Copains comme cochons !

Et encore, c’est pas gentil pour les cochons…

Mais c’est toujours nous les dindons de la farce !

Parfois, on nous donne une info, mais on ne l’appuie pas.

C’est à dire, qu’on la diffuse, histoire de dire qu’on a fait son boulot, mais, on ne s’étend pas dessus au cas où les gueux s’y attarderaient…

Bon, pour ma part, je suis une gueuse, vu que le féminin de gueux c’est gueuse…

Donc, hier, le Nouvel Obs, publie cette info ;

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20160131.OBS3724/en-pleine-polemique-clara-gaymard-quitte-general-electric.html

En pleine polémique, Clara Gaymard quitte General Electric

Par Caroline Michel – le 31/01/2016

La patronne du groupe américain en France officialise son départ quelques jours après avoir été convoquée à l’Elysée pour s’expliquer sur les suppressions de postes chez Alstom.

Mission accomplie pour Clara Gaymard. Trois mois à peine après avoir bouclé l’acquisition de la branche énergie d’Alstom, la patronne française de General Electric a annoncé à notre confrère « Challenges » qu’elle s’apprêtait à quitter le groupe américain, confirmant des informations de « L’Obs ». L’annonce doit en être officialisée demain par un communiqué interne.

C’est Marc Hutchinson, le responsable européen de General Electric, qui devrait dans un premier temps reprendre ses fonctions. Quant à Clara Gaymard, 56 ans, elle devrait, d’après nos sources, se consacrer à la société d’investissement Raise, dont elle pilote déjà le fonds de dotation. Elle devrait désormais épauler directement le président et fondateur, Gonzague de Blignières, un ancien de la Barclays qui a levé plusieurs centaines de millions d’euros auprès de grands groupes (Accor, Bouygues, Danone, EDF) et de grandes familles du capitalisme français (Dassault, Bettencourt) pour financer des PME innovantes.

Cela aurait fait dix ans cette année que l’épouse à la ville de l’ancien ministre Hervé Gaymard piochait dans son volumineux carnet d’adresses pour prêcher la bonne parole de General Electric dans le tout-Paris politique et des affaires. Elle n’a cessé de prôner l’intensification des relations économiques entre la France et les Etats-Unis, au nom de la défense des emplois industriels en Europe. Faut-il y voir un rapport ? Son départ intervient au moment où General Electric a annoncé 6.500 suppressions dans la branche énergie d’Alstom que le groupe vient de racheter, dont 765 en France, en contradiction avec les engagements pris auprès du gouvernement français au moment de l’acquisition. Mercredi, Clara Gaymard a dû se rendre à l’Elysée pour s’en expliquer auprès de François Hollande et d’Emmanuel Macron, en compagnie de Jeffrey Immelt le patron américain de General Electric.

Immelt a promis de créer 1765 emplois dans les trois ans sur le territoire français. Mais cette promesse n’a pas rassuré les syndicats qui ont publié une lettre ouverte commune au président de la République pour dénoncer « la logique boursière de ce plan ». Dans les couloirs d’Alstom, il se dit que la position de Clara Gaymard promettait d’être intenable à mesure que la polémique enflait et aurait pu semer d’embûches le parcours de son mari Hervé Gaymard comme soutien d’Alain Juppé dans la course aux primaires à droite.

Outre Raise, Clara Gaymard aura cependant de quoi s’occuper puisqu’elle est entrée au conseil d’administration de Veolia en mars dernier et est aujourd’hui pressentie pour intégrer celui de Bouygues. Caroline Michel

 Bon alors, pour ceux qui aurait oublié qui est Hervé Gaymard ; c’est là ; https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Gaymard

