MEURTRE PAR DÉCRET – Mise à Jour du 5 mars 2019

Le crime du génocide au Canada

La genèse d’un crime contre l’humanité par le génocide du monde non-chrétien

 « …pour envahir, traquer, capturer, vaincre et subjuguer tous les Sarrasins, païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient et de réduire leur personnes en esclavage perpétuel… »

Extrait de la Bulle Pontificale Romanus Pontifex, autorisant la conquête et le génocide  du monde non-chétien (1455)

Lire sur ce blog ; Les Bulles de la Discorde

Le blog Résistance71 propose une traduction substantielle du ;

Contre-rapport de la « Commission Vérité et Réconciliation » 

« Meurtre par Décret » : Le crime de génocide au Canada

Publié par le Tribunal International pour les Disparus du Canada (TIDC)

En conjonction avec des Commissions Citoyennes d’Enquête préalables

Le 1er Mars 2016

Toronto & Bruxelles

Lien vers la page Résistance71 dédiée = https://resistance71.wordpress.com/meurtre-par-decret-le-crime-de-genocide-au-canada/

Lien vers le PDF du texte original en anglais = http://murderbydecree.com/ actuellement le lien n’est plus valide, et R71 les a contactés afin de savoir pourquoi.

Mise à jour au 30 mai 2017 par JBLMeurtre Par Décret – Le crime du génocide au Canada, version PDF {N°1} de 58 pages

Adresse mail = disappearedofcanada@gmail.com

~~~~

Comme il est précisé à la dernière page de ce contre-rapport « Murder By Decree »

À toutes fins utiles, des copies de ce rapport et de son plan d’action seront mises en circulation à l’attention des leaders du monde, des médias et du public au sens large. Le rapport sera aussi soumis comme preuve dans des affaires légales qui seront menée contre le Canada dans des tribunaux canadiens, ainsi que contre ses églises et leurs alliés entrepreneuriaux et sponsors au nom de ceux qui sont ciblés par le génocide canadien.

Plus personne sur cette terre ne pourra ignorer les crimes ayant eu lieu dans les pensionnats pour Indiens et orchestrés par l’État et l’Église.

Plus personne sur cette terre ne pourra plus prétendre qu’il ne savait pas.

Maintenant nous savons quelle Machine à Tuer nous avons à détruire et nous y arriverons en relayant ce contre-rapport et sa traduction partout…

Il a été conçu de tuer l’indien pour sauver l’homme. L’homme blanc, et chrétien…

Ne croyez pas que cela est si loin de nous que nous pouvons tout simplement oublier.

« Parce que l’objectif a toujours été que les femmes indiennes arrêtent de procréer »

En avant propos, pour ceux qui pensent que ce problème Indien nous est étranger ; Déclaration de Robert Mc Namara, à la presse française en 1996. Et Page 40 du PDF N° 1 de 58 pages  » Meurtre Par Décret   » , traduction partielle, mais essentielle, en français par Résistance71 du Contre-rapport original en anglais  » Murder By Decree  »

On doit prendre des mesures draconiennes pour la réduction démographique contre la volonté de certaines populations. Réduire le taux de natalité s’est avéré quasiment impossible. On doit dès lors augmenter le taux de mortalité. Comment ? Par des moyens naturels : la famine et la maladie.

Nous avons l’occasion ICI et MAINTENANT et d’où nous sommes en relayant ce contre-rapport de faire tomber l’Empire.

Comme le dit R71 en préambule ; La vérité libèrera les peuples, à tout jamais !

En aidant les Natifs et Peuples premiers dans cette action ;

Nous nous libèrerons nous-mêmes de cette oligarchie qui nous broie tous et toutes depuis toujours et pour l’éternité…

Et ne croyez pas que l’oligarchie européiste de ce N.O.M. laissera partir la Grande Bretagne de l’Union Européenne ; Jamais

~~~~

J’ai créé ce blog le 11 décembre 2015, notamment pour relayer et amplifier les voix autochtones anticoloniales de tous les continents, et dans cette catégorie PEUPLES PREMIERS vous trouverez tous les billets à tiroirs qui traitent de la doctrine chrétienne de la découverte et du génocide du monde non-chrétien dans l’objectif de connecter les énergies, les électrons libres pour donner l’exemple d’associations toutes aussi libres par-delà l’espace et le temps. Considérant que l’avenir de l’humanité passera par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents, nos frères et sœurs, pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Afin d’enclencher un NOUVEAU PARADIGME sans dieu ni maitre, sans arme, ni haine ni violence.

