SCIENTIFLICS : Ou la Monstrueuse parade des Monstres…

CONTROLENCOURS

PREMIÈRE PARTIE ► SCIENTIFREAKS ou la MONSTRUEUSE PARADE…

DEUXIÈME PARTIE ► SCIENTIFRICS… LA PARADE DES MONTRES !

TROISIÈME PARTIE ► Bébert l’corona + Momo le Barbu = Bébar-le-BeaubarDOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS

11+09+2001 = 2021…

DOSSIER sur le 11 SEPTEMBRE 2001https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/05/addendum-mai-2018-au-sujet-dun-11-septembre-nuclc3a9aire.pdf

american-imperialism-39-638

« Les Américains sont un peuple libre qui sait que la liberté est le droit de chaque personne, l’avenir de chaque nation. La liberté que nous chérissons n’est pas un don de l’Amérique au monde ; C’est le cadeau que Dieu fait à l’humanité ! »

Discours de George W. Bush en juillet 2003

Faut-il être un génie pour comprendre que le colossal échec de la guerre américaine en Afghanistan est identique à cette désastreuse “guerre contre le COVID” ? Il est sans doute très clair que ce sont pratiquement les mêmes personnes qui ont mis au point les stratégies fatales qui menèrent à une défaite grandiose dans ces deux conflits absolument non nécessaires. Nous avons ici à faire avec des gens qui adhèrent complètement au concept de guerre et de destruction. Ce sont des gens qui ne cherchent en rien la paix, l’harmonie ou la réconciliation ni avec la nature ni même avec d’autres segments de l’humanité ► Gilad Atzmond par Résistance71 le 26/08/21.

NON… Pas besoin de sortir de la cuisine à Jupiter !…

VAC de RIEN 26 08 21

Même les RIENs/RIENNEs ou Presque, nous avons compris qu’un virus avait été créé conjointement…. pour finalement faire pschittt car notre système immunitaire possède des ressources phénoménales. Et ILS, avec leurs bidouilleurs collaborationistes des labos, le savent, mais ils croient en leur projet dingue d’ARN. S’en suit toute la scénarisation médiatique identique sur toute la planète qui prouve bien qu’aucun pays n’échappe vraiment aux globalistes mondialistes car dès le départ nous avons eu droit à « seul un vaccin nous sauvera » ! Tu m’étonnes ! Ils sont déjà prêts ! Et comme en temps de guerre il n’y a pas d’infos il n’y a que de la propagande, des fausses pistes sont lancées comme la non isolation du virus … ça fait perdre du temps et comme ça on ne parle pas du vrai problème, c’est à dire que Fauci, Gates ceux au-dessus magouillent depuis des années pour faire basculer le monde dans le transhumanisme…  Il n’y a qu’à voir toutes les lois, décrets qui sont passés depuis bientôt deux ans et qui n’ont bien sûr aucun rapport avec cette pseudo crise sanitaire & climatique et puis maintenant on vient nous rappeler à quelques jours de l’anniversaire des 20 ans du 11/09 que ces affreux talibans pourrait détruire le monde, si ON (les États) ne fait rien !

2 Instantanés de RIEN en lien avec l’actu à retrouver dans CHRONIQUES DU PRESQUE DR T’CHÉ-RIEN ;

  1. ALI ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/08/ali.pdf ;
  2. Vac ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/08/vac.pdf ;

ALI Impossible est impossible

Pour démonter le Grand Cirque géopolitique impérialiste : 7 mensonges à propos de l’Afghanistan (Thierry Meyssan)

7 mensonges à propos de l’Afghanistan

Complétée  & Enrichie par Jo Busta Lally

En couvrant la chute de Kaboul, les médias occidentaux répètent sans réfléchir sept mensonges de la propagande occidentale. En se trompant sur l’histoire de l’Afghanistan, ils masquent les crimes commis dans ce pays et rendent impossible de prévoir le destin que Washington lui a écrit. Et si les Talibans n’étaient pas les plus méchants…

Les présidents français, Emmanuel Macron, et états-unien, Joe Biden, se sont adressés solennellement à leurs nations à propos de la prise de Kaboul par les Talibans, le 15 août 2021.

