Ce 17/11/20 – An II des Gilets Jaunes = ENSEMBLE FAISONS FOIRER LEUR PLANdémie-PLANétaire (Versions PDF)

AU DÉBORDAGE !

slogbd6 Sortons du cadre par débordement, à l’abordage du vieux Monde pour cocréer et codiriger celui que nous voulons vraiment POUR et PAR NOUS !

▼▼▼

Tout projet peut se réaliser ou échouer, peut être mis en place ou mis en échec, réussir ou foirer. Notre pouvoir individuel et collectif est celui de dire NON ! En masse et de le mettre en échec une bonne fois pour toute !

Pour y parvenir, ENSEMBLE dans cet ICI et ce MAINTENANT parce que c’est le moment et surtout que c’est notre affaire à TOUSTES !

R71 ; Quelle connexion entre la mort du capitalisme et le N.O.M. En Marche ? 16 Novembre 2020 Version PDF N° 216 de 14 pages

Cliquer pour accéder à r71-quelle-connexion-entre-la-mort-du-capitalisme-et-le-nom-en-marche-nov20.pdf

À retrouver dans ma BIBLIOTHÈQUE PDF

R71 : D’un côté nous avons une oligarchie parasite et eugéniste capitaliste transnationale voulant imposer à marche forcée son projet de substitution qu’elle appelle depuis bien longtemps déjà le “Nouvel Ordre Mondial” ou “Gouvernance Mondiale” ou “Gouvernement Mondial” et de l’autre la quasi-totalité de l’Humanité “prolétaire” voulant sortir du cycle infernal de la domination et de l’oppression, même si un bon nombre ne sait pas quel chemin emprunter pour ce faire.

La bonne nouvelle est que tout ceci est un projet, en cours de réalisation certes, mais c’est un projet mené par des humains (déjantés) contre d’autres humains (bien moins déjantés), d’une minorité possédant un certain contrôle des rouages de la gouvernance, contre la vaste majorité ne possédant que sa volonté et sa force colossale de capacité à la coopération mue par la puissance de l’amour de la vie et de la nature. Ceci n’est qu’un projet humain, tout projet peut se réaliser ou échouer, peut être mis en place ou mis en échec, réussir ou foirer. Notre pouvoir individuel et collectif est celui de dire NON ! En masse et de le mettre en échec une bonne fois pour toute ; nous en avons la pleine capacité, il ne nous manque que la vision de notre futur, celui que nous choisirons et non pas celui qui se veut imposé. Brisons l’inertie de notre soumission pour mettre en branle le mouvement de notre amour de vie et de nature en rendant la division impossible par la redilution du pouvoir dans le corps social de notre société des sociétés ayant lâché prise de tous les antagonismes factices qui nous sont imposés.

Pour (re)découvrir notre véritable pouvoir, celui de dire NON et ainsi transformer notre réalité totalement luciférienne, je vous propose quelques lectures complémentaires au format PDF ;

Pour déjouer le PLAN qu’ils ont fait muter en PLANdémiePLANétaire mon DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS et la version PDF ► Expérience d’Ingénierie Sociale Planétaire en cours au Coronavirus, CoV19 de JBL1960, MàJ Mai 2020 (159pages) ;

Et parce que nous avons toujours su QUOI FAIRE pour mettre en échec le N.O.M. R71, Que faire ? La marche vers la tyrannie globale : Comment s’en sortir ? Juin 2010 (18pages) ;

17/11/2018 – 17/11/2020 : AN II des GILETS JAUNES pour : «parvenir à titre d’abord individuel, puis collectif, à une forme de lâcher-prise du mode de gouvernance illusoire et mortifère en place afin de nous mettre sur la voie de la réalisation de notre humanité enfin achevée au sein d’une société des sociétés embrassant la complémentarité de notre diversité hors État, hors marchandise, hors argent et hors salariat, ce qui nous fit dire depuis bien des années qu’il n’y a pas de solution au sein du système et qu’il ne saurait y en avoir»https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/novembre-2020-et-lan-ii-des-gilets-jaunes.pdf (1page) ;

Remède du presque Dr. T’Ché-RIEN ET Hop ! Ré-(s)cession des b(l)ouseux ! ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/hop-.pdf (2pages) ;

“La société des sociétés est l’avènement de notre humanité enfin réalisée ayant franchi les ponts du surhumain. Vie et lumière en sont les caractéristiques” ►L’intégrale des textes majeurs de Friedrich Nietzsche au format PDF (13 PDFs de Nietzsche + 2 PDFs pour franchir aisément les ponts du surhumain : Albert Camus & Georges Arthur Goldschmidt) ;

Pour «sortir du cycle infernal de la domination et de l’oppression» ► Paulo Freire – La Pédagogie des opprimés, 1970 (111pages) ;

