Zénon, mars 2020 : Reset – Ou le coup de grâce de la Couronne à l’Humanité ? Version PDF de JBL1960 du 20/11/2020

TaoA

Hier, c’est l’Histoire.

Demain est un mystère.

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui est un cadeau c’est pourquoi on l’appelle le présent…

Incarnation d’Oogway – Tortue taoiste de Kung Fu Panda !

▼▼▼

Ce texte qui m’a été offert en mars 2020 par Zénon signant exceptionnellement Société anonyme, figure à la page 47 du tout premier DOSSIER PDF que j’ai constitué dès le mois d’avril sur l’Expérience d’Ingénierie Sociale Planétaire au Coronavirus en cours, dans mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS et à la page 80 de sa mise à jour de mai 2020 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/dossier-coronavirus-cov19-jbl1960-maj-de-mai-2020.pdf

Et je l’ai republié, en analyse, le 8 novembre dernier, ICI tant notre réalité PLANétaire, un chouïa luciférienne, de ce mois de novembre était entièrement prophétisée dans ces quelques pages…

Pourtant, nulles prophéties mais juste l’analyse de faits et de projets passés, présents et donc en devenir dans les cerveaux malades des zélites mondiales qui ont fait muter ce PLAN en PLANdémie, sous nos yeux, à notre nez et à notre barbàtoustes !

Je vous en propose donc une version PDF au numéro spécial de 201120 de 16 pages ;

RESETCOVID

Reset – Ou le coup de grâce de la Couronne à l’Humanité ? Zénon, mars 2020 – À retrouver dans Les Chroniques de Zénon

Cliquer pour accéder à reset-ou-le-coup-de-grace-de-la-couronne-a-lhumanite-zenon-mars-2020-version-pdf-nov-20.pdf

Nous avons été nombreux, ces dernières années, à pressentir et à analyser combien tout était prévisible !

Et donc, le PROJEEEEET ce déroule, pour le moment, comme prophétisé dès 2009 lors de la 1ère tentative de pandémie au coronavirus H1N1, sous Sarkozy, 1ère taupe zunienne (Ministre de la Santé : Roselyne Bachelot, actuelle Ministre de la Culture sous Macron !) ; par le parrain de notre futur TyranDernier le grand, le très grand NostradAttali (Jacques Attali), qui prédisait qu’une pandémie majeure ferait surgir la prise de conscience de la nécessité d’un altruisme, au moins intéressé… Avancer par peur… C’est leur truc, ça et l’Attila Attali, en mai 2010 nous prédisait même ; Tous pauvres dans 10 ans ! ICI ou

Si la tentative échoua, l’idée fit son chemin dans les cerveaux totalement déjantés des psychopathes aux manettes, qui cherchaient un moyen de connexion entre la mort du capitalisme (annoncée comme inévitable) et le Nouvel Ordre Mondial oligarchique En Marche sans passer par une guerre thermonucléaire qui les obligeraient à vivre sous terre eux et leurs progénitures et dans le meilleur des cas !

De réunions de moins en moins secrètes (Bilderberg, CFR) en Forums Économiques Mondiaux (Davos, G7/8 puis 20) le projet pris forme, en 2010, sous le N.O.M. de RAPPORT LOCK STEP dans lequel est décrit le PLAN mais surtout comment le faire muter en PLANdémie au coronavirus ou COVID grâce à la 5G, aux cryptomonnaies, etc., pour un GRAND RESET ou réinitialisation ! (VIDÉO de 7 :50 en français du Plan du N.O.M. dévoilé publiquement).

Comme vous y invite Attali, l’homme qui murmure à l’oreille des Zidents, explorez la grande carte, qui ressemble à un virus à couronne en passant, de transformation de réinitialisation ; Comme quoi il n’y a pas de (BIO)-HAZARD !

Depuis 10 ans, pour qui sait voir, lire et entendre, la messe (noire) était dite ! C’est pourquoi, il convient de rappeler, comme je le fais depuis 5 ans via mon blog, ou comme sous-tendu dans ce texte, et dans la dernière analyse de Résistance71 : Tout projet peut se réaliser ou échouer, peut être mis en place ou mis en échec, réussir ou foirer. Notre pouvoir individuel et collectif est celui de dire NON ! En masse et de le mettre en échec une bonne fois pour toutes !

Quand, pour ma part, j’ai toujours eu le sentiment que nous étions dans une expérience de Milgram grandeur nature, comme le relève Zénon à la page 9, et spécifiquement en France, depuis mai 2017, soit l’avènement de Macron (cérémonie du Louvre – décryptage d’une mise en scène par La Vie) comme seconde taupe zunienne qui a été directement pucée par Rothschild cette fois et pour éviter le fiasco de Sarko l’américain. Prouvant ainsi, au passage, que c’est la Couronne, La City de Londres, qui pilote le gouvernement Zunien, et pas l’inverse.

Et qui tire les ficelles de la marionnette Macron, mais aussi celle de Trudeau, qui a été maintenu à sa place et qui, sur demande, a : fait l’éloge de la pandémie mondiale comme une “opportunité d’un reset” pour “accélérer nos efforts pré-pandémiques afin de réimaginer des systèmes économiques qui répondent réellement aux défis mondiaux tels que l’extrême pauvreté, l’inégalité et le changement climatique”. ► (Source AUBE DIGITALE VIA Le Blog à Lupus & OD du 19/11/20) + Reconfinement : la mise en garde du psychologue Stanley Milgram ► (Source The Conversation VIA LME du 20/11/20)

Et du Prince Charles, himself : Le Big Reset (Grand Reset) du World Economic Forum arbore les couleurs du Prince Charles écologiste passionné qui a déclaré : que la pandémie de Covid-19 est une ‘fenêtre’ d’opportunité  « pour réinitialiser l’économie pour un avenir plus vert » ; Dans : Dernier pape, dernière reine, dernier prince ? (Source complémentaire : Liliane Held Khawam du 23/09/20) – Le Prince Charles, successeur de la dernière reine, couronné à Davos le 22 janvier 2020… En pleine pandémie démarrée à Wuhan, les cérémonies du Nouvel An chinois ayant été annulées pour la 1ère fois de son histoire moderne !

De Trump hier, de Biden demain, peut-être, la fraude électorale ayant été la plus visible qui soit, qu’on peut raisonnablement se demander si le but n’était pas là de créer toutes les conditions pour qu’une guerre civile éclate le plus rapidement possible et la plus sanglante possible, afin, pour l’exemple, de la réprimer le plus durement possible avec tout l’arsenal technotronique mis à la disposition de l’oligarchie et prendre le contrôle de la population zunienne restante cela à la vue de tous ? (Sur la fraude américaine, lire ce commentaire de Roseau dans mon blog sur : L’implication de Scytl dans les élections américaines de 2020).

Pourtant et comme nous le disons toustes, de manières différentes, rien ne nous empêche de déjouer leur PLAN ! Absolument RIEN !

“Tout projet peut se réaliser ou échouer, peut être mis en place ou mis en échec, réussir ou foirer. Notre pouvoir individuel et collectif est celui de dire NON ! En masse  et  de  le  mettre  en  échec  une  bonne  fois  pour  toutes !”

Cela aura été rendu possible par toutes ces/nos lectures combinées et parfois reçues comme un cadeau, comme un trésor et j’aurais au moins appris, grâce à toutes ces lectures combinées, offertes le plus souvent, qu’il convient d’apprendre très tôt toute la beauté de la générosité. C’est pourquoi, ne possédant rien, je m’applique à donner ce que j’ai de plus cher afin d’expérimenter jour après jour la joie profonde de donner.

