Pour une société des sociétés hors État et ses institutions, contre le travail et sans argent…

Mais si c’est possible !

Lorsque le collectif Résistance71 a publié son Manifeste Politique en version PDF gratuite de 66 pages incluant une importante bibliographie ► Manifeste pour la société des sociétés, en octobre 2017, il nous a été alors proposés de remonter  à leurs côtés avec cette lecture jusqu’aux promesses de l’aube de l’Humanité.

Et tel le saumon, cette espèce anadrome (poisson de la famille des salmonidés regroupant 66 espèces connues) qui remonte la rivière par la seule force motrice instinctive ; Projeté par la seule réminiscence du retour indispensable au lieu originel de sa propre création et gage de la survie de son espèce.

R71 nous a invité à remonter le cours de notre propre histoire, constatant ainsi que les sociétés dites primitives avaient, par des va-et-vient, testé aussi bien les sociétés sans État, contre l’État même ou totalement acquises à l’État à ses dogmes et doctrines.

Et c’est en redescendant la rivière ensemble, que nous avons pu déterminer que c’était au sein des groupes/clans ou sociétés sans/contre l’État que l’Homme, tout naturellement, avait pratiqué l’Entraide comme facteur d’évolution et non en faisant la guerre, comme on veut nous le faire croire et depuis peu, car cette théorie n’a émergé qu’au XIXe siècle ► Non, l’homme ne descend pas d’un singe tueur, par Marylène Patou-Mathis, Directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), département préhistoire du Muséum national d’histoire naturelle (Paris).

Nous avons pu ainsi déterminer le moment où l’homme a pris le mauvais chemin qui l’a conduit vers ce cul-de-sac où nous sommes aujourd’hui, et dont nous nous rapprochons à grande vitesse du mur contre lequel nous allons nous fracasser si nous ne sommes pas capables, ensemble, et par la mutualisation de la force de nos esprits, de prendre la tangente !

C’est pourquoi, Résistance71 a été rechercher le MANIFESTE CONTRE LE TRAVAIL publié par le Groupe Krisis, en 1999 et m’a demandé de le mettre en format PDF. Car ce texte nous permet de comprendre que pour sortir du colonialisme, qui n’est nullement un système archaïque mais est aujourd’hui une constituante du système globalisé c’est, partant de mouvements locaux et nationaux, là ou nous sommes, avec nos différences, nos expériences en conjuguant nos mouvements, se donner la capacité d’influer sur l’ordre mondial. Dans le but de nous émanciper, d’échapper au paradigme mortifère induit par une mini-élite dont l’hégémonie culturelle n’a que trop duré. Et puisque nous avons déjà établi que le salut sociétaire de l’humanité réside dans la libération du dogme suprématiste parasite et criminel pour enfin vivre égaux, libres et heureux…

Et pour ma part, c’est en ayant ce manifeste en tête, que j’ai rédigé ce pamphlet ► Avec les derniers vrais chiffres du chômage de janvier, on atteint un point de non retour ! Car avec les vrais chiffres du chômage qu’analyse chaque mois, depuis des années, Patdu49 mais également avec la dernière liste des licenciements mondiaux que tient à jour Pierre Jovanovic depuis 2008, et bien que je ne sois pas d’accord avec lui politiquement,  en faisant un focus sur la France, Éparpillé façon puzzle ;

Démonstration est faite à la page 7 de ce Manifeste : À la fin du XXe siècle, alors que presque toutes les oppositions idéologiques se sont évanouies, il ne reste plus que l’impitoyable dogme commun qui veut que le travail soit la vocation naturelle de l’Homme.

Comme en page de conclusion ; Puisque à l’époque moderne l’État et la politique se confondent avec le système coercitif du travail, ils doivent disparaître avec lui. Tout le verbiage à propos d’une renaissance de la politique n’est que la tentative désespérée de ramener la critique de l’horreur économique à une action étatique positive. Mais l’auto-organisation et l’autodétermination sont le contraire même de l’État et de la politique. La conquête de libres espaces socio-économiques et culturels ne s’effectue pas par les voies détournées de la politique, voies hiérarchiques ou fausses, mais par la constitution d’une contre-société.

