Hijo de la Luna…

Non, c’est pas un gros mot !

Cette chanson du groupe Mecano, dans sa version originale clip et chanson est un petit bijou musical :

Et bien sûr YT me l’ayant supprimée pour contenu SM !!!

Je mets la vidéo uniquement de la chanson…

Mise à jour du 12 octobre 2017

Le chanteuse du groupe mécano étant espagnole, ce n’est pas un hasard si je suis venue modifier cette chanson aujourd’hui, Día de la Raza ► L’Espagne ce 12 octobre célèbrera encore le jour de la race…

 

C’était en 1986.

 

 

 

 

 

Publicités

Cap Vert de Gris…

Il n’y a pas de dictature soft.

Ah ça non !

La mise en place de la Dictature 2.0 est à tous les niveaux, n’en doutez pas.

Et on voit bien apparaitre une dictature de la pensée.

JE SUIS CHARLIE, PRAYFORPARIS, COP21… Quel rapport ?

Si vous êtes climato-sceptique, gare à vous. On reparle d’Al Gore ? NON !

Le site fr.sott.net relaye l’excellent article de Jacques Henry dont voici l’url vers l’article original : https://jacqueshenry.wordpress.com/2016/02/10/cop21-la-bete-immonde-enfin-devoilee/

Dans son blog, Donna Laframboise, journaliste canadienne réputée pour avoir une langue acerbe, s’en prend à David Suzuki, un écolo activiste très impliqué dans le combat contre le réchauffement du climat et qui ne cache pas ses théories malthusiennes (http://www.davidsuzuki.org/fr/ ). Malgré le fait que cet individu, le Nicolas Hulot du Canada, ait fait partie de l’association canadienne des libertés civiles (https://ccla.org) il milite pour emprisonner toute personne en désaccord avec les conclusions et les directives de la COP21 car il s’agit selon lui d’un délit d’opinion condamnable. Suzuki rejette donc la liberté d’expression et comme j’en ai fait mention dans ce blog, cette histoire de climat nous achemine vers un totalitarisme planétaire si ces décisions de la COP21 sont prises à la lettre.

Comme du temps de Mussolini, d’Hitler, de Staline et de Mao nous risquerons à brève échéance d’être condamnés pour délit d’opinion et parqués dans des goulags jusqu’à ce que mort s’en suive. Et ce d’autant plus que les milieux financiers s’intéressent de très près à la crise climatique car il y a naturellement des profits juteux à la clé sans bourse délier car ce sont les consommateurs et les contribuables qui paieront.

Pendant ce temps-là, dans leur île-continent, les Australiens n’en ont cure. Le nouveau Premier Ministre vient de le réaffirmer : il ne croit pas au réchauffement du climat, El Nino ou pas. Il va mettre à pied plus de 300 scientifiques du CSIRO (Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation) pour avoir participé au montage frauduleux ayant abouti à la théorie du réchauffement climatique et de l’effet de serre ! Les collectes des données météo seront dorénavant automatisées afin d’éviter des truquages intentionnels, autant de pseudo-fonctionnaires qui verront leur emploi perdu.

Certes, il y a quelques opposants à ces décisions mais il faut reconnaître (je risque d’être poursuivi pour délit d’opinion) qu’il s’agit de décisions de bon sens. Depuis la fin de la COP21, il ne se passe pas une semaine sans que l’on découvre des fraudes répétées tant de la NASA que de la NOAA ou encore du CSIRO. On peut le comprendre, les organisations non-gouvernementales infiltrées à l’échelle mondiale dans les sphères politiques décisionnelles ont intérêt à maintenir la peur climatique de concert avec le monde financier quitte à continuer à encourager les manipulations de données éhontées exigées par les pseudo-scientifiques auto-proclamés climatologues de l’IPCC. Inutile de rappeler que l’Inde et la Chine sont fermement opposées à toute décision coercitive au sujet des rejets de CO2. Ces deux pays représentent un tiers de la population de la planète.

Plus encore, Barack Obama, dans le foulée de la COP21, avait mis en oeuvre un plan ambitieux et totalement irréalisable de réduction des émissions de CO2 par les centrales électriques afin de réduire le réchauffement prédit par les spécialistes de l’IPCC. La Cour Suprême des Etats-Unis, saisie par 27 Etats, vient de déclarer ce plan illégal car il constitue un abus de pouvoir illégitime. Les attributions législatives de l’EPA (Environmental Protection Agency) ont été également dénoncées par le même jugement.

Il était temps de remettre de l’ordre dans les esprits ..

Je vous ai déjà prévenu, ici même ; Avec Hollandouille Sarkommence et je vous ai démontré que Les grandes manoeuvres avaient commencé.

