Les vrais chiffres du chômage d’octobre 2017 démontrent surtout que c’est FOUPOUDAV*

FOUTU POURRI D’AVANCE…

Il n’y a pas de solutions dans ce système là, la preuve chaque mois avec les vrais chiffres du chômage que publie Patdu49 source DARES comme avec la liste des licenciements mondiaux que tient à jour Pierre JovanovicLA LISTE DES NOMINÉS POUR PAUL EMPLOI est là ▼

LES PARIS SONT OUVERTS ;

Faites vos jeux…

PILE = On perd ! Et FACE = Y gagnent !

ALORS QUE LA SOLUTION = C’est toujours NOUS ► MANIFESTE POUR LA SOCIÉTÉ DES SOCIÉTÉS PAR RÉSISTANCE71

~~~~▼~~~~

Vrais chiffres chômage octobre 2017, 12500 chômeurs de moins et 314200 radiations ce mois

Patdu49 | 25 novembre 2017 | URL de l’article ► https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-octobre-199031

6 623 100 privés d’emploi et travailleurs occasionnels officieux, toutes catégories confondues, + 4 800 000 environ d’invisibles qui n’entrent pas ou plus dans les statistiques officieuses ( chiffres détaillés bas de page ).

Total : toujours + de 11 MILLIONS de chômeurs en France (fourchette basse), et autant de pauvres largement sous les seuils de pauvreté.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, moyenne mensuelle (basée sur 1 trimestre) de Octobre 2017 :

–  Défauts d’Actualisation (bugs informatiques + oublis + des découragés non indémnisés) : 217 700, 41,8 % des sorties des listes. (+ 1,6 % sur 1 an)

– Radiations Administratives (les punis) : 47 200, 9,1 % des sorties. (- 9,4 % sur 1 an)

– Autres Cas (morts, suicidés, emprisonnés, expulsés etc) : 49 300 et 9,5 % des sorties. (- 4,5 % sur 1 an)

soit 314 200 radiés des listes (60,4 % des sorties) ce mois (moyenne mensuelle sur 1 trimestre) pour autres motifs que :

–  Stages parking : 56 000, 10,7 % des sorties. (-29 % sur 1 an)

– Arrêts maladie, maternité, départs en retraite : 44 100, 8,5 % des sorties. (+ 11,6 % sur un an)

–  Reprises d’emploi déclarées : 106 700, ne représentent que 20,5 % des sorties des listes de pôle emploi. ( + 1,5 % sur 1 an )

Demandeurs d’emploi par catégories :

  • A : 3 483 600 +0,2 % ( + 0,2 % sur 1 an ).
  • B : 738 900 -2,2 % ( + 1,8 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
  • C : 1 393 500 +0,7 % ( + 10,7 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
  • D : 271 600 -0,7 % ( – 17,3 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
  • E : 399 400 -2,6 % ( – 6,8 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 6 287 000 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 1,1 % sur 1 an, 12 500 chômeurs de moins, par rapport à septembre.

TOTAL, dom-tom compris : 6 623 100

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : – 1 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 4,1 % sur 1 an.

Chômage des 50 ans et +, + 6 % sur 1 an.

1 chômeur inscrit à pôle emploi sur 2 (50,05 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITÉ, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER)

Le + scandaleux, LE CHÔMAGE INVISIBLE, complètement en dehors des statistiques :

Ne sont pas comptés dans ces 6 623 100 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

1 000 000 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 1 820 000 environ de foyers (dernier chiffre connu), seuls 820 000 environs sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein, donc si on parle en nombre d’individus c’est pire.

1 200 000 de foyers bénéficiaires de la prime d’activité (qui remplace le RSA activité qui sont donc sortis des statistiques RSA) environ, sur les 2,5 millions au total (dernier chiffre connu) de bénéficiaires (160€ en moyenne par foyer) , sont en recherche d’emploi stable et non précaire.

+ encore 1 100 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d’accès à un emploi adapté.

+ encore 1 500 000 de SANS-DROITS, qui sont principalement :

–  des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d’emploi, qui comme vous le savez n’ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe), favorisant délits, crimes, trafics, prostitution, esclavagisme moderne, radicalisations etc.

– des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 700€ d’allocation chomage, ou 810,89€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 687€ par mois, si vous êtes NON SDF.

– des bénéficiaires de pensions de reversions ( veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA ( 473,50€ pour une personne seule ), et qui n’ont pas l’âge pour prendre leur propre retraite ou pour percevoir le minimum vieillesse ( 65 ans ) qui s’appelle aujourd’hui « A-S-P-A » (allocation solidarité aux personnes âgées), qui est récupérable sur le patrimoine, au décès.

– des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

– des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits).

– des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

– on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable.

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 11 MILLIONS de demandeurs d’emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources : Rapport complet de la DARES de 13 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/di-mensuelbadptdi.pdf

Rendez-vous le jeudi 28 décembre 2017, pour avoir les vrais chiffres du chômage de novembre 2017.