Le cœur de l’affaire concerne le logement occupé par Hervé Gaymard — alors ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie — et sa famille. Des premières révélations du Canard enchaîné du 14 février, il apparaît que cet appartement parisien de la rue Jean-Goujon, un duplex de 600 m2, représente un loyer mensuel de 14 400 euros entièrement payé par l’État. Hervé Gaymard annonce immédiatement qu’il quitte cet appartement. Sa défense consiste à signifier qu’il ignorait le montant du loyer et que ses origines et ses revenus modestes ne lui permettent guère de s’acquitter lui-même d’un tel montant. Une semaine plus tard, le 22 février, un second article du Canard enchaîné révèle qu’Hervé Gaymard connaissait les coûts inhérents à cet appartement et qu’il avait d’ailleurs participé à son choix en le visitant préalablement à sa location ; l’article révèle également que de coûteux travaux ont également été engagés, toujours à la charge de l’État. Enfin un article de Libération du 25 février révèle qu’Hervé Gaymard est assujetti à l’ISF et qu’il est multi-propriétaire, en particulier d’un appartement à Paris situé Boulevard Saint-Michel. Le 25 février, Hervé Gaymard démissionne de sa fonction de ministre moins de trois mois après l’avoir commencée.

Gaymard c’est un mix en Cahuzac et Thèvenoud, mais de droite !

Mouarffff ! Quel panier de crabes !

Bon, je m’explique, outre que l’info est dégoulinante de collusions en tous genres, de clientélisme à tout va, comme on dit chez les gueux et les gueuses ; C’est mon cul et ma chemise, quoi !

Vous avez bien lu ; La Gaymard, s’en va pour ne pas gêner le parcours de son mari, Hervé, comme soutien d’Alain Juppé dans la course aux primaires à droite.

Alors, on savait qu’Ubu était marié avec la Pécresse, qui est parti prenante dans le vidage des salariés d’Alstom et pour éviter les « doublons »… Je vous laisse imaginer la gueule des doublons… Ici ; Ubu est marié…

Et on est pas mal à dire que le Juppé aurait été adoubé lors du dernier Bilderberg, et je l’ai traité dans ce billet ici ; NAZE III est en lice…

Et dans le même temps, on peut lire, sur Marianne.net le 31/01/2016 :

« Cohn-Bendit choisit « Le moins pire » : Juppé

Sans déconner ?

Et c’est pas fini, le même jour toujours sur Marianne, on peut lire un article ;

Il est prêt à tout : Juppé et le coup du « Beer pong »

Bien décidé à ne pas se laisser ringardiser, le candidat à la primaire de la droite soigne sa jeunesse et sa coolitude. Imaginez-le se faire un petit « beer pong », musique à fond et caméras braquées sur lui…

Heu ! Non, merci les gars, on a pas envie d’imaginer ça…

Au risque de me répéter ; La solution c’est quand même d’arrêter tout ce cirque, non ?

J’ai déjà attiré votre attention sur les intentions de tous ces zommes politic, dans un billet où je traite du retour en politique prévu et inévitable quoi qu’il en prétende, de Jean-François Copé, ici ; Le retour de JFC, ou pas !

Bien sûr, je ne suis pas grand chose, mais, Paul Craig Roberts ne dit pas autre chose dans son dernier billet qu’à traduit Résistance71 et publié sur son blog que voici en lien ; https://resistance71.wordpress.com/2016/02/01/resistance-politique-echec-et-effondrement-attendent-la-civilisation-occidentale-paul-craig-roberts/

Dans ce billet intitulé ; L’occident en est réduit à se piller lui-même ; PCR enfonce bien le clou, voici quelques extraits :

[…] Auparavant, lorsqu’un pays souverain se retrouvait plus endetté qu’il ne pouvait payer, ses créditeurs devaient rajuster le montant de la dette sur ce que le pays pouvait payer. Au XXIème siècle, comme je l’explique dans mon livre The Failure of Laissez Faire Capitalism, cette règle traditionnelle a été abandonnée. […]

[…] La nouvelle règle est que le peuple d’un pays, même un pays dont les dirigeants ont accepté des pots-de-vin afin de permettre l’endettement de leur pays envers l’étranger, doit avoir ses retraites, l’emploi, et les services sociaux laminés ainsi que les ressources de valeur de la nation telles que les systèmes de distribution des eaux municipales, les ports, la loterie nationale et les parcs nationaux, comme les îles grecques protégées, vendues aux étrangers, qui ont ainsi toute la liberté d’augmenter les prix de l’eau et des services, refuser au gouvernement grec par exemple les revenus de sa lotterie nationale, et vendre l’héritage national protégé de la Grèce à des requins du foncier. […]

