Une vue sur l’esclavage et la domination blanche – Steven Newcomb – 30 avril 2020

Dès le début, Trump avait choisi son Klan…

« Notre nation est née dans le génocide lorsqu’elle embrassa la doctrine que l’américain originel, l’Indien, était un être inférieur. Avant même qu’il y ait eu un grand nombre de nègres sur nos côtes, la balafre de la haine raciale avait déjà défigurée la société coloniale » Martin Luther KingMàJ du 21/03/2018 CAUSE COMMUNE

“Les Américains sont le seul peuple, à l’exception des Boers, qui, de mémoire d’homme, ont totalement balayé la population autochtone du sol où ils se sont installés.”

“En passant, signalons que les Caraïbes ont subi le même sort aux mains des aventuriers espagnols et français.”Frantz FanonPeau Noire – Masques Blancs, 1952 (PDF)

Une vue sur l’esclavage et la domination blanche

Steven Newcomb | 30 avril 2020 | URL de l’article source en anglais ► https://originalfreenations.com/a-view-of-slavery-and-white-domination/

Traduit de l’anglais par Résistance71 dans : Rapport dominant / dominé : Une vue sur l’esclavage et la domination blanche (Steven Newcomb)

Complété et enrichie par JBL1960 & à relier à ► La réconciliation et l’affirmation du Canada d’un droit de domination sur les nations natives – Steven Newcomb, 21 mai 2020

Depuis l’élection de D. Trump comme président des États-Unis, on insiste de nouveau sur la “suprématie blanche” et le “nationalisme blanc” et leurs rôles dans l’origine des États-Unis.

En résultat de la commémoration du 400ème anniversaire de l’arrivée du premier vaisseau chargé d’esclaves en Virginie en 1619, les gens en 2019 ont passé pas mal de temps à réfléchir sur la connexion entre l’esclavage et l’origine des États-Unis. Menant à cette année, James Oliver Horton et Lois E. Horton ont publié leur livre “Slavery and the Making of America” (Oxford University Press), comme compagnon de lecture à une série télévisée éponyme du Public Broadcasting Service (PBS).

Il semble remarquable que la forme de domination appelée “esclavage” ne s’est officiellement terminée aux États-Unis qu’il n’y a qu’un peu plus de 150 ans Je trouve curieux que le dictionnaire Webster’s Third New International Dictionary (1996), ne liste pas une seule fois le mot “domination” dans sa définition de l’esclavage.

Parmi les entrées effectuées sous le mot “esclavage” / “slavery” nous trouvons : “travail forcé, corvées” et “soumission à une influence dominante”, focaliser sur la personne dominée comme étant “soumise” garde l’attention hors du dominant qui est activement engagé dans un acte de domination sur l’autre personne ou en d’autres termes, qui impose un système sur l’esclave.

La définition du dictionnaire Webster’s liste aussi “l’exploitation inhumaine d’un bien”, plutôt que les termes “d’exploitation inhumaine d’autres êtres humains”. Le mot anglais “chattel” remonte aux temps médiévaux et du mot “chatel” voulant dire “biens, propriété” et le terme latin moyen “capitale”.

Une question se pose du point de vue du maître d’esclave : est-il possible de s’engager dans une “exploitation inhumaine” d’un bétail non-humain, de biens ou de propriété ? Le philosophe anglais William Backstone appelait la propriété “le dominion despotique”, qui est correctement traduit par “domination”.

D’après Dictionnary.com “la suprématie blanche” est la croyance, la théorie ou la doctrine disant que les humains de race blanche sont supérieurs de manière inhérente aux personnes de tous les autre groupes raciaux, spécifiquement noirs et sont donc de droit le groupe dominant de toute société. Wikipédia, bien que ne considérant pas une source faisant autorité ajoute :

Le terme est aussi typiquement utilisé pour décrire une idéologie politique qui perpétue et maintient la domination sociale, politique, historique ou institutionnelle des blancs.” Wikipédia ajoute de plus qu’une telle domination est “prouvée par les structures socio-politiques historiques et contemporaines comme la traite d’esclaves trans-atlantique, les lois de Jim Crow aux États-Unis et le régime d’apartheid en Afrique du Sud.

