3 lettres pour que tout s’arrête = NON !

3 lettres pour que tout (re)prenne Vie = OUI !

Dis-tu un grand OUI à la vie ? - Soins énergétiques, Spiritualité,  Conscience, Eveil, Ascension

Il faut savoir dire NON à l’instinct de mort (État et capitalisme) pour dire OUI à la vie (société organique) ► APPEL À REFUSER : la muselière, les couvres-feux totalitaires, l’inoculation mortifère et le PASS-SANITAIRE !

veran-assassin-1

NON à l’instinct de mort (État et capitalisme)

Bombe humaine : les effets de la “vaccination” ARNm sur les personnes non-vaccinées Enquête sur le phénomène le plus alarmant mettant en danger toute l’humanité par Theara Truthnews le 7 mai 2021 Source ► https://www.mondialisation.ca/la-bombe-humaine-effets-de-la-vaccination-arnm-sur-les-personnes-non-vaccinees/5656131 VIA Résistance71 le 10 mai 2021, dans : SRAS-CoV-2 et COVID-19 : guerre biologique contre l’humanité, les effets de la « vaccination » ARNm sur les non-vaccinés

Des centaines, des milliers de personnes NON “VACCINÉES” rapportent avoir des « effets secondaires  » des vaccins Pfizer et Moderna , mais SANS être vaccinées.

  • Avril 2021, États-Unis : des milliers de femmes rapportent avoir des problèmes de saignements, de menstruations anormales, de fausse couches, très graves.
  • le FAIT EST QUE ces femmes ne SONT PAS “VACCINÉES” mais ont été en contact avec des personnes  “vaccinées”.  D’autres personnes rapportent des péricardites, maladies auto immunes, zona, thromboses, paralysie de Bell après contact étroit avec des “vaccinés ».

INTRODUCTION :

L’ex président de Pfizer Michael Yeadon avait déjà prévenu il y a quelques mois avec ‘précaution’, que la spike protéine injectée par le Vaccin ARN messager, Pfizer comme Moderna , a une affinité de nature et d’accroche, avec les protéines du placenta et des systèmes reproductifs féminins et masculins et pourrait créer des dommages dans ces systèmes ainsi que d’autres effets secondaires graves.

Il a récemment écrit que cette massive injection de technologies « géniques » était folle, contraire à la Science et présentait des risques incalculables pour l’ Humanité. (theredelephants.com)

Ici un médecin américain explique très bien TOUS les risques de l’injection de SPIKE protéine Sars cov 2 ARN messager dans l’organisme humain.

Il parle des risques pour des personnes qui PRENNENT cette injection, et aussi à la fin de la vidéo, des risques pour les autres :

Vidéo en français ► https://cogiito.com/societe/dr-pavleski-la-proteine-spike-nest-pas-une-chose-naturelle-cest-une-arme-fabriquee-par-lhomme/?fbclid=IwAR1OXnZQQpuSxlLNX9hFsUhnmuoN7FAo7qv4aX8LWGBO2grz36T

Lire la suite de l’article qui contient des infos capitales traduites de la vidéo originale en anglais + documentation scientifique ► https://resistance71.wordpress.com/2021/05/10/sras-cov-2-et-covid-19-guerre-biologique-contre-lhumanite-les-effets-de-la-vaccination-arnm-sur-les-non-vaccines/

NON au refus de soins = Preuve qu’il n’a jamais été question de nous soigner, encore moins de nous guérir !

Ivermectine : le côté obscur des décisions – Par le Dr. Gérard Maudrux, 9 mai 2021 ► https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/05/09/ivermectine-le-cote-obscur-des-decisions/

L’Article L1451-1-1 de la Loi n°2011-2012 du 29 décembre 2011 – art. 1 a été rédigé suite aux scandales du sang contaminé et du Médiator, afin que cessent les conflits d’intérêts et les dérives entachant les décisions de l’Agence du Médicament. Les décisions concernant les médicaments doivent être totalement transparentes, pour cela le texte prévoit que les débats, en premier lieu ceux concernant les acceptations et refus d’AMM de RTU et d’ATU, soient enregistrés et conservés, avec « le détail et les explications des votes, y compris les opinions minoritaires ».

Pour mieux comprendre la décision médicalement incompréhensible par l’ANSMdu refus de RTU pour l’ivermectine, nous avons donc voulu savoir quels avaient été les débats, qui avait défendu quoi, sur quelles bases, et nous avons demandé l’enregistrement des délibérations ayant conduit à ce refus, conformément à la loi. Réponse de l’ANSM :

“À cet égard, les articles L. 300-2 et L. 311-1 du Code des relations entre le public et l’administration prévoient que les documents sollicités revêtent le caractère de document administratif, communicable à tout tiers qui en fait la demande.”

Toutefois, en l’espèce, de tels documents n’existent pas.  “La loi n’a pas été respectée, les délibérations doivent rester « secret défense »” ! Il a bien fallu que l’ANSM justifie cette situation, elle s’est donc expliquée, s’enfonçant un peu plus du côté opaque de la transparence.

« En effet, la pertinence d’élaborer la RTU précitée a fait l’objet d’une évaluation purement interne, menée par les services compétents de l’agence. À cet égard, il peut être rappelé que si l’article R. 5322-14 du Code de la santé publique permet au Directeur Général de l’Agence de mettre en place des instances consultatives d’expertises, la mise en place puis la saisine de ces dernières n’est cependant pas une obligation et demeure purement discrétionnaire. […] Enfin, les dispositions du Code de la Santé publique spécifiques à l’élaboration des RTU ne prévoient pas non plus de consultation obligatoire de telles instances. »

Il n’y aurait pas eu d’instance consultative ? Pas de consultation d’experts ? On ne sait pas qui a décidé, comment et sans concertation. On ne sait même pas si des médecins ont participé !

Alors que l’ANSM a été créée pour pallier les défauts de transparence, tout est à refaire.

On apprend que pour attribuer ou refuser une RTU, point besoin d’experts, point besoin de concertation, d’instances consultatives, de débats, cela peut être fait à la discrétion du directeur et d’inconnus, qui n’ont de comptes à rendre à personne !  Je pense qu’il serait intéressant de demander les mêmes documents pour d’autres molécules comme le Remdesivir ou le Bambalaba ! On pourrait avoir des surprises concernant le mode de fonctionnement de nos instances au-dessus des lois.

Et sans rire, l’Agence ajoute comme prétexte « la situation exceptionnelle que nous connaissons, qui a exigé de l’agence qu’elle procède à l’évaluation en question dans un délai contraint, tout en préservant l’intérêt de la santé publique. » 3 mois pour évaluer un médicament qui a 30 ans et déjà une AMM, c’est à dire lire quelques études, contre 15 jours pour évaluer des médicaments inconnus sans AMM ? De qui se moque-t-on ?

Lire la suite de l’analyse du Dr. Gérard Maudrux https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/05/09/ivermectine-le-cote-obscur-des-decisions/

aujourd'hui mouton masque demain mouton noir

OUI à la Vie, à la société organique !

Pour cela nous devons continuer de REFUSER, ENSEMBLE, la dictature sanitaire, car partout nous pouvons constater que le narratif de la peur s’effondre, comme c’est fort bien analysé dans La Capsule #47 ► La Croix du Sud dont je vous remets le lien pour l’avoir intégré dans mon billet  d’analyse d’hier ► https://odysee.com/@lacroixdusud:5/capsule47:f

Preuve qu’il y a une vie AVANT la mort !…

La vie est une fête, faisons fête à la vie

J’incline à penser qu’une conscience éveillée ébranle plus aisément le monde que le déferlement de l’enthousiasme grégaire. La radicalité est un rayonnement attractif, un raccourci qui coupe les voies ordinaires de la réflexion laborieuse.

Créer mon bonheur en favorisant celui des autres s’accorde mieux à ma volonté de vivre que les lamentations de la critique-critique, dont le mur obture ou, du moins, assombrit nos horizons.

Il est des flambées d’impatience où je crierais volontiers : « Lâchez tout ! Balayez vers l’égout les thuriféraires de l’argent ! Brisez les amarres du vieux monde, prenez à bras-le-corps la seule liberté qui nous rende humains, la liberté de vivre ! »

Je n’ignore pas que recourir aux mots d’ordre et aux objurgations accorde plus d’importance à la chape d’inertie qu’à la conscience qui la fissure et la brisera en son temps. Mais rien ni personne ne m’empêchera de me réjouir à la pensée de n’être pas seul à appeler de mes vœux une tornade festive qui nous délestera, comme d’une mauvaise colique, des morts-vivants qui nous gouvernent. Le retour de la joie de vivre se moque de la vengeance, du règlement de compte, des tribunaux populaires. Le souffle des individus et des collectivités passe outre aux structures corporatistes, syndicales, politiques, administratives, sectaires, il évacue le progressisme et le conservatisme, ces mises en scène d’un égalitarisme de cimetière, qui est désormais le lot des démocraties totalitaires. Il ouvre à l’individualiste, aigri par le calcul égoïste, les voies d’une autonomie où se découvrir comme un individu, unique, incomparable, offre la meilleure garantie de devenir un être humain à part entière.

