Comme, « Vraiment ??? »

J’ai jeté un coup d’œil derrière moi et j’ai vu les énormes oreilles et le front d’un ours brun de taille considérable, qui s’esquivait avec insolence, manifestement conscient de ma présence, pour se baisser derrière les poubelles.

Je me suis précipitée à l’intérieur, en verrouillant la porte. J’ai pris une arme dans le placard de l’entrée. Dans ma précipitation, j’ai pris l’arme qui ressemblait à un fusil, au lieu du vrai fusil, qui était dans un étui. C’est ainsi que je me suis retrouvée enfermée dans une salle de bain à l’étage, recroquevillée, armée d’un pistolet à billes.

Je connaissais en quelque sorte cet ours. Brian avait capturé sur sa caméra il y a environ un an, ce qui devait être cet ours et son frère ou sa sœur, alors que les petits n’étaient que d’adorables oursons. L’un des oursons avait caressé la caméra jusqu’à ce que la mère la repousse, exhortant ses petits à la suivre plus profondément dans les bois, loin des choses dangereuses des hommes. L’un des oursons était maintenant cette créature massive, que les observateurs d’ours appellent un « pré-adulte ».

J’ai vu, en regardant craintivement par la fenêtre, qu’il n’était plus mignon et rond. Il était mince, mais massivement musclé, et semblait désorienté. Il devait faire deux mètres de haut.

J’ai fait les cent pas dans la chambre du haut et j’ai sécurisé les fenêtres. L’ours a quitté les poubelles et m’a suivie dans le coin de la maison. Je pouvais maintenant le voir faire les cent pas et renifler juste en face des fenêtres de la chambre, bien qu’au niveau du sol. Il y avait des fenêtres tout autour de la maison à ce niveau. Les ours étaient connus pour s’introduire dans les maisons.

J’ai regardé sous le lit : me cacher là ne pourrait pas me sauver si l’ours entrait dans la maison. Je me suis rendu compte que je tenais un pistolet à billes, et je me suis senti ridicule. Même si je parvenais à l’abattre, cela ne ferait que le mettre en colère. Les minces portes de la chambre à coucher, que j’avais trouvées si rustiques et charmantes, pourraient être défoncées par un animal furieux de cette taille en un rien de temps.

Mon cœur battait la chamade quand j’ai réalisé qu’il ne partait pas ; il continuait à faire les cent pas et à tourner en rond, où que j’aille.

Je suis retournée dans la salle de bains et j’ai fermé la porte à clé avec son piètre verrou.

Il était de nouveau là, dehors, de ce côté de la maison, comme s’il me repérait ou comme s’il pouvait me sentir. Il pouvait sûrement sentir ma peur.

Je me suis recroquevillée derrière le rideau de la salle de bain. L’ours s’est arrêté de fouiller dans la poubelle, s’est redressé sur ses pattes arrière, m’a regardé – ou a senti mon odeur – et a montré ses longues dents jaunes et pointues.

Si j’avais eu de la sympathie pour l’adolescent affamé abandonné par sa mère (ou « émancipé » par sa mère, comme l’expliquent les sites d’observation des ours), elle s’est évaporée.

J’étais au téléphone avec Brian, figée par la peur.

« Fais-toi grande ! Crie-lui dessus ! » Brian m’a dit. C’était impossible. Je ne pouvais pas bouger. Je pouvais à peine respirer.

Ça doit être ça, sûrement, j’ai pensé, après qu’il ait épuisé le sac poubelle. Il allait partir maintenant, sûrement. Mais non. Il est revenu vers moi, comme un cauchemar, et s’est dirigé une fois de plus vers la maison.

J’ai appelé le bureau du shérif.

Deux fois, ils m’ont dit qu’il n’y avait rien à faire, et de rester à l’intérieur. Je ne blâme pas les shérifs du comté de Columbia. Ils ont des problèmes à traiter plus sérieux qu’une ancienne citadine piégée dans sa maison par un ours affamé.

Mais l’ours a continué à tourner autour des murs de la maison. Cela a duré une heure. L’adrénaline coulait à flots dans mon sang. Je me suis demandé si j’allais mourir ce jour-là.

