Malheur de Malheur…

Cette info lu sur fr.sputniknews.com rapportée par la chaîne de Télé RT, vaut son pesant de cacahuètes…

Aux États-Unis, des fermiers en colère prennent les armes

Trois fermiers, épaulés par 150 partisans armés, ont pris le contrôle de bâtiments administratifs de la réserve nationale de Malheur, située dans l’État de l’Oregon, en signe de protestation contre l’arrestation de deux fermiers accusés d’incendie criminel.

Orchestrés par trois fils du fermier Cliven Bundy, — connu notamment pour ses bras de fer avec les autorités fédérales — les protestataires exhortent le gouvernement américain à ne pas s’ingérer dans les affaires intérieures de l’État de l’Oregon, rapporte la chaîne RT.

« Nous nous engageons à libérer ce territoire pour que les fermiers puissent cultiver leur lopin de terre, que les bûcherons puissent abattre des arbres et que les mineurs puissent exploiter les mines sans avoir peur de la tyrannie dont ils subissaient les conséquences de plein fouet jusqu’alors », a déclaré l’un des chefs des insurgés, Ammon Bundy.

Prospère auparavant, le comté de Harney, poursuit-il, s’est vu relégué au rang d’État sous perfusion. Pour y remédier, Ammon Bundy propose de placer l’État de l’Oregon hors de la juridiction du gouvernement fédéral et de le peupler par des « patriotes » armés, qui constitueront par la suite un gouvernement autonome.

Quant au Bureau de Gestion du Territoire des États-Unis, un autre chef insurgé, Blane Cooper, l’a comparé à un cancre qui continuera de harceler ses camarades de classe tant qu’il ne sera pas remis à sa place.

« Tant que la ligne rouge ne sera pas franchie et que les gens ne diront pas +Nous en avons marre+, rien ne changera », a martelé Blane Cooper.

Les protestations, déclenchées par les Bundy, ajoute-t-il, galvaniseront les patriotes américains partout dans le pays, des patriotes qui n’hésiteront pas à s’allier à leur cause.

« Tel un rayon d’espoir, elles (les protestations, ndlr) embrasseront le pays entier, tous les États sans exception. Tout le monde a besoin de cet espoir puisque le gouvernement n’a cessé de nous oppresser, de nous opprimer et de nous enlever tout ce qui nous était dû. Et il n’y renoncera pas tant que nous ne lui dirons pas +stop+ », a-t-il fustigé.

C’est beau quand même des gens qui se battent pour la terre de leurs ancêtres qui l’avaient eux-mêmes volés aux natifs

1823 : La cour suprême des États-Unis décide que les Amérindiens ne possèdent pas la terre

L’affaire Johnson contre McIntosh a établi, par la décision, rendue en 1823 par le président de la Cour Suprême des États-Unis, le principe de la souveraineté (« sovereignty ») des États-Unis sur son territoire au nom du « droit de découverte » des nations européennes, supérieur au « droit d’occupation » des autochtones.

En effet, dans cette décision, les preneurs à bail de Thomas Johnson ont été déboutés, au motif que celui-ci avait acheté sa propriété en 1773 et 1775 à des tribus Piankeshaw, alors que le défenseur, William M’Intosh (prononcer « McIntosh »), négociant en fourrures, avait ultérieurement obtenu une concession de ce même terrain (comme l’a en tous cas considéré le tribunal) du gouvernement fédéral des États-Unis.

Bon, on va juste leur rappeler à ces fermiers de Malheur que ; La base territoriale de l’empire, de l’impérialisme anglo-saxon, est usurpée, illégale et criminelle puisque fondée sur le non-droit des nations originelles, dépouillées sans vergogne de leur souveraineté territoriale, politique et culturelle.

Et que ; L’empire n’a pas de base territoriale légale, c’est aussi simple que cela.

Un empire sans terre est un empire à terre !

Aux colons de la Terre pour qu’il n’y ait plus de Colombus Day !

JBL1960

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s