La césure du Temps… Zéro

Avec Steven Newcomb pour en finir avec la sémantique colonialiste et une bonne fois pour toutes !

Steven Newcomb –  Universitaire, juriste, chercheur et écrivain Shawnee-Lenape – Auteur du livre : « Pagans in the Promised Lands : Decoding the Doctrine of Christian Discovery » et grâce aux larges extraits de traduction de l’anglais au français par Résistance71 en version PDF {N°4} de 45 pages ici ► « Païens en Terre Promise décoder la Doctrine Chrétienne de la Découverte » nous emmène toujours plus loin dans la sémantique, car les mots sont une arme et bien utilisés ils nous permettront CONJOINTEMENT (Natifs ou non) de faire tomber TOUS les empires en retirant notre consentement, d’un coup sec sous les pieds de l’Oligarchie régnante et un chouïa aux abois quand même pour finaliser le Plan qui a toujours été de « Tuer l’Indigène pour sauver l’Homme » Blanc et de surcroit Chrétien et cela fut rendu possible avec la mise en place des Pensionnats pour Indiens dès 1820 et jusqu’en 1980 aux USA, et dès 1840 et jusqu’en 1996 au Canada

S’il est vrai que la profonde analyse qui suit, du même auteur, prolonge l’idée développée dans sa publication du 19 juillet intitulée Interdire un “droit païen” de domination, ICI. Pour ma part, je conseille la lecture en miroir de sa publication du 28 juin dernier : L’esprit de l’homme blanc est à l’origine de la soi-disant loi fédérale indienne .

Résistance au colonialisme : En finir avec la sémantique colonialiste… (Steven Newcomb)

Lire le dossier R71 ► La sémantique colonialiste par Steven Newcomb

Les constructions imposées et intrusives de l’esprit européen

Steven Newcomb | 22 juillet 2017 | URL de l’article original ► https://indiancountrymedianetwork.com/news/opinions/invasive-imposed-constructs-european-mind/

Traduit de l’anglais par Résistance 71 ► URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/07/26/resistance-au-colonialisme-en-finir-avec-la-semantique-colonialiste-steven-newcomb/

La théorie du “titre aborigène” est un ensemble d’idées produit par l’esprit euro-américain, par des métaphores et autres constructions mentales, qui, au moyen d’une vague d’actes génocidaires, fut imposé par la force sur nos peuples et nations originels, ainsi que bien d’autres idées de provenance étrangère. La “théorie du titre indigène” est focalisée sur le livre “Indian Pueblo Water Rights,” co-écrit par Charles T. DuMars, Marilyn O’Leary et Albert E. Utton. Le premier développement du chapitre 3, “The Pueblo Water Right as Aboriginal,” , parle du développement historique de la “théorie du titre aborigène”.

Au moment de l’exploration et de la colonisation européenne de l’Amérique du Nord, les seuls habitants du sous-continent étaient les Indiens.” nous disent les auteurs. Avant que les chrétiens européens n’amènent de manière invasive les mots d’”Indien” ou d’Indiens” sur cette terre maintenant usuellement appelée “l’Amérique du Nord”, il n’y avait personne vivant ici, qui était identifié par ce nom. Pas une seule nation originelle dans cette partie de la planète s’identifiant du nom “d’indien” ou “Indiens”. Pour le dire autrement, avant que les envahisseurs christo-européens n’envahissent notre partie de la planète, absolument personne ici ne vivait sous ce nom “d’Indien”, absolument personne.

De tels termes sont des métaphores, mentalement et linguistiquement inventées par les Européens et, soutenues par des formes et moyens variés de force, projetés par les Européens sur ces peuples et nations vivant dans une vaste zone géographique que les Européens d’il y a longtemps connaissaient sous le non des “Indes”. Nos peuples et nations n’étaient pas, si ce n’est dans l’imaginaire et le langage des chrétiens ainsi que leurs activités mentales, connus sous le vocable “d’Indiens”.  Nos ancêtres ne furent connus sous ce nom qu’en direct résultat de l’imposition de leur langage et idées par les christo-européens sur nos ancêtres. Les chrétiens européens ont mentalement projeté des mots et des idées tels qu’Indiens” et “occupation indienne”, ils affirmèrent ensuite “voir” ces apports exogènes alors qu’ils n’étaient que leurs propres projections mentales et linguistiques.