 ~~~~▲~~~~

Ou pas…

Car rien ne changera d’ici un mois et à partir du moment où les merdias aux ordres sont là pour vous enfumer à tous les étages.

LA MONTÉE DU CHÔMAGE ? C’EST UNE PREUVE DE LA REPRISE SELON BFM-WC !  du 20 au 24 novembre 2017 : De notre lecteur Raphaël : « Depuis que je lis votre revue de presse, j’en avais lu de belles : la fameuse « croissance négative » pour ne pas dire « récession », les licenciements appelés « restructuration »,  mais cette fois les limites de l’enfumage ont été repoussées encore plus loin. Le grand économiste Emmanuel Lechypre a mit la barre très très haut. Il a expliqué sur BFMTWC que « La hausse du chômage de ce mois-ci était due au fait que les gens qui étaient sans emploi et désespérés, en voyant soudainement que c’était la reprise dans tous les sens, se sont empressés massivement de s’inscrire à Pôle Emploi pour profiter de ce redémarrage de l’économie« . Donc Reprise = chômage ! Ha ha ha ! Relisez la phrase une dizaine de fois et vous finirez par y croire. Source RDPI P. JOVANOVIC

FOUPOUDAV…

La solution n’est pas dans l’élection ; ni dans la manifestation ; ou la pétition !

Prise de conscience individuelle ► prise de conscience collective ► boycott et organisation parallèle ► désobéissance civile ► réorganisation politico-sociale ► changement de paradigme

La solution est en nous, la solution c’est NOUS !

Ignorons le Système ► Ignorons l’État et ses institutions ► Créons les bases solidaires de la Société des sociétés organique ► Réfléchissons et agissons en une praxis commune ► Adaptons le meilleur, le sublime de l’ANCIEN au NEUF

Et c’est fin de partie pour l’oligarchie…

Et ils le savent !

JBL1960

Source du dessin Na!

Publicités

12 réflexions sur « Les vrais chiffres du chômage d’octobre 2017 démontrent surtout que c’est FOUPOUDAV* »

  1. « 30% des élus ont eu affaire avec la justice(…) ce sont des gens qui votent des lois pour dire que les gens qui sont au RSA on va aller fouiller sur leur compte en banque pour voir s’il dépense plus que le RSA (…) 150 députés se sont payés une maison avec l’IRFM*, est ce qu’on est allé fouiller sur leur compte en banque ?! » s’indigne Philippe Pascot.
    Interviewé par JJ Bourdin, il explique entre autre pourquoi la plupart des journalistes refusent de l’inviter : Partageons donc son message, puisqu’ils sont si peu à le faire !!!
    *IRFM : c’est une indemnité touchée par chaque député et chaque sénateur en France pour couvrir leurs frais de représentation. Elle ne fait l’objet d’aucun contrôle, n’est pas imposable et peut servir à couvrir tout type de dépense : habillement, restauration, achat immobilier, voyage…

    Écoutez bien l’IRFM est cumulable, donc le gars qui est Maire, Conseiller Général et Député ou Sénateur y cumule et donc l’IRFM est multiplié par 2 ou 3 ou 4…
    https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/03/11/les-pilleurs-detat/

    J'aime

    1. https://irfm.regardscitoyens.org/derives

      L’ancien ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas poursuivi pour l’achat de sa permanence sur fonds publics
      France Info révèle qu’une plainte a été déposée pour « détournement de bien public » contre l’ancien député socialiste du Finistère.
      http://www.huffingtonpost.fr/2017/11/23/lancien-ministre-de-la-justice-jean-jacques-urvoas-poursuivi-pour-lachat-de-sa-permanence-sur-fonds-publics_a_23286337/

      J'aime

  2. “Ramassis d’opportunistes” : Wauquiez tire à boulet rouge sur LREM
    https://www.valeursactuelles.com/politique/ramassis-dopportunistes-wauquiez-tire-boulet-rouge-sur-lrem-90976
    =*=
    C’est quand même le camembert qui dit au roquefort tu pus, non ?

