État d’urgence ; Mode d’emploi !

Cette analyse de PCR lue sur le blog de Résistance 71 (et traduite par leurs soins) est à relier au poème de Martin Niemöeller que je viens de publier, Jusqu’à quand ? Jusqu’où ?

Car je sais que beaucoup doute de la possibilité que tout puisse recommencer. Or, j’ai souvent prétendu que d’un claquement de doigt, tout pouvait se remettre en place, en ordre de bataille.

Cet état d’urgence est une déclaration de guerre qui nous est faite, à nous, le peuple. Arrêtez de rêver, merde, réveillez-vous.

Lisez ce qui suit, et forgez-vous votre propre opinion.

Mais, tout est là, toutes les conditions sont réunies PCR a décrit l’état policier d’Amérique qui par la Bush d’Hollandouille vient d’être instauré en France, aujourd’hui et qui sera prolongé autant qu’il leur sera nécessaire pour nous écraser le nez sous leurs bottes.

https://resistance71.wordpress.com/2015/02/02/nouvel-ordre-mondial-la-mise-en-place-des-etats-policiers-en-occident-paul-craig-roberts/

PAUL CRAIG ROBERTS

le 30/01/2015

sur l’état de l’Amérique d’aujourd’hui !

Url de l’article original en anglais : http://www.paulcraigroberts.org/2015/01/30/police-state-upon-us-paul-craig-roberts/

Dans l’état policier d’Amérique, les autorités peuvent entrer dans votre maison sur la base d’un “renseignement anonyme” disant que vous êtes ou pourriez être de quelque manière que ce soit, un abuseur de vos enfants, ou les exposer à des médicaments qui ne sont pas dans des boîtes sécures pour les enfants ou que votre eau de javel n’est pas sous clef et elles peuvent venir saisir vos enfants et les mettre sous tutelle de l’état sur la simple base que vous, parents, représentez un danger pour vos enfants. Le gouvernement n’est pas tenu de vous dire qui vous accuse ; cela peut-être votre pire ennemi, un employé aigri et l’indicateur est protégé, par contre, vous et votre famille ne l’êtes pas.

Les autorités qui reçoivent ces indications, les traitent comme si elles étaient valides. Une escouade de brutes épaisses se pointe chez vous et c’est à ce moment précis que l’imbécile heureux de citoyen américain “qui n’a rien à cacher”, se rend compte qu’il n’a plus aucuns droits, qu’il ait ou non de fait, quelque chose à cacher.

Alors oui, cher Américain idiot insouciant, que tu es quelque chose à cacher ou pas, tu es en grave danger, ainsi que tes enfants, dans l’état policier d’Amérique.

Voici la seule façon dont vous pouvez vous protéger : rampez devant vos voisins, vos collègues de boulot, vos employés et employeurs et le plus important, devant “l’autorité publique” et aussi devant vos enfants, car vos enfants peuvent vous balancer. Ne vous plaignez de rien. Ne vous impliquez dans aucune manifestation, ne faites aucun commentaire critique sur l’internet ou sur vos cellulaires, n’enseignez pas à la maison à vos enfants, ne résistez pas la vaccination, tournez le dos à ces gens qui pourraient vous libérer car il est trop dangereux de risquer l’échec de la libération, soyez un membre abject, lâche, servile, obéissant, de la population de serfs américaine et par-dessus tout, remerciez le Grand Frère de vous protéger contre les terroristes… et les Russes.

Vous, chers Américains idiots et insouciants, êtes retournés dans la plantation. Peut-être cette dernière est-elle votre maison naturelle. Dans son ouvrage de recherche historique magistral “Une histoire populaire des Etats-Unis”, l’historien Howard Zinn documente que malgré tous ses efforts, le peuple américain abusé et exploité n’a jamais été capable de prévaloir sur les intérêts privés puissants qui contrôlent le gouvernement. A chaque fois dans l’histoire américaine que le peuple s’est soulevé, il a été maté par la force brutale de l’État.

Zinn dit clairement que “la liberté américaine, la démocratie, la liberté, bla bla bla” ne sont rien d’autre qu’une mascarade pour diriger l’Amérique par l’argent. Remuez votre drapeau, chantez des chansons patriotes, voyez vos ennemis là où le gouvernement vous dit qu’ils sont et par-dessus tout, ne pensez jamais. Écoutez juste. Le gouvernement et ses médias pressetitués vont vous dire ce en quoi vous devez croire.

=*=

Et pour enfoncer le clou, cette vidéo de Nathalie St-cricq qui à la même période que PCR faisaient à la TWC cette déclaration à gerber ;

 

Alors Charlie ou pas ?

JBL1960

Jusqu’à quand ? Jusqu’où ?

Ce poème a été écrit en 1942.

Malheureusement, il n’a pas pris une ride.

On peut remplacer certains mots par d’autres ; Ça marche quand même et c’est bien là le problème.

Poème de Martin Niemöller

« Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas communiste.