“Le bonheur naît du malheur, le malheur est caché au sein du bonheur. Qui peut en prévoir la fin ?” Lao Tseu – Tao Te King : Le livre de la Voie et de la Vertu – LVIII (page 75 sur 101pages) ;

 

“Dans cette transmutation du système oppresseur capitaliste, celui-ci laisse la place à une gigantesque dictature technotronique planétaire dans laquelle argent, profit, marchandise ne sont plus des finalités mais des tares laissées aux péons dans leur vie quotidienne dans la matrice sous contrôle permanent de l’IA à grand renfort de nanotechnologie dans un monde qui n’a plus besoin que d’un petit nombre de personnes assujetties pour faire tourner la machine (suite à une réduction massive de la population mondiale dans un délire eugéniste des oligarques qui a déjà commencé), tandis que ses “élites” jouissent de tout dans des “zones vertes” aménagées dans les endroits géographiques les plus favorables. L’objectif n’est plus le profit permettant la corruption de toujours plus de pouvoir, mais la mise en place d’un pouvoir coercitif technotronique qui n’a plus besoin pour lui-même de l’échange marchand pour exister et s’exercer. ”  ► https://jbl1960blog.wordpress.com/category/stop-compteurs-communicants-5g-smart-city/

Sinon ? Ben au ;

COnVIDe tu croiras,

Peur tu auras,

Masque tu mettras,

Vaccin tu accepteras et,

Liberté dans ton cul tu auras !…

Ou pas… C’est vous qui voyez !

JBL1960

 

240 réflexions sur « Ce 17/11/20 – An II des Gilets Jaunes = ENSEMBLE FAISONS FOIRER LEUR PLANdémie-PLANétaire (Versions PDF) »

  1. Les conspirationnistes ont gagné selon Laurent Alexandre, il n’y aura pas de vaccination obligatoire – 16/11/2020

    Laurent Alexandre recule !

    Comment veux-tu, comment veux-tu qu’on soit crédule !

    Écoutez bien ce gars, outre qu’il a la tête de l’emploi !

    Attention, le gars veut quand même vacciner en priorité les plus fragiles donc générer un risque d’interférence vaccinale !

    Ce type est un Khmer blanc !

    J'aime

      1. Tu m’étonnes !
        Remarques bien qu’il porte déjà ses valises sous les yeux, le gars !
        Comme le Défraichi du reste ! Font partie du même Club ?

        J'aime

    1. Hold-Up, la part infalsifiable ► http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/hold-la-part-infalsifiable

      Tribune : Sorti le 11 novembre en VOD, le documentaire Hold-Up de Pierre Barnérias a soulevé une polémique colossale. Déprogrammé sans explication par son hébergeur Vimeo, il est allé gonfler — en libre accès — l’affluence des plateformes alternatives comme Odysee. Tant le film lui-même que son accueil et son mode de diffusion marquent une rupture essentielle.

      Les Anglo-Saxons appellent cela un game changer. L’irruption de Hold-Up dans le débat sur la pandémie change de fait la règle du jeu. La gestion de cette crise a donné lieu à des critiques dès les premiers jours. L’Incident, le livre récemment publié par Nicolas Lévine, un insider de l’administration française, donne un aperçu sidérant de la désinvolture avec laquelle les autorités françaises ont abordé la crise au printemps 2020. Le bricolage, les collusions, les conflits d’intérêts et les décisions contradictoires n’ont fait que s’aggraver depuis — sans que personne, étrangement, n’en réponde. Et sans que les médias leur demandent de comptes.

      Dès février-mars, des personnalités du monde de la science, de la médecine, des sciences sociales ont exprimé çà et là leurs doutes ou leurs préoccupations face à la gestion pour le moins étrange de cette crise dans les pays occidentaux et aux dérives du pouvoir et de l’information qui en résultaient. Pierre Barnérias a donné une tribune à un grand nombre d’entre elles, dont certaines voix très difficiles à réfuter en débat frontal. Son film rassemble donc en un seul endroit l’essentiel des objections soulevées depuis mars 2020. Deux heures et demie de témoignages de médecins, de savants, de praticiens, de penseurs tissent le scénario d’une pandémie surgonflée, surexploitée, devenue prétexte à une dépossession tous azimuts: des peuples dépossédés de libertés, de moyens, de représentation politique, de voix et d’yeux pour comprendre ou maîtriser leur propre sort. Serions-nous confrontés à un coup d’État technologique, mené par les empires techno-financiers, dont les autorités du monde occidental, figées dans leur ineptie et leur corruption, apparaissent comme les dupes ou les complices, ou les deux à la fois? En fin de compte, se demande le réalisateur, tout ceci ne servirait-il pas un but: le passage au tout-numérique, à la monnaie dématérialisée et au gouvernement mondial?

      Pourquoi ne les a-t-on pas entendus ailleurs?