L’individu prend conseil mais refuse les ordres. Apprendre à rectifier ses erreurs le dispense des reproches. L’autonomie s’inscrit dans le dolce stil nuovo voué à supplanter le règne de l’inhumain.

Laisser pourrir ce qui pourrit et préparer les vendanges. Tel est le principe alchimique qui préside à la transmutation de la société marchande en société vivante. N’est-ce pas l’aspiration à vivre en dépassant la survie qui met partout en branle l’insurrection de la vie quotidienne ? Il y a là une puissance poétique dont aucun pouvoir ne peut venir à bout, ni par force ni par ruse. Si la conscience tarde à s’ouvrir à une telle évidence, c’est que nous sommes accoutumés à tout saisir par le petit bout de la lorgnette, nous interprétons nos luttes quotidiennes en termes de défaites et de victoires sans comprendre que c’est l’anneau dans le nez qui nous conduit à l’abattoir.

À errer entre dépérissement et renouveau, nous avons acquis le droit d’esquiver et de quitter une danse macabre, dont nous connaissons tous les pas, pour explorer une vie dont nous n’avons eu, hélas, à connaître que des jouissances furtives.

La nouvelle innocence de la vie retrouvée n’est ni une béatitude ni un état édénique. C’est l’effort constant que réclame l’harmonisation du vivre ensemble. À nous de tenter l’aventure et de danser sur le sépulcre des bâtisseurs de cimetières.

Raoul Vaneigem21 avril 2021

La soumission c’est la mort !

Il ne faut pas former une masse. Il faut former un ensemble. | HORIZOOM

La RÉSISTANCE POLITIQUE & la RÉBELLION = C’est la vie !

Puisque la révolution violente a historiquement montré ses limites. Il conviendra mieux de remplacer les institutions par les associations libres confédérées et créer la base de la société des sociétés, sans haine, ni armes, ni violence.

HORS ÉTAT & SES INSTITUTIONS pour une Société des sociétés façonné PAR & POUR NOUS = OUI !

BIBLIOTHÈQUE PDF

DOSSIER SPÉCIAL CORONAVIRUS

ANTHROPOLOGIE POLITIQUE : Origine & Critique de l’État avec NOUS toustes !

JBL1960

57 réflexions sur « 3 lettres pour que tout s’arrête = NON ! »

  1. Toutes les lignées cellulaires des vaccins sont contaminées à l’aide du SV-40 (virus simien), un virus carcinogène à l’action lente bien connu.

    Aimé par 1 personne

  2. https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/05/10/le-premier-belge-vaccine-contre-le-covid-est-mort-hier/

    Le premier Belge vacciné contre le Covid est mort hier : « Il s’appelait Jos Hermans, et il était connu en Belgique depuis fin 2020. Et pour cause : c’est le premier Belge à avoir reçu une dose du vaccin contre le Covid-19, en l’occurence du Pfizer. Ce Flamand est mort la nuit dernière à 96 ans rapporte la chaîne VTM Nieuws.

    Selon Le Soir, il avait bénéficié d’une injection le 28 décembre 2020, parce qu’il était le résident le plus âgé de son centre d’hébergement, situé non loin de l’usine Pfizer de Puurs. Il avait reçu ce vaccin en même temps qu’une autre personne âgée à Mons (Wallonie) et une troisième près de Bruxelles. Le décès de Jos Hermans n’est pas dû au coronavirus ».

    Source La Voix du Nord, le 9 mai 2021 ► https://www.lavoixdunord.fr/1000843/article/2021-05-09/covid-19-le-premier-belge-vaccine-est-decede

    J'aime

    1. https://covidemence.com/2021/05/10/belgique-moules-frites-et-propagande/

      Le gouvernement belge (on ne rit pas !) a décidé de faire frire la propagande. Du lourd, du très lourd.

      Ainsi ce magnifique site ouèbe :

      Lien : http://www.jemevaccine.be

      Témoignages poignants, vidéos, prise de rendez-vous, infographies pour débiles mentaux, tout y est.

      Mais c’est surtout le slogan sur la page d’accueil qui est révélateur :

      Tant que l’épidémie n’est pas finie, les gestes protecteurs restent nécessaires, même pour les personnes vaccinées.

      Cette idée devient de plus en plus prégnante dans les médias… Il s’agit de la secte du “Zéro Covid”.

      La propagande est active à tous les échelons, y compris municipal.

      La ville de Charleroi se fait ainsi remarquer avec une campagne d’affichage toute en finesse… (source 7 sur 7).

      Autres slogans utilisés par cette campagne officielle :

      “Pour retourner en festival demain, je me vaccine”
      “Pour voir mes proches quand je veux demain, je me vaccine”
      “Pour retrouver mes amis demain, je me vaccine”
      “Pour mieux respirer demain, aujourd’hui je me suis fait vacciner”.
      =*=
      C’est vous qui voyez… Yenakion essayé… Zoneu des problèmes… C’est vous qui voyez…

      J'aime

  3. SFR – Magnifique foutage de tronche…

    https://assistance.sfr.fr/carte-incident-reseau-mobile.html

    J’ai 2 lignes mobiles SFR, la principale qui est une ancienne ligne Virgin, reprise par SFR Red, abo de 22 €, et l’autre qui est une ligne SFR pure, abo de 34,99 €, les services sont parfaitement identiques.

    Celle la plus chère fonctionne par intermittence (le smartphone est un entrée de gamme, ligne de secours pour moi), la principale n’a même pas l’appel d’urgence opérationnel, alors que le smartphone est plus puissant.

    Manipulation pour faire passer en force un abo en 5G, 3 fois plus cher en valeur faciale, 6 fois en réalité car moitié moins de Go internet ???

    J'aime

    1. Actuellement, Doctolib fait du mailing pour inciter les gens à prendre RDV pour se faire inoculer !

      Faut savoir qu’en campagne de nombreux toubibs obligent à passer par DOCTOLIB !

      Comme y te prélève 25 € de consultation à la prise de RDV, perso on se déplace pour obtenir un RDV, épicétou !

      J'aime

    1. Dernier paragraphe page 26, et la page 27 ;

      Je compris que l’homme ne peut impunément piétiner les lois non écrites, ni violer les liens qui l’unissent à l’univers. Je compris que les montagnes, les mers, les fleuves appelés frontières naturelles se sont formés antérieurement à l’homme, par un ensemble de processus physiques et chimiques et non pour diviser les peuples.

      J’eus confiance dans la fraternité, dans l’amour universel. Je fus convaincu que celui qui fait du bien ou du mal à un homme fait du bien ou du mal à l’espèce. Je cherchai ma liberté dans la liberté de tous, mon bonheur dans le bonheur de tous.

      Je compris que l’égalité de fait, dans les nécessités humaines, des droits et des devoirs est la seule base morale sur laquelle puisse se fonder une société humaine. Je gagnai mon pain honnêtement à la sueur de mon front ; je n’ai pas une goutte de sang sur les mains ni sur la conscience.

      À présent ? À trente-trois ans, je suis candidat au bagne et à la mort.

      Et cela m’étonnerait fort qu’il n’en soit pas ainsi.

      Pourtant, si je devais recommencer le « chemin de notre vie », je reprendrais la même route, cherchant cependant à réduire la somme des fautes et des erreurs et à multiplier celle des bonnes actions.

      J’adresse aux camarades, aux amis, à tous les bons, un fraternel baiser, ma profonde reconnaissance, mon amour et mes vœux.

      Bartolomeo Vanzetti

      Mais surtout l’important ;

      Post-scriptum

      Je compris que le but suprême de l’homme est le bonheur ; que les bases immuables et éternelles du bonheur humain sont : la santé, la tranquillité de la conscience, la liberté, la satisfaction des besoins physiques et une foi sincère. Je compris que tout individu a deux « moi », l’un réel et l’autre idéal, que le second est le ressort du progrès et que chercher à identifier le premier au second relève de la mauvaise foi. La différence entre les deux « moi » reste constante car, aussi bien dans la perfection que dans la dégénérescence, la même distance les sépare.

      Je compris que l’homme n’est jamais assez modeste envers lui-même et qu’un peu de sagesse existe dans la tolérance.

      Je voulus un toit pour chaque famille, un pain pour chaque bouche, l’éducation pour chaque cœur, la lumière pour chaque intelligence.

      Je suis convaincu que l’histoire humaine n’est pas encore commencée, que nous nous trouvons dans la dernière période de la préhistoire. Je vois avec les yeux de l’âme le ciel s’éclairer des rayons du nouveau millénaire.

      J’estimai inaliénable le droit à la liberté de conscience, comme celui à la vie. Je cherchai de toutes mes forces à faire converger le savoir humain au profit de tous. Je sais par expérience que les droits et les privilèges s’acquièrent et se conservent par la force et qu’il en sera ainsi tant que l’humanité ne se sera pas améliorée elle-même.