Lorsqu’ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas social-démocrate.

Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas syndicaliste.

Lorsqu’ils sont venus chercher les juifs,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas juif.

Lorsqu’ils sont venus me chercher,
il ne restait plus personne
pour protester. »

Pour qui sonne le glas ?

En furetant et juste pour me tenir informée, je suis tombée sur Merdiapart. Qui, comme souvent, publie des tribunes libres, ce qui est plutôt pas mal. Enfin…

Je ne sais ce qui est le plus débile ou ce qui me navre le plus. Je ne sais plus.

Ces gens qui quémandent encore et encore l’autorisation de s’insurger.

Les Merdias complices qui entretiennent ces faux-semblant.

Qui croit franchement que le Maréchal Hollandouille va entendre cet énième appel, fut-ce t’il de 370 jeunes exaspérés réunis en 3 heures seulement pour signer un GG.doc.

Mais y s’en carre, grave.

Il est là pour exécuter le Plan avec le plus de zèle possible.

L’état d’urgence va tout légitimer.

Tout.

La dictature 2.0 est déjà là.

Je n’ai pas l’intention de demander la permission à qui que ce soit pour m’insurger. Non mais franchement. On croit rêver, non ?

Je vous colle le lien pour vérifier par vous-même que j’exagère rien.

https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/121215/le-renouvellement-cest-maintenant

Et pendant ce temps, Dame Kékel demande l’abolition des frontières européennes. Le timing était presque parfait, non ?

http://fr.sputniknews.com/international/20151213/1020248789/merkel-supprimer-frontieres-europeennes.html

Dernier pape, dernière reine ? (MàJ 11/07/19)

LES DIABOLIQUES ?…

Cette pensée Mohawk est terriblement d’actualité ;

Cette pensée Mohawk est terrible, tout court ;

Mais il est temps de prendre ses responsabilités. C’est en étant aux côtés des Natifs, en les aidant à récupérer leur terre que nous nous sauverons nous mêmes. Dès lors, il nous sera possible d’initier un changement de paradigme ;

Inter-reliés, inter-connectés et FAIRE TOMBER L’EMPIRE

~~~~▼~~~~

Dernière reine, dernier pape !

Mohawk Nation News | 28 février 2014 |URL de l’article original en anglais ► http://mohawknationnews.com/blog/2014/02/28/last-queen-last-pope/

 ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Bientôt la monarque britannique, sa famille et ses mignons* comme établis par la Magna Carta, vont être mis hors course par le peuple d’Angleterre. Lorsque cela se produira, tous ses biens entrepreneuriaux, le Canada, Les États-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, retourneront à leurs véritables propriétaires. La “Couronne” basée au Vatican et toutes ses ramifications tentaculaires bancaires autour du monde vont s’effondrer, Le pape est l’empereur de Rome.

Quiconque prête serment envers un criminel est un criminel ► On s’en occupera !

Kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix s’appliquera alors à l’île de la Grande Tortue (NdT : Terminologie amérindienne pour l’Amérique du Nord). Onkwehonwe (NdT : “gens originaires de la terre” en langue mohawk/iroquoise : les autochtones à la terre) s’occuperont des “maîtres de la guerre” utilisant notre loi et une technologie moderne afin de nettoyer leur saleté. Ces criminels répondront devant le peuple pour chacun des 100 millions d’individus autochtones assassinés.

L’oligarchie nous enseigne que qui que ce soit a le plus d’argent fait les règles.

La révolution a déjà commencé dans l’esprit de chaque personne. Nous sommes tous souverains dans notre esprit. Les changements de fréquence spirituelle qui vont se produire sur notre Terre-Mère feront que tout le monde se rappellera de tout dans chaque vie passée.

Les eaux de la vérité laveront tout. L’oligarchie sera emportée. Une fois que la Terre commencera son nettoyage, il n’y aura plus de mensonges, de meurtres ou de destruction.

Nous, Onkwehonwe, sommes là pour leur enseigner à aimer et à prendre soin les uns des autres et de tout être vivant attaché à la Terre dans nos communautés. Les armes de la guerre seront enterrées sous l’arbre de la paix, pour toujours.
Le wampum noir s’appliquera à tous les criminels.

Ils auront une dernière chance de devenir un esprit avec nous. Lorsque le chef de guerre lâche vers le sol la ceinture wampum noire, ils peuvent l’attraper avant qu’elle ne touche le sol. S’ils ne la rattrapent pas, alors les hommes leurs éclateront le crâne avec leur massue de guerre et leur cervelle sera sur le sol au côté de la ceinture wampum noire. Ceci se passera dans toutes les communautés de l’Île de la Grande Tortue. Le nettoyage inclura alors leurs familles entières. Le génocide a toujours été le plan contre nous. La mémoire ADN de ceux qui ont planifiés le génocide sera effacée de l’humanité. Eux et leurs armes, seront enterrés pour ne plus jamais être revus. Élisabeth II et François 1er seront la dernière reine et le dernier pape.

Bon débarras !…

~~~~▲~~~~

Cet empire qui un temps encourageait à monnayer les scalps…

L’Empire sans terre est un empire à terre, n’en doutez pas ;  Jamais !

