Du Chiapas zapatiste, aux Gilets Jaunes, en passant par le Rojava…

3RI et Société des sociétés

Unification de la rébellion contre le système étatico-capitaliste

Image associée

Version PDF (N° 86 de 15 pages) du 3RI et Société des sociétés ; Du Chiapas zapatiste aux Gilets Jaunes en passant par le Rojava

Conférence de Jérôme Baschet à Montpellier sur le Chiapas zapatiste, mai 2017 : Vidéo, durée, 54 minutes

La Rébellion zapatiste

dimanche 3 février 2019, par Ernest London

Jérôme Baschet

URL Source ► Résistance 71 du 14 février 2019

▼▼▼

Suite logique de ce billet d’hier ► Solidarité des Gilets Jaunes de Commercy (Meuse – France) avec la révolution au Rojava (Vidéo) et je rajoute mon grain de sel…

Et à la veille de l’Acte XIV du Mouvement des Gilets Jaunes ce samedi 16 février 2018, 3 mois presque jour pour jour, après ce 17 novembre 2018, Instant T, Moment 0 d’ une prise de conscience politique, collective, qui s’est mise en marche et en s’habillant d’un Gilet Jaune. Comme on allume sa propre petite flamme, sa petite lumière intérieure, comme le témoin lumineux d’un petit déclic.

L’évènement déclencheur de cette prise de conscience politique, en France, a, sans nul doute, été l’imposition par la force, par la taxation à outrance et totalement injustifiée, de la Transition Énergétique qui prend appui sur la seule Théorie du Réchauffement Climatique Anthropique et promue uniquement par les « scientifiques » du GIEC qui ne supportent aucune contestation possible, ni n’envisagent d’autre piste, comme la Théorie russo-ukrainienne de l’origine abiotique profonde du pétrole.

Dénonçant  depuis fort longtemps, de manière argumentée et documentée, l’arnaque de la Transition Énergétique au N.O.M. du Réchauffement Climatique Anthropique comme une véritable pompe à fric climatique, ce fut, pour beaucoup, la goutte d’essence qui fit déborder le réservoir…

Dès ce moment, un mouvement profond, puissant, large est remonté des entrailles de la Terre nourricière ; des campagnes, des petites villes et villages, de ces lieux-dits, de ces territoires oubliés une prise de conscience politique a jailli et nous espérons, qu’à terme, elle sera en capacité de faire triompher l’humanité pour son émancipation réalisée dans la fin du rapport dominant / dominé ; La fin de la division politique factice de la société qui nous a été imposée depuis des millénaires mais que nous pensons tout à fait réversible. Et comme je l’expliquais en détail dans ce billet en français ; En France l’espoir s’habille en Gilet Jaune et en anglais ; In France, our hope wears a yellow vest or when Hope dresses in yellow.

Et que tous les Biens-Zélés de tous bords, larbins des larbins, qui ne rêvent que de monter, quand nous préférons descendre, en bas à gauche, côté cœur, rêvent d’éteindre…

S’évertuant à nous diviser pour mieux régner en affirmant que ce mouvement DOIT cesser pour permettre aux françaises et aux français de reprendre le cours de leur vie d’esclave afin de recommencer à consommer normalement, à obéir, à se soumettre et en silence…

Terrifiés, TOUS, à l’idée que nous découvrions que nous pouvons nous gouverner nous-mêmes…

Car assurément, et de plus en plus nombreux, nous comprenons que si nous nous organisons, nous, la minorité et cela représente 10 à 15% de la population mondiale, nous n’avons nul besoin d’EUX, de ce 0.00001% qui nous broie, nous exploite, nous extermine, tout simplement parce que pour ÊTRE ils doivent tout AVOIR et posséder, nous compris…

