Droits & Privilèges by G. Carlin

Je crois qu’en moins de 10 minutes George Carlin signe ici son meilleur sketch  !

En ce 25 décembre 2015 ; Il me manque. Ses mots, ses réflexions, sa manière de penser et de l’exprimer. Tout ça me manque.

Franchement ; quand il parle des camps d’internement des sino-américains en 1942 !

J’en ai souvent parlé autour de moi et par exemple, mon époux ne savait pas que cela avait existé.

Source wikipedia :

À la suite de l’attaque de Pearl Harbor, au petit matin du 7 décembre 1941 par le Service aérien de la marine impériale japonaise, les États-Unis entrèrent officiellement en guerre contre l’empire du Japon.

Le Président Franklin Delano Roosevelt signa le 19 février 1942 « Executive Order 9066 », donnant les pleins pouvoirs aux militaires pour des questions de sécurité intérieure sur la zone militaire du Pacifique, sans spécifier les communautés d’origine japonaise. Ces pleins pouvoirs étaient à la base des déplacements et des internements des citoyens américains d’origine nipponne. Tout ceci sur fond de racisme inhérent au début du vingtième siècle2.

Au total, ce sont 110 000 personnes d’origine japonaise, dont 70 000 nées aux États-Unis, qui ont été sommairement expulsées de leur foyer et rassemblées dans des centres de triage improvisés puis déplacées dans des endroits désolés. Les conditions variaient selon les camps, on allait des étables aux villes fantômes du désert. Ces camps étaient entourés de miradors et de fil de fer barbelé. À ce moment, pour expliquer ces mesures, le gouvernement prétextait la protection de gens à qui la propriété et la dignité avaient été enlevées. Ces camps d’internement étaient alors pudiquement nommés de « camp de relocalisation ».

On dénombre 5 589 citoyens américains d’origine japonaise qui ont renoncé à leur citoyenneté américaine. Cette population fut une sorte de victime émissaire sacrifiée pour ramener la paix sociale à la suite de la crise engendrée par l’attaque aéronavale japonaise sur Pearl Harbor et le débat sur l’isolationnisme et l’interventionnisme aux États Unis. Aujourd’hui encore, la population asiatique de diverses provenances compte pour 7 % de la population totale de Californie, et 30 % des Philosophiæ doctor de cet État.

À Hawaï, le gouvernement ne pouvait pas établir de camp d’internement pour la population nippo-américaine qui formait l’ossature de l’économie des îles. Le traitement des nippo-américains d’Hawaï était nettement meilleur que celui réservé à ceux du continent.

Cela, ne sonne t’il pas curieusement à nos oreilles aujourd’hui…

Qu’aurait dit ; Coluche de cet état d’urgence, de la justice de type Section Spéciale, de la déchéance de la nationalité française gravée dans le marbre.. Bref de cette dictature 2.0 signée Maréchal Hollandouille ?

Qu’aurait dit Carlin de l’état du monde d’aujourd’hui ?

Nous souvenir.

Rouvrir les livres d’histoire.

Surfer sur le web et trifouiller encore et toujours.

Notre temps ne sera jamais perdu et il en restera toujours quelque chose.

JBL1960

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s