Voici donc la question à laquelle je veux en venir : étant donné que la suprématie blanche est vue comme une idéologie politique qui perpétue et maintient la “domination des hommes blancs”, pourquoi n’est-elle jamais appelée “domination blanche”  lorsqu’elle est défiée ou débattue dans les médias ou les forums sociaux ?…

Nous avons vu comment le dictionnaire place une emphase sur l’être caractérisé comme “soumis”. Pourquoi ne pas dire “ils sont dominés” plutôt que de dire qu’ils sont “soumis”. Sans doute parce que cela mettrait alors l’emphase sur ceux qui s’engagent dans la domination systématique des autres. Ce type d’attention mettrait alors l’accent sur les dominateurs plutôt que sur ceux qui sont dominés. Dans le contexte de “suprématie blanche”, le mot “suprématie” veut dire “domination”. La “domination blanche” est le terme le moins poli pour nommer précisément ce qu’il s’est passé depuis des siècles. En appelant un chat un chat avec le terme de “domination”, nous fournissons un cadre de vision et de compréhension bien plus juste et éloquent.

Les schémas et arrangements de la domination du passé continuent de dominer le présent. Nulle part ceci est plus évident que dans le domaine de la loi et politique fédérales sur les Indiens. Depuis la fondation des États-Unis, lorsque l’esclavage fut inscrit dans la constitution américaine, il y a eu un effort concerté d’établir et de maintenir un système de domination sur les peuples et nation natifs sur la base de la distinction entre le “peuple chrétien” et les “natifs païens”, pour citer la décision de la Cour Suprême des États-Unis de 1823 dans l’affaire Johnson vs M’Intosh.

Ce qui est appelé suprématie blanche a émergé de l’empire chrétien (chrétienté) et de la domination exemplifié par les documents en langue latine émis par la Papauté au XVème siècle sous forme de bulles pontificales et leurs traductions anglaises ; j’y ai trouvé un vocabulaire bien établi utilisant des expressions de domination ce de différentes façons comme : envahir, capturer, vaincre, soumettre, réduire en esclavage perpétuel et saisir toutes leurs possessions et propriétés.

Ce vocabulaire et code de la domination illustrent la signification du mot de langue anglaise “dominion”, qui expose à son tour la véritable signification de la phrase de la Cour Suprême des États-Unis utilisée dans son rendu de l’affaire Johnson vs McIntosh “ultimate dominion”, en 1823. Cette décision est la base fondamentale de l’affirmation des États-Unis de leur droit de domination sur toutes les nations natives. Il est intéressant de savoir que dans le temps de Rome le fléau à flageller, utilisé par le maître pour flageller son esclave, était un symbole de dominio qui en latin veut dire dominer. (NdT : pour voir cette saloperie à l’œuvre, cf. la scène de la flagellation de Jésus dans le “Passion” de Mel Gibson, réaliste à souhait…)

Le mot “dominion” peut paraître bénin en anglais, mais c’est un mot horrible, précisément défini comme “un droit affirmé de domination avec droit de vie ou de mort”. (NdT : Notons qu’il n’y a pas encore si longtemps, la Canada ne pouvant émettre ses propres passeport que depuis 1982… Le Canada et ses “citoyens” se déplaçaient avec un passeport britannique où il était notifié : “Dominion of Canada”, c’est à dire que le Canada était, et est toujours, une domination de la couronne britannique, qui y exerce son “droit” de domination, en clair, le Canada est une entité coloniale servant la “couronne”, de fait La City de Londres qui est la “couronne”)

Rappelez-vous que cette idée de “domination blanche chrétienne” sur les “païens” est toujours le fondement du système idéologique actuel américain appelé “Loi et politique fédérales indiennes”.