Alors que, ce que la plupart d’entre nous avons intégré est qu’il nous suffit d’être et non d’avoir pour vivre, et non plus survivre et dans le même esprit que le Congrès National Indigène, en tant que Maison de Tous les Peuples, l’avait défini comme principes qui configurent l’étique de leur lutte et dans laquelle tiennent tous les peuples originaires du pays, ces principes auxquels se réfèrent le Conseil Indigène de Gouvernement sont :

Obéir et non commander

Représenter et non supplanter

Servir et non se servir

Convaincre et non vaincre

Descendre et non monter

Proposer et non imposer

Construire et non détruire

Tout le contraire, en France, du gouvernement Philippe sous l’impulsion du Président Macron. Et alors qu’il ne tient qu’à notre union, notre réflexion, notre organisation et nos actions directes et efficaces hors État et ses institutions afin qu’émergent les associations/communes libres, volontaires et autogérées.

Des Assemblées des assemblées ► Pour la Commune des communes…

Du Chiapas zapatiste aux Gilets Jaunes en passant par le Rojava et au-delà…

JBL1960

7 réflexions sur « Du Chiapas zapatiste, aux Gilets Jaunes, en passant par le Rojava… »

  1. Voilà pourquoi, entre-autre, faut rien lâcher ;

    « Moi, ma conviction personnelle c’est que compte tenu de l’importance de nos mécanismes de solidarité, compte tenu de nos finances publiques, compte tenu de la situation d’un pays qui est en croissance mais qui reste avec un taux de chômage élevé, il faut qu’on s’interroge sur ces contreparties. Il faut que l’on regarde ce qu’on peut réfléchir avec nos concitoyens comme contrepartie au versement obligatoire », a déclaré le chef du gouvernement, reconnaissant de lui-même « un sujet explosif ».

    Des activités d’intérêt général

    Edouard Philippe a été interrogé à de nombreuses reprises sur les difficultés de recrutement, des cas de refus de CDI ou sur l’incitation financière jugée trop faible à travailler. « C’est indispensable d’avoir des mécanismes de solidarité pour ceux qui sont dans la difficulté, il ne s’agit pas de revenir en arrière, il s’agit de s’interroger sur « est-ce que cette solidarité elle peut s’accompagner de contreparties, d’activités, d’activités d’intérêt général ? » », a déclaré Édouard Philippe.

    « Qu’est-ce qu’on demande à ceux qui bénéficient de la solidarité, est-ce qu’on demande quelque chose, et si oui, quoi ? A mon sens c’est une vraie belle question politique, c’est pas de la mécanique, c’est pas de la tuyauterie », a-t-il estimé.

    « Très inquiétant pour la suite »

    Le chef du gouvernement a rappelé l’initiative polémique du conseil départemental du Haut-Rhin, qui demandait aux allocataires du RSA de faire sept heures de bénévolat par semaine au risque de se voir privés de l’allocation. Quant aux difficultés de recrutement malgré un taux de chômage officiel qui reste proche des 9 %, Édouard Philippe a évoqué un « énorme problème » qui est « très inquiétant pour la suite ».

    « C’est un vrai scandale français d’une certaine façon, une spécificité dont on se passerait bien et il faut qu’on la règle », a-t-il plaidé, alors que syndicats et patronats ont jusqu’à la fin février pour parvenir à un accord sur une réforme de l’assurance-chômage.

    Source 20Minutes https://www.20minutes.fr/societe/2452199-20190215-grand-debat-national-edouard-philippe-evoque-idee-contreparties-aides-sociales-france

    J'aime

    1. Pas de bénévolat ?

      Pas de RSA…

      Dans ce billet UBU est Strasbourgeois, j’ai suivi toute l’affaire qui trouve donc sa solution (finale ?) avec cette validation par le Conseil d’État qui a considéré que le département du Haut-Rhin pouvait demander aux bénéficiaires du RSA de faire du bénévolat, dans une décision lue vendredi. Saisie par le conseil départemental du Haut-Rhin, la plus haute juridiction administrative française a considéré que si le contrat conclu entre le département et le bénéficiaire du RSA est « élaboré de façon personnalisée », il peut « prévoir légalement des actions de bénévolat à condition qu’elles puissent contribuer à une meilleure insertion professionnelle du bénéficiaire et restent compatibles avec la recherche d’un emploi ».