La liberté ne consiste pas à se faire broyer par le marché ni régir par l’État, mais à organiser le lien social soi-même — sans l’entremise d’appareils aliénés. Par conséquent, les ennemis du travail ont à trouver de nouvelles formes de mouvement social et à créer des têtes de pont pour reproduire la vie au-delà du travail. Il s’agit de lier les formes d’une pratique de contre-société au refus offensif du travail.

C’est la confirmation qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais…

Et comme dans le même temps, Robert Bibeau du site Les 7 du Québec a republié UN MONDE SANS ARGENT : Le communisme (1975-1976) par le Collectif Les Amis de 4 Millions de Jeunes Travailleurs ;

Il nous a donc paru judicieux, que j’en réalise une nouvelle version PDF afin de les lier et de cette façon nous pouvons relier entre-elles ces publications et nous en servir pour ;

Ignorer l’État et les institutions et nous coordonner en associations libres, n’œuvrant que pour le bien commun au sein de communes autonomes qui se fédèrent. Si nous créons une société parallèle, ici et maintenant et d’où nous sommes, celle des associations libres fédérées, que nous boycottons système et institutions de manière exponentielle au nombre de gens rejoignant les associations libres… À un moment donné, la désobéissance civile, donc la confrontation avec l’État sera inévitable, mais si nous, la minorité, faisons tourner la société déjà localement (et en France nous avons un maillage prêt à l’emploi ► les communes !) en ignorant l’État et le système politico-économique qui nous sont imposés, l’obsolescence de ces entités ne fera que croître et elles tomberont quasiment d’elles-mêmes ou avec un petit coup d’épaule « non-violent ».

C’est parce que nous constatons, les uns et les autres que de plus en plus de gens sont en train de passer en phase de contestation, mais qu’ils n’ont pas encore une vision panoramique de l’affaire, ni une conscience politique pour le faire dans l’action radicale du changement de paradigme politique. Que nous proposons ces nombreuses lectures servant à démontrer aux gens que sans rien avoir à inventer, sachant que quasiment tout a été dit et fait dans le passé. Il suffit de savoir où se trouve l’information, d’en prendre connaissance, de la divulguer au plus large (par nos relayages et nos reblogs n’en déplaise à Grincheux) et l’adapter au monde moderne dans la pratique !

Il n’est pas question de faire du Neuf avec du Vieux, mais d’extraire le meilleur, le sublime, la quintessence, la substantifique moelle des auteurs passés, comme Kropotkine, Landauer, Malatesta, Clastres… Et présents ; Sahlins, Demoule, connus, moins connus et d’adapter ce qui peut l’être avec un processus mental différents de l’époque, bien évidemment et pour ne pas réitérer les erreurs passées, puisque « vous ne pouvez pas résoudre un problème en gardant le même processus mental » comme l’avait défini Einstein.

Telle que nous la voyons, l’action révolutionnaire n’est qu’un retour à la matrice sociale originelle, celles du communisme primordial qui fait partie de la nature (sociale) humaine. Le mot « révolution » implique un mouvement politique hors du moule pour retourner dans un cycle vertueux, qui se situe dans un cercle tangent et si on n’y arrive pas, alors le système, comme dernièrement depuis 1789 avec la révolution incomplète, le capitalisme, happera de nouveau le mouvement politique et le phagocytera.

Lorsque la société dans sa totalité passe dans le cercle sociétal vertueux tangent (la société anarchiste), sa trajectoire quitte la circularité et devient plus linéaire, carrément linéaire même, s’étendant sur un axe progressiste infini.

Nous avons pu constater que l’État et ses institutions, la division politique de la société, est ce qui incurve la trajectoire de la société humaine et plus ces contraintes sont fortes et plus on tourne en rond, jusqu’à ce qu’une nouvelle fois, après une période de temps Ω, les conditions soient réunies pour sortir du cercle et « prendre la tangente ».