C’est pourquoi et pour y parvenir ; je vous laisse, ci-dessous, en complément de ce texte qui date de mars 2020, je le rappelle, quelques lectures que j’ai mises au format PDF depuis lors, rajoutant des petits bouts de moi, des tous petits suppléments d’âme en filigrane et ma seule et unique richesse, celle du cœur.

Tous ces textes sont à retrouver dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF  en lecture, téléchargement, impression, diffusion et partage, LIBRES & GRATUITS ;

Tous les textes de Zénon sont au format PDF dans cette page de mon blog : Les Chroniques de Zénon, des poèmes inédits offerts tout comme ce texte, et le lien vers son tout premier roman Fin de Règne autre prélude visionnaire à notre réalité d’aujourd’hui, que RIEN ne nous empêche d’INVERSER !

Pour stopper les délires TECHONOTRONIQUES une bonne fois pour toutes ! Faire FOIRER leur PLANdémie PLANétaire au Virus à Couronne et BRISER L’INERTIE DE NOTRE SOUMISSION en démasquant la mascarade ;

STOPPONS LE PROJEEEEEEET DE MACRON ET SON MONDE !

Pour transformer la sidération, puis la colère, en courage de dire NON au PROJEEEEET de Macron et son monde ; TRACT-PDF (1 page) ; https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/pour-votre-sante-vous-naurez-plus-aucune-liberte-2-novembre-2020.pdf ;

Nous avons toujours su QUOI FAIRE pour mettre en échec le N.O.M. R71, Que faire ? La marche vers la tyrannie globale : Comment s’en sortir ? Juin 2010 (18pages) ;

Ils sont peu (0.001%) – Nous sommes nombreux (99.999%) et 10 à 15% est tout ce dont nous avons besoin ► D’une idée minoritaire au plébiscite, la SOLUTION à 10% de Matthew Philip, 2011 ;

Nous sommes les 99% ► David Graeber, PDF HOMMAGE par Jo Busta Lally ;

“La société des sociétés est l’avènement de notre humanité enfin réalisée ayant franchi les ponts du surhumain. Vie et lumière en sont les caractéristiques” ►L’intégrale des textes majeurs de Friedrich Nietzsche au format PDF (13 PDFs de Nietzsche + 2 PDFs pour franchir aisément les ponts du surhumain : Albert Camus & Georges Arthur Goldschmidt) ;

Pour «sortir du cycle infernal de la domination et de l’oppression» ► Paulo Freire – La Pédagogie des opprimés, 1970 (111pages) ;

“Le bonheur naît du malheur, le malheur est caché au sein du bonheur. Qui peut en prévoir la fin ?” Lao Tseu – Tao Te King : Le livre de la Voie et de la Vertu – LVIII (page 75 sur 101pages) ;

Je suis persuadé que nous nous retrouvons actuellement au bord de l’anéantissement de notre civilisation, justement parce que nous ne tenons aucun compte de l’aspect spirituel du processus historique. Andreï Tarkovski – Le Temps Scellé ;

Parce que : Ce monde façonné pour nous doit disparaitre pour laisser place à un monde façonné par nous ► DOUBLE MONDE de Lukas Stella, mai 2020 dans une nouvelle version PDF N° 207 de 57 pages par Jo Busta Lally ;

Pour EFFONDRER LES EMPIRES COLONIAUX et ce par quoi il arrive toujours l’État, sans arme, ni haine ni violence, parce que ça c’est leur truc, depuis toujours et que nous sommes LÀ, ICI & MAINTENANT non pour avancer par peur mais pour pratiquer l’entraide et l’insoumission comme facteurs de notre (r)Évolution !

Re Vo Lu TIoN

JBL1960

20 novembre 2020

66 réflexions sur « Zénon, mars 2020 : Reset – Ou le coup de grâce de la Couronne à l’Humanité ? Version PDF de JBL1960 du 20/11/2020 »

  1. Je reproduis, ici, le commentaire de Roseau du 19/11/2020 que j’ai intégré dans le PDF et ci-dessus ;

    Pourquoi les votes des élections américaines de 2020 ont été comptés par la société espagnole en faillite Scytl ?

    Quelques jours après qu’il ait été révélé comment les élections américaines de 2020 ont été truquées par l’agent de la Couronne canadienne Dominion Voting Systems par un soi-disant « pépin », GreatGameIndia a découvert l’implication d’une autre société étrangère douteuse dans l’ingérence des élections américaines. Les votes exprimés par les Américains ont été comptés par une société espagnole en faillite, Scytl, en Espagne. Tout comme Dominion Voting Systems, Scytl a une longue histoire de fraude électorale dans différents pays, y compris l’injection de portes dérobées dans son logiciel électoral. Cette question a amené les experts à se demander pourquoi la tâche délicate du comptage des votes a été sous-traitée à une société étrangère ? Comment une entreprise espagnole en faillite pouvait-elle compter les votes américains en Espagne ? En raison de cette fraude généralisée, le président de la Commission électorale fédérale américaine, Trey Trainor, estime que les élections présidentielles américaines de 2020 sont illégitimes.

    L’implication de Scytl dans les élections américaines de 2020
    De nombreux États américains ont chargé une société étrangère basée en Espagne de fournir divers services électoraux – y compris le vote en ligne – lors de l’élection présidentielle de 2020. Scytl, une société espagnole dont le siège est à Barcelone et qui offre une série de services électoraux, a été utilisée par différents États et villes de plusieurs manières depuis 2008.

    Forbes a fait un rapport en 2017 :

    Fondée en 2001 en Espagne, SCYTL a organisé 12 implémentations à l’échelle de l’Etat, et ses technologies ont été utilisées dans 980 autres juridictions américaines dans 28 Etats, lors des élections générales de 2016. Spécialisée dans les solutions de vote et d’élections en ligne, la société propose notamment des services d’inscription des électeurs en ligne, de gestion des travailleurs électoraux et de livraison de bulletins de vote électroniques.

    Ses services de vote en ligne utilisent un cryptage de bout en bout, des cordons de retour de vote et un service d’audit des tableaux d’affichage. Scytl compte parmi ses clients le ministère français des affaires étrangères, le Parti vert européen, le Parlement de l’Union européenne et le canton suisse de Fribourg. En janvier 2012, la société a acheté SOE Software. Scytl détient également plus de 40 brevets et demandes de brevets. En 2008, l’entreprise est devenue la première société de vote en ligne à recevoir la certification du Département d’Etat de Floride.

    Le site web de Scytel donne un aperçu des services électoraux qu’elle fournit à ses clients gouvernementaux aux États-Unis :

    Scytl a mené à bien des projets de modernisation électorale aux Etats-Unis depuis 2008, et plus récemment pour les élections de mi-mandat de 2018, lorsque plus de 70 millions d’électeurs de plus de 900 comtés américains ont utilisé avec succès la technologie de Scytl. De plus, lors des élections présidentielles américaines de 2016, la technologie de Scytl a permis à plus de 53 millions d’électeurs inscrits et à des milliers de personnel électoral de 28 Etats de bénéficier de processus électoraux plus efficaces, plus évolutifs et plus accessibles, consolidant ainsi la position de Scytl comme le principal fournisseur de modernisation électorale aux Etats-Unis.

    Scytl a été déclarée en faillite en juin 2020
    Ce qui est intéressant, c’est que la société espagnole Scytl a été déclarée en faillite en juin de cette année. La société a déposé son bilan dans le cadre d’une analyse plus large des vulnérabilités de sécurité liées au vote numérique.

    Le 11 mai 2020, face à des dettes de plus de 75 millions d’euros, Scytl a entamé une procédure de faillite en vue de vendre ses activités au fonds d’investissement américain Sandton Capital. Le 2 juin 2020, un tribunal espagnol a déclaré Scytl en faillite et a entamé le processus de vente aux enchères de ses actifs.

