Les Nations Premières de l’Île de la Grande Tortue debout comme une pierre

Quelque chose est né à Standing Rock :

Et nous pouvons nous tenir debout comme une seule pierre à leurs côtés.

Le départ de l’affaire est entièrement résumé dans ce billet =

DEBOUT COMME UNE PIERRE

Complété ici et et tout dernièrement .

Et grâce à fr.sott.net qui relaye aujourd’hui on apprend ceci ;

Cinquante Premières Nations s’unissent «contre l’expansion des sables bitumineux»

Url de l’article original : http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/480630/cinquante-premieres-nations-s-unissent-contre-les-sables-bitumineux

Les leaders d’une cinquantaine de Premières Nations du Canada et des États-Unis s’associent dans le cadre d’un traité « contre l’expansion des sables bitumineux » et contre les projets qui permettent de transporter ce pétrole, dont les oléoducs. Un geste qui pourrait compliquer les choses pour les promoteurs de ces projets.

« Ce que signifie le traité, c’est que, du Québec, nous travaillerons avec nos alliés autochtones en Colombie-Britannique pour arrêter le pipeline de Kinder Morgan et nous lutterons aussi avec nos alliés autochtones du Minnesota contre l’expansion de la ligne 3 d’Enbridge, et nous savons que nous aussi nous pourrons compter sur leur aide contre le projet Énergie Est », a résumé le grand chef de Kanesatake, Serge Simon, dans le cadre d’une cérémonie de signature tenue jeudi à Montréal.

Selon le chef de l’Assemblée des Premières nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, cette entente « représente seulement le commencement d’une longue lutte. C’est aussi la preuve que, au-delà de nos divergences, nous pouvons travailler ensemble pour un objectif commun. » Leur critique est d’ailleurs très claire : l’industrie pétrolière provoque déjà des impacts négatifs importants, notamment en aggravant la crise climatique, qui affecte directement les territoires des Premières Nations.

Or la production de pétrole des sables bitumineux doit connaître une croissance marquée au cours des prochaines années. Les projets d’expansion actuellement en développement devraient faire croître la production du secteur de plus de 40 % d’ici 2025. L’industrie produirait alors 3,4 millions de barils par jour, contre 2,4 millions à l’heure actuelle. Une telle croissance est impossible sans la construction de nouveaux oléoducs, mais aussi sans un recours accru au transport par train.

Territoires interdits

Le « Traité autochtone » prévoit donc que les Premières Nations signataires, dont certaines du Québec, s’engagent à « interdire » l’utilisation de leurs « territoires » pour des projets qui faciliteraient l’expansion de la production pétrolière albertaine. Cela comprend le transport par oléoduc, par navire ou par train. Dans l’est du pays, les autochtones s’opposent ainsi au projet de transport de pétrole par train, à travers le Québec, vers un port qui serait situé à Belledune, au Nouveau-Brunswick.

« Nous savons que les infrastructures qui entraînent l’expansion des sables bitumineux sont, à la fois, complètement irresponsables et incompatibles avec les objectifs du Canada de réduire ses émissions de gaz à effet de serre », a fait valoir jeudi le grand chef Stewart Phillip, président de l’Union des chefs indiens de la Colombie-Britannique.

L’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) a déjà annoncé en juin qu’elle s’oppose catégoriquement à la construction de l’oléoduc Énergie Est. Ce refus constitue d’ailleurs un coup dur pour TransCanada, puisque les autochtones ont promis de défendre leur position devant les tribunaux si le gouvernement Trudeau décide malgré tout d’autoriser le projet d’exportation de pétrole des sables bitumineux.

Pour l’avocat Jean Baril, la prise de position très ferme de l’APNQL risque effectivement de peser lourd dans la balance. « C’est une prise de position très importante, c’est une nouvelle épine dans le pied de ce projet, en raison des droits fondamentaux qui sont reconnus dans la Constitution canadienne. Il y a un poids politique et juridique énorme qui vient s’ajouter dans le débat », selon le professeur au Département des sciences juridiques de l’UQAM.

Et grâce à fr.sott.net qui met le lien vers le PDF en Français que vous trouverez ci-dessous :
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE :
Des Premières Nations du Canada et des États-Unis signent un nouveau traité pour unir leurs forces contre les pipelines de sables bitumineux

Le traité en PDF de 2 pages en français est ici = http://www.treatyalliance.org/wp-content/uploads/2016/09/TAATSE-PR-Treaty-Signing-FR-FINAL.pdf

La lutte des Natifs n’a pas surgi de nulle part ; Elle est  depuis toujours vivace, intacte et pour ma part je relaie sans relâche toute avancée car je sais, intuitivement, que ma place est à leur côté par la pensée, en soutien par mes écrits, car je fais partie de ceux d’en bas à gauche et je sais que la vérité libèrera les peuples à tout jamais. Et que le salut de l’occident viendra des peuples qui briseront les chaines du colonialisme, ensemble…

J’ai si souvent affirmé, billet après billet que nous pouvons initier un changement de paradigme en lien avec les Natifs et œuvrer solidairement pour un mode de vie libre et égalitaire qui est de fait la seule solution pour l’humanité.

J’ai récemment appelé le Peuple Américain à se réveiller et je crois que l’heure de notre Éveil a sonné et que nous pouvons dès à présent nous tenir ;

DEBOUT COMME UNE PIERRE…

Ici & Maintenant et d’où nous sommes…

JBL1960

Publicités

9 réflexions sur “ Les Nations Premières de l’Île de la Grande Tortue debout comme une pierre ”

    1. Oui, merci Rémi, c’est vraiment l’idée de mon blog, être acteur. Même si l’action semble éphémère presque imperceptible, multipliée par notre nombre cette petite étincelle deviendra flamme… Et l’actu jour après jour démontre que cette remise en question totale, urgente et nécessaire de nous-mêmes est en marche et que plus rien ne pourra l’arrêter ! Alors le quotidien n’est pas facile car le Système se défend, mais quand on se dépouille volontairement de toute envie de posséder inutilement le superflu, tout devient beaucoup plus simple et facile. Mais c’est tout le mal que je nous souhaite ; Changer et aider les autres à changer pour initier le changement… JBL1960

      J'aime

  1. Le relayage via fr.sott.net propose cette vidéo de 1 H 30 MN sur les sables bitumineux : le point tournant en vostfr – Mise en ligne par Mathieu Gueriel et c’est à voir pour bien comprendre la connerie des psychopathes aux manettes et ceux qui obéissent à leurs directives de mort et là ce n’est malheureusement pas nouveau, mais ça peut changer et c’est précisément l’objet de mon blog = https://www.youtube.com/watch?v=5EmhGFU-CCk

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s