    Wauquiez c’est ça : Laurent Wauquiez se fait voter une indemnité logement de 60€ par nuit
    “Pour ne pas dormir dans sa voiture”, Laurent Wauquiez fait voter le remboursement de ses frais de logement lors de ses déplacements à Lyon. Le président du conseil régional réside en effet au Puy-en-Velay, à 130 km de la “capitale” d’Auvergne-Rhône-Alpes. Alors qu’il impose des économies à la région, la décision a suscité le mécontentement du groupe socialiste, qui demande avant tout plus de transparence.
    =*=
    Entre autre car ce gonze n’a jamais travaillé de sa vie…

    J'aime

  3. http://www.lepoint.fr/politique/le-bordel-de-macron-ne-passe-pas-chez-les-editorialistes-06-10-2017-2162420_20.php

    Le « bordel » de Macron ne passe pas chez les éditorialistes
    VIDÉO. La saillie du président accusant certains salariés de « foutre le bordel », au lieu d’accepter un changement de travail, a provoqué l’ire de la presse française.
    =*=
    Oh les pôôôôvres zéditorialistes…

    Et l’autre Zupiter qui voulait être le Maitre des horloges…

    J'aime

    1. https://www.ouest-france.fr/politique/institutions/assemblee-nationale/les-deputes-recevront-1-200-euros-par-mois-pour-louer-paris-en-2018-5446820
      À partir de 2018, les députés percevront une indemnité leur permettant de se loger à Paris. Leur loyer en sera pris en charge à hauteur de 1 200 euros par le budget de l’Assemblée Nationale.

      Une petite « rallonge » de 1 200 € aidera désormais les députés à se loger à Paris. Les locaux du Palais Bourbon étant trop exigus pour loger tous les élus de l’Assemblée nationale, certains étaient jusqu’ici obligés de dormir dans leur bureau.
      Demande générale

      C’est une lettre du premier questeur Florian Bachelier (LREM) qui a annoncé la bonne nouvelle : à partir du 1er janvier 2018, les députés auront « la possibilité de louer un logement dont le loyer sera pris en charge par le budget de l’Assemblée Nationale à une hauteur aujourd’hui estimée à 1 200 euros par mois ». Si le prix de la location dans la capitale dépasse ce montant, pas de panique : un complément sera restitué via l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM).

      Dans ce courrier dont l’Opinion publie quelques extraits, le premier questeur poursuit : « Ce sont vos nombreuses demandes qui ont permis d’imaginer » cette solution. Une décision qui présente « le double avantage d’améliorer les conditions de vie et donc de travail des députés, en en finissant avec le nomadisme inconfortable que vous nous avez décrit, mais aussi d’être beaucoup moins coûteuse, pour le budget de l’Assemblée nationale, que l’hôtel… »
      222 députés sans logement

      Les locaux de l’Assemblée proposent aujourd’hui à 250 parlementaires, des bureaux « avec possibilité de couchage ». D’autres – exception faite des élus de Paris et de la petite couronne – peuvent loger gratuitement dans l’une des 51 chambres de la résidence de l’Assemblée. Reste, en principe, 222 députés sans autre solution de logement que l’hôtel, qui leur était et leur restera remboursé à hauteur de 200 € la nuit.

      Ces « élus nomades » auront donc désormais une solution alternative : celle de louer un pied-à-terre parisien. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, les parlementaires verront aussi leurs frais de taxi et VTC pris en charge sur tout le territoire, « national et à l’étranger », jusque-là remboursés uniquement pour les déplacements dans Paris et dans trois départements de la petite couronne.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s