Mise en vente de l’Île de la Grande Tortue – Mohawk Nation News traduit par R71 et plus encore du grain de sable JBL1960

Voilà pourquoi Trump a toujours affirmé que les Indiens n’étaient pas Souverains.

Prisonniers en leurs propres terres…

Justin Waterhole Trudeau est dans tous les mauvais coups ;

Jean Chrétien

Faut dire qu’il a été a bonne école. Le 9 juillet 2016 il était déjà question de Jean Chrétien, le bien nommé, et j’avais en appui du Rapport spécial de l’International Tribunal into Crimes of Church and State (ITCCS)  : Programme pour éliminer les activistes menant campagne au sujet des pensionnats pour Indiens et pour arrêter l’enquête qui a commencé officiellement au printemps de 1998 rappelé le pedigree complet du Premier Ministre de l’époque qui n’était autre que Jean Chrétien, dans ce billet très complet – Traduction Résistance71L’AUTOROUTE DES LARMES – ITCCS est à l’origine du Contre-Rapport Meurtre Par Décret – Le crime du génocide au Canada dont R71 a traduit l’essentiel que j’ai réunifié dans un PDF N° 1 et récemment mis à jour ► MEURTRE PAR DÉCRET.

Joseph Jacques Jean Chrétien est né le 11 janvier 1934 à Shawinigan au Québec au Canada et sans aucun doute, à 83 ans, a-t-il festoyé le 1er juillet dernier sur la terre volée encore rougie du sang des Natifs célébrant le 150ème anniversaire de la Confédération Canadienne, priant, dans le silence des églises à 10 heures précises ; Remerciant Dieu de leur avoir donné la force de Tuer l’Indien pour sauver l’homme blanc et de surcroit Chrétien.

Comme le prédispose le DEUTERONOMY 7: 1-2, 5-6 de l’Ancien Testament :

Lorsque l’Éternel, ton dieu, t’auras fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession et qu’il chassera devant toi beaucoup de nations et que tu les auras battues alors tu devras les détruire entièrement.

Tu ne traiteras point d’alliance avec elles, et tu ne leur feras point grâce, tu ne laisseras la vie sauve à aucun d’entre eux.

Voici au contraire comment tu agiras à leur égard : tu renverseras leurs autels, tu briseras leurs statues, tu abattras leurs idoles et leurs arbres et tu les brûleras au feu.

Car tu es un peuple choisi par l’Éternel, ton dieu, entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre.