J’appelle souvent, ici à retirer d’un coup sec notre consentement à cette clique en marche qui nous écrase, qui nous broie et avec notre assentiment

« Et pourtant ce tyran, seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni même de s’en défendre ; Il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à la servitude. Il ne s’agit pas de lui rien arracher, mais seulement de ne lui rien donner. »

Étienne de la Boétie – Discours de la servitude volontaire, PDF N° 59 de 39 pages, préambule de R71 ainsi que M. Rabelais

Dénonçons les supermenteurs, sans relâche, sans compromission, ne soyons plus jamais neutre dans ce train en marche à la Howard Zinn !

Qu’est-ce qu’on risque à essayer, sinon trouver la solution et faire mieux ?

En même temps ce n’est pas difficile vu le bordel qu’ils ont mis !

Déchirons le voile devant nos yeux ! Ensemble…

JBL1960

LES DÉPRAVÉS plutôt !

MàJ le 11/07/2019

*Avec l’arrestation de Jeffrey Epstein qui embarrasse fort, la famille royale ;

Source Sud-Ouest ► « Trafic sexuel » de mineures dans la haute société américaine : Jeffrey Epstein est-il le seul impliqué ?

Source Sputnik News ► Proxénétisme et détournement de mineurs : le secret de l’un des fils d’Elizabeth II

Mais aussi Donnie « Mains d’Enfant » Trump ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/11/04/ses-meilleurs-amis-lappelaient-donnie-mains-denfant-trump-maj-11-07-19/

Le milliardaire Jeffrey Epstein, accusé d’avoir exploité sexuellement des dizaines d’adolescentes, a bénéficié en 2008 d’un accord de plaider coupable conclu par l’actuel ministre du Travail de Donald Trump ► https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/etats-unis-on-vous-explique-l-affaire-jeffrey-epstein-le-nouveau-scandale-sexuel-qui-embarrasse-l-administration-trump_3529417.html

DOSSIER CONNEXE ;

MEURTRE PAR DÉCRETLe crime du génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada, version PDF N° 1 de 58 pages, dans sa dernière version que j’ai mise à jour le 8 juin 2019 ► Meurtre Par Décret en analyse dans ce billet très complet Contre-rapport à la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret » en français dernière version PDF mise à jour

 

Mouseland vs Blaireauland

Jeux de chats et de souris !

Voici une vidéo, piquée au Saker francophone sur son site, sur la votation.

http://lesakerfrancophone.fr/mouseland

Alors, c’est Zunien, ok.

Mais c’est bien fait.

Et les gens dans la salle rit. Ce qui n’est pas rassurant, non.

Alors, on peut remplacer les rats par des blaireaux ce que nous sommes quand on vote, en France, encore aujourd’hui. Et je m’inclus dans le lot, car je me suis éveillée tard et j’ai donc voté en 2012 et vous devinez pour qui. Et j’en m’en mords les doigts et c’est pas facile quand on n’a plus beaucoup de dents…

Et on peut remplacer « Communiste » dans la vidéo, par « Anarchiste », ça marche aussi. Mais, ça marche même avec « écolo » ou « gogo » !

J’ai souvent dit, qu’on vivait à Blaireaux City, en Blaireaux Land.

Qu’on élisait des Blaireaux, donc.

Et rien n’est plus vrai !

Mise à jour par JBL1960 le 18/11/2017

Presque 2 ans et près de 1000 petits billets plus tard…

Notre Blaireau en chef s’appelle Zupiter et avec Dame Kékel ils nous conduisent EnMarche vers la réduction de la population mondiale ► MAKREL EnMarche vers la réduction de la population…

Et toujours au N.O.M. du GAZ & du PÉTROLE ► LES 4 CAVALIERS DE L’APOCALYPSE… du pétrole…

C’est pourquoi on appelle à une grève générale, illimitée et expropriatrice ► Pour une grève générale, illimitée et expropriatrice…

Je vous invite à lire, télécharger et/ou imprimer les plus de 40 PDF que j’ai réalisée depuis l’ouverture de mon blog ► LES PDF DE JBL1960 car tout ce qui participe du développement de l’humanité DOIT être accessible à tous et gratuitement, pas plus de « droits d’auteurs » et de « propriété intellectuelle » que de beurre en branche…

NOUVEAU PARADIGME SANS DIEUX NI MAITRES SANS ARMES NI HAINE NI VIOLENCE

Remplaçons l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

Sinon à fermer sa gueule à tout jamais, ce qui pour ma part est juste impossible…

JBL1960

Depuis 2 ans vous pouvez consulter les catégories suivantes ;

VOTATIONPEUPLES PREMIERSNON CLASSÉ

 

 

LE CHANGEMENT DE PARADIGME : C’EST MAINTENANT !