      Faire sept heures de bénévolat par semaine au risque de se voir priver de l’allocation du RSA, telle était la mesure polémique décidée en février 2016 par le conseil départemental du Haut-Rhin pour une application à partir de début 2017. Le président (LR) du conseil de l’époque, Eric Straumann, présentait cette mesure comme un moyen de faciliter l’insertion des bénéficiaires et leur retour vers l’emploi, tandis qu’elle avait indigné les associations venant en aide aux personnes précaires.

      Mais le préfet de l’époque avait estimé cette décision illégale et l’avait attaquée devant la justice administrative, qui lui avait donné raison en octobre 2016 et annulé la délibération du conseil départemental, tout comme la cour d’appel de Nancy en avril 2017. Selon le Conseil d’État, la cour « a commis une erreur de droit en se fondant, pour annuler la délibération (du conseil départemental, ndlr), sur la circonstance que le bénéficiaire du revenu de solidarité active (…) ne saurait se voir proposer des actions de bénévolat au titre de son insertion ». En conséquence, la décision du Conseil d’État casse l’annulation de la délibération et renvoie l’affaire devant la cour administrative d’appel de Nancy.

      Tout en se pourvoyant en cassation, le Haut-Rhin a finalement mis en place depuis septembre un système incitant à pratiquer une activité bénévole et à s’engager par contrat à le faire, de manière individuelle et non générale. Désormais présidée par Brigitte Klinkert, « le conseil départemental du Haut-Rhin exprime toute sa satisfaction suite à cette décision » du Conseil d’Etat, a-t-il fait savoir dans un communiqué. « A ce jour, près de 800 allocataires se sont engagés dans une mission de bénévolat avec des résultats positifs à la clé », met en avant le conseil départemental. Source Le Figaro du 16/06/2018

      Voilà, je vous avais dit, ici-même, que dans cette Société là et dans ce Système là ; N’importe quel bénévolat vaudrait mieux qu’un RSA…

      Pourtant, en donnant les vrais chiffres du chômage, chaque mois, Patdu49 rappelait bien que 1 chômeur inscrit à Pôle Emploi sur 2 ne percevait AUCUNE INDEMNITÉ comme vous pourrez le constater avec les tous derniers ► PENSEZ PRINTEMPS !

      À L’ATTENTION DE TOUS ; VOICI LE LIEN PDF DU SITE CAF.FR ► PRESTATIONS FAMILIALES ET SOCIALES AU 1ER AVRIL 2018

      Et si vous pensez, qu’à la veille de l’Acte XIV, Philippe de Bilderberg2016 ne sait plus ce qu’il dit, vous vous fourrez le doigt dans l’œil jusqu’au coude, et ça fait mal hein ?

      Bah oui mais pour se sortir le cul des ronces faut se sortir les doigts du… NEZ !

      Jo(jo) la Gilet Jaune qui n’est pas au cœur des manifs physiquement certes, mais par l’esprit, elle est partout…

      J'aime

  2. Acte 14 des Gilets jaunes : 230.000 participants (15h30) selon France Police-Policiers en colère ► https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2019/02/16/acte-14-des-gilets-jaunes-230-000-participants-15h30-selon-france-police-policiers-en-colere/

    Les estimations sur le nombre de Gilets jaunes, qui se sont rassemblés ce samedi pour l’acte 14 des manifestations dans toute la France, vont de 41.500 pour le ministère de l’Intérieur à 230.000 pour le syndicat France Police-Policiers en colère ► https://fr.sputniknews.com/france/201902161040053918-gilets-jaunes-acte-14-chiffres/

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s