Najat ! Au piquet !

Les moutons enragés publie cette info sur leur blog à la date d’aujourd’hui ; http://lesmoutonsenrages.fr/2016/02/07/les-membres-du-collectif-edunathon-demandent-lannulation-de-laccord-entre-microsoft-et-leducation/

Les membres du collectif Édunathon demandent l’annulation de l’accord entre Microsoft et l’Éducation

Notre gouvernement l’a fait dans un grand silence, il a vendu l’éducation nationale et l’ensemble de ses représentants à une entreprise privée, et pas des moindres, Microsoft! Cela implique que seule cette entreprise ne pourra s’occuper de l’informatique dans les établissements scolaires français. C’est la mise en place d’un monopole alors que le pays était censé lutter contre les monopoles, oui, mais seulement contre les monopoles nationaux, c’est ce qui s’appelle le TISA et qui fait partie du TAFTA

Bref, la France s’est encore aplatie, sachant que Microsoft met en place outre-atlantique un nouveau système d’éducation basé sur la surveillance totale des élèves, mais qui également un programme réformé qui va plus rebuter et décourager les élèves que les aider, cela s’appelle le « common core », un programme tellement merveilleux que les enfants de la famille Gates étudient dans un établissement qui échappe à cette méthode pédagogique. Présenté comme une « véritable révolution, une merveille pleine d’avenir« , dans la réalité, il en est tout autre… Certains s’élèvent donc contre cette vente qui au final ne profitera en aucun cas à nos enfants déjà si malmenés par des programmes parfois plus que discutables :

Les membres du collectif Édunathon ont demandé le jeudi 28 janvier 2016 l’annulation de l’accord entre Microsoft et l’Éducation Nationale française.

Le 30 novembre 2015, Madame Najat Vallaud-Belkacem, Ministre française de l’Éducation Nationale a signé un accord avec Microsoft France d’un montant de 13 millions d’euros pour fournir « gratuitement » ses logiciels et ses services, notamment en ce qui concerne :

  • L’accompagnement et la formation des élèves et des enseignants ;
  • La mise à disposition de solutions pour une utilisation « intelligente, facile et optimale » des équipements mobiles ;
  • Des solutions de « cloud » ;
  • Une expérimentation pour l’apprentissage du code ;
  • Une aide aux acteurs français de l’e-éducation.

La contrepartie informelle de cette offre apparemment généreuse est que la majorité des acteurs de l’éducation va désormais commencer à devoir s’équiper en technologies Microsoft, soit parce qu’ils y auront été formés, soit parce qu’ils auront été incités à utiliser le cloud et les autres services de Microsoft. Autrement dit, Microsoft est prêt à vendre à perte – voire à fournir ses services gratuitement – pour expulser les nombreuses entreprises françaises et européennes du secteur et acquérir une position la plus monopolistique possible sur le marché français de l’éducation. À l’heure où le gouvernement se bat péniblement pour imposer le principe « d’autonomie informationnelle » dans la loi numérique portée par Madame Axelle Lemaire, Secrétaire d’État chargée du Numérique, la situation est pour le moins étonnante.

Ainsi, les nombreuses entreprises françaises qui proposent des services concurrents dans le domaine de la formation, du cloud, des logiciels bureautiques, etc. se retrouvent brutalement exclues de ces marchés en raison du dumping mis en place par le Ministère. C’est d’ailleurs ce qui est en train de se produire au sein de nombreuses directions d’achat du Ministère de l’Éducation qui revoient leurs catalogues pour privilégier désormais les produits Microsoft. Même économiquement, l’équation est négative puisque de nombreux budgets de l’éducation dépendent des collectivités territoriales et non du Ministère lui-même. La gratuité revendiquée par la Ministre n’est qu’une illusion.

Unanimement dénoncé par le secteur, le choix du Ministère de ne pas suivre les procédures des marchés publics est incompréhensible – et ce d’autant plus que Microsoft France est une société coutumière des redressements fiscaux – 52,5 millions en 2014 et déjà 16,4 millions en 2015. En acceptant qu’un géant international du numérique fournisse gratuitement les mêmes services que ses compétiteurs locaux, en refusant de considérer qu’il s’agit de marchés ayant une valeur, le Ministère dévalorise d’un coup les années de travail de nombreux entrepreneurs et met en danger l’emploi de l’intégralité de ce secteur stratégique pour le futur. Qu’il s’agisse des prestations de formation, des cours de code, du cloud ou des logiciels de bureautique, ces services et ces produits auraient dû faire l’objet d’une mise en concurrence par le Ministère.