Aussi démontrons que nous sommes capables de remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

Ce billet tout d’abord qui explique pourquoi l’idée de ce contre-rapport s’est imposé à Kevin Annett co-fondateur de l’ITCCS ; Sous les cèdres d’Ahousaht

Face à la dure réalité des faits retranscrits dans ce contre-rapport, tout de suite, les pressions gouvernementales se sont mises en places afin de censurer la diffusion du livre MBD. Et on constate qu’il est proscrit des bibliothèques de toute la côte ouest canadienne… Tout est résumé dans ce billet = Autodafé de “Murder By Decree”

Enfin, par l’intermédiaire du TIDC on apprennait qu’une note de 1998 au premier ministre de l’époque Jean Chrétien, demandait l’élimination des témoins oculaires des crimes dans les pensionnats pour Indiens ;

Tout est consigné là = L’Autoroute des Larmes…

▼▼▼

C’est à partir du moment où j’ai réalisé le PDF de la traduction partielle mais substantielle de Meurtre Par Décret (qui porte le N° 1) que le format PDF s’est très vite imposé à nous comme un outil pour créer une société parallèle, celle des associations libres fédérées, boycotter le système et institutions de manière exponentielle au nombre de gens rejoignant les associations libres…

Et pour ensuite en permettre une diffusion, la plus large possible, sur nos différents réseaux et lectorat car nous pensons, les uns et les autres, que tout ce qui participe du développement de l’humanité DOIT être accessible à tous et gratuitement, pas plus de «droits d’auteurs» et de «propriété intellectuelle» que de beurre en branche !

Résistance 71 ayant traduit de larges extraits du livre phare de Steven Newcomb « Pagans in the Promised Land, Decoding the Doctrine of Christian Discovery » Édition Fulcrum, 2008, pour comprendre les fondements mêmes du colonialisme, ses racines religieuses chrétiennes racistes, suprématistes, eugénistes et génocidaires et comment en comprenant bien les mécanismes il est possible de renverser la vapeur et de priver l’empire actuel anglo-américain de sa “terre promise”. N’oublions jamais qu’un empire sans terre est un empire à terre. Si nous voulons stopper l’empire actuel il suffit de lui retirer le tapis de sous les pieds : son territoire illégitime, volé aux peuple indigènes depuis le XVème siècle. L’avenir de l’humanité passe par les Amérindiens (et leur contrepartie moyen-orientale : les Palestiniens…).

Et à la lecture de cette œuvre unique comme le précise bien R71 : La réalité, comme exposé par Newcomb dans cet ouvrage qui fera date, est que tout ceci n’est qu’un leurre, une vaste supercherie criminelle et que l’empire est fondé sur un territoire volé, usurpé au prix du plus grand génocide de l’histoire de l’humanité (les chiffres oscillant entre 50 et 100 millions de morts depuis 1492 selon les sources).

Et cette lecture aura été pour moi, l’élément déclencheur qui m’a conduite à demander l’effacement de mon nom du Registre des Baptêmes en récusation de la Doctrine Chrétienne de la Découverte, des Bulles Papales ; Puis le reniement puisque comme je l’explique en détail ici, la justice française légitime l’acte de baptême le rendant indéniable et indélébile.

D’ailleurs Steven Newcomb en 2016 remet une énième demande de récusation de la Bulle Inter Caetera en main propre au Pape François comme vous pourrez le voir sur la photo en page 2 du PDF N° 4 de 45 pages « Païens en Terre Promise, Décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte » qui s’est alors tout naturellement imposé à moi, comme une évidence…

D’ailleurs, dans sa dernière publication « La Source biblique du colonialisme occidentale » Steven Newcomb a identifié des schémas (de langage) peu remarqués, trouvés dans ces documents et dans les décisions de la Cour Suprême des États-Unis, affirmant un droit pour un “prince ou peuple chrétien” de découvrir et d’exercer un droit de domination (dominorum christianorum) sur les terres et possessions des païens et infidèles.

Le résultat de l’héritage de la chrétienté en matière de domination et de déshumanisation a été la quasi destruction de milliers d’années de sagesse spirituelle et écologique développée par nos nations originelles.

Le travail de M. Newcomb a aussi servi de puissant contexte pour le documentaire : The Doctrine of Discovery : Unmasking the Domination Code réalisé et produit par Sheldon Wolfchild (Dakota) et coproduit par Newcomb, 2015.