      Dans la véritable future histoire humaine, une fois abolis les classes et les privilèges, ainsi que les antagonismes d’intérêts entre l’homme et l’homme, le progrès et les mutations seront déterminés seulement par l’intelligence et par un commun intérêt général.

      Si nous et la génération que portent en leur sein nos femmes n’arrivons pas à ce résultat, nous n’aurons rien obtenu de réel et l’humanité continuera d’être toujours plus misérable et malheureuse.

      Reconnue la nécessité d’invoquer la force au service du bien contre le règne du mal, je suis et je serai jusqu’au moment suprême (sauf si je m’aperçois que je suis dans l’erreur) communiste-anarchiste parce que je crois que le communisme est la forme la plus humaine du contrat social, parce que je sais que c’est seulement avec la liberté que l’homme s’élève, s’ennoblit et se complète.

      J'aime

  4. RÉUSSITE ABSOLUE DU PLAN  »DÉPOPULATION » DE BILL GATES
    du 10 au 14 mai 2021 : CHRONOLOGIE D’UNE PANDÉMIE ORGANISÉE : Je vous ai souvent parlé du plan de Bill Gates – Epstein – Ehoud Barak de réduire la population de 15%. Eh bien, grâce au Covid-19 ce trio a réussi la première partie de leur plan, regardez bien :

    – En 14 mois, les EHPAD ont été nettoyés d’une manière radicale

    – En 14 mois, le nombre de suicides a doublé

    – En 14 mois, les internements en psy ont doublé, surtout chez les très jeunes

    – En 14 mois, le taux de natalité a dramatiquement RECULÉ partout dans le monde puisque plus personne n’arrive à se projeter dans le futur ! Prenez le cas des US par exemple, mais c’est la même chose en Italie, en France, en Espagne, Angleterre, etc.

    Et attention, cela va s’aggraver puisqu’une majorité de femmes ne veulent pas tomber enceintes et être vaccinées en même temps, par crainte d’une vaccination obligatoire dès l’entrée en clinique ou hôpital !!!!

    Plusieurs pays européens ont INTERDIT le AstraZeneca que la France CONTINUE D’INJECTER

    On peut ainsi mettre la baisse de natalité pour 2021 à un autre 4 ou 5%.

    Conclusion : Opération réussie pour Bill Gates – feu-Epstein – Ehoud Barak !

    Source ► https://www.jovanovic.com/blog.htm

    J'aime

  5. https://reinfocovid.fr/temoignage/jai-attrape-le-covid-avec-une-personne-vaccinee/

    Je suis cadre de santé, je travaille dans un hôpital où près de 75% des professionnels sont vaccinés. J’ai eu beaucoup de chance de ne pas être sollicitée pour organiser la vaccination, car j’ai été mobilisée sur d’autres missions. Ouf.

    Il y a dans mon hôpital un consensus total en faveur des vaccins. Des professionnels retraités sont revenus pour vacciner. Ils ont fait la une de la presse locale et les premiers soignants vaccinés celle de l’intranet de l’hôpital, arborant leur injection toute fraichement reçue. On reçoit des mails de la direction qui nous demande de mobiliser les équipes sur la campagne de vaccination. Je n’en fais rien, résistance passive… qui passe inaperçue.

    J’ai tenté d’aborder l’intérêt des traitements précoces et de la prévention avec le chef du service où je travaille. Sa réponse « ce n’est pas validé par la science » a été sans appel. J’ai compris qu’il recevait plein de messages alarmants de l’ARS.

    J’ai déposé quelques flyers de réinfo Covid dans un lieu à fort passage au tout début de la campagne… Et puis j’avoue que j’ai laissé tomber. J’ai vu des soignants de 25 ou 30 ans aller joyeusement recevoir leurs deux doses. L’un d’eux se faire piquer par Astrazeneca puis par Pfizer sans se poser de question plus que cela. Un jour ou plus d’arrêt maladie après le second vaccin ? Pas de regard critique, personne ne recueille les effets secondaires de ceux qui s’arrêtent après une injection. Ya pas un truc qui s’appelle la pharmacovigilance ??

    Donc, voilà, je n’ai rien fait et je n’ai rien dit. Je n’en suis pas fière, je me suis faite toute petite. Je me suis planquée. Une collègue m’a d’ailleurs recommandé de ne pas parler de mon refus du vaccin, après avoir dans un premier temps tenté de me culpabiliser, de me dire que mon attitude n’était pas éthique, que je ne pensais pas aux autres, que je n’agissais pas pour le collectif. (J’ai argumenté, tout de même, AMM conditionnelle, etc. en concluant que c’était plus dur de dire non que d’aller dans le sens du groupe).

    Et puis voilà. J’ai une séance hebdomadaire de kiné qui dure 1 heure. À côté de moi (à 2m, bien sûr), une dame fait ses mouvements. Elle est secouée par des quintes de toux grasse et productive. Elle a son petit masque en tissu sur le nez. Le kiné me fait travailler sur le gros ballon qu’elle vient d’utiliser pour ses mouvements. Je le désinfecte. Je me retrouve à la suite de cette dame sur la table de massage, et je dis au kiné « quand même, elle toussait beaucoup cette patiente ! ». Il me dit qu’il y a plein d’autres virus, et que sa patientèle est vaccinée. Pas moi je dis. Ce n’est pas bien ! il me répond.

    Quelques jours après, je ressens une grosse fatigue. Céphalées, fièvre à 38°… Je travaille le matin puis rentre chez moi. Dans l’après-midi, je constate la perte du goût et de l’odorat. Je prends immédiatement Azythromycine et Ivermectine que je me suis procurés d’avance grâce à un ami médecin. Le WE passe, je vais voir mon médecin traitant. Il me dit que j’ai bien fait d’avoir pris le traitement précoce, et ajoute « moi je ne peux pas trop en prescrire ». Merci docteur, heureusement que je suis autonome…

    Mon test est positif, c’est le variant anglais.

    Je dis à tout le monde, à la sécu, à mon médecin traitant, au médecin du travail, à mon kiné, que je sais que j’ai été contaminée par une personne vaccinée. À aucun moment quiconque se soucie de tracer cette personne, de lui faire passer un test. (pharmaco vigilance ?? ) Non, on s’inquiète juste de savoir à qui j’ai pu transmettre le virus. Et mon kiné me met sur la touche. Trop de patients en ce moment… On se reverra dans un mois madame.

    Je vais retourner travailler bientôt, je sais que je vais être fustigée par mon attitude anti vaccin, un cadre doit montrer l’exemple, je sais qu’on va me dire que j’ai mis le groupe potentiellement « en danger ».
    Du coup, j’ai décidé que j’en ai marre de faire profil bas. Je vais assumer. Bon, c’est un peu tard, ils sont les 3/4 à s’être fait piquer.
    C’est très difficile de ne pas être dans le courant de pensée officiel. Je ne me cherche pas d’excuses, je constate. À titre privé, j’affiche mes convictions. À titre professionnel, c’est autre chose. On est trop isolé, le risque d’être mis sur la touche, c’est dur à vivre.

    Cela me fait penser à la chanson de Brassens…

    Mourir pour ses idées… Maaaiiis de mooort leeenteuuu !

    Je n’ai pas envie de mourir pour mes idées.

    Mais quand même, ça serait plus facile si je savais qui sont et ce que pensent les 25% non encore vaccinés dans mon hôpital… Et pour ça, tout est verrouillé.

    Dominique G.

    J'aime

  6. https://reinfocovid.fr/science/budesonide-et-covid/

    Par : Collectif Reinfocovid

    Un stéroïde couramment utilisé dans les inhalateurs pour asthme pourrait prévenir les symptômes graves du COVID-19. Il pourrait traiter la maladie à un stade précoce et contribuer à réduire la pression sur les hôpitaux.

    À Retenir

    Le Budésonide utilisé précocement réduit le risque d’aggravation des symptômes et d’hospitalisation en cas d’infection au COVID-19.
    Ce traitement précoce potentiel du COVID-19 est un corticostéroïde administré par inhalation et peut être prescrit par un médecin en ville.
    Le Budésonide est un médicament largement disponible, peu coûteux et extrêmement sûr.

    J'aime

  7. https://covidemence.com/2021/05/10/australie-frontieres-fermees-jusque-fin-2022/

    Elle n’a pas connu de troisième vague et compte bien continuer comme ça. Selon son ministre du Tourisme, l’Australie pourrait maintenir ses frontières fermées jusqu’à fin 2022. La nouvelle vague de contaminations au Covid-19 à travers le monde anéantit tout espoir d’une réouverture à court terme.

    Depuis le 20 mars 2020, le continent a mis en place un contrôle drastique de ses frontières. Toute personne arrivant de l’étranger est soumise à une quarantaine de 14 jours dans un hôtel. (source Le Figaro)

    Des centaines de millions de doses de vaccins inondent la planète… Et pourtant… dans certains pays covidéments rien ne change, rien ne doit changer.

