Les Nations Premières de l’Île de la Grande Tortue debout comme une pierre

Quelque chose est né à Standing Rock :

Et nous pouvons nous tenir debout comme une seule pierre à leurs côtés.

Le départ de l’affaire est entièrement résumé dans ce billet =

DEBOUT COMME UNE PIERRE

Complété ici et et tout dernièrement .

Et grâce à fr.sott.net qui relaye aujourd’hui on apprend ceci ;

Cinquante Premières Nations s’unissent «contre l’expansion des sables bitumineux»

Url de l’article original : http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/480630/cinquante-premieres-nations-s-unissent-contre-les-sables-bitumineux

Les leaders d’une cinquantaine de Premières Nations du Canada et des États-Unis s’associent dans le cadre d’un traité « contre l’expansion des sables bitumineux » et contre les projets qui permettent de transporter ce pétrole, dont les oléoducs. Un geste qui pourrait compliquer les choses pour les promoteurs de ces projets.

« Ce que signifie le traité, c’est que, du Québec, nous travaillerons avec nos alliés autochtones en Colombie-Britannique pour arrêter le pipeline de Kinder Morgan et nous lutterons aussi avec nos alliés autochtones du Minnesota contre l’expansion de la ligne 3 d’Enbridge, et nous savons que nous aussi nous pourrons compter sur leur aide contre le projet Énergie Est », a résumé le grand chef de Kanesatake, Serge Simon, dans le cadre d’une cérémonie de signature tenue jeudi à Montréal.

Selon le chef de l’Assemblée des Premières nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, cette entente « représente seulement le commencement d’une longue lutte. C’est aussi la preuve que, au-delà de nos divergences, nous pouvons travailler ensemble pour un objectif commun. » Leur critique est d’ailleurs très claire : l’industrie pétrolière provoque déjà des impacts négatifs importants, notamment en aggravant la crise climatique, qui affecte directement les territoires des Premières Nations.

Or la production de pétrole des sables bitumineux doit connaître une croissance marquée au cours des prochaines années. Les projets d’expansion actuellement en développement devraient faire croître la production du secteur de plus de 40 % d’ici 2025. L’industrie produirait alors 3,4 millions de barils par jour, contre 2,4 millions à l’heure actuelle. Une telle croissance est impossible sans la construction de nouveaux oléoducs, mais aussi sans un recours accru au transport par train.

Territoires interdits

Le « Traité autochtone » prévoit donc que les Premières Nations signataires, dont certaines du Québec, s’engagent à « interdire » l’utilisation de leurs « territoires » pour des projets qui faciliteraient l’expansion de la production pétrolière albertaine. Cela comprend le transport par oléoduc, par navire ou par train. Dans l’est du pays, les autochtones s’opposent ainsi au projet de transport de pétrole par train, à travers le Québec, vers un port qui serait situé à Belledune, au Nouveau-Brunswick.

« Nous savons que les infrastructures qui entraînent l’expansion des sables bitumineux sont, à la fois, complètement irresponsables et incompatibles avec les objectifs du Canada de réduire ses émissions de gaz à effet de serre », a fait valoir jeudi le grand chef Stewart Phillip, président de l’Union des chefs indiens de la Colombie-Britannique.

L’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) a déjà annoncé en juin qu’elle s’oppose catégoriquement à la construction de l’oléoduc Énergie Est. Ce refus constitue d’ailleurs un coup dur pour TransCanada, puisque les autochtones ont promis de défendre leur position devant les tribunaux si le gouvernement Trudeau décide malgré tout d’autoriser le projet d’exportation de pétrole des sables bitumineux.

Pour l’avocat Jean Baril, la prise de position très ferme de l’APNQL risque effectivement de peser lourd dans la balance. « C’est une prise de position très importante, c’est une nouvelle épine dans le pied de ce projet, en raison des droits fondamentaux qui sont reconnus dans la Constitution canadienne. Il y a un poids politique et juridique énorme qui vient s’ajouter dans le débat », selon le professeur au Département des sciences juridiques de l’UQAM.

