« La stratégie de l’inutile » par Mohawk Nation News

Dans les mots de Russell Means en 2012

« Il n’y a pas de mot pour dire « mensonge » dans la langue Lakotah ; Personne n’est capable d’insulter quelqu’un ou quoi que ce soit. Dans la loi naturelle, chaque chose est à sa place. Où est le mal ? Il n’y a pas de mal dans la nature. En vivant par la loi naturelle, nous sommes capables de percevoir au travers de nos sens, nous développons une appréciation riche et plein du monde réel qui nous entoure, pour ce que nous expérimentons quotidiennement… pour la réalité. »

Introduction à la philosophie et la pensée Amérindiennes, à partir de larges extraits de traductions (par Résistance71) de son livre-testament « Si vous avez oublié le nom des nuages, vous avez perdu votre chemin » version PDF par JBL1960 de 19 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/01/pdfrussellmeans012017.pdf

Sur ce blog tous les billets de MNN, ICTMN, EZLN, D’Errico, Pr. Alfred, Means… dans la catégorie PEUPLES PREMIERS et toutes les versions PDF dans cette page PDFDEJBL1960

États-Unis et Canada états coloniaux et instrumentalisation de la peur (Mohawk Nation News)

Le texte ci-dessous dépeint la vie des nations autochtones des Amériques sous le joug colonial depuis 1492, sans discontinuer.
Expérience intéressante: après avoir lu ce texte, relisez-le non plus en pensant aux Amérindiens, mais détachez-vous et pensez à nous. Ne constatez-vous pas comme nous, que nous sommes tous des colonisés !

Le combat des peuples de l’humanité est identique au-delà du temps et de l’espace. En prendre conscience est essentiel pour la suite des évènements. Nous arrivons à la croisée des chemins et choix qu’il faudra faire…

L’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie colonialiste, se tenant debout, main dans la main avec leurs frères indigènes du monde et avançant ensemble dans une société des sociétés égalitaire, non coercitive, solidaire et donc libre.

Comme le dit si bien la légende d’une des photos de l’article original en anglais :

“Que sont les frontières ? Des lignes artificielles au sol. C’est une construction inique faite pour nous séparer et nous contrôler. Frontières, langues, monnaies, religions, races, tout çà ne sont que des conneries.”. A méditer profondément…

~ Résistance 71 ~

URL de l’article ► https://resistance71.wordpress.com/2017/04/27/etats-unis-et-canada-etats-coloniaux-et-instrumentalisation-de-la-peur-mohawk-nation-news/

Pour mieux comprendre l’article, lire la version PDF du contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation publié en 2016 par le TIDC :

Meurtre par Décret version PDF {58 pages} ou le crime de génocide au Canada

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte, version PDF {45 pages} de Steven Newcomb

 La stratégie de l’inutile

Mohawk Nation News | 26 avril 2017 | URL de l’article original : http://mohawknationnews.com/blog/2017/04/26/its-no-use-strategy/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Onowa’regeh ou l’Île de la Grande Tortue (Amérique du Nord) n’avait pas de prisons, pas de foyers ni de maisons pauvres, pas d’orphelinats, pas de maisons pour les personnes âgées, pas d’armée, pas de police, pas de gens sans abris mourant de faim, pas d’asiles de fous ni du subsides. Le désespoir planifié a été mis en place par Duncan Campbell Scott afin “de se débarrasser du problème INDIEN”.
La corporation coloniale veut nous frustrer de faire quoi que ce soit au sujet de l’état dans lequel nous sommes aujourd’hui et nous faire continuer de dépendre d’elle pour tout. Quand elle peut contrôler notre fourchette, elle peut tout contrôler. Nous avions l’habitude de travailler collectivement et de tout partager.

Une peur générée par l’entreprise coloniale nous a conditionné d’avoir peur de nos propres vies. Ceci n’est en aucun cas la vie que menait notre peuple originel.
Une fausse colère et des hurlements incessants de leur gouvernement illusoire existent pour nous intimider, spécifiquement les faibles d’esprit. On nous montre comme étant une société sale et vilaine.

C’est le syndrome hiérarchique entrepreneurial et colonial du “je compte pour du beurre”.

