Convaincre et non vaincre…

…Mais pour autant nous devons trouver le moyen de VAINCRE cette foutue inertie de départ !

Prise de conscience individuellePrise de conscience collectiveBoycott et Organisation parallèleDésobéissance civileRéorganisation politico-socialeChangement de paradigme

Pour l’essentiel, nous (les peuples), sommes coincés entre les phases 1 et 2 ou 2 et 3.
Pourquoi ? Parce que le formatage propagandiste a la vie dure et le matraquage idéologique néfaste continue, cela change, mais lentement.
Le plus dur est toujours de vaincre l’inertie de départ : Prenons un grand portail d’usine coulissant en fer/acier. Il est lourd et il faut s’arque bouter pour le mettre en branle initialement, une fois en mouvement, si on atteint une certaine vitesse, on peut pousser le portail qui coulisse avec deux doigts et maintenir la vitesse d’ouverture relativement constante.
Dans notre schéma, les phases 1 et 2 sont la poussée initiale, c’est dur… en phase 3 et 4 c’est bien plus facile car le momemtum est créé, les dernières phases se font avec deux doigts…
Le but de l’oligarchie, et en France nous en avons la preuve avec la mise en place de Macron, véritable cheval de Troie américain, à l’Élysée, est de maintenir la masse en phase 1 et 2 de façon à ne jamais atteindre le momentum nécessaire pour l’ouverture du portail en grand.

Parce que de l’autre côté du portail ; c’est l’émancipation !…

Et ils le savent… C’est pourquoi la grille totalitaire se met en place et va se refermer sur nos tronches, dans un grand Clac, puis Klang et enfin Slang… Parce qu’il sera bien tard, alors qu’on était prévenu que lorsqu’ils en auraient fini avec les indigènes/autochtones/Natifs/Nations premières, ce serait notre tour, à tous. Puisque nous sommes tous des colonisés alors que NOUS SOMMES LA SOLUTION !

~~~~▼~~~~

Résister au colonialisme… résister à l’état policier…

(Mohawk Nation News)

“Regardez et comprenez, car quand ils en auront fini avec nous… ce sera votre tour !”
~ Membre du conseil des femmes mohawk s’adressant à des Québecois venus aux nouvelles lors de la crise d’Oka, 1990 ~

« Lorsque je me promène dans l’Amérique profonde et que je vois la masse des blancs, ils ne se sentent pas opprimés, ils se sentent impuissants. C’est là que nous pouvons mesurer l’étendu du génocide psychologique qu’ils ont déjà infligé à leur propre peuple. »
~ John Trudell ~

Kahnasetake, 270 ans de résistance, reportage à voir et diffuser sans modération (VOSTF)

Mohawk contre état policier

Mohawk Nation News | 14 juillet 2017 | URL de l’article original ► http://mohawknationnews.com/blog/2017/07/14/mohawk-v-police-state/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 ► URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/07/16/resister-au-colonialisme-resister-a-letat-policier-mohawk-nation-news/

A lire en complément : 

“Un manifeste indigène”, Pr. Taiaiake Alfred (Mohawk, clan de l’ours) et la Grande Loi de la Paix, Kaianerekowa, que nous avons intégralement traduite en français il y a quelques années.

Il y a des milliers de communautés onkwe’onweh, les véritables peuples naturels de ce sous-continent nord-américain. Tout cela est notre terre. Les voleurs de terre lorgnent dessus. On nous dépeint comme des sauvages et des terroristes vivant sur des propriétés que nous n’utilisons ni ne développons. Les colons établis veulent nous virer ou nous assassiner afin de nous retirer du chemin du plus grand profit.

Toute véritable vie sur notre terre immémoriale représente notre héritage. La création (nature) a fait cette terre pour nous, nos non-nés et toute la nature. Nous avons accepté en premier la grande loi de la paix et nous avons été d’accord pour la diffuser dans le monde entier.

Il y a 27 ans (NdT : Oka, Kahnasetake,1990), nous avons vu la distance que l’ennemi était prêt à aller pour saisir notre terre. Ils voulaient savoir le niveau de résistance auquel ils auraient à faire face dans cette escroquerie foncière de “développement”.

Ce test fut Oka. Le Canada supposa qu’il pourrait stopper cette révolte au moyen de leurs tactiques militaires. Ils ont vu que nous ne nous serions jamais rendus. Onowa’regeh, l’île de la grande tortue ne peut jamais être volée. elle est soumise à une occupation illégale. Nous n’avons jamais laissé, abandonné un pouce de terrain, jamais.

Ellen Gabriel de Kanehsatake (NdT : qui fut la porte-parole des Mohawks pendant toute la crise d’Oka), a brillamment expliqué que le Canada a peur du Québec, que toujours plus de politiciens et de voleurs de terres ont des penchants séparatistes. Ils ont l’intention de voler frauduleusement chaque pouce de notre terre et nous laisser sans territoires. Les Canadiens français ne peuvent que se séparer de leur contre-partie et corps politique anglais, mais pas de nous, pas de notre terre. Trudeau soutient les séparatistes car ceux-ci l’ont élu.

Tout le véritable peuple originel de l’île de la grande tortue va se tenir ensemble, debout sous la constitution de la paix (kaianerekowa). Les 6 nations (iroquoises) et tous leurs alliés sont prêts à faire leur devoir en accord avec notre loi.

Nous résisterons aux va t’en guerre. Comme l’a dit John Trudell : “Nous ne sommes pas militants parce que nous n’avons pas inventé le fusil pour tuer les gens… La loi entrepreneuriale (coloniale) est utilisée comme une balle pour nous détruire.”