CITYWDCVATICAN

Pour effondrer le colonialisme et la malfaisance régnante que nous savons être, pour le moins ; Le Vatican, La City de Londres & Washington D.C. ;

Steven Newcomb : Pagans in the Promised Land, Decoding the Doctrine of Christian DiscoveryPDF {N°4} de 45 pages ► Païens en Terre Promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte & Comprendre le système légal de l’oppression coloniale pour mieux le démonter ;

Kaianerekowa ou La Grande Loi de la Paix ;

Meurtre Par Décret – Le crime de génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada ;

Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire (1950) ;

Peau Noire – Masques Blancs de Frantz Fanon (1952) ;

Réflexions optimistes d’un historien engagé Howard ZinnVous ne pouvez être neutre dans un train en marche ;

Testament moral et politique de Bartolomeo Vanzetti (1927) ;

Paulo FreireLa pédagogie des opprimés, 1970 ;

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective ou renoncement au baptême en récusation de la doctrine chrétienne de la découverte de Jo Busta Lally ;

BIBLIOTHÈQUE PDF

Interdire un “droit païen” de domination par Steven Newcomb + Analyse JBL & MàJ le 7 juin 2018

Alors que depuis octobre 1492 il fut simplement implicitement compris qu’aucune personne indigène traditionnelle ou nation ne devaient être autorisées à survivre en dehors de la chrétienté et de sa nation « blanche ». Et toutes les approches qui partagèrent le même narratif trompeur dépeignaient le génocide comme une quête sacrée et un acte de charité profonde envers des êtres inférieurs. En France, Jules Ferry déclara en 1885 « les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures ».

  Preuve surtout que la connerie humaine n’a pas de limite…

Pensez-y lorsque vous vous préparerez à fêter en Espagne, en Amérique Latine, le Jour de la Découverte que vous appelez aussi sans équivoque possible, JOUR DE LA RACE/DIA DE LA RAZA et dans les pays anglophones Columbus Day/Jour de Christophe Colomb

Posez-vous les bonnes questions au lieu de chouiner parce qu’on déboulonne des statues ► https://fr.sputniknews.com/international/202006151043955790-christophe-colomb-deboulonne-aux-usa-lespagne-entre-indignation-et-approbation/

Si vous voulez vraiment mettre un terme définitif, sans arme, ni haine, ni violence, à la doctrine chrétienne de la découverte que tout le monde fête à Thanksgiving  ► ne le commémorez plus !

DITES NON ! Arrêtez de voter, de vous soumettre, de consentir…

Car, le salut de l’Occident et l’avenir de l’Humanité passent par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Du fait notamment comme nous le voyons très clairement maintenant qu’il n’y a pas de solutions au sein de ce système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais !

La solution est en chacun de nous, la solution c’est NOUS, tous ensemble, unis et solidaires !

JBL1960

61 réflexions sur « Une vue sur l’esclavage et la domination blanche – Steven Newcomb – 30 avril 2020 »

  1. Des Noirs retrouvés pendus à des arbres aux États-Unis, les familles contestent la piste du suicide

    Dans le contexte des manifestations contre le racisme aux États-Unis, trois nouvelles affaires alarment le pays. Les corps de trois Afro-Américains ont en effet été trouvés ces deux dernières semaines pendus à des arbres dans différentes villes. La police privilégie la piste du suicide, leur famille craignant à l’inverse des actes racistes.

    Ces deux dernières semaines, trois hommes noirs ont été découverts pendus à des arbres aux États-Unis. La nature de leur décès sème le doute auprès de leurs proches, alors que la police a conclu à des suicides.

    Selon le New York Times, deux d’entre eux ont été retrouvés en Californie dans des parcs publics: Malcolm Harsch à Victorville le 31 mai, Robert Fuller le 10 juin dans la banlieue de Los Angeles, à Palmdale.

    Bien que l’autopsie de Malcolm Harsch, 38 ans, soit terminée, ses proches n’ont pas été informés de la cause du décès.

    «Nous essayons vraiment d’obtenir plus de réponses sur ce qui s’est passé», a déclaré sa soeur. «Mon frère était tellement aimant, non seulement envers sa famille, mais même envers les étrangers. Ceci ne lui ressemble tellement pas.»

    Une vengeance raciste?

    Le 14 juin, un rassemblement a eu lieu à Palmdale en mémoire de Robert Fuller, dont la famille rejette aussi la piste du suicide. Les protestataires réclament que justice soit faite, selon le Los Angeles Times.

