Les chômeurs oisifs ?

Ah ! Salaud de pauvres !

J’ai déjà critiqué la ligne éditoriale de 2o Minutes.fr qui a une façon bien à elle de présenter les choses, bien merdia…

C’est l’objet de ce billet ; Galilée, théoricien du complot ? où 20 minutes passe à la moulinette gouvernementale « conspi » toute personne seulement intéressée à la seule lecture de revues ou d’articles concernant par exemple la découverte de la 9ème planète ou théorie du complot ?

Mais, là, vraiment, la rédaction même de cet article est particulièrement dégueu. Jugez par vous mêmes ;

http://www.20minutes.fr/economie/1791339-20160221-assurance-chomage-allocations-francaises-dissuadent-elles-vraiment-reprendre-travail

21/02/2016 – EMPLOI La question de la générosité des indemnités versées aux chômeurs revient dans le débat public à l’approche des négociations sur les règles de l’assurance-chômage…

Faut-il baisser les allocations-chômage ou les rendre dégressives dans le temps pour inciter au retour à l’emploi ? A l’approche de la renégociation des règles de l’assurance chômage, la remise en cause de la générosité des allocations françaises revient dans les débats. 20 Minutes fait le tour de la question.

Les allocations-chômage françaises incitent-elles à l’oisiveté ?

Derrière cette première question se cache l’idée selon laquelle les chômeurs français seraient mieux indemnisés que leurs voisins européens. Avec une durée maximale d’indemnisation de 24 mois, la France est dans la fourchette haute, mais elle n’est pas la seule. L’Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas et l’Espagne ont fixé la même durée. Mais la durée moyenne d’indemnisation en France est de onze mois.

Il est véridique que les conditions d’obtention des allocations sont plus souples en France que dans d’autres pays d’Europe. De plus, le plafond mensuel maximal des allocations-chômage est le plus élevé d’Europe, avec 6.200 euros (à l’exception de l’Irlande qui ne plafonne pas les indemnités). Mais 43 % des demandeurs d’emploi perçoivent des allocations, soit 2,7 millions de personnes sur un total de 6,5 millions de chômeurs (catégories A, B, C, D et E) dans la France entière. Ils touchent en moyenne 1.119 euros bruts par mois « et moins de 6 % perçoivent plus de 1.500 euros par mois », précise à l’AFP Claire Vivès du Centre d’études pour l’emploi. Pour la chercheure, ces chiffres vont à l’encontre d’« une fausse représentation d’un chômeur qui peut refuser des emplois parce qu’il vit bien de ses allocations ».

La dégressivité peut-elle inciter au retour à l’emploi ?

En période de chômage record, la baisse ou la dégressivité des allocations-chômage risque selon les experts de précariser les demandeurs d’emploi sans améliorer l’état du marché du travail. En 2001, une étude de l’Insee a conclu que la dégressivité des allocations mise en place entre 1992 et 2001 avait au contraire ralenti le retour à l’emploi. Pourquoi ? « Dans la conjoncture fragile actuelle, une réduction des allocations inciterait les chômeurs plus qualifiés à prendre des emplois moins qualifiés, rejetant les moins qualifiées dans un chômage plus long », craint Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis.

En outre, la diminution du pouvoir d’achat des chômeurs peut avoir un impact néfaste sur la consommation et in fine sur la croissance économique.

Diminuer les allocations-chômage peut-il sauver les finances de l’Unédic ?

Selon plusieurs évaluations, la mise en place de la dégressivité des allocations-chômage permettrait d’économiser environ un milliard d’euros. Plus optimiste, l’Association française des entreprises privées (Afep) calcule qu’en diminuant de 25 % les indemnités des chômeurs inactifs depuis six mois, l’Unédic épargnerait 2 milliards d’euros. Des chiffres qu’il convient de comparer à la dette de 25,8 milliards d’euros du régime de l’assurance chômage. En comparaison, les CDD et contrats d’intérim coûteraient chaque année 11 milliards d’euros selon un collectif d’économistes.

« Structurellement, ce ne sont pas les droits qui créent le trou », estime Bruno Coquet, expert associé à l’Institut de l’entreprise. D’autant que les chômeurs n’ayant plus droit à l’assurance-chômage basculent vers d’autres mécanismes de solidarité comme l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou le Revenu de solidarité active (RSA).

