Tôt ou tard s’en aller…

J’avais des rêves…

Pourtant…

J’avais des rêves…

Francis Cabrel : Tôt ou tard s’en aller…

La vidéo You Tube a été supprimée car elle représentait un clip sur les mal lotis de la Terre. J’en ai trouvé une autre en espérant qu’elle ne sera pas à nouveau supprimée…

L’illustration de ce billet, a une signification toute particulière pour moi, qui suis née à Paname, le 14/11/1960 Rue des Panoyaux…

Mais il faudra tôt ou tard s’en aller…

N’oublions pas les morts dans la rue, toute l’année,

il y a des gens qui meurent dans la rue.

Alors, oui, tous nous devrons tôt ou tard s’en aller.

Mais, le temps qu’on est là ;

Essayons d’être moins con ;

Ça peut aider  non ?

Mise à Jour au 12 octobre 2017 ;

Grâce à Résistance71 ;

Qui a été cherché le moins connu de Tolstoï, pour nous convaincre qu’il nous fallait profondément nous changer nous-même, pour vaincre l’inertie de départ et enclencher un nouveau paradigme en lien avec les peuples autochtones de tous les continents et ainsi changer durablement ; L’HUMANITÉ…

J’ai réalisé une version PDF {N° 37} de 27 pages de leurs publications des textes de Léon Tolstoï, comme suit ;

Tu ne tueras pointPage 2

Inutilité de la violence pour faire disparaitre le malPage 6

Le commencement de la finPage 11

De l’esclavage moderne Page 17

L’esclavage de notre tempsPage 18

S’affranchir et de la pseudo-religion et de la violence étatiquePage 25

Puisqu’il faudra tôt ou tard s’en aller, dans l’intervalle tentons de nous changer nous-mêmes, afin de changer l’Humanité ► Le moins connu mais néanmoins sublime chez Tolstoï

JBL1960

Publicités

Et bien mon Fillon !

Fillon se pose une bonne question ;

« Jusqu’où devons-nous suivre les improvisations de François Hollande ?« , estime François Fillon, pas convaincu de la nécessité de la révision constitutionnelle

Publié le 23/01/16 à 16:50 http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/16383-revisionconstitutionnell-jusqu-devons-suivre.html

L’ancien Premier ministre François Fillon a une nouvelle fois fait part de ses réserves sur le projet de révision constitutionnelle, affirmant attendre que le gouvernement « explique sérieusement » en quoi elle est nécessaire.

« J’attends que le gouvernement nous explique sérieusement en quoi la constitutionnalisation de l’état d’urgence et la déchéance de nationalité sont nécessaires, d’autant plus qu’on nous annonce un autre projet de loi pour renforcer encore les pouvoirs de police contre le terrorisme », a-t-il affirmé au cours d’une réunion publique à Épinal (Vosges).

Pour le député de Paris, « trois questions se posent » : « jusqu’où devons-nous suivre les improvisations de François Hollande ? Jusqu’où ses desseins politiques et la peur peuvent-ils l’emporter sur deux siècles de droit ? Et puis combien de temps encore allons-nous éluder les vrais problèmes : celui de la modernisation nécessaire de l’islam […] celui de l’insécurité et d’une immigration sans intégration, celui de l’Education nationale et de ses deux millions de jeunes qui ne sont ni à l’Ecole, ni en formation, ni en emploi…? ».

« Deux mois durant on va s’écharper sur la déchéance de la nationalité alors que notre nation est en panne de résultats et d’espoirs depuis des décennies. Ca n’est pas parce qu’on va déchoir quelques assassins qui méritent notre mépris qu’on va redresser la France et sa fierté. Tout ceci sent l’affolement et le désordre et non la lucidité et l’ordre, le vrai ! », a-t-il conclu.

Dommage, qu’il ne se soit pas posé la question durant les 5 longues années où sous le mandat de son maître Naze I – Le Sarkoléon 2007- 2012 ; Où il a tout accepté, tout légitimé.

Mais non, ce n’était pas pour l’argent…

Mais non, ce n’était pas pour le pouvoir et les avantages qu’il procure…

Bon, tu vois que t’es capable de te poser les bonnes questions…

Trop tard !