    C’est le cas bien entendu parmi la secte du “Zéro Covid” (le coeur étant les pays insulaires, Nouvelle-Zélande, mais également Australie, mais aussi des pays asiatiques comme la Thaïlande).

    Et c’est parfaitement logique : car il y aura toujours un variant par ici, un mutant par là, un pic épidémique dans tel ou tel pays, un cas positif…

    Regardez les Seychelles, les Maldives, le Chili ou l’Uruguay… Le délire vaccinal (rappelons… pour une maladie bénigne pour l’écrasante majorité de la population) se heurte au mur du Réel.

    Voilà pourquoi, un ministre australien est capable de sortir une telle énormité, sans ciller.

    Pour lui et ses complices, la fermetures des frontières durera tant qu’il y a aura le moindre test PCR positif sur cette planète…

    Quoi qu’il en coûte…
    POST-SCRIPTUM

    L’actualité est décidément joueuse… Voici la mise en application du délire “Zéro Covid” à Sydney la capitale australienne (et sa région)… Retour des restrictions… en raison de la découverte de “2 cas inexpliqués” !

    COVID-19 restrictions extended for Sydney, as hunt for mystery cases continues (source 9 News)

    Immédiatement, la Nouvelle-Zélande a… coupé toutes les liaisons aériennes avec Sydney, sans préavis… En raison des ces… 2 cas. (source)

    J'aime

  8. https://www.francesoir.fr/societe-sante/57-scientifiques-et-medecins-demandent-larret-immediat-de-toutes-les-vaccinations

    Un groupe de 57 scientifiques, médecins et experts politiques de premier plan a publié un rapport appelant à remettre en question la sécurité et l’efficacité des « vaccins » COVID-19 actuels, et réclame maintenant la fin immédiate de tous les programmes de vaccination. Parmi eux se trouve la généticienne Alexandra Henrion-Caude.

    Les thérapies utilisées appelés « vaccins » ne répondent pas à la définition du mot vaccin et il serait plus approprié de les nommer thérapies géniques ou thérapies à vecteurs vaccinaux.

    Il existe deux certitudes concernant la distribution mondiale de ces thérapies Covid-19 :

    La première est que les gouvernements et la grande majorité des médias grand public mettent toutes leurs forces pour que ces médicaments expérimentaux s’adressent au plus grand nombre de personnes possible.
    La deuxième est que ceux qui sont prêts à affronter le mépris qui accompagne le fait de poser des questions sérieuses sur les vaccins sont des acteurs essentiels dans nos efforts continus pour répandre la vérité.

    Vous pouvez lire ce manuscrit en pré-impression ci-dessous. Il a été préparé par près de soixante médecins, scientifiques et experts en politiques publiques du monde entier pour être envoyé de toute urgence aux dirigeants mondiaux, ainsi qu’à tous ceux qui sont associés à la production et à la distribution des différents vaccins Covid-19 en circulation.

    Il y a encore beaucoup trop de questions sans réponse concernant l’innocuité, l’efficacité et la nécessité de ces thérapies Covid-19.

    Cette étude est une bombe qui devrait être lue par tout le monde, quel que soit son point de vue sur les thérapies géniques ou vaccins. Il n’y a pas assez de citoyens qui posent des questions. La plupart des gens suivent simplement les ordres des gouvernements mondiaux, comme s’ils avaient gagné notre entière confiance. Ce n’est pas le cas. Ce manuscrit est un pas en avant en termes de responsabilité et de libre circulation de l’information sur ce sujet crucial. Veuillez prendre le temps de le lire et de le partager largement.

    Vaccination de masse contre le SARS-CoV-2 : questions urgentes sur la sécurité des vaccins qui exigent des réponses des agences internationales de santé, des autorités réglementaires, des gouvernements et des développeurs de vaccins ► https://www.francesoir.fr/societe-sante/57-scientifiques-et-medecins-demandent-larret-immediat-de-toutes-les-vaccinations

    J'aime

  9. https://www.francesoir.fr/actualites-france/le-tueur-en-serie-michel-fourniret-est-mort

    Atteint de problèmes cognitifs et cardiaques, le tueur en série Michel Fourniret, âgé de 79 ans, est décédé lundi, réduisant à néant les espoirs de plusieurs familles de disparues de le voir comparaître devant la justice.
    =*=
    Espérons que la Monique pourra aider à retrouver le corps de la petite Estelle…

    On va pas chialer cette crev*ure !

    J'aime

  10. https://www.francesoir.fr/actualites-france/le-gouvernement-demande-quitus-aux-deputes-pour-son-etat-durgence-sanitaire-allege

    Tu parles Charles !

    Desserrer le corset de l’état d’urgence sanitaire sans baisser la garde face au Covid : les députés examinent lundi le projet de sortie de crise prévoyant la levée progressive des restrictions, mais de nouvelles mesures comme le « pass sanitaire » font grincer quelques dents.

    Hé Manu ? Tu descends ?

    J'aime

    1. Désolée, j’ai pas vu ton post avant.

      Je suis toujours en mode dégradé, ma ligne secondaire qui capte faiblement, et la principale toujours OUT, et ce depuis dimanche 10h30…

      Il a bon dos le vent !

      Et, après celà, ils vont nous faire la pub pour le tout numérique, bande de gougnaffiers !!!

      J'aime

  11. En regardant mes fichiers sur l’ordi, je viens de constater que tous les fichiers pdf sont mis en Microsoft Edge Pdf Document, y compris ceux créés par un logiciel qui ne fait pas partie de la galaxie de Microsoft !

    J'aime

  12. La Chine se préparait à une troisième guerre mondiale avec des armes biologiques – dont le coronavirus – il y a SIX ans, selon un dossier produit par l’Armée Populaire de Libération en 2015 et découvert par le Département d’État américain.

    Pékin considère le potentiel militaire des coronavirus du SRAS depuis 2015.
    Les enquêteurs du département d’État américain ont eu accès à ce document qui fait l’effet d’une bombe.
    Les scientifiques ont examiné la manipulation des maladies « d’une manière jamais vue auparavant ».
    Tom Tugendhat, membre de la commission des affaires étrangères, estime que les preuves constituent une « préoccupation majeure ».

    Selon un document obtenu par des enquêteurs américains, des scientifiques chinois se préparent depuis six ans à une troisième guerre mondiale menée à l’aide d’armes biologiques et génétiques, dont le coronavirus.

    Ce document, auquel le département d’État américain a eu accès, insiste sur le fait qu’il s’agira de « l’arme essentielle pour la victoire » dans un tel conflit, décrivant même les conditions parfaites pour libérer une arme biologique et documentant l’impact qu’elle aurait sur « le système médical de l’ennemi ».

    Cette dernière preuve que Pékin a envisagé le potentiel militaire des coronavirus du SRAS dès 2015 a également suscité de nouvelles craintes quant à la cause du Covid-19, certains responsables continuant à penser que le virus pourrait s’être échappé d’un laboratoire chinois.

    Le dossier des scientifiques de l’Armée Populaire de Libération (nom officiel de l’Armée nationale de la république populaire de Chine, NdT) et des responsables de la santé, dont les détails ont été rapportés par The Australian, examine la manipulation des maladies pour fabriquer des armes « d’une manière jamais vue auparavant ».

    De hauts responsables du gouvernement ont déclaré que ce dossier « soulève des inquiétudes majeures » quant aux intentions des proches du président chinois Xi Jinping, dans un contexte de craintes croissantes quant à l’absence de réglementation de l’activité des laboratoires chinois.

    Les auteurs du document insistent sur le fait qu’une troisième guerre mondiale « sera biologique », contrairement aux deux premières guerres qui ont été décrites comme étant respectivement chimique et nucléaire.

    Se référant à des recherches qui suggèrent que les deux bombes atomiques larguées sur le Japon l’ont forcé à se rendre, ce qui a entraîné la fin de la Seconde Guerre mondiale, ils affirment que les armes biologiques seront « l’arme principale de la victoire » dans une troisième guerre mondiale.

    Le document décrit également les conditions idéales pour libérer une arme biologique et causer un maximum de dégâts.

    Selon les scientifiques, de telles attaques ne devraient pas être menées en plein jour, car la lumière intense du soleil peut endommager les agents pathogènes, tandis que la pluie ou la neige peut affecter les particules d’aérosol.

    Les aérosols devraient plutôt être libérés la nuit, à l’aube, au crépuscule ou par temps nuageux, avec « une direction de vent stable… afin que l’aérosol puisse flotter dans la zone cible ».

    Dans le même temps, l’étude note également qu’une telle attaque entraînerait un afflux de patients nécessitant un traitement hospitalier, ce qui « pourrait provoquer l’effondrement du système médical de l’ennemi ».

    D’autres préoccupations concernent la recherche chinoise sur le « gain de fonction » à l’Institut de virologie de Wuhan – près de l’endroit où la première épidémie de Covid a été découverte – où les virologues créent de nouveaux virus censés être plus transmissibles et plus mortels.