      La réaction hostile des médias de grand chemin mis en cause par le film est logique. Ainsi ont-ils réagi au documentaire de Paul Moreira sur l’Ukraine ou aux témoignages (écrits, dans un siècle précédent) de Peter Handke sur le mensonge de la guerre en Yougoslavie. Quand un récit alternatif fait irruption sur le marché, et qu’il paraît convaincant, les détenteurs du récit officiel surréagissent. Ils connaissent mieux que leur public la fragilité de leur construction et ses failles. Ils savent les taux de confiance désastreux dont l’opinion les gratifie, et qui baissent d’année en année. Ils mesurent en temps réel l’érosion de leur audience en direction des diverses plateformes de néojournalisme. Ils sont à cran. Ils bondissent des deux pieds sur leur chaise en voyant la moindre souris.

      La réaction la plus sage face à Hold-Up eût été de laisser pisser le mérinos et les «complotistes», comme ils les appellent, se conforter entre eux. Plus élégamment encore, de reconnaître qu’au-delà des points de détail contestables, certaines contributions auraient dû trouver leur place dans n’importe quel canal d’information.

      Car la première question que soulèvent ces témoignages, la plupart frappés au coin du bon sens, est: pourquoi ne les a-t-on pas entendus ailleurs? Pourquoi une scientifique de haut vol comme Alexandra Henrion-Caude, généticienne et ancienne directrice de recherche à l’INSERM, n’a-t-elle été interrogée que par TV-Libertés et par le réalisateur de Hold-Up? Pourquoi l’anthropologue de la santé Jean-Dominique Michel, parlant d’expérience (il a survécu au Covid du printemps en s’automédicant, le système de santé l’ayant laissé moisir sans secours), a-t-il été condamné par contumace dans les médias de service public de Suisse plutôt que d’y être invité à débattre? Les millions de vues de ses vidéos «amateur» n’auraient-elles pas été un bol d’air pour ces plateformes de plus en plus désaffectées par le public?

      Par contraste, Hold-Up révèle la pauvreté et le huis clos du débat de grand public. Comment se fait-il qu’à la place de ces gens qui pensent, qui cherchent et qui s’interrogent, pratiquement tout le temps d’antenne soit occupé par de péremptoires semeurs de panique, souvent criblés de conflits d’intérêts, et qui ne font que légitimer sans preuve ni discussion les décisions les plus extrêmes des autorités? Sommes-nous soudain tombés en Union Soviétique, pour que le vrai débat social, philosophique et scientifique doive se faire malgré le système et non plus en son sein?

      Un «best of» de la contestation

      Depuis le début de cette crise, nous avons tous, probablement, éprouvé un problème de saturation avec les vidéos. Il y en a trop! On a sans doute produit cent fois plus d’heures de vidéo de toute forme et qualité pour contrer la gestion officielle du Covid et la «science» qui la sous-tend que pour la défendre. La surabondance de contestation tue la contestation, comme l’avaient bien compris les autorités soviétiques au temps de la Perestroïka. Pour ma part, on me recommande chaque jour, en temps de visionnage, davantage de vidéos «capitales» que la journée ne compte d’heures. Or j’ai observé que si je pouvais avoir le script de ces séquences, il me suffirait d’une heure ou deux pour faire le tri du substantiel et du secondaire ou pour évaluer les arguments. Le basculement de l’enquête et de l’argumentation du texte vers la vidéo est en soi un obstacle pour l’intelligence. Les esprits sont accaparés par des heures et des heures de préambules et de digressions. Vérifier le moindre dire prend un temps fou, et retrouver l’endroit exact d’une affirmation est très fastidieux. Les arguments sont simplifiés, le langage appauvri.

      Mais du moment que la bascule est faite et que l’influence passe par l’image, Hold-Up est un vecteur redoutable. Voir toutes les interventions des protagonistes interviewés serait physiquement impossible. Ce film en propose une compilation, la substantificque moelle. L’ex-ministre de la santé Philippe Douste-Blazy, qui s’est soudainement désolidarisé du film, s’est notamment plaint de ce qu’on n’a retenu que quelques minutes sur deux heures d’enregistrement. Mais ces minutes sont une véritable flèche au curare! Ce film unifie une opposition éparse, anarchique, dont personne n’avait jusqu’ici un aperçu exact. On voit désormais qu’elle est multidisciplinaire, multinationale, multiforme, mais structurée.

      Le reproche de longueur ne tient donc pas la route. Ces 160 minutes sont en fait un résumé-éclair de la problématique. En revanche, le film souffre de maladresses, d’approximations et d’irruptions inutiles de mauvais goût, comme cette figure animée du Corona avec sa voix perçante et ses sketches futiles qui ne fait que caricaturer le propos.