Le livre “Indian Pueblo Water Rights” parle de “l’occupation indienne des terres” sans jamais mentionner que “l’occupation indienne” est une idée totalement inventée par les Européens, puis imposée sur  nos peuples et nations et leurs territoires. Les auteurs disent: “L’occupation originale des sols indienne est appelée possession aborigène et porte avec elle le titre aborigène d’occupation des sols.” Leur utilisation du mot “originale” pose la question “originale de quoi ?” L’expression utilisée “l’occupation originale indienne” suggère que le concept ou idée “d’occupation des sols indienne” a un point de départ ou un endroit d’origine. A la réflexion, cet “endroit” d’origine est trouvé dans les opérations imaginaires de l’esprit intrusif et envahisseur européen. Pour insister plus avant sur leur vision, les auteurs ajoutèrent une note de bas de page où ils écrivent : “Il n’y a aucun doute que les Indiens Pueblo étaient les occupants aborigènes originels.” Cette mention du “aucun doute” rend pour sûr la terminologie imposée “d’occupants aborigènes” comme factuelle, vraie, et correcte basée sur une “observation” objective.

De plus, en utilisant le mot “étaient”, les auteurs commentent sur le “fait d’être” des Indiens Pueblo, suggérant par là, comme si c’était un fait physique, que les “Indiens” Pueblo étaient des “occupants aborigènes”, indépendants de l’esprit des Européens chrétiens, plutôt que le résultat des idées politiquement et subjectivement motivées de l’esprit des chrétiens européens.

Ces concepts sont le résultat direct de la façon de penser européenne en matière de colonisation au sujet de peuples et de nations existant sur ce continent bien avant que ces colons n’eurent envahi l’endroit. Considérant ces faits importants, nous sommes alors capables de comprendre que des idées qui furent estimées être “vraies” par les chrétiens européens, n’étaient en fait “vraies” que dans le contexte des assomptions de domination de ces Européens sur nos peuples et nations existant sur place bien avant que la colonisation européenne ne commence.

Bref, le concept “d’occupation des sols Indienne” n’a rien à voir avec avec le comment les peuples originels du continent se percevaient et se comprenaient eux-mêmes et leurs relations avec la terre et territoires sur lesquels ils vivaient. Les concepts européens dérivaient de l’esprit européen (ethno/euro-centrisme) et non pas de l’esprit des peuples natifs de l’endroit. (NdT : aucune universalité là-dedans, ce ne sont même pas des “concepts” puisqu’un concept est juste et universel par définition, ce ne sont que des impositions résultant donc de la projection mentale eurocentrique des colonisateurs, imposées par la force, la ruse et le mensonge..).

Au lieu de se concentrer sur le développement “historique” du “titre aborigène”, les auteurs de l’ouvrage nous auraient rendu un fier service s’ils avaient focalisé sur le développement mental des colonisateurs et de leurs idées sur le “titre aborigène” et “l’occupation des sols aborigène”. Une vision des plus utiles aurait vu le jour en dénonçant les mots et les idées comme “indiens”, “occupation”, “occupants aborigènes”, “possession aborigène” et “titre aborigène” et étant des mots et des constructions mentales imposés par les Européens chrétiens, imposés sur nous sans le libre consentement de nos nations originelles. Ceci est vrai en regard de tout le répertoire de langue anglaise (ou espagnol, pour ceux qui ont été colonisés par L’Espagne, ou portugais pour la colonisation portugaise…)

Il aurait aussi été utile de voir que les auteurs de Pueblo Indian Water Rights avaient mentionné que ces mots et idées européens n’étaient pas et ne sont toujours pas des caractéristiques physiques du monde naturel. Aucun de ces mots ou idées ne sont provenus de la pensée indépendante européenne ou indépendamment de quelque système linguistique que ce soit. Pour être plus précis, les co-auteurs du livre auraient dû écrire :  » Il n’y a aucun doute que les Espagnols et autres chrétiens européens, ont mentalement conceptualisé et nommé unilatéralement les Indiens Pueblo comme ‘aborigènes’ et ‘occupants aborigènes’, ayant une ‘possession aborigène’.  »

Cette ligne d’analyse mène en fait à ceci : Nos peuples et nations originels n’ont pas développé mentalement ou linguistiquement ces mots et idées qui sont toujours maintenant utilisés dans les états variés de domination pour opprimer nos vies et nos territoires. Comment donc est venue cette assertion que nous sommes de droit les sujets des “colonisateurs”, de leurs mots et de leurs idées sans notre libre consentement ? Ceci s’est produit et a été maintenu avec succès parce que nous ne passons pas assez de temps à questionner et à défier les mots et les idées des colons comme “le titre aborigène”, le “titre d’occupation des sols aborigène” le tout fondé sur la vision et la présence chrétienne (“découverte”) sur des terres non-chrétiennes.