Lorsque j’ai rappelé malgré moi et supplié la police de m’aider, ils m’ont dit de ne rappeler que s’il parvenait à s’introduire dans la maison (merci aux défenseurs du « Défendons la Police »…).

À certains moments de stress extrême, je ne pouvais même plus me résoudre à regarder dehors pour voir où était l’ours. Et si je regardais et ne le voyais pas parce qu’il était déjà dans la maison ? Je me suis retrouvée dans un état familier pour ceux d’entre nous qui souffrent de SSPT – un moment traumatisant où l’on se fige et où l’on se réfugie dans la pensée magique. [NdJBL : qui peut aller jusqu’à la dissociation traumatique]

Si je ne regarde pas l’ours, il ne sera pas là. Si je ne croise pas son regard, il ne me verra pas et ne me sentira pas. Je suis ailleurs. Je ne suis pas vraiment là.L'ours Russe fourre la Chapon Français 200622

Lecteur, après une heure, j’ai été sauvée lorsque de courageux collègues, Craig Klein, Reinette Senum et Jamie Arrigo, qui s’étaient réunis à proximité, ont descendu notre allée boisée en klaxonnant. J’ai dévalé les marches, n’ayant jamais été aussi heureuse de voir des gens de ma vie. Reinette a ri en me voyant courir pour ouvrir la porte, portant toujours mon pistolet à billes inutile.

Je pense que j’étais suffisamment cohérente, mais j’étais en état de choc. Un officier du département du Shérif est arrivé au même moment, qu’il soit béni. Les humains m’ont sauvée. L’agresseur, l’animal sauvage, avait été effrayé, et pas par moi. J’étais une épave, totalement désespérée.

Pendant des jours, j’ai ruminé les dents jaunes et acérées de cet ours, exposées lorsqu’il levait son museau en l’air, en reniflant, comme une scène tirée d’un effroyable conte fantasmagorique.

Pourquoi est-ce que je raconte cette histoire ?

Parce que l’ours était de plus en plus à l’aise lorsqu’il sortait des bois ; il était de plus en plus à l’aise lorsqu’il explorait nos ordures, puis il a pris le contrôle du territoire en explorant notre pelouse ; il était finalement « habitué », comme disent les observateurs d’ours ; il était propriétaire de la pelouse et faisait le tour de la maison pour marquer son territoire. Il était enfin à l’aise pour traquer les propriétaires.

Tout cela, bien sûr, s’est réellement passé. Mais cela ne veut pas dire que cela ne constitue pas aussi une métaphore.EUROPFIZER pour RIEN 160622

La semaine même où cela s’est produit, j’ai également finalisé mon reportage sur les vaccins Pfizer, montrant – ce que je savais depuis des mois que j’allais finir par trouver.

Le cœur de la fabrication et de la distribution de millions de doses de vaccins ARNm qui causent tant de morts et de destruction en Amérique du Nord et en Europe occidentale, est imbriqué dans les plans, les méthodes et l’infrastructure de fabrication de notre adversaire existentiel.

L’ennemi est dans notre corps même.

Dès que j’ai commencé à lire les rapports produits par les 3 000 experts médicaux et scientifiques de l’équipe de WarRoom/DailyClout Pfizer Documents Research Volunteers, sur la base des 55 000 documents Pfizer rendus publics sur décision de justice, j’ai su que je ne voyais pas simplement une médecine qui a mal tourné, pas simplement une société pharmaceutique cupide et une agence de réglementation totalement corrompue, mais plutôt, ou en plus, que je voyais un acte de guerre massif. [https://campaigns.dailyclout.io/campaign/brand/cc3b3e5a-6536-4738-8ed6-5ee368c67240]

