21 JUILLET 2019 = Un petit PDF pour l’Homme, un bond de géant pour l’Humanité…

Comme annoncé hier dans ► 20 juillet 1969 ~ 20 juillet 2019… 50 ans pour passer de Héros à Zéro ?… par R71 – Source Kevin Barrett de Veterans Today

Résultat de recherche d'images pour

Voici la version PDF gratuite N° 106 de 31 pages ► 20 juillet 1969 – 20 juillet 2019 : 50 ans pour passer de Héro à Zéro ? De Kevin Barrett pour Veterans Today, traduction R71, version PDF par JBL1960

Mise à jour du 22 juillet 2019, Page 14 avec le lien vers la vidéo YT de Massimo Mazzuco « American Moon » qui était manquant ;

20 juillet 1969 à 20 juillet 2019, 50 ans pour passer de Héros a Zéro ? Par Kevin Barrett pour Veterans Today traduction R71

Que vous pouvez retrouver en lecture, téléchargement et/ou impression gratuits pour diffusion et partage, ainsi que tous les autres PDF en suivant ce lien ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/

Résultat de recherche d'images pour

Et du fait que le 21 juillet 1969 Neil Amstrong aurait marché  sur  la lune et prononcé cette phrase devenue culte : C’est un petit pas pour l’homme, et un bond de géant pour l’Humanité. C’est pourquoi j’ai décidé de détourner cette phrase au profit de la publication de ce petit PDF qui nous permettra, peut-être, de changer le cours de l’Histoire de l’Humanité…

J’ai rajouté en page 31 un lien complémentaire sur l’Opération Paperclip dont j’ai souvent parlé ici-même pour en comprendre toutes les implications et conséquences encore aujourd’hui.

Ainsi que le PDF N° 39 de 34 pages (il est évolutif, si besoin est) : À propos d’un 11 septembre nucléaire, car personne ne le répètera jamais assez : ce qui rend possible l’accélération globale de l’oppression et de la dictature dans cet assaut qui se veut final de l’oligarchie sur les peuples, a son origine pratique moderne dans les attentats du 11 septembre 2001.  Il ne faut jamais lâcher le morceau. La vérité nous libèrera !

Mon dossier très complet sur le 11 SEPTEMBRE 2001 et/ou en lien

Grâce aux nombreux points argumentés, documentés et illustrés par Kevin Barrett dans ce long article paru initialement sur Veterans Today le 15 juillet 2019, que Résistance 71 a traduit dans son intégralité nous pouvons ainsi nous forger notre propre opinion et par nous-mêmes. Et gageons que chercher à connaitre la vérité sur tous ces évènement, in fine, nous libèrera !

JBL1960

Publicités

161 réflexions sur « 21 JUILLET 2019 = Un petit PDF pour l’Homme, un bond de géant pour l’Humanité… »

  1. Les conducteurs de PL se distinguent particulièrement cet été :

    https://www.lamontagne.fr/magnet-03260/actualites/les-ballots-de-foin-heurtent-le-pont-et-tombent-sur-la-chaussee-a-magnet-allier_13610232/

    Faudrait penser à vérifier leur capacité à conduire…

    Je suppose que parmi eux, certains ont des permis exotiques du genre, faire une marche arrière de 3 mètres… Et, hop permis de conduire délivré puis converti en permis français ou européen ?

    J'aime

  2. Comment simuler une mission impossible ?

    Par Dmitry Orlov – Le 25 juillet 2019 – Source Club Orlov

    Certaines personnes, incapables de contester toutes les preuves que les missions Apollo sur la Lune étaient toutes truquées, se rabattent sur l’argument qu’il aurait été trop difficile de les truquer et de garder ce secret. Il est possible de les contrer simplement en leur lançant dans les pattes un petit exercice de logique : qu’est-ce qui est le plus difficile à faire, alunir six fois avec zéro perte, ou simuler le tout en gardant le silence ? Ce dernier choix n’est qu’un exercice de relations publiques, et les relations publiques ne sont pas de la science spatiale.

    VIA Le Saker Francophone ► https://lesakerfrancophone.fr/comment-simuler-une-mission

    J'aime

  3. https://reseauinternational.net/quand-lu-s-air-force-voulait-atomiser-la-lune/

    Au lendemain de l’envoi par l’ex-URSS du Spoutnik, le premier satellite artificiel en orbite autour de la terre, le Pentagone voulait un coup d’éclat pour réaffirmer l’impression de la toute-puissance US, acquise après les bombardements atomiques des villes niponnes d’Hiroshima et de Nagasaki en août 1945 et intimider les autres nations sur terre. C’est ainsi que naquit le très mystérieux et non moins étrange Projet A119.

    Ce projet élaboré par l’U.S Air Force entre 1957 et 1959 qui visait initialement à faire exploser une bombe à hydrogène sur la lune pour impressionner les autres puissances sur terre était l’un des plus étranges jamais élaborés.

    L’objectif de ce projet était de rehausser l’image des USA dans le monde, que les dirigeants US croyait mise à mal par l’avance prise par l’Union Soviétique dans le domaine de l’espace.

    L’idée proposée par l’US Air Force était d’envoyer une bombe H sur la face visible du satellite naturel de la terre et de la faire exploser afin que la moitié de la population mondiale assiste à la manifestation de la toute-puissance américaine. Mais pour parvenir a ce résultat, il fallait faire exploser en un point optimal pour que les effets de l’explosion puissent être visibles depuis la terre. Il avait été décidé que l’explosion devait se produire dans la zone séparant la face éclairée de la face sombre de la lune pour que le nuage de poussière résultant de l’explosion soit éclairé par le rayonnement solaire.

    Le projet était audacieux, à la limite de la folie furieuse. Des scientifiques qui évoquèrent des craintes sur une réaction en chaîne incontrôlée avec les éléments radio-actifs lunaires furent systématiquement écartés par les militaires de l’U.S Air Force qui tenaient vraiment à atomiser la lune.

    Pour le bien de la lune et du reste de l’humanité, le projet A119 fut abandonné en 1959 et classé secret-défense. Les États-Unis parvinrent une décennie plus tard à impressionner toute la planète en “envoyant des hommes marcher sur la lune” et c’était un objectif purement stratégique de nature militaire s’inscrivant dans le contexte de la guerre froide avec l’ex-URSS.

    En réalité, depuis le début de ce que l’on appelle la conquête spatiale, les États-Unis poursuivaient des objectifs purement stratégiques visant à affirmer leur supériorité militaire et technologique par tous les moyens possibles et imaginables. Il fallait alimenter ce mythe à tout prix, quitte à atomiser la lune où à mettre en scène des missions lunaires habitées. L’avancement des sciences ne fut jamais qu’accessoire et tributaire de l’objectif militaire.

    De fait, le programme spatial US n’a servi que de paravent à la militarisation de l’orbite basse terrestre et ce n’est qu’aujourd’hui que l’on commence à se rendre compte de cette réalité.

    Source ► https://strategika51.org/archives/66649

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s