    Scytl est financé par le gouvernement espagnol
    Scytl a été le centre de la controverse dans le passé pour une mauvaise utilisation des fonds de l’Union européenne et un accident avec une élection. Scytl a reçu du gouvernement espagnol de grandes quantités de fonds de recherche qui, selon les rapports de la Republik, ont été utilisés de manière contraire à ce qui avait été stipulé.

    Au lieu de les dépenser pour des travaux de coopération avec des universités, Scytl les a utilisés pour approvisionner son équipe de produits et développer de nouveaux prototypes pour ses clients. Une injection de plus de 1,5 million d’euros du ministère espagnol de l’industrie a été, selon un document interne vu par la Republik, utilisée entre autres pour une « démonstration de produit » pour Neuchâtel. Et 900 000 euros de fonds européens ont été dépensés pour le développement de modules logiciels destinés aux autorités électorales équatoriennes.

    Cas de fraude au vote Scytl
    Les produits de Scytl couvrent l’ensemble du processus électoral, y compris la planification des élections, l’enregistrement des électeurs en ligne, la gestion des travailleurs électoraux, la livraison des bulletins de vote électroniques, le vote en ligne, la consolidation des résultats et le reporting de la nuit des élections. En 2014, Scytl a déclaré avoir des clients dans plus de 35 pays. Cependant, Scytl est impliquée dans des controverses partout où ses produits ou services ont été utilisés avec des allégations aussi graves que la fraude électorale.

    Australie
    En 2018, les autorités de Nouvelle-Galles du Sud ont choisi Scytl pour fournir le logiciel du système de vote en ligne » iVote » de l’Etat jusqu’en 2022 pour 1,9 million de dollars. Le système iVote est une solution de vote par Internet et par téléphone qui permet aux personnes handicapées et aux électeurs ayant des problèmes d’accessibilité de voter à distance. Lors de l’élection de 2015, les chercheurs ont découvert des vulnérabilités dans le système iVote qui pourraient être utilisées pour manipuler les votes, violer la confidentialité des bulletins de vote et subvertir le mécanisme de vérification.

    Équateur
    Scytl a fait fonctionner des machines de vote dans plusieurs régions de l’Equateur en 2014. Elles étaient censées produire des résultats dans les 72 heures, mais elles ont rencontré divers problèmes et ont pris plus d’un mois.

    Selon un rapport de l’Union des Nations sud-américaines (UNASUR), « le système n’a pas été en mesure de traiter la quantité d’informations scannées ». Bien que les blogueurs technologiques aient par la suite affirmé que le système n’avait pas été suffisamment testé à l’avance, Scytl, à son tour, a blâmé la mauvaise infrastructure de l’Equateur.

    Norvège
    Scytl a déployé le vote électronique en Norvège en 2011 en partenariat avec le gouvernement. Une faille dans leur cryptographie a été découverte en 2013, et 0,75% de tous les électeurs ont réussi à voter deux fois en 2013, une fois en ligne et une fois dans un bureau de vote. En 2014, la Norvège a abandonné le projet de vote par Internet de Scytl, en raison de failles de sécurité, d’un manque d’augmentation de la participation et de coûts élevés.

    Suisse
    Dans le cadre d’une joint-venture avec la Poste Suisse, Scytl fournit son système de vote électronique sVote à plusieurs cantons qui permettent aux citoyens suisses vivant à l’étranger de participer aux élections et référendums cantonaux et fédéraux par voie électronique.

    Scytl a déclaré que son système sVote utilisé en Suisse est » universellement vérifiable « , mais son système a été critiqué comme étant trop complexe, difficile à auditer et pas assez transparent. Après que les autorités suisses aient lancé une révision du code public, un groupe de chercheurs de l’Université de Melbourne, de l’Université catholique de Louvain et de l’Open Privacy Research Society ont signalé en mars 2019 qu’ils avaient découvert une lacune dans le code qui permettrait à l’opérateur du système de modifier les votes sans être détecté. Ils ont découvert que le backdoors est un logiciel de Scytl.

    En raison de ces déficiences, les autorités suisses ont interdit l’utilisation du système de vote électronique de Scytl lors des référendums suisses du 19 mai 2019, et il n’a plus été utilisé depuis. La Poste suisse a acheté les droits du logiciel à Scytl en 2020, la société étant menacée de faillite.

    Les élections américaines de 2020 ont-elles été truquées ?
    Un « pépin » informatique dans les machines à voter qui font basculer les votes lors des élections américaines de 2020 a provoqué une grande controverse. L’origine et la propriété des machines de vote utilisées lors des élections sont devenues une question urgente en raison des craintes réelles que des pirates informatiques, qu’ils soient étrangers ou nationaux, puissent altérer les mécanismes du système de vote.

    Cependant, GreatGameIndia a découvert que ce sont les vendeurs et non les pirates informatiques qui sont peut-être derrière le truquage. L’un des vendeurs, Dominion Voting Systems, une société d’agent de la Couronne canadienne basée à Denver, a une longue histoire d’allégations de fraude électorale et d’interférence dans les élections de diverses nations, y compris le vol de données de recensement en Inde et l’interférence dans les élections américaines de 2020.

    Cette question a amené les experts à se demander pourquoi la délicate tâche de comptage des votes a été sous-traitée à une société étrangère. Comment une entreprise espagnole en faillite pouvait-elle compter les votes américains en Espagne ? En raison de cette fraude généralisée, le président de la Commission électorale fédérale américaine, Trey Trainor, estime que les élections présidentielles américaines de 2020 sont illégitimes.

    L’armée américaine rafle les serveurs Scytl en Allemagne
    Selon des sources de renseignements, l’armée américaine a fait un raid sur les serveurs de la société de machines de vote Scytl en Allemagne pour prouver la manipulation des élections américaines de 2020 après qu’elle ait été exposée dans le scandale du changement de vote par GreatGameIndia.

    Envoyez-nous vos conseils et vos soumissions en remplissant ce formulaire ou en nous écrivant directement à l’adresse électronique fournie. Rejoignez-nous sur WhatsApp pour plus d’informations et de mises à jour.

    GreatGameIndia est une revue sur la géopolitique et les relations internationales. Découvrez les menaces géopolitiques auxquelles l’Inde est confrontée dans notre livre exclusif intitulé India in Cognitive Dissonance. Les numéros précédents de la revue sont accessibles dans la section Archives.
    =*=
    Merci à tous mes intervenants ; Jo

    J'aime

    1. Les dialyses ne sont plus réalisées…

      Les ceusses avec des problèmes de reins.. restez chez vous et surtout FERMEZ la !