SCHÉMA À SUIVRE POUR CHANGER DE PARADIGME

(SINON ; FERMER SA GUEULE ! À TOUT JAMAIS)

Prise de conscience individuelle => prise de conscience collective => boycott et organisation parallèle => désobéissance civile => réorganisation politico-sociale => changement de paradigme.

Pour l’essentiel, nous (les peuples), sommes coincés entre les phases 1 et 2 ou 2 et 3.
Pourquoi ? Parce que le formatage propagandiste a la vie dure et le matraquage idéologique néfaste continue, cela change, mais lentement.
Le plus dur est toujours de vaincre l’inertie de départ : Prenons un grand portail d’usine coulissant en fer/acier. Il est lourd et il faut s’arque bouter pour le mettre en branle initialement, une fois en mouvement, si on atteint une certaine vitesse, on peut pousser le portail qui coulisse avec deux doigts et maintenir la vitesse d’ouverture relativement constante.
Dans notre schéma, les phases 1 et 2 sont la poussée initiale, c’est dur… en phase 3 et 4 c’est bien plus facile car le momemtum est créé, les dernières phases se font avec deux doigts…
Le but de l’oligarchie est de maintenir la masse en phase 1 et 2 de façon à ne jamais atteindre le momentum nécessaire pour l’ouverture du portail en grand.
De l’autre côté du portail, c’est l’émancipation !…

Servons-nous des réflexions menés par d’autres personnes par le passé ;

“Les révolutions passées ont échoué nous dit Kropotkine, parce que le peuple n’a pas directement et immédiatement pris le contrôle de la production et de la distribution des nécessités quotidiennes de la vie. Elles ont échoué en d’autres termes, à “conquérir le pain” et la satisfaction des besoins du peuple, dans toute son acceptation, fut déléguée à des leaders révolutionnaires… Pour Kropotkine, l’État moderne est le produit à la fois du capitalisme et des “révolutionnaires” qui sont piégés au sein de cette logique capitaliste et ne peuvent pas ou ne veulent pas penser au-delà de cela. L’anarchisme appelle à une société post-révolutionnaire sans gouvernants ni gouvernés… Ainsi ce sont les gens eux-mêmes qui devront prendre les décisions et agir ensemble, et si, comme les anarchistes le croient, le peuple ne sait pas encore ce qu’il veut, alors la question doit être suspendue, car autrement, la révolution sociale, une fois de plus, sera usurpée par une petite minorité d’intellectuels qui pensent avoir les réponses… ~ Charles Weigl, 2007 ~

Je sais que pour beaucoup dès que l’on prononce le mot « Anarchie » certains sortent leur Revolver, d’autres les missels, et quelques-uns se pissent dessus…

Certes, mais il temps de grandir et de comprendre que le problème ce n’est pas le Peuple, mais le Système. Et rien n’est à garder de ce Système, comme rien n’est possible en pensant changer le Système de l’intérieur, comme le propose Asselineau par exemple, fut-il sincère, et honnête dans sa démarche. Il n’y a pas de solution dans ce Système. NON ! Rien n’est à garder, rien n’est à sauver.

Nous avons compris également que le maintien illusoire dans la « Démocratie » bâtie par et pour le 0.01% nous mènera vers la barbarie, puisque nos sociétés dites démocratiques sont entièrement vouées à la mondialisation pour ne pas dire entraînées, enchaînées même à un Nouvel Ordre Mondial. Oui, je sais, quelques-uns vont me traiter de vilaine complotiste. C’est pas grave. C’est la tactique habituelle pour discréditer toute personne qui dévie d’un pouce du discours officiel ce dont je me fous comme de ma première chaussette.

Mais, au moment où le capitalisme re-mondialisé est à nouveau secoué par une de ses violentes crises systémiques, à l’heure où les peuples sont à la recherche d’alternatives sachons nous souvenir que le capitalisme conduit implacablement au fascisme et à la barbarie. De la Syrie au Mali, de l’Ukraine à l’Irak, qui ne peut faire le triste constat que l’impérialisme euro-atlantique pris de rage installe le fascisme et la barbarie, et mène guerre sur guerre ?

Ce dimanche 13 décembre 2015, jour de votation, ne va pas me donner tort.