      D’une manière générale, le message aurait été plus convaincant si l’on s’était arrêté aux constats plutôt que de vouloir esquisser une thèse avec un montage dramatisant. La sociologue Monique Pinçon-Charlot a beau dénoncer aujourd’hui le documentaire, ses propos sur le projet d’extermination (elle utilise le mot «holocauste» qu’elle regrette) visant à «éliminer la partie la plus pauvre de l’humanité, dont les riches n’ont plus besoin» sont compromettants pour elle comme pour le film. Il eût été beaucoup plus simple de citer les propos de Klaus Schwab, le cicérone du WEF de Davos, et de laisser le spectateur en tirer ses conclusions.

      Une irrésistible soif de censure

      Bien entendu, le film a été étiqueté «fake news» par les producteurs de fake news systémiques. A la guerre comme à la guerre, c’était attendu. Aux chiffres et sources des uns on oppose ceux des autres. Les personnalités ayant participé au film ou qui le soutiennent (comme Sophie Marceau) sont prises à partie. Une députée du Parti (LREM), hystérique, exige sur CNEWS sa censure et son éradication face à une journaliste qui lui rappelle qu’il existe quand même, encore, quelques restes de liberté d’expression(1).

      Les réseaux sociaux se sont mis de la partie: sur Facebook, chaque allusion au film s’accompagne d’une mise en garde renvoyant sur les censeurs autorisés du Monde dans une boucle tautologique cocasse («Vous critiquez Le Monde? c’est fake news selon Le Monde!») Vimeo élimine sans crier gare un contenu pourtant commercialisé en VOD.

      Bref, comme dit le proverbe balkanique, «les bons destriers soulèvent la poussière». Le système ne se serait pas mobilisé à ce point pour censurer ce film s’il ne contenait pas, outre ses défauts, quelques vérités malcommodes. Qu’y a-t-il donc dans Hold-Up qu’il faut à tout prix étouffer?

      Le poids du témoignage humain

      Dans la guerre des dogmes et des chiffres, le camp minoritaire part toujours perdant. Blaise Pascal, dans la première de ses Lettres à un Provincial (23 janvier 1656), rappelle avec ironie que le débat académique n’est pas décidé en fonction de qui tient le vrai et qui le faux, mais du nombre de docteurs qui soutiennent tel ou tel parti(2). Hold-Up contient inévitablement des affirmations sans preuves et des chiffres contestables — encore que la plupart d’entre eux sont puisés au sources mêmes des administrations, comme l’INSEE —, mais il véhicule surtout un apport infalsifiable. Qui n’est ni factuel ni médical.

      Car le visionnage de Hold-Up peut être dangereux. Sa vérité ne tient pas tant dans les faits exposés que dans le ton, le bon sens et l’humanité de ceux qui les exposent. La comparaison avec les manières, les scansions lugubres et les faciès des défenseurs de la covidoctrine est inévitable et déstabilisante. Et le simple fait de mettre le nom juste sur leurs comportements — comme le fait Martine Wonner au sujet des accès de frénésie du ministre Véran lorsqu’on lui dit «chloroquine» — suffit à ouvrir les yeux.

      Fondamentalement, Hold-Up s’insurge contre la reconstruction idéologique d’une réalité, en l’occurrence sanitaire, qui aurait pu et dû être gérée autrement dans le monde réel. Or les systèmes idéologiques, comme leur nom l’indique, reposent sur la logique d’une idée. Les mots créent la réalité. Lorsque quelqu’un perturbe cette nomenclature en appelant les choses par leur nom, l’hypnose s’écroule et il ne reste pour soutenir l’édifice que l’outil de la coercition, bien plus coûteux.

      C’est pourquoi les systèmes totalitaires, toujours fondés sur la «science», n’ont pourtant jamais été réfutés par des preuves scientifiques, mais toujours par des témoignages humains. Une journée d’Ivan Denissovitch, de Soljénitsyne, ou Le Zéro et l’Infini de Koestler, n’ont aucune valeur documentaire ou historique. Aujourd’hui, les vigiles du Parti les étiquetteraient comme fake news. Mais ils ont ouvert les yeux — et le cœur — de millions de gens sur la réalité concrète, psychologique, spirituelle, de la condition totalitaire parce qu’ils leur ont permis d’éprouver cette horreur de l’intérieur. Parce qu’ils ont activé l’empathie. Parce qu’ils ont rétabli la vision juste en remettant les mots à leur place. La masse ne sait pas qu’elle vit dans la tromperie tant qu’on ne le lui dit pas. C’est la parabole des habits neufs du roi: il faut qu’un innocent désigne le mensonge pour que la multitude cesse de le considérer comme normal.

      La scène peut-être la plus «éclairante», de ce point de vue, est ce passage où l’on montre à une sage-femme un discours de l’omniprésent transhumaniste, le Dr Laurent Alexandre, parlant de l’«âge d’or» qui vient pour les «intellectuels», les winners, les «dieux», par opposition aux «inutiles», aux losers à la masse humaine larguée par la révolution technologique. «Je pense que Hitler ne disait pas les choses aussi directement», conclut Nathalie Derivaux, effarée. En un mot, l’élite dirigeante s’arroge un droit de vie et de mort sur les esclaves attardés. Comme elle dit, «c’est absolument effrayant», et pourtant cela a pignon sur rue. C’est enseigné aux futurs cadres! Et soudain, certains mots qu’on emploie par automatisme retrouvent tout le poids d’horreur qu’ils avaient perdu. Ainsi l’«espérance de vie résiduelle» des aînés dans les asiles, décimés par cette pandémie et par l’euthanasie tacite.