Quand j’ai vu les dix-huit mois de morts soudaines, de morts lentes, d’encéphalies, d’accidents vasculaires cérébraux, de crises cardiaques, de péricardites, de myocardites, de Guillain Barre, de paralysie de Bell, de sclérose en plaques, de caillots de sang, de poumons, de jambes, de lait maternel bleu-vert, avortements spontanés, mortinatalité, convulsions néonatales, défaillance néonatale de plusieurs organes, lésions hépatiques, lésions rénales, suppression de la lactation, suppression du nombre de spermatozoïdes, perturbation des menstruations, tout cela est détaillé dans les documents de Pfizer ; lorsque j’ai constaté que plus de 34 000 des 42 000 « cas » d’événements indésirables répertoriés dans le cadre du déploiement mondial des injections de Pfizer étaient survenus aux États-Unis – le deuxième groupe le plus important étant celui de l’Europe de l’Ouest – et que les 56 pays du monde où les injections de Pfizer ont également été déployées ne représentaient qu’un peu plus de 7 000 événements indésirables au total – j‘ai su que je n’assistais pas simplement à un dérapage de la médecine à grande échelle, mais plutôt à un acte de guerre.

Lorsque j’ai vu le doublement des décès néonataux dans un pays après l’autre, l’augmentation de 34 % au-dessus de la normale des mortinaissances et des avortements spontanés pour les mères vaccinées par rapport aux mères non vaccinées ;

Lorsque j’ai vu que 3816 femmes vaccinées dans la base de données du VAERS avaient perdu leur bébé – 57 % de tous les décès néonatals depuis que le VAERS existe – [https://www.clarkcountytoday.com/news/cdc-database-shows-death-risk-for-babies-of-vaccinated-mothers/] ;

Lorsque j’ai vu que sur 36 grossesses suivies dans les documents de Pfizer, 28 des bébés étaient morts [https://www. drpaulalexander.com/blogs/news/etana-hecht-israeli-scientist-researcher-vaccinated-women-fertility-signals-are-coming-through-the-fda-pfizer-actively-worked-to-keep-this-data-hidden-from-sight-for-our-lifetimes] ;

Quand j’ai vu l’augmentation de 40 pour cent des taux de mortalité et l’augmentation choquante des cas d’invalidité en Occident. [https://journal.rajeshtaylor.com/further-disturbing-rates-of-disability-mortality-in-life-insurance-data-since-covid-vaccine-rollout/-] J’ai su que je n’étais pas simplement témoin d’une médecine qui avait mal tourné à grande échelle, mais que j’assistais à un acte de guerre.

Il était là parce que – je n’avais rien fait pour l’arrêter. Il était là parce que je l’ai laissé prendre lentement possession de notre maison.

Le fait de ne pas pouvoir regarder directement l’ours ne m’a pas rendu plus sûr. Mon déni m’a mis en plus grand danger.

Lorsque j’ai vu qu’il était possible d’augmenter la létalité ou les dommages causés par l’injection en modifiant simplement le degré de dilution de la solution ou en changeant simplement la marque utilisée – Moderna (100 mcg) étant bien plus nocif que Pfizer (30 mcg) – j’ai su que je n’assistais pas seulement à une erreur médicale à grande échelle, mais à un acte de guerre.

Lorsque j’ai pris connaissance d’une étude réalisée à Hong Kong en 2021 – une étude qui, bien entendu, devait rendre des comptes au PCC – qui révélait qu’une deuxième dose (un « booster » / RAPPEL) administrée dans la circulation sanguine de souris entraînait une hypertrophie visible du cœur, avec des taches blanches visibles à l’œil nu, ainsi que des tempêtes de cytokines et des lésions hépatiques, j’ai compris que le régime à deux doses, puis les « booster », étaient des moyens lents mais progressifs d’endommager puis de détruire la santé des patients occidentaux. L’étude conclut : « Des myopéricardites post-vaccinales sont signalées après l’immunisation par des vaccins à ARN messager (ARNm) contre le coronavirus 2019 (COVID-19). »

Et pourtant, avec ce constat imposé par le PCC, à savoir qu’en injectant le vaccin ARNm à des mammifères, leur cœur était visiblement endommagé, le programme d’injection mondial a continué.