1— LA GUERRE D’AFGHANISTAN N’EST PAS UNE RÉPONSE AU 11-SEPTEMBRE, ELLE AVAIT ÉTÉ PLANIFIÉE AVANT LES ATTENTATS

Selon ces deux responsables politiques, l’invasion de l’Afghanistan par les États-Unis en 2001 aurait eu pour seul objet de « poursuivre ceux qui nous ont attaqués le 11 septembre 2001 et faire en sorte qu’Al-Qaïda ne puisse pas se servir de l’Afghanistan comme base pour perpétrer de nouvelles attaques » [1].

Joseph Goebbels, le ministre de la Propagande du IIIème Reich, aurait dit qu’« Un mensonge répété dix fois reste un mensonge ; répété dix mille fois, il devient la vérité ». Mais les faits sont têtus et n’en déplaise à MM. Macron et Biden, la guerre de 2001 a été décidée à la mi-juillet 2001, lors de l’échec des négociations de Berlin entre d’un côté les États-Unis, le Royaume-Uni et de l’autre non pas le gouvernement afghan, mais les Talibans. Le Pakistan et la Russie assistaient en observateurs à ces discussions secrètes. La délégation talibane est entrée en Allemagne en violation de l’interdiction de voyager édictée à son égard par le Conseil de sécurité des Nations unies. Après l’échec de ces négociations, le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Naiz Naik, revenant dans son pays, a sonné l’alarme. Le Pakistan s’est alors cherché de nouveaux alliés. Il a proposé à la Chine de lui ouvrir une porte sur l’océan Indien (ce que nous voyons aujourd’hui avec la « route de la Soie »). Les États-Unis et le Royaume-Uni ont commencé à amasser leurs troupes sur zone : 40 000 hommes en Égypte et presque toute la flotte britannique en mer d’Oman. Ce n’est qu’après la mise en place de ce dispositif qu’eurent lieu les attentats du 11-Septembre.

2— AL-QAIDA N’EST PAS UNE MENACE POUR LES ANGLO-SAXONS, MAIS UN INSTRUMENT

Selon le président Biden : « Notre mission de réduire la menace terroriste d’Al-Qaïda en Afghanistan et de tuer Oussama ben Laden a été un succès ».

Or, c’est le directeur des services secrets extérieurs de la France, Alexandre de Marenches, qui a proposé à son homologue US dans le cadre du Cercle Pinay [2] de provoquer une intervention soviétique en Afghanistan afin de les y piéger [3]. Le conseiller de Sécurité nationale du président Carter, Zbigniew Brzeziński, alla chercher à Beyrouth le milliardaire anticommuniste Oussama Ben Laden et lui demanda de prendre la tête de mercenaires arabes pour livrer une campagne terroriste contre le gouvernement communiste afghan [4]. Ben Laden était à Beyrouth pour rencontrer l’ancien président libanais Camille Chamoun, membre de la Ligue anticommuniste mondiale [5]. Washington avait choisi Ben Laden pour deux raisons : Premièrement, c’était un membre d’une société secrète, la Confrérie des Frères musulmans, ce qui lui permettait de recruter des combattants ; deuxièmement, il était l’un des héritiers de la plus grande société de BTP du monde arabe. À ce titre, il disposait des hommes et du savoir-faire nécessaire pour transformer les rivières souterraines de l’Hindou Koush en voies de communication militaires.

Par la suite, ce même Oussama Ben Laden servit de conseiller militaire au président bosniaque, Alija Izetbegović, en 1992-94. Ses combattants le suivirent là-bas. Ils abandonnèrent le nom de « Moudjahidines » pour celui de « Légion arabe ». Son campement fut visité par des commandos russes, qui y furent fait prisonniers. Cependant avant d’être arrêtés, ils avaient eu le temps de fouiller sa salle de commandement et de constater que tous les documents militaires étaient rédigés en anglais et non pas en arabe [6].

Plus tard encore, Oussama Ben Laden a utilisé ses combattants pour des opérations ponctuelles. Il les sollicitait en les choisissant selon ses besoins dans son « fichier », en arabe « Al-Qaïda » (القاعدة‎).

Il est donc indiscutable qu’Oussama Ben Laden a été durant de longues années un agent des États-Unis. Cependant ceux-ci affirment qu’il se seraient retourné contre eux ce que rien, absolument rien, n’atteste. Quoi qu’il en soit, Oussama ben Laden était gravement malade. Il avait besoin de soins quotidiens dans une chambre stérile. Il fut donc pris en charge à l’hôpital américain de Dubaï en juillet 2001, ainsi que l’a révélé Le Figaro [7]. Cette information a été démentie par le dit hôpital, mais m’a été confirmée par cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane (l’actuel président des Émirats arabes unis) qui m’assura l’y avoir visité en présence du chef de poste local de la CIA. Enfin Oussama ben Laden fut traité à l’hôpital militaire de Rawalpindi (Pakistan) [8] où il mourut en décembre 2001. Ses obsèques eurent lieu en Afghanistan, en présence de deux représentants du MI6 britannique qui rédigèrent un rapport à ce sujet.