    Les familles craignent que la rapidité avec laquelle les enquêtes ont été menées camoufle des actes racistes.

    https://fr.sputniknews.com/societe/202006151043955133-des-noirs-retrouves-pendus-a-des-arbres-aux-etats-unis-leurs-familles-contestent-la-piste-du/

    J'aime

  2. Je le mets ici, car aujourd’hui l’esclavage ce n’est plus exclusivement les chaines que l’on a aux pieds, aux poignets, elles sont mentales, et c’est pas notre capacité à résister, individuellement d’abord, collectivement ensuite que nous pourrons les briser et nous émanciper…

    L’application StopCovid plus intrusive que prévu ?

    L’application de lutte contre l’épidémie StopCovid collecte plus d’informations qu’attendu. Tous les contacts croisés par une personne déclarée malade sont en réalité enregistrés d’après Mediapart. Le secrétariat d’État a tenté de justifier ce fonctionnement.

    La collecte de données réalisée par l’application StopCovid excède la description qu’en avait faite le gouvernement, rapporte Mediapart lundi 15 juin.

    En effet, l’application devait normalement se borner à récolter les informations des utilisateurs restant à proximité les uns des autres, durant un certain laps de temps, comme l’avaient certifié les autorités.

    «Lorsque deux personnes se croisent pendant une certaine durée, et à une distance rapprochée, le téléphone portable de l’un enregistre les références de l’autre dans son historique», avait ainsi expliqué au Monde Cédric O, le secrétaire d’État au numérique, en avril dernier.

    Tous les contacts croisés enregistrés

    Or, StopCovid enregistre en vérité les données de la totalité des personnes croisées, sur 14 jours, comme l’affirme Gaëtan Leurent, chercheur en cryptographie de l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria). Sur la plateforme de développement de l’application, le chercheur a en effet posté un message, relatant une expérience réalisée avec StopCovid.

    «J’ai fait un test en installant StopCovid sur deux téléphones, et en l’activant une dizaine de secondes avec les deux téléphones dans deux pièces différentes (environ cinq mètres de distance, plus un mur). Quand je me déclare ensuite comme malade, mon appli envoie bien ce contact sur le serveur, alors qu’il n’a aucun intérêt épidémiologique», explique le chercheur dans son message.

    Les résultats de ce test entrent en «contradiction avec le décret qui encadre l’utilisation de StopCovid», conclut Gaëtan Leurent.
    Le secrétariat d’État au numérique se justifie

    Contactée par Mediapart, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a affirmé que des contrôles étaient en cours. Le secrétariat d’État au numérique a par ailleurs justifié cette collecte supplémentaire d’informations, en arguant qu’un nouvel identifiant était attribué à chaque appareil tous les quarts d’heure.

    «Ainsi, un contact qui ne durerait que cinq minutes pourrait être la suite d’un contact de 12 minutes: deux contacts que seul le serveur est capable de relier pour comprendre qu’il s’agit en réalité d’un seul, de 17 minutes, donc à risques», a expliqué le secrétariat d’État à Mediapart.

    Lancée le 2 juin, l’application StopCovid avait connu 1,4 million d’activations lors de sa première semaine d’activité, selon Le Monde. Un chiffre qui représente environ 2% de la population française.

    https://fr.sputniknews.com/france/202006161043963907-lapplication-stopcovid-plus-intrusive-que-prevu/

    J'aime

  3. Covid-19 CIRCUS

    Rixheim, commune faisant partie de la comcom de Mulhouse, où a débute l’épidémie.

    Commune de 14000 habitants…

    En dehors de 3 morts de moins de 60 ans, TOUS LES AUTRES SONT DES EHPADIENS !

    J'aime

  4. Les chaines de l’esclavage, 1774 œuvre phare de Jean-Paul Marat

    « Le Mal est dans la chose même et le remède est violent. Il faut porter la cognée à la racine. Il faut faire connaître au peuple ses droits et l’engager à les revendiquer ; il faut lui mettre les armes à la main, se saisir dans tout le royaume des petits tyrans qui le tiennent opprimé, renverser l’édifice monstrueux de notre gouvernement, en établir un nouveau sur une base équitable. Les gens qui croient que le reste du genre humain est fait pour servir à leur bien-être n’approuveront pas sans doute ce remède, mais ce n’est pas eux qu’il faut consulter ; il s’agit de dédommager tout un peuple de l’injustice de ses oppresseurs. »

    Les chaînes de l’esclavage, c’est le premier développement, également antérieur à 1789, des positions révolutionnaires de Marat.