Il est possible de sortir en tout point du cercle pourvu que les conditions qualitatives et quantitatives de sortie soient réalisées.

Et c’est là que nous pouvons agir sans plus attendre, car comme l’avait défini Léon Tolstoï ; Chacun rêve de changer L’HUMANITÉ…  Mais personne ne pense à se changer LUI-MÊME

L’affirmation de Léon Tolstoï fait sens, prend corps et vie d’un coup. Et  notre vision politique au fur et à mesure que nous lisons ces manifestes et toutes ces lectures combinées, devient claire, limpide, nette et précise.

Bref, nous savons, dès lors où nous allons, car tout doute s’envole, et le rêve de changer L’HUMANITÉ devient réalité, puisque sans s’en apercevoir, nous venons de nous changer NOUS-MÊME, parfois de manière infime mais totalement, définitivement…

Ainsi, nous touchons du doigt l’Unicité de l’Universalité, et nous réussissons à vaincre l’inertie de départ pour impulser la poussée primordiale non-violente indispensable pour enclencher un nouveau paradigme, sans dieu, ni maitre, sans arme, ni haine, ni violence.

En tout cas et pour ma part, c’est cela lorsque je prétends, modestement, que la solution est en nous-même, d’abord… Nous pourrons alors décider de se rejoindre sur le chemin tangent, et d’avancer, ensemble du même pas, côte à côte, épaule contre épaule, personne devant, personne derrière mais personne au-dessus non plus, car ainsi, il n’y aura plus personne en-dessous qui se sentira exclu, ou superflu !

Manifeste pour la société des sociétés, version PDF, du collectif Résistance71, Oct. 2017

Un monde sans argent, version PDF, Yann-Ber Tillenon, 1975

Manifeste contre le travail, version PDF, par le Groupe Krisis, 31 décembre 1999

JBL1960

Pour retrouver toutes les versions PDF ► Cette page de mon blog dédiée ► LES PDF DE JBL1960
Publicités

30 réflexions sur « Pour une société des sociétés hors État et ses institutions, contre le travail et sans argent… »

  1. Ce que je peux constater c’est que l’Etat français s’impatiente, et fait tout ce qui est en son pouvoir pour faire partir l’étincelle…

    L’état d’urgence normalisé (les cons n’ont rien capté au sketch) les impôts, taxes, la Loi travail, les fakes news et la SNCF…

    Côté Pôle Emploi et autres associations mafieuses chargées de botter le cul à ces traînes savattes, et encore plus aux lépreux du RSA, la pression est considérable et ils incitent les personnes à venir consulter un psychologue… une personne privée d’emploi et surtout de revenu, est nécessairement un déséquilibré… d’ailleurs, en parallèle il y a de plus en plus de fait d’attaques au couteau un peu partout en Europe…

    Tout cela est mis en musique pour une symphonie du désespoir, et j’ose espèrer d’un méga ménage dans le clan des mafieux patentés.

    J'aime

    1. Absolument !
      Je suis certaine que le MANIFESTE CONTRE LE TRAVAIL, du groupe Krisis publié en 1999 va te plaire, car en substance tu viens de dire la même chose…
      J’ai halluciné en le lisant, tant ce qu’ils ont annoncé en 1999 est précisément mis en musique par Macron… Comme quoi, il était programmé pour nous tuer, même si en 1999 il n’avait que 22 ans. Je me suis fait la réflexion en lisant et en paginant ce manifeste, dingue !

      Alors j’ai vu, vite fait que « les français » (enfin un panel de 973 onc) à 61% ne veulent pas que la Marine se présente pour 2022 !!!