      Le point de rupture

      C’est là que se trouve le potentiel subversif essentiel de ce film, et il est infalsifiable. Car il réintroduit un regard éthique et humain là où il n’y aurait dû y avoir que des critères de gestion et des instincts élémentaires de conservation.

      Hold-Up, avec ses exagérations, ses caricatures, sa thèse qui n’est que le reflet critique de ce que les technocrates de Davos, de la Silicon Valley ou de la Sberbank affirment publiquement, est à ranger dans cette catégorie-là : c’est un témoignage moral. La réaction même du système, avec son stupide et brutal réflexe de censure, ne fait pas que lui donner raison («la crise est un alibi de la dictature, CQFD»). Elle lui octroie ses palmes de samizdat.

      Voilà donc en quoi tient la rupture initiée par Hold-Up.

      A) Ce film est le premier vrai samizdat occidental. L’opposition y trouve un front et des visages — et surtout, elle est désignée comme telle, avant tout par ses adversaires. L’illusion d’une société ouverte et démocratique tombe. Ces histoires de dissidence, de réseaux secrets et d’opposition tacite que les Occidentaux consommaient comme une série TV pour se faire agréablement peur, ils savent désormais qu’elles sont devenues leur réalité. Et que, à l’inverse, les rites démocratiques qu’on continue de pratiquer sont un théâtre sédatif.

      B) Grâce à la censure des canaux officiels, les réseaux d’information alternative se mettent en place et des millions de citoyens découvrent leur existence. Sur la plateforme Odysee, Hold-Up circule déjà en de nombreuses copies. Si celle-ci est fermée, il sera mis en ligne ailleurs ou distribué via les messageries. Il est aussi stupide de prétendre l’arrêter que de faire croire au peuple que le nuage de Tchernobyl, en 1986, s’est arrêté aux frontières de la France. Vous avez voulu déifier un virus, vous avez appris au peuple les vertus de la viralité!

      C) Hold-Up est une production professionnelle, réalisée par un vieux routier du reportage. Elle émane du système — et le système, par son rejet épidermique, s’est discrédité lui-même. Par la stupidité de sa réaction, il lui a assuré une publicité inespérée auprès de millions de spectateurs, comme s’il avait inconsciemment fait exprès (comme ces journalistes soviétiques qui surjouaient jusqu’à la bouffonnerie leur dénonciation des dissidents, avec un clin d’œil subliminal). Ceux qui, intrigués, y iront voir, ne trouveront rien des «thèses dangereuses» ni des «falsifications» qu’on leur annonce, mais un panel de personnes sensées et courageuses qui ont mis leur réputation sociale et leur carrière en jeu en venant y témoigner. Ils redistribueront le film autour d’eux.

      Pour le moment, nous assistons à l’édification d’un cordon sanitaire autour de ce documentaire et à la culpabilisation de ceux qui y ont participé ou qui le diffusent. C’est normal. Lorsqu’un pourcentage significatif de la population française aura vu ce témoignage, l’«Absurdistan autoritaire» actuel (Die Zeit) ne pourra plus être maintenu que par un pur dispositif policier. Ce sera une victoire à la Pyrrhus qui précipitera la ruine d’un système déjà discrédité. C’est pourquoi il est vital de creuser des tranchées profondes, afin que la seule évocation de ce titre suscite des conflits et des ruptures personnelles. Cela encore fait partie de la stratégie du pire esquissée par le film.

      Lien permanent du film : (Ce lien de redirection renvoie à URL proposant une version visible du film. Sa cible pourra être mise à jour en fonction des circonstances.)

      Notes

      Il n’a pas fallu longtemps au réalisateur pour découvrir l’épais conflit d’intérêts de cette censeuse (censoresse?) hystérique, Ilona Cicurel. Ne pas manquer la réaction excédée de Pierre Barnérias sur RMC.

      Les Provinciales de Pascal, malgré leur thématique religieuse aujourd’hui pratiquement inaccessible, restent un monument de la lutte contre l’abus de pouvoir intellectuel, en l’occurrence celui des Jésuites. Elles restent d’une brûlante actualité.

      Article de Slobodan Despot paru dans la rubrique «Le Bruit du Temps» de l’Antipresse n° 259 du 15/11/2020.

      A propos de l’auteur : Slobodan Despot est né le 24 juillet 1967 Sremska Mitrovica (Serbie). Il est éditeur et écrivain suisse. Il est le cofondateur et le directeur des éditions Xenia.