Et grâce à fr.sott.net qui met le lien vers le PDF en Français que vous trouverez ci-dessous :
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE :
Des Premières Nations du Canada et des États-Unis signent un nouveau traité pour unir leurs forces contre les pipelines de sables bitumineux

Le traité en PDF de 2 pages en français est ici = http://www.treatyalliance.org/wp-content/uploads/2016/09/TAATSE-PR-Treaty-Signing-FR-FINAL.pdf

La lutte des Natifs n’a pas surgi de nulle part ; Elle est  depuis toujours vivace, intacte et pour ma part je relaie sans relâche toute avancée car je sais, intuitivement, que ma place est à leur côté par la pensée, en soutien par mes écrits, car je fais partie de ceux d’en bas à gauche et je sais que la vérité libèrera les peuples à tout jamais. Et que le salut de l’occident viendra des peuples qui briseront les chaines du colonialisme, ensemble…

J’ai si souvent affirmé, billet après billet que nous pouvons initier un changement de paradigme en lien avec les Natifs et œuvrer solidairement pour un mode de vie libre et égalitaire qui est de fait la seule solution pour l’humanité.

J’ai récemment appelé le Peuple Américain à se réveiller et je crois que l’heure de notre Éveil a sonné et que nous pouvons dès à présent nous tenir ;

DEBOUT COMME UNE PIERRE…

Ici & Maintenant et d’où nous sommes…

JBL1960

Publicités

Cessez-rien-du-tout !

L’Empire Zunien veut la guerre !

Et rien d’autre puisque c’est la conquête perpétuelle.

Comme je l’explique dans le billet d’hier, ici, vidéo à l’appui, Trump n’est pas contre la guerre, il veut juste que l’armée Zunienne se concentre sur le vol du pétrole et j’ai intégré les vidéos d’un Trump hors-sol qui éructe ses propos de guerre pour mieux la VENDRE comme l’a expliqué Myke Prysner dans ce billet .

Et plutôt que d’attendre pour voir les missiles intercontinentaux nous passer au-dessus de la tête et nous donner raison ; Retirons-leur notre consentement, tout de suite, en disant NON ou Niet ou Pù Shi en chinois. ÇA SUFFIT comme dirait Moi Zident mais à leur attention à tous…

Grâce à Résistance71 qui traduit et publie nous devrions bientôt être fixé sur le Plan et sur le maintien d’Oblabla en vue de l’orchestration finale du chaos ;

Guerre impérialiste en Syrie : Échec du cessez-le-feu… Réponse du berger russo-syro-iranien à la bergère yankee…

L’échec du cessez le feu syrien, l’alliance syro-russo-iranienne répond à la violation américaine de l’accord de Genève

South Front |  20 septembre 2016 |  url de l’article original : https://southfront.org/syrian-truce-collapsed-the-syrian-iranian-russian-alliance-responds-to-u-s-violations-of-the-geneva-deal/

 

Le week-end dernier, la “coalition internationale contre l’EIIL” emmenée par les États-Unis a utilisé sa puissance aérienne contre des positions de l’armée arabe syrienne juste en dehors de la ville de Deir Ezzor, soutenant ainsi une avance au sol des militants de l’EIIL dans la zone. Ce fut la seconde fois en moins d’un an que les avions de combat de la coalition ont bombardé les forces du gouvernement syrien engagées dans des batailles contre le tristement célèbre groupe terroriste (NDT: créé, entraîné par les USA, l’OTAN, soutenu financièrement par l’Arabie Saoudite et le Qatar, logistiquement par Israël et la Turquie et qui n’est en fait qu’une armée mercenaire pseudo-djihadiste livrant une guerre par procuration au nom de ses payeurs: Exxon-Mobil dans ce qui est une guerre du gaz et des hydrocarbures par procuration dans la région…). Le 6 décembre 2015, quatre avions de la coalition ont attaqué le camp de l’armée syrienne de Deir Ezzor avant une avancée de Daesh dans cette zone.

Il est très difficile de croire en la version officielle américaine qui dit que les deux incidents furent accidentels parce que dans ce cas, nous devrions en conclure que la coalition menée par les États-Unis ne possède pas ou très peu de renseignements au sujet de la situation dans la province. De manière évidente ceci ne peut pas être vrai.

Le plus vraisemblablement, Washington croit que de tels bombardements sont une démonstration de l’unité de la coalition à contrer les efforts russo-syro-iraniens dans ce conflit et la réponse aux frappes aériennes russes sur la soi-disant nouvelle armée syrienne soutenue par les USA. Le leadership politique américain croit que cette action a montré que les États-Unis sont prêts à répondre si Moscou décide d’intensifier les bombardements sur la soi-disant “opposition modérée”. Il n’y a pas de différence entre cette “opposition” et les terroristes et il deviendra évident que des groupes variés de ces terroristes sont au cœur des forces anti-Assad.