      Tu m’étonnes, NostradAttali a prédit que ce serait une femme… Certains on voulu y voir Lagarde, pour ma part, je pense que c’est la Marion Maréchal Nous Voilà …
      Quand on dit que Macron a été mis là pour nous dilater l’anus à mort et faire accepter « l’inacceptable » par les mougeons…

      J'aime

  2. Exact, lorsque tu as affaire à ces conseillers en ré-insertion, ils sont bouchés à l’émeri, répétent en boucle les mantras du Medef, t’expliquent qu’il serait temps que tu d’adaptes à l’économie qui a changée… et souvent ce sont de jeunes TDC qui tiennent ce genre de discours alors qu’ils ont au plus 3 ans de vie professsionnelle.

    A croire qu’ils ont suivi un stage MK Ultra.

    J’en suis abasourdie, d’autant que l’art de la manipulation, je connais et pratique lorsque c’est nécessaire, mais ils sont remontés à bloc et ça prend plus de temps de les mettre KO.

    J'aime

    1. Oui ! On peut affirmer qu’ils ont suivi un stage MK Ultra…

      Surtout si en parallèle tu lis de Contre-rapport Meurtre Par Décret (c’est le N° 1 des PDF que j’ai réalisée dans ma page dédiée, et qui est inédit en France, ce n’est pas un rererereblog, comme prétend une certaine tanche belge) et là après lecture t’as plus un poil de sec…

      J'aime

      1. Et oui, nous c’est la fatwa européenne… avec la migration de masse, et l’on trouve l’origine dans les textes l’ONU de 1992…

        La plèbe n’avait pas eu vent de la chose, et au cas où, vu que c’était en différé, ça passe toujours avec l’oubli puisque pas concernée dans l’immédiat.

        Ne te prend pas la tête avec la tanche une fois !

        L’avantage du rereblog, c’est qu’on a plus de chance de voir une info intéressante, alors que l’on ne peut pas connaître tous les blogs… et tant pis, si l’on tombe plusieurs fois sur le même article.

        La tanche une fois ! ne doit pas avoir lu l’AFP, Bloomberg et autres qui sont repris par tous les medias mainstream sans en changer une virgule.

        J'aime

      2. Une fois ! c’est pour reprendre l’expression belge qui revient quasi systématiquement à l’oral… plus ou moins l’équivalent de « putingue » à Marseille !

        J'aime

      3. Voui, c’est bien rentré dans le langage, enfin de notre époque, je crois que je suis un chouïa plus vieille que toi ? M’engueule pas si c’est pas le cas, surtout si t’es beaucoup plus jeune…

        Tiens, j’avais fait un article, une fois ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/01/cest-interdit-alors-une-fois/

        Et la tanche de commenter de manière plutôt sympathique ma foi !
        Chuis sûre qu’il a dû se faire mordre par une chauve-souris enragée, moi !

        J'aime

      4. Je ne me permettrais pas de t’engueuler… d’autant que tu te décarcasses pour nous faire toucher du doigt des choses importantes, et pour certaines méconnues.

        Beaucoup plus jeune, je ne pense pas ; ma prochaine borne décennale est la 6 !

        J'aime

      5. Itou, 57 au jus, depuis le 14 novembre dernier donc… Un gonze sur framasphere.org m’a traitée de vampire énergétique parce que j’ai souhaité plein de pensées positives sous une photo réelle d’un joli papillon…

        Il a été cherché mon à propos (qui est toujours un exercice difficile pour ne pas trop en dire mais en disant le minimum) et il s’est foutu de ma gueule en disant qu’on s’en « branlait » de savoir ceci, puis cela…
        Alors je ne suis pas sur les rézosocios conventionnels car c’est manipulé et manipulable à souhait, mais franchement, la Diaspora fait pas mieux, voire pire…
        J’vais passer mon tour finalement !

        J'aime

      6. Meuuuuuhhhh ! Non, c’est une légende urbaine…

        Je suis née le jour de l’anniversaire de ma mère, soit le 14/11… J’te dis rien, tu vas comprendre toute seule…

        J'aime

      7. J’ai toute une collection de scorpions dans ma famille et parmi mes proches… mais quand il y en a de trop rassemblés, ça fait des étincelles.