S’opposant aussi et de manière indiscutable à la théorie du retournement d’Oussama ben Laden contre ses employeurs de la CIA, le fait que jusqu’en 1999 —c’est-à-dire après les attentats qui lui furent attribués contre les Tours Khobar en Arabie saoudite et contre les ambassades US de Nairobi (Kenya) et de Dar-es-Salam (Tanzanie)— il disposait d’un bureau de relations publiques à Londres. C’est depuis ce bureau qu’il a lancé son Appel au Jihad contre les juifs et les croisés.

Le fait que durant dix ans, on ait entendu et vu des enregistrements de personnes se déclarant être Oussama Ben Laden ne trompe que ceux qui veulent y croire : les experts suisses de l’Institut Dalle Molle d’intelligence artificielle perceptive, qu’à l’époque les grandes banques utilisaient dans des affaires délicates, étaient formels. Ces enregistrements sont des faux (y compris celui diffusé par le Pentagone où il revendique les attentats du 11-Septembre) et ne correspondent pas au vrai Ben Laden. Si la reconnaissance faciale et vocale était alors une spécialité, c’est aujourd’hui une technique courante. Vous pouvez vous-même vérifier avec des logiciels que l’on trouve un peu partout qu’il n’y a pas un Ben Laden, mais plusieurs personnes qui ont joué ce rôle.

Après la mort de Ben Laden, Ayman al-Zawahiri devint l’émir d’Al-Qaïda. Il exerce toujours cette fonction. Ce dernier —qui avait supervisé l’assassinat du président égyptien Anouar el-Sadate— vécut plusieurs années après 2001 à l’ambassade US de Bakou (Azerbaïdjan) [9]. Il était, au moins dans cette période, protégé par les Marines US. On ignore où il réside actuellement, mais rien ne permet de penser qu’il ne soit plus sous protection états-unienne.

3— LES ÉTATS-UNIS NE SE CONCENTRENT PAS SUR LA « LUTTE ANTITERRORISTE », MAIS FINANCENT ET ARMENT LE TERRORISME

Le président Biden a longuement expliqué, lors de son allocution sur la chute de Kaboul, que les États-Unis n’étaient pas là pour construire des États, mais uniquement pour lutter contre le terrorisme.

On répète cette expression de « lutte contre le terrorisme » depuis vingt ans, mais cela ne la rend pas plus signifiante. Le terrorisme n’est pas un adversaire en chair et en os. C’est une méthode de combat. Toutes les armées du monde peuvent y recourir dans certaines circonstances. Durant la Guerre froide, les deux blocs l’ont largement utilisé l’un contre l’autre.

Depuis que le président George W. Bush (le fils) a déclaré la « guerre au terrorisme » (c’est-à-dire la « guerre à la guerre »), le recours à cette technique militaire n’a cessé d’augmenter. Les Occidentaux pensent d’abord aux attentats dans quelques grandes villes, mais le pire a été atteint avec la création de petits États terroristes au Moyen-Orient élargi jusqu’au sinistre « État islamique du Levant » (Daesh) et aujourd’hui l’Émirat islamique d’Afghanistan.

Les Afghans, les Iraquiens, les Libyens et les Syriens ont d’abord cru à la narration états-unienne des événements, mais ils ne se font plus d’illusion. Après 20 ans de guerre, ils ont compris que les États-Unis ne leur veulent aucun bien. Washington ne combat pas le terrorisme, mais crée, finance et arme des groupes qui pratiquent le terrorisme.

4— LES TALIBANS N’ONT PAS LIVRÉ DE GUERRE, ILS ONT PRIS CE QUE LES ÉTATS-UNIS LEUR ONT DONNÉ

Les présidents Macron et Biden jouent l’étonnement face à la « prise de Kaboul » par les Talibans. Selon eux, « Les dirigeants politiques afghans ont abandonné et ont fui le pays. L’armée afghane s’est effondrée, parfois sans chercher à se battre ». Mais comment ont-ils fui, sinon avec des avions militaires occidentaux ? Et l’armée afghane n’a pas « cherché parfois à se battre », c’est l’inverse : elle n’a cherché que « parfois » à se battre. Il faut savoir que les frontières afghanes étaient parmi les plus sûres au monde. Des soldats US y enregistraient l’identité de chacun avec des moyens électroniques, notamment une reconnaissance de l’iris.