      J'aime

    1. Complotiste ou naïf : choisis ton camp !

      Les élites ont rarement à cœur de défendre les plus faibles. En 1928, Edward Bernays, neveu de Sigmund Freud, a écrit “Propaganda”, un manuel exposant sans détour les principes de la manipulation mentale de masse. Bernays appelait cela la “fabrique du consentement”. Au début des années 50, il a orchestré des campagnes de déstabilisation politique en Amérique Latine qui accompagnèrent notamment le renversement du gouvernement du Guatemala , main dans la main avec la CIA ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/04/propaganda-dedward-bernays-1928-version-pdf-du-5-avril-2020.pdf

      Cliquer pour accéder à propaganda-dedward-bernays-1928-version-pdf-du-5-avril-2020.pdf

      J'aime

      1. En 2008, Naomi Klein publiait “la stratégie du choc”. Dans ce bestseller, international, la journaliste, essayiste et réalisatrice dénonçait l’existence d’opérations concertées dans le but d’assurer la prise de contrôle de la planète par les tenants d’un ultra-libéralisme tout puissant. Elle montrait notamment comment des crises et des désastres étaient utilisés pour substituer aux valeurs démocratiques la loi du marché, la spéculation et la barbarie. S’il ne faut évidemment pas être complotiste (et d’ailleurs ça veut dire quoi exactement ?), ne soyons peut-être pas trop naïfs non plus. Sans tomber dans le démagogisme, Emmanuel Macron n’a pas attendu le Covid pour détricoter encore un peu plus le droit du travail ni entamer la réforme des retraites. Les élites ne nous veulent pas que du bien…

        https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/22/ordo-ab-chaos-maj-du-08-01-2018-avec-le-documentaire-entier-la-strategie-du-choc/

        https://ok.ru/video/98277460654

        J'aime

    1. La nourriture durable…

      L’avis actuel de l’@imperialcollege est que le Covid-19 ne peut pas se propager par la nourriture. Cette information peut toutefois être sujette à modification. Ce sera une occasion innovante de diffuser les produits protéiques cultivés en laboratoire de Bill Gates et Richard Branson – la nourriture durable de l’avenir.

      https://twitter.com/_Klaus_Schwab/status/1324624518380425216

      J'aime

      1. Transfert de ton com d’hier sur le sujet (pourrais-tu me retrouver celui sur le H1N1 et Giléad ?)

        Royaume-Uni – les données officielles exagèrent le risque de Covid-19

        Les données officielles « exagèrent » le risque de Covid et le discours sur une seconde vague est « trompeur », déclarent 500 universitaires dans une lettre ouverte à Boris Johnson, qui s’attaque au confinement

        Les médecins et les scientifiques ont déclaré que la réponse nationale au Covid est « disproportionnée ».
        Une lettre organisée par UsForThem (Nous Pour Eux) a critiqué les tests qui produisent des « faux positifs ».
        Les médecins ont déclaré que la réponse du gouvernement « fait plus de mal que de bien ».

        Les données officielles « exagèrent » le risque de Covid-19 et le discours sur une seconde vague est « trompeur », ont déclaré près de 500 universitaires à Boris Johnson dans une lettre ouverte attaquant le verrouillage.

        Les médecins et les scientifiques ont déclaré que la réponse du gouvernement à la pandémie de coronavirus est devenue « disproportionnée » et que les tests de masse ont faussé le risque du virus.

        Ils ont déclaré que les tests sont susceptibles de produire un nombre élevé de résultats « faux positifs » et que le gouvernement doit faire plus pour placer les taux d’infection et de mortalité dans le contexte des taux saisonniers normaux.

        La lettre critiquait le traitement du coronavirus par le gouvernement causant « plus de mal que de bien ».
        Les données officielles « exagèrent » le risque de Covid-19 et le discours sur une seconde vague est « trompeur », ont déclaré près de 500 universitaires à Boris Johnson (en photo vendredi) dans une lettre ouverte attaquant le verrouillage

        Elle intervient après que le Royaume-Uni a confirmé hier la présence de 24 957 tests Covid positifs, soit une augmentation de 13,9 % seulement par rapport au total de la semaine dernière.

        Selon les scientifiques, la deuxième vague de coronavirus au Royaume-Uni a déjà atteint son apogée.

        Le professeur Tim Spector, qui dirige l’application « Covid Symptom Study » visant à suivre la propagation de Covid-19 au Royaume-Uni, a confirmé qu’il y avait des « signes positifs » que le pays avait « dépassé le pic de la deuxième vague ».

        La lettre ouverte au Premier ministre a été signée par 469 médecins et est intitulée First Do No Harm (Premièrement, ne pas nuire) – le principe médical selon lequel un remède ne doit jamais être pire que la maladie elle-même.
        Le Royaume-Uni a confirmé hier 24 957 tests Covid positifs supplémentaires, soit une augmentation de 13,9 % seulement par rapport au total de la semaine dernière, alors que des scientifiques de haut niveau suggèrent que la deuxième vague de coronavirus au Royaume-Uni a déjà atteint un sommet
        Selon les chiffres officiels publiés aujourd’hui, 413 personnes supplémentaires sont mortes après avoir été testées positives pour le virus, ce qui porte le nombre total de décès au Royaume-Uni pendant la pandémie à 48 888

        Il est signé par le Dr Charlotte R Bell, immunologiste, le Dr Rosamond Jones, pédiatre, chirurgien consultant et Keith Willison, professeur de biologie chimique à l’Imperial College.

        La lettre se lit comme suit : La gestion de la crise est devenue disproportionnée et cause désormais plus de mal que de bien. Nous demandons instamment aux décideurs politiques de ne pas oublier que cette pandémie, comme toutes les autres, finira par passer, mais que les dommages sociaux et psychologiques qu’elle provoque risquent de devenir permanents.

        Après la réaction initiale justifiée à la crise du Covid-19, les données disponibles montrent maintenant une image différente.

        Le problème des taux de faux positifs fonctionnels n’a toujours pas été abordé, en particulier dans le contexte d’une faible prévalence de la maladie, où les faux positifs sont susceptibles de dépasser largement les vrais positifs et, de plus, d’avoir une faible corrélation avec la personne infectée.

        Parallèlement à cela, nous avons le problème qu’il est normal de voir une augmentation des maladies et des décès pendant les mois d’hiver.

        Il est à noter que le taux de mortalité au Royaume-Uni se situe actuellement autour de la moyenne pour cette période de l’année. L’utilisation du terme « deuxième vague » est donc trompeuse.

        Nous disposons des connaissances nécessaires pour mettre en œuvre une politique qui protège les personnes âgées et vulnérables sans accroître tous les autres préjudices sanitaires et économiques et qui ne porte pas atteinte à notre mode de vie dans son ensemble et en particulier à celui des enfants du pays ».

        La lettre ouverte a été organisée par la campagne des parents « UsForThem and Recovery » (Nous pour eux et rétablissement), un nouveau groupe qui s’oppose à de fortes restrictions sur les coronavirus.

        Elle intervient alors que le pays a été averti qu’il fallait « prendre des mesures draconiennes » pour réduire la transmission de Covid-19, malgré la présentation « épouvantable » des données par le gouvernement pour justifier le dernier verrouillage.

        Le nombre de cas recensés aujourd’hui a augmenté de seulement 3 045 par rapport aux 21 915 cas recensés samedi dernier.

        Selon les chiffres officiels publiés aujourd’hui, 413 personnes supplémentaires sont décédées après avoir été testées positives pour le virus, ce qui porte le nombre total de décès au Royaume-Uni pendant la pandémie à 48 888.
        Le professeur Sir David Spiegelhalter a déclaré à la BBC qu’il ne serait pas viable pour le service de santé de faire face aux niveaux de cas de coronavirus sans mesures plus sévères

        Le professeur Sir David Spiegelhalter a déclaré qu’il ne serait pas viable pour le service de santé de faire face aux niveaux de cas de coronavirus et d’hospitalisations sans des mesures plus sévères que celles imposées dans le cadre du système à trois niveaux.

        Le statisticien et président du Centre Winton pour la communication des risques et des preuves à l’Université de Cambridge a déclaré à l’émission Today de la BBC Radio 4 : « Si cela doit diminuer, ce sera très lentement, à moins que des mesures draconiennes ne soient prises, ce qui a été fait ».

        Dans l’intervalle, des centaines de personnes ont été testées dans le cadre d’un programme pilote de dépistage massif du coronavirus à Liverpool, avec des files d’attente devant les nouveaux centres de test.

        Les forces armées ont été amenées dans la ville pour aider à mettre en œuvre ce programme, qui utilise des tests de flux latéral pour fournir des résultats en moins d’une heure aux personnes qui ne présentent pas de symptômes du virus.