En refusant de la faire, en acceptant d’honorer une pratique déloyale et en signant un accord industriellement dangereux avec Microsoft France, la Ministre, Madame Najat Vallaud Belkacem s’est placée dans l’illégalité au regard du Code des marchés publics. À défaut d’annuler cet accord, elle risque là une condamnation pour atteinte à la liberté d’accès et à l’égalité des candidats dans les marchés publics (article 432-14 du Code Pénal), voire pour favoritisme (article 432-10 du Code Pénal).

C’est pour cette raison que les membres du collectif EduNathon ont choisi de porter l’affaire en justice.

Source et suite de l’article sur Linuxfr.org

Bon, si On n’est pas à une El Khomri près ! Avec Najat c’est plus subtil.

Pour être très honnête, je n’ai jamais rien écrit sur elle. Ce n’est pas que les sujets manquent, non. C’est qu’elle semble totalement intouchable.

Pourtant, totalement hors-sol, mais ils le sont tous, cette femme est une énigme pour moi. Bon, on a compris que Ubu est à l’Élysée ! mais quand même.

C’est pas faute d’avoir prévenu dans Ne nous habillons pas de TAFTA mais la Najat elle est en mission, non ?

Elle avance le bâton du Maréchal Hollandouille, celui qui voulait mettre la jeunesse au centre de son quinquennat… Ah bah ! Y zont vu ! Tenez, à propos d’école et d’orthographe, même en Angleterre c’est pas mieux ; No comment !

Alors, sont tous pareils, Et bien mon Fillon ! pas mieux ou pire c’est selon…

Et avec Naze III est en lice ;

Y nous démontrent bien qu’ils sont tous Copains comme cochons !

Plus on avance et moins on a envie de Demandez le programme !

Quoique, on arrive à se demander ; Qui vote quoi ?

Il est urgent d’arrêter de se mentir.

Il est urgent de leur retirer notre consentement, quand on voit ce qu’ils en font.

Et sortons-nous les doigts… Du nez !

Hepssss ! Ça urge !

JBL1960

Mise à Jour du 11/08/2016 par JBL1960

Les Moutons Enragés nous informe des suites judiciaires ;

Le collectif EduNathon met ses menaces à exécution et entreprend de saisir la justice pour qu’elle se prononce sur la légalité de l’accord passé entre Microsoft et l’Éducation nationale. Le collectif reproche à ce partenariat de ne pas respecter la règle des marchés publics.

Lire la suite de l’article = http://lesmoutonsenrages.fr/2016/08/11/microsoft-partenaire-de-leducation-nationale-laffaire-sera-debattue-en-justice/

Source initiale de l’info = http://www.zdnet.fr/actualites/microsoft-partenaire-de-l-education-nationale-l-affaire-sera-debattue-en-justice-39840614.htm

Et toujours sur LME et sur le même thème de l’Éducation Nationale voici ce qu’on peut lire et parce que nous sommes en guerre qui zont dit ;

Exercice attentat-intrusion dans les écoles: «Plus les enfants y sont habitués, moins c’est anxiogène»

« Les récents attentats et le contexte de menace terroriste imposent une vigilance renforcée ». Formation des élèves de troisième aux « gestes qui sauvent », sécurisation des « espaces vulnérables », exercices « attentat-intrusion » : de nouvelles instructions ont été données le 29 juillet par Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve pour améliorer la sécurité des écoles à la rentrée. Un texte rendu public ce mercredi et qui souligne la « priorité absolue » donnée à la sécurité des établissements scolaires.

Source initiale 20 minutes

=*=

Bon quand on vous dit que dans ce Système là, c’est plié en 4 et qu’il faut prendre la tangente !

Internationale la tangente parce que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux, émancipés de leur héritage colonial, se tenant debout, main dans la main avec les peuples indigènes du monde entier.