Et le problème, voyez-vous, c’est qu’ils ont été au-delà de ces funestes conseils, bien au-delà. Génocidant les Natifs, et Nations Premières et s’établissant sur leur Terre et comme cela ne suffisait, organisant la capture « la chasse » des africains et leur mise en esclavage pour leur seul et unique profit et comme nous pouvons le revoir, même si c’est sous le prisme Zunien, avec la série télévisée « Roots » ► Racines. Et nous sommes tous Kunta Kinté, guerrier Mandingue au cœur de la doctrine chrétienne de la découverte. Voilà pourquoi nous affirmons que nous sommes tous des colonisés et que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

~~~~▼~~~~

 

Résistance au colonialisme : L’Amérique du Nord est vendue par morceaux aux plus offrants (Mohawk Nation News)

Mise en vente de l’Île de la Grande Tortue

Mohawk Nation News | 3 juillet 2017 | URL de l’article original ► http://mohawknationnews.com/blog/2017/07/03/turtle-island-put-on-sale/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 – URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/07/06/resistance-au-colonialisme-lamerique-du-nord-est-vendue-par-morceaux-aux-plus-offrants-mohawk-nation-news/

Lorsque le premier ministre Pierre Trudeau (NdT : père de l’actuel PM canadien) nomma Jean Chrétien (NdT : futur PM), ministre des affaires indiennes en 1969, le ministère passa sous le contrôle des nababs de l’immobilier et des banques. Ils mettaient en place une (nouvelle) saisi de terres indiennes.

Le destin murmura au guerrier : ‘vous ne pouvez pas résister à la tempête’ et le guerrier murmura en retour ; ‘Je suis la tempête’…

Notre terre ancestrale n’est pas leur pour vendre. Une propriété volée est vendue pour rembourser leur dette. En 1969, les affaires indiennes furent démantelées, notre terre saisie et vendue. Le plan fut modelé selon la politique de termination des États-Unis. Une politique qui fut éliminée par Lyndon Johnson et Nixon parce qu’elle violait les obligations de “traité”. Lisez le discours de Nixon à ce sujet. [http://todayinclh.com/?event=native-american-tribal-termination-is-wrong-president-nixon]

Des entités entrepreneuriales agressives s’emparent de nos terres. Pour parachever leur vol, elles doivent éliminer les liens naturels entre nous et notre terre qui existent depuis des temps immémoriaux et ce par des moyens illégaux.

Depuis son bureau ovale le président Trump a annoncé qu’il abandonnait tous nos titres de propriété pour que ce soit vendu aux plus offrants. Les chefs tribaux (NdT : de conseils élus via la loi fédérale indienne, c’est à dire des usurpateurs, sbires du gouvernement colonial fédéral) et CEOs étaient assis derrière lui afin de valider ce vol. Trump affirma faussement que la souveraineté de nos nations n’existaient pas parce que ce sont les contribuables américains qui soutiennent les INDIENS…

En 1969, il y eut un petit groupe au sein des communautés natives qui reçurent des positions importantes à travers le Canada. En 1970, la  National Indian Brotherhood (NIB) devint une entreprise. Ils ont aidé à l’établissement d’une commission d’appropriation des terres indiennes avec des avocats très agressifs et devinrent des agents immobiliers qui vendraient les terres indiennes. Bon nombre des intermédiaires dans ces affaires sont toujours en vie aujourd’hui. Ils travaillent toujours de manière rapprochée avec les Jésuites, le clergé et les agents indiens qui contrôlent nos communautés. Toute la terre au Canada appartient aux nations autochtones et est enregistrée aux affaires indiennes de Hull au Québec.

En 1969, le PM Pierre Trudeau proposa un brouillon législatif notoirement appelé le “white paper” (papier blanc)* afin de retirer toute protection des terres indiennes à travers le Canada de façon à ce qu’elles puissent être mises en vente sur le marché libre.

Ce white paper fut bloqué par Harold Cardinal de la nation Cree, qui rameuta avec succès les chefs traditionnels pour mettre fin à cette fraude. Les conspirateurs ont continué à organiser notre retrait de nos terres ainsi que toute protection légale.

D’après Kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix, notre intérêt ne peut jamais être supprimé, Ono’warageh, l’Île de la Grande Tortue est notre droit naturel. Le gouvernement fédéral a une responsabilité fiduciaire au nom de la couronne de protéger ces terres. La protection devait être retirée en utilisant ces corps sociaux qu’ils ont établis comme entreprises dans les années 1960 et 70. Elles ont l’air d’organisations autochtones mais sont en fait des entreprises de l’industrie immobilière et foncière.

Aujourd’hui, la plupart des réserves indiennes sur l’Île de la Grande Tortue sont des entreprises privées des corps municipaux.

La loi de l’Indian Advancement Act fut mise en place en Octobre 1924 pour créer les camps de prisonniers de guerre d’aujourd’hui. D’après la Proclamation Royale de 1763, la terre ne pouvait jamais être la propriété de NON-INDIENS ou de corporation non autochtones. Ainsi, les noms originaux de ces holdings des terres autochtones furent changés. Kahnawake était auparavant “les Iroquois de Caughnawaga”. Awlkwasasne était “les Iroquois de St Régis”. Les nouveaux titres de propriété furent établis aux noms de membres de la communauté qui ensuite signeraient la vente de ces terres à des entités non-indiennes.

Plus tard, Caughnagawa fut changé en  “Mohawks de Kahnawake Inc”, une entreprise privée. Akwasasne fut changé “Conseil Mohawk d’Akwasasne Inc” ; HDI Haudenausaunee Development Institute Inc. des 6 nations a été récemment privatisé et est devenu une entreprise afin d’y être agence immobilière sur place.

Les gouvernements dans le monde entier ont été informés qu’ils pouvaient maintenant acheter la terre indienne au Canada parce que la terre n’appartient plus aux autochtones mais à ces entreprises privées.

Il y a quelques années, les Chinois sont venus à St Régis et ont dit qu’ils avaient acheté les îles sur le fleuve St Laurent, qui leur ont été vendu par une entité entrepreneuriale qui était maintenant “propriétaire” de la terre. Les gens n’étaient pas du tout au courant, ils se sont organisés et ont protesté et ont obtenu une annulation temporaire de la transaction.

Le Canada est en ce moment en train de donner des terres disputées comme par exemple le port à Cornwall au moyen de Mohawks Akwasasne Inc. qui a illégalement pris possession de cette terre.

Les Iroquois de St Régis n’ont jamais abandonné, laissé cette terre. La procédure que la couronne avait établi sous le sceau de la Proclamation Royale de 1763, a été violée. Toutes les cessions de terre doivent être faites publiquement avec tous les membres de la nation. Tous ceux qui ont des conflits d’intérêts doivent être présents, comprendre de quoi il retourne et donner leur accord ; autrement la transaction est nulle et sans aucune valeur.

Dans les litiges d’affirmation de propriété des terres, les véritables propriétaires sont court-circuités par ces nouvelle entreprises qui vendent notre terre à ces entités et gouvernements étrangers.

Toutes nos terres sur l’île de la Grande Tortue sont ou ont été incorporées vers un membre de façon à ce qu’ils puissent (illégalement) faire des transactions immobilières avec des étrangers. L’Amérique du Nord dans sa totalité est en train d’être vendue aux plus offrants dans le monde et ce en faisant retirer illégalement le lien que nous, les véritables peuples naturels et originels de ce sous-continent, avons avec l’ensemble de l’Île de la Grande Tortue.

Le président des États-Unis et le premier ministre canadien travaillent de concert pour devenir les top agents immobiliers pour vendre frauduleusement toute notre terre aux plus offrants.