    R71 : Quand on lit « Les chaînes de l’esclavage » que Marat écrivit une quinzaine d’années AVANT la révolution de 1789, on comprend qu’il était le véritable visionnaire de cette révolution, il avait la confiance du peuple, des sections communales, il avait la vision et l’aura pour faire court-circuiter le système étatique et le capitalisme en marche. C’était l’homme à abattre qui ne pouvait être guillotiné comme l’escroc Danton ou l’autocrate intègre Robespierre. Marat était la hantise de la bourgeoisie ayant accédé au pouvoir, son erreur à notre sens, comme beaucoup en pareilles circonstances, il a voulu piloter le changement de l’intérieur, ce qui est im-pos-si-ble. Il aurait dû se retirer, se concentrer sur les sections en faisant diffuser « L’ami du peuple » partout pour consolider les sections sur tout le territoire. Le peuple aurait repris la barre. Marat savait que la « république » était un leurre oligarchique. Dans les chaînes de l’esclavage, il parle des « princes » (le livre se veut être l’anti-« Prince » de Machiavel…) parce qu’en 1774, il n’y avait que ça. À la lecture, il faut remplacer le mot « princes » par « gouvernants » et la vision s’élargit d’un coup…

    Le temps de la décolonisation est venu : Décolonisons l’esprit de l’homme blanc ! Cessons d’être les « esclaves » de la Race Parfaite, puisqu’il faut bien commencer par quelque chose !

    Cliquer pour accéder à nouvelle-version-pdf-les-chaines-de-lesclavage-de-jean-paul-marat-1774.pdf

    J'aime

    1. Interview censurée de Kemi Seba sur France2 (réalisée par la pathétique journaliste Séverine Lebrun) pour l’émission COMPLÉMENT D’ENQUÊTE qui date de 2011 dans laquelle Kemi Seba explique que l’homme noir (qui n’était pas entré suffisamment dans l’histoire selon un certain Nicolas Sarkozy – Discours de Dakar, en juillet 2007) n’a jamais été concerné par l’adage « Liberté – Égalité – Fraternité » puisqu’il était soumis à l’esclavage.

      Et déjà, à l’époque (08/17) j’avais apporté une critique constructive en précisant que je n’étais pas pleinement d’accord avec Kemi Seba notamment lorsqu’il parle d’arracher à la justice française une éventuelle compensation financière, comme cela a été fait pour la « shoah » bien qu’il ait raison de relever que pour l’holocauste des juifs on ne se pose aucune question alors que l’on ne parle jamais du génocide des Natifs/Amérindiens/Aborigène ; Parce que dans les mots d’Étienne de la Boétie dans le discours de la servitude volontaire je pense qu’il n’est nul besoin de rien arracher mais tout simplement de ne plus rien donner.

      Pour cela il nous suffit de changer d’attitude, même si le temps presse, comme je l’ai réaffirmée, il y a peu, en remettons à jour le PDF du Discours de la servitude volontaire d’Étienne de la Boétie ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/06/07/aux-peuples-du-monde-soyez-resolus-de-ne-servir-plus-et-vous-serez-libres/

      Voilà ce que veut dire, pour moi, affuter sa propre réflexion !…

      Cliquer pour accéder à discours-de-la-servitude-volontaire-detienne-de-la-boetie-1548-preambule-de-r71-et-franc3a7ois-rabelais-version-2020.pdf

      J'aime

    1. C’est moi, ou le chiffre a été révisé à la baisse ?

      « La cérémonie d’État en hommage aux 27.000 compatriotes qui ont perdu la vie » ainsi qu’aux personnes « qui ont été en première ligne dans la lutte contre la pandémie durant ces trois mois aura lieu le 16 juillet », a-t-il indiqué à la Chambre des députés. Cette cérémonie sera présidée par le roi d’Espagne Felipe VI, a ajouté le premier ministre socialiste.

