C’est la guerre ! Qu’il a dit…

Par la Bush du Maréchal Hollandouille il nous a été dit que nous étions en guerre contre Daech. Et perso, j’ai compris, illico, que la guerre nous avait été déclarée, à nous le Peuple. Avec 2500 perquises au compteur pour pas grand-chose, je pense sincèrement, qu’on peut dire que la guerre nous a été déclarée, Al Sisi ! (Oui, c’est un jeu de mots).

Sur l’excellent Saker Francophone on peut lire cette formidable analyse d’Olivier Demeulenaere datée du 08/12/2015 : http://lesakerfrancophone.net/business-as-usual-lue-achete-a-prix-dami-du-petrole-aux-auteurs-des-attentats-sur-son-sol/

Et cet article complète bien celui qu’a publié R71 sur son blog et qui nous permet de comprendre le pourquoi du comment.

Je vous le colle ici ; https://resistance71.wordpress.com/2015/12/03/politique-imperialiste-hegemonique-de-loccident-daesh-a-ete-cree-par-lempire-pour-etre-lennemi-parfait-comme-larmee-mercenaire-dexxon-mobil-et-daramco/

Il n’y a pire sourd, que celui qui ne veut pas entendre.

Il n’y a pire aveugle, que celui qui ne veut pas voir.

Remarquez le même « laisser-faire » Zunien en date du 11/09/2001 puis en France, sous Hollandouille, en janvier 2015 puis ce 13 novembre 2015…

Il n’y a jamais de hasard, de coïncidences. Non. Juste du laissez-faire…

N’est-ce-pas pire finalement ?

P.S. : Qui se souvient que Charlie Hebdo, était la SARL KALACHNIKOV ?

Extrait de la fiche Wikipédia de Charlie Hebdo :

En 1992, Philippe Val et Cabu quittent l’hebdomadaire satirique La Grosse Bertha à la suite d’un différend avec le directeur de publication Jean-Cyrille Godefroy, et projettent de lancer leur propre hebdomadaire. Au cours d’une réunion-repas, à la recherche d’un titre, Wolinski lance « et pourquoi pas Charlie Hebdo, le titre est libre ! » La proposition est immédiatement acceptée27. Philippe Val, Gébé, Cabu et Renaud apportent le capital pour financer le premier numéro. Une société par actions est créée, la SARL Kalachnikov28 (remplacée dès septembre, en tant que société éditrice du journal, par Les Éditions Rotative29). Les premiers actionnaires en sont Gébé (Georges Blondeaux), Renaud, Philippe Val, Cabu et Bernard Maris. Ils détiennent environ 85 % des actions. Renaud vend ses parts à son départ du journal, et la veuve de Gébé (Nicole Blondeaux) les revend en 2004 pour trois cent mille euros à la société.

J’essaierai de dire le moins de conneries possibles, et de sourcer au maximum, comme de vérifier ce que  j’avancerai ici.

Je n’oblige personne à me croire sur paroles. Mais, si vous êtes, en accord avec moi, ne serait-ce qu’un tout petit peu. Merci de me le faire savoir.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s