Et si nous sommes tous inter-reliés c’est pas grâce à Microsoft et encore moins avec windows10…

JBL1960

 

 

Publicités

À propos de Vlad

Aurait-on la réponse à notre dernière question ?

Dans ; À propos d’Henry, je posais ouvertement la question de savoir si, finalement Poutine ne démontrait pas sa capacité à prendre la direction de la Gouvernance Mondiale et si de nombreux signaux, en ce sens, ne nous confirmaient pas cette assertion.

Et cet article lu sur Sott.net laisse accroire à cette idée ; (traduction de Petrus Lombard) de Mike Whitney source Counterpounch du vendredi 5 février 2016 intitulé ; Interruption des pourparlers de paix après le triomphe de Poutine à Alep.

http://fr.sott.net/article/27606-Interruption-des-pourparlers-de-paix-apres-le-triomphe-de-Poutine-a-Alep

L’ultime tentative d’arrêter l’offensive militaire dirigée par la Russie dans le nord de la Syrie, a tourné à l’échec mercredi, quand l’armée arabe syrienne soutenue par les Forces de défense nationale et la couverture aérienne russe, ont brisé le siège de 40 mois autour des bourgs de Nubl et Zahra, dans le nord-ouest de la province d’Alep. L’administration Obama espérait pouvoir devancer l’attaque en bricolant un accord de cessez-le-feu au dernier moment des pourparlers de paix de Genève. Mais quand les informations disant que des unités blindées syriennes avaient écrasé les défenses d’al Nusra et forcé les djihadistes à battre en retraite, l’envoyé de l’ONU Staffan de Mistura a suspendu tacitement les négociations en reconnaissant que la mission avait échoué.

L’envoyé a dit aux journalistes, « J’ai dit dès le premier jour que je ne parlerai pas pour ne rien dire. » Il avait besoin de l’aide immédiate des commanditaires internationaux dirigés par les USA et la Russie, qui soutiennent les bords opposés d’une guerre qui a également attiré des puissances régionales. (Reuters) Staffan de Mistura a ensuite annoncé une « pause temporaire » dans les négociations mort-nées, qui venaient tout juste de commencer officiellement quelques heures plus tôt. Les développements sur le champ de bataille ont convaincu le diplomate italo-suédois de l’inutilité de continuer puisque les forces gouvernementales apportaient une solution par des moyens militaires.

Après des mois de progression laborieuse dans les positions ennemies à travers le pays, la stratégie russe a commencé à porter ses fruits. Faisant de grands progrès sur le champ de bataille, les forces terrestres loyalistes ont fait reculer sur pratiquement tous les fronts les insurgés dégoûtés de la guerre. À la frontière turque, une large bande est désormais sous contrôle de l’armée arabe syrienne, tandis que les bombardiers russes omniprésents continuent d’infliger de lourdes pertes aux militants anti-Assad démoralisés. L’attaque éclair de mercredi contre les villes stratégiques de Nubl et Zahra a été la cerise sur le gâteau. Rompant les lignes d’approvisionnement essentielles vers la Turquie, tout en resserrant l’étau militaire autour de la plus grande ville du pays, cette manœuvre hardie a laissé des centaines de terroristes bloqués dans un chaudron pilonné sans issue.

L’équipe d’Obama suit l’évolution sur le terrain avec une inquiétude croissante depuis deux semaines. C’est pourquoi le Secrétaire d’État John Kerry a réuni précipitamment une mission diplomatique pour organiser d’urgence des pourparlers de paix à Genève, bien que les différents participants n’étaient même pas d’accords pour y participer. Un sentiment d’urgence proche de la panique était palpable dès le début. L’objectif était de ne jamais parvenir à un arrangement négocié ou à une paix honorable, mais (comme l’a noté le magazine Foreign Policy) de mettre en application « un large gel sur l’ensemble de la province d’Alep, qui serait ensuite reproduit plus tard dans d’autres régions. » L’objectif réel étant d’arrêter l’hémorragie de toutes les manières possibles et d’éviter l’inévitable encerclement d’Alep.