        M. Johnson a déclaré que le pilote de test rapide pourrait être une « véritable solution pour sortir de la crise ».
        Le taux de R du coronavirus a baissé dans cinq régions d’Angleterre cette semaine – sauf à Londres et dans le sud-est, où il n’a pas changé – et est resté stable entre 1,1 et 1,3 en Angleterre et dans l’ensemble du Royaume-Uni. La semaine dernière, il est passé de 1,2 à 1,4 la semaine précédente

        Mais les experts de la santé ont déclaré que les plans de dépistage de la population de Liverpool n’étaient pas adaptés à leur objectif.

        Sir David a déclaré : « Le fait est que nous recevons environ 20 à 25 000 tests positifs par jour, ce qui se traduit par environ 1 500 hospitalisations par jour, environ 250 à 300 décès par jour et ceux-ci sont globalement stables mais en légère augmentation – les décès dans les hôpitaux et les hospitalisations augmentent lentement – et nous arrivons à l’hiver.

        Ces niveaux, même s’ils restent très stables et en dessous du premier pic du virus, à moins qu’ils ne commencent à baisser, nous sommes coincés avec ces niveaux pendant des mois et il me semble, ainsi qu’à d’autres, que cela ne sera pas durable en termes de ce que le service de santé peut gérer.

        Un groupe d’universitaires a déclaré que le potentiel de « détournement préjudiciable des ressources et des fonds publics est vaste », et a averti que le projet d’un demi-milliard de livres pourrait être un « échec coûteux ».

        De nouvelles données montrent que le taux d’infection en Angleterre et au Pays de Galles semble ralentir.
        Les diapositives contiennent maintenant une note qui dit : « Les tracés des diapositives quatre et cinq ont été modifiés après qu’une erreur a été trouvée ».
        Les chiffres révisés suggèrent maintenant que le deuxième pic est susceptible d’être égal au premier, le pire scénario étant de 1 010 décès par jour d’ici décembre

        Selon l’Office for National Statistics (ONS), environ 618 700 personnes en Angleterre – une sur 90 – ont eu le Covid-19 entre le 25 et le 31 octobre, contre 568 100 la semaine précédente.

        Le gouvernement et ses conseillers scientifiques ont été critiqués jeudi pour avoir utilisé des données douteuses afin de justifier un second confinement dévastateur, les députés conservateurs ayant averti que les prévisions apocalyptiques de SAGE avaient des échos du dossier controversé qui a envoyé la Grande-Bretagne en guerre contre l’Irak.

        Il est ressorti d’une conférence de presse des professeurs Doom et Gloom un graphique qui prétendait que l’Angleterre pouvait voir jusqu’à 1 500 morts par jour en décembre, mais qui avait été secrètement atténué « après qu’une erreur ait été trouvée » avec les données.

        Cette prévision a suscité une inquiétude généralisée car, si elle se réalisait, elle éclipserait les 1 000 décès quotidiens enregistrés au plus fort de la première vague en avril.

        Les prévisions de SAGE concernant les admissions à l’hôpital ont également été révisées sans bruit, passant de 9 000 à 6 190 d’ici début décembre.

        Le gouvernement a été sévèrement réprimandé cette semaine par l’autorité statistique britannique pour son utilisation des données.
        Official data is ‘exaggerating’ the risk of Covid, 500 academics say
        Boris Johnson visited a testing centre at De Montfort University in Leicester on Friday, days after imposing a second national lockdown in England. The Prime Minister carried out a coronavirus test while he was at the centre.

        J'aime

  2. Le Grand Reset

    Delingpole : Seul Donald Trump peut nous sauver du Grand Reset
    source: https://www.breitbart.com/politics/2020/11/01/delingpole-only-donald-trump-can-save-us-from-the-great-reset/

    extraits:

    «Reconstruire en mieux.» C’est le slogan du Nouvel Ordre Mondial – autrement dit le Grand Reset.

    […]

    Le seul dirigeant que vous n’entendrez pas utiliser ce slogan est Donald Trump, car il en reconnaît la véritable signification. Reconstruire en mieux, c’est le slogan d’une des attaques les plus dangereuses de l’histoire de l’humanité, coordonnée au niveau mondial, contre la liberté et la prospérité. Si le plan réussit, le monde où vous vivez sera méconnaissable, vos enfants n’auront aucune perspective et votre vie vaudra à peine la peine d’être vécue. Reconstruire en mieux, cela signifie un régime totalitaire exercé par une élite mondiale et technocratique – aussi répressif et appauvrissant que l’ont été le fascisme ou le communisme. Ce hideux nouvel ordre mondial, c’est la Grande Réinitialisation, le Grand Reset.

    Cela ressemble à une théorie du complot, mais cela n’a rien d’un complot puisque les gens en question affichent ouvertement leurs intentions. Ils consacrent même un numéro spécial de Time Magazine à présenter leur plan.

    Un article intitulé «It’s 2023. Here’s How We Fixed the Global Economy» (Nous sommes en 2023. Voici comment nous avons corrigé l’économie mondiale) – imagine un monde où les choses ont commencé à s’améliorer avec l’éviction de Donald Trump.

    Les États-Unis ont commencé à changer d’approche après le 3 novembre 2020, quand Joe Biden a battu Donald Trump à l’élection présidentielle et que les Démocrates ont obtenu la majorité dans les deux chambres du Congrès.

    Alors, comment Biden et ses potes du Grand Reset s’y prennent-ils pour réparer l’économie mondiale dans ce scénario prétendument souhaitable ?

    Simple. Un grand gouvernement s’occupe de tout, cependant pas à l’échelle nationale cette fois, mais à l’échelle mondiale. Il sera conduit par une élite technocratique sur laquelle vous n’aurez aucun contrôle démocratique.

    Des emplois et des salaires minimums élevés seront garantis ; le gaz de schiste sera remplacé par l’énergie solaire ; les entreprises – en échange de renflouements massifs de la part du gouvernement – accepteront d’être gérées davantage comme des coopératives de travail communistes ; les voies pour voitures des autoroutes seront remplacées par des pistes cyclables ; les entreprises ne seront plus guidées par le profit, mais par l’«intérêt public» et par des objectifs tels que la durabilité. Oh – et vous n’aurez plus à vous soucier du remboursement de votre prêt hypothécaire, car la propriété privée sera abolie.

    (Et oui, ils sont sérieux quand ils parlent d’abolir la propriété. Voici leur site où ils se vantaient déjà de leurs projets en 2016.) […]

    Ce qui est inhabituel dans ce plan de prise de contrôle communiste mondial, c’est qu’il ne provient pas d’une réunion d’austères étudiants en sociologie, mais du Forum économique mondial, l’organisateur de la réunion annuelle de Davos, où des milliardaires expliquent à des millionnaires comment vivent les gens ordinaires.

    Le fondateur du Forum économique mondial, Klaus Schwab, a écrit un livre – plusieurs livres en fait – sur son maître-plan.

    Son dernier livre, intitulé COVID-19: La Grande Réinitialisation, ne cache pas que le chaos de la pandémie actuelle représente l’occasion rêvée d’accélérer le monde entier vers une «nouvelle normalité».

    […] «Beaucoup d’entre nous se demandent quand les choses vont revenir à la normale. La réponse courte est : jamais. Rien ne reviendra jamais au sens «cassé» de la normalité qui prévalait avant la crise, car la pandémie de coronavirus marque un point d’inflexion fondamental dans notre trajectoire mondiale.»

    Vous avez capté ? Pour vos nouveaux maîtres mondialistes, vous ne retrouverez JAMAIS votre ancienne vie, si fort que vous le souhaitiez. Et soyons clair : c’est pour votre bien, car votre ancien mode de vie était basé sur un modèle «cassé».