[https://academic.oup. com/cid/article/74/11/1933/6353927 ; L’injection intraveineuse du vaccin ARNm de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) peut induire une myopéricardite aiguë dans un modèle de souris, Can Li, Yanxia Chen, Yan Zhao, David Christopher Lung, Zhanhong Ye, Wenchen Song, Fei-Fei Liu, Jian-Piao Cai, Wan-Man Wong, Cyril Chik-Yan Yip, Jasper Fuk-Woo Chan, Kelvin Kai-Wang To, Siddharth Sridhar, Ivan Fan-Ngai Hung, Hin Chu, Kin-Hang Kok, Dong-Yan Jin, Anna Jinxia Zhang, Kwok-Yung Yuen ; Clinical Infectious Diseases, Volume 74, Issue 11, 1er juin 2022, Pages 1933-1950, https : //doi. org/10.1093/cid/ciab707]

On nous a dit que Pfizer/BioNTech était une société allemande. Mais il s’agit en fait d’une société germano-chinoise. Depuis que j’ai découvert que Pfizer/BioNTech avait conclu un protocole d’accord avec Fosun Pharmaceuticals, une importante société pharmaceutique liée au PCC et basée à Shanghai, pour fabriquer les vaccins ARNm de Pfizer/BioNTech, je savais qu’en creusant un peu plus, je trouverais la Chine au cœur de ces actes de guerre.

Les documents déposés par BioNTech auprès de la SEC montrent que le protocole d’accord avec Fosun Pharmaceuticals comprend une prise de participation de Fosun dans BioNTech. En d’autres termes, le PCC est un investisseur en capital dans BioNTech : « Dans le cadre de l’alliance stratégique avec Shanghai Fosun Pharmaceutical (Group) Co., Ltd (« Fosun Pharma » ; Symbole boursier : 600196.SH, 02196.HK) par laquelle les deux sociétés travailleront ensemble sur le développement du BNT162 en Chine, Fosun a accepté d’effectuer une prise de participation qui a été reçue à la mi-avril 2020. L’émission de 1 580 777 actions ordinaires d’un montant nominal de 1 581 k€ a été enregistrée au sein du registre du commerce (Handelsregister) en date du 23 avril 2020. » Non seulement cela, mais : « Ai-Min Hui, président de la R&D mondiale, et directeur médical de Fosun Pharma a déclaré : « Nous travaillons en étroite collaboration avec BioNTech et les autorités réglementaires pour évaluer la sécurité et l’efficacité du candidat vaccin, afin de synchroniser le processus de développement en Chine avec celui des autres pays, et de mettre le vaccin à la disposition du public dès que possible, si le vaccin réussit. » [https://www.sec.gov/Archives/edgar/data/1776985/000119312520210694/d54613d424b3.htm]

Fosun n’est pas séparé du PCC ; il est le PCC : Fosun a acquis près de la moitié de Sinopharm : « En 2003, Fosun Pharmaceutical a acquis 49% des parts de Sinopharm Group (chinois : 国药控股). […] En 2008, un an avant l’introduction en bourse de Sinopharm Group, Fosun Pharmaceutical possédait la société mère directe de Sinopharm Group, Sinopharm Industrial Investment (chinois : 国药产业投资) à la place ; le propriétaire majoritaire de la coentreprise était la société d’État China National Pharmaceutical Group (Sinopharm). » 2003年年报 [Rapport annuel 2003] (PDF). Fosun Industrial. 24 avril 2004. Consulté le 5 août 2018- via le site de la bourse de Shanghai. [^ 国药集团复星联合成立首家混合所有制药企. 企业观察报 (en chinois (Chine)). 4 août 2014. Consulté le 5 août 2018 – via Sina ; ^ 2009年年报 [Rapport annuel 2009] (PDF). Fosun Pharmaceutical. 25 mars 2010. Consulté le 5 août 2018 – via le site Web de la Bourse de Shanghai; ; ^ « Transaction de connexion » (PDF) (Communiqué de presse). Shanghai : Fosun International. 20 juin 2008].

ROTHSCHILD HITLER33 MACRON2017

NdJBL : Tout comme IG Farben était Hitler et Hitler était Farben comme vous pourrez le lire dans ce document PDF N° 28 de 56 pages du Pr. Antony C. Sutton https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/wall-street-et-la-montee-en-puissance-dhitler-par-antony-sutton-revu-et-corrige-en-mars-2019.pdf

Sinopharm, bien sûr, comme vous le voyez ci-dessus, dont Fosun possède presque la moitié, est à son tour détenue directement par l’État chinois et relève donc directement du PCC.