La reprise de Nubl et Zahra laisse les djihadistes avec une seule route pour transporter armes, nourriture et carburant vers leur bastion urbain. Dès que les forces loyalistes briseront le blocus de Bab al Hawa, au nord-est, la boucle sera fermée, le périmètre se resserrera, le chaudron sera divisé en petites enclaves au sein de la ville, et les terroristes devront se rendre ou seront face à l’anéantissement assuré. Le triomphe mercredi de la coalition dirigée par la Russie est un signe que ce jour est peut-être plus proche qu’on ne l’avait prévu.

Il est intéressant de noter, que Michael O’Hanlon – le membre éminent de Brookings Institute qui a planifié de « déconstruire la Syrie » à l’aide d’« éléments modérés » pour « produire des régions autonomes » – a conseillé Obama et Kerry « de ne pas poursuivre la logique infructueuse des pourparlers de paix en cours sur la Syrie, mais d’explorer un modèle confédéral et chercher l’adhésion d’autant que possible d’acteurs et principaux alliés. » En d’autres termes, le principal architecte du plan US de balkanisation de la Syrie en plus petites régions (contrôlées par les milices locales, les seigneurs de guerre et les djihadistes), pensait que les négociations de paix étaient condamnées dès le début.

Selon O’Hanlon, les USA doivent engager 20 000 combattants avec le modèle politique adéquat afin de maintenir l’occupation. Selon l’analyste de Brookings, « tout cessez-le-feu que pourrait négocier Kerry … serait bâti sur des fondations de sable, du simple fait que les forces « modérées » qu’il appuierait seraient bien plus faibles que soit l’armée arabe syrienne, soit ISIS. Cela signifie qu’il n’y aurait pas moyen de faire respecter la résolution finale et pas d’armée assez forte pour établir l’autorité du nouveau gouvernement d’union.

Les commentaires de O’Hanlon suggèrent que les zélites occidentales sont profondément divisées sur la Syrie. Les faucons préconisent toujours plus d’intervention, une plus grande implication des USA, de l’UE et de l’OTAN, et des troupes US et alliées sur le terrain pour occuper le pays pendant une durée indéterminée. En revanche, l’administration Obama veut minimiser son engagement tout en essayant désespérément d’apaiser ses détracteurs.

Cela signifie que les problèmes de la Syrie pourraient refaire surface plus tard, quand Obama se retirera et qu’un nouveau président poursuivra une stratégie plus musclée. Un certain nombre de gens puissants dans l’establishment au pouvoir sont plus déterminés que jamais à balkaniser la Syrie et installer une marionnette US à Damas. Cela ne va pas changer. La coalition dirigée par la Russie dispose d’une petite fenêtre pour achever ses opérations, éliminer les terroristes et rétablir la sécurité dans tout le pays. Mettre fin à la guerre dès que possible, tout en créant un environnement sûr pour que les réfugiés syriens rentrent chez eux, est la meilleure façon de réduire la menace de l’escalade et de décourager l’aventurisme US futur. Mais Poutine devra agir rapidement pour que ce plan marche.

Les fameuses zélites occidentales dont parlent O’Hanlon ne sont pas les psychopathes aux manettes. Ce sont les larbins des larbins du 0.01%, çàd ; Rien.

Tout comme l’administration Oblabla n’a aucun pouvoir de décision ; Aucun.

Donc, quand Henry discute avec son pote Vlad, il se pourrait bien que ce soit en prise directe.

Les Néocons et les larbins des larbins, veulent absolument garder l’exercice du pouvoir puisqu’ils ramassent les miettes et en vivent depuis… Toujours ?

Mais, si pour le 0.01% Vlad est le mieux placé pour verrouiller le Système et porter le masque du N.O.M. d’une manière acceptable pour le plus grand nombre.

Je trouve que cette question, au vu des derniers éléments portés à notre connaissance, n’est pas totalement abracadabrantesque.

C’est un Bis Repetita plausible, car la fameuse Balkanisation de la Syrie n’est peut-être plus leur évangile et leur capacité d’adaptation en milieu hostile n’est plus à démontrer.

D’autant que le Gouverner par la terreur montre ses limites.

Et que Chop Chop Square pourrait bien être le début de la fin.

Cette fenêtre de tir dont dispose Vlad, nous, les peuples pouvons l’utiliser à notre profit.

Entre deux mondes ; Nous pouvons initier le meilleur.