Il faut noter que le 26 juillet 2016, Newcomb nous proposait déjà une ligne d’analyse similaire, intitulée : Temps de reconnaître l’indépendance originelle de nos nations, retranscrite dans ce billet et complétée par mon analyse.

Steven Newcomb avec ce tout dernier texte propose aux descendants des Peuples originels, les NATIFS, dont il fait partie et aux descendants des colons/envahisseurs/exterminateurs soit les NON-NATIFS, dont je fais partie, de créer un point de rupture avec le temps passé dit du Colonialisme.

À partir de ce TEMPS NOUVEAU {Zep Tepi en Égyptien antique] ou Tep Zepi ; TEMPS ZÉRO selon les CODEX Maya nous pouvons décider, tous ensemble de rompre avec le cycle mortifère qu’a créé l’esprit de l’homme blanc et notamment des hommes en jupe depuis plusieurs siècles et totalement réactivé en Amérique du Nord par le Créationnisme, et les fondamentalistes chrétiens et ces dernières années sous Reagan, la dynastie des Bush, puis les Clinton et jusqu’à aujourd’hui avec sous la Présidence Trump et son disciple Mike Pence.

Nous pouvons créer cette césure, et décider à partir de ce temps nouveau, de ce point zéro de remonter à la nature originelle de l’humain ce qui est toucher à l’universalité de la Nature dont nous faisons partie.

L’Idée première est qu’il y a un dénominateur commun à toutes ces pensées formulées au delà du temps et de l’espace et l’Objectif est de connecter les énergies, les électrons libres pour donner l’exemple d’associations toutes aussi libres par delà l’espace et le temps…

TEP ZEPI : LE TEMPS ZÉRO

Préambule de Résistance71 : La mission de chacun est de démonter la pyramide du pouvoir pierre par pierre, c’est en changeant notre relation à la société que nous changerons de paradigme, que chacun voit l’intérêt commun et la machine du changement réel se mettra en place. C’est ça la révolution, elle est organique dans un changement de relation à la société des individus collectivement unis. C’est ainsi que tombera l’État, la grande partie de l’humanité ira de l’avant autrement, il tombera en désuétude. Nous vivons à notre sens les premiers moments de l’agonie du système étatique. C’est la fin, c’est un moment historique, même s’il n’est pas encore perçu comme tel. Ce que les « zélites » appellent le N.O.M correspond aux derniers soubresauts de l’ignominie étatico-capitaliste. Sa fin est proche, mais cela prendra un certain temps pour que la relation à la société change. L’humain est fondamentalement bon, il y parviendra… Les générations du futur apprendront notre histoire avec effarement… Elles seront incrédules de tant de veulerie et de stupidité induite combinées. Extrait de mon billet du 22/12/2015 TEP ZEPI : Le temps zéro, et ce texte est en union avec l’Idée, qu’il y a un dénominateur commun à toutes ces pensées formulées au delà du temps et de l’espace…

Résistance71 m’a traduit ce texte en anglais, y apportant sa patte en filigrane et par pure amitié ► TEP ZEPI : Beginning of a new era

Nous pouvons décider de notre futur, ensemble, et nous pouvons décider quand il commencera, au point de césure, au point zéro, au temps nouveau et donc décider d’abandonner l’ancien. Car il ne s’agit pas de rien arracher mais seulement de ne plus rien donner ► La race parfaite ! Par Mohawk Nation News et je rajoute mon grain de sel…

UNION ► RÉFLEXION ► ACTION ► ASSOCIATIONS LIBRES CONFÉDÉRÉES ► SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS

JBL1960

 

 

 

 

Publicités

Les vrais chiffres du chômage de 06/2017 par Patdu49 + mon grain de poivre…

Parce que c’est FOUPOUDAV* dans ce système « artificiel » là !

Les vrais chiffres du mois dernier, pour suivre la déconfiture annoncée que Jupiter 1er étale sur nos tartines ; Alors que la SOLUTION c’est NOUS !

Merci à Patdu49 qui,  en nous donnant les vrais chiffres du chômage chaque mois, rétablit certaines choses, comme le fait que 1 chômeur, inscrit à Pôle Emploi, sur 2 ne perçoit RIEN du tout = Rien, nada, nothing, nout, niente, niets, nanimo, nichts, ничего, et comme on dit par chez moi = Queutch… Comme quoi, c’était urgent de baisser de 5 € les APL ! Bien sûr ce n’est pas beaucoup, il y a pire, il y a toujours pire, mais c’est le principe qui est acté, et le fait qu’on soit prévenu !