        Ma cadette comme un ami, sont dragon + scorpion … ça déménage !

        Et, elle est née le lendemain de mon anniversaire…

        J'aime

  3. Oui, j’avais lu ton article, et je connaissais déjà ce reportage.

    Par ailleurs, le travail inutile et humiliant avait été inauguré par Mittérand : SIVP et autre TUC…

    Après un rapide tour sur la toile, je viens de découvrir qu’en fait le 1er du genre date de 1977 : Le Pacte pour l’Emploi de Jeunes, et c’est donc le vrai/faux aristo VGE qui la mis en place.

    J’ai une execuse ! J’étais encore mineure donc non concernée…et, tout compte fait, ça ne m’étonne pas que ce soit lui qui ait initié la chose… sous ses airs d’intello, il a détruit la France au bulldozer, et le pire est que cette charogne continue de vivre sur notre dos à 92 ans.

    J'aime

    1. VGE aussi a fort bien servi ses maitres, et il a continué, jusqu’au bout, effectivement avec le Traité de Lisbonne !
      Il est un poil plus jeune que Kissinger non ?

      Tiens, une vidéo que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre (y’a beaucoup de morts…) comme pour Desproges 30 ans en avril…

      En espérant que YT me la supprimera pas !

      J'aime

      1. VGE est 2 ans plus jeune que Kissinger.

        Mais, VGE comme Kissinger sont toujours très actifs.

        Le Luron était vraiment super.

        J'aime

  4. Je trouve qu’il devient très difficile de partager des idées sans se faire le porte parole, consentant ou non, d’une propagande quelconque. Je suis viscéralement en résistance contre toutes formes d’oppression, et naturellement au concept du « travail » qui en est la forme la plus répandue. Cela étant dit, en ce qui me concerne, chaque être humain a besoin d’activités lui permettant de s’épanouir autant physiquement, qu’intelectuelement et in fine spirituellement. Celles-ci étant suscitées dès l’enfance par des parents eux mêmes éveillés et soucieux du développement harmonieux de leur progéniture. Ce genre de « société » n’existe pas dans les manuels et les dogmes. Certains d’entre nous en on encore une vague réminiscence, comme un souvenir lointain difficile à se remémorer et à définir. Car on ne retrouve pas un état d’équilibre spontanément sans faire de gros efforts, que je n’oserais en aucun cas qualifié de « travail sur soi » mais au travers d’un véritable sacerdoce au regard de l’emprise de notre société muée en système. Je ne pense pas qu’un système politique, qui sera toujours détourné au profit d’un minorité d’oppresseur, nous « sauvera ». Ce qui est aussi difficile à accepter que le concept d’oppression du  » travail » qui n’est en fin de compte qu’un des outils de la caste des oppresseurs. Le plus absurde dans tout ca est que le passage de statut d’oppresseurs à oppressés est toujours le fruit de belles révolutions, colorées ou ensanglantés.

    J'aime

  5. Je vous laisse, je poursuivrais éventuellement une fois de retour de mon travail ! :0.
    PS. Humour quand tu nous tiens …

    J'aime

    1. Ce sera avec plaisir, d’autant que je suis tout à fait d’accord avec vous, sur le fait qu’il n’y a : aucun système politique, qui sera toujours détourné au profit d’une minorité d’oppresseurs, qui nous « sauvera »… Effectivement, ce qui nous ‘sauvera’ peut-être, c’est ce ‘travail’ sur nous-mêmes pour modifier profondément et durablement notre conscience politique et selon le principe de Tolstoï, par exemple.

      Mais il est certain que même au sein d’un collectif de gens de bonne volonté et déterminé à tenter l’expérience de la Société des sociétés, si des velléités d’autoritarisme, de dogmatisme apparaissent et si le groupe les laisse faire… C’est aussi FOUPOUDAV.

      C’est mon avis en tout cas, que tout les ismes mènent tôt ou tard à un totalitarisme s’ils tombent entre les mains de quelques-uns…
      Jo

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s