Donc comme c’est le grand Nimportenawak à tous les étages ;

Celui qui est stigmatisé (et pour n’importenawak, c’est le but) finit toujours par être dénoncé, puis jugé, puis condamné.

Nous avons passé les fêtes de fin d’année 2015 en ÉTAT D’URGENCE 2.0

Et il n’est pas dit que les prochaines fêtes de fin d’années ne se passent pas au Goulag !

C’est tout de même à la schlag en ce moment non ?

A vous de voir !

JBL1960

 

 

 

 

Oregon de Malheur !

Il semblerait que le dénouement soit proche à Malheur dans l’Oregon.

À l’ouest rien de nouveau… Enfin presque !

Toujours dans l’idée de Faire tomber l’Empire car pour moi ;

L’Empire sans terre est un empire à terre et parce que nous faisons Cause commune ;

Dès le 4 janvier dernier je relayais cette info : Malheur de Malheur qui se solda le 27 janvier par Un Malheur dans l’Oregon et j’étais allée au fond des choses dans Colons de Malheur.

Donc, aujourd’hui le FBI souhaite clore l’affaire en dispersant les derniers fermiers de Malheur.

Lu sur RT France ce 11/02/2016, lien vers l’article https://francais.rt.com/international/15471-affrontements-oregon-fbi-manifestants

Affrontements en Oregon : le FBI a encerclé les quatre derniers manifestants

L’occupation du refuge du parc naturel Malheur par des manifestants en Oregon serait sur le point de s’achever. Selon les médias locaux, le FBI a placé des véhicules blindés autour des lieux où les militants sont retranchés.

«Cette fois-ci, le FBI a décidé de contenir les derniers occupants en plaçant des agents aux barricades devant et derrière les lieux où les militants se trouvent. Les négociations entre les occupants et le FBI continuent. Il n’y a pas de tirs», a fait savoir le FBI dans sa déclaration.

Le FBI a déclaré que la situation avait évolué quand un des manifestants est monté dans un véhicule tout terrain et est allé au-delà des barricades mises en place par les forces de police. L’individu a été aperçu par le FBI, mais alors que les agents essayaient de s’approcher du conducteur, ce dernier s’est retourné et s’est précipité dans le refuge. Ceux qui restent dans le refuge sont identifiés comme David Fry, Jeff Banta et Sean et Sandy Anderson.

Ces mesures du FBI ont été prises au 40e jour de l’occupation du refuge du parc national Malheur. Tout a commencé quand un groupe de ranchers et de manifestants armés ont occupé le siège du refuge pour protester contre la gestion du territoire et exprimer leur colère par rapport aux deux ranchers condamnés pour des incendies volontaires.

Dans une transmission audio en direct de l’affrontement, diffusée par le militant Gavin Seim sur YouTube, ont entend les occupants discuter de l’attitude à adopter. Les manifestants ont plusieurs fois évoqué la Constitution et ont fait des prières en pensant à la possibilité que la situation puisse s’achever violemment.

«Ils ont tué LaVoy», a prononcé un manifestant en faisant référence au rancher LaVoy Finicum qui a été tué lors des affrontements entre la police et les occupants. Cette confrontation a mené à l’arrestation de plusieurs militants dont leur leader Ammon Bundy.

J’ai lancé un appel récemment Aux colons de la terre pour qu’il n’y ait plus ;

Ni Australia Day, ni Thanksgiving dans ce nouveau paradigme que nous souhaitons enclencher parce que Demain se plante aujourd’hui…

Et parce que nous savons que non ; L’homme n’est pas un loup pour l’homme.

Je réaffirme que nous pouvons découvrir un autre chemin  et qu’il suffira de s’adapter et qu’il faudra remettre en question deux choses de manière immédiate : le pouvoir et la propriété, qui sont intimement liés. Sans possibilité de propriété privée d’exploitation, le pouvoir se re-diluera dans le peuple qui dirigera son leadership et non pas l’inverse comme dans la société étatique.

Il faut arrêter de penser, comme la propagande oligarchique nous le fait croire depuis des siècles qu’État = Société, que l’État est la forme la plus « aboutie » de la société humaine. Rien n’est plus faux et l’histoire le prouve quotidiennement. L’État n’est pas non plus une fatalité « évolutionniste » qu’il faut accepter. C’est un choix qui a été fait pour nous par une minorité despotique (les fameux 0.01%) il y a bien longtemps. Cette décision n’est pas irréversible !

Ainsi dans un même mouvement ; Tous pour La Commune !

Pour se sortir de cette Dictature 2.0 ! Et de ce grand Nimportenawak à tous les étages.

D’où nous sommes, ici et maintenant, inter connectés et inter reliés soyons tous des passeurs d’idées nouvelles et des lanceurs d’alertes parce que C’est le moment !

JBL1960