Voter c’est abdiquer votre souveraineté

Voter c’est signer un chèque en blanc aux oligarques

Voter c’est cautionner le consensus du statu quo oligarchique

Voter c’est vous donner de nouveaux maîtres (ou les mêmes… souvent)

Voter c’est vous mettre les chaines vous-mêmes

Voter n’est pas une garantie contre l’extrême-droite : guerres, pillage, génocide, colonialisme, austérité et répression politico-sociale sont (aussi) les résultats de républiques « modérées », regardez autour de vous aujourd’hui…

Voter c’est mettre les pions des banksters en place… Comme d’hab, rappelez-vous ;  Mon ennemi c’est la finance…

Voter c’est être complice des guerres déclenchées en votre nom (pas du mien)

Voter c’est être irresponsable (la délégation de pouvoir vous déresponsabilise ipso facto)

Voter c’est cautionner la dictature de la « majorité »

D’une manière ou d’une autre à un moment donné, se posera pour tout citoyen, le choix de la désobéissance civile. C’est la masse pacifique des peuples qui refusera d’obéir à la fange étatico-entrepreneuriale et ses institutions obsolètes et criminelles qui fera tomber l’Empire (et on a le choix, l’Empire s’entend ici dans un sens général, il est Zunien, Européen, etc)  et ses oligarques eugénistes.

Si on obtient une masse critique de 10% de la population mondiale, c’est un point de basculement. Cette masse qui a le pouvoir de dire NON avec une conscience politique ad hoc basculera dans la désobéissance civile et c’est fin de la partie pour l’oligarchie.

Le but c’est la confédération en communes libres, autogérées et autonomes.

C’est pourquoi il convient de développer et pratiquer 3 choses essentielles au niveau local, puis en associations libres et volontaires ;

1 – L’autosuffisance ; Contrôle des ressources pour défier les institutions.

2 – La réorganisation ; Canaliser les énergies.

3 – Le repositionnement ; Comprendre qu’il est vain et futile de coopérer avec toute autorité institutionnelle. L’État et les institutions font parties du problème et non pas de la solution.

Considérez-vous, objectivement, que le schéma que je vous propose est l’oeuvre d’une jeune écervelée anarcho-libertaire ?

Parce que vous aurez tout faux.

L’État n’est plus rien ; Soyons tout. La désobéissance civile n’est pas une fin en soi. Elle est la voie vers la démocratie directe et vers l’autogestion généralisée, c’est à dire la création de conditions propices au bonheur individuel et collectif.

Il ne s’agit pas de casser les hommes, mais de casser le Système qui les exploite.

Mon credo personnel est ; « Ni dieu, ni maître »

« Sans arme, sans haine et sans violence. »

Cela n’empêche pas d’avoir envie de mordre de temps en temps.

Parole de Sans-Dents !

Je tiens à remercier tout particulièrement le Blog Résistance 71 qui par ses écritures, ses réflexions, ses traductions, ses compilations, ses rappels…

M’ont conduite à m’éveiller et à construire ma propre réflexion vers un changement de paradigme qui se révèle aujourd’hui inévitable.

Ainsi, j’ai compris comme le disait Gandhi que ce que je ferai sera insignifiant, mais il est très important que je le fasse !

JBL1960

This is the End ? Ou pas !

Heu ! Scusez-moi ; Ça urge un peu !

Depuis 2 ans, depuis la vraie fausse attaque chimique de La Ghouta en Syrie, en août 2013, et sous l’influence des psychopathes aux manettes (principalement zuniennes). La WWIII se profile et la véritable question est ;  Nucléaire ou pas ?

Tenez, tout est là en détail ; Bis repetita

Nous avons tous pu remarquer combien notre Maréchal Hollandouille voulait en être. Et je dirai même plus, nous avons pu constater que pour se faire bien voir des zélites zuniennes, notre Président Poire est complètement hors de contrôle. Puisque par sa Bush nous savons que nous sommes en guerre totale contre Daech… Qu’il arme, finance, entraîne depuis 2012 et à la suite de Naboléon donc.

Tout va dans le sens de la guerre qu’ils préparent depuis des années.

Et je répète ici ;

  Si tu veux la paix,

Prépares la paix !

Au vu des dernières évolutions de la fumeuse coalition qui, normalement, lutte contre Daech, et précisément suite à la descente de l’avion russe par la Turquie, comme vous pouvez le lire ci-dessous ; Source fr.sputniknews.com du 13/12/2015

La Russie convoque l’attaché militaire turc après un incident en mer Egée

La Russie a convoqué l’attaché militaire turc suite à un incident survenu en mer Egée, rapporte le ministère russe de la Défense.

« Le 13 décembre, l’équipage du navire russe Smetlivy, qui se trouvait à 22 km de l’île grecque de Lemnos dans le nord de la mer Égée a évité une collision avec un bateau de pêche turc », a annoncé le ministère de la Défense, indiquant également que des armes légères avaient été utilisées par l’équipage pour avertir le bateau.

Le contre-torpilleur russe Smetlivy a dû tirer des coups de sommation afin d’éviter une collision avec un navire turc en mer d’Égée. A la suite de cet incident, le ministère russe de la Défense a convoqué à Moscou l’attaché militaire turc.

Selon le ministère, un senneur turc s’approchait du navire russe au mouillage, sans réagir aux signaux visuels ni établir un contact avec ce dernier. A une distance de 600 mètres, l’équipage du Smetlivy a été contraint de recourir aux armes légères pour éviter une collision. Par la suite, le bateau de pêche turc a immédiatement changé de cap, tout en évitant d’établir un contact avec l’équipage russe. Finalement, les deux navires sont passés à 540 mètres l’un de l’autre.