On a compris ; On a plus besoin de vous !

Allez courage… Fillon !

Ou pas !

On ne sait plus…

 

C’est encore Coluche qui nous en parle le mieux des « zommes politic » !

Camarades morpions ; Adhérez aux partis !

Votez nul !

Souvent je me demande ce qu’il aurait pu dire d’un Hollandouille, d’El Blanco,

de Fion, de Naze I…

Misère, misère…

JBL1960

C’est le moment !

It’s time !

De choisir ce que nous voulons vraiment pour maintenant !

C’est en lisant le toujours excellent Pepe Escobar et son billet du 24/12/2015 Source : Russia Today traduit et publié sur le non moins excellent Le Saker Francophone ; http://lesakerfrancophone.fr/lempire-du-chaos-se-prepare-a-de-nouveaux-feux-dartifice-en-2016

Intitulé sobrement : L’Empire du chaos se prépare à de nouveaux feux d’artifice en 2016.

Que je me suis dit, qu’il fallait arrêter d’être dans l’analyse pure et dure de ce Système sclérosé installé par les riches pour les riches dont les peuples ne sont que la variable d’ajustement.

Tout a été dit, expliqué décortiqué et magistralement, notamment par Pepe Escobar.

Mais, consciemment ou inconsciemment, aucun n’avance de réelles et concevables solutions pour changer la donne rapidement.

A un moment donné, et ce moment est arrivé pour moi,  nous devons sauter le pas et n’être plus que dans la réflexion immédiate et la rédaction, même primaire, d’un processus d’enclenchement d’un Nouveau Paradigme.

Pour les Superflues que nous sommes ; Il est temps !

En France, on a compris que le Maréchal Hollandouille avançait, même plus masqué, pour instaurer, via l’état d’urgence permanent, un Nouvel Ordre Mondial, démarré sous Naze I (Sarkoléon) et confirmé au probable Naze III (Juppé) lors de la réunion du dernier Bilderberg.

Alors, Naze II (Hollandouille) essaie encore de démontrer sa capacité à prendre le commandement de cette gouvernance mondiale à ses Maîtres.

Bon, apparemment, ça les fait plus marrer qu’autre chose.

Et on rigolerait avec eux, s’il n’y avait eu autant de morts pour rien.

Depuis la création de ce blog, le 11/12/2015 j’ai rédigé énormément de billets sur les actes et paroles du Maréchal et de son gouvernement ;

L’État d’urgence pour les Nuls !

État d’urgence ; Mode d’emploi !

COUP D’ÉTAT 2.0 !

ÉTAT D’URGENCE 2.0

L’état d’urgence pour faire oublier les tas d’urgences…

Dans quel état j’erre ?

Et le dernier en date : COUP D’ARRÊT D’URGENCE !

J’ai aussi dévoilé mes intentions et préconisé des solutions à mettre en œuvre collectivement d’où nous sommes, c’est à dire localement, à partir du particulier (la commune) et aller vers le général ; la confédération des associations libres.

En soulignant l’exemple de la commune de Saillans ; L’ANGLE SAILLANS !

Et affirmant qu’on ne résoudra pas le problème étatique en changeant d’état, mais en le supprimant.

J’ai donc, ici même, développé mon idée d’un changement de paradigme ;

LE CHANGEMENT DE PARADIGME : C’EST MAINTENANT !

J’ai même expliqué dans cet article ; CAUSE COMMUNE  les raisons qui m’ont poussées à m’éveiller.

Ainsi que dans celui-ci : TEP ZEPI : Le temps zéro

Et comme toute vie nouvelle demande des formes nouvelles, j’essaie d’être le plus claire possible sur notre obligation de nous coordonner, de nous inter-connecter, de nous inter-relier avec les natifs et peuples originels des Amériques, d’Australie, de Nouvelle-Zélande, du Pacifique, d’Afrique, de Palestine…

D’où nous sommes !

Il est plus que temps, pacifiquement, d’appeler à la désobéissance civile.