[…] Non content de sa suprématie sur les “peuples démocratiques”, le 1% avance d’autres pions avec ses “traités” Trans-Antlantique et Trans-Pacifique. Ceux-ci sont supposés être des “accords de libre-échange” qui bénéficieront à tout le monde. En vérité, ce sont des accords secrets, particulièrement bien gardés qui donnent le contrôle des lois des gouvernements souverains aux entreprises privées. […]

[…] C’est çà l’Amérique aujourd’hui: une police corrompue, des procureurs corrompus, des juges corrompus, mais un max de bénéfices pour le capitalisme made in USA avec ce travail très bon marché carcéral. Les économistes têtes pensantes du libre-marché glorifient les prisons privées, affirmant qu’elles seraient plus efficaces et elles le sont de fait… à fournir un travail d’esclave aux capitalistes. […]

[…] et pourtant ceux-ci continuent de voter pour les partis politiques qui les ont trahi et les trahissent. […]

Il y a bien une solution pour arrêter tout ce cirque ;

Retirer votre consentement.

C’est vous qui voyez.

Mais faudra pas venir chouiner après.

D’autant que ce 1% n’est que 0.01% en réalité…

JBL1960

Publicités

16 réflexions sur « Copains comme cochons ! »

  1. C’est clair, la démocratie était en fait un avorton. Les politiques de tous bords, corrompus matériellement et idéologiquement, au service de l’oligarchie ploutocratique internationale, à l’instar des dictateurs du tiers monde, ont vendu les peuples de la vieille Europe par le système de la dette aux 1% instrumentalisés par la doctrine Friedman et le vecteur de la cupidité aux 0,01% qui, eux, sont manipulés par je-ne-sais-quoi.
    Il faut s’attendre à un désastre économique, politique et social. Les ingrédients se mettent en place et le mécanisme d’une guerre civile est en cours. Bruxelles va bientôt jeter le masque et se revêtir de l’uniforme du général Pinochet.
    Ainsi l’entité qui contrôle Wall-street, la féd, le complexe militaro-industriel ainsi que la city de Londres et toutes les banques centrales, les corporations, les multinationales, les médias etc…et indirectement tout ce qui est pris dans l’hameçon de l’avidité, de la vanité, de l’ignorance, de l’égoisme, du je m’en foutisme, de la futilité, continu son programme de ratissage mortifère et de prédation sur l’humanité.
    Ce constat est malgré-lui complôtiste mais factuel.
    Si il nous est impossible de suivre la doctrine de Jésus-Christ, au moins aillons de la considération pour celle d’Etienne Chouard qui préconise la vraie démocratie( voir blog) par:
    – l’écriture de la constitution par le citoyen et tout les citoyens et dans des ateliers constituants aux même titre que des urnes de vote ( cela aurait peut-être l’avantage de susciter la responsabilité, l’instruction et la connaissance ainsi que la vigilance de l’individu lambda à l’intérêt général et la justice et se détacher de la futilité et la malhonnêteté).
    -Le vote par tirage au sort de l’exécutif et parlementaire;
    -Le contrôle de la création monétaire et du crédit par le pouvoir citoyen.
    Ceci n’est évidemment pas une solution miracle, et il faudra beaucoup de travail, de conscience et d’intelligence pour que la vraie démocratie deviennent l’instrument pour sortir l’humanité de sa torpeur qui l’enferme tel un état larvaire dans l’animalité, car je le pense, l’évolution n’est pas matière, mais la vision de la vérité qui n’est pas si éloignée.

    J'aime

    1. Très juste et Chouard est un excellent début pour initier un changement de paradigme. C’est un anarchiste qui ne veut pas l’avouer, sans l’offenser, mais on est qques uns à croire qu’il y viendra. Le temps presse parce que les zélites accélèrent le mouvement pour nous asservir. Mais « Plus un peuple est éclairé plus ses suffrages sont difficiles à suspendre. […] Même sous la Constitution la plus libre, un peuple ignorant est esclave » Condorcet n’avait-il pas raison ? Merci pour ce commentaire si éclairant. Fraternellement JBL

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s