Les relations entre Moscou et Ankara traversent une mauvaise passe après l’épisode de l’avion russe Su-24 abattu le 24 novembre par un chasseur turc F-16. Cette attaque a été qualifiée de « coup dans le dos » par le président russe Vladimir Poutine. La Russie a adopté en riposte une série de mesures, notamment économiques, à l’égard de la Turquie.

On n’est pas à l’abri, mais l’avons-nous jamais été ? De se faire éparpiller, façon puzzle aux confins de l’Univers et ce n’importe quand…

Tels des psychopathes, ils se pensent intouchables, immortels…

C’est pas pour rien qu’on les appelle depuis des années ; Les psychopathes aux manettes. Des psychopathes ça agit comme des psychopathes.

C’est un peu logique non ?

Alors, certes, nous sommes de plus en plus nombreux à nous éveiller et à organiser notre pensée, notre réflexion afin d’initier un changement de paradigme. C’est bien, mais c’est pas suffisant, car ça urge un peu.

Aussi, je vous propose, bien modestement, de vous sortir les doigts du nez et de commencer à agir.

La mise en œuvre de solutions pour ce changement de paradigme fera l’objet de mon prochain article.

Nous nous sommes éveillés, soit. Ne nous rendormons pas !

Réveillez-vous les gens ; C’est à nous, maintenant !

La guerre est déclarée !

Ou pas…

JBL1960

21/03/2016

 

 

Dimanche de votation. Non merci !

Pour moi ce Dimanche 13 décembre 2015 c’est un jour de désobéissance civile presque ordinaire.

J’ai jamais aimé le Cirque, et le Barnum qu’on nous propose est vraiment pitoyable.

Je reproduis l’analyse de Grisebouille du 7 décembre 2015 car c’est lui qui en parle le mieux

Le deuil de la démocratie représentative

D’abord, un chiffre pour remettre les pendules à l’heure : 91%. C’est le pourcentage de français qui n’a pas voté pour le FN1. Moins d’un français sur 10 a donné une voix à ce parti. Et de fait, que le FN soit « le premier parti de France » n’est pas en soi le symbole d’une droitisation ou d’une radicalisation rampante de la société français. C’est le symbole de la mort de la démocratie représentative, le signe ultime que celle-ci ne représente plus rien ni personne.

Hier, je n’ai pas voté. Je n’irai pas plus dimanche prochain. Ami votant2, je sais que, probablement, tu me méprises, tu as envie de me hurler dessus, de me dire que c’est honteux, que des gens sont morts pour que je puisse voter, qu’à cause de moi le fascisme pourrait s’installer. Je ne t’en veux pas, j’étais pareil il y a à peine 4 ans.

Les étapes du deuil

Tu connais peut-être les 5 étapes du deuil de Elisabeth Kübler-Ross. Ça n’a pas forcément une grande valeur scientifique, mais ça permet de schématiser certains mécanismes émotionnels. Laisse-moi te les énoncer :

  1. Déni
  2. Colère
  3. Marchandage
  4. Dépression
  5. Acceptation

Ami votant, je sais déjà que tu as dépassé le stade du déni : tu sais pertinemment que la démocratie représentative est morte. Sinon, tu voterais pour des idées qui te correspondent, tu voterais pour faire avancer la société, pour donner ton avis sur la direction à prendre. Mais tu ne fais pas cela : au contraire, tu votes « utile », tu votes pour faire barrage à un parti, tu votes pour « le moins pire ». C’est déjà un aveu que le système est mort.

En fait, tu oscilles entre les étapes 2 et 3. Entre la colère envers un système qui se fout de ta gueule, la colère contre les abstentionnistes qui ne jouent pas le jeu… et le marchandage. « Allez, si je vote pour le moins pire, système, tu continues à vivoter ?  Allez, peut-être que si on vote PS cette fois, il fera une vraie politique de gauche ? Allez système, tu veux pas continuer à faire semblant de marcher un peu si je fais des concessions de mon côté ? Si je mets mes convictions de côté, tu veux bien ne pas être totalement lamentable ? »

Encore une fois, je comprends le principe, j’étais au même point lors des dernières élections présidentielles. J’appelais les gens à voter, je critiquais les abstentionnistes qui se permettaient de se plaindre alors que, merde, ils n’avaient pas pris la peine de faire leur devoir de citoyen. Je savais pertinemment que le PS au pouvoir ne ferait aucun miracle, que fondamentalement rien ne changerait par rapport à l’UMP, à part à la marge. Mais il fallait bien choisir le moins pire. La démocratie représentative était déjà morte, je le savais. Le vote utile, on nous le rabâchait depuis avant même que j’ai le droit de vote. Sans parler du référendum de 2005 où ça sentait déjà fort le sapin. Mais je n’avais pas terminé mon deuil. Et puis Hollande est passé.