Voilà, vous avez bien lu ; « La question de la générosité des indemnités versées aux chômeurs revient dans le débat public. » Ou mieux ; « Faut-il baisser les allocations-chômage ou les rendre dégressives dans le temps pour inciter au retour à l’emploi ? »

C’est vrai quoi, qu’est-ce qu’on est oisif quand on perd son boulot… Y sait de quoi y parle au moins M. 20minutes, ça lui est déjà arrivé ? C’est le frère à El Khomri ou quoi…

On n’est pas à une El Khomri près remarque. En fait avec ce gouvernement c’est El Khomri… In the air plutôt non ?

Non seulement on perd son boulot, mais très vite sa santé, tellement on flippe suivant l’âge qu’on a et puis très vite, ses dents, normal et comme on est très riche, c’est bizarre mais on a pas de quoi aller chez le dentiste, pourtant avec tout le temps libre qu’on se paye…

Y l’a conscience, le M. 20minutes, que tout le monde ne touche pas d’indemnité chômage, y’en a pour qui c’est case chômage sans toucher 20 milles, non mon gars on joue pas au Monopoly. Si t’as travaillé 610 heures au Smic, t’as le droit à 4 mois de chômage à 850 € et c’est tout, mon gars. Et après ; Rien, tu manges tes doigts…

Et quand M. 20minutes pose cette question débile ; « Les allocations-chômage françaises incitent-elles à l’oisiveté ? » Non, mon gars la fonction de parlementaire oui elle pousse à l’oisiveté, sinon, le chômage tout court lui pousse à l’ulcère.

Non en fait la vrai question est celle-ci ; « Diminuer les allocations-chômage peut-il sauver les finances de l’Unédic ? »

Ah bah là on comprend mieux, en fait l’idéal ce serait que ceux qui sont au chômage, ben, y perçoivent rien, queutch ! Nada ! Au STO et à la schlag !

Tiens, demande aux époux Klur ; Là ; Ah ça c’est Klur !

Demande à Ubu ! Le Ubu est Strasbourgeois, parce que le Ubu est marié lui ça va bien pour lui, et je parle même pas des enfants d’Ubu. Eux y sont gavés…

On vous l’a déjà dis ; Les gueux restez chez vous !

Et surtout, surtout, Fermez là !

Et si possible à tout jamais, c’est vrai quoi on bosse, nous !

Tenez, chaque matin, on vous imagine chanter ça, sous la douche ;

L’invisible  JBL1960

 

 

Publicités

11 réflexions sur « Les chômeurs oisifs ? »

  1. Merci, c gentil !
    Bah, des fois je m’éloigne de l’ordi, suis plutôt intello mais j’ai besoin de Nature sinon deviens dingue…
    ou alors suis devant mais en mode silencieux ;-p
    En tout cas, z’avez du courage de bloguer comme ça tous les jours! Chapeau! A+,
    Steph64

    J'aime

    1. Bah, j’estime que c’est le moins que je puisse faire pour inciter le plus de monde à se sortir les doigts du nez et pour être très franche c’est tellement enrichissant cette inter-connection et puis le temps est tellement pourri. Sans rire, j’adore ça… Merci à vous de me lire en tout cas :-p

      J'aime

  2. merci pour les charlots Jo – je n’avais pas écouté –
    concernant le chômage – hier j’ai du aller en ville et entrer dans une boutique de fringues (pour jeunes) – outre la musique qui me cassait les oreilles, j’ai regardé les étiquettes : made in pakistan, made in china – c’est bon pour le textile, mais quand je regarde (et je n’achète pas) beaucoup d »objets , c’est toujours du made in ailleurs (et ailleurs ils sont exploités – il faut connaître les salaires et les conditions de travail)

    j’habite une région où il y avait du textile – de la confection, plus rien, alors qui y a-t-il à promettre – il faut le retour en France des industries –

    mais ‘qu’est-ce que la civilisation, c’est la création à l’infini de besoins dont on n’a pas besoin » je crois que c’est S. Fitzerald qui a dit ça – en tous cas on ne peut pas consommer à l’infini –

    j’ai parlé avec un fleuriste, il m’a dit que maintenant les roses venaient d’Afrique et qu’en les manipulant il avait mal aux mains – elles sont saturées de produits chimiques – alors tu vois un peu pour ceux qui les préparent là-bas …..

    J'aime

    1. Oui, c’est là-dessus qu’il faut travailler et modifier soi-même son rapport aux choses. En même temps quand on a rien c’est vraiment plus facile mais encore trop de gens veulent accéder à la classe au-dessus. Bon y’a du boulot hein, finalement ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s