L’armée afghane était composée de 300 000 hommes —c’est-à-dire plus que les armées françaises— très bien entraînés par les États-Unis, la France et d’autres. Elle était suréquipée avec du matériel sophistiqué. Toute son infanterie disposait de gilets pare-balles et de systèmes de vision nocturne. Elle avait une aviation très compétente. Au contraire, les Talibans n’ont pas plus de 100 000 hommes, c’est-à-dire trois fois moins. Ce sont des gueux en sandales et armés de Kalachnikovs. Ils n’avaient pas d’aviation —Ils en ont soudainement une aujourd’hui avec des pilotes entraînés sortis d’on ne sait où—. S’il y avait eu des combats, ils auraient été vaincus à coup sûr.

Le changement de régime avait été décidé sous la présidence de Donald Trump. Il devait intervenir le 1er mai. Mais le président Joe Biden a modifié ce calendrier pour changer l’Histoire. Il a utilisé ce délai pour installer des bases militaires dans les pays riverains et y acheminer au moins 10 000 mercenaires. Il a mobilisé l’armée turque qui est déjà présente dans le pays, mais dont personne ne parle. Celle-ci a déjà recruté au moins 2 000 jihadistes vivant à Idleb (Syrie) et continue à en engager.

Il importe de se souvenir que durant la guerre contre les Soviétiques, le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, était déjà membre de la Confrérie des Frères musulmans et le chef d’une milice, la Millî Görüş (celle qui ouvre aujourd’hui des mosquées en Allemagne et en France). C’est à ce double titre qu’il était venu s’agenouiller devant Gulbuddin Hekmatyar, le leader afghan des Frères musulmans et futur Premier ministre. Par la suite, ce dernier a fait allégeance à Al-Qaïda ce qui ne l’a pas empêché de se présenter à l’élection présidentielle afghane de 2019 sous protection états-unienne.

Les alliés ont commencé il y a plusieurs mois à rapatrier leurs ressortissants. Ils pensaient en avoir le temps avant le 11 septembre, voire au pire avant le 30 août minuit. Mais Washington en a décidé autrement en choisissant le 15 août, date de la fête nationale indienne. Un avertissement lancé à New Dehli qui n’apprécie pas que les Pachtous du président Ghani soient remplacés par ceux de l’émir Akhundzada alors qu’ils soutiennent d’autres ethnies.

Les scènes de panique que nous avons vues aux aéroports de Kaboul nous ont rappelé celles de Saïgon lors de la défaite US au Vietnam. C’est effectivement tout à fait identique. Les Afghans qui s’accrochent aux aéronefs ne sont pas pour la plupart des traducteurs des ambassades occidentales, mais des agents de l’« Opération Oméga » mise en place sous la présidence Obama [10]. Ce sont des membres de la Khost Protection Force (KPF) et de la Direction nationale de la Sécurité (NDS), des supplétifs de la contre-insurrection, comme les Vietnamiens de l’« Opération Phoenix ». Ils étaient chargés de torturer et d’assassiner des Afghans opposés à l’occupation étrangère. Ils ont commis tant de crimes que face à eux les Talibans sont des enfants de chœur [11].

Bientôt c’est un tout autre paysage que nous verrons en Afghanistan.

5— LES ÉTATS-UNIS N’ONT PAS PERDU L’AFGHANISTAN AU PROFIT DE LA CHINE, MAIS CONTRAINT LES SOCIÉTÉS CHINOISES À ACCEPTER LEUR PROTECTION

Les États-Unis n’ont rien perdus en Afghanistan parce qu’ils ne veulent pas y installer la paix. Ils n’ont rien à faire du million de morts qu’ils y ont occasionnés en 20 ans. Ils veulent juste que cette région soit instable, qu’aucun gouvernement ne puisse y contrôler l’exploitation des richesses naturelles. Ils entendent que les sociétés, de quels pays développés qu’elles viennent, ne puissent les exploiter qu’en acceptant leur protection.

C’est le schéma popularisé par Hollywood du monde globalisé, protégé par une enceinte, dont des forces spéciales vont surveiller à l’étranger des sites d’exploitation dans des régions sauvages.