La question est comment l’alliance russo-syro-iranienne va t’elle répondre à sa contre-partie menée par les États-Unis ?

  •  Moscou a déjà commencé une campagne médiatique disant que les USA ne sont pas capables et ne recherchent pas la séparation de l’opposition modérée des terroristes. Ceci peut être décrit comme une assistance directe au Jabbah Fatah al-Sham (nouveau nom du Jabbah Al-Nosra ou Front Al-Nosra, alias Al Qaïda en Syrie).
  •  Dans le même temps, la version officielle de Washington au sujet de l’accident peut être utilisée pour démontrer l’incapacité de l’armée américaine de conduire des opérations anti-terrorisme sans l’assistance d’autres puissances internationales.
  •  Le renforcement des défenses aériennes dans la zone va aussi aider à calmer les impulsifs au sein de la coalition états-unienne. L’affaire des deux avions israéliens abattus montre qu’une véritable menace d’avoir à subir des dégâts en tant que résultats de ce type d’actions de relations publiques, réduit la volonté de les perpétrer (NdT: le principe même de la dissuasion…)
  •  L’alliance russo-syro-iranienne a besoin de continuer à mettre une pression militaire sur tout groupe impliqué avec le jabbah Fatah al-Sham et ses clones.

Pour résumer les récents développement, il est devenu très clair que Washington pousse pour le bris de l’accord de cessez-le-feu et cherche une raison pour ce faire. Donc, la Russie, la Syrie et l’Iran devraient être prêts pour la continuation d’une guerre totale si la trêve échouait. C’est pourquoi ils ont pris les devants.

Le 19 septembre, le chef du département des opérations majeures de l’État-Major russe, le Lt. général Sergeï Koudskoï a déclaré durant un briefing avec la presse qu’il n’y avait pas de raison pour que les forces du gouvernement syrien observent le cessez-le-feu de manière unilatérale. L’officiel de l’armée russe a insisté sur le fait que les États-Unis et les groupes d’opposition qu’ils soutiennent, n’ont en fait rempli aucune des obligations de l’accord. Les États-Unis ont même échoué de fournir l’armée russe avec des données précises sur le déploiement des groupes armés soutenus par les États-Unis, tandis que des données, fournies à la Russie le 13 septembre, ne remplissaient pas l’accord bilatéral. Ce ne fut qu’une liste générale des groupes militants ayant accepté de rejoindre la trêve. En d’autres termes, l’armée russe a déclaré la fin de la trêve et l’incapacité des États-Unis à remplir ses obligations envers l’accord de Genève.

Quelques heures plus tard, le centre de commandement de l’armée syrienne a déclaré la fin du cessez-le-feu sur l’ensemble du territoire national de Syrie. Dans une déclaration publiée par l’agence de presse SANA, celle-ci insiste sur le fait que “des groupes terroristes armés ont pris avantage du cessez-le-feu afin de regrouper leurs forces et de les mobiliser.” Maintenant, les terroristes visent à lancer des attaques sur “les zones résidentielles” et les positions des forces gouvernementales dans plusieurs régions incluant la ville d’Alep. Le régime du cessez-le-feu s’est effondré.

L’intention des Zunies c’est la guerre perpétuelle c’est cela qu’il faut VENDRE au peuple Américain et nous les appelons à se réveiller parce que ça urge un peu quand même…

Car dans le même temps le 0.0001% infiltre dans nos cortex que nous sommes trop nombreux sur cette Terre et si nous aurons à nous auto-réguler nous-mêmes pour adapter notre nombre à l’éco-système c’est en conscience et non sur l’injonction des psychopathes aux manettes qui prônent la réduction de la population mondiale à 95% !

Eugénisme et Nouvel Ordre Mondial : OGM et le plan de réduction de la population mondiale en marche…

Le Nouvel Ordre Mondial a fait gravé 10 commandements dans la pierre sur les « fameuses » pierres du « Georgia Guidestones » en 1980. Le 1er de ces 10 « commandements » stipule que la population mondiale ne devra jamais dépasser les 500 millions d’individus, ce qui représente une projection de réduction de la population mondiale de l’ordre de 95%. Il n’y a pas plus de « surpopulation » mondiale que de réchauffement climatique anthropique ou de beurre en branche… Tout ceci n’est que propagande eugéniste pour amener les peuples à accepter docilement leur mise sous tutelle et sous esclavage total.