►◄

C’est par l’existence de ce CR de la CV&R : « Meurtre Par Décret » qu’enfin il semblerait qu’une procédure d’enquête prenne forme pour rechercher le crime génocidaire contre les enfants autochtones des nations originelles aux États-Unis, enfants qui furent, comme au Canada, arrachés à leurs familles et incarcérés dans des pensionnats gérés par le gouvernement fédéral et les églises. Des dizaines de milliers d’entre eux ont « disparu » entre 1820 et les années 1980.

Résistance au colonialisme : La procédure d’enquête sur la disparition de dizaines de milliers d’enfants des pensionnats pour Indiens se lance à Yankland…

MEURTRE PAR DÉCRET dans les Pensionnats pour Indiens (USA) de 1869 à 1980

◄|►

Et ainsi naissaient, sous nos doigts, des PDF politiques, géopolitiques et d’anthropologie politique, comme ce tout dernier ► Fragments anthropologiques pour changer l’histoire de l’Humanité avec David Graeber, version PDF N° 57 de 59 pages

La toute dernière publication de la Nation Mohawk ;

Résistance au colonialisme : Les larbins de l’Assemblée des Premières Nations font le sale boulot pour le gouvernement colonial du Canada (MNN)

Les indésirables rentrent au bercail

Que je relaye sans faille traduisant de l’anglais parfois…

▼▼▼

Aussi, je remercie les blogs qui relayent ce dossier, comme Les Moutons Enragés ou bien Aphadolie ou encore Les 7 du Québec avec lesquels je suis en lien.

Ainsi que les sites Alter Info et Réseau International.

Lectures complémentaires ;

Le PDF N° 3 de toutes les traductions par R71 & plus tard, les miennes, des publications du Dr. Ashraf EzzatMISE À JOUR DU 10/12/2017 ► TRADUCTION DE LA BIBLE & ESCROQUERIE HISTORIQUE

PDF POLITIQUE N° 21 : Introduit par ce billet de blog et en lien avec Résistance71 sans qui rien n’aurait été possible ► Kaianerekowa : Grande Loi de la Paix de la Confédération Iroquoise (XIIème siècle) version PDF

Ce PDF de 27 pages de la traduction de Kaianerekowa ou la Grande Loi de Paix de la Confédération Iroquoise (XIIe siècle) Pages 1 à 5  : Introduction au texte par Résistance71 et de la Page 6 à 27 présentation en français des 117 wampums (articles) ;

Kaianerekowa ; La Grande Loi de la Paix

PDF N° 44 de 23 pages LES CONFESSIONS D’UN ÉVÊQUE JÉSUITE analyse de Jimmy Dalleedoo Source Alter Info à partir du livre du docteur Alberto Rivera, qui avait été prêtre jésuite et évêque de l’église catholique romaine. Il avait des responsabilités à l’intérieur de l’église et il avait effectué des recherches intensives sur l’Église catholique romaine. Dans le cadre de ses responsabilités,  il avait été exposé à des situations et informations graves concernant l’Église et qu’il a voulu ensuite dénoncer : atrocités de l’Église catholique romaine dénoncés dans son livre « les crimes du Vatican ». Le Dr Alberto Rivera est mort le 20 juin 1997. Et introduit par ce billet de blogLes assassins reviennent toujours sur les lieux du crime…

 

Et parce que je n’oublie pas le continent africain, le PDF N° 56 ► L’anarchisme africain, une histoire d’un mouvement par Sam Mbah et I.E. Igariwey – Extraits traduit de l’anglais par Résistance 71, en juin 2015, en quatre parties, du livre “African Anarchism, the History of a Movement”, éditions See Sharp Press, 1997 ; Introduit par ce billet de blog ► L’Anarchisme africain, histoire d’un mouvement par Sam Mbah et I.E. Igariwey – Version PDF gratuite

Vous pouvez bien entendu retrouver tous les autres PDFs, il y en a 57 à ce jour, et un autre est en préparation, dans cette page de mon blog spécialement créée ► LES PDF DE JBL1960 à lire, télécharger, imprimer gratuitement et bien sûr à diffuser, partager sans aucune modération, vous n’avez pas besoin de vous abonner à mon blog et cette activité est totalement bénévole.