    Le député Tom Tugendhat, président de la commission des affaires étrangères des Etats-Unis, a déclaré : « Ce document suscite de grandes inquiétudes quant aux ambitions de certains de ceux qui conseillent la direction du Parti. Même sous les contrôles les plus stricts, ces armes sont dangereuses ».

    Hamish de Bretton-Gordon, expert en armes chimiques, a déclaré : « La Chine a déjoué toutes les tentatives de réglementation et de contrôle de ses laboratoires où de telles expérimentations ont pu avoir lieu ».

    Cette révélation tirée du livre ‘What Really Happened in Wuhan’ (Ce qui s’est réellement passé à Wuhan) a été rapportée hier.

    Le document, intitulé New Species of Man-Made Viruses as Genetic Bioweapons (Nouvelles espèces de virus artificiels en tant qu’armes biologiques génétiques), indique : « À la suite des développements dans d’autres domaines scientifiques, des progrès majeurs ont été réalisés dans l’administration d’agents biologiques.

    Par exemple, la nouvelle capacité à lyophiliser les micro-organismes a permis de stocker des agents biologiques et de les vaporiser lors d’attaques ».

    Selon les analystes, 18 auteurs ont travaillé dans des laboratoires « à haut risque ».

    Le directeur exécutif de l’Australian Strategic Policy Institute (Institut australien de politique stratégique), Peter Jennings, s’est également inquiété du fait que la recherche biologique chinoise sur les coronavirus pourrait être utilisée comme arme à l’avenir.

    Il n’y a pas de distinction claire entre les capacités de recherche, car la décision de les utiliser à des fins offensives ou défensives n’est pas prise par ces scientifiques », a-t-il déclaré.

    Si vous développez des compétences apparemment pour protéger votre armée d’une attaque biologique, vous donnez en même temps à votre armée la capacité d’utiliser ces armes de manière offensive. Vous ne pouvez pas séparer les deux.

    Les agences de renseignement soupçonnent que le Covid-19 pourrait être le résultat d’une fuite accidentelle du laboratoire de Wuhan. Mais pour l’instant, rien ne permet de penser qu’il a été diffusé intentionnellement.

    Cette semaine encore, le président brésilien Jair Bolsonaro a semblé critiquer vivement la Chine en l’accusant d’avoir créé le Covid pour déclencher une « guerre » chimique.

    Les commentaires ont été faits au cours d’une conférence de presse mercredi, alors que le dirigeant à la ligne dure cherchait à se distancer davantage des attaques croissantes sur sa gestion nationale d’une pandémie qui a produit le deuxième plus grand nombre de morts dans le monde.

    « C’est un nouveau virus. Personne ne sait s’il est né dans un laboratoire ou si un humain a mangé un animal qu’il n’aurait pas dû manger », a déclaré M. Bolsonaro.

    « Mais il est là. Les militaires savent ce qu’est la guerre chimique, bactériologique et radiologique. Ne sommes-nous pas confrontés à une nouvelle guerre ? Quel pays a connu la plus forte croissance de son PIB ? Je ne vous le dirai pas ».

    Bien que Bolsonaro n’ait pas nommé la Chine dans son discours, les données de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques ont montré que la Chine était le seul membre du G20 dont le PIB a connu une croissance pendant la pandémie en 2020, augmentant de 2,3 %.

    Et le chef de l’Organisation mondiale de la santé a déclaré, pas plus tard qu’en mars, que toutes les théories sur les origines du Covid-19 restaient ouvertes après avoir lu l’étude de l’OMS et de la Chine – bien que le rapport ait rejeté l’idée que le virus se soit échappé d’un laboratoire comme étant « extrêmement improbable ».

    Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré que toutes les hypothèses étaient « sur la table » et nécessitaient un examen plus approfondi après avoir lu le rapport de la mission d’experts internationaux à Wuhan.

    Mais ses commentaires sont intervenus quelques heures seulement après qu’il est apparu que le rapport rejetait la théorie de la fuite du laboratoire et affirmait que la transmission du virus de la chauve-souris à l’homme par un autre animal était le scénario le plus probable.

    La publication du rapport a été retardée à plusieurs reprises, ce qui a suscité des interrogations quant à la possibilité que la partie chinoise tente de fausser les conclusions pour éviter que la responsabilité de la pandémie ne retombe sur la Chine.

    Des critiques, dont l’ex-président Trump, ont accusé l’OMS de reprendre la propagande chinoise sur le virus depuis l’annonce de l’épidémie au monde entier.

    Les commentaires du Dr Tedros sont intervenus après que Lee Zeldin, représentant républicain de l’État de New York, a reproché à la Chine de « dissimuler au monde les origines de la pandémie », tandis que l’OMS « a joué le jeu à maintes reprises ».

    Entre-temps, le Dr Anthony Fauci, principal conseiller médical du président Biden, a révélé qu’il était « préoccupé » par la mission d’enquête controversée de l’OMS.

    Les retards répétés dans la publication du rapport ont soulevé la question de savoir si la partie chinoise n’essayait pas de fausser ses conclusions.

    « Nous avons de réelles inquiétudes quant à la méthodologie et au processus d’élaboration de ce rapport, y compris le fait que le gouvernement de Pékin a apparemment contribué à sa rédaction », a déclaré le secrétaire d’État américain Antony Blinken lors d’une récente interview sur CNN.

    La Chine a rejeté cette critique et a accusé les États-Unis d’exercer une « pression politique » sur les experts de la mission d’enquête.

    « Les États-Unis se sont exprimés sur le rapport. En agissant ainsi, les États-Unis n’essaient-ils pas d’exercer une pression politique sur les membres du groupe d’experts de l’OMS ? », a demandé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian.

    De nouveaux indices inquiétants sur les origines du Covid : comment les scientifiques du laboratoire de Wuhan ont aidé l’armée chinoise dans le cadre d’un projet secret de recherche de virus animaux, écrit IAN BIRRELL.

    Des scientifiques étudiant les maladies des chauves-souris dans le laboratoire de haute sécurité de Wuhan, en Chine, ont participé à un vaste projet d’étude des virus animaux aux côtés de hauts responsables militaires, bien que ceux-ci aient nié l’existence de tels liens.

    Des documents obtenus par The Mail on Sunday révèlent qu’un programme national, dirigé par un organisme d’État de premier plan, a été lancé il y a neuf ans pour découvrir de nouveaux virus et détecter la « matière noire » de la biologie impliquée dans la propagation des maladies.

    Un éminent scientifique chinois, qui a publié la première séquence génétique du virus Covid-19 en janvier de l’année dernière, a découvert 143 nouvelles maladies au cours des seules trois premières années du projet.

    Le fait qu’un tel projet de détection de virus soit dirigé à la fois par des scientifiques civils et militaires semble confirmer les affirmations incendiaires des États-Unis, qui prétendent qu’il existe une collaboration entre l’Institut de virologie de Wuhan (WIV) et les forces armées du pays, qui comptent 2,1 millions de membres.

    Parmi les cinq chefs d’équipe du projet figurent Shi Zhengli, la virologue du WIV surnommée « Bat Woman » (femme chauve-souris) en raison de ses voyages pour trouver des échantillons dans des grottes, et Cao Wuchun, un officier supérieur de l’armée et conseiller du gouvernement en matière de bioterrorisme.

    Le professeur Shi a démenti les allégations américaines le mois dernier, déclarant : « Je ne suis pas au courant d’un quelconque travail militaire au WIV. Cette information est incorrecte ».

    Le colonel Cao Wuchun, conseiller du WIV, et, à droite, le général de division Chen Wei, principal expert chinois en biodéfense.

    Pourtant, le colonel Cao figure sur les rapports de projet en tant que chercheur de l’Académie des sciences médicales militaires de l’Armée de libération du peuple, travaille en étroite collaboration avec d’autres scientifiques militaires et est directeur du Comité d’Experts en Biosécurité Militaire.

    Cao, un épidémiologiste qui a étudié à l’université de Cambridge, siège même au conseil consultatif de l’institut de virologie de Wuhan. Il était le commandant en second de l’équipe militaire envoyée dans la ville sous la direction du général de division Chen Wei, le plus grand expert en biodéfense du pays, pour réagir au nouveau virus et développer un vaccin.

    Le département d’État américain a également fait part de ses inquiétudes concernant les expériences risquées de « gain de fonction » visant à manipuler les coronavirus au laboratoire de Wuhan et a laissé entendre que des chercheurs étaient tombés malades avec des symptômes de type Covid quelques semaines avant que l’épidémie n’apparaisse plus largement dans la ville chinoise.

    Le mois dernier, la Grande-Bretagne, les États-Unis et douze autres pays ont critiqué Pékin pour son refus de partager des données et des échantillons essentiels, après qu’une étude conjointe de l’Organisation Mondiale de la Santé et de la Chine sur les origines de la pandémie a jugé » extrêmement improbable » une fuite de laboratoire.