Oyez, oyez bonnes gens (salauds de pauvres, moins que rien) ; on peut tout vous prendre si on veut, mais comme on est bon prince (de Mougeon-Rothschild) ben on va y aller doucement, très doucement, on s’en fout nous on a tout notre temps !

*FOUtu POUrri D’AVance…

~~~~▼~~~~

Vrais chiffres chômage Juin 2017, 3900 chômeurs de plus, malgré 319000 radiés ce mois

Patdu49 | Mercredi 26 juillet 2017 | Source ► http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-juin-2017-195381

6 618 100 privés d’emploi et travailleurs occasionnels officieux, toutes catégories confondues, + 4 800 000 environ d’invisibles qui n’entrent pas ou plus dans les statistiques officieuses ( chiffres détaillés bas de page ).

Total : toujours + de 11 MILLIONS de chômeurs en France (fourchette basse), et autant de pauvres largement sous les seuils de pauvreté

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, moyenne mensuelle (basée sur 1 trimestre) de Juin 2017 :

- Défauts d’Actualisation (bugs informatiques + oublis + des découragés non indémnisés) : 218 200, 40,8 % des sorties des listes. (- 8 % sur 1 an)

- Radiations Administratives (les punis) : 51 600, 9,6 % des sorties. (+ 3,6 % sur 1 an)

- Autres Cas (morts, suicidés, emprisonnés, expulsés etc) : 49 200 et 9,2 % des sorties. (- 5,2 % sur 1 an)

soit 319 000 radiés des listes (59,6 % des sorties) ce mois (moyenne mensuelle sur 1 trimestre) pour autres motifs que :

- Stages parking : 64 300, 12 % des sorties. (-15,3 % sur 1 an)

- Arrêts maladie, maternité, départs en retraite : 43 500, 8,1 % des sorties. (+ 8,8 % sur un an)

- Reprises d’emploi déclarées : 108 400, ne représentent que 20,3 % des sorties des listes de pôle emploi. ( + 8,1 % sur 1 an )

Demandeurs d’emploi par catégories :

  • A : 3 483 200 -0,3 % ( – 1 % sur 1 an ).
  • B : 726 400 +0,6 % ( + 0,8 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
  • C : 1 353 000 +0,6 % ( + 12,8 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
  • D : 295 500 -1,2 % ( – 1,8 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
  • E : 423 100 +1,3 % ( – 1,7 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 6 281 200 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 1,8 % sur 1 an, 3 900 chômeurs de +, par rapport à mai.

TOTAL, dom-tom compris : 6 618 100

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : – 1,3 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 3,5 % sur 1 an.

Chômage des 50 ans et +, + 6,2 % sur 1 an.

1 chômeur inscrit à pôle emploi sur 2 (48,95 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITÉ, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER)

 

Le + scandaleux, LE CHÔMAGE INVISIBLE, complètement en dehors des statistiques :

Ne sont pas comptés dans ces 6 618 100 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

1 000 000 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 1 820 000 environ de foyers (dernier chiffre connu), seuls 820 000 environs sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein, donc si on parle en nombre d’individus c’est pire.

1 200 000 de foyers bénéficiaires de la prime d’activité (qui remplace le RSA activité qui sont donc sortis des statistiques RSA) environ, sur les 2,5 millions au total (dernier chiffre connu) de bénéficiaires (160€ en moyenne par foyer) , sont en recherche d’emploi stable et non précaire.

+ encore 1 100 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d’accès à un emploi adapté.

+ encore 1 500 000 de SANS-DROITS, qui sont principalement :

- des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d’emploi, qui comme vous le savez n’ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe), favorisant délits, crimes, trafics, prostitution, esclavagisme moderne, radicalisations etc.

- des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 700€ d’allocation chômage, ou 808,46€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 679,43€ par mois, si vous êtes NON SDF.

- des bénéficiaires de pensions de reversions ( veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA ( 473,50€ pour une personne seule ), et qui n’ont pas l’âge pour prendre leur propre retraite ou pour percevoir le minimum vieillesse ( 65 ans ) qui s’appelle aujourd’hui « A-S-P-A » (allocation solidarité aux personnes âgées), qui est récupérable sur le patrimoine, au décès.

- des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

- des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits).

- des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

– on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable.

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 11 MILLIONS de demandeurs d’emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources : Rapport complet de la DARES de 13 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/di-mensuel-mjtttb20.pdf

Rendez-vous le vendredi 25 aout 2017, pour avoir les vrais chiffres du chômage de juillet 2017.