Cette stratégie a été élaborée par Donald Rumsfeld, le secrétaire à la Défense de George W. Bush, et par l’amiral Arthur Cebrowski, qui avait déjà informatisé les armées US. Elle est devenue, le 11 septembre 2001, la manière de penser de l’état-major US. Elle a été vulgarisée par l’adjoint de Cebrowski, Thomas Barnett, avec son livre The Pentagon’s New Map [12].

C’est ce changement de paradigme que le président Bush a qualifié de « Guerre sans fin ». Par ces mots, il voulait dire que les États-Unis lutteraient éternellement contre le terrorisme, ou plutôt qu’ils instrumenteraient éternellement des groupes terroristes pour empêcher toute organisation politique de ces régions.

Oui, des sociétés chinoises exploitent déjà des mines en Afghanistan, mais désormais, elles devront payer un tribut aux États-Unis ou feront l’objet d’attentats terroristes. C’est du racket, et alors ?

6— LES OCCIDENTAUX NE DÉFENDENT PAS LES LUMIÈRES FACE À L’OBSCURANTISME, MAIS LES INSTRUMENTENT SANS COMPLEXE

La première dame des États-Unis, Laura Bush, nous a tous fait pleurer en nous racontant l’histoire de petites filles massacrées par les Talibans parce qu’elles avaient osé se mettre du rouge à ongle. Mais la vérité est tout autre.

Lorsque le président Carter, Zbigniew Brzeziński et Alexandre de Marenches ont soutenu les islamistes afghans, en 1978, ils combattaient les communistes qui ouvraient des écoles pour les filles. Parce que pour eux la lutte contre les alliés de l’URSS passait avant les droits de l’Homme. De même aujourd’hui, le président Biden et son secrétaire d’État Antony Blinken soutiennent les Talibans parce que, pour eux, le contrôle de l’accès aux richesses naturelles du Moyen-Orient élargi passe avant les Droits de l’homme. Et ils font la même chose en Iraq, en Libye et en Syrie.

Les États-Unis n’ont pas seulement soutenu les islamistes dans les pays en guerre. Ainsi, ils ont mis en pouvoir au Pakistan le général Muhammad Zia-ul-Haq, un membre de la Confrérie des Frères musulmans, pour que son pays serve de base arrière aux combattants anti-Soviétiques. Il renversa la démocratie, pendit le président Zulfikar Ali Bhutto et rétablit la charia. La fille du président Bhutto, Benazir Bhutto, qui fut Premier ministre pakistanais dans les années 90, fut assassinée à son tour par les Talibans.

Inutile de revenir sur les crimes de la contre-insurrection occidentale, la panique de leurs Collaborateurs aux aéroports de Kaboul suffit.

Si l’islamisme et la laïcité ont été utilisés pour manipuler les Afghans et pour enfumer les Occidentaux, la vie politique en Afghanistan ne repose pas sur ces concepts, mais d’abord sur les divisions ethniques. Il y en a une quinzaine, dont la plus nombreuse, les Pachtouns, sont également fortement implantés au Pakistan. Ce pays reste tribal et n’est pas encore une Nation. D’autres ethnies sont soutenues par d’autres pays de la région parce qu’elles sont aussi présentes chez eux.

7— LA FRANCE N’A PAS TOUJOURS SOUTENU LES CRIMES DES ÉTATS-UNIS EN AFGHANISTAN, MAIS UNIQUEMENT DEPUIS LE PRÉSIDENT SARKOZY

Selon le président Emmanuel Macron : « Le Président Jacques Chirac, dès octobre 2001 a décidé la participation de la France à l’action internationale, par solidarité avec nos amis et alliés américains qui venaient de subir une attaque effroyable sur leur sol. Avec un objectif clair : combattre une menace terroriste qui visait directement notre territoire et celui de nos alliés depuis l’Afghanistan, devenu le sanctuaire du terrorisme islamiste » [13].