    Filippa Lentzos, expert en biosécurité au King’s College de Londres, a déclaré que les dernières divulgations s’inscrivaient dans le » schéma d’incohérence » de Pékin.

    Ils ne sont toujours pas transparents avec nous », a-t-elle déclaré. Nous ne disposons d’aucune donnée concrète sur les origines de la pandémie, qu’il s’agisse d’un débordement naturel à partir d’animaux ou d’une sorte de fuite accidentelle liée à la recherche, et pourtant nous sommes incapables d’obtenir des réponses directes, ce qui n’inspire tout simplement pas confiance ».

    Les documents obtenus par le Mail on Sunday détaillent un grand projet intitulé « la découverte des agents pathogènes transportés par les animaux sauvages », qui visait à trouver des organismes susceptibles d’infecter les humains et à étudier leur évolution.

    Ce projet a été lancé en 2012 et financé par la Fondation nationale des sciences naturelles de Chine. Le projet était dirigé par Xu Jianguo, qui s’est vanté lors d’une conférence en 2019 qu’ »un réseau géant de prévention et de contrôle des maladies infectieuses est en train de prendre forme ».

    Le professeur a également dirigé le premier groupe d’experts enquêtant sur l’émergence de Covid à Wuhan. Il a d’abord nié la transmission humaine, malgré les preuves fournies par les hôpitaux, puis a insisté à la mi-janvier sur le fait que « cette épidémie est limitée et prendra fin s’il n’y a pas de nouveaux cas la semaine prochaine ».

    Une revue de son projet de chasse aux virus a admis qu’ »un grand nombre de nouveaux virus ont été découverts, ce qui a suscité une grande inquiétude dans la communauté internationale de virologie ».

    Il a ajouté que si les agents pathogènes se propageaient aux humains et au bétail, ils pourraient provoquer de nouvelles maladies infectieuses « constituant une grande menace pour la santé humaine et la sécurité des personnes et pouvant entraîner des pertes économiques importantes, voire affecter la stabilité sociale ».

    Une mise à jour en 2018 indiquait que les équipes scientifiques – qui ont publié nombre de leurs résultats dans des revues internationales – avaient trouvé quatre nouveaux agents pathogènes et dix nouvelles bactéries, tandis que « plus de 1 640 nouveaux virus ont été découverts grâce à la technologie métagénomique ». Ce type de recherche repose sur l’extraction de matériel génétique d’échantillons tels que ceux recueillis par le professeur Shi dans les fèces et le sang des chauves-souris dans les réseaux de grottes du sud de la Chine.

    C’est grâce à un échantillonnage aussi important que le professeur Shi a pu révéler rapidement l’an dernier l’existence de RaTG13, le plus proche parent connu de la nouvelle souche de coronavirus à l’origine du Covid.

    Cette souche a été conservée au laboratoire de Wuhan, le plus grand dépôt de coronavirus de chauve-souris en Asie.

    Sur la photo : L’Institut de virologie de Wuhan, dans la province chinoise du Hubei (centre), lors de la visite de membres de l’équipe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) chargée d’enquêter sur les origines du coronavirus COVID-19.

    Il s’est avéré par la suite qu’elle avait changé son nom pour celui d’un autre virus identifié dans un article précédent, occultant ainsi son lien avec trois mineurs décédés d’une étrange maladie respiratoire qu’ils avaient attrapée en nettoyant des excréments de chauve-souris.

    Le professeur Shi a également admis que huit autres virus du SRAS non identifiés avaient été collectés dans la mine. L’institut a mis hors ligne sa base de données d’échantillons de virus en septembre 2019, quelques semaines seulement avant l’explosion des cas de Covid à Wuhan.

    Un commentaire a été fait sur les médias sociaux après que le colonel Cao a publié un article sur une morsure de tique mortelle, disant que lui et le professeur Shi ‘pourront toujours trouver un virus qui n’a jamais été trouvé chez l’homme’, ajoutant : « Je soupçonne qu’il s’agit d’une autre soi-disant « recherche scientifique » réalisée en laboratoire ».

    Ces dernières années, l’armée chinoise a intensifié l’embauche de scientifiques après que le président Xi Jinping a déclaré qu’il s’agissait d’un élément clé dans la marche de la nation vers la suprématie mondiale.

    Lianchao Han, un dissident qui a travaillé pour le gouvernement chinois, a déclaré que l’implication de Cao faisait naître des soupçons selon lesquels les chercheurs militaires experts en coronavirus pourraient également être impliqués dans des opérations de bio-défense.

    Nombreux sont ceux qui travaillent depuis des années avec des instituts de recherche occidentaux pour nous voler notre savoir-faire, mais la Chine refuse toujours de partager des informations essentielles, un an après que la pandémie a fait plus de trois millions de morts.

    David Asher, expert en prolifération biologique, chimique et nucléaire, qui a dirigé les enquêtes du département d’État sur les origines du Covid-19, a déclaré : « Les Chinois ont clairement indiqué qu’ils considéraient la biotechnologie comme un élément important de l’avenir de la guerre hybride. La grande question est de savoir si leur travail dans ces domaines est offensif ou défensif ».

    Le coronavirus provient-il d’un laboratoire du gouvernement chinois ?

    L’Institut de Virologie de Wuhan a collecté de nombreux coronavirus de chauves-souris depuis l’épidémie de SRAS en 2002.

    Ils ont également publié des articles décrivant comment ces virus de chauve-souris ont interagi avec des cellules humaines.

    Le personnel de l’ambassade des États-Unis a visité le laboratoire en 2018 et s’est dit « gravement préoccupé par la sécurité » des protocoles observés dans l’établissement.

    Le laboratoire se trouve à seulement 13 km du marché humide de Huanan, où la première vague d’infections a éclaté à Wuhan.

    Le marché se trouve à quelques centaines de mètres d’un autre laboratoire, le Centre de prévention et de contrôle des maladies de Wuhan (WHCDC).

    Le WHCDC conservait dans ses laboratoires des animaux atteints de maladies, dont 605 chauves-souris.

    Ceux qui soutiennent cette théorie affirment que le Covid-19 a pu s’échapper de l’une ou l’autre de ces installations, voire des deux, et se répandre sur le marché humide.

    La plupart d’entre eux soutiennent qu’il s’agirait d’un virus qu’ils étudiaient plutôt que d’un virus fabriqué.

    L’année dernière, un article retentissant de l’Université technologique de Chine du Sud, parrainée par Pékin, racontait que des chauves-souris avaient attaqué un chercheur du WHCDC et que « sa peau était couverte de sang de chauve-souris ».

    Le rapport indique que « les séquences génomiques des patients étaient identiques à 96 % ou 89 % au coronavirus Bat CoV ZC45 initialement trouvé chez Rhinolophus affinis (chauve-souris à fer à cheval intermédiaire) ».

    Il décrit comment les seules chauves-souris indigènes se trouvent à environ 600 miles du marché des fruits de mer de Wuhan et que la probabilité que des chauves-souris volent depuis les provinces du Yunnan et du Zhejiang était minime.

    En outre, rien ne permet de penser que la population locale mange les chauves-souris, comme le prouvent les témoignages de 31 résidents et 28 visiteurs.

    Au contraire, les auteurs soulignent que des recherches sont menées dans un rayon de 300 mètres au WHCDC.

    Selon le rapport, l’un des chercheurs du WHCDC a déclaré s’être mis en quarantaine pendant deux semaines après que le sang d’une chauve-souris se soit retrouvé sur sa peau. Ce même homme s’est également mis en quarantaine après qu’une chauve-souris ait uriné sur lui.

    Et il mentionne également avoir découvert une tique vivante provenant d’une chauve-souris – des parasites connus pour leur capacité à transmettre des infections par le sang d’un animal hôte.

    Le WHCDC était également adjacent à l’Union Hospital (image en bas), où le premier groupe de médecins a été infecté pendant cette épidémie indique un rapport.

    Il est plausible que le virus se soit propagé et que certains d’entre eux aient contaminé les premiers patients de l’épidémie, bien que des preuves solides soient nécessaires pour des études futures ».
    Le président brésilien à la ligne dure semble affirmer que la Chine a créé le Covid pour déclencher une « guerre chimique ».

    Cette semaine encore, le président brésilien Jair Bolsonaro a semblé critiquer vivement la Chine en l’accusant d’avoir créé le Covid pour déclencher une « guerre chimique ».

    Les commentaires ont été faits au cours d’une conférence de presse mercredi, alors que le dirigeant à la ligne dure cherchait à se distancer davantage des attaques croissantes sur sa gestion nationale d’une pandémie qui a produit le deuxième plus grand nombre de morts dans le monde.

    « C’est un nouveau virus. Personne ne sait s’il est né dans un laboratoire ou si un humain a mangé un animal qu’il n’aurait pas dû manger », a déclaré M. Bolsonaro.