Les derniers coups de pelle

Je ne pourrais jamais assez remercier François Hollande. Il m’a aidé à terminer mon deuil. En me renvoyant ma voix en pleine figure, en m’appuyant bien profondément la tête dans les restes puants et décomposés de notre système politique. Le quinquennat de François Hollande aura été la plus parfaite, la plus magnifique démonstration que le vote est une arnaque et que le pouvoir du peuple est une immense illusion. Le changement, c’est maintenant ! Rappelle-toi, le PS avait tous les pouvoirs en 2012 : la présidence, l’Assemblée, les villes, les régions… merde, même le Sénat était passé à gauche ! Une première !  Les types avaient les mains libres et carte blanche pour tout. Il fallait écouter Copé, la pleureuse « profondément choquée », nous expliquer l’énorme danger que représentaient ces pleins pouvoirs. Lutter contre la finance ? Imposer les revenus du capital comme ceux du travail ? Interdire le cumul des mandats ?

LOL NOPE.

Au lieu de ça, nous aurons eu la même merde qu’avant. Parfois en pire. Course à la croissance alors même que nous produisons déjà trop pour la planète. Course au plein emploi alors que le travail est condamné à disparaître (ce qui, je le rappelle, devrait être une bonne nouvelle). Course à la productivité alors que les syndromes d’épuisement professionnel se multiplient et que le mal-être des travailleurs se généralise. Diminution de ce qu’on nous matraque comme étant « le coût du travail » mais qu’un employé sensé devrait comprendre comme « mon niveau de vie ». Détricotage méthodique des services publics qui devraient au contraire être renforcés.

Nous n’attendions rien de Hollande, il a réussi à faire pire. Des lois liberticides au nom d’une sécurité qu’elles ne garantiront même pas. Un État d’Urgence à durée indéterminée. Des militants assignés à résidence pour leurs convictions. Des manifestations politiques interdites. Des gamins mis en garde à vue parce qu’ils ne respectent pas une minute de silence. Heureusement que c’est sous un parti qui se dit « républicain » que tout cela se passe, sinon, on pourrait doucement commencer à s’inquiéter.

Vous me traitez d’irresponsable parce que je n’ai pas été voter dimanche ? Moi je me trouve irresponsable d’avoir légitimé notre gouvernement actuel en votant en 2012. Depuis 2012, j’ai fait comme beaucoup de monde : j’ai traversé le stade 4, celui de la dépression. À me dire que nous étions définitivement foutus, que même lorsqu’un parti qui se disait en opposition totale avec le précédent se vautrait à ce point dans la même politique insupportable, il n’y avait plus de solution. Que la démocratie était morte, et que nous allions crever avec elle. Ami votant, admets-le, tu as eu la même réaction. Mais comme toujours, à chaque vote, tu régresses, tu retournes à l’étape 3, au marchandage, à te dire que peut-être, on pourra incliner un peu le système en s’asseyant sur nos convictions.

Moi, j’ai passé le cap. Je suis à l’étape 5, à l’acceptation. La démocratie représentative est morte, point. Que cela soit une bonne chose ou non, l’avenir le dira, mais le fait demeure : ce système est mort. Tu penses que retourner à l’étape de marchandage, c’est garder de l’espoir et qu’accepter la mort de notre système, c’est le désespoir. Je ne suis pas d’accord. Faire son deuil, c’est bien. C’est même nécessaire pour passer à autre chose et, enfin, avancer.

La démocratie est morte, vive la démocratie !

Tu remarqueras que je persiste à ajouter « représentative » quand je parle de mort de la démocratie. Parce que je ne crois pas que la démocratie elle-même soit morte : je pense que la démocratie réelle n’a jamais vécu en France. Le système dans lequel nous vivons se rapproche plus d’une « aristocratie élective » : nous sélectionnons nos dirigeants dans un panel d’élites autoproclamées qui ne change jamais, là où la démocratie voudrait que les citoyens soient tour à tour dirigeants et dirigés. Le simple fait que l’on parle de « classe politique » est le déni même de la notion de représentation qui est censée faire fonctionner notre démocratie représentative : la logique voudrait que ces politiciens soient issus des mêmes classes qu’ils dirigent. Attention, ne crachons pas dans la soupe, notre système est bien mieux qu’une dictature, à n’en pas douter. Mais ça n’est pas une démocratie. Je te renvoie à ce sujet à ce documentaire, J’ai pas voté, que tout le monde devrait voir avant de sauter à la gorge des abstentionnistes.

Des gens sont morts pour qu’on puisse voter ? Non, ils sont morts parce qu’ils voulaient donner au peuple le droit à s’autodéterminer, parce qu’ils voulaient la démocratie. Est-ce qu’on pense sérieusement, en voyant la grande foire à neuneu que sont les campagnes électorales, que c’est pour cela que des gens sont morts ? Pour que des guignols cravatés paradent pendant des semaines pour que nous allions tous, la mort dans l’âme, désigner celui dont on espère qu’il nous entubera le moins ? Je trouve ce système bien plus insultant pour la mémoire des combattants de la démocratie que l’abstention.