    L’auteur est tellement convaincu que cette nouvelle normalité est ce qu’il nous faut et ce que nous devrions vouloir, qu’il ose affirmer que le coronavirus chinois n’est rien d’autre qu’un prétexte pratique.

    […]

    Schwab est clair dans son livre : le coronavirus est moins une crise qu’une opportunité à exploiter – une chance d’accélérer la naissance du nouvel ordre mondial qu’il appelle la quatrième révolution industrielle.

    «Des changements radicaux d’une telle importance se préparent que certains experts ont parlé d’une ère «avant le coronavirus» (BC, en anglais) et «après le coronavirus» (AC). Nous continuerons d’être surpris par la rapidité et le caractère inattendu de ces changements. En se combinant, ils provoqueront des conséquences de deuxième, troisième, quatrième ordre et même plus, des effets en cascade et des résultats imprévus.»

    Tout cela pourrait passer pour les élucubrations d’un Allemand qui a un air aussi sinistre que Blofeld dans les films de James Bond – s’il ne s’agissait d’un problème majeur : de nombreux dirigeants mondiaux, hommes d’affaires milliardaires et autres maîtres de l’univers sont totalement d’accord avec le projet. Cela inclut, si nous jouons de malchance, l’éventuel futur président Joe Biden.

    Comme tout cela ressemble à un roman dystopique à la 1984, beaucoup de gens imaginent que le Grand Reset n’est qu’une théorie du complot sans importance. Mais comme l’a dit un commentateur : «Ce n’est pas une conspiration quand ils vous disent ce qu’ils font.»

    Lentement, les gens se réveillent. L’un d’eux est l’archevêque Carlo Maria Viganò, nonce apostolique officiel aux États-Unis, qui a écrit une lettre ouverte au président Trump pour l’avertir de la menace que représente la Grande Réinitialisation.

    «Un plan global appelé «Grand Reset» est en cours. Son architecte est une élite mondiale qui veut soumettre toute l’humanité, en faisant passer des mesures coercitives visant à limiter drastiquement les libertés des individus et de populations entières. Dans plusieurs pays, ce plan a déjà été approuvé et financé ; dans d’autres, il en est encore à ses débuts. Derrière les dirigeants mondiaux qui sont les complices et les exécutants de ce projet infernal, il y a des personnages sans scrupules qui financent le Forum économique mondial et l’Event 201, en promouvant leur programme.

    Le but du Grand Reset est l’imposition d’une dictature sanitaire visant à imposer des mesures liberticides, cachées derrière des promesses tentantes d’assurer un revenu universel et d’annuler la dette individuelle. […]»

    L’archevêque a raison d’être inquiet. Il ne s’agit pas d’un exercice. Le Grand Reset est une menace imminente et mortelle dont tous ceux qui se soucient de la liberté, de la prospérité et de la souveraineté nationale devraient être conscients.

    […] Rowan Dean a décrit la Gran Reset comme «une entreprise antidémocratique conçue pour détruire votre emploi, voler votre prospérité et priver vos enfants d’un avenir.»

    […] Il y a une excellent synthèse des questions clés par Marc Morano de Climate Depot.

    Morano reconnaît que le Great Reset n’est en fait qu’une version reconditionnée du Green New Deal, mais que le Covid-19 est maintenant utilisé comme prétexte, à la place du «changement climatique», pour la transformation socialiste globale.

    Il y cite le journaliste spécialisé dans les questions de santé Peter Barry Chowka, qui a parlé de «coup d’État sanitaire» (flu d’état) :

    […] «Une prise de contrôle de nos processus supposés démocratiques par des bureaucrates médicaux non élus et non responsables», a averti Chowka, notant que toutes les solutions au COVID étaient pratiquement les mêmes que les «solutions» du Green New Deal à la prétendue «crise» climatique.

    «Du jour au lendemain, notre société fait ce que la députée d’extrême gauche Alexandria Ocasio-Cortez (D-NY) et ses collègues fanatiques du Green New Deal ont exigé : La fin quasi-totale des voyages en avion, la réduction des déplacements en voiture personnelle à un minimum, la promesse de soins de santé gratuits pour tous qui deviennent rapidement le nouveau statu quo, et la possibilité pour les gens de rester chez eux sans travailler et de recevoir un salaire du gouvernement. Les démocrates veulent que cela continue indéfiniment», écrit M. Chowka.

    Si vous ne craignez pas d’être déprimé, écoutez aussi l’explication de Dave Cullen (alias Computing Forever), qui dit :

    «Vous ne posséderez rien et vous serez heureux… Cela ressemble furieusement à un communisme mondial.»

    Je vous recommande également ce résumé par James Corbett lui-même du rapport Corbett, qui rassemble toutes les déclarations du WEF – y compris les interviews données par Klaus Schwab – pour constituer un dossier accablant et effrayant sur les horreurs qui nous attendent si cette chose progresse encore.

    #WhyAreTheyDoingThis est devenu un hashtag populaire sur Twitter pour le nombre croissant de personnes qui s’inquiètent des politiques extraordinairement draconiennes et souvent scientifiquement inexplicables adoptées par les gouvernements du monde entier pour faire face au Coronavirus.

    Le Grand Reset pourrait être la réponse.

    Et si c’est la réponse – et donc si tant de dirigeants du monde entier sont à bord – alors mon opinion est qu’il n’y a qu’un seul homme dans le monde qui peut nous en sauver.

    Cet homme est Donald Trump.

    C’est pourquoi, à mon avis, cette élection présidentielle est probablement l’événement politique le plus important qu’il nous soit donné de vivre. vivre.

    De son résultat dépendent notre liberté, notre prospérité, notre civilisation.

    J'aime

    1. C’est l’Amérique messianique blanche qui parle là par la voix de BB…

      Alors il y a du vrai, du juste, mais faire croire que seul Donald Trump est leur Sauveur est particulièrement trompeur et malhonnête !

      J'aime

  3. Présentation du « Great Reset », le plan radical des dirigeants mondiaux pour transformer l’économie

    Pendant des décennies, les progressistes ont tenté d’utiliser le changement climatique pour justifier des changements de politique libérale. Mais leur dernière tentative – une nouvelle proposition appelée « Great Reset » (« Grande Réinitialisation ») – est le plan le plus ambitieux et le plus radical que le monde ait connu depuis plus d’une génération.

    Lors d’une réunion virtuelle organisée au début du mois de juin par le Forum économique mondial, certains des plus puissants chefs d’entreprise, fonctionnaires et militants de la planète ont annoncé une proposition visant à « réinitialiser » l’économie mondiale. Au lieu du capitalisme traditionnel, ce groupe très en vue a déclaré que le monde devrait adopter des politiques plus socialistes, telles que des impôts sur la fortune, des réglementations supplémentaires et des programmes gouvernementaux massifs de type « Green New Deal » (« Pacte Vert »).

    « Chaque pays, des États-Unis à la Chine, doit participer, et chaque industrie, du pétrole et du gaz à la technologie, doit être transformée », a écrit Klaus Schwab, le fondateur et président exécutif du Forum économique mondial, dans un article publié sur le site web du WEF. En bref, nous avons besoin d’un « Grand Rétablissement » du capitalisme ».

    Schwab a également déclaré que « tous les aspects de nos sociétés et de nos économies » doivent être « revus », « de l’éducation aux contrats sociaux et aux conditions de travail ».

    Le Prince Charles, l’un des principaux partisans de la Grande Réinitialisation, Gina Gopinath, économiste en chef au Fonds monétaire international, António Guterres, secrétaire général des Nations unies, ainsi que les PDG et présidents de grandes entreprises internationales, telles que Microsoft et BP, ont rejoint Schwab au WEF.