~~~~▲~~~~

*En complément de lecture sur le sujet, l’article de Steven Newcomb du 30 mai 2017 Johnson vs McIntosh un monument de papier de la suprématie blanche.

Comme je l’explique dans mon billet cité en préambule ; L’autoroute des larmes :

Nous ne sommes pas coupables ni même responsables de ces horreurs, certes, mais maintenant que nous avons les preuves en main ne restons pas silencieux car alors nous serions complices, au même titre que les Gendarmes de la police montée, les GRC, qui ont délibérément abattu plus de 30 000 chiens de traineaux dans les années 1960 pour détruire le mode de vie nomade en tant que peuple chasseur de la Nation Iqaluit.

1960 est l’année de ma naissance, donc bien sûr que je ne suis pas coupable.

Mais dés lors que j’ai connaissance aujourd’hui de ce fait, si je ne dis rien, si je ne fais rien, je tue ces 30 000 chiens à nouveau, j’appuie sur la gâchette 30 000 fois…

Arrêtons de consentir ! Ouvrons-la nous aussi ! Dénonçons le financement de la colonisation par les banques françaises et les gros assureurs AXA et NATIXIS. Ne soyons plus complices, même passif, du Tuer l’indigène pour sauver l’homme, blanc et de surcroit chrétien…

JBL1960 le grain de sable qui enrayera la Machine à nous broyer…

Traduction de l’illustration « White-Warrior » issue de l’article original de MNN :

Le Destin murmura au guerrier, ‘qu’est-ce qui te garde éveillé la nuit ?’ et le guerrier lui murmura en retour, ‘RIEN, je garde les autres personnes éveillées la nuit’…

Et ici, sur ce blog, nous les petits RIENS, les grains de sable, les fourmis que nous sommes, nous tenons debout, aux côtés de nos frères et sœurs colonisés parce que nous savons qu’ensemble nous pouvons TOUT

 

Publicités

10 réflexions sur “ Mise en vente de l’Île de la Grande Tortue – Mohawk Nation News traduit par R71 et plus encore du grain de sable JBL1960 ”

  1. https://www.marianne.net/debattons/blogs/objectif-washington/indiens-d-amerique-un-genocide-tranquille-et-presqu-acheve
    Un jour d’avril 1973, un militant noir américain pour les droits civiques, Ray Robinson, qui a longtemps suivi Martin Luther King, débarque à Wounded Knee, dans le Dakota du Sud. Il souhaite apporter son soutien à la cause des « Native Americans », ainsi que l’on nomme les Indiens aux Etats-Unis, qui manifestent contre les injustices dont ils sont victimes dans le pays. Wounded Knee est un lieu emblématique et de sinistre mémoire. C’est là, en effet, que furent massacrés et jetés dans une fosse commune entre 150 et 300 hommes, femmes et enfants au matin du 29 décembre 1890, par le 7ème régiment de Cavalerie du Colonel James Forsyth.

    J'aime

  2. By DIRK LAMMERS
    SIOUX FALLS, S.D. (AP)

    The FBI says a black civil rights activist was killed during the 1973 occupation of Wounded Knee, and it suspects militant members of the American Indian Movement are responsible, according to recently released documents.

    J'aime

  3. Parce que l’un des objectifs était que les femmes indigènes cessent de procréer ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/10/la-solution-finale-du-probleme-indien/

    Pour ceux qui pensent que ce problème Indien nous est étranger, je voudrais rappeler les propos tenus par Robert Mc Namara, lors d’un entretien accordé à la presse française en 1996, et donc il y a seulement 20 ans de cela ;

    On doit prendre des mesures draconiennes pour la réduction démographique contre la volonté de certaines populations. Réduire le taux de natalité s’est avéré quasiment impossible. On doit dès lors augmenter le taux de mortalité. Comment ? Par des moyens naturels ; La famine et la maladie. »
    =*=
    Qu’a fait la presse en entendant ses propos ?
    RIEN… Comme d’hab

    J'aime

  4. A reblogué ceci sur Raimanetet a ajouté:
    Et ici, sur ce blog, nous les petits RIENS, les grains de sable, les fourmis que nous sommes, nous tenons debout, aux côtés de nos frères et sœurs colonisés parce que nous savons qu’ensemble nous pouvons TOUT…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s