Avec les vrais chiffres du chômage de Mars 2018 = Pensez Printemps !

Comme dirait notre Zident…

Et dans le même esprit que ceux du mois dernier !

~~~~▼~~~~

Vrais chiffres chômage mars 2018, 93800 chômeurs de plus malgré 300200 radiations ce mois de mars

Par Patdu49 | le mercredi 25 avril 2018 | Source de la DARES Via AGORAVOX

Toujours + de 11 millions de chômeurs et précaires en France.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, moyenne mensuelle (basée sur 1 trimestre) de Mars 2018 :

–  Défauts d’Actualisation (bugs informatiques + oublis + des découragés non indemnisés) : 213 400.

– Radiations Administratives (les punis) : 43 500.

– Autres Cas (morts, suicidés, emprisonnés, expulsés etc) : 43 300

soit 300 200 radiés des listes ce mois (moyenne mensuelle sur 1 trimestre) pour autres motifs que :

–  Stages parking : 48 400

– Arrêts maladie, maternité, départs en retraite : 47 000

– Reprises d’emploi déclarées : 108 600, ne représentent que 20 % environ des sorties des listes de pôle emploi.

Demandeurs d’emploi par catégories :

  • A : 3 808 100
  • B : 782 900 : travailleurs pauvres moins de 78 heures.
  • C : 1 393 200 : travailleurs pauvres de + de 78 heures.
  • D : 318 300 : les stages parking, occupationnels etc.
  • E : 388 700 : contrats aidés etc.

TOTAL : 6 691 300 soit 93 800 chômeurs de plus, par rapport à février.

1 chômeur inscrit à pôle emploi sur 2 (50,05 % derniers chiffres connus) ne perçoit AUCUNE INDEMNITÉ, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER)

Le + scandaleux, LE CHÔMAGE INVISIBLE, complètement en dehors des statistiques :

Ne sont pas comptés dans ces 6 691 300 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

997 500 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 1 820 000 environ de foyers (dernier chiffre connu de décembre 2017), seuls 822 500 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein, donc si on parle en nombre d’individus c’est pire.

1 300 000 de foyers bénéficiaires de la prime d’activité (qui remplace le RSA activité qui sont donc sortis des statistiques RSA) environ, sur les 2,67 millions au total (dernier chiffre connu) de bénéficiaires (158€ en moyenne par foyer) , sont en recherche d’emploi stable et non précaire.

+ encore 1 100 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d’accès à un emploi adapté.

+ encore 1 500 000 de SANS-DROITS, qui sont principalement :

–  des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d’emploi, qui comme vous le savez n’ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe), favorisant délits, crimes, trafics, prostitution, esclavagisme moderne, radicalisations etc.

– des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 700€ d’allocation chômage, ou 810,89€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 687€ par mois, si vous êtes NON SDF.

– des bénéficiaires de pensions de reversions ( veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA ( 473,50€ pour une personne seule ), et qui n’ont pas l’âge pour prendre leur propre retraite ou pour percevoir le minimum vieillesse ( 65 ans ) qui s’appelle aujourd’hui « A-S-P-A » (allocation solidarité aux personnes âgées), qui est récupérable sur le patrimoine, au décès.

– des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

– des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits).

– des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

– on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable.

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 11 MILLIONS de demandeurs d’emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources : Rapports de la DARES : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/

Rendez-vous le mardi 29 mai 2018, pour avoir les vrais chiffres du chômage de avril 2018.

~~~~▼~~~~

N’importe quel bénévolat vaut mieux que le RSA

Vous la sentez bien venir ?…

La haine contre tous les « SANS »…

Faut-il durcir les sanctions contre les chômeurs qui refusent « deux offres raisonnables d’emploi » ?

51046 votants
 

75% Oui

 

25% Non

Source Le Figaro du 19/03/2018
Rappelons juste, comme le fait à chaque fois Patdu49 que :

1 chômeur inscrit à Pôle Emploi sur 2

ne perçoit AUCUNE indemnité !

«N’importe quel travail vaut mieux que pas de travail du tout» (Bill Clinton, 1998.)