On nous rend désespérés et sans défense. Des durées limités, des dates butoir, de la papasserie à signer et / ou à envoyer quelque part, des demandes par ordinateur, des écoutes de messages futiles, inutiles et pertes de temps, avoir une carte d’identité pour tout, une pédophilie et des molestations rampantes, des expulsions, l’impossibilité de payer les dettes à la banque qui vous possède jusqu’au trognon, etc, etc…
On nous fait ressentir que nous ne pouvons rien faire sans l’autorité militaire et la menace planant au-dessus de nos têtes. On nous force à vivre sans défense, sans espoir et dans un état de culpabilité constante. Cela porte un nom: la dictature !

On finit par ne plus avoir confiance en nous-mêmes, on perd notre motivation en tout. Les autorités certifiées conformes du gouvernement nous envoient en prison pour avoir violé leurs règles “humaines, créées de toute pièce par l’Homme” ou on nous envoie chez des “psys” pour apprendre l’obéissance.

Tout cela n’est que contrôle de l’esprit. Ils nous maintiennent dans un état de tristesse, de dépression et de dépendance afin que nous dépendions d’eux pour toujours. Nous sommes anxieux pour l’avenir de nos enfants, spécifiquement alors qu’ils font l’expérience de pensées auto-destructrices. L’euthanasie assistée par le gouvernement est maintenant encouragée. La drogue est vendue à la vue de tous par le gouvernement. L’État trouve toujours quelque chose qui ne va pas pour nous punir ou nous menacer.

D’abord il y a une petite dépression, puis une dépression sévère, puis des hallucinations, de la folie furieuse, ensuite viennent la punition ou l’exécution. Dans les pays européens ils avaient les décapitations, les chambres de torture, le bûcher, les pendaisons publiques où les gens venaient en famille avec un pique-nique. Aujourd’hui, il y a 80 000 personnes qui sont enfermés en isolement de haute sécurité. Ce programme fut inventé par les Hollandais afin de rendre les gens fous. Ils n’ont jamais réussi parce qu’ils ne le veulent pas. Ils veulent continuer à contrôler tout le monde.

Comment soigne t’on les dépressions induites par l’État ?

Dites adieu à la peur ;

Arrêtez le chantage.

◄|►

Je ne saurais trop conseillé à Kevin Ryan de lire les déclarations des Natifs, car ainsi il saurait répondre aux questions qu’ils se posent dans l’article traduit par Le Saker Francophone source digwithin.net  du 16 avril 2017 et intitulé « Real Americans » ;

Les vrais Américains se posent des questions sur le 9/11

Ces jours-ci, il est difficile de se rappeler les valeurs que le peuple américain partage, ceci parce que le gouvernement américain fait tant de choses qui semblent contredire les valeurs humaines fondamentales. Les guerres d’agression, les tortures, les enlèvements et les cas de détention indéfinie, les écoutes téléphoniques sans mandat et tant d’autres oppressions sont devenues une procédure opérationnelle standard pour le gouvernement américain. Ceux qui reconnaissent et cherchent à corriger ce système d’abus se rendent vite compte que la clé pour le faire est de révéler la vérité derrière le fil conducteur principal : les crimes du 11 septembre.

Il est important de savoir ce qui fait de quelqu’un un Américain et ce qui n’en fait pas un. Voici quelques exemples de ce qui ne fait pas de quelqu’un un Américain.

  • Loyauté au drapeau
  • Respect de l’hymne national
  • Servir dans l’armée ou honorer les anciens combattants militaires
  • Payer des impôts

[…]

Comment les Américains réels peuvent-ils réagir, à cette agression continue contre la Constitution par des fanatiques du drapeau, de la militarisation et de la cupidité ? Comment pouvons-nous « soutenir et défendre la Constitution des États-Unis contre tous ses ennemis, étrangers et de l’intérieur » en « portant une vraie foi et fidélité à cette constitution » ?