Alors oui, j’ai fait mon deuil, et ça me permet d’avoir de l’espoir pour la suite. Parce que pendant que la grande imposture politicarde se poursuit sur les plateaux-télé, nous, citoyens de tous bords, essayons de trouver des solutions. Plus le temps passe, plus le nombre de gens ayant terminé leur deuil augmente, plus ces gens s’intéressent réellement à la politique et découvrent des idées nouvelles, politiques et sociétales : tirage au sort, mandats uniques et non-renouvelables, revenu de base, etc. Des solutions envisageables, des morceaux de savoir, de culture politique… de l’éducation populaire, en somme. Rien ne dit que ces solutions fonctionneront, mais tout nous dit que le système actuel ne fonctionne pas. Et lorsque ce système s’effondrera, ce sera à ces petits morceaux de savoir disséminés un peu partout dans la population qu’il faudra se raccrocher. L’urgence aujourd’hui, c’est de répandre ces idées pour préparer la suite. Ami votant, tu as tout à gagner à nous rejoindre, parce que tu as de toute évidence une conscience politique et qu’elle est gâchée, utilisée pour te battre contre des moulins à vent.

Notre système est un vieil ordinateur à moitié déglingué. Tu peux continuer d’imaginer qu’en réinstallant le même logiciel (PS ou LR, choisis ton camp camarade), il finira par fonctionner. D’autres utilisent la bonne vieille méthode de la claque sur la bécane (le vote FN) : on sait bien que ça ne sert à rien et que ça ne va certainement pas améliorer l’état de l’ordi, mais ça soulage. Certains imaginent qu’en déboulonnant l’Unité Centrale et en hackant petit à petit le système, on finira par faire bouger les choses (la députée Isabelle Attard est un bon exemple, personnellement je la surnomme l’outlier, la donnée qui ne rentre pas dans le modèle statistique du politicien). Ce n’est pas la pire des idées. On a même parlé de rebooter la France. Qui sait, si on arrive à mettre sur pied une telle stratégie en 2017, possible que je ressorte ma carte d’électeur du placard. Mais les plus nombreux, les abstentionnistes, ont laissé tomber le vieil ordinateur et cherchent juste à en trouver un nouveau qui fonctionne.

Alors on fait quoi ? Soyons clairs, je suis comme tout le monde, je n’ai aucune idée de la manière dont on peut passer à autre chose, pour instaurer une vraie démocratie. Une transition démocratique pourrait s’opérer en douceur en modifiant les institutions petit à petit : tout le monde aurait à y gagner. Politiciens compris, car l’alternative est peut-être l’explosion, et c’est une alternative à l’issue très incertaine. Mais clairement, nous ne prenons pas la direction d’une transition non-violente.

Je continue pour ma part à penser que, comme le disait Asimov, « la violence est le dernier refuge de l’incompétence ». Mais nous constatons chaque jour un peu plus notre impuissance dans ce système, et les politiciens actuels seraient bien avisés de corriger le tir avant qu’il ne soit trop tard. Avant que les citoyens ne se ruent dans ce dernier refuge.

=*=

En ce Lundi 7 mars 2016, se remémorer ce billet est un régal non ?

Car il sous-entend bien que tous, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Ce que je définis, moi, par ils sont tous Copains comme cochons ! et c’est encore plus parlant dans cette vidéo zunienne ;  Mouseland vs Blaireauland.

Le Maréchal Hollandouille n’avait cependant pas donné la pleine mesure de sa dangereuse incompétence ou de sa surprenante nullité en décorant en lousedé (Caramba encore raté) le prince héritier de l’Arabie Saoudite qui venait de nous apprendre -tout content- qu’ils avaient la bombe atomique (oui pas glacé) grâce au Pakistan avec la bénédiction Zunienne et qu’ils pouvaient s’en servir…

On n’est dans un mauvais remake de Demolition Man ; Meurtre Mort Détruire    Pincez-moi que je me réveille ;

Bon alors on a compris que finalement Pépère aussi Valls…  et ça nous rassure pas pour autant… Nan…

Je voudrais dire à Gee que j’ai pas envie de vérifier la véracité de la pensée d’Asimov, car on le sait maintenant que  L’homme n’est pas un loup pour l’homme…   Et qu’on peut peut-être essayer  LE CHANGEMENT DE PARADIGME : C’EST MAINTENANT !  Juste pour voir, parce que ça urge, un peu quand même… C’est à nous, maintenant !  Si, si j’crois bien alors c’est vrai que  C’est pas gagné, hein ?  Mais la nouvelle  Marianne Le Pen me fout les j’tons à moi…

L’invisible JBL1960