C’est une manière distrayante de gommer un conflit caractéristique de la France. En octobre 2001, le président Chirac s’est violemment opposé à ce que l’armée française participe à l’occupation anglo-saxonne de l’Afghanistan. Il n’a autorisé de déploiement que dans le cadre de la résolution 1386 du Conseil de sécurité des Nations unies. Les soldats français étaient certes placés sous les ordres de l’Otan, mais dans le cadre de la Force internationale d’assistance et de sécurité (FIAS). Ils ne participaient qu’à l’assistance à la reconstruction. Ils ne faisaient pas de prisonniers, mais arrêtaient éventuellement des combattants qu’ils remettaient immédiatement au gouvernement afghan. C’est le président Nicolas Sarkozy qui changea ce statut et rendit la France complice des crimes des États-Unis. C’est à cause de ce changement que la France exfiltre actuellement des membres de la « Khost Protection Force (KPF) et de la Direction nationale de la Sécurité (NDS). Et elle en paiera probablement le prix.

[1] « Allocution de Joe Biden sur l’Afghanistan », par Joseph R. Biden Jr., Réseau Voltaire, 16 août 2021.

[2] « Les gentlemen du Cercle Pinay », Réseau Voltaire, 11 mars 2004.

[3] Dans le secret des princes, Christine Ockrent & Alexandre de Marenches, Stock (1986).

[4] « Oui, la CIA est entrée en Afghanistan avant les Russes … », par Zbigniew Brzeziński, Le Nouvel Observateur (France), Réseau Voltaire, 15 janvier 1998.

[5] « La Ligue anti-communiste mondiale, une internationale du crime », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 12 mai 2004.

[6] Conversation de l’auteur, en 2003, avec un officier du KGB ayant participé à cette opération.

[7] La CIA a rencontré Ben Laden à Dubaï en juillet », par Alexandra Richard, Le Figaro, 31 octobre 2001.

[8] « Hospital Worker : I Saw Osama », CBS Evening News, 28 janvier 2002.

[9] Classified Woman : The Sibel Edmonds Story : A Memoir, Sibel Edmonds (2012).

[10] Obama’s Wars, Bob Woodward, Simon & Schuster (2010.

[11] « Armed Governance : the Case of the CIA-Supported Afghan Militias », Antonio De Lauri & Astri Suhrke, in Afghanistan : Militias Governance and their Disputed Leadership. Taliban, ISIS, US Proxy Militais, Extrajudicial Killings, War Crimes and Enforced Disappearances, Musa Khan Jalalzai, Vij Books India Pvt Ltd (2020).

[12] « La doctrine Rumsfeld/Cebrowski », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 25 mai 2021.

[13] « Allocution d’Emmanuel Macron sur l’Afghanistan », par Emmanuel Macron, Réseau Voltaire, 16 août 2021.

Résultat de recherche d'images pour

Parce que « La Paix n’est pas notre principal intérêt » ► David Ben Gourion

Sang déconner ?

Et ILS s’imaginent dans leur esprit de psychopathes que les ±20% de rebelles/réfractaires ne vont pas bouger ?

PROVERBEMEXICAIN

En VOUS attendant, NOUS on sème…

JBL1960

228 réflexions sur « SCIENTIFLICS : Ou la Monstrueuse parade des Monstres… »

  1. « L’homme sort de la vie pour entrer dans la mort », Incarnation L du Tao Te King de Lao Tseu, version PDF en français

    Tao Te King : Le livre de la Voie et de la Vertu de Lao-Tseu par Stanislas Julien, 1842 – Nouvelle version PDF N° 210 de 101 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/10/tao-te-king-de-lao-tseu-traduction-de-stanislas-julien-1842.pdf

    ncarnation L page 65 du Livre Premier ;

    L’homme sort de la vie pour entrer dans la mort.

    Il y a treize causes de vie et treize causes de mort.

    À peine est-il né que ces treize causes de mort l’entraînent rapidement au trépas.

    Quelle en est la raison ?

    C’est qu’il veut vivre avec trop d’intensité.

    Or j’ai appris que celui qui sait gouverner sa vie ne craint sur sa route ni le rhinocéros, ni le tigre.

    S’il entre dans une armée, il n’a besoin ni de cuirasse, ni d’armes.

    Le rhinocéros ne saurait où le frapper de sa corne, le tigre où le déchirer de ses ongles, le soldat où le percer de son glaive.

    Quelle en est la cause ? Il est à l’abri de la mort !

    Cliquer pour accéder à tao-te-king-de-lao-tseu-traduction-de-stanislas-julien-1842.pdf

    J'aime

  2. https://lemediaen442.fr/argument-cle-de-la-campagne-vaccinale-lepidemie-de-non-vaccines/

    Détournée par le marketing et la propagande, la recherche scientifique n’arrive pas à trouver sa place dans les médias. La politique, elle, s’inspire largement de ces deux techniques. Vente d’un produit, vente d’un consensus, les procédés sont les mêmes.