[…] Lire l’intégralité de l’article sur LSR ► http://lesakerfrancophone.fr/les-vrais-americains-se-posent-des-questions-sur-le-911

◄►

Sur ce blog sur la question du 11 septembre 2001 parce que c’est vrai aujourd’hui encore nous sommes toujours Sur les traces de la fine équipe du 11…

Il n’y a pas de vrais Américains, chercher à conserver ce statut vous tiendra aussi éloignés que possible d’une réconciliation avec les Natifs que vous avez exterminés, génocidés, et qui aujourd’hui encore vivent prisonniers en leurs propres terres, jamais cédées et que vous continuer à ne pas considérer comme « humains »…

Les Natifs pour ceux que vous appelez les vrais américains n’existent tout simplement pas. Ils sont Res Nullus en Terra Nullius… Résolvez cette équation, nullement impossible, abandonnez cette « vraie foi et fidélité à cette constitution de papier » qui est parfaitement inutile… Prenez connaissance de la proposition des Nations Premières et comme la reprécisé Steven Newcomb dans son dernier article ► Que veut dire « indigéniser » par Steven Newcomb Et Mohawk Nation News le 18 avril dernier ► Guerre Mondiale « 0 » par Mohawk Nation News  Ou encore le Pr. Taiaiake ALFRED qui l’enseigne à l’Université Victoria de Vancouver dans  Le Grand Désapprentissage

Vous voulez vivre en paix ?

Cela tombe bien, nous aussi, tous, les peuples de la Terre !

Nous pensons même que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre.

Vous n’êtes pas le peuple élu d’un nouveau monde, ni le nouveau peuple élu d’une nouvelle terre promise… Par Dieu lui-même…

Intégrez-le, et tournez-vous vers les Natifs, Nations primordiales, vous les non-indigènes, et nous vous soutiendrons. Notre objectif, ici & maintenant est de nous tenir debout, tous, côte à côte, personne devant, personne derrière et personne au-dessus et par conséquent personne en-dessous…

Pour un nouveau paradigme, sans dieux, sans maitres et SANS ARMES, ni haine, ni violence…

JBL1960

Publicités

6 réflexions sur « « La stratégie de l’inutile » par Mohawk Nation News »

    1. Cette image dans l’article original en anglais de Mohawk Nations News ► http://mohawknationnews.com/blog/2017/04/26/its-no-use-strategy/

      Pour bien comprendre qu’il n’y a pas de « vrais américains » et que les non-indigènes peuvent se tourner vers les Natifs, Nations premières et décider ainsi, ensemble, de vivre en harmonie sur la Terre qui n’appartient à personne ! Nous n’en sommes que les occupants passagers, c’est à nous de la protéger car elle est notre bien le plus précieux à tous et rien d’autre ! JBL

      J'aime

    1. Kahenthinetha avait utilisé cette expression d’Auge Tribale et c’est curieux que tu utilises ce mot…
      Merci mon Grumeau, je ne sais pas toi, mais pour ma part, je trouve le monde bien vilain et donc, me promener par la pensée au côté des Natifs, me permets de rester debout…
      Parce qu’il y a de quoi virer zinzin, non ?

      J'aime

    2. Tiens, je suis allée rechercher ce billet intitulé « L’Auge tribale » ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/16/les-vallseuses/
      C’est un billet à tiroirs, je sais que parfois mon style en gonfle certains. Alors que c’est une mise en perspective de textes qui amènent, à mon sens, un cheminement de pensée, qui raconte une histoire chaque fois, différente. Certains y sont hermétiques, et c’est pour cela que ça les gonfle. Je n’y peux rien, je sais que tu es sensible à ce procédé, aussi, j’abuse. Rappelles-toi, c’était juste en décembre dernier, et ça me parait être il y a un siècle…
      J’ai aussi parfois, comme le dit MNN, de compter pour du beurre, je sais ce que l’on ressent, lorsqu’on est transparent, voire invisible. Le seul véritable avantage, c’est qu’on peut rêver pendant des heures à regarder la course d’un nuage, un oiseau voler dans le ciel, le vent faire parler les branches et les feuilles des arbres et en comprendre les mots, différents selon la direction ou la force du vent… Alors, oui, je perds souvent du temps, à contempler un lever du jour, comme un lever de lune. Ce que je ressens alors, suffit à me gonfler de bonheur, mon cœur et parfois mon moral…
      Rien ne me fait plus plaisir que de sentir la morsure du soleil sur mon visage et tant cela me fait sentir vivante, un peu seule, certes, mais mieux vaut être seule que mal accompagnée… Allez, minuit vient de sonner, et je blablate, je blablate… Bonne nuit à toi, et à très bientôt ! Jo

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s