Une question à ceux qui sont d’accord que « nous sommes trop nombreux »: Qui va décider si vous aller vivre ou mourir ? Accepterez-vous de partir dans le train à destination de la Camarde ? 95% de réduction (pas sur le prix du billet hein ?..),  çà vous laisse très très peu de chance de vivre. çà vous va ?   ~ Résistance 71 ~

Le plan eugéniste et de réduction de la population mondiale du Nouvel Ordre Mondial de la Chine

La Chine a son représentant à l’OMS qui commencera ses fonctions à la COP22 du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech 



 Source anonyme |  21 septembre 2016

 Article connexe sur l’eugénisme :

 « Élite globaliste, eugénisme et contrôle de la population » (2010)

« Sommée de payer une amende de 40 000 yuans (4 880 euros) pour avoir enfreint la politique de l’enfant unique, Feng Jianmei, une jeune chinoise de 23 ans, aurait été forcée à l’avortement le 2 juin dernier par les autorités »

Lire la suite sur R71 = https://resistance71.wordpress.com/2016/09/22/eugenisme-et-nouvel-ordre-mondial-ogm-et-le-plan-de-reduction-de-la-population-mondiale-en-marche/

=*=*=*=

Même pas peur !

Et pour ceux qui doutent encore une précision, argumentée, documentée et à la vue de tous ;

Empire et satellite : 38 milliards de dollars d’aide yankee à l’armée de l’entité sioniste…

Prévision de grosses averses de phosphore blanc sur Gaza dans un futur très proche. Pour que continue le colonialisme galopant et le génocide en terres palestiniennes et sur le continent africain…  ~ Résistance 71 ~

Le nouveau contrat d’aide à Israël fait d’Obama le mécène de l’occupation

Gidéon Lévy |  21 septembre 2016 |  url de l’article en français : http://chroniquepalestine.com/nouveau-contrat-daide-a-israel-dobama-mecene-de-loccupation/

Gidéon Lévy – Trois cents dollars par contribuable états-unien pendant les dix prochaines années…

Non pas pour subvenir aux besoins sociaux considérables de l’Amérique, non pas pour venir en aide à des pays vraiment nécessiteux – imaginez ce que 38 milliards de dollars pourraient faire pour l’Afrique – mais pour procurer des armes à une armée qui est déjà l’une des plus puissamment armée au monde, dont l’un des principaux ennemis sont des jeunes filles brandissant des ciseaux ; pour financer une armée qui ne combat aucune autre armée sérieuse en ce moment ; l’armée d’un pays que peu d’autres peuvent égaler en matière d’insoumission, un pays qui défie systématiquement les Etats-Unis et la communauté internationale. Et pis que tout, ce pays va recevoir un nouveau cadeau, sans avoir à donner quoi que ce soit en échange. Cet argent servira uniquement à l’armer, ce qui va le pousser à commettre de nouvelles agressions. C’est ça l’accord et il n’y a pas eu de débat sérieux à ce sujet, que ce soit en Israël ou aux États-Unis.

Qui s’interroge ?

En Amérique seules quelques personnes demandent pourquoi. Pour quoi faire ? Pendant combien de temps ? Qu’aurons-nous en retour ? ne demandent même quels intérêts américains bénéficient de cette énorme dépense d’argent du contribuable américain. Mais laissons les Américains s’occuper de l’Amérique. La seule discussion en Israël porte sur la possibilité ou non d’extorquer encore plus d’argent aux Américains. C’est bien que ça se soit arrêté à 38 milliards de dollars. MK Shelly Yacimovich (Zionist Union) a dit que le premier ministre a déjà prévenu les responsables hauts gradés de la sécurité qu’ils pouvaient « se lâcher ». Une aide plus importante créerait plus de sauvagerie encore. Une partie de l’argent ira aux systèmes de défense mais une autre part ira au maintien de l’occupation et notamment au financement d’actions spectaculaires violentes à Gaza, au Liban, et d’exercices d’entraînement inutiles et mégalomaniaques pour se défendre contre des dangers imaginaires.