      Auteur(s) : Slobodan Despot pour FranceSoir
      =*=
      J’voudrais pas leur faire de la peine, mais ici-même, et souvent à contre-courant, aux côtés de Xochipelli, R71, VT, DH qui s’est fait sortir de la grille et qui a préféré ne pas se fatiguer à revenir, DG et AV dead presque en même temps… Et je vais en oublier = On est sur le pont depuis 10, 5 ans pour ma part à dénoncer et à proposer des solutions pour sortir de la tyrannie globale du N.O.M. ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/12/quefaireparr71juin2010.pdf

      Un peu dans le désert, parfois, mais on s’en fout, piske ça ouvre les yeux et ça s’éveille !

      Cliquer pour accéder à quefaireparr71juin2010.pdf

      J'aime

  2. Statistiquement le COVID-19 est un non-évènement : chiffres officiels de l’INSEE : Source Chris68 ► https://lesmoutonsenrages.fr/2020/11/17/statistiquement-le-covid-19-est-un-non-evenement-chiffres-officiels-de-linsee/

    Certaines statistiques de l’INSEE qui n’ont jamais été exposées au grand public (Sauf ici, j’ai déjà donné les liens, grâce aux intervenants de mon blog, notamment, des statistiques INSEE mois/mois et même par an depuis 1946 !) jusqu’à présent : les statistiques de décès MOIS PAR MOIS depuis 1975 et surtout RAPPORTES À LA POPULATION, car la population augmentant régulièrement, cela augmente l’impact visuel du pic Covid-19, ce qui n’est pas du tout le cas sur les graphes de cette série statistique. Par ailleurs parler en valeur abolue de milliers de morts ajoute une charge émotionnelle qui nuit à la réflexion.

    Ces chiffres OFFICIELS montrent que 12 fois au moins depuis 1975 une mortalité comparable a été observé, et c’était même pire dans 4 cas.

    Voici une vidéo qui commente ces statistiques. Elle n’est pas très grand public, mais elle reste néanmoins très accessible et compréhensible par toute personne motivée.

    Cette vidéo présente les statistiques OFFICIELLES de mortalité en France établies par l’INSEE en France depuis 1975 par rapport aux chiffres de la pandémie de Covid-19 provoquée par le virus SARS-COV-2.
    Elle démontre que rien ne justifie par rapport aux 45 années précédente des mesures exceptionnelles comme l’état d’urgence sanitaire, le port du masque obligatoire, la fermeture des commerces ou un quelconque confinement.

    vidéo YT non monétisée

    J'aime

  3. Jean Castex prévoit de s’exprimer le 26 novembre sur le confinement

    INFO LE FIGARO – La question de la réouverture des commerces fait des remous au sein du gouvernement. ► https://www.lefigaro.fr/politique/jean-castex-prevoit-de-s-exprimer-le-26-novembre-sur-le-confinement-20201117

    Voici pourquoi : Les restaurants devraient rester fermés pour les fêtes. La réouverture des établissements de restauration n’interviendrait pas avant le 15 janvier, voire le 1er février 2021. Un nouveau coup dur pour le secteur ► https://www.lepoint.fr/gastronomie/info-le-point-les-restaurants-devraient-rester-fermes-pour-les-fetes-16-11-2020-2401232_82.php

    À Pâques ou à la Trinité…

    J'aime

    1. Et en même temps :

      Commerces : Valérie Pécresse demande une réouverture pour le Black Friday. Les commerces dits « non essentiels » rouvriront peut-être le 1er décembre, alors que le e-commerce lance ses soldes d’avant Noël le 27 novembre ► https://www.leparisien.fr/politique/petits-commerces-valerie-pecresse-demande-une-reouverture-pour-le-black-friday-16-11-2020-8408596.php

      Les petits commerçants veulent rouvrir le jour du Black Friday. Alors que le Premier ministre a évoqué une possible réouverture des commerces non essentiels le 1er décembre, les commerçants militent pour avancer cette date au 27 novembre, au nom de l’équité ► https://www.leparisien.fr/economie/les-petits-commercants-veulent-rouvrir-le-jour-du-black-friday-15-11-2020-8408496.php

      C’est là toute la question !
      Si c’est pour consumériser comme des oncs = c’est non !

      «parvenir à titre d’abord individuel, puis collectif, à une forme de lâcher-prise du mode de gouvernance illusoire et mortifère en place afin de nous mettre sur la voie de la réalisation de notre humanité enfin achevée au sein d’une société des sociétés embrassant la complémentarité de notre diversité hors État, hors marchandise, hors argent et hors salariat, ce qui nous fit dire depuis bien des années qu’il n’y a pas de solution au sein du système et qu’il ne saurait y en avoir» ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/novembre-2020-et-lan-ii-des-gilets-jaunes.pdf

      Boycottons les institutions
      Boycottons la dictature sanitaire qui est tout sauf sanitaire
      Boycottons la vaccination COVID obligatoire à venir
      Boycottons la 5G, technologie de la dictature technotronique et de sa grille de contrôle
      Boycottons l’élection et l’impôt absorbant l’intérêt de la dette odieuse
      Boycottons les entreprises du CAC40 et des transnationales criminelles, banques inclues
      Achetons et promouvons les produits locaux
      Réaménageons nos campagnes et nos communautés agricoles
      Rassemblons-nous en comités populaires de voisinage, de travail et décidons de tout pour et par nous-mêmes…
      Restons incontrôlables et imprévisibles !