Essayons, car il est temps !

JBL1960

 

 

Banksters UBS, levez-vous !

UBS tire le premier ?

Les psychopathes aux manettes, vous savez le 0.01%, que nous appelons les « Banksters », ben ça va pas assez vite pour eux.

Nan… Donc, voici ce que les têtes puantes proposent ;

Source ; Olivier Demeulenaere du 5/02/2016 https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2016/02/05/un-rapport-de-la-banque-ubs-veut-doubler-le-nombre-de-migrants-en-europe/

Un rapport de la banque UBS veut « doubler le nombre de migrants » en Europe :

Hé oui, les banksters s’y mettent eux aussi… On se demande à quoi sert de payer 5 milliards d’euros à la Turquie (c’était 3 milliards mais les Turcs ont augmenté leur prix) si nos élites mondialistes veulent à toute force importer un maximum de “migrants” prétendûment “qualifiés”… On s’étonne aussi d’apprendre qu’il suffirait d’un afflux de main-d’oeuvre pour faire repartir la croissance ! Tout ce que cette folie permettra, c’est de baisser les salaires en Europe pour le plus grand profit des multinationales. OD

Et corroboré par la dissidence française ; https://la-dissidence.org/2016/02/03/un-rapport-de-la-banque-ubs-veut-doubler-le-nombre-de-migrants/

En Europe, il va falloir doubler le nombre de migrants et de réfugiés, par rapport aux chiffres de ceux accueillis en 2015, afin de pouvoir maintenir la croissance économique.

C’est en tout cas ce que préconise le dernier rapport d’UBS, publié en janvier 2016,  portant sur les perspectives de croissance et les besoins en main-d’œuvre.

« Pour faire coïncider le taux de croissance européen à celui de l’emploi américain, les besoins de l’UE seront de 1.8 millions d’immigrés supplémentaires (en âge de travailler) par an sur les 10 prochaines années » .[…] Un changement radical des politiques d’immigration actuelles permettrait de faire face à la situation démographique et économique, en rendant plus attractive la venue de travailleurs qualifiés. […] »

Ce rapport date de janvier 2016, donc c’est vraiment les dernières préconisations de ces tarés.

C’est très intéressant à relier avec notamment la dernière info lue sur sputnik.news qui nous apprend que les migrants préfèrent Fuir l’Europe, et que l’Europe les y aident.

Et dans le même temps, on apprend que L’UE cherche une « solution finale » pour les migrants !

Ce rapport démontre combien Dame Kékel et le Maréchal Hollandouille et son Premier Ministre Valls sont les larbins des larbins des psychopathes aux manettes au nom du gaz !

Rappelez-vous la ligne qui était tracée en août 2015 ; Les migrants sont une chance pour l’Europe, les migrants sont une chance pour la France… Et j’affirmais que Leurs rêves sont nos cauchemars.

Alors, perso, en tant que Française de papier je n’ai aucun problème avec les mouvements migratoires, la mixité, le métissage. Je dis juste, que de nombreuses voies on alerté que parmi les familles de migrants fuyant la guerre, et son cortège d’atrocité, il y avait au moins 4000 hommes jeunes éduqués munis de téléphones et de faux passeports syriens, entrant en Europe pour commettre des attentats…

Jean-Loup Izambert dans son dernier livre « 56 » dénonce les responsables et le laisser faire des gouvernements français successifs dont les attentats de l’année 2015 sont la résultante. Vous pouvez lire ses interviews dans ses deux billets ; Heure H, Point Zéro ! et Heure H, Point Zéro ! La suite.

Dans Charlie va au Bataclan nous avons vraiment le déroulé du Plan et ses conséquences tragiques.

Nous sommes de plus en plus nombreux à démontrer, billet après billet de blog que nous pouvons arrêter ce paradigme mortifère induit par une mini-élite eugéniste et étatico-entrepreneuriale en leur retirant notre consentement, ici et maintenant.

¡YA BASTA!

JBL1960

Mise à jour du 26/04/2017 avec le lien vers le blog a Lupus vers cet article ;

https://leblogalupus.com/2016/04/26/europe-accueillir-500-000-refugies-par-an-pour-30-milliards-deuros-un-plan-machiavelique-de-george-soros/