    Joseph Goebbels, une autorité en matière de propagande, l’a théorisée et appliquée : « À force de répétitions et à l’aide d’une bonne connaissance du psychisme des personnes concernées, il devrait être tout à fait possible de prouver qu’un carré est en fait un cercle. »
    Plus près de nous, Luc Dupont, professeur à l’Université d’Ottawa : « Mener une campagne publicitaire, cela signifie frapper sur le même clou pendant des semaines, voire des mois. » Il fait même remonter l’origine de cette manipulation à Napoléon.
    Nouveau ! l’épidémie de non-vaccinés

    L’élément de langage de la semaine est « l’épidémie de non-vaccinés ». Touchante unanimité : scientifiques et politiques sont d’accord pour considérer 42 % des Français comme des virus dont il faut, comme il se doit, se débarrasser.

    Commençons par Olivier Véran sur la situation sanitaire aux Antilles : « C’est une épidémie de non-vaccinés ». Il est suivi par le Pr Serge Romana : c’est une « épidémie de non-vaccinés », déplore-t-il. Le toujours disponible Pr Gilles Pialoux, infectiologue, estime que l’épidémie de Covid-19 est désormais « une épidémie de non-vaccinés » — pour le situer : les laboratoires lui ont fait cadeau de 157 644 €. L’épidémiologiste de plateau Catherine Hill confirme de son côté : « On assiste à une pandémie de non-vaccinés ».
    La pandémie de bourrage de crâne

    Markus Söder, ministre-président de la Bavière, avec son « Nous avons désormais une pandémie des non-vaccinés », se trouve lui aussi sur la même longueur d’ondes que Rochelle Walensky, directrice des Centres de prévention et de contrôle des maladies (CDC), aux États-Unis, qui, elle, a lancé lors d’une conférence de presse : « Le message qui nous parvient est clair : on commence à assister à une pandémie des non-vaccinés ».

    Est-ce faute de preuve de la nécessité des injections que politiques et scientifiques, d’un pays à l’autre, transforment la répétition en argument ? Pour quelle sorte de mondialisation un élément de langage saute-t-il les frontières aussi facilement qu’un virus ?

    Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

    =*=
    42% est largement plus que ce dont nous avons besoin pour atteindre la masse critique et faire la bascule pour dire NON et cocréer un nouveau paradigme, une société des sociétés, celles des associations libres, volontaires, autogérées et s’autorégulant d’elle-même !

    NOUS sommes la solution, quand 10 à 15% de la population mondiale est tout ce dont nous avons besoin ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/03/dune-idee-minoritaire-au-plebiscite-la-solution-a-10-pour-cent-de-matthew-philips-2011.pdf

    Et c’est fin de partie pour l’oligarchie !

    Cliquer pour accéder à dune-idee-minoritaire-au-plebiscite-la-solution-a-10-pour-cent-de-matthew-philips-2011.pdf

    J'aime

    1. CONSÉQUENCE DU COVID : UN PILOTE D’AIRBUS DEVENU CHAUFFEUR ROUTIER 6 du 30 août au 3 septembre 2021 ► https://www.jovanovic.com/blog.htm

      CHRONOLOGIE D’UNE PANDÉMIE ORGANISÉE / Lorsque le monde entier s’était arrêté, les compagnies aériennes ont commencé à se crasher au sol, les unes après les autres, créant des hordes de chômeurs ultra qualifiés, du pilote de 747 ou AIrbus en passant par les techniciens de maintenance au sol et, évidemment, les hôtesses / stewards. Et comme tous les pays n’ont pas la même approche des indemnités chômage cela a créé des problèmes financiers pour la très grande majorité.

      Le DM rapporte ainsi le cas de Aaron Leventhal, un pilote de 37 ans, licencié à la suite de la faillite de la compagnie Flybe. Mais cela aurait pu être EasyJet ou RyanAir, connus pour payer leurs pilotes pratiquement au SMIC.

      Forcé de mettre de la nourriture sur la table de sa famille, il n’a pas hésité à changer de métier pour devenir un simple chauffeur routier, et à sa plus grande surprise, il gagne désormais plus d’argent avec son camion qu’avec son avion !

      En Angleterre les confinements ont amené une explosion des offres d’emploi de chauffeurs de camion, puisque désormais tout le monde se fait livrer à domicile, ne pouvant plus sortir. Et la situation perdure puisque celon Mr Leventhal, il continue à recevoir des offres de compagnies même à 40 livres de l’heure.