    Des militants de groupes tels que Greenpeace International et divers universitaires ont également assisté à l’événement ou ont exprimé leur soutien à la Grande Restitution.

    Bien que de nombreux détails concernant la Great Reset ne seront pas dévoilés avant la réunion du Forum économique mondial de Davos en janvier 2021, les principes généraux du plan sont clairs : le monde a besoin de nouveaux programmes gouvernementaux massifs et de politiques de grande envergure comparables à celles proposées par les socialistes américains tels que le sénateur Bernie Sanders (I-Vt.), et la représentante Alexandria Ocasio-Cortez (D-N.Y.) dans leur plan Green New Deal.

    Ou, en d’autres termes, nous avons besoin d’une forme de socialisme – un mot que le Forum économique mondial a délibérément évité d’utiliser, tout en appelant à d’innombrables plans socialistes et progressistes.

    « Nous devons concevoir des politiques qui s’alignent sur l’investissement dans les personnes et l’environnement », a déclaré la secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale, Sharan Burrow. « Mais surtout, la perspective à long terme consiste à rééquilibrer les économies ».

    L’un des principaux thèmes de la réunion de juin était que la pandémie de coronavirus a créé une importante « opportunité » pour de nombreux membres du Forum économique mondial de mettre en œuvre leur transformation radicale du capitalisme, qui, selon eux, n’aurait probablement pas été possible sans la pandémie.

    « Nous avons une occasion en or de saisir quelque chose de bon de cette crise – ses ondes de choc sans précédent pourraient bien rendre les gens plus réceptifs aux grandes visions de changement », a déclaré le prince Charles lors de la réunion, ajoutant plus tard : « C’est une occasion que nous n’avons jamais eue auparavant et que nous n’aurons peut-être plus jamais ».

    Vous vous demandez peut-être comment ces dirigeants comptent convaincre le monde de modifier complètement son économie à long terme, puisque la pandémie COVID-19 ne restera certainement pas une crise éternelle. La réponse est qu’ils ont déjà identifié une autre « crise » qui nécessitera une intervention gouvernementale de grande envergure : Le changement climatique.

    « La menace du changement climatique a été plus progressive que COVID-19, mais sa réalité dévastatrice pour de nombreuses personnes et leurs moyens de subsistance dans le monde entier, et son potentiel de perturbation toujours plus grand, dépasse même celui de COVID-19 », a déclaré le prince Charles.

    Bien sûr, ces responsables gouvernementaux, ces militants et ces personnes d’influence ne peuvent pas imposer à eux seuls un changement systémique de cette ampleur. C’est pourquoi ils ont déjà commencé à activer de vastes réseaux d’activistes de gauche du monde entier, qui, tout au long de 2021, demanderont des changements conformes à la Grande Restitution.

    Selon le Forum économique mondial, son sommet de Davos 2021 comprendra des milliers de membres de la Global Shapers Community, des jeunes activistes situés dans 400 villes de la planète.

    Le programme Global Shapers a été impliqué dans les « grèves climatiques » de 2019, et plus de 1 300 personnes ont déjà été formées par le Climate Reality Project, l’organisation militante pour le climat très influente et bien financée, dirigée par l’ancien vice-président Al Gore, qui siège au conseil d’administration du Forum économique mondial.

    Pour ceux d’entre nous qui soutiennent les marchés libres, la « Grande Réinitialisation » n’est rien de moins que terrifiante. Notre système capitaliste de copinage actuel a certes de nombreux défauts, mais accorder plus de pouvoir aux agents gouvernementaux qui ont créé ce système de copinage et éroder les droits de propriété n’est pas la meilleure solution. L’Amérique est la nation la plus puissante et la plus prospère du monde, précisément en raison des principes de marché que les partisans de la Grande Charte détestent, et non en dépit d’eux.

    Pire encore, la gauche a déjà prouvé tout au long de la pandémie COVID-19 qu’elle peut transformer radicalement les réalités politiques en pleine crise, il n’est donc pas difficile de voir comment la « Grande Réinitialisation » pourrait finalement se concrétiser.

    Pouvez-vous imaginer que George W. Bush ou Bill Clinton impriment des billions de dollars et les envoient à des millions de personnes qui n’ont pas perdu leur emploi ? Cela aurait été impensable il y a seulement une vingtaine d’années. Aujourd’hui, cette politique recueille le soutien des deux partis.

    Le prince Charles avait raison : La pandémie actuelle est une « occasion en or » pour un changement radical. Et si Al Gore, le Prince Charles et le reste du Forum économique mondial peuvent convaincre suffisamment de gens que tenter d’arrêter le changement climatique vaut aussi la peine de pousser l’humanité de façon spectaculaire vers un contrôle gouvernemental plus important, alors un changement radical – et catastrophique – est exactement ce que nous allons obtenir.

    Justin Haskins (Jhaskins@heartland.org) est le directeur de la rédaction du Heartland Institute. Suivez le sur Twitter

    J'aime

  4. Jo,

    H1N1 – Gilead est un commentaire que j’ai posté cette semaine…

    Tu devrais pouvoir le retrouver facilement…

    Ce soir, je ne suis que sur smartphone, donc pas terrible pour ce genre de recherche…

    J'aime

    1. Mars 2009. La « grippe porcine », rebaptisée « Grippe A(H1N1) » par l’OMS, est détecté au Mexique. À l’époque, un antidote est déjà en salle d’attente : un antiviral, le oseltamivir, breveté en 1996 par Gilead Sciences, qui le commercialise sous le nom de Tamiflu via Roche.

      Gilead a le nez creux : la boite négocie une commission de 10 % sur les ventes futures. Dès février 2009, des journalistes trop bien informés alertent l’opinion sur les réserves réelles de Tamiflu, qui seraient de «seulement» 220 millions de traitements disponibles dans le monde.

      6 mai. Un 5ème cas de grippe A/H1N1 vient d’être diagnostiqué dans le pays. Bachelot confirme disposer d’un stock de 30 millions de traitements antiviraux : 24 millions de Tamiflu et 9 millions de Relenza, le concurrent fabriqué par GSK soit 15 % des réserves mondiale.

      Mais le Tamiflu (coût du traitement, 25€) devient vite introuvable en pharmacie, et sa vente est réservée aux hôpitaux qui bénéficient d’un tarif discount (18€).

      Le labo Roche pense à tout : il conseille un usage du Tamiflu en prophylaxie, donc à titre préventif, comme un vaccin temporaire, sur des personnes ayant été en contact avec des malades.

      À lire, parfaitement concordant avec les Guignols de l’Info de l’époque !

      J'aime

  5. RAPPEL : https://www.ehpa.fr/actualite/surmortalite-en-ehpad-le-terrible-constat/

    Les statistiques de l’Insee diffusées par Delphine Roy mettent en exergue plusieurs constats : la concentration géographique de « l’hécatombe » ; la très forte surmortalité du virus chez les plus de 85 ans et donc, chez les résidents en Ehpad ; et le caractère exceptionnel de ce virus comparé aux épidémies de grippe saisonnière.
    Cet article a été rédigé grâce à l’apport de Delphine Roy. Administratrice INSEE, elle a été de 2014 à 2019 cheffe du Bureau « Handicap-Dépendance » à la Direction de la Recherche et des Etudes (DREES) du Ministère de la Santé, Elle est désormais responsable du programme « Dépendance » à l’Institut des Politiques Publiques (IPP). Vous la retrouverez le 16 septembre aux Assises Nationals des Ehpad.

    Tout au long de la crise du Coronavirus, nous avons été noyés sous les chiffres notamment ceux délivrés méthodiquement tous les soirs par le Pr Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé. Un décompte certes macabre mais qui a permis de bénéficier de données utiles pour mieux comprendre la maladie, sa propagation et au final le profil de ses victimes.