Nous avons compris que l’Empire veut dominer le monde, par tous les moyens, y compris par la guerre thermonucléaire tellement en plus d’être indispensables ils se pensent intouchables voire immortels ; À l’instar des Rockefeller, 100 ans, Kissinger, 92 ans, Zbig 87 ans…

Ce changement de paradigme qui frappe à notre porte doit commencer par une décolonisation concertée. Sortir du colonialisme, qui n’est nullement un système archaïque mais est aujourd’hui un constituant du système globalisé c’est, partant de mouvements locaux et nationaux, donc là où nous sommes, avec nos différences, nos expériences en conjuguant nos mouvements, se donner la capacité d’influer sur l’ordre mondial.

Sortir du colonialisme nous permettra de nous émanciper, d’échapper au paradigme mortifère induit par une mini-élite (0.01%) dont l’hégémonie culturelle n’a que trop duré. Le salut sociétaire de l’humanité réside dans la libération du dogme suprématiste parasite et criminel pour enfin vivre égaux, libres et heureux.

Ceci passe immanquablement par la fin du colonialisme, de son avatar néo-colonialiste, du capitalisme et de l’état garde-chiourme, tous instruments d’oppression de la vaste majorité par le petit nombre.

Lorsque l’occident et ses peuples aliénés auront réalisé et transcendé les leurres et les crimes d’un système qui n’a aucun lieu d’être, alors une révolution copernicienne politique et sociale populaire prendra place, la seule qui libèrera le monde à tout jamais.

Déjà, en 2005 l’EZLN zapatiste du Chiapas, au Mexique déclarait ;

Les capitalistes essaient de dominer le monde entier, la planète terre, le néolibéralisme est la théorie, le plan, qui fait fonctionner la globalisation, et le néolibéralisme à ses plans économique, politique, militaire, et culturel. L’objectif de chacun de ces plans est de dominer et de commander à tous et ceux qui n’obéissent pas sont réprimés et exclus afin d’éviter qu’ils contaminent les autres avec les idées de rébellion… Des nations très puissantes comme les États-Unis veulent tourner le monde en une gigantesque entreprise, un marché géant pour vendre et acheter tout ce qui est possible et pour cacher l’exploitation faite autour du monde. Voici pourquoi le mouvement zapatiste EZLN dit que la mondialisation néolibérale est une guerre de conquête du monde entier, une guerre mondiale, une guerre déclenchée par le capitalisme pour dominer la Terre entière. Cette conquête est parfois faite par des armées qui envahissent des nations, mais souvent elle est faite avec l’économie, par le système de la dette et en amenant leur culture capitaliste, qui est la culture de la marchandise, du profit et du marché.

Les oppressés natifs du sud du Mexique ont le dernier mot de la lucidité. Tendons-leur la main, à eux et à tous les colonisés, qui en retour nous aiderons à surmonter notre culpabilité d’avoir réduit le monde à ce triste paradigme mercantile et obscène.

Notre culpabilité réside dans notre consentement à les laisser-faire.

Retirons leur notre consentement.

Ne soyons plus jamais complices par notre silence, par notre accord tacite donné dans un bulletin de vote.

Disons NON ! STOP ! ÇA SUFFIT ! PLUS EN MON NOM !

¡YA BASTA!

Et parce que demain se plante aujourd’hui !

Demain se plante aujourd’hui…

Nous pouvons envoyer un message aux bovins dominants qui nous gouvernent.

Nous les peuples, nous pouvons envoyer un message à ceux qui se pensent nos maîtres…

Et nous pouvons leur dire NON !

« Soyez résolus de ne servir plus et vous serez libres… »

Nous, tous, les superflues, les grains de sables, enrayons leur machine à nous broyer et inversons la vapeur pour nous propulser ailleurs, dans une autre réalité, d’où ils seront absents. Rendons-les obsolètes !

Essayons, car il est temps !

Appuyons sur la touche Reset !

Nous, le peuple.

Si nous sommes capables d’analyses politiques ;

Nous pouvons faire mieux…

Assurément !

Et ils le savent !

Allons, courage… Ne fuyons pas !

JBL1960