Page 6 du Manifeste contre le travail et ses lois, groupe Krisis, 1999

III. L’Apartheid du néo-État social (Page 4 & 5)

Les fractions anti-néo-libérales du camp du travail, qui englobe toute la société, auront peut-être du mal à se faire à cette perspective, mais ce sont justement elles les plus ferventes adeptes de l’idée qu’un homme sans travail n’est pas un homme.

Nostalgiques, obnubilées par le travail de masse fordiste de l’après-guerre, elles n’ont à l’esprit que de ranimer cette époque révolue de la société de travail. Que l’État se charge une fois de plus de ce que le marché n’est plus à même de garantir ! Les «programmes pour la création d’emplois», le travail obligatoire dans les communes pour les demandeurs d’aides sociales, les subventions régionales, l’endettement public et autres mesures politiques doivent simuler encore et toujours la «normalité» de la société de travail. Cet étatisme du travail, ranimé sans grande conviction, n’a certes pas l’ombre d’une chance, mais il reste le point de repère idéologique de larges couches de la population menacées par la déchéance. Et c’est précisément parce qu’elle est sans espoir que la pratique qui en résulte se révèle tout sauf émancipatrice.

La transformation idéologique du «travail devenu rare » en premier droit du citoyen exclut par le fait même tous ceux qui n’ont pas le bon passeport. La logique de la sélection sociale n’est pas mise en cause,  mais simplement définie d’une autre manière : les critères ethniques et nationalistes sont censés désamorcer la lutte pour la survie individuelle. «Les turbins nationaux aux nationaux», crie la vox populi qui, dans l’amour pervers du travail, retrouve encore une fois le chemin de la Nation. C’est l’option du populisme de droite, et il ne s’en cache pas. Sa critique de la société de concurrence ne vise qu’au nettoyage ethnique des zones de richesse capitaliste qui se réduisent comme peau de chagrin.

Quant au nationalisme modéré, d’obédiences social-démocrate ou écologiste, il veut bien accorder le statut de nationaux aux immigrés de longue date et même en faire des citoyens s’ils ont donné des gages de leur caractère parfaitement inoffensif et de leur absolue servilité.

Il n’est pas question de faire l’éloge de la paresse comme modèle de société, mais juste d’envisager le travail autrement, considérant que c’est un cadavre qui domine la société ; Le cadavre du travail.

Aussi, créons une chaine de diffusion par nos échanges, nos relayages car c’est en se donnant à lire et par nos lectures combinées que nous affutons notre propre réflexion, dans l’espoir et notre capacité, nous la minorité, ceux d’en bas à gauche, de faire de 2018L’Année Zéro d’une prise de conscience politique collective et de créer cette SOCIÉTÉ des SOCIÉTÉS, HORS ÉTAT et ses institutions, CONTRE LE TRAVAIL & SES LOIS ; et dans UN MONDE SANS ARGENT !

JBL1960

Vous pouvez lire, télécharger, imprimer, partager, diffuser sans modération et gratuitement les 56 PDF politiques réunis dans cette page de mon blog ► LES PDF DE JBL1960 et tant qu’on peut et surtout comme vous voulez, c’est vous qui choise !

Source de l’illustration ► Contrôle des chômeurs par Mykolas

 

Publicités

23 réflexions sur « Avec les vrais chiffres du chômage de Mars 2018 = Pensez Printemps ! »

  1. Résistance politique : solidarité avec NDDL (Raoul Vaneigem)

    Solidarité avec Notre Dame des Landes

    Raoul Vaneigem – Avril 2018

    Source : https://www.lavoiedujaguar.net/Solidarite-avec-Notre-Dame-des-Landes

    Ce qui se passe à Notre-Dame-des-Landes illustre un conflit qui concerne le monde entier. Il met aux prises, d’une part, les puissances financières résolues à transformer en marchandise les ressources du vivant et de la nature et, d’autre part, la volonté de vivre qui anime des millions d’êtres dont l’existence est précarisée de plus en plus par le totalitarisme du profit. Là où l’État et les multinationales qui le commanditent avaient juré d’imposer leurs nuisances, au mépris des populations et de leur environnement, ils se sont heurtés à une résistance dont l’obstination, dans le cas de Notre-Dame-des-Landes, a fait plier le pouvoir. La résistance n’a pas seulement démontré que l’État, « le plus froid des monstres froids », n’était pas invincible — comme le croit, en sa raideur de cadavre, le technocrate qui le représente —, elle a fait apparaître qu’une vie nouvelle était possible, à l’encontre de tant d’existences étriquées par l’aliénation du travail et les calculs de rentabilité.