    Mais, face aux statistiques qui tombaient chaque soir sur le nombre de morts du Coronavirus en Ehpad, il était encore possible fin mars, de relativiser puisqu’on comptabilisait 5.000 morts en Ehpad alors qu’en temps normal, on compte bon an, mal an environ 12.000 décès par mois en Ehpad.

    Au cours de nos pérégrinations sur les réseaux sociaux, nous sommes tombés sur les passionnants tweets de Delphine Roy. Cette administratrice de l’Insee, qui fut en charge du handicap et de la dépendance à la Drees, la direction statistiques du Ministère de la Santé, avant de rejoindre l’Institut des politiques publiques, a publié toute une série de tableaux et graphiques produits par l’Insee que nous reproduisons ici. Et ces chiffres sont implacables : la surmortalité due au Coronavirus est évidente et massive. En général. En direction des plus de 85 ans. Et, évidemment, en direction des résidents en Ehpad.

    Population totale : une surmortalité évidente en mars 2020

    L’Insee a d’abord calculé la surmortalité constatée en France entre la période du 1er mars et du 13 avril 2019 puis la même période en 2020. Elle est évidente et surtout, extrêmement concentrée géographiquement.

    Évidente puisque cette surmortalité apparaît dans 81 départements sur 100. Dans 4 départements, elle fait plus que doubler par rapport à 2019. Dans 33 départements, elle excède + 20%. A l’inverse, dans 19 départements, essentiellement situés en Nouvelle Aquitaine, dans le Massif Central ou en Occitanie, une sous-mortalité parfois impressionnante a été constatée comme en Guyane (- 30%) ou dans le Tarn (-20%). Non seulement les morts du Covid y ont été peu nombreux mais les autres facteurs de décès (notamment les accidents de la route) se sont évidemment fortement réduits.

    Comme le rappelle Delphine Roy, « en moyenne, un Ehpad compte 100 résidents. Chaque année, parmi ces 100 résidents, 20 décèdent (toujours en moyenne) : les trois-quarts au sein même de l’Ehpad, un quart après un transfert à l’hôpital ». Au total, ce sont 150 000 résidents environ qui décèdent chaque année, sur environ 600 000 décès par an en France. Un mort sur quatre chaque année en France est un résident d’Ehpad.

    Et quand on sait que le virus est particulièrement létal au-delà de 85 ans, il est instructif de regarder ce graphique pour comprendre que l’immense majorité des résidents était dans la cible. Les Ehpad hébergent en effet 380 000 personnes âgées de 85 ans et plus.

    Je rajoute ce graph ;

    ARTICLE À LIRE ABSOLUMENT !

    J'aime

    1. Certes, mais encore une fois normal.

      380000 résidents sur 600000 ont plus de 85 ans (donc plus que l’espérance de vie en France) ET AVEC COMORBIDITES.

      C’est pesant ce coup de projecteur sur des gens qui sont AU BOUT DU ROULEAU.

      Beaucoup de cancéreux meurent bien avant 85 ans.

      J'aime

      1. Oui, ce qu’il convient de souligner, c’est, comme il est dit dans cet article, que chaque année environ 12 000/mois décèdent en EHPAD. Donc que la « surmortalité » de mars/avril 2020 n’en était pas une, mais que, par contre, comme je le sous-tend depuis le début, c’est le refus de SOI-NIER comme dirait l’autre et donc l’abandon des personnes, qu’on a laissé mourir, et le refus de transférer les +de70 ans l’hôpital et la piqure au Rivotril qui est la principale cause de cette hécatombe !

        C’est donc les choix de ce gouvernement-qui-ment qui ont conduit à la mort indigne de ces personnes, pas le Coronavirus !

        J'aime

  6. Covid-19 : la France prête à accueillir des malades belges, suisses et italiens. La France tend la main à trois pays frontaliers pour hospitaliser des patients atteints du coronavirus dans les services d’urgence français ► https://www.leparisien.fr/societe/covid-19-la-france-prete-a-accueillir-des-malades-belges-suisses-et-italiens-19-11-2020-8409314.php

    CHERCHEZ L’ERREUR !

    Aujourd’hui, en France, on vous ordonne de restez chez vous – On déprogramme les opérations, on arrête de dialyser, les cancéreux ne sont plus traités, l’autre cron de Casse-Noix conseille, pour ne pas surcharger les hôpitaux DE NE PAS TOMBER MALADE !…

    Et personne ne moufte ?

    J'aime

    1. Le beau mensonge…

      La France compte 2,7 millions de chômeurs, soit 9 % de la population. Au troisième trimestre 2020, le taux de chômage a augmenté de presque 2 points.

      Dans la réalité, entre les inscrits, les virés par Popol, et ceux qui ne s’inscrivent pas, le taux de chômage a dépassé les 20 %.

      J'aime

  7. SUITE : Klaus Schwab : la grande réinitialisation «conduira à la fusion de notre identité physique, numérique et biologique» ► https://exoportail.com/klaus-schwab-la-grande-reinitialisation-conduira-a-la-fusion-de-notre-identite-physique-numerique-et-biologique/

    Schwab a ensuite expliqué comment son livre, «Façonner l’avenir de la quatrième révolution industrielle», comment la technologie à venir permettra aux autorités de «s’immiscer dans l’espace jusqu’ici privé de notre esprit, en lisant nos pensées et en influençant notre comportement».

    Il poursuit en prédisant que cela incitera les forces de l’ordre à mettre en place des programmes de pré-criminalité de type «Minority Report».

    «Au fur et à mesure que les capacités dans ce domaine s’amélioreront, la tentation pour les forces de l’ordre et les tribunaux d’utiliser des techniques pour déterminer la probabilité d’une activité criminelle, évaluer la culpabilité ou même éventuellement récupérer des souvenirs directement dans le cerveau des gens augmentera», écrit Schwab. «Même le fait de traverser une frontière nationale pourrait un jour impliquer un scanner cérébral détaillé pour évaluer le risque de sécurité d’un individu».

    Schwab s’exprime également avec beaucoup de lyrisme sur le rêve utopique transhumaniste partagé par tous les élitistes, qui conduira finalement à la création de cyborgs humains.

    «Les technologies de la quatrième révolution industrielle ne s’arrêteront pas à faire partie du monde physique qui nous entoure – elles deviendront une partie de nous», écrit Schwab.

    «En effet, certains d’entre nous ont déjà le sentiment que leurs smartphones sont devenus une extension de nous-mêmes. Les appareils externes d’aujourd’hui, des ordinateurs portables aux casques de réalité virtuelle, deviendront presque certainement implantables dans notre corps et notre cerveau».

    Schwab approuve aussi ouvertement une chose dont les médias prétendent encore qu’elle n’est qu’un domaine de discussion pour les théoriciens de la conspiration, à savoir «les micropuces actives implantables qui brisent la barrière cutanée de notre corps».

    Le mondialiste salue l’arrivée de «dispositifs implantés qui aideront probablement aussi à communiquer des pensées normalement exprimées verbalement par le biais d’un smartphone « intégré », et des pensées ou humeurs potentiellement non exprimées par la lecture d’ondes cérébrales et d’autres signaux».

    En d’autres termes, la «fusion de notre identité physique, numérique et biologique» est liée à la singularité transhumaniste et à un avenir où chaque mouvement et chaque pensée seront suivis par une puce électronique implantée.

    Ce n’est pas une «théorie de la conspiration» quand ils vous disent ouvertement ce qu’ils veulent faire.
    =*=
    Ce type est dingue, nous pouvons l’empêcher de nuire = arrêtons de consentir et tout s’arrête !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s