      Que l’on veuille se réunir, se voir, se parler, se toucher QUAND et COMME on veut quand on nous l’INTERDIT aujourd’hui OUI !

      Mais consumériser comme des oncs pour le BLACK FRIDAY, prélude au THANKSGIVING = NON !

      Cliquer pour accéder à novembre-2020-et-lan-ii-des-gilets-jaunes.pdf

      J'aime

    2. Vivement l’an 3 des gilets jaunes ! Beaucoup trop attende encore le papa-noël on dirais. Bon moi je préfèrerais la mama noël mais bon je vais pas trop en demander ! 😉

      J'aime

  4. Dystopie du jour : Au Japon, un robot qui veille au port du masque et à la distanciation sociale à l’essai dans les magasins

    Équipé d’une caméra et de plusieurs capteurs, le robot Robovie est testé dans une boutique d’Osaka. Sa mission : contrôler le respect des mesures barrières.

    Comment garder les magasins ouverts malgré la crise sanitaire ? Un robot qui impose le port du masque dans les magasins y est en effet en cours d’essai, rapporte le Daily Telegraph ► https://exoportail.com/dystopie-du-jour-au-japon-un-robot-qui-veille-au-port-du-masque-et-a-la-distanciation-sociale-a-lessai-dans-les-magasins/

    Si vous ne voyez pas où est le problème…

    Revoyez d’urgence ROBOCOP le film…

    Pour un autre futur ;

    Débranchons Macron, le cyborg, et son monde !

    J'aime

  5. Blog de Jovanovic

    La Fraude au chômage…mais chez les 1% qui planquent leur pognon dans les paradis fiscaux…pas touche au Grisbi !

    POLE EMPLOI VA DESORMAIS VERIFIER VOS RELEVES BANCAIRES, VOTRE ASSURANCE-VIE ET MEME FOUILLER DANS VOTRE VIE
    du 17 au 21 novembre 2020 : Suite de la rubrique « Mort aux pauvres » puisque cette fois le gouvernement des pseudo-élites a décidé de s’attaquer aux chômeurs: « Un amendement du gouvernement adopté à l’Assemblée dans le cadre du projet de budget 2021 prévoit de renforcer les possibilités de contrôle de Pôle Emploi sur les ressources des allocataires. Le but est d´accentuer la lutte contre la fraude sociale.

    Un amendement du gouvernement au projet de loi de finances pour 2021, adopté vendredi 13 novembre au soir à l’Assemblée, prévoit de donner la possibilité à l’opérateur public d’accéder aux informations contenues dans le fichier « Ficovie », qui recense tous les contrats d’assurance-vie et de capitalisation souscrits auprès d’organismes d’assurance français. Ce fichier, géré par le fisc, est alimenté par les assureurs eux-mêmes … Chaque année, ces derniers doivent aussi déclarer les contrats en cours sur lesquels la somme placée est supérieure ou égale à 7.500 euros .  »

    Je résume: parce que 1 personne sur 5.000 triche parfois pour tenter de joindre les deux bouts, l’Etat permet aux quidams de Pôle Emploi de vous faire un… contrôle fiscal !

    C’est une sacré dictature qui se met en place en ce moment, vraiment !

    Le souci est que le nombre de chômeurs n’ira qu’en augmentant rendant quasi impossible ce genre de vérifications. Le pire est que cette loi est taillée exprès pour les pauvres: « donner cet accès à Pôle Emploi lui permettrait de « vérifier notamment la cohérence des ressources déclarées par les titulaires de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), minimum social versé pour le compte de l’État » (…)

    Pôle Emploi peut déjà consulter le fichier Ficoba (fichier national des comptes bancaires et assimilés), qui recense l’ensemble des comptes bancaires ouverts en France et leurs titulaires, ainsi que la base d’évaluation des biens immobiliers, Patrim. Enfin, cet accès au fichier Ficovie donnerait la possibilité à Pôle emploi de « vérifier la solvabilité des allocataires en cas d’action pénale ». Lire ici Capital pour le croire.

    Dans tous les cas, avec tous ces fichiers vous constatez que l’Etat s’est organisé pour vous voler tout ce qu’il peut. Je comprends finalement que certains ouvrent des comptes en Suisse ou ailleurs. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.quotidien.com 2008-2020

    J'aime

  6. Je reporte ceci

    5G – Guy Pujolle – Fait-il avoir peur de la 5G ?