    Une société expérimentant les richesses de la solidarité, de l’imagination, de la créativité, de l’agriculture renaturée, une société en voie d’autosuffisance, qui a bâti boulangerie, brasserie, centre de maraîchage, bergerie, fromagerie. Qui a bâti surtout la joie de prendre en assemblées autogérées des décisions propres à améliorer le sort de chacun. C’est une expérience, c’est un tâtonnement, avec des erreurs et des corrections. C’est un lieu de vie. Que reste-t-il de sentiment humain chez ceux qui envoient flics et bulldozers pour le détruire, pour l’écraser ?

    Quelle menace la Terre libre de Notre-Dame-des-Landes fait-elle planer sur l’État ? Aucune si ce n’est pour quelques rouages politiques que fait tourner la roue des grandes fortunes. La vraie menace est celle qu’une société véritablement humaine fait peser sur la société dominante, éminemment dominée par la dictature de l’argent, par la cupidité, le culte de la marchandise et la servitude volontaire.

    C’est un pari sur le monde qui se joue à Notre-Dame-des-Landes. Ou la tristesse hargneuse des résignés et de leurs maîtres, aussi piteux, l’emportera par inertie ; ou le souffle toujours renaissant de nos aspirations humaines balaiera la barbarie. Quelle que soit l’issue, nous savons que le parti pris de la vie renaît toujours de ses cendres. La conscience humaine s’ensommeille mais ne s’endort jamais. Nous sommes résolus de tout recommencer.

    Barcelone, le 13 avril 2018,
    Raoul Vaneigem

    Source ► https://www.lavoiedujaguar.net/Solidarite-avec-Notre-Dame-des-Landes

    J'aime

  2. Merci pour cet article qui détaille vraiment la situation. Je savais que les chiffres donnés par les médias ne prenaient en compte qu’une seule catégorie mais pas que la plupart des personnes considérées comme ne faisant plus parties de Pole Emploi n’étaient plus comptés pour une autre raison que le retour à l’emploi même momentané ! Je pensais que les difficultés de connexion pour l’actualisation étaient rares voire qu’elles dépendaient d’un problème de ma livebox perso – car cela marchait à l’agence- mais pas que cela avait de telles proportions.
    Dommage que ces informations sont volontairement oubliées des médias. Mais cela est probablement une censure volontaire : les concernés connaissent leur situation et la plupart des autres s’en contentent pour critiquer ceux qui ne retrouvent pas un travail.;

    J'aime

    1. Absolument d’accord avec vous !
      Et la situation, au quotidien, est absolument intenable, même, surtout pour ceux qui ont besoin de bouffer, car nous ne pouvons rien enclencher, seul dans notre coin.
      Même si la majorité n’est pas à convaincre, pour autant, nous avons besoin de nous mutualiser, de nous coordonner (et hors réseaux sociaux, hein ? On va pas lancer un appel dans Fesse de Bouc, ou le gazouiller sur l’oiseau bleu !) et ça prend un peu de temps, en restant optimiste…

      Aimé par 1 personne

    2. Voilà la fiche conseil, pour un chômeur winner, que des gonzes ou des gonzesses, les 2 surement pour avoir pondu une telle bouze, de chez Paul Emploi Amiens, avaient balancé sur leur page FB popolemploi ;

      J'aime

      1. Si seulement cela avait de réelles répercussions sur l’obtention d’un emploi. Je remarque aussi qu’il faut selon cette fiche un ordinateur ET un abonnement Internet, or ce n’est pas gratuit !
        Conclusion je préfère en rire (jaune).

        J'aime

  3. En complément, côté des formations proposées et/ou acceptées :

    Avant, lorsqu’une formation débutait le 30, et se terminait le 15 du mois suivant, les 2 mois passaient en catégorie formation, maintenant il faut un minimum de 40 h pour que ce soit compté en formation.

    Depuis toujours, PE peut accepter qu’un DE parte en formation sans que celle-ci soit financée ni par PE ni par la région… et PE comme la région suggèrent régulièrement des formations à faire qui sont 100% à charge du chômeur, si ce dernier refuse, il peut se faire radier…

    Lorsque les droits sont épuisés, et que la personne se retrouve avec le RSA, plus aucun droit à la formation via PE (même si ce n’est pas clairement dit, les faits sont là), et un CER est signé.