Le protocole d’accord initial entre BioNTech et Fosun semble impliquer que toutes les activités des coentreprises BioNTech/Fosun se déroulent en Chine, ou dans des régions alignées sur la Chine ou proches de celle-ci. Mais est-ce bien le cas aujourd’hui ? Fosun Pharma n’est pas resté en Chine.

Elle est venue ici. Fosun Pharmaceuticals est maintenant aussi Fosun Pharmaceuticals USA, avec des succursales pour la recherche et le développement et la formulation de produits à Boston, MA et Princeton, NJ : [https://fosunpharmausa.com/covid19/pcr/].

Elle produit des formulations et des produits aux États-Unis pour les distribuer aux États-Unis et dans le monde entier. Fosun Pharma a élaboré une « stratégie d’exploitation mondiale » pour la fabrication des vaccins COVID-19, des tests PCR COVID-19 et des tests antigéniques COVID-19 :

« Fosun Pharma a construit un enracinement solide en Chine et a développé une stratégie d’opération mondiale, la fabrication pharmaceutique et la R&D étant le segment d’activité le plus important et le plus central, […] ».

« En 2021, les revenus des nouveaux et sous-nouveaux produits, y compris COMIRNATY® (vaccin ARNm COVID-19, également connu sous le nom de BNT162b2), […] ont représenté plus de 25% des revenus du segment de la fabrication pharmaceutique ;
– Le chiffre d’affaires des régions hors de la Chine continentale et des pays d’outre-mer a atteint 13 599 millions de RMB, soit 34,86 % du chiffre d’affaires total, marquant ainsi une avancée dans la mondialisation.  » [C’est moi qui souligne].

Et plus encore : « Renforçant continuellement la capacité d’exploitation mondiale et améliorant encore la mondialisation, Fosun Pharma a formé un système d’exploitation mondial pour la R&D, la fabrication et la commercialisation, et étend continuellement les marchés étrangers. […] La capacité de globalisation est continuellement renforcée. Le deuxième siège social aux États-Unis aide à construire un paysage commercial mondial avec une couverture complète de la R&D, de la fabrication et de la commercialisation. […]

 » Avant la fin de l’année 2021, l’équipe de commercialisation à l’étranger de Fosun Pharma, qui compte plus de 1 200 employés, a construit des plateformes de commercialisation aux États-Unis, en Afrique et en Europe [c’est moi qui souligne] et a réalisé des ventes directes de formulations sur le marché américain. […] Le kit de test COVID-19 de Fosun Diagnostics a été vendu dans plus de dix pays. […] Gland Pharma, une filiale holding en Inde, a reçu les autorisations de la FDA américaine pour 13 médicaments génériques en 2021.

 » En s’appuyant sur la capacité de fabrication mondiale actuelle et sur des installations de fabrication de classe mondiale […], Fosun Pharma a accéléré l’acquisition de la certification BPF internationale des lignes de production nationales, posant ainsi une base solide pour l’exportation de produits nationaux « . En janvier et mars 2022, Fosun Pharmaceutical Industrial a obtenu la licence du Medicines Patent Pool (MPP) pour produire et fournir la version générique du traitement oral COVID-19 de Merck, le Molnupiravir, et du traitement oral COVID-19 de Pfizer, le Nirmatrelvir, ainsi que le produit co-packagé de Nirmatrelvir et Ritonavir de Pfizer [….]. La licence comprend à la fois les ingrédients et le médicament fini. Grâce à cette licence, Fosun Pharma se consacre davantage à la lutte contre la pandémie dans le monde. »

Fosun Pharma USA offre aux partenaires potentiels : « Une portée mondiale avec une concentration sur les marchés des États-Unis et de la Chine ». Elle propose des « droits américains » et des « droits mondiaux » ainsi que des « droits chinois ». » [https://fosunpharmausa.com/innovative-medicine/]

[https://fosunpharmausa.com/fosun-pharma-2021-annual-results-announcement/].