    En 2028, chacun absorbera quotidiennement une petite pilule bourrée d’électronique chargée d’effectuer des mesures à l’intérieur du corps…

    Super chouette le futur que nous concoctent les psychopathes planqués derrière les poly TIQUES !

    1 pupuce gobée tous les jours soir 365 par an…elles s’accumulent où elles sont évacuées…en plus de l’horreur du truc ???

    Dans ce livre, l’auteur ne voit aucun risque de la 5G pour la santé, uniquement la surveillance…

    Pedigree du gus

    https://en.m.wikipedia.org/wiki/Guy_Pujolle

    J'aime

    1. Ouais, y déconne le PupuJolle ou quoi ?

      STOPPONS LES DÉLIRES TECHNOTRONIQUES – Septembre 2020 par Jo Busta Lally – Page 8 à 13 traduction partielle du Rapport de l’Institut de Recherche Médicale de la Marine Nationale des États-Unis – Collecte de littérature scientifique sur les effets de l’exposition aux micro-ondes (PDF en anglais de 106 pages) ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/09/naval-medical-research-institute-1972-full-bibliography.pdf qui démontre que les dangers réels de la 5G et toutes ses conséquences sont connus depuis au moins 1972 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/09/stoppons-les-delires-technotroniques-sept20.pdf

      Cliquer pour accéder à stoppons-les-delires-technotroniques-sept20.pdf

      J'aime

    1. La Banque Postale aussi !

      IN VIVO : CE QUE LA BANQUE POSTALE VOUS DEMANDE POUR VOUS RENDRE VOTRE ARGENT – du 17 au 21 novembre 2020 : L’un de nos lecteurs a craqué et nous a envoyé une photo du formulaire que la Banque Postale Pourrie lui a demandé de remplir avant de consentir, éventuellement, de lui rendre quelques billets.

      Regardez bien, la Banque Postale vous demande votre salaire !

      https://www.jovanovic.com/blog.htm

      J'aime

    1. « La véritable grandeur d’un homme ne se mesure pas à des moments où il est à son aise, mais lorsqu’il traverse une période de controverses et de défis. »

      Martin Luther King.

      J'aime

  7. BoJo The Clown ► https://fr.sputniknews.com/europe/202011161044779932-malgre-les-protestations-le-gouvernement-britannique-approuve-la-construction-dun-tunnel-sous/ Stonehenge

    Le gouvernement du Royaume-Uni a donné le feu vert à la construction d’un tunnel controversé à 1,9 milliard d’euros sous Stonehenge, suscitant la consternation de druides, militants verts et archéologues déterminés à poursuivre leur bataille contre le projet, relate le journal Guardian.

    Le secrétaire britannique aux Transports Grant Shapps a approuvé jeudi 12 novembre une ordonnance autorisant la transformation de la route A303 à proximité de Stonehenge en un tunnel à deux voies sous l’ancien site archéologique, rapporte le Guardian.

    Ce projet à 1,7 milliard de livres (1,9 milliard d’euros) divise l’opinion britannique.

    Historic England et National Trust soutiennent que le détournement de la route souterraine améliorera le site.
    =*=
    Merlin ou Morgane ne se retourneront pas dans leurs tombes, gare qu’ils ne lui sput pas un spell sur lui quand même !

    Un ange passe et chante

    J'aime

      1. Lockdown pour être exacte…

        Le principe est l’enfermement par la méthode des cliquets.

        J'aime

    1. N’importenawak !
      Décidément Marianne est de plus en plus… moche et méchante !
      Oui, ça aussi, les moins de 50ans ne peuvent pas connaitre…

      Les djeuns zavéka demander aux ieuvs !
      Épicétou !

      J'aime

  8. A l’ordre du jour de l’assemblée nationale

    – revenu universel…avec obligation de le rembourser,
    – vaccination obligatoire,
    – et so on

    J'aime

  9. Actualité : Échec du Nouvel Ordre Mondial – http://www.verite-covid19.fr

    J’ai une connection à iech, je ne peux pas la visualiser, je ne suis pas d’accord avec l’affirmation de VCoV19 et ils ne sont pas les seuls, sur le fait que Donnie Mains d’Enfant Trump est le (notre) sauveur de l’Humanité !

    Nan… Pour le coup, j’ai beaucoup écrit sur Trump ► https://jbl1960blog.wordpress.com/?s=Trump et avec ce qu’on sait déjà, on ne peut pas être d’accord avec ça !

    https://odysee.com/@JasperMader:9/Echec_du_Nouvel_Ordre_Mondial:6?r=2iYBcMcDCJSHeXnmteRFy6iQeAcWp4Rb

    J'aime

    1. Moi j’en connais un qui connais lelanguage des signes haha. Plutôt des singes mdr! allez jvais manger une bannane(s) bientôt le soleil. à demain !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s