« Le porte-avion américain en Méditerranée, » comme les Américains (Alexander Haig) et les Israéliens (Moshe Ya’alon) aiment à qualifier Israël, continuera à larguer des bombes et à tirer des obus, parfois sans retenue, au nom des contribuables américains et avec leur argent. Est-ce ce que veut Obama ? C’est le résultat de sa politique. Cette aide généreuse, d’un volume qu’aucun autre pays au monde ne reçoit, rend les belles paroles des Américains encore plus ridicules tandis qu’Israël continue de défier Washington. Les Protestations américaines, la fureur au Département d’Etat, la colère à la Maison Blanche – plaisanteries que tout ça.

Obama est le mécène de l‘occupation

Si c’est le porte-avion américain, alors les colonies, la violation du droit international, les crimes, les raids et les guerres que l’Amérique prend bien soin de dénoncer, sont exécutés sur son propre porte-avion. Chaque balcon supplémentaire construit dans une colonie est Made in the USA. Chaque assassinat de femmes et d’enfants à Gaza est ‘né aux États-Unis.’ Obama est le mécène de l‘occupation, la peste soit de l’hypocrisie et du pharisaïsme.

Les Israéliens ne devraient pas être reconnaissants pour la générosité états-unienne ; elle est préjudiciable à leur pays. Pour quoi Israël a-t-il besoin de plus d’armements ? Pourquoi a-t-il besoin de faire la guerre aux habitants loqueteux de Gaza et aux jeunes hommes de Cisjordanie ?

Un homme d’état israélien courageux et honnête aurait dit depuis longtemps : non merci. Cet argent ne nous vaut rien de bon. Même sans cet argent l’IDF (Forces de Défense israéliennes) est trop importante pour ses besoins. Mais le rituel continue, l’Amérique paie et Israël occupe et bombarde, comme s’il n’y avait pas d’autre voie. C’est la victoire à la Pyrrhus d’Israël. C’est aussi la victoire personnelle du premier ministre Benjamin Netanyahou : Toutes les accusations de sabotage des liens avec les Etats-Unis sont totalement infondées. Les relations n’ont jamais été aussi bonnes – il suffit de regarder les chiffres.

La relation est intacte, et c’est dommage. Avec de tels amis on n’a guère besoin d’ennemis. Israël peut vaquer à ses occupations, le chèque est en blanc et l’Amérique paie, sans aucune obligation, pour au moins dix encore. Peut-il y avoir plus mauvaise nouvelle pour Israël ?

Gidéon Lévy : Né en 1955, à Tel-Aviv, est journaliste israélien et membre de la direction du quotidien Ha’aretz. Il vit dans les territoires palestiniens sous occupation.

=*=*=*=

Rappelez-vous des propos de Zénon dans son invite à  « Tabula rasa » qui précise bien ceci :

[…] On observe ainsi, loin des élucubrations médiatiques, une collaboration plus étroite que jamais entre pays pourtant déclarés concurrents, dans les domaines des technologies militaires, des dispositifs de contrôle des populations, de la recherche scientifique ou de la diffusion d’organismes génétiquement modifiés… Citons notamment la collusion d’ingénieurs Chinois avec ceux de Google pour concevoir les nouveaux téléphones et ordinateurs-espions commercialisés ce mois-ci, l’acquisition par l’Arabie-Saoudite d’un système israélien de puce RFID-GPS à destination des pèlerins de la Mecque, les accords de libre-échange économique entre Pékin et Tel-Aviv, ou bien la toute récente signature d’accords militaires entre la Russie et le Qatar. Un autre exemple ? Les dirigeants de tous ces pays sont unanimes à plaider pour un renforcement des prérogatives d’institutions globalistes comme l’ONU, le FMI, la banque mondiale ou la BRI. Lesquelles n’ont depuis leur création eu de cesse d’employer toutes les méthodes possibles pour assujettir les populations aux lois du marché. […]

Version PDF du texte intégral « TABULA RASA » de l’auteur Zénon = tabularasazenon

Nous sommes la Cible, n’en doutez pas, jour après jour l’étau se resserre.

L’Éveil, c’est réaliser et abattre le plus grand fléau de l’humanité ;

Le colonialisme et ce par quoi il arrive ; L’État

RÉFLEXION + ACTIONS collectives hors institutions  ==>

UNION + ORGANISATION = ACTION DIRECTE EFFICACE

Tout le reste est illusion, et nous avons à construire une nouvelle réalité pour que vive un nouveau paradigme

Un simple grain de sable très déterminé cependant ;  JBL1960