Le dossier de la FDA concernant le site de Fosun Pharma USA indique que le site est autorisé à « développer des spécifications », notamment pour les tests PCR et les tests antigéniques qu’il crée, et qu’il peut également avoir des agents américains : [https://fda.report/Company/Fosun-Pharma-Usa-Inc]

Ce point est crucial. Fosun Pharmaceuticals ne se contente pas de s’associer à Pfizer/BioNTech pour fabriquer les vaccins COVID-19 : elle fabrique, comme nous l’avons indiqué, les tests PCR qui constituent la principale mesure permettant de déterminer l’ampleur de la pandémie en Amérique du Nord et en Europe occidentale, et donc le « verrouillage » de pays entiers, de secteurs industriels entiers.

Une entreprise gérée par le PCC, et un produit créé par le PCC, décident donc – qui peut aller au travail ou à l’école, qui doit fermer son magasin, qui peut ou ne peut pas voyager – dans toute l’Europe et aux Etats-Unis : [https://fosunpharmausa.com/covid19/pcr/]. Une entreprise dirigée par le PCC décide de la formulation des tests PCR et antigéniques qui pénètrent profondément dans les cavités nasopharyngées des Occidentaux qui sont forcés, semaine après semaine, de faire des tests et des tests et des tests avec ces produits. C’est ce qui figure sur les pages produits de Fosun Pharma USA :

Cette entité hybride appartenant au PCC est donc là maintenant et elle crée les instruments de diagnostic qui déterminent l’ampleur de la pandémie en Occident. Le PCC peut donc l’augmenter ou la diminuer.

Elle fabrique également : des millions d’injections d’ARNm de Pfizer/BioNTech, la pilule COVID-19 de Merck, le Molnupiravir, la pilule COVID-19 de Pfizer, le Paxlovid – pour lequel le PDG de Pfizer, Albert Bourla, vient de signer un contrat avec le gouvernement américain pour 10 millions de doses et 5,29 milliards de dollars pour 2022 [https://www.fiercepharma.com/manufacturing/pfizer-boosts-paxlovid-manufacturing-capacity-as-merck-s-rival-covid-pill-sees]. – tout cela pour les États-Unis et pour dix autres pays, dont l’UE.

Tous ces produits sont formulés et distribués par une entreprise qui mène directement au Parti communiste chinois.

Lorsque le président Biden conclut un accord avec Pfizer/BioNTech pour des millions de dollars, avec l’argent de nos impôts, il donne une partie importante des fonds à la Chine. Lorsqu’il dépense un milliard de dollars via des projets de loi omnibus pour des EPI, dont des millions pour des tests PCR et antigènes, il fait des chèques à  la Chine.

Ceci est tiré de la section « R et D » du site web de Fosun Pharmaceutical USA : regardez les trois dernières entrées :

Fosun est-elle une entreprise pharmaceutique parfaitement propre gérée par le PCC ? En 2018, un lanceur d’alerte – et en Chine, c’est courageux – a fait éclater un scandale révélant que Fosun Pharmaceuticals avait « massivement » falsifié ses données et également soudoyé les régulateurs. Les installations étaient si chaotiques que la FDA américaine a envoyé une lettre sévère à la société. [https://www.fiercepharma.com/manufacturing/fosun-pharma-massively-fakes-api-production-data-and-bribes-regulators-whistle-blower].

Les documents déposés par BioNTech auprès de la SEC indiquent qu’un transfert de technologie vers la Chine a été réalisé à 100 %. Pas vers une « société chinoise » ou un « individu chinois » mais vers le pays de la Chine :

[https://investors.biontech.de/node/12681/html]

En outre, le dépôt de la SEC explique qu’elle effectuera le « transfert de technologie avec la Chine » après que l’autorisation de commercialisation aura été accordée. Je ne sais pas ce que signifie « transfert de technologie » ou « transfert technologique » dans ce dépôt de la SEC ; les experts en dépôt de la SEC qui l’ont examiné pour moi ont suggéré que cela peut signifier la propriété intellectuelle, les méthodologies de fabrication, les formules, les données, ou les quatre. Mais il est certainement significatif que la société BioNTech ait déclaré qu’un « transfert de technologie » vers la CHINE était achevé à 100 % ou en cours. Il ne s’agit pas de « partage » ou de « licence » de la technologie, mais de transfert de la technologie. Cela signifie que, d’une manière ou d’une autre, la Chine sera ou est responsable d’un aspect de la technologie de BioNTech, quelle que soit la définition qui en est donnée ici.