~~~~▲~~~~

Personnellement en complément de lecture je recommande ce PDF {N°5} de 19 pages « l’introduction à la philosophie et la pensée amérindiennes » à partir de larges extraits de traduction faites par Résistance71 du livre-testament de Russell Means « Si vous avez oublié les noms des nuages, vous avez perdu votre chemin » ;

Car comme le disait Crazy Horse :  Nous avons besoin d’une grande vision et la personne qui l’obtient doit la suivre comme l’aigle recherche le bleu profond du ciel…

Crazy Horse
Tašúŋke Witkó
Son-cheval-est-fou

Certes, nous sommes encore trop peu nombreux et nous avons encore à convaincre pour vaincre l’inertie de départ…

Mais quelque minuscules grains de sable, placés à des endroits stratégiques peuvent enrayés la plus belle des machines à tuer et empêcher Trump et Trudeau de vendre l’île de la Grande Tortue à la découpe car comme l’affirmait déjà Crazy Horse : on ne peut vendre la terre (volée et encore rougie du sang des Natifs) sur laquelle un peuple marche… C’est bien dans l’esprit de l’homme blanc à l’origine de la Loi Fédérale Indienne ça ! Et contre quoi nous devons lutter, ici & maintenant et d’où nous sommes.

Je reste persuadée que le salut de l’occident viendra des peuples qui briseront les chaines du colonialisme, ensemble, refusant la guerre perpétuelle ;

Debout, aux côtés des peuples autochtones de tous les continents et toujours colonisés, refusons de consentir au jeu mortifère qu’on nous force à jouer !

Disons ► NON ! nein, no, nee, na, não, pù shi ; En Zoulou même ; cha ! Ou en Mohawk si vous préférez : Iáhten. Et comme on me l’a fait remarquer il y a peu, en grec NON s’écrit όχί et se prononce ochi…

Niawen & Skennen ► Merci et Paix en Mohawk…

Mitakuye Oyasin ► Nous sommes tous inter-reliés expression Lakota (Sioux)

Soyez résolus de ne servir plus et vous serez libres !

Extrait du discours de la servitude volontaire de M. Étienne de la Boétie

JBL1960

 

 

 

Publicités