~~~~▲~~~~

Et il y en a encore, pour affirmer que peut-être la générosité du système des allocations chômage inciterait à l’oisiveté et qu’il faut les fliquer à mort ces feignasses !

Lisez-bien ; 7H45 On se réveille pour une petite séance d’exercice à jeun ! Des études prouvent que le sport au réveil permet de booster votre motivation. (si t’es à jeun parce que t’as plus de thune pour bouffer, ça compte pas hein ? Se rappeler les conseils de David Cameron ; les pauvres doivent économiser pour être moins pauvres… Cameron lui est toujours aussi… Riche et *on !) 8H45 On avale (des fois qu’on le snifferait) un p’titdèj copieux et on boit son café sur le balcon. L’objectif : profiter de la lumière du jour antidépresseur naturel. (C’est le gars qui a pondu ça qui n’a pas la lumière à tous les étages, hein ?) ► 9H15 C’est parti pour un recherche (in)efficace ;

Bon alors, c’est un gonze du Pôle Emploi Compiègne Source 20Minutes (un poteau à MacDeRoth vu qu’il est Picard Manu) qui a pondu ça et qui a trouvé le moyen de le poster sur la page FaceBook du PE quand même et sans comprendre, tout de suite, que ça n’allait pas le faire !

En complément de lecture ; parfaitement ad hoc, l’analyse de Robert Bibeau du 19 juillet sur son site Les 7 du Québec intitulée : LES MILLIARDAIRES EMPOCHENT ET LES PROLÉTAIRES DÉCROCHENT (la crise économique perdure)

Les emplois implosent alors que les profits explosent. On s’étonne d’apprendre que le mode de production capitaliste est en crise systémique depuis le krach boursier de 2007-2008. La reprise promise se fait attendre disent les cambistes. Pourtant, les profits sont en hausse – à des niveaux records – alors que le taux d’activité de la main d’œuvre est en baisse – à des niveaux records. Faut-il en conclure que la reprise est réelle pour les riches et que la disette est concrète pour les salariés ?  Examinons quelques chiffres de France ayant valeur d’exemples.

En deux ans, en France, 407 usines ont fermé (2014-2015), hécatombe qui rempile sur la destruction de 1,4 million d’emplois en 25 ans. En contrechamps, en 2017 les «Resto du Cœur» ont accueilli 926 000 personnes et distribué 136,5 millions de repas dans 2112 centres et antennes, apportant leur aide à 30 500 nourrissons de moins de 12 mois; indice flagrant de la paupérisation de la population. (1)

 Aujourd’hui la France compte 6 612 700 chômeurs et travailleurs occasionnels précarisés, auxquels il faut ajouter 4 800 000 chômeurs invisibles qui ne sont pas comptabilisés dans les statistiques officielles. Au total, on dénombre plus de 11 millions de chômeurs sur l’hexagone et autant de pauvres (11 millions). (2) Lire l’intégralité de l’article ► http://www.les7duquebec.com/7-au-front/les-milliardaires-empochent-et-les-proletaires-decrochent-la-crise-economique-perdure/

Pour ma part, je pense que la solution n’est pas dans l’amélioration des conditions de notre servitude mais bien dans l’éradication pure et simple du Système étatisé-capitaliste et de l’inégalité institutionnalisée. Et comme l’avait analysé Gustav Landauer en 1910 par ce texte : De faibles hommes d’état, un peuple encore plus faible ! que l’on croirait écrit d’hier : Nous ne sommes en rien concernés par la politique d’État. Les masses ne comprennent pas encore qu’elles doivent fuir l’État et le remplacer, qu’elles doivent construire une alternative.

Et l’on comprend, et fort heureusement d’ailleurs, que 100% des gens ou la majorité n’est pas à convaincre et que seul 10 à 15% de la population mondiale suffit {Ben oui, la solution est mondiale, si un peuple à l’exemple de ZOMIA, trouve la solution de se gérer hors État et institutions, le but est la coordination des peuples pour instaurer un nouveau paradigme et en lien avec les peuples autochtones de tous les continents}.

La solution à 10% existe belle et bien !

Pour autant si la solution est mondiale, elle n’a absolument rien à voir avec le Nouvel Ordre Mondial que les Zélites veulent nous refourguer et à n’importe quel prix, même et surtout celui de nos vies. Mais rien à voir, non plus avec un certain réformisme refaisant le lit… du Capital !

JBL1960

L’illustration est du toujours excellent GuillaumeTC de #CroisonsLes et intitulée : Terminacron 2