Qu’est-ce qu’on se souhaite ?

Ben ; Rien !

Mauvaise année 2016, alors ?

Non, ça se dit pas…

Bonne bourre, alors ?

Quoi ? Queskia ?

Bon, j’ai 55 ans, je suis petite, édentée aux cheveux gris mais je suis libre dans ma tête et je sors mes c… Nan, mes ovaires !

Ah, merde, j’en ai plus qu’un !

Ça marche quand même ?

Meuuuuhhhhh ! Oui !

Donc, les esclaves qui justifient les actions de leurs maîtres ont le « Syndrome du Larbin » : Définition par Sott.net en français Source : 2ccr du 03/11/2015 http://fr.sott.net/article/26707-Suiveur-autoritaire-Le-syndrome-du-larbin

Le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent.

L’amour démesuré qu’affiche le larbin à l’égard des patrons, des rentiers ou des milliardaires, est l’acte de foi qui structure son discours. Le larbin agit sans discernement de ce qui pourrait être bon pour lui, il intellectualise le débat pour tenter de nous convaincre que piocher chez les riches est toujours la pire des solutions, quand bien même il en serait bénéficiaire. Les arguments économiques qu’il invoque inlassablement n’ont pas servi à forger sa conviction, le syndrome du larbin est malheureusement une vocation qui se trimbale dès le plus jeune âge et contre laquelle il n’existe aucun remède. Le larbin n’a pas choisi d’aimer les riches, il aime les riches parce qu’il est un larbin. De tendance nettement libérale le larbin est celui qui vous vante les bienfaits du bouclier fiscal alors même qu’il ne paye pas d’impôts. C’est encore le même larbin qui voudrait réduire ou supprimer l’impôt sur la fortune même s’il sait qu’il ne sera jamais concerné par la question. Un écervelé victime du syndrome du larbin n’a pas de conscience politique, il vote instinctivement dans l’intérêt de ceux qui l’exploitent pour s’attirer leur bienveillance. Le larbin estime que l’argent qui lui fait défaut, est beaucoup plus utile dans le coffre d’un riche qui pourra ainsi le réinvestir beaucoup plus utilement qu’il ne l’aurait lui même dépensé. Le larbin cautionne tous les sacrifices et les plans d’austérité dont il pourrait être l’objet comme la baisse des salaires, ou encore l’augmentation de l’âge de la retraite même si son travail ne lui convient d’aucune façon et que ses maîtres ne lui offrent aucune perspective d’améliorer sa condition.

Deux théories principales s’affrontent pour expliquer l’origine du syndrome : la thèse génétique et la pathologie mentale. Après des siècles d’esclavage et de féodalité, les larbins pourraient être le produit d’une sélection artificielle des soumis par leurs maitres. Selon cette hypothèse le mécanisme en œuvre serait similaire à la sélection des chiens et des chevaux mais directement appliqué à l’homme. Pour les tenants de la pathologie mentale le caractère héréditaire n’est pas retenu, il s’agirait plutôt d’un trouble qui se développerait dès l’enfance. Le processus s’aggraverait au passage à l’âge adulte lorsque le sujet prend conscience de la médiocrité de sa condition, le larbin développerait des stratégies inconscientes visant à restaurer un équilibre cognitif pour justifier l’acceptation de sa subordination. Le larbin finit par s’identifier à ses maîtres en s’imaginant appartenir au corps social qui l’exploite.

Le larbin réagit vivement à toute discussion qui ose remettre en cause les privilèges des plus fortunés, incapable de se livrer à une argumentation convaincante, ses messages distillent la peur et les intimidations dont il est l’objet. En réaction le larbin brandit instinctivement une succession de termes caractéristiques qu’il essaye de glisser dans son discours tels que : communisme, bolchévisme, tirage vers le bas, isolement, dictature socialiste, millions de morts… Les quelques messages qui suivent portent la quasi-signature « littéraire » d’un larbin digne de ce nom: Les riches si on les spolie trop ils s’installeront ailleurs, Le Bolchévisme? Non merci les Russes ont essayé en 17… La fortune de Bill Gates? Ça fait 3 pizzas par Africain et après on fait quoi? Si les riches disparaissent on pourra plus leur vendre des produits de luxe! Ma patronne paye trop de charges!

Le syndrome du larbin ne prolifère pas seulement chez les plus démunis intellectuellement comme on pourrait le penser, il affecte une large fourchette de la population sans corrélation apparente avec le niveau d’étude (20% de la population pense faire parti des 1% les plus riches). Aidez-nous à maintenir et à diffuser ce document pour lutter efficacement contre ce fléau des temps modernes… Car au fond, le larbin n’est-il pas un vulgaire BdB ? [BdB = Blaireau de Base]

Donc, il a raison ; Ils sont indéfendables !

Bon, c’est vachement bien ce Terrene Trash #30.

Bon, c’est sûr, si vous rigolez aux blagues de Canteloup, Hanouna, what else ?

Ça va pas le faire…

JBL1960

 

 

3 réflexions sur « Qu’est-ce qu’on se souhaite ? »

  1. Je ne sais pas si c’est YT qui a passé son robot nettoyeur ou TT qui n’assume pas la vidéo que j’avais intégrée dans ce billet, car elle a été supprimée de chez supprimée…

    Je vous mets celle-ci de TT qui est vraiment pertinente et surtout prémonitoire (KougarLover = Macron) à c’theure du jour !

    Alors, comme je ne suis pas sur YT et sur aucun des réseaux sociaux je n’avais nullement suivi cette guéguerre entre GT et TT…
    Et je m’en cogne, bien entendu, mais d’une force…

    GT a produit des vidéos de grandes qualités, et j’ai plaisir à les relayer, les compléter.
    Mais il est notable qu’il veut aussi en faire son business et ça, là, c’est absolument pas mon truc…

    Bien sûr qu’il faut parler avec tout le monde, mais si c’est pour continuer le système des pouces levés/baissés.
    Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, beaucoup vous invitent à réfléchir sur comment changer l’histoire de l’Humanité, mais après avoir acheté leurs livres, vidéos, places de spectacles… GT parle avec Chouard par exemple, qui ne veut qu’améliorer un système obsolète, le rendre vertueux par la magie du peuple écrivant une « constitution » mais ce qui reste dans le domaine étatique. Et pour avoir réaliser l’essentiel de Proudhon en versions PDF politiques, je remarque que Chouard serait peut-être bien le plus ‘proudhonien » de la clique, c’est donc insuffisant et voué à l’échec à plus ou moins court terme. Même si appeler à l’exercice de faire réfléchir le plus de gens possible sur des articles de constitution est bien, mais pourquoi ne pas les inciter à réfléchir, par eux-mêmes, sur l’organisation hors institutions, hors État et arrêter de péter les plombs avec le « tirage au sort » ! Tout le monde participant localement et tout le monde participant en rotation dans les assemblées régionales, cela deviendra une fonction de tout membre de la société des sociétés à temps partiel…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s