    « Mais il est là. Les militaires savent ce qu’est la guerre chimique, bactériologique et radiologique. Ne sommes-nous pas confrontés à une nouvelle guerre ? Quel pays a connu la plus forte croissance de son PIB ? Je ne vous le dirai pas ».

    Bien que Bolsonaro n’ait pas nommé la Chine dans son discours, les données de l’Organisation de coopération et de développement économiques ont montré que la Chine était le seul membre du G20 dont le PIB a connu une croissance pendant la pandémie en 2020, augmentant de 2,3 %.

    ______________________________________________________

    http://www.dailymail.co.uk
    China ‘preparing for WW3 with biological weapons for last six years’
    The dossier by People’s Liberation Army scientists and health officials examined the manipulation of diseases to make weapons ‘in a way never seen before’.

    J'aime

  13. https://www.francesoir.fr/politique-france/rassemblement-en-soutien-au-pr-fourtillan-incarcere-depuis-le-20-avril

    NDLR : Il n’y a pas eu 7 000 morts liés à la vaccination. S’il est très difficile d’avoir des chiffres sûrs, ces derniers tournent plutôt entre 300 et 700 aujourd’hui en France. Il s’agit de décès post-vaccination, on ne peut affirmer que le vaccin soit l’unique cause de la mort.

    Concernant le sérum physiologique, il s’agissait d’une erreur de la part d’un centre de vaccination d’Épernay. Aucune conséquence sanitaire.

    J'aime

    1. Plusieurs centres avaient des doses de sérum phy.

      Ce serait plutôt pour faire une expérience en « double aveugle » ???

      J'aime

      1. Oui…

        Mais c’est ça, ou leur robinet à subventions se ferme, voire la fermeture du journal, avec les gonzes en haut de la pyramide, il faut s’attendre au pire.

        Ils sont en PANIQUE TOTALE.

        J'aime

  14. Le divorce des Gates – Un peu plus épicé que décrit par les mainstreams !

    EPSTEIN EST BIEN LA CAUSE DU DIVORCE DU COUPLE BILL ET MELINDA GATES
    du 10 au 14 mai 2021 : Je vous en ai parlé maintes fois depuis 6 mois dans toutes les videos à l’occasion de la sortie du livre sur Epstein, eh bien voilà, c’est confirmé: Melinda a fait une crise de nerfs quand elle a découvert, en 2019 avec l’article du New York Times ce que faisait VRAIMENT Jeffrey Epstein dans son avion, le Lolita Express dont l’intérieur était aménagé comme un club de strip-tease, avec les barres métalliques et tout et tout…

    Bref, Melinda, elle a pas aimé, mais alors pas du tout, d’autant que son mari possède 4 jets à lui seul (mais a priori sans la barre strip-tease qui permet le fameux « spread » (traders & banquiers qui lisez, vous me devez un verre pour celle là :-).

    Bref, j’avais eu raison sur toute la ligne et Bill Gates se retrouve dans la position de Jeff Bezos, dépouillé d’une partie de sa fortune à cause de ses 6 voyages dans le Lolita d’Epstein, et cela APRES la sortie de prison de ce dernier.

    Ajoutez aussi le bras-droit de Bill Gates, Boris Nikolic (un des architectes de Moderna, vous voyez le fil là ?), qui avait été nommé exécuteur testamentaire par Epstein! Je rappelle que c’est l’une des « filles » d’Epstein qui a mis Nikolic dans son lit à la demande du premier. l

    Pire pour Bill Gates: Melinda a lancé le divorce fin 2019, juste avant la crise du Covid. Pendant ce temps, Gates expliquait le danger sur toutes les télés !!!!

    Cela a été confirmé par le WSJ et Bloomberg: « The New York Times reported in October 2019 that the billionaire had met with Epstein several times, and once stayed late at his New York townhouse. A spokeswoman for Microsoft Corp. co-founder said at the time that the meetings had centered on philanthropy. »

    Le Wall Street Journal explique mieux: « One source of concern for Melinda Gates was her husband’s dealings with convicted sex offender Jeffrey Epstein, according to the people and a former employee of their charity, the Bill & Melinda Gates Foundation. Her concerns about the relationship dated as far back as 2013, the former employee said », lire ici le WSJ

    Vous pouvez revoir l’interview avec Pierre-Yves Rougeyron sur l’affaire Epstein où j’en ai parlé avec encore plus de détails puisque Bill Gates travaille avec Epstein depuis 1998 via l’ancien PDG de… Apollo Management (qui gère le fonds de retraite des agents de la CIA) !

    L’un de nos lecteurs, Mr Villeret, nous dit: « Encore un effort et il n’y aura bientôt plus de Covid et de réchauffement climatique ! » !

    Hélas non: Ehoud Barak est toujours dans le coup ! (voir l’article suivant) Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.quotidien.com 2008-2021

    J'aime

  15. Faillite des banques en France – Un Big Reset sur les comptes des gueux…

    HSBC A PAYE CERBERUS POUR QUE CELUI-CI LUI ACHETE LE RESEAU FRANCAIS
    du 10 au 14 mai 2021 : Snif ! Mon article sur Cerberus voulant acheter le réseau tricolore de HSBC et l’émission avec Olivier Pichon sur TVL a eu des effets inattendus: cela a fait monter les enchères et Cerberus a menacé de quitter la table des négociations (LoL).

    Et vous ne devinerez jamais !

    HSBC Londres a fait un chèque de 1 milliard d’euros au fonds vautour américain Cerberus pour que celui-ci accepte d’acheter pour 1 euro la filiale française d’HSBC !!!! Soit 200 millions de plus que prévu.

    ….

    (je n’en reviens pas )

    La filiale french doit être gravement en faillite pour que HSBC ait accepté de telles conditions !!!

    DU JAMAIS VU EN 35 ANNEES DE JOURNALISME !

    Via l’AFP grâce à l’article des Echos: « Le fonds Cerberus reprendrait ainsi le réseau de 230 agences bancaires et de 4.000 salariés de l’activité banque de détail d’HSBC en France, un secteur affichant de grosses pertes, détaillent Les Echos. Interrogée par l’AFP mardi soir, la banque britannique n’a pas fait de commentaire et renvoyé vers son rapport annuel publié le 23 février, où elle indiquait être «en négociations» pour vendre les activités de banque de détail en France, et précisait que «si la vente venait à se concrétiser, une perte est attendue». En 2020, la filiale française a perdu plus d’un milliard d’euros. HSBC compte actuellement 8.500 salariés en France, dont 4.000 sur son activité banque de détail, Lire ici le Figaro pour le croire.

    Ca va être chaud chez les banquiers de la désormais filiale french de Cerberus !

    Ca va être chaud aussi pour les clients…

    Et, du coup, cela confirme le dernier article de Jean-Pierre Chevallier: TOUTES LES BANQUES FRANCAISES SONT EN FAILLITE A CAUSE DE LEUR BILAN NEGATIF:

    « Le Mariole se surpasse car il vient de signer un document qui fait peur… à ceux qui l’ont découvert, qui l’ont lu et qui savent le lire ! En effet, il prévoit la suppression de la garantie des dépôts bancaire de 100 000 euros et son remplacement par une nouvelle procédure qui peut ruiner toute personne ayant conservé de l’argent dans une banque risquant de faire faillite…

    Il s’agit d’un document particulièrement abscons de 58 pages qui est destiné à préparer l’adoption de nouvelles règles applicables par les banques de la zone euro en diverses circonstances. Quelques phrases seulement décrivent cette nouvelle procédure qui s’appliquera aux banques qui sont susceptibles de ne pas pouvoir continuer à fonctionner normalement.

    Elles prévoient qu’en de telles circonstances, ces banques pourront cesser d’effectuer toute opération pour leurs clients (qui ne pourront donc plus retirer d’argent, même quelques billets aux distributeurs) pendant une période de 5 jours ouvrables au cours desquels les dirigeants de ces banques et les Marioles de la BCE devront trouver des solutions en fonction des contraintes pour que ces banques puissent continuer à fonctionner pendant un certain temps.

    Une très grande liberté est donnée aux Marioles qui peuvent par exemple décider que les titres détenus par les clients, en totalité ou au-delà d’un certain seuil, 50 000 euros par exemple (ou moins), peuvent être vendus pour éponger les dettes de ces banques !

    Les Marioles peuvent aussi obliger ces banques à autoriser certains paiements comme par exemple les loyers de logements, les remboursements de certains prêts, certaines dépenses mais pas d’autres, limiter les retraits en billets à 50 euros par jour et par personne, etc.

    Ce changement de réglementation se prépare plus ou moins discrètement car beaucoup de banques de la zone sont sur le point de faire faillite et il ne sera plus possible d’utiliser les solutions qui ont été adoptées précédemment, à savoir le sauvetage par l’Etat ou par des banques plus importantes en maintenant la garantie des 100 000 euros par personne », lire ici son Tsunmai Bancaire (avec tous les documents) si vous n’avez pas peur de vous faire peur.