Prenez donc tout ce qui précède et mettez-le en parallèle avec les plus de 150 000 effets indésirables mentionnés dans les documents de Pfizer, les dommages mortels à la reproduction, la mort des bébés occidentaux, les bébés en difficulté ; mettez-les en parallèle avec la chute de la population, l’augmentation des handicaps, mettez-les en parallèle avec les obligations rigides et cruelles de vaccination des forces de défense occidentales (celles du Canada, de l’Australie et de toute l’Europe occidentale, ainsi que de l’armée la plus puissante du monde, celle des États-Unis) – mettez-les en parallèle avec les obligations de vaccination de notre police, de nos travailleurs de la santé, de nos pompiers, de nos pilotes, de nos premiers intervenants, de nos enfants, de nos bébés – tout cela fait par un captif de la Maison Blanche, via l’ordinateur portable de Hunter Biden, pour le PCC. Ajoutez à tout cela les preuves de la baisse des taux de natalité, en particulier en Occident, de 12 à 20 % : [Voir lien dans l’article original]

Comment mieux paralyser l’autre superpuissance du monde qu’en détruisant nos lignes de front américaines et notre prochaine génération américaine, avec des vaccins contaminés et meurtriers, acheminés assez facilement vers l’Ouest par l’intermédiaire de sociétés écrans et d’escroqueries (pas si nombreuses que cela) ? Comme il est facile de faire la même chose à l’Europe occidentale, au Canada et à l’Australie, dans leur ensemble ?

Pour dire NON à l’instinct de mort de l’État et OUI à une société organique !

Prenez tout ce qui précède et considérez que le virus est né en Chine ; et maintenant, tous les appareils de test, ainsi que des millions de vaccins, les « solutions » catastrophiques ou mortelles au virus, proviennent également des mêmes personnes ; le même cadre dirigeant qui a apporté au monde des avortements forcés, des citoyens confinés dans leurs maisons, des camps de concentration ouïgours et des prélèvements d’organes.

J’ai démontré dans mon nouveau livre The Bodies of Others qu’un groupe transnational de mauvais acteurs – dont le WEF/Forum Économique Mondial/Davos, l’OMS, la Fondation Bill et Melinda Gates, les entreprises technologiques et le PCC – a utilisé la pandémie/PLANdémie pour écraser l’humanité et en particulier pour détruire l’Occident.

Avec la provenance des vaccins et des tests, vous pouvez voir encore un autre mécanisme, une autre méthodologie de base de cette guerre.

En rassemblant ces éléments de preuve, je pense que vous pouvez commencer à voir ce que je vois.

Tout cela signifie, bien sûr, que nous regardons l’abîme en ce moment.

Traumatisés ou non, nous devons tous sortir du déni.

Nous avons laissé notre adversaire s’approcher trop près de nous. Dans nos propres courants sanguins.

Nous devons nous sauver les uns les autres.

Nous devons nous retourner et faire face à la bête vorace.

Satanl'habiteLeManu par RIEN 240622

Dr. Naomi Wolf

Le temps de la DÉSOBÉISSANCE est venu !

Il est encore temps de faire foirer les PROJEEEETS mortifères des psychopathes aux manettes car ils sont très peu, à peine 0.001%, mis en œuvre par les Bien-Zélés puisque NOUS sommes nombreux, 99.999% et que 10 à 15% d’entre nous est tout ce dont nous avons besoin !