Au plaisir de se lire, de se donner à lire et d’échanger afin d’affuter notre réflexion pour nous permettre, le moment venu, d’écrire la suite de l’Histoire à l’encre du réel…

MàJ du 05/03/2019

Effondrer le colonialisme par apostasie collective ou renonciation au baptême – Jo Busta Lally, mars 2019

Retirons-leur notre consentement ;

Brisons nos chaines…

Vouloir lutter efficacement aujourd’hui contre l’empire, c’est lutter contre le fondement même de l’impérialisme occidental qui repose sur un pilier de pouvoir économique et un pilier de pouvoir idéologique étroitement impliqué l’un avec l’autre.

Attaquer ces deux piliers porteurs aura pour résultat à terme, d’effondrer l’empire. Comment ? Par la prise de conscience et le boycott physique et idéologique tout en amenant des solutions efficaces de remplacement aux institutions oligarchiques qui nous ont été imposées depuis des siècles, l’État étant le rouage essentiel de l’oppression généralisée.

Pour y parvenir, il apparaît tout à fait essentiel que les peuples occidentaux réfutent et refusent en bloc l’idéologie dominante qui les colonise tout autant que les peuples des nations colonisées, même si le degré d’oppression est (à peine) moindre.

Pour une réconciliation réelle avec les peuples colonisés d’hier et d’aujourd’hui, car nous avons besoin les uns des autres pour bâtir une véritable société progressiste, émancipée et libre. Il n’y a pas d’autre alternative, ni aucune solution au sein du système oligarchique coercitif, oppressif et totalement mortifère qu’on nous a imposé en nous bourrant le crâne avec la pseudo-inéluctabilité de l’affaire par une science tronquée, biaisée et falsifiée à bien des niveaux. Tout cela est bien au-delà de toute rédemption et nous devons définitivement lâcher-prise d’avec cette ignominie colonialiste qui est le pire fléau que la terre ait porté depuis des milliers d’années.

PAS EN MON NOM – NOT IN MY NAME – NO EN MI NOMBRE – NÃO NO MEU NOME – NICHT IN MEINEM NAMEN – NON NEL MIO NOME – Не под моим именем – Tsy ao amin’ny anarako – AKUSIYE IGAMA LAMI !

(merci à gogole trad…)

Alors qu’il suffirait de retirer notre consentement à l’empire du chaos, de dire NON, de nous tourner vers les Natifs et les descendants des Nations premières et de les considérer comme des humains et non comme Res Nullus : James Truslow Adams identifia un tel processus mental de négation lorsqu’il écrivit : “Un païen était considéré comme nullus, de cette façon sa propriété n’avait pas de propriétaire, ainsi le sol américain pouvait être approprié par qui que ce soit la trouvait en premier.” Quelqu’un qui est classifié comme non-existant est, du point de vue de celui que l’a classifié de cette façon, le propriétaire de rien du tout. Ainsi la catégorie “nullus” a servi de but pour assigner mentalement les peuples indigènes dans la catégorie des politiquement inexistants sans concept de nation indépendante contre les nations chrétiennes européennes. Le terme nullus est dérivé du latin null voulant dire “rien, aucun, invalide et nul (et non avenu)”. [NdJBL : voilà pourquoi ce n’est pas anodin, quand notre Chef d’État actuel E. Macron, nous appelle  » les ceusses qui ne sont rien « ]. Le terme “vide, nul” est dérivé du latin vacuum signifiant “vide”.

Pour cela, un moyen simple, efficace, redoutable même, et redouté puisqu’il nous est refusé = Demander l’effacement de notre nom des registres des baptêmes, ou renoncer au baptême, en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte, puisque le tout premier acte de tout colonisateur dès l’instant où il pose un orteil sur n’importe quelle terre c’est de bénir cette terre et de soumettre les éventuels païens par le baptême sinon la mort. Et nous savons bien que de toute façon la mort était promise à tous les païens de la Terre… Lundi 10 octobre 2016

C’est donc ce que j’ai fait comme vous pourrez le lire dans ce PDF dans lequel j’ai consigné tous les échanges de courrier avec les Archives de la Catholicité jusqu’à obtenir un certificat de reniement de mon baptême, puisque l’Église catholique romaine refuse catégoriquement d’effacer ou radier notre nom des registres, comme vous pourrez le constater, aidée par la Justice française au mépris de la Loi de 1905, dite de la séparation de l’Église et de l’État ;

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective ou renoncement au baptême en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte, version PDF de 43 pages de Jo Busta Lally, mars 2019

Résultat de recherche d'images pour

Pour lire cet article majeur dans son intégralité ► Effondrer le colonialisme par apostasie collective ou renonciation au baptême – Jo Busta Lally, mars 2019

JBL1960

Publicités