      Toutefois, cela soulève la question de l’avenir du métier de pilote de ligne: une qualification si complexe pour juste 2.500 environ par mois, laisse vraiment rêveur !

      OBLIGATION DU VACCIN : LES ENTREPRISES ONT MIS LE REVOLVER SUR LA TEMPE / Il n’y a pas que le gouvernement criminel d’Emmanuel Macron qui a mis le revolver sur le tempe des Français pour les obliger à se vacciner: de plus en plus d’entreprises exigent de leur collaborateurs d’être vaccinés, sous peine de licenciement ou bien d’interdiction de se rendre sur les lieux, ce qui, à terme, se termine aussi par un licenciement. C’est également le cas de Joe Biden qui a demandé aux entreprises américains d’imposer la vaccination aux salariés…

      Delta Airlines, la grande compagnie américaine a donc décidé de majorer immédiatement de 200 dollars par mois l’assurance santé de tous les salariés qui ne se seraient pas vaccinés ! Idem pour les soldats, puisque le Pentagone a imposé dès lors la vaccination obligatoire des troupes…

      Ah oui quand même !

      Chez Goldman Sachs, aucun salarié ni client ne peut entrer dans les locaux sans leur Pfizer ou Moderna ! Donc tous ceux et celles qui y ont un coffre fort, eh bien, ils ne pourront plus y toucher sans être vaccinés ! Précisons que même vaccinés, ils devront tous porter un masque !

      Magnifique chantage.

      Mais cela va plus loin encore: au Nigeria, le ministre en charge a décidé d’INTERDIRE à tout client de banque de se rendre en agence sans être vacciné !!! Regardez la video ici. Bientôt en France aussi ?

      La Mairie de Londres a fait mieux: tous les salariés devront être vaccinés, mais les conseillers, eux, non: « London City Hall Adopts Mandatory Sleever Policy… But Not For Municipal Politicians… Just The Workers… See How That Works? » lire ici CTVL pour le croire !

      Le 30 juin je vous avais parlé ici de la Morgan Stanley qui a été la première à imposer ces mesures extrêmes et à licencier tous ceux et celles qui ne veulent pas être vaccinés. C’est désormais le cas d’autres banques et compagnies financières comme par exemple Sky Bridge Capital qui a envoyé une circulaire précisant que toute personne non vaccinée sera licenciée. Quand à CNN, la chaîne a déjà licencié une dizaine de réfractaires, ce qui vous prouve que les 98% autres se sont soumis à la piqûre !

      Et d’ici septembre, je pense que 80% des grandes entreprises demanderont les mêmes critères: vaccin et masque permanent…

      En France, le chantage va prendre vraiment forme le 15 septembre prochain puisque les fonctionnaires, salariés et personnel santé qui refuseront leur Pfizer ou Moderna seront automatiquement mis à pied et sans salaire !

      Comme toutes ces personnes vont gonfler les manifestations anti-pass sanitaire, vous avez 7 chances sur 10 pour que Macron impose un nouveau confinement dès la fin du mois de septembre 2021 ! Soyez prêts à toute éventualité. lire ici le NYPost

      PS : je plains toutes et tous ceux qui ont l’épée de Damoclès financière imposée au-dessus de leur tête par ces gouvernements de criminels au seul service de Big Pharma et de Bill Gates et ses associés. Revue de Presse par Pierre Jovanovic
      =*=

      SAUF QUE si toutes et tous ceux qui ont cette épée de Damoclès financière imposée au-dessus de leur tête par ces gouverne-ment de criminels au seul service de Big Pharma et de Billou-The-Killer & Co se transforment, en masse, en S.U.P.R.A. RÉSISTANTS c’est fin de partie pour l’Oligarchie planétaire !

      C’est ICI – IMMÉDIATEMENT – D’OÙ NOUS SOMMES !

      S(olidarité) – U(nion) – P(ersévérance) – R(éflexion) – A(ction) !

      J'aime

  3. Before it’s news : Putin testifies …E N O R M E ! !! ( Putin témoigne auprès de la cour militaire US . ( l’avion Du pilotes soi – disant suicidaire dans les alpes …ils y avait 2 cibles à éliminer pour le deep State ( NOM). La 3 eme tour du 11/09….des palettes d’or volées. Le vol mh370 ..dans la soute, une palette d’or….)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s