Pour y parvenir ENSEMBLEHOMMES & FEMMES ► MAIN dans la MAIN et par des ACTIONS DIRECTES RÉFLÉCHIES & NON VIOLENTES ► POUR NOUS LIBÉRER et BRISER NOS CHAINES ;

Mon coeur mon amour mon amour mon coeu RIEN 100622

+ Dans CHRONIQUES DU PRESQUE Dr. T’CHÉ-RIEN  ;

+ Dans LES CHRONIQUES DE ZÉNON ;

+ Dans mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS  ;

+ Dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF de + de 500 créations, mises à jour, suppléments et compléments ad hoc et connexes ;

+ Tout le reste avec tout notre

JBL1960 

Yin Yang de Lion N et B pour Zénon

NémésisOu l’inéluctable triomphe des lois naturelles – Zénon – Juillet 2021 dans une création originale du PDF N° 30821 de 7 pages, Jo Busta Lally ►  https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/08/nemesis-zenon-juillet-2021-creation-originale-du-pdf-par-jbl1960.pdf

358 réflexions sur « AFFRONTER LA BÊTE – Pouvons-nous vraiment faire face au plus grand crime de l’histoire de l’humanité ? – Dr. Naomi Wolf, 18 juillet 2022 (Traduction JBL1960) »

  1. Il faut savoir que l’actionnariat de la SAUR compte désormais la sulfureuse famille WALLENBERG, faites vos recherches sur cette jolie petite famille.

    L’eau était déjà immonde, les résultats faussés par l’ARS, maintenant avec les WALLENBERG parmi les actionnaires à quoi faut il s’attendre? Aux filtres à eau en graphène?

    La question ne se pose même pas, c’est déjà le cas à la SAUR

    https://www.emploi-environnement.com/offre/saur-ingenieur-recherche-sect-eau-hf-196452.html

    iL SERAIT BON QUE DES LABORATOIRES INDéPENDANTS SI CELA EXISTE PUISSENT ANALYSER VOS EAUX DITES POTABLES

    J’aime

    1. Oui ! Depuis le temps qu’on le démontre, sous les moqueries, avec, comme contre argumentation la théorie (prouvée) russo-ukrainienne (y’a pas de hasard) sur l’origine abiotique du pétrole !

      J’aime

    2. La Théorie Russo Ukrainienne de l’Origine Abiotique Profonde du Pétrole, version PDF N° 26 de 68 pages sur ce blog ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdftheoriepetroleabiotiquer71.pdf – Et comme il n’y a pas de BIO-HAZARD : Cette théorie élaboré en 1951 a été soumise au feu ouvert de la science en Russie et en Ukraine et n’est plus contestée depuis le milieu des années 1980… Elle fait véritable consensus. Et il y a eu des milliers d’articles scientifiques publiées (en russe et ukrainien) à ce sujet. L’ingénieur Kenney en dédicace des articles qu’il publie sur son site internet a précisé ceci à Résistance 71 qui le traduit ; « Ces articles sont dédiés en première instance à la mémoire de Nikolaï Alexandrovitch Koudriatsev, qui a le premier énoncé en 1951 ce qui est devenu la théorie moderne russo-ukrainienne des origines abiotiques profondes du pétrole et des hydrocarbures. Après Koudriatsev, tout le reste a suivi. Ces articles sont aussi dédiés plus généralement au nombre de géologues, de géochimistes, de géophysiciens et d’ingénieurs pétroliers de l’ancienne URSS, qui, durant le dernier demi-siècle, ont développé la science pétrolière moderne. Ce faisant, ils ont sorti leur nation de ce qu’elle était en 1946, une nation pauvre en matière de production énergétique pétrolière pour l’amener à la plus grande nation productrice et exportatrice de ces produits dans le monde d’aujourd’hui. Ces articles sont aussi spécifiquement dédiés à feu l’académicien des sciences Emmanuil Bogdanovitch Chekaliouk, le plus grand statisticien thermodynamiste qui ait jamais tourné son formidable intellect vers le problème de la genèse pétrolière et gazière. Durant l’été 1976, des profondeurs de la guerre froide entre l’Est et l’Ouest et au prix d’un danger incommensurable, l’académicien Chekaliouk a choisi de répondre, au travers d’un gouffre hostile, à une lettre non sollicitée d’un PDG américain d’une petite entreprise pétrolière basée à Houston au Texas. Depuis et pour maintenant près de 15 années, l’académicien Chekaliouk a été mon professeur, mon mentor, mon collaborateur et mon ami ► J.F. Kenney (http://www.gasresources.net )

      Cliquer pour accéder à pdftheoriepetroleabiotiquer71.pdf

      N.O.M. + R.C.A. = POMPE À FRIC !

      What Else ?

      J’aime

  2. J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s