    Si, une formation est prévue, acceptée dans le CER, elle n’est pas pour autant financée par la région (ni à 100% ni partiellement) car il faut dorénavant un minimum de 140 h de formation… le bénéficiaire du RSA ayant donc des DEVOIRS comme on aime bien lui marteler, doit donc se débrouiller pour se la payer… sinon on lui coupe les quelques miettes qu’on daigne lui jeter…

    Par ailleurs, PE continue à proposer ses offres CACES à la pelle… un organisme se gave … alors que plus en plus d’entrepôts sont automatisés, et que des plates-formes logistiques réduisent la voilure.

    Ne pas oublier, que de plus en plus de budget est alloué à la migration de masse, et si l’on ose lever le lapin, on se fait au mieux traiter de raciste.

    C’est voulu… alors grève générale… achats uniquement pour le minimum vital…il est grand temps que les zélites tombent en masse.

    J'aime

    1. Oui, les formations (non qualifiantes en +, faut pas rêver non plus) lorsqu’elles sont prises en charge par PE et la Région, sont payé avec les droits ouverts à l’ARE (j’ai le cas dans ma famille actuellement) et la formation prenant fin, la personne est également en fin de droit, donc retour au RSA, payé des nèfles… Elle est pas belle la vie en Macronnerie ???

      J'aime

      1. De même que théoriquement, il n’est pas possible de te refuser 2 demandes de formation à la suite, alors quand PE le fait 5 fois à la suite, avec 5 motifs différents, c’est quoi ?

        Mais bon, il faut pas rêver, ce ne sont pas des cadors, et un grand nombre de « conseillers PE » découvre encore l’eau chaude lorsque tu leur explique que toutes absolument toutes les grandes entreprises négocient et les impôts (types d’impôts et taux ou forfaits) et leurs cotisations salariales…ils tombent des nues…

        J'aime

    2. Surtout pas abattre des arbres… Quand tu vois que certaines communes pour renflouer leurs caisses, font des coupes blanches avec en prime des essences qui normalement mettent mini 50 ans pour faire un fut (une bille) utilisable en charpente, ébénisterie… ils coupent lorsque les arbres ont à peine 25 ou 30 ans…

      Si tu oses dire quelque chose, on te fait passer pour un abruti ou quelqu’un qui vient de Mars !

      J'aime

      1. Perso, je n’avais pas su pour Johnny… faut dire que je ne me suis jamais interressée à cette merde sur pattes !

        Par contre, en voici un autre… et c’est même bfm qui s’en émeu !

        ww.bfmtv.com/planete/chanel-critique-pour-avoir-coupe-de-vrais-arbres-pour-son-defile-au-grand-palais-1391207.html

        J'aime

  4. RSA et PE :

    Normalement, une personne qui se retrouve au RSA a l’obligation de rester inscrite à PE sinon elle perd ses droits au RSA. Un contrôle trimestriel automatique est fait (fichiers Impôts / CAF / PE et Unédic, et autres douceurs du N.O.M)…

    D’où des situations ubuesque où PE peut exiger une chose et l’association qui suit la personne au RSA une autre, il faut apprendre à être équilibriste.

    J'aime

    1. Voilà, c’est exactement le cas de cette connaissance, qui en perd son latin en ce moment… Et j’avoue que j’ai vraiment, mais vraiment du mal à suivre.
      Enfin, le but non avoué est clairement de monter les catégories sociales les unes contre les autres pour qu’elles se foutent sur la gueule, au lieu de se mutualiser, pour mieux nous schlaguer à la fin, bien sûr !

      J'aime

      1. Je suis dans le même cas que ta connaissance… et par pur plaisir machiavelique je vais aller secouer le cocotier… et bien profiter de leurs tronches d’ahuris ! Et, ça a double avantage, c’est que des endormis profitent du spectacle…

        Le but n’est même pas de nous monter les uns contre les autres, c’est simplement un moyen facile à mettre en oeuvre pour garder le pouvoir… ça et rémunérer un peu plus haut que le salaire actuel les petits bourreaux afin qu’ils bossent comme il faut !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s