    En effet, ajoute Mr Chevallier: « il n’existe aucune garantie des dépôts bancaires en France dans la mesure où le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution ne dispose que de 4,7 milliards d’euros, soit moins de 100 euros pour chacun des 50 millions de clients ! ».

    Un seul avantage pour vous, cher lecteur et lectrice: vous ne vous rendrez pas malade, puisque vous savez ce qui se passe et parce que vous avez pu prendre vos précautions.

    PS: RIEN QUE CETTE INFORMATION HSBC VOUS DONNE LE VERITABLE ETAT DES BANQUES EN FRANCE. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.quotidien.com 2008-2021

    J'aime

  16. Pour rappel cette vidéo officielle du gouvernement particulièrement scélérate que je ne me lasse pas de regarder tellement je la trouve abjecte et répugnante :

    Surtout ne pas l’oublier. Ils devront payer pour ça. Et très cher.

    J'aime

  17. Operation Mockingbird (Opération “oiseau moqueur”)

    La subversion par la CIA des médias de masse est très bien documentée. Dès 1948, l’ancien avocat de Wall Street Frank Wisner (NdT: le père du beau-père de Sarkozy…) a établi l’opération Mockingbird quand il était directeur de l’OSP (Office of Special Projects), qui allait devenir par la suite un département de la CIA. Cette opération avait pour but de convertir les médias en outil de propagande pour l’élite financière. Wisner engagea Philip Graham du Washington Post pour diriger l’opération et recruter des journalistes, beaucoup d’entre eux avaient travaillé pour le renseignement militaire durant la seconde guerre mondiale.

    “Vers la fin des années 1950, Wisner ‘possédait’ des membres respectés du New York Times, de Newsweek, de CBS et autres véhicules de communication,” écrit Deborah Davis dans son livre“Katharine the Great: Katharine Graham and the Washington Post”.

    De 1953, l’opération fut dirigée par le directeur de la CIA Allen Dulles et balayait virtuellement toutes les grosses entreprises médiatiques incluant le New York Times (NdT: Nous avons dit sur ce blog depuis très longtemps que le New York Times était “la voix de la CIA”…), les magazines Time et Life, les équipes de journaux télévisés, particulièrement CBS News sous Philip Paley, en plus des journaux et chaînes de télévision d’information, la CIA contrôlait aussi Hollywood et la production des films.
    Source:http://www.politique-actu.com/osons/journalistes-occidentaux-controle-tout-ulfkotte-frankfurter-allgemeine-zeitung/1170186/

    J'aime

  18. En 1955 déjà, on pouvait entendre ceci :

    « The only safe vaccine is a vaccine that is never used. »
    (Traduction : Le seul vaccin qui soit sûr est celui qui n’est pas utilisé).

    dixit James R. Shannon du National Institutes of Health (NIH).

    J'aime

  19. * Le Miroir : de Maurice Zundel *

    Jamais vous ne pourrez vous voir vous-même dans un miroir.
    Un miroir peut être utile à votre toilette, voire indispensable,
    mais ce n’est pas dans un miroir que vous trouverez la révélation de vous-même.
    Vous ne pouvez pas vous regarder priant dans un miroir,
    vous ne pouvez pas vous voir comprenant dans un miroir.

    Votre vie profonde, celle par laquelle vous vous transformez vous-même,
    c’est une vie qui s’accomplit dans un regard vers l’autre.
    Dès que le regard revient vers soi,
    tout l’émerveillement reflue et devient impossible.

    Quand on s’émerveille, c’est qu’on ne se regarde pas.
    Quand on prie, c’est qu’on est tourné vers un autre ;
    quand on aime vraiment, c’est qu’on est enraciné dans l’intimité d’un être aimé.
    Il est donc absolument impossible de se voir dans un miroir
    autrement que comme une caricature si l’on prétendait y trouver son secret.

    La vie profonde échappe à la réflexion du miroir ;
    elle ne peut se connaître que dans un autre et pour lui.
    Quand vous vous oubliez parce que vous êtes devant un paysage qui vous ravit,
    ou devant une œuvre d’art qui vous coupe le souffle,
    ou devant une pensée qui vous illumine,
    ou devant un sourire d’enfant qui vous émeut,
    vous sentez bien que vous existez,
    et c’est même à ces moments-là que votre existence prend tout son relief,
    mais vous le sentez d’autant plus fort que justement
    l’événement vous détourne de vous-même.

    C’est parce que vous ne vous regardez pas
    que vous vous voyez réellement et spirituellement,
    en regardant l’autre et en vous perdant en lui.

    C’est cela le miracle de la connaissance authentique.
    Dans le mouvement de libération où nous sortons de nous-mêmes,
    où nous sommes suspendus à un autre,
    nous éprouvons toute la valeur et toute la puissance de notre existence…
    Dans ce regard vers l’autre, nous naissons à nous-mêmes.

    J'aime

  20. ” Nick Paton Walsh, a affirmé que le port obligatoire de masque deviendra « permanent », « juste une partie de la vie », et que le public devra « s’y faire ».

    J'aime

  21. « Le laboratoire biologique chinois de Wuhan appartient à Glaxosmithkline, qui (accidentellement) possède Pfizer! » (celui qui fabrique le vaccin contre le virus qui a été (accidentellement) commencé au laboratoire biologique de Wuhan et a été (accidentellement) financé par le Dr Fauci, qui fait (accidentellement) la promotion du vaccin. «GlaxoSmithKline est (accidentellement) géré par la division financière de Black Rock, qui gère (accidentellement) les finances de l’Open Foundation Company (Soros Foundation), qui gère (accidentellement) le français AXA. « Soros possède (accidentellement) la société allemande Winterthur, qui (accidentellement) a construit un laboratoire chinois à Wuhan et a été achetée par l’allemand Allianz, qui (par hasard) a Vanguard comme actionnaire, qui (par hasard) est un actionnaire de Black Rock., « qui (par coïncidence) contrôle les banques centrales et gère environ un tiers du capital d’investissement mondial. «Black Rock» est également (par coïncidence) un actionnaire majeur de MICROSOFT, propriété de Bill Gates, qui (par hasard) est un actionnaire de Pfizer (qui, rappelez-vous? Vend un vaccin miracle) et (par coïncidence) est maintenant le premier sponsor du ‘ QUI! Vous comprenez maintenant comment une chauve-souris morte vendue sur un marché humide en Chine a infecté TOUTE LA PLANÈTE! « 

    J'aime

  22. https://reinfocovid.fr/temoignage/revenez-lorsque-vous-ferez-une-hemorragie/

    Concernant ce témoignage, qui n’est absolument pas un fake, renseignements pris auprès d’un proche du dossier.

    Il faut savoir que l’expulsion naturelle fœtale post-mortem se fait jusqu’à 14 semaines.

    De 14 à 20 semaines, il est nécessaire de prendre une médication.

    À partir de 21 semaines, comme c’était le cas, il faut intervenir médicalement, faire un curetage.

    Cette jeune femme aurait pu mourir à cause de la folie covidienne qui s’est emparée des esprits !

    C’est contre cela que nous devons résister et nous lever TOUSTES ensemble pour stopper ce COVIDélire EnMarche !

    JBL

    J'aime

    1. Désolée d’insister, mais 14 semaines n’a rien de normal.

      Ou alors, cette femme est un cas exceptionnel !

      J'aime

      1. Non, ce n’est pas un cas exceptionnel.
        Tu as raison lorsque tu dis que le corps expulse naturellement, par le vagin, le fœtus post-mortem.

        Un médecin, proche de ce dossier, m’a expliqué que jusqu’à 14 semaines, l’expulsion fœtale post-mortem se fait naturellement, sans intervention.

        Mais à partir de 21 semaines, il faut intervenir chirurgicalement, c’est pourquoi, en conditionnant le curetage au test PCR cette équipe médicale a fait courir un énorme risque à cette personne, car elle aurait pu mourir. Lui dire expressément d’attendre d’avoir une hémorragie car alors ils seraient obligés d’intervenir, c’est de toutes façons inhumain !

        Ce témoignage témoigne d’abord que les gens sont devenus fous !

        J'aime

      2. J ‘ai repensé à un cas entendu à la radio il y a au moins 15 ans, d’une femme de 80 ans qui avait mal au ventre et où après divers examens, une échographie avait été faite, et il y avait un fœtus momifié.

        J'aime

      3. Ça s’appelle le syndrome de l’enfant de pierre je crois.

        Reste que cette COVIDémence aurait pu lui couter la vie, ça c’est insupportable.

        Comme ces 2 enfants morts dans les essais cliniques.

        Par ailleurs le taux de suicides chez les 7/14ans n’a pas doublé, il a explosé et peut-être multiplié par 7 !

        C’est totalement inédit, mais des jeunes de 7/9ans se suicident à la pelle.

        La semaine dernière un garçon de 9ans s’est défenestré…

        On ne les compte plus, bon ça tombe bien, car ce genre d’info ne remonte pas !

        Donc à nous de le faire remonter !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s