      =*=
      PREUVE que TOUS LES CHIFFRES SONT FAUX :

      30 000 décès en France vs 67 millions d’habitants…

      J'aime

      1. Les chiffres sont donnés en fonction de l’usage qu’il en est fait.

        Pour les gueux, plus les chiffres seront élevés, plus le trouillomètre sera tendu.

        Pour les poly tiques et autres sbires, ce sont les nombres kabbalistiques qui sont le nerf de la guerre…

        Et 27000 le 16 7 2020…..c’est autrement mieux que 30000 16 7 2020

        2+7 =9
        1+6=7
        7=7
        20=2

        9+7+7+2 = 25 = 7

        😉

        J'aime

  5. La Capitol Hill Autonomous Zone (CHAZ) de Seattle dans sa seconde semaine ► https://resistance71.wordpress.com/2020/06/17/la-capitol-hill-autonomous-zone-chaz-de-seattle-dans-sa-seconde-semaine/

    Resistance 71

    17 juin 2020

    Nous avons attendu plusieurs jours afin d’en savoir un peu plus. Voici ce que nous savons : le 8 juin 2020 à 18:30 après 10 jours de répression acharnée de manifestations essentiellement pacifiques suite à l’assassinat de George Floyd à Minneapolis, l’East Precinct de la Police de la ville de Seattle dans l’état de Washington (côte ouest de l’état colonial des « États-Unis ») a été abandonné par la police.

    Dès lors les groupes de manifestants ont organisé la zone en une zone autonome libre de toute autorité locale ou fédérale. Depuis maintenant plus d’une semaine, elle vit de manière autonome au cœur de la ville de Seattle. manifestants et riverains, habitants cohabitent fraternellement et organisent la résistance.

    La dictature étatico-capitaliste s’énerve, Trump menace d’envoyer l’armée nettoyer la zone et rétablir « l’État de droit », c’est à dire la dictature du monopole de la décision et de la violence organisées.

    Il ne fait aucun doute que le mouvement sera menacé et infiltré, mais il est plus qu’intéressant de voir la solidarité spontanée se mettre en place, la CHAZ comme elle est désormais appelée, ressemble beaucoup à ce que furent les ronds-points des Gilets Jaunes. Nous traduisons en ce moment même des textes éclairant sur ce qui se passe à Seattle et dans la CHAZ.

    À suivre avec grand intérêt et prévoyons une résurgence Gilet Jaune hors des structures de la trahison réformiste. Pour un réseau mondial des luttes autonomes !

    Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

    J'aime

    1. Comme l’explique plus haut, SN, le jugement du juge Marshall rendu en 1823 dans l’affaire Johnson vs McIntosh donne force de loi au vol des terres des natifs + Les Lois Fédérales Indiennes (USA) – INDIAN ACT au Canada, et pour la Couronne (la City) le problème est réglé…

      Enfin pas tout à fait, c’est pour cela que depuis 528 ans les Natifs bougent encore…

      J'aime

      1. J’ai traité l’affaire Bundy en profondeur, du début jusqu’à la fin, grâce notamment à R71 qui avait des gens sur place ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/11/oregon-de-malheur/

        Début de l’histoire ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/04/malheur-de-malheur/

        La Nation qui a regardée cette bataille alors qu’elle est toujours, et la seule véritable, propriétaire des territoires en question, est la nation Paiute ;

        J'aime

    1. Oui, j’ai regardé sa vidéo, à PJ hier, mais je ne peux pas être d’accord avec son analyse sur les É-U. Il dit des choses justes notamment sur le fait que la pandémie a été orchestrée pour masquer la récession à venir = faillite des banques et du système pour leur permettre le Grand Reset qu’on annonce depuis le début !

      J'aime

  6. Cette photo, réelle, a été prise, à la même époque, dans le ciel de l’Oregon…

    Y’a pas de hasard.

    J’invite ceux qui voudront à se renseigner sur les « légendes et prophéties Hopis » car l’une d’entre elles parle d’un temps où « lorsque les capes oranges déferleront sur les terres ce sera un signal que la fin d’un temps approche »… Et les ouïghours portent des capes de couleur orange…

    Par ailleurs lorsqu’on s’intéresse aux légendes et prophéties amérindiennes l’importance des Kachinas est primordiale. La couleur dominante des Kachinas bienveillantes est le bleu…

    J'aime

    1. Le ciel est extrêment chargé et explicite ces dernières semaines.

      Même un mouzombie dans le coma devrait pouvoir en prendre conscience.

      —–

      Hier soir, par une pluie abondante, 1 arc en ciel « classique » puis un peu plus loin, un arc en ciel avec une forme de Z comme un éclair de foudre…HAARP or not HAARP ???

      Je roulais, et pas possible de se garer sur cette route…pour prendre une photo…

      J'aime

    1. Oui, et on culpabilise au passage…

      Pas de petit profit pour l’oligarchie, piske la PANDÉMIC n’a pas donné le résultat escompté…

      Kicéki a appuyé sur le bouton = RESTEZ CHEZ VOUS ?

      Et qui nous a verbalisé si on sortait ?

      J'aime

  7. Salut JBL,

    Superbe enchaînement de nouvelles dans les commentaires, je me suis bien marré !:)))

    Et pour revenir au sujet, Steven Newcomb à parfaitement compris…sur l’histoire du Dominion ! la terminologie est une arme idéologique fondamentale et super efficace que les conquérants de l’Amérique ont toujours maîtrisé à merveille et qu’on a hérité encore aujourd’hui !

    d’autant que en étant arabisant, j’ai toujours relevé aussi que Wikipédia selon si l’article est en Français sur un quelconque événement historique concernant la France, l’article est bien entendu purgé de toute controverse ou faits passés sous silence, il faudrait dans ce cas consulter la même page sur le même sujet mais en Anglais. Même chose dans l’autre sens, les articles de Wikipédia en Anglais généralement bien fourni et documentés, ne s’empêchent pas de passer sous silence tout ce qui peut sérieusement ébranler  »l’histoire officielle » ou rapportée par toutes sortes d’historiens même les plus critiques, il faudrait alors soit consulter l’article en Français parfois, ou en Espagnol pour espérer retrouver ces faits passé sous silence. Mais dans les deux cas, l’idéologie coloniale Anglo-Franco-Espagnole demeurent solidement attachés à leurs versions de l’histoire, à leur terminologies, leur lois ancestrales, et autres concepts impérialistes ou esclavagistes ou simplement racistes ! :))) le but étant bien entendu de garder Wikipédia comme une référence sûre et pourquoi pas un outil assez efficace de propagande pour les générations de Lycéens, d’internautes, et autres consommateurs de l’histoire fast food !:)))

    Sur Marat, je vous seconde pleinement ! je trouve aussi que vous êtes l’une des rares personnes qui abordent la révolution française sous cet angle critique et constructif ! mais ce ne sont pas les cons chauvins de tous poils qui risquent de s’aligner sur ces vérités un jour !

    Vous lire me procure toujours autant de plaisir et de  »frissons » :))) c’est tout simplement génial ! et j’ajouterai que c’est surtout lorsque vous développez dans votre propre style et vous expliquez que vous arrivez toujours à m’épater :)))

    Merci encore JBL !

    J'aime

    1. Merci à toi Sam d’autant que tu as parfaitement raison en tout point ;
      SN s’est spécialisé dans la sémantique, comprenant que pour exploser les mythos sur le plan légal, c’était la seule chose à faire !

      J’ai souvent explosé Wikia, notamment sur les grands auteurs anarchistes, comme Bakounine, qui est ravalé au rang d’amateur !

      Ah bah !

      Marat avait « scellé son sort » justement avec sa proximité avec le peuple, souvent avec R71 qui nous dégotte des pépites, nous échangeons sur le fait que s’il avait vécu, les choses ne se seraient sans aucun doute pas passées comme prévues par la « noblesse noire » déjà à l’œuvre et très active durant la Révolution Française !

      J’ai d’ailleurs révisé un PDF sur les vrais amis de la Révolution Française, je vais le chercher et le colle ci-dessous